Vous êtes sur la page 1sur 7

Page 1 of 7

froid et climatisation -

Le démarrage des moteurs monophasés ( compresseur frigorifique ) (Electrotechnique)

Démarrage moteur monophasé

I. GENERALITES

I.1 L'enroulement principal et auxiliaire

La plupart des moteurs monophasés que nous avons l'habitude de retrouver dans l'industrie frigorifique sont constitués
de deux enroulements à savoir:

Un enroulement principal "P" ( ou "R" comme run en anglais ). Ce dernier est prévu pour être alimenté en
permanence. Cet enroulement doit être capable de supporter l'intensité nominale du moteur.

Un enroulement auxiliaire "A" que l'on appelle généralement "enroulement de démarrage" ( start ). Il est constitué d'un
fil de section plus faible que l'enroulement principal ( sa résistance est donc plus élevée).

A noter: L'enroulement auxiliaire permet de démarrer le moteur en lui fournissant un couple de démarrage supérieur au
couple résistant de la machine.

Repérage des enroulements

A l'ohmmètre:

Laribi mohamed
Page 2 of 7

I.2 Comment démarrer un moteur monophasé de compresseur ?

Il suffit d'alimenter en permanence entre phase et neutre l'enroulement permanent et d'alimenter une fraction de
seconde l'enroulement auxiliaire pour provoquer le démarrage.

II AUTOMATICITE DU DEMARRAGE

Le principe est de neutraliser après démarrage l'enroulement auxiliaire. Pour cela, il existe différents procédés.
Généralement, nous utilisons des relais. On peut soit utiliser un relais d'intensité, soit un relais de tension, soit un relais
universel.

" Le relais de démarrage à pour rôle de supprimer l'alimentation de l'enroulement de démarrage dès que le moteur à
atteint environ 80% de sa vitesse nominale ( le moteur est alors lancé )."

II.1 Démarrage du moteur à l'aide d'un relais d'intensité

1. Utilisations

Ce relais de démarrage est généralement utilisé sur les moteurs monophasés de petites puissances . La pression dans
le circuit frigorifique doit être égalisée au moment du démarrage ( détente capillaire).

Schéma interne du relais

2. Montage

Le relais d'intensité doit être monté en série avec la phase de marche, opérant un contact rapide sur phase auxiliaire.

3. Principe de fonctionnement

Le relais colle avec l'appel de courant au démarrage, le contact se ferme et alimente la phase auxiliaire, mais le courant
décroît brusquement dans la phase principale quand le moteur approche de sa vitesse nominale, ce qui a pour effet
d'ouvrir le contact quand la valeur de seuil du relais est atteinte et de couper l'alimentation de la phase de démarrage.

Laribi mohamed
Page 3 of 7

II.2 Démarrage du moteur à l'aide d'un relais de tension

1. Utilisations

Le relais de tension se présente sous la forme d'une boîte hermétique. Il est constitué d'un contact à ouverture ( 1 ; 2) ,
et d'une bobine.

2. Montage

Il est monté en parallèle sur la phase auxiliaire : collé ou non suivant l'évolution de la tension aux bornes de la phase de
démarrage.

Laribi mohamed
Page 4 of 7

3. Principe de fonctionnement

La tension aux bornes de l'enroulement auxiliaire croit avec la vitesse du moteur ( tension induite aux bornes + tension
d'alimentation ); le contact NC du relais alimente la phase auxiliaire pendant le démarrage, puis à une certaine tension
de seuil, lorsque la vitesse du moteur est proche de sa vitesse normale, le relais colle, coupant l'alimentation de la phase
de démarrage ; La tension induite dans la phase auxiliaire suffit à maintenir le relais collé en marche.

Généralement avec ce type de démarrage, nous ajoutons un condensateur de démarrage

II.3 Démarrage du moteur à l'aide d'un relais universel

1. Utilisations

Il est utilisé sur les petits compresseurs hermétiques des circuits frigorifiques à détente par capillaire permettant
l'équilibrage des pressions à l'arrêt du compresseur. Le démarrage se fait à l'aide d'une résistance type CTP dont la
valeur augmente avec la température.

2. Montage

3.Principe

Le courant qui la traverse l'échauffe et augmente brusquement sa résistance, la rendant ainsi "non passante" et
interrompant le circuit de démarrage.
Page 5 of 7

III SCHEMAS

III. 1. Pour moteurs ayant un faible couple de démarrage

1. Démarrage avec condensateur permanent ( P.S.C " Permanent Split Capacitor" ).

Ce type de démarrage ne nécessite aucun relais de démarrage.

Lors de la mise sous tension, le condensateur de marche (ou permanent), donne l'impulsion nécessaire au démarrage
du moteur. Une fois le moteur lancé, l'enroulement auxiliaire reste sous tension mais monté en série avec le
condensateur permanent, l'intensité circulant reste limitée. Ce système avec condensateur permanent permet également
d'améliorer le couple moteur.

2. Montage avec relais d'intensité

3. Montage avec dispositif de démarrage universel ( PTC )


Page 6 of 7

III.2 Montage pour moteur ayant un couple résistant important

1. Le montage C.S.I.R ( Capacitor Start Induction Run )

Pour ce type de montage, nous avons rajouté un condensateur de démarrage qui permet d'améliorer le couple de
démarrage ( couple résistant important pour le démarrage du moteur de compresseur monté sur une installation munie
d'un détendeur thermostatique).

2. Le montage C.S.R (Capacitor Start and Run )

Nous avons raccordé un condensateur de démarrage et un condensateur permanent. Ce type de montage permet
d'obtenir un couple de fonctionnement important.
Au démarrage, les deux condensateurs sont montés en parallèle et les 2 capacités s'additionnent pour aider le moteur à
démarrer.
Nous utilisons un condensateur de marche, ceci nous permettant d'améliorer le couple moteur en fonctionnement.
Page 7 of 7

Laribi mohamed

Vous aimerez peut-être aussi