Vous êtes sur la page 1sur 4

TP MDCI-Equivalent de sable-SALHI MOHAMED-MCA-CUR

TP n°3: Equivalent de sable


1. But de l'essai
Cet essai a pour but de mesurer la propreté des sables entrant dans la composition des bétons. L'essai consiste à
séparer les particules fines contenues dans le sol des éléments sableux plus grossiers, une procédure normalisée
permet de définir un coefficient d’équivalent de sable qui quantifie la propreté du sable.

2. Principe de l'essai
L'essai est effectué sur la fraction 0/5 mm du sable à étudier. On lave l'échantillon, selon un processus
normalisé, et on laisse reposer le tout. Au bout de 20 minutes, on mesure les éléments suivants :
- hauteur h1 : sable propre + éléments fins,
- hauteur h2 : sable propre seulement.
On en déduit l'équivalent de sable. L'essai dit d'équivalent de sable - permet de déterminer le degré de propreté
du sable :

Selon que la hauteur h2 est mesurée visuellement ou à l'aide d'un piston, on détermine ESV (équivalent de
sable visuel) ou ES (équivalent de sable au piston)

ESP au piston ESV Visuel

1
TP MDCI-Equivalent de sable-SALHI MOHAMED-MCA-CUR

3. Matériels utilisés
Tamis de 5mm d'ouverture de mailles avec fond
• Spatule
• Balance
• Chronomètre
• Réglet de 500mm
• Eprouvettes
• Un piston taré
• Entonnoir a large ouverture
• Une machine d'agitation
• Solution lavante
4. Mode opératoire
 remplir les 2 éprouvettes de solution lavante jusqu’au 1er repère, ensuite verser la quantité de sable
tarée (120 g),
 éliminer les bulles d’air en frappant chaque éprouvette contre la paume de la main et laisser reposer 10
minutes,
 boucher les éprouvettes et les agiter d’un mouvement rectiligne, horizontal, sinusoïdal de 20 cm
d’amplitude à l’aide d’une machine à secouer (90 allers et retours en 30 secondes).
 laver et remplir les éprouvettes avec le tube laveur en rinçant le bouchon, lavant les parois intérieures
de toutes les éprouvettes et laver la masse du sable en y faisant remonter et descendre lentement le tube
ainsi les fines remontent en surface,
 on ferme le robinet lorsque la solution atteint le 2eme trait (supérieur) et on sort le tube laveur, on laisse
reposer 20 minutes en évitant toute vibration, on mesure à vue les hauteurs h1 et h 2
 pour effectuer la mesure de façon plus précise, on introduit le piston taré à travers le floculat, le
manchon prenant appui sur le bord supérieur de l’éprouvette et on l’immobilise au contact du sable,
mesure h’2,
Tableau 1. Valeurs préconisées pour l'équivalent de sable par DREUX

ESv < 65 ESp < 60 Sable argileux ; à rejeter pour des bétons de
qualité
65 ≤ ESv < 75 60 ≤ ESp < 70 Sable légèrement argileux ; admissible pour
des bétons de qualité courante
75 ≤ ESv < 85 70 ≤ ESp < 80 Sable propre à faible pourcentage de fines
argileuses ; convenant parfaitement pour des
bétons de qualité
ESv ≥ 85 ESp ≥ 80 Sable très propre : risque d’un défaut de
plasticité du béton

Limites : h2 = 0, argile pure donc ES = 0


h2 = h1, sable parfaitement propre donc ES = 100 %

2
TP MDCI-Equivalent de sable-SALHI MOHAMED-MCA-CUR

Figure 3 : Appareil de vibration

Figure 2 : matérial d’essai d’équivalent sable

Figure 4 : Essai équivalent de sable par piston

3
TP MDCI-Equivalent de sable-SALHI MOHAMED-MCA-CUR

Figure 5 : mesure de la hauteur du sable par piston

100 Sables purs

Sables très propres (béton)

80

70 Matériaux pour béton bitumineux

60

Grave naturel

40

Matériaux aptes à être stabilisés

30 mécaniquement (sol pour remblais)

20

Sol plastique à très plastique

0 Argile

Vous aimerez peut-être aussi