Vous êtes sur la page 1sur 93

ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

1
ANALYSE DE LA CHAINE LOGISTIQUE
D’UNE ENTREPRISE DE DISTRIBUTION
PETROLIERE : CAS DE
 VIVO ENERGY

SOMMAIRE
2
DEDICACE
3
Je dédie ce travail à ma famille ; à ma mère Binta Thiam, et surtout mon père Macky Bokoum
qui n’as pas lésiné les moyens pour ma réussite. A mes frères et sœurs et tous mes amis, mes
proches, à tout ce qui de près ou de loin ont participé à l’éclosion de ma personnalité. J’ai vu
l’amour que vous me vouez et sachez que je vous en serai toujours reconnaissant.

REMERCIEMMENTS

4
Nous rendons tout d’abord grâce à DIEU de nous avoir donné la force d’arriver jusqu’au bout
de ce projet.

Merci à tout le monde et plus particulièrement :

Mon professeur et encadreur M. AlHassane Fall, de par sa disponibilité, son abnégation et sa


gentillesse. Merci encore cher prof !!!
Mon professeur M. Mouhamadou Lamine SANO (M. LOGISTIQUE)

A Monsieur Ndiaye, Malick, responsable Supply chaine lubrifiant à Vivo Energy Sénégal.

A Monsieur Souleymane Keïta, au Comptable à Vivo Energy Gabon.

A Monsieur Oumar FAYE, Ingenieur à Société africaine de Raffinage.

A l’ensemble de mes professeurs de l’institut Africain de Management qui ont su m’inculquer


Connaissances, Valeurs qui me seront bénéfiques tout au long de mon intégration
professionnelle.Mes remerciements s’adressent aussi à la famille iamoise sans exception
aucune. Cette famille qui a fait de moi un Manager . Vous m’avez transformez….

Encore Merci à Vous !

GLOSSAIRE DES
ABREVIATIONS
5
CNART : Compagnie Nationale d’Assurances et de Réassurances des Transports

CNRTL : Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

CHN : Comité National des Hydrocarbures

CFR: Cost and Freight.

ERP : Entreprise Ressource Planning

GPL : Gaz de pétrole liquéfié

IAM : Institut Africain de Management

HSSE : Hygiène, Sante Sécurité Environnementale

MEPN : Ministère de l’environnement de la protection de la nature

MTPA : Million Tonne Per Annum (unité de mesure)

PIB : Produit Intérieur Brute

PGI : Progiciel de gestion intégré

S&D : Supply Distribution

SVL : Shell Vivo Lubrifiant

SAR : Société Africaine de Raffinage

TVA : Taxe sur la Valeur Ajoute

LISTES DES TABLEAUX ET


FIGURES
LES FIGURE

6
Figure 1 : Carte des pays......................................................................................................................41
Figure 2: Logo de Vivo Energy Senegal..............................................................................................42
Figure 3: Diagramme de pourcentage des principaux clients de Vivo Energy Sénégal........................50
Figure 4 : Diagramme des différents acteurs du secteur pétrolier sénégalais........................................51
Figure 5: Acheminement Hydrocarbure de la SAR a Vivo Energy......................................................52
Figure 6 : la représentation de la chaine d'approvisionnement de lubrifiants depuis le fournisseur SVL
.............................................................................................................................................................52
Figure 7 : Statistique de l’approvisionnement des dépôts de vivo Energy auprès des fournisseurs......57
Figure 8: Diagramme sur délais approvisionnement............................................................................59
Figure 9: Diagramme de l’enquête sur le Choix d’un bon canal d’approvisionnement....................62
Figure 10 : Diagramme sur le Choix d’un bon canal de distribution....................................................66
Figure 11 : Diagramme de l’enquête portant sur le respect des délais de livraison...............................67
Figure 12 vue Générale de la procédure supply Chain de Vivo Energy...............................................68
Figure 13 : Diagramme respect des disposition HSSE.........................................................................72
Figure 15 : Diagramme de Satisfaction des enquêtes sur processus approvisionnement et de
distribution...........................................................................................................................................74

LES TABLEAUX
Tableau 1 : Type des informations de recherches recueilles.................................................................32
Tableau 2: Description des produits Vivo Energy Sénégal...................................................................50
Tableau 3: Nombre de camion pour transport les produit de Vivo Energy...........................................54
Tableau 4: récapitulatif de l'incoterm CFR qu’est l’incoterm le plus utilise par Vivo Energy : V pour
vendeur et A pour Acheteur.................................................................................................................55
Tableau 5 : De la procédure de la Gestion de la commande.................................................................59
Tableau 6: Délais approvisionnement..................................................................................................60
Tableau 7: de la procédure de réception commande.............................................................................61
Tableau 8 : Choix d’un bon canal d’approvisionnement......................................................................62
Tableau 9: Choix d’un bon canal de distribution..................................................................................66
Tableau 10: Respect des délais de distribution.....................................................................................68
Tableau 11 : la procédure d’inventaire:................................................................................................71
Tableau 12 Les dispositions sécuritaires et environnementaux............................................................72
Tableau 13 : Respect des disposition HSSE.........................................................................................73
Tableau 14 : Satisfaction sur processus approvisionnement et de distribution :...................................74
Tableau 15 : d’analyse SWOT de Vivo Energy 2020...........................................................................76

LISTES DES CARTES, SCHÉMAS

7
Schéma 1 : Image d’un Dépôt de stockage……………………………………. 22

Schéma 2 : Image d’un Pipeline………………………………………………………25

Schéma 3 : Organigramme de Vivo Energy……………………………………44

8
AVANT – PROPOS

Crée en 1996 par Mr Moustapha Mamba GUIRASSY, l’institut africain de management est
classé comme étant la deuxième plus grande école d’enseignement supérieure au Sénégal ;
Avec sa double accréditation CAMES et ISO, l’IAM ne cesse de gravir les marches des
référentiels universels, de bousculer les habitudes en transcendant les idées reçues.
S’appuyant sur les formidables avancées technologiques, l’IAM participe dans un
environnement international en perpétuel changement à conduire, de par son originalité et sa
vision le changement stratégique qui s’impose au système d’enseignement supérieur en
Afrique Subsaharienne. D’abord projet pédagogique, puis instrument de développement
économique et enfin défi humain, en 10 ans, l’IAM s’est imposée dans l’univers de
l’enseignement supérieur privé ouest africain. Cet état des faits lui a valu d’être classé 2ième
meilleures Business School du Sénégal parmi une centaine et 9ième en Afrique parmi près
d’un millier selon le classement de Jeune Afrique (2008). Membre actif du GLOBAL
BUSINESS SCHOOL NETWORK et de l’ASSOCIATION AFRICAINE DES BUSINESS
SCHOOL, l’IAM continue de parier sur la modernisation des méthodes et technologies
d’enseignements, sur l’action, sur l’ouverture à l’international et sur la capacité d’anticipation.
S’appuyant sur FIRDAWS, la base de données informatique unifiée, permettant, en temps
réel aux étudiants, professeurs et autres usagers d’interagir à distance avec le système
pédagogique, le Groupe s’autorise une nouvelle approche pédagogique débouchant sur une
grande efficacité. Aujourd’hui le GROUPE IAM offre les enseignements les plus conformes
aux exigences du management contemporain et du monde des affaires en les adossant à la
maîtrise des Technologies de l’Information et de la Communication, le plaçant du coup dans
des positions de vitrine et de référence internationale. Parmi les premières écoles sénégalaises
de gestion à détenir les deux accréditations ISO et CAMES, les premières écoles sénégalaises
de gestion à être membre du GBSN, les premières écoles sénégalaises de gestion à être
membre d’AABS, les 10 premières écoles africaines de gestion selon Jeune Afrique le
prestigieux hebdomadaire africain. Le magazine a aussi dévoilé son classement 2008 des
meilleures écoles de gestion sur tout le continent africain, soit plus de 500 écoles à travers le
continent. IAM reste, cette fois encore, parmi les 2 meilleures écoles de gestion sénégalaise à
9
figurer dans ce prestigieux classement. Un important et prestigieux programme d’échanges
internationaux au Canada, en France et dans la sous-région. Un leadership technologique
mondial en matière d’intégration des technologies à l’enseignement. Une présence active dans
3 pays par le biais des Projets internationaux Un Service de gestion de carrière des plus
efficaces, doté d’un outil interactif de recherche d’emploi. De nombreux partenariats avec des
entreprises. Sa vision est de contribuer au développement de l’Afrique par la formation des
futurs leaders africains en leur inculquant les valeurs et l’éthique du futur manager.

L’institut forme les futurs cadres en management et technologie de l’information, en finance,


gestion de ressource humaines, management de la qualité, communication d’entreprise,
marketing, audit, micro finance, informatique et enfin en transport et logistique. Pour
l’obtention du diplôme de master 2 en administration des affaires option supply chain
management, nous avons choisi pour thème : « Analyse de la chaine logistique d’une
entreprise de distribution pétrolières : Cas de Vivo Energy »

10
INTRODUCTION

Le pétrole est devenu omniprésente dans l’économie mondiale et dans la vie de milliards de
personnes. Peu de gens mesurent son importance ou comprennent que l’abondance du pétrole
est le critère qui définit le mode de vie dans les pays industrialisés. Le pétrole est devenu, sans
conteste, le produit stratégique le plus important de l’histoire.

En fonction des pays, l’utilisation du pétrole est très différente : effectivement, plus un pays
est développé, plus l’utilisation du pétrole est dédiée aux transports. De plus, les chocs
pétroliers du XXème siècle ont permis aux dirigeants des pays développés de comprendre qu’il
fallait mieux utiliser le pétrole là où il n’est pas possible de le remplacer. Le pétrole est utilisé
partout. Il est à la base de la société de consommation.
11
Tout d’abord en ce qui concerne l'habitat. Le pétrole a permis de remplacer plus ou moins
avantageusement d'anciennes solutions, par exemple dans le cas du chauffage domestique
avec le fioul où il a parfois remplacé le charbon.
Ensuite en ce qui concerne la mobilité, plus que tout, le pétrole est lié à l'aventure de
l'automobile. Il s’est imposé au fil du temps comme le carburant privilégié.  Aujourd'hui, bien
peu sont les véhicules qui n'emploient ni le pétrole ni l'un de ses dérivés (gaz naturel, diesel,
etc.) N’oublions pas non plus les transports aériens avec le kérosène.
Le transport ferroviaire, quant à lui, est fréquemment électrifié de nous jours et dépend donc
moins du pétrole.
Dans l’industrie, avec les matières plastiques, le pétrole a ouvert de nouvelles voies, dont le
développement n'aurait jamais pu se faire aussi vite sans cet élément indispensable à leur
production.

En effet l’énergie en général et les produits pétroliers en particulier occupent une importante
place dans le développement de toute nation. Aussi, les produits pétroliers à savoir l’essence
et le gasoil font aujourd’hui partie des produits de consommation de première nécessité. Par
conséquent, ils doivent être disponibles en permanence pour le besoin constant et immédiat
des consommateurs.

Une certaine manière, cette disponibilité dépende d’une bonne gestion de la chaine logistique.
La relancer économique après la pandémie du covid19 est accompagné d’une dépendance
croissante à l’égard du pétrole qui représente aujourd’hui 32,57 % de la consommation
mondiale d’énergie.  La consommation mondiale de pétrole représente 97,4 millions de barils
par jour par les pays hors OPEP, soit l'équivalent de 1.127 barils ou 179.000 litres par
seconde. L’augmentation du niveau d’approvisionnement en combustibles pétroliers est
fortement liée aux secteurs de l’électricité et du transport bien que on note le développement
d’autres forme d’énergie comment le solaire, éolien, etc. mais aussi des véhicules alimenter
par l’électricité.

Le Sénégalais importe plus qu’il n’exporte. Il est très dépendant des produits pétroliers pour
assurer son développement économique. Sécuriser l’approvisionnement de ces produits
pétroliers pour faire face aux pénuries ou hausse du prix de baril est donc impératif.

12
La chaine logistique facilite l'obtention de produits et de services au fur et à mesure qu'ils sont
nécessaires et souhaités pour le client. Il aide également dans les transactions économiques, en
servant de facilitateur principal de la croissance des échanges et du commerce dans une
économie.

Le rôle de la chaine logistique est d'assurer la disponibilité de tous les matériaux nécessaires
avant chaque étape de cette chaîne. Évidemment, l'inventaire des matières premières, des
produits semi-finis et finis est un must à travers cette chaîne pour assurer son bon
fonctionnement.

En référence à une entreprise, entreprise prend une forme concrète en raison de sa structure.
Dans les premiers temps, l’approvisionnement dans les activités de distribution étaient
répartis sur l'ensemble de la structure, ce qui se traduisait par un chevauchement des activités
et finalement par une responsabilité et une responsabilité inexplicable. Dans l'organisation
axée sur les processus d'aujourd'hui, où l'accent est passé des fonctions aux processus, la
logistique est devenue une partie essentielle du processus.

L’analyse de la chaine de la chaine logistique d’une entreprise de distribution pétroliers


servira de point d’appui à notre étude en se référant au cas de VIVO ENERGY SENEGAL

Mon plan de notre travail, sera bâtit autour de 3 axes :

Il s’agit pour moi de présenter le cadre théorique et méthodologique en premier lieu, la zone
d’étude fera l’objet du second axe. Le cadre analytique interviendra en troisième point, avec
la phase des solutions et des recommandations, avant de conclure.

13
PARTIE 1 : CADRE THEORIQUE ET METHODOLOGIQUE

CHAPITRE I : CADRE THEORIQUE


I- Revue critique de la littérature
Dans ce chapitre, nous passons en revue les différents auteurs et législations qui ont abordé la
question de la chaine logistique des produits pétroliers au Sénégal.

 Décret n° 2019-780 du 17 avril 20191, relatif aux attributions du Ministre du pétrole


et des Energies.
1
Décret disponible sur : www.sec.gouv.sn (Gouvernement République du Sénégal)

14
Vu le décret n° 2019-769 du 08 avril 2019 portant répartition des services de l'Etat et du
contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation
publique entre la Présidence de la République, la Primature et les ministères.

Dans ce décret, l’état du Sénégal attribue au ministère du pétrole et des énergies le rôle
d’assure la promotion, l'exploration et la gestion des zones prospectives pour les
hydrocarbures. Les éléments de ce décret qui rentre dans notre travail de recherche sont :

Développement de la transformation des hydrocarbures en produits semi-finis ;


Gestion des normes et spécifications des produits pétroliers, contrôle de la qualité de
ces produits et lutte contre la fraude ;
Mise en place d'un cadre institutionnel et légal pour renforcer la compétitivité et la
concurrence en vue du développement des secteurs du pétrole et de l'énergie ;
Réglementation et contrôle de la constitution et de la gestion des stocks de sécurité des
produits pétroliers ;
Collecte et diffusion de la documentation scientifique et technique relative aux
secteurs du pétrole et de l'énergie ;
Sécurité des approvisionnements en hydrocarbures et en énergie ;
-Réglementation, contrôle et orientation de la production, du transport et de la
distribution des énergies conventionnelles et des énergies nouvelles et renouvelables ;

 Code pétrolier du Sénégal de 20192 Loi n°2019‐03 du 1er février 2019 cette loi fixe
les règles de production, d’approvisionnement et de stockage … c’est une amélioration
du précèdent code pétrolier du pays sur certains points comme :
La procédure d’obtention de la licence d’importateur
L’amélioration des dispositions de QHS (Qualité, Hygiène, sante)
 Décret N°98-338 du 21 Avril 1998, fixant les règles d’exercice des activités
d’importation, de stockage, de transport et de distribution des hydrocarbures.

Dans le cadre de sa nouvelle politique de développement du secteur de l’énergie, le


Gouvernement Sénégalais à décider de libéraliser tous les segments d’activités du secteur des
hydrocarbures.

Ainsi, ce décret définit les dispositions communes à l’ensemble des segments de la chaîne
logistique et, pour chaque segment, les conditions particulières d’exercice de l’activité.
Cependant, le chapitre qui concerne la présente étude est le chapitre III (Dispositions

2
Code disponible sur : www.droit-afrique.com ( En PDF)
15
particulières applicables à l’activité de stockage des hydrocarbures) de ce décret composé de
trois articles.

 Décret N°98-340 du 21 Avril 1998, fixant les modalités de constitution des stocks de
sécurité des Hydrocarbures.

Si l’objectif majeur de la réforme est d’aboutir par, le jeu de la concurrence, à un prix


avantageux pour les consommateurs tout en créant des conditions favorables au
développement économie, le souci d’assurer la sécurité d’approvisionnement du pays reste
une préoccupation importante des autorités publiques.

C’est ainsi que tout titulaire de licence d’importation est tenu de constituer un stock de
sécurité pour chaque produit importé afin de garantir la satisfaction des besoins du marché
national pour une période de 35 jours. Ceci dans le but d’éviter les ruptures
d’approvisionnement pouvant porter préjudice à la population et à l’économie national.

 Les rapports du Système d’Information Energétique du Sénégal (SIE) 3 des Années


2006 et 2007.

Ces rapports permettent la disponibilité de données fiables favorisant l’élaboration des bilans
énergétiques qui sont une photographie du secteur afin d’avoir une vision claire de la situation
énergétique avec des indicateurs de suivi capables de mesurer l’atteinte des objectifs visés en
matière de politique énergétique. Ils permettent de connaître quelle est la dynamique derrière
l’évolution des consommations d’énergie et de savoir quel type d’action entreprendre.

 Les actions entreprises sont- elles efficientes ?


 Le décideur peut-il agir et où ?
 Quels sont les degrés de libertés qui s’offrent ?

Cette vision claire nous conduit à faire des analyses prospectives qui aident l’autorité
compétente dans sa prise de décision sur une base rationnelle en lieu et place du pilotage à
vue. Le SIE est un outil essentiel d’aide à la décision. Les pouvoirs publics et à la mise en
place d’un dispositif global de prévention des risques.

 C’est le 14 Avril 1998 que la loi N°98-31 relatives aux activités d’importation, de
raffinage, de stockage de transport et de distribution de produits pétroliers a été votée.
L’exposé relevant les motifs ci –après.

3
Rapport disponible : ec.europa.eu (En PDF)
16
Une raffinerie confrontée à la taille limitée du marché et à la vétusté de ses
installations.
L’existence de groupe de pression aussi bien dans la distribution que le transport des
produits pétroliers.
La dispersion des textes règlementaires concernant certains aspects que le transport
des produits pétroliers.

Cette loi s’est donnée comme objectifs de :

Libéraliser totalement les activités du secteur et stimuler la concurrence en vue d’une


diminution du cout des produits.
Abolir tous les monopoles existants,
Modifier le cadre réglementaire afin de permettre aux tiers d’accéder aux installations
existantes de stockage, mais aussi à l’exercice des activités de transport de produits
pétroliers.
Libéraliser progressivement les prix dans une période intermédiaire, appliquer des prix
plafond pouvant être ajustés tous les mois.

Afin de renforcer cette loi, il a été élaboré des textes tels que :

 Le décret N°98-338 du 21 Avril 1998, régisse les conditions d’exercer des activités
d’importer, des stockages, de transport et de distribution des hydrocarbures et qui nous
intéresse au premier plan, car traitant de l’activité de transport des produits pétroliers.

Mais le transport des hydrocarbures requiert une gestion des déchets industriels pour la
protection de l’environnement et des populations par les entreprises ayant un parc automobile
et un garage d’entretien.

 L’arrêté ministériel N°3164-MEPN-DEEC-DEC du 21 MAI 2003

Ministère de l’environnement de la protection de la nature, a été élaborer pour servir de cadre


pour l’exploitation d’un garage d’entretien et de réparation de véhicules et d’engins à moteurs
et, une aire réservée de stationnement de camions citernes pour le transport des produits
pétroliers.

Afin d’être en phase avec les Objectifs du Millénaire du Développement (OMD)6 en matière
de protection des populations, de l’environnement et de développement durable, les autorités
sénégalaises ont jugé nécessaire de mettre en place cet arrêté qui encadre l’exploitation d’un
garage de camions citernes ainsi que des mesures à prendre pour une gestion saine et

17
respectueuse de l’environnement et des conditions de travail des agents et de vies des
populations

 LOGISTICS, SUPPLY CHAIN AND TRANSPORT MANAGEMENT est un


ouvrage développe par le Cambridge international collège, document disponible unique
en anglais, mais mon petit niveau de langue étranger, ma permit avoir beaucoup
information. Ce livre donne beaucoup information en logistique, Supply Chain et
transport.

Par exemple : LA CHAÎNE D'APPROVISIONNEMENT << Logistics / SC est un


ensemble d'activités fonctionnelles (transport, contrôle des stocks, etc.), qui se répètent
plusieurs fois tout au long du canal par lequel les matières premières sont converties en
produits finis et la valeur du consommateur est ajoutée Parce que les sources de matières
premières, les usines. Les points de vente ne sont généralement pas situés aux mêmes endroits
et le canal représente une séquence d'étapes de fabrication, les activités de logistique se
répètent plusieurs fois avant qu'un produit n'arrive sur le marché>>.

 OLIVIER BRUEL4 « Politique d’achat et gestion des approvisionnements »

Dans son ouvrage, il définit les fonctions d’achat et d’approvisionnement comme suite :

Il dit que « la fonction achat est celle responsable de l’acquisition des biens ou services
nécessaires au fonctionnement de toute l’entreprise. Cette mission devant en général
s’exécuter dans le respect des points suivants : niveau de qualité exigé, livraison des quantités
souhaitées, dans les délais attendus, dans les meilleures conditions de services et de sécurité
d’approvisionnement. »

S’agissant de l’approvisionnement : « pour être efficace, la fonction achat doit être complétée
par un système d’approvisionnement rigoureux. Ce système comporte plusieurs sous-
systèmes qui sont : le calcul des besoins et la planification des approvisionnements, la
définition et la mise en place d’un système logistique reliant l’entreprise et ses fournisseurs. »

Au regard de ces définitions, O. Il met en exergue la petite différence qui existe entre les
deux. Il soutient ainsi que la fonction achat est essentiellement administrative. Dans ce cas, à
titre d’illustration, l’acheteur reçoit des services utilisateurs des demandes d’achat précisées
en quantité et en qualité.

4
OLIVIER BRUEL Professeur associe à HEC

18
Quant à la fonction approvisionnement, elle intègre une notion de continuité, une recherche
d’optimisation dans l’achat à court terme et à moyen terme. D’ailleurs, soutient l’auteur,
parfois le service achat change d’application avec cet accroissement de ses responsabilités
pour devenir un service approvisionnement. Dans ce cas le service achat n’est plus un
gestionnaire des commandes, mais il participe à la définition d’une politique
d’approvisionnement et la met en œuvre.

En ce qui concerne la chaine logistique, selon PHILIP KOTLER5 et BERNARD DUBOIS6


dans l’ouvrage intitulé Marketing Management, « la distribution est l’ensemble des activités
qui s’exercent depuis le moment ou le produit, sous la forme d’utilisation, entre dans le
magasin commercial du producteur ou du dernier transformateur jusqu’au moment o le
consommateur en prend possession ».

Pour leur part, Lindon et Lendervie4 dans l’ouvrage intitulé Théorie et Pratique du Marketing,
pensent que « la distribution consiste à amener les produits au bon endroit, en quantité
suffisante avec le choix requis, au bon moment et avec les services nécessaires à leur
consommation et le cas échant, à leur entretien ».

De cette définition on retiendra que la distribution ne se limite pas à la mise à disposition du


produit auprès du consommateur, elle prend également en compte le suivi de la
consommation, de la quantité offerte et la ponctualité de l’offre.

De tout ce qui précède, il ressort que la distribution est moins une tache ponctuelle qu’un
processus complexe intégrant plus d’une étape. En conséquence, elle nécessite la mobilisation
d’énormes moyens logistiques et surtout, la mise sur pied d’une politique sans laquelle, les
objectifs de croissance de parts de marché seront vains.

II- Clarification des concepts

Dans cette partie nous allons définir les différentes variables que nous allons étudier dans
notre mémoire pour une meilleure compréhension de notre problématique.

Logistique :[ CITATION Ale04 \l 4105 ]


7
D’après l’ouvrage Stratégie Logistique : « la logistique est le processus triple de
planification, d’approvisionnement et de clôture d’une commande (faufilent) à la satisfaction
du client: qui anticipe les désirs et les volontés des clients ;qui permet de se procurer le

5
PHILIP KOTLER Professeur Strategie Marketing
6
BERNARD DUBOIS Professeur de Marketing
7
Alexandre Kamyab Samii Professeur d’E-business et Supply
19
capital, les matières, le personnel, les technologies et l’information nécessaires pour réaliser
ces désirs et volontés ;qui permet d’optimiser et d’utiliser les réseaux de distribution de biens
matériels, d’informations et de services afin de satisfaire complètement et rapidement la
commande ou l’ordre placé par le client au coût le plus juste.  »

En effet, la logistique doit coordonner tous les processus organisationnels, administratifs et de


gestion afin d’assurer qu’un produit ou service sera livré ou mis à disposition pour le bon
destinataire, dans les meilleurs délais, en bonne quantité et avec le coût le plus compétitif.
Pour ce faire, la logistique doit donc couvrir des actions qui vont de l’achat (gestion des
fournisseurs), en passant par l’entreposage (gestion de stock et d’entrepôt) jusqu’au transport
de distribution final (livraison).

La logistique comprend donc l’ensemble des activités destinées à assurer la bonne


coordination entre la demande et l’offre. Elle gère aussi bien les flux de produits et de
matières que les flux d’informations relatifs à une activité.

La fonction logistique occupe une place de plus en plus importante au sein des organisations

Supply Chain. : [ CITATION Cam13 \l 4105 ]

Supply chain est le terme anglo-saxon utilisé pour désigner la chaîne d'approvisionnement. Ce
terme correspond peu ou prou à celui de logistique vu ci-dessus. Dans la pratique, lorsque l'on
choisit d'utiliser le terme de supply-chain en lieu et place du vocable traditionnel en France
de logistique, c'est bien souvent dans l'esprit du Supply Chain Management, une notion bien
plus complexe.

Le Supply Chain Management définit l'ensemble des ressources, moyens, méthodes, outils et
techniques destiné à piloter le plus efficacement possible la chaîne globale
d'approvisionnement depuis le premier fournisseur jusqu’au client final.

Pétrole :[ CITATION geo18 \l 4105 ]

Le pétrole est une énergie fossile, utilisée notamment dans les transports et la pétrochimie.
Découvert au milieu du XIXe siècle en Pennsylvanie, il se présente sous la forme d’une huile
minérale provenant de la décomposition sédimentaire de composés organiques contenant du
carbone. Une fois extrait des gisements souterrains, le pétrole brut est transporté par des
oléoducs, avant d’être raffiné, c’est-à-dire transformé. Le pétrole est la principale source
d’énergie utilisée par l’homme : en 2005, la production mondiale de pétrole a atteint 84
millions de barils par jour.

20
Produits pétroliers : [ CITATION Jea10 \l 4105 ]

Le pétrole brut, que l’on appelle fréquemment or noir, fournit deux grandes catégories de
produits : les premiers sont des liquides presque incolores que les raffineurs désignent
fréquemment par le terme blanc ; ce sont les essences classiques ou spéciales, le carburéacteur
et le gazole ; leur particularité commune est d’être tous distillables à pression atmosphérique.
Les autres produits pétroliers, liquides ou solides, sont de couleur brune ou noire ; il s’agit
essentiellement des fuels lourds, des lubrifiants, des bitumes et, dans certains cas, du coke. En
raffinerie, cette distinction entre produits blancs et noirs n’est pas artificielle : elle engendre,
le plus souvent, des compétences et des activités différentes.

Gestion des stocks :[ CITATION Ala20 \l 4105 ]

La gestion des stocks conditionne au premier plan la performance de la Supply Chain. Il


s'agit en effet d'optimiser les flux pour éviter toutes les ruptures possibles tout au long de la
chaîne, c'est-à-dire autant pour l'entreprise que pour ses partenaires. Il s'agit aussi de lisser au
mieux la production et d'éviter le phénomène bien connu de "Bull whip Effect". Et cela tout
en assurant la maîtrise des coûts. La qualité du service rendu au client en dépend directement.
Pas si simple.

Il faut pouvoir anticiper et assurer la régularité globale du processus alors que toutes les
activités de la supply Chain ne produisent pas dans la même unité de temps. Il y a donc une
limite à la réduction drastique des stocks qui est aussi indissociable par définition de la
gestion des approvisionnements. L'optimal du "Zéro Stock" ne doit en rien créer des ruptures
de production, dramatiques au sens du client. En conclusion, la gestion des stocks est une
tâche particulièrement complexe aujourd'hui.

Dépôts de stockage :[ CITATION OHA17 \l 4105 ]

Le concept de dépôt de stockage consiste à immobiliser temporairement une certaine


marchandise dans des capacités de stockage appelées appareils à pression ou réservoirs selon
que le produit stocké. Le stockage des ressources énergétiques est non seulement nécessaire
pour compenser les fluctuations d’approvisionnement dues à toutes sortes d’aléas lors de la
production, du transport, ou les variations de la consommation, qui dépendent notamment des
conditions météorologiques. Il est aussi stratégique pour assurer un minimum d'autonomie
énergétique du pays consommateur

21
Pour ce cas spécifique du Pétrole, le stockage doit être assuré aux différentes étapes du
cheminement du produit, depuis le puits de production jusqu’aux lieux de consommation. Les
dépôts pétroliers importants se trouvent essentiellement sur les lieux de production du pétrole
brut, aux extrémités des oléoducs, dans les terminaux de chargement et de déchargement du
pétrole, à proximité des raffineries. Ces stockages concernent le pétrole brut, les charges, les
coupes intermédiaires et les produits finis avant expédition. Les camions-citernes viennent s’y
approvisionner pour livrer l’essence, le gazole et le fioul aux stations-services. Un dépôt
pétrolier comprend 10 à 30 réservoirs en acier. La taille d’un réservoir peut atteindre jusqu’à
60000 m3. Chaque dépôt possède entre 3 et 12 postes de chargement des camions qui vont
livrer les produits aux différents consommateurs.

Schéma 1 : Image d’un Dépôt de stockage

22
:

Source:

Approvisionnement : [ CITATION Glo20 \l 4105 ]

L'approvisionnement consiste, pour une entreprise, à acheter les produits et les services qui
sont nécessaires à son fonctionnement. L'approvisionnement doit être régulier (gestion des
stocks) et maîtriser les prix (politique d'achats). La fonction d'approvisionnement est un
élément clé de la compétitivité d'une entreprise par les incidences qu'elle peut avoir sur ses
coûts de production.

L’approvisionnement a pour but de répondre aux besoins de l’entreprise en matière de


produits ou de services nécessaires à son fonctionnement. Il consiste à acheter, au bon

23
moment et au meilleur prix, les quantités nécessaires de produits de qualité à des fournisseurs
qui respecteront les délais. Il comporte donc un élément achat et un élément gestion des
stocks.

Cette fonction est d’autant plus importante pour la compétitivité de l’entreprise que le rapport
qualité coût des approvisionnements aura une incidence sur le rapport qualité-coût de la
production.

Distribution :[ CITATION Joe \l 4105 ]

Elément de la politique commerciale, la distribution, qui permet de mettre à disposition du


consommateur final les biens et services, consiste à sélectionner et à gérer un ensemble de
moyens pour que les bien soient disponibles au bon endroit, dans les quantités voulues et dans
les conditions matérielles les plus propices à susciter l’acte d’achat. Cela implique souvent
l’intervention d’intermédiaires qui constituent alors les éléments du canal de distribution de
l’entreprise.

La distribution est une fonction de la chaine logistique qui assure la livraison du produit ou du
service, du producteur au consommateur. Mais on peut dire que la distribution de ce fait, met
en œuvre :

• Une logistique en amont depuis le fournisseur jusqu’aux grandes et moyennes surfaces de


vente en passant éventuellement par une ou plusieurs plates-formes.

• Une logistique en aval « picking8 » et transport depuis les grandes et moyennes surfaces de
vente jusqu’au domicile du consommateur, logistique assurée le plu

• Canal de distribution : c’est le chemin commercial parcouru par un produit pour aller du
producteur au consommateur final.

• Circuit de distribution : souvent confondu avec le canal de distribution, le circuit de


distribution regroupe l’ensemble des canaux par lesquels un même bien est acheminé du
producteur au consommateur.

• Réseau de distribution : c’est l’ensemble des personnes (physiques ou morales) qui


interviennent dans la distribution d’un bien ou d’un service.

Pipelines : [ CITATION Cam13 \l 4105 ]

Pipeline : Un pipeline est un ensemble de canalisation en acier en général enterré relient les
raffineries aux dépôts et des dépôts aux des stations de pompage pour booster le produit et des

24
terminaux aux extrémités de la ligne. La longueur d’un pipeline peut varier de quelques
kilomètres à des milliers de kilomètres, souvent les pipelines sont interconnectés entre eux
pour former un réseau parfois très dense. Son équivalent maritime est le sea-line qui est lui
immergé dans les profondeurs de la mer.

Schéma 2 : Image d’un Pipeline

Source : KROHNE Sénégal

Hydrocarbure : [ CITATION geo18 \l 4105 ]

25
L’hydrocarbure est composé d’atomes de carbone et d’hydrogène. C’est pour cette raison
qu’on lui donne la formule moléculaire HC. On peut le trouver sous forme d’énergie fossile,
ce qui fait de lui une ressource énergétique assez importante pour l’économie des pays,
notamment pour alimenter certaines industries et certains secteurs professionnels. Cette
énergie est souvent associée au pétrole et au gaz naturel.

III- Problématique
L’économie sénégalaise est très dépendante des produis pétroliers pour assurer sa croissance.
Sécuriser l’approvisionnement de ces produits pétroliers pour faire face aux pénuries et
hausse brutale du prix de baril est donc impératif. Surtout avec la corona virus cette année
qu’a rendu difficile l’importation du pétrole brut pour la société africaine de raffinage d’où
l’Etat du Sénégal et les compagnies de distribution de pétrole ont été obligés de plus ou
moyen repenser leurs stratégies approvisionnement et de distribution de l’essence, gasoil et
kérosène…

En attendant l’exploitation de ses ressources pétrolières et gazières découvertes en 2014-2015,


le Sénégal dépend totalement des importations pour satisfaire ses besoins en produits
pétroliers. Ainsi soit 60% des revenus d’exportation et 10% du PIB.

La consommation annuelle intérieure est de l’ordre de 2,5 mtpa (GPL, les essences, le jet, le
gasoil, le diesel et les fuel 180 et 380 HTS et BTS) dont 30% sont destinés à la génération de
l’électricité. En outre le Sénégal importe une quantité additionnelle de 1 mpta mais réexportée
dans la sous-région, principalement au Mali

Les activités d’importation de produits pétroliers (liquides et gazeux) sont principalement


exercées par des filiales de multinationales et la SAR.

Le Sénégal dispose d’une raffinerie, la SAR (mise en service en 1963) qui a une capacité de
traitement de 1,2 mtpa. Cette raffinerie de conception très simple (avec une unité de
Distillation et un Reformeur Catalytique) produit annuellement 1,1 millions de tonnes soit
environ 45% des besoins du marché local avec du pétrole brut peu soufré importé du Nigéria.

L’énergie pétrolière est en quelque sorte une condition indispensable au développement de la


plupart des sociétés modernes.

L’économie est en pleine croissance et la demande en produits pétroliers ne cesse de croitre,


grâce à un parc automobile en expansion et à des investissements continus dans les secteurs
de la construction, des transports routiers, commerciaux et d’un secteur minier en émergence.

26
Soulignons aussi que les produits pétroliers sont des produits dangereux auxquels sont
associés des risques d’incendie ou d’explosion. La sécurité des dépôts et de la chaine
logistique est donc cruciale. La distribution des produits variés chez les clients se fait par des
camions citernes transportant 10 à 30 tonnes de liquides (soit 10000 à 33000 litres), certains
de ces véhicules étant compartimentés pour pouvoir acheminer plusieurs produits différents.

Vivo Energie Sénégal propose des produits et services essentiels pour répondre aux besoins
énergétiques de la population et des entreprises dans tout le Sénégal et dispose d’un système
logistique qui permet de gérer de manière efficace la chaine logistique des produits.
L’approvisionnement des produits se fait généralement auprès de la SAR (Société Africaine
de Raffinage) ou par un autre fournisseur à l’étranger par l’établissement du bon de
commande. Suite à cette commande, les fournisseurs pourront acheminer les produits dans les
dépôts de Vivo Energy, en attendant leur livraison, ils seront stockés dans des dépôts soumis à
des règles de gestion précise.

Cependant un retard lors du chargement des camions citernes dans les dépôts, ou une
diminution des stocks peut avoir un impact sur la livraison des différents produits chez les
consommateurs.

Comment améliorer le processus de la chaine logistique de VIVO ENERGY ?

 Cette question nous amène aux interrogations spécifiques suivantes :


 Comment se fait la planification et le contrôle de l’approvisionnement pour respecter
les couts, délais et qualités ?
 Comment se fait l’organisation de la distribution pour une satisfaction optimale des
clients ?
 Quels sont les moyens de sécurité utilisés pour la préservation de l’environnement ?

La recherche de solutions à tous ces problèmes constitue les champs d'application de notre
travail afin d’analyser la chaine d’approvisionnement et de distribution des produits dans
l’Etat Sénégalais.

IV- Hypothèses
Les hypothèses de recherche nous permettent d’avoir des présumes réponses par rapport aux
différentes questions que nous nous sommes posées durant notre recherche. Ainsi pour une
bonne gestion de la chaine logistique des produits pétroliers, nous avons posé comme
hypothèses :

27
 Hypothèses principales :

Les produits énergétiques dérivés du pétrole doivent être livrés au moment opportun, a
l’endroit approprié, en toute sécurité et de protéger l’écosystème environnementale de
manière optimales.

 Hypothèses secondaires :

• Le choix d’un canal d’approvisionnement et de distribution adapté permet de faciliter


l’acheminement des produits jusqu’au consommateur et évite les ruptures de stock ;

• Une gestion optimale de l’approvisionnement et de la distribution des hydrocarbures permet


d’augmenter la rentabilité et la performance de l’entreprise ;

• A travers la stratégie d’anticipation sur les risques sécuritaires et l’environnementales,


l’entreprise effectue ses activités en toute sécurité.

V- Objectifs de recherches.

 Objectifs General :

L’objectif général de notre étude est de contribuer à amélioration de la chaine logistique de


l’entreprise par rapport au respect des couts, des délais, et la qualité du service rendue aux
consommateurs.

 Objectifs spécifiques :

- Contribuer à l’augmentation de la qualité du service lors de l’achat et de la vente des


produits pétroliers vers les consommateurs (centrale thermique, stations-services et
industriels) et les fournisseurs (la Société Africaine de Raffinage)

- Améliore les conditions de stockage dans les dépôts, de transport vers les stations-service ;

- Rendre performante l’utilisation des nouvelles technologies d’information pour éviter les
ruptures de stock surtout en cette période de corona virus, tout en améliorant les conditions de
sécurité pour la préservation de l’environnement.

VI- Intérêt du sujet :

28
Les produits pétroliers sont des sources énergétiques indispensable pour le monde et ils le
resteront vraisemblablement pour de nombreuses décennies à venir, et ce, même selon les
hypothèses les plus optimistes quant à la croissance des sources d’énergies de remplacement
(éolien, solaire, hydrologique, …). La plupart des nations sont touchées de façon
significative par la variation boursière du marché pétrolier, que ces derniers soient
producteurs, ou consommateurs, ou les deux. En 2017, le pétrole, 1ère source d'énergie dans
le monde, satisfait 32,57 % des besoins énergétiques et reste la source d'énergie la plus
utilisée dans les transports et la pétrochimie, mais ne représente que 4,6 % de l'électricité
mondiale. La consommation mondiale de pétrole représente 97,4 millions de barils par jour,
soit l'équivalent de 1.127 barils ou 179.000 litres par seconde.

D'une manière générale, la plupart des sociétés pétrolières, afin de faire des prévisions à long
terme, à moyen terme et à court terme, établissent un plan d'approvisionnement, de production
et de distribution du pétrole, plan sur l'approvisionnement en brut, sur l'utilisation de leurs
outils de travail et sur l'alimentation de leurs débouchés potentiels

Avoir une bonne chaine logistique est d’une importance de taille quel que soit le domaine
d’activité de l’entreprise. Donc, dans le cadre de VIVO ENERGY qui est reconnu comme un
major de la distribution pétrolière est conditionnée par une bonne gestion de la chaine
logistique des produits. C’est ainsi que nous palerons dans notre thème de l’analyse de la
chaine logistique d’une entreprise de distribution pétrolière cas VIVO ENERGY.

CHAPITRE II : CADRE METHODOLOGIQUE


I- Délimitation du champ de l’étude
Le Sénégal, en forme longue la République du Sénégal, est un pays d'Afrique de l'Ouest.
Avec une superficie de 196 722 km2. Il a une population estimée à 14 086 103. Limite au
nord par la Mauritanie, le Mali à l’Est et au Sud par la Guinée, la Guinée Bissau, le Sénégal
est bordé par l’océan atlantique sur sa façade Ouest.

Le Sénégal possède la quatrième économie de la sous-région ouest-africaine après le Nigeria,


Ghana et la Côte d'Ivoire. Compte tenu de sa situation géographique et de sa stabilité
politique, le Sénégal fait partie des pays africains les plus industrialisés avec la présence de
multinationales qui sont majoritairement d'origine française et mais aussi asiatique c’est
dernières années.

29
Le développement économique du Sénégal a multiplié les importations en énergie du pays.
Dans le secteur des transports, l’aéroport blaise diane qui est le principal point d'entrée aérien
vers le Sénégal enregistre un nombre accru d’arrivées et de départs d’avions plus grands dont
la consommation en kérosène est très importante depuis son ouverture en 2018.

La progression rapide de la population est un fait planétaire. Mais c’est en Afrique que le
phénomène est plus spectaculaire avec un taux de natalité hyper élever. En effet, à l’instar des
autres pays d’Afrique de l’Ouest, le Sénégal a connu une croissance exponentielle de sa
population c’est dernière année. Cette explosion qui influence son rayonnement économique
et augmente les besoins de la population en produits de premier nécessité, comme les produits
énergétiques. L’arrivée de nouveaux véhicules sur le marché sénégalais par le biais des
concessionnaires automobiles, fait accroitre la demande d’approvisionnement en produit
énergétique des stations-services en dépit du prix élevé à la pompe que doit supporter les
consommateurs.

Pour analyser et trouver les approches de solutions au problématique de chaine logistique des
produits pétroliers au Sénégal, nous avons décidé de nous baser sur l’une des grandes
entreprises de distribution pétrolier appelé vivo Energy.

Vivo Energy, est une société qui produit, distribue et commercialise sdes produits pétroliers et
dont le siège social se trouve au Pays Bas. Elle opère dans 16 pays à travers l'Afrique où elle
représente les activités commerciales de Shell en Afrique et assure la fourniture, le stockage,
la distribution et la vente au détail de produits pétroliers variés de la marque.

La marque Shell est présente au Sénégal depuis 1928. Elle devient Vivo Energy Sénégal à
partir du 1er décembre 2011. Son capital s'élève à 2.692.932.000 FCFA. Elle est y distribue
des carburants tels que le super, le gasoil, le diesel, le fuel, l'essence ordinaire et celui pour les
pirogues, le kérosène jet pour les avions mais aussi des lubrifiants. Trouver des solutions pour
une chaine logistique des produits énergétique durable et efficace revient non seulement à
renforcer la capacité d’approvisionnement et de distribution de la compagnie vivo Energy.

II- Technique d’investigation :

On peut les définir comme étant les moyens qui nous ont permis de recueillir les données.
Nous avons utilisé cinq outils pour collecter les données de notre étude.

1- Guide d’entretien
30
Cette technique nous a permis non seulement de comprendre de façon générale le sujet, mais
aussi de connaitre les problèmes liés à la chaine logistique de produit pétrolière au Sénégal.
Elle nous a permis aussi de formuler d’éventuelles hypothèses et objectifs de recherche. Le
guide d’entretien m’a permis tous aussi élaborer le questionnaire

2- Questionnaire 

Nous avons élaboré un questionnaire dans le but d’analyser et d’interpréter les résultats de nos
recherches mais aussi d’avoir une compréhension générale du système d’approvisionnement
et de la distribution de vivo Energy au Sénégal. Nous avons posé 11 questions de types ouvert
ou fermé avec des possibilités de développer sur quelques points posés. L’échantillon est de
type qualitatif. Ce questionnaire a été soumis à 4 agents du département Supply Chain et
commercial de vivo Energy et 8 clients.

3- Recherche documentaire

Toute recherche scientifique nécessite d’exploiter des documents, livres, mémoires et d’autres
travaux publiés en rapport avec le sujet de l’étude. Ainsi nous avons effectué des recherches
documentaires au centre de documentation et d’information d’IAM. Ces documentations nous
ont permis de comprendre beaucoup de concepts se rapportant à la distribution
d’hydrocarbure au Sénégal

4- L’internet.

Google est aujourd’hui au centre de la plateforme de recherche dans le monde au moyen d’un
ordinateur et d’une connectivité fourni par un fournisseur d’accès, et par lui, nous avons pu
accéder à des sites ( http://www.energie.gouv.sn/, https://www.planetoscope.com/petrole/ )
qui nous ont permis d’avoir plus informations dans nos recherches sur notre thème, d’avoir
des informations en temps réel et rapidement.

5- La communication digitale (Email, appel vocale normal et WhatsApp) 

Cette méthode a été utile à notre recherche d’autant plus qu’elle nous a servi de complément
aux informations recueillies dans les entrevus et les observations. Elle ma permit être reste en
contact avec mon encadreur « Monsieur Fall » et Monsieur Ndiaye de vivo Energy.

III- Technique de collecter des données


Tableau 1 : Type des informations de recherches recueilles
31
Type d’information Nature des données Source des données
- Vivo Energy
Informations Qualitative (Questionnaires) - Clients
Primaires - Les Stations-services

Qualitative (Recherches - ScholarVox internationale


Informations documentaires) -
Secondaires
Quantitatives (tableaux et - Donnes colletées
Figures)
Source : Les données d’enquête 2020

IV- Technique d’analyse des données


Les informations recueillies seront analysées de manière générale. Les stratégies d’analyses
des informations ont pour objectif de nous permettre la vérification spécifique de nos
hypothèses de recherche émises précédemment. Le guide entretien et le questionnaire, nous
ont permis d’analyser la procédure d’approvisionnement et de distribution de Vivo Energy.

V- Difficultés rencontrées
Nous ne pouvons pas terminer cette partie sans pour autant vous énumérer les difficultés
rencontrées tant sur le terrain que dans la recherche d’informations. Le choix de l’entreprise
n’a pas été facile. La grande difficulté était de n’avoir pas puis décrocher un stage dans une
structure. Cependant, nous nous sommes contentés de certaines visites, entretien pour obtenir
des informations sur l’entreprise Vivo Energy. A cela s’ajoute l’inaccessibilité de la base de
données de l’entreprise. En effet, nous avions dû composer avec la rétention d’informations,
des questionnaires répondus de manière imprécise et incomplète. Malgré cela, nous avons pu
rédiger ce mémoire que, nous espérons sera apprécié non seulement par les membres du jury,
mais aussi par les lecteurs qui s’y intéresseront.

32
PRATIE 2 : LA ZONE D’ETUDE

33
CHAPITRE 1 : ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT DE
L’ETUDE
La rentabilité d’une entreprise vient de la maitrise de son environnement économique et de sa
capacité à la dompter. L’environnement de l’entreprise est composé des facteurs externes
pouvant influencer son travail et sa rentabilité. On distingue pour cela, l’environnement
macro-économique et de l’environnement micro-économique. Il s’agira donc pour nous ici
d’étudier ces deux environnements économiques.

I- L’environnement macro-économique

L’environnement macro-économique désigne donc l’environnement General au sein duquel


l’entreprise évolué .il s’agit des caractéristiques générales de l’économies et de la société qui
peuvent influencent l’entreprise. De manière générale, on considère que ce sont des facteurs
qui influencent l’entreprise et sur lesquels l’entreprise n’a que peu de pouvoir.

1- L’environnement géographique

La République du Sénégal, est un pays d'Afrique de l'Ouest. Avec une superficie de 196 722
km2. Il a une population estimée à 16 705 608. Limité au nord par la Mauritanie, le Mali à
l’Est et au Sud à la Guinée Bissau, et la république de Guinée. Le Sénégal est bordé par
l’océan atlantique à Ouest. Le pays fait partie de l’UMEOA (Union Economique et Monétaire
Ouest Africain) et de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats d’Afrique de
l’Ouest). Membre des principales instances de la communauté internationale, le Sénégal fait
aussi partie de l’UA (Union africaine) et de la Communauté des États sahélo-sahariens.

Le siège social de la multinationale Vivo Energy Sénégal situé au quartier Bel Air Route des
Hydrocarbures. BP : 144 CP 18524,

2- Environnement économique

34
Le secteur de distribution pétrolière représente une part importante dans l’économie des pays.
Le développement d’un bon système approvisionnement logistique au Sénégal impacte
positivement le développement économique du pays.

La recette fiscale de l’Etat Sénégalais repose principalement sur les importations (produits
pétroliers, alimentaire…), le tourisme, la pêche et le commerce en vertu de la position
privilégiée du pays avec l’océan. L’importance de ces activités est également la conséquence
du faible niveau de développement du secteur économique primaire et secteur économique
secondaire, bien que ce dernier soit supérieur à celui de beaucoup de pays la Communauté
Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest.

3- Quelque donnée d’environnement économique du Sénégal


 PIB avec une Croissance de 6,0% en 2019 se composé : de 24,1% pour l’Industrie
(agroalimentaire, transformation du poisson, phosphate, engrais, raffinage du
pétrole, Or) 15,6% Agriculture (arachides, millet ...), 60,3% Services
(Télécommunications, tourisme, logement ...) et projet un taux de 6,8% en 2019
qui a été perturbé par la covid-19.
 Les principales industries d'exportation comprennent la pêche, l’agriculture,
l'extraction de phosphate et la production d'engrais.
 Le Sénégal n’a pas commencé sa production pétrolière bien que des travaux aient
permis d’établir l’existence un important gisement de pétrole sur le sol sénégalais.
4- L’environnement Social

La bonne gestion de la chaine approvisionnement des produits pétroliers a un impact aussi


majeur sur la vie sociale des personnes dans leur activité quotidienne. Certaines utilisations
des produits énergétiques dans le pays sont purement d’ordre social. La recherche du pain
quotidien relève tout aussi du social. De façon générale, l’amélioration de la chaine logistique
contribue non seulement au développement économique du pays mais aussi à son envol
social.

5- L’environnement technologique

Les Nouvelles Technologie d’Information et de Communication ont permis l’émergence de


nouvelles pratiques dans notre quotidien tant sur le plan économique que sur le plan privé.
Vivo Energy dispose d’un service informatique pour faire face aux innovations
technologiques, dont le travail permet de connaitre en temps réelle le niveau du stock, la suive

35
des commandes en cour exécution, de faciliter la circulation de l’information au sein
d’entreprise.

6- Environnement juridique

L’état Sénégalais a ratifié la Lettre de Politique de Développement du Secteur de l’Energie.


Ce document avait déterminé les principaux défis dans le secteur des hydrocarbures. Il est
important de prendre comme référence des dates charnières dans l'évolution de la
réglementation surtout relative à l'importation des hydrocarbures au Sénégal.

1963 : A cette date, le principe du « prix parité importation » est appliqué : les prix
domestiques sont basés sur les cotations internationales Aruba / Curaçao majorées des frais
d'approche supportés normalement par un importateur fictif

 1976 : Un avenant N°3 est rajouté à la convention d'établissement de la SAR : les prix
domestiques sont calculés grâce la formule ci-après : B + F + R

B = Coût du pétrole brut traité

F = Frais d'exploitation indexés de la raffinerie

R = Rémunération garantie

C'est la loi n°98 - 31 du 14 avril 1998 relative aux activités d'importation, de raffinage, de
stockage, de transport et de distribution des produits pétroliers. Dans l'exposé des raisons qui
expliquent la création de cette loi, on retient les motifs suivants :

 Une raffinerie confrontée à la taille limitée du marché et à la vétusté de ses


installations ;
 L'existence de groupes de pressions aussi bien dans la distribution et dans le transport
des produits pétroliers ;
 Le poids de la fiscalité sur les produits pétroliers ;
 La dispersion des textes réglementaires régissant le secteur ;
 L'absence de dispositions réglementaires concernant certains aspects comme la
spécification des normes et le stock de sécurité...
 Cette loi a été amendée du Décret n° 98 – 337,338,339,340 du 21 avril 1998
o Fixant la composition et les règles de fonctionnement du Comité National des
hydrocarbures (CNH)

36
o Fixant les conditions d'exercice des activités d'importation, de stockage, de transport et
de distribution des hydrocarbures
o Fixant les modalités de détermination des prix des hydrocarbures raffinés.

II- Environnement micro-économique

Le micro environnement d’une entreprise regroupe tous les facteurs, acteurs et éléments
extérieur a l’entreprise qui ont un impact, potentiel ou réel, sur son développement. Il s’agit
de son environnement direct, celui avec lequel elle échange au cours de son activité.

1- L’offre 

Vivo Energy a pour ambition de « Devenir la société énergétique la plus respectée d’Afrique
». Pour y arriver, elle a décidé de créer une identité d'entreprise solide, qui suscite de la fierté
chez ses employés, mérite le respect des gouvernements et des régulateurs et qui fait d'elle la
voix de confiance du secteur, où qu'elle exerce ses activités.

Vivo Energy garantie la distribution des produits suivants :

 Des carburants (Shell Fuel Save Super et Shell Fuel Save Gasoil)
 Des lubrifiants (Lubrifiants moteur ; Transmissions mécaniques poids lourds et
légers ; Transmissions automatiques ; Fluides spéciaux et Graisses)
 Des autres produits pétroliers (kérosène, Gaz, fuel lourd)
 Boutiques et Baies de service Des services de stockages aux géants de stations servies,
aux consommateurs, des clients publics.

La chaîne logistique de Vivo Energy débute avec l'approvisionnement car elle n'est pas active
dans les domaines de l'exploration et du raffinage. Elle achète des produits raffinés aux
raffineries locales et à des fournisseurs internationaux, dont le principal est Vitol. Sa société
sœur Shell & Vivo Lubrifiant (SVL), fabrique et fournit des lubrifiants, qu'elle commercialise
et vend. Elle compte des clients dans diverses secteurs activités, leurs principaux clients
incluent l’industrie de la construction, des usines de renom, le secteur minier, les
transporteurs, tout comme les clients gouvernementaux et les secteurs maritime et aérien
constituent les clientèles dynamiques de Vivo Energy.

2- Demande

37
La demande sénégalaise en produit énergétique peut être exprimée selon le motif d’utilisation.
En effet les besoins peuvent être diverses sortes :

 Alimentation des centrales thermiques pour la production du courant électrique


 Les besoins quotidiens de la population
 Alimentation des différentes industries du pays

Grace à un suivi régulier du stock et de la demande, nous nous rendons compte que la
demande en produits énergétiques continue de croitre avec l’expansion du parc automobile.
De même que les secteurs de l'industrie, de l'agriculture et des transports, ou encore
l'administration et les publics, sont très demandeurs en produits pétroliers. Les besoins en
produits pétroliers ont évolué depuis le milieu du XXe siècle. Dans les pays. Le
développement des transports routier et aérien s'est accéléré, d'où une demande beaucoup plus
importante en produits légers (carburants). Au Sénégal la demande en produit pétrolier
augmente pour le consommateur malgré l'escalade des problèmes liés a approvisionnement
pour des causes du covid 19, des règlements environnementaux et sécuritaires plus sévères
quant à la qualité du carburant.

3- Concurrence
Avant la libéralisation du secteur des hydrocarbures, il n’y avait que 4 majors pétrolières dans
le circuit de distribution au Sénégal. Ces 4 majors étaient : Total, ELF Shell et Mobil. Avec
l’ouverture du marché deux de ces majors ont disparu et un été obligé d’ouvrir sa capitale
d’où la naissance de Vivo Energy (Hélios Investment Partner, Vitol et Shell). Aujourd’hui, le
marché de la distribution des hydrocarbures est un environnement très concurrentiel surtout
avec l’arrive de nouveau comme STAR OIL. Les entreprises concurrentes regroupent les
compagnies de distribution des produits pétroliers tels que :

Les principaux rivaux de vivo Energy

Total SA : Total est une entreprise pétrolière française privée, qui fait partie des super
majors, c'est-à-dire des dix plus grosses entreprises du secteur de la distribution pétrolière à
l'échelle mondiale.

OLA Energy : Qui s’appelait avant Oil Lybia est aussi une grande entreprise dans la
distribution des produits pétroliers.

38
Elton : Première société multinationale de distribution de produits pétroliers avec un capital
détenu à 100% par des sénégalais.

Itoc : Entreprise sénégalaise spécialisée aussi dans le négoce du pétrole.

Oryx Sénégal : c’est une entreprise spécialisée dans l’importation et la distribution des
produits pétroliers.

Sen Stock : Sen stock est une société de stockage des hydrocarbures liquide qui a été Créée
grâce à la libéralisation du secteur des hydrocarbures, elle est le fruit d'un partenariat
stratégique avec l'État du Sénégal. Son implantation permet d'augmenter considérablement les
capacités de stockage du Sénégal en étendant la durée des stocks de sécurité.

Touba Oïl : Filiale de Diprom, elle est spécialisée dans la distribution d’hydrocarbures, elle a
démarrage ses activités en 2006. En plus de son propre réseau, TOUBA OIL cède son
enseigne à des promoteurs en leur livrant clés en main des stations sur des sites qu'ils auront
auparavant acquis.

Star oïl : est une Compagnie pétrolière de droit mauritanien à vocation sous-régionale,
implantée dans la sous-région : Mauritanie, Mali, Guinée Conakry, Sénégal.

CHAPITRE 2: PRESENTATION DE L’ORGANISATION

I- Historique
Vivo Energy est née le 1er Décembre 2011 à la suite d'un partenariat entre Shell, Vitol et
Helios Investment Partners.

La compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell : est l’une des entreprises énergétiques


les plus respectées au monde et apporte au partenariat Vivo Energy une vaste expérience, des
ressources d’une ampleur et d’une richesse unique ainsi qu’une marque reconnue à l’échelle
internationale. Elle est présente en Afrique depuis plus d'un siècle.

39
Vitol : est une société de trading pétrolier Suisse et l’un des plus importants négociants au
monde en énergie, associant sa portée mondiale et son expertise locale pour identifier et
optimiser les opportunités partout où il opère à l’échelle internationale. La réussite de Vitol
vient de sa capacité à réfléchir rapidement, à agir de manière décisive et à faire avancer les
choses.

Helios Investment Partners : est une entreprise spécialisée dans les investissements privés
orientés sur l’Afrique depuis 2004. Fondée et dirigée par des africains, Helios a contribué à
créer et à développer de nombreuses entreprises prospères à travers le continent. Il donne à
Vivo Energy de la crédibilité et un encrage pertinent sur le continent africain.

II- Présentation

1- Présentation de Vivo Energy


Vivo Energy Investment plus connue sous le nom de Vivo Energy, est une société qui produit,
distribue et commercialise des produits pétroliers et dont le siège social se trouve au Pays Bas.
Elle opère dans 16 pays à travers l'Afrique où elle représente les activités commerciales de
Shell en Afrique et assure la fourniture, le stockage, la distribution et la vente au détail de
produits pétroliers variés de la marque. Elle est présente au Botswana, au Burkina Faso, au
Cap-Vert, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Guinée, sur l'Île Maurice, au Kenya, à Madagascar,
au Mali, au Maroc, en Namibie, en Ouganda, au Sénégal et en Tunisie.

40
Figure 1 : Carte des pays

Source : www.vivoenergy.com

Vivo Energy a pour ambition de « devenir la société énergétique la plus respectée d’Afrique
». Pour y arriver, elle a décidé de créer une identité d'entreprise solide, qui suscite de la fierté
chez ses employés, mérite le respect des gouvernements et des régulateurs et qui fait d'elle la
voix de confiance du secteur, où qu'elle exerce ses activités.

2- Objectifs de Vivo Energy

Objectif zéro accident : faire de la sécurité une priorité ;


Accroître l’investissement dans ses activités, dans les communautés et pays dans
lesquels elle opère ;
Valoriser ses ressources humaines : plus de marge de manœuvre, plus de
reconnaissance et de récompenses ;
Se préoccuper de l’environnement, des communautés et des populations pouvant être
affectées par ses activités ;
Avoir une vision claire et prendre les bonnes décisions rapidement ;

41
« Nous voulons que nos employés, nos clients et nos fournisseurs soient impatients de
collaborer avec nous ; nous voulons être un partenaire privilégié pour les gouvernements en
termes de régulation et de développement du secteur ; nous voulons que les gens disent «
Vivo Energy est une grande société ». Lorsque quelqu’un dit « Je travaille chez Vivo Energy
», nous voulons que cela le fasse vibrer. A ce terme, nous voulons être reconnus comme la
société énergétique la plus respectée d'Afrique. » Christian CHAMMAS, Président Directeur
General Vivo Energy.

III- Organisation de Vivo Energy Sénégal


La marque Shell est présente au Sénégal depuis 1928. Elle devient Vivo Energy à partir de
décembre 2011. Son capital s'élève à 2.692.932.000 FCFA. Elle est y distribue des produits
énergétiques tels que le super, le gasoil, le diesel, le fuel, l'essence ordinaire, le Kérosène jet
pour les avions mais aussi des lubrifiants.

Figure 2: Logo de Vivo Energy Sénégal

Source : source Vivo Energy Sénégal 2020

Ses principaux clients sont

 Les stations-service du Réseau Retail qui représentent 45% du chiffre d'affaire.


 Les clients Maliens font 8%,
 Le secteur marine pour l'avitaillement de navires et compte pour 5%,
 Le secteur aviation pour 5% également et
 Les clients de l'énergie 14% et les miniers 5%.

Elle exerce dans le domaine de la distribution pétrolière dans le même secteur que Total
Sénégal SA, major comme Vivo Energy, qui est son principal concurrent qu'elle suit de près
grâce à une constante croissance de son chiffre d'affaire, ainsi que OLA Energy, Elton, Star
Oïl et des entreprises locales aussi appelés indépendants.

42
Vivo Energy Sénégal, comme les autres filiales du groupe, utilise un même progiciel de
gestion intégré appelé JDE, qui est le système utilisé par les différents intervenants de la
chaine logistique de l'entreprise.

Vivo Energy Sénégal compte à son actif (5) cinq dépôts : JETEE NORD ; Bel Air Dépôt ;
Dakar Océan Terminal (DOT), SDE ; SMCADY

1- Structuration de la société VIVO ENERGY


L’activité principale de Vivo Energy Sénégal est la commercialisation et la distribution de
produits pétroliers. L’ensemble des métiers de l’entreprise s’articule autour de ses deux
pôles :

2- Le Conseil d’administration
Dirigé par un Président du conseil, le conseil d'administration de Vivo Energy décide de la
stratégie de l'entreprise et exerce un contrôle (critique positive) sur la direction (la direction
générale ou l'administrateur délégué et son équipe de direction).

Les Direction et services supports où l’on retrouvera :


 La Direction Générale
 La Direction des Opérations
 La Direction des Ressources Humaines
 La Direction Financière
 La Direction Commerciale
 Le service Marketing
 Le service Communication
 La Direction Supply & Distribution
 La Direction QHSSE

Les activités de Vivo Energy Sénégal sont conduites par un comité de direction local Country
Management Team (CMT) composé de 05 membres dont le directeur général et les
représentants locaux de chaque fonction et/ou activité : le Directeur des Ressources
Humaines, le Directeur Commercial, le Directeur Financier, le Directeur des Opérations.

43
Toutefois, pour certaines décisions ou dossiers, il est fréquent que l’on ait recours au comité
de direction élargi, Extended Leadership Team, composé du CMT et des responsables
suivants : le Responsable Juridique, le Responsable Communication, le Responsable HSSE, le
Responsable Marketing.

Schéma 3 : Organigramme de Vivo Energy

Source : Vivo Energy 2020

La Direction Générale
Comme dans toute administration, la Direction Général de Vivo Energy Sénégal coordonne et
anime la politique définie par le conseil d’administration. Elle appuie les directeurs dans leur
mission et assure les fonctions transversales concernant la paie, la comptabilité et les relations
sociales. Elle contrôle non seulement la gestion et les modalités de prise en charge des
personnes accueillies mais assure également le rôle de créateur d’activités nouvelles. Elle est
donc en quelque sorte, chargée de gérer la société dans le respect des règles et procédures
définies par les fonctionnaires pour atteindre les objectifs définis et permettre de s’acquitter de
ses obligations en directions des actionnaires, des pouvoirs publics, de la clientèle. Elle est
supervisée par le Conseil d’Administration.

44
La Direction Commerciale
Le département Commercial est chargé de mettre en œuvre une politique commerciale en vue
d’accroître les ventes et d’augmenter le chiffre d’affaires, selon les objectifs fixés. Il est
chargé d’établir un portefeuille client B2C/B2B ; de créer et maintenir un réseau de points de
vente ; d’assurer un service-client en cas de requête et réclamation.

La Direction des Opérations


La direction des Opérations et de la logistique regorge un groupe de manager polyvalent doté
d’une vision stratégique à moyen et long terme. Cette direction s’occupe donc de tout ce qui
est programmation des camions, mise à disponibilité des camions et envoi des camions
citernes dans les dépôts pour chargement et déchargement.

La Direction Financière
Le département Finance est chargé de superviser la comptabilité, la trésorerie, les questions
fiscales, le contrôle des risques ; de préparer les budgets et de suivre leur exécution ; de rendre
compte de la situation financière.

La Direction des Ressources Humaines


La Direction des Ressources Humaines a pour mission de recruter, intégrer, former,
accompagner et administrer l'ensemble des employés permanents et non permanents de Vivo
Energy Sénégal (VESN) tout au long de leur carrière, pour s’assurer :

 D’une part que notre entreprise dispose en permanence des ressources adéquates pour
atteindre ses objectifs, d’un point de vue qualitatif et quantitatif ;
 D’autre part que ses ressources disposent à leur tour de tous les outils, moyens et
conditions leur permettant d’atteindre leurs objectifs individuels

La Direction HSSE (Hygiène, Santé, Sécurité et


Environnement).
Vivo Energy poursuit l’objectif visant à « ne porter préjudice à personne ». C’est un objectif
qui concerne ses employés, ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires et les communautés.
D’où la mise en place de la direction HSSE car l’entreprise s’est fixée comme objectif
spécifique, de devenir l’entreprise énergétique la plus respectée d’Afrique en exigeant
l’établissement, la réalisation et le maintien des normes les plus élevées en matière de santé,
de sécurité et d’environnement, de performance sociale et de responsabilité sociale.

45
La Direction Supply & Distribution.
Supply & Distribution (S&D) assure l’approvisionnement, le stockage et la distribution des
carburants en conformité avec les normes locales, et internationales. S&D met l’accent sur
l’excellence opérationnelle, la préservation de la qualité, le respect des règles HSSE « Zéro
accident » et la création de la valeur ce qui lui confère une place de choix au sein de Vivo
Energy Sénégal. Afin d'assurer des services fiables et de qualité, Vivo Energy a mis l'accent
sur son département Approvisionnement et Distribution qui constitue "l'épine dorsale" de
cette entreprise.

CHAPITRE III : Le processus des activités de Vivo Energy Sénégal


Son objectif à long terme est de se doter de la même réputation et du même poids dans le
secteur que la marque Shell.

Engagée en matière de sécurité, entrepreneuriale, ambitieuse, Rapide dans ses réflexions et


ses réponses, responsable, axée sur une croissance durable à long terme et sensible aux
problèmes culturels et environnementaux locaux et mondiaux, telle est la stratégie de Vivo
Energy.

I- Activités de Vivo Energy Sénégal


La chaîne logistique de Vivo Energy débute avec l'approvisionnement car elle n'est pas active
dans les domaines de l'exploration et du raffinage. Elle achète des produits raffinés a la
société africaine de raffinage et à des fournisseurs internationaux dont le principal est Vitol.
Sa société sœur Shell & Vivo Lubrifiant, fabrique et fournit des lubrifiants, qu'elle

46
commercialise et vend. SVL possède des usines de conditionnement de l'ordre de 124000
tonnes, avec deux usines à 100% au Maroc et au Kenya et des usines en co-entreprise en
Tunisie, en Côte d’Ivoire, au Ghana et en Guinée. Concernant le stockage et le traitement, sur
la majorité de ses marchés, elle est propriétaire et exploite des installations de stockage, à la
fois dans les grands ports d'approvisionnement et dans des dépôts de distribution à l'intérieur
des terres. Elle exploite des usines de conditionnement de GPL (Gaz de pétrole liquéfié) dans
six pays. Pour distribuer ses produits, elle gère un réseau externe de transporteurs approuvés
pour la livraison des carburants, des lubrifiants et du GPL à ses clients commerciaux et à ses
stations-service. Pour le volet Marketing et vente, les sites sont exploités par un revendeur qui
achète les carburants et fonctionne sous le couvert de la marque Shell. Elle fait des campagnes
marketing dans chaque pays où elle se trouve. Elle approvisionne ses clients commerciaux
dans les secteurs de l'aviation, des mines, de la marine et dans d'autres industries.

II- Produits et services

1- Carburants
Les stations Shell de Vivo Energy Sénégal offrent des carburants différenciés, avec nos
produits Shell Fuel Save Super et Shell Fuel Save Gasoil lancés en Mai 2015.

2- Lubrifiants
Avec l'appui d'une technologie certifiée, Vivo Energy Sénégal propose dans l'ensemble de son
réseau une gamme de lubrifiants de qualité supérieure, parfaitement adaptés aux différentes
activités et applications spécifiques : Lubrifiants moteur ; Transmissions mécaniques poids
lourds et légers ; Transmissions automatiques ; Fluides spéciaux ; Graisses ; Petits
mécanismes.

3- Boutiques
En complément de ses carburants & lubrifiants on trouve dans les stations Shell une offre
complète de services dédiés à l'entretien des véhicules et au bien-être des clients tel que des
boutiques avec une gamme complète de boissons, snacks, épicerie et viennoiseries, des baies
de services avec des opérateurs professionnels pour des prestations de Vidange, Lavage, et
graissage. Des cartes à puce son mise à la disposition des clients pour leur permettre de gérer

47
leur consommation, mais également des cartes prépayées allant de 15 000 F CFA à 50 000 F
CFA

4- Les Autres services de Vivo Energy


Vivo Energy offre des services de stockage aux gérants des stations-services du réseau relai,
aux gros consommateurs comme la Senelec, ainsi qu’aux clients grands comptes, industriels
et du secteur public, elle approvisionnement de nombreuses compagnies aériennes nationales
et internationales des clients privés ainsi que des armées de l’air national. La majorité du gaz
de pétrole liquéfié est stockée, distribuée et livrée sous la marque Butagaz, qui bénéficie
d’une bonne réputation et de la confiance des consommateurs.

48
Tableau 2: Description des produits Vivo Energy Sénégal

Produits Description

Les lubrifiants Les lubrifiants moteur servent à réduire les


frottements et à diminuer l’usure entre les pièces en
mouvement. Ils sont issus du raffinage du pétrole
brut.

Le gaz domestique Le gaz naturel est le type de gaz le plus courant en


usage domestique car il est distribué directement aux
consommateurs via un système de canalisations
centralisé. Le gaz naturel, - d’où son nom ! -, est
extrait directement du sous-sol et subit très peu de
transformations.

Shell Fuel Save Super Shell Fuel Save Super est conçu pour réduire les
frictions et maintenir et les pertes d’énergie au niveau
du moteur et aide à améliorer l’efficacité de votre
moteur. Il est également conçu pour garder les
vannes d’admission propres, empêcher la formation
de dépôts et améliorer l’économie de carburant en
permettant

Shell Fuel Save Gasoil Le Shell Fuel Save Diesel est conçu pour brûler plus
rapidement et efficacement tout en aidant à prévenir
la formation de dépôts. Le carburant Shell Fuel Save
Diesel conçu avec la nouvelle technologie
DYNAFLEX, offre une meilleure protection contre
l’accumulation des impuretés au niveau du moteur
pour une meilleure efficacité

Le pétrole lampant ou Kérosène Le kérosène est un mélange


d'hydrocarbures contenant des alcanes de formule.
Issu du raffinage du pétrole, il résulte du soutirage
pendant la distillation d'une coupe avec un point
initial (PI) de distillation compris
entre 150 °C et 180 °C, et un point final

Source : Vivo Energy Senegal 2020

49
5- Les principaux intervenants dans la chaine logistique

Les principaux clients


Les clients sont subdivisés en secteur :

 Les stations –services appelées aussi réseau (45%) représentent les plus grands clients. Il
y a au moins vingt-sept stations selon les zones géographiques.
 Autres compagnies (Clients, usine, l’industrie de la construction.) avec 18% de l’effectif
des clients - Le B to B Le B to B nous avons :
 Les clients Malien qui représentent 8% de l’effectif
 Le secteur marin (bateaux) avec un taux de 5% sur l’effectif
 Secteur aéronef (compagnie aériennes) représente 5%
 Secteur power construction (Senelec et d’autres compagnies industrielles) représente
14% de l’effectif des clients
 Mine ring (Mine) avec un taux de 5% sur l’effectif

Figure 3: Diagramme de pourcentage des principaux clients de Vivo Energy Sénégal

Client

Autre
compagnie
20%

Mine station service


5% 46%

senelec
12%
secteur
secteur Client maliens
aeronefs
6% marins 8%
4%

Source : Vivo Energy Sénégal 2020

 Les différents acteurs du secteur pétrolier sénégalais


Le secteur pétrolier est composé de différents acteurs à savoir

 Le Ministère du pétrole et de l’énergie


 La Société africaine de Raffinage (SAR)

50
 Les compagnies de distribution pétrolière,
 Les sociétés de transport d’hydrocarbure
 Le Comité Nationale des Hydrocarbures importations et les exportations des produits
pétroliers.
 -Les indépendants
 Les Clients

Figure 4 : Diagramme des différents acteurs du secteur pétrolier sénégalais

Le Ministère du
pétrole et de
l’énergie

Société
Les
africaine de
indépendants
Raffinage (SAR)

CNH: Le Comité
Nationale des
Hydrocarbures

Les
compagnies de
Clients
distribution
pétrolière

sociétés de
transport
d’hydrocarbure

Source : www.energie.gouv.sn 2020

Les moyens Vivo Energy dispose d’importantes installations de stockage d’une capacité de
140 tonnes pour certaines : Les différents acteurs du secteur pétrolier est composé de
différents acteurs qui le composent à savoir Le Ministère du pétrole et de l’énergie, La Société
africaine de Raffinage (SAR), les compagnies de distribution pétrolière, les sociétés de
transport d’hydrocarbure, le Comité Nationale des Hydrocarbures (CNH)

51
6- Transport des produits
 Pour approvisionnement des entrepôt et dépôt.

Lors de la procédure approvisionnement le principal moyen utilité pour transport les produits
pétroliers sont les pipelines.

Figure 5: Acheminement Hydrocarbure de la SAR a Vivo Energy

SAR hydrocarbure vivo Energy

Source : département supply de vivo Energy Sénégal 2020

Pour les lubrifiants le transport s’effectue plus souvent par voie maritime dans des centenaires
sur des palettes mais parfois par voie aérien

Figure 6 : la représentation de la chaine d'approvisionnement de lubrifiants depuis le


fournisseur SVL

Source : Document fournir par Vivo Energy 2020

 Distribution ou livraison des produits vers les clients et stations-services

52
Deux entreprises de transports, Khoury et Daniel Haddad et Fils assurent la livraison des
produits de Vivo Energy au moyen de camions citernes et lubrifiants sur le territoire
national.
Tableau 3: Nombre de camion pour transport les produit de Vivo Energy

Flotte de Camions

Transporteurs Multi- Fuel Jet Lubrifiant Total


Produits

DHF 22 11 5 1 39

Khoury 22 15 5 3 45

Total 44 26 10 4 84

Source: Vivo Energy Senegal 2020

7- La declaration douanière

La déclaration douanière est l'ensemble des déclarations à effectuer avant, pendant et après
une importation ou une exportation des produits. La bonne exécution du processus
d’approvisionnement est relative à une collaboration du service achat avec le service transit
qui a un caractère indispensable dans les activités d’approvisionnement.

Le Service Transit, s’occupe de toutes questions relatives aux législations douanières et de


tous les documents afférents ceci pour permettre dans le cas des approvisionnements, d’entrer
en possession de la marchandise. Il participe en collaboration avec la direction logistique au
suivi de l’acheminement des commandes depuis le port d’embarquement jusqu’à la
destination (port de débarquement).

La procédure douanière concernant les lubrifiants est celle de la déclaration sommiers des
douaniers. Ces derniers sont pour les produits placés en régime suspensifs8.

8
Régime suspensif des régimes destinés à favoriser le développement de certaines activités économiques et à
renforcer la capacité concurrentielle des entreprises sur les marchés internationaux, par la mise en jeu de
mécanismes variables, selon l’activité considérée, et dont les effets ne sont définitivement acquis que si la
marchandise a satisfait à certaines obligations également variables selon les régimes »

53
Dans ce système, un assujetti à la TVA est autorisé à recevoir, non grevés de cette taxe,
certains des produits et des services nécessaires à son exploitation ou qui a pour objet de
reporter à un stade ultérieur le paiement de la taxe normalement due.
Tableau 4: récapitulatif de l'incoterm CFR qu’est l’incoterm le plus utilise par Vivo Energy : V pour
vendeur et A pour Acheteur

Source : Vivo Energy Sénégal 2020

8- Le Prix des Produit de Vivo Energy.


Au Sénégal, c’est l’Etat qui fixe les prix à la pompe des produits pétroliers en lieu et place des sociétés
distributrices. Les produits raffinés ou importés par la SAR sont livrés et facturés aux distributeurs sur
la base d’un prix calculé par le Comité National des Hydrocarbures Structure des prix des produits
pétroliers (Annexe 1)

54
PARTIE 3 : ANALYSE ET INTERPRETATION DES
RESULTATS

55
CHAPITRE I : Analyse et présentation de la chaine logistique des
produits énergétiques ou carburants

Dans ce chapitre, il sera question de présenter et d’analyser la chaine logistique des produits
pétroliers dans un premier temps, et de faire des recommandations dans un second temps.

I- Analyse et présentation de la chaine d’approvisionnement

Dans cette partie, nous allons étudier les différents processus et éléments qui entrent dans la
détermination de la stratégie à mettre en place par rapport à la quantité à approvisionner et des sources
d’approvisionnement nécessaire, identifier les différents processus appropries et proposer un plan
d’approvisionnement en fonction des données de vente.

1- La commande 

Le management de l'approvisionnement a des répercussions sur la rentabilité d'une entreprise


car elle peut représenter jusqu'à plus de la moitié des charges d'un produit pour sa mise en
vente sur le marché. Le directeur commercial fait un suivi régulier du stock de carburant et
lubrifient disponible dans les stations-services et des gros clients.

Le SM recueille les informations données par le responsable commercial. A ces données,


traduites en forecast, est rajoutée la commande des autres partenaires qui sont hors du
Sénégal notamment Vivo Energy Mali, Soyatt et EDY.

Tableau n°3 : Besoins de Périodicité

janv.-19 43 508 mars-19 avr.-19 mai-19 juin-19 juil.-19


Forecast Forecast Forecast Forecast Forecast Forecast Forecast
SUP100 5 921 6 033 808 5 805 883 5 750 817 6 011 6 117 6 214
727 141 425 497
REG100 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000
MIX100 415 000 442 000 442 000 392 000 455 000 505 000 492 000
KER100 202 643 202 643 202 643 202 643 202 643 202 643 202 643
AGO100 24 209 23 897 464 24 381 201 24 565 073 24 837 25 063 25 449
138 105 118 827
DIS200 0 0 0 0 0 0 0

56
DIE200 280 000 280 000 280 000 280 000 280 000 280 000 280 000
FO180200 3 610 3 495 000 3 485 000 3 485 000 3 495 3 485 3 485
000 000 000 000
FO380200 500 000 5 000 5 000 5 000 5 000 5 000 5 000
JETA1100 10 000 9 750 000 9 700 000 9 400 000 7 790 7 590 7 790
000 000 000 000
Source : Vivo Energy

Il lance les informations obtenues dans le système de communication interne de l’entreprise


en fonction du niveau de stock disponible dans la station-service et chez les gros clients. Et à
travers ces données, les commandes placées dans le système, le département Supply Chain
Manager collecte les besoins d’approvisionnement.

Il soumet le plan d’approvisionnement et définit les quantités et la qualité des produits à


approvisionner aux différents directeurs de département qui donnent leur approbation pour
lancer les commandes.

Après la validation du plan approvisionnement par les différents directeurs de vivo Energy.
Le manager supply Chain lance les commandes au niveau des fournisseurs qui sont la Société
Africaine de Raffinage (SAR) pour les produits énergétiques, qu’est le principal fournisseur
du marché Sénégalais en produits hydrocarbures et détient quasiment le monopole des
importations.

Figure 7 : Statistique de l’approvisionnement des dépôts de vivo Energy auprès des


fournisseurs

57
Statistique de l'approvionnement en hydrocarbure
0.9
0.8 0.83
0.7
0.6
0.5
0.4
0.3
0.2
0.1 0.17
0

SAR Importation

Source : Vivo Energy Sénégal

Il s'approvisionne en lubrifiants chez SVL, dont le siège se trouve à Casablanca au Maroc. Les
produits que SVL commercialise proviennent de plusieurs pays différents tels que le Maroc,
où ils en produisent, le Kenya, l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, l'Afrique du Sud, la
Turquie.

2- Lancement de commande

L'assistante Supply envoie les quantités à livrer ou à importer au trader qui est chargé de
passer les commandes auprès des fournisseurs de produit énergétique. Ici le contrôle est le
plus mis en exergue. Cause pour laquelle le pourcentage d’erreur est quasi nul et donc il
demeure un facteur favorable pour Vivo Energy.

Pour les lubrifient L'assistante Supply va ensuite, à l'aide de son plan d'approvisionnement
placer ses commandes sur le fichier de SVL et organiser le dispatching et le groupage des
produits commandés, en déterminant le nombre de futs, de palettes de seaux et de palettes de
jerricane à grouper dans chaque conteneur

(Annexe 2): L'on peut voir ci-dessus un exemple d'une suggestion du fichier de SVL pour
optimiser le volume des conteneurs lors du dispatching des commandes
Lorsque le fournisseur reçoit les commandes, il envoie les factures Pro forma, avec les
informations concernant les produits (quantité, prix unitaire, pays d'approvisionnement,
format, etc.) le fret, le prix total, comme l'on peut voir sur cet exemple de pro-forma (Annexe
3) pour les lubrifiants :
Tableau 5 : De la procédure de la Gestion de la commande

58
Qui? Fait Quoi? Comment?
1- Prévision des ventes des produits en fonction des
Demande anciennes et de nouvelles données de gain ou perte
d’activités.
1- Etape 1I revue

2 Etablir le plan du Q+1 de chaque produit en fonction du


stock disponible, du stock de sécurité et des prévisions du
2- supply assistant Plan approvision semestre Q+1

3 Déterminer la quantité pour chaque produit. Puis soumet


au SM
Expedition &
3- supply assistant
conditionnemn
t

4- vérifier le niveau du stock de sécurité et des quantités à


approvisionner par rapport aux prévisions
d’approvisionnement.
4- Supply Manager
Verification

5- Opérer la même chose que le SM

5- Directeur des
opérations Verification
6- Approuver le plan prend en compte prévision
trimestrielle.

6- Etape III Approbation


7- Approuver les quantités à approvisionner.

8- Transmettre par mail le plan d’approvisionnement aux


7- Etape IV Approbation fournisseurs à SVL pour lubrifiant et SAR pour les
Hydrocarbures.

9- Envoie de la facture pro-forma et suggestion par rapport


Transmission au condition approvisionnement de la commande et au pays
8- assistant supply d’approvisionnement.
commande

9- SVL Facture Pro-forma 10- Tenir compte des suggestions et vérification des coûts
et quantité et confirmer.

10- supply assistant


Commande
définitive &
Transmission

Source : Département Supplie de Vivo Energy Sénégal 2020

3- La réception commande

59
Après le lancement de la commande auprès des fournisseurs, la direction supply recevra les
documents et la supply assistante va vérifier si le volume ou les quantités correspondent à sa
commande, si les coûts unitaires appliqués correspondent à la liste des prix (Price List) que le
fournisseur a envoyé chaque mois. Si des modifications ont été apportées au groupage de la
commande, la supply assistante en tiendra compte, et transmettra la commande définitive.

Tableau 6: Délais approvisionnement


Respect des délais de Les enquêtes Fréquences
livraison

Oui 7 58,33%

Non 5 41,67%

Total 12 100%

Source : Donnée enquête 2020

Figure 8: Diagramme sur délais approvisionnement

Respect des delais d'apprivisionnement

OUI
42% NON

58%

Source : Donnée d’enquête 2020

D’après la figure n nous pouvons déduire que 7 enquêtes soit 58,33% estime que les délais
d’approvisionnement sont respectés, tandis que 5 enquêtes ne sont pas du même avis.
Cependant l’entreprise respecte les délais d’approvisionnement mais doit fournir avantages
d’efforts pour éviter les ruptures de stock dans les dépôt et entreponts.

Il peut arriver qu'une commande soit répartie sur plusieurs facturations (Annexion 4) et sur
pour les lubrifiants.

Après vérification, la supply assistante réparti les coûts des frais d'approche de la facture
définitive aux produits en fonction du volume de chaque produit. Puis après avoir redéfinis le
60
coût unitaire des produits, il s'assure que les valeurs sont exactes et que le résultat correspond
à la valeur totale de la facture définitive.

Ensuite, quand Elle finit de répartir les coûts d'approche, il saisit dans le système ERP de
l'entreprise, JDE, les quantités inscrites sur la facture définitive ainsi que les nouveaux coûts
unitaires calculés.

Tableau 7: de la procédure de réception commande


Qui ? Fait Quoi ? Comment ?

Réception
1- supply assistant
facture
définitive
2- vérifier les quantités et des volumes par
rapport à la commande.
2- supply assistant Vérification

3 Répartir les frais d’approche de la facture


définitive aux produits en fonction du poids de
Repartition des chaque produit. S’assurer que les calculs sont
3- Chef Magasinier exacts et après répartition, que le coût total est le
frais approche même que celui de la facture définitive.

4- Vérifier si le moyen de transport est bien


scellé. Vérifier aussi que les produit sont
4- Chef Magasinier conforme en qualité et en quantité à la liste de
Reception des colisage. Exiger la présence du chef de poste de
produits sécurité du dépôt.

5- Saisie dans JDE les quantités reçus dans le


dépôt In transit et les coûts dès la facture.
S’assurer que les coûts saisis sont juste et
5- supply assistant transmettre le numéro OP au Supply Manager.
Création OP et
Saisie des
Coûts 6- Interroger le numéro de commande et vérifier
les quantités et les coûts saisis par rapport à la
facture définitive. S’assurer que les coûts
d’approche sont bien répartis.
6-Supply Manager
Approbation
7- Réceptionner le produit dans JDE dan le dépôt
en fonction du régime douanier.

8- Réception le numéro de commande dans les


7- Chef magazinier Reception depot dépôts
In Transit

Reception
8- Supply assistant

Source : Département Supplie de Vivo Energy Sénégal 2020

4- Transport et stockage
61
Transport par pipelines :

Ensuite les produits sont transférés par les fournisseurs vers les différents dépôts de vivo
Energy à l’aide de pipeline. Ces pipelines sont connectés aux pompes et réservoirs situés dans
l’enceinte des dépôts de Vivo Energy Sénégal.
Les produits pompés par la SAR sont des produits lourds et légers et chaque produit passe par
un pipeline qui lui est dédié afin d’éviter les pollutions.

Les produits sont réceptionnés directement dans les bacs des dépôts de Vivo Energy. Les bacs
sont conçus pour recevoir un produit bien déterminé (produits lourds et produits légers). Ces
produits qu’ils soient lourds ou légers ont eux-mêmes plusieurs sous caractères :

Pour les lubrifiants les produits sont transportés par voie maritime dans des centenaires. A
l'arrivée des conteneurs au dépôt de Bel Air, le chef magasinier s'assure que les conteneurs
sont bien scellés. Il vérifie aussi que le chargement du conteneur est conforme en qualité
et en quantité à la liste de colisage. La présence du chef de poste de sécurité du dépôt est
exigée.

Avant aborde l’étape de la réception on parlera du canal approvisionnement des Hydrocarbure


de Vivo Energy Sénégal. Ainsi les personnes enquêtes seront prononcer sur le choix du canal
approvisionnement.

Tableau 8 : Choix d’un bon canal d’approvisionnement

Choix d’un bon canal Les enquêtes Fréquences


d’approvisionnement

Oui 9 75%

Non 3 25%

Total 12 100%

Source : Donnée enquête 2020

Figure 9: Diagramme de l’enquête sur le Choix d’un bon canal d’approvisionnement

62
CHOIX D'UN BON CANAL APPROVISIONNEMENT
OUI NON

25%

75%

Source : Donnée d’enquête 2020

En se réfèrent à la figure, on observe que 75% des personnes enquêtées soutiennent


qu’entreprise fait un bon choix de canal d’approvisionnement alors que 25% des enquêtes ne
sont pas du même avis. Par conséquent un bon choix d’un canal d’approvisionnement
renforce le processus approvisionnement et permit à l’entreprise d’avoir une bonne
performance.

L'action suivante est donc la réception du numéro de commande dans le dépôt BAD par
l'assistant supply.

Les zone de stockage

La zone de stockage de Vivo Energy est repartie en deux (2) à savoir une zone de stockage
pour les produits lourd et une zone pour les produits légers. L’entreprise dispose de
plusieurs réservoirs de différents volumes pour stocker les produits liquides.

L’entreprise dispose des bacs de stockage composé de :

De réservoir de Gasoil, de réservoir d’Essence Ordinaire, de réservoir de Diesel, deux


réservoirs de Super ; un réservoir de Marine Zoom (mélange pour pirogue) r Réservoir de Jet
Réservoir de fioul

63
II- Diagnostic de la chaine d’approvisionnement de vivo Energy
1- Les faiblesses au niveau de fournisseur.

La Société Africaine de Raffinage (SAR) qui est le principal fournisseur dès l’entreprises de
distribution pétrolière a presque le monopole des importations. C’est elle qui
approvisionnement la majorité des produits de Vivo Energy. Par conséquence lorsque la SAR
ne travaille pas ou est confronté à des difficultés pour approvisionner les entreprises, c’est à
ce moment que Vivo Energy peut importer des produits seulement raffinés avec l’autorisation
du Ministère du pétrole et de l’Energie.

2- Les faiblesses au niveau des réceptions des produits.

- Les délais de livraison des produits pétroliers ne sont pas toujours respectés par la SAR ;
des aléas du transport.
- Il peut arriver que le nombre de quantités reçues soit inférieur aux nombres de quantités
commandées.

64
Chapitre II : Présentation et Analyse de la chaine de distribution.

Dans ce chapitre il s’agira de présenter et d’analyser la chaine de distribution utilise au sein de


Vivo Energy Sénégal. Ainsi notre analyse sera axée sur le contrôle des stocks, le chargement des
camions et la livraison chez les clients

I- La sortie des produits


Lorsqu’une commande est lancée par un gérant de station ou un gros client. La direction
commerciale transmet l’information a la direction supply de vivo Energy qui vérifie les
conditions, quantités, qualités,

Chaque jour, la sortie des produits pétroliers est relevée par l’assistante supply, il relève les
quantités sorties pour chaque produit mais aussi ceux à déclarer à la consommation et ainsi faire
les imputations sur les fiches de stock. Il vérifie les transactions et fait la différence entre le stock
du mois précédent et le stock actuel.

Puis selon le régime douanier, il établit des notes de détail. Il les répertorie avant de les
enregistrer, les saisit, les enregistre et les tire.

Il établit des relevés de paiement pour la mise à la consommation et les transmet au chef transit
qui s'assure que le calcul des droits de douane est correct.

Si tout est bon, il le transmet au directeur des opérations qui marque son approbation en signant.

Sur la base des données du Relevé de paiement approuvé, un chèque est établi et signé par le
service finance.

Ensuite l'assistant déclarant douane dépose les déclarations au bureau des douanes de Dakar-
pétrole, et le chèque à la perception qui lui remet une quittance.

Enfin, une copie de la déclaration est classée et l'original ainsi que l'original de la quittance.

II- Documentation
 ETAPE 1 : Le principal moyen de transport utilisé par vivo Energy pour acheminer ces
produits c’est le transport routier. Dans les camions font l’objet d’un contrôle de sécurité
Avant de rentrer dans le dépôt. Des camions citernes basés dans les dépôts. Il est chargé
de confirmer l’aptitude sécuritaire du camion.

65
 ETAPE 2 : Dès que l’aptitude du camion est confirmée cette dernière demande au
programmeur de lancer l’ordre de chargement des camions.
 ETAPE 3 : Le dispatcheur est chargé de réceptionner l’ordre de chargement dans le
système. Cet ordre de mission est ensuite remis au chauffeur qui le dépose devant la porte
d’entrée du dépôt.

La majorité de chargements des camions des compagnies pétrolières se fait dans les dépôts de la
Société Africaine de Stockage (Sen stock) qui appartient à l’Etat, étant donné donner que les
dépôts de ces compagnies ont été fermés par l’Etat

III- Le chargement des camions.


 ETAPE 1 : Chaque chauffeur dépose son ordre de chargement au niveau de l’entrée et en
fonction de l’évolution du rang le chauffeur positionne le camion au niveau du poste de
chargement.
 ETAPE 2 : Les camions sont chargés avec des bras semi-automatique. Les chargements
peuvent se faire pendant plusieurs heures à cause du nombre restreint des bacs dans
certains dépôts. Cette lenteur du chargement des camions peut causer des retards de
livraison.
 ETAPE 3 : Le chargement terminé les camions sont plombés avec des scellés. Le
chauffeur se présente auprès du dispatcheur qui lui sort le bon de livraison qui va lui
permettre de livrer les produits auprès des clients.

L’entreprise vivo Energy pour acheminer les produits jusqu’au consommateurs doit faire un bon
choix d’un canal de distribution pour transport les hydrocarbures. Plusieurs enquêtes ont
collaboré avec nous pour apprécier le canal approvisionnement mise en place par entreprise.

Tableau 9: Choix d’un bon canal de distribution


Choix d’un bon canal de Les enquêtes Fréquences
distribution

Oui 8 66.67%

Non 4 33,33%

Total 12 100%

66
Source : Donnée d’enquête 2020

Figure 10 : Diagramme sur le Choix d’un bon canal de distribution

CHOIX DU CANAL DE DISTRIBUTION

NON
OUI
33%
NON

OUI
67%

Source : Donnée d’enquête 2020

Là nous montre que 66.67% des enquêtes affirmer que l’entreprise fait un bon choix de canal de
distribution des hydrocarbures, alors que 33.33% des enquêtes pensent le contraire.
L’importance d’un bon choix de canal de distribution permet à l’entreprise vivo acheminer les
hydrocarbures en toute sécurité et les délais.

IV- La livraison dans les stations-services et chez les clients.

La livraison des produits se fait par des camions citernes auprès des clients (stations-services,
particuliers, entreprises). Les chauffeurs des camions sont repartis selon des zones géographique
déterminées (Dakar centre, les régions).

Pour connaitre si l’entreprise livrée ses produits dans les délais nous avons décidé d’interroger
certaines enquêtes pour connaitre leurs avis sur les délais de livraison.

Le tableau suivant nous montre les informations recueilles au près des enquêtes

67
Tableau 10: Respect des délais de distribution
Respect des délais de Les enquêtes Fréquences
distribution

Oui 10 83.33%

Non 2 16.67%

Total 12 100%

Source : Donnée d’enquête 2020

Figure 11 : Diagramme de l’enquête portant sur le respect des délais de livraison

Respect des délais de distribution

17%
OUI
NON

83%

Source : Donnée d’enquêtes

En se basant sur la figure on déduit que le 83.33% des enquêtes disent que vivo Energy respect
les délais de distribution, tandis que 16.67% des enquêtes s’opposent à cette affirmation.

Généralement l’entreprise respect les délais de livraison. Néanmoins des efforts doit être
consentir pour mieux respect les délais de livraison.

68
Figure 12 vue Générale de la procédure supply Chain de Vivo Energy
PROC ES SU S
DO NN EES DE
PRO VEN ANC E DO NN EES D·ENTREE APPRO VIS ION - DESTINATIO N
SO RTIE
N EMEN T

PROC ES SU S Identification des


Pr évisions de vente
CO MMERCIAL beso ins

GRO UPE VIVO Liste fo ur nisseurs


ETAT autorisés
Plans Pr évisions de commandes
d·appr ovisionnement FO URN ISSEURS
Co mmandes fermes
PROC ES SU S Co ntrat fo ur nisseur s
AC HAT S accessoir es

PROC ES SU S
GES TIO N Niveau d e sto ck
STOC KS

- Mails validatio n
O ffr es de prix (Profo r ma)
FO URN ISSEURS Validation commande (qté, cr eux, quai, dates) FO URN ISSEURS
Conditio ns de livr aiso n
- Bon de co mmand e

Co llecte Do cument DPI, AI, AC


DO UAN E
pr éalable Auto risatio ns
CN H / MEner gie
impo rtatio ns d·importations

Réception
Notificatio n mise
Réception au po rt à d ispositio n FO URN ISSEUR LUB
accessoir es
Factur es O pératio ns
Do cuments livr aiso n tr ansit au po rt
FO URN ISSEURS Do cuments impor tations (fo rmalités PROC ES SU S
Notificatio n mise
BL po rtuaires) GES TIO N
à d ispositio n pr oduits
Pr od uits accessoir es ST OC KS
Dédouanement

PROC ES SU S
Règlement
Do cuments comptables CO MPT AB ILIT E
fo urnisseurs
FIN A N CE
Réglements
Déclar atio n ventes
FO URN ISSEURS
PROC ES SU S
CLIEN T S Ventes Clients cartes
BL
Titres d·exonérations
Déclar atio ns Ventes
Clients exo nérés DO UAN E
par type de clients
Reto ur tickets

Ventes
Clients pêche Tickets pêche
PROC ES SU S
GES TIO N
STOC KS Clients TTC Documents valid és PROC ES SU S
Pour paiement taxes CO MPT AB ILIT E
Sur les ventes/clients FIN A N CE

Source : vivo Energy

69
V- L'inventaire

Une vérification du stock dans les dépôts est effectuée quotidiennement pour suivre l'évolution
des stocks. Il prend en compte les réceptions et les sorties. On y marque les produits selon leur
régime et si besoin des commentaires sont ajoutés.

Voici un exemplaire d’extrait d’inventaire lubrifiant dans (Annexe 5) datant du 10 avril 2018 :

Un inventaire des stocks en vrac est également fait quotidiennement et est envoyé par le chef
magasinier chaque jour ; ci-joint un extrait d'une fiche de sonde des bacs de lubrifiants en vrac :
(Annexe n 6)

En plus des vérifications quotidiennes des produits, un inventaire mensuel est effectué chaque
premier du mois. Il consiste à compter physiquement les produits emballés présents au dépôt et
réceptionnés dans le système JDE.

L'assistant déclarant Il vérifiera les quantités en sous-douanes (Hors-taxes) et celles déjà payées
(toutes taxes comprises).

Il va ensuite comparer le résultat de son comptage à celui de JDE pour chaque produit. S'il ya
une différence, elle sera considérée comme une perte ou un gain.

L'assistant magasinier va ensuite saisir dans JDE le résultat de l'inventaire. Le Supply manager
va ensuite vérifier que ce qui a été saisi dans le système correspond la fiche d'inventaire qu'on lui
a transmis ; si tout est correct, il marquera son approbation.

70
Tableau 11 : la procédure d’inventaire:
Qui ? Fait Quoi ? Comment? 

71
1 -Assistant Déclarant 1 -Etablir une fiche d’inventaires avec la liste de
tous les produits. Recompter une à une chaque
1. produit exception faite des produits non réceptionné
dans JDE.S’ assurer des quantités en sous douanes
et celles déjà acquittés. (HT et TTC)

2. comparer le stock physique, résultat de


l’inventaire au Stock comptable de JDE pour chaque
2. produit. Considérer la différence comme des pertes
2 -Assistant Déclarant ou des gains. S’assurer au moment de l’inventaire
qu’il n y’ait pas de mouvement (comptable et
physique)  

3 - apposer leurs signatures sur chaque feuille de la


fiche d’inventaire.

3 - Assistant Déclarant

Comparaison
Approbation

Certification
3.
Saisie dans JDE

Recomptage
-Chef Magasinier
Fin

Archivage

-Assistant magasinier
4 –saisir le résultat de l’inventaire certifié dans JDE.

4 - Assistant magasinier 4.

5 -s ‘assurer que l’inventaire saisie dans JDE


corresponds exactement à celui transmis par mail
puis approuver.
5 - Supply Manager 5

6 - Classer un exemplaire de la fiche d’inventaire


6
6 - Assistant Déclarant certifié.

- Chef Magasinier

Source : Département supply de Vivo Energy 2020

VI- La sécurité et l’environnement.

72
Le principe de base de Vivo Energy est la prévention, elle est la démarche constante et commune
de la société. Appliquée par chaque membre des équipes et pour toutes les actions menées, elle
est « le garant de la sécurité »

Tableau 12 Les dispositions sécuritaires et environnementaux


La formation. Etude des dangers.

La formation des transporteurs • L’étude des dangers analyse les probabilités et


les conséquences des principaux scénarios
. La formation initiale des équipes est
d’accident majeur :
dispensée par compagnonnage sur la
basse des procédures et instruction • Incendie – Explosion : sur Bacs, cuvettes ou
technique de la société. Elle donne lieu à aux postes des chargements ;
l’habilitation et est complétée par de
• Environnement : pollution sol par épandage ;
formations internes, externes spécialisée
• Formation de nuage gazeux suite à épandage
essence et ignition de celui-ci.

• Instruction technique pour les contrôles de la


maintenance de matériels.

• Document d’évaluation des risques pour la


Sécurité et la santé des travailleurs.

Source : Vivo Energy Sénégal

Pour transporter les hydrocarbures des dispositions doivent être prise pour ne pas provoquer des
cas incendies et accidents. Pour mieux savoir si entreprise tien en compte de ces dispositions
nous avons soumis un questionnaire aux enquêtes dont les resultat sont inscrit dans le tableau
suivant

Tableau 13 : Respect des disposition HSSE


Respect des disposition HSSE Les enquêtes Fréquences

Disposition respecte 6 50%

73
Disposition moyennement 4 33.33
respect

Disposition non-respect 2 16.67

Total 12 100%

Source : Donnée d’enquête

Figure 13 : Diagramme respect des disposition HSSE

Respect des disposition HSSE

17%

Disposition respecte
Disposition moyennement respect
Disposition non-respect
50%

33%

Source : Donnée d’enquête.

La figure ci-dessus nous apprend que 50% affirment que vivo Energy respect les dispositions
Hygiène, sante, sécurité et d’environnement. 33.33% des enquêtes soutient que les dispositions
sont moyennement respectées alors qu’un faible pourcentage c’est-à-dire 16.67% des enquêtes
avancent que ce dernier ne respect du tout pas les dispositions. De ce fait malgré les dispositions
prise par entreprise matière de HSSE, des efforts doive être fait a se niveau pour éviter le risque
qui en surviendrons.

VII- Diagnostic de la chaine de distribution

74
1- Les faiblesses au niveau des dépôts.

La fermeture par l’Etat de certains dépôts stratégiques de Vivo Energy peut parfois causer des
perturbations lors de la distribution. La Sen stock détient la majorité des dépôts de stockage des
compagnies pétrolières. Cette situation est imposée par le gouvernement du Sénégal.

2- Au niveau des livraisons.

La localisation des produits pétroliers reste un facteur stratégique pour une livraison optimale
auprès des consommateurs. Certaines livraisons prennent du retard dû à la lenteur des camions
lors du chargement. Les camions sont positionnés en fil d’attente devant les dépôts avant d’être
chargé. Aussi la concentration des dépôts pétroliers exploités se situe à Dakar et ce cela peut et
cela cause parfois des retards au niveau des régions.

La performeuse d’une entreprise repose sur un bon processus approvisionnement et de


distribution de ces produits. Afin de connaitre le niveau de satisfaction du processus de vivo
Energy, nous avons recueille des informations et qui sont transcrit dans le tableau suivant

Tableau 14 : Satisfaction sur processus approvisionnement et de distribution :

Satisfaction sur Les enquêtes Fréquences


approvisionnement et de
distribution
Totalement satisfait 2 16.67%
Très satisfait 6 50%
Moyennement satisfait 3 25%
Pas du tout satisfait 1 8.33%
Total 12 100%

Source : Donnée d’enquête

Figure 14 : Diagramme de Satisfaction des enquêtes sur processus approvisionnement et de


distribution

75
Satisfaction sur processus approvisionnement et de
distribution

8% Totalement satisfait
17%
Très satisfait
25% Moyennement satisfait
Pas du tout satisfait

50%

Source : Donnée d’enquêtes 2020

En se réfèrent à la figure on retient que16.67% des enquêtes disent qu’ils sont totalement
satisfaits du processus approvisionnent et de distribution de vivo, 50% sont très satisfait, le 25%
des enquêtés disent qu’ils sont moyennement satisfaits et enfin 8.33% ne sont pas du tout
satisfait. Cependant vivo Energy assure un bon processus de distribution et approvisionnement
des produits énergétiques. Mais des défis reste a relevée pour une satisfaction optimale du client
et des travailleurs.

VIII- Analyse SWOT


SWOT est un acronyme anglais pour "Strenght, Weakness, Opportunity, Threat", qui signifie
"force, faiblesse, opportunité, menace". Egalement appelé matrice SWOT, c'est un outil d'analyse
stratégique qui permet d'une part d'observer les forces et faiblesses d'une organisation, et d'autre
part, de montrer les opportunités et les menaces qui se trouvent dans l'environnement de
l'entreprise.

On l'utilise pour les domaines d'activité stratégique d'une entreprise, comme dans notre cas pour
la Chaîne d'approvisionnement de lubrifiants. Il permet à la suite de l'analyse, d'avoir une vision
claire des capacités internes et d'évaluer le potentiel et les risques du marché et d'établir un plan
d'action pour s'améliorer et évoluer.

Tableau 15 : d’analyse SWOT de Vivo Energy 2020

76
Forces (Strengths) Faiblesses (Weaknesses)
 Disposition de ses propres installations de  La capacité de stockage de Vivo Energy
stockage des hydrocarbures est limitée.
 L’un des majors dans  Difficulté dans la maitrise de la demande.
l’approvisionnement et la distribution des  Parfois des retards dans
produits pétroliers l’approvisionnement et la distribution des
hydrocarbures.
 Les ruptures de stocks qui surviennent
 La non implication des clients dans
rarement
l’amélioration des activités de l’entreprise
 Un bon processus d’approvisionnement et de
distribution des hydrocarbures
 Bonne gestion des stocks  Flux variables

 Suivi en temps réel de la position des  Insuffisance de KPIs


commandes

 Proximité des installations vis-à-vis du port  Maitrise de la demande


 Transit time maitrisé

 ERP performant et utile dans la gestion


 La marque Shell

Opportunités (Opportunités) Menaces (Threats)


 L’expansion des sites miniers qui  Souvent dépendant de la SAR
constituent des atouts pour Vivo Energy (En cas d’arrêt de la SAR elle éprouvera
d’énormes difficultés pour
 Implantation de nouvelles usines (Une
l’approvisionnement de certains produits).
demande de plus en plus importante)
 Une forte concurrence peut être une
 La stabilité du pays est un atout important
menace pour Vivo Energy
pour effectuer les opérations logistiques
 La congestion au port de Dakar peut avoir
 De nouveau parcs automobilistes en
un impact lors de l’acheminement des
construction (La demande sera de plus en
marchandises dans les dépôts de stockage.
plus intéressante)

Source : Entretien et questionnaire

77
IX- VERIFICATION DES HYPOTHESES

HYPOTHESE 1 : Le choix d’un bon canal d’approvisionnement et de distribution permet de


faciliter l’acheminement des produits jusqu’au consommateur et évite les ruptures de stock ;

Vérification d’hypothèse : En se référant aux figures 9 et 10 Vivo Energy assure un bon choix
de canal approvisionnement et de distribution des hydrocarbures. En se référant aussi à l’analyse
effectué sur le processus d’approvisionnement et de distribution, l’hypothèse selon laquelle (Le
choix d’un bon canal d’approvisionnement et de distribution permet de faciliter l’acheminement
des produits jusqu’au consommateur et évite les ruptures de stock). Est confirmée.

HYPOTHESE 2 : Une bonne gestion de l’approvisionnement et de la distribution des


hydrocarbures permet d’augmenter la rentabilité et la performance de l’entreprise ;

Vérification d’hypothèse : L’analyse faite ci-dessus concertant la gestion de la chaine logistique


explique que le processus d’approvisionnement et de distribution de Vivo Energy répond aux
besoins de sa clientèle. De même que la figure n 15 nous montre la complexité de procédure de
fonctionnement de Vivo Energy. Par conséquent l’hypothèse selon laquelle (Une bonne gestion
de l’approvisionnement et de la distribution des hydrocarbures permet d’augmenter la rentabilité
et la performance de l’entreprise) est confirmée.

HYPOTHESE 3 : A travers la stratégie d’anticipation sur les risques sécuritaires et


l’environnementales, l’entreprise effectue ses activités en toute sécurité

Vérification d’hypothèse : En se basant sur les informations concernant les dispositions HSSE
et sur les informations que nous révèlent la figure n 13, Vivo Energy de manière général respecte
les dispositions HSSE. En dépit de cela l’hypothèse selon laquelle (A travers la stratégie
d’anticipation sur les risques sécuritaires et l’environnementales, l’entreprise effectue ses
activités en toute sécurité) est confirmée

De façon général des recommandations reste à faire pour assurer la performance de vivo Energy
qui est l’un major dans le domaine de la distribution des hydrocarbures.

78
CHAPITRES III : les recommandations

Vivo Energy doit être plus que jamais innovantes dans la gestion de la chaine logistique des
produits énergétiques et des lubrifiants tout en respectant les règlementations et a tenir compte de
la responsabilité sociétale, environnementale et sécuritaire de l’entreprise. Respecte les délais,
optimise les charges financières relative à la gestion de la chaine logistique, tel est le travail de
du département supply chain de Vivo Energy Sénégal.

Au terme de notre travail d’analyse de la chaine logistique des produits dérivée du pétrolier au
Sénégal, à travers le cas de Vivo Energy nous avons relevé quelques manquements. Nous
tenterons de développe ci -dessous, un certain nombre de recommandations.

3- Recommandations relative respect des délais de Livraison

 Réduire le temps de chargement des camions. En augmentant le nombre des pompées de


chargement dans les différents dépôts. Pour éviter que cela n’affecte dans le futur à
l’image et la notoriété de vivo Energy et pousser les gros clients vers les autres
compagnies concurrentes.
 Augmenter le nombre de poste de chargement dans les dépôts
 Augmente Le nombre d’aire de stationnement pour les camions de livraison
 Faire plus des prévisions de stocks pour éviter de retard de livraison ou de difficultés
d’approvisionnement des fournisseurs.
4- Recommandations relatives au respect des disposition Hygiène,
Sante, Sécurité et Environnement.
 Vivo Energy ne dispose que d’une seule entrée et d’aucune aire de stationnement pour les
services de secours en cas d’accident ou incendie. Pour cela elle doit augmenter le
nombre d’accès et aire de stationnement pour les services de secours.
 Réhabilités les bacs dans les dépôts de stockages des produits.

79
 la société dispose du matériels et un système de sécurité moderne pour assurer la sécurité
et prévenir les risques d’accident. Mais il faut indique entre autres un nombre limité de
matériel de sécurité dans le dépôt. Vivo Energy doit donc cependant augmenter.
 Refaire certains ses entrepôts de stockages (trous sur les murs et beaucoup poussières).
 Organiser des campagnes de sensibilisation sur la dangerosité des produits pétroliers
auprès des populations à proximité des dépôts et station-service faire connaitre ces
différents produits et les précautions
 Augmenter le nombre de formation des transporteurs contre les incendies en cas
d’accidents.
5- Recommandations relatives au des canaux
d’approvisionnement et de distribution de vivo Energy
 La multiplication et diversification des sources d’approvisionnement est un élément
stratégique en gestion de la chaine logistique. C’est pour cette raison que Vivo Energy
doit obtenir l’autorisation des autorités sénégalaise pour importer des produits pétroliers
de plusieurs fournisseurs pour éviter de dépendre de la Société Africaine de Raffinage
 Propose à l’état sénégalais un marché de concurrence dans le domaine du raffinage au
Sénégal afin d’éviter le monopole du marché par la SAR
6- Recommandations relatives à la processus approvisionnement
et de distribution
 Vivo Energy doit offrir à ses clients un certain niveau de qualité de services entre autres
une bonne organisation du processus de livraison auprès des clients.
 Vivo Energy doit décentraliser ces activités de stockages en construisant des dépôts dans
les autres régions pour permettre une livraison rapide auprès des consommateurs.

80
CONCLUSION

L’évolution technologique du XXème siècle a permis aux dirigeants des pays de comprendre qu’il
fallait mieux utiliser le pétrole là où il n’est pas possible de le remplacer. Le pétrole est utilisé
partout. Il est à la base de la société de consommation. Son coût était très bon marché pour une
denrée fossile jusqu'à une date récente, il est présent dans notre économie comme un produit
incontournable, pratiquement irremplaçable.

Le pétrole est encore plus important en tant que source d’énergie. L’énergie est devenue
omniprésente dans l’économie mondiale et dans la vie de milliards de personnes. Peu de gens
mesurent son importance ou comprennent que l’abondance de l’énergie est le critère qui définit
le mode de vie.

Le pétrole est devenu, sans conteste, le produit stratégique le plus important de l’histoire. En
attendant l’exploitation de ses ressources pétrolières et gazières découvertes en 2014-2015, le
Sénégal dépend totalement des importations pour satisfaire ses besoins en produits pétroliers.

Cette étude nous a permis de comprendre le processus de la chaine logistique des produits
pétroliers et lubrifiants chez les fournisseurs vers la distribution chez les clients. Vivo Energy
doit livrer à leurs nombreux clients (entreprises, administrations, particuliers) le bon produit au

81
bon moment, au meilleur coût et dans des conditions de sécurité et de protection de
l'environnement optimale. C’est l’objectif de la supply chain, laquelle repose sur l'existence de
raffineries, de lieux de stockage et d'un réseau de distribution permettant d'acheminer les
produits pétroliers jusqu'au consommateur

Les résultats de nos recherches démontrent qu’une bonne organisation de la distribution permet
de livrer les produits au bon moment, au bon endroit, tout en respectant les conditions de
sécurité. La résolution des problèmes constatés pourrait aider Vivo à améliorer leur activité et
leur performance.

Mes propositions devront permettre à Vivo Energy de garder son statut de majors et de marque
Ecologique dans le domaine de la distribution des produits pétroliers et de faire face à la
multiplication des concurrences sur le marché de la distribution de produits pétrolières.

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

82
Bibliographie
Bonenfant, J. (2017). Distribution. Récupéré sur le francais des affaires: www.lefrancaisdesaffaire.com

BRUEL, O. (1982). Politique d’achat et gestion des approvisionnements. Paris: Dunod.

college, C. I. (2013). LOGISTICS, SUPPLY CHAIN AND TRANSPORT MANAGEMENT. Cambridge: Pearson.

DUBOIS, P. K. (2005). Marketing Management. New York: Village mondial.

Fernandez, A. (2020, 03 12). supply Chain management. Récupéré sur Piloter: www.piloter.org

Geo.fr. (2018, 11). geo.fr. Récupéré sur geo: https://www.geo.fr/

GUIBE, J.-C. (2010). Caractéristiques des produits pétroliers. Récupéré sur techniques-ingenieur:
https://www.techniques-ingenieur.fr/

(Années 2006 et 2007. ). Les rapports du Système d’Information Energétique du Sénégal (SIE)5 des .
Dakar: Ministere de l'energie et du petrole.

Mataf. (2020). Approvisionnement. Récupéré sur Mataf: www.mataf.com

OHADA. (2017, 01 01). Guide d'application SYSCOHADA. Récupéré sur ohada: www.ohada.com

planete-energies. (2015, 08 04). petrole. Récupéré sur planete-energies: www.planete-energies.com

Sami, A. K. (2004). Stratégie Logistique. paris: Dunod.

83
senegal, P. d. (1998). Les décret d'Avril 1998. Dakar: Etat senegalais.

senegalais, P. (2019). Code pétrolier Sn. Dakar: Senegal.

ANNEXES

84
Annexe 1 : Structure des prix des produits petroliers

Annexe 2 : L'on peut voir ci-dessus un exemple d'une suggestion du fichier de SVL pour
optimiser le volume des conteneurs lors du dispatching des commandes

85
Annexe 3 : Exemple de facture pro forma de SVL

Annexe 4 : Exemple de Facture final

86
87
Annexe 5 : Voici un exemplaire d’extrait d’inventaire

Annexe 6 : ; ci-joint un extrait d'une fiche de sonde des bacs de lubrifiants en vrac

88
COMPTE
COMPTERENDU
RENDUDES
DESMESURES
MESURESET
ETCALCUL
CALCULDES
DESSTOCKS
STOCKSVRAC
VRAC

DATE:
DATE:25/06/2018
25/06/2018 àà heures:
heures:8h
8h00mn
00mn INSTALLATION/DEPOT:
INSTALLATION/DEPOT: BAD
BAD

Partie
Partieààremplir
remplirpar
parle
lesondeur
sondeur Partie
Partieààremplir
remplirpar
parcomptabilité
comptabilitéstock
stock

BAC
BACN°
N°11 PRODUIT
PRODUIT VOLUME
VOLUMEAMBIANTS
AMBIANTSen
enlitres
litres COEFF
COEFFDE
DECORREC
CORREC 0,9902
0,9902
Totale
Totale Eau
Eau TOTAL
TOTALCONTENU
CONTENU 15
15721
721 VOLUME
VOLUMEàà15°C
15°C 15566,9342
15566,9342
HAUTEUR
HAUTEURen
enmm
mm Plus
85 00 Plustuyauterie
tuyauterie 33558
558 Plus
85 00 Plustuyauterie
tuyauterie 3523,1316
3523,1316
Moins
Moinseau
eau
Bas
Bas Milieu
Milieu Haut
Haut PRODUIT
PRODUIT ARGXL40-BULK
ARGXL40-BULK Volume
VolumeTotal
Totalàà15°C
15°C 19090,0658
19090,0658
TEMPERATURE
TEMPERATURE POIDS
POIDSEN
ENKGKG
28°C
28°C TEMP
TEMPMOYENNE
MOYENNE 17601,04067
17601,04067
V15°
V15°xxDD15°C
15°C
POIDS
POIDSEN
ENKGKG
Observations
Observations DENSITE
DENSITEàà15°C
15°C 917
917 V15°
V15°xxCOEFF
COEFFCORR.
CORR.

BAC
BACN°
N°22 PRODUIT
PRODUIT VOLUME
VOLUMEAMBIANTS
AMBIANTSen
enlitres
litres COEFF
COEFFDE
DECORREC
CORREC 0,9887
0,9887
Totale
Totale Eau
Eau TOTAL
TOTALCONTENU
CONTENU 50
50296
296 VOLUME
VOLUMEàà15°C
15°C 49727,6552
49727,6552
HAUTEUR
HAUTEURen
enmm
mm Plus
Plustuyauterie
tuyauterie 00
233
233 00 Plus
Plustuyauterie
tuyauterie 00
Moins
Moinseau
eau …………………………..
…………………………..
Bas
Bas Milieu
Milieu Haut
Haut PRODUIT
PRODUIT ARGXL40-BULK
ARGXL40-BULK Volume
VolumeTotal
Totalàà15°C
15°C 49727,6552
49727,6552
TEMPERATURE
TEMPERATURE POIDS
POIDSEN
ENKGKG
30°C
30°C TEMP
TEMPMOYENNE
MOYENNE 45848,89809
45848,89809
V15°
V15°xxDD15°C
15°C
POIDS
POIDSEN
ENKGKG
Observations
Observations DENSITE
DENSITEàà15°C
15°C 917
917 V15°
V15°xxCOEFF
COEFFCORR.
CORR.

BAC
BACN°
N°33 PRODUIT
PRODUIT VOLUME
VOLUMEAMBIANTS
AMBIANTSen
enlitres
litres COEFF
COEFFDE
DECORREC
CORREC 0,9894
0,9894
Totale
Totale Eau
Eau TOTAL
TOTALCONTENU
CONTENU 50
50267
267 VOLUME
VOLUMEàà15°C
15°C 49734,1698
49734,1698
HAUTEUR
HAUTEURen
enmm
mm Plus
Plustuyauterie
tuyauterie ………...………………….
………...………………….
234
234 00 Plus
Plustuyauterie
tuyauterie
Moins
Moinseau
eau …………………………..
…………………………..
Bas
Bas Milieu
Milieu Haut
Haut PRODUIT
PRODUIT ARGX40-BULK
ARGX40-BULK 49734,1698
49734,1698
TEMPERATURE
TEMPERATURE POIDS
POIDSENENKG
KG
29°C
29°C TEMP
TEMPMOYENNE
MOYENNE 45854,90456
45854,90456
V15°
V15°xxDD15°C
15°C
POIDS
POIDSENENKG
KG
Observations
Observations DENSITE
DENSITEàà15°C
15°C 916
916 V15°
V15°xxCOEFF
COEFFCORR.
CORR.

BAC
BACN°
N°44 PRODUIT
PRODUIT VOLUME
VOLUMEAMBIANTS
AMBIANTSen
enlitres
litres COEFF
COEFFDE
DECORREC
CORREC 0,9879
0,9879
Totale
Totale Eau
Eau TOTAL
TOTALCONTENU
CONTENU 150
150713
713 VOLUME
VOLUMEàà15°C
15°C 148889,3727
148889,3727
HAUTEUR
HAUTEURen
enmm
mm Plus
Plustuyauterie
tuyauterie 22
22100
100
328
328 00 Plus
Plustuyauterie
tuyauterie 22100
22100
Moins
Moinseau
eau
Bas
Bas Milieu
Milieu Haut
Haut PRODUIT
PRODUIT ARGX40-BULK
ARGX40-BULK Volume
VolumeTotal
Totalàà15°C
15°C 170989,3727
170989,3727
TEMPERATURE
TEMPERATURE POIDS
POIDSEN
ENKGKG
31°C
31°C TEMP
TEMPMOYENNE
MOYENNE 156455,276
156455,276
V15°
V15°xxDD15°C
15°C
POIDS
POIDSEN
ENKGKG
Observations
Observations DENSITE
DENSITEàà15°C
15°C 915
915 V15°
V15°xxCOEFF
COEFFCORR.
CORR.
SONDEUR
SONDEUR CHEF
CHEFEXPLOITATION
EXPLOITATION CACULE
CACULEPAR
PAR CALCUL
CALCULVERIFIE
VERIFIEPAR
PAR
Ndiaga
NdiagaSEYE
SEYE Alpha
AlphaDiallo
Diallo Alpha
AlphaDiallo
Diallo Lamine
LamineMandiang
Mandiang

Annexe 7 : Questionnaire

89
Bonjour Madame /Monsieur,
Je suis étudiant en fin de formation en Supply Chain Management à l’Institut Africain de
Management (IAM).
Dans le cadre de la rédaction de notre mémoire de fin de cycle, nous avons choisi comme
thème, « Analyse de la chaine logistique d’une entreprise de distribution pétrolière : Cas de Vivo
Energy ».

Nous vous prions de bien vouloir nous accorder quelques minutes de votre temps. Votre
collaboration est vivement attendue sur les préoccupations suivantes :

1- A quelle catégorie socio-professionnelle appartenez- vous ?


................................................................................................................................................
................................................................................................................................................
.................................................................................................................................

2- Avez-vous un Manager Supply Chain qui s’occupe de la chaine


d’approvisionnement et de distribution des hydrocarbures ?

 Oui

 Non

3- Que pouvez-vous nous dire concernant le processus d’approvisionnement et de


distribution des hydrocarbures ?
................................................................................................................................................
................................................................................................................................................
.................................................................................................................................

4- Etes-vous satisfaits de la procédure d’approvisionnement et de distribution de Vivo


Energy ?

 Totalement satisfaite

 Très satisfaite

 Moyennement satisfaite

90
 Pas satisfaite.

5- Que pensez-vous des intervenants de la chaine d’approvisionnement des


hydrocarbures au sein de Vivo Energy ?

Qualification.......................................................................................................................
.............................................................................................................................................
................................................................................................................................Compét
ence......................................................................................................................................
.............................................................................................................................................
.............................................................................................................................................
..............................................................................................................Rigueur.................
.............................................................................................................................................
.............................................................................................................................................
..................................................................................................Flexibilité..........................
.............................................................................................................................................
.............................................................................................................................................
....................................................................................
6- Les intervenants reçoivent ils régulièrement des formations ?

 Très souvent

 Souvent

 Parfois

 Pas de formation

7- Le délai d’approvisionnement des hydrocarbures est-il respecté par les fournisseurs


de vivo Energy ?

 Oui

 Non

91
8- Selon vous, Vivo Energy dispose-t-il d’un bon canal d’approvisionnement et de
distribution des hydrocarbures ?

 Oui

 Non

9- Le délai de distribution des hydrocarbures est –il respecté par entreprise ?

 Oui

 Non

10- Quels sont les moyens utilisés par Vivo Energy pour d’acheminement des
hydrocarbures ?
................................................................................................................................................
................................................................................................................................................
.................................................................................................................................
11- Quel (s) incoterm (s) utilisé (s) vous pour l’acheminement des hydrocarbures ?
................................................................................................................................................
................................................................................................................................................
.................................................................................................................................
12- Que pensez-vous de la prestation des fournisseurs ?
................................................................................................................................................
................................................................................................................................................
.................................................................................................................................
13- Que pensez-vous des dispositions d’hygiène, de santé, de sécurité et
environnementales de Vivo Energy ?

92
 Disposition respectée

 Disposition Moyennement respectée

 Disposition n’est pas du tout respectée

14- Quelles préconisations formulez-vous pour une amélioration de la procédure


d’approvisionnement et de distribution des hydrocarbures ?
................................................................................................................................................
................................................................................................................................................
.................................................................................................................................

15- Avez-vous d’autres commentaires à faire ?


................................................................................................................................................
................................................................................................................................................
.................................................................................................................................

Merci pour votre collaboration

93

Vous aimerez peut-être aussi