Vous êtes sur la page 1sur 13

Année académique 2009–2010

Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder1, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Sophie Vanwambeke, UCL, Unité de géographie, Tél: 010.47.28.71,
sophie.vanwambeke@uclouvain.be, www.uclouvain.be/206246.html

Sujet: Aspects spatiaux dans la modélisation mathématique des maladies infectieuses

Brève description:
La compréhension de la dissémination spatiale des maladies infectieuses est un problème de
grande importance pour la santé publique, et sa modélisation est un domaine de recherche très
actif, en particulier pour l’évaluation de stratégies de contrôle et/ou d’élimination. Différentes
méthodes mathématiques sont appliquées pour les aspects spatiaux, et peuvent suivre une
approche déterministe (utilisation d’équations différentielles ordinaires ou aux dérivées
partielles) ou stochastique (utilisation de processus de Markov, d’équations différentielles
stochastiques, etc.).
Un aspect important en épidémiologie est la représentation:
• de l’histoire naturelle de la maladie, c'est-à-dire des différents états par lesquels les
sujets peuvent passer (susceptible, infectieux, immunisé, etc.) et des transitions entre
ces états;
• des mécanismes de transmission de l’infection entre individus, qui dépendent d’aspects
socio-démographiques et biologiques.
Bien qu’un simple processus de diffusion dans une population homogène donne lieu à une
représentation mathématique élégante, un modèle épidémiologique réaliste doit souvent
prendre en compte différents types d’inhomogénéités: variation spatiale et/ou temporelle de la
densité de population, importance de facteurs (comme l’âge) pour le risque de contact entre
individus donnant lieu à la transmission de l’infection, etc.
Après avoir effectué une étude de la littérature existante, sur base des données disponibles
(éventuellement dans le cadre d'un GIS), on sélectionnera un “problème traitable” et on
l'étudiera avec différents types de modèles mathématiques dont on évaluera la performance.

Bibliographie:
Hethcote H.W., 2000, The mathematics of infectious diseases, SIAM Review, 42, 599-653
Blyuss K.B., 2005, On a model of spatial spread of epidemics with long-distance travel,
Physics Letters A, 345, 129-136

1
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

1
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder2, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Pierre-Denis Plisnier, Musée Royal de l'Afrique Centrale, Tél.: 027.69.54.05,
pierre-denis.plisnier@africamuseum.be, www.africamuseum.be

Sujet: Une circulation anormale dans les couches superficielles du Lac Tanganyika?

Brève description:
Le lac Tanganyika est un des grands lacs du rift est-africain. Ses rives appartiennent à la
République Démocratique du Congo, au Burundi, à la Tanzanie et à la Zambie. Les
populations locales y trouvent une importante source de protéines. Le lac représente le second
volume d'eau douce du monde. Il est très profond, la hauteur d'eau maximale étant de l'ordre
de 1,5 km. Schématiquement, la colonne d'eau est divisée en deux couches assez homogènes.
Ces deux couches sont séparées par une thermocline bien marquée, c'est-à-dire une zone de
fort gradient thermique vertical. L'épaisseur de la couche supérieure est de l'ordre de 50
mètres, mais celle-ci peut varier très significativement dans le temps et l'espace sous
l'influence du mélange turbulent causé par le vent, du chauffage solaire et d'ondes internes de
grande amplitude due à la tension éolienne de surface.
On pense généralement que, dans la couche superficielle, le vent induit une “circulation de
renversement” telle que le courant soit dans la direction du vent à proximité de l'interface eau-
air et dans la direction opposée à proximité de la thermocline. Ce schéma de circulation dans
le plan vertical n'a jamais été remis en cause, sauf par Verburg et al. qui, en 2008, ont proposé
une circulation en sens opposé. Leur raisonnement est basé sur des arguments limnologiques
relativement peu quantitatifs, qui ignorent largement la mécanique du système.
L'hypothèse de Verburg et al. (2008) ne peut être rejetée d'emblée. Il importe d'en
examiner les aspects hydrodynamiques. Dans ce but, on sélectionnera le modèle
hydrodynamique le plus simple possible — sans doute un modèle 2D “horizontal-vertical” —,
que l'on adaptera au lac. On le forcera par la tension éolienne et on étudiera le bilan de
quantité de mouvement. On effectuera un ensemble d'expériences de sensibilité pour
déterminer la plausibilité de la circulation “anormale” suggérée par Verburg et al. (2008).

Bibliographie:
Coulter G.W. (Ed.), 1991, Lake Tanganyika and its Life, Oxford University Press, 354 pp.
Verburg P., J.P. Antenucci and R.E. Hecky, 2008, Large scale overturning circulation against
the direction of the wind in Lake Tanganyika, Verh. Internat. Verein. Limnol., 30(4), 619-
622

2
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

2
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder3, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Jean-Pierre Descy, FUNDP, Laboratoire d'Ecologie des Eaux Douces,
Tél.: 081.72.44.05, jean-pierre.descy@fundp.ac.be
François Darchambeau, FUNDP, Laboratoire d'Ecologie des Eaux Douces,
Tél.: 081.72.43.83, francois.darchambeau@fundp.ac.be

Sujet: Implémentation d'un modèle stœchiométrique des relations trophiques au Lac


Tanganyika

Brève description:
Le lac Tanganyika est le plus grand des lacs du rift est-africain. Ses rives appartiennent à la
République Démocratique du Congo, au Burundi, à la Tanzanie et à la Zambie. Il est très
profond, la hauteur d'eau maximale étant de l'ordre de 1,5 km. Schématiquement, la colonne
d'eau est divisée en deux couches assez homogènes. Ces deux couches sont séparées par une
thermocline bien marquée, c'est-à-dire une zone de fort gradient thermique vertical.
La stratification thermique du lac présente une importante variabilité saisonnière. Lors de
la saison sèche, les alizés du sud-est poussent les masses d'eau superficielles vers le nord et
causent au sud une remontée des eaux profondes riches en nutriments. Cet enrichissment des
eaux de surface en nutriments s'accompagne d'un développement important des communautés
planctoniques.
Le présent mémoire a pour objectif de modéliser le développement saisonnier du
phytoplancton et du zooplancton au Lac Tanganyika. Le phytoplancton sera subdivisé en 3
compartiments distincts (Diatomées, Cyanobactéries et Chlorophycées) tandis que le
zooplancton comprendra les rotifères et les copépodes herbivores. Le modèle tentera de
retracer le cycle du carbone, de l'azote et du phosphore entre ces différents compartiments du
Lac Tanganyika. Un accent particulier sera porté au maintien des relations stœchiométriques
entre les divers compartiments.

Bibliographie:
Coulter G.W. (Ed.), 1991, Lake Tanganyika and its Life, Oxford University Press, 354 pp.
Naithani J., F. Darchambeau, E. Deleersnijder, J.-P. Descy and E. Wolanski, 2007, Study of
the nutrient and plankton dynamics in Lake Tanganyika using a reduced gravity model,
Ecological Modelling, 200, 225-233
Naithani J., P.-D. Plisnier and E. Deleersnijder, 2007, A simple model of the eco-
hydrodynamics of the epilimnion of Lake Tanganyika, Freshwater Biology, 52, 2087-2100

3
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

3
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder4, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Jean-Pierre Descy, FUNDP, Laboratoire d'Ecologie des Eaux Douces,
Tél.: 081.72.44.05, jean-pierre.descy@fundp.ac.be
François Darchambeau, FUNDP, Laboratoire d'Ecologie des Eaux Douces,
Tél.: 081.72.43.83, francois.darchambeau@fundp.ac.be

Sujet: Modélisation des changements récents des flux biogéochimiques dans le lac Kivu
Brève description:
Le lac Kivu est le plus petit des grands lacs du rift est-africain. Localisé entre le Congo et le
Rwanda, le Lac Kivu est situé à 1460 m au-dessus du niveau de la mer. Sa profondeur
moyenne est de 420 mètres. Ses eaux profondes sont caractérisées par de grandes quantités de
méthane et de gaz carbonique dissous. Des mesures récentes montrent, en 30 ans, une
augmentation de 15% de la concentration en méthane dissous, faisant craindre à moyen terme
l'explosion soudaine du lac par sursaturation des eaux profondes en gaz dissous. Une telle
éruption gazeuse pourrait tuer des centaines de milliers de riverains du lac, voire plus encore.
L'augmentation de la concentration en méthane est mal comprise. Différentes explications
sont proposées, mais aucune n'emporte un large consensus. Ces hypothèses se basent sur
l'augmentation supposée des taux de sédimentation en matière organique au cours des
dernières décennies. La modélisation des communautés du plancton peut aider à comprendre
l'effet des facteurs climatiques et biologiques sur ces taux de sédimentation.
Le modèle comprendra au moins deux compartiments du phytoplancton, les diatomées et
les cyanobactéries, et deux espèces du zooplancton, les rotifères et les copépodes herbivores.
Un accent particulier sera apporté à la sédimentation des algues, des pelotes fécales et des
débris du zooplancton.

Bibliographie:
Sarmento H., M. Isumbisho and J.-P. Descy, 2006, Pytoplankton ecology of Lake Kivu
(eastern Africa), Journal of Plankton Research, 28, 815-829
Schmid M., M. Halbwachs, B. Wehrli and A. Wüest, 2005, Weak mixing in Lake Kivu: new
insights indicate increasing risk of uncontrolled gas eruption, Geochemistry, Geophysics,
Geosystems, 6(7), Q07009, doi:10.1029/2004GC000892
Schmitz D.M. and J. Kufferath, 1955, Problèmes posés par la présence de gaz dissous dans
les eaux profondes du lac Kivu, Bulletin de l'Académie Royale des Sciences d'Outre-Mer,
1, 326-356

4
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

4
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder5, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Sandra Soares Frazão, UCL, Unité de Génie Civil et Environnemental,
Tél.: 010.47.21.20, sandra.soares-frazao@uclouvain.be

Sujet: Modélisation du transport de sédiments fins

Brève description:
La modélisation du transport de sédiments fins dans un fleuve ou un estuaire est un problème
complexe. En effet, ce transport est par essence un phénomène tridimensionnel. Cependant,
vu l’échelle des problèmes à traiter, des modèles bidimensionnels — moyennés sur la
verticale — sont souvent utilisés. Ceux-ci doivent dès lors être calibrés afin de rendre compte
de manière fiable des phénomènes observés. Dans le cadre du présent mémoire, il est proposé
d’aborder cette problématique via l’étude de l’écoulement dans des rivières à plaines
d’inondations.
L’écoulement dans le lit mineur est généralement plus rapide que dans les plaines
d’inondations. Dès lors, de larges tourbillons horizontaux se développent à l’interface entre le
lit mineur et le lit majeur et transfèrent de la quantité de mouvement du lit mineur vers la
plaine d’inondation, réduisant ainsi la capacité de transport de la rivière. Lorsque le transport
solide est pris en considération, le problème devient encore plus complexe. En effet, les débits
de crue vont conditionner le développement et l’équilibre morphologique de la rivière. On
observe notamment le transport de sédiments fins vers les plaines d’inondations. L’étude de
ces phénomènes est nécessaire à une meilleure compréhension du comportement de la rivière
en crue et à la prédiction de l’effet à long terme de toute modification artificielle de son lit.
Pour le problème considéré, on dispose de mesures de laboratoire réalisées dans le canal à
lit composé du Laboratoire du Génie Civil de l'UCL. On les utilisera pour valider le modèle
numérique SLIM (www.climate.be/SLIM) en vue de son application à l'Escaut dans le cadre
du projet TIMOTHY (www.climate.be/TIMOTHY). Il sera peut-être possible de contribuer à
de nouvelles expériences de laboratoire en vue d'enrichir la base de données.

Bibliographie:
Jirka G.H., 2001, Large scale flow structures and mixing processes in shallow flows, Journal
of Hydraulic Research, 39, 567-573
Rutherford J.C., 1994, River Mixing, Wiley
Tang X. and D.W. Knight, 2006, Sediment transport in river models with overbank flows,
Journal of Hydraulic Engineering, 132, 77-86

5
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

5
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder6, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Vincent Legat, UCL, CESAME, Tél.: 010.47.23.59,
vincent.legat@uclouvain.be
Jean-François Remacle, UCL, CESAME, Tél.: 010.47.23.52,
jean-francois.remacle@uclouvain.be

Sujet: Etude du renouvellement de l'eau et du transport de polluants dans l'estuaire de


l'Escaut

Brève description:
Un estuaire représente une zone de transition entre les biotopes marins et les biotopes
terrestres. Par conséquent, il possède un écosystème très particulier. L'estuaire de l'Escaut
combine cette richesse écologique à des problèmes de pollution induits par l'importante
densité de population avoisinante, l'activité industrielle considérable et de nombreuses
exploitations agricoles. L'étude du renouvellement des eaux de l'estuaire sous l'influence du
débit fluvial, de la marée et des forçages météorologiques apporte un éclairage précieux pour
la compréhension de beaucoup de processus biogéochimiques.
Dans ce mémoire, on propose d'évaluer des échelles de temps caractérisant le
renouvellement des masses d'eau de l'estuaire de l'Escaut en implémentant dans le modèle
SLIM des outils de la théorie CART (www.climate.be/SLIM, www.climate.be/CART). Ainsi,
on calculera l'âge et le temps de résidence de différentes masses d'eau et de polluants
(bactéries fécales, métaux lourds, etc.). De la sorte, on améliorera la compréhension des
échanges de matière entre l'estuaire et la zone côtière ou de l'influence du canal Gand-
Terneuzen. On ne manquera pas de considérer le cycle saisonnier et différents scénarios
climatologiques (année humide, année sèche, impact du changement climatique). Ce mémoire
sera réalisé sous les auspices du projet TIMOTHY (www.climate.be/TIMOTHY).

Bibliographie:
Deleersnijder E., J.-M. Campin and E.J.M. Delhez, 2001, The concept of age in marine
modelling: I. Theory and preliminary model results, Journal of Marine Systems, 28, 229-
267
Gourgue O., E. Deleersnijder and L. White, 2007, Toward a generic method for studying
water renewal, with application to the epilimnion of Lake Tanganyika, Estuarine, Coastal
and Shelf Science, 74, 628-640
Regnier P., A. Mouchet, R. Wollast and F. Ronday, 1998, A discussion of methods for
estimating residual fluxes in strong tidal estuaries, Continental Shelf Research, 18, 1543-
1571

6
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

6
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder7, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Vincent Legat, UCL, CESAME, Tél.: 010.47.23.59,
vincent.legat@uclouvain.be
Jean-François Remacle, UCL, CESAME, Tél.: 010.47.23.52,
jean-francois.remacle@uclouvain.be

Sujet: Amélioration de l'algorithme de wetting-drying d'un modèle de l'estuaire de l'Escaut


Brève description:
Le modèle SLIM (www.climate.be/SLIM) est appliqué au bassin de l'Escaut et à la zone
côtière belge dans le cadre du projet TIMOTHY (www.climate.be/TIMOTHY). Dans
l'estuaire, il existe des bancs de sable de grande taille qui sont couverts d'eau à marée haute et
qui sont progressivement exposés à l'air à mesure que la marée descend. La frontière entre les
régions couvertes d'eau et les régions “sèches” n'est donc pas fixe. Pour tenir compte de ce
phénomène dans un modèle numérique, il faut y introduire un algorithme de wetting-drying.
A l'instar de l'immense majorité des modèles d'écoulements géophysiques et
environnementaux, SLIM est basé sur une description eulérienne. Il n'est donc pas bien adapté
au traitement des frontières libres comme celles associées au wetting-drying. Une approche
lagrangienne serait sans doute plus appropriée, mais modifier SLIM en conséquence ne
semble pas réalisable à court terme. Il est plus réaliste de s'en tenir à une approche eulérienne.
Nombre d'algorithmes de wetting-drying ont été proposés pour des méthodes de
différences finies. Mais, il en existe peu pour la méthode des éléments finis, qui est utilisée
dans SLIM. Il s'agira d'étudier les techniques existantes, de les implémenter dans SLIM et
d'évaluer leur performance, c'est-à-dire leur capacité à reproduire la réalité avec un coût CPU
acceptable. Ce dernier point est crucial: nombre de méthodes de wetting-drying sont peu
appropriées du fait de la petitesse de l'incrément temporel qu'elles imposent. On peut penser
qu'aucune technique existante ne sera jugée entièrement acceptable. Il faudra donc innover.

Bibliographie:
Balzano A., 1998, Evaluation of methods for numerical simulation of wetting and drying in
shallow water flow models, Coastal Engineering, 34, 83-107
Casulli V., 2008, A high-resolution wetting and drying algorithm for free-surface
hydrodynamics, International Journal for Numerical Methods in Fluids, doi:
10.1002/fld.1896
Jiang Y.W. and O.W.H. Wai, 2005, Drying-wetting approach for 3D finite element sigma
coordinate model for estuaries with large tidal flats, Advances in Water Resources, 28,
779-792

7
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

7
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder8, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Thierry Fichefet, UCL, Institut d'astronomie et de géophysique G. Lemaître
(ASTR), Tél.: 010.47.32.95, thierry.fichefet@uclouvain.be,
www.climate.be/u/thierry

Sujet: Comment estimer simplement le profil vertical de l'âge de la glace de mer?


Brève description:
La glace de mer résulte de la congélation de l'eau de mer. Celle-ci se produit chaque année
durant quelques mois. Ensuite, on assiste à la fonte de la glace. Une colonne verticale de
banquise contient de la glace qui s'est formée au cours d'une ou plusieurs saison(s)
d'accrétion. Dès lors, on peut penser qu'évaluer l'âge de chaque particule de glace — c'est-à-
dire le temps qui s'est écoulé depuis qu'elle s'est formée — devrait permettre d'améliorer la
compréhension de la thermodynamique de la glace de mer.
La diffusion verticale des particules de glace est nulle — ou négligeable. Donc, un profil
vertical d'âge est susceptible de présenter une ou plusieurs discontinuités. Par conséquent,
résoudre numériquement l'équation différentielle aux dérivées partielles qui régit l'âge de la
glace est une tâche qui est loin d'être triviale. Pour obtenir une approximation fiable de la
solution, on peut penser qu'il serait nécessaire de placer un grand nombre de mailles sur
chaque verticale. Ceci n'est pas acceptable. C'est pourquoi on devra se tourner vers une
méthode plus économique.
On suggère de rechercher une approximation de la solution par la méthode de Galerkin, les
fonctions de base étant des polynômes de Legendre. On espère qu'un nombre très restreint de
polynômes suffira à obtenir une bonne approximation, sur chaque verticale, de la moyenne et
de l'écart type de l'âge. On évaluera cette approche dans le cadre d'une situation idéalisée pour
laquelle une solution analytique exacte est disponible. Ensuite, on implémentera la méthode
dans LIM (Louvain-la-Neuve sea Ice Model) et on entamera l'étude de situations réalistes en
Arctique.

Bibliographie:
Fichefet T. and M.A. Morales Maqueda, 1997, Sensitivity of a global sea ice model to the
treatment of ice thermodynamics and dynamics, Journal of Geophysical Research, 102,
12,609-12,646
Huebner K.H., D.L. Dewhirst, D.E. Smith and T.G. Byrom, 2001 (4th ed.), The Finite
Element Method for Engineers, Wiley-Interscience
Vancoppenolle M., T. Fichefet and C. Bitz, 2006, Modeling the salinity profile of undeformed
Arctic sea ice, Geophysical Research Letters, 33, L21501, doi : 10.1029/2006GL028342

8
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

8
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder9, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Emmanuel Hanert, UCL, Department of Environmental Sciences and Land
Use Planning (MILA), Tél.: 010.47.26.20, emmanuel.hanert@uclouvain.be

Sujet: Evaluation et application de modèles de dispersion d'ordre fractionnaire

Brève description:
Les écoulements fluides sont le siège de processus de transport qui appartiennent à deux
classes différentes, l'advection et la diffusion/dispersion. Cette dernière obéit généralement à
la loi de Fourier-Fick, où le flux de la quantité concernée est proportionnel au gradient de
cette variable. Ainsi, dans l'équation régissant l'évolution de celle-ci, le terme associé à la
diffusion est un opérateur harmonique — qui implique des dérivées du second ordre.
Le but de ce mémoire est d'étudier des processus de dispersion qui ne suivent pas la loi de
Fourier-Fick. De tels phénomènes sont observés dans de nombreux écoulements
environnementaux au sein desquels la dispersion d'un nuage de particules n'obéit pas à un
mouvement Brownien. Cette dispersion "anormale" peut-être modélisée en supposant que les
particules peuvent faire des sauts dont la distribution de probabilité est une loi de puissance. Il
en résulte une équation différentielle d'ordre fractionnaire pour la concentration de particules.
De tels modèles ont déjà été utilisés pour simuler la dispersion de traceurs dans le sol ou dans
des écoulements turbulents mais également pour modéliser les variations de prix extrêmes
observées sur les marchés financiers (krach).
De nombreuses questions restent cependant en suspens. D'un point de vue mathématique, il
est souhaitable d'étudier la positivité et la stabilité des modèles de dispersion fractionnaire.
D'un point de vue numérique, il faudrait étudier quelles méthodes seraient les plus adaptées
pour discrétiser des opérateurs différentiels d'ordre fractionnaire. Différentes expériences
numériques seront réalisées afin d'illustrer les propriétés des opérateurs de diffusion d'ordre
fractionnaire. Les résultats obtenus seront comparés avec des observations de dispersion dans
des systèmes complexes.

Bibliographie:
Metzler R. and J. Klafter, 2004 The restaurant at the end of the random walk: Recent
development in the description of anomalous transport by fractional dynamics, Journal of
Physics A, 37, 161–208
Schumer R., D.A. Benson, M.M. Meerschaert and J.W. Wheatcraft, 2001, Eulerian derivation
of the fractional advection-dispersion equation, Journal of Contaminant Hydrology, 48,
69–88

9
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

9
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder10, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Paul Van Dooren, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.80.40, paul.vandooren@uclouvain.be,
www.inma.ucl.ac.be/~vdooren/

Sujet: Représentation simplifiée des processus de transport dans l'environnement marin


Brève description:
De nos jours, les simulations numériques d'écoulements géophysiques et environnementaux
produisent une telle quantité de nombres réels que l'interprétation de ceux-ci est devenu un
vrai défi. Il faut réduire la quantité d'information soumise aux humains chargés d'interpréter
les processus modélisés. A cette fin, on utilise fréquemment des méthodes statistiques.
D'autres approches sont également envisageables. La réduction du nombre de dimensions est
l'une d'elles.
On va s'intéresser au transport de traceurs dans l'environnement marin. On modélise ces
processus par une équation d'advection-diffusion-réaction, que l'on discrétise généralement
sur des grilles comportant — au moins — des dizaines de milliers de noeuds, et donc un
nombre égal de variables discrètes. Il est parfois possible de simuler de bons indicateurs de
l'état du système à l'aide d'un modèle qui ne comporte que quelques variables, comme des
modèles à boîtes (e.g. Deleersnijder 2009). Cette réduction du nombre de dimensions peut
donc être très efficace. Elle est aussi très utile, car les paramètres du “modèle réduit” ont
généralement une signification physique très claire, ce qui aide à produire des interprétations
quantitatives pertinentes.
Les exemples de réduction du nombre de dimensions mentionnés ci-dessus ont été réalisés
en faisant appel à l'intuition physique. Il serait cependant souhaitable d'avoir recours à des
théories qui conduiraient à un système simplifié qui serait optimal au sens de la minimisation
d'une norme d'erreur appropriée. On appliquera ces théories à des écoulements marins. En
particulier, on étudiera l'écoulement dans la Manche et la zone côtière belge pour déterminer
si le modèle en boîtes de Lancelot et al. (2009) peut être amélioré.

Bibliographie:
Deleersnijder E., 2009, The Unreasonable Effectiveness of Dimension Reduction in Complex
Geophysical Flow Modelling, Belgian National Committee for Geodesy and Geophysics,
available from the “News” section of the CART web site (www.climate.be/CART)
Lancelot C., V. Rousseau and N. Gypens, 2009, Ecologically based indicators for Phaeocystis
disturbance in eutrophied Belgian coastal waters (Southern North Sea) based on field
observations and ecological modelling, Journal of Sea Research, 61, 44-49

10
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

10
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder11, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Vincent Legat, UCL, CESAME, Tél.: 010.47.23.59,
vincent.legat@uclouvain.be
Jean-François Remacle, UCL, CESAME, Tél.: 010.47.23.52,
jean-francois.remacle@uclouvain.be

Sujet: Etude de l'impact du courant sud-équatorial sur la circulation dans la Grande


Barrière de Corail, Australie

Brève description:
Le courant sud-équatorial s'écoule de l'océan Pacifique vers la mer de Corail, puis la côte est-
australienne. Au contact du plateau continental de la Grande Barrière de Corail, il se sépare en
deux branches qui longent la côte. L'effet de ce courant sur l'éco-hydrodynamique de la
Grande Barrière de Corail est mal connu.
Le modèle SLIM (www.climate.be/SLIM) est implémenté dans la Grande Barrière. Il est
actuellement le modèle le plus détaillé de cette région. Pour cette dernière, nombre de
mesures de courant sont disponibles. L'objet de ce mémoire est d'utiliser le modèle et les
données disponibles pour étudier l'effet du courant sud-équatorial sur la circulation sur le
plateau continental de la Grande Barrière.
La première étape sera de valider les résultats du modèle à partir des données. Ensuite, il
faudra analyser la pertinence des représentations simples de la circulation à basse fréquence
sur le plateau. Pour finir, sur base du modèle validé, il faudra tenter de dégager les lignes
principales de cette circulation et, si possible, en étudier les variations saisonnières.
Les travaux qu'il conviendra de mener seront d'une nature principalement physique, le
“numérique” n'étant pas l'objet principal de l'étude.

Bibliographie:
Brinkman R., E. Wolanski, E. Deleersnijder, F. McAllister and W. Skirving, 2002, Oceanic
inflow from the Coral Sea into the Great Barrier Reef, Estuarine, Coastal and Shelf
Science, 54, 655-668
Lambrechts J., E. Hanert, E. Deleersnijder, P.-E. Bernard, V. Legat, J.-F. Remacle and E.
Wolanski, 2008, A multi-scale model of the hydrodynamics of the whole Great Barrier
Reef, Estuarine, Coastal and Shelf Science, 79, 143-151
Legrand S., E. Deleersnijder, E. Hanert, V. Legat and E. Wolanski, 2006, High-resolution,
unstructured meshes for hydrodynamic models of the Great Barrier Reef, Australia,
Estuarine, Coastal and Shelf Science, 68, 36-46

11
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

11
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder12, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Anne Mouchet, ULg, Laboratoire de Physique Atmosphérique et Planétaire,
Tél.: 043.66.97.82, a.mouchet@ulg.ac.be

Sujet: Evaluation de la diffusivité équivalente dans un modèle de circulation générale


océanique

Brève description:
Dans les fluides, les processus de transport appartiennent à deux classes, l'advection et la
diffusion. Dans les écoulements géophysiques et environnementaux, l'advection domine
généralement la diffusion. Il en résulte que la représentation numérique de l'advection est
délicate, la plupart des schémas d'advection impliquant une diffusion numérique qui est
souvent plus grande que la diffusion physique.
Dans les modèles numériques d'écoulements océaniques, il importe d'estimer l'importance
de la diffusivité équivalente, qui est la somme de la diffusivité numérique et de la diffusivité
introduite explicitement — pour des raisons physiques. A cette fin, on peut avoir recours à
une méthode locale (e.g. Burchard and Rennau 2008) ou à une méthode globale (e.g. Mouchet
and Deleersnijder 2008).
On se concentrera sur la discrétisation de l'advection verticale des traceurs du modèle de
circulation générale océanique de Louvain-la-Neuve. Plusieurs schémas sont déjà
implémentés; il pourrait être opportun d'en introduire d'autres (e.g. Thuburn 1997). Pour tous
les schémas considérés, on évaluera la diffusivité équivalente et son impact sur la qualité de la
représentation du transport de traceurs dans l'océan mondial. A cet égard, il importe de
souligner qu'il existe de nombreuses données. Il conviendra de les exploiter.

Bibliographie:
Burchard H. and H. Rennau, 2008, Comparative quantification of physically and numerically
induced mixing in ocean models, Ocean Modelling, 20, 293-311
Mouchet A. and E. Deleersnijder, 2008, The leaky funnel model, a metaphor of the
ventilation of the World Ocean as simulated in an OGCM, Tellus, 60A, 761-774
Thuburn J., 1997, TVD schemes, positive schemes, and the universal limiter, Monthly
Weather Review, 125, 1990-1993

12
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

12
Année académique 2009–2010
Proposition de travail de fin d’études de second cycle

Promoteurs: Eric Deleersnijder13, UCL, Centre for Systems Engineering and Applied
Mechanics (CESAME), Tél.: 010.47.23.63, ericd@uclouvain.be,
www.ericd.be
Vincent Hallet, FUNDP, Département de Géologie, Tél.: 081.72.44.76,
vincent.hallet@fundp.ac.be

Sujet: Modélisation des écoulements et du transport de traceurs en milieu karstique

Brève description:
Le Département de Géologie des FUNDP étudie depuis 5 ans le régime hydrogéologique
des grottes de Han-sur-Lesse. Ce système karstique consiste en un système perte-résurgence
de deux kilomètres de galeries cartographiées et bien reconnues par prospections
spéléologiques. Selon le débit de la Lesse, trois sections s’activent successivement: (a) section
unique pour moins de 1 m/s, (b) deux sections entre 1 et 2 m/s, (c) trois sections pour plus
de 2 m/s. Au delà de 25 m/s, la perte sature et la Lesse reprend son cours superficiel. Les
processus d’écoulement et de transport ont été étudiés, pour différents débits, par des essais
de traçage. Les paramètres du milieu ont été estimés par l’interprétation des courbes de
restitution à l’aide du logiciel OTIS (Runkel, 1998), qui s'applique aux rivières.
Le modèle OTIS ne permettant pas d’intégrer les divergences de la Lesse dans un système
unique, l’objectif du mémoire est d’implémenter la version “1D-rivière” du logiciel SLIM
(www.climate.be/SLIM), qui permet la pris en compte de différentes branches.
SLIM vise à modéliser des écoulements à surface libre. Or, selon le débit, certaines
sections de la Lesse n'ont plus de surface libre. On obtient alors un écoulement interne,
semblable, dans une certaine mesure, aux écoulements en conduite. Les deux types
d'écoulements sont régis par des équations dont la nature mathématique est différente.
Adapter SLIM à cette particularité serait souhaitable.

Bibliographie:
Beckers J.-M., E.J.M. Delhez and E. Deleersnijder, 2001, Some properties of generalised age-
distribution equations in fluid dynamics, SIAM Journal on Applied Mathematics, 61, 1526-
1544
Runkel R.L., 1998, One-Dimensional Transport with Inflow and Storage (OTIS): a Solute
Transport Model for Streams and Rivers, U.S. Geological Survey, Water-Resources
Investigations Report 98-4018
Wagner B.J. and S.M. Gorelick, 1986, A statistical methodology for estimating transport
parameters — Theory and applications to one-dimensional advective-dispersive systems,
Water Resources Research, 22, 1303-1315

13
Tous les sujets de mémoire (co-)proposés par E. Deleersnijder peuvent être consultés dans la rubrique “For
Students" de sa page personnelle (www.climate.be/users/ericd/)

13