Vous êtes sur la page 1sur 10

ESCOM 4

CHAPITRE I : LES AMORTISSEMENTS

LEÇON 1 : GENERALITES SUR LES AMORTISSEMENTS

I- Notion d’amortissement

Dans la plus part des entreprises, certaines immobilisations se déprécient


progressivement suite à :

 L’usure ou la détérioration de ses biens au fur et à mesure qu’ils sont utilisés ou à


cause de leur existence (construction, bâtiment, matériel)
 L’obsolescence suite au progrès technique qui met sur pied des produits plus
performants et adaptés au marché.

L’amortissement continu et inéducable est appelé amortissement.

1- Définition de l’amortissement

C’est la constatation comptable de la perte subit par les immobilisations qui se


déprécient progressivement avec le temps, l’usage ou en raison de changement de technique.

Cette définition nous permet de révéler que :

 Les amortissements ne concernent par toutes les immobilisations.


 Les critères retenus pour le calcul et la constatation de l’amortissement et l’écoulement
du temps et non le degré d’utilisation.

2- Les conditions pour qu’une immobilisation soit amortissable

Pour qu’une immobilisation soit amortissable, il faut remplir les conditions suivantes :

 L’immobilisation doit être inscrite à l’actif du bilan


 L’immobilisation doit être de nature assez déprécié avec le temps

3- L’importance de la comptabilisation des amortissements


 L’enregistrement des amortissements permet :
 De corriger les valeurs des immobilisations afin d’obtenir une image fidèle.
 D’obtenir un résultat d’exercice qui prend en compte la dépréciation de ces
immobilisations.
 La comptabilisation des amortissements est une obligation selon la loi fiscale et la non
comptabilisation conduit à la présentation de compte erroné ce qui est réprimandé par la loi.
 Sur le plan financier, l’amortissement pratiqué chaque année par une entreprise
constitue une ressource interne qui pourra servir au renouvellement des immobilisations.

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

A- Terminologie en matière d’amortissement


 Bien amortissable : ce sont des biens soumis à l’usure du temps ou l’obsolescence. Il
s’agit des immobilisations incorporelles à l’exception de fonds de commerce, des
immobilisations corporelles enregistrées dans les comptes 23 et 24.
 Valeur d’acquisition ou valeur d’origine (VO) : c’est la valeur du bien amortissable
lors de son entrer dans le patrimoine de l’entreprise. Sa valeur correspond soit au coût d’achat
de ce bien soit à son coût de production.
 L’annuité d’amortissement (A) : c’est l’amortissement annuel c’est-à-dire le
montant de dépréciation de l’immobilisation correspondant à une durée de 12 mois.

Remarque : il peut arriver que la première ou la dernière annuité ne corresponde à la


dépréciation de douze (12) mois lorsque le bien est acquis en cours d’exercice.

 Taux d’amortissement (t) : c’est un coefficient généralement exprimé en pourcentage


que l’on applique à la VO ou à la base à amortir pour déterminer l’annuité d’amortissement.
 Valeur nette comptable (VNC) : c’est la différence entre la valeur d’origine et le
total des amortissements pratiqués depuis la mise en service du bien.
 Cumul des amortissements (∑A) : c’est la somme des annuités pratiquées depuis la
date de mise en service de l’immobilisation jusqu’à la fin de l’exercice comptable donnée.
 Date de mise en service : c’est la date de début d’amortissement de bien. Cette date
est généralement postérieure à la date d’acquisition.
 Durée d’amortissement (n) : c’est le nombre d’année pendant lequel
l’immobilisation doit être amortir. Elle correspond souvent à la durée d’utilisation ou de vie
probable du bien.

Remarque : pour certaines immobilisations, l’administration fiscale a fixé la durée de


vie en générale.

 Système d’amortissement : c’est la manière par laquelle les annuités d’amortissements


sont calculées. Il existe plusieurs systèmes d’amortissements : l’amortissement constant ou
linéaire, l’amortissement dégressif, progressif, fonctionnel et dérogatoire.

Dans le cadre de ce cours, nous retiendrons l’amortissement constant et dégressif.


 Tableau d’amortissement : c’est un tableau prévisionnel conçu pour déterminer les
annuités à pratiquer pour une immobilisation donnée. Ce tableau comporte : une colonne sur
les années d’utilisations, pour les VO ou les valeurs du début de chaque période, pour
l’annuité d’amortissement, pour le cumul des amortissements et pour la VNC.

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

Il existe plusieurs types d’amortissements, mais en 4ème année, nous nous appesantirons
seulement sur le système constant et le système dégressif à taux décroissant

LEÇON 2 : LE SYSTEME D’AMORTISSEMENTS CONSTANT OU


LINEAIRE

Dans ce système, les amortissements sont constants, la valeur résiduelle à la fin de la


durée probable d’utilisation est nulle c’est-à-dire valeur d’origine = cumul d’amortissement.

1- Quelques formules

A = Vo * t * n/100 ou A = Vo/n ; n = Vo/A ou n = 100/t

T = A * 100/Vo ou t = 100/n ; Vo = A * n ou Vo = A * 100/t

VNC = VO -∑A ; ∑A = Vo *t *n/100 ou ∑A = Vo * t * n/1200

Exemple : soit le tableau des immobilisations suivantes :


Immo- Date Date Durées Vo taux ∑A au Annuités
Bilisation d’acquis de mise 31/12/06
en
service
1 30/6/01 01/1/02 20 ans 1 000 000
2 10/1/03 25/1/04 2 000 000 20%
3 13/1/01 20/1/01 10 ans 10 000 000
4 10% 1 400 000 1 400 000

TAF : effectuez les calculs nécessaires pour compléter ce tableau.

Résolution :

Complétons le tableau

Immo- Date Date Durées Vo taux ∑A au Annuités


Bilisat. d’acquis de mise 31/12/06
en
service
1 30/6/01 01/1/02 20 ans 20 000 000 05% 5 000 000 1 000 000
2 10/1/03 25/1/04 05 ans 2 000 000 20% 1 200 000 400 000
3 13/1/01 20/1/01 10 ans 10 000 000 10% 6 000 000 1 000 000
4 01/1/97 01/1/97 10 ans 14 000 000 10% 1 400 000 1 400 000

2- Plan d’amortissement ou tableau d’amortissement

C’est un tableau qui récapitule les amortissements pratiqués sur une immobilisation
pendant sa durée d’utilisation depuis sa date de mise en service. Ce tableau se présente ainsi :

Désignation de l’immobilisation Date d’acquisition

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

N° d’identification Date de mise en service


Durée d’utilisation Taux d’amortissement
Exercice
Périodes Vo Amortissement ∑A VNC Observations

Exemple 1 : cas d’une immobilisation mise en service en début d’exercice

Le 25/11/2009, une entreprise a acheté un camion au prix de 10 000 000 FCFA. La


durée de vie de ce véhicule est de 05 ans. Présenter son tableau d’amortissement sachant qu’il
est mis en service le 03/01/2010.

Désignation de l’immobilisation : Camion Date d’acquisition : 25/11/2009


N° d’identification Date de mise en service / 03/01/2010
Durée d’utilisation : 05 ANS Taux d’amortissement : 20%
Exercice : 2010
Périodes Vo Amortissement ∑A VNC Observations
2010 10 000 000 2 000 000 2 000 000 8 000 000
2011 10 000 000 2 000 000 4 000 000 6 000 000
2012 10 000 000 2 000 000 6 000 000 4 000 000
2013 10 000 000 2 000 000 8 000 000 2 000 000
2014 10 000 000 2 000 000 10 000 000 0

Exemple 2 : cas d’une immobilisation acquise en cours d’exercice

Dans ce cas, le premier amortissement se calcule proportionnellement au nombre de


mois décompté depuis la date de mise en service jusqu’à la fin de l’exercice d’acquisition. On
dit dans ce cas qu’il est calculé prorata temporis (proportionnellement au temps).

Soit une immobilisation acquise le 15/02/2010 pour une valeur de 7 200 000 F. cette
immobilisation est mise en service le 02/03/2010. Son taux d’amortissement est de 12,5%.
Présenter son tableau d’amortissement.

Résolution
Désignation de l’immobilisation : Camion Date d’acquisition : 15/02/2010
N° d’identification Date de mise en service / 02/03/2010
Durée d’utilisation : 08 ANS Taux d’amortissement : 12,5%
Exercice : 2010
Périodes Vo Amortissement ∑A VNC Observations
2010 (10 m) 7 200 000 750 000 750 000 6 450 000
2011 7 200 000 900 000 1 600 000 5 550 000
2012 7 200 000 900 000 2 550 000 4 650 000
2013 7 200 000 900 000 3 450 000 3 750 000
2014 7 200 000 900 000 4 350 000 2 880 000
2015 7 200 000 900 000 5 250 000 1 950 000
2016 7 200 000 900 000 6 150 000 1 050 000
2017 7 200 000 900 000 7 050 000 150 000

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

2018 (2m) 7 200 000 150 000 7 200 000 0


Remarque :
 Lorsqu’une immobilisation est acquise en cours d’exercice, la durée dans le tableau
d’amortissement passe de n période à n + 1 période suite à la décomposition de la durée de la
première année et de la dernière période.
 Si les éléments sont extrait d’une balance avant inventaire, le décompte de temps se
fait jusqu’à l’exercice n – 1.

Exemple : de la balance avant inventaire d’une entreprise, on a extrait les informations


suivantes :

Matériel de transport 8 000 000 ; ∑A 3 600 000. Déterminer la date de mise en service
sachant que la durée d’utilisation est de 8 ans. À la balance du 31/12/2011.

Résolution :

T = 100/8 = 12,5% ∑A = Vo *t *n/1200 ; n = ∑A * 1200/Vo *t #

n = 3 600 000 * 1200/8 00 000 * 12,5 = 43,2 mois : soit 43 mois 6 jours soit 3 ans 7 mois 6
jours. Soit la date de mise en service de 25 Juin 2007

 Si les informations sont extraites de la balance après inventaire, le décompte de la


durée relative au calcul des amortissements prend en compte la date d’inventaire.

3- Application

De la balance après inventaire au 31/12/2010, on vous fournit les renseignements ci-


après : Immeuble 9 000 000, matériel de bureau 1 500 000, amortissement immeuble
2 220 000 et amortissement matériel de bureau 596 250.

Natures immobilisations Dates de mise en Valeur d’origine Durée d’utilisation


service
Immeubles
Bâtiment commercial 01/01/2005 20 ANS
Bâtiment administratif 01/07/2006 25 ANS
Matériel bureau
Machine à écrire 01/07/2007 200 000
Machine comptable 01/01/2008 800 000
Duplicateur 01/04/2009 500 000

Tous les éléments sont amortis au taux constant.

TAF : Compléter ce tableau d’immobilisation.

Résolution :

1- Complétons le tableau d’amortissement ci-dessus.

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

Natures immobilisations Dates de mise en Valeur d’origine Durée d’utilisation


service
Immeubles
Bâtiment commercial 01/01/2005 5 000 000 20 ANS
Bâtiment administratif 01/07/2006 4 000 000 25 ANS
Matériel bureau 6 ans 8 mois
Machine à écrire 01/07/2007 200 000
Machine comptable 01/01/2008 800 000
Duplicateur 01/04/2009 500 000

2- Tableau d’amortissement

200 000 * 3,5 * t/100 + 800 000 * 3 * t/100 + 500 000 * 1,75 * t/100 = 596 250

7 000t + 24 000t + 8 750t = 596 250 taux = 596 250/39,75 taux = 15%.

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

LEÇON 3 : LE SYSTEME D’AMORTISSEMENT DEGRESSIF A TAUX


DECROISSANT

1- principe
Encore appelé méthode “SOFTY” (Sum Of The Year’s digits). Le mode
d’amortissement dégressif consiste à amortir l’immobilisation selon une suite arithmétique
décroissante par l’application d’un taux décroissant dit « taux dégressif ». La base
d’amortissement reste la VO

2- Calcul du taux dégressif (td)


Le taux dégressif quant à lui est obtenu en faisant le rapport entre le nombre d’années
restant à amortir jusqu’à la fin de la durée normale d’utilisation (n) et de la somme des
numéros d’ordre de l’ensemble des années.

td =

Exemple de calcul du taux dégressif pour une durée de 5 ans

Années Nombre d’années Numéro d’années Taux dégressif


restant à courir

Année 1 5 1 5/15

Année 2 4 2 4/15

Année 3 3 3 3/15

Année 4 2 4 2/15

Année 5 1 5 1/15

 des numéros 15
d’année (n)

Exemple : Quels sont les taux dégressif à appliquer au 31/12/2016 pour les immobilisations
suivantes :

- Micro-ordinateur : durée 4 ans ; DMS 12/01/2014


- Camion : durée 10 ans ; DMS 22/01/2009
- Matériel de bureau : durée 8 ans ; DMS 12/06/2012

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

3- Le tableau d’amortissement dégressif


Exemple : Présenter le tableau d’amortissement dégressif d’une camionnette acquise à
4 000 000 F HT, mise en service le 01/01/2015 et dont la durée d’utilisation est de 5 ans.

Solution :

Nature : Camionnette date d’acquisition : 01/01/2015

Durée : 5 ans date de mise en service : 01/01/2015

Système d’amortissement : dégessif Valeur d’acquisition : 4 000 000

Années Base d’amort td A Cumul VNC

2015 4 000 000 5/15 1 333 333 1 333 333 2 666 667

2016 4 000 000 4/15 1 066 667 2 400 000 1 600 000

2017 4 000 000 3/15 800 000 3 200 000 800 000

2018 4 000 000 2/15 533 333 3 733 333 266 667

2019 4 000 000 1/15 266 667 4 000 000 0

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

Reprenons cet exemple dans le cas où la camionnette a été mise en service le 01/08/2015

Nature : Camionnette date d’acquisition : 01/01/2015

Durée : 5 ans date de mise en service : 01/08/2015

Système d’amortissement : dégessif Valeur d’acquisition : 4 000 000

Années Base d’amort Taux Mois A Cumul VNC

2015 (5 mois) 4 000 000 555 555,56 555 555,56 3 444 444,44

5/15 5/12

2016 4 000 000 5/15 7/12 1 222 222,22 1 777 777,78 2 222 222,22

4/15 5/12

2017 4 000 000 4/15 7/12 955 555,56 2 733 333,34 1 266 666,66

3/15 5/12

2018 4 000 000 3/15 7/12 688 888,88 3 422 222,22 577 777,78

2/15 5/12

2019 4 000 000 2/15 7/12 422 222,22 3 844 444,44 155 555,56

1/15 5/12

2020 (7 mois) 4 000 000 1/15 7/12 155 555,56 4 000 000 0

Soient :

- N = La durée d’utilisation
- A1, A2, A3 les dotations aux amortissements des années 1, 2 et 3
- AP = annuité d’amortissement de l’année P
- VO = La base d’amortissement
- AP = Somme d’amortissement à l’année P
- n = Somme des numéros d’ordre de l’ensemble des années : n = (n+1)
La suite des dotations étant en progression arithmétique décroissante de raison – , avec A1

l’amortissement d’un an, les dotations successives deviendront :

 A2 = A1+
 A3 = A1+ 2 ou A2 +
 A4 = A1+ 3 ou A2 + 2 ou A3 –

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala


ESCOM 4

 An = A1 + (n-1)r avec r=

AP = ou AP = A1+ r(p-1)

Si le 1er amortissement est au prorata temporis, cette relation vérifie à partir de la 2ème ligne
(année)

Calcul de la somme d’amortissement

 Cas d’une immobilisation mise en service en début d’exercice


AP = (A1 + AP) avec A1 = VO x n/n

 Cas d’une immobilisation mise en service en cours d’exercice

AP = (A1 + AP) – Ap( ) avec AP = VO(n +1 -P)/n et « m » le nombre de mois


utilisés à la première année.

Cours préparé par Mr TEOKAM AYAMBI Hérode, Diplômé de l’ENSET de Douala