Vous êtes sur la page 1sur 9

ESPRIT- Fonction de deux variables

PEG : Fonction de deux variables

Esprit, 2ème année, 2A, 2P

Mots clés : « Fonctions de deux variables, graphe, dérivées partielles, points critiques,
matrice hessienne, extremums »

Historique : L'étude des fonctions de plusieurs variables commence au 18e siècle mais ses
fondements solides ne se sont posés qu'au début du 20e siècle.
La notion de dérivée partielle est connue à la fin du 17e siècle, mais les premières équations
aux dérivées partielles n'apparaissent qu'à partir de 1740 dans des problèmes de
mécanique. D’un point de vue physique, une fonction de plusieurs variables est une quantité
numérique ou vectorielle qui dépend de plusieurs paramètres réels. Par exemple :

- L’altitude (par rapport au niveau de la mer) d’un point à la surface du globe terrestre
est une fonction de deux variables ( la latitude et la longitude qui repèrent ce point)
- La température en un point d’une pièce d’habitation est une fonction numérique de
trois coordonnées d’espace.

Objectif : Le but de cette partie est de définir les fonctions de deux variables puis savoir
déterminer leurs domaines de définition, continuité, et dérivabilité pour finalement savoir
optimiser ces fonctions (déterminer leurs extrémums locaux et globaux) et généraliser les
techniques de calcul différentiel et intégral des fonctions à une variable, introduites en 1 ère
année, au cas des fonctions de plusieurs variables.

1/ Exemples mathématiques et définition

Exemple 1

Considérons un rectangle 𝐴𝐵𝐶𝐷. On appelle 𝑥 le côté 𝐴𝐵 et 𝑦 le côté . On suppose 𝑥 > 0 et


𝑦 > 0.

A 𝑥 B

D C

On appelle 𝑃(𝑥, 𝑦) le périmètre du rectangle 𝐴𝐵𝐶𝐷 et 𝐴(𝑥, 𝑦) son aire de.

Exprimer 𝑃(𝑥, 𝑦) puis 𝐴(𝑥, 𝑦) en fonction de 𝑥 et 𝑦.

Page | 1
ESPRIT- Fonction de deux variables

Définition 1 : Soient 𝐼 et 𝐽 deux intervalle de 𝐼𝑅, définir une fonction 𝑓 de deux variables
𝑥 ∈ 𝐼 et 𝑦 ∈ 𝐽 , c'est associer à tout couple (𝑥, 𝑦) un unique réel 𝑧 = 𝑓 (𝑥, 𝑦). On appelle 𝑧
l’image du couple (𝑥, 𝑦).

Exemple 2 : On considère un montage comportant deux résistances en parallèle notées


respectivement 𝑥 et 𝑦. Exprimer la résistance équivalente de ce montage, notée 𝑅, en
fonction de 𝑥 et 𝑦 et vérifier que c’est bien une fonction de deux variables.
1 1 1
Ind : 𝑥 + 𝑦 = 𝑅

2/ Domaine de définition d’une fonction de deux variables :

Exemple 1: On considère le plan muni d’un repère orthonormé. Représenter


graphiquement les ensembles de points suivants :

1- {(𝑥, 𝑦) ∈ 𝐼𝑅2 𝑡𝑞 𝑥 ≥ 0 𝑒𝑡 𝑦 ≥ 𝑥}
2- {(𝑥, 𝑦) ∈ 𝐼𝑅2 𝑡𝑞 𝑥 ≥ 1 𝑒𝑡 𝑦 ≥ 0 𝑒𝑡 𝑦 + 𝑥 − 3 ≤ 0}
3- { 𝑥, 𝑦 ∈ 𝐼𝑅2 𝑡𝑞 𝑥 2 + 𝑦² ≤ 4}
4- {(𝑥, 𝑦) ∈ 𝐼𝑅2 𝑡𝑞 𝑦 ≥ 0 𝑒𝑡 𝑥 2 + 𝑦² ≥ 1 }

On remarque que ces ensembles de points sont représentés dans le plan par des demi-plans,
des disques, des figures géométriques, etc.

Comme pour les fonctions d'une seule variable, on se demande pour une fonction de deux
variables quel est le domaine de définition de cette fonction.

Ici, on va devoir écrire des sous-ensembles de 𝐼𝑅2 .

Exemple 2 :
Déterminer et représenter les domaines de définition respectifs des fonctions suivantes.

𝑥 3𝑦 + 𝑦2𝑥
𝑓 𝑥, 𝑦 =
𝑥+𝑦
𝑥
𝑔 𝑥, 𝑦 = ln(1 + )
𝑦

ln(𝑥)
𝑕 𝑥, 𝑦 =
𝑥² + 𝑦² − 9

Page | 2
ESPRIT- Fonction de deux variables

3/ Représentation graphique des fonctions de deux variables :

Soit 𝑓(𝑥, 𝑦) une fonction de deux variables 𝑥 et 𝑦. Ce qui suit est la représentation
graphique de quelques fonctions de deux variables en utilisant MATLAB

Exemples :

Page | 3
ESPRIT- Fonction de deux variables

4/ limite et continuité d’une fonction à deux variables :

4 /1/ Continuité d’une fonction de deux variables :

Rappeler la définition de la continuité d’une fonction d’une variable.

Soit 𝑓 une fonction de deux variables, on dit que 𝑓 est continue en (𝑥0 , 𝑦0 ) si
lim 𝑥,𝑦 → 𝑥 0 ,𝑦0 𝑓 𝑥, 𝑦 = (𝑥0 , 𝑦0 ).

lim 𝑥,𝑦 → 𝑎,𝑏 𝑓 𝑥, 𝑦 = 𝐿.

4/2/ Calcul pratique d’une limite :

4/2/a / Si La fonction admet une limite en 𝑴𝟎 (𝒙𝟎 , 𝒚𝟎 ) :

Que pensez-vous de la limite d’une fonction bornée ?

Exemple 3: Soit 𝑓 la fonction définie par

𝑥𝑦²
𝑓 𝑥, 𝑦 =
𝑥² + 𝑦²
1
1- Montrer que 𝑥𝑦 ≤ 2 (𝑥 2 + 𝑦 2 ). Indication : Utiliser les produits remarquables

2
𝑥+𝑦 𝑒𝑡 (𝑥 − 𝑦)².
𝑦
2- En déduire que 𝑓(𝑥, 𝑦) ≤ 2
3- Puis la limite de 𝑓 en (0,0).

En effet en majorant en valeur absolue notre fonction 𝒇 𝒙, 𝒚 − 𝒍 par une autre fonction
𝒈(𝒙, 𝒚) dont la limite en (𝒙𝟎 , 𝒚𝟎 ) est 𝟎 alors 𝐥𝐢𝐦 𝒙,𝒚 → 𝒙𝟎 ,𝒚𝟎 𝒇 𝒙, 𝒚 = 𝒍

Page | 4
ESPRIT- Fonction de deux variables

4/2/b/ Si la fonction n’admet pas de limite en 𝑴𝟎 (𝒙𝟎 , 𝒚𝟎 ) :

Une fonction peut-elles avoir deux limites différentes ?

Exemple :

On veut montrer que la fonction ci-dessous n’admet pas de limite en 0,0 . Soit donc
𝑥𝑦
𝑓 𝑥, 𝑦 =
𝑥² + 𝑦²
1
1- En posant 𝑦 = 𝑥, montrer que lim 𝑥,𝑦 → 0,0 𝑓 𝑥, 𝑦 = 2 .
−1
2- En posant 𝑦 = −𝑥, montrer que lim 𝑥,𝑦 → 0,0 𝑓 𝑥, 𝑦 = 2
3- Que peut-on déduire ?

Règle des chemins : Si la limite sur deux chemins différents ne sont pas égales alors on en
déduit que 𝑓 n’a pas de limite en (𝑥0 , 𝑦0 ), en effet on utilise souvent cette propriété pour
montrer que 𝑓 n’admet pas de limite.

ATTENTION : La réciproque de cette proposition est fausse : si 𝒇 admet des limites égales
sur un ou plusieurs chemins, cela ne signifie pas que 𝒇 admet une limite.

5/ Dérivées partielles :

5/1/ Calcul de dérivées partielles :

La dérivation d’une fonction d’une variable peut être généralisée. Les dérivées partielles
d’une fonction de deux variables 𝑥 et 𝑦 se calculent de la façon suivante :

 Par rapport à 𝑥 : on considère que 𝑦 est constant et on dérive la fonction comme


fonction d’une variable 𝑥.
 Par rapport à 𝑦 : on considère que 𝑥 est constant et on dérive par rapport à 𝑦.

Remarque et notation : La dérivée partielle de 𝑓 par rapport à 𝑥 est une fonction de deux
𝜕𝑓
variables. On la note (𝑥, 𝑦). De même, la dérivée partielle d’une fonction 𝑓 par rapport à
𝜕𝑥
𝜕𝑓
𝑦 se note (𝑥, 𝑦).
𝜕𝑦

Application : Soit 𝑓 la fonction définie par 𝑓 𝑥, 𝑦 = 5𝑥² − 6𝑥𝑦 + 2𝑥 + 2𝑦² − 2𝑦 + 1

Page | 5
ESPRIT- Fonction de deux variables

𝜕𝑓
1- Calculer (𝑥, 𝑦).
𝜕𝑥
𝜕𝑓
2- Calculer (𝑥, 𝑦).
𝜕𝑦

5/2/ Calcul des dérivées partielles secondes:

Soit 𝑓 une fonction de deux variables, on définit les dérivées partielles secondes mixtes par :

𝜕²𝑓 𝜕 𝜕𝑓
 = : on dérive deux fois par rapport à 𝑥 ;
𝜕𝑥 ² 𝜕𝑥 𝜕𝑥
𝜕²𝑓 𝜕 𝜕𝑓
 = : on dérive deux fois par rapport à 𝑦 ;
𝜕𝑦 ² 𝜕𝑦 𝜕𝑦
𝜕²𝑓 𝜕 𝜕𝑓
 = : on dérive une fois par rapport à 𝑦, puis une fois par rapport à 𝑥 ;
𝜕𝑥𝜕𝑦 𝜕𝑥 𝜕𝑦
𝜕²𝑓 𝜕 𝜕𝑓
 = : on dérive une fois par rapport à 𝑥, puis une fois par rapport à 𝑦 ;
𝜕𝑦𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑥

Application : Soit 𝑔 𝑥, 𝑦 = 𝑥 3 𝑒 𝑦 .

𝜕𝑔 𝜕𝑔
1/ Calculer (𝑥, 𝑦) et (𝑥, 𝑦).
𝜕𝑥 𝜕𝑦

𝜕2𝑔 𝜕2𝑔 𝜕2𝑔 𝜕2𝑔


2/ Calculer 2
(𝑥, 𝑦) , 2
(𝑥, 𝑦) , (𝑥, 𝑦) , (𝑥, 𝑦) .
𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑥𝜕𝑦 𝜕𝑦𝜕𝑥

6/ Optimisation d’une fonction deux variables :


Commençons par rappeler comment optimiser une fonction à une seule variable.

6/1/ Optimisation d’une fonction d’une seule variable :

Une optimisation se traduit par la recherche d’un extremum (maximum ou minimum) d’une
fonction. On s’adonne à cet exercice dès le lycée, en effet ce ou ces points sont découverts
en annulant la dérivée. Il reste ensuite à déterminer la nature de l’extremum : maximum ou
minimum ? Les techniques habituellement employées au lycée sont les tableaux de variation
et la position de la tangente par rapport à la courbe représentative. Ajoutons une autre
technique, celle de l’étude du signe de la dérivée seconde qui est plus ‘’universelle ‘’.

6/2/ Optimisation d’une fonction de deux variables :

La recherche d’un extremum d’une fonction de deux variables réclame des outils plus
élaborés que si la variable est seule, mais la démarche reste la même :

a/ Déterminer le ou les points qui annulent les deux dérivées partielles. Ces points sont
appelés les points critiques

b/ Déterminer leur nature à l’aide de la matrice hessienne : maximum, minimum ou point


selle.

Page | 6
ESPRIT- Fonction de deux variables

APPLICATION 1 : Recherche des points critiques

Soit 𝑥, 𝑦 = 𝑥² − 2𝑥 + 𝑥𝑦 + 𝑦² , définie de classe 𝐶 2 sur 𝐼𝑅².

4 2
Montrons que 𝑓 admet un point critique 𝑀0 ( , − ) .
3 3

Réponse :

Pour déterminer les points critiques il faut résoudre le système

𝜕𝑓
𝑥, 𝑦 = 0
𝜕𝑥

𝜕𝑓
𝑥, 𝑦 = 0
𝜕𝑦

C'est-à-dire

2𝑥 + 𝑦 − 2 = 0

𝑥 + 2𝑦 = 0
4 2
On trouve alors que 𝑥, 𝑦 = ( , − ) .
3 3

4 2
On dit alors que 𝑀0 (3 , − 3) est un point critique de 𝑓 sur 𝐼𝑅².

APPLICATION 2 : Nature des points critiques

Soit 𝑓 𝑥, 𝑦 = 2𝑥²𝑦 + 2𝑥² + 𝑦² sur 𝐼𝑅².

Déterminons en premier lieu les points critiques.

Résolvons :

𝜕𝑓
𝑥, 𝑦 = 4𝑥𝑦 + 4𝑥 = 0
𝜕𝑥

𝜕𝑓
𝑥, 𝑦 = 2𝑥² + 2𝑦 = 0
𝜕𝑦
Ceci implique que

Page | 7
ESPRIT- Fonction de deux variables

𝑥(𝑦 + 1) = 0

𝑥² + 𝑦 = 0
On trouve alors trois points critiques 0,0 , −1, −1 et (1, −1).

Cherchons maintenant parmi les points critiques ceux qui présentent des maximum ou
minimum ou point selle.

Définissons tout d’abord la MATICE HESSIENNE :

On définit la matrice hessienne par la matrice 𝐻𝑓 ∈ 𝑀2 (𝐼𝑅) telle que :

𝜕2 𝑓 𝜕2 𝑓
(𝑥, 𝑦) (𝑥, 𝑦)
𝜕𝑥 2 𝜕𝑥𝜕𝑦
𝐻𝑓 (𝑥, 𝑦) =
𝜕2 𝑓 𝜕2 𝑓
(𝑥, 𝑦) (𝑥, 𝑦)
𝜕𝑦𝜕𝑥 𝜕𝑦 2

Pour notre fonction,

4𝑦 + 4 4𝑥
𝐻𝑓 (𝑥, 𝑦) =
4𝑥 2
Appliquons maintenant notre matrice hessienne sur chacun de nos différents points
critiques et calculons à chaque fois son déterminant et sa trace.

Points critiques (0,0) (−1, −1) (1, −1)

𝐻𝑓 (𝑥, 𝑦) =
4𝑦 + 4 4𝑥 𝐻𝑓 (0,0)=
4 0
𝐻𝑓 (0,0)=
0 −4
𝐻𝑓 (0,0)=
0 4
4𝑥 2 0 2 −4 2 4 2

det⁡
(𝐻𝑓 (𝑥0 , 𝑦0 ) 8 −16 −16

𝑡𝑟𝑎𝑐𝑒𝐻𝑓 (𝑥0 , 𝑦0 ) 6>0 Point selle Point selle

Nature du point critique Minimum Point selle Point selle

Page | 8
ESPRIT- Fonction de deux variables

Schémas récapitulatif : Optimisation d’une fonction de deux variables.

𝒇 𝒙, 𝒚

𝝏𝒇
𝝏𝒙
𝒙, 𝒚 = 𝟎
Résoudre
𝝏𝒇
𝒙, 𝒚 = 𝟎
𝝏𝒚

Et déterminer les points critiques : 𝑨𝟎 𝒙𝟎 , 𝒚𝟎 , 𝑨𝟏 𝒙𝟏 , 𝒚𝟏 , 𝑨𝟐 𝒙𝟐 , 𝒚𝟐 , …

𝝏𝟐 𝒇 𝝏𝟐 𝒇
(𝒙𝒊 , 𝒚𝒊 ) (𝒙𝒊 , 𝒚𝒊 )
𝝏𝒙𝟐 𝝏𝒙𝝏𝒚
Calculer 𝑯𝒇 (𝑨𝒊 ) =
𝝏𝟐 𝒇 𝝏𝟐 𝒇
(𝒙𝒊 , 𝒚𝒊 ) (𝒙𝒊 , 𝒚𝒊 )
𝝏𝒚𝝏𝒙 𝝏𝒚𝟐

𝑫𝒆𝒕𝑯𝒇 (𝑨𝒊 ) > 0 𝑫𝒆𝒕𝑯𝒇 (𝑨𝒊 ) < 𝟎

𝒕𝒓𝒂𝒄𝒆𝑯𝒇 (𝑨𝒊 ) > 0 𝒕𝒓𝒂𝒄𝒆𝑯𝒇 (𝑨𝒊 ) < 𝟎

MINIMUM MAXIMUM POINT SELLE

Page | 9

Vous aimerez peut-être aussi