Vous êtes sur la page 1sur 3

Grammaire: L’attribut du sujet 10/02/11

18:03

1. Définition L’attribut du sujet est un élément essentiel


de la phrase  : on ne peut pas le supprimer. La princesse
était jeune, jolie
— et princesse  !

2. Sens L’attribut du sujet indique — une qualification du


sujet  : Anne est informaticienne — l’identité Perrault est
l’auteur du conte — l’appellation La sœur de Gaëlle
s’appelle Estelle.

2. Accord L’attribut apporte une précision sur le sujet  :


quand il est adjectif ou participe passé il s’accorde avec le
sujet en genre et en nombre. Lucie est grippée. Elle est
très délicate. Les jeunes filles sont grippées.

3. Nature de l’attribut du sujet L’attribut du sujet est


essentiellement  :
— un adjectif. Ce mot ne peut jamais être COD. Il marque
une propriété du sujet, qu’il décrit. François est
sympathique.
— un participe passé Hélène est fatiguée. — un nom sans
déterminant Bernard est médecin. — un nom avec un
déterminant Paris est la capitale de la France.

4. Les verbes attributifs


• Verbes attributifs et verbes qui ne le sont jamais Certains
verbes se construisent obligatoirement avec un attribut du
sujet. Ce sont des verbes dont le sens est peu marqué et
qui servent essentiellement à établir un lien entre le sujet
et son attribut La princesse était
compatissante. Certains verbes ne peuvent jamais relier un
sujet et son attribut  : ce sont les verbes transitifs. La
princesse cherche un fiancé. Le ministre gouverne le
royaume. Le peuple souffre. • Les verbes d’état Les verbes
d’état se construisent toujours avec un attribut du sujet  :
— certains verbes d’état indiquent le maintien d’un état ou
sa transformation demeurer  ; rester (= il était déjà, il est
encore)  ; devenir (= il n’était pas, il commence à être)
— certains verbes d’état indiquent une nuance de doute,
de supposition. Ils atténuent l’affirmation  : sembler  ;
paraître  ; avoir l’air  ; passer pour.
• Les verbes attributifs Les verbes vivre, mourir, partir,
revenir, tomber (au sens de devenir) introduisent souvent
un attribut du sujet  : vivre heureux  ; mourir vieux  ;
tomber amoureux. • Les verbes occasionnellement
attributifs Certains verbes transitifs ou intransitifs peuvent
parfois se construire avec un attribut du sujet Il est sorti
hier soir.
≠ Il est sorti furieux. Il est rentré à minuit. ≠ Il est rentré
ivre. Il est tombé dans l’escalier. ≠ Il est tombé amoureux.
Pièges à éviter
1. Le verbe être n’a jamais de COD. 2. Un adjectif
qualificatif ne peut jamais être COD. 3. La différence
apparaît bien
— quand on remplace l’attribut par un pronom  : Ils sont
en colère./Oui, ils le sont.
— quand on remplace le nom attribut par un adjectif Ils
sont en colère./ Ils sont coléreux.

Retenons L’attribut désigne une propriété, un état ou une


qualification du sujet. Sonia est russe/jolie/danseuse.
L’attribut s’accorde avec le sujet en genre et en nombre.
Les garnements sont souvent sympathiques. L’attribut est
lié à certains verbes, principalement le verbe être et les
verbes de sens voisin. être, paraître, devenir, demeurer,
rester, avoir l’air, passer pour.

Approfondissons  : pour l’écriturePour faire le portrait


d’un personnage, au début d’une histoire, les attributs sont
indispensables pour qualifier le héros. Les attributs du
sujet sont également indispensables pour décrire le décor
d’une scène. Deux sœurs, Miticoosis et Oménée, vivaient
au pays des Algonquins.

Toutes deux étaient jolies, spirituelles et adroites de leurs


mains. Elles se ressemblaient à tel point qu’on aurait eu
peine à les distinguer l’une de l’autre, si leur caractère
n’avait été entièrement différent. Oménée était douce
comme la colombe dont elle portait le nom, bonne et
généreuse aussi, toujours prête à aider et sachant trouver
pour chacun le mot ou le geste qui console ou qui redonne
courage. Miticoosis, au contraire, était fière, égoïste et
sans pitié pour les autres.