Vous êtes sur la page 1sur 6

H2

Sécurité dans les Opérations

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX -4


TRAVAUX DE LAVAGE ET NETTOYAGE
Ingénieurs en
Sécurité Industrielle

I - NETTOYAGE À LA POMPE HAUTE PRESSION ..................................................................... 1


1 - Matériel.........................................................................................................................................1
2 - Utilisation du matériel ...................................................................................................................3
3 - Protection .....................................................................................................................................4
4 - Vérifications du matériel ...............................................................................................................5

II - LAVAGE CHIMIQUE ................................................................................................................. 5

Ce document comporte 6 pages


SE TRA - 01598_B_F - Rév. 1 18/07/2005

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


1
H 2 -4

I- NETTOYAGE À LA POMPE HAUTE PRESSION


L’utilisation des pompes haute pression fait l’objet de procédures spéciales, en raison du danger représenté
par la manipulation du pistolet haute pression.

Le décret 69-558 du 6 Juin 1969 (évoqué pour le sablage) est applicable.

La recommandation R 232 de la CNAM du 27 Mai 1983 adopté par le CTN du BTP est applicable.

Voir également la recommandation de la CRAM Rhône-Alpes de Juin 1993.

Sous l’appellation “Pistolets à eau sous haute pression” est désigné le matériel utilisé pour effectuer des
opérations de nettoyage par projection sous pression, de 25 bar ou supérieure avec ou sans abrasif.

1 - MATÉRIEL
Le pistolet doit être muni :
– d’un dispositif de mise en route et de fonctionnement par action maintenue de l’opérateur
(gâchette ou pédale)
– d’un dispositif de verrouillage interdisant la mise en service intempestive

D SEC 1536 A
Exemples de pistolets HP
D SEC 1535 A

Ensemble de nettoyage HP
01598_B_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


2
H 2 -4

Le groupe haute pression doit être équipé :


– d’un dispositif limiteur de pression à 120 % si celle-ci est inférieure à 100 bar

– d’un dispositif limiteur de pression à 110 % si celle-ci est supérieure à 100 bar

– d’un manomètre approprié (avec dispositif de sécurité en cas de fuite) indiquant à tout
moment la pression d’utilisation du générateur de pression

– d’un compteur totaliseur des heures de marche

– de flexibles (munis aux raccords de systèmes anti coups de fouet) et accessoires


adaptés à la pression d’utilisation et éprouvés (certificat du fournisseur)

– d’une mise à la terre

– d’un dispositif de protection différentiel s’opposant aux risques électriques en cas de


contact direct ou indirect (sensibilité inférieure à 30 mA) pour les groupes alimentés
électriquement

D SEC 1537 A

01598_B_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


3
H 2 -4

L’équipe est constituée de :

– 1 opérateur au pistolet

– 1 surveillant du groupe HP

– 1 surveillant équipier assurant une liaison “visible” entre l’opérateur et le surveillant groupe
HP

Surveillant groupe HP Surveillant équipier

Opérateur au pistolet D SEC 1538 A

Exemple de protections

2- UTILISATION DU MATÉRIEL
Son utilisation ne doit être confiée qu’à du personnel autorisé et formé en conséquence.

Cette formation porte sur les risques et les mesures à respecter en cas d’accident ou d’incident.
L’appareil doit être équipé de buse à jet diffus.

Ces risques sont nombreux :


– perforation (par jet liquide)
– renversement
– coupure
– électrocution
– brûlures thermiques
– coup de fouet de flexible
– risques dus à l’exiguïté des capacités

01598_B_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


4
H 2 -4

3- PROTECTION
La zone dangereuse de projection (5 m minimum) doit être délimitée par obstacles matériels.

Le personnel doit être équipé en fonction du travail exécuté : la protection individuelle comprend :

– combinaison imperméable
– gants à manchettes
– bottes à semelles antidérapantes
– casque avec visière ou cagoule
– dispositif antibruit
– tablier de cuir (ou cote de maille pour très haute pression)

Afin de réduire les conséquences d’un coup de fouet consécutif à une éventuelle rupture, il
convient :

– d’attacher les flexibles à des points fixes sur le maximum de leur longueur
– d’établir des liaisons mécaniques complémentaires entre 2 flexibles (au moyen de tresses
métalliques par exemple) de part et d’autre des raccords
– de gainer les raccords les plus proches des opérateurs

Périmètre de sécurité balisé

Surveillant équiper Opérateur au


pistolet

Espace de rayon
de 5 mètres autour
D SEC 1539 A

de la pièce à nettoyer

Surveillant groupe HP

01598_B_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


5
H 2 -4

4- VÉRIFICATIONS DU MATÉRIEL
Différentes vérifications, à noter sur le registre, sont à effectuer :

– à la mise en service initiale


– chaque fois que cela est nécessaire, notamment après un arrêt prolongé et au moins tous
les ans
– chaque fois que le matériel est modifié dans ses éléments constitutifs essentiels (éléments
dont la défaillance peut entraîner des situations dangereuses pour le personnel)

II - LAVAGE CHIMIQUE
On appelle lavage chimique toute opération dont le but est d’éliminer les dépôts existants à l’intérieur d’une
capacité ou une tuyauterie par les moyens de produits chimiques ou de solvants appropriés.

Quoique les nettoyages chimiques soient devenus des opérations classiques, il n’en reste pas moins que les
règles de sécurité occupent une place importante.

Les risques principaux spécifiques des nettoyages chimiques sont :

– les brûlures par produits caustiques (soude, acide, détergents, …)

– les intoxications par émanations de gaz toxiques (H2 S par exemple). Celles-ci pouvant être
mortelles

Produits chimiques (additifs)


Flexible de circulation du produit D SEC 1540 A

Exemple de montage pour nettoyage chimique

01598_B_F

 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training