Vous êtes sur la page 1sur 4

République du Cameroun Republic of Cameroon

Paix – Travail – Patrie Peace – Work – Fatherland


UNIVERSITE DE DOUALA THE UNIVERSITY OF DOUALA
FACULTE DE GENIE INDUSTRIEL INDUSTRIAL ENGINEERING FACULTY

Tél: (237) 33 01 41 30 /31 www.fgi-ud.com B.P. 2701 Douala, Cameroun

Chapitre 2: Évaluation des risques Un éclairage inapproprié peut favoriser des actes
Partie 1 : Barrières/Rôles et responsabilités imprudents. Par exemple un salarié qui allume un
briquet dans un environnement ATEX de façon
1. Objectifs Pédagogiques involontaire lors de la recherche d’un équipement
Lorsque vous aurez terminé ce chapitre vous de travail. Par exemple un défaut d’éclairage peut
devrez être capable de montrer que vous avez masquer certains dangers.
compris son contenu en appliquant vos Bruit/Vibration/Poussière
connaissances à des situations habituelles et
inhabituelles et vous autoévaluer. Le bruit/Vibration/poussière peut entrainer une
déficience de l’acuité auditive ou visuelle de
Vous devrez en particulier être capable de : l’opérateur altérant ainsi sa perception du risque
 Identifier au sein de votre organisation, et donc une barrière aux bonnes pratiques
les barrières de la gestion des risques 2.2.Complexité de l’équipement
 De présenter les rôles et les Compatibilité de l’équipement
responsabilités de tous les acteurs en
matière de gestion des risques L’équipement utilisé par un opérateur s’il n’est
incompatible peut exposer ce dernier à des
2. Barrières aux bonnes pratiques en dangers et donc empêcher le respect des bonnes
matière de gestion des risques pratiques. Par exemple retirer un clou avec un
2.1.Complexité de l’environnement marteau au lieu d’un arrache-clou.
Lieu de travail L’état de l’équipement
Les lieux de travail peuvent être des endroits très Si vous disposez d’un équipement en mauvaise
compliqués de par leur localisation. Par exemple état de fonctionnement, il ne vous est pas possible
si celui-ci est isolé ou à proximité d’un de travailler en sécurité vous serez obligé de
environnement dangereux. De par le nombre de contourner certaines mesures de sécurité pour
personne s’y trouvant, impliquant une utiliser cet outil. En outre vous serez contraint de
coordination de nombreuses personnes désactiver certaines sécurités intégrées pour son
accomplissant plusieurs activités différentes. De usage. Par exemple le retrait du DDR dans les
par l’irrégularité des surfaces qui peuvent équipements électriques portatifs comme la meule
favoriser la réalisation d’accident à l’instar des à main.
trébuchements.
Le poids/Taille/forme/stabilité/centre de
Environnement Chaud/Froid gravité
Les environnements soumis à des températures Les caractéristiques d’un équipement peuvent le
importantes (élevées ou basses) contraignent les rendre dangereux dans la manipulation de ce fait
opérateurs à contourner les dispositions de l’opérateur devra pour l’utiliser contourner des
sécurité afin de retrouver un certain confort dans mesures de sécurité surtout lorsque celui-ci est
l’exécution de la tâche. Par exemple des insuffisamment formé ou incompétent.
travailleurs du fonderie auront tendance à retirer
leurs EPI s’y ne sont pas adaptés pour rechercher 2.3.Complexité de la tâche
le confort et s’exposant ainsi aux brûlures par Demande contradictoires
contact avec des surfaces chaudes.
Un conflit d’intérêt courant est celui qui existe
Éclairage entre le besoin de fournir un produit ou un service

Initiation à la Gestion des risques et catastrophes Ind. Nov. 2018 /NANG II Paul Yannick, Ing.QHSE, paul.nang@yahoo.ca 1
République du Cameroun Republic of Cameroon
Paix – Travail – Patrie Peace – Work – Fatherland
UNIVERSITE DE DOUALA THE UNIVERSITY OF DOUALA
FACULTE DE GENIE INDUSTRIEL INDUSTRIAL ENGINEERING FACULTY

Tél: (237) 33 01 41 30 /31 www.fgi-ud.com B.P. 2701 Douala, Cameroun

à une vitesse permettant de réaliser un profit et le déficience due à l’environnement (par exemple :
besoin d’y parvenir de manière sûre et sans risque Bruit), à son cerveau (cécité cognitive), aux EPI
pour la santé des personnes. Ou encore le besoin (bouchons d’oreille).
de satisfaire à plusieurs normes.
2.5. Complexité de l’organisation
La répétitivité
Culture sécurité de l’organisme
Une tâche répétitive génère un inconfort si la
C’est la manière donc les salariés perçoivent et
durée est prolongée de ce fait le salarié cherchera
conçoivent la sécurité sur leur lieu de travail. Bref
à contourner certaines dispositions de sécurité
les habitudes des salariés à l’égard de la sécurité,
pour retrouver le confort c’est dans cette
si elles sont négatives constitueront un obstacle.
recherche qu’il peut commettre des actes
imprudents. Par exemple un opérateur d’une Engagement et leadership de l’encadrement
chaîne d’assemblage ou de tri travaillant debout
peuvent décider à un moment de retirer son Lorsque l’encadrement n’accorde pas de priorité
casque ou ses lunettes de protection. à la sécurité sur les autres managements et ne
brille pas par l’exemple en dehors des salles de
Rythme de travail réunion. En outre s’ils sont hésitants sur les
décisions de sécurité cela n’encouragera pas les
Si la cadence de travail est très élevée, les
salariés à respecter les mesures élémentaires de
opérateurs auront tendance à contourner certains
sécurité.
protocoles de sécurité pour maintenir le rythme
mais cela peut favoriser le développement d’une Jeunesse de l’organisme/Absence accident
culture négative. grave
2.4.Complexité de l’individu Généralement une jeune entreprise n’ayant pas
encore subit d’accident accorde la priorité à la
Problèmes comportementaux
production qu’à la sécurité et donc toute pratique
Malgré la mise en place de toutes les dispositions imprudente sera négligé voire ignoré s’il concourt
de sécurité, les gens ne comportent pas toujours à la production.
de façons idéales à l’instar des robots.
NB : cette liste est non exhaustive. Il est
Quelquefois ; ils font délibérément quelque chose
cependant important de remarquer que
de mauvais en sachant que c’est mauvais, mais ils
l’environnement, équipement, la tâche, l’individu
le font quand même.
et l’organisation peuvent devenir un obstacle
Compétence important à l’application des dispositions de
sécurité.
On dit d’un salarié qu’il est compétent lorsqu’il
dispose de suffisamment de connaissance, 3. Rôles et Responsabilités
d’aptitude, de formation et d’expérience pour organisationnels
accomplir le travail de manière sûre et sans risque
L’employeur/organisme
pour la santé. Un salarié incompétent sera lui-
même un facteur de risque et donc un obstacle. Il a des obligations envers :
Forme Physique (déficience/santé) - Son ou ses employés, pour garantir leur
santé et sécurité
Un salarié en mauvaise état de santé sera
- D’autres employés susceptibles de
davantage imprudent dans son travail en raison de
travailler sur un lieu de travail lui
la baisse de la vigilance que lui impose sa santé.
appartenant mais qui ne sont pas
En outre, s’il présente un handicap ou une

Initiation à la Gestion des risques et catastrophes Ind. Nov. 2018 /NANG II Paul Yannick, Ing.QHSE, paul.nang@yahoo.ca 2
République du Cameroun Republic of Cameroon
Paix – Travail – Patrie Peace – Work – Fatherland
UNIVERSITE DE DOUALA THE UNIVERSITY OF DOUALA
FACULTE DE GENIE INDUSTRIEL INDUSTRIAL ENGINEERING FACULTY

Tél: (237) 33 01 41 30 /31 www.fgi-ud.com B.P. 2701 Douala, Cameroun

directement ses employés, par exemple - Le droit de retrait devant une situation
des intérimaires, sous-traitants dangereuse non-maîtrisé
- Des salariés qui ne font pas partie de ses
Directeurs et Cadres supérieurs
employés et qui ne travaillent pas sur son
lieu de travail, mais qui réalisent un travail Ils devront s’assurer que :
en son nom, par exemple sous-traitant
- Des personnes qui peuvent se trouver sur - La bonne politique de santé-sécurité est en
son lieu de travail mais ne réalisent pas un place
travail pour lui, par exemple des visiteurs - Des ressources appropriées sont allouées
- Des personnes qui peuvent se trouver en afin d’établir, mettre en œuvre et préserver
dehors son lieu de travail, mais qui sont le système de management de la sécurité
affectées par ses activités - Les bonnes structures organisationnelles,
professionnelles, par exemple des avec une définition claire des rôles et
passants. responsabilités, sont mises en place
- Cadre dirigeant se voit attribuer une
Employés de l’organisme responsabilité spécifique en matière de
sécurité
Ils doivent :
- La performance sécurité de l’organisme
• Prendre raisonnablement soin de leur est réexaminée régulièrement pour
propre sécurité et celle des autres s’assurer que les objectifs ont été atteints
personnes qui pourraient être affectées par
Cadres intermédiaires et superviseurs
ces actions et ses omissions
Ils devront s’assurer que :
• Se conformer aux instructions et
procédures de sécurité - Élaboration et la mise en place des
objectifs opérationnels
• Utiliser de manière correcte tous les
- Responsable des équipes qui travaillent
équipements de sécurité sans les modifier
directement pour eux
• Rendre compte de toute situation qu’ils - Responsable d’équipes situées plus loin en
pensent pouvoir constituer un danger et descendant dans l’organigramme
qu’ils ne peuvent corriger eux-mêmes - Responsable de la sécurité des zones et
des activités sous leur autorité
• Rendre compte de tout accident ou
maladie professionnelle Spécialistes de la sécurité
Ils a le droit : - Fourniture de conseils et de directives sur
les normes sécurité
- Le droit d’être informé de manière
- La promotion de la culture sécurité
approprié des dangers et risques associés
positive
- Le droit d’être informé de toutes les
- Le conseil à l’encadrement sur la
actions mises en œuvre par l’employeur
prévention des accidents
pour garantir la sécurité-santé au travail
- Développement et la mise en place de la
- Le droit à la formation nécessaire à la
politique
sécurité
- La supervision du développement
- Le droit d’être consulté par l’employeur
d’évaluations appropriées des risques
sur tous les sujets affectant la sécurité-
- L’identification des besoins en formation
santé des travailleurs
- La surveillance de la performance en
matière de sécurité

Initiation à la Gestion des risques et catastrophes Ind. Nov. 2018 /NANG II Paul Yannick, Ing.QHSE, paul.nang@yahoo.ca 3
République du Cameroun Republic of Cameroon
Paix – Travail – Patrie Peace – Work – Fatherland
UNIVERSITE DE DOUALA THE UNIVERSITY OF DOUALA
FACULTE DE GENIE INDUSTRIEL INDUSTRIAL ENGINEERING FACULTY

Tél: (237) 33 01 41 30 /31 www.fgi-ud.com B.P. 2701 Douala, Cameroun

- La supervision des rapports et enquêtes


sur les accidents
Contrôleurs d’établissement/Bailleurs
• S’assurer l’utilisation en tant que lieu de
travail est sans danger, dans la limite de
leur expertise
• L’accès au lieu de travail est sans danger,
dans la limite de leur expertise
• Il n’est pas responsable de la sécurité des
équipements des locataires. Ex:
photocopieur
Fournisseurs, Fabricants et Ingénieurs de
conception
• S’assurer que les pièces de matériels et
d’équipement sont conçues, construites et
testées de manière à ne pas présenter de
danger pour l’utilisation qui en est prévue
• Et qu’ils sont fournis avec les instructions
appropriées
• Pour les produits chimiques, ils doivent
s’assurer qu’ils sont convenablement
testé, de sorte que ses propriétés
dangereuses sont comprises
• Qu’ils sont convenablement conditionnés
et étiquetés
• Qu’ils sont fournis avec des informations
appropriées. Ex: Fiche de données de
sécurité
Travailleurs indépendants
• Il a des responsabilités similaires aux
salariés. Il doit raisonnablement prendre
soin de sa propre sécurité et de celles des
autres personnes pouvant être affectées
par ses actes ou ses omissions
NB : les rôles et les responsabilités ici présentés
sont non exhaustives.

Initiation à la Gestion des risques et catastrophes Ind. Nov. 2018 /NANG II Paul Yannick, Ing.QHSE, paul.nang@yahoo.ca 4