Vous êtes sur la page 1sur 3

Exercice n°1 

: ROC /10points

L'étude des caractères anatomiques, moléculaires et chromosomiques permet de placer l'Homme, au sein des
Primates. L’Homme possède une parenté étroite avec le chimpanzé, dont les lignées divergent vers - 7 millions
d'années.
Mais l’Homme possède des caractères dérivés qui lui sont propres et qui le distinguent des Chimpanzés.
Vous indiquerez quelles sont les différentes données qui permettent d’établir les relations de parenté au sein
des Primates, entre l’Homme et les Chimpanzés, puis vous citerez les caractères dérivés propres à l’Homme.
Votre exposé structuré comprendra une introduction, un développement et une conclusion.

Exercice type II-1) : / 4 points

L’analyse d’un arbre phylogénétique


permet d’obtenir des informations sur
les relations de parenté et l’histoire
évolutive d’une espèce.

Pour chaque affirmation, choisissez la


seule bonne réponse :

1-L’Homme a pour plus proche


parent vivant :
-a) le Gibbon
-b) Homo erectus
-c) le Chimpanzé
-d) l’Orang-Outan

2-L’Homme partage avec l’Orang-


Outan un ancêtre commun qui est :
-a) plus jeune que celui partagé avec
le Chimpanzé
-b) plus âgé que celui partagé avec le
Chimpanzé
-c) plus âgé que celui partagé avec le
Gibbon
-d) plus jeune que celui partagé avec
Homo erectus

3- Le dernier ancêtre commun de l’Homme et du Chimpanzé :


-a) s’appelle Homo erectus
-b) possède une queue

1
-c) possède un sinus frontal
-d) a des os du poignet non fusionnés

4- Homo erectus :
- a) est un ancêtre commun à l’Homme
- b) est plus proche du Chimpanzé que de l’Homme
- c) a une queue
-d) est plus proche du Chimpanzé que de l’Orang-Outan

Exercice type II 2  / 5points

Les espèces actuelles de primates sont apparentées mais elles le sont plus ou moins étroitement.
Le modèle d’évolution proposé actuellement par la phylogénie pour les primates est celui présenté dans le document
de référence.

À partir des informations extraites des documents 1, 2 et 3, mises en relation avec les connaissances, justifier le
modèle d’évolution présenté dans le document de référence.

Document de référence :

D'après le logiciel Phylogène (INRP)

Document 1 : matrice taxons-caractères phénotypiques de quelques primates

Construit d'après le logiciel Phylogène (INRP)

2
 

Document 2 : séquences peptidiques partielles alignées de la globine epsilon chez cinq primates

La globine epsilon est produite au cours du développement embryonnaire, jusqu'au troisième mois de grossesse. Elle
présente une affinité pour le dioxygène plus forte que celle de la globine β produite par l'adulte, ce qui permet la
captation du dioxygène transporté par le sang maternel, au niveau du placenta.
La globine epsilon est présente chez tous les primates. La protéine est isolée puis séquencée pour chaque taxon. On
compare ensuite les séquences. La portion de la molécule étudiée est représentative des résultats obtenus sur
l’ensemble de la molécule.

Construit d'après le logiciel Phylogène (INRP)