Vous êtes sur la page 1sur 2

Université de Gafsa

Institut Supérieur des


de Sciences Appliquées et de la Technologie de Gafsa

Département de Maintenance des Engins Lourds

Epreuve : Hydraulique Classe : MMI1


Date : 06/12/2019 TEST Documents non autorisés
Durée : 80 mn Enseignant : GAMMOUDI. K

N.B : Il sera tenu compte de la présentation de la copie, de la clarté et la précision des réponses.

Exercice 1 (12 Pts)


On considère une pompe à engrenages ayant un débit Q = 40 l/min pour une pression de sortie de 20
bars. Cette pompe est entraînée par un moteur électrique tournant à la fréquence de 1500 tr.min-1 donnant un
moment de couple à l’arbre d’entraînement de 10 Nm.
La longueur L de la tuyauterie flexible est de 3 m.. La perte de charge linéaire dans ce tuyau est ∆Pt.
Son diamètre D intérieur est de 27,3 mm.
mm. La crépine entraine une perte de charge singulière ∆Pc = 0,05 bar
pour le débit donné. Le réservoir se situe à 0,5 mètre en dessous de la pompe, (z
( 1-zz2) = - 0,5 m.
-2 -6 2
Patm = 1 bar, g = 9,81 m.s , ρ = 0,9 kg/l., ν = 30 cSt (1 cSt = 10 m /s)
On note V1 et V2, les vitesses du fluide au niveau 1 (dans le bac) et au niveau 2 (entrée de la pompe).
pompe
L’objectif est de calculer la valeur de la dépression en entrée de la pompe :

1. Exprimer P2 en fonction de {P1,{ ∆Pc, ∆Pt, (z1-z2), V1 et V2}


2. Calculer ∆Pt,, la perte de charge dans le tuyau flexible.
3. En déduire la perte de charge totale ∆P entre les 2 niveaux.
4. Exprimer P2,, pression à l’entrée de la pompe en fonction de :
• P1, pression dans le réservoir
• ∆Pc,Pc, la perte de charge dans la crépine,
• ∆Pt,Pt, la perte de charge dans le tuyau flexible
• (z2 – z1), la différence d’altitude entre les niveaux 1 et 2
• V, la vitesse du fluide dans le flexible
• ρ,, la masse volumique du fluide
fluid hydraulique
• g, l’accélération de la pesanteur
5. En déduire la dépression
pression à l’entrée de la pompe.
6. Calculer la puissance hydraulique.
7. Calculer la puissance mécanique. En déduire le rendement global de la pompe.

1
8. Calculer le rendement volumétrique sachant que le rendement mécanique vaut 0,9.

Exercice 5 (08 Pts)


Une pompe à essence de rendement η=67,4% et de débit volumique qv=0,629 L/s assure, le
remplissage d’un réservoir d’automobile. La pompe aspire l’essence de masse volumique ρ=750 kg/m3 à partir
d’une grande citerne dont la surface libre située à une altitude Z1 et une pression P1=Patm=1 bar. On suppose
que le niveau d’essence dans la citerne varie lentement (V1≈0). La pompe refoule l’essence, à une altitude Z2,
sous forme d’un jet cylindrique, en contact avec l’atmosphère à une pression P2=Patm=1 bar, se déversant dans le
réservoir de l’automobile à une vitesse V2. La différence des cotes entre la section de sortie de la conduite et la
surface libre de la citerne est H=Z2 - Z1=2 m.
La conduite a une longueur L=3,32 m et un diamètre d=2 cm.
La viscosité dynamique de l’essence est µ=0,0006 Pa.s.
L’accélération de la pesanteur est g=9,8 m/s2.
1. Déterminer la vitesse d’écoulement V2 de l’essence dans la conduite.
2. Calculer le nombre de Reynolds Re.
3. Déterminer la nature de l’écoulement.
4. Calculer le coefficient de perte de charge linéaire λ.
5. En déduire la perte de charge linéaire J.
6. Appliquer le théorème de Bernoulli généralisé.
7. Calculer la puissance Pa sur l’arbre de la pompe.

Annexe :
Le coefficient de pertes de charge régulière (ou linéaire) noté qui dépend de la nature d’écoulement et
notamment du nombre de Reynolds Re :
Dans un régime laminaire : Re < 2000 :
(Formule de Poiseuille)
Dans un régime turbulent lisse : 2000 < Re < 105
,
0,316. (Formule de Blasius)

Bon travail

Vous aimerez peut-être aussi