Vous êtes sur la page 1sur 75

Mise à jour juin 2015

Marchés privés
Documents
pour prévenir et recouvrer
les impayés
Les entrepreneurs ont intérêt à formaliser leurs relations contractuelles et à
demander ou à fournir des garanties dans les meilleures conditions.

Vous trouverez dans ce fascicule différentes formules (contrat, modèles de


courriers, exemple de facture, etc.) qui couvrent les différentes phases de la
relation contractuelle avec les maîtres d’ouvrage privés :

1 – Formaliser les relations avec les maîtres d’ouvrage privés


2 – Demande de garantie de paiement
3 – Autres modèles de garantie
4 –Transfert de propriété et paiement pour compte
5 – Paiement
6 – Réception
7 – Difficultés pendant l’exécution du marché
8 – Difficultés de paiement et recouvrement des sommes dues

Ce recueil ne reprend pas tous les conseils et recommandations qui figurent


dans les autres brochures de la FFB : le mémento du sous-traitant, le guide
de la réception, le guide des impayés dans le bâtiment qui sont pour
certaines disponibles en ligne sur le site adhérent de la FFB et d’autres sont
disponibles auprès de la sebtp : www.sebtp.com.

2
SOMMAIRE

I – FORMALISER LES RELATIONS AVEC LES MAITRES D’OUVRAGES PRIVES ............................................................................. 5

CONDITIONS GENERALES D’INTERVENTION ................................................................................... Erreur ! Signet non défini.

MARCHES DE TRAVAUX PRIVES - MAITRE DE L’OUVRAGE PROFESSIONNEL ........................................................................ 8

MARCHES DE TRAVAUX PRIVES - MAITRE DE L’OUVRAGE CONSOMMATEUR ................................................................... 12

DEVIS ...................................................................................................................................................................................... 16

ORDRE DE REPARATION ........................................................................................................................................................ 17

CLAUSE EN MATIERE DE DELAIS DE PAIEMENT ET DE CHANGEMENT DE TAUX DE TVA A INTEGRER DANS UN DEVIS ..... 18

CLAUSE DE TRANSFERT DE GARDE EN CAS D’ARRET DES TRAVAUX.................................................................................... 20

II – A - DEMANDE DE GARANTIE (en faveur des entreprises) ................................................................................................ 21

DEMANDE DE GARANTIE DE PAIEMENT AU CLIENT PROFESSIONNEL ................................................................................. 22

MISE EN DEMEURE DE FOURNIR LA GARANTIE DE PAIEMENT ............................................................................................ 23

DEMANDE DE GARANTIE DE PAIEMENT (client particulier)................................................................................................. 24

GARANTIE DE PAIEMENT – CREDIT SPECIFIQUE – COURRIER A LA BANQUE ...................................................................... 25

GARANTIE DE PAIEMENT....................................................................................................................................................... 26

TRAME D’ATTESTATION BANCAIRE POUR LE VERSEMENT DU CREDIT SPECIFIQUE TRAVAUX .......................................... 26

ENGAGEMENT TRIPARTITE DE VERSEMENT DIRECT DU CREDIT TRAVAUX ......................................................................... 27

CAUTION GARANTISSANT LE PAIEMENT DES SOMMES DUES A L’ENTREPRENEUR ............................................................ 29

CAUTION DE SOUS-TRAITANCE ............................................................................................................................................. 31

DÉLÉGATION DE PAIEMENT DU SOUS-TRAITANT ................................................................................................................. 33

II – B – AUTRES MODELES DE GARANTIE ............................................................................................................................... 35

CAUTION EN REMPLACEMENT DE LA RETENUE DE GARANTIE ............................................................................................ 36

CAUTION DE RETENUE DE GARANTIE DU SOUS-TRAITANT ................................................................................................. 38

DEMANDE D'OUVERTURE DE COMPTE DE RETENUE DE GARANTIE .................................................................................... 40

DELEGATION DE PAIEMENT FOURNISSEUR .......................................................................................................................... 41

CAUTION EN GARANTIE DE REMBOURSEMENT D’AVANCE ................................................................................................. 43

III – TRANSFERT DE PROPRIETE DES MATERIAUX ET PAIEMENT POUR COMPTE .................................................................. 44

ATTESTATION DE TRANSFERT DE PROPRIETE DES MATERIAUX .......................................................................................... 45

CONVENTION DE PAIEMENT POUR COMPTE POUR LE SOUS-TRAITANT............................................................................. 46

CONVENTION DE PAIEMENT POUR COMPTE POUR LE TITULAIRE DU MARCHE ................................................................. 48

3
IV – PAIEMENT DES TRAVAUX ................................................................................................................................................ 50

EXEMPLE DE FACTURE ........................................................................................................................................................... 51

LETTRE D’ENVOI D’UNE SITUATION AU MAITRE D’ŒUVRE ................................................................................................. 52

PAIEMENT A 100% DU MONTANT DU MARCHE ................................................................................................................... 53

V – RECEPTION DES TRAVAUX................................................................................................................................................ 54

DEMANDE DE RECEPTION ..................................................................................................................................................... 55

PROCES-VERBAL DE RECEPTION............................................................................................................................................ 56

PROCES-VERBAL DE RECEPTION POUR MAISON INDIVIDUELLE .......................................................................................... 57

NOTIFICATION DE L’EXECUTION DES TRAVAUX VISANT A REMEDIER AUX RESERVES ....................................................... 58

VI – DIFFICULTES PENDANT L’EXECUTION DU MARCHE ........................................................................................................ 59

CONTESTATION DES DELAIS DE PAIEMENT CONTRAIRES A LA LOI LME.............................................................................. 60

LETTRE DE RESERVES SUR ORDRE DE SERVICE ..................................................................................................................... 61

CONTESTATION EN CAS DE SITUATION MODIFIEE PAR LE MAITRE D’ŒUVRE ........................................................................ 62

DEMANDE DE MAINLEVEE DE CAUTION EN L’ABSENCE DE PV DE RECEPTION ................................................................... 63

OBTENIR DE LA BANQUE LA LIBERATION DE LA CAUTION EN REMPLACEMENT DE LA RETENUE DE GARANTIE (en


absence de p.v. de réception) ............................................................................................................................................... 64

OBTENIR DE LA BANQUE LA LIBERATION DE LA CAUTION EN REMPLACEMENT DE LA RETENUE DE GARANTIE............... 65

VII – DIFFICULTES DE PAIEMENT ET RECOUVREMENT DES SOMMES DUES .......................................................................... 66

LETTRE DE RELANCE............................................................................................................................................................... 67

MISE EN DEMEURE ................................................................................................................................................................ 68

MISE EN DEMEURE POUR CLIENT PRIVE PROFESSIONNEL ................................................................................................... 69

MODELE DE MEMOIRE EN RECLAMATION ........................................................................................................................... 70

MODÈLE DE DÉCLARATION DE CRÉANCE EN CAS DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE D'UN CLIENT ....................................... 72

ACTION DIRECTE DU SOUS-TRAITANT - Mise en demeure de l’entrepreneur principal ..................................................... 73

ACTION DIRECTE DU SOUS-TRAITANT - Notification de la mise en demeure au maître de l’ouvrage ............................... 74

ACTION DIRECTE DU SOUS-TRAITANT - Lettre au maître d’ouvrage un mois après envoi de la copie de la mise en
demeure ................................................................................................................................................................................ 75

4
I – FORMALISER LES RELATIONS AVEC LES MAITRES D’OUVRAGES PRIVES

• Conditions générales d'intervention

• Marché de travaux privés – maître d’ouvrage professionnel

• Marché de travaux privés – maître d’ouvrage consommateur

• Devis

• Ordre de réparation

• Exemple de clause en matière de délai de paiement et de changement


de taux de TVA à intégrer dans un devis

• Clause de transfert de garde en cas d’arrêt de travaux

5
MISE EN GARDE SUR LES CONDITIONS GÉNÉRALES D’INTERVENTION
[NE PAS COMMUNIQUER CETTE PAGE AU CLIENT]

Les conditions générales, de vente ou d’intervention, ont pour vocation de fixer la pratique de l’entreprise et de l’imposer
dans ses relations contractuelles avec ses clients. Certaines clauses peuvent cependant être, en cas de différend,
sujettes à interprétation voire être considérées par un tribunal comme réputées non écrites ou sanctionnées (tel
serait le cas d’une clause prévoyant une exclusion de la garantie des vices cachés, interdite à l’égard d’un client
consommateur mais possible vis-à-vis d’un professionnel, ou la mention de frais de recouvrement supportés
par un consommateur).

Les conditions générales ne constituent que l’un des documents contractuels du marché ; elles peuvent trouver place au
dos du devis de l’entrepreneur, devis qui sera signé par le maître de l’ouvrage.

Rappelons l’existence des marchés-types de travaux privés, établis par l’Office Général du Bâtiment et des Travaux
Publics (édités par la Société d’Edition du Bâtiment et des Travaux Publics – 7, rue La Pérouse – 75116 PARIS ; version
2013) ainsi que la norme AFNOR NF P 03-001 « Cahier des clauses administratives générales applicable aux travaux de
bâtiment faisant l’objet de marchés privés », édition décembre 2000.

Les conditions générales d’intervention jointes à ce dossier ne sont qu’un exemple qu’il convient, en tout état de
cause, d’adapter, compléter ou modifier en fonction des pratiques, des clients et des marchés de l’entreprise.

Nous attirons plus particulièrement l’attention des entreprises sur les articles suivants :

Le seuil d’application ne crée pas de distinction entre les travaux


Article 1.1 Il s’agit d’une clause-type ; néanmoins si le client ressortissant ou ne ressortissant pas à une activité
propose ses propres conditions générales d’achat ou conteste professionnelle : tous les travaux privés (sauf exceptions ci-
certaines dispositions des conditions générales d’intervention, cet dessous) sont concernés par la garantie de paiement dès que le
article ne pourra pas s’appliquer en l’état ; un refus dénué seuil de 12 000 euros est dépassé.
d’ambiguïté sera, le cas échéant, nécessaire.. En effet, l’accord
de volonté (obligatoires à la formation du contrat) n’existe pas tant Les sommes dues s’entendent du prix convenu au titre du
que les parties ne se sont pas mises d’accord. marché, déduction faite des arrhes et acomptes versés lors de la
conclusion du marché (décret du 30 juillet 1999 – 1er alinéa).
Article 1.3 Cette mention ne dispense pas l’entreprise des
obligations mises à sa charge par la loi de 1975, notamment Sont exclus :
l’acceptation par le client du sous-traitant.
- les marchés publics de travaux (Etat, Collectivités
Article 4. Bien souvent, les entreprises précisent que leurs prix territoriales et leurs établissements publics, …),
sont indicatifs. Or, dans les relations entre professionnel et
consommateur notamment, cette clause ne s’appliquera - les marchés privés des organismes HLM et des sociétés
généralement pas : en effet, l’entrepreneur doit informer le d’économie mixte (SEM) pour des travaux concernant leurs
consommateur, avant tout début d’exécution des travaux, du prix logements à usage locatif aidés par l’Etat et réalisés par eux
total TTC qu’il aura à payer, ce prix étant forfaitaire. (article 1799-1 du code civil dernier alinéa).
Cette obligation générale a été posée par l’arrêté du 3 décembre
1987 relatif à l’information du consommateur sur les prix : « Toute Sont dispensés de fournir un cautionnement, mais concernés par
information sur les prix de produits ou de services doit faire le versement direct en cas de crédit spécifique :
apparaître, quel que soit le support utilisé, la somme totale toutes - les maîtres d’ouvrage qui concluent un marché de travaux
taxes comprises qui devra être effectivement payée par le pour leur propre compte et pour la satisfaction de besoins ne
consommateur » exprimée en euros. Si ce texte ne vise que les ressortissant pas à une activité professionnelle en rapport avec
éléments de la rémunération, des textes particuliers obligent le ce marché (article 1799-1 du code civil 4ème alinéa).
professionnel à fournir à son client consommateur un document
où le prix indiqué est le prix total à payer. Tel est le cas En d’autres termes, les particuliers qui passent commande de
notamment du devis établi pour les travaux de dépannage, travaux pour leur propre compte et qui financent ces travaux sur
réparation ou entretien. leurs fonds propres ou au moyen d’un crédit partiel sont
dispensés de fournir à l’entrepreneur une caution ; en revanche
un particulier qui financera 100 % des travaux au moyen d’un
Article 8.3 L’octroi d’un escompte, en cas de paiement anticipé
crédit spécifique devra demander à l’établissement de crédit de
par le client, est facultatif mais doit faire l’objet d’une information.
verser le montant du prêt à l’entrepreneur.
Article 9 L’article 1799-1 du code civil dispose que le maître
d’ouvrage qui conclut un marché de travaux privé doit garantir à La garantie de paiement est une obligation d’ordre public à
l’entreprise le paiement des sommes dues lorsque celles-ci laquelle il ne peut être dérogé.
dépassent un seuil fixé par décret. Il envisage pour l’ensemble Une clause du contrat par laquelle l’entrepreneur renoncerait au
des travaux privés deux types de garanties : bénéfice de cette obligation n’aurait aucune valeur. De plus,
 soit le versement direct du montant du prêt dans la limite des l’entrepreneur peut signer son marché sans garantie de paiement
sommes dues en cas de financement bancaire des travaux, et ne la demander qu’en cours d’exécution des travaux :
 soit le cautionnement solidaire, l’entrepreneur ne peut renoncer à la garantie puisqu’elle est
d’ordre public.

6
Modèle de conditions générales d’intervention
1 - OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION 7.3 Les motifs de refus de réception doivent être précisés par
1.1 Les présentes conditions générales prévalent sur toutes autres lettre recommandée avec accusé de réception dans les trois jours
conditions générales qui pourraient leur être opposées. suivant la demande de l’entreprise. Si la visite a eu lieu, les motifs
doivent être indiqués sur le procès-verbal de refus.
1.2 L’entreprise peut sous-traiter tout ou partie de son marché.
7.4 Si la réception doit intervenir judiciairement, les frais
2 - CONCLUSION DU MARCHÉ correspondants seront à la charge du maître de l’ouvrage.
2.1 L’offre de l’entreprise a une validité de … jours à compter de sa
date d’établissement. Au-delà de cette période, l’entreprise n’est plus 8 - PAIEMENTS
tenue. 8.1 Il est demandé un acompte de …... % du montant du marché à
la commande et avant tout début d’exécution des travaux. En
2.2 Un exemplaire de l’offre non modifiée retourné signé par le maître cours de travaux, l’entreprise pourra demander le paiement
de l’ouvrage constitue l’acceptation du client. d’acomptes au prorata de l’avancement.
2.3 Le maître de l’ouvrage indique, avant conclusion du marché, à En fin de travaux, l’entreprise facturera le solde des travaux dans
l’entrepreneur par lettre recommandée avec accusé de réception s’il les conditions prévues à l’article 4.2.
entend demander un prêt pour payer en totalité ou en partie les 8.2 Aucune retenue de garantie ne s’applique aux marchés de
travaux, faute de quoi, il est réputé ne pas emprunter et perdre le l’entreprise.
bénéfice des dispositions du code de la consommation sur le crédit
immobilier et le crédit à la consommation. 8.3 Les demandes de paiements et factures seront réglées à
l’entreprise par chèque sous … jours après leur réception. Aucun
3 - CONDITIONS D’EXÉCUTION DES TRAVAUX escompte ne sera accordé pour paiement anticipé/ Un escompte
3.1 Les travaux seront conformes aux spécifications des normes et de … % pour règlement anticipé sera accordé. En cas de non
DTU en vigueur au jour de l’offre. paiement à la date portée sur la facture, des pénalités de retard de
3.2 L’entreprise est assurée pour la couverture de risques mettant en … fois le taux de l’intérêt légal seront dues à l’entreprise.
jeu sa responsabilité. L’attestation d’assurance sera fournie sur 8.4 Pour les clients professionnels ressortissant aux dispositions
demande. de l’article L. 441-6 du code de commerce, tout retard de paiement
3.3 Le délai d’exécution prévu à l’offre commencera à courir à ouvre droit à l'égard du créancier à une indemnité forfaitaire pour
compter de la réception par l’entreprise de l’acompte à la commande. frais de recouvrement de 40 euros. Lorsque les frais de
3.4 Le délai d’exécution sera prolongé de plein droit dans les cas recouvrement exposés sont supérieurs à ce montant, l’entreprise
suivants : intempéries telles que définies par le code du travail et peut demander une indemnisation complémentaire, sur
rendant impossible toute exécution des travaux convenus, cas de justification
force majeure, travaux supplémentaires ou imprévus, retard ou non 8.5 En cas de non paiement à échéance, l’entrepreneur pourra
exécution par le maître de l’ouvrage de ses obligations. suspendre les travaux dans un délai de 15 jours, après mise en
3.5 L’eau, l’électricité, les accès, les aires de stockage et d’installation demeure préalable au maître de l’ouvrage restée infructueuse.
nécessaires à la réalisation des travaux seront mis à la disposition de 9 - GARANTIES DE L’ENTREPRISE
l’entreprise en quantités suffisantes, gratuitement et à proximité des Lorsque le montant des travaux, déduction faite de l’acompte
travaux. versé à la commande, est supérieur à 12.000 euros, le maître de
4 - RÉMUNÉRATION DE L’ENTREPRENEUR l’ouvrage doit en garantir le paiement de la façon suivante :
4.1 La facturation définitive correspondra au montant du décompte 1) Lorsqu’il recourt à un crédit destiné exclusivement et en totalité
définitif établi par l’entreprise prenant en compte les travaux au paiement des travaux objet du marché, le maître de l’ouvrage
réellement exécutés, y compris les éventuels travaux fera le nécessaire pour que les versements, effectués par
supplémentaires. l’établissement prêteur, parviennent à l’entrepreneur aux
4.2 Les prix seront révisés mensuellement à la date de réalisation des échéances convenues dans le marché (2ème alinéa de l’article
travaux faisant l’objet de la demande de règlement (mois m) par 1799-1 du Code civil). Le maître de l’ouvrage adresse à
application du coefficient de variation de l’index…, ou par application l’entrepreneur copie du contrat attestant de la délivrance du prêt.
d’une formule définie aux conditions particulières. L’indice initial est 2) Lorsqu’il ne recourt pas à un crédit spécifique travaux, le
celui connu à la date de remise de l’offre ; l’indice du mois de révision maître de l’ouvrage fournit, au plus tard à l’expiration d’un délai de
sera pris avec le même décalage. 15 jours suivant la conclusion du marché, le cautionnement visé
5 - TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES, URGENTS OU IMPRÉVISIBLES au 3ème alinéa de l’article 1799-1 du Code civil).
5.1 Tous travaux non prévus explicitement dans l’offre seront Tant que le cautionnement ou l’attestation du crédit n’est par
considérés comme travaux supplémentaires ; ils donneront lieu à la fourni, l’entrepreneur ne commencera pas les travaux. Le délai
signature d’un avenant avant leur exécution. d'exécution est prolongé en conséquence, si la date prévue pour
le début des travaux est antérieure à celle de la fourniture du
5.2 L’entrepreneur est habilité à prendre en cas d’urgence, toutes cautionnement ou de l’attestation du prêt.
dispositions conservatoires nécessaires, sous réserve d’en informer
le maître de l’ouvrage. 10 - PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
10.1 Les études, devis, plans et documents de toute nature remis
6 - HYGIÈNE ET SÉCURITÉ ou envoyés par l’entreprise restent toujours son entière propriété ;
6.1 Des locaux décents à usage de vestiaires, réfectoire et WC ils doivent être rendus sur sa demande.
devront être mis à la disposition du personnel de l’entreprise par les
soins du maître de l’ouvrage en quantités suffisantes, gratuitement et 10.2 Ils ne peuvent être communiqués, ni reproduits, ni exécutés
à proximité des travaux. Le chantier devra être équipé d’un par un tiers, sans autorisation écrite de l’entreprise.
branchement d’eau potable et d’une arrivée de courant. En cas 11 - CONTESTATIONS
d’impossibilité ou d’insuffisance, les installations nécessaires seront 11.1 Lorsqu’une des parties ne se conforme pas aux conditions du
facturées au maître de l’ouvrage. marché, l’autre partie la met en demeure d’y satisfaire par lettre
6.2 L’entrepreneur ne peut être tenu d’effectuer des travaux dont recommandée avec accusé de réception.
l’exécution présenterait un caractère dangereux, sans que soient mis 11.2 Le maître de l’ouvrage, consommateur personne physique,
en place les systèmes de prévention réglementaires. peut, après échec de la procédure prévue à l’alinéa ci-dessus,
recourir à un mode alternatif de règlement des litiges : (organisme
7 - RÉCEPTION DES TRAVAUX à préciser).
7.1 La réception des travaux a lieu dès leur achèvement. Elle est
prononcée à la demande de l’entrepreneur, par le maître de 11.3 Sauf dispositions contraires du marché, les litiges seront
l’ouvrage, avec ou sans réserves. portés devant le tribunal du lieu d’exécution des travaux
7.2 La réception libère l’entrepreneur de toutes les obligations
contractuelles autres que les garanties légales.
MARCHES DE TRAVAUX PRIVES - MAITRE DE L’OUVRAGE
PROFESSIONNEL
1. LES PARTIES
Le présent marché est conclu Entre
M/Mme ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Agissant en qualité de ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
De l’entreprise (raison ou ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
dénomination sociale) ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Forme sociale et capital ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Adresse du siège social ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
N° SIREN/SIRET ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Election de domicile ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
N° répertoire des métiers ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
N° registre du commerce et des ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
sociétés
Le maître de l'ouvrage d'une part
ci-après désigné(e) et
……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
M /Mme ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Agissant en qualité de ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
De l'entreprise (raison ou ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
dénomination sociale) ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Forme sociale et capital ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Adresse du siège social ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Tél/Fax/Mail ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
N° SIREN/SIRET ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Election de domicile ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
N° répertoire des métiers ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
N° registre du commerce et des ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
sociétés
Qualification professionnelle ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Garantie décennale et garantie


de bon fonctionnement :
1)
Compagnie …………………………………………………..N°
……………….

Responsabilité civile :
1)
Compagnie
………………………………………………. N°…………
ci-après désigné(e)
L'entrepreneur d'autre part
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1) L'attestation de la compagnie d'assurance sera jointe au présent marché.

2. ARCHITECTE
L'architecte chargé de la
maîtrise d'œuvre est : M/Mme …………………………………………………………………………………………………………………………………………….
demeurant à : …………………………………………………………………………………………………………………………………………….

3. OBJET DU MARCHE
Nature des travaux ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Lieu de construction ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Autorisations d’urbanisme ……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
(permis de construire ou N° délivré(e) le …………………………
déclaration préalable …)
4. DOCUMENTS Les documents contractuels sont les suivants et prévalent l'un sur l'autre dans l'ordre
CONTRACTUELS ci-après :
1 le présent marché
2 le devis descriptif des travaux à exécuter
3 les dessins, plans et coupes définissant l'ouvrage
4 le calendrier d'exécution
5 le cahier des clauses administratives générales NF P 03-001, édition décembre 2000.
Autres documents joints au présent marché : ………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………..

5. DOCUMENTS A FOURNIR Pour les marchés d'un montant au moins égal à 5000 € HT, le maître de l’ouvrage doit
POUR LUTTER CONTRE LE s’assurer lors de la conclusion du contrat et tous les 6 mois jusqu’à la fin du contrat que
TRAVAIL ILLEGAL l’entrepreneur s’est acquitté de ses obligations au regard des articles L 8221-3 et L 8221-5
du code du travail.

A cet effet, l'entrepreneur doit remettre au maître de l'ouvrage lors de la conclusion du


contrat les trois documents suivants :

 Une attestation de fourniture des déclarations sociales et de paiement des


cotisations et contributions de sécurité sociale prévue à l’article L 243-15 du code de
la sécurité sociale émanant de l'URSSAF, datant de moins de 6 mois.

 Une copie de sa carte d'identification justifiant de l'inscription au répertoire des


métiers,
ou,
une copie de l'extrait de l'inscription au registre du commerce et des sociétés
(extraits K ou K bis),
ou,
un récépissé de dépôt de déclaration auprès d’un centre de formalités des
entreprises pour les personnes en cours d’inscription.

 En cas d’emploi sur le chantier de salariés étrangers soumis à autorisation de


travail (article D 8254-2 du code du travail): une liste nominative précisant, pour
chaque salarié, sa date d'embauche, sa nationalité ainsi que le type et le numéro
d'ordre du titre valant autorisation de travail. Cette liste devra impérativement être
complétée si l’entrepreneur décide en cours d’exécution du chantier d’employer sur
celui-ci du personnel étranger non prévu à l’origine, soumis à autorisation de travail.

6. LE PRIX

Nature du prix □ Forfaitaire □ Au métré

Caractéristiques du prix □ Ferme □ Ferme et actualisable □ Actualisable et révisable □ Révisable

Modalités d'actualisation et de ……………………………………………………………………………………………………………………………………..


révision ……………………………………………………………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………………………………..

Prix des travaux Montant hors taxes :


2),
TVA à % soit ……………………………………………………………………€
3)
TVA à % , soit …………………………………………………………………..€
Montant toutes taxes comprises : --------------------------------------------------------€
2) taux normal de TVA
3) taux réduit de TVA si toutes les conditions sont remplies avec attestation signée par le maître de
l’ouvrage

9
7. CONDITIONS DE PAIEMENT
er
Modalités de règlement Montant du 1 acompte : ……………………………………………….. € TTC, réglé à la signature du
marché.
4)
Délai de paiement des acomptes mensuels et du solde :………………………………………………

Taux des pénalités pour retard ……………….. %.


5)
de paiement
6)
Indemnité forfaitaire En cas de retard de paiement, une indemnité forfaitaire de recouvrement de 40 € est due à
l’entrepreneur. Ce montant sera revu à la hausse si les frais engagés sont supérieurs .

Retenue de garantie Il n’y aura pas de retenue de garantie


7)
Le taux de la retenue de garantie est fixé à % du montant des travaux,
 consignée entre les mains de
(nom du consignataire), ou
 remplacée par une caution bancaire.

La caution est libérée ou les sommes consignées sont versées à l'entrepreneur lors de la
réception sans réserve, ou à la levée des réserves, lorsque la réception est prononcée avec
réserves.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
4) Le délai convenu entre les parties pour régler les sommes dues ne peut dépasser 45 jours fin de
mois ou 60 jours à compter de la date d’émission de la facture (article L 441-6, 9e alinéa du Code
de commerce). Ce délai ne s’applique pas à l’acompte à la commande, qui est payé selon les
modalités prévues au marché.
Si le marché ne fixe pas de délai de paiement pour les acomptes mensuels et le solde, ce délai est
fixé à 30 jours à compter de la date d’exécution des travaux considérés.
En cas de dépassement des délais de paiement, l’entrepreneur peut suspendre l’exécution des
travaux après mise en demeure de son créancier restée infructueuse à l’issue d’un délai de quinze
jours (article L 111-3-1 du CCH).

5) L’entreprise doit mentionner les pénalités de retard dues en cas de non-respect du délai de
paiement (minimum de 3 fois le taux d’intérêt légal). Si le marché ne prévoit pas de dispositions
relatives à ces pénalités, ces dernières sont fixées par défaut au taux de la Banque Centrale
Européenne majoré de 10 points de pourcentage. Ces pénalités sont dues de plein droit, sans qu’un
rappel soit nécessaire.

6) Le maître de l’ouvrage qui ne paie pas dans les délais prévus est, de plein droit, débiteur d’une
indemnité forfaitaire de recouvrement fixée à 40 € (article D 441-5 du code du commerce).
Lorsque les frais de recouvrement exposés sont supérieurs à ce montant, l’entrepreneur peut
demander une indemnisation complémentaire, sur justification.

7) Selon la loi du 16 juillet 1971, d’ordre public, le taux de la retenue de garantie ne peut être
supérieur à 5% du montant du marché.

8. DÉLAI D’EXECUTION
Délai contractuel …………………………………………………………………………………………………………………………………………
Point de départ et durée de la
période de préparation …………………………………………….…………………………………………………………………………………………..
Point de départ et durée du
délai d'exécution …………………………………………………………………………………………………………………………………………
Pénalités de retard …………………………………….
9 .TRAVAUX EN SUPPLÉMENT Les travaux en supplément ou en modification du marché initial feront l'objet d'avenants
OU EN MODIFICATION chiffrés et signés par les deux parties (prix et délais)
10. RECEPTION La réception a lieu à l'achèvement des travaux, objets du présent marché. Un procès-verbal
sera signé par le maître de l’ouvrage.

 Les ouvrages suivants font l’objet de réceptions partielles :


……………………………………………………………………………………………………………………………………………..
……………………………………………………………………………………………………………………………………………..

10
11. GARANTIE DE PAIEMENT Article 1799-1 du Code civil
Lorsque le montant des travaux, déduction faite de l'acompte versé à la commande, est
supérieur à 12 000 € HT, le maître de l'ouvrage doit garantir le paiement des sommes dues
conformément à l’article 1799-1 du code civil et son décret d’application n° 99-658 du 30
juillet 1999 :
 crédit spécifique travaux versé directement à l’entreprise par la .…………………………….
(coordonnées de l’établissement prêteur)

 caution délivrée par …………………………………………………………….. (coordonnées de


l’établissement financier qui se porte caution pour le maître de l’ouvrage)

12. CONTESTATIONS Les litiges liés à l’exécution du présent marché pourront être soumis par les parties au
8)
moment de leur survenance, à la médiation de l’OGBTP ou de l’Office départemental du
Bâtiment du lieu des travaux, si l’une ou l’autre des deux parties en manifeste la volonté.
Les parties signeront dans ce cas une convention de médiation.
Lorsque l’une des parties ne souhaite pas recourir à la médiation, les parties portent leur
litige directement devant le tribunal compétent.

En cas de refus de paiement de tout ou partie d'un acompte ou du solde, le maître de


l'ouvrage doit consigner les sommes contestées au plus tard dans le délai de 15 jours à
compter de la mise en demeure de l'entrepreneur entre les mains d’un consignataire
indépendant désigné par les parties ou par le président du tribunal compétent.

Cette disposition ne s'applique pas aux sommes dont le paiement est garanti en application
de l'article 1799-1 du code civil ou qui font l’objet de la retenue de garantie prévue par la
loi du 16 juillet 1971.

------------------------------------------------
8) OGBTP : 6/14 rue La Pérouse - 75784 Paris Cedex 16 – Tél. : 01 45 53 61 36 – www.ogbtp.com

13. CONDITIONS DIVERSES ……………………………………………………………………………………………………………………………………………


………………………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………………………….

14. SIGNATURES Fait à , le ………………………………………..


9)
En originaux
10) 10)
Le maître de l'ouvrage L'entrepreneur
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
9) Établir en autant d'exemplaires originaux que de parties.
10) Écrire à la main " lu et approuvé" et apposer le cachet de l'entreprise.

11
MARCHES DE TRAVAUX PRIVES - MAITRE DE L’OUVRAGE
CONSOMMATEUR

Le présent modèle de marché de travaux ne peut pas être utilisé lorsque les travaux concernent la construction d’une maison individuelle qui
entre dans le champ d’application, soit des articles L 231-1 à L 231-14 du code de la construction et de l’habitation (CCH), soit des articles L 232-
1 à L 232-2 du même code.
Il ne s’applique pas non plus aux contrats relevant des dispositions des articles L 121-21 et suivants du code de la consommation relatifs au
démarchage à domicile.

1. LES PARTIES
Le présent marché est conclu Entre
M/Mme …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Demeurant à …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Lieu d’exécution des travaux …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Agissant en qualité de …………………………………………………………………………………………………………………………………….
ci-après désigné(e) le maître de l'ouvrage d'une part
et
M/Mme …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Agissant en qualité de …………………………………………………………………………………………………………………………………….
De l'entreprise (raison ou …………………………………………………………………………………………………………………………………….
dénomination sociale) …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Forme sociale et capital …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Adresse du siège social …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Tél/Fax/Adresse mail …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Siren/Siret …………………………………………………………………………………………………………………………………….
N° répertoire des métiers …………………………………………………………………………………………………………………………………….
N° registre du commerce et des …………………………………………………………………………………………………………………………………….
sociétés …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Élection de domicile …………………………………………………………………………………………………………………………………….
Tél/Fax/Adresse mail ……………………………………………………………………………………………………………………………………..
Qualification professionnelle ………………………………………………………………………………………………………………………………………

Garantie décennale et garantie


de bon fonctionnement :
1)
Compagnie …………………………N° ………………………….
Responsabilité civile :
Compagnie1) ……………………… N° …………………………..

ci-après désigné(e) l'entrepreneur d'autre part

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1) L'attestation de la compagnie d'assurance sera jointe au présent marché.

2. ARCHITECTE
L'architecte chargé de la
maîtrise d'œuvre est : M/Mme …………………………………………………………………………………………………………………………………………
demeurant à : ………………………………………………………………………………………………………………………………………….

3. OBJET DU MARCHE
Nature des travaux ……………………………………………………………………………………………………………………………………..
Lieu de construction ………………………………………………………………………………………………………………………………………
Autorisations d’urbanisme ………………………………………………………………………………………………………………………………………
(permis de construire, ………………………………………………………………………………………………………………………………………
déclaration préalable …) N° délivré(e) le …………………………………..

12
4. DOCUMENTS Les documents contractuels sont les suivants et prévalent l'un sur l'autre dans l'ordre ci-
CONTRACTUELS après :
1 le présent marché
2 le devis descriptif des travaux à exécuter
3 les dessins, plans et coupes définissant l'ouvrage
4 le calendrier d'exécution
5 le cahier des clauses administratives générales NF P 03-001, édition décembre 2000.

Autres documents joints au présent marché :

5. DOCUMENTS A FOURNIR Pour les marchés d'un montant au moins égal à 5000 € HT,
POUR LUTTER CONTRE LE le maître de l’ouvrage particulier qui contracte pour son usage personnel, celui de son
TRAVAIL ILLEGAL conjoint, partenaire lié par un pacte civil de solidarité, concubin ou de ses ascendants ou
descendants, doit se faire remettre par l’entrepreneur, lors de la conclusion du contrat et
tous les 6 mois jusqu’à la fin du contrat :

l'un des documents cités ci-dessous :

 Une attestation de fourniture des déclarations sociales et de paiement des


cotisations et contributions de sécurité sociale prévue à l’article L 243-15 du code de
la sécurité sociale émanant de l'URSSAF, datant de moins de 6 mois.
ou
 Une copie de sa carte d'identification justifiant de l'inscription au répertoire des
métiers,
ou, une copie de l'extrait de l'inscription au registre du commerce et des sociétés
(extraits K ou K bis),
ou, un récépissé de dépôt de déclaration auprès d’un centre de formalités des
entreprises pour les personnes en cours d’inscription.

ET,
en cas d’emploi sur le chantier de salariés étrangers soumis à autorisation de
travail (article D 8254-2 du code du travail), une liste nominative précisant, pour
chaque salarié, sa date d'embauche, sa nationalité ainsi que le type et le numéro
d'ordre du titre valant autorisation de travail. Cette liste devra impérativement être
complétée si l’entrepreneur décide en cours d’exécution du chantier d’employer sur
celui-ci du personnel étranger non prévu à l’origine, soumis à autorisation de travail.

6. LE PRIX
Nature du prix □ Forfaitaire □ Au métré

Caractéristiques du prix □ Ferme □ Ferme et actualisable □ Actualisable et révisable □ Révisable

Modalités d'actualisation et de ………………………………………………………………………………………………………………………………………..


révision ……………………………………………………………………………………………………………………………………….

Prix des travaux Montant hors taxes :


2)
TVA à % : soit, …………………………………………………………………………€
3)
TVA à % : soit, ………………………………………………………………………….€
Montant toutes taxes comprises : ……………………………………………………………. €

Dans le cas de modifications des charges imposées par voie législative ou réglementaire, il
en sera tenu compte sur le coût d’exécution de l’ouvrage.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
2) taux normal de TVA
3) taux réduit de TVA si toutes les conditions sont remplies avec attestation signée par le
maître de l’ouvrage

13
7. CONDITIONS DE PAIEMENT
er
Modalités de règlement Montant du 1 acompte ………………………………………… € TTC, réglé le jour de la signature du
présent marché ou dans les 7 jours qui suit cette signature si le contrat est conclu hors
établissement.
Cet acompte sera remboursé si le maître de l’ouvrage se rétracte dans le délai de 14 jours
à compter de la conclusion d’un contrat hors établissement.

Délai de paiement des acomptes mensuels et du solde : ……………….. jours à compter de la


date de la facture.

Intérêts pour retard de


paiement …………… % à compter de la mise en demeure.

Retenue de garantie Il n’y aura pas de retenue de garantie.


4)
Le taux de la retenue de garantie est fixé à % du montant des travaux,
 consignée entre les mains de
(nom du consignataire), ou
 remplacée par une caution.

La caution est libérée ou les sommes consignées sont versées à l'entrepreneur lors de la
réception sans réserve ou à la levée des réserves, lorsque la réception est prononcée avec
réserves.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
4) Selon la loi du 16 juillet 1971, d’ordre public, le taux de la retenue de garantie ne peut être
supérieur à 5% du montant du marché.

8. DÉLAI D’EXECUTION DES A compter de la signature du présent contrat :


PRESTATIONS ………………………………………………………………………………………………………………………………………….

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

9 .TRAVAUX EN SUPPLÉMENT Les travaux en supplément ou en modification du marché initial feront l'objet d'avenants
OU EN MODIFICATION chiffrés et signés par les deux parties (prix et délais).

10. RECEPTION La réception a lieu à l'achèvement des travaux, objets du présent marché. Un procès-verbal
sera signé par le maître de l’ouvrage.

11. FINANCEMENT
Le maître de l’ouvrage déclare recourir à un crédit pour financer, en tout ou partie, les
présents travaux :
 OUI
 NON
En cas de recours à un prêt, le présent marché est conclu sous la condition suspensive
d’obtention dudit prêt.

12. GARANTIE DE PAIEMENT Article 1799-1 du Code civil, décret n°99 -658 du 30 juillet 1999.
Lorsque le montant des travaux, déduction faite de l'acompte versé à la commande, est
supérieur à 12 000 € HT, le maître de l'ouvrage doit en garantir le paiement conformément
à l’article 1799-1 du code civil et son décret d’application n° 99-658 du 30 juillet 1999. Ces
dispositions sont d’ordre public et il ne peut y être dérogé.
Le maître de l’ouvrage a souscrit un prêt spécifique pour les travaux objets du présent
marché :

14
 OUI
 NON
Si oui, coordonnées de l’établissement financier prêteur ………………………………………… qui
versera à l’entrepreneur, sur ordre du maître de l’ouvrage, les sommes dues lors de chaque
demande de paiement.

13. LITIGES Le maître de l’ouvrage peut recourir à un mode alternatif de règlement des litiges :
………………………………… (organisme à préciser).
Les litiges sont portés devant le tribunal compétent du lieu d’exécution des travaux ou du
domicile du défendeur.
Médiation :
En cas de refus de paiement de tout ou partie d'un acompte ou du solde, le maître de
l'ouvrage doit consigner les sommes contestées au plus tard dans le délai de 15 jours à
compter de la mise en demeure de l'entrepreneur entre les mains d’un consignataire
indépendant désigné par les parties ou par le président du tribunal compétent.

Cette disposition ne s'applique pas aux sommes dont le paiement est garanti en application
de l'article 1799-1 du code civil ou qui font l’objet de la retenue de garantie prévue par la
loi du 16 juillet 1971.

14. CONDITIONS DIVERSES …………………………………………………………………………………………………………………………………………..


…………………………………………………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………………………………………………..

15. SIGNATURES
Fait à , le
5)
En originaux
6) 7)
Le maître de l'ouvrage L'entrepreneur

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
5) Établir en autant d'exemplaires originaux que de parties.

6) Faire précéder la signature de la mention « lu et approuvé »

7) Écrire à la main " lu et approuvé" et apposer le cachet de l'entreprise.

15
NOM ET ADRESSE DE L’ENTREPRISE :

DEVIS
Adresse mail

Téléphone

N° ……………………………………………..

A exécuter pour le compte de M. : ………………………………………………………………………….


Demeurant : ……………………………………………................................
Lieu d’exécution : ……………………………………………………........................

Dénomination des prestations et des produits U Quantité Prix unitaire HT Total HT

Frais de déplacement ………………………………………………………………………………………….€ ………………….


__________________

Total HT …………………………………….. = ……………….€ ……………..


T.V.A. …………. % ………………€ ………………
Coût d’établissement du devis TTC (dont TVA………………. €) ……………… € ……………..
__________________
Total TTC …………………………………….. = ……………….€ …………….
Conditions de paiement …………………………………………………………………………………………………………………
Durée de validité de l’offre ………………………………. mois à compter de l’établissement du présent devis
Délai / date d’intervention …………………………………………………………………………………………………..

Mention manuscrite « Devis reçu avant exécution des travaux ».


Bon pour accord
« Reconnais avoir pris connaissance et accepter les conditions
générales figurant au verso/ci-jointes».
Signature du client :

Fait à ………………………………………………
Le …………………………………………………
Nos prix sont établis sur la base des taux de TVA en vigueur à la date de la remise de l’offre. Toute variation ultérieure de ces taux,
imposés par la loi, sera répercutée sur ces prix.
Forme juridique – Capital social
Numéro d’immatriculation – RCS/RM – Ville
TVA intracommunautaire
Assurance professionnelle / nom et adresse de l’assureur / couverture géographique du contrat

16
NOM ET ADRESSE DE L’ENTREPRISE :

ORDRE DE REPARATION
Adresse mail Prestations de dépannage, d’entretien et de
Téléphone
réparation

N° ……………………………….

A exécuter pour le compte de M. : ……………………………………………………..


Demeurant : …………………………………………….............
……………………………………………………….
Lieu d’exécution des travaux : ……………………………………………………...

Motivation de l’appel :

____________________________________________________________________________________________
Constat de l’état initial des lieux et / ou de l’appareil :

____________________________________________________________________________________________
Travaux à effectuer :

____________________________________________________________________________________________
Caractère urgent des travaux (le cas échéant) :

____________________________________________________________________________________________
Sujétions particulières : (stationnement, accès, branchement, horaire spécial …..)

17
CLAUSE EN MATIERE DE DELAIS DE PAIEMENT ET DE CHANGEMENT DE
TAUX DE TVA A INTEGRER DANS UN DEVIS

A – Maître d’ouvrage non professionnel

Paiements :

 A la commande, acompte de ……. % du montant du devis.


 En cours de travaux, l’entreprise demandera le paiement d’acomptes mensuels au prorata de
l’avancement.
 En fin de travaux, facturation du solde.

Les demandes de paiement et factures seront réglées à l’entreprise par chèque sous ……. jours après
leur réception.

Pénalités de retard de ….. fois le taux d’intérêt légal (ou taux de la BCE + 10 points de %), en cas de non-
paiement à la date portée sur la facture.

En cas de non-paiement à échéance, l’entrepreneur pourra suspendre les travaux dans un délai de …
jours, après mise en demeure préalable au maître de l’ouvrage restée infructueuse.

Nos prix sont établis sur la base des taux de TVA en vigueur à la date de remise de l’offre. Toute
variation ultérieure de ces taux, imposée par la loi, sera répercutée sur les prix.

B – Maître d’ouvrage professionnel

Paiements :

 A la commande, acompte de ……. % du montant du devis.


 En cours de travaux, l’entreprise demandera le paiement d’acomptes mensuels au prorata de
l’avancement.
 En fin de travaux, facturation du solde.

Les demandes de paiement et factures seront réglées à l’entreprise par chèque sous ……. jours après
leur réception.

Pénalités de retard de ….. fois le taux d’intérêt légal (ou taux de la BCE + 10 points de %) et indemnité
forfaitaire pour frais de recouvrement de 40 €, en cas de non-paiement à la date portée sur la facture.

En application de l’article L 111-3-1 du code de la construction et de l’habitation, en cas de non-


paiement à échéance, l’entrepreneur pourra suspendre les travaux dans un délai de 15 jours, après
mise en demeure préalable au maître de l’ouvrage restée infructueuse.

Nos prix sont établis sur la base des taux de TVA en vigueur à la date de remise de l’offre. Toute
variation ultérieure de ces taux, imposée par la loi, sera répercutée sur les prix.

18
19
CLAUSE DE TRANSFERT DE GARDE EN CAS D’ARRET DES TRAVAUX
A intégrer dans un marché

En cas de suspension des travaux, soit à l’initiative du maître de l’ouvrage, soit à l’initiative de
l’entreprise pour cause de non-paiement ou toute autre cause qui ne lui serait pas imputable, les
risques afférents aux ouvrages réalisés, ainsi que la garde du chantier seront transférés, du jour de
la suspension et pendant toute sa durée, au maître de l’ouvrage, qui en supportera toutes les
conséquences dommageables.

20
II – A - DEMANDE DE GARANTIE (EN FAVEUR DES ENTREPRISES)

• Demande de garantie de paiement au client professionnel (article 1799-


1 du code civil)

• Mise en demeure de fournir la garantie de paiement (article 1799-1 du


code civil)

• Demande de garantie de paiement au client particulier (article 1799-1


du code civil)

• Garantie de paiement – crédit spécifique – courrier à la banque

• Trame d’attestation bancaire pour le versement du crédit spécifique


travaux

• Engagement tripartite de versement direct du prêt

• Caution garantissant le paiement des sommes dues à l’entrepreneur


(article 1799-1 du code civil)

• Caution de sous-traitance

• Délégation de paiement du sous-traitant

21
DEMANDE DE GARANTIE DE PAIEMENT AU CLIENT PROFESSIONNEL
(Article 1799-1 du code civil)

Dès la signature du marché : adresser une première demande de garantie

Monsieur,

Vous avez bien voulu nous commander des travaux de ………………………

En application de l’article 1799-1 du Code civil, le maître de l’ouvrage qui conclut un marché de travaux doit
garantir à l’entrepreneur le paiement des sommes dues.

Conformément au décret du 30 juillet 1999, le marché que nous venons de signer ressortit à ces
dispositions.

Si vous avez fait appel à un crédit spécifique pour financer l’intégralité des travaux, vous voudrez bien nous
adresser copie du contrat de prêt et prendre contact avec l’établissement prêteur afin que les versements
nous parviennent directement aux échéances convenues dans le marché.

Si vous n’avez pas souscrit de crédit spécifique, le paiement doit être garanti par un cautionnement fourni
par l’établissement bancaire de votre choix.

Vous trouverez, ci-joint, un modèle de caution à faire accepter par votre établissement bancaire.

Nous restons, bien entendu, à votre disposition pour examiner les modalités pratiques de délivrance de la
garantie.

Vous remerciant de votre confiance,

Nous vous prions d’agréer, ………….

P.J. : Caution (voir page 31)

22
MISE EN DEMEURE DE FOURNIR LA GARANTIE DE PAIEMENT
(Article 1799-1 du code civil)

Votre client est un professionnel :

Votre demande de garantie reste sans effet : adresser une mise en demeure

Cette mise en demeure est obligatoire pour vous permettre de surseoir à l’exécution du marché, faute par le
maître d’ouvrage de vous avoir fourni la garantie, au terme d’un délai de 15 jours.

Elle peut être adressée à tout maître d’ouvrage privé entrant dans le champ d’application de l’article 1799-1
du Code civil, à l’exception des particuliers.

Pour réduire les délais, vous pouvez intégrer les termes de ce courrier dans votre première demande de
garantie. Dans ce cas, n’oubliez pas de l’adresser en recommandé AR.

Lettre recommandée avec A.R.

Monsieur,

Nous vous rappelons notre courrier du ………………, resté sans réponse de votre part, et dont vous trouverez,
ci-joint, une copie.

Par conséquent, nous vous mettons en demeure de procéder, dans les plus brefs délais, à la délivrance de la
garantie de paiement qui m’est due.

Nous vous informons que si la garantie ne nous est pas fournie à l’issue d’un délai de 15 jours suivant la
réception de la présente, la loi nous autorise à surseoir à l’exécution du contrat.

Nous restons, bien entendu, à votre disposition pour examiner les modalités pratiques de délivrance de la
garantie.

La présente mise en demeure fait courir tous délais, intérêts et autres conséquences que la loi, notamment
l’article 1153 du Code civil, et les Tribunaux attachent aux mises en demeure.

Nous vous prions d’agréer, ……………………..

23
DEMANDE DE GARANTIE DE PAIEMENT (CLIENT PARTICULIER)
(Article 1799-1 du code civil)

Monsieur le maître d’ouvrage particulier

Monsieur,

Vous avez bien voulu nous commander des travaux de ………………………

En application de l’article 1799-1 du Code civil, le maître de l’ouvrage qui conclut un marché de
travaux doit garantir à l’entrepreneur le paiement des sommes dues.

Conformément au décret du 30 juillet 1999, le marché que nous venons de signer ressortit à ces
dispositions.

Si vous avez fait appel à un crédit spécifique pour financer l’intégralité des travaux, vous voudrez
bien nous adresser copie du contrat de prêt et prendre contact avec l’établissement prêteur afin
que les versements nous parviennent directement aux échéances convenues dans le marché.

Nous restons, bien entendu, à votre disposition pour examiner les modalités pratiques de
délivrance de la garantie.

Vous remerciant de votre confiance,

Nous vous prions d’agréer, ………………..

24
GARANTIE DE PAIEMENT – CREDIT SPECIFIQUE – COURRIER A LA
BANQUE
(Article 1799-1 du code civil)
Votre client est un professionnel ou un particulier :

Votre client est un maître de l’ouvrage privé qui a pris un crédit spécifique auprès d’une banque ;
l’entreprise demande au banquier confirmation de la mise en place de ce crédit.

Lettre recommandée avec A.R.

Monsieur …………………………
Directeur de la Banque ………...
(Coordonnées de la banque)

Objet : Crédit spécifique (article 1799-1 du Code civil)


Travaux ……………………………………….…

Monsieur le Directeur,

Monsieur …………, maître de l’ouvrage, nous a commandé des travaux de ………………………. par marché signé
le ……………………….

En application de l’article 1799-1 du Code civil, le maître de l’ouvrage qui conclut un marché de travaux doit
garantir à l’entrepreneur le paiement des sommes dues. Conformément au décret du 30 juillet 1999, le
marché que nous venons de signer ressortit à ces dispositions.

Le maître de l’ouvrage fait appel à un crédit spécifique pour financer l’intégralité des travaux et nous a
adressé copie du contrat de prêt en date du ………………… signé avec votre établissement (1).

Nous vous remercions de bien vouloir nous confirmer :

- que le crédit souscrit par le maître de l’ouvrage ci-dessus dénommé est un crédit spécifique ouvert
par votre établissement pour les opérations de travaux déterminés en objet,
- le nombre d’entreprises bénéficiaires de ce crédit spécifique et pour quel montant,
- que les versements nous parviendront, sur ordre du maître de l’ouvrage, directement aux
échéances convenues dans le marché.

Nous restons, bien entendu, à votre disposition pour examiner les modalités pratiques de délivrance de ce
crédit spécifique.
Vous remerciant de votre réponse, nous vous prions, Monsieur le Directeur, d’agréer ………………….

Signature et cachet de l’entreprise

(1) Indiquer en cas de non-remise du contrat de prêt : « nous a fait part de vos coordonnées ».

25
GARANTIE DE PAIEMENT

TRAME D’ATTESTATION BANCAIRE POUR LE VERSEMENT DU CREDIT


SPECIFIQUE TRAVAUX

Nous, soussignés, banque ………………………., attestons par la présente avoir accordé un


financement d’un montant de …………………….. par contrat en date du ...……………………. à la SCI
………………..…………………., adresse …………………………………………………………………………, au capital
social de ……………………… €uros, immatriculée au RCS de ………………………….. sous le numéro
……………………………………… et représentée par Monsieur ……………………………. en qualité de gérant,
dans le cadre de (nom de l’opération de construction) ……………………………………………….

Par application du deuxième alinéa de l’article 1799-1 du code civil, ce crédit spécifique
couvrant notamment le montant des travaux du lot ………………………… n° ……………………………. sera
versé directement à l’entreprise ………………………… pour le règlement total du marché, signé le
…………………… avec ……………………………, maître de l’ouvrage, d’un montant de ………………………..
€uros.

Ce règlement sera effectué par acomptes mensuels directement par nous-mêmes à l’entreprise
……………………………………… sur ordre écrit et sous la responsabilité de la SCI
………………….………………, maître de l’ouvrage.

Fait à …………………… le ……………..…..

Cachet de la banque

Signature

26
ENGAGEMENT TRIPARTITE DE VERSEMENT DIRECT DU CREDIT
TRAVAUX

ENTRE LES SOUSSIGNES

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
représentée aux fins des présentes par
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
ci-après dénommée « la Banque » ou l’organisme prêteur
de première part,

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
représentée aux fins des présentes par
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
ci-après dénommée « le maître d’ouvrage »
de deuxième part,

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
représentée aux fins des présentes par
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
ci-après dénommée « l’Entreprise »
de troisième part,

Il a été exposé et convenu ce qui suit :

Par marché en date du ……………………, le maître d’ouvrage a confié à l’entreprise la réalisation des
travaux de ………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
sur un chantier situé à ……………………………...………………………………………………………………………………………………
selon les termes et dans les conditions fixées audit marché, dont tous les soussignés déclarent avoir
parfaite connaissance, et ce, pour un prix global et forfaitaire de € ………………. HT.

La banque a consenti au maître d’ouvrage pour la réalisation de ce programme un prêt de


€ …………………TTC. Cette somme est affectée au paiement des travaux de l’Entreprise. Son montant est
suffisant pour garantir le paiement des travaux de l’entreprise même si d’autres entreprises effectuent
des travaux sur le chantier susvisé.

Les soussignés sont convenus que la banque réglerait directement à l’entreprise toutes les sommes qui
lui seraient dues par le maître d’ouvrage en exécution du marché de travaux en date du ………………………
et, pour le compte du maître d’ouvrage, dans la limite du prêt.

Ceci étant exposé, il est convenu que :

Article 1

Le Maître d’Ouvrage donne par les présentes un ordre irrévocable à la Banque de régler directement à
l’Entreprise ses situations de travaux mensuelles et décompte définitif dans les conditions fixées ci-après,
et ce par imputation sur le prêt consenti par la Banque au Maître d’Ouvrage, ce que la Banque accepte.

27
La Banque maintiendra le prêt en vigueur pendant une durée de ……………………………….

Toute augmentation du crédit consenti par la banque au maître d’ouvrage bénéficiera à l’entrepreneur
dans la limite du montant du marché précité.

Article 2

L’entreprise adressera tous les ……………… du mois au maître d’œuvre les situations mensuelles des
travaux exécutés au cours du mois considéré, le maître d’œuvre dispose d’un délai de …………… jours
pour vérifier la situation et la transmettre pour acceptation au Maître d’Ouvrage.

Le maître d’ouvrage ou à défaut l’entreprise transmettent à la Banque la situation vérifiée dans un délai
de ……………….. .

La Banque effectuera les règlements de ces situations par virement à ……………… jours décomptés à partir
de la fin du mois concerné par l’exécution des travaux et ce, au crédit du compte ouvert au nom de
l’Entrepreneur ……………………………………………….. auprès de ……………………………… sous le numéro ………………

Le décompte définitif sera réglé par la Banque à l’Entrepreneur dans les mêmes délais et conditions que
ci-dessus.

Article 3

En cas de contestation concernant une situation mensuelle et/ou du décompte définitif, la Banque
règlera dans les conditions visées à l’article 2 toutes les sommes non contestées.

Les sommes contestées seront affectées sur un compte spécial, ouvert par la Banque, qui agira comme
séquestre desdites sommes, ce que chacun des soussignés accepte expressément. Ces sommes
porteront intérêts au taux contractuel ou à défaut dans les conditions prévues par la loi.

En cas de retard ou de non-paiement des sommes revenant à l’Entreprise, celle-ci pourra exercer ces
recours tant contre la Banque que contre le Maître d’Ouvrage.

Article 4

En cas de litige persistant entre le Maître d’Ouvrage et l’Entrepreneur qui serait soumis aux tribunaux, la
décision de justice qui interviendrait vaudra à l’égard de la Banque, accord du Maître d’Ouvrage pour
règlement.

La présente convention n’est valable que pour l’exécution des travaux susvisés, dans le cadre de l’opération
………………… et prendra fin lorsque l’Entreprise aura été intégralement payée de ses travaux.

Fait à
Le
En trois exemplaires
Dont un pour chacune des parties

La Banque le Maître d’Ouvrage l’Entrepreneur

28
CAUTION GARANTISSANT LE PAIEMENT DES SOMMES DUES A
L’ENTREPRENEUR
(Article 1799-1 du Code civil)

Modèle recommandé par la FBF, la FNTP et la FFB

[Nom de la banque], [forme sociale], au capital de [ ], dont le siège social est à [ ] ayant pour
numéro unique d’identification [ ] RCS [ ], représenté par [ ] [et par [ ]], agissant en
qualité de [ ], dûment habilité(s) à l’effet des présentes, ci-après dénommée la « Banque ».

Connaissance prise du marché de travaux privé, ci-après dénommé le « Marché », conclu le [ ] entre
[ ] ci-après dénommé(e) l’ « Entrepreneur », et [ ], ci-après dénommé(e) le « Maître de l’Ouvrage
», relatif à l’exécution de travaux consistant en [ ] pour la somme de € [ ] toutes taxes comprises
(en chiffres et en lettres) correspondant au montant du Marché, Marché dont la copie a été remise à la
Banque et en considération duquel, déduction faite des arrhes, acomptes et plus généralement de tous
paiements déjà versés lors de sa conclusion, le Maître de l’Ouvrage reste devoir à l’Entrepreneur la somme
de € [ ] toutes taxes comprises (en chiffres et en lettres), ci-après dénommée le « Montant Garanti »,

ARTICLE 1 – ENGAGEMENT DE CAUTION


Déclare se constituer caution solidaire du Maître de l’Ouvrage envers l’Entrepreneur à hauteur du Montant
Garanti, soit de la somme maximum de € [ ] (= dernier chiffre de l'exposé) toutes taxes comprises (en
chiffres et en lettres) en application des dispositions de l’article 1799-1, alinéa 3, du code civil pour le
paiement des sommes dues par lui à l’Entrepreneur en application du Marché visé ci-dessus.
Le présent cautionnement ne garantit pas le paiement des pénalités ou indemnités pouvant être dues à
l’Entrepreneur.
Le présent cautionnement ne s’applique pas aux sommes pouvant être dues par le Maître de l’Ouvrage à
l’Entrepreneur au titre de travaux supplémentaires non visés par le Marché, sauf accord de la Banque
résultant d’un avenant au présent cautionnement.

ARTICLE 2 – MISE EN JEU DU CAUTIONNEMENT – PAIEMENT PAR LA BANQUE


Toute mise en jeu du présent cautionnement devra faire l’objet d’une lettre recommandée avec demande
d’avis de réception adressée par l’Entrepreneur au domicile élu ci-après par la Banque.
Tout paiement par la Banque à l’Entrepreneur ne pourra intervenir que sur justification écrite par
l’Entrepreneur :
1/ que sa créance est certaine, liquide et exigible, en remettant à la Banque :
. soit la ou les demande(s) de paiement mentionnant le décompte des sommes dues, validée(s), s’il y a lieu,
par le maître d’œuvre, non contestée(s) par le Maître de l’Ouvrage assisté ou représenté, le cas échéant,
par le mandataire de justice compétent, et restée(s) impayée(s) dans le délai contractuellement prévu pour
le paiement,
. soit une décision passée en force de chose jugée,
ET

29
2/ que le Maître de l’Ouvrage est défaillant du fait :
. soit du non-paiement à la suite de la réception d’une lettre de mise en demeure adressée en recommandé
avec demande d’avis de réception, demeurée sans effet pendant un délai de trente jours calendaires,
. soit, en cas de décision passée en force de chose jugée, d’un commandement de payer demeuré sans
effet,
. soit de sa liquidation judiciaire.
Tout paiement effectué par la Banque en exécution du présent cautionnement réduira d'autant et
définitivement le Montant Garanti.

ARTICLE 3 – SUBROGATION DE LA BANQUE


Du fait de son paiement, la Banque se trouvera de plein droit subrogée dans tous les droits de
l’Entrepreneur à l’encontre du Maître de l’Ouvrage, l’Entrepreneur renonçant à se prévaloir des dispositions
de l’article 1252 du code civil.

ARTICLE 4 – EXPIRATION DU CAUTIONNEMENT


Le présent cautionnement cessera de produire ses effets sur production à la Banque d’une mainlevée par
l’Entrepreneur ou d’un reçu pour solde de tout compte émanant dudit Entrepreneur.
En toute hypothèse, le présent cautionnement cessera de produire ses effets le [ ], ci-après dénommé
« Date d’Expiration », sauf réception préalable par la Banque d’une lettre recommandée avec demande
d’avis de réception comportant opposition motivée de l’Entrepreneur.
Passée la Date d’Expiration, il ne pourra plus être fait appel au présent cautionnement tant au titre de
l’obligation de couverture qu’à celui de l’obligation de règlement.

ARTICLE 5 – DROIT APPLICABLE


Le présent cautionnement est soumis au droit français.

ARTICLE 6 - GARANTIE DES CAUTIONS


Cet engagement est couvert par le mécanisme de garantie des cautions institué par l’article L 313-50 du
code monétaire et financier.

ARTICLE 7 – ELECTION DE DOMICILE


Dans le cadre du présent cautionnement, la Banque fait élection de domicile à l’adresse suivante :
[ ].

Fait à [ ] le [ ]

30
CAUTION DE SOUS-TRAITANCE
(Article 14 de la loi n° 75-1334 du 31 décembre 1975)

Modèle recommandé par la FBF, la FNTP et la FFB

[Nom de la banque], [forme sociale], au capital de [ ], dont le siège social est à [ ], ayant pour
numéro unique d’identification [ ] RCS [ ], représenté(e) par [ ] [et par [ ], agissant en
qualité de [ ], dûment habilité(s) à l’effet des présentes, ci-après dénommé(e) la « Banque »,
connaissance prise :
- du contrat de sous-traitance, ci-après dénommé le « Contrat », dont une copie a été remise par
l’Entrepreneur Principal (défini ci-dessous) à la Banque, conclu le [ ] entre [ ], ci-après
dénommé(e) l’« Entrepreneur Principal », et [ ], ci-après dénommé(e) le « Sous-Traitant »,
. relatif à l’exécution de travaux consistant en [ ], dont la durée est de [……….],
. pour un montant de € [ ] (en chiffres et en lettres), TVA comprise sauf en cas d’application du régime
d’auto-liquidation de la TVA instauré par le 2 nonies de l’article 283 du code général des impôts, ci-après
dénommée le « Montant Garanti »,
. dans le cadre des travaux réalisés sous la maîtrise d’ouvrage de [ ], ci-après dénommé(e) le « Maître
de l’Ouvrage »,
. contrat dont l’entrée en vigueur est conditionnée par la délivrance de la caution personnelle et solidaire,
ci-après dénommée la « Caution Solidaire » ou le « Cautionnement », prévue à l’article 14 de la loi n° 75-
1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance, ci-après dénommée la « Loi »,
. de l’acceptation du Sous-Traitant et de l’agrément des conditions de paiement du Contrat par le Maître de
l’Ouvrage, conformément aux dispositions de l’article 3 de la Loi, dont il a été justifié à la Banque par
l’Entrepreneur Principal,
accepte de se constituer Caution Solidaire, dans les conditions ci-après :

ARTICLE 1 – ENGAGEMENT DE CAUTION SOLIDAIRE


La Banque, conformément aux dispositions de l’article 14 de la Loi, se constitue Caution Solidaire de
l’Entrepreneur Principal envers le Sous-Traitant, dans la limite du Montant Garanti, soit de la somme
maximum de [ ] € (= chiffre de l'exposé, en chiffres et en lettres), pour le paiement des sommes dues
par lui au Sous-Traitant en application du Contrat.

ARTICLE 2 – MISE EN JEU DU CAUTIONNEMENT – PAIEMENT PAR LA BANQUE


S’agissant de créances certaines, liquides et exigibles du Sous-Traitant à l’égard de l’Entrepreneur Principal
dans les conditions de l’article 1 ci-dessus, le Sous-Traitant ne pourra demander à la Banque le paiement de
ces sommes qu’après défaillance de l’Entrepreneur Principal résultant du non-paiement d’une dette à
l’échéance prévue au Contrat.
A cette fin, et afin d’obtenir ce paiement, le Sous-Traitant devra auparavant, par lettre recommandée avec
demande d’avis de réception :
- a) mettre en demeure l’Entrepreneur Principal au plus tard dans le délai de deux mois à compter des dates
contractuelles d’exigibilité desdites sommes,

31
- b) adresser simultanément à la Banque la copie de cette mise en demeure accompagnée des demandes de
paiement détaillées non contestées par l'Entrepreneur Principal, assisté ou représenté, le cas échéant, par
le mandataire de justice compétent.
La Banque sera tenue de payer au Sous-traitant les sommes correspondantes.
Toutefois, en cas de contestation de la créance par l’Entrepreneur Principal, et sous réserve de
l’observation par le Sous-Traitant des conditions qui précèdent, le paiement par la Banque interviendra
après décision passée en force de chose jugée.
Parallèlement, le Sous-Traitant pourra mettre en œuvre à l’encontre du Maître de l'Ouvrage l'action directe
prévue par les articles 12 et 13 de la Loi et, dans ce cas, il en justifiera auprès de la Banque.
Tout paiement effectué par la Banque en exécution du présent Cautionnement réduira d’autant et
définitivement le Montant Garanti.

ARTICLE 3 – SUBROGATION DE LA BANQUE


Du fait de son paiement, la Banque se trouvera de plein droit subrogée dans les droits du Sous-Traitant,
tant à l’encontre de l’Entrepreneur Principal que du Maître de l’Ouvrage, le Sous-Traitant renonçant à se
prévaloir des dispositions de l’article 1252 du code civil.

ARTICLE 4 – EXPIRATION DU CAUTIONNEMENT


Le Cautionnement cessera de produire ses effets sur production à la Banque d’une mainlevée par le Sous-
Traitant ou d’un reçu pour solde de tout compte émanant dudit Sous-Traitant.
A défaut, le Cautionnement cessera de produire ses effets le [ ] 1 , ci-après dénommé la « Date
d’Expiration », sauf mise en jeu préalable du Cautionnement dans les conditions de l’article 2 ci-dessus.
Passée la Date d’Expiration, il ne pourra plus être fait appel au Cautionnement tant au titre de l’obligation
de couverture qu’à celui de l’obligation de règlement.

ARTICLE 5 - DROIT APPLICABLE


Le Cautionnement est soumis au droit français.

ARTICLE 6 – GARANTIE DES CAUTIONS


Cet engagement est couvert par le mécanisme de garantie des cautions institué par l’article L 313-50 du
code monétaire et financier.

ARTICLE 7 – ELECTION DE DOMICILE


Dans le cadre du Cautionnement, la Banque fait élection de domicile à l’adresse suivante :
[ ].

Fait à [ ] le [ ]

1
Date de début des travaux prévue dans le contrat de sous-traitance augmentée de la durée de ces travaux
et de 12 mois.
32
DÉLÉGATION DE PAIEMENT DU SOUS-TRAITANT
Article 14 de la loi n° 75-1334 du 31 décembre 1975

Objet : Réf. chantier …………………….


Entrepreneur principal ………………………………………………………………………
Sous-traitant …………………………………………………………………………………
Lot n° ………………..

Entre les soussignés :

La société …………………., ayant qualité d’entrepreneur principal, ayant son siège social à
………………………………….
représentée par …………………………… de première part
ci-après dénommée : l’entrepreneur principal,

La société …………………………, entreprise sous-traitante, ayant son siège social à


……………………………………………………
représentée par …………………………… de seconde part
ci-après dénommée : le sous-traitant

La société ………………, maître de l’ouvrage, ayant son siège social à


…………………………………………………………………..
représentée par …………………………….de troisième part
ci-après dénommée : le maître de l’ouvrage

Préalablement à la délégation de paiement, il est exposé ce qui suit :

L’entreprise principale a été chargée par le maître de l’ouvrage de la réalisation de …………………..


suivant un marché en date du …………………….

L’entreprise principale, de son côté, a confié au sous-traitant la partie des travaux concernant le lot
n°…….., à savoir pour un montant global TTC de € . …………….suivant un contrat de sous-traitance
en date du ………. que les parties déclarent bien connaître.

Pour l’application de l’article 3 de la loi du 31 décembre 1975, le sous-traitant a été accepté et ses
conditions de paiement agréées par le maître de l’ouvrage et ce par lettre du ……………….que les
parties déclarent bien connaître.

Afin de satisfaire aux obligations posées aux articles 14 et 14.1 de la loi n° 75-1334 du 31 décembre
1975 sur la sous-traitance, les parties ci-dessus désignées se sont rapprochées et ont convenu de la
présente délégation de paiement.

33
Cela exposé, il est convenu ce qui suit :

L’entreprise principale délègue le maître de l’ouvrage, qui l’accepte expressément, au sous-traitant


pour recevoir le paiement des sommes dues au titre du contrat de sous-traitance visé ci-dessus.

Cette délégation s’inscrit dans le cadre de l’article 14 de la loi du 31 décembre 1975 et dans les
termes de l’article 1275 du code civil. Elle porte sur l’ensemble des sommes dues au sous-traitant
par l’entreprise principale, y compris la révision des prix et les éventuels travaux supplémentaires
dans les limites prévues par le contrat de sous-traitance.

De convention expresse entre les parties, le maître de l’ouvrage ne procédera au règlement de


situations présentées par le sous-traitant que sur ordre de l’entrepreneur principal.

Le règlement des situations se fera dans les délais prévus dans le contrat de sous-traitance.

Fait à ……………., en trois exemplaires


originaux

le ………………………..

L’entrepreneur principal Le sous-traitant Le maître de l’ouvrage

34
II – B – AUTRES MODELES DE GARANTIE

• Caution en remplacement de la retenue de garantie

• Caution de retenue de garantie du sous-traitant

• Consignation de la retenue de garantie

• Délégation de paiement fournisseur

• Caution en remboursement d’avance

35
CAUTION EN REMPLACEMENT DE LA RETENUE DE GARANTIE

Modèle recommandé par la FBF, la FNTP et la FFB

[Nom de la banque], [forme sociale], au capital de [ ], dont le siège social est à [ ], ayant
pour numéro unique d’identification [ ] RCS [ ], représenté par [ ] [et par [ ],
agissant en qualité de [ ], dûment habilité(s) à l’effet des présentes, ci-après dénommée la
«Banque»,

. connaissance prise du marché de travaux privé, ci-après dénommé le «Marché», dont une copie a
été remise à la Banque,
. conclu le [ ] entre [ ], ci-après dénommé(e) l’ «Entrepreneur», et […….…], ci-après
dénommé(e) le «Maître de l’Ouvrage»,
. relatif à l’exécution de travaux consistant en [ ], pour la somme de € [ ] toutes taxes
comprises (en chiffres et en lettres), somme correspondant au montant du Marché,
. Marché en considération duquel le Maître de l’Ouvrage est susceptible de retenir à
l’Entrepreneur, à titre de garantie, la somme de € [……….] toutes taxes comprises (en chiffres et en
lettres) représentant au plus 5 % du montant du Marché toutes taxes comprises, ci-après
dénommée le «Montant Garanti»,
. à défaut d’exécution par l’Entrepreneur des travaux relevant de la retenue de garantie dans les
conditions prévues par les articles 1 et 2 de la loi n° 71-584 du 16 juillet 1971 «tendant à
réglementer les retenues de garantie en matière de marchés de travaux définis par l’article 1779,
3° du code civil», ci-après dénommée la «Loi»,

ARTICLE 1 – ENGAGEMENT DE CAUTION SOLIDAIRE


Déclare se constituer caution personnelle et solidaire de l’Entrepreneur envers le Maître de
l’Ouvrage à hauteur du Montant Garanti, dans les conditions prévues par les articles 1 et 2 de la Loi
et à l’exclusion du montant des travaux supplémentaires non visés par le Marché, sauf accord de la
Banque résultant d’un avenant au présent cautionnement.

ARTICLE 2 – MISE EN JEU DU CAUTIONNEMENT – PAIEMENT PAR LA BANQUE


Toute mise en jeu du présent cautionnement devra faire l’objet d’une lettre recommandée avec
demande d’avis de réception adressée par le Maître de l’Ouvrage à la Banque et motivée par
l’inexécution des obligations de l’Entrepreneur.

Tout paiement par la Banque au Maître de l’Ouvrage ne pourra intervenir que sur production, par
le Maître de l’Ouvrage, du procès-verbal de réception des travaux objet du Marché signé par lui.
Tout paiement effectué par la Banque en exécution du présent cautionnement réduira d'autant et
définitivement le Montant Garanti.

36
ARTICLE 3 – SUBROGATION DE LA BANQUE
Du fait de son paiement, la Banque se trouvera de plein droit subrogée dans tous les droits du
Maître de l’Ouvrage à l’encontre de l’Entrepreneur, le Maître de l’Ouvrage renonçant à se
prévaloir des dispositions de l’article 1252 du code civil.

ARTICLE 4 – EXPIRATION DU CAUTIONNEMENT


Le présent cautionnement cessera de produire ses effets à l’expiration d’une année à compter de
la date de réception, faite avec ou sans réserve, des travaux objet du Marché, même en l’absence
de mainlevée, sauf opposition du Maître de l’Ouvrage motivée par l’inexécution des obligations de
l’Entrepreneur et notifiée à la Banque par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.

Toute opposition abusive est susceptible d’entraîner la condamnation de l’opposant à des


dommages et intérêts.

ARTICLE 5 – DROIT APPLICABLE


Le présent cautionnement est soumis au droit français.

ARTICLE 6 - GARANTIE DES CAUTIONS


Cet engagement est couvert par le mécanisme de garantie des cautions institué par l’article L 313-
50 du code monétaire et financier.

ARTICLE 7 – ELECTION DE DOMICILE


Dans le cadre du présent cautionnement, la Banque fait élection de domicile à l’adresse suivante :
[ ].

Fait à [ ] le [ ]

37
CAUTION DE RETENUE DE GARANTIE DU SOUS-TRAITANT

Modèle recommandé par la FBF, la FNTP et la FFB

[Nom de la banque], [forme sociale], au capital de [ ], dont le siège social est à [ ], ayant
pour numéro unique d’identification [ ] RCS [ ], représenté par [ ] [et par [ ],
agissant en qualité de [ ], dûment habilité(s) à l’effet des présentes, ci-après dénommée la
«Banque»,

. connaissance prise de la convention de sous-traitance, ci-après dénommée le «Sous-Traité», dont


une copie a été remise à la Banque,
. conclue le [ ] entre [ ], ci-après dénommé(e) le «Sous-Traitant», et […….…], ci-après
dénommé(e) l’ «Entrepreneur Principal», dans le cadre du chantier réalisé sous la maîtrise
d’ouvrage de [……….], ci-après dénommé(e) le «Maître de l’Ouvrage», avec lequel l’Entrepreneur
Principal a signé un marché de travaux privés, ci-après dénommé le «Marché»,
. Sous-Traité relatif à l’exécution de travaux consistant en [ ], pour la somme de € [ ] toutes
2
taxes comprises (en chiffres et en lettres), somme correspondant au montant du Sous-Traité,
. et en considération duquel l’Entrepreneur Principal est susceptible de retenir au Sous-Traitant, à
titre de garantie, la somme de € [……….] toutes taxes comprises 3 (en chiffres et en lettres)
représentant au plus 5 % du montant du Sous-Traité toutes taxes comprises 4, ci-après dénommée
le «Montant Garanti»,
. à défaut d’exécution par le Sous-Traitant des travaux relevant de la retenue de garantie dans les
conditions prévues par les articles 1 et 2 de la loi n° 71-584 du 16 juillet 1971 «tendant à
réglementer les retenues de garantie en matière de marchés de travaux définis par l’article 1779,
3° du code civil», ci-après dénommée la « Loi »,

ARTICLE 1 – ENGAGEMENT DE CAUTION SOLIDAIRE


Déclare se constituer caution personnelle et solidaire du Sous-Traitant envers l’Entrepreneur
Principal à hauteur du Montant Garanti, dans les conditions prévues par les articles 1 et 2 de la Loi
et à l’exclusion du montant des travaux supplémentaires non visés par le Sous-Traité, sauf accord
de la Banque résultant d’un avenant au présent cautionnement.

ARTICLE 2 – MISE EN JEU DU CAUTIONNEMENT – PAIEMENT PAR LA BANQUE


Toute mise en jeu du présent cautionnement devra faire l’objet d’une lettre recommandée avec
demande d’avis de réception adressée par l’Entrepreneur Principal à la Banque et motivée par
l’inexécution des obligations du Sous-Traitant.

2
Remplacer « toutes taxes comprises » par « hors taxes » en présence d’une convention de sous-traitance
de travaux immobiliers soumise au régime d’auto-liquidation de la TVA instauré par le 2 nonies de l’article
283 du code général des impôts,
3
Idem note 1,
4
Idem note 1.
38
Tout paiement par la Banque à l’Entrepreneur Principal ne pourra intervenir que sur production,
par l’Entrepreneur Principal, du procès-verbal de réception des travaux objet du Marché signé par
le Maître de l’Ouvrage.
Tout paiement effectué par la Banque en exécution du présent cautionnement réduira d'autant et
définitivement le Montant Garanti.

ARTICLE 3 – SUBROGATION DE LA BANQUE


Du fait de son paiement, la Banque se trouvera de plein droit subrogée dans tous les droits de
l’Entrepreneur Principal à l’encontre du Sous-Traitant, l’Entrepreneur Principal renonçant à se
prévaloir des dispositions de l’article 1252 du code civil.

ARTICLE 4 – EXPIRATION DU CAUTIONNEMENT


Le présent cautionnement cessera de produire ses effets à l’expiration d’une année à compter de
la date de réception, faite avec ou sans réserve, des travaux objet du Marché, même en l’absence
de mainlevée, sauf opposition de l’Entrepreneur Principal motivée par l’inexécution des obligations
du Sous-Traitant et notifiée à la Banque par lettre recommandée avec demande d’avis de
réception.
Toute opposition abusive est susceptible d’entraîner la condamnation de l’opposant à des
dommages et intérêts.

ARTICLE 5 – DROIT APPLICABLE


Le présent cautionnement est soumis au droit français.

ARTICLE 6 - GARANTIE DES CAUTIONS


Cet engagement est couvert par le mécanisme de garantie des cautions institué par l’article L 313-
50 du code monétaire et financier.

ARTICLE 7 – ELECTION DE DOMICILE


Dans le cadre du présent cautionnement, la Banque fait élection de domicile à l’adresse suivante :
[ ].

Fait à [ ] le [ ]

39
DEMANDE D'OUVERTURE DE COMPTE DE RETENUE DE GARANTIE

Les soussignés ……………….…………………………….


(Désignation du maître de l'ouvrage et de l’entrepreneur)

A l’attention de ……………….………………………….….
(Personne physique ou établissement financier choisi comme consignataire)

Monsieur …….. ou la Société …….., ci-après dénommé le maître de l'ouvrage, ainsi que Monsieur …. ou la
Société …, ci-après dénommé l’entrepreneur, rappellent qu'aux termes d'un acte sous seing privé en date
du……, le maître de l'ouvrage a confié à l'entrepreneur l’exécution d'un marché de travaux ayant pour objet
…….. d'un montant de …. euros, sur lequel une somme correspondant à ….. % du montant des acomptes
doit être consignée au titre de la retenue de garantie contractuellement fixée, dans les conditions prévues
par la loi n° 71-584 du 16 juillet 1971.

Dans ce cadre, nous vous avons choisi en qualité de consignataire. En exécution de l'engagement ci-dessus
rappelé, le maître de l'ouvrage vous adresse ci-joint un chèque (ou virement) de…. euros, à votre ordre.
Vous voudrez bien en porter le montant au crédit d'un compte à ouvrir au nom du maître de l'ouvrage et de
l'entrepreneur, conformément aux dispositions de la loi sus-énoncée.

Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir accepter le dépôt de …. euros ainsi versé par le maître de
l'ouvrage, ainsi que ceux de toutes autres sommes qui vous seront faits à cette fin au titre du présent
marché, en notant que tout retrait total ou partiel ne pourra être effectué que sur la signature conjointe du
maître de l'ouvrage et de l’entrepreneur, ou sur décision de justice ayant force de chose jugée.

Toutefois, à l'expiration du délai d'un an à compter de la réception des travaux dont il devra être justifié par
la production du procès-verbal de réception et en l'absence de toute opposition motivée par l’inexécution
des travaux nécessaires à la levée des réserves faites à la réception et formulée par le maître de l'ouvrage
dans ledit délai, le retrait des sommes consignées aura lieu sur la seule demande de l'entrepreneur.

Nous vous remercions de nous confirmer votre accord sur les termes de la présente lettre, et de nous
préciser les conditions dans lesquelles les sommes consignées produiront des intérêts au profit de
l’entrepreneur.

Fait à…………………le………………………………

Maître d'ouvrage Entrepreneur

NB : en cas de sous-traitance, substituer l'entrepreneur principal au maître de l'ouvrage et le sous-traitant à


l’entrepreneur.

40
DELEGATION DE PAIEMENT FOURNISSEUR

Objet du marché :

Numéro de marché :

Titulaire du marché :

Fournisseur :

Entre les soussignés :

 La société ..., ayant qualité de titulaire du marché, ayant son siège social à …………, représentée
par ………………………….. de première part,

ci-après dénommée : le titulaire

 La société …, ayant son siège social à …… représentée par …... de deuxième part,

ci-après dénommée : le fournisseur

 La société …, ayant qualité de maître de l'ouvrage, ayant son siège social à ………… représentée par
M. ………, de troisième part,

ci-après dénommée : le maître de l'ouvrage

Préalablement à la délégation de paiement, il est exposé ce qui suit :

Le titulaire a été chargé par le maître de l'ouvrage de la réalisation de prestations de ……… suivant un
marché en date du …….

Le titulaire, de son côté, a contracté avec le fournisseur pour la livraison de ………, prestations incluses dans
le marché, suivant un contrat en date du …… que les parties déclarent bien connaître.

Les parties ci-dessus désignées se sont rapprochées et ont convenu de la présente délégation de paiement.

Cela exposé, il est convenu ce qui suit :

Le titulaire délègue le maître de l'ouvrage, qui l’accepte expressément, au fournisseur pour recevoir le
paiement des sommes dues au titre du contrat visé ci-dessus.

Cette délégation s’inscrit dans le cadre de l’article 1275 du code civil.

Elle porte sur l’ensemble des sommes dues au fournisseur par le titulaire.

41
De convention expresse entre les parties, le maître de l'ouvrage ne procédera au règlement des factures
présentées par le fournisseur que sur ordre du titulaire.

Le maître de l'ouvrage ne sera tenu de payer le fournisseur que dans la limite des sommes qu’il reconnait
devoir au titulaire dans le cadre du marché qui les lient. Ce paiement sera déduit des sommes dues au
titulaire.

Le paiement du fournisseur par le maître de l'ouvrage sera effectué sur présentation des factures libellées
au nom du titulaire et visées par ce dernier garantissant la conformité des prestations facturées. Les
factures seront présentées dans le cadre de l’échéancier du marché et seront réglées suivant les modalités
de paiement du titulaire prévues au marché.

Le règlement se fera dans un délai de …… jours à réception de la facture.

Les versements effectués par le maître de l'ouvrage dans le cadre de la présente délégation libère à due
concurrence le titulaire à l’égard du fournisseur.

Le maître de l'ouvrage se libérera des sommes dues au titre de la présente délégation par virement établi à
l’ordre du fournisseur en faisant porter au crédit du compte ouvert au nom de (joindre un RIB) :

Nom et adresse de la Banque :.............................................................................................................


Titulaire du compte : ............................................................................................................................
Code banque :.............................. Code guichet : ................... N°compte : .....................................
Clé RIB :……………………………..

Fait à ……, en trois exemplaires originaux

Le …………………………………

Le titulaire Le fournisseur Le maître de l'ouvrage

M………………….. M..………………. M. ………………

42
CAUTION EN GARANTIE DE REMBOURSEMENT D’AVANCE

Je soussigné (1) ………………………………………………………………………………………………………………………………………..


agissant en qualité de (établissement financier) ...........................................................................................
de l’Agence (2)..................................................................................................................................................
de (3) ………………………………………………………………………………………………………….
Déclarons nous porter caution solidaire de …………………………………………………………….
ci-après dénommé « l’Entrepreneur »,
vis-à-vis de .......................................................................... ………………………………………………..
ci-après dénommé « le Maître de l’ouvrage »,
en garantie du remboursement de l’avance consentie par le Maître de l’ouvrage à l’Entrepreneur pour
un montant de ..................................................................... ……………………………………………… €
au titre du lot …………………………………………….. dont l’entrepreneur est titulaire pour les besoins d’un
chantier de …………………………. situé …………………………………

La présente caution est donc également limitée à la somme de €……….. (en chiffres et
lettres)…………………………. sauf à parfaire et diminuer s’il y a lieu, en fonction du remboursement par
l’Entreprise de l’avance consentie, et ce au fur et à mesure du paiement des situations de travaux
diminuées à due concurrence qui seront présentées par cette dernière pendant le déroulement du chantier.

La caution prendra fin en tout état de cause au remboursement du montant total de l’avance consentie.

Toute mise en jeu du présent cautionnement devra faire l’objet d’une lettre recommandée avec demande
d’avis de réception adressée par le Maître d’ouvrage à la Banque.

Tout paiement par la Banque au Maître d’ouvrage ne pourra intervenir que sur justification écrite par le
Maître d’ouvrage que sa créance est certaine, liquide et exigible et que l’Entrepreneur est défaillant du fait :

- soit du non-paiement à la suite d’une sommation par huissier demeurée sans effet pendant un
délai d’un mois à compter de la signification de cette sommation,
- soit de son redressement ou liquidation judiciaire,
- soit un jugement passé en force de chose jugée.

Du fait de son paiement, la Banque se trouvera de plein droit subrogée à hauteur du montant payé dans
tous les droits du Maître de l’ouvrage à l’encontre de l’Entrepreneur.

Fait à ........................................... , le…………………….

Cachet de l’entreprise et signature

(1)
Nom et prénoms du signataire
(2)
Adresse complète du guichet – Rayer cette rubrique s’il y a lieu
(3)
Raison sociale de l’établissement

43
III – TRANSFERT DE PROPRIETE DES MATERIAUX ET PAIEMENT POUR
COMPTE

• Attestation de transfert de propriété des matériaux

• Convention de paiement pour compte pour le sous-traitant

• Convention de paiement pour compte pour le titulaire du marché

44
ATTESTATION DE TRANSFERT DE PROPRIETE DES MATERIAUX

Destinataire :
Monsieur ………
(nom et coordonnées du maître de
l’ouvrage)

Le ………………

Je soussigné, …………… représentant de la société ………….. immatriculée au registre du


commerce et des sociétés de …………………… sous le numéro…………. , ayant son siège social
à …………….

Déclare :

- que la société que je représente doit effectuer des travaux de ……… (type de
travaux) situés à …… confiés par M. ……. (nom du maître de l’ouvrage) pour un
montant de ……….. euros ;
- avoir passé commande de divers matériaux auprès d’un fournisseur (liste
descriptive des matériaux en annexe) pour un montant de …… euros ;
- que le paiement de ces fournitures est réalisé au moyen de l’avance pour
approvisionnement d’un montant de ….. euros, versée pour approvisionnement à
l’entrepreneur par le maître de l’ouvrage dès leur livraison sur le chantier par le
fournisseur
- que le maître de l’ouvrage est propriétaire des matériaux livrés sur la chantier.

L’entrepreneur demeure responsable à l’égard du maître de l’ouvrage des


approvisionnements inclus dans son marché de travaux. A ce titre, l’entrepreneur
s’engage :

- à assurer la réception des approvisionnements et leur garde jusqu’à leur


incorporation à l’ouvrage ;
- à conserver les approvisionnements de telle sorte qu’ils ne puissent être
confondus avec d’autres.

Signature de l’entreprise

P.J. Facture

45
CONVENTION DE PAIEMENT POUR COMPTE POUR LE SOUS-TRAITANT
Article 1277 du code civil

Objet : Référence du chantier : ……………………


Entrepreneur principal : ………………..
Sous-traitant : ………………………..
Lot n° ……………..
Fournisseur : ……………..
Commande n° ………………

Entre les soussignés :

La société ………………………………….., ayant qualité d’entrepreneur principal, ayant son siège social à
…………………………, représentée par ……………………

de première part,
ci-après dénommée : l’entrepreneur principal.

La société ………………………………, entreprise sous-traitante, ayant son siège social à


………………………………… représentée par ……………………………..

de seconde part,
ci-après dénommée : le sous-traitant.

L’entrepreneur principal a confié au sous-traitant l’exécution de travaux concernant le lot n°


…………………, à savoir ……………….. pour un montant global TTC de ……………………… € suivant un
contrat de sous-traitance en date du …………………..

De son côté, le sous-traitant a commandé des fournitures auprès du fournisseur.

Cela exposé, il est convenu ce qui suit :

A la demande expresse du sous-traitant, l’entrepreneur principal s’engage à verser directement au


compte n° ………………. du fournisseur, le règlement dû à ce dernier, par le sous-traitant, dans le
cadre de la commande référencée ci-dessus, dans la limite de la créance du fournisseur, reconnue
et acceptée par le sous-traitant, dans la limite des sommes que l’entrepreneur principal doit au
sous-traitant et dans le respect des obligations nées du contrat de sous-traitance.

En aucun cas, ce paiement pour compte n’est constitutif d’un engagement direct de l’entrepreneur
principal vis-à-vis du fournisseur. Il n’emporte pas novation dans les rapports contractuels.

Ce paiement pour compte s’analyse comme un versement direct par l’entrepreneur principal pour
le compte du sous-traitant et non comme une délégation de paiement.

46
Le paiement effectué au compte du fournisseur libère l’entrepreneur principal de l’obligation de
payer le sous-traitant à due concurrence.

La présente convention constitue un avenant au contrat de sous-traitance auquel il se rattache.

Fait à ………………… en trois exemplaires

Le ……………………………………..

L’entrepreneur principal Le sous-traitant

47
CONVENTION DE PAIEMENT POUR COMPTE POUR LE TITULAIRE DU
MARCHE
Article 1277 du code civil

Objet : Référence du chantier : ……………………


Maître d’ouvrage : ……………………………
Entrepreneur : ………………………………….
Lot n° ……………..
Fournisseur : ……………..
Commande n° ………………

Entre les soussignés :

La société ………………………………….., ayant qualité de maître d’ouvrage, ayant son siège social à
…………………………, représentée par ……………………

de première part,
ci-après dénommée : le maître de l’ouvrage

La société ………………………………, entreprise titulaire du marché, ayant son siège social à


………………………………… représentée par ……………………………..

de seconde part,
ci-après dénommée : l’entrepreneur.

Le maître de l’ouvrage a confié à l’entrepreneur l’exécution de travaux concernant le lot n°


…………………, à savoir ……………….. pour un montant global TTC de ……………………… € suivant un
marché de travaux en date du …………………..

De son côté, l’entrepreneur a commandé des fournitures auprès du fournisseur.

Cela exposé, il est convenu ce qui suit :

A la demande expresse de l’entrepreneur, le maître de l’ouvrage s’engage à verser directement au


compte n° ………………. du fournisseur, le règlement dû à ce dernier, par l’entrepreneur, dans le
cadre de la commande référencée ci-dessus, dans la limite de la créance du fournisseur, reconnue
et acceptée par l’entrepreneur, dans la limite des sommes que le maître de l’ouvrage doit à
l’entrepreneur et dans le respect des obligations nées du marché de travaux.

En aucun cas, ce paiement pour compte n’est constitutif d’un engagement direct du maître de
l’ouvrage vis-à-vis du fournisseur. Il n’emporte pas novation dans les rapports contractuels.

48
Ce paiement pour compte s’analyse comme un versement direct par le maître de l’ouvrage pour le
compte de l’entrepreneur et non comme une délégation de paiement.

Le paiement effectué au compte du fournisseur libère le maître de l’ouvrage de l’obligation de


payer l’entrepreneur à due concurrence.

La présente convention constitue un avenant au marché de travaux auquel il se rattache.

Fait à ………………… en trois exemplaires

Le ……………………………………..

Le maître de l’ouvrage L’entrepreneur

49
IV – PAIEMENT DES TRAVAUX

• Exemple de facture

• Lettre d’envoi d’une situation au maître d’œuvre

• Paiement à 100% du montant du marché

50
EXEMPLE DE FACTURE

Le cas échéant : RGE Qualibat ………………..


Facture n° .............................
N° de TVA intracommunautaire
Date de facture :
Date de réalisation des travaux :
Nom et adresse du client :

Nom et forme sociale de l’entreprise


Capital social :
Adresse
RCS ville ou RM
N° unique d’identification (INSEE)
Le cas échéant, assurance professionnelle
/ nom et adresse assureur
/ couverture géographie du contrat

Fourniture et pose d’une pompe

Désignation produit ou service Quantité Prix unitaire Taux de TVA Total HT


HT

Pompe X 1M

Bride collerette diam. 50/60

Bobine diam. 26/34


Pot de peinture antirouille
Main d’oeuvre
Prix total hors TVA

Taux de la TVA*
Montant de la TVA

Montant TTC

Date de règlement (ex. : le 15 mars 2015)


Taux des pénalités de retard de paiement : ………………………………………..
Pour les professionnels (article L 441-3 du code de commerce), indemnité forfaitaire de recouvrement en
cas de retard de paiement : 40 euros ; ce montant sera révisé si les frais engagés sont supérieurs
Escompte : x% en cas de paiement avant la date de règlement ou « sans escompte »
*ou « Autoliquidation »
51
LETTRE D’ENVOI D’UNE SITUATION AU MAITRE D’ŒUVRE
(Client privé professionnel)

Lettre recommandée avec AR ou remise contre récépissé

Monsieur … (architecte)
Le …

Vous trouverez ci-joint notre état de situation n° …. daté du … s’élevant à … :


Après vérification, nous vous remercions de transmettre notre demande de paiement au maître de
l’ouvrage afin que nous soyons payés dans le délai de …. jours prévu par notre marché OU dans le délai
de 45 jours fin de mois ou 60 jours date d’émission de la facture.
Nous vous rappelons que le délai de paiement est compté à partir de la réception de chaque demande
de paiement présentée par l’entreprise au maître d’œuvre OU à partir de la date d’émission de notre
facture, donc le temps qui vous est imparti pour vérifier notre situation est inclus dans ce délai de
paiement.
Ajouter le cas échéant :
Le non-respect du délai de paiement est sanctionné par le versement de pénalités de retard dus par le
maître de l’ouvrage à l’entreprise sans qu’un rappel soit nécessaire. Selon notre contrat, ces pénalités
s’élèvent à ….
Du fait du silence de notre contrat sur ce point, le taux de pénalités est le taux de la BCE majoré de 10
points de pourcentage, soit …….%.
Nous vous rappelons également que l’article L 111-3-1 du code de la construction et de l’habitation,
permet à l’entrepreneur de suspendre les travaux après une mise en demeure envoyée au maître de
l’ouvrage et restée infructueuse pendant un délai de 15 jours, si les délais de paiement prévus dans le
contrat ne sont pas respectés.
Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire,
Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Signature

PJ : situation n° …
Copie : Maître d’ouvrage

52
PAIEMENT A 100% DU MONTANT DU MARCHE

Madame, Monsieur le maître d’ouvrage

Objet : paiement 100%

Chantier :

Madame, Monsieur,

Vous avez confié à notre entreprise la réalisation des travaux de …………..….. suivant marché en
date du …………... pour un montant TTC de X….. €.

Les dispositions contractuelles de ce marché prévoient d’amputer nos acomptes d’une retenue de
garantie de 5% conformément à la loi n°71-584 du 16 juillet 1971. Mais, comme nous y autorise
cette loi, nous avons fait le choix de remplacer la retenue par une caution personnelle et solidaire.
« Toutefois, la retenue de garantie stipulée contractuellement n’est pas pratiquée si l’entrepreneur
fournit pour un montant égal une caution personnelle et solidaire émanant d’un établissement
financier figurant sur une liste fixée par décret ».

C’est pourquoi vous devez payer nos situations et notre décompte final à 100% des travaux
réalisés.

A toutes fins utiles, nous vous rappelons que «Sont nuls et de nul effet, quelle qu'en soit la forme,
les clauses, stipulations et arrangements, qui auraient pour effet de faire échec aux dispositions des
articles 1er et 2 de la loi du 16 juillet 1971. »

Par conséquent, nous vous demandons de bien vouloir régler en totalité notre dernière situation,
faute de quoi, vous vous exposez à l’application de pénalités de retard.

Comptant sur votre diligence,

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Signature

Copie : Maître d’œuvre (le cas échéant)

53
V – RECEPTION DES TRAVAUX

• Demande de réception

• Procès-verbal de réception

• Procès-verbal de réception pour maison individuelle

• Notification de l’exécution des travaux visant à remédier aux réserves

54
DEMANDE DE RECEPTION

M ……………………………………………

Le …………………………………………..

Lettre recommandée avec accusé de réception

M….,

J’ai l’honneur de vous informer que les travaux dont l’exécution nous a été confiée aux termes du marché
en date du ………………………………………, relatif aux travaux de ………………………… ………………..exécutés à
………………………………………………………sont en état d’être reçus.

En conséquence, je vous demande, conformément à l’article 1792-6 du Code Civil, de bien vouloir
m’indiquer quand il vous conviendrait de procéder à la visite de réception. A toutes fins utiles, je vous
propose d’y procéder le ………………………………… à ……….. h …….. .

Si cette date ne vous convient pas, vous voudrez bien me faire part de la date la plus proche pour procéder
à cette visite.

Je me permets de vous rappeler l’importance de la réception des travaux qui entraîne pour vous la mise à
disposition des lieux et la prise d’effet à votre profit de l’assurance dommages-ouvrage instituée par la loi n°
78-12 du 4 janvier 1978.

Pour faire valoir vos droits à cet égard, vous voudrez bien établir ou faire établir lors des opérations de
réception un procès-verbal de réception selon le modèle joint qu’il vous appartiendra de signer et de dater.

Vous en remerciant par avance, je vous prie d’agréer, M…., l’expression de mes sentiments distingués.

Signature

Copie : Maître d’œuvre (le cas échéant).

55
PROCES-VERBAL DE RECEPTION

Nom et adresse de l’entreprise

Je soussigné, ------------------------------------------------------, Maître de l’ouvrage, après avoir procédé à la visite


des travaux exécutés par ------------------------------------------------------------- au titre du marché en date du -------
------------------------------ relatif à ---------------------------------------------------------------------------------------- en
présence du représentant de l’entreprise : M. ------------------------------------------------------- déclare que (*) :
 la réception est prononcée sans réserve avec effet à la date du -----------------------
 la réception est prononcée avec effet à la date du -------------------------------------assortie des réserves
mentionnées dans l’état sous-énoncé.

(*) Rayer la mention inutile. Signature du Maître de l’ouvrage :

Fait à ----------------------------------------- le, ----------------------------------------------


(en trois exemplaires)

ETAT DES RESERVES

NATURE DES RESERVES : ------------------------------------------------------------------------


TRAVAUX A EXECUTER : -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------.
L’entreprise et le Maître de l’ouvrage conviennent que les travaux nécessités par les réserves ci-dessus
seront exécutés dans un délai global de -------------------------------- à compter de ce jour.

Signature de l’entreprise : Signature du Maître de l’ouvrage :

Fait à ----------------------------------------- le, ----------------------------------------------

CONSTAT DE LEVEES DES RESERVES

Le Maître de l’ouvrage et l’entreprise, ci-dessus désignés, constatent qu’il a été valablement remédié aux
malfaçons, omissions et imperfections constatées.

Signature de l’entreprise : Signature du Maître de l’ouvrage :


Fait à ----------------------------------------- le, ---------------------------------------------

56
PROCES-VERBAL DE RECEPTION POUR MAISON INDIVIDUELLE

Je soussigné, M. ……..………., maître de l'ouvrage, après avoir procédé à la visite des travaux exécutés
par………………., au titre du contrat de construction de maison individuelle en date du …………. relatif à
…………sis à : (adresse du chantier) : …………………………………….en présence du représentant de
l'entreprise: M. …………….. déclare que :

A) M'étant fait assister par un professionnel


Nom : ………………………….
Adresse : ………………………………………
Qualité du professionnel : ……………………………………

La réception est prononcée sans réserve avec effet à la date du ………………………………


La réception est prononcée avec effet à la date du : ……………………………………………………
assorties des réserves mentionnées dans l’état sous-énoncé.

B) N'étant pas assisté par un professionnel lors de la visite de réception

La réception est prononcée sans réserve avec effet à la date du …………………………


étant précisé que le maître de l’ouvrage dispose d’un délai de 8 jours à compter de cette date
d’effet, pour dénoncer, par lettre recommandée avec accusé de réception, les vices qu’il n’a pas
signalés lors de la réception.

La réception est prononcée avec effet à la date du : ……………………………………


assorties des réserves mentionnées dans l’état sous-énoncé lors de la visite de réception. Ces
réserves étant, le cas échéant, complétées par celles qui seront signalées par lettre recommandée,
avec accusé de réception, pendant les 8 jours qui suivent la réception, soit jusqu’au :
……………………………………….

Etabli en trois exemplaires

Fait à …………………….. le ……………

Signatures : le Maître de l’ouvrage Le Constructeur Le Professionnel

ETAT DES RESERVES


Nature des réserves Travaux à exécuter

LE CONSTRUCTEUR ET LE MAITRE DE L'OUVRAGE CONVIENNENT QUE LES TRAVAUX NECESSITES PAR LES RESERVES CI-DESSUS
SERONT EXECUTES DANS UN DELAI GLOBAL DE ………………. A COMPTER DE CE JOUR.

Fait à ……………. le ……………………

Le Constructeur Le Maître de l’ouvrage

57
NOTIFICATION DE L’EXECUTION DES TRAVAUX VISANT A REMEDIER
AUX RESERVES

Lettre recommandée avec avis de réception

Monsieur (le maître de l’ouvrage)

Monsieur,

Nous avons l'honneur de vous informer que les travaux visés à l'état des réserves annexé au
procès-verbal de réception en date du ..………., au titre du marché en date du ……….. relatif à
………………., ont été exécutés.

Nous pensons que ceux-ci vous agréeront.

Si tel n'était pas le cas, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous en faire part dans un
délai de huit jours.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur ………………..

Signature de l’entrepreneur

Copie : Maître d'œuvre (le cas échéant)

58
VI – DIFFICULTES PENDANT L’EXECUTION DU MARCHE

• Contestation des modalités de paiement contraires à la loi LME

• Lettre de réserves sur ordre de service

• Contestation en cas de situation modifiée par le maître d’œuvre

• Demande de mainlevée de caution en l’absence de PV de réception

• Obtenir de la banque la libération de la caution en remplacement de la


retenue de garantie

59
CONTESTATION DES DELAIS DE PAIEMENT CONTRAIRES A LA LOI LME

À ADRESSER AU MAITRE D’OUVRAGE PROFESSIONNEL

Objet : Dénoncer les modalités de paiement contraires aux dispositions légales

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur,

Nous vous remercions de nous avoir confié l’exécution du lot … dans le cadre de votre opération
de construction …

Toutefois, nous constatons que l’article … du marché comporte la (ou les) clause suivante :
(exemples)
- un délai de paiement de 60 jours fin de mois (alors que le délai maximal de paiement est
de
45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d’émission de la facture) ;
- des pénalités de retard de paiement égales à 1,5 fois le taux de l’intérêt légal (le
minimum légal est 3 fois le taux de l’intérêt légal) ;
- le report au mois suivant des situations remises tardivement (ce qui décale d’un mois la
computation du délai de paiement) ;
-…
Cette (ou ces) stipulation est incompatible avec les dispositions d’ordre public prévues par l’article
L 441-6 du Code de commerce, et nous vous remercions de rectifier en conséquence les conditions
de règlement du projet de marché.

À défaut, c’est le délai de paiement de 30 jours et les pénalités de retard de paiement prévues par
le Code de commerce qui s’appliqueront.

De notre côté, nous respectons strictement le délai de paiement convenu avec nos fournisseurs et
sous-traitants. Il est donc essentiel pour nous de percevoir les acomptes mensuels et le solde de
nos marchés de travaux selon la même régularité.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour préciser ou compléter ces différents points.

Nous vous prions…

Signature de l’entreprise

Copie au maître d’œuvre (le cas échéant)

60
LETTRE DE RESERVES SUR ORDRE DE SERVICE
à adresser au maître d'œuvre ou au maître de l'ouvrage

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur (maître d’œuvre ou maître


d’ouvrage)

Le

Monsieur

Nous prenons connaissance de votre ordre de service en date du ……….., nous prescrivant de
commencer les travaux à la date du …………….

Il ne nous sera pas possible de nous y conformer en raison de ……………….. imputable à …………

Ces circonstances n'étant nullement imputables à notre entreprise et excédant les obligations
souscrites au titre du marché, nous sommes amenés à faire toutes réserves sur l'incidence
financière qui en résultera ainsi que sur les retards d'exécution.

A ce titre, nous excluons d'emblée toutes pénalités de retard.

Nous vous remercions de tenir compte des présentes et vous prions d'agréer, ……………

Signature

61
CONTESTATION EN CAS DE SITUATION MODIFIEE PAR LE MAITRE D’ŒUVRE

Lettre recommandée avec AR ou remise contre récépissé

Monsieur … (architecte)

Le …

Monsieur,

Par courrier/télécopie/mail du … (date inférieure à 15 jours*), vous nous avez adressé une proposition d’acompte
accompagnée de notre décompte n° …. daté du ….. rectifié par vos soins.
En application de l’article 19.4.2 de la norme NF P 03.001**, nous formulons les plus expresses réserves quant à
la rectification que vous avez effectuée.
En effet :
- les calculs de quantité ont été effectués à partir des constats contradictoires suivants…
- l’avancement de nos travaux justifiait notre demande d’acompte…
- la clause d’actualisation et/ou de révision des prix prévue par notre marché n’a pas été correctement
appliquée…
- les pièces jointes à notre décompte justifiaient notre demande de remboursement pour …
- autre motif …
En tout état de cause, nous vous rappelons que les montants figurant dans les états d’acomptes mensuels n’ont
pas un caractère définitif et ne lient pas les parties contractantes.
En conséquence, nous vous remercions d’établir une proposition d’acompte complémentaire permettant le
règlement des sommes qui nous sont dues.
Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire,
Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Signature

* Prévu par l’article 19.4.1.4 de la norme Afnor NF P03-001

** A indiquer si la norme NF P 03-001 est applicable au marché

62
DEMANDE DE MAINLEVEE DE CAUTION EN L’ABSENCE DE PV DE
RECEPTION
Lettre à adresser au maître de l’ouvrage.

Recommandé avec accusé de réception

Monsieur,

Nous vous avons remis le ........... une caution bancaire de .......... €, établie par ………………………… en
substitution de la retenue de garantie applicable au chantier .......................... réalisé pour votre
compte.

L’article 2 de la loi n° 71-584 du 16 juillet 1971 dispose que cette caution cesse à l’expiration du
délai d’un année suivant la réception.

A présent, vous avez pris possession de l’ouvrage depuis plus d’un an. Aussi vous nous obligeriez,
soit en nous retournant l’acte original de caution, soit en nous confirmant par écrit sa mainlevée .

Vous en remerciant par avance,... .

63
OBTENIR DE LA BANQUE LA LIBERATION DE LA CAUTION EN
REMPLACEMENT DE LA RETENUE DE GARANTIE (EN ABSENCE DE P.V. DE
RECEPTION)

Courrier en recommandé avec A.R.

Monsieur le Banquier

Objet : Caution en remplacement de retenue de garantie

Monsieur,

Vous vous êtes portés caution pour la retenue de garantie pour le marché conclu avec ……………. en date du
………

Cette caution est libérable à l’expiration d’un délai d’un an à compter de la réception comme prévu à
l’article 2 de la loi du 16 juillet 1971 qui est d’ordre public. En l’espèce, malgré nos nombreuses relances
auprès du maître de l’ouvrage et du maître d’œuvre nous n’avons pu obtenir un exemplaire du procès-
verbal de réception.

Les travaux sont terminés depuis le ……, le maître d’ouvrage a pris possession des lieux depuis le ….. et nous
a payé le solde du marché le ….. En outre, vous n’avez jamais reçu d’opposition à la libération de cette
caution de la part du maître d’ouvrage, elle n’est donc plus en cours de validité.

Il convient de rappeler que la retenue de garantie en marchés privés a pour seul objet les réserves faites à la
réception, si celles-ci n’avaient pas été reprises, le maître d’ouvrage vous aurait sollicité.

A présent, s’il s’adressait à vous pour récupérer les sommes, il serait dans l’obligation d’apporter la preuve
que le délai d’un an à compter de la réception n’est pas expiré et d’avoir fait opposition avant l’expiration
de ce délai.

En conséquence, nous vous demandons de bien vouloir considérer que vous êtes libéré de votre
engagement et d’arrêter de prélever des commissions pour cette caution.

Veuillez agréer…

64
OBTENIR DE LA BANQUE LA LIBERATION DE LA CAUTION EN
REMPLACEMENT DE LA RETENUE DE GARANTIE

Courrier en recommandé avec A.R.

Monsieur le Banquier

Objet : Caution en remplacement de retenue de garantie

Monsieur,

Vous vous êtes portés caution pour la retenue de garantie pour le marché conclu avec ……………. en date du
………

Cette caution est libérable à l’expiration d’un délai d’un an à compter de la réception comme prévu à
l’article 2 de la loi du 16 juillet 1971 qui est d’ordre public. Vous trouverez ci-joint copie du procès-verbal de
réception dont la date d’effet est le ………….

Vous n’avez jamais reçu d’opposition à la libération de cette caution de la part du maître d’ouvrage, en
conséquence, elle n’est plus en cours de validité.

Il convient de rappeler que la retenue de garantie en marchés privés a pour seul objet les réserves faites à la
réception et celles-ci ont été levées par notre entreprise comme indiqué dans le procès-verbal ci-joint.

En conséquence, nous vous demandons de bien vouloir considérer que vous êtes libéré de votre
engagement et d’arrêter de prélever des commissions pour cette caution.

Veuillez agréer…

Signature

P.J. : PV de réception et de levée de réserves

65
VII – DIFFICULTES DE PAIEMENT ET RECOUVREMENT DES SOMMES DUES

• Lettre de relance

• Mise en demeure de payer

• Mise en demeure de payer et interruption des travaux

• Mémoire en réclamation

• Déclaration de créances en cas de redressement judiciaire d’un client

• Action directe du sous-traitant – Mise en demeure de l’entrepreneur


principal

• Action directe du sous-traitant – Notification de la mise en demeure au


maître de l’ouvrage

• Action directe du sous-traitant – Lettre au maître de l’ouvrage un mois


après envoi de la copie de la mise en demeure

66
LETTRE DE RELANCE

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur … (client)

Le …

Monsieur,

Vous avez reçu une facture datée du … s’élevant à … sous le n° …. relative à une situation de travaux qui
vous a été adressée :
directement par notre entreprise;
par l’architecte et dûment vérifiée par lui.

Sauf erreur de notre part, cette facture est toujours impayée et vous voudrez bien en effectuer le
règlement dans les meilleurs délais, dans les conditions prévues au marché, sans préjudice des intérêts
moratoires prévus contractuellement et de l’indemnité forfaitaire de 40 € pour frais de recouvrement(1).

Nous vous en remercions par avance, et vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mnos sentiments
distingués.

Signature

(1)
A ajouter si le maître d’ouvrage est un professionnel

67
MISE EN DEMEURE

Lettre recommandée avec AR

Monsieur … (client non professionnel)

Le …

Monsieur,

Par lettre du …, nous vous avons réclamé le règlement de notre facture n° … datée du …….. concernant
les travaux de ……………………….. d’un montant de ………………. € TTC.

Malgré ce rappel, et en l’absence de contestation de votre part, nous constatons qu’aucun règlement ne
nous est parvenu.

En conséquence, nous vous mettons en demeure de vous acquitter de votre dette en réglant sous …
jours le montant de notre facture.

A défaut, votre dossier fera l’objet d’un recouvrement par justice, sans préjudice des intérêts
moratoires prévus contractuellement et nous serons contraints d’arrêter les travaux au titre de
l’exception d’inexécution.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Signature

68
MISE EN DEMEURE POUR CLIENT PRIVE PROFESSIONNEL

Objet : Mettre en demeure le client qui ne respecte pas les délais de paiement
et annoncer la suspension des travaux dans le délai de 15 jours

Lettre recommandée avec AR

Monsieur,

Vous avez reçu notre demande d’acompte datée du ……………………. d’un montant de ……………… qui vous a
été adressée :
 par nous-mêmes (1)
 par votre maître d’œuvre et dûment vérifiée par lui (1);

Nous constatons que vous n’avez pas payé cette facture alors que, selon les conditions prévues au marché,
le paiement est exigible depuis le ………………………….

En conséquence, nous vous mettons en demeure de payer la somme due à notre entreprise ainsi que la
pénalité de retard de paiement prévue au contrat dans les meilleurs délais.

A défaut, nous suspendrons l’exécution de nos travaux dans le délai de 15 jours à compter de la réception
de la présente lettre. Cette disposition est prévue par l’article L.111-3-1 du Code de la construction et de
l’habitation en cas de dépassement du délai de paiement convenu dans les contrats de travaux conclus
entre professionnels.

Les conséquences éventuelles de la suspension de nos travaux (retard d’exécution, dégradation des
ouvrages, préjudice causé aux autres entreprises du chantier) vous seront imputables, puisque nous
quitterons le chantier par votre faute. Ce départ vous transfère la garde de nos ouvrages le temps de la
suspension.

Nous vous rappelons que nous payons régulièrement les sommes dues à nos fournisseurs et sous-traitants.
De votre côté, il vous incombe de payer nos travaux en respectant les échéances prévues par notre contrat
et par la législation.

Nous vous prions…

Signature de l’entreprise

PJ : Demande d’acompte datée du …


Article L.111-3-1 du CCH

Copie au maître d’oeuvre (le cas échéant)

(1) Cocher la mention retenue

69
MODELE DE MEMOIRE EN RECLAMATION

A adresser simultanément au maître de l’ouvrage et au maître d’œuvre

Lettre recommandée avec AR

Présentation du marché et exposé général des différents chapitres de la demande

I - Présentation du marché
marché n° .............................
lot principal : ............................... lot n° .................................
lots accessoires : .......................... lot n° .................................
lot n°....................................
mandataire commun, le cas échéant ...........................................................
Le marché consiste en l’exécution de : ........................................................

II - Présentation des chapitres de la demande

Chaque chapitre, après un rappel des faits, détaille les conséquences financières directes ou indirectes, des
modifications des conditions d’exécution indépendantes de l’entreprise ou du groupement.
Exemple :

Chapitre I - Travaux supplémentaires

A - Exposé des faits

Au cours de la réalisation du chantier, un certain nombre de travaux supplémentaires nous ont été demandés. Ils
n’étaient pas prévus initialement, ni dans le CCAP, ni dans le CCTP, ni dans les plans fournis à l’appui du dossier
d’appel d’offres. Seuls certains de ces travaux ont été acceptés à ce jour, d’autres refusés dans les conditions
suivantes :
................................................................................................................................
................................................................................................................................
Toutes justifications nécessaires figurent en annexe au présent mémoire.
Nous maintenons donc notre demande relative à ces travaux supplémentaires refusés jusqu’à maintenant.

B - Le droit

Citer les articles adéquats du CCAP, du CCTP, du CCAG (norme AFNOR P 03.001 dans les marchés privés), citer la
jurisprudence adéquate.
Ne pas omettre systématiquement les aspects défavorables.

C – Chiffrage

Evaluation des travaux supplémentaires.


En annexe, mettre tout justificatif : par exemple, les comptes rendus de chantier, les lettres de réserves ou
références des lettres, les ordres de services, les réponses positives ou plus ou moins évasives du maître d’œuvre
ou/et du maître d’ouvrage, les justificatifs permettant de confirmer les calculs.

Chapitre II - Immobilisation du personnel et du matériel

70
Du fait des retards de l’exécution d’autres corps d’état, le personnel et le matériel ont été immobilisés du
...................................................
Cette immobilisation a engendré pour l’entreprise ou le groupement des frais très importants que nous justifions
et chiffrons dans ce présent chapitre.

A - Exposé des faits

............................
B - Le droit

............................
C - Chiffrage

avec tout justificatif…

Chapitre III (à l’appréciation du chef d’entreprise)

Signature

P.J. : (justificatifs)

71
MODÈLE DE DÉCLARATION DE CRÉANCE EN CAS DE REDRESSEMENT
JUDICIAIRE D'UN CLIENT

sur papier à en-tête de l'entreprise

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur (le destinataire est le représentant des créanciers)


………………….

Objet : Déclaration de créance au passif de (nom du débiteur défaillant)………


Administrateur judiciaire ……………….

Monsieur,

Nous avons l'honneur de vous faire connaître l'existence de notre créance d'un montant total de …….. dû
par l’entreprise ……………. au titre de l'exécution des travaux de …………….(description et identification du
chantier)

Le détail des sommes dues se décompose comme suit :

Facture n° ………….

• montant exigible en principal …………….€


• montant exigible en intérêts(préciser le ………………..€
mode de calcul des intérêts)

Nous vous demandons de bien vouloir inscrire cette créance.

Ci-joint photocopie des pièces justificatives (factures, contrats ou devis signés, nature des privilèges, etc.).

A ………….., le ……………

Signature

72
ACTION DIRECTE DU SOUS-TRAITANT - MISE EN DEMEURE DE
L’ENTREPRENEUR PRINCIPAL

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur (entrepreneur principal)

Objet : Réf. chantier : ………………


LOT N° ...........

Le …………….

Monsieur

Nous vous rappelons notre facture n° …………... du ………….. d'un montant total de ………€ non réglée à ce
jour.

Conformément à l'article 12 de la loi n° 75-1334 du 31 décembre 1975, nous vous mettons en demeure de
nous faire parvenir, dans les plus brefs délais, le paiement des sommes correspondant aux montants
précités.

Nous adressons, comme l'exige la loi, copie de la présente mise en demeure au maître de l'ouvrage.

Si la présente mise en demeure se révélait infructueuse, nous demanderions au maître de l'ouvrage, à


l'expiration du délai légal, en application de l'action directe prévue par la loi précitée, de nous régler
directement ces sommes.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Signature

73
ACTION DIRECTE DU SOUS-TRAITANT - NOTIFICATION DE LA MISE EN
DEMEURE AU MAITRE DE L ’OUVRAGE
Lettre recommandée avec accusé de réception

Objet : Réf. chantier : ………


LOT N° .................

Monsieur …………………
…………………………….
…………………………….

Le ………………….

Monsieur,

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint copie de la lettre de mise en demeure que nous adressons
à l'entreprise ………………...

Nous vous informons que cette entreprise est redevable envers nous, pour votre chantier situé ………….. , de
la somme de …………. €

Si dans le délai d'un mois à compter de la réception de la présente, cette somme ne nous était pas réglée,
nous vous demanderons, en application des articles 12 et 13 de la loi du 31 décembre 1975, de payer entre
nos mains les sommes dont vous êtes encore débiteur envers l'entreprise ………… à la date de réception de
la présente lettre.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Signature

PJ : Copie de la lettre de mise en demeure adressée à l'entreprise …………..

74
ACTION DIRECTE DU SOUS-TRAITANT - LETTRE AU MAITRE D’OUVRAGE UN
MOIS APRES ENVOI DE LA COPIE DE LA MISE EN DEMEURE

Lettre recommandée avec accusé de réception

Monsieur ……………….
…………………………..

Objet : Réf. chantier : ……………


LOT N° …………..

Le ………………

Monsieur,

Par lettre du ……………., nous vous adressions copie de la lettre par laquelle nous mettions l'entreprise
…………….. en demeure de nous régler les factures correspondant aux travaux effectués sur le chantier cité
en référence, soit la somme de …………… €.

Un mois s'est écoulé depuis notre précédente mise en demeure.

Aucun règlement ne nous étant parvenu à ce jour, nous vous demandons, en application de l'article 12 de la
loi du 31 décembre 1975, de nous régler au lieu et place de l'entreprise ………………..
Une prompte réponse de votre part nous obligerait.

Dans cette attente, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Signature

75

Vous aimerez peut-être aussi