Vous êtes sur la page 1sur 1

Département de Mécanique Cours: Rhéologie des biofluides

Faculté de Technologie Master Biomécanique


Université de Batna 2 S2: 2019-2020
TD N⁰ 4
Exercice 1
L'écoulement d'un biofluide (avec une viscosité 𝜇 = 10−3 [𝑃𝑎. 𝑠]) dans un canal bidimensionnel de hauteur
W présente un profil de vitesse défini par:
2
𝑊
𝑣𝑥 (𝑦) = 𝑘 [( 2 ) − 𝑦 2 ]
où 𝑦 = 0 est situé au centre de la hauteur du canal. Dessinez la distribution de la vitesse et trouvez la
contrainte de cisaillement sur les parois du canal.
On donne 𝑘 = 1 [𝑠 −1 𝑚𝑚−1 ] et 𝑊 = 10 [𝑚𝑚].
Exercice 2
La distribution de vitesse pour un écoulement laminaire entre deux plaques parallèles peut être représentée
par la relation suivante:
𝑢 2
= 1 − (2𝑦

)
𝑢𝑚𝑎𝑥
où h est la distance qui sépare les deux plaques planes et l'origine de l'axe y est située à mi-distance entre les
deux plaques. Considérons l'écoulement du sang à une température de 37°C (μ = 3.5 cP) avec une vitesse
maximale de 25cm/s entre deux plaques parallèles distantes de 10 mm. Calculez la force exercée par
l'écoulement sanguin sur une section de 0.25 m2 de la plaque supérieur. (1 cP = 0.01 Poise = 10-3 Pa·s)
Exercice 3
Un biofluide s'écoule sur un plan incliné. Le profil de vitesse de ce fluide en mouvement peut être décrit par
la relation suivante:
𝜌𝑔 𝑦2
𝑢= [ℎ𝑦 − ] 𝑠𝑖𝑛𝜃
𝜇 2
avec l'axe des coordonnées aligné avec le plan incliné.
Déterminer la fonction qui décrit la contrainte de cisaillement le long de ce fluide. Tracer le profil de vitesse
et le profil de la contrainte de cisaillement, si la masse volumique du fluide est de 900 kg/m3 et sa viscosité
est de 2.8 cP. L'épaisseur du fluide h est égale à 10 mm et le plan est incliné avec un angle de 40°.
Exercice 4
Déterminer l’influence d’une augmentation de 5% de la masse volumique d’un biofluide sur son débit
volumique (m3/s). Ce fluide a une masse volumique initiale de 1015 kg/m3, et il s’écoule, sous l’effet de son
propre poids, dans un tube vertical de 20 mm de diamètre, ouvert aux extrémités. Une étude préalable a
montré que les propriétés d’écoulement de ce biofluide pouvaient être modélisées par la loi puissance avec n
= 1 et K = 0.06.
Exercice 5
On considère l'écoulement permanent d'un biofluide incompressible et visqueux dans une conduite de rayon
R. On suppose l'écoulement unidimensionnel : le champ des vitesses sera parallèle à l'axe Ox et ne dépendra
que de la variable r (ur = u = 0, ux = ux(r)). On donne l'équation de Navier-Stokes (NS) pour un fluide
Newtonien en coordonnées cylindriques dans la direction Ox :
 ux ux u ux ux  P  1   ux  1  2ux  2ux 
  ur   ux    gx    r  2  2 
 t r r  x  x  r r  r  r 
2
x 
Déterminer le profile de vitesse uz (r ) en résolvant l'équation de NS avec les conditions aux limites.