Vous êtes sur la page 1sur 4

INTRODUCTION

Nous allons parler d’un terme très intéressant qui est le pouvoir. L’objectif de ce
travail est de donner un aperçu du concept pouvoir au sein des organisations, de la part de
différents auteurs qui l’ont appréhendé au cours de leurs recherches. De prime abord, nous
allons donner la définition du concept ‘’ pouvoir’’. Dans les lignes qui suivent, nous allons
aborder les différentes sortes de pouvoirs.
Il nous semble bon de faire aussi la différence entre pouvoir et autorité

Nous allons par la suite parler des trois pouvoirs et les discussions qui existent entre
eux, après nous allons souligner le rapport qui existe entre eux. Puisqu’il existe plusieurs
sortes de pouvoirs, nous tacherons de donner l’objectif de chaque pouvoir que nous allons
relater un peu plus bas. Pour terminer notre travail, nous dresserons une conclusion.
Définition du concept ‘’pouvoir’’

Chaque terme a sa propre signification qui détermine son sens. Pour débuter notre travail sur
le pouvoir, comme prévu, nous allons donner une des nombreuses définitions du mot pouvoir.

Le pouvoir est généralement considéré Robert Dahl pour qui << A exerce du pouvoir sur B
dans la mesure où il obtient de B une action. Y que ce dernier n’aurait pas effectué autrement.
>>1. Maintenant, nous savons que que le pouvoir est considéré comme une relation entre
deux acteurs sociaux selon l’auteur, que nous venons de citer. Automatiquement le mot
pouvoir est présent, il faut qu’il y ait la présence au moins de deux personnes. Nous allons
faire la différence entre le pouvoir et l’autorité. Il nous est important aussi de parler des trois
pouvoirs politiques.

Sortes de pouvoirs

Apres certaines lectures que nous avons faites dans les écrits de Richard Gagné sur les sortes
de pouvoirs, nous avons découvert qu’il en existe deux sortes.. Le pouvoir d’injonction et le
pouvoir d’influence.

Le pouvoir d’injonction repose sur la coercition ce qui veut dire contrainte, force. C’est un
pouvoir où la raison du plus fort est en vigueur. Tandis que le pouvoir d’influence repose sur
le consentement, l’entente. C’est un pouvoir qui fait preuve d’entente entre les acteurs
sociaux. Dans cette sorte de pouvoir, les acteurs sociaux en question sont égaux.

Pouvoir et autorité

Il existe un lien entre le pouvoir et l’autorité, mais ceci n’empêche pas une différence entre
les deux.
Alors que le pouvoir est la possibilité qu’un individu a d’imposer sa volonté à un autre,
l’autorité, c’est l’’administration, gouvernement considéré principalement dans ses rapports
avec les citoyens. Le pouvoir met en relation deux ou plusieurs acteurs sociaux pris dans une
relation fonctionnelle .tandisque l’autorité se veut beaucoup plus personnelle .Elles sont
incarnée par le ménager. Elle dépend sa vision du monde, sa manière de voir les choses .

Nous constatons dans le pouvoir d’influence qui est un pouvoir ouvert, les trois pouvoirs
politiques peuvent surgir. En disant cela, nous voulons parler des trois pouvoirs.. Législatif,
exécutif et judiciaire.

1
100 fiches pour comprendre la sociologie, M. Montousse , Gilles Renouard, B real, France, octobre 2013, p.
220.
L’objectif de chaque pouvoir

1) Le pouvoir Législatif

Le pouvoir législatif est le pouvoir le plus important puisqu’il est celui du peuple souverain. Il
est détenu
par le Parlement formé de l’Assemblée nationale qui est composée par les députés et le sénat.
Ces derniers sont là pour faire les lois.

Le pouvoir législatif se divise en deux chambres.. Chambre haute et chambre basse. Le


thème technique de cette division est bicaméral. Les députés contrôlent le gouvernement qui
droit rendre compte de son action et répondre a certaines questions puisque l’assemblée
nationale peut voter une motion de censure et pousser ainsi le premier ministre et son
gouvernement :

2) Le pouvoir exécutif

Le pouvoir exécutif est le pouvoir de faire appliquer les lois sur l’ensemble du territoire. Il
est « bicéphale » (= à deux têtes) car il est détenu par le Président de la République qui siège
au Palais et par le Premier ministre.

Le Président de la République représente la Nation, il assure la continuité et la


stabilité de l’Etat, il veille au respect de la Constitution, il veille à l’indépendance de la
Justice, Il est chef des armées c’est lui le responsable des orientations de la politique
étrangère.
C’est a lui de décider de l’utilisation de l’arme nucléaire,
C’est a lui aussi de Choisir son Premier ministre dans la majorité de l’Assemblée nationale.
Il Préside le Conseil des ministres, promulgue les lois, signe les décrets et les nominations aux
emplois publics, c’est lui qui convoque le Parlement en session extraordinaire, Il peut
dissoudre l’Assemblée nationale (mais pas le Sénat).
Il a le pouvoir de saisir le Conseil constitutionnel, il peut consulter directement le peuple par
référendum et peut prendre les pleins pouvoirs en cas de situation extrême (menace de
l’intégrité du territoire..)

Premier ministre est chargé de conduire la politique de la nation, de veiller à l’application des
lois et il dirige l’administration. Le Président de la République ne peut renvoyer son Premier
ministre mais celui-ci peut proposer sa démission. Le Premier ministre contresigne certains
actes du président (promulgation des lois…) mais il doit faire contresigner par le Président de
la République les décrets et ordonnances pris en Conseil des ministres.

3) Le pouvoir judiciaire

Le pouvoir judiciaire est détenu par les juges qui, comme le stipule la Constitution, sont
indépendants. L’initiative des lois appartient au premier ministre qui est le chef du
gouvernement. Il peut déposer un projet de loi après avoir pris avis auprès du conseil d’Etat.

4) La discussion pouvoir
Le pouvoir législatif discute et vote la loi. Le texte de loi est présenté à l’assemblée
nationale  . Puis c’est la discussion par cette assemblée du texte de loi, en séance publique.
Si les deux chambres ne trouvent pas d’accord au bout de quatre navettes, le Premier ministre
réunit une
commission composée de sept députés et de sept sénateurs afin de trouver un accord. Si un
accord n’est pas
toujours trouvé, c’est l’Assemblée nationale qui tranchera et décidera seule du texte.

CONCLUSION

Nous de voir et d’analyser un peu le concept pouvoir et ses attributs. Le pouvoir,


comme nous l’avons vu, existe dans toutes les cultures, dans tous les pays de ce bas monde.
Le pouvoir est à la portée de tous et chacun a sa manière d’exercer son pouvoir. Le pouvoir
n’est pas foncièrement à caractère politique.

Ce travail, nous espérons va pouvoir aider d’autre personnes qui auront lu ce travail, a
comprendre certaines idées ce que c’est que le pouvoir, ses fonctions, son organisation.

Nous constatons dans les pouvoir il existe toujours la mésentente entre les
parlementaires ;Pour finir le pouvoir est une sorte de contrainte ou de coercition,