Vous êtes sur la page 1sur 8

Equipe de Bac Pro CI13 :

Technicien d’Usinage
La mesure et le contrôle
des spécifications
Page 1 sur 8 géométriques

I- CONTROLE DES TOLERANCES DE FORME

I.1- Rectitude

Tolérance : Une génératrice contrôlée doit rester comprise


entre 2 droites distantes de t.
t
Contrôle

Matériel :

- La pièce usinée à contrôler.


- Un comparateur monté sur un socle
magnétique. Un marbre.
- 2 vés identiques.

Méthodologie :

 Placer les vés sur le marbre.


 Placer la pièce sur les vés.
 Poser le socle magnétique sur le marbre.
 Mettre le comparateur à zéro à la verticale d’un des vés sur le point de
rebroussement.
 Déplacer le comparateur le long de la pièce et se positionner sur le point de
rebroussement à chaque déplacement.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Répéter le contrôle sur plusieurs génératrices (au moins 3).
 Conclure si chaque ligne palpée est dans la tolérance exigée.
Equipe de Bac Pro CI13 :
Technicien d’Usinage
La mesure et le contrôle
des spécifications
Page 2 sur 8 géométriques

I.2- Planéité
t
Tolérance : La surface contrôlée doit rester comprise
entre 2 plans distants de t.

Contrôle

Matériel :

- La pièce usinée à contrôler.


- Un comparateur monté sur un socle
magnétique.
- Un marbre.
- Un appui fixe.
- Deux appuis réglables.

Méthodologie :

 Quadriller la surface à contrôler.


 Placer les 3 appuis sur le marbre.
 Placer la pièce sur les 3 appuis (d’un coté l’appui fixe, de l’autre coté les 2 appuis
réglables).
 Poser le socle magnétique sur le marbre.
 Positionner le comparateur dans l’axe de l’appui fixe.
 Mettre le comparateur à zéro.
 Positionner le comparateur dans l’axe de l’un des appuis réglables.
 Régler l’appui réglable afin de mettre l’aiguille du comparateur sur le zéro.
 Positionner le comparateur dans l’axe de l’autre appui réglable.
 Régler l’appui réglable afin de mettre l’aiguille du comparateur sur le zéro.
 Contrôler les 3 points de contacts et refaire les « Zéro » si nécessaire (ainsi la surface
est parallèle au plan de référence défini par le marbre).
 Déplacer le comparateur sur toute la surface quadrillée à contrôler.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Conclure si la surface palpée est dans la tolérance exigée.
Equipe de Bac Pro CI13 :
Technicien d’Usinage
La mesure et le contrôle
des spécifications
Page 3 sur 8 géométriques

I.3- Circularité

Tolérance : Le profil de chaque section droite contrôlé doit


être compris entre 2 circonférences concentriques dont les
rayons diffèrent de t.
t

Contrôle

Matériel :

- La pièce usinée à contrôler.


- Un comparateur monté sur un socle
magnétique.
- Un marbre.
- Un vé à 90° ou 120°.
- Une butée.

Méthodologie :

 Placer le vé sur le marbre.


 Placer la pièce sur le vé en butée.
 Poser le socle magnétique sur le marbre.
 Positionner le comparateur perpendiculaire à l’axe sur la surface à contrôler au point de
rebroussement (l’axe de rotation de la pièce est parallèle au plan de référence défini par
le marbre).
 Mettre le comparateur à zéro.
 Faire tourner la pièce sur 360°.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Positionner le comparateur à quelques mm du premier point de palpage.
 Mettre le comparateur à zéro.
 Faire tourner la pièce sur 360°.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Répéter le contrôle sur plusieurs cercles.
 Conclure si chaque cercle palpé est dans la tolérance exigée.
Equipe de Bac Pro CI13 :
Technicien d’Usinage
La mesure et le contrôle
des spécifications
Page 4 sur 8 géométriques

I.4- Cylindricité

Tolérance : La surface contrôlée doit être comprise entre


2 cylindres coaxiaux dont les rayons diffèrent de t.

t
Contrôle

Matériel :

- La pièce usinée à contrôler.


- Un comparateur monté sur un socle
magnétique.
- Un marbre.
- Un vé à 90° ou 120°.
- Une butée.

Méthodologie :

 Placer le vé sur le marbre.


 Placer la pièce sur le vé en butée.

 Poser le socle magnétique sur le marbre.


 Positionner le comparateur perpendiculaire à l’axe sur la surface à contrôler au point
de rebroussement (l’axe de rotation de la pièce est parallèle au plan de référence défini
par le marbre).
 Mettre le comparateur à zéro.
 Faire tourner la pièce sur 360°.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Positionner le comparateur à quelques mm du premier point de palpage.
 Faire tourner la pièce sur 360°.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Répéter le contrôle sur plusieurs cercles.
 Conclure si le cylindre palpé est dans la tolérance exigée.
Equipe de Bac Pro CI13 :
Technicien d’Usinage
La mesure et le contrôle
des spécifications
Page 5 sur 8 géométriques

II- CONTROLE DES TOLERANCES D’ORIENTATION

II.1- Parallélisme
t
Tolérance : La surface contrôlée doit être comprise entre
2 plans parallèles distants de t et parallèle à la surface de
référence.

Contrôle A

Matériel :

- La pièce usinée à contrôler.


- Un comparateur monté sur un socle
magnétique.
- Un marbre.

Méthodologie :

 Placer la surface de référence de la pièce sur le marbre.


 Poser le socle magnétique sur le marbre.
 Positionner le comparateur sur un coin de la surface à contrôler.
 Mettre le comparateur à zéro.
 Faire glisser la pièce sous le comparateur afin de repérer le point le plus haut ainsi
que le point le plus bas.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Conclure si la surface palpée est dans la tolérance exigée.
Equipe de Bac Pro CI13 :
Technicien d’Usinage
La mesure et le contrôle
des spécifications
Page 6 sur 8 géométriques

II.2- Perpendicularité
t A
Tolérance : La surface contrôlée doit être comprise
entre 2 plans parallèles distants de t et perpendiculaire
à la surface de référence.

Contrôle A

Matériel :

- La pièce usinée à contrôler.


- Un comparateur monté sur un axe
d’un marbre dédié
- Un cylindre étalon.

Méthodologie :

 Placer le cylindre étalon sur le marbre dédié contre la butée.


 Régler la hauteur du comparateur (le plus haut possible) et perpendiculaire à la surface
de référence.
 Mettre le comparateur à zéro sur le point de rebroussement du cylindre étalon.
 Retirer le cylindre étalon et placer la surface de référence de la pièce sur le marbre
dédié.
 Faire glisser le comparateur le long de la surface à contrôler.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Conclure si la surface palpée est dans la tolérance exigée.
Equipe de Bac Pro CI13 :
Technicien d’Usinage
La mesure et le contrôle
des spécifications
Page 7 sur 8 géométriques

III- CONTROLE DES TOLERANCES DE POSITION

III.1- Coaxialité / Concentricité

Tolérance : L’axe du cylindre du 2 doit être compris1 2


dans une zone cylindrique de t coaxiale à l’axe du
cylindre de référence 1.
t

Contrôle

Matériel :

- La pièce usinée à contrôler.


- Un comparateur monté sur un socle
magnétique.
- Un marbre.
- Un vé à 90° ou 120°.
- Une butée.

Méthodologie :

 Placer le vé sur le marbre.


 Placer la surface de référence de la pièce sur le vé en butée.
 Poser le socle magnétique sur le marbre.
 Positionner le comparateur perpendiculaire à l’axe sur la surface à contrôler au point de
rebroussement.
 Mettre le comparateur à zéro.
 Faire tourner la pièce sur 360°.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Positionner le comparateur à quelques mm du premier point de palpage.
 Mettre le comparateur à zéro.
 Faire tourner la pièce sur 360°.
 Noter les variations de l’aiguille.
 Répéter le contrôle sur plusieurs cercles.
 Conclure si le cylindre palpé est dans la tolérance exigée.
Equipe de Bac Pro CI13 :
Technicien d’Usinage
La mesure et le contrôle
des spécifications
Page 8 sur 8 géométriques

III.2- Symétrie

Tolérance : Le plan médian du tenon doit être t A


compris entre 2 plans parallèles distants de t et
disposés symétriquement par rapport à la
surface de référence.
A
Contrôle

Matériel :

- La pièce usinée à contrôler.


- Un comparateur monté sur un socle magnétique.
- Un marbre.

Coté 2
Coté 1

Coté 1
Coté 2

Méthodologie :

 Placer la surface de référence de la pièce sur le marbre.


 Poser le socle magnétique sur le marbre.
 Positionner le comparateur sur la surface à contrôler.
 Mettre le comparateur à zéro.
 Retourner la pièce et placer la deuxième surface de référence sur le marbre.
 Noter la variation de l’aiguille.
 Conclure si la surface palpée est dans la tolérance exigée.

Vous aimerez peut-être aussi