Vous êtes sur la page 1sur 5

III. Comment les médias influencent-ils la vie politique.

A. MEDIAS ET CAMPAGNE ELECTORALE

Document 1 : Communication pendant une campagne électorale

La photo de gauche a été diffusée dans la presse entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2007. Nicolas
Sarkozy est alors en concurrence avec Ségolène Royal pour le second tour qui aura lieu quelques jours plus tard.

1) Quelle image N.Sarkozy souhaite-t-il donner à travers la photographie diffusée dans la presse
lors de la campagne présidentielle ?
2) Pourquoi la photographie de droite contredit cette image ?
3) Expliquer quel est l’intérêt pour des journalistes de suivre des candidats à une élection.

Document 2 : Les médias comme source d’information politique

www.la-croix.com/Economie/Medias/Barometre-medias-journalistes-sommes-remettre-question-2019-01-24

Quels sont les médias les plus utilisés par les français pour s’informer en matière politique ?
Document 3 : Les médias ont des effets directs limités pendant les campagnes électorales

On sait que l’idéologie politique des individus sont proposées (en fonction de ses préférences
agit comme un filtre par rapport aux messages politiques, un individu lit une rubrique
auxquels sont confrontés les électeurs. D’une particulière dans un magazine, ou écoute plus
part, joue un mécanisme de perception spécialement tel chroniqueur sur la radio).
sélective de l’information. Les individus D’autre part, les individus tendent à minorer,
tendent à s’exposer sélectivement à des sources voire à écarter, les messages qui sont
d’information conformes à leur idéologie (une dissonants par rapport à leurs schémas
personne achète ce journal plutôt qu’un autre idéologiques, et à retenir les messages qui
car il est proche de ses préférences politiques). confirment ou renforcent leurs convictions ou
Ils tendent également à faire preuve d’une connaissances préalables.
attention sélective aux informations qui leur

Vincent Tiberj et Thierry Vedel, « Les effets de l’information télévisée sur les évaluations politiques et les préoccupations
des électeurs français », Baromètre politique français, Cevipof, 2007.

1) Qu’est-ce qu’une idéologie politique ? 4) Quel est l’effet principal des campagnes
2) Expliquer la première phrase du document. électorales sur les préférences des
3) Expliquer le passage souligné. individus ?

Document 4 : Les effets indirects des médias pendant les campagnes électorales

Le rôle accru des campagnes électorales peut ainsi être centrée sur un enjeu qui
n’implique cependant pas que celles-ci avait initialement une importance
influencent de manière directe, ou seules, les restreinte (la « fracture sociale »,
comportements électoraux. L’idée selon l’insécurité, etc.).
laquelle les médias et la communication - L’effet de cadrage (framing) : le mode
politique détermineraient complètement le vote de présentation d’un fait affecte sa
correspond largement à un mythe. Ce mythe signification. Par exemple, un
est né dans l’entre-deux-guerres […], après traitement épisodique de la pauvreté
l’usage extensif des moyens radiophoniques et faciliterait une imputation de la
de la propagande politique (affiches, statuaire, responsabilité aux pauvres, alors qu’un
fêtes, défilés, etc.) par les régimes fasciste et traitement thématique et approfondi
nazi : l’électeur y fait l’objet d’une favoriserait la reconnaissance d’une
manipulation par des leaders charismatiques et responsabilité collective et d’une
la propagande électorale à laquelle ils défaillance des politiques publiques.
recourent. […] Les effets directs des - L’effet d’amorçage (priming), qui
campagnes sont difficilement évaluables. Les désigne l’influence des médias sur les
analyses montrent, d’ailleurs, que ce sont leurs critères retenus pour évaluer et
effets indirects qui sont les plus remarquables. produire des jugements politiques. Les
Parmi ces derniers, trois ont été formalisés par problèmes consacrés par les médias
les chercheurs : (par exemple la visibilité accrue des
- L’effet d’agenda, qui désigne l’impact SDF) peuvent devenir des critères
des médias sur la saillance des enjeux d’évaluation des programmes des
perçus par l’opinion. Une campagne candidats.

Frédéric Lambert et Sandrine Lefranc, 50 Fiches pour comprendre la science politique, Bréal, 2010.

1) En quoi consiste l’effet d’agenda ?


2) Pourquoi l’effet d’agenda peut-il être important dans un contexte de volatilité accrue des
électorats ?
B.LE ROLE DES SONDAGES DANS UNE DEMOCRATIE REPRESENTATIVE

Document 5 : Qu’est-ce qu’un sondage d’opinion ?

Il n’y a pas de définition légale du sondage d’intervalle de confiance. Il est généralement


d’opinion ou du sondage politique. La admis qu’avec un échantillon de 1000
Commission des sondages* considère que c’est personnes, la marge d’erreur est d’environ 3%.
une opération visant à donner une indication Mais plus l’échantillon est faible, plus la marge
quantitative de l’opinion d’une population au d’erreur progresse. […]
moyen d’un échantillon représentatif de cette Quelles règles les sondeurs doivent-ils
population. respecter ?
Qu’est-ce qu’un échantillon représentatif ? Les sondeurs doivent suivre des obligations
Les sondages reposent majoritairement en méthodologiques relatives à la confection des
France sur la méthode des quotas. Il s’agit sondages : caractère non biaisé des questions,
d’interroger un échantillon de personnes qui rigueur scientifique dans le choix de
ont les mêmes caractéristiques l’échantillon, cohérence et honnêteté des
sociodémographiques (sexe, âge, catégorie corrections apportées aux résultats bruts…
socioprofessionnelle, commune, région) que Ils doivent aussi communiquer à la
l’ensemble de la population. […] Commission des sondages, dès la publication
Une autre méthode possible est la méthode du sondage, une notice d’information
aléatoire qui consiste en une sélection au comportant les principales données relatives à
hasard d’un nombre élevé de personnes la réalisation du sondage (objet du sondage,
appartenant à la population de référence. méthode de constitution de l’échantillon, texte
Quelles sont les marges d’erreur ? intégral des questions posées, etc.).
Un sondage est nécessairement affectée d’une
marge d’erreur, dite marge d’incertitude ou
*La commission des sondages est une autorité administrative indépendante qui a pour mission de faire respecter la législation
sur les sondages électoraux. Elle n’a pas de pouvoir propre d’énoncer des sanctions, mais dispose toutefois d’une possibilité
d’imposer des mises au point à la presse et peut saisir le garde des Sceaux.
D’après www.vie-publique.fr

1) A quoi sert un sondage d’opinion ?


2) Qu’est-ce que la « marge d’incertitude » d’un sondage d’opinion ?
3) Quelles organisations peuvent être intéressées par la réalisation de sondages d’opinion ?
Pourquoi ?

Document 6 : Sondages d’opinion et démocratie représentative

Le recours systématique aux sondages d’opinion contribue au renforcement du caractère


démocratique du régime représentatif. Les sondages mettent à la disposition des citoyens une source
d’information supplémentaire. Ils renforcent leur contrôle sur les gouvernants, de la sélection des
candidats jusqu’à la mise en œuvre des politiques. Ils passent même pour atténuer le risque, entrevu
par Tocqueville, d’une « tyrannie de la majorité » électorale, en faisant exister l’opinion de la
minorité.
Cette appréhension du sondage comme complément bienvenu de l’élection répond à une critique
radicale selon laquelle la démocratie « sondagière » n’est qu’une forme accrue de dépossession des
« dominés ». S’il existe une « opinion publique », elle doit répondre au moins à deux exigences :
- Elle doit être éclairée, c’est-à-dire rationnellement formée, consciente et informée. Or les sondages
interrogent les gens sur des questions auxquelles ils ont rarement réfléchi […]. Ils ne prennent en
compte ni la « compétence », ni le degré d’implication dans la vie politique […].
- Elle doit être formée de manière démocratique, par l’échange de points de vue […] ou par la
mobilisation organisée. Or la consécration de l’opinion produite par les sondages aurait pour effet
d’affaiblir les groupes agissant dans l’espace public (partis, syndicats…).
Frédéric Lambert et Sandrine Lefranc, 50 Fiches pour comprendre la science politique, Bréal, 2010.

1) Comment les sondages d’opinion peuvent-ils améliorer le fonctionnement des démocraties


représentatives ?
2) Expliquez les critiques adressées aux sondages, dans ce document?

Document 7 : Expression ou fabrication de l’opinion publique : l’exemple du nucléaire

Le sondage TNS-Sofres pour EDF

Le sondage Ifop pour Europe Ecologie Les Verts

Question : Souhaitez-vous Ensemble Sympathisants


que la France… ? des
PS (%) Europe UMP (%) FN (%)
Français Ecologie Les
(%) Verts (%)

…poursuive son programme 30 26 10 55 27


nucléaire et construise de nouvelles
centrales

... arrête progressivement sur 25-30 51 56 58 39 53


ans son programme nucléaire et de
faire fonctionner ses centrales
… arrête rapidement son 19 18 32 6 20
programme nucléaire et de faire
fonctionner ses centrales
TOTAL 100 100 100 100 100
D’après www.ifop.com
Sondage Ifop réalisé du 15 au 17 mars 2011 en ligne auprès de 1008 personnes représentatives de la population
française âgée de 18 ans et plus.

1) Ces deux sondages donnent-ils les mêmes résultats ?


2) Analysez la formulation des questions pour expliquer ces différences de résultats.
3) Quel est l’intérêt pour EDF de publier un sondage favorable au nucléaire ?
4) Un candidat à une élection se sert-il uniquement des sondages pour s’informer ?

Vous aimerez peut-être aussi