Vous êtes sur la page 1sur 8

3ème Maths

CH3 – Géométrie : Trigonométrie Novembre 2009


A. LAATAOUI

1 ) COSINUS ET SINUS D’UN REEL

Sauf contre indication, l’unité utilisée est le radian.


¾
® ¾
®
Le plan orienté est muni d’un repère orthonormé direct ( O ; i , j ) ; on considère le cercle trigonométrique C
de centre O .

A ) DEFINITION

+ J

Pour tout réel x , il existe un point M unique du cercle trigonométrique C tel que x
¾¾® ¾¾®
soit une mesure de ( OI , OM ) . I

• l'abscisse du point M est le cosinus de x ( noté cos x )

• l'ordonnée du point M est le sinus de x ( noté sin x )

Propriétés :
Pour tout réel x et tout entier relatif k,
-1 ≤ cos x ≤ 1 et -1 ≤ sin x ≤ 1
cos ( x + 2kp) = cos x et sin ( x + 2kp) = sin x
cos²x + sin²x = 1

2 ) LIGNES TRIGONOMETRIQUES DES ANGLES ASSOCIES

p p
2 2 p
–x
p-x x 2

x
p p
0 0

p+x
–x
p
p –
– 2
2

1 Trigonométrie. 3ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


§ cos ( – x ) = cos x § sin ( – x ) = – sin x
§ cos ( p – x ) = – cos x § sin ( p – x ) = sin x
§ cos ( p + x ) = – cos x § sin ( p + x ) = – sin x
§ cos ( p – x ) = sin x § sin ( p – x ) = cos x
2 2
cos ( p + x ) = – sin x p
§ § sin ( + x ) = cos x
2 2

Activité 9 page 53.

3 ) TANGENTE D’UN REEL

A ) DEFINITION
sin q
On appelle tangente de q , le réel noté tan q et défini par tan q = , pour tout réel q tel que
cos q
p
q ¹ + kp , k Î ¢ .
2

Activité 2 page 54.

uuur uuur cos q


( )
1
1) M ( cos q , sin q ) et T (1, y ) Þ dét OM , OT = = y cos q - sin q .
sin q y
uuur uuur uuur uuur sin q
( )
2) OM et OT sont colinéaires Þ dét OM , OT = 0 Þ y cos q - sin q = 0 Þ y = = tan q
cos q

Activité 3 page 54.

Propriétés :
p
Pour tout réel q tel que q ¹ + kp , k Î ¢ , on a :
2
2 Trigonométrie. 3ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com
tan (q + p ) = tan q .
tan ( -q ) = - tan q .

4 ) COSINUS ET SINUS D’UN ANGLE ORIENTE DE VECTEURS

A ) DEFINITION

Soit u¾® et v¾® deux vecteurs du plan orienté.

Si x est une mesure en radian de l’angle orienté ( u¾® , v¾® ) , alors les autres mesures sont de la forme x + 2 k p ( k

Or cos ( x + 2 k p ) = cos x et sin ( x + 2 k p ) = sin x . On en déduit la définition suivante :

Le cosinus ( resp. le sinus ) de l’angle orienté de vecteurs ( u¾® , v¾® ) est le cosinus ( resp. le sinus ) de l’une quelconque
ses mesures.

On note cos ( u¾® , v¾® ) et sin ( u¾® , v¾® ) .

¾
® ¾
® ¾
® ¾
® ¾¾® ¾¾®
B ) LIEN ENTRE cos ( u , v ) et cos ( AOB ) lorsque OA = u et OB = v

Notons a la mesure en radians de l’angle géométrique AOB formé par u¾® et v¾® , et notons x la mesure
principale de

( u¾® , v¾® ) .

On a a = ½ x ½ . Deux cas se présentent : ¾


®
v B
§ Si x ³ 0 , ½ x ½ = x et par suite cos a = cos x .
§ Si x £ 0 , ½ x ½ = – x , et cos a = cos ( – x ) = cos x A
O
On a donc cos ( u¾® , v¾® ) = cos ( AOB ) ¾
®
u
Remarque:

Ce n’est pas vrai pour le sinus : sin ( AOB ) = ½ sin ( u, ½


¾
® ¾®
v)

Activités 1 page 57 et 3 page 58.

Propriétés :
Soit u¾® et v¾® deux vecteurs non nuls, de composantes (x, y) et (x’, y’) dans une base orthonormée
rr
( )
directe i , j .

r r xx '+ yy ' r r xy '- yx '


( )
Alors : cos u, v =
x² + y² x ' ² + y ' ²
et sin u, v = ( ) x² + y² x ' ² + y ' ²

3 Trigonométrie. 3ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


5 ) REPERAGE ET COORDONNEES POLAIRES

A ) COORDONNEES POLAIRES D’UN POINT

¾
® ¾
® M
Le plan est muni d’un repère orthonormé direct ( O; i , j ) .
Soit M un point du plan ( distinct de O ) .
r
On appele cooordonnées polaires de M , tout couple de nombres réels ( ¾
® q
j
r , q ) tel que : ¾
®
O i
r = OM ( i , OM ) = q + 2 k p , k Î ZZ
¾
® ¾¾®
et

Remarque :

O est appelé le pôle et [ Ox ) l’axe polaire.


On dit que r est le rayon polaire du point M et q l’un de ses angles polaires.
Un repère polaire étant choisi, à tout couple de coordonnées polaires correspond un unique point
du plan.

Ex :
1,9 · Un couple de coordonnées polaires de A est :…………………..
· Un couple de coordonnées polaires de B est : ………………….
A D
· Un couple de coordonnées polaires de C est :…………………..
¾
® · Un couple de coordonnées polaires de D est :……………………
j B
¾
®
O i

B ) REPERE POLAIRE ET REPERE CARTESIEN


y
M
r
¾
® ¾
®
Le plan est muni d’un repère orthonormé direct ( O; i , j ) .
sin q N
Un point M ( distinct de O ) a pour coordonnées cartésiennes ( x ; y ¾
®
j q
) et pour coordonnées polaires ( r , q ) . On a : ¾
®
i cos q x
O
r = x² + y ² , x = r cos q et y = r sin q

Preuve :

Soit C le cercle trigonométrique de centre O .


La demi-droite [ OM ) coupe C en N .
N a pour coordonnées (cos q ; sin q ).
Or OM = r ON ; on en déduit que OM a pour coordonnées ( rcos q ; r sin q ).
¾¾® ¾¾® ¾¾®

D’autre part : OM ² = x ² + y ² = r ²

4 Trigonométrie. 3ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


6 ) FORMULES DE TRANSFORMATION

A ) FORMULES D’ADDITION

Pour tout réel a et b :

cos ( a – b ) = cos a cos b + sin a sin b ; cos ( a + b ) = cos a cos b –


sin a sin b

sin ( a – b ) = sin a cos b – sin b cos a ; sin ( a + b ) = sin a cos b + sin


b cos a

Preuve : +
B
§ Montrons que cos ( a – b ) = cos a cos b + sin a sin b
¾
® A
j
b
a
On considère le cercle trigonométrique C de centre O muni du repère orthonormé ¾
®
O i
¾
® ¾
®
direct (O ; i , j ) .
¾
® ¾¾® ¾
® ¾¾®
On note A et B les points de C , définis par ( i , OA ) = a et ( i , OB ) = b .

Les coordonnées de A et de B sont respectivement ( cos a ; sin a ) et ( cos b ; sin b ) .

D’autre part, d’après la relation de Chasles, on a :


¾¾® ¾¾® ¾¾® ¾
® ¾® ¾¾® ¾® ¾¾® ¾
® ¾¾®
(OA , OB ) = (OA , i ) + ( i , OB ) = – ( i , OA ) + ( i , OB ) = b – a
¾¾® ¾¾®
Calculons alors de deux manières le produit scalaire OA . OB :
¾¾® ¾¾®
§ avec les coordonnées : OA . OB= cos a cos b + sin a sin b
OA . OB = OA ´ OB ´ cos ( OA , OB ) = cos ( b – a )
¾¾® ¾¾® ¾¾® ¾¾® ¾¾® ¾¾®
§ en utilisant cos ( OA , OB ) :

Ainsi cos ( a – b ) = cos a cos b + sin a sin b

§ Montrons que cos ( a + b ) = cos a cos b – sin a sin b

Il suffit d’écrire cos ( a + b ) = cos ( a – ( – b ) ) …

§ Montrons que sin ( a + b ) = sin a cos b + sin b cos a

Il suffit d’écrire sin ( a + b ) = cos ( p – ( a + b ) ) = cos ( ( – a ) – b ) = …


p
2 2

§ Montrons que sin ( a – b ) = sin a cos b – sin b cos a

Il suffit d’écrire sin ( a – b ) = sin ( a + ( – b ) ) = …

5 Trigonométrie. 3ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


Ex :

En remarquant que p = p – p , on peut calculer les valeurs exactes de cos p et sin p .


12 3 4 12 12

cos p = cos cos + sin sin = … =


p p p p 6+ 2
§
12 3 4 3 4 4
sin p = sin p cos p – sin p cos p = … =
6– 2
§
12 3 4 4 3 4

B ) FORMULES DE DUPLICATION ET DE LINEARISATION

FORMULES DE DUPLICATION FORMULES DE LINEARISATION


§ sin 2 a = 2 sin a cos a

§ cos 2a = cos ² a – sin ² a 1 + cos 2 a


§ cos ² a =
= 2 cos ² a – 1 2
= 1 – 2 sin ² a

1 - cos 2 a
§ sin ² a =
2

Preuve :

En prenant b = a , dans les formules précédentes on obtient sin 2 a = 2 sin a cos a et cos 2a = cos ² a – sin ²
a.

En utilisant la relation cos ² a + sin ² a = 1 , on obtient cos 2 a = 2 cos ² a – 1 et cos 2a = 1 – 2 sin ² a .

On en déduit les deux dernières formules.

Activité 2 page 59.

C ) FORMULE DE TRANSFORMATION DE a cos x + b sin x

Activité M
¾
® ¾
®
Le plan est rapporté à un repère orthonormé direct (O ; i , j ). r

M est un point du plan ayant pour coordonnées cartésiennes ( a , b ) ¾


®
j
j
¾
®
O i
dans le repère (O ; i , j ) et pour coordonnées polaires [ r , j ] .
¾
® ¾
®

a b
On sait que cos j = ; sin j = ; r= a ² + b² .
r r

Pour tout réel x, a cos x + b sin x = r cos j cos x + r sin j sin x = r ( cos j cos x + sin j sin x ) = r cos ( x - j ) .

6 Trigonométrie. 3ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


Ainsi on a : Soit ( a , b ) ¹ ( 0, 0 ) . Pour tout réel x,
a b
a cos x + b sin x = r cos ( x - j ) ; où r = a ² + b ² , cos j = et sin j =
a ² + b² a ² + b²

Activité 4 page 60.

7 ) EQUATIONS ET INEQUATIONS TRIGONOMETRIQUES

A ) EQUATION EN COSINUS

L’équation cos x = cos a ; où a est un réel fixé a pour


solutions a + 2kp et -a + 2kp ; k ΢

L’équation cos x = 0 a pour ensemble de solutions

{p
2
p
+ 2kp ; - + 2kp ; k Î ¢
2 }
Cet ensemble peut s’écrire aussi sous la forme

{p
2
+ kp ; k Î ¢ . }

B ) EQUATION EN SINUS
L’équation sin x = sin a ; où a est un réel fixé a pour
solutions a + 2kp et p - a + 2kp ; k ΢

L’équation sin x = 0 a pour ensemble de solutions


{0 + 2kp ; p + 2kp ; k Î ¢}

Cet ensemble peut s’écrire aussi sous la forme


{kp ; k Î ¢} .

7 Trigonométrie. 3ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


A ) EQUATION EN TANGENTE

p
L’équation tan x = tan a ; où a est un réel fixé différent de + kp a pour solutions a + 2kp et
2
p + a + 2k p ; k ΢ .

Cet ensemble peut s’écrire aussi sous la forme {a + kp ; k Î ¢} .

Exercices 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26 page 67.

8 Trigonométrie. 3ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com

Vous aimerez peut-être aussi