Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre 4 : La convolution

La convolution
1. Définition de La convolution

On appelle produit de convolution entre deux fonctions 𝑓1 (𝑡) et 𝑓2 (𝑡), l’opération ? (notée
également * définie par :
+∞

𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓2 (𝑡) = ∫ 𝑓1 (𝜏)𝑓2 (𝑡 − 𝜏)𝑑𝜏


−∞

Le produit de convolution représente l’évolution de la valeur de l’aire contenue sous le produit des
deux fonctions en fonction du temps. Il exprime la quantité de recouvrement de la fonction 𝑓1 (𝑡)
lorsqu’on la déplace sur la fonction 𝑓2 (𝑡).

2. Propriétés de la convolution
1. Le produit de convolution est une opération commutative et distributive par rapport à
l’addition : 𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓2 (𝑡) = 𝑓2 (𝑡) ∗ 𝑓1 (𝑡)

𝑓1 (𝑡) ∗ [𝑓2 (𝑡) + 𝑓3 (𝑡)] = 𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓2 (𝑡) + 𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓3 (𝑡)

2. La translation : si 𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓2 (𝑡) = 𝑐(𝑡) alors


𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓2 (𝑡 − 𝑇) = 𝑐(𝑡 − 𝑇)
𝑓1 (𝑡 − 𝑇) ∗ 𝑓2 (𝑡) = 𝑐(𝑡 − 𝑇)
𝑓1 (𝑡 − 𝑇1 ) ∗ 𝑓2 (𝑡 − 𝑇2 ) = 𝑐(𝑡 − 𝑇1 − 𝑇2 )
3. La convolution avec une impulsion : La fonction de Dirac est l’élément neutre du produit de
convolution :
+∞

𝑓(𝑡) ∗ 𝛿(𝑡) = ∫ 𝑓1 (𝜏)𝛿 (𝑡 − 𝜏)𝑑𝜏 = 𝑓(𝑡)


−∞
4. Si la durée de 𝑓1 (𝑡) est T1 et la durée de 𝑓2 (𝑡) est T2 alors la durée de 𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓2 (𝑡) est T1+T2

3. Explication graphique de la convolution

L'opération de convolution peut être facilement saisie en examinant l'interprétation graphique


de l'intégrale de convolution. Une telle compréhension est utile pour évaluer l'intégrale de
convolution de signaux plus complexes. De plus, la convolution graphique nous permet de saisir
visuellement le résultat de l'intégrale de convolution, ce qui peut être très utile. Enfin, de
nombreux signaux n'ont pas de description mathématique exacte, ils ne peuvent donc être
décrits que graphiquement. Si deux de ces signaux doivent être convolus, nous n'avons pas
d'autre choix que d'effectuer leur convolution graphiquement.

Cours théorie du signal /2ème année licence- Electrotechnique 1


Chapitre 4 : La convolution

Nous allons expliquer l'opération de convolution en en effectuant les signaux 𝑓(𝑡) et


𝑔(𝑡)illustrés respectivement sur les figures suivantes. Si 𝑐(𝑡)est la convolution de 𝑓(𝑡) avec
𝑔(𝑡), alors :
+∞

𝑐(𝑡) = ∫ 𝑓(𝜏)𝑔 (𝑡 − 𝜏)𝑑𝜏


−∞

La procédure de convolution graphique peut être résumée comme suit


1. Gardez la fonction 𝑓(𝜏) fixe.
2. Visualisez la fonction 𝑔(𝜏) comme un cadre et faites pivoter (ou inversez) ce cadre autour
de l'axe vertical (𝜏 = 0) pour obtenir 𝑔(−𝜏).
3. Décalez le cadre inversé le long de l'axe 𝜏 de 𝑡0 secondes. Le cadre décalé représente
maintenant 𝑔(𝑡0 − 𝜏).
4. L'aire sous le produit de 𝑓(𝜏) et 𝑔(𝑡0 − 𝜏) est 𝑐(𝑡0 ), la valeur de la convolution à 𝑡 = 𝑡0 .
5. Répétez cette procédure en décalant la trame de différentes valeurs (positives et
négatives) pour obtenir 𝑐(𝑡) pour toutes les valeurs de t.

Exemple

Déterminer la produit de convolution 𝑦(𝑡) = 𝑓(𝑡) ∗ ℎ(𝑡) avec 𝑓(𝑡) = 𝑒 −𝑡 𝑢(𝑡) et ℎ(𝑡) = 𝑒 −2𝑡 𝑢(𝑡)

Cours théorie du signal /2ème année licence- Electrotechnique 2


Chapitre 4 : La convolution

D’après les deux fonctions 𝑦(𝑡) = 0 pour 𝑡 < 0 voir la figure ci-dessous

Et
𝑡
𝑦(𝑡) = ∫0 𝑓(𝜏)ℎ (𝑡 − 𝜏)𝑑𝜏 pour 𝑡 ≥ 0

Avec 𝑓(𝜏) = 𝑒 −𝜏 et ℎ(𝑡 − 𝜏) = 𝑒 −2(𝑡−𝜏)

Par conséquence :
𝑡

𝑦(𝑡) = ∫ 𝑒 −𝜏 𝑒 −2(𝑡−𝜏) 𝑑𝜏
0

𝑡
−2𝑡
=𝑒 ∫ 𝑒 𝜏 𝑑𝜏
0

𝑦(𝑡) = (𝑒 −𝑡 − 𝑒 −2𝑡 )𝑢(𝑡)

• La convolution et la Transformé de Fourier

Si 𝑓1 (𝑡) ⇔ 𝐹1 (𝜔) et 𝑓2 (𝑡) ⇔ 𝐹2 (𝜔) alors

𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓2 (𝑡) ⇔ 𝐹1 (𝜔)𝐹2 (𝜔)

Cours théorie du signal /2ème année licence- Electrotechnique 3


Chapitre 4 : La convolution

Et
1
𝑓1 (𝑡)𝑓2 (𝑡) ⇔ 𝐹 (𝜔) ∗ 𝐹2 (𝜔)
2𝜋 1

• La convolution et la Transformé de Laplace

Si 𝑓1 (𝑡) ⇔ 𝐹1 (𝑠) et 𝑓2 (𝑡) ⇔ 𝐹2 (𝑠) alors

𝑓1 (𝑡) ∗ 𝑓2 (𝑡) ⇔ 𝐹1 (𝑠)𝐹2 (𝑠)

Et
1
𝑓1 (𝑡)𝑓2 (𝑡) ⇔ 𝐹 (𝑠) ∗ 𝐹2 (𝑠)
2𝜋𝑗 1

4. La corrélation
Soient deux signaux 𝑓(𝑡) et 𝑔(𝑡) d’énergie finie, on appelle fonction de corrélation entre deux ces
signaux :
+∞

𝜑𝑓𝑔 (𝑡) = ∫ 𝑓(𝜏)𝑔 (𝜏 − 𝑡)𝑑𝜏 = 𝑓(𝑡) ∗ 𝑔(−𝑡)


−∞

Cette fonction s’appelle aussi fonction d’intercorrélation entre les signaux 𝑓(𝑡) et 𝑔(𝑡).
Physiquement la fonction de corrélation est obtenue en décalant l’un des signaux, en multipliant le
signal décalé par l’autre signal et puis en intégrant le produit obtenu.

Si le signal 𝑓(𝑡) = 𝑔(𝑡) quel que soit t on obtient la fonction d’autocorrelation du signal soit :
+∞

𝜑𝑓 (𝑡) = ∫ 𝑓(𝜏)𝑓 (𝜏 − 𝑡)𝑑𝜏


−∞

Cours théorie du signal /2ème année licence- Electrotechnique 4

Vous aimerez peut-être aussi