Vous êtes sur la page 1sur 20

03/10/2007

Hydrogéologie

A. Dassargues

Prof. ULg et KULeuven


[fichier Hydrogéologie8]

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

1. Transport de produits dissous dans l’eau


souterraine
- Introduction
- Différents types de polluants
- Processus de transport
* Transport par diffusion
* Transport par advection/convection
* Transport par dispersion
* Equation d’advection-dispersion: remarque
* Adsorption-désorption
* Dégradation
* Effet d’eau immobile
- Equations de transport
* Diffusion seule
* Advection seule
* Advection - dispersion
*Advection, dispersion et diffusion
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

1
03/10/2007

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

2
03/10/2007

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Transport de produits dissous dans l’eau


souterraine
Introduction
Différentes sortes de polluants avec différents types
de comportements dans les aquifères et dans le
sous-sol
… les polluants peuvent être totalement ou
partiellement dissous dans l’eau souterraine

Q LNAPL (phase flottante)


Q DNAPL (phase + dense que l’eau)

… même dans le cas de polluants partiellement


solubles, la partie solubilisée est souvent considérée
comme la plus dangereuse pour l’eau potable

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

3
03/10/2007

Transport de produits dissous dans l’eau


souterraine
Introduction

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Introduction

Surface du sol
LNAPL
Zone partiellement saturée
air - eau -
Surface libre produit NAPL
de l’aquifère air - eau -
gaz de produit NAPL

eau - NAPL dissous

Eau
Direction d’écoulement
Zone saturée

Couche peu perméable

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

4
03/10/2007

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Introduction

Surface du sol
DNAPL
Zone partiellement saturée
air - eau -
Surface libre de produit NAPL
l’aquifère air - eau -
gaz du produit NAPL

eau + NAPL
eau - NAPL dissous

Direction de l’écoulement Eau

Zone saturée

Couche peu perméable

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

5
03/10/2007

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Introduction

… pour pouvoir décrire et simuler le transport


de produits non-dissous dans l’eau
souterraine,

on doit résoudre des équations d’écoulement


multi-phasiques avec des coefficients
très non-linéaires (dépendant de la
réponse simulée)

ces équations sont utilisées depuis des années


en ‘reservoir engineering’ pétrolier, les non
linéarités s’expriment par les perméabilités
intrinsèques et coefficients d’emmagasinement
spécifiques relatifs à chaque phase (dépendant
du degré de saturation du milieu par rapport à
chacune des phases)
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

6
03/10/2007

Différents types de concentrations en polluant

… la concentration ‘massique’ (‘massic concentration’):


mi masse du ième polluant (kg)
Ci =
mi + mw
pour le ième polluant (-) masse de l’eau souterraine (kg)

1 ppm = 1 mg/kg
1 ppb = 1 µg/kg

… si le polluant n’a pas d’influence sur la masse du solvant


alors on peut parler d’un produit dissous idéal (ou d’un
traceur idéal) et :
m m 1 la concentration ‘volumique’
Ci ≅ i = i = .Civ
m w ρ.V wρ du ième polluant (kg/m3)

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Différents types de concentrations en polluant

… la concentration ‘volumique’ (‘volumic concentration’):

mi mg/l
ρ Ci ≅ ρ = Civ
mw µg/l

… quand ce n’est pas le cas :

⎡ m ⎤
ρ (Ci ) Ci = ⎢ ρ (Ci ) i = Civ ⎥
⎣ mw ⎦

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

7
03/10/2007

Processus de transport
Transport par diffusion

… masse de substance dissoute allant des hautes


concentrations vers les basses concentrations:
C1 > C0 loi de Fick

f m = − d m grad C v
C0 C1
= − d m grad ( ρ.C )

le flux massique de diffusion moleculaire par


unité de surface (kg/(m2.s))

le coefficient de diffusion
moleculaire dans l’eau (m2/s)
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Transport par diffusion

Q processus isotrope (?!)


Q indépendant du mouvement de l’eau

la valeur de dm dans l’eau : 1.10-9 - 2.10-9 (m2/s)

… dans un EVR ‘coefficient de diffusion


moléculaire effectif’
Dm = T .d m
coefficient de ‘tortuosité’ du milieu poreux
(‘tortuosity coefficient’) qui dépend de la
‘résistance’ du milieu par rapport au processus
de diffusion
… est-ce un tenseur ?

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

8
03/10/2007

Transport par diffusion

C
Advection
seule

Advection
+ diffusion

C y
t=t1
t=0
t=0
t=t1

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Transport par advection/convection

… mouvement de la substance dissoute à la même


vitesse que l’eau = vitesse effective de l’eau souterraine
y
Ligne de courant
le flux massique
t=t0
d’advection Advection
t=t1 Advection t=t2
par unité de
surface
(kg/(m2.s))
x

q
f c = C v .ve = ( ρ .C ).ve = ( ρ .C ).
ne porosité
efficace (-)

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

9
03/10/2007

Transport par advection/convection


… si on injecte un traceur dans un champ de vitesse
d’écoulement uniforme, la diffusion s’exerce
dans toutes les directions
le pic de concentration se déplace à la vitesse effective
de l’eau
la diffusion est seule responsable de l’étalement du
produit et de la valeur plus faible du pic de concentration
C
t=t0

t=t1

t=t2

x Cmax(t=0) > Cmax(t=t1) > Cmax(t=t2)

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Transport par dispersion


… lors de l’écoulement, les
particules d’eau et de produit
dissous peuvent s’éloigner de plus
en plus les unes des autres par :
Q différences de vitesses
Q contournement des grains
… ce processus de dispersion existe
parce que le trajet advectif (décrit par
la théorie des EVR, macroscopique)
n’est seulement qu’un trajet moyen
des trajets microscopiques

Quels sont ces trajets à l’échelle


microscopique ?
… pas important si ce
n’est que cela contribue à la
dispersion globale ou
Hydrogéologie et Géologie
‘macrodispersion’ dans le milieu Terug naar eerste pagina
de l’Environnement

10
03/10/2007

Transport par dispersion

… le flux massique de dispersion traduit l’étalement


du produit dissous autour de la position
advective moyenne
la présence d’hétérogénéités de grande échelle crée
une augmentation de la dispersion

dépendance de la dispersion par rapport à l’échelle

processus anisotrope (même en milieu isotrope)

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Transport par dispersion

Q dispersion dans la direction de l’écoulement (dispersion


longitudinale)
Q dispersion orthogonale à la direction de l’écoulement
(dispersion transversale)
Q la dispersion longitudinale est supérieure à la transversale
y
Ligne d’écoulement t=t2
t=t1
t=t0

advection +diffusion + dispersion mécanique


x

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

11
03/10/2007

Transport par dispersion

… le flux massique de dispersion a été décrit par de


nombreux auteurs en utilisant une loi de Fick :
f d = − D.grad ( ρ.C )

tenseur de
dispersion
mécanique (m2/s)
… l’équation qui est utilisée pour tenir compte de
la dispersion dans un milieu isotrope :
ve .ve
Dij = (aL − aT ). i j + aT . ve .δ ij
ve
dispersivité longitudinale (m)
norme de ve

dispersivité transversale (m)


Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Transport par dispersion

… le tenseur D est donc dépendant de la vitesse


d’advection

… dans des champs de vitesses d’écoulement uniformes


et avec un ‘référentiel de Frenet’ (un des axes est
parallèle au vecteur de la vitesse d’écoulement)

une relation linéaire entre D et ve


⎡aL . ve ⎤
⎢ ⎥
D=⎢ aT . ve ⎥
⎢ ⎥
⎢ aT . ve ⎥⎥
⎣⎢ ⎦

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

12
03/10/2007

Transport par dispersion

… anisotropie du processus qui peut se superposer


à l’anisotropie du milieu (en tenant compte ou
pas des directions principales d’anisotropie)

sans être parallèle aux axes principaux d’anisotropie :


3 3 vek .vem
Dij = ∑∑ aijkm .
k =1 m =1 ve

les 81 composantes de dispersivité


d’un tenseur du 4ème ordre
i,j indices des directions principales
d’anisotropie du processus

k,m indices des directions principales


d’anisotropie du milieu
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Transport par dispersion


… en pratique, il est très difficile de déterminer des
dispersivités longitudinales et latérales
aL
dans la plupart des cas: 3≤ ≤ 10
aT
… dans le cas où ce rapport est
inférieur à 3 ou supérieur à 10 (sur base d’essais
de laboratoire et d’essais de traçage)
anisotropie du milieu poreux ou fissuré
diffusion + dispersion mécanique = dispersion ‘hydrodynamique’

fh = fm + fd f h = − Dm .ρ.grad C − D.ρ.grad C

f h = − Dh .ρ.grad C avec Dh = D + Dm .I
tenseur de disersion
hydrodynamique (m2/s)
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

13
03/10/2007

Transport par dispersion

… si on injecte un traceur dans un champ de vitesse


d’écoulement uniforme, la dispersion s’exerce
dans les directions longitudinale et transversale
par rapport à la direction de l’écoulement
l’effet sur une courbe de restitution (‘breakthrough
curve’) en un point du milieu se traduit par une
augmentation moins abrupte de la concentration
en fonction du temps
C
Advection
seule

Advection
+ diffusion

Advection
+ diffusion
+ dispersion

t
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Advection-dispersion : remarque

… équation du bilan en masse de polluant pour


le transport par advection-dispersion:

∂C
ρ. = − div( f c + f h )
∂t
∂C v
= −div(C v .ve ) + div( Dh grad C v )
∂t
en 1D (direction supposée de l’écoulement uniforme):

∂ 2C v ∂C v ∂C v cond. aux limites: lim C v ( x, t ) = 0


aL .ve . − ve . − =0 x → ±∞
∂x 2
∂x ∂t
la quantité M
Injection ponctuelle C v ( x,0) = .δ ( x)
injectée de S
Solution analytique :
traceur (kg)
M ⎡ ( x − ve .t ) 2 ⎤
C ( x, t ) =
v
exp ⎢− ⎥ la surface spécifique
2 S π .aL .ve .t ⎣ 4aL .ve .t ⎦ pour l’écoulement (m2)
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

14
03/10/2007

Advection-dispersion : remarque

… il n’est pas possible de décrire avec précision et rigueur les


limites exactes des zones polluées

il est malaisé de déterminer des temps d’arrivée

la cause en est que la solution exacte à cette équation d’


advection-dispersion est une courbe de Gauss (distribution
statistique de loi normale)

… cela implique que des particules de polluant pourraient arriver


en un temps infiniment petit à une certaine distance de la source
de contamination physiquement non réaliste !!!

choix conventionel d’:


Q une concentration minimum
Q une masse injectée
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Adsorption-désorption

… la substance dissoute peut:

Qdonner lieu à des échanges cationiques


Q précipiter et se dissoudre
Q subir des processus d’oxydation et de réduction
Q subir des réactions biologiques aërobie et/ ou
anaërobie
adsorptions ‘chimique et biologique’ à hautes températures
(principalement irréversible)
adsorptions ‘physiques’ à basses températures
(principalement réversible)
Q dépendance par rapport à la température
Q la quantité de substance adsorbée à la surface des
grains du milieu est fonction de la concentration
dans la solution

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

15
03/10/2007

Adsorption-désorption
… en conditions isothermes relations d’équilibre
dans l’ EVR :
C = K d .ρ.C
concentration massique
la masse moyenne de de produit dissous dans
polluant adsorbé par l’eau souterraine
unité de masse de
milieu sec (-), la ‘concentration
massique’ à la surface des grains
le coefficient de partitionnement
(m3/kg)

Kd varie fort d’un type de milieu à un autre (valeurs supérieures


pour les milieux argileux)

les cations sont plus adsorbés que les anions


les cations bivalents sont plus adsorbés que les
monovalents, …
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Adsorption-désorption

… autres relations isothermes et d’équilibres:

C = b.ρ.C m (Fruendlich) … coefficients et exposants


à déterminer sur base de mesures
k1.ρ.C et tests
C= (Langmuir)
(1 + k 2 .ρ.C )

… relations isothermes mais de non-équilibre:

∂C
= k3 .ρ.C (relation de déséquilibre de Langmuir)
∂t
∂C
= k r .(k 4 .C + k5 − C ) (relation de déséquilibre de Lapidus)
∂t

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

16
03/10/2007

Adsorption-désorption
… l’effet sur une courbe de restitution:
C

Advection
+ diffusion
+ dispersion

Advection, diffusion,dispersion
+ adsorption/désorption

… on parle d’un ‘facteur de retard’ :

⎡ ⎛ρ ⎞ ⎤
R = ⎢1 + ⎜ b ⎟.K d ⎥ le taux d’humidité volumique du
⎣ ⎝θ ⎠ ⎦ milieu (‘water content in volume’)
avec ρ b = ρ s .(1 − n) la densité sèche ‘bulk- density’ du
milieu (kg/m3)
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Dégradation

… des dizaines de réactions et parties de réactions


… conditions d’équilibre ou de non-équilibre
… des équilibres très différents localement,
dépendant de la nature du milieu et de la vitesse
d’écoulement
approximation grossière:
Q disparition linéaire de la substance en solution
Q disparition non-linéaire de la substance en solution

∂C constante de dégradation linéaire (s-1)


= −λ.C
∂t coefficient de dégradation
∂C
= −Γ.(C ) m l’exposant constant est dépendant
∂t
de la stoichiométrie de la réaction

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

17
03/10/2007

Dégradation

… l’effet sur une courbe de restitution:


C

Advection
+ diffusion
+ dispersion

Advection, diffusion, dispersion


+ dégradation

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Effet d’eau immobile

… une partie de l’eau souterraine n’est pas très mobile


par rapport à l’eau très mobile dans le milieu poreux
et/ou fissuré
Eau mobile
diffusion entre l’eau mobile Eau immobile
et l’eau immobile

relation linéaire:
f mim = α dm ( ρ m .Cm − ρ im .Cim )
eau souterraine immobile
eau souterraine mobile
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

18
03/10/2007

Advection
Effet d’eau immobile Dispersion mécanique
Diffusion + Dégradation

Eau mobile
… schéma Effet d’eau
Adsorption immobile
conceptuel
simplifié Désorption

Adsorption
Grains Eau immobile
Désorption
Dégradation Dégradation

Eau mobile

Adsorption Désorption

Grains + eau
immobile
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
Dégradation de l’Environnement

Equations de transport

… équation de bilan en masse de polluant:

Diffusion seule
∂C ∂C
(
n.div ρ.Dm .grad C = ne .ρ. ) ∂t
+ (n − ne ).ρ. im
∂t
Advection seule

( )
− ne .div ρ.C.ve = ne .ρ.
∂C
∂t
Advection + dispersion

( ) (
ne .div ρ.D.grad C − ne .div ρ.C.ve = ne .ρ. ) ∂C
∂t

Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

19
03/10/2007

Equations de transport

Advection + dispersion + diffusion

( )
divρ n.Dm .grad C + ne .D.grad C − ne .ve .C = ne .ρ.
∂C
∂t
∂C
+ (n − ne ).ρ. im
∂t

Q dans les aquifères : Cim = 0 et n ≅ ne

( )
divρ.ne Dh .grad C − ve .C = ne .ρ.
∂C
∂t
Q dans les couches peu perméables :
C ≅ Cim et n ≠ ne

( )
divρ n.Dm .grad C + ne .D.grad C − ne .ve .C = n.ρ.
∂C
∂t
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

Equations de transport

Advection, dispersion, diffusion + adsorption/désorption


+ dégradation
Q dans les aquifères :
∂C
R.ρ.
∂t
( )
= ρ.div Dh .grad C − ve .C − λ.ρ.C.R + ρ * .C * .
q'
ne
avec ⎡ ⎛ρ ⎞ ⎤
R = ⎢1 + ⎜⎜ b ⎟⎟.K d ⎥
⎣ ⎝ ne ⎠ ⎦
Q dans les couches peu perméables:
∂C ⎛ n n ⎞ q'
R.ρ. = ρ.div⎜ Dm .grad C + e .D.grad C − e .ve .C ⎟ − λ.ρ.C.R + ρ * .C * .
∂t ⎝ n n ⎠ n
avec ⎡ ⎛ρ ⎞ ⎤
R = ⎢1 + ⎜ b ⎟.K d ⎥
⎢⎣ ⎜⎝ n ⎟⎠ ⎥⎦
Hydrogéologie
Terug et Géologie
naar eerste pagina
de l’Environnement

20

Vous aimerez peut-être aussi