Vous êtes sur la page 1sur 6

LES COUCHES HAUTES DU

MODELE OSI

Dr Lambert KADJO
lamberttanon_k@yahoo.fr
http://www.kadjo-lambert.c4.fr

1
CFTIC-INPHB 2010-2011

LES COUCHES HAUTES DU


MODELE OSI

I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT


III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION

V. LA COUCHE APPLICATIONS
Organisation
CM: 14 H
TD: 4 H
TP: 2 H

2
I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT
III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION

V. LA COUCHE APPLICATIONS
V.1 Généralités
Définitions et rôle principal
La couche Applications est la dernière du modèle de référence OSI définie par la
norme ISO 9545 (définissant la composante communication), ou CCITT X.207
décrivant sa structure (ALS : Application Layer Structure).
fournit aux processus applicatifs le moyen d’accéder à l’environnement OSI
(transfert d’informations, allocation de ressources, intégrité et cohérence des
données accédées, synchronisation des applications coopérantes)
contient toutes les fonctions non réalisées par les couches inférieures et
impliquant des communications entre systèmes.
s’occupe essentiellement de la sémantique et non de la syntaxe ( prise en
charge par la couche présentation);

La couche Application assure :


l’atomicité : un ensemble d’opérations doit être entièrement réalisé.
La cohérence : un ensemble d’opérations doit être termine correctement et les
informations doivent être laissées dans un état cohérent.
l’isolation : un ensemble d’opérations doit s’exécuter sans interférence avec les
opérations extérieures.
la durabilité : les effets des opérations ne doivent pas être altérées par une
défaillance applicative ou de communication. 3
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr

I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT


III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION

V. LA COUCHE APPLICATIONS
V.1 Généralités
Services Applicatifs

services provenant des applications utilisateur :


Les protocoles pour les services de fichiers distants tels que l’ouverture, la
fermeture,
la lecture, l’écriture et le partage de fichiers
les services de transfert de fichiers et d’accès aux bases de données
distantes.
les services des répertoires pour localiser les ressources d’un réseau.
la gestion des périphériques
l’exécution de travaux distants.

4
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr
I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT
III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION V.2 Modèle générique
V. LA COUCHE APPLICATIONS
Processus d’Applications, Entités Applications
Processus d’Applications (AP: Application Process)
Le processus d’application est la représentation abstraite des éléments d’un
système (programme écrit par exemple).
L’activité d’un processus (un programme qui s’exécute) est représenté par une
invocation de processus d’applications (API : Application Process Invocation).
Un processus d’application peut être fabriqué à partir d’autres processus
communicants.
Un processus d’application peut être coupé en 2 parties :
− locale (calcul) et spécifique d’un système.
− Partie communicante représentée par une entité Applications.
Entité Applications (AE: Applications Entity)
une entité Application n’est attachée qu’à un seul processus d’applications
mais un processus d’application peut comporter plusieurs entités Applications.
L’activité d’une entité d’Applications est représentée par une invocation
d’entité d’application (AEI : Application Entity Invocation) qui modélise les
fonctions de communication particulières d’une API.
Les AE comportent un ensemble d’éléments de service d’application (ASE :
Application Service Element). 5
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr

I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT


III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION
V.3 Association
V. LA COUCHE APPLICATIONS d’application
Définition et fonctionnement
Une Association d’Application (AA) est une connexion établie entre deux une
invocation d’entité d’application.
une AA ne peut être créée que après l’activation des deux AE correspondants.
Entité Application 1 Entité Application 2

ASEn
SAO SAO
(Fonctions (Fonction de
ASE 2
Association d’application
de contrôle (socket) contrôle ASE 1
d’association ASE 2 d’association
) ASE 1 )

Couche APPLICATIONS Couche APPLICATIONS

Couche PRESENTATION Couche PRESENTATION

6
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr
I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT
III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION
V.3 Association
V. LA COUCHE APPLICATIONS d’application
Caractéristiques
Une Association d’Application comporte un identificateur qui représente le nom de
la connexion appelé identificateur d’association d’application ou AAI (Application
Association Identifier) : (n°circuit virtuel, nom de socket…) .
Les ASE sont coordonnés dans l’environnement de l’entité d’application. Cette
coordination s’effectue dans le cadre d’une association à d’autres ASE distants
grâce au composant SAO (Single Association Object), ou objet d’association
unique.
SAO (Single Association Object) : ensemble des fonctions et des informations de
contrôle relatives à une association. L’entité SAO contrôle donc la communication
pendant toute la durée de vie de cette association;
Un SAO (objet d’association simple) contient des informations sur la combinaison
d’ASE qui est utilisée dans le cadre d’une association. Le fonctionnement des ASE
à l’intérieur du SAO est déterminé par une fonction de contrôle, appelée SACF
(Single Association Control Function) ou fonction de contrôle des associations
simples).

7
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr

I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT


III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION
V.4 ASE de base
V. LA COUCHE APPLICATIONS
Les protocoles (éléments de service)
RTSE (Reliable Transfert Service Element) : élément de service de transfert fiable.
Il contient les fonctionnalités permettant d’assurer une communication secourue,
dans laquelle les pannes sont transparentes pour l’utilisateur.
ROSE (Remote Operation Service Element) : utilitaire pour mettre en œuvre des
applications interactives avec les fonctionnalités nécessaires pour que les entités
d’application puissent communiquer avec l’utilisateur (telnet) .
CCRSE (Commitment, Concurrency and Recovery Service Element) : élément de
service d’engagement, de concurrence et de reprise qui permet aux entités d’une
application repartie de réaliser des actions atomiques avec une coordination
garantie. Il contient donc des contient les fonctionnalités permettant de maintenir la
cohérence de bases de données réparties ou dupliquées;
CMISE (Common Management Information Service Element) : échange
d’informations de gestion.
ACSE (Association Control Service Element) contient les fonctionnalités de base
pour mettre en communication deux processus indépendamment de leur localisation
(ISO8649 et CCITT X217, ISO 8650 et CCITT X227).
MHS (Message Handling System) contient les fonctionnalités permettant de rédiger
des messages électroniques en mode sans connexion. 8
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr
I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT
III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION
V.4 ASE de base
V. LA COUCHE APPLICATIONS
Les protocoles (éléments de service)
FTAM (File Transfer and Access Management) contient les fonctionnalités
nécessaires au transfert de fichiers et à la manipulation à distance.
TP (Transaction Processing) permet d’exécuter des applications de type
transactionnel réparti, avec des possibilités de retour en arrière.
VT (Virtual Terminal) permet une présentation normalisée d’un terminal connecté à
un réseau.
ODA (Office Document Architecture) définit l’architecture d’un document pour lui
permettre d’être retraité sur n’importe quelle machine normalisée.
ODIF (Office Document Interchange Format) décrit les formats à utiliser dans
l’architecture de document et qui sont transmis vers l’équipement distant.
JTM (Job Transfer and Manipulation) définit la manipulation et le transfert de
travaux à distance.
RDA (Remote Database Access) permet un accès à distance à des bases de
données.
MMS (Manufacturing Message Service) définit une messagerie électronique en
mode avec connexion pour un environnement industriel.
9
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr

I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT


III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION
V.4 ASE de base
V. LA COUCHE APPLICATIONS
Les primitives de base
Les primitives de base sont :
A-ASSOCIATE : service confirmé comprenant une requête, une indication, une
réponse et une confirmation.
A-RELEASE : service confirmé avec fermeture de connexion sans perte.
A-U-ABORT : (U : user) service non confirmé, libération brutale avec perte.
A-P-ABORT : (P : Provider) service non confirmé, rupture de liaison brutale avec
perte

10
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr
I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT
III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION
V.5 Les applications
V. LA COUCHE APPLICATIONS

La couche application contient de très nombreux services ou applications,


regroupés en deux grandes catégories :
les services utilisant un mode connecté: ils contiennent les applications
demandant un temps réel ou un accès à distance;
les services utilisant un mode non connecté: ils contiennent nécessitant
des traitements de type différé.

Applications classiques des réseaux téléinformatiques:


la messagerie (en mode non connecté) normalisée par les avis X400;
l'interactif (mode connecté) demandant des temps de réponse très courts
et regroupant la gestion de transactions, l'interrogation de bases de données,
le traitement en temps partagé;
la soumission de travaux (mode connecté) correspondant à des envois de
travaux vers une unité de traitement depuis un poste distant;

11
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr

I. LA COUCHE TRANSITOIRE: COUCHE TRANSPORT


III. LA COUCHE SESSION
IV. LA COUCHE PRESENTATION
V.5 Les applications
V. LA COUCHE APPLICATIONS

Applications classiques des réseaux téléinformatiques:

Le transfert de fichiers (mode connecté) avec le FTAM. Cependant un


transfert de fichiers peut être réalisé en mode non connecté en utilisant la
messagerie;
le transfert de documents pourra utiliser la messagerie en mode connecté
ou le service télétex en mode connecté. Le transfert est défini par les normes
T60, T61, T62;
les conférences (mode non connecté ) permettant à plusieurs utilisateurs
de dialoguer en même temps;
les graphiques prennent une place à part et la normalisation de GKS
(Graphical Kernel System) comme système graphique international pose les
problèmes de transfert des «metafiles» (Fichier contenant une image
graphique) dans les réseaux.

12
INPHB – ESI / Génie Electrique& Electronique / 2011 – 2012 ------ Cours OSI – COUCHES HAUTES ----- Dr KADJO / www.kadjo-lambert.c4.fr

Vous aimerez peut-être aussi