Vous êtes sur la page 1sur 67

16e édition

PANORAMA
FRANCE
HEALTHTECH
2018
éditorial
Toujours plus
d’innovations
L
a France dispose d’une incroyable vitalité en innovation dans
les sciences de la vie. Quelques chiffres de ce Panorama 2018 en
témoignent. Cette année, 365 start-up et PME innovantes ont par-
ticipé à notre enquête. C’est 63 répondants de plus que l’an dernier. Et
en comparaison avec le Panorama 2008 d’il y a 10 ans, c’est presque
Maryvonne Hiance, 200 entreprises supplémentaires.
Présidente de
A cette époque, en 2008, le Panorama intégrait quasi-exclusivement
des entreprises de biotechnologie. Aujourd’hui, la moitié des répon-
dants sont des acteurs des dispositifs médicaux, de l’Intelligence arti-
ficielle, du diagnostic ou de la santé connectée. Ce panorama 2018 est
clairement à l’image de notre écosystème français de
la HealthTech : bouillonnant et multi-technologique
CE PANORAMA 2018
où de multiples sciences s’imbriquent pour donner
EST CLAIREMENT À
naissance à une médecine plus efficace, plus préven-
L’IMAGE DE NOTRE
tive et centrée sur le patient.
ÉCOSYSTÈME
Voici un autre signe de vitalité : 41 % des entre- FRANÇAIS DE
prises du Panorama 2018 ont moins de 5 ans. Cette LA HEALTHTECH :
vague de jeunes pousses n’empêche pas notre filière BOUILLONNANT
d’avoir gagné en maturité. Il y a 10 ans, la majorité de ET MULTI-
nos entreprises de biotechnologie était mono-produit. TECHNOLOGIQUE
En 2018, le nombre moyen de produits par biotech
est de 2,8. Toutes ensemble, les biotech de notre panel comptabilisent
386 produits en développement. C’est-à-dire beaucoup plus que les
233 produits actuellement en développement dans le pipeline des 5 prin-
cipaux acteurs de l’industrie pharmaceutique française (Sanofi, Ipsen,
Servier, Pierre Fabre et le LFB).

La medtech française est aussi très performante. Dans notre échan-


tillon 2018, le nombre de dispositifs médicaux déclarés est de 263, dont
près d’un tiers est déjà commercialisé. Si leur capacité à innover n’est plus
à prouver, les medtechs françaises témoignent en revanche, à travers ce
Panorama, de leurs difficultés à vendre leurs technologies dans l’Hexa-
gone. Interrogées sur les procédures de remboursement, ces entreprises
désignent la France comme le pays le plus difficile en la matière. Il serait
vraiment dommageable que les patients français soient les derniers à
profiter de ces innovations. Tout comme il serait dommageable que les
patients français ne profitent pas des progrès que permettront bientôt,
dans la santé, l’Intelligence artificielle et le big data. Dans ce domaine,
la France a des atouts indéniables. Faisons en sorte que tous les acteurs
de notre écosystème, start-up, pouvoirs publics, chercheurs et établisse-
ments de santé, travaillent ensemble pour bâtir cette médecine du futur
au service des patients. 

Panorama 2018 5 france biotech


sommaire
l’essentiel
5 Le secteur en France et le financement de la HealthTech

LE SECTEUR DE LA HEALTHTECH EN FRANCE


FRANCE 12 Profils des entreprises : effectif, âge des sociétés, typologies et domaines d’activité

#1 15
16
18
Utilisation des technologies d’intelligence artificielle (IA) et de big data
Focus sur les sociétés de biotechnologie
Focus sur les sociétés de medtech
22 Focus sur les sociétés de biocleantech
23 Focus sur les sociétés d’e-santé
24 Sous-traitance
25 Publications et brevets
26 Localisation des activités
27 Partenariats
29 Alliances stratégiques et fusions/acquisitions
31 3 questions à… Marc Julien, co-CEO de Diabeloop

Le financement DE La healthtech
#2 # 2.1 MONDE
34
35
EY : la reprise du financement mondial de la HealthTech
Capital-risque : la confiance retrouvée
36 Marchés financiers : à la recherche d’investissements diversifiés
37 NASDAQ : première place boursière du secteur
# 2.2 EUROPE
38 L’Europe : un marché attractif pour les investisseurs étrangers
40 Capital-risque : un nouveau cycle de financement
42 Introductions en bourse : une reprise enclenchée en 2017
44 Marché du refinancement : une dynamique très forte en Europe
45 3 questions à … Franck Mouthon, PDG de Theranexus
46 Euronext : 1er marché européen des sciences de la vie
# 2.3 FRANCE
50 Le financement du secteur de la HealthTech en France
52 Capital-risque en France : premier soutien financier des sociétés innovantes
53 3 questions à … Cédric Moreau, Partner de Sofinnova Partners
54 Financement : la principale préoccupation des entrepreneurs de la HealthTech
56 Soutiens publics : JEI et CIR
59 3 questions à … David Caumartin, DG de Theraclion

#3
60 Bpifrance : un fort soutien public au secteur de la santé

Annexes
64 Comité de pilotage
65 Partenaires
66 Contributeurs
67 Sociétés participantes à l’étude

France Biotech réalise France chaque année le Panorama Avoir un effectif inférieur à 250 salariés
MÉTHODOLOGIE

France HealthTech, étude réalisée sur la base d’un


questionnaire dédié et des publications des sociétés du En complément des données issues du questionnaire, une
secteur. Il n’a pas vocation à être exhaustif. Les informations analyse approfondie été réalisée à partir d’études sectorielles
ont été collectées du 11 juillet au 25 septembre 2018 sur la base et financières, permettant de caractériser la filière et son
de 365 entreprises. Les entreprises inclues dans l’étude financement au niveau national et international. Les données
remplissent les critères suivants : portant sur le financement du secteur ont été obtenues
Exercer une activité principale dans le secteur des sciences à travers l’analyse de bases de données économiques et
de la vie et posséder son siège social en France ; financières et de rapports dédiés, cités dans cette étude.
Réaliser des dépenses de recherche et développement Cette étude a été menée en partenariat avec EY, Bpifrance
représentant au moins 15% de leurs charges totales ; et Euronext.

Panorama 2018 6 france biotech


l’essentiel
en France
La HealthTech : une multitude d’entreprises très innovantes

365
ENTREPRISES
PARTICIPANTES BIO-
Périmètre
TECHNOLOGIES DIPOSITIFS DIPOSITIFS
du Panorama
SANTÉ MÉDICAUX MÉDICAUX
720 ET DIAGNOSTICS
886
ET DIAGNOSTICS

1 343
entreprises françaises**
entreprises françaises*
entreprises en France*
DM connectés
BIOCLEANTECH
73
entreprises E-SANTÉ
françaises**
200
éditeurs de logiciels*** * Source : Snitem, Panorama
SANTÉ, de la fillière industrielle des dispositifs
médicaux en France en 2017.
BIEN-ÊTRE ** Source : France Biotech.

370
*** Source : Etude 2016 PIPAME, DGE ;
Prospective E-santé : faire émerger
CRO l’offre française en répondant
entreprises (sociétés de recherche aux besoins présents et futurs des
acteurs de santé.
françaises*** sous contrat)

~100
entreprises
françaises**

Typologie des entreprises étudiées

Les 365 entreprises incluses dans Medtech 20 %


l’étude remplissent les critères
suivants :
ŷƚƚù˜ØŽ˜Øƚè˜ƚ€Žä«ó«ä™ƚ”€ÂÜƚ»˜ƚ Diagnostic 9 %
secteur des sciences de la vie et
avoir son siège social en France. E-santé 7 %
ŷƚƚW™€»«Ü˜Øƚ”˜Üƚ”™Õ˜ÂܘÜƚ”˜ƚ
recherche et développement Biotech 50 %
CRO 6 %
représentant au moins 15% de
leurs charges totales. Autres 5 % (bio-informatique…)
ŷƚƚóÉ«ØƚèÂƚ˜¢¢˜Žä«¢ƚ«Â¢™Ø«˜èØƚ…ƚ
250 salariés. Biocleantech/
biotech agro 3 %

Panorama 2018 7 france biotech


l’essentiel
en france
Le secteur de la HealthTech en France,
une belle progression depuis 10 ans
2008 2013 2018

Nombre de sociétés
170 214 365
de l’échantillon

Moyenne des effectifs 18 salariés 20 salariés 26 salariés

Nombre de salariés 2 997 personnes 4 620 personnes 9 438 personnes

1 à 10 : 56% 1 à 10 : 62% 1 à 10 : 53%


TYPOLOGIE
Répartition 11 à 30 : 28% 11 à 30 : 17% 11 à 30 : 28%
DES ENTREPRISES
des entreprises
par nombre de salariés 31 à 99 : 14% 31 à 99 : 17% 31 à 99 : 13%

100 et + : 2% 100 et + : 4% 100 et + : 6%

0 à 5 ans : 41% 0 à 5 ans : 36% 0 à 5 ans : 41%

Age des sociétés 6 à 9 ans : 41% 6 à 9 ans : 31% 6 à 9 ans : 23%

10 et plus : 18% 10 et plus : 33% 10 et plus : 36%

BIOTECH Nombre total


178 produits 303 produits 404 produits
de produits

Nombre moyen de
R&D 1,1 2,9 2,8
produit par entreprise
ET
PROPRIÉTÉ
MEDTECH Nombre total
INTELLECTUELLE - - 263 produits
de produits

Nombre moyen de
- - 2
produit par entreprise

40% des filiales 64% des filiales


Filiales -
sont à l’étranger sont à l’étranger

FILIALES 49% académiques 45% académiques 46% académiques


ET PARTENARIATS
Partenariats 25% industriels 26% industriels 33% industriels

18% biotech 17% biotech 16% biotech

JEI (% de sociétés
68% 53% 53%
en bénéficiant)
FINANCEMENT
CIR (% de sociétés
60% - 93%
en bénéficiant)

Panorama 2018 8 france biotech


l’essentiel
Des sociétés plus matures Des sociétés qui
mais qui peinent à croître s’internationalisent et
ŷƚŧŪƚƫƚ”˜Üƚ˜ÂäؘÕثܘÜƚÉÂäƚÕ»èÜƚ”˜ƚťŤƚ€ÂÜž s’orientent de plus en plus
vers des partenariats
ŷƚT€Ü܀£˜ƚ”ƘèÂƚÁɔŸ»˜ƚ
mono-produit à multiproduit. industriels

ŷƚ#€«»˜ƚ€è£Á˜Âä€ä«ÉÂƚ”˜Üƚ˜¢¢˜Žä«¢ÜƚÁÉú˜ÂÜƚ ŷƚŪŨƚƫƚ”˜Üƚ¢«»«€»˜Üƚ«ÂÜ䀻»™˜Üƚ…ƚ»Ƙ™ä؀£˜Øƚ˜ÂƚŦŤťŬƚƚ
et de la tranche 100 employés et plus. vs 40 % en 2008.

ŷƚ;˜Üƚä€äÜƏe«ÜƚŸƚťère destination
pour s’implanter à l’étranger.

ŷƚè£Á˜Âä€ä«ÉÂƚ”˜ÜƚՀØä˜Â€Ø«€äÜƚ«Â”èÜäØ«˜»ÜƚŸƚ
33 % en 2018 vs 25 % en 2013.
La R&D,
un atout majeur des sociétés
du secteur
ŷƚŧŦƚƫƚ”˜Üƚ˜¢¢˜Žä«¢ÜƚܘƚŽÉÂ܀ŽØ˜Âäƚ…ƚ»€ƚWƺž
Convergence
ŷƚ™Õ˜ÂܘÜƚWƺƚՀØƚ˜ÂäؘÕثܘƚ˜ÂƚŦŤťūƚŸƚ des technologies
9 M€ en moyenne par les biotech
et 5 M€ pour les autres. et intelligence artificielle

ŷƚó˜ŽƚŧŬŪƚŽ€Â”«”€äÜƏÁ™”«Ž€Á˜ÂäÜƚ˜Âƚ Les technologies d’IA, aux applications


développement, les sociétés de biotechnologie transverses, suscitent un intérêt croissant
françaises de notre panel possèdent aujourd’hui de la part des sociétés de la HealthTech :
un pipeline plus riche que les 5 principaux acteurs
de l’industrie pharmaceutique française ŷƚťƅŧƚ”˜Üƚ€Žä˜èØÜƚ»˜Üƚèä«»«Ü˜Âäƚ€è¶ÉèؔƘ¨è«žƚ
(Sanofi, Ipsen, Servier, Pierre Fabre et le LFB)
avec 233 produits en développement. ŷƚŦƅŧƚ”˜Üƚ€Žä˜èØÜƚŽÉÁÕä˜Âäƚ»˜Üƚèä«»«Ü˜Øƚ
dans le futur.

ATOUTS FAIBLESSES PRÉCONISATIONS


b L’excellence de la recherche b Tickets moyens levés b Volonté politique de
publique française dans en capital-risque inférieurs positionner l’innovation santé
les technologies de la santé. à nos voisins européens comme un enjeu majeur
b Des fonds d’amorçage (6 M€ en 2017 en France national.
performants et un fort vs 12 M€ en Allemagne) b Encourager et donner
soutien de Bpifrance. b Difficulté des entreprises confiance à l’investissement
b Des dispositifs fiscaux à devenir des ETI. privé dans les HealthTech.
attractifs tels que le statut b Un accès au marché et b Fluidifier les synergies entre
de la JEI et le CIR. un remboursement difficiles la recherche publique et
b Un capital-risque en en France pour les medtech. les entreprises innovantes
croissance (hausse de 40 % b Des lourdeurs administratives de la santé.
entre 2015 et 2017) et réglementaires de plus b Raccourcir les délais de
b Euronext : 1er marché en plus fortes. remboursement du CIR
européen pour les sciences b Des freins persistants à 3 mois pour les JEI.
de la vie. en matière de transfert b Allonger la période du statut
technologique. de la JEI de 8 à 15 ans.

Panorama 2018 9 france biotech


l’essentiel
Le financement
LES BESOINS DES ENTREPRISES

71 % 52 % 73 %
des entreprises du panel des entreprises du panel ont des entreprises du panel considèrent
sont en recherche de fonds. des difficultés à lever des fonds les partenariats industriels comme
dont 1/3 des sociétés cotées. moyen de financement dans le futur.

CIR ET JEI

50 % 93 % 53 % 83 %
des entreprises du panel des entreprises du panel des entreprises du panel des entreprises du panel
souhaitent une amélioration ont bénéficié du CIR ont bénéficié du statut ne bénéficiant pas
des délais de remboursement en 2017. de la JEI en 2017. du statut de la JEI ont
du CIR. plus de 8 ans.

LE RÔLE DE BPIFRANCE

Bpifrance est un fort soutien public au secteur de la santé


soutient cette industrie de la santé qui est porteuse de valeur (CA, emploi…)

soutient les entreprises via un continuum de financement

développe des actions d’accompagnement des start-ups de la filière

480 M€ alloués à la santé en 2017, dont :

187 M€ ont été consacrés aux aides à l’innovation,


101 M€ à des investissements en fonds propres et
192 M€ investis dans des fonds de fonds Innovation.

Panorama 2018 10 france biotech


l’essentiel
LEVÉES DE FONDS

MONDE EUROPE FRANCE

1,25 Mds€
TOP 3
2017 est l’année record Montants levés par
du financement des HealthTech les entreprises de 2016 à 2018 levés en 2017 par les HeathTech
en capital-risque et IPO (VC, IPO et post-IPO) françaises :
avec :
35% via le capital-risque ;
23% via des IPOs ;
19,8 Mds€ Royaume-Uni France Suisse
42% via des levées
de levées de fonds (IPO et VC) secondaires (post-IPOs).
aux Etats-Unis. 4 680 3 525 3 413
M€ M€ M€
421 M€
6,2 Mds€ La France, n°1 en Europe en levés en capital-risque
de levées de fonds (IPO et VC) nombre de sociétés financées sur les 9 premiers mois 2018
en Europe. en capital-risque < 50 M€. vs 435 M€ en 2017.

LE RÔLE D’EURONEXT

➞ Euronext (Paris, Bruxelles et ➞ Paris est la place de marché ➞ Un marché du refinancement très
Amsterdam) est le premier marché Euronext la plus dynamique depuis important. Une fois cotées,
boursier en Europe pour les sciences début 2017 avec 8 nouvelles IPOs. les HealthTech trouvent auprès
de la vie avec 91 HealthTech cotées. En 2018, deux HealthTech françaises des investisseurs l’accès aux capitaux
Ces 54 biotech et ces 37 medtech se sont cotées à Paris : Voluntis dont elles continuent à avoir besoin
affichent une capitalisation boursière (e-santé, 30,1 M€ levés) et Medincell pour le développement de leurs
totale d’environ 23 milliards d’euros. (30 M€ levés). produits. au cours des 5 dernières
Les 66 HeathTech cotées françaises années, plus de 4 milliards d’euros
représentent environ 45% de ➞ Des investisseurs plus sélectifs. ont été levés lors de quelques
la capitalisation boursière A cause d’un marché parfois déçu par 150 opérations secondaires sur
de l’ensemble. certains résultats cliniques et les marchés d’Euronext.
quelques contreperformances,
➞ 9 nouvelles HealthTech se sont les candidats à l’IPO doivent ➞ 48% des capitaux investis dans
cotées en 2017 et 2018 sur les désormais démontrer, à la fois, les sociétés européennes
marchés d’Euronext représentant la solidité de leur approche des sciences de la vie proviennent
près d’un milliard d’euros de thérapeutique et de leur plateforme des Etats-Unis.
capitalisation boursière technologique, la maturité et la
supplémentaire. diversité de leur pipeline ainsi que
leur capacité à publier des données
cliniques structurantes.

Panorama 2018 11 france biotech


l’essentiel
Carte des régions de l’échantillon
(en nombre d’entreprises)
100 et +
de 30 à 99
de 10 à 29
de 1 à 9
+ 2 entreprises pour l’Ile de la Réunion (hors carte)

HAUTS-
DE-FRANCE
13
NORMANDIE
ILE-DE-
8 FRANCE GRAND-EST
BRETAGNE 123 19
29
PAYS DE LA LOIRE
CENTRE
26 VAL-DE-LOIRE BOURGOGNE
FRANCHE-COMTÉ
4 9

NOUVELLE AQUITAINE AUVERGNE RHÔNE-ALPES


12 59

PROVENCE-
ALPES-CÔTE D’AZUR
OCCITANIE
36 25

Source : France Biotech, 365 sociétés, octobre 2018

En concentrant 34% des entreprises participantes à cette représente 33% des entreprises et inclut 20 sociétés
étude dont 29 sociétés cotées, l’Ile-de-France est la cotées. Le Grand-Ouest est également bien représenté
région la plus dense. L’ensemble des régions Auvergne avec les régions Bretagne et Pays de la Loire comprenant
Rhône-Alpes, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur 15% des sociétés de l’échantillon.

Panorama 2018 12 france biotech


france

#1

LE SECTEUR
DE LA HEALTHTECH
EN FRANCE
FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
Profil des entreprises
Un aperçu des caractéristiques clés des entreprises participantes de la HealthTech :
effectifs, âges, typologies et domaines d’activité.

Effectifs des sociétés Qualifications des collaborateurs

52 % des entreprises 26 % Doctorat


1 à 10 employés

28 % des entreprises 41 % Master


11 à 30 employés

13% des entreprises 24 % Licence


31 à 99 employés

7 % des entreprises 9 % Baccalauréat


100 et + employés ou moins
Source : France Biotech, 363 sociétés, octobre 2018 Source : France Biotech, 363 sociétés, octobre 2018

Avec plus de la moitié des entreprises (52%) ayant moins ˜ƚՀØƚ»˜èØÜƚ€Žä«ó«ä™Üƚ«Âä˜ÂÜ«ó˜Üƚ˜ÂƚWƺŹƚ»˜Üƚ


de 10 employés, le secteur français de la HealthTech est entreprises de la HealthTech font appel à des
caractérisé par un nombre important de Très Petites collaborateurs ayant des niveaux de qualification très
Entreprises (TPE). La tranche des sociétés en phase de élevés. En effet, plus des deux-tiers des salariés (67%)
développement et de maturation (de 11 à 30 salariés) est possèdent, à minima, un master.
également fortement représentée avec plus du quart
des sociétés (28%). Les sociétés plus matures employant
plus de 31 salariés, représentent 20% de l’échantillon.
On compte 24 entreprises ayant des effectifs supérieurs
à 100 employés. L’ensemble des sociétés emploie 9 438
collaborateurs avec en moyenne 26 salariés par entreprise.

Typologie des effectifs


Wƺ 32 % Concernant les activités des sociétés interrogées,
Production/services 31 % »€ƚÁ€¶ÉØ«ä™ƚ”˜Üƚ˜¢¢˜Žä«¢Üƚ˜ÜäƚŽÉÂ܀ŽØ™˜ƚ…ƚ»€ƚWƺƚƋŧŦƫƌƚ˜äƚ
à la production/services (31%). 10% des effectifs sont
Fonctions support (RH, comptabilité...) 12 %
aussi consacrés au développement clinique, démontrant
Commercialisation/marketing 11 % ainsi les efforts de recherche importants du secteur.
En moyenne, seuls 11% des effectifs sont consacrés à la
Développement clinique 10 %
commercialisation et au marketing, une part importante
Autres 4% des entreprises n’ayant pas encore atteint le marché.
0 5 10 15 20 25 30 35 Source : France Biotech, 319 sociétés, octobre 2018

Panorama 2018 14 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Age des sociétés Origine de la R&D des sociétés

50 %
41 % R&D propre
entre 0 et 5 ans
38 %
Recherche académique,
23 % publique ou fondations
de 6 à 9 ans
8%
36 % Autres PME (- de 250 pers.)
10 ans et +
4%
Groupe industriel (+ de 250 pers.)
Source : France Biotech, 365 sociétés, octobre 2018 Source : France Biotech, 365 sociétés, octobre 2018

L’échantillon est essentiellement composé de très jeunes La moitié des entreprises réalise son activité de recherche
sociétés de moins de 5 ans (41%) ou plus matures de plus et développement en interne. Toutefois les liens entre
de 10 ans (36%) avec une moyenne d’âge de 9 ans. recherche privée et publique (instituts de recherche,
Parmi les 9 438 employés du secteur, la tranche 0 à universités...) sont particulièrement forts pour les
5 ans représente 21% des effectifs avec en moyenne entreprises du secteur. En effet, plus d’un tiers des
13 employés tandis que la tranche 10 ans et + contient entreprises participantes ont déclaré que la majorité de
63% des effectifs avec en moyenne 45 collaborateurs. »˜èØƚWƺƚ™ä€«äƚ«ÜÜè˜ƚ”˜ƚ»€ƚؘŽ¨˜ØŽ¨˜ƚ€Ž€”™Á«×è˜ŹƚÕ荻«×è˜ƚ
Éèƚ”Ƙè˜ƚ¢É”€ä«Éžƚ;€ƚWƺƚ«ÜÜè˜ƚ”Ƙ€èäؘÜƚTAƚ˜äƚ»˜Üƚ
spin-off créées à partir de groupes industriels, quant à
elles, ne sont présentes que chez 12% des entreprises
(8% et 4% respectivement).

Profil des dirigeants

78 % des dirigeants 79 % des fondateurs


sont fondateurs sont scientifiques

67 % des fondateurs
26 % des dirigeants sont des primo-dirigeants
sont fondateurs,
scientifiques et
d’anciens dirigeants
18 % des dirigeants
sont des femmes

Panorama 2018 15 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
Typologie des entreprises étudiées Modèle d’activité

50 % Biotech
20 % Medtech 46 %
Un produit
uniquement
9 % Diagnostic Un produit
et un service 46 %
7 % E-santé
6 % CRO 8%
Un service
5 % Autres (bio-informatique…) uniquement
3 % Biocleantech / biotech agro
Source : France Biotech, 365 sociétés, octobre 2018 Source : France Biotech, 301 sociétés, octobre 2018

Le domaine des biotechnologies s’impose avec Le modèle économique des entreprises françaises
186 sociétés, soit la moitié de l’échantillon (50%). du secteur est principalement focalisé sur le
Les sociétés de technologies médicales (medtech) sont développement de produits. En effet, la majorité
également bien représentées avec 20% des entreprises des entreprises développe soit un ou des produit(s)
participantes. Si l’on intègre les sociétés de diagnostic uniquement (46%) soit possède un modèle mixte
à ce segment, les entreprises développant des en développant un ou des produit(s) et service(s)
dispositifs médicaux représentent plus du quart de associés (46%). Seules 8% d’entre elles ne proposent
l’échantillon (29%). L’e-santé et la biocleantech qu’un service.
représentent respectivement 7% et 2% des entreprises.

Domaines d’activité du panel


Thérapeutique humaine 69 %
Dispositifs médicaux et diagnostic 45 %
Thérapeutique animale 23 %
Matériels et réactifs 21 %
»«Á˜Âä€ä«ÉÂƚ¨èÁ€«Â˜ƚƺƚ€Â«Á€»˜ 18 %
Cosmétique 17 %
Bio-informatique 16 %
Âó«ØɘÁ˜Âäƚƺƚ«ÉƏ™Â˜Ø£«˜ 9%
0 10 20 30 40 50 60 70 %

Source : France Biotech, 364 sociétés, questions à réponses multiples, octobre 2018

Malgré une forte diversité dans le secteur des sciences de développent des matériels et réactifs tandis que 18% et
la vie, l’activité dominante reste la thérapeutique humaine 17% des entreprises sont positionnées sur l’alimentation
avec 69% des entreprises, suivi en deuxième position par humaine et animale et sur la cosmétique respectivement.
les dispositifs médicaux et diagnostics (45%) puis de la La bio-informatique, en augmentation depuis plusieurs
thérapeutique animale (23%). Ces trois domaines années, concerne 16% des entreprises ; les technologies
d’application majeurs dominent le classement depuis environnementales et la bio-énergie sont des domaines
plusieurs années. Néanmoins, 21% des entreprises développés par 9% des sociétés de l’échantillon.

Panorama 2018 16 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Utilisation des technologies
d’intelligence artificielle (IA)
et de big data
Les technologies d’IA, aux applications transverses, suscitent un intérêt croissant
de la part des sociétés de la HealthTech.

Utilisation actuelle de technologies Utilisation future de technologies


d’IA et de big data d’IA et de big data

Biotech 26% Biotech 37%

70 % 30 %
Medtech 26%
65 % Medtech 25%

NON Diagnostic 20% 35 % OUI Diagnostic 12%


OUI NON

Source : France Biotech, 337 sociétés, octobre 2018 Source : France Biotech, 315 sociétés, octobre 2018

Au sein de notre échantillon, près d’un tiers des sociétés Aujourd’hui, du fait de la nature de leurs technologies
déclarent utiliser ou avoir utilisé des technologies qui intègrent souvent informatique et algorithmes,
d’intelligence artificielle ou de big data pour leurs notamment dans le domaine de l’imagerie, les sociétés
activités tandis que les deux-tiers comptent les utiliser utilisant le plus l’IA et le big data sont les sociétés de
à l’avenir. medtech et de diagnostic (représentent la moitié des
Par ailleurs, parmi les 70% de sociétés qui n’utilisent entreprises utilisatrices).
pas l’IA ou le big data, près de la moitié d’entre elles se Cependant, en termes d’utilisation future, davantage
disent favorables à son utilisation dans le futur (49% des de biotech se sentent concernées par ces technologies,
sociétés). représentant ainsi plus d’un tiers des entreprises.

Panorama 2018 17 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
Focus sur les sociétés
de biotechnologie
L’oncologie demeure la première aire thérapeutique investiguée par les sociétés
de biotechnologie, suivie des maladies infectieuses et du système nerveux central.

Aires thérapeutiques
Oncologie 28 %
Avec près de 30% des programmes
Maladies infectieuses 12 % en développement (115 produits),
Système nerveux central 10 % l’oncologie est l’aire thérapeutique

Source : France Biotech, 145 sociétés, octobre 2018


Ophtalmologie et organes des sens 9% la plus investiguée par les sociétés
de biotechnologie françaises.
Métabolisme (diabète, obésité) 8%
Les maladies infectieuses, avec 12%
Système immunitaire 7% des produits (48 produits), arrivent en
Maladies génétiques 5% deuxième position. Enfin, le système
nerveux central complète le podium
Inflammation 4%
avec 10% des produits (40 produits).
Rhumatologie/appareil locomoteur 4% Ces trois aires thérapeutiques
Appareil cardio-vasculaire 3% représentent la moitié des programmes
en développement des entreprises
Autres domaines 10 %
0 5 10 15 20 25 30 % de biotechnologie de l’échantillon.

Phases de développement

Source : France Biotech, 147 sociétés, octobre 2018


160
2013
152
142 2014
140
2015
122
120 114 113 2016
En nombre de produits

109
100 100 99 2017

80 74
66 65 63
60 58 59
48
42
40 33 34 18
31 17
26 21 24 18
20 17 12 10 9
8 10 6
4 0 6
0
Preuve de concept Pré-clinique Phase I Phase II Phase III Enregistrement Commercialisation

Le pipeline des sociétés françaises de biotechnologie est phases plus avancées (phase II et phase III). 17 produits
riche de 404 produits allant de la recherche et preuve de sont en cours d’enregistrement (4%) et 18 sont
concept jusqu’à la commercialisation avec une moyenne commercialisés (4%).
de 2,75 produits par société. Plus de la moitié des produits L’augmentation du nombre de produits au stade de
(58% des programmes en développement) est à un stade commercialisation en 2017 s’explique en partie par la
précoce de développement, à savoir la preuve de concept participation de nouvelles sociétés ayant des produits
et la phase préclinique. 76 produits, soit 19% des produits innovants en ophtalmologie déjà présents sur le marché
développés par les sociétés de biotechnologie sont en (8 produits).

Panorama 2018 18 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Comparaison des big pharma avec les biotech françaises
NOMBRE DE PRODUITS
Investissements/ en en TOTAL
Phase I Phase II Phase III Enregistrement
dépenses R&D 2017 RECHERCHE PRÉCLINIQUE PIPELINE
Sanofi 5 472 M€ NC 13 47 47 22 8 137
Ipsen 265,8 M€ NC 6 9 13 7 2 37
Pierre Fabre 175 M€ NC 1 1 5 3 2 12
LFB 77,5 M€ (2016) 1 2 3 2 2 1 11
Servier NC NC 5 10 12 7 2 36
Total TOP 5
PHARMA Environ 6 Mds€ 1 27 70 79 41 15 233
françaises
PANORAMA
870 M€
BIOTECH 113 122 58 59 17 17 386
(94 sociétés)
N = 147
NC : non communiqué. Source : BioCentury, sites des laboratoires, France Biotech

Avec 273 programmes en phase préclinique et clinique Ainsi, avec 113 programmes en phase de recherche et
sur un total de 386 programmes en développement, 122 programmes au stade préclinique, les sociétés de
les sociétés de biotechnologie françaises de notre panel «É䘎¨Âɻɣ«˜ƚÕÉÜܟ”˜ÂäƚèÂƚؙܘØóÉ«Øƚ”˜ƚWƺƚ«ÁÕÉØä€Âäž
possèdent aujourd’hui un pipeline plus riche que les Le caractère très innovant de ces sociétés est
5 principaux acteurs de l’industrie pharmaceutique également démontré par la part importante
française (Sanofi, Ipsen, Servier, Pierre Fabre et le LFB). d’investissements en R&D réalisés par ces entreprises, qui
Ceci est particulièrement vrai pour les produits en ont dépensé au total 870 M€ en 2017, soit en moyenne 9 M€
phase précoce, démontrant ainsi le dynamisme et le vaste par société. Le top 5 des laboratoires pharma français a
potentiel des sociétés de biotechnologie. ×è€Âäƚ…ƚ»è«ƚ”™Õ˜Âܙƚ˜Âó«ØÉÂƚŪƚA”ÜƝƚ˜ÂƚŦŤťūƚ˜ÂƚWƺž

Panorama 2018 19 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
Focus sur les sociétés
de medtech
La medtech, un secteur diversifié avec de nombreux produits très innovants
en développement et commercialisés. Cependant, l’accès au marché français
et au remboursement des innovations sont les principales difficultés pour
les entrepreneurs du secteur.

L
e secteur des technologies médicales, appelé de 50 personnes (source Medtech Europe).
Medtech, est très diversifié et compte une multi- En France, on estime à 1 343 le nombre de sociétés
tude d’acteurs développant des dispositifs médi- développant des dispositifs médicaux (DM) dont plus de
caux aux applications diverses. 800 qui possèdent leur siège social en France. (source :
En 2018, l’Europe compte environ 27 000 entre- Panorama de la filière industrielle des dispositifs médi-
prises dont 95% de PME, la majorité employant moins caux en France en 2017, Snitem)

Classification des dispositifs médicaux 27 %


20 % 24 % Dispositif médical
diagnostic in vitro 3%
Classe II a
Classe II b 15 % Dispositif
7% Classe III médical
4%
Classe I implantable
actif Autre

Les technologies développées par les sociétés de medtech dispositifs médicaux dominent notre échantillon : les
combinent un ensemble de compétences et d’expertises dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (27% des DM),
variées dans des domaines tels que la biologie, l’ingénierie les dispositifs de classe IIb (24%) et les dispositifs de
et la mécanique. classe IIa (20%).
Bien que ce secteur soit très diversifié, trois classes de Source : France Biotech, 122 sociétés, octobre 2018

Stade de développement
123 sociétés ont déclaré développer un ou
Recherche 41 produits 16 %
plusieurs dispositifs médicaux. Près de la moitié
(45%) des produits développés par ces entreprises
Développement 103 produits 39 % sont à un stade avancé, soit en phase
d’enregistrement et de marquage CE (44 produits)
Enregistrement/ soit déjà commercialisés (75 produits).
44 produits 17 %
Marquage CE
Ceci s’explique par un temps de
développement plus court pour les DM que pour
Produit commercialisé 75 produits 28 % les biomédicaments (5 ans en moyenne comparé à
0 10 20 30 40 % 10 ans pour les biomédicaments) et est révélateur
Source : France Biotech, 123 sociétés, octobre 2018 de la maturité du secteur.

Panorama 2018 20 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Aires thérapeutiques des dispositifs médicaux commercialisés
ou en développement
De nos jours, les dispositifs
Chirurgie orthopédique 14% Maladies infectieuses 3%
Cardiologie/Vasculaire 11% Métabolisme 3%
médicaux de notre panel sont
Neurologie 10% Oto rhino laryngologie 2% présents dans tous les champs
Cancérologie 8% Réanimation/Perfusion/Anesthésie 2% thérapeutiques de médecine.
Radiothérapie 6% Stomatologie/Odontologie 2% Néanmoins, certaines aires
Imagerie 6% Maladies génétiques 2% thérapeutiques sont plus investiguées
Gastro/Entéro/Hépatologie 6% Stomatologie/Odontologie 2% que d’autres, tels que la chirurgie
Urologie génitale/Néphrologie 6% Dermatologie (pansements, cicatrisation) 2% orthopédique (14% des produits),
Ophtalmologie 4% Chirurgie viscérale 2% le cardio-vasculaire (11% des produits)
Pneumologie/Respiratoire 4% Autres domaines 6% et la neurologie (10% des produits).
Source : France Biotech, 116 sociétés, octobre 2018

Marchés des entreprises de medtech et modes de commercialisation


Pourcentage d’entreprises au stade de commercialisation

Royaume-Uni
46%
42 % directe
39 % indirecte (licence)
19 % ”«Ø˜Žä˜ƚƺƚ«Â”«Ø˜Žä˜
Allemagne
47%
47 % directe
34 % indirecte (licence)
19 % ”«Ø˜Žä˜ƚƺƚ«Â”«Ø˜Žä˜

Etats-Unis
38% 97% Chine*
26%
46 % directe
35 % indirecte (licence) 39 % directe
19 % ”«Ø˜Žä˜ƚƺƚ«Â”«Ø˜Žä˜ COMMERCIALISATION 33 % indirecte (licence)
66 % directe 28 % ”«Ø˜Žä˜ƚƺƚ«Â”«Ø˜Žä˜
12 % indirecte (licence)
22 % ”«Ø˜Žä˜ƚƺƚ«Â”«Ø˜Žä˜

Japon*
26 %
27 % directe
56 % indirecte (licence)
17 % ”«Ø˜Žä˜ƚƺƚ«Â”«Ø˜Žä˜

Espagne
50% Italie
49%
33 % directe 33 % directe
55 % indirecte (licence) 61 % indirecte (licence)
12 % ”«Ø˜Žä˜ƚƺƚ«Â”«Ø˜Žä˜ 6 % ”«Ø˜Žä˜ƚƺƚ«Â”«Ø˜Žä˜

* Faible échantillon : n=18


Source : France Biotech, 68 sociétés, questions à réponses multiples, octobre 2018

Près de la moitié des entreprises françaises de medtech représentent aujourd’hui les marchés les plus importants
et de diagnostic sont au stade d’enregistrement ou de et les plus matures pour les technologies de santé.
commercialisation. Les sociétés de medtech françaises Parmi les sociétés ayant des produits commercialisés,
ciblent les mêmes marchés que les sociétés de la France demeure le premier marché visé par les medtech
biotechnologie : l’Europe, les Etats-Unis et l’Asie qui en nombre de sociétés. Les marchés européens que sont

Panorama 2018 21 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni suivent tandis que dans le reste des pays visés, la
avec environ la moitié des entreprises de medtech y commercialisation indirecte reste majoritaire à travers
commercialisant des dispositifs médicaux. Plus d’un tiers l’émission de licences et le recours au partenariat.
des sociétés de medtech sont également présents sur le Ceci est d’autant plus vrai sur les marchés asiatiques
marché américain, 1er marché au monde pour les notamment au Japon où la commercialisation indirecte
technologies de santé. Les marchés asiatiques (Japon et demeure privilégiée. En Chine, la commercialisation des
Chine) attirent également les sociétés de medtech, avec dispositifs médicaux s’effectue soit de manière directe
environ 1/4 des entreprises commercialisant leurs grâce à la présence de filiales implantées sur le territoire
produits là-bas. Chinois et à Hong-Kong, soit grâce à un partenaire.
Les spécificités de chaque marché diffèrent selon les Les Etats-Unis se situent dans une situation
pays, d’où l’existence de stratégies de commercialisation intermédiaire, certaines sociétés de medtech bénéficiant
variées. Les entreprises commercialisant leurs de la présence de filiales américaines assurant la
technologies en France, en Allemagne et au Royaume-Uni commercialisation tandis que d’autres font appel à des
ont pour la majorité tendance à le faire de manière directe distributeurs.

Part des sociétés ayant obtenu un remboursement


pour leur dispositifs médicaux

84 % couverture nationale
France 69 % - NON 31 % - OUI 16 % couverture partielle

71 % couverture nationale
Italie 76 % - NON 24 % - OUI 29 % couverture partielle

50 % couverture nationale
Etats-Unis 81 % - NON 19 % - OUI 50 % couverture partielle

82 % - NON 18 % - OUI 60 % couverture nationale


Allemagne 40 % couverture partielle

83 % - NON 17 % - OUI 60 % couverture nationale


Espagne 40 % couverture partielle

86 % - NON 14 % - OUI 50 % couverture nationale


Chine 50 % couverture partielle

89 % - NON 11 % - OUI 67 % couverture nationale


Royaume-Uni 33 % couverture partielle

Japon 100 % - NON


0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Source : France Biotech, 64 sociétés, octobre 2018

Un tiers des entreprises de medtech a déclaré avoir Le type de couverture varie en fonction des pays, malgré
bénéficié d’une forme de remboursement dans au moins une couverture nationale qui reste globalement très
un des pays concernés. Parmi les pays bénéficiant des présente. Ainsi, en France, celle-ci concerne 84% des
plus forts taux de remboursement, on retrouve la France sociétés, la moitié pour les Etats-Unis et la Chine, ou
(31% des entreprises) et l’Italie (24% des entreprises). encore les 2/3 au Royaume-Uni.

Panorama 2018 22 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Facilité de remboursement des dispositifs médicaux
Facile Très facile
France Très difficile

Italie Neutre

Etats-Unis Neutre

Allemagne Difficile

Espagne Neutre

Chine Difficile

Royaume-Uni Neutre

Japon Difficile

Source : France Biotech, 51 sociétés, octobre 2018

L’accès au remboursement varie en fonction des pays où le remboursement des technologies innovantes est
ciblés. Au Royaume-Uni, en Espagne ou encore en Italie, le plus laborieux.
le remboursement des dispositifs médicaux est perçu Après le financement, l’accès au marché représente
comme étant plus facile que dans des pays comme l’une des problématiques majeures des entreprises
l’Allemagne, le Japon ou la Chine. Malgré l’avantage d’une de medtech et de diagnostic avec près de 40% des
couverture nationale, la France est perçue comme le pays entreprises l’ayant cité comme préoccupation majeure.

Panorama 2018 23 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
Focus sur les sociétés
de biocleantech
Les sociétés de biocleantech, dites de technologies vertes, sont moins nombreuses
que les sociétés de biotechnologie santé mais leurs produits bénéficient d’un accès
au marché plus rapide.

Domaines d’application

50 %
Agriculture et alimentation
11 % 8%
19 % Recyclage et
Biocarburant 4% valorisation
des déchets
traitement
de l’eau 8%
et de l’air Autres
Biomasse

Source : France Biotech, 13 sociétés (26 produits), octobre 2018

Le secteur des biotechnologies liées aux problématiques


environnementales, appelé biocleantech, est varié. Parmi les
Stade de développement applications développées par ces sociétés innovantes, on y retrouve
les biocarburants, le traitement de l’eau ou encore le recyclage
et la valorisation des déchets. Le domaine de l’agriculture et de

32 %
l’alimentation est très représenté puisqu’il constitue 50% des
produits des sociétés de l’échantillon.
16 % Preuve
de concept
Les biocleantech, bien que moins nombreuses que les sociétés
de biotechnologie santé, sont à un stade de maturité plus avancé
Produits
commercialisés avec 16% de leurs produits déjà présents sur le marché
(principalement en agriculture et nutrition). En effet, la plupart de
ces produits bénéficient d’un temps de développement plus rapide
52 % que les produits de santé. La moitié des produits sont en phase
de développement et 32% en phase de preuve de concept.
Développement Certaines de ces sociétés et de ces technologies attirent
l’intérêt de grands groupes industriels, notamment en cosmétique,
Source : France Biotech, 13 sociétés (25 produits), illustrés par des partenariats stratégiques tels que Carbios avec
octobre 2018
l’Oréal en 2017 ou plus récemment Deinove et le chimiste Solvay
en octobre 2018.

Panorama 2018 24 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Focus sur les sociétés
d’e-santé
L’e-santé, un secteur à fort potentiel aux domaines d’application variés : objets connectés,
télémonitoring, big data et diagnostic digital. Près de la moitié des produits développés
sont déjà sur le marché.

Domaines d’application
Objets connectés / Biocapteurs / DM digitaux 30 %

Diagnostic digital/Diagnostic assisté par ordinateur 14 %

Télémonitoring des patients 13 %


Outils destinés aux patients, médecins,
fournisseurs de soins et payeurs 10 %

Big data et analyse de donnée 9%

Thérapie digitale 6%

Coordination des soins (BtoB) 5%

Télémédecine 4%

Dossier médical 4%

Hèä«»Üƚ”˜Üä«Â™Üƚ…ƚ»€ƚWƺ 1%

Autre 5%
0 5 10 15 20 25 30 %
Source : France Biotech, 48 sociétés, octobre 2018

Stade de développement L’e-santé, aussi appelée santé connectée, regroupe un large panel
de produits et de solutions issus du domaine digital. Avec l’essor
du numérique, la santé fait en effet partie des domaines les plus visés

17 % par ce type de solutions.


On y retrouve des produits tels que la télémédecine, la thérapie

44 % Preuve
de concept
digitale, les objets connectés ou encore le big data. L’e-santé pourrait,
à l’avenir, améliorer le secteur de la santé et ce de façon globale, tout
Produits au long du parcours de soin du patient : depuis la prévention jusqu’à
commercialisés l’observance et le suivi, en passant par le diagnostic et la prise en

39 % charge. Ces solutions peuvent aussi bien s’adresser aux patients


directement par exemple grâce aux dispositifs médicaux connectés,
Développement qu’aux professionnels de santé ou aux fournisseurs de soins.
Parmi les sociétés participantes positionnées sur l’e-santé,
les objets connectés sont les plus représentés (30% des produits).
Source : France Biotech, 48 sociétés, octobre 2018 Avec 44% des produits déjà commercialisés, l’e-santé bénéficie
en effet d’un temps de développement plus court que les produits
de biotechnologie et de technologies médicales.

Panorama 2018 25 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
sous-traitance
80 % des sociétés de la HealthTech font appel à de la sous-traitance pour au moins
une partie de leurs activités. Le développement clinique et la production/services sont
les activités les plus externalisées.

Parts d’entreprises faisant appel à de la sous-traitance

20 %
NON La sous-traitance est une pratique très
courante pour les sociétés du secteur.
En effet, 80% des sociétés de la HealthTech

80 % ont déclaré y faire appel, permettant ainsi


de générer un nombre important d’emplois
OUI indirects.
Source : France Biotech, 322 sociétés, octobre 2018

Nombre de sociétés et taux d’externalisation


de leurs activités

110 107 R&D


100 Développement clinique

Source : France Biotech, 199 sociétés, octobre 2018


90 Production et services
80 Commercialisation/marketing
74
En nombre de socités

71
70 Fonctions support (RH, comptabilité)
63
60
55
50 49
41 42
40 39
32
30
30 27
22 25
20
20 17 15 17
14
10
10

0 Taux d’externalisation
Entre 0% et 25% Entre 25% et 50% Entre 50% et 75% Entre 75% et 100%

Le développement clinique et la production/services sont ՀÜƚ˜ÂŽÉؘƚ”˜ƚÕØɔè«äÜƚÜèØƚ»˜ƚÁ€ØŽ¨™žƚ;€ƚWƺŹƚ×è€Âäƚ…ƚ˜»»˜Źƚ


les activités les plus externalisées, les sociétés ne est en moyenne relativement peu externalisée.
possédant généralement pas ces compétences en interne. Cependant, cela varie en fonction du positionnement des
La commercialisation et le marketing bénéficient d’un taux entreprises, de leurs expertises et leurs choix stratégiques,
d’externalisation relativement faible, la majorité des »€ƚWƺƚ™ä€Âäƚ˜Âƚ˜¢¢˜äƚ€èƚŽÔèØƚ”èƚ”™ó˜»ÉÕ՘Á˜Âäƚ”˜Üƚ
sociétés de l’échantillon ayant décidé de garder ces sociétés de la HealthTech. Avec la propriété intellectuelle,
activités stratégiques en interne ou alors ne possédant elle représente l’un de ses atouts les plus cruciaux.

Panorama 2018 26 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Publications et brevets
Tout comme d’autres secteurs de la « deeptech », la propriété intellectuelle représente
l’un des enjeux majeurs de la HealthTech : brevets, publications scientifiques et études
médico-économiques caractérisent la filière.

Chiffres clés sur les publications scientifiques


et études médico-économiques des entreprises participantes

18 1/3 1/4 1,5


publications de ces des entreprises étude médico-
scientifiques publications du Panorama économique
« peer-reviewed » avait comme ont publié une en moyenne
par entreprise en premier auteur ou plusieurs chez les sociétés
moyenne une institution études médico- qui en publient
française économiques

Brevets : répartition géographique des délivrances

Près des trois-quarts des sociétés participantes


2 169 (73%) ont déclaré avoir déposé au moins un
BREVETS
brevet depuis leur création. Parmi celles n’en
641 ayant pas déposé, les deux-tiers ont déclaré
BREVETS
41 %
exploiter une ou plusieurs licence(s) exclusive(s)

RESTE DU MONDE
12 % délivrée(s) par un tiers.
Avec 88 % des brevets ayant été délivrés en
FRANCE dehors du territoire français et plus de la moitié
en dehors de la zone européenne, dont 13%

5 317 aux Etats-Unis, les entreprises visent d’emblée


les marchés internationaux.
BREVETS
Le profil type d’une société déposant des

13 %
brevets est une entreprise ayant 9 ans d’âge et

670
35 % 1 837
BREVETS
un effectif moyen de 26 collaborateurs.
Sur les 5 317 brevets délivrés aux sociétés,
USA RESTE
BREVETS 78% d’entre eux sont détenus par les sociétés
DE L’EUROPE
ayant 10 ans et plus.
Néanmoins, dès leur création, la propriété
intellectuelle est un enjeu majeur pour les
Source : France Biotech, 361 sociétés, octobre 2018 sociétés du secteur. En effet, près des 2/3 (63 %)
des sociétés de moins de 5 ans ont déclaré avoir
reçu au moins une délivrance de brevet avec
en moyenne 2 brevets délivrés par société.

Panorama 2018 27 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
LOCALISATION DES ACTIVITéS
Un tiers des entreprises de la HealthTech opère sur plusieurs sites.
Les Etats-Unis : première destination des sociétés pour créer une filiale à l’étranger.

Nombre de sites des entreprises de la HealthTech

Un tiers des entreprises de l’échantillon dispose


64 % d’au moins deux sites. Sur les 220 filiales renseignées par
344 entreprises, les 2/3 sont situés à l’étranger.
1 SITE
Parmi les pays ciblés, avec 55 filiales, les Etats-Unis

6% demeurent une destination privilégiée, facilitant ainsi


l’accès des entreprises aux investisseurs et à terme au
4 SITES et +
marché américain. En Europe, le Royaume-Uni et

4 % 26 % l’Allemagne sont des destinations de choix de par la taille


de leur marché. La Chine recense également 6 filiales,
3 SITES 2 SITES démontrant l’intérêt grandissant des entreprises
françaises de HealthTech pour ce marché à fort potentiel
Source : France Biotech, 344 sociétés, octobre 2018 de croissance.

Top 10 des pays pour une implantation (en nombre de filiales)


ROYAUME-UNI
CANADA
15ALLEMAGNE
11
11
FRANCE
ÉTATS-UNIS
55 79 PAYS-BAS CHINE
3 9
BRÉSIL
3 5 AUSTRALIE
BELGIQUE
6

Panorama 2018 28 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Partenariats
La majorité des partenariats est signée avec des acteurs académiques et cliniques. Les
accords industriels demeurent pourtant très présents (1/3 des collaborations). Après la
France, les Etats-Unis sont le pays de choix pour nouer un partenariat.
Origine géographique des partenaires

19% 12%
RESTE 5%
DE L’EUROPE AMÉRIQUE
DU NORD 4% RESTE
DU MONDE
60% ASIE

FRANCE

La majorité des partenariats des entreprises


du secteur a été menée avec des acteurs
français (60%). Le reste de l’Europe et l’Amérique
du Nord sont les deux autres régions privilégiées
représentant 19% et 12% des collaborations
respectivement, suivi des pays asiatiques (4%).
Top 10 des pays en collaboration Avec 63 partenariats, les Etats-Unis arrivent
en tête pour le nombre de collaborations avec les
avec les entreprises de la HealthTech
entreprises françaises, suivi des pays voisins de
Nbre de Nbre de la France que sont l’Allemagne, la Suisse, le
PAYS PAYS
PARTENARIATS PARTENARIATS Royaume-Uni et la Belgique.
Etats-Unis 63 Israël 11 Parmi le top 10 des pays en partenariat avec
Allemagne 28 Italie 9 la France, la Chine figure en 10e position de ce
Suisse 19 Espagne 9 classement avec 9 collaborations académiques
Royaume-Uni 18 Canada 9 ou industrielles, tandis que le Japon suit de près
Belgique 14 Chine 9 avec 7 partenariats.
Source : France Biotech, 181 sociétés, octobre 2018

Répartition par type de partenaires 5% Autres


Près de la moitié des partenariats des entreprises
françaises sont des partenariats de recherche menés avec 46 % 16 %
des acteurs de la sphère académique et clinique ou avec Partenaires
des instituts de recherche et fondations. académiques Biotech
L’autre moitié a été signée avec des acteurs et publiques,
fondations…
industriels : un tiers de ces collaborations a été réalisé
avec des big pharma et grands groupes et 16% avec 33 %
des entreprises de biotechnologie. Industriels
Source : France Biotech, 181 sociétés, octobre 2018

Panorama 2018 29 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
Le partenariat comme moyen de financement
Avez-vous déjà eu recours à un partenariat avec un groupe comme moyen de financement ?

OUI 21% 79%


Source : France Biotech, 275 sociétés, octobre 2018
NON
L’envisagez-vous dans le futur ?

OUI 73% 27%


Source : France Biotech, 265 sociétés, octobre 2018
NON

21% des entreprises de l'échantillon ont déclaré avoir déjà 19 collaborateurs en moyenne). Parmi celles ayant déjà eu
eu recours à un partenariat industriel comme moyen de recours au partenariat industriel comme moyen de
financement. Le profil type d'une société ayant déjà mené financement, 87% l'envisagent également dans le futur,
ce type d'accord est une entreprise de 10 ans d'âge avec démontrant ainsi l'intérêt clinique et industriel mais
un effectif moyen de 32 collaborateurs. également financier de ce type d'accord.
Le partenariat avec un groupe parait être un moyen Au-delà de l’expertise en commercialisation,
de financement alternatif attractif pour les sociétés marketing et distribution que peut apporter un grand
du secteur, les trois-quarts des entreprises envisageant groupe, ces résultats témoignent également des besoins
ce type d'accord dans le futur. Les entreprises financiers conséquents et récurrents caractéristiques des
considérant cette option sont en moyenne un peu plus start-ups du secteur.
jeunes que celles en ayant déjà réalisé (7 ans d'âge et

Origine géographique des sociétés de biotechnologie/biopharmaceutiques


en partenariat R&D avec la pharma française depuis 2013
AMÉRIQUE
EUROPE ASIE
DU NORD
TOTAL
Etats- Royaume-
Canada France Allemagne Suisse Belgique Autres Japon Chine Autres
Unis Uni
Sanofi 48 0 4 5 4 0 3 6 0 3 3 76
Servier 11 0 5 1 3 2 0 2 3 0 0 27
Pierre
4 0 1 1 1 2 0 2 1 0 1 13
Fabre
Ipsen 4 1 1 1 1 0 0 0 2 0 0 10
LFB 0 0 1 0 0 0 0 0 0 1 0 2
TOTAL 67 1 12 8 9 4 3 10 6 4 4 128

Source : France Biotech, BioCentury, septembre 2018

Depuis 5 ans, le top 5 des laboratoires pharmaceutiques 4 accords avec les laboratoires français respectivement.
français a conclu plus d’une centaine d’accords de licence Parmi les big pharma françaises qui nouent le plus
ou de recherche et développement avec les entreprises de partenariats avec les biotech françaises, on retrouve
de biotechnologie au niveau mondial. Servier en première position (20% de leurs accords sont
La majorité de ces accords a été conclu avec menés avec des biotech françaises), suivi de Sanofi.
des entreprises américaines (67 accords). Avec 12 Néanmoins, les entreprises de biotech tricolores sont
collaborations menées depuis 2013, la France arrive en encore trop coupées des big pharma, qui mènent la
deuxième position. Au niveau européen, le Royaume-Uni et grande majorité de leurs accords avec des biotech
l’Allemagne suivent avec 9 et 8 collaborations tandis que Outre-Atlantique.
les entreprises japonaises et chinoises ont conclu 6 et

Panorama 2018 30 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
Top 10 des alliances stratégiques impliquant
une société de biotechnologie française depuis 2013
Phase du Valeur
DATE DE Partenaire Partenaire Pays du Aire Modalité Type de Upfront
projet à la date potentielle
L'ANNONCE (Licenceur) (Licencié) licencié thérapeutique thérapeutique partenariat (M$)
de signature totale (M$)*
Recherche
Thérapie collaborative et
06/2014 Cellectis Pfizer Etats-Unis Oncologie NA 80 2 900
cellulaire option de licence
produit
Royaume-
04/2015 Innate Pharma AstraZeneca Oncologie Anticorps Phase I/II Licence** 250 1 275
Uni
Cellules Licence de produit
02/2014 Cellectis Servier France Oncologie Préclinique 48 1 048
immunitaires (option)
Maladies
gastro- Petite
10/2018 Enterome Takeda Japon Phase IIb Licence** 50 690
intestinales / molécule
Inflammation
Roivant Petite
02/2018 Poxel Suisse Métabolisme Phase III Licence** 35 660
Sciences molécule
06/2017 Innate Pharma Novo Nordisk Danemark Oncologie Anticorps Préclinique Licence** 3,1 460
Maladies Licence de produit
12/2014 GeNeuro Servier France Anticorps Phase I NC 446
auto-immunes (option)
Innate Pharma Sanofi
01/2016 (Partenaire (Partenaire France Oncologie Anticorps NA Licence** NC 435
de recherche) de recherche)
Sumitomo
Petite
10/2017 Poxel Dainippon Japon Métabolisme Phase III Licence** 41,8 299
molécule
Pharma
OSE Immuno- Maladies Licence de produit
12/2016 Servier France Anticorps Préclinique 10,7 284
therapeutics auto-immunes (option)
*Valeur potentielle totale : le montant comprend le paiement initial (upfront), les paiements d’étapes (milestones) et les redevances (royalties) si applicable.
**Licence : licence de développement et de commercialisation.
Ne sont inclus dans ce classement que les partenariats pour lesquels l’information financière a été communiquée.
NA : non-applicable ; NC : non-communiqué.
Source : France Biotech, BioCentury, octobre 2018.

Ces cinq dernières années ont vu émerger une multitude ce classement avec plus de la moitié des accords portant
de méga-deals au niveau mondial entre acteurs sur des anticorps et des cellules, démontrant ainsi
pharmaceutiques et sociétés de biotechnologie. la pertinence et l’intérêt des industriels pour ce type
La richesse des projets développés par les startup d’approche très ciblée et à fort potentiel thérapeutique.
innovantes de la santé représente un relai de croissance Les aires thérapeutiques les plus représentées dans ce top
essentiel pour les big pharma et biopharma en quête 10 de collaborations portent sur les domaines les plus
d’innovation et de renouvellement de leurs pipelines. investigués par les sociétés de biotechnologie françaises.
Parmi les plus gros partenariats menés avec des sociétés En effet, cinq de ces accords concernent des produits
de biotech françaises, on retrouve en majorité des d’oncologie, suivis du métabolisme et des maladies
accords de collaboration industrielle de type licensing, auto-immunes, aires thérapeutiques pour lesquelles les
intégrant upfront, milestones et royalties pour des valeurs besoins non-couverts sont très forts.
potentielles pouvant dépasser le milliard de dollars. Parmi les acteurs français de biotechnologie, on note
La moitié de ces collaborations porte sur des produits en la présence d’Innate Pharma dans trois des dix plus
phase précoce de développement (préclinique et phase I), grosses alliances depuis cinq ans. Cette société
représentant ainsi un changement dans le mode de marseillaise d’immunothérapie, spécialisée en oncologie a
collaboration des pharma, celles-ci s’intéressant de plus conclu en avril 2015 un accord collaboratif de
en plus à des produits en phase précoce de co-développement avec AstraZeneca, l’un des plus gros
développement. accords de l’année au niveau mondial. Ce partenariat,
Les produits de biotechnologie (biologics) dominent d’une valeur potentielle d’1,3 milliard de dollars, qui

Panorama 2018 31 france biotech


FRANCE le secteur de la HealthTech
#1
comprend un paiement initial de 250 M$, porte sur le technologique CAR-T de Cellectis. Par ailleurs la biotech
co-développement d’un anticorps anti-NKG2A en française a également signé un autre accord en 2014 avec
phase I/II. En octobre 2018, Innate Pharma a renforcé les laboratoires Servier pour une valeur potentielle de plus
son partenariat avec le géant britannique en faisant d’un milliard de dollars avec un paiement inital de 48M$.
l’acquisition des droits de commercialisation de l’anti- Dans le cadre de cette collaboration, en matière de
cancéreux Lumoxiti pour les zones Etats-Unis et Europe. thérapie cellulaire allogénique, Cellectis a accordé
AstraZeneca est par ailleurs entré au capital de la biotech à Servier une option exclusive pour le développement
à hauteur de 9,8%. et la commercialisation d’UCART19 dans le traitement
Avec une valeur potentielle de près de 3 Mds$, le plus des leucémies ainsi que 5 candidats médicaments ciblant
grand accord depuis 2013 a été conclu entre Cellectis et des tumeurs solides. Le laboratoire Servier, déjà très
Pfizer. Cette collaboration, intégrant un paiement initial présent dans les accords avec les biotech françaises,
de 80M$, vise à développer des immunothérapies figure dans 3 des 10 plus gros partenariats menés entre
allogéniques en oncologie utilisant la plateforme 2013 et 2018.

Top 5 des opérations de fusions/acquisitions impliquant des sociétés


de HealthTech françaises depuis 2013
Stade de Valeur
Date Type Entreprise Entreprise Aire(s) Upfront
Pays Pays développement totale
d'annonce d'opération absorbante absorbée thérapeutique(s) (M$)
le plus avancé (M$)
Advanced
10/2017 Acquisition Novartis Suisse Accelerator France Oncologie Commercialisation 3 900 3 900
Applications
Zimmer
06/2016 Acquisition Etats-Unis LDR France Chirurgie rachis Commercialisation NC 1 000
Biomet
Neurologie, maladies
01/2015 Acquisition Roche Suisse Trophos France auto-immunes, Phase II/III 142 556
cardiovasculaire
Chirurgie
10/2017 Acquisition Stryker Etats-Unis Vexim France Commercialisation NC 215
orthopédique
Zimmer Chirurgie robotique
07/2016 Acquisition Etats-Unis Medtech France Commercialisation NC 180
Biomet neurologie et rachis
Ne sont inclus dans ce classement que les opérations pour lesquelles l’information financière a été communiquée. NC : non-communiqué
Source : France Biotech, BioCentury, octobre 2018

Parmi les plus grosses opérations de fusions/acquisitions et musculo-squelettique était présente dans deux des
réalisées lors des cinq dernières années, on note plus gros rachats de sociétés françaises.
la présence de quatre sociétés de medtech, toutes cotées La plus grande opération a été réalisée en octobre 2017
au moment de leur rachat et centrées sur des produits avec l’acquisition d’Advanced Accelerator Applications
et applications chirurgicales : AAA, LDR, Vexim et (AAA), société spécialisée en oncologie et médecine
la société Medtech. nucléaire par le groupe suisse Novartis pour près de 4
4 des 5 plus grosses opérations réalisées ces cinq Mds$. Son produit phare, le Luthathera, a été approuvé
dernières années portaient sur des sociétés cotées dont par l’EMA en septembre 2017 et par la FDA début 2018
deux présentes sur le marché d’Euronext (Vexim et contre les tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-
Medtech) et deux sur le Nasdaq (AAA et LDR). pancréatiques et bénéficie également du statut
Toutes les sociétés rachetées étaient soit à un stade de médicament orphelin pour cette indication. La société
de développement avancé (phase II/III) soit au stade de développe des solutions innovantes de diagnostic
commercialisation. Les groupes de medtech américains compagnon (également appelées « theragnostic »)
dominent le classement en termes d’acquisitions, tout associant à la fois diagnostic et traitement ciblé pour une
comme les big pharma suisses Roche et Novartis. médecine de précision, permettant à Novartis d’alimenter
Par ailleurs, Zimmer Biomet, société américaine et l’un son pipeline en oncologie, déjà renforcé par l’acquisition
des leaders sur le marché de la chirurgie orthopédique des produits d’oncologie de GSK en 2015.

Panorama 2018 32 france biotech


le secteur de la HealthTech FRANCE
#1
3 QUESTIONS À…
Marc Julien, co-CEO de Diabeloop

« L’Intelligence Artificielle va remettre le patient


au centre du dispositif médical »
Santé connectée, medtech, IA France comme à l’étranger, notre
(Intelligence Artificielle) : solution doit être prise en charge
Comment définir l’activité de par un payeur. S’accorder sur un
Diabeloop ? juste prix est un exercice difficile.
Marc Julien. Diabeloop est une Le dispositif de Diabeloop est à la
entreprise qui s’appuie sur deux fois une solution curative et aus-
piliers : la medtech et l’IA. Nous si une solution préventive rédui-
sommes le fruit de l’excellence sant les risques de complications
française dans ces deux disciplines. du diabète. En France, cet aspect
Diabeloop est donc issue de cette préventif est souvent mal pris en
recherche médicale française dont compte. Plus globalement, le payeur
Marc Julien codirige Diabeloop la préoccupation permanente est de doit aussi prendre en considération
depuis juin 2016, en tandem avec de trouver de meilleures solutions le fait qu’une start-up comme la
Erik Huneker, un des fondateurs thérapeutiques pour les patients. nôtre doit amortir de lourds inves-
de la société. Auparavant, Marc Diabeloop est aussi un éditeur tissements en recherche, en essais
Julien a exercé plus de 25 ans de logiciels qui conçoit des algo- cliniques, etc.
dans les domaines du conseil, de rithmes. Nous sommes toutefois très opti-
l’investissement et du capital- En matière de santé, l’IA désigne mistes car les pouvoirs publics
risque. Il a une longue expérience des outils numériques, des fonc- français se mobilisent pour rendre
à l’international avec de tionnalités et des finalités fort ces procédures de market access et
nombreuses missions sur les diverses. Notre particularité est de remboursement plus flexibles.
marchés européens, américains d’être focalisée sur l’IA active qui Une piste possible serait les pro-
et asiatiques. Il est diplômé de permet de traiter automatique- grammes de prise en charge rapide
l’Insead et de l’Ecole Nationale de nouvelles technologies sur des
ment un patient, avec plus d’effica-
Supérieure des Mines de Nancy.
cité qu’une intervention humaine. populations restreintes de patients,
L’essor de ces technologies va avec des rendez-vous réguliers pour
tout transformer et permettre une analyser les données de vie réelles
médecine toujours plus préventive des patients, constitue une perspec-
et personnalisée. L’IA va permettre tive très prometteuse.
Créée en 2015, Diabeloop
développe un dispositif portable de remettre le patient au centre du
qui joue un rôle de « pancréas dispositif médical. La France peut-elle s’imposer dans
artificiel » et qui se destine aux l’IA médicale ?
patients souffrant de diabète de Quels sont les enjeux que rencontre Absolument. Dans ce domaine
type 1. Ce dispositif est composé une entreprise innovante comme de l’IA, nous avons en France une
d’un capteur de mesure continue Diabeloop ? recherche académique excep -
de la glycémie, d’une pompe à Le premier enjeu est réglemen- tionnelle et des start-up ayant le
insuline et d’un terminal sécurisé taire. Notre technologie est nou- potentiel d’inventer la médecine
doté de puissants algorithmes. velle, et comme nous sommes dans du futur. Attention toutefois, sans
Ces derniers anticipent l’évolution le domaine de la santé, il est nor- prise de risques, il n’y a plus d’inno-
de la glycémie et commandent mal d’être interrogé, questionné et vation. Le danger est que ces nou-
automatiquement à la pompe de faire la preuve des bénéfices et de velles technologies soient finale-
l’administration d’insuline. Fin la sécurité pour le patient. Mais ce ment développées ailleurs dans le
2018, l’effectif de Diabeloop sont des procédures complexes, lon- monde. Et quand elles arriveront en
s’élevait à 50 personnes. gues et très chères pour une start- France, nous n’aurons plus aucune
L’entreprise a levé 13,5 millions up. Chez Diabeloop, près d’un tiers compréhension ou maitrise de ces
d’euros à l’été 2017 et a obtenu le des effectifs se consacre aujourd’hui technologies, que ce soit sur un
marquage CE en novembre 2018. à ces aspects réglementaires. plan technique et réglementaire.
Le second enjeu est financier avec le L’enjeu est considérable car il est
processus dit de « remboursement ». à la fois technologique, médical,
Pour être accessible aux patients, en sociétal et économique.

Panorama 2018 33 france biotech


finance

#2

FINANCEMENT
DE LA HEALTHTECH
DANS LE MONDE
ET EN FRANCE
MONDE Financement de la HealthTech
#2.1
2017 : LA REPRISE
DU FINANCEMENT MONDIAL
L’année 2017 marque la reprise du financement des HealthTech dans le monde,
soutenue par un nouveau cycle du capital-risque des sociétés innovantes
et par le dynamisme des medtech.

Q
ue ce soit via le capital-risque ou les intro- misme au cours des trois dernières années : le Royaume-
ductions en bourse (IPO), le financement des Uni, la France et la Suisse. Avec 4 680 millions d’eu-
HealthTech a le vent en poupe. En 2017, les mon- ros levés entre 2016 et 2018, le Royaume-Uni domine
tants levés à travers le monde par les entreprises du sec- le classement des pays ayant attiré le plus de finance-
teur se sont élevés à 26 milliards d’euros, soit près de ments sur cette période, suivi par la France (3 525 M€)
10 milliards de plus qu’en 2016 ! Rappelons en effet que et la Suisse (3 413 M€). La France, en revanche, affiche
les montants levés avaient atteint 16,7 milliards d’eu- en Europe le nombre le plus élevé de sociétés financées
ros en 2016. Plusieurs facteurs expliquent cette vitalité : en capital-risque pour des montants inférieurs à 50 mil-
la disponibilité des liquidités permise par la faiblesse lions d’euros avec 76 sociétés financées en 2017. Notons
des taux directeurs des banques centrales européenne par ailleurs que plus de 60% du financement des Health-
et américaine, le développement des technologies de Tech tricolores provient des marchés financiers français
rupture dans le secteur de la HealthTech et les besoins et américains. Le savoir-faire de nos entreprises séduit à
croissants, en lien avec l’allongement de la durée de vie. l’international, ce qui est de bon augure pour leur déve-
En Europe, trois pays se distinguent par leur dyna- loppement futur. FRANCK SEBAG ET CÉDRIC GARCIA, ASSOCIÉS EY

Historique des levées de fonds en capital-risque et en IPOs réalisées par


les HealthTech aux Etats-Unis et en Europe (en milliards d’euros)
1 425
1 334
1 230 1 194
1 141 1 142 1 155
1 084
26 983 26
957 23,5 Nombre
24 + 56% 791 d’opérations
6,2 20,3
en millaiards d’euros

21 5,1
Etats-Unis 17,1 3,5
18 16,7
Europe
15 4,2 3,8
12 10,9
8,4 9,2 8,6 8,6 19,8
9 7,7 2,1 18,5
1,4 1,9 2 1,7 16,8
6 1,7 12,9 12,9
7 7,3 6,7 6,9 8,7
3 6,1
0
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018*
Sources : EY, Capital IQ et VentureSource - (*) Données 2018 au 30 septembre

En 2017, les entreprises en sciences de la vie ont bénéficié auspices pour le secteur. Cette tendance s’explique
d’une année exceptionnelle en termes de financement notamment par l’intérêt soutenu des investisseurs dans
malgré le repli des marchés financiers disponibles depuis les sociétés de technologies médicales, à l’heure où le
2016 (notamment en Europe et aux Etats-Unis) et une plus digital et la gestion des données patients révolutionnent
grande pression des payeurs sur les prix des traitements. le secteur.
L’année 2018 s’annonce quant à elle sous les meilleurs

Panorama 2018 36 france biotech


Financement de la HealthTech MONDE
#2.1
CAPITAL-RISQUE : la confiance retrouvée des fonds
envers les sociétés innovantes

L
’année 2017 est exceptionnelle avec une hausse de de biotechnologies privées ont levé 11,2 milliards d’euros
plus de 50% des levées de fonds en capital-risque sur les neuf premiers mois de l’année 2018.
par rapport à 2016 pour les sociétés de HealthTech. Les sociétés privées de technologies médicales euro-
Dans le secteur des biotechnologies, le financement péennes et américaines ont levé 8,1 milliards d’euros en
par les fonds de capital-risque a été particulièrement 2017 auprès des fonds de capital-risque dont 7 milliards
dynamique en 2017 avec 13,1 milliards d’euros levés en d’euros levés par des sociétés américaines, le plus haut
Europe et aux Etats-Unis, dont 9,9 milliards aux Etats- montant levé depuis 10 ans.
Unis. L’oncologie et la neurologie sont les aires théra- L’intérêt des fonds de capital-risque s’est notam-
peutiques les plus attractives pour les investisseurs. ment porté sur les sociétés dont les projets sont en phase
Le marché de l’oncologie prédomine en Europe, atti- de recherche, alors que les investisseurs spécialisés dans
rant en 2017 près de 60% des fonds du capital-risque le refinancement des sociétés cotées soutiennent davan-
européen, notamment dans des sociétés en phase pré- tage les projets en développement, proches de la com-
clinique, en phase I ou en phase II (ADC Therapeutics, mercialisation. Ainsi, en 2017, les sociétés de technolo-
Autolus, Cell Medica, Immatics Biotechnologies). gies médicales early-stage ont levé plus de 4 milliards
Par ailleurs, les sociétés américaines et européennes d’euros aux Etats-Unis et en Europe.

Historique des levées de fonds en capital-risque réalisées par les HealthTech


aux Etats-Unis et en Europe (en milliards d’euros)
1 344 3,5

1 222
1 131 1 131
1 100 1 055 1 087 1 089
945 947 + 52% 21,6
21 724 Nombre
Etats-Unis 16,9 4,7 d’opérations
en millaiards d’euros

18
14,2 15,5
15 Europe 3,3
3 2,8
12 10,6
9 7,6 7,7 7,7 7,5 7,7 7,7 2,4 17
6 1,6 1,3 1,7 1,7 1,5 1,8 13,7 12,7
11,2
3 6 6,4 6 5,9 6,1 5,9 8,2
0
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018*
Sources : EY, Capital IQ et VentureSource - (*) Données 2018 au 30 septembre

Panorama 2018 37 france biotech


MONDE Financement de la HealthTech
#2.1
MARCHÉS FINANCIERS : à la recherche
d’investissements diversifiés offrant une rentabilité
à court et moyen termes

S
ans atteindre les montants levés en 2015, le mar- société mature, mais avec un retour sur investissement
ché des introductions en bourse des sociétés des rapide du fait d’un coût des études cliniques nettement
sciences de la vie a repris en Europe et aux Etats- inférieur à celui des maladies à plus forte prévalence
Unis en 2017, avec 4,4 milliards d’euros levés lors de (nombre de patients exigés).
81 opérations, dont 3,2 milliards d’euros par les sociétés L’investissement dans des sociétés en phase précli-
de biotechnologie. A fin septembre 2018, 4,8 milliards nique ou en phase I et II requiert une expertise accrue
d’euros ont déjà été levés lors de 67 opérations. des marchés afin d’estimer leur valorisation. Les mar-
Cette reprise du marché résulte notamment de l’in- chés financiers américains sont particulièrement per-
troduction en bourse de sociétés à des phases prélimi- formants dans ce domaine, étant traditionnellement
naires de développement (préclinique, phase I et II), structurés avec des investisseurs spécialisés en plus
spécialisées dans les maladies rares ou sur des marchés grand nombre que sur les marchés européens.
de niche. Ces sociétés attirent les investisseurs avec des A noter toutefois un fort repli des IPO européennes
tickets d’entrée plus faibles en moyenne que pour une en 2018.

Historique des levées de fonds par IPO réalisées par des sociétés
de biotechnologies aux Etats-Unis et en Europe (en milliards d’euros)

141
112

7 6,5 6,6
Etats-Unis 81 Nombre
6 67 d’opérations
68 1,8
en millaiards d’euros

Europe 1,8 63 4,8


5 4,4
42 + 76% 0,7
4 36
29 3,2 1,6
3 12 10 0,3 2,5
1,5 4,7 4,8
2 1,1 0,9 0,8 4,1
0,7 0,2 2,9 2,8
1 0,2 0,1 0,3 0,2 1,6
0,1 1,3 0,8 0,7
0 0,6
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018*
Sources: EY, Capital IQ and VentureSource - (*) Données 2018 au 10 octobre.

Montants levés par les introductions boursières HealthTech


par zone géographique (en milliards d’euros) en 2017
ÉTATS-UNIS EUROPE

2,8 1,6 ASIE

37 1,5
40 opérations
opérations
21
opérations
Source: EY, Capital IQ and VentureSource, données 2017

Panorama 2018 38 france biotech


Financement de la HealthTech MONDE
#2.1
NASDAQ : première place boursière du secteur

L
es Etats-Unis conservent leur avance en tant que tion de capitaux disponibles sur les marchés finan-
première place boursière mondiale dans le sec- ciers. 71 introductions en bourse de sociétés asiatiques
teur des sciences de la vie. Malgré les incertitudes de biotechnologie, d’équipements médicaux et pharma-
pesant sur le marché américain depuis les dernières ceutiques ont eu lieu en 2017, dont 46 sociétés chinoises.
élections présidentielles, le Nasdaq reste le premier Les marchés financiers les plus dynamiques en
relais mondial de financement du secteur. Ainsi, sur les Europe sur ces dix dernières années sont Londres,
355 opérations qui y sont recensées depuis 2008, 73 opé- Paris, et Stockholm, cette dernière place financière atti-
rations ont été réalisées par des sociétés étrangères. rant principalement les sociétés issues des clusters de
L’Asie, portée par la Chine, le Japon et la Corée du recherche suédois, danois et norvégiens. Euronext est la
Sud, est particulièrement dynamique dans le secteur première place boursière en Europe en nombre d’opéra-
des sciences de la vie avec pas moins de 18 milliards tions réalisées sur ces dix dernières années. Ce classe-
de dollars levés entre 2008 et 2018. L’essor de la région ment reflète également le dynamisme du marché fran-
est notamment le résultat d’une politique chinoise çais dans ce secteur, et sa résilience face à la montée des
favorable au secteur des sciences de la vie depuis une marchés financiers asiatiques, malgré une année 2018
dizaine d’années, d’un marché attractif où les besoins difficile.
en soins médicaux sont croissants et de la concentra-

Bilan : 10 ans d’introductions en bourse dans le monde


entre 2008 et 2018 par marché financier
NOMBRE MONTANTS LEVÉS
MARCHÉ PAYS
D’OPÉRATIONS (milliards d’€)
Nasdaq Etats-Unis 355 24,06
Shenzhen Stock Exchange (SZSE et Chinext) Chine 131 11,07
Euronext Europe 72 1,83
dont Euronext Paris France 60 1,35
Nasdaq OMX Stockholm
Suède 65 1,38
(OMX Stockholm et Spotlight Stock Market)
South Korea Stock Exchange (Kosdaq et KRX) Corée du Sud 64 1,55
London Stock Exchange (AIM et LSE) Royaume-Uni 43 3,79
Australia Stock Excange (ASX) Australie 35 0,64
Shanghai Stock Exchange (SSE) Chine 32 2,60
New York Stock Exchange (NYSE) Etats-Unis 22 4,71
Hong Kong Stock Exchange (HKEX) Chine 21 2,82
Sources : EY, Euronext, BCIQ

Panorama 2018 39 france biotech


EUROPE Financement de la HealthTech
#2.2
L’Europe : un marché attractif
pour les investisseurs
étrangers
S
ans parvenir à atteindre les montants record levés le Royaume-Uni. Ce positionnement résulte notamment
en 2015, le marché européen connait une certaine de la capacité des sociétés françaises cotées à se refinan-
résilience avec 6,9 milliards d’euros et déjà 5,1 cer, tant auprès d’investisseurs français que d’investis-
milliards d’euros levés par les six pays les plus présents seurs étrangers, avec près de 44 opérations de refinan-
dans ce secteur (le Royaume-Uni, la France, la Suisse, cement réalisées en 2017, un record sur la région. Ainsi,
la Suède, la Belgique et l’Allemagne) respectivement les sociétés françaises ont tendance à entrer en bourse
en 2017 et sur les neuf premiers mois de l’année 2018. à une phase de développement moins avancées que les
Cette reprise s’explique principalement par l’attrait des sociétés britanniques, suisses et allemandes.
investisseurs étrangers pour les sociétés européennes, Tous types de financements confondus, 2017 a vu
tant via des financements en capi- près d’une dizaine de levées de
tal-risque, notamment dans des fonds dépasser 100 millions d’euros,
sociétés en phase préclinique ou en TOP 3 DES PAYS EUROPÉENS contre seulement quatre opérations
phase I/II de recherche, que via des Montants levés en 2016, incluant les opérations
placements privés post-introduc- par les entreprises réalisées par les sociétés Roivant
tion en bourse. Ainsi, l’opération de 2016 à 2018 (Suisse), Galapagos N.V. (Belgique)
de financement en capital-risque et GW Pharmaceuticals (Royaume-
de la société suisse Roivant, pour Uni), supérieures à 200 millions
940 M€ a été essentiellement réa- d’euros. La société Galapagos N.V.,
lisée par le fonds japonais Soft- société de biotechnologie néérlan-
Royaume-Uni France Suisse
bank Vision Fund. Cette opération do-belge cotée sur Euronext, avait
confirme de plus l’appétence des 4 680 3 525 3 413 déjà levé près de 244 M€ lors de
investisseurs étrangers pour des M€ M€ M€ son introduction boursière au Nas-
sociétés au business model inno- daq, en 2015. Elle a fait à nouveau
vant, capables de diversifier leur appel aux marchés financiers amé-
risque et d’accélérer le retour sur investissement. ricains en 2017 pour lever 363 millions d’euros, puis en
Par ailleurs, un nombre croissant de sociétés euro- septembre 2018 pour lever 300 millions d’euros, por-
péennes s’est introduit en bourse aux Etats-Unis, en pre- tant ainsi les fonds levés à plus d’un milliard d’euros.
mière ou en double cotation, pour y trouver un nouveau La société britannique GW Pharmaceuticals, spécialisée
relais de financement leur permettant de lever des mon- dans les traitements dérivés des cannabinoïdes pour des
tants plus importants que sur les marchés européens. pathologies du système nerveux central, a elle aussi réa-
C’est notamment le cas de InflaRx N.V., NuCana plc., lisé avec succès plusieurs tours de refinancement auprès
et ObsEva S.A., toutes trois présentes dans le top 5 des des marchés américains, levant ainsi près de 263 M€ en
levées réalisées en 2017 en Europe. 2016 et 269 M€ en 2017. Ces deux exemples sont repré-
La France se positionne comme le deuxième pays de la sentatifs de la capacité des sociétés européennes à atti-
région, tous types de financements confondus avec plus de rer des capitaux étrangers et se refinancer sur le mar-
3,6 milliards d’euros levés sur les 3 dernières années, derrière ché américain.

Panorama 2018 40 france biotech


Financement de la HealthTech EUROPE
#2.2
Total des montants levés des 6 principaux pays européens de 2016 à 2018
en capital-risque, IPO et levées secondaires (en M€)

CAPITAL- IPO (première


PAYS Année Post-IPO TOTAL
RISQUE cotation)
2016 2 175 715 1 258 4 148
TOTAL 2017 3 341 1 282 2 319 6 942
2018* 2 188 721 2 213 5 122
Sources : BCIQ, EY, Capital IQ - (*) Données 2018 au 30 septembre.

Montants levés par les entreprises de 2016 à 2018 en capital-risque, IPO 1


et levées secondaires (en M€)

2018* 1 029 170 221 1 420


ROYAUME-UNI 2017 801 462 709 1 972
2016 640 278 370 1 288

2018* 157 245 451 853

SUISSE 2017 1 506 90 150 1 746


2016 657 157 814

2018* 421 60 581 1 062


FRANCE 2017 435 167 651 1 252
2016 417 76 718 1 211

2018*
157 245 305 707

SUÈDE 2017 147 472 25 643


2016 174 148 323
Capital-risque
2018* 281 346 627 IPO (première cotation)
ALLEMAGNE 2017 373 91 227 691 Post-IPO

2016 205 136 31 373

2018* 144 308 452


BELGIQUE 2017 80 559 638
2016 82 23 34 140

0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100 1200 1300 1400 1500 1600 1700 1800 1900 2000 (M€)

(1) Base deal, hors clause d’extension et option de surallocation.


Sources : BCIQ, EY, Capital IQ - (*) Données 2018 au 30 septembre.

Panorama 2018 41 france biotech


EUROPE Financement de la HealthTech
#2.2
CAPITAL-RISQUE : un nouveau cycle de financement
auprès de HealthTech innovantes
Montants levés en capital-risque par pays (en M€) de 2016 à 2018
1 506
1500
Capital-risque, tour < 50 M€
1400
Capital-risque, tour > 50 M€
1300

1200

1100
1 029
1000

900
1245
801
800
556
700
640 229 657

600

500 287 334


417 435 421
400 52 373

300 281
572
472 205
200 417 435 174
353 323
157 369 373 220 147 157 144
261 52 52 82 80 61
100 205 174 147
105 62 105 82 80 83
0
2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018*
ROYAUME-UNI SUISSE FRANCE ALLEMAGNE SUÈDE BELGIQUE
Sources : EY, Euronext, Cfnews, BCIQ - (*) Données 2018 au 30 septembre.

La France est le premier pays en nombre d’opérations par l’entrée en bourse plus précoce des sociétés
de financement en capital-risque réalisées en 2017, avec françaises par rapport aux autres sociétés européennes,
un montant moyen levé par opération inférieur aux autres et donc des levées de fonds auprès des fonds de capital-
pays européens. Cette tendance s’explique notamment risque plus faibles.

Nombre de sociétés financées et ticket moyen par pays (en M€) en 2017
(levées de fonds inférieures à 50M€)
France Royaume-Uni Allemagne Suisse Suède Belgique

26 21 8 sociétés
31 sociétés sociétés sociétés financées

76 sociétés 62 sociétés
financées
financées
Ticket moyen de
financées
Ticket moyen de
financées
Ticket moyen de
Ticket moyen de
10 M€
financées
12 M€ 10 M€ 7 M€
Ticket moyen de Ticket moyen de
6 M€ 9 M€ Sources : EY, Euronext, Cfnews, BCIQ

Panorama 2018 42 france biotech


Financement de la HealthTech EUROPE
#2.2
Top 10 - Levées capital-risque en Europe (2017)
PAYS D'ORIGINE
MONTANT INVESTISSEUR
SOCIÉTÉ PAYS SECTEUR INVESTISSEURS
LEVÉ (M€) INDUSTRIEL
CAPITAL-RISQUE
Roivant Sciences Dexcel Pharma
Suisse 938 Biotechnologie Japon
GmbH (Royaume-Uni)
AstraZeneca
ADC Therapeutics S.A. Suisse 170 Biotechnologie Etats-Unis
(Royaume-Uni)
Neurimmune Holding Suisse 137 Biotechnologie Europe Biogen (Etats-Unis)
Orchard Singapour, Etats-Unis,
Royaume-Uni 93 Biotechnologie n/a
Therapeutics Ltd. Royaume-Uni
Europe, Royaume-Uni,
Cell Medica Ltd. Royaume-Uni 69 Biotechnologie n/a
Etats-Unis
Europe, Suisse, Royaume-Uni,
Autolus Ltd. Royaume-Uni 68 Biotechnologie n/a
Etats-Unis
Immatics
Allemagne 49 Biopharmaceutique Allemagne Amgen (Etats-Unis)
Biotechnologies GmbH
InflaRx GmbH Allemagne 47 Biopharmaceutique Etats-Unis n/a
Bicycle Therapeutics Allemagne, Royaume-Uni, Novartis Venture
Royaume-Uni 46 Biotechnologie
Ltd. Etats-Unis, Singapour Fund (Suisse)
Breath Therapeutics Allemagne 44 Biotechnologie Pays-Bas, France n/a
Sources : EY, Euronext, Cfnews, BCIQ

En 2017, trois sociétés ont levé plus de 100 M€ auprès de capital-risque en Europe, devant le Royaume-Uni et la
fonds de capital-risque : Roivant Sciences GmbH, ADC France.
Therapeutics S.A. (oncologie) et Neurimmune Holding Sur les 9 premiers mois de 2018, trois opérations ont
(immunothérapie). Les principales opérations sur 2017 ont dépassé les 100 M€, BioNTech AG (Allemagne) pour
toutes bénéficiées de financements étrangers. La Suisse 224 M€, Orchard Therapeutics (Royaume-Uni) pour 130 M€
prend la première place pour les investissements en et Freeline Therapeutics Ltd. (Royaume-Uni) pour 100 M€.

Panorama 2018 43 france biotech


EUROPE Financement de la HealthTech
#2.2
INTRODUCTIONS EN BOURSE : une reprise
en 2017 portée par le Royaume-Uni, la France
et les pays nordiques

L
es sociétés britanniques en sciences de la vie se nombre d’opérations réalisées, pour des montants levés
positionnent comme les premiers acteurs euro- significativement inférieurs à ceux de ses voisins euro-
péens en termes de montants levés lors d’intro- péens. Ainsi, la Suède est en 2016 et en 2017 le premier
ductions en bourse avec respectivement 5 opérations pays en nombre d’opérations (respectivement 14 et 20)
en 2016 et 6 opérations en 2017. En 2017, deux sociétés avec un montant moyen levé par opération de respec-
ont levé plus de 100 M€, Arix Biosciences plc. (132 M€) tivement 11 et 24 M€ en 2016 et 2017. Ce dynamisme lui
et Medica Group plc. (137 M€). permet de prendre la tête des pays européen sur ce type
Le marché suédois se caractérise par un grand de financement, devant le Royaume-Uni.

Montants levés en IPO par pays de 2016 à 2018

Nombre 5 6 8 3 1 2 2 6 2 1 1 0 14 20 4 1 0 0
d’opérations

500 462 472

400 97
en millions d’euros

300 278
157 245
472
200 170 33 174
200 365 148
90 245 31 91 23
100 130 124 76 174 60 73
31 148 23
79 90 76 60 91 0 73 0 0
0 40
2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018*
ROYAUME-UNI SUISSE FRANCE ALLEMAGNE SUÈDE BELGIQUE
IPO Europe
IPO US
Sources : EY, Euronext, Cfnews, BCIQ - (*) Données 2018 au 30 septembre.

L’année 2017 a aussi été marquée par l’absence à ObsEva S.A. (Suisse) de lever près de 90 M€ et à
d’introductions en bourse de sociétés allemandes, suisses Nightstar Therapeutics plc (Royaume-Uni) de lever 74 M€.
et belges sur leur marché local, les sociétés originaires de Cette stratégie diffère de celle suivie jusqu’à présent par
ces pays préférant s’introduire directement sur les les sociétés françaises Cellectis, DBV Technologies et
marchés américains. Ce phénomène pourrait être Erytech, ou encore celle de Galapagos BV, qui se sont
symptomatique d’un assèchement des marchés locaux, toutes introduites dans un premier temps sur leur marché
alors que les Etats-Unis offrent encore des opportunités local avant de rechercher de nouvelles sources de
de financement significatives. Ce recours aux capitaux financements à l’étranger, une fois atteint un stade plus
étrangers a permis à InflaRx (Allemagne) de lever 106 M€, avancé de leur développement.

Panorama 2018 44 france biotech


Financement de la HealthTech EUROPE
#2.2
Top 10 des introductions boursières en Europe en 2017
SOCIÉTÉ PAYS MONTANT LEVÉ (M€) SECTEUR MARCHÉ BOURSIER
Medica Group plc Royaume-Uni 137 Medtech LSE (Londres)
Arix Bioscience plc Royaume-Uni 132 Medtech LSE (Londres)
InflaRx NV Allemagne 106 Biopharmaceutique NASDAQ (New York)
NuCana plc Royaume-Uni 97 Biotechnologie NASDAQ (New York)
ObsEva S.A. Suisse 90 Biopharmaceutique NASDAQ (New York)
Oncopeptides AB Suède 74 Biotechnologie NASDAQ OMX (Stockholm)
Nightstar Therapeutics plc Royaume-Uni 74 Biotechnologie NASDAQ (New York)
BioArctic AB Suède 72 Biopharmaceutique NASDAQ OMX (Stockholm)
BoneSupport AB Suède 58 Biotechnologie NASDAQ OMX (Stockholm)
Inventiva France 48 Biotechnologie EURONEXT (Paris)
Sources : EY, Euronext, Cfnews, BCIQ

IPOs réalisées en Europe supérieures à 30 M€


200
Sociétés européennes introduites au NASDAQ

150

Sources : EY, Euronext, Cfnews, BCIQ


100

50

0
2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018*
Opérations Opérations Opérations Opérations Opérations
ROYAUME-UNI ALLEMAGNE FRANCE SUISSE SUÈDE

Sur les 9 premiers mois de 2018, 7 nouvelles introductions Nasdaq, confirmant ainsi cette tendance au recours aux
boursières ont eu lieu, dont 2 en France. La Belgique n’a fonds américains.
connu aucune introduction en bourse supérieure à 30 M€ Elle est suivie par l’opération réalisée par la société
entre 2016 et 2018. L’introduction en bourse de biopharmaceutique Polyphor Ltd., aussi présente en
Therapeutics PLC (Royaume-Uni), société spécialisée en oncologie, qui a levé près de 140 M€ sur le SIX Swiss
oncologie, est la plus importante avec 148 M€ levés au Exchange.

Panorama 2018 45 france biotech


EUROPE Financement de la HealthTech
#2.2
MARCHÉ DU REFINANCEMENT : très dynamique
en Europe, notamment pour les sociétés françaises

S
ur les 9 premiers mois de 2018, le marché du refi- une levée de 98 M€. Le marché du refinancement des
nancement a été particulièrement dynamique sociétés européennes est donc en partie soutenu par
pour les sociétés européennes, notamment les capitaux étrangers.
suisses et belges, la société suisse CRISPR Therapeu- En 2017, la France occupe la première place en
tics AG, cotée depuis 2016 sur le Nasdaq, ayant levé montants levés post-IPO sur le marché primaire (offre
près de 278 M€ aux Etats-Unis, et la société allemande au public ou placements privés) et la seconde place en
MorphoSys AG, cotée sur la Deutshe Börse Xetra et le montant levé total, incluant les introductions bour-
Nasdaq, ayant levé près de 193 M€. Contrairement à sières en double cotation aux Etats-Unis. Les montants
2017, les sociétés françaises ont elles aussi eu davantage levés en France restent en moyenne inférieurs à ceux
recours aux capitaux américains, notamment Cellec- levés par d’autres sociétés européennes, qui ont davan-
tis qui a levé près de 150 M€ et DBV technologies avec tage bénéficié des fonds américains en 2017.

Montants levés post-IPO par pays (en M€) en de 2016 à 2018


709 718 Levées post première cotation
700
651 Seconde cotation
159 et levées post-seconde cotation
600 581 559
120
308
en millions d’euros

500 451
248
400 370
346
305 308
300
560 531 227 194 559
221 136
280 451
200 400 150
333 136 305 308
227 25 34
100 221
150 151 25 34
90 0 0
0
2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018* 2016 2017 2018*
ROYAUME-UNI FRANCE SUISSE ALLEMAGNE SUÈDE BELGIQUE
Sources : EY, Euronext, Cfnews, BCIQ - (*) Données 2018 au 30 septembre.

Nombre de sociétés financées et ticket moyen par pays (en M€) en 2017
France Royaume-Uni Allemagne Suisse Belgique Suède

3 2 sociétés
1 société

9
sociétés financée
financées
sociétés financées Ticket de
18
Ticket moyen de
sociétés
financées Ticket moyen de
279 M€ 25 M€
Ticket moyen de 50 M€
45
financées (avec le
sociétés Ticket moyen de
25 M€ refinancement
financées de Galapagos
39 M€ pour 363 M€)
Ticket moyen de
14 M€

Sources : EY, Euronext, Cfnews, BCIQ

Panorama 2018 46 france biotech


Financement de la HealthTech EUROPE
#2.2
3 QUESTIONS À…
Franck Mouthon, PDG de Theranexus

« La Bourse a amplifié nos capacités de création de valeur »


En 2017, 4 ans après sa création, ment clinique. En effet, la technolo-
Theranexus rentre sur Euronext. gie de Theranexus a la particularité
Pourquoi une telle rapidité ? de pouvoir se décliner dans de nom-
Franck Mouthon. Q uand nous breuses applications thérapeutiques
c r é o n s T h e r a n e x u s e n 2 0 1 3, pour répondre aux besoins des
Mathieu Charvériat et moi avions patients. Grâce à ces experts, Thera-
déjà dans notre vision d’entreprise nexus a pu définir très tôt une stra-
le projet d’un parcours en Bourse. tégie d’entreprise et positionnement
L’objectif était d’accroitre le plus très clairs sur le court et long terme.
vite possible les capacités de déve- Ainsi, nous avons fait le choix initial
loppement de notre portefeuille de de se concentrer sur une première
Franck Mouthon est diplômé de candidats-médicaments, et donc, de preuve de concept qui soit la moins
l’Ecole Normale Supérieure création de valeur. coûteuse en temps et en investis-
(ENS-Ulm). Il a intégré en 1995 la Notre première levée de fonds est sements, tout en maximisant la
Direction des Sciences du Vivant réalisée en 2014 auprès d’inves- valeur et la probabilité de succès de
du CEA (Commissariat à l’Energie tisseurs du capital-risque pour un répondre aux besoins des patients
Atomique) où il est en charge montant de 3,6 M€. La seconde et des industriels du secteur. Ce
d’une équipe de recherche sur étape, afin d’accélérer notre déve- premier choix a porté ses fruits car
les maladies neurodégénératives. loppement, était donc une IPO. C’est la preuve de concept clinique a été
En mars 2013, il a fondé tout d’abord le moyen d’accroitre obtenue. Cette étape nous a permis
Theranexus avec Mathieu sa visibilité auprès de partenaires de renforcer considérablement l’in-
Charvériat un autre chercheur financiers et industriels. C’est aussi térêt à la fois des investisseurs et des
du CEA avec qui il avait travaillé la possibilité d’offrir à ses investis- partenaires industriels et de conso-
sur la modulation de médicaments lider grandement notre portefeuille
seurs des facilités de liquidité et de
ciblant les neurones.
sortie du capital de l’entreprise. Et de produits en clinique aujourd’hui.
enfin, une IPO permet l’accès à un
nombre beaucoup plus important Est-il facile pour un chercheur de
d’investisseurs et à de plus grandes se muer en entrepreneur ?
capacités de financements. Quand on a été formaté pour être
Fondée en 2013, Theranexus est
une société biopharmaceutique chercheur, se transformer en entre-
qui développe des candidats- Être coté en Bourse n’implique-t-il preneur demande du temps et de
médicaments pour le traitement pas aussi des inconvénients ? l’accompagnement. Avec Mathieu
des maladies du système nerveux. Une IPO comporte évidemment des Charvériat, qui était chercheur au
Theranexus a identifié le rôle contraintes et demande du temps CEA comme moi, l’idée de créer
majeur des cellules non et de l’argent. Cela oblige l’entre- Theranexus s’est imposée en 2009.
neuronales (cellules gliales) dans prise à bien se structurer en termes Mais nous avons pris 3 ans avant de
la réponse aux médicaments de reporting financier et de com- nous lancer. C’était le temps néces-
psychotropes (ciblant les munication. Et que ce soit pour les saire pour préparer notre projet et le
neurones). La technologie exploitée bonnes comme pour les mauvaises structurer sur ses différents aspects
vise à accroître l’efficacité de nouvelles, la transparence est une scientifiques, techniques, financiers
médicaments psychotropes déjà obligation. Il est important égale- et organisationnels. Nous avons eu
approuvés et commercialisés en ment de présenter au marché une la chance d’être soutenus dans cette
les combinant avec un modulateur vision claire des prochaines étapes démarche par le CEA, CEA Investis-
de cellules gliales. Cette stratégie et des choix de développement de sement et Incuballliance, l’incuba-
de combinaison de médicaments la société. teur de Paris-Saclay. Parmi les étapes
repositionnés lui permet de Dans le cas de Theranexus, nous de « reformatage », le programme
réduire significativement le temps HEC Challenge + a été décisif pour
avons pris le soin de renforcer l’équi-
et les coûts de développement et
pe en nous entourant très vite d’ex- nous. Enfin, nous avons également
d’augmenter considérablement
perts dans des domaines clés, qu’il suivi le programmes TechShare
les chances d’accès au marché
s’agisse notamment du développe- d’Euronext en 2015, un excellent
pour ses médicaments.
ment des affaires ou du développe- moyen de se préparer à une IPO.

Panorama 2018 47 france biotech


EUROPE Financement de la HealthTech
#2.2

1er marché européen


des sciences de la vie
Avec 91 sociétés cotées (54 biotech et 37 medtech), pour une capitalisation boursière
totale de près de 23 milliards d’euros, les HealthTech font d’Euronext (Paris, Bruxelles
et Amsterdam) le premier marché boursier en Europe pour les sciences de la vie.

D
epuis début 2017, 9 nouvelles HealthTech voire contribuer à reporter, certaines opérations d’opé-
sont venues renforcer les rangs des socié- rations d’introductions en Bourse depuis le début de
tés cotées sur les marchés d’Euronext, l’année 2018. Dans ce contexte plus exigeant, 3 sociétés
représentant près d’un milliard d’euros de sont parvenues à rencontrer l’intérêt des investisseurs,
capitalisation boursière supplémentaire. dont 2 à Paris, pour un total de levées de fonds à l’IPO
La place de Paris, avec une levée de fonds moyenne de 100,1 millions d’euros.
à l’IPO grandissante, d’environ Une fois cotées, les HealthTech
30 millions d’euros, est celle qui a PLUS DE 4 MILLIARDS trouvent auprès des investisseurs
le plus contribué à cette dynamique,
D’EUROS ONT ÉTÉ LEVÉS la réponse première qu’ont à leur
LORS DE QUELQUES
avec 8 nouvelles IPOs depuis début offrir les marchés boursiers : l’accès
150 OPÉRATIONS
2017. Inventiva s’affiche comme le aux capitaux dont elles continuent
SECONDAIRES SUR
plus gros « deal » IPO de ces deux LES MARCHÉS D’EURONEXT, à avoir besoin pour le développe-
dernières années, avec quelques AU COURS ment de leurs thérapies et tech-
48 millions d’euros levés à Paris, en DES 5 DERNIÈRES ANNÉES. nologies. Les marchés boursiers
février 2017. demeurent ainsi, après cotation,
La tendance n’est plus aussi porteuse pour le secteur une source de financement importante pour les bio-
depuis le début de l’année 2018. Plusieurs déceptions cli- tech et medtech cotées : plus de 4 milliards d’euros
niques au cours l’année 2017, la consolidation des valo- ont été levés lors de quelques 150 opérations secon-
risations et l’aversion au risque grandissante chez les daires (equity deals uniquement) sur les marchés
gérants actions non spécialisés, ont rendu plus difficiles, d’Euronext, au cours des 5 dernières années.

Répartition des biotech/medtech


cotées sur Euronext
(en % de la capitalisation boursière)
45 % 29 %
PARIS BRUXELLES

26 %
AMSTERDAM

Source : Euronext au 30/09/2018

Panorama 2018 48 france biotech


Financement de la HealthTech EUROPE
#2.2
Introductions en bourse sur les marchés d’Euronext 2013-2018
EURONEXT AMSTERDAM EURONEXT BRUXELLES EURONEXT PARIS TOTAL EURONEXT
Fonds levés Fonds levés Fonds levés Fonds levés
Nb IPOs Nb IPOs Nb IPOs Nb IPOs
(M€)* (M€)* (M€)* (M€)*
2013 - - 1 23 6 67,3 7 90,3
2014 1 23,2 1 40 12 235,2 14 298,4
2015 2 79 3 231,4 13 340,3 18 650,7
2016 - - 1 25,8 4 (1)
112 5 137,8
2017 - - - - 6 174,4 6 174,4
2018 - - 1 (2) 40 2 60,1 3 100,1
TOTAL 3 102,2 7 360,2 43 989,3 53 1 451,7
(*) Deals “full size” après clause d’extension et option de surallocation
(1) Dont Geneuro (Suisse) et Noxxon Pharma (Allemagne)
(2) Acacia Pharma (UK)
Source : Euronext au 31/10/2018

Depuis 2013, près d’1,5 milliard d’euros a été levé en IPOs déceptions cliniques) ont rendus les investisseurs encore
par 53 HealthTech, sur les marchés d’Euronext. Il est plus sélectifs lors des process de première cotation. Les
significatif de noter que 72% des fonds levés (et environ les nouveaux candidats à l’IPO doivent démontrer à la fois la
trois-quarts des opérations) ont été enregistrés sur les trois solidité de leur approche thérapeutique et technologique,
premières années de la période. Depuis 2016, des facteurs la maturité de leur pipeline et leur capacité à générer des
exogènes (macro-économie, Brexit, postures des autorités données cliniques et du newsflow, pour emporter
américaines…) et endogènes (successions de plusieurs l’adhésion des investisseurs boursiers.

Répartition des fonds levés en IPOs


par les HealthTech françaises 2013-2018
Depuis 5 ans, les HealthTech françaises ont été
particulièrement actives, concentrant 81% des IPOs
réalisées sur Euronext et 68,1% des montants levés. MEDTECH BIOTECH

35 % 65 %
A Paris depuis 2013, les IPOs du secteur peuvent ainsi
se segmenter de la manière suivante : près des deux-tiers
des montants levés en IPO depuis 2013 par les sociétés
de HealthTech françaises ont été réalisés par des biotech,
à travers 28 introductions en bourse et un tiers par les
sociétés de medtech à travers 15 IPO.
Source : Euronext au 31/10/2018

Panorama 2018 49 france biotech


EUROPE Financement de la HealthTech
#2.2
Introductions en bourse sur les marchés d’Euronext 2017-2018
Fonds levés Capi. Boursière
IPO Place Segment
à l’IPO (M€) * à l’IPO (M€)
LYSOGENE Paris Biotech 22,6 82
INVENTIVA SA Paris Biotech 48,5 133
VALBIOTIS Paris Biotech 12,5 37,3
BIOM'UP Paris Biotech 42,5 113,4
THERANEXUS Paris Biotech 20,4 47,5
ADVICENNE Paris Biotech 27,8 112,3
TOTAL 2017 174,3 525,5
ACACIA PHARMA Bruxelles Biotech 40 190,5
VOLUNTIS Paris e-Santé 30,1 106
MEDINCELL Paris Biotech 30 144
TOTAL 2018 100,1 440,5
(*) Deals “full size” après clause d’extension et option de surallocation
Source : Euronext au 31/10/2018

L’année 2017 a confirmé le leadership de la place de Paris du développement de traitements adaptés à l’enfant et à
sur le secteur HealthTech. 6 biotech françaises se sont l’adulte contre les maladies orphelines néphrologiques et
en effet cotées en bourse, levant à cette occasion plus neurologiques a été la dernière société de l’année 2017 à
de 174 millions d’euros. Lysogène est spécialisée dans se coter à Paris, avec une levée de fonds totale de 27,8 M€.
le traitement des maladies neurodégénératives rares Dans un contexte 2018 plus exigeant, 3 biotech ont
(23 M€ levés à l’introduction). Inventiva, société réussi à emporter l’adhésion des investisseurs, avec des
biopharmaceutique notamment spécialisée dans projets de recherche orientés sur des thématiques très
l’oncologie, s’est introduite avec une levée de fonds à différentes. En France, Voluntis, pionnier de l’e-santé
l’introduction de 48 M€. Biom’up a réalisé une introduction (thérapies digitales dans le domaine du diabète) a levé
en Bourse avec 38 M€ levés à l’introduction. Theranexus, 30,1 M€ en mai 2018, tandis que Medincell, qui développe
biotech spécialisée dans la recherche et le développement une nouvelle génération de traitements injectables
de thérapies destinées au traitement des maladies du à action prolongée, s’est plus récemment cotée en levant
système nerveux central, a réussi son introduction en 30 M€ (octobre 2018).
octobre 2017 avec 19,6 M€ levés. Advicenne spécialiste

Stade clinique des biotech au moment de leur IPO


sur Euronext 2013–2015

Phase clinique IPO Phase I Phase II Phase III


En cours 10,3% 20,7% 34,5%
Complétée 10,3% 20,7% 3,4%
TOTAL 20,6% 41,4% 37,9%
Source : Euronext au 31/10/2018 - 29 IPOs observées

80% des IPOs biotech sont réalisées avec un pipeline au de la phase II et l’exécution de la phase III.
moins avancé en phase II. Ce degré de maturité clinique représente en effet
Dans le contexte de marché décrit précédemment, un critère important en termes d’analyse du risque
les dernières opérations d’introductions en bourse ont été et de décision d’investissement pour les actionnaires
réalisées à des stades de maturité plus élevés que boursiers : les feedbacks obtenus auprès de cette
la moyenne observée au cours des dernières années : la communauté soulignent que ces derniers sont beaucoup
grande majorité des sociétés de biotech qui s’introduisent plus réceptifs aux résultats d’efficacité qu’aux résultats
en bourse démontrent un pipeline se situant entre le début de sécurité.

Panorama 2018 50 france biotech


Financement de la HealthTech EUROPE
#2.2
Fonds levés par les HealthTech sur les marchés d’Euronext,
lors d’opérations secondaires depuis 2015

Une fois cotées, les sociétés HealthTech continuent d’avoir 57 123 183
Nombre
232 d’opérations
recours aux marchés, où elles trouvent à nouveau accès 1 800

Montants levés en millions d’euros (M€)


aux capitaux nécessaires à leur développement clinique,
1 600 1 748
technologique et commercial. La cotation sur un marché
1 400 1 581
règlementé permet en effet aux sociétés du secteur 1 439
d’utiliser les marchés boursiers de plusieurs manières : 1 200 1 280
émissions de nouveaux titres (offres publiques, placement 1 000

privés en Europe et/ou aux Etats-Unis ; émissions 800

réservées) ; exercices d’options ou de bons ; conversions 600


de dette obligataire ; etc… 400
Ainsi, sur la période 2017-2018, toutes opérations 200
confondues, 3,3 milliards d’euros ont été levés lors 0 2015 2016 2017 2018*
d’opérations secondaires sur les marchés d’Euronext, Sources : Euronext - (*) Données 2018 au 31 octobre
par les sociétés du secteur. Plus spécifiquement,
47 Placements privés et 14 Offres Publiques ont permis l’année 2018 :
aux HealthTech de se refinancer à hauteur de 2,26 milliards ŷƚŨƚH¢¢Ø˜ÜƚÕ荻«×è˜ÜƚŸ DBV (2 opérations, 150 M€) ;
d’euros depuis début 2017. Ces 61 opérations ont été Biom’Up (16 M€) ou encore Safe Orthopaedics (7 M€).
réalisées par 18 medtech et 22 biotech. ŷƚŭƚT»€Ž˜Á˜ÂäƚÕØ«ó™ÜŹƚ”ÉÂäƚŸ Inventiva (35,5 M€) ;
Parmi les deals les plus significatifs dans la Stentys (2 opérations, 12,6 M€) ; Pixium Vision (10,6 M€) ;
communauté HealthTech française, depuis le début de Sensorion (8,7 M€).

L’accès à une large diversité d’investisseurs


institutionnels
L’accès au financement par les marchés boursiers Origine géographique des capitaux
se fait concomitamment à l’ouverture du capital investis dans les sociétés européennes
des HealthTech à un actionnariat diversifié. La des sciences de la vie*
cotation sur les marchés réglementés d’Euronext
permet aux sociétés de se rendre visibles envers
quelques 300 investisseurs institutionnels
positionnés sur le secteur. FRANCE ROYAUME-UNI 12 %
L’origine de ces investisseurs est très
diversifiée : France, Europe, Etats-Unis. Moins
18 % BELGIQUE8%
nombreux, les investisseurs américains se

AUTRES 6 %
distinguent par des investissements plus
importants en valeur, pour contribuer au USA
financement de l’innovation et de la croissance de
ces PME-ETI. Leur investissement total en Europe 48 % NORVÈGE 5 %
représente désormais près de la moitié du total
des capitaux investis dans ce secteur, même si
ALLEMAGNE 3 %
ceux-ci sont concentrés dans les sociétés de plus
grande taille, qui ont su développer une empreinte
business et financière dans la zone nord-
américaine nord-américaine. (*) En % des actifs sous gestion. Source : Euronext au 31/10/2018

Panorama 2018 51 france biotech


FRANCE Financement de la HealthTech
#2.3
LE FINANCEMENT Du secteur
DE LA HEALTHTECH en france
La France bénéficie d’un environnement très attractif et porteur grâce à des dispositifs
fiscaux avantageux tels que le statut de la JEI et le CIR couplés à des aides à
l’innovation et des fonds d’amorçage très performants. Avec plus de 60 % du
financement des sociétés HealthTech en 2018, les marchés financiers représentent
la principale source de financement du secteur. L’année 2018 devrait s’achever sur
une croissance des montants levés avec un recours croissant aux capitaux étrangers.

Evolution du financement de l’industrie française


des sciences de la vie (en M€)

Capital-risque 126 127


IPO France ** 1 526 119
1500 Refinancement - Primary Market France et placement privé
1400 IPO US
255
1300 Refinancement - Secondary Market 1 211
1 252 96 Nombre
89 d’opérations
1200 120
263 159
1100 73 1 062
71
1000 67 174
58
en millions d’euros

900
51 344 531
800
49 984 560
619 104
700 407
600 188 516 416
500 353 167
418 109 76 60
400 117 379
204 53 93 128 247
300 262 78
1 146
200 417 435 421
262 89 315 279 311
100 248 218
115 178
0
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018*

Sources : EY, CfNews, Euronext


(*) réel au 30/09/2018 - (**) “Base deal” (hors clauses d’extension et option de surallocation)

Les années 2014 et 2015 ont été particulièrement En 2017 et 2018, les opérations de financement sur les
soutenues en nombre d’opérations et en montants levés, marchés financiers français et étrangers ont repris, sans
tant sur le marché français qu’en refinancement sur le toutefois retrouver les niveaux atteints en 2014 et 2015.
marché américain. L’année 2016 a été marquée par un repli L’année 2018 devrait s’achever sur une croissance des
du nombre d’introductions boursières, les marchés étant montants levés avec un recours croissant aux capitaux
plus sélectifs en raison d’incertitudes macroéconomiques étrangers (les trois principales opérations de
comme les élections présidentielles américaines refinancement sur 2018 ont ainsi fait appel aux capitaux
ou le Brexit, et un appel limité aux fonds étrangers. américains), plusieurs opérations étant d’autre part
attendues pour début 2019.

Panorama 2018 52 france biotech


Financement de la HealthTech FRANCE
#2.3
Illustration du cycle de financement d’une HealthTech en France
et des fourchettes de montants levés

BESOINS EN CRÉATION CROISSANCE RENFORCEMENT


FINANCEMENT
Refinancement US
150 à 279 M€

IPO US
104 à 194 M€
Placement privé étranger
15 à 116 M€
Refinancement France
20 à 124 M€

CIR et IPO France


aides à 18 à 41 M€
l’innovation Capital-risque
12 à 20 M€ 17 à 80 M€
TEMPS
6 à 10 ans 3 à 8 ans

Source : illustration basée sur les levées de fonds réalisées par les entreprises françaises Cellectis, DBV Technologies et Erytech.

Les sociétés du secteur suivent depuis plusieurs années Cette étape est l’occasion pour la société de trouver
un même schéma de financement adapté aux étapes de nouveaux investisseurs, de gagner en visibilité,
de développement de leurs projets. Ainsi, les sociétés et de se structurer. Ensuite, la poursuite des phases de
innovantes nouvellement créées en phase préliminaire développement des projets, tout comme la préparation
de recherche s’appuient généralement sur les aides de la phase de commercialisation, augmentent le besoin
gouvernementales, le plus souvent françaises via de financement sur une période relativement courte,
Bpifrance ou européennes, versées sous la forme de obligeant la société à se refinancer sur le marché français
subventions, d’avances remboursables et de crédit ou à rechercher des financements additionnels auprès
d’impôt recherche. Cette source publique de d’investisseurs étrangers via des placements privés. Cette
financements et d’investissements accompagne les phase permet par ailleurs à la société d’identifier des
sociétés du secteur tout au long de leur vie et croit « corner stones », des investisseurs clefs qui pourront
proportionnellement aux frais de recherche et l’accompagner dans une éventuelle introduction boursière
développement engagés. aux Etats-Unis.
Les premiers investisseurs externes sont Cette dernière phase intervient alors que la société a
principalement des fonds de capital-risque spécialisés atteint une taille critique et peut faire face aux exigences
dans le secteur des sciences de la vie, des investisseurs des investisseurs américains en termes de communication
industriels, ou des business angels. Les fonds de capital- financière, de transparence et d’organisation interne.
risque interviennent le plus souvent dans le lancement Elle permet par ailleurs aux sociétés cotées à la fois sur
des phases précliniques ou des premières phases Euronext et aux Etats-Unis de réaliser des opérations
cliniques, exigeant ainsi des investisseurs une expertise du de refinancement plus importantes, comme ça a pu être
secteur pour valoriser des projets à un stade de recherche le cas en 2018 pour Cellectis et DBV Technologies,
encore peu abouti. Ils accompagnent le plus souvent la nécessaires à la finalisation des études cliniques et
société jusqu’à son introduction en bourse sur Euronext. à la commercialisation des produits développés.

Panorama 2018 53 france biotech


FRANCE Financement de la HealthTech
#2.3
CAPITAL-RISQUE EN FRANCE : premier soutien
financier des sociétés innovantes

L
e financement via des fonds de capital-risque a de ces sociétés et plus généralement dans la capacité du
augmenté depuis 2014, ce qui souligne la rési- secteur des sciences de la vie à générer une rentabilité à
lience des investisseurs français et leur capacité moyen et à long terme.
à soutenir le financement du secteur des sciences de Les sociétés de dispositifs et d’équipements médi-
la vie en cas de détérioration des marchés financiers. caux sont les deuxièmes sociétés financées par des
Les sociétés de biotechnologies sont les premières fonds de capital-risque avec plus de 137 opérations réa-
sociétés financées par les fonds de capital-risque, avec lisées dans ce domaine en 2018. Le ticket moyen investi
47 opérations réalisées en 2017, principalement auprès par opération est d’environ 10 M€ en 2018, tant pour les
de sociétés en phase d’essais précliniques, ce qui sociétés de biotechnologies que pour les sociétés d’équi-
démontre la confiance des investisseurs dans l’avenir pements et de dispositifs médicaux.

Top 3 des levées en capital-risque en 2018


MONTANT LEVÉ PAYS D'ORIGINE INVESTISSEURS
SOCIÉTÉ DATE SECTEUR
(M€) CAPITAL-RISQUE
Biotech Dental mai 2018 52 Medtech France, Belgique
Dynacure juillet 2018 47 Biotechnologie France
ENYO Pharma juin 2018 40 Biotechnologie France, Hong-Kong, Etats-Unis

Top 3 des levées en capital-risque en 2017


MONTANT LEVÉ PAYS D'ORIGINE INVESTISSEURS
SOCIÉTÉ DATE SECTEUR
(M€) CAPITAL-RISQUE
Vivet Therapeutics mai 2017 38 Biotechnologie Suisse, Espagne, Suède, France
Doctolib novembre 2017 35 E-Santé France
Eligo Bioscience S.AS septembre 2017 20 Biotechnologie Etats-Unis, France
Imcheck Therapeutics mai 2017 20 Biotechnologie Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas

Top 3 des levées post-introduction boursière en 2018


MONTANT LEVÉ PAYS D'ORIGINE INVESTISSEURS
SOCIÉTÉ DATE SECTEUR
(M€) CAPITAL-RISQUE
Cellectis avril 2018 150 Biotechnologie Levée secondaire (NASDAQ)
DBV Technologies mars 2018 140 Biotechnologie Levée secondaire (NASDAQ)
Placement privé (Groupe Grimaud et MVM Life
Valneva septembre 2018 50 Biotechnologie
Science Partners)

top 3 des levées post-introduction boursière en 2017


MONTANT LEVÉ PAYS D'ORIGINE INVESTISSEURS
SOCIÉTÉ DATE SECTEUR
(M€) CAPITAL-RISQUE
Erytech Pharma novembre 2017 120 Biotechnologie Levée secondaire (NASDAQ)
Erytech Pharma avril 2017 71 Biotechnologie Placement privé (Etats-Unis et Europe)
Carmat décembre 2017 53 Biotechnologie Placement privé

Panorama 2018 54 france biotech


Financement de la HealthTech FRANCE
#2.3
3 QUESTIONS À…
Cédric Moreau, Partner de Sofinnova Partners

« Les fonds de crossover sont le chaînon manquant


du financement de la HealthTech »
Quelle est votre analyse et cherchant à réunir plusieurs
du financement de la biotech dizaines de millions d’euros lors
en Europe et plus particulièrement d’un tour de table.
en France ? Sofinnova apportera des montants
Cédric Moreau. En Europe, le finan- entre 10 à 15 M€ lors de tours privés
cement des sociétés « early stage » ou de PIPE, avec la capacité de réin-
est assuré par de nombreux fonds vestir si besoin lors de l’IPO, soit le
de capital-risque et de seed-capi- cas échéant post-cotation.
tal spécialisés. Ainsi les sociétés L’originalité de ce fonds réside éga-
peuvent financer des séries A et B lement dans l’équipe de gestion
(montants de 5 à 20 M€) relative- dédiée, qui concilie des compé-
Cédric Moreau a rejoint Sofinnova ment sans difficultés. tences en « late stage venture » et en
Partners en juin 2018 et compte 18 En revanche, lorsque les besoins sociétés cotées. Ainsi, j’ai été ban-
années d’expérience en banque de capitaux sont plus importants quier d’affaires pendant de nom-
d’investissement dans le domaine (au-delà de 30 M€), les sociétés pri- breuses années, avant de rejoindre
des sciences de la vie. vées font face à des difficultés de Sofinnova. Si je devais résumer la
Précédemment, Cédric Moreau financement car le nombre d’inves- stratégie de Sofinnova Crossover, je
était chez Oddo BHF où il dirigeait tisseurs idoines est très réduit. Elles dirais que c’est un fonds qui a voca-
la practice sciences de la vie au ont alors souvent la tentation de se tion à accompagner les sociétés du
sein de la banque d’affaires, et tourner vers l’IPO pour se financer privé vers le public (IPO), mais éga-
chez Bryan Garnier où il a réalisé en rencontrant la plupart du temps lement de l’Europe vers les US.
plusieurs transactions des fonds généralistes, qui ont une L’attractivité du marché américain
transatlantiques de taille connaissance limitée du secteur n’est plus à démontrer et l’IPO aux
importante. Avant sa carrière en Etats-Unis est accessible pour des
des biotechs. Ce constat est valable
banques d’affaires, Cédric Moreau
en Europe et particulièrement en sociétés européennes suffisamment
a travaillé pendant 10 ans en tant
France, où les opérations d’IPO ont préparées, bien capitalisées, et évi-
qu’analyste financier dans le
été actives ces dernières années. demment avec un potentiel de créa-
secteur de la santé chez Natixis
Dans ce contexte, il existe une tion de valeur significatif pour les
et Fortis.
opportunité unique en Europe pour actionnaires.
des investisseurs « late stage ven-
ture », capables d’investir plusieurs Existe-t-il des fonds comparables
dizaines de millions d’euros. L’ob- en Europe et aux Etats-Unis ?
Sofinnova Partners est une jectif est d’accompagner les entre- Il existe très peu de fonds Crosso-
société de capital-risque prises, que ce soit avant leur tour ver en Europe, même si cette ten-
indépendante, leader européen IPO ou bien même une fois qu’elles dance commence à se développer.
dans le financement de start-up, sont cotées pour leur permettre de Sofinnova Crossover est actuelle-
spin-off et opérations de s’appuyer sur un investisseur de ment le fonds sciences de la vie le
retournement. Depuis 45 ans, référence. plus large dans ce domaine. Cepen-
Sofinnova Partners a financé et Dans ce contexte et pour répondre à dant, aux Etats-Unis, il existe de
accompagné près de 500 sociétés, ce besoin, nous avons lancé le fonds nombreux fonds de ce type, ce qui
essentiellement sur le secteur des Sofinnova Crossover explique notamment la taille plus
sciences de la vie (biopharmacie/ élevée des tours de table dans ce
biotechnologie, instrumentation Pourriez-vous nous précisez pays et notre volonté de les fédérer
médicale, biotechnologie les caractéristiques du fonds pour des co-investissements dans
industrielle,…). et la stratégie qui sera déployée ? des sociétés européennes.
Sofinnova Crossover est un fonds Le développement des fonds de
de plus de 300 M$, qui se concentre Crossover sera une étape impor-
sur les entreprises des secteurs de tante pour le financement de la
la biopharmacie et de l’instrumen- HealthTech européenne et notam-
tation médicale âgées de 5 à 10 ans ment française.

Panorama 2018 55 france biotech


FRANCE Financement de la HealthTech
#2.3
Financement : la principale
préoccupation des
entrepreneurs de la healthtech
De par les besoins conséquents en capital nécessaires au développement
des entreprises du secteur, le financement demeure l’une des problématiques
majeures de la HealthTech.

Les préoccupations des entrepreneurs

Financement

Propriété intellectuelle
67% Réussite R&D/clinique
2% 21%
Partenariats
7% Quelles sont Contraintes administratives
et réglementaires
aujourd’hui
Internationalisation
vos plus grandes 19%
préoccupations ?
7%
Développement
Ressources humaines et croissance de l’entreprise
et compétences
9% 16%
14%
Accès au marché
et remboursement
Source : France Biotech – Réponses spontanées à la question ouverte « Quelles sont aujourd’hui vos plus grandes préoccupations ? »
376 réponses sur la base de 232 sociétés, octobre 2018

Les deux-tiers des entrepreneurs ont cité le financement comme première préoccupation contre 71% des sociétés
comme étant l’une de leurs principales préoccupations de biotech.
(représente 41% des réponses au total) qu’ils qualifient ŷƚŧŭƫƚ”˜ÜƚÜɎ«™ä™Üƚ”˜ƚÁ˜”䘎¨ƚ˜äƚ”«€£ÂÉÜ䫎ƚŽÉÂÜ«”ŸØ˜Âäƚ
d’insuffisant en France. l’accès au marché et au remboursement comme une
préoccupation majeure contre 7% des biotech qui, pour
Quelques spécificités pour les biotech et medtech : la plupart, ne sont pas encore confrontées à cette
ŷƚŭŦƫƚ”˜Üƚ˜ÂäؘÕثܘÜƚ”˜ƚÁ˜”䘎¨ƚÉÂäƚŽ«ä™ƚ»˜ƚ¢«Â€ÂŽ˜Á˜Âäƚ problématique.

Panorama 2018 56 france biotech


Financement de la HealthTech FRANCE
#2.3
Financement des sociétés et composition de l’actionnariat

1/3 des entreprises accueillent un ou plusieurs investisseurs étrangers à leur capital.


Lorsqu’ils sont présents, ces investisseurs détiennent en moyenne 27% du capital
des sociétés.

Quelques indicateurs sur le financement des entreprises françaises


de la HealthTech
NOMBRE D’ENTREPRISES NOMBRE DE TOURS de financement MONTANT MOYEN LEVÉ par
RÉPONDANTES depuis la création en moyenne entreprise depuis la création (M€)
Sociétés cotées 42 6 86,4
Sociétés non-cotées 246 2 7,9
Entreprises < 5 ans 130 1 7
Entreprises < 10 ans 214 2 11,5
Entreprises > 10 ans 78 4 41,3
AU TOTAL en moyenne 2,5 20,4
Source : France Biotech, 274 sociétés, octobre 2018

Depuis leur création, près de 6 milliards d'euros ont été à lever 86,4 M€ en moyenne tandis que les sociétés
levés par les entreprises de la HealthTech (274 entreprises non-cotées environ 8 M€.
dont 42 cotées) soit en moyenne 20 M€ par société à Malgré l’importance des montants levés jusqu’à
travers 2 à 3 tours de financement. Les sociétés plus présent, près des trois-quarts (71%) des entreprises
matures de plus de 10 ans ont réalisé en moyenne 4 tours de l’échantillon ont déclaré être en recherche de
de financement. financement. En effet, les besoins en fonds propres
En ce qui concerne les sociétés cotées, les marchés des sociétés du secteur sont conséquents et s’élèvent
financiers représentent une source de financement à 500 M€ pour les 24 prochains mois pour les sociétés
conséquente puisque les sociétés cotées sont parvenues de l’étude.

Avez-vous des difficultés à lever des fonds ?

OUI 52% 48%


Source : France Biotech, 252 sociétés, octobre 2018
NON
Avez-vous des problèmes de trésorerie ?

OUI 29% 71 %
Source : France Biotech, 267 sociétés, octobre 2018
NON

La moitié des entreprises a déclaré avoir des difficultés à déclaré avoir des difficultés à lever des fonds.
lever des fonds. Celles étant dans cette situation sont en Un quart des sociétés a déclaré avoir des problèmes
moyenne de plus petite taille (70% d’entre elles ont moins de trésorerie ; celles concernées ont le même profil
de 10 salariés) et ont en moyenne 7 ans d’âge. que les sociétés ayant des difficultés à lever des fonds,
L’âge n’est pas particulièrement différenciant, les les trois-quarts d’entre elles ayant moins de 10 employés.
sociétés ayant des besoins importants tout au long de leur Les sociétés cotées, quant à elles, étaient moins
développement. Bien que les marchés financiers restent susceptibles d’avoir des problèmes de trésorerie (seuls
une source de financement très importante pour les 12% des sociétés cotées ont déclaré en subir).
sociétés du secteur, 1/3 des sociétés cotées a toutefois

Panorama 2018 57 france biotech


FRANCE Financement de la HealthTech
#2.3
SOUTIENS PUBLICS à LA
RECHERCHE ET à L’INNOVATION
Le statut de la Jeune Entreprise Innovante (JEI) et le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) :
des dispositifs d’aide au financement très appréciés et jugés comme indispensables
par les entrepreneurs de la HealthTech.

Le statut de la Jeune Entreprise Innovante (JEI)

P
roposé par le Conseil stratégique pour l’innovation vantes. Pendant une période de 8 ans, les entreprises
et soutenu par France Biotech, le statut de la Jeune bénéficient d’un allègement de leurs charges sociales
Entreprise Innovante a été créé en 2004 dans le ainsi que d’une exonération fiscale. Les conditions
but de favoriser le développement d’entreprises inno- pour être qualifiée de JEI sont les suivantes :

Être une PME indépendante Exercer une activité nouvelle

Les conditions
Avoir moins de 8 ans pour être Consacrer 15% de ses dépenses
à de la R&D
qualifiée
de JEI

53% 47 %
des sociétés du panel des sociétés du panel ne sont
sont éligibles au statut JEI pas éligibles au statut JEI

Au sein de notre échantillon, seuls 53% des répondants la principale raison d’une non-éligibilité. En effet, 83% des
étaient éligibles au statut de la JEI en 2017. Le critère sociétés qui n’ont pas pu bénéficier de ce statut en 2017
d’âge est limitant pour les entreprises du secteur et était avaient plus de 8 ans.
Source : France Biotech, 337 sociétés, octobre 2018

Cycles de développement longs. France Biotech préconise la création d’un statut de « JEI Plus » qui serait
conditionné à la réalisation de dépenses de R&D représentant 25% des
,Âó˜Üä«ÜܘÁ˜ÂäÜƚWƺ conséquents. dépenses totales (versus 15% dans le statut actuel)

Pour ces entreprises, la durée du statut serait allongée à 15 ans avec


Financements privés insuffisants et
une sortie progressive à partir de la 12e année suivant la création.
difficiles à obtenir.
L’exonération serait appliquée à 100% jusqu’à la fin de la 12e année puis de
Gestion tendue de la trésorerie. façon dégressive à 75%, 50% et 30% les 3 années suivantes. Le plafond
par établissement serait par ailleurs supprimé.

Panorama 2018 58 france biotech


Financement de la HealthTech FRANCE
#2.3
Le Crédit d’Impôt Recherche (CIR)
Le CIR : un dispositif fiscal très avantageux et largement utilisé par les entreprises
”˜ƚ»€ƚ)˜€»ä¨a˜Ž¨ƚ™ä€Âäƚ”É™ƚ»Ƙ«Âä˜ÂÜ«ä™ƚ”˜ƚ»˜èØÜƚ€Žä«ó«ä™Üƚ˜ÂƚWƺžƚeÂƚ”«ÜÕÉÜ«ä«¢ƚ…ƚ
sanctuariser, les délais de remboursement et la lourdeur administrative sont deux
points d’amélioration soulevés par les entrepreneurs.

L
e Crédit d’Impôt Recherche est une mesure de jusqu’à 100M€ de dépenses et 5% au-delà. Lorsqu’il
soutien aux activités de R&D des entreprises per- n’a pu être déduit de l’impôt, faute de bénéfices suf-
mettant une déduction fiscale majeure. fisants, ce crédit d’impôt est remboursable aux JEI,
Le CIR permet de déduire de l’impôt sur les sociétés à certaines entreprises nouvelles ainsi qu’aux PME
30% des dépenses de recherche engagées dans l’année indépendantes.

Bénéfiez-vous du Crédit Impôt recherche (CIR) ?

OUI 93% 7%
Source : France Biotech, 217 sociétés, octobre 2018
NON

Avec 93% des entreprises participantes bénéficiant du incontournable pour les entreprises de la HealthTech qui
Crédit d’Impôt Recherche, ce dispositif est devenu «Âó˜Üä«ÜܘÂäƚ»Éèؔ˜Á˜Âäƚ˜ÂƚWƺž

% d’entreprises et montants obtenus du CIR en 2016 En 2017, sur la base de 202


sociétés, près de la moitié
d’entre elles (45%) a obtenu

26 % entre 100 000 € et 1 M€ de

11 % 16 % remboursement grâce au
Crédit d’Impôt Recherche.

de 10 à
47 % 16% des entreprises a
obtenu plus d’1 M€ de
99 K€ de 100 remboursement démontrant
à 999 K€ ainsi les investissements
de 0
à 9 999 € 1 M€ et + ŽÉÂܙ×è˜ÂäÜƚ˜ÂƚWƺƚ”˜Üƚ
entreprises et l’importance
Source : France Biotech, 202 sociétés, du dispositif du CIR pour les
octobre 2018
entreprises de la HealthTech.

Date de remboursement du CIR 2016

27% 1 semestre 2017


er
Le CIR est calculé par année civile. La déclaration des
dépenses engagées en année N est déposée au plus tard

67% 2 semestre 2017


le 15 avril N+1. Le CIR rembourse 30% des dépenses de
e Wƺƚ”€ÂÜƚèÂƚ”™»€«ƚÁÉú˜Âƚ”˜ƚťŬƚÁÉ«Üƚ€Õ؟Üƚ»Ƙ˜Â£€£˜Á˜Âäƚ
de ces dépenses. Le CIR de l’année N est en effet

5 % 1 semestre 2018
er remboursé entre octobre et décembre N+1 dans un cas
courant, compte tenu notamment des délais d’instruction

1 % 2 semestre 2018
par l’administration fiscale.
e
Source : Source : France Biotech, 129 sociétés, octobre 2018

Panorama 2018 59 france biotech


FRANCE Financement de la HealthTech
#2.3

A
Avec 4,8M€ dépensés en R&D par socié- REMBOURSEMENT ANTICIPÉ
té en moyenne en 2017 (sur une base de En 2017, 41% des sociétés participantes ont demandé et
216 sociétés), le dispositif, le dispositif obtenu un remboursement anticipé de leur CIR dont la moi-
du CIR est primordial pour les sociétés du sec- tié en tant que JEI et l’autre moitié en tant que PME.
teur. Dû à ces investissements conséquents CONTRÔLE ET REDRESSEMENT FISCAL
couplés à une gestion tendue de leur tréso- Un peu plus d’un tiers (36%) des entreprises a subi un
rerie, un remboursement du crédit d’impôt contrôle fiscal lors des trois dernières années. Parmi celles
recherche dans les temps est donc essentiel. ayant été contrôlées, seules 6% ont été redressées. Dans
Près des deux tiers des répondants ont la majorité des cas ce redressement est dû à une mauvaise
obtenu le remboursement du CIR 2016 dans évaluation des dépenses de personnel ou de sous-traitance.
les délais courants, c’est-à-dire durant le deu- RESCRIT DU CIR
xième semestre 2017. Seuls 6% d’entre eux l’ont eÂƚ䫘ØÜƚ”˜Üƚ˜ÂäؘÕثܘÜƚ€ƚÁ«Üƚ˜ÂƚÔèóؘƚè˜ƚÕØɎ™-
reçu en 2018. Ceci marque une amélioration dure de rescrit permettant de valider l’éligibilité de leurs
comparé à l’année dernière où 21% des entre- dépenses au CIR. Ce taux s’élève à 39% pour les JEI. Néan-
prises avait déclaré avoir reçu leur rembour- ÁÉ«ÂÜŹƚՀØÁ«ƚŽ˜èùƚÂƘ€ú€ÂäƚՀÜƚÁ«Üƚ˜ÂƚÔèóؘƚŽ˜ää˜ƚÕØÉ-
sement en année n+2. Malgré ce constat, les cédure, un quart d’entre l’eux l’envisage dans le futur. Les
délais de remboursement du CIR demeurent ÕثŽ«Õ€»˜Üƚ؀«ÜÉÂÜƚ™óÉ×虘ÜƚÕÉèØƚ»€ƚÂÉÂƚÁ«Ü˜ƚ˜ÂƚÔèóؘƚ”èƚ
l’une des principales préoccupations des entre- ؘ܎ثäƚÜÉÂäƚ»€ƚŽÉÁÕ»˜ù«ä™Źƚ»€ƚ»Éèؔ˜èØƚ”˜ƚ»€ƚÁ«Ü˜ƚ˜ÂƚÔèóؘƚ
preneurs. ou le manque de temps.

Bien que le dispositif soit considéré comme très


positif et utile par la majorité des entrepreneurs,
la moitié d’entre eux a spontanément cité la rapidité
de remboursement comme étant un point majeur
d’amélioration, tandis qu’un quart d’entre eux s’est
plaint de la lourdeur administrative du dispositif.

Le remboursement du CIR étant critique, et au


regard de la longueur et des aléas des délais
administratifs il nous parait opportun que soit
déterminée une date de remboursement fixe et
automatique, au même titre que celle du dépôt
de la déclaration CIR 2069 A SD.

France Biotech préconise un remboursement du CIR


aux JEI au plus tard suivant les trois mois du dépôt
de la déclaration CIR. Ainsi, pour une JEI clôturant
son exercice social au 31 décembre, le
remboursement CIR interviendrait le 30 juin de
l’année suivante.

De la même manière, le CIR serait automatiquement


remboursable aux entreprises nouvelles et aux PME
communautaires dans un délai de 6 mois suivant le
dépôt de leur déclaration.

Panorama 2018 60 france biotech


Financement de la HealthTech FRANCE
#2.3
3 QUESTIONS À …
David Caumartin, DG de Theraclion

« L’innovation en santé doit aussi profiter


aux patients français »
Theraclion est une entreprise qui réussi à commercialiser son inno-
développe une technologie vation sur son marché domestique.
révolutionnaire de scalpel à
ultrasons. Pourquoi réussissez- La France a pourtant mis en place
vous mieux à l’étranger qu’en de nombreux dispositifs d’aide
France ? à l’innovation. Comment expliquer
David Caumartin. Il y a aujourd’hui ce paradoxe ?
47 systèmes Echopulse installés Il n’y a pas, en France, de stratégie
dans le monde. Notre principal de long terme en matière d’inno-
marché est l’Allemagne avec déjà vation santé. dans la medtech, la
12 systèmes mis en place. En France, France a une multitude d’entre-
David Caumartin est depuis 2014 nous avons seulement 5  clients. prises prometteuses, mais leur seul
DG de Theraclion. Auparavant, Comme les soins prodigués sur horizon est de se faire racheter par
il avait développé son expertise notre plate-forme ne sont pas rem- un industriel étranger. C’est un
dans l’univers de la santé au sein boursés, très peu de patients en gâchis industriel et technologique.
de GE Healthcare en EMEA et aux profitent et il est impossible pour Plutôt que de distribuer le CIR à
Etats-Unis, dans les fonctions un établissement français de ren- toutes les entreprises, pourrait-on
vente, marketing et développe- tabiliser son investissement. Nous le réserver aux technologies du
ment de nouveaux produits, avions décroché, en 2017, le premier futur et favoriser le développement
scanners et radiologie. Il a dirigé Forfait Innovation dont l’objectif d’innovations, de leur conception
l’activité mammographie au niveau était de faciliter l’accès au marché jusqu’à leur commercialisation ? A
mondial de 2007 à 2011. En 2012, de technologies innovantes grâce à trop vouloir miser sur le CIR, on se
David Caumartin a exercé chez des expérimentations sur des popu- perd dans un système complexe de
Alstom Thermal Power en qualité subventions… et on fait le bonheur
lations limitées de patients et à un
de Vice-President Strategy-Merger
remboursement temporaire. A ce des fonds américains et chinois.
ƺƚŽ×è«Ü«ä«Éžƚ,»ƚ˜Üäƚ”«Õ»ÌÁ™ƚ”˜ƚ
jour, l’étude liée au Forfait Innova-
Telecom Paris et détient une
tion n’a même pas commencé. Comment les patients français
maîtrise de physique fondamentale
Nos difficultés sur le marché fran- vont-ils pouvoir accéder
de l’Université Paris Diderot.
çais s’expliquent par un immobi- à ces nouvelles technologies ?
lisme généralisé vis à vis de l’inno- Nous recevons tous les jours des
vation médicale. Il y a une telle appels de patients français concer-
obsession à maitriser les dépenses nés par les pathologies que notre
Créée en 2004, Theraclion a de santé que les contraintes sont système Echopulse peut traiter.
développé l’Echopulse, un scalpel devenues infranchissables. Il est Aujourd’hui, je ne peux leur conseil-
révolutionnaire à ultrasons qui légitime d’être rigoureux, mais il ler que d’aller se faire soigner, à leurs
permet de traiter certaines tumeurs faudrait aussi, à côté, un pragma- frais, en Allemagne, en Suisse ou en
et les varices. Alternative à la tisme que l’on trouve dans d’autres Espagne où certains de nos systèmes
chirurgie traditionnelle, cette pays comme l’Allemagne, par sont parfaitement opérationnels.
technologie est issue des exemple. A force de tout vouloir tout Je voyage en permanence à travers
recherches de l’Inserm et combine contrôler, on bloque finalement l’in- le monde et je peux vous assurer
dans le même appareil un système novation. Pour Theraclion, le mar- que l’on est très bien soigné ailleurs
d’imagerie et un système de ché français aurait dû être naturel- qu’en France. Récemment, j’ai
guidage. Les ultrasons à très haute lement son marché principal. Mais découvert à Hong-Kong, en Thaï-
fréquence peuvent ainsi brûler si les choses ne s’arrangent pas pro- lande ou à Singapour des hôpitaux
sous simple anesthésie locale chainement, nous allons devoir à la pointe du progrès en terme d’in-
les tumeurs avec une précision fermer notre activité commerciale novation thérapeutique. En France,
millimétrée. Theraclion a obtenu en France. Vis-à-vis de potentiels nous continuons à imaginer que
un marquage CE en 2012 et notre système de soins est le meil-
investisseurs ou partenaires indus-
le 1er label français de Forfait
triels, c’est catastrophique en terme leur. Il n’est pas certain que ce soit
Innovation en 2017.
d’image que d’avouer ne pas avoir vrai longtemps.

Panorama 2018 61 france biotech


FRANCE Financement de la HealthTech
#2.3

un fort Soutien public


au secteur de la santé
Sur les 480 M€ alloués à la santé en 2017, 187 M€ ont été consacrés aux aides
à l’innovation, 101 M€ à des investissements en fonds propres et 192 M€ investis
dans des fonds de fonds Innovation.

Continuum des aides à l’innovation santé en 2017


Financements issus des Investissements d’avenir

21 M€ 79,5 M€ 78 M€ 7,6 M€ 101 M€


EXPLORER RÉALISER EN INDUSTRIALISER RENFORCER VOS
LA FAISABILITÉ DES PROJETS PARTENARIAT VOTRE INNOVATION FONDS PROPRES
Aide à l’Innovation Aide à l’Innovation Fonds Unique Interministériel Projet Industriel d’Avenir Fonds capital Innovation
Subvention 48,8 M€ pour 135 projets 6 M€ pour 11 projets 7,6 M€ pour 2 projets 64,4 M€
21 M€ pour 239 projets Avance récupérable Projet Structurant Pour Innobio
29,8 M€ pour 88 projets la Compétitivité Maladies rares
Prêt à Taux Zéro 72 M€ pour 8 projets FABS
19 M€ pour 47 projets 2 nouveaux investissements
Concours d’Innovation 21 refinancements
Numérique
11,7 M€ pour 28 projets
187 M€ d’aide à l’innovation Fonds PSIM
HalioDX, Bioserenity, Wandercraft
Ambition « mieux vivre »
pour 437 projets Fonds Large Venture : 36,5 M€

101 M€
Concours Mondial 14 sociétés santé dans le portefeuille
d’Innovation Phase 2 d’investissements 1 IPO : Biom’up
19 M€ pour 14 projets en fonds propres 5 ré-investissements
dans 2 thématiques :
Silver économie et
médecine individualisée 192 M€ Fonds de Fonds Fonds de Fonds Innovation
192 M€
Innovation

Tendances sectorielles observées


ACCÉLÉRATION DU DÉPLOIEMENT L’ESSOR DE L’IMMUNOTHÉRAPIE
DE LA TÉLÉMÉDECINE L’immunothérapie est un traitement qui consiste
Le secteur de la télémédecine a connu de fortes évolutions ces à administrer des substances qui stimulent ou
dernières années. En effet, de par la volonté du gouvernement de modifient les défenses immunitaires. C’est un sec-
moderniser le système de santé Français et de lutter contre les teur en plein essor, aujourd’hui 30% des médica-
déserts médicaux, plusieurs avancées réglementaires ont permis ments en développement dans le monde sont des
de définir un cadre plus précis pour la télémédecine. Plus récem- immunothérapies. Cette approche thérapeutique
ment, la loi de financement de la sécurité sociale 2018 (LFSS) a per- permet d’envisager de soigner des maladies fré-
mis une avancée majeure dans la prise en charge de la téléconsulta- quentes telles le cancer et les maladies chroniques.
tion par la sécurité sociale. La LFSS permettra ainsi un déploiement La France dispose à la fois d’une expertise scienti-
de cette pratique à plus grande échelle sur le territoire en incitant fique forte et d’un tissu de PME innovantes et dyna-
davantage les professionnels de santé à y avoir recours. Cette loi miques engagées sur cette voie thérapeutique à fort
permet d’entrevoir de nouvelles perspectives économiques pour les potentiel. Exemples de start-up : halioDX, GamaMabs,
entreprises. Exemples de start-up : MedecinDirect, Hellocare, H4D. OSE Immunotherapeutics, Inatherys.

Panorama 2018 62 france biotech


Financement de la HealthTech FRANCE
#2.3
L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE TRANSFORME LE SECTEUR DE LA SANTÉ
L’intelligence artificielle va modifier en profondeur le sec- ments, pour l’aide au diagnostic ou pour créer des outils
teur de la santé dans les années à venir car c’est un des de pré-diagnostic. Enfin elle est utilisée pour optimiser le
secteurs qui génère le plus de données. Cette technologie système de santé en général et optimiser l’organisation des
sera de plus en plus utilisée en santé, elle l’est déjà dans soins dans les hôpitaux. Exemples de start-up : Cardiologs,
de nombreux domaines : dans l’industrie pharmaceutique Implicity, Therapixel.
pour accélérer le développement de nouveaux médica-

« La montée en puissance de la Medtech se confirme,


puisque le segment concentre les 2/3 des entreprises
de la santé soutenues en 2017 »
« En 2017, Bpifrance a contribué au l’écosystème et les marchés, nous orga-
financement de plus de 400 projets dans nisons des séminaires stratégiques avec
le domaine de la Santé, pour un mon- les différents acteurs de l’écosystème, à
tant total de 187 M€. Pour cela, nous dis- l’instar de notre partenariat avec France
posons d’une palette complète d’outils Biotech. Par ailleurs, nous avons déve-
permettant d’intervenir en subvention loppé une offre spécifique aux entre-
et avance récupérable à tous les stades prises innovantes du secteur de la santé,
de maturité d’une société et d’un pro- il s’agit de l’accélérateur HealthTech le
jet d’innovation qu’il soit mené par une Hub. Cette offre se focalise sur l’accom-
seule entreprise ou par un consortium pagnement des participations Biotech,
associant entreprises et laboratoires Medtech et E-santé en post-amorçage
académiques. Le programme PSPC a de Bpifrance en leur proposant un pro-
par exemple permis de financer 4 pro- Paul-François Fournier, gramme sur-mesure basé entre autres
jets collaboratifs pour un montant de Directeur Exécutif sur de l’accès à l’expertise, des mises en
32 M€ bénéficiant à 11 partenaires. Par- Innovation chez relation ciblés, du partage entre pairs
mi ceux là, on peut citer le projet EFFI- adapté aux problématiques propres au
CLIN qui a pour objectif de développer secteur (temps de développement, pro-
une nouvelle génération d’inhibiteurs blématiques réglementaires, besoins
de checkpoint en immunothérapie du cancer. capitalistiques, etc.). Une nouvelle promotion sera lan-
Bpifrance est également intervenu au capital des cée en janvier prochain pour un accompagnement par le
entreprises du secteur à hauteur de 120 M€. Nous dis- Hub sur l’année 2019.
posons pour cela de plusieurs fonds dédiés à la santé : Ce continuum de financement/investissement/
les fonds maladies rares, Innobio, Patients Autonomes accompagnement bénéficie à tous les domaines de la
et des fonds plus généralistes comme large Venture, filière, à la Biotech, la Medtech et l’E-santé. La montée
French Tech Accélérateur. Bpifrance agit également via en puissance de la Medtech se confirme, puisque le seg-
des fonds de fonds dont nombreux sont spécialisés en ment concentre les 2/3 des entreprises soutenues en 2017.
santé. Ce sont plus de 300 M€ d’euros qui ont été sous- Concernant les nouvelles technologies, nous
crits sur la période 2016 ; les fonds français dédiés aux constatons que l’Intelligence Artificielle va boulever-
sciences de la vie, totalisant à eux seuls plus d’1 Md€ de ser tous les segments du secteur de la Santé. Bpifrance
capitaux levés (parmi lesquels Biodiscovery 5, Ibionext a réalisé une cartographie, des startups françaises dans
Growth Fund). ce domaine et une segmentation du marché. Ce pano-
Bpifrance propose également des solutions d’ac- rama des startups santé utilisant l’IA a pour objectif de
compagnement aux entreprises. Entre autres, nous les décrypter et visualiser le paysage entrepreneurial fran-
accompagnons à l’international pour leur faire connaitre çais de ce secteur. »

Panorama 2018 63 france biotech


annexes

#3
COMITÉ DE PILOTAGE
ET REMERCIEMENTS
PARTENAIRES
SOCIÉTÉS
PARTICIPANTES
À L’ÉTUDE
ANNEXES

#3
comité de pilotage
Maryvonne Hiance FRANCE BIOTECH EN ACTIONS
Présidente France Biotech agit activement auprès des Pouvoirs Publics
pour favoriser le développement du secteur innovant des
France Biotech
Sciences de la Vie avec des propositions, entre autres, sur la
fiscalité et le financement de jeunes entreprises, les partena-
riats entre recherche académique et entreprises ou encore
l’assouplissement des cadres réglementaires qui pèsent sur
les entreprises innovantes de la santé et des biotechnologies.
Didier Géneau La force de propositions de France Biotech repose sur le
Délégué général travail de commissions et de groupes de travail qui fonc-
France Biotech tionnent comme de véritables laboratoires d’idées et de
prospectives.
t$BSSÍEFT+VSJTUFT
t$PNNJTTJPO#VTJOFTT%ÍWFMPQQFNFOU
t$PNNJTTJPO$PSQPSBUF'JOBODF
Chloé Evans t$PNNJTTJPO*"
t$PNNJTTJPO.FEUFDIT
Market Research Manager
t$PNNJTTJPO.ÍEJDBNFOUTEF5IÍSBQJF*OOPWBOUF
ƺƚeƚÉÁÁ諎€ä«ÉÂÜƚ
t$PNNJTTJPO3)
France Biotech t(SPVQFEFUSBWBJM&TTBJT$MJOJRVFT
t(SPVQFEFUSBWBJM5SBOTGFSU5FDIOPMPHJRVF
France Biotech constitue à la fois un observatoire du sec-
teur de l’innovation dans les sciences de la vie en France
Franck Sebag et une plateforme d’échange de bonnes pratiques pour l’en-
Associé semble de cet écosystème.
EY t1VCMJDBUJPOEÍUVEFTFUEFMJWSFTCMBODT
t0SHBOJTBUJPOEBUFMJFSTQBSUJDJQBUJGTNFOTVFMT
t$ POUSJCVUJPOÉEFOPNCSFVYÍWÍOFNFOUTGSBOÌBJTFU
internationaux liés à l’innovation ou la santé
t1BSUJDJQBUJPOÉEFTWPZBHFTEÍUVEFTÉMÍUSBOHFS 64" 
Cédric Garcia Chine)
Associé France Biotech agit pour une meilleure visibilité des
EY entreprises innovantes dans les sciences de la vie par
une présence dans de nombreuses structures privées ou
parapubliques, dont :
t-FTBTTPDJBUJPOTFVSPQÍFOOFT&VSPQB#JPFU&VDPQF
t-F$PNJUÍ4USBUÍHJRVFEFT*OEVTUSJFTEF4BOUÍ $4*4

Virginie Fontaine t-"TTPDJBUJPOQPVSMB3FDIFSDIFFUM*OOPWBUJPOEFT


Responsable sectorielle santé Industries de Santé (ARIIS)
Bpifrance t- FSÍTFBV)FBMUI5FDI BWFDMFOTFNCMFEFTQ×MFTEF
compétitivité et clusters français de la santé)
t$PNJUÍEPSHBOJTBUJPOEF#JPmUFUEF.FEmU
t-F$PMMFDUJG*OOPWBUJPO
t-JOJUJBUJWF'SFODI5FDI

Nicolas Meunier LE PANORAMA FRANCE HEALTHTECH


Manager Services Post-Listing France Biotech réalise depuis 2002, le Panorama France
HealthTech (anciennement Panorama de l’Industrie des
Euronext
Sciences de la Vie®), unique étude en France permettant
d’analyser d’année en année l’évolution du secteur innovant
des Sciences de la Vie dans l’Hexagone. Les résultats de cette
Les auteurs remercient également Clara Chau, étude permettent à France Biotech d’analyser la situation des
stagiaire chez France Biotech pour sa contribution entreprises pour étayer nos propositions d’amélioration et
importante au rapport. faire de cette industrie un secteur industriel à part entière.

Panorama 2018 66 france biotech


ANNEXES

#3
Partenaires

C F
réée en 1997, France Biotech est l’association iliale de la Caisse des Dépôts et de l’État, partenaire
française des entreprises innovantes de la santé de confiance des entrepreneurs, Bpifrance accom-
et de leurs partenaires experts. France Biotech pagne les entreprises, de l’amorçage jusqu’à la cota-
a pour mission d’accompagner le développement en tion en bourse, en crédit, en garantie et en fonds propres.
France de cette industrie de pointe en améliorant son Bpifrance assure, en outre, des services d’accompagne-
environnement fiscal, juridique, réglementaire et mana- ment à l’innovation, à la croissance externe et à l’export,
gérial. À l’origine du statut de Jeune Entreprise Inno- en partenariat avec Business France et Coface. Bpifrance
vante (JEI) mis en place en 2004, France Biotech milite propose aux entreprises un continuum de financements
pour que l’innovation française dans les domaines des à chaque étape clé de leur développement et une offre
biotechnologies, des dispositifs médicaux et de la e-san- adaptée aux spécificités régionales.
té, puissent faire naître et grandir des entreprises fran- Fort de 42 implantations régionales, Bpifrance
çaises performantes, créatrices d’emplois et figurant constitue un outil de compétitivité économique au ser-
parmi les leaders mondiaux. vice des entrepreneurs. Bpifrance agit en appui des poli-
En s’appuyant sur le travail prospectif de ses commis- tiques publiques conduites par l’État et par les Régions
sions, France Biotech est force de proposition auprès des pour répondre à trois objectifs :
Pouvoirs Publics en matière de financement de l’innova- t"DDPNQBHOFSMBDSPJTTBODFEFTFOUSFQSJTFT
tion et de collaboration entre le monde de la recherche t1SÍQBSFSMBDPNQÍUJUJWJUÍEFEFNBJO
et celui de ses entreprises. Avec la publication de livres t$POUSJCVFSBVEÍWFMPQQFNFOUEVOÍDPTZTUÐNF
blancs et l’organisation d’ateliers participatifs tout au favorable à l’entrepreneuriat.
long de l’année, France Biotech agit comme une plate- Avec Bpifrance, les entreprises bénéficient d’un
forme de rencontres et de partage d’expériences pour interlocuteur puissant, proche et efficace, pour répondre
tous les entrepreneurs de la HealthTech. à l’ensemble de leurs besoins de financement, d’innova-
tion et d’investissement.

E E
Y est un des leaders mondiaux de l’audit, du uronext est la première bourse pan-européenne
conseil, de la fiscalité et du droit, des transactions. dans la zone euro avec près de 1 300 émetteurs
Partout dans le monde, notre expertise et la qua- représentant une capitalisation boursière de de
lité de nos services contribuent à créer les conditions 3 900 Mds€ à fin septembre 2018, dont 25 valeurs phares
de la confiance dans l’économie et les marchés finan- composant l’indice EURO STOXX 50® et une clientèle
ciers. Nous faisons grandir les talents afin qu’ensemble, nationale et internationale solide et diversifiée.
ils accompagnent les organisations vers une croissance Euronext gère des marchés au comptant et dérivés
pérenne. C’est ainsi que nous jouons un rôle actif dans la réglementés et transparents. Son offre recouvre des pro-
construction d’un monde plus juste et plus équilibré pour duits variés tels que les actions, les ETF, les warrants et
nos équipes, nos clients et la société dans son ensemble. certificats, les obligations, les dérivés sur actions, les déri-
EY en France : vés sur matières premières et les indices. Euronext fournit
t1MVTEFDPMMBCPSBUFVST également des solutions technologiques et des services
t NJMMJBSEEFVSPTEFDIJýSFEBýBJSFT administrés à des tiers. Euronext comprend ses marchés
t EFDSPJTTBODFTVSMFEFSOJFSFYFSDJDF réglementés ainsi qu’Euronext GROWTH et Euronext
Retrouvez plus d’informations sur notre organisation ACCESS ; et dispose d’EnterNext, sa filiale dédiée au
sur www.ey.com. financement des PME-ETI par les marchés de capitaux.

Panorama 2018 67 france biotech


ANNEXES

#3
contributeurs
France Biotech tient à remercier les structures suivantes ayant contribué
à la réalisation du Panorama France HealthTech 2018.

Panorama 2018 68 france biotech


ANNEXES

#3
sociétés participantes
à l’étude
* Euronext/Euronext Growth/Marché libre. ** Nasdaq/double cotation.

@rtMolecule Aviitam CellProthera Eove


4P-pharma Axelife Cerenis Therapeutics* EryPharm
Axilum Robotics Chelatec i-SEP
Erytech Pharma**
Axonic Groupe MXM Cherry Biotech I.Ceram*
Etic-Systems
Ab Science* CILcare ICDD
Eukarys
Abivax* Ciloa ID bio
Eurosafe
CiToxLAB iDD biotech
Abolis Biotechnologies B Cell Design eVeDrug Igyxos
Abolis Biotechnologies Balmes Transplantation Clean Cells Evonik Advanced ILTOO Pharma
Acobiom BaseCamp Vascular Clevexel Pharma Botanicals Imactiv-3d
ACS Biotech BCF Life Sciences Codesna Eyevensys Imaxio
Acticor Biotech BCI Pharma Corwave
EzyGain Immersive Therapy
Ad Scientiam Bee Healthcare Crossject*
Implicity
Adaptherapy Bio Elpida Cytoo
Imstar
AdhexPharma BioAxial
Fab’entech In Cell Art
Adjuvatis Biocorp*
FineHeart Inatherys
Adocia* BioCytex Da Volterra
Force-A Incepto Medical
Advanced Biodesign Biofortis Mérieux Damae Medical
Ineon Biotech
Advicenne* Nutrisciences DBV Technologies**
InFlectis BioScience
Aenitis Technologies Biomanda Defymed
Galenix Innovations Innate Pharma*
Affilogic Biomaneo Deinove*
Gamamabs Pharma InnoProd Medical
Afyren Biomedical Tissues Dendris
Genepep Innopsys
AgenT Biophytis* Dendritics
Inotrem
AGV Discovery Biopredic International* Devinnova Genethon
Inovarion
Ai-biopharma Biosellal Diabeloop Geneuro-Innovation*
Inoviem Scientific
Alantaya Biosency Diafir GenEvolutioN
Inscoper
Algentech Bioserenity Diag2Tec Genfit*
IntegraGen*
Algolesko Biospace Lab Diaxonhit* Genodics Intrasense*
Alizé pharma 3 Biospeedia DNA Script Genomic Vision* Inventiva*
Alliance Bio Expertise Biosynex* Docmadi Genoscience Pharma InvivoGen
Alma Bio Therapeutics Biotrial Docndoc Genoscreen IST
Alphanosos Bioxis Pharmaceuticals Doctoconsult Genoway*
Altevax Blueback Domain Therapeutics Gensight Biologics*
Alveole Bluelinea* Dosisoft GlioCure Kallistem
Alzohis Brain Dynamic Imaging Dynacure Global Bioenergies* Kaptalia Monitoring
Amplitude Surgical* BrainVectis GLYcoDiag Koelis
Anagenesis Goliver Therapeutics
Biotechnologies E-Diagmed C.
Graftys
Anatoscope C.Texdev E-Zyvec LifeScientis
Greenpharma
Anaximandre C4Diagnostics Early Drug Development LLTech
Greentech
Antabio Sas Calixar Group Luxia Scientific
Antellis Calmedica EasyChelators LXRepair
AnyGenes Carbios* Effinov Nutrition Lyseconcept
Harmonic Pharma
APCure CarboMimetics Eligo Bioscience Lysogene*
Apofas Biotech Carcidiag Elsalys Biotech HCS Pharma
Apteeus Biotechnologies Emercell )˜€»ä¨ƚƺƚ«É䘎¨ƚ#؀Ž˜
Aratinga.Bio Cardiorenal Emosis Hemarina MaaT Pharma
Ariana Pharmaceuticals Carenity Enalees HIFIBIO ManRos Therapeutics
Aterovax Carlina Technologies Enancio Hippocampus Pharma Mauna Kea
ATH Medical Carmat* Encefa Histalim Technologies*
Atlanbio ˜»»ƚÉÂÜä؀«Âäƚƺƚ Endodiag Horama Mdoloris Medical
Atlangram Cancer Enterome Horus Pharma Systems
Atlanthera Cellectis** Enyo Pharma HTL Med’INN’Pharma
Atlantic Bone Screen Cellnovo Group* EOS Imaging* Hybrigenics* Medday

Panorama 2018 69 france biotech


ANNEXES

#3
sociétés participantes
à l’étude
* Euronext/Euronext Growth/Marché libre. ** Nasdaq/double cotation.

Pharmaceuticals Novacyt* Phylogene Theraclion*


Medesis Pharma Novadiscovery Picometrics Theradiag*
Median Technologies* Novasep Safe Orthopaedics* Theranexus*
Technologies
Medicrea* Novotec Samabriva Therenva
Pixium Vision*
Medihandtrace Scipio Bioscience Torskal
Pixyl
Medsenic ScreenCell Traaser
PKvitality
Meiogenix ObeTherapy SeleXel Transgene*
Plant Advanced Sensome
Metabolic Explorer* Olmix* TrisKem International
Technologies PAT* Sensorion*
Metabolys omicX TxCell*
Pocrame SiaMed’Xpress
Metafora Biosystems Oncodesign*
Methodomics OncoDiag Poietis Signia Therapeutics
Meyko Oncomedics PolyplusTransfection SLB Pharma Vaiomer
Mi-Medical Innovation Onxeo* Poxel* SLS France Valbiotis*
Millendo Therapeutics Ophtimalia Pragma Therapeutics SparingVision Valneva*
Miravas Orega Biotech Preciphos Diagnostics Spineguard* Vaxeal Research
Mitologics OriBase Pharma Primadiag Spineway* Vaxinano
MYPL Orphelia Pharma Profilehit Stemcis Vaxon Biotech
OSE Promise Advanced Stentys* Vect-Horus
Immunotherapeutics* Proteomics Stimunity VetoPhage
Nanobiose Osivax Protip Medical Supersonic Imagine* VFP Therapies
Nanobiotix* Oxeltis Surgimab Vibiosphen
PX’Therapeutics
NanoMedSyn Surgivisio Viroxis
Naturamole SynapCell Visible Patient
Neogia Panaxium Syneika VitaDX International
Quantum Genomics*
Neolys Diagnostics Par’Immune Synthebio
Neovacs* Pathoquest
Neurallys PEP-Therapy Xegen
Neuro-Sys Peptinov RD-Biotech TargEDys Xenothera
Neurophoenix Pharnext* REGEnLIFE TBF Génie Tissulaire
Newcard Phenocell Regulaxis Telecom Sante
NH TherAguix Pherecydes Pharma Rheonova Telomium Ynsect
Nosopharm Photeomix Robocath Theleme Yslab

Panorama 2018 70 france biotech


notes

© Couverture
KTSDESIGN/123RF
© Pages 11
HUNTHOMAS/123RF
© Page 33
TASHATUVANGO/123RF
© Page 63
OLEGDUDKO/123RF

Direction artistique et réalisation


MURIEL SEISSER

Impression
4’IMPRIM SARL
84570 Malemort du Comtat
4imprim@gmail.com
FRANCE BIOTECH
24, bd du Montparnasse
75015 Paris
Tél. : +33 (0)1 56 58 10 70
contact@france-biotech.org
www.france-biotech.fr

Vous aimerez peut-être aussi