Vous êtes sur la page 1sur 21

Théorie des ensembles

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 1


« La théorie des ensembles est une branche des
mathématiques et de l'informatique créée initialement par
le mathématicien allemand Georg Cantor à la fin du
XIXe siècle.

Les concepts de base de la théorie des ensembles sont les


notions d'« élément », d'« ensemble» et d'« appartenance ».
On se donne au départ des objets de base. Ces objets de
base peuvent être réunis pour former des ensembles,
auxquels ils appartiennent : un ensemble peut ainsi être vu
comme une collection d'objets, les éléments (ou membres)
qu'il contient ».[wikipédia]

pE pE
MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 2
Un ensemble est complètement défini
quand ses éléments sont définis.
axiome

On peut définir un ensemble en extension : E = {1,2}


On peut le définir également en compréhension :
E = {x  R : x2 – 3x + 2 = 0}
L’ordre des éléments n’est pas significatif : E = {1,2} = {2,1}

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 3


Univers et ensemble vide

Dans n’importe quelle application de la théorie des


ensembles, les éléments de tous les ensembles
appartiennent à un ensemble plus large <dépendant du
contexte> appelé l’univers U.

Pour un ensemble U donné et une propriété P, il se peut


qu’aucun élément de U n’ait cette propriété P. L’ensemble
qui ne contient aucun élément est l’ensemble vide  . En
raison du principe d’extension, il n’existe qu’un seul
ensemble vide.

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 4


Sous-ensembles

A et B étant 2 ensembles,
on dit que A est un sous-ensemble de B
ou encore que A est inclus dans B
ssi tout élément de A appartient à B.

x : (xA)  (xB)

AB

Si A  B et que A  B , on dit que


A est un sous-ensemble strict de B :
AB

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 5


Propriétés
A  B et B  C  A  C
A  B et B  A  A = B
 ensemble A,   A
 ensemble A, A  A
Technique pour prouver que AB :
soit x  A, monter que x  B.

Technique pour prouver que AB :


trouver un élément x  A tel que x  B.

Technique pour prouver que A = B :


montrer que A  B et que B  A.
MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 6
Opérations sur les ensembles

Union
A  B = {x:xA ou xB}

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 7


Opérations sur les ensembles

Intersection
A  B = {x:xA et xB}

Si A  B =  alors A et B sont disjoints.


MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 8
Opérations sur les ensembles

Différence
A \ B = {x:xA et xB}

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 9


Opérations sur les ensembles

Différence symétrique
A  B = {x:((xA)et(xB))ou((xA)et(xB))}

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 10


Propriétés
A  ( B  C) = (A  B)  C
A=A
AA=

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 11


Donnez une représentation graphique de la
différence symétrique de trois ensembles A, B et C.

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 12


Opérations sur les ensembles

Complément (absolu)
Ac = {x:xU et xA}

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 13


Relation entre l’inclusion et les opérations d’union et intersection

A  B
A  B = A A  B = B

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 14


Lois de l’algèbre des ensembles

Idempotence
A  A = A A  A = A

Associativité
(A  B)  C = A  (B  C)
(A  B)  C = A  (B  C)

Commutativité
A  B = B  A
A  B = B  A

Distributivité
A  (B  C) = (A  B)  (A  C)
A  (B  C) = (A  B)  (A  C)

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 15


Lois de l’algèbre des ensembles

Identité
A   = A A  U = A
A  U = U A   = 

Involution
(Ac)c = A

Complémentarité
A  Ac = U A  Ac = 
Uc =  c = U

Lois de Morgan
(A  B)c = Ac  Bc
(A  B)c = Ac  Bc

Ces lois de l’algèbre des ensembles ne sont pas


toutes indépendantes : on peut en déduire certaines
de certaines autres.

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 16


MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 18
Ensembles finis, Principe de dénombrement

Si un ensemble A est fini, le nombre de ses éléments sera


représenté par #A.

Lemme : Si A et B sont des ensembles finis disjoints, alors


A  B est fini et #(A  B) = #A + #B

Théorème : Si A et B sont des ensembles finis, alors AB


et AB sont finis et #(A B)=#A+#B-#(AB)

Corollaire : Si A, B et C sont des ensembles finis, il en est


de même pour A B C, et …
#(A B C)= #A+#B+#C-#(AB)-#(A C)-
#(BC)+#(ABC)
MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 19
Exemple [1]

Supposons que 100 des 120 étudiants en mathématiques d’une


école apprennent au moins une langue étrangère parmi l’anglais,
l’italien et le russe.
Supposons alors que :
65 apprennent l’anglais,
45 l’italien,
42 le russe,
20 l’anglais et l’italien,
25 l’anglais et le russe,
15 l’italien et le russe.
Les ensembles des étudiants apprenant l’anglais, l’italien et le
russe sont respectivement appelés A, I et R. Nous souhaitons
connaître le nombre d’étudiants inscrits à ces 3 langues, pour
remplir correctement le diagramme de Venn.
MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 20
#(AIR) = #A
28 + #I
12 18 + #R
8 - #(AI)
17 - #(AR)
7
- #(IR)
10 + #(AIR)

100 = 65 + 45 + 42 –20 –25 –15 + #(AIR)

#(AIR) = 8
Il y a 8 étudiants inscrits aux 3 cours.

On peut alors compléter le diagramme de Venn :


20 – 8 = 12 inscrits en anglais et italien mais pas en russe, etc…
On observe que 28+18+10=56 étudiants n’étudient qu’une langue.
MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 21
TP4

MAP3 - Mathématiques appliquées à l'informatique 23