Vous êtes sur la page 1sur 11

Sommaire

Introduction ……………………………………………………………………………….. .2

Objectif……………………………………………………………………………………… …3

Principe ……………………………………………………………………………………..… 3

Choix de systèmes d’assainissements…………………………………………….4


Critères influençant le choix du système ……………………………………………4

Avantage ……………………………………………………………………………………… …..5

Inconvénients …………………………………………………………………………… …5
Dimensionnement de l’ouvrage d’évacuation…………………………………5
La formule de débit moyen journalier ………………………………………………...6

La formule de débit critique (débit de pointe horaire) …………………………6

La formule de la vitesse d’écoulement …………………………………………….….7

La formule ci-après donne le diamètre théorique de la conduite …………7

La vitesse à pleine section…………………………………………………………………… 8

Le débit à pleine section …………………………………………………………………….. 8

Interprétation………………………………………………………………………………… 9

Conclusion ……………………………………………………………………………………..11

[Tapez un texte] Page 1


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

Introduction :

Un réseau d’assainissement a une triple fonction : la collecte de


l’ensemble des eaux usées, d’origine domestique ou industrielle et des
eaux météoriques, séparément ou mélangées ; leur transfert soit vers le
milieu naturel si les eaux ne sont pas polluées, soit vers une station
d’une épuration, dans le cas inverse ; leur traitement pour que
l’effluent soit compatible avec les exigences de la santé publique et du
milieu récepteur. Le principe retenu le réseau d’assainissement a une
influence non négligeable sur l’environnement.

c quoi un réseau d’assainissement ?

Un réseau d’assainissement doit assurer le transfert de l’effluent


les meilleurs conditions jusqu’au point de traitement sans porter
atteindre à la santé et à la sécurité des habitants.

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 2


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

Objectif :
Atteindre cet objectif exige la maitrise de plusieurs paramètres :

 évaluer la quantité d’eau à évacuer et à traiter afin de dimensionner les différents


composants du réseau et de prévoir.
 évaluer le degré de pollution des eaux de ruissellement, des eaux domestiques.
 Connaitre le fonctionnement des différents dispositifs de collecte et de traitement.
 Déterminer la qualité des rejets dans le milieu récepteur.
 La lutte contre toute source de pollution hydrique
 La gestion, l’exploitation et l’entretien de tous les ouvrages d’assainissement
 La promotion du secteur de distribution et de vente dessous produits de traitement
(eaux épurées et boues)
 Etude et réalisation de projets intégrés dans le domaine de traitement des eaux usées
 Réalisation des études et exécution des projets d’assainissement pour le compte de
l’état et des communes

Principe :
Les réseaux d’assainissement sont, en général, de type gravitaire, l’effluent s’écoulant par
gravité. Les conduits sont calculés pour fonctionner en écoulement libre, elles ne sont pas
conçues pour être soumises à une circulation sous pression.

A cet effet, il tient compte de plusieurs paramètres :

 la localisation de la zone concernée, urbaine, périurbaine ou rurale


 la répartition et la destination des bâtiments à desservir
 l’implantation de la voirie
 la topographie du terrain afin de déterminer la pente des canalisations
 la cote du point de rejet dans le réseau public ou en milieu naturel
 l’extension éventuelle du réseau
 la protection du milieu ambiant, des zones de captage d’eau
 la présence ou non d’une nappe phréatique
 l’économie globale du projet (cout d’investissement et d’entretien)
 la coordination avec les autres réseaux existants ou projetés

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 3


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

 les conditions de réalisation, sous le domaine public ou sous les propriétés privées
 le positionnement des accès pour l’entretien ultérieur

L’assainissement a pour but de collecter toutes les eaux polluées à savoir :

 les rejets des habitations à travers les appareils sanitaires


 les eaux usées domestique
 les eaux météoriques
Notons qu’un traitement particulier dans les stations d’épuration de certaines eaux usées,
notamment celles provenant des domestiques est à considérer avant de les introduire
définitivement dans la nature.

Choix de systèmes d’assainissement :

Critères influençant le choix du système :

Le choix entre les systèmes d’assainissement résulte de plusieurs


considérations :

 les données naturelles du site (pluviométrie – topographie)


 les données relatives aux agglomérations existantes (nature et importance
de l’agglomération – installations existantes)
 les données relatives au développement futur de l’agglomération
 les données économique (investissement – exploitation)

On a opté pour notre projet le système unitaire, ce choix est justifié par le fait
que le réseau existant est unitaire, en outre, on ne signale aucun rejet toxique
dans la région, le collecteur principal transitera les débits confondus des eaux
usées et des eaux pluviales, le raccordement au réseau existant s’effectuera au
niveau de la route existante, qui présente le point le plus bas du site, les réseaux
et les ouvrages étudies sont situés sous les voies publiques.

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 4


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

Avantage :

 économique (coût plus bas),


 facilite de branchement et de mise en œuvre.
 stations de pompage et d’épuration dimensionnées pour un débit
supérieur à celui des EU1
 réseau atteignant la station d’épuration
 une quantité d’EU passe dans le milieu naturel sans épuration,
 pas de risque de raccordement
 emprise de route généralement suffisante

Inconvénients :

 pollution relative du milieu récepteur,


 perturbation du fonctionnement de la station d’épuration.

Dimensionnement de l’ouvrage d’évacuation :


(Système unitaire)
Après avoir le tracé du réseau d’assainissement et les cotes d’origine en amont et de
rejet en aval, il convient de calculer la section circulaire et la pente des différents tronçons qui
le composent. Celle-ci est déterminée en fonction de plusieurs paramètres :

 La quantité d’effluent à évacuer


 La nature de l’effluent
 Les caractéristiques du matériau constituant les tuyaux
 La longueur et les différents accidents du parcours (chargement de direction, regards
de branchement

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 5


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

Donnée :
P= 1500 habitations, Cs= 200 l/hab/j, Cpj= 1.5, Cph= 3, Tr= 0.8= 80%, Tb=
100%, K(DVC)=90, I=0.5%,

La formule de débit moyen journalier :

𝑷 ∗ 𝑪𝒔 ∗ 𝑪𝒑𝒋 ∗ 𝑪𝒑𝒉
𝑸𝒎 = ∗ 𝑻𝑟 ∗ 𝑻𝑏
𝟐𝟒 ∗ 𝟑𝟔𝟎𝟎

 𝑄𝑚 : Le débit journalier moyen d’eau usée (l/s)


 P : nombre d’habitations (hab)
 𝐶𝑠 : La consommation spécifique (l/hab/j)
 𝐶𝑝𝑗 : Le coefficient de pointe journalière (𝐶𝑝𝑗 =1.3 à 1.6)
 𝐶𝑝ℎ : Le coefficient de pointe horaire
 𝑇𝑟 : Le taux de rejet (𝑇𝑟 =0.8)
 𝑇𝑏 : Le taux de branchement à l’égout
A.N :

1500*200*1.5*3
Qm= 24*3600
* 𝟎. 𝟖 ∗ 𝟏 = 12.5 l/s

La formule de débit critique (débit de pointe horaire) :

𝑸𝒎 ∗ 𝑳𝒑
𝑸𝒄 =
𝑳𝒕

 𝑄𝑐 : Débit critique (débit point horaire) (l/s)


 Lp : longueur de tronsan (m)
 Lt : longueur total de tous les transon (m)

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 6


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

La formule de la vitesse d’écoulement :

D’après calcul de diamètre (selon MANNING STRICKLER) :

Si on considère que le débit transitant est à plein section (note Qps), le rayon hydraulique Rh
devient : Rh = D/4 = R/2

𝑽 = 𝑲 ∗ 𝑹𝒉𝟐𝟑 ∗ √𝑰

 V : vitesse d’écoulement dans la conduite (m/s)


 k : Coefficient de rugosité
 Rh : le rayon hydraulique (m)
 I : pente moyenne (m/m)

La formule ci-après donne le diamètre théorique de la conduite :

Qc 3/8
𝐃𝐭𝐡 = ( )
0.3115*K* √I

 𝐷𝑡ℎ : Diamètre théorique de la conduite (m)


 𝑄𝑐 : Débit critique (débit point horaire) (l/s)
 k : Coefficient de rugosité
 I : pente moyenne (m/m)

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 7


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

La vitesse à pleine section :

𝑫
𝑽𝒑𝒔= K * ( 𝟒 )𝟐/𝟑 *√I

 Vps : vitesse correspondant à la section pleine(m/s).


 k : Coefficient de rugosité
 D : diamètre du conduit (m)
 I : pente moyenne (m/m)

Le débit à pleine section :

Et la formule : Qps = Vps * S


 Qps : débit traversant une section quelconque (l/s)
 S : section de la conduite (m²) que {S= π*R²}
 Vps : vitesse d’écoulement dans la conduite (m/s)

𝐃 𝟐/𝟑 𝛑∗𝐃𝟐
𝐐𝐩𝐬 = K * ( 𝟒 ) *√I* ( 𝟒 )

 Q ps : débit correspondant à la section pleine (l/s)


 k : Coefficient de rugosité
 D : diamètre du conduit (m)
 I : pente moyenne (m/m)

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 8


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

Interprétation :

La situation actuelle de conception des réseaux EU d’après logiciel mesura que


on a fait conception par une surface 13.243ha pour déterminé consommation est
200 l/hab/j, débit moyen est 4.2 l/s.

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 9


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

TRANCON Li Lp Qc(m3/s) Dth(mm) Dc VPS(m/s) QPS


R1 R2 52,00 52 0,000292 23,77 250 3,16 0,155
R2 R3 59,50 111,51 0,000628 31,64 250 3,16 0,155
R3 R4 31,75 143,25 0,000807 34,76 250 3,16 0,155
R4 R5 31.75 175 0,000985 37,46 250 3,16 0,155
R5-1 R5-2 53.11 228,11 0,001285 41,39 250 3,16 0,155
R5-2 R5-3 54.63 282,74 0,001593 44,86 250 3,16 0,155
R5-3 R5 61.99 344,73 0,001942 48,32 250 3,16 0,155
R5 R6 63,00 407,73 0,002297 51,46 250 3,16 0,155
R6-1 R6-2 40,00 447,73 0,002522 53,30 250 3,16 0,155
R6-2 R6-3 40,00 487,73 0,002748 55,04 250 3,16 0,155
R6-3 R6 42,93 530,66 0,002990 56,81 250 3,16 0,155
R6 R7 62,9 593,56 0,003344 59,25 250 3,16 0,155
R7-1 R7-2 37,5 631,06 0,003555 60,62 250 3,16 0,155
R7-2 R7-3 13,9 644,96 0,003634 61,12 250 3,16 0,155
R7-3 R7-4 53.38 698,34 0,003934 62,97 250 3,16 0,155
R7-4 R7-5 40 738,34 0,004160 64,30 250 3,16 0,155
R7-5 R7-6 39,98 778,32 0,004385 65,58 250 3,16 0,155
R7-6 R7 43 821,32 0,004627 66,92 250 3,16 0,155
R7 R8 62,1 883,42 0,004977 68,77 250 3,16 0,155
R8-1 R8-2 62 945,42 0,005326 70,55 250 3,16 0,155
R8-2 R8-3 62 1007,42 0,005676 72,25 250 3,16 0,155
R8-3 R8 61.93 1069,35 0,006025 73,88 250 3,16 0,155
R8 R9 53.59 1122,94 0,006327 75,25 250 3,16 0,155
R9-1 R9-2 58 1180,94 0,006653 76,68 250 3,16 0,155
R9-2 R9-3 11 1191,94 0,006715 76,95 250 3,16 0,155
R9-3 R9-4 55,95 1247,89 0,007031 78,28 250 3,16 0,155
R9-4-1 R9-4 49,1 1296,99 0,007307 79,43 250 3,16 0,155
R9-4 R9-5 62 1358,99 0,007656 80,83 250 3,16 0,155
R9-5-1 R9-5 53.43 1412,42 0,007958 82,01 250 3,16 0,155
R9-5 R9-6 53,56 1465,98 0,008259 83,16 250 3,16 0,155
R9-6 R9-7 14,04 1480,02 0,008338 83,46 250 3,16 0,155
R9-7 R9 61,14 1541,16 0,008683 84,73 250 3,16 0,155
R9 R10 43,65 1584,81 0,008929 85,63 250 3,16 0,155
R10-1 R10-2 55,39 1640,2 0,009241 86,74 250 3,16 0,155
R10-2 R10-3 60,67 1700,87 0,009583 87,92 250 3,16 0,155
R10-3 R10-4 49,29 1750,16 0,009860 88,87 250 3,16 0,155
R10-4-1 R10-4-2 48,58 1798,74 0,010134 89,79 250 3,16 0,155
R10-4-2 R10-4 60,28 1859,02 0,010474 90,91 250 3,16 0,155
R10-4 R10-5 47,2 1906,22 0,010740 91,76 250 3,16 0,155
R10-5 R10-6 30,74 1936,96 0,010913 92,32 250 3,16 0,155
R10-6 R10-7 40 1976,96 0,011138 93,03 250 3,16 0,155
R10-7 R10-8 40 2016,96 0,011363 93,73 250 3,16 0,155
R10-8 R10-9 31,51 2048,47 0,011541 94,27 250 3,16 0,155
R10-9 R10 57,81 2106,28 0,011867 95,26 250 3,16 0,155
R10 R11 37,66 2143,94 0,012079 95,90 250 3,16 0,155
R11 R12 34,24 2178,18 0,012272 96,47 250 3,16 0,155
R12 R13 40,51 2218,69 0,012500 97,14 250 3,16 0,155

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 10


[MINI PROJET VRD] 30 novembre 2016

Conclusion :

On élaboration le tableau selon l’équation d’après le graphique en fonction du


Q/Qps et V/Vps donc on conclue sur le tableau et les deux courbes aux vitesses
d’écoulement que on vérifié par deux condition d’auto-curage pour un
remplissage égal aux 2/10 du diamètre, V= 0.317 m/s >0.3 m/s) et pour à pleine
section (ou à demi-section), Vps= 1 m/s>= 0.70 m/s.

DERBAL Ragheb & TOUATI Ahmed Page 11