Vous êtes sur la page 1sur 5

CHAPITRE I

LE SYSTÈME MONÉTAIRE INTERNATIONAL (S.M.I)

Le système monétaire international (SMI) est généralement défini comme un ensemble de pratiques, de règles et
d’institutions visant à organiser et surveiller les échanges monétaires et les flux financiers entre les pays. Ce système des
paiements internationaux et des taux de change entre les monnaies nationales permet les transactions entres les pays.
Si l’histoire a montré que plusieurs types de systèmes se sont successivement appliqués (systèmes de taux de changes
fixes, flottants), elle souligne également le rôle et la place des institutions financières internationales (IFI). Le Fonds
Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale occupent une position centrale dans le système monétaire mondial.
Le Système Monétaire International a connu de profondes évolutions au cours du dernier siècle, alternant phases de
stabilités et phases de profondes instabilités :

1-Etalon d’or 1879 – 1914 :


Le système de l'étalon-or n'est pas né d'un accord mais résulte d'une situation de fait, établie empiriquement au cours du
XIXe siècle, et il s'est mis en place progressivement; c'est un système de change fixe dans lequel chaque monnaie est
définie par son poids d'or, les taux de change étant déterminés par le rapport des valeurs en or de chacune de ces
monnaies
Le 1er système monétaire international date de la fin du 19ème siècle et se nomme ‘’Gold Standard’’.Il a été adopté suite à
la vague de mondialisation qu’a connu le globe à cette période. Ce système est aussi appelé ‘’étalon d’or’’.Il a fonctionné
jusqu’en 1913 en Europe et en Amérique du Sud.
Pendant cette période l'or a été cette base de référence grâce a sa stabilité et sa simple circulation entre les nations
Ce régime fait de l'or la monnaie internationale, les banques centrales détiennent exclusivement des réserves en or.

Principes : Limite :
Avantage :
Chaque monnaie a sa parité définie Système dépendant de la
Assurer stabilité intérieur des prix
en or ou en dollar production d’or
Limiter la création monétaire car
Le dollar est convertible en or au La croissance économique
elle dépend de quantité d’or
taux de 35 dollars l’once d’or dépendait de la découverte de
Stabilité des taux de change
Libre circulation de l’or en interne et gisement d’or
externe

2-Etalon change d’or 1918-1944 :


Consiste en un aménagement du système de l’étalon d’or. Ce système se fonde sur le fait que certaines monnaies fortes
peuvent jouer le rôle de l'or en tant qu'étalon En effet après WW1, les relations commerciales ont diminuées, ceci à
impliqué une nette baisse des exportations d’or == >mouvements de K restreint ==> fin du système étalon d’or. C’est en
1922 lors de la conférence de Gennes de les participants votent pour restaurer l’étalon d’or : le ‘’Gold exchange
standard ‘’. Principalement le dollar et la livre sterling qui peuvent le jouer. Puisqu' il y a un déséquilibre dans la
répartition des stocks d'or entre les pays; on peut distinguer deux catégories de pays :
a- Les pays ayant des stocks d'or importants ; leurs monnaies sont convertibles en or.
b- Les pays ayant des réserves d'or insuffisantes: leurs monnaies sont convertibles en monnaies fortes (eux même
convertibles en or). Donc le principe de ce système est de stocker dans les banques centrales de l'or et des monnaies
convertibles, et d'émettre la monnaie en fonction non seulement de l'or mais en fonction des monnaies convertibles.
La concurrence entre les possesseurs d'or fait éclater ce système
Principes : Avantage : Limite :
Ressources de BC constitué en or et Economiser de l’or Ressources d’or insuffisantes
en monnaie de réserve convertible Assurer le règlement de déficits de Livre Sterling inconvertible en 1931
en or balance de paiements 1915==> 1939 : inflation en
Dollar, Livre sterling Allemagne en 1922.
1929 dates de début du
== > Fin du règlement ‘’Etalon change d’or’’ lors du début de WW2 protectionnisme

3-Bretton Woods 1944-1971 :


Au lendemain de la 2ème guerre mondiale, les alliés décidèrent de mettre en place un système qui permettrait de
favoriser les relations commerciales en vue de renforcer la croissance économique. Une condition était alors nécessaire :
la stabilité des changes pour éviter les situations d’avant guerre (protectionnisme, d’évaluation compétitive,….). A cet
effet s’est tenue une réunion en juillet 1944 au Etats-Unis à Bretton-Woods et a été mis en place un SMI. La conférence
de bretton Woods est l'une des conférences monétaires et financières la plus importante que le monde na jamais connu.
Elle s'est ténue du 1 au 22 juillet 1944 aux états unis d'Amérique, elle réunit 44 nations, dans le but de poser les bases
d'un nouveau système monétaire international plus stable. Ceci aboutit à la création de l’Alliance ‘’Pool d’or’’ (USA, UK,
Suisse) en 1961 afin de coordonner les efforts des pays pour stabiliser la parité d’or. Cette Alliance s’est élargie au fur et à
mesure avec l’adhésion de pays comme la France, l’Allemagne, l’Italie… En 1959, une once d’or (28g à peu près) valait
35$. Mais en 1967, la France s’est retirée car elle estimait que les USA détenaient un stock d’or insuffisant compte tenu
des dollars émis. Cette insuffisance est due au déficit de la balance des paiements des USA ainsi que du plan Marshall
(plan pour redresser Europe et Japon après WW2). Malgré la mise en place du pool d’or et la résolution selon laquelle les
BC des grandes nations sauf France s’étaient engagés lors de l’accord de Washington de 18/03/68 à ne pas convertir leur
or et à ne pas utiliser le marché libre d’or. Plusieurs BC ont demandé la conversion de leurs actifs en $ vers de l’or. Mais le
15/08/71, Richard Nixon supprima la convertibilité de l’or en dollar et vice versa. Ceci marqua la fin du système à taux fixe
en 73, à cause de stoppage d’exportation de l’or au reste du monde, car la valeur du $ est basée sur celle de l’or.

Conclusion :
En effet et pour conclure, c’est le flottement des monnaies qui constitue la caractéristique principale du système
monétaire international actuel dont le dollar reste aujourd’hui son pilier, il a perdu sont rôle d’étalon, mais il reste la
première monnaie de facturation, de libellé des opérations financières et la première monnaie de réserve.
NB : Monnaie vs Devise
La devise est une unité monétaire qui permet de faire des échanges monétaires internationaux. Elle est souvent émise
sous le contrôle d'une banque centrale. Les devises sont cotées en bourse et peuvent être converties dans les autres
devises. La monnaie, à son tour, sert de moyen de paiement dans un pays spécifique. Elle a toujours assuré trois
principales fonctions : unité de compte- moyen d'échange- réserve de valeur.

Le Fonds Monétaire International (FMI)


Le Fonds monétaire international connu également sous le nom de «FMI» a vu le jour en juillet 1944, à une conférence
des Nations Unies qui s'est tenue à Bretton Woods. Les 45 gouvernements alors représentés voulaient établir un cadre de
coopération économique conçu pour prévenir le retour aux politiques économiques désastreuses qui avaient contribué à
la Grande Dépression des années 30. En gros, il devra permettre de promouvoir le bon fonctionnement de l’économie
mondiale : Il avait pour mission, dans un premier temps, pendant la période de la guerre, de reconstruire ‘Europe et dans
un deuxième temps de financer l’économie des pays en voie de développement. Le FMI conseille aussi les pays en les
guidant grâce à des études économiques pour la mise en place de politique économique.
L’article 1 de ses statuts fixait les buts de l’organisation :
- promouvoir la coopération monétaire internationale - faciliter l’essor du commerce international
- assurer la stabilité des changes - faciliter l’établissement d’un système multilatéral des états membres n’arrivant pas à
équilibrer leur balance des paiements - faire en sorte que les déséquilibres des balances des paiements des Etats
Membres soient les moins amples possibles.
Ses ressources :
Le FMI reçoit ses ressources de ses pays membres. La souscription de chaque pays membre (quote-part) est fonction du
poids de chacun d’eux dans l’économie mondiale. Lorsqu’il devient membre du FMI, un pays doit régler 25% de sa quote-
part en monnaies étrangères acceptées à l’échelon international (devises telles que le Dollar, Yen et Euro) ou en DTS ; et
75% en sa propre monnaie.
LES DTS : Droits de tirage Spéciaux
Le FMI a créé en 1969 le droit de tirage spécial (DTS). Cette unité monétaire artificielle est composée d’un assortiment ou
panier de monnaies nationales. Ce panier est revu tous les 5 ans pour veiller à ce que les monnaies dont il se compose
soient représentatives des monnaies utilisées dans les transactions internationales et que leurs pondérations reflètent
l’importance relative dans le commerce et les systèmes financiers internationaux. Les DTS sont échangeables contre les
monnaies de réserves de 2 manières : soit par consentement mutuel entre les deux parties, soit par décision du FMI d’un
pays dont la position est forte pour acquérir les DTS d’un pays à faible position. La valeur du DTS est déterminée un panier
de devise.1DTS=0 ,888671g d’or en fin du 1944. Mais aujourd’hui sa valeur est liée à un panier de monnaie. Le DTS sert
d’instrument de réserve internationale pour compléter les réserves existantes des pays membres (or, devises, position de
réserve au FMI). Le DTS est l’unité de compte du FMI : c’est l’unité de base des quotes-parts et des prêts. Il sert aussi
d’unité de compte pour plusieurs organisations internationales dont la Banque Mondiale.
Ses activités :
Veiller au bon fonctionnement de BW – Différents mécanismes d’aide de FMI
Mesures prises pour fournir liquidités internationales :
La création des DTS a accru les liquidités internationales. Ces dernières sont de 2 types :
Inconditionnelles (avoir de réserves) et conditionnelles (crédits octroyés). Les liquidités inconditionnelles peuvent être
utilisées pour financer un déficit de la balance de paiement. Les liquidités conditionnelles revêtent les formes de crédits.
Cette aide est accordée à condition que le pays adopte un plan d’ajustement pour rétablir sa position extérieure en
s’engageant sur des échéances précises de remboursement sur la réalisation d’objectifs économiques et doit accepter les
visites régulières des experts du fond.
 Mécanisme d’aide du FMI : Si le prêt <25 % du quota du pays. Le prêt est accordé automatiquement.
Si le prêt >25% on se base sur les accords de confirmation (visent à aider les pays à surmonter des difficultés
temporaires de balance des paiements, c’est le type d’accords du FMI le plus utilisé. Leur durée est en général de 12 à
18 mois et le délai maximum de remboursement est de 5 ans, mais les pays sont censés rembourser dans un délai de 2
à 4 ans.)
 Mécanisme élargis du crédit : pour aider les pays à remédier à des difficultés plus prolongées de balance des
paiements prenant leur origine dans la structure de l’économie. La durée des accords élargis est donc plus longue (3
ans, exceptionnellement 4)
 Mécanismes spéciaux : facilités spéciales comme le mécanisme de financement compensatoire et de fin pour
imprévu.
 Facilité de réserve supplémentaire : a été instituée en 1997 pour répondre à des besoins exceptionnels de
financement à très court terme, sans limite de montant mais à taux plus élevé que d’habitude Les pays doivent
rembourser les emprunts dans un délai maximum de 2,5 ans.
 Surveillance de la politique de change : FMI est chargé de surveiller les politiques de changes des pays membres.
Il doit exercer son contrôle sur le SMI.
 Banque mondiale : créée en 1945 sous le nom de bqe internationale pour la reconstruct° et le
developp (BIRD) après l’accord de BW. Elle comptait 187 membres, et elle publie chaque année un
rapport sur le développement dans le monde. Elle approuve son premier prêt en 1947. La fusion de la
BIRD, L’AID (associat° internationale développement), la SFI (sté fin internationale), ainsi que la CIRDI
et l’ANGI a donné naissance à la bqe mondiale.
Son rôle : a été créé pour aider l’Europe et le Japon à se reconstruire après WWII, mais avec le
mouvement de décolonisat° des années 60, elle se fixa un objectif supplémentaire, celui d’encourager
le développement des pays en voie de développement en Asie, Afrique et Amérique Latine. Au début,
la BM a principalement financé de grands projets d’infrastructures dans les pays précédemment cité,
mais avec le developpement eco du Japon et Europe, la BM s’est intéressé exclusivement à ces pays.
Evolut° du rôle de la BM et FMI : A la base, Fmi et BM avaient des rôles distincts, mais à partir de 70,
FMI s’interesse au LT, BM s’interesse au politique éco. Les 2 coordonnent leur act° pour une croissance
durable et ascendante des pays membres.
Sys monétaire après 71 (BW) : SMI a évolué petit à petit vers un sys de taux de change flottant dont le
prix de chaque monnaie est librement déterminé par le marché.. La parité des taux de change ne sont
pas fixés par le gouvernement mais fluctuent en fct° de l’offre et la demande.
Abandon du sys de parité fixe : Au début des années70, le déficit de la balance de paiement des US
s’est creusé pour atteindre des niveaux inquietants. En Decembre71, à Washington, il y a eu la
signature de l’accord de Smithsonian qui engendra la dévaluat° du dollar et la réevaluat° d’autres
devises, inconvertibilité du dollar ainsi que de nouvelles marges de fluctuat° du dollar. EN 73, le choc
pétrolier, en plus du désordre monétaire international, engendra une nvlle dévaluat° du $. EN 76, les
accord de Jamaïque décident de légaliser des régimes de changes flottants ainsi que la démonétisation
de l’or en tant que monnaie de réserve. Les années 77,78 ont connus une inflat° aux USA ce qui
engendra une baisse du $. De 80 à 85, le dollar s’apprécie, mais entraîne une détériorat° de la balance
de paiement américaine.
Evaluat° du SMI : En sep 85 avec les accords de Plaza (New York), un sys de cours de change non
officiel a été instauré. Le G7 (USA, Japan, Grande Bretagne, Deutschland, France, Canada, Italie) se
reunit fréquement afin de réduire les équilibres internationaux et de gérer l’evolut° des taux de
change en essayant de coordonner les politiques éco. En 87, les ministres de finances œuvrent pour
contrôler les cours de change des principales devises afin de promouvoir le commerce et la prospérité
dans les différents pays. La croissance éco mondiale est tirée par le commerce international, et
contrôlée par le cours de change. 93, le G7 adopte des mesures d’aide à la Russie après la chute de
l‘URSS à Tokyo. En 95, le $ s’est déprécié par rapport au Mark et au Yen. A Washington, les pays du G7
se sont fixés comme objectif d’accroître leur effort d’épargne et de réduire leur déficit budgétaire. En
96, elle met en œuvre un processus de prevent° et de gest° des crises. Malgré que G7 ont abandonné
la coopérat° des politiques eco, leur réunion 3 fois par an permettent d’échanger des expériences et
d’éviter d’échanger des expériences et d’eviter que l’un d’entre eux n’adopte une politique qui mesure
la prospérité éco mondiale. La crise fin commence en 97 en Thaïlande et s’etends vers d’autres pays
asiatiques (Indonésie, South Korea …)puis en 98 Japon, Russie, Argentine, Mexique… Plusieurs
monnaies dévaluent en nombreuses bourses se déstabilisent. L’interdépendance éco à touché
d’autres pays (bqe japonaises avec pays asiatiques, bqe allemandes avec Russie… L’instabilité
financière entraîne une instabilité macro-économique. En 98, le G7 s’est réuni à Londres afin de tirer
les leçons de la crise asiatique. En 98, G8 (affiliat° de la Russie au G7) a décidé d’accroître la part des
dons dans l’aide publique, mais leurs efforts sont insuffisants. Les crises se propagent rapidement,
donc maintenant, il n’y a plus de SMI.
Différents sys de changes : FMI les classe en 4 catégories : Régime de change fixe (sys de rattachement
de la monnaie domestique à une devise étrangère à parité fixe, un pays raccroche sa devise à une
autre devise lorsque la plupart de ses transact° externe sont libellées dans cette devise ou à un panier
de devise. Ce régime a 3 avantages qui sont le cadre stables des échanges internationaux, la confiance
accordée aux monnaies des pays rattachées à des monnaies plus fortes ainsi que la discipline dans les
politiques internes pour les pays à sys de taux fixe. Toutefois, il a des inconvénients comme la liberté
des politiques monétaires restreinte, necessité de reserves internationales importante pour les pays,
parité trop rigide entre monnaie et devises, maintient des taux de change malgré données éco
incompatibles), régime de change flottant (régime du système monétaire international dans lequel la
valeur des monnaies — au sens de leur taux d'échange entre elles — varie sur un marché spécialisé.
Les États ne déterminent donc pas directement leurs taux d'échange. Ses avantages sont la flexibilité
des politiques monétaire et fiscale. Mais ses incovenients sont : plus grande volatilité des cours de
change, devises moins fiables …)
Critiques du FMI : les principales critiques faites après 97/98 : exiger des sys financier plus solides, plus
grande transparence des transact° des bqes centrales, applicat° stricte des normes bancaires
mondiales, suivi du mouvement des K à CT et des marchés financiers notamment des pays émergents
– FMI met trop l’accent sur l’ajustement macro économique comme l’exemple de la crise asiatique où
le problème était un excès de secteur privé – Incapacité du FMI face aux régimes corrompus et faibles
gouvernements.
Reforme du FMI : meilleure surveillance et transparence des sys financiers – creat° d’un nouvel
instrument de crédit à CT pour compenser les pbms de déficit de balance de paiement – contrôle plus
important des mouvements de K à CT, de façon a ce que ces mouvements ne déséquilibrent pas tout
le sys.

Vous aimerez peut-être aussi