Vous êtes sur la page 1sur 6

Patients à risque

I- Cardiopathies
Il existe 3 types de cardiopathies à risque.

1. Cardiopathies à risque infectieux :

C’est la greffe d’un germe pathogène sur un endocarde déjà lésé endocardite
d’Osler.
C. A. T : antibioprophylaxie

Adulte :
produits posologie
Pas d’allergie Amoxicilline (gel à 3g per os (+++)
Aux ß lactamine 500mg ou cp dis 1g) 1h avant l’acte
Allergie aux Pristinamycine cp à 500mg 1g per os(++) 1h
ß lactamine Clindamycine cp à 150mg 600mg per os avant

NB: 2 g per os si le poids du sujet est inférieur à 60Kg ou intolérance préalable.

Enfant :
produits Posologie
Pas d’allergie Amoxicilline 75mg/Kg 1h avant
En cas d’allergie Pristinamycine 25mg/Kg 1h
clindamycine 15mg/Kg avant

2. Cardiopathies à risque hémorragique :

A. Patient sous anti coagulants :


Exp: anti vit K, sintrom, pindione
C. A .T:
Un 2iem avis du médecin traitant pour :
 changer le traitement : hospitalisation et relais à l’héparine.
 Réduire la posologie : pendant 2 jrs avant l’acte (INR<2).
 Poursuite de traitement sans aucune modification avec un INR entre 2-4.5.
C.A.T :
Extraction atraumatique avec un anesthésique sans vasoconstricteur.
Mise en place d’un produit hémostatique (surgicel, sorbacel, thrombase).
Sutures quelques fois après réduction osseuse.
Mise en place d’une gouttière compressive (en résine ou en optosil).
B. Patient sous AGP :
Patient sous acide acétylsalicylique avec un TS augmenté, exp. ; Aspérine.
 En cas de dose adulte : (500mg et plus)
C.A.T : Arrêt du traitement pendant 7-8 jrs
 En cas de dose pédiatrique : (100-200 mg)
C.A.T : extraction sans arrêt de traitement.

NB : l’anesthésie loco – régionale à l’épine de Spix est contre indiquée car il y
a un risque d’hématome latéro pharyngé et le patient risque de mourir par
asphyxie.

3. Cardiopathies à risque syncopal :

Risque : syncope
C.A.T :
Préparation psychologique : rassurer le patient pour lui éviter tous stresse
Prémédication sédative :
Adulte :
GARDENAL® 100mg (cp) : 1cp la veille
ATARAX 25mg (cp) : 2cp la ville + 2cp 1h avant.
TRANXENE 10mg (cp) : 1cp la veille + 1 cp 1h avant
VALIUM 10mg (cp) : 1cp la veille + 1cp 1h avant.
Enfant :
GARDENEL® 50mg (cp), sirop : 1cp ou 1cl la veille + 1/2c 1h avant.
ATARAX 10mg (sirop) : 2-3 c/c la veille + 2-3 c/c 1h avant.
VALIUM (sirop) : 2c/c la veille + 1c/c 1h avant.
II – Diabète :

Il existe 02 types de diabète :


Diabète type 1 : DID diabète insulino – dépendant.
Diabète type 2 : DNID diabète non insulino – dépendant.

1- DID :

C.A.T :
 La glycémie du jour ou la veille < à 2g/l.
 S’assurer que le patient n’est pas à jain et de la prise
médicamenteuse (l’insuline)
 ATBiothérapie curative débutant 02 jours avant et suivie de 10
jours :
Amoxicilline 2g / jrs
En cas d’allergie : Rovamycine 6 MUI / jrs
 Anesthésie : sans vasoconstricteur car il y risque de formations des
escarres.

2- DNID :

C.A.T :
 Glycémie du jour ou la veille < à 2g / l
 S’assurer que le patient n’est pas à jain et de la prise
médicamenteuse.
 ATBiothérapie :
Glycémie normale : pas d’antibiothérapie
Glycémie augmentée : antibiothérapie curative.

III – HTA :

C’est une affection hémodynamique manométrique qui repose sur la


constatation de 2 chiffres situés au dessus des normes.
PAS (pression artérielle systolique) : 14 16
PAS (pression artérielle diastolique : 08 09

C.A.T :

Tension artérielle du jour (car il y a risque hémorragique).


Dans le cas d’une hyper tension orienter le patient vers le médecin traitant pour
augmenter la dose du traitement.
Anesthésie sans vasoconstricteur.
IV- Rhumatisme Articulaire Aigue RAA :

C’est une maladie qui réalise un tableau de rhumatisme aigue caractérisé par la
survenue d’une arthrite fugace, mobile et migratrice. Son traitement repose sur
une antibiothérapie à base d’extencilline tous les 21 jours.

C.A.T :
 RAA sans risque de cardite :
Rapprocher si possible la date de l’extraction avec la date de l’injection.
 RAA avec risque de cardite :
Antibiothérapie prophylactique (dose flash 1h avant). - voir cardiopathies à
risque infectieux -

V- Patient sous corticothérapie :

1- sous corticoïdes de long durée :


L’effet secondaire des corticoïdes est l’immunodépression avec risque
d’infection locale.

C.A.T :
Demander l’avis du médecin traitant.
Antibiothérapie de couverture à large spectre qui commence 48h avant et
poursuit 08-10 jrs après.

Exp. : Amoxicilline 2g/j


En cas d’allergie : Rovamycine 6 MUI /j ou Clindamycine 600mg/j

2- sous corticoïde de courte durée :


En absence de l’urgence reporter l’extraction et la C.A.T sera la même que chez
les patients sous corticoïdes à long durée.
VI – Hémophilie :

L’hémophilie est une coagulopathie congénitale transmise selon le mode


gonosomique récessif caractérisé par une diminution de la synthèse du facteur
VIII hémophilie A ou le facteur IX hémophilie B.
Elle touche les hommes, et elle est découverte à jeune age suit à une hémorragie.
Il existe 3 types :
Sévère : le dosage du facteur de coagulation < 01%.
Modérée : entre 2-5 %.
Mineure : 5-25%.

C.A.T :
Adresser une lettre au médecin traitant comportant la date de l’extraction pour
faire la transfusion de facteur manquant.
Demander une sérologie HIV, HbS, Hbc.
L’anesthésie tronculaire est contre indiquée et l’anesthésie avec vasoconstricteur
est indiquée.
Préparation des moyens d’hémostase locale (prescription du vit K).

VII – Malades sous radiothérapie :


Il existe 03 types de malades

1- Malade avant la radiothérapie :

C’est un malade adresser par le radiothérapeute pour une mis en état de la cavité
buccale ; irradiquer les foyers infectieux car le sujet va devenir un
immunodéprimé.

C.A.T :
 Mis en état de la cavité buccale pour éviter ORN :
Examen clinique minutieux.
Examen radiologique pour déceler les foyers latents..
Effet de la radiothérapie :
- ORN
- Odonto radionécrose
- Sécheresse buccale
- Radiomucite.
- Limitation de l’ouverture buccale.

 Extraction des dents :


Obturées de façon défectueuse sauf si la date de l’extraction dépasse une année,
dans ce cas l’obturation peut être refaite.
 Obturation parfaite des dents cariées.
 DDS incluses :
Sous osseuse : laisser en place.
Sous muqueuse (incluse) : à extraire car il y a risque de périe coronarite et de
poche parodontale.
 Les obturations à l’amalgame :
Sont contre indiquées, ainsi les obturation déjà existantes seront refaite car
l’amalgame retient les rayons et les transporte à d’autre régions.
 Les dents mobiles sont à extraire.
 Chez un patient non motivé on fait l’extraction des dents saines.
 La date limite entre la dernière extraction et la radiothérapie est de 21jrs
au minimum.

2- Malade pendant la radiothérapie :

 gouttière plombée pendant la séance par la radiothérapie.


 Brossage minutieux et application du gel fluoré placé sur la
gouttière pendant 5mn après chaque brossage.

3- Après la radiothérapie :

 les exos ne seront possibles qu’après 2-5ans.


 Les soins sont autorisés.
En cas d’urgence l’exo sera faite :
Avec une anesthésie sans vasoconstricteur.
Sous antibiothérapie de couverture et jusqu’à cicatrisation.