Vous êtes sur la page 1sur 21

Groupe des opérations de sécurité alliées

Rapport médico-légal d'Antrim Michigan


RÉSUMÉ PRÉLIMINAIRE RÉVISÉ, v2
Date du rapport 13/12/2020

Client: Bill Bailey


Avocat: Matthew DePerno

A. QUI NOUS SOMMES

1. Je m'appelle Russell James Ramsland, Jr. et je suis un résident du comté de


Dallas, au Texas. Je suis titulaire d'un MBA de l'Université Harvard et d'un
diplôme en sciences politiques de l'Université Duke. J'ai travaillé avec la
National Aeronautics and Space Administration (NASA) et le Massachusetts
Institute of Technology (MIT), entre autres organisations, et j'ai dirigé des
entreprises partout dans le monde, dont beaucoup sont de nature hautement
technique. J'ai siégé à des groupes techniques gouvernementaux.

2. Je fais partie de l'équipe de direction d'Allied Security Operations Group, LLC


(ASOG). ASOG est un groupe de professionnels engagés dans le monde entier
qui viennent de diverses disciplines, notamment le ministère de la Défense, les
services secrets, le ministère de la Sécurité intérieure et la Central Intelligence
Agency. Il fournit une gamme de services de sécurité, mais met un accent
particulier sur la cybersécurité, les enquêtes open source et les tests de
pénétration des réseaux. Nous employons une grande variété d'analystes cyber
et cyber-criminalistique. Nous avons des brevets en instance dans une variété
d'applications allant des nouvelles applications de sécurité réseau à la protection
SCADA (contrôle de supervision et acquisition de données) et aux solutions de
navigation sécurisées pour le Web sombre et profond. Pour ce rapport, je me
suis appuyé sur ces experts et ces ressources.

B. OBJET ET CONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES

1. Le but de cet audit médico-légal est de tester l'intégrité du système de vote du


Dominion dans la façon dont il s'est comporté dans le comté d'Antrim, Michigan
pour l'élection de 2020.

2. Nous concluons que le système électoral national est intentionnellement et


délibérément conçu avec des erreurs inhérentes pour créer une fraude
systémique et influencer les résultats des élections. Le système génère
intentionnellement un nombre extrêmement élevé d'erreurs de vote. Les bulletins
de vote électroniques sont ensuite transférés pour décision. Les erreurs
intentionnelles mènent à une décision en masse des bulletins de vote sans
surveillance, sans transparence et sans piste de vérification. Cela conduit à une
fraude électorale ou électorale. Sur la base de notre étude, nous concluons que le
système de vote du Dominion ne devrait pas être utilisé au Michigan. Nous
concluons en outre que les résultats du comté d'Antrim n'auraient pas dû être
certifiés.

1
3. Ce qui suit est une ventilation des votes compilés pour l'élection de 2020 dans le
comté d'Antrim, indiquant différentes dates pour le total des mêmes votes.

Total TOTAL
  
 
     
   
 
Inscrit VOTES
Date Votes Biden Atout Troisième Inscrire
  Les électeurs     Fête   pour
    Jeter        
              Président

3 novembre 22 082 16 047 7 769 4 509 145 14 12 423

5 novembre 22 082 18 059 7 289 9 783 255 20 17 327

21 novembre 22 082 16 044 5 960 9 748 241 23 15 949

4. Le greffier du comté d'Antrim et le secrétaire d'État Jocelyn Benson ont déclaré


que l'erreur de la nuit électorale (détaillée ci-dessus par le vote «retournement»
de Trump à Biden, était le résultat d'une erreur humaine causée par l'échec de la
mise à jour de la tabulation du canton de Mancelona avant Nous sommes en
désaccord et concluons que le retournement de voix s'est produit à cause d'une
erreur de machine intégrée au logiciel de vote conçu pour créer une erreur.
5. Déclaration de la secrétaire d'État Jocelyn Benson du 6 novembre 2020 selon
laquelle «[l] es résultats corrects ont toujours été et continuent d'être reflétés sur
la bande des totaux de tabulation ...». était faux.
6. Le taux d'erreur électoral admissible établi par les directives de la Commission
électorale fédérale est de 1 bulletin sur 250 000 (.0008%). Nous avons observé
un taux d'erreur de 68,05%. Cela a démontré une erreur importante et fatale en
matière de sécurité et d'intégrité électorale.

7. Les résultats de l'élection d'Antrim County 2020 ne sont pas certifiables. Ceci est
le résultat d'une erreur de la machine et / ou du logiciel, et non d'une erreur
humaine.

8. Le journal de tabulation pour l'examen médico-légal du serveur du comté


d'Antrim du 6 décembre 2020 se compose de 15 676 événements individuels,
dont 10 667 ou 68,05% des événements étaient des erreurs enregistrées. Ces
erreurs ont entraîné des erreurs de totalisation ou des bulletins de vote envoyés à
l'arbitrage. Ce taux d'erreur élevé prouve que le système électoral du Dominion
est défectueux et ne respecte pas les lois électorales des États ou fédérales.

9. Ces erreurs se sont produites après que le greffier du comté d'Antrim a fourni
une carte CF réapprovisionnée avec un logiciel téléchargé pour le secteur Central
Lake le 6 novembre 2020. Cela signifie que la déclaration du secrétaire Benson
était fausse. Le système de vote national a produit des erreurs systémiques et
des taux d'erreurs élevés avant et après la mise à jour; ce qui signifie que la mise
à jour (ou l'absence de mise à jour) n'est pas la cause d'erreurs.

10. Dans le canton central du lac , il y avait 1.222 bulletins de vote inversé sur 1491
bulletins de vote exprimés, ce qui représente un taux de rejet de 81,96%. Tous les
bulletins de vote inversés sont envoyés à l'arbitrage pour décision du personnel
électoral.
11. Il est essentiel de comprendre que le système national classe les bulletins de
vote en deux catégories, 1) les bulletins de vote normaux et 2) les bulletins de
vote adjugés. Les bulletins de vote envoyés à l'arbitrage peuvent être modifiés
par les administrateurs, et les fichiers d'arbitrage peuvent être déplacés entre
différents terminaux de pointage et de rapport des résultats (RTR) sans piste de
vérification de l'administrateur qui statue réellement (c'est-à-dire vote) le lot de
bulletins de vote. Cela a démontré une erreur importante et fatale en matière de
sécurité et d'intégrité électorale, car il ne fournit aucune observation significative
du processus d'arbitrage ou de la piste de vérification de quel administrateur a
effectivement jugé les bulletins de vote.
12. Un nombre impressionnant de votes a nécessité une décision. Il s'agissait d'un
problème de 2020 qui n'avait pas été vu lors des cycles électoraux précédents,
toujours stocké sur le serveur. Cela est dû à des erreurs intentionnelles du
système. Les erreurs intentionnelles mènent à un examen en masse des bulletins
de vote sans surveillance, sans transparence ni piste de vérification. Notre
examen des journaux du serveur indique que ce taux d'erreur élevé ne
correspondait pas aux modèles des années précédentes. La déclaration
attribuant ces problèmes à une erreur humaine n'est pas cohérente avec
l'évaluation médico-légale, qui pointe plus correctement vers des erreurs
systémiques de machine et / ou de logiciel. Les erreurs systémiques sont
intentionnellement conçues pour créer des erreurs afin de pousser un volume
élevé de bulletins de vote vers une décision en bloc.
13. La vidéo liée montre comment tricher lors de l'arbitrage:
https://mobile.twitter.com/KanekoaTheGreat/status/1336888454538428418

14. Le comté d'Antrim n'a pas correctement mis à jour son système. Un manque
délibéré de mise à jour de sécurité informatique de base dans le logiciel et le
matériel du système démontre l'incompétence, la négligence grave, la mauvaise
foi et / ou le non-respect délibéré dans la fourniture de la sécurité fondamentale
du système requise par la législation fédérale et nationale. Il n'y a aucun moyen
que ce système de gestion des élections aurait pu passer des tests ou avoir été
légalement certifié pour mener les élections de 2020 au Michigan en vertu des
lois actuelles. Selon la National Conference of State Legislatures - Michigan
exige le respect total des normes fédérales déterminées par un laboratoire de
système électoral accrédité par le gouvernement fédéral.
15. De manière significative, le système informatique affiche les journaux de
sélection des votes des années précédentes; mais toutes les entrées du journal
des arbitrages pour le cycle électoral 2020 sont manquantes. Le processus
d'arbitrage est le moyen le plus simple de manipuler manuellement les votes.
L'absence de registres empêche toute forme de responsabilité d'audit, et leur
absence flagrante est extrêmement suspecte puisque les fichiers existent pour
les années précédentes en utilisant le même logiciel. La suppression de ces
fichiers enfreint la loi de l'État et empêche un audit significatif, même si le
secrétaire souhaitait effectuer un audit. Nous devons conclure que les registres
du cycle électoral de 2020 ont été supprimés manuellement.

16. De même, tous les journaux de sécurité du serveur avant 23 h 03 le 4 novembre


2020 sont manquants. Cela signifie que tous les journaux de sécurité pour le
lendemain de l'élection, le jour de l'élection et avant le jour de l'élection ont
disparu. Les journaux de sécurité sont très importants pour une piste d'audit, des
analyses judiciaires et pour détecter les menaces persistantes avancées et les
attaques extérieures, en particulier sur les systèmes avec des fichiers système
obsolètes. Ces journaux contiendraient les contrôles de domaine, les échecs
d'authentification, les codes d'erreur, les heures de connexion et de déconnexion
des utilisateurs, les connexions réseau aux serveurs de fichiers entre les accès
aux fichiers, les connexions Internet, les heures et les transferts de données.
D'autres journaux de serveur avant le 4 novembre 2020 sont présents; par
conséquent, il n'y a aucune explication raisonnable pour que les journaux de
sécurité soient manquants.

17. Le 21 novembre 2020, un utilisateur non autorisé a tenté sans succès d'annuler
les résultats des élections. Cela démontre une falsification supplémentaire des
données.
18. Le journal du concepteur d'événements électoraux montre que les cartes de
circonscription Dominion ImageCast ont été programmées avec une nouvelle
programmation de scrutin le 23/10/2020, puis à nouveau après l'élection du
11/05/2020. Ces changements apportés au système affectent la façon dont les
bulletins de vote sont lus et compilés, et notre examen a démontré un
changement significatif dans les résultats des électeurs en utilisant les deux
programmes différents. Conformément au Help America Vote Act, cela enfreint
la période de sécurité de 90 jours qui interdit les modifications des systèmes
électoraux, des registres, des mises à jour matérielles / logicielles sans subir
de recertification. Selon la National Conference of State Legislatures - Michigan
exige le respect total des normes fédérales déterminées par un laboratoire de
système électoral accrédité par le gouvernement fédéral.
19. La seule raison de changer de logiciel après l'élection serait de dissimuler les
preuves de fraude et / ou de corriger des erreurs de programme qui
décertifieraient l'élection. Nos résultats montrent que les totaux des bandes
tabulatrices de Central Lake Township ont été considérablement modifiés par
l'utilisation de deux versions de programme différentes (23/10/2020 et
11/05/2020), qui étaient toutes deux des modifications logicielles lors d'une
élection qui enfreint la loi électorale, et non juste une erreur humaine associée au
système national de gestion des élections. C'est une preuve claire du
mouvement des votes généré par le logiciel. Les affirmations faites sur le site
Web du Bureau du secrétaire d'État sont fausses.

20. Les machines Dominion ImageCast Precinct (ICP) peuvent être connectées à
Internet (voir Image 11). En connectant un scanner réseau au port Ethernet de la
machine ICP et en créant des journaux de capture de paquets à partir des
machines que nous avons examinées, nous pouvons montrer la possibilité de se
connecter au réseau, les appels de l'interface de programmation d'application
(API) (un échange de données entre deux systèmes différents) et le Web (http)
connexions au serveur Election Management System. La meilleure pratique
consiste à désactiver la carte d'interface réseau pour éviter la connexion à
Internet. Cela a démontré une erreur importante et fatale en matière de sécurité
et d'intégrité électorale. Parce que certains fichiers ont été supprimés, nous
n'avons pas encore trouvé l'origine ou la destination; mais nos recherches se
poursuivent.

21. Étant donné que le taux d'erreur intentionnel élevé génère un grand nombre de
bulletins de vote devant être jugés par le personnel électoral, nous devons en
déduire qu'il y a eu arbitrage en masse. Cependant, étant donné que les fichiers
et les journaux de décision sont manquants, nous n'avons pas encore déterminé
où la décision en bloc a eu lieu ni qui en était responsable. Nos recherches se
poursuivent.

22. La recherche est en cours. Cependant, sur la base des résultats préliminaires,
nous concluons que les erreurs sont si importantes qu'elles remettent en
question l'intégrité et la légitimité des résultats de l'élection d'Antrim County 2020
au point que les résultats ne sont pas certifiables. Parce que les mêmes
machines et logiciels sont utilisés dans 48 autres comtés du Michigan, cela jette
un doute sur l'intégrité de l'ensemble de l'élection dans l'État du Michigan.
23. Responsabilités du DNI: Le Président Obama a signé le 6 janvier 2017 un décret
sur les infrastructures critiques nationales, indiquant à la section 1.
Cybersécurité des réseaux fédéraux: "Le pouvoir exécutif exploite ses
technologies de l'information (TI) au nom du peuple américain. Le président tenir
les chefs des départements exécutifs et des agences (chefs d'agence)
responsables de la gestion des risques de cybersécurité pour leurs entreprises.
De plus, étant donné que les décisions de gestion des risques prises par les
chefs d'agence peuvent affecter le risque pour le pouvoir exécutif dans son
ensemble et pour la sécurité nationale, il est également la politique des États-
Unis de gérer le risque de cybersécurité en tant qu'entreprise exécutive. " L'OE du
président Obama a en outre déclaré que, avec effet immédiat, chaque chef
d'agence utilisera le cadre pour l'amélioration de la cybersécurité des
infrastructures critiques (le cadre) élaboré par l'Institut national des normes et de
la technologie. << Soutien aux infrastructures critiques au plus grand risque. Le
Secrétaire à la sécurité intérieure, en coordination avec le secrétaire à la Défense,
le procureur général, le directeur du renseignement national, le directeur du
Federal Bureau of Investigation, les chefs des agences
sectorielles appropriées , telles que définies dans la directive présidentielle
21 du 12 février 2013 (Critical Infrastructure Security and Resilience) ( agences
sectorielles ), et tous les autres chefs d'agence appropriés, identifiés par le
Secrétaire à la sécurité intérieure, doivent: (i) identifier les autorités et les
capacités que les agences pourraient employer pour soutenir les efforts de
cybersécurité des entités d'infrastructure critique identifiés conformément à
l'article 9 du décret 13636 du 12 février 20 13 (Amélioration de la cybersécurité
des infrastructures critiques), pour être le plus à risque d'attaques qui pourraient
raisonnablement entraîner des effets régionaux ou nationaux catastrophiques
sur la santé ou la sécurité publique, la sécurité économique ou la sécurité
nationale (entités relevant de la section 9);

C'est un impératif de sécurité nationale. En juillet 2018, le président Trump a


renforcé le décret du président Obama pour inclure des exigences visant à
garantir que les systèmes électoraux américains, les processus et son peuple
ne soient pas manipulés par l'ingérence étrangère, que ce soit par le biais de
manipulations électroniques ou systémiques, de médias sociaux ou de
modifications physiques apportées au matériel, aux logiciels. , ou des systèmes
de soutien. Le décret exécutif de 2018. En conséquence, je commande par la
présente:

Section 1. (a) Au plus tard 45 jours après la conclusion d'une élection aux États-
Unis, le Directeur du renseignement national, en consultation avec les chefs de
tout autre département exécutif et agence (agence) approprié, procède à une
évaluation de toute information indiquant qu'un gouvernement étranger, ou toute
personne agissant en tant qu'agent ou au nom d'un gouvernement étranger, a agi
avec l'intention ou le but d'interférer dans cette élection. L'évaluation doit
identifier, dans toute la mesure possible, la nature de toute ingérence étrangère et
les méthodes employées pour l'exécuter, les personnes impliquées et le ou les
gouvernements étrangers qui l'ont autorisée, dirigée, parrainée ou soutenue. Le
directeur du renseignement national remettra cette évaluation et les informations
justificatives appropriées au président, au secrétaire d'État, au secrétaire au
Trésor, au secrétaire à la Défense, au procureur général et au secrétaire à la
sécurité intérieure.

Nous recommandons qu'un groupe indépendant soit constitué pour déterminer


l'étendue des erreurs de jugement dans tout l'État du Michigan. C'est une
question de sécurité nationale.
24. Gustavo Delfino, résident du Michigan, ancien professeur de mathématiques au
Venezuela et ancien élève de l'Université du Michigan, a présenté un affidavit
convaincant [ pièce 2 ] reconnaissant les vulnérabilités inhérentes aux machines
à voter électroniques SmartMatic (logiciel qui a depuis été incorporé dans
Dominion Voting Systems) lors du référendum national de 2004 au Venezuela
(voir déclaration ci-jointe). Après 4 ans de recherche et 3 ans d'examen intensif
par les pairs, l'article du professeur Delfino a été publié dans la très respectée
revue "Statistical Science", numéro de novembre 2011 (Volume 26, Numéro 4)
avec le titre "Analyse du référendum 2004 au Venezuela: Le Résultats officiels par
rapport aux signatures de la pétition. " L'étude intensive a utilisé plusieurs
approches mathématiques pour vérifier les résultats de vote trouvés lors du
référendum vénézuélien de 2004. Delfino et ses partenaires de recherche ont
découvert non seulement l'algorithme utilisé pour manipuler les résultats, mais
également l'emplacement précis dans la séquence de traitement des élections
où la vulnérabilité dans le traitement de la machine offrirait une telle opportunité.
Selon le professeur Delfino, l'ampleur de la différence entre le résultat officiel et le
résultat réel au Venezuela est estimée à 1 370 000 voix. Notre enquête sur les
taux d'erreur et les résultats du décompte des votes du comté d'Antrim reflètent
les mêmes tactiques, qui ont également été signalées dans d'autres comtés du
Michigan. Cela démontre un problème de sécurité nationale.

C. PROCESSUS

Nous avons visité le comté d'Antrim deux fois: le 27 novembre 2020 et le 6 décembre 2020.

Le 27 novembre 2020, nous avons visité le canton de Central Lake, le canton de


Star et le canton de Mancelona. Nous avons examiné les tabulateurs et les rôles
des tabulateurs des systèmes de vote du Dominion.

Le 6 décembre 2020, nous avons visité le bureau du greffier du comté d'Antrim.


Nous avons inspecté et effectué une duplication médico-légale des éléments
suivants:

1. Serveur de gestion des élections du comté d'Antrim exécutant Dominion


Democracy Suite 5.5.3-002;
2. Cartes Compact Flash utilisées par les circonscriptions locales de leur Dominion
ImageCast Precinct;

3. Clés USB utilisées par le Dominion VAT (Voter Assist Terminals); et

4. Clés USB utilisées pour le registre du scrutin.


Le système de vote du Dominion est une entreprise canadienne avec des filiales
mondiales. Il appartient à Staple Street Capital qui est à son tour détenu par UBS
Securities LLC, dont 3 membres sur 7 sont des ressortissants chinois. Le logiciel
Dominion est sous licence de Smartmatic, une société détenue et contrôlée par
le Venezuela. Il a été déterminé que les emplacements de Dominion Server sont
en Serbie, au Canada, aux États-Unis, en Espagne et en Allemagne.
D. CANTON DU LAC CENTRAL

1. Le 27 novembre 2020, une partie de notre équipe médico-légale s'est rendue


dans le canton de Central Lake au Michigan pour inspecter le Dominion
ImageCast Precint pour d'éventuels problèmes matériels au nom d'un procès
local intenté par l'avocat du Michigan Matthew DePerno au nom de William
Bailey. Lors de nos conversations avec la greffière du canton de Central Lake,
Mme Judith L. Kosloski, elle nous a présenté «deux bandes de totaux papier
distinctes» tirées de la tabulation ID 2.

• Une datée du "Sondage ouvert le 03/2020 06:38:48" (Roll 1);

• Un autre «Sondage ouvert le 6 novembre 2020 à 9 h 21 min 58 s» (rouleau 2).

2. Mme Kosloski nous a ensuite dit que le 5 novembre 2020, Mme Kosloski a été
informée par Connie Wing du bureau du greffier du comté et a demandé
d'apporter la tabulatrice et les bulletins de vote au bureau du greffier du comté
pour une nouvelle tabulation. Ils ont fait passer les bulletins de vote et ont
imprimé "Roll 2". Elle a remarqué une différence dans les votes et en a fait part
au greffier, mais le canevas a quand même eu lieu et ses objections n'ont pas été
traitées.

3. Notre équipe a analysé les deux rouleaux et comparé les résultats. La liste 1
avait 1494 votes au total et la liste 2 avait 1491 voix (la liste 2 avait 3 bulletins de
moins parce que 3 bulletins de vote ont été endommagés dans le processus.)
4. "Relevé des votes émis par Antrim" montre que seulement 1 491 votes ont été
comptés et que les 3 bulletins endommagés n'ont pas été entrés dans les
résultats définitifs.

sept

5. Mme Kosloski a déclaré qu'elle et son assistante avaient rempli manuellement


les trois bulletins de vote, les soigner et les faire passer par le système de
dépouillement - mais les chiffres définitifs ne reflètent pas l'inclusion de ces 3
bulletins endommagés.
6. Il s'agit du rapport le plus préliminaire sur les indicateurs graves de fraude
électorale. En comparant les nombres sur les deux listes, nous estimons que
1474 votes ont changé sur les deux listes, entre la première et la deuxième fois,
les mêmes bulletins de vote ont été exécutés par la machine de comptage des
voix du greffier du comté - ce qui est presque le même nombre d'électeurs qui ont
voté. total.

• 742 votes ont été ajoutés au membre du conseil scolaire de Central Lake
Écoles (3)

• 657 votes ont été retirés du membre du conseil scolaire pour Ellsworth
Écoles (2)
• 7 votes ont été ajoutés au total pour la proposition d'État 20-1 (1) et sur
ces votes, 611 votes ont été déplacés entre les catégories Oui et Non.
7. Il y a eu des changements progressifs tout au long des rôles avec quelques
ajustements importants entre les 2 rôles qui ont été examinés. Cela démontre de
manière concluante que les votes peuvent être et ont été modifiés lors du
deuxième décompte de la machine après la mise à jour du logiciel. Cela devrait
être impossible, surtout à un pourcentage aussi élevé par rapport au total des
votes exprimés.

8. Pour le membre du conseil scolaire des écoles de Central Lake (3) [Image
1], 742 votes ont été ajoutés à ce total de votes. Étant donné que plusieurs
personnes ont été élues, cela n'a pas changé le résultat de l'élection des deux
candidats, mais on constate un changement dans le nombre de votes. S'il
s'agissait d'une élection à une seule personne , cela aurait changé le résultat et
démontre de manière concluante que les votes peuvent être et ont été modifiés
lors du deuxième décompte automatique. Cela devrait être impossible.

[Image 1]:

9. Pour le membre du conseil scolaire des écoles Ellsworth (2) [Image 2]

• Affiche 657 votes supprimés de cette élection.

• Dans ce cas, seules 3 personnes ayant le droit de vote ont effectivement


voté. Puisqu'il y avait 2 votes autorisés pour chaque électeur.

• Le recomptage montre correctement 6 votes.

Mais le soir des élections, il y avait un problème de calcul majeur:

[Image 2]:
10. Dans la proposition d'État 20-1 (1) , [Image 3], il y a un changement majeur dans
les votes dans cette catégorie.

• Il y a eu 774 votes pour OUI lors de l'élection, contre 1 083 votes pour
OUI lors du recomptage un changement de 309 votes .

• 7 votes ont été ajoutés au total pour la proposition d'État 20-1 (1) sur
ceux où 611 votes ont été déplacés entre les catégories Oui et Non.
[Image 3]:

11. La proposition de l'État 20-1 (1) est une proposition d'amendement assez
technique et complexe de la Constitution du Michigan visant à modifier la
disposition et les utilisations autorisées des revenus futurs générés par les
primes, les locations et les redevances pétrolières et gazières.
des terres appartenant à l' État . Informations sur la proposition:
https://crcmich.org/publications/statewide-ballot- proposal-20-1-michigan-natural- resources-tr
12. Un projet d' ordonnance initiée pour autoriser un (1) établissement de vente
au détail de marihuana (sic) dans le village de Central Lake (1) . [Image 4]

• Le soir des élections, il y a eu égalité des voix.

• Ensuite, lors de la reprise des bulletins de vote, 3 bulletins de vote ont


été détruits, mais un seul vote a changé sur les totaux pour permettre à
la proposition de passer.

Lorsque 3 bulletins n'ont pas été comptés et que le changement de


programmation sur la tabulatrice a été installé, la proposition a été adoptée
avec 1 vote étant retiré du vote Non .
[Image 4]:
dix

13. Le dimanche 6 décembre 2020, notre équipe médico-légale a rendu visite au


greffier du comté d'Antrim. Deux clés USB ont été utilisées, l'une contenait le
progiciel utilisé pour tabuler les résultats des élections le 3 novembre 2020 et
l'autre a été programmée le 6 novembre 2020 avec un progiciel différent qui a
donné des résultats de vote significativement différents. Le progiciel de données
électorales est utilisé par le logiciel Dominion Democracy Suite et le logiciel du
système de gestion des élections pour télécharger des informations de
programmation sur les cartes Compact Flash pour la circonscription Dominion
ImageCast afin de lui permettre de calculer les totaux des bulletins de vote.

14. Cette programmation logicielle devrait être standard dans tous les systèmes de
machines à voter pendant toute la durée de l'élection si une tabulation précise
est le résultat attendu comme l'exige la loi électorale américaine. Cette
différence intentionnelle dans la programmation logicielle est une caractéristique
de conception pour modifier les résultats des élections.

15. Les résultats du jour du scrutin ont été calculés à l'aide du logiciel original du 3
novembre 2020. Le 5 novembre 2020, le greffier du canton a été invité à relancer
les bulletins de vote du canton de Central Lake et n'a reçu aucune explication
pour cette demande inhabituelle. Le 6 novembre 2020, la greffière du comté
d'Antrim, Sheryl Guy, a publié la deuxième version du logiciel pour relancer les
mêmes bulletins de vote du canton de Central Lake et supervisé le processus.
Cela a entraîné un changement de plus de 60% dans les résultats du vote, ce qui
a eu un impact inexplicable sur chaque course électorale dans un canton
comptant moins de 1 500 électeurs. Ces erreurs dépassent de loin la norme de
taux d'erreur de 1 sur 250 000 bulletins de vote (.0008%), comme l'exige la loi
électorale fédérale.

• Les fichiers de programmation électorale d'origine sont datés du 25/09/2020 à 13 h 24

• Les fichiers de l'ensemble de données électorales mis à jour sont datés du 22/10/2020 à
10 h 27.

11
16. Comme le montrent les totaux de la bande de tabulation, un grand nombre de
votes ont été transférés de la bande du 3 novembre 2020 à la bande du 6
novembre 2020. Cela reposait uniquement sur l'utilisation de différentes versions
logicielles du programme d'exploitation pour calculer les votes, et non pour
tabuler les votes. Ceci est démontré en utilisant le même système Dominion avec
deux versions de programme logiciel différentes contenues sur les deux
dispositifs de mémoire USB différents.
17. Le Help America Vote Act, Safe Harbor prévoit une période de 90 jours avant les
élections où aucun changement ne peut être apporté aux systèmes électoraux.
Pour apporter des modifications, il faudrait recertifier l'ensemble du système en
vue de son utilisation lors de l'élection. Le Guide de l'utilisateur Dominion prescrit
la procédure appropriée pour tester les machines avec des bulletins de test afin
de comparer les résultats afin de valider la fonctionnalité de la machine afin de
déterminer si Dominion ImageCast Precinct a été correctement programmé. Si
cela se produisait, une mauvaise configuration du bulletin de vote aurait été
identifiée. Une fois que le logiciel a été mis à jour avec le logiciel du 22/10/2020,
les bulletins de vote auraient dû être réexécutés pour valider les totaux des votes
et confirmer que la machine était correctement configurée.

18. La note du 6 novembre 2020 du Bureau du secrétaire d'État Jocelyn Benson


déclare: << Les résultats corrects ont toujours été et continuent d'être reflétés sur
la bande des totaux de la tabulation et sur les bulletins de vote eux-mêmes.
Même si l'erreur dans le rapport non officiel les résultats n'avaient pas été
rapidement remarqués, il aurait été identifié lors de la prospection du comté. Les
conseils des solliciteurs de comté, qui sont composés de 2 démocrates et de 2
républicains, examinent la bande des totaux imprimés de chaque tabulateur
pendant la prospection pour vérifier que les totaux des votes sont correct."

• Source:
https://www.michigan.gov/sos/0,4670,7-127-1640_9150-544676--, 00.html
19. La déclaration de la secrétaire d'État Jocelyn Benson est fausse. Nos
constatations montrent que les totaux des bandes de tabulation ont été
considérablement modifiés par l'utilisation de deux versions de programme
différentes, et pas seulement du système national de gestion des élections.
C'est le contraire de l'affirmation du Bureau du secrétaire d'État sur son site
Internet. Le fait que ces erreurs importantes ne sont pas pris dans les essais de
vote et non pris par le greffier du comté local montre qu'il ya majeur inhérent
intégré les vulnérabilités et les failles du processus dans le système de gestion
des élections Dominion , et que d' autres cantons / enceinte et l'élection entière
ont été touchés.

20. Le dimanche 6 décembre 2020, notre équipe médico-légale a visité le bureau du


greffier du comté d'Antrim pour effectuer une duplication médico-légale du
serveur de gestion des élections du comté d'Antrim exécutant Dominion
Democracy Suite 5.5.3-002.
21. Des copies médico-légales des cartes Compact Flash utilisées par les
circonscriptions locales dans leur secteur Dominion ImageCast ont été
inspectées, les clés USB utilisées par le Dominion VAT (Voter Assist Terminals)
et les clés USB utilisées pour le Cahier du scrutin ont été dupliquées à des fins
médico-légales.

12
22. On nous a dit que la conception et la configuration du bulletin de vote pour la
circonscription Dominion ImageCast et la TVA ont été fournies par
ElectionSource.com, qui appartient à MC&E, Inc de Grand Rapids, MI.
E. CANTON DE MANCELONE

1. Dans le canton de Mancelona, des problèmes avec les versions de logiciel


étaient également connus pour avoir été présents. Les responsables des
élections Mancelona compris que vote le traitement de émis n'étaient pas précis
et utilisé la deuxième version du logiciel aux votes des processus le 4 Novembre,
encore une fois une élection de-certification événement, aucune modification du
système électoral sont autorisés par la loi dans les 90 jours des élections
précédentes sans recertification.
2. Une fois que la mise à jour du logiciel du 22/10/2020 a été effectuée sur le
secteur Dominion ImageCast, le processus de vote d'essai aurait dû être effectué
pour valider la programmation. Rien n'indique que cette procédure a été
effectuée.

F. Antrim County CLERK BUREAU

1. À la suite d'une inspection ordonnée par le tribunal, nous avons participé à un


effort de collecte sur place au bureau du greffier du comté d'Antrim le 6
décembre 2020. [Image 5]:

Parmi les autres éléments recueillis de manière médico-légale, le serveur de


gestion des élections du comté d'Antrim (EMS) avec Democracy Suite a été
collecté légalement. [Images 6 et 7].

13
Le EMS (Election Management Server) était un:

Dell Precision Tower 3420.

Numéro de service: 6NB0KH2

Le système EMS contenait 2 disques durs dans une configuration RAID-1 . C'est-
à-dire que les 2 disques stockaient de manière redondante les mêmes
informations et le serveur pourrait continuer à fonctionner si l'un des 2 disques
durs tombait en panne. Le système EMS a été démarré via les clés de mémoire
USB Linux Boot et les deux disques durs ont fait l'objet d'une image médico-
légale.

Au début du processus de collecte, nous avons observé que la clé USB du


programme initial n'était pas sécurisée dans le coffre-fort avec les cartes CF et
autres clés USB. Nous avons regardé les employés du comté, y compris la
greffière Sheryl Guy, chercher dans tout le bureau la clé USB manquante.
Finalement, ils ont trouvé la clé USB manquante dans un tiroir de bureau non
sécurisé et déverrouillé avec plusieurs autres clés USB aléatoires. Cela a
démontré une erreur importante et fatale en matière de sécurité et d'intégrité
électorale.
G. COLLECTION MÉDICALE

Nous avons utilisé une clé mémoire USB Linux Boot spécialement conçue pour
démarrer le système EMS en mode sonorisation légale. Nous avons ensuite
utilisé Ewfacquire pour créer une image médico-légale des 2 disques durs
internes indépendants.

Ewfacquire a créé une image médico-légale au format de fichier E01 avec


vérification d'intégrité intégrée via le hachage MD5.

Nous avons utilisé Ewfverify pour vérifier que l'image médico-légale acquise était
une copie fidèle et exacte du disque d'origine. Cela a été fait pour les deux
images médico-légales.
H. OUTILS D' ANALYSE

14

X-Ways Forensics: Nous avons utilisé X-Ways Forensics, un outil commercial de


Computer Forensic, pour vérifier que l'image était utilisable et que le cryptage
complet du disque n'était pas utilisé. En particulier, nous avons confirmé que Bit
Locker n'était pas utilisé sur l'EMS.
Autres outils utilisés: PassMark - OSForensics, Truxton - Forensics, Cellebrite -
Physical Analyzer, Blackbag-Blacklight Forensic Software, Microsoft SQL Server
Management Studio, Virtual Box et divers autres outils et scripts.

I. SERVEUR VUE D' ENSEMBLE ET RÉSUMÉ

1. Notre vérification initiale sur l'ordinateur exécutant le logiciel Democracy Suite a


montré que les meilleures pratiques de sécurité informatique standard n'étaient
pas appliquées. Ces normes de sécurité minimales sont décrites dans les
normes du système de vote HAVA et FEC de 2002 - elles ne répondaient même
pas aux normes minimales requises pour un ordinateur de bureau
gouvernemental.
2. Les clés USB du progiciel de données électorales (élection de novembre 2020 et
élection de novembre 2020 mises à jour) sont sécurisées avec un logiciel de
cryptage bitlocker, mais elles n'ont pas été stockées en toute sécurité
sur place. Au moment de notre examen médico-légal, les fichiers du paquet de
données électorales étaient déjà déplacés vers un ordinateur de bureau non
sécurisé et résidaient sur un disque dur non crypté. Cela a démontré une erreur
importante et fatale en matière de sécurité et d'intégrité électorale. Principales
conclusions sur la configuration des postes de travail et des serveurs: - Il y avait
plusieurs mises à jour de sécurité Microsoft ainsi que des mises à jour de
Microsoft SQL Server qui auraient dû être déployées, mais il n'y a aucune preuve
que ces correctifs de sécurité aient été installés. Comme décrit ci-dessous, de
nombreux logiciels étaient obsolètes et vulnérables à diverses méthodes
d'attaque.

a) Configuration initiale de l'ordinateur le 10/03/2018 13: 08: 11: 911

b) Configuration informatique finale du logiciel serveur le 4/10/2019

c) Disque dur non chiffré au repos

d) La base de données Microsoft SQL Server n'est pas protégée par mot de passe.

e) Les mots de passe d'administration de Democracy Suite sont réutilisés et partagent les
mots de passe.

f) L' antivirus est obsolète depuis 4,5 ans

g) Les mises à jour Windows sont obsolètes de 3,86 ans.

h) Lors de la dernière configuration de l'ordinateur le 04/10/2019, les mises


à jour de Windows étaient obsolètes de 2,11 ans.
i) L' utilisateur de l'ordinateur utilise un compte super utilisateur.

15

3. Le disque dur n'a pas été chiffré au repos - ce qui signifie que si les disques durs
sont retirés ou initialement démarrés sur une clé USB externe, les fichiers sont
susceptibles d'être manipulés directement. Un attaquant est capable de monter
le disque dur car il n'est pas chiffré, ce qui permet la manipulation et le
remplacement de n'importe quel fichier sur le système.

4. Les fichiers de base de données Microsoft SQL Server n'étaient pas


correctement sécurisés pour permettre les modifications des fichiers de base de
données.
5. Les identifiants et mots de passe du compte utilisateur du logiciel Democracy
Suite sont stockés dans les tables de la base de données non sécurisées et les
multiples comptes d'administrateur du système électoral partagent le même mot
de passe, ce qui signifie qu'il n'y a pas de piste d'audit pour les changements de
vote, les suppressions, les votes par bulletin blanc ou par lots. modifications de
vote ou arbitrage.
6. La définition de l'antivirus a 1666 jours au 11/12/2020. Le comté d'Antrim met à
jour son système avec des clés USB. Les clés USB sont les vecteurs les plus
courants d'injection de logiciels malveillants dans les systèmes informatiques.
Le fait de ne pas mettre à jour correctement la définition de l'antivirus augmente
considérablement les dommages causés par les logiciels malveillants provenant
d'autres machines qui sont transmis au système de vote.
7. La mise à jour hors ligne de Windows Server Update Services (WSUS) est
utilisée pour activer les mises à jour de l'ordinateur - qui est un package de
fichiers normalement téléchargé à partir d'Internet, mais compilé dans un
programme à mettre sur une clé USB pour mettre à jour manuellement les
systèmes de serveur.

8. Le fait de ne pas mettre à jour correctement le système de vote démontre une


erreur importante et fatale dans la sécurité et l'intégrité des élections.
9. Il existe 15 mises à jour supplémentaires qui auraient dû être installées sur le
serveur pour respecter les normes Microsoft afin de corriger les vulnérabilités
connues. Pour l'installation du 4/10/2019, la version la plus mise à jour des
fichiers de mise à jour aurait été le 13/03/2019, soit 11.6.1, soit 15 mises à jour
plus récentes que 10.9.1

Cela signifie que les mises à jour installées avaient 2 ans, 1 mois et 13 jours de
retard sur la mise à jour la plus récente à l'époque. Cela inclut les mises à jour et
les correctifs de sécurité. Cela a démontré une erreur importante et fatale en
matière de sécurité et d'intégrité électorale.

• Mer 04/10/2019 10: 34: 33.14 - Info: Démarrage de la mise à jour hors
ligne de WSUS (v. 10.9.1)

• Mer 04/10/2019 10: 34: 33.14 - Info: Chemin utilisé "D: \


WSUSOFFLINE1091_2012R2_W10 \ cmd \" sur EMSSERVER (utilisateur:
EMSADMIN)

• Mer 04/10/2019 10: 34: 35.55 - Info: Date de construction moyenne: 03/10/2019

16

• Trouvé sur c: \ Windows \ wsusofflineupdate.txt

• * La mise à jour hors ligne de WSUS (v.10.9.1) a été créée le


29/01/2017 * Informations WSUS disponibles ici
https://download.wsusoffline.net/

10. Le compte administrateur de super-utilisateur est le compte principal utilisé pour


faire fonctionner le système de gestion des élections fédérales, ce qui
représente un risque majeur pour la sécurité. L'utilisateur connecté a la possibilité
d'apporter des modifications majeures au système et d'installer un logiciel, ce qui
signifie qu'il n'y a pas de surveillance pour garantir des contrôles de gestion
appropriés - c'est-à-dire que toute personne ayant accès aux noms d'utilisateur et
aux mots de passe de l'administrateur partagés peut apporter des modifications
importantes à l'ensemble. système de vote. Les noms d'utilisateur et mots de
passe partagés signifient que ces modifications peuvent être effectuées de
manière anonyme sans suivi ni attribution.

J. TAUX D'ERREUR

1. Nous avons examiné les journaux de tabulation dans leur intégralité pour le
06/11/2020. Les journaux électoraux pour le comté d'Antrim se composent de 15
676 lignes ou événements au total.
• Sur les 15 676, il y avait un total de 10 667 erreurs / avertissements
critiques ou un taux d'erreur de 68,05%.
• La plupart des erreurs étaient liées à des erreurs de configuration qui
pourraient entraîner des erreurs globales de tabulation ou de jugement.
Ces totaux de tabulation du 06/11/2020 ont été utilisés comme résultats
officiels.

2. Pour des exemples, il y avait 1.222 bulletins de vote renversées sur 1491
bulletins de vote exprimés, entraînant ainsi un taux de rejet de 81,96%. Certains
d'entre eux ont été annulés parce que "la taille du bulletin dépasse la taille
maximale prévue du bulletin de vote".

• Selon le NCSL, le Michigan exige des tests par un laboratoire accrédité


par le gouvernement fédéral pour les systèmes de vote. Dans la section
4.1.1 des exigences d'exactitude des Directives sur les systèmes de vote
volontaire (VVSG) a. Tous les systèmes doivent atteindre un taux d'erreur
total de rapport ne dépassant pas un sur 125 000 .


https://www.eac.gov/sites/default/files/eac_assets/1/28/VVSG.1.1.V
OL.1.FINAL1.pdf

• Dans la section 4.1.3.2 Stabilité de la mémoire du VVSG, il est indiqué que


les dispositifs de mémoire utilisés pour conserver les données de
gestion des élections doivent avoir démontré une conservation des
données sans erreur pendant une période de 22 mois .
• Dans la section 4.1.6.1 Exigences de traitement du système sur papier,
sous-section a. du VVSG, il déclare: "La capacité du système à produire et
à recevoir des signaux électroniques à partir du balayage du bulletin de
vote, à effectuer des opérations logiques et numériques sur ces données
et à reproduire le contenu de la mémoire si nécessaire doit être
suffisamment exempte d' erreur pour permettre

17

satisfaction de l' exigence de précision au niveau du système indiquée à la


sous-section 4.1.1. "
• Ce ne sont pas des erreurs humaines; ceci est définitivement lié aux
configurations logicielles et logicielles conduisant à des taux d'erreur bien
au-delà des seuils listés dans les lignes directrices.

3. Un "taux d'erreur" élevé dans le logiciel électoral (dans ce cas 68,05%) reflète un
algorithme utilisé qui pondérera un candidat plus qu'un autre (par exemple,
pondérer un candidat spécifique dans un rapport 2/3 à 1/3 ). Dans les journaux,
nous avons identifié que le RCV ou l'algorithme de vote de choix classé était
activé (voir l'image ci-dessous dans le manuel du Dominion). Cela permet à
l'utilisateur d'appliquer une valeur numérique pondérée aux candidats et de
modifier le résultat global. La déclaration des gagnants peut se faire sur la base
de points et non de votes. [Image 8]:
4. Les journaux de configuration du logiciel Dominion dans les options de renvoi
montrent que tous les bulletins de vote écrits ont été signalés pour être
automatiquement détournés pour décision. Cela signifie que tous les bulletins de
vote écrits ont été envoyés pour «arbitrage» par un agent du scrutin ou un
fonctionnaire électoral afin de traiter le bulletin en fonction de «l'intention» de
l'électeur. Les fichiers d'arbitrage permettent à un opérateur informatique de
décider à qui attribuer ces votes (ou de les effacer).

5. Dans les journaux, toutes les options de remplacement sauf deux ont été
activées sur ces machines, permettant ainsi à n'importe quel opérateur de
modifier ces votes. [Image 9]:

18

6. Dans les journaux, toutes les options de remplacement sauf deux ont été
activées sur ces machines, permettant ainsi à n'importe quel opérateur de
modifier ces votes. Cela donne aux gestionnaires du système carte blanche pour
statuer sur les bulletins de vote, dans ce cas 81,96% du total des votes exprimés
sans piste d'audit ni surveillance. [Image 10]:

7. Le 08/12/2020, Microsoft a publié 58 correctifs de sécurité sur plus de 10


produits, dont certains ont été utilisés pour la machine, le serveur et les
programmes du logiciel électoral. Sur les 58 correctifs de sécurité, 22 étaient des
correctifs pour les vulnérabilités d'exécution de code à distance (RCE). [Image
11]:
19

8. Nous avons examiné les journaux du système de gestion des élections


(EmsLogger) dans leur intégralité du 19/09/2020 au 21/11/2020 pour le projet:
Antrim novembre 2020. Des erreurs de configuration se sont produites tout au
long de la configuration, de l' élection et de la présentation des résultats. . La
dernière erreur pour Central Lake Township, Precinct 1
s'est produite le 21/11/2020 à 14:35:11 System.Xml.XmlException
System.Xml.XmlException: Le caractère «», valeur hexadécimale 0x20, ne peut
pas être inclus dans un nom. En fin de compte, il s'agit d'un étalonnage qui rejette
le vote (voir l'image ci-dessous). [Image 12]:

20

Notamment 42 minutes plus tôt, le 21 novembre 2020 à 13:53:09, un utilisateur


a tenté d'annuler les résultats des élections. Id: 3168 EmsLogger - Il n'y a pas
d'autorisation pour {0}
- Projet: Utilisateur: Sujet: 189. Ceci est la preuve directe d'une tentative de
falsification de preuves.

9. Le journal du concepteur d'événements électoraux montre que les cartes de


secteur Dominion ImageCast ont été programmées avec une nouvelle
programmation mise à jour le 23/10/2020 et de nouveau après l'élection du
11/05/2020. Comme mentionné précédemment, cela enfreint la période de la
sphère de sécurité HAVA.

Source: C: \ Program Files \ Dominion Voting Systems \ Election


Event Designer \ Log \ Info.txt

• Cartes Dominion Imagecast Precinct programmées avec la


programmation du 25/09/2020 le 29/09/2020, le 30/09/2020 et
le 12/10/2020.

• Cartes Dominion Imagecast Precinct programmées avec une nouvelle


programmation de scrutin datée du 22/10/2020 le 23/10/2020 et après
l'élection du 11/05/2020
Extrait du 05/11/2020 montrant les commandes «ProgramMemoryCard».

21
10. L'analyse est en cours et les résultats mis à jour seront soumis dès que possible.
Un résumé des informations collectées est fourni ci-dessous.
10 | 12/07/20 18: 52: 30 | Indexation terminée le lun 7 décembre
18:52:30 2020 12 | 12/07/20 18: 52: 30 | RÉSUMÉ DE L'INDEX
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Fichiers indexés: 159312

22

12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Fichiers ignorés: 64799


12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Fichiers filtrés: 0
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | E-mails indexés: 0
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Mots uniques trouvés: 5325413
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Variante de mots trouvée: 3597634
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Total de mots trouvés: 239446085
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Moy. mots uniques par page: 33,43
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Moy. mots par page: 1503
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Mémoire physique maximale utilisée: 2949 Mo
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Mémoire virtuelle maximale utilisée: 8784 Mo
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Erreurs: 10149
12 | 12/07/20 18: 52: 30 | Nombre total d'octets analysés / téléchargés: 1919289906

Daté: 13 décembre 2020


_____________________________________
Russell Ramsland

23