Vous êtes sur la page 1sur 21

« Bonne Rentrée Universitaire

en vous souhaitant
Succès et réussite »

Professeur du cours: M.JAMAL 1


UNIVERSITÉ HASSAN II DE CASABLANCA
FACULTÉ DES SCIENCES BEN M’SIK
DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE
CASABLANCA-MAROC

********************************************************************************

Professeur du cours : Mohammad Jamal


3
3
INTRODUCTION

Il est certain que dans la plupart des


réalisations industrielles, on rencontre
fréquemment des structures constituées
essentiellement d’éléments minces tels
que « poutres », « plaques » et « coques »:

Professeur du cours: M.JAMAL 4 4


Flambage des poutres et barres

Professeur du cours: M.JAMAL 5 5


Flambage des plaques

Professeur du cours: M.JAMAL 6 6


Flambage des Coques cylindriques

Professeur du cours: M.JAMAL 7 7


Flambage des coques sphériques

Professeur du cours: M.JAMAL 8 8


DOMAINES D’APPLICATIONS

Ces éléments de structures sont fréquemment


utilisés dans les secteurs suivants:
•Le nucléaire (Tuyauméterie, cuves de
réacteurs nucléaire, cuve de super phénix,…).
*L’aéronautique ( réservoirs, panneaux
composites stratifiés,…).
*Le génie civil (plate forme pétrolière marine).
•L’industrie alimentaire (boites de conserve,
emballage alimentaire).
•* L’automobile.

Professeur du cours: M.JAMAL 9 9


RISQUES D’INSTABILITE

Ces structures sont souvent assujetties à


fonctionner sous différentes sollicitations
mécaniques ( compression, pression,…). Sous
l’effet de ces dernières, ces structures peuvent
présenter des « RISQUES D’INSTABILITE» pouvant
conduire à la ruine totale (collapse en anglais) de
ces structures par un phénomène dangereux
qu’on appelle « FLAMBAGE ou FLAMBEMENT» (
ou « BUCKLING » en anglais).

Professeur du cours: M.JAMAL 10 10


RISQUES D’INSTABILITE

D’autant plus, ces risques augmentent


lorsque ces structures sont « MINCES », surtout
par les besoins industriels actuels et futurs
s’orientent, pour des raisons de gains en poids,
vers la conception des structures de plus en plus
minces et élancées.

Par ailleurs, la fabrication de modèles


parfaits constitue un problème très difficile à
résoudre
Professeur du cours: M.JAMAL 11
11
DEFAUTS ET IMPERFECTIONS

Même à nos jours où les technologies ont


considérablement évoluées.

Certes, ces structures ne peuvent jamais


être construites de façon précises en suivant un
plan de conception. Il existe toujours une
différence entre la structure et la description qui
en est faite dans les documents de calcul ou de
fabrication.

Professeur du cours: M.JAMAL 12


12
DEFAUTS et IMPERFECTIONS

En pratique, ces structures contiennent


inévitablement des « DEFAUTS » associés
généralement soit à des erreurs de formes variées
appelées « IMPERFECTIONS GEOMETRIQUES », soit
à des défauts dans les propriétés physiques du
matériau ( telle que l’héterogéniété du matériau )
qualifiée d’ « IMPERFECTIONS MATERIELLES ».

Professeur du cours: M.JAMAL 13 13


IMPERFECTIONS GEOMETRIQUES

Les imperfections géométriques sont


définies comme étant des déviations par rapport à
la surface idéale sont inhérentes dans la majorité
des cas aux procédés de fabrication ( moule,
empreintes, contraintes résiduelles dues au
matriçage, accostage, rotolage, etc…).

Professeur du cours: M.JAMAL 14 14


IMPERFECTIONS MATERIELLES

Par contre, les imperfections matérielles ont


pour origine la dispersion des caractéristiques
mécaniques des tôles fournies par le fabricant,
l’anisotropie due au laminage ou l’effet des
opérations d’usinage ( oxy-coupage, formage,
soudage) ou de l’effet des sollicitations sur le
composant ( plastification locale).

Professeur du cours: M.JAMAL 15 15


IMPERFECTIONS MATERIELLES

Ces différents types d’imperfections peuvent


être localisées dans une zone très réduites ou
réparties sur toute la structure.
De nombreux travaux de recherche ont
confirmé que la présence des imperfections dans
les structures même minimes sont en pratique très
pénalisantes et peuvent changer de manière
drastique la réponse de la structure.

Professeur du cours: M.JAMAL 16 16


IMPERFECTIONS MATERIELLES

Elles peuvent avoir également une influence


néfaste quant à la chute de leur capacité portante,
en ce sens, elles peuvent réduire de manière
significative sa résistance et causer une ruine
prématurée par flambage.

Professeur du cours: M.JAMAL 17 17


MAITRISE DES IMPERFECTIONS MATERIELLES
Il s’impose donc qu’une meilleure maîtrise
de marge de sécurité vis-à-vis du phénomène
périlleux de flambage, qui génère des
endommagements, et une prédiction fine et
réaliste de la charge critique de flambage des
structures imparfaites en particulier pour les
coques cylindriques, passe nécessairement par une
meilleure connaissance des imperfections
reconnues nuisibles, et de leur effets notables et
déterminants sur la résistance de la structure.

Professeur du cours: M.JAMAL 18 18


MAITRISE DES IMPERFECTIONS MATERIELLES
Du fait de l’importance de ces structures
industrielles et de leur emploi croissant dans
différents secteurs d’industrie de pointes et en
raison de leur forte sensibilité aux imperfections,
plusieurs investigations tant sur le niveau
théorique qu’expérimental et numérique se sont
menées dans le but de cerner le paramètre défaut,
de l’analyser, le quantifier et relativiser son effet.

Professeur du cours: M.JAMAL 19 19


L’objectif de ce cours intitulé « FLAMBAGE
DES STRUCTURES » est de présenter des
généralités sur le phénomène de flambage des
structures. Ce cours vise à donner les concepts :
d’équilibre, de stabilité, d’instabilité, de flambage,
de bifurcation, de charge de flambage, de charge
critique de flambage, du post-flambage, du chemin
d’équilibre, des branches fondamentale et
secondaire (bifurquée), de flambage par
bifurcation, de flambage par point limite, de
défauts et d’imperfections qui sont des termes qui
se situent au cœur de ce cours. Ces vocables seront
expliqué plus en détail dans le cas général et sur
des exemples typiques de structures.

Professeur du cours: M.JAMAL 20