Vous êtes sur la page 1sur 5

BELAROUI Abir 26-01-2020

Aquaculture

TP(05) : Observation des mycètes sous microscope

Introduction :
Les mycètes sont des organismes eucaryotes généralement pluricellulaires (mais pas toujours),
hétérotrophes au carbone ; nécessitent donc du carbone organique qu’ils ne peuvent pas produire eux-
mêmes à partir de carbone minéral. Au niveau structural, les mycètes sont souvent caractérisés par des
structures cellulaires végétatives filamenteuses qu’on appelle hyphes ; qui lorsqu’elles sont rassemblées en
un ensemble cohérent et visible à l’œil nu, constituent un mycélium ; l’appareil végétatif ne présentant ni
feuilles ni racines différenciées on peut l’appeler thalle.
Objectif :
Observer des moisissures qui ont poussé sur différents aliments afin de voir leur constitution.
Matériel nécessaire :
-un microscope + lame et lamelles
-une pince
- Anse de platine, lamelles
-colorant (bleu de méthylène)
-masque, une paire des gants, ciseau
Préparation des échantillons :
Sur des boites à pétries :
1. Mettre du pain, des morceaux de légumes (tomate) ,des fruits (fraises, clémentine) , et différents
aliments (pain)
2. Laisser à la température ambiante .Au bout de 3 jrs ; si on remarque qu’il n’y pas de changements On
provoque l’altération
3. Imbiber la surface avec quelques gouttes d’eau.
4. refermer la boite et la placer dans un endroit tiède.

Champignon Aspect Aspect microscopique


macroscopique
-Image de Penicillium sp.
Sur une orange

-Altération de couleur gris


vert sur la surface avec une
frange blanche large et
Penicillium sp. diffuse
-colonies denses,
-Image microscopique de
poudreuses et duveteuses
Penicillium sp (G×400).
-développement à partir
de7 à 10 jours de culture
-Mycélium septé
-On peut noter la ramification du
conidiophore biverticillé suivie
de plusieurs branches de
métules qui, elles, portent les
Phialides disposées en pinceaux
serrés et à l’extrémité les
sporocystes qui libèrent les
conidies.

-Dessin à la main de Penicillium sp.


-Image microscopique
d’Aspergillus sp. (G×400)

-Filaments septés sur la base


-Visicule globuleuse avec des
phialides portées par des
métules disposées sur tout le
pourtour, ces dernières se
-Pourriture causée par terminent par des conidies
Aspergillus sp. Aspergillus sp. Sur un globuleuses noires diposées en
citron chaine.

-colonies d’abord blanches,


elles se couvrent ensuite
d’amas de spores noires
sur la surface
-croissance rapide (3jours)
-provoque une pourriture
molle épidémique et
accompagnée d’une odeur
de fermentation.

-Dessin à la main d’Aspergillus sp.


-Image microscopique de
Botrytis sp. (G×400)
-Conidiophores dressés et plus
ramifiés vers le haut portant des
conidies solitaires unicellaires

Botrytis sp. -Image de la pourriture


grise sur la fraise causée
par Botrytis sp.
-développement rapide à
partir du 3e jour
d’incubation
-colonies blanches puis
grises à noires sur la
surface, cotonneuses

-Dessin à la main de Botrytis sp.


Mucor sp. -Image microscopique du Mucor
sp. (G×400)
-Image de pourriture
causée par Mucor sp. Sur -Sporocystophore non septés
du pain -Apophyse (retrécissement ) qui
fini par des sporocystes
-Colonies à croissance très globuleuses
rapide, texture laineuse -spores endogènes rondes
-la couleur varie du gris au
brun en surface

-Dessin à la main du Mucor sp.