Vous êtes sur la page 1sur 72

Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion

CESAG EXECUTIVE EDUCATION MBA-Audit et Contrôle de Gestion


(CEE) (MBA-ACG)

Promotion 26
C

(2014-2015)
ES
AG
-B

PROJET PROFESSIONNEL
THEME
IB
LI
O

PROJET DE CREATION D’UNE FERME


TH

AVICOLE A SANANKOROBA
EQ
U
E

Présenté par : Encadré par :


DIABATE DAOUDA BINEFOU DIT DRAMANE KONE
Conseiller en formation et enseignant
Pédagogique ILCI BUSINESS SCHOOL

Avril 2016
Projet de création d’une ferme avicole

Dédicace

Je dédie ce mémoire à :

 DIEU qui m’a donné la force la santé et le courage pour la réalisation de ce travail et
grâce à ce qu’il m’a été possible d’arriver là où je suis,
 mes parents pour leur infatigable soutient, conseils et sacrifices consentis durant ces
longues années d’études. Que DIEU vous protège et que la réussite soit toujours à
ma porte pour que je puisse vous combler de bonheur,
 mes frères et sœurs pour tout l’amour et le soutien moral que vous m’avez apportés.
Puisse ce diplôme nous réserve un lendemain meilleurs,
C

 toute la famille DIABATE et SANOGO pour tout le soutien inconditionnel.


ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page i


Projet de création d’une ferme avicole

Remerciements

Cette page est pour moi d’exprimer ma profonde gratitude et adresser mes vifs
remerciements, à tout ce qui d’une manière ou d’une autre ont contribué au bon déroulement
et à la réalisation de ce projet

Mes remerciements s’adressent particulièrement à :

 mon encadreur Monsieur KONE Binéfou dit Dramane qui m’accordé son temps pour
m’orienter pour la réalisation de ce travail ;
 Monsieur YAZI Moussa Directeur de la formation pour tous ses efforts et conseils
précieux tout au long de notre formation ;
C

 le corps professoral du CESAG pour les enseignements de qualité ;


ES

 la promotion MBA Audit et Contrôle de Gestion 2014-2015 pour son accueil, sa


AG

solidarité et pour les grands moments que nous avons partagés durant notre
formation ;
-B

 tous mes amis de loin ou de près plus particulièrement KEITA MODIBO


 mon PAPA pour son soutien et son infatigable effort pour la réussite de ma
IB

formation ;
LI

 SANOGO Ramata, SANOGO Alassane, SANOGO Alimata, et a toute la famille


O

SANOGO pour leurs soutiens ;


TH

 mes frères et sœurs.


EQ
U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page ii


Projet de création d’une ferme avicole

Liste des sigles et abréviations

CCIM : La Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali


CDEAO : Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest
CESAG : Centre d’études supérieures Africain de Gestion
DNP : La Direction Nationale de la Pèche
DNPIA : La Direction Nationale des Productions et Industries Animales
DNSV : La Direction Nationale des Services Vétérinaires
FAO : Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture
FDPRI : Faculté de Droit Privé
FDPU : Faculté de Droit Public
C

FSEG : Faculté des Sciences Economiques et de Gestion


ES

IER : Institut Economie Rurale


ILCI : Institut de Langues et de Commerce International
AG

IP : Indice de Profitabilité
LCV : Le Laboratoire Centrale Vétérinaire
-B

PADENEM : Projet d’Appui au Développement de l’Elevage au Nord-Est du Mali


IB

PADESO : Programme d’Appui au Développement Durable de l’Elevage au Sahel


LI

Occidental
O

PEDAM : Projet de Développement de l’Agriculture au Mali


TH

UEMOA : Union Economique et Monétaire Ouest Africaine


EQ

VAN : Valeur Actuelle Nette


U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page iii


Projet de création d’une ferme avicole

La liste des Tableaux

Tableau 1 : Liste des promoteurs ........................................................................................... 23


Tableau 2 : Répartition des exploitants en fonction de leur effectif d’élevage ...................... 29
Tableau 3: Présentation des principaux concurrents ............................................................. 30
Tableau 4: Analyse SWOT .................................................................................................... 31
Tableau 5 : résumés des besoins en fonction des différents clients ....................................... 33
Tableau 6 : Plan de financement initial (FCFA) .................................................................... 35
Tableau 7 : Plan de financement sur 4 ans ............................................................................. 37
Tableau 8: business plan en suivant les neuf (9) blocs d’Ostervalder.................................... 40
Tableau 9 : Nos Besoins pour l’installation des bâtiments .................................................... 48
C

Tableau 10 :Besoin en Aliment et poussin pour le démarrage ............................................... 48


ES

Tableau 11 : Chiffre d'affaire ................................................................................................. 48


Tableau 12 : Charges du personnel sur les 4 ans.................................................................... 49
AG

Tableau 13Transports fournitures et consommables .............................................................. 51


Tableau 14 :Transports fournitures et consommables 2eme et 3eme année ......................... 52
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page iv


Projet de création d’une ferme avicole

La liste des figures

 Figures

Figure 1 : Cycle de vie d’un projet ………………………………………… …… ………11


Figure 2 : Description des facteurs du secteur avicole ........................................................... 18
Figure 3: Structure organisationnelle de La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » ............. 27
Figure 4: Schéma synoptique du Business Model de La « FERME AVICOLE
DOUNKAFA » ...................................................................................................................... 28
Figure 5 : La chaine de valeur ................................................................................................ 32
C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page v


Projet de création d’une ferme avicole

Résumé

Nombreux sont les jeunes africains en général et maliens en particulier qui à la sortie des
universités ne savent pas que faire1, tandis qu’il y a d’énorme progrès en matière
d’innovation et de création de projet qui est un facteur d’auto employabilité. Nombreux sont
les responsables de familles qui ont besoin d’améliorer leur condition de vie sur le plan
alimentaire mais surtout l’employabilité de leurs enfants à la sortie des universités dans un
pays qui ne compte qu’environs 3000 entreprises2. Les causes probables de cette situation
pourraient s’analyser par la méconnaissance des équipements et condition de production de
certains animaux surtout de la volaille dont la rentabilité peut être très importante.
L’entreprise « DOUNKAFA » se veut le promoteur d’une solution innovante visant
C

l’élevage de race meilleure de volaille. Pour répondre à ces besoins (en nourriture et
ES

l’employabilité des jeunes), notre solution sera de faciliter à la population l’accès à nos races
de poulets et les œufs de qualité nettement supérieure. La ferme « DOUNKAFA » va mettre
AG

à la disposition de la clientèle 6 000 poules pondeuses qui sur une période bien donnée
produiront environ 6000 œufs par jour et 4000 poulets de chair qui pèseront chacun environ
-B

2 kg et demi. Orchestré dans un business modèle de partenariat entre l’entreprise, ses


IB

fournisseurs, les institutions de microfinances et les clients, ce projet pour un investissement


LI

de 105 188 175 aura une Valeur Actuelle Nette (VAN) de 39 440 348 sur 4 ans d’exercice
O

avec un Indice de Profitabilité (IP) de 1,21 et un délai de récupération d’une année. Les
TH

impacts de ce projet qui pour la majeur partie sont positifs la facilitation d’accès à nos
EQ

produits, la création de 13 emplois fixes et des franchises.


U
E

1
Près de 1000 étudiants sortent de la faculté des sciences économiques du mali chaque année (FSEG) et près
de 6000 étudiants sortent de la faculté des droits du mali (FD PRI)
2
Selon la chambre de commerce et d’industrie du mali (CCIM)

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page vi


Projet de création d’une ferme avicole

Fiche synoptique du projet

Intitulé du projet Dounkafa-SARL

Forme juridique Société Anonyme à responsabilité limité de 1500 000 FCFA

Localisation Bamako Ŕ Mali

Promoteur DIABATE Daouda

Coût du Projet FCFA 105 188 175


C
ES

Dépenses d’investissement 116 875 750


AG

Dépenses de fonctionnement 8 760 000


-B
IB

Modalités de financement Apport du promoteur (10 %): 11 687 575 FCFA


LI
O

EMPRUNT (90%) : 105 188 175 FCFA


TH

Taux de rentabilité du projet 19, 83 %


EQ
U

Nombre d’emplois créés 13


E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page vii


Projet de création d’une ferme avicole

Summary

There are many young people in Africa in general and Mali in particular that the output of
the universities do not know what to do, while there is huge progress in terms of innovation
and creation project, which is a factor of self-employability.

Many are the heads of families who need to improve their condition of life on the food plan,
but especially the employability of their children to the output of universities in a country
that has only around 3.000 companies.

The probable causes of this situation could be analyzed by the lack of knowledge of the
equipment and production conditions of some animals, especially poultry, the profitability of
C

which may be very important.


ES

The company « DOUNKAFA » wants to be the promoter of an innovative solution aimed at


AG

breeding better poultry. To meet these needs (food and the employability of young people),
our solution will facilitate to the population the access to our breeds of chickens, and eggs of
-B

much higher quality.


IB
LI

The farm « DOUNKAFA » will put at the disposal of the customer 6000 laying hens that on
O

a period of time given will produce about 6.000 eggs per day, and 4000 broilers that weigh
TH

each about 2 kg and half.


EQ

Orchestrated in a business partnership model between the company, its suppliers,


microfinance institutions and customers, this project for an investment of 105 188 175 will
U
E

have a net present value (NPV) of 39 440 348 on 4 years with a profitability index (PI) of
1.21 and a payback period of one year. The impacts of this project, which for the most part
are positive facilitation of access to our products, the creation of 13 jobs and fixed
deductibles.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page viii


Projet de création d’une ferme avicole

Sommaire

INTRODUCTION GENERALE.............................................................................................. 1

PARTIE I : CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL DE L'ETUDE DE PROJET .......... 8

Chapitre 1 : CADRE CONCEPTUEL DE PROJET ................................................................ 9

I. Définitions de la notion de projets ................................................................................. 9

II. Les caractéristiques des projets ...................................................................................... 9

III. Les étapes du cycle de vie de projet ............................................................................. 10

IV. Les étapes de la préparation de projet .......................................................................... 11


C

V. Enjeux sociaux ............................................................................................................. 16


ES

VI. Méthodes de collecte des données ............................................................................... 22


AG

Chapitre 2 : Description du projet .......................................................................................... 23


-B

Chapitre 3 : PLAN OPERATIONNEL DU PROJET ............................................................ 25


IB

I. Propositions juridiques, techniques et organisationnelles du projet ............................ 25


LI

II. DOSSIER TECHNIQUE ............................................................................................. 25


O

III. DIAGNOSTIC ............................................................................................................. 29


TH

IV. DOSSIER COMMERCIAL ......................................................................................... 32


EQ

V. DOSSIER FINANCIER ............................................................................................... 34


U

Chapitre 4 : L’IMPACT SOCIO-ENVIRONNEMENTAL DU PROJET ............................. 39


E

I. L’état des lieux avant-projet ......................................................................................... 39

II. L’impact du projet ........................................................................................................ 39

CONCLUSION GENERALE ................................................................................................ 43

BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................. 46

ANNEXES ............................................................................................................................. 47

TABLE DES MATIERES ..................................................................................................... 60

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page ix


C
ES
AG
-B

INTRODUCTION GENERALE
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Projet de création d’une ferme avicole

1. Introduction

Les changements climatiques demeurent aujourd’hui l'une des menaces les plus graves qui
pèsent sur le développement durable de l'humanité. Le climat a connu des variations
naturelles occasionnant de ce fait des bouleversements au niveau mondial à savoir
l'accroissement des concentrations dans l'atmosphère des rejets de gaz à effets de serre. En
effet, ces variations se traduisent par des effets touchant directement les ressources naturelles
et l'ensemble des secteurs de la vie, notamment la sécurité alimentaire, la santé humaine et
animale et surtout l'activité économique.

En Afrique de l'ouest, ces manifestations se caractérisent par la sécheresse qui aujourd'hui,


C

accélère le déboisement, mettant ainsi en péril les forets tropicaux et les surfaces cultivables.
ES

En plus, elles entraînent de nombreuses transformations défavorables au maintien de la


biodiversité des espèces. Toutefois, cette forte dépendance par rapport aux ressources
AG

naturelles et la précarité des conditions de vie de la population fait de cette zone la région la
-B

plus vulnérable en termes d'insécurité alimentaire.


IB

Au Mali, les changements climatiques se sont caractérisés par une faible production agricole
LI

en général et des ressources animales en particulier. En effet, en 19763, et 20044 les


O

productions agricoles ont connu une baisse considérable engendrant du coup des déficits
TH

céréaliers dans les zones rurales.


EQ

L'importance de l'élevage au Mali se traduit, par la diversité de l'effectif de son cheptel qui est
U

l'un des plus importants en Afrique subsaharienne. Ainsi, le bétail est le 3e produit
E

d’exportation du Mali après l’or et le coton. Il a contribué en 2006 pour plus de 428 milliards
de FCFA (652 481 793,77€) au PIB.

La tradition agropastorale du Mali fait que l’élevage occupe une place importante dans
l’économie participant à 25 % du PIB du secteur primaire et 11 % du PIB national.

3
La sécheresse de 1976 a entrainé une baisse de la production agricole au mali
4
Les criquets pèlerins ont engendré de lourde perte en détruisant les récoltes entrainant du coup des déficits
céréaliers dans les zones rurales

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 2


Projet de création d’une ferme avicole

Les exportations se constituent essentiellement de bétails sur pied, vers les pays frontaliers :
les bovins et ovins vers la Cote d’Ivoire, le Sénégal, le Ghana, le Burkina Faso, le Niger ; les
Camelins sont acheminés vers la Mauritanie et l’Algérie selon DIRECTION PROMOTION
ET FACILITATION DES INVESTISSEMENTS.

Des stratégies de valorisation de lait cru local ; de promotion des filières viandes rouges, cuirs
et peaux et avicole; d’amélioration de l’alimentation des animaux; de renforcement de la
surveillance épidémiologique des maladies prioritaires; de renforcement des capacités
d’intervention du personnel et de formation d’éleveurs ont été mise en place par le Ministère
de l’Élevage et de la Pêche

2. Présentation de l'étude
C

2.1. Problématique
ES

Au cœur de l’Afrique de l’Ouest, le Mali est le plus grand pays d’élevage de l’Union
AG

Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et le deuxième de la Communauté des


-B

État d’Afrique de l’Ouest (CDEAO), après le Nigéria.


IB

L'aviculture traditionnelle est surtout l'apanage des populations rurales qui approvisionnent le
LI

marché local en produits avicoles. Ce commerce de volaille représente surtout une source de
O

revenus pour ces populations. En plus, ces produits garantissent une bonne nutrition aux
TH

consommateurs.
EQ

Selon la FAO, la production de la viande de volaille en 2013 représente un peu plus de 30%
U

de la production mondiale de viande (soit 78 millions de tonnes) et gagne progressivement


E

des parts du marché mondial des viandes, occupant la seconde place derrière le porc (100,4
millions de tonnes en 2013) et devançant largement la viande bovine (58,7 millions de tonnes
Malgré l'importance de l'aviculture, plusieurs contraintes se posent au développement de la
production traditionnelle des volailles. Il s'agit des contraintes liées à :

- la présence des maladies de Newcastle (peste aviaire), la variole aviaire, la


spirochétose et les parasites internes (coccidies) qui sont des pathologies pouvant
décimer la totalité du cheptel aviaire ;
- le faible potentiel génétique de production d'œufs et de chair ;

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 3


Projet de création d’une ferme avicole

- le mauvais environnement des élevages : des poulaillers inappropriés qui favorisent la


propagation de maladies infectieuses et parasitaires et les prédateurs (présence des
éperviers, serpents) responsables des pertes importantes ;
- l'alimentation insuffisante et souvent mal équilibrée contribue à limiter la performance
de l'aviculture traditionnelle.

Face aux risques et aux faiblesses liés au secteur traditionnel, l'Etat Malien a encouragé la
création de fermes avicoles modernes privées en vue :

- d'accroître la production locale de produits avicoles ;


- de réduire autant que possible les coûts de production de ces produits ;
- d'améliorer la qualité des produits livrés à la consommation.
C
ES

Ainsi, ces fermes sont appelées à jouer un rôle important dans le développement du cheptel
aviaire local.
AG

Depuis son ascension à l'indépendance en 1960, le Mali a initié de multiples projets d'élevage
-B

en vue de renforcer sa politique globale de développement économique


IB

 DES RACES ANIMALES MULTIPLES


LI
O

Ce cheptel se caractérise également par une grande richesse génétique : il comporte 8 races
TH

bovines, 6 races ovines, 5 races caprines et 5 races équines qui représentent la quasi-totalité
EQ

des races existant dans la sous-région. Ces races sont adaptées aux conditions climatiques
difficiles et réparties sur le territoire en fonction de leurs caractéristiques et aptitudes
U
E

 DES STRUCTURES COMPETENTES

Au plan politique et institutionnel, un Département exclusif pour l’Élevage et la Pêche ;


l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture et son réseau de chambres régionales
d’agriculture.

Au plan technique, la Direction Nationale des Productions et Industries Animales (DNPIA),


la Direction Nationale des Services Vétérinaires (DNSV), la Direction Nationale de la Pêche
(DNP), l’Institut d’Économie Rurale (IER), le Laboratoire Central Vétérinaire (LCV),

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 4


Projet de création d’une ferme avicole

Au plan appui, beaucoup de projets sont en cours d’exécution parmi lesquels :

- Projet d’Appui au Développement de l’Élevage au Nord - Est du Mali (PADENEM) ;


- Programme d’Appui au Développement Durable de l’Élevage au Sahel Occidental
(PADESO) ;
- Projet de Développement de l’Aviculture au Mali (PDAM) ;
- Projet d’Appui au Développement de la Pêche Continentale dans le Delta Central du
Niger (PADEPECHE-Mopti) ;
- Projet de développement et de Valorisation de la Production Laitière au Mali
(PRODEVALAIT)

En revanche, elles rencontrent de nombreux problèmes liés à :


C
ES

- la mortalité enregistrée dans les élevages due à une pathologie aviaire (la conduite de
l'élevage hors des normes, absence de programme de prophylaxie et de calcul
AG

économique) ;
- l'absence ou l'insuffisance de l'encadrement des services de l'élevage ;
-B

- la prolifération des circuits de commercialisation informels ;


IB

- l'insuffisance et l'inadaptation des moyens de financements pour l'exploitation des


LI

fermes
O
TH

Aujourd'hui, l'apparition des épizooties de grippe aviaire en Asie, Europe puis en Afrique de
l'Ouest depuis 2005 a permis d'attirer l'attention des consommateurs de la viande de volaille
EQ

sur le caractère professionnel de l'aviculture.


U
E

Certains consommateurs ont dès lors cessé de consommer cette viande. Du coup, la demande
de la volaille a connu une baisse considérable provoquant ainsi le ralentissement des activités
des fermes.

Parmi les facteurs explicatifs des problèmes de la filière avicole Malien, il convient de citer :

- le manque de compétences technico-commercial des exploitants de ferme -


l'insuffisance du fonds de roulement pour le démarrage des activités des fermes
avicoles;
- le manque de suivi des services techniques de l'élevage ;

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 5


Projet de création d’une ferme avicole

- la baisse des rendements des productions agricoles influant sur le prix des aliments de
la volaille.

Traditionnellement, la conception des projets avicoles est plus orientée vers les aspects
techniques au détriment des critères liés à la rentabilité. Ce qui pour toutes ses raisons ne
favorise pas souvent la pérennité du projet ou de l'affaire.

Au regard de toutes ces causes, les pistes de réflexions suivantes ont été dégagées :

- le renforcement des compétences des propriétaires des fermes avicoles ;


- l'installation d'une nouvelle ferme avicole moderne avec toutes les compétences
requises ;
C
ES

Ainsi, le choix est porté sur la conception d'un projet d'installation de ferme avicole moderne.
La question fondamentale est alors de savoir :
AG

Quelle est la rentabilité d'un projet de ferme avicole dans un environnement dominé par des
-B

exploitants ruraux et des importateurs?


IB

2.2. Objet de l'étude


LI
O

L'objet de l'étude porte sur l'installation d'une ferme avicole moderne susceptible
TH

d'approvisionner régulièrement le marché intérieur du Mali en produits avicoles dans les


EQ

meilleures conditions de prix et de qualité.


U

2.3. Objectifs de l'étude


E

 Objectif général

De façon générale, l'objectif de l'étude est l'installation d'une ferme avicole moderne dans la
localité de Bamako.

 Objectifs spécifiques

Pour atteindre cet objectif global, les objectifs spécifiques suivants doivent être réalisés :

- élaborer un plan technique du projet ;


- proposer un schéma organisationnel et institutionnel ;

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 6


Projet de création d’une ferme avicole

- évaluer la rentabilité financière et économique du projet.

2.4. Intérêts de l'étude :

La réalisation de cette étude de faisabilité d'installation de ferme avicole présente un intérêt


pour :

 l'Etat du Mali

Cette idée de projet vient d’impliquant le secteur privé dans l'augmentation de la production
locale avicole et l’absorption du chômage.

 le CESAG
C
ES

L'étude vient renforcer la mission du CESAG en matière formation professionnelle et elle


ouvre de nouveaux champs de recherches en conception de projet.
AG

 le stagiaire
-B
IB

Ce projet contribuera à approfondir les enseignements suivis et surtout à une maîtrise de la


démarche et des outils de conception des projets.
LI
O
TH
EQ
U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 7


PARTIE I :
C
ES

CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL DE


AG

L'ETUDE DE PROJET
-B
IB
LI

Cette partie s'articule autour de deux (2) chapitres. Le premier (1 er) chapitre traite du cadre
O

conceptuel de projet et dans un second (2e) chapitre qui parle de naissance de l’idée, de la
TH

présentation des promoteurs et de la méthode de collecte des données


EQ
U
E
Projet de création d’une ferme avicole

Chapitre 1 : CADRE CONCEPTUEL DE PROJET

Pour comprendre le rôle que peuvent jouer les techniques de conception de projets lors de la
phase de préparation, il est souhaitable de rappeler d'une part la notion de projet dans sa
globalité et d'autre part les principales phases et les différents angles d'étude de faisabilité de
projet les concepts liés au projet

I. Définitions de la notion de projets

Plusieurs définitions ont été données pour expliquer le terme « projet » par les différents
auteurs. Pour Bridier S. Michailof, le projet est « un ensemble complet d'activités et
d'opérations qui consomment des ressources limitées (main d’œuvre, devises, etc.) et dont
C

les cibles (ou attendent (cibles, clients, bénéficiaires, etc.) Des revenus ou autres avantages
ES

monétaires ou non monétaires5». Mieux encore le projet est « un processus unique de


transformation de ressources ayant pour but de réaliser d'une façon ponctuelle un extrant
AG

spécifique répondant à un ou des objectifs précis, à l'intérieur des contraintes budgétaires,


-B

matérielles, humaines et temporelles ». Enfin selon Hubert Wallot, le projet « est un processus
ayant pour but de réaliser un produit spécifique, une œuvre concrète qui suit un cycle de vie
IB

de durée limitée et est constitué de phases et d'étapes typiques avec ses composantes variant
LI

selon le stade du cycle ».


O
TH

II. Les caractéristiques des projets


EQ

De toutes ces définitions, il faut retenir les caractéristiques des projets suivantes:
U

- assujettissement à des contraintes de coûts, de délai et de qualité ;


E

- implication de nombreux intervenants : dans un projet, la présence de toutes les parties


prenantes est importante (clients, fournisseurs, bailleurs de fonds, l'équipe,....) ;
- atteinte des objectifs : un projet est en principe la résolution d'un problème
économique ou social;
- durée limitée (cycle de vie dynamique) : un projet est par nature borné dans le temps.

5
Bridier Manuel, Serge Michaiof guide pratique d’analyse de projet évaluation et choix des investissements

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 9


Projet de création d’une ferme avicole

III. Les étapes du cycle de vie de projet

Le projet est défini comme étant un processus de transformation de ressources, sujet à


diverses contraintes dont des contraintes temporelles. Cette notion d'horizon temporel fixe
implicitement au projet un point de départ et un point d'arrivée.

Ainsi, la trajectoire d'un projet est définie comme étant le cycle de vie du projet.

1. L'identification

Elle est l'étape au cours de laquelle les dirigeants cherchent à trouver des idées de projets qui
doivent contribuer au développement du pays ou de l'entreprise. Il s'agit de faire une analyse
de l'environnement et d'identifier les opportunités à saisir ou les besoins à satisfaire.
C
ES

2. La préparation
AG

La préparation consiste à étudier le projet dans toutes ses composantes. C'est la phase de pré-
faisabilité ou de faisabilité analysant le projet sous les angles: technique, commercial,
-B

financier, économique, social, organisationnel et environnemental.


IB

3. L'appréciation (l'évaluation ex-ante)


LI
O

Cette étape est la plus critique car elle dépend largement de la qualité des études effectuée en
TH

amont. A ce niveau, l'analyste devra se poser des questions sur les objectifs visés par le projet
en portant des jugements sur la viabilité et la rentabilité même du projet.
EQ

4. La sélection et la négociation
U
E

Dans cette phase, les décideurs peuvent choisir, refuser ou encore demander des études
supplémentaires avant d'exécuter le projet. Une fois le projet sélectionné par les décideurs,
c'est le lancement de la négociation pour le financement.

5. L'exécution ou le déroulement

L'exécution d'un projet se fait généralement sous trois (3) formes :

- la phase d'investissement ou la mise en place du système de production ;


- la phase de production consistant au démarrage des activités par la production des
biens ou services destinés aux clients et la mise en place du système administratif ;

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 10


Projet de création d’une ferme avicole

- la phase de suivi permet de contrôler à l'aide du système l'avancement du projet et


d'effectuer des modifications en cas de dérapage.

L'évaluation ex-post (terminale et rétrospective)

A la fin de l'exécution d'un projet, il est nécessaire de l'évaluer afin de vérifier l'efficacité dans
l'atteinte des objectifs et l'efficience dans l'utilisation des ressources. L'évaluation d'un projet
sert toujours à tirer des leçons afin de garantir le succès des projets semblables.

Figure 1 : Cycle de vie d’un projet6


C

Identification
ES

1
AG

Evaluation Préparation
EX-poste Faisabilité
-B

6 2
IB
LI

Exécution Evaluation
O

Déroulement Ex-ante
5
TH

3
EQ

Sélection
Négociation
4
U
E

Source : Brider Manuel, Serge Michaiof (1995 : 340)

IV. Les étapes de la préparation de projet

Dans le cycle de vie du projet, la préparation ou l'étude de faisabilité est fondamentale. C'est
la phase qui consiste en un ensemble d'analyses permettant de justifier la viabilité
commerciale, technique, économique et financière du projet d'une part et de montrer la

6
Bridier Manuel, Serge Michaiof guide pratique d’analyse de projet évaluation et choix des investissements

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 11


Projet de création d’une ferme avicole

solution optimale de résolution du problème ou de l'opportunité. Ainsi, la préparation d'un


projet est soumise à un ensemble d’études.

1. L'étude de marché

L'étude de marché constitue à la fois le point de départ et le pivot central d'une étude de
faisabilité. En effet, il est nécessaire de réaliser une étude de marché pour déterminer les
chances de succès du projet. Un marché est défini comme « l'ensemble de personnes et
organisations de toutes sortes qui ont, ou peuvent avoir une influence sur la consommation
(ou l'utilisation) et par conséquent sur les ventes du produit ou service considéré »5

1.1. Les étapes de l'étude de réalisation de marché


C

Au cours de la phase d'étude de marché, les étapes proposées par KOTLER et DUBOIS sont
ES

les suivantes7 :
AG

- la définition du problème à résoudre : cette étape impose de formuler un véritable


diagnostic marketing afin toutefois de pouvoir construire le projet d'étude de marché ;
-B

- le plan de l'étude : à ce stade il faut définir les sources d'information (primaires ou


IB

secondaires), les approches méthodologiques utilisées, les instruments de recherche, le


LI

plan d'échantillonnage et les méthodes de recueil de données ;


O

- la collecte des informations : c'est la phase de gestion sur le terrain par l'utilisation des
TH

sources primaires (enquêtes) ou des sources secondaires (revues spécialisées,


statistiques, publications industrielles et pour les consommateurs,....) ;
EQ

- l'analyse des résultats : cette étape consiste à dégager la signification des résultats
U

obtenus lors de la collecte des informations ;


E

- la présentation des résultats : elle consiste à présenter des résultats et des


recommandations au moyen des tableaux statistiques et des rapports d'étude détaillés ;
- la prise de décision : l'étude de marché doit apporter un éclairage aussi utile que
possible dans la décision à prendre. Ainsi à partir des différentes étapes, l'étude de
marché doit aider le porteur du projet à: - définir le segment de marché ;
- évaluer la demande du marché du produit ou service ;
- déterminer l'offre du produit ou service sur le marché ;
- déterminer la part de marché du projet ;

7
Kotler, Dubois, Delphine Manceau, Marketing Mangement, nouveaux horizon ; 11ème édition ; Paris 2003

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 12


Projet de création d’une ferme avicole

- élaborer un plan marketing.


1.2. La segmentation de marché du produit

Pour tout projet, la première étape consiste à définir les marchés potentiels sous forme de
segments produits- clients ou de zones géographiques. Les critères de segmentation peuvent
être de type géographique, en fonction du revenu, de l'âge, du sexe,...

1.3. L'évaluation de la demande du produit

La demande d'un produit est la quantité de ce produit susceptible d'être demandée sur un
marché déterminé. L'évaluation de la demande d'un produit peut fournir les renseignements
suivants :
C

- les caractéristiques des clients (type de clients, répartition géographique) ;


ES

- la taille du marché (quantité de produits ou services demandées) ;


AG

- la structure de la demande (passée ou potentielle).

Cette analyse de la demande exige la collecte des informations relatives aux produits à travers
-B

les méthodes de prévision quantitatives et qualitatives.


IB

1.4. Les méthodes de prévision qualitative


LI
O

Elles sont fondées sur des opinions de plusieurs catégories d'acteurs :


TH

- les opinions des consommateurs sont obtenues grâce à des enquêtes portant sur les
EQ

intentions d'achat ;
U

- les opinions des distributeurs peuvent aider à la prévision de la demande ;


E

- les opinions des spécialistes utilisées lorsque les autres données sont insuffisantes.
1.5. Les méthodes de prévision quantitative

Elles permettent de recueillir les informations sur la demande passée ou future du produit en
déterminant les quantités physiques.

Ces méthodes de prévision sont résumées comme suit :

- les données macroéconomiques suivant la formule de l'équilibre comptable pour


évaluer la demande passée7 : Y +M = C + I + X + (-) VS

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 13


Projet de création d’une ferme avicole

- Y = production, M = importations, C = consommations, I = investissement, X =


exportations, VS = variations de stocks
- l’utilisation du Tableau Entrée- Sortie (TES) : elle est adaptée pour la prévision de la
demande future de produits en utilisant les coefficients techniques du TES ;
- les projections des tendances : elles consistent à projeter dans le temps la demande du
produit sur la base de séries chronologiques ;
- les méthodes d'évaluation basées sur les résultats d'enquêtes effectués sur les budgets
de famille.

a. L'analyse de l'offre

Dans sa globalité, le diagnostic de l'offre appréhende l'analyse de la concurrence et du produit


C

offert sur le marché.


ES

b. L'analyse de l'offre du produit


AG

Cette analyse porte généralement sur les éléments suivants : la quantité et la qualité du
-B

produit, les prix du produit sur le marché, la disponibilité et les caractéristiques du produit.
IB

c. L'analyse de la concurrence
LI
O

Il est important de déterminer le nombre des concurrents sur le marché du produit afin
TH

d'élaborer des politiques de commercialisation .Cette analyse peut aller de la recherche d'une
EQ

information quantitative et qualitative telle que :


U

- le nombre de concurrents directs et indirects sur le marché les chiffre d'affaires,


E

- la satisfaction des clients (qualité des produits, livraison dans les délais,..),
- la nature du système de distribution des concurrents,
- les avantages compétitifs (technologie, personnel, capital, relations avec les clients).

d. La détermination de la part de marché

La part de marché du projet est déterminée par la confrontation de l'offre et de la demande


globale des produits sur le marché. Par ailleurs, si la part de marché est positive (demande
supérieure à l'offre) alors le projet peut être mis en place. Par contre si l'offre est supérieure à
la demande, le projet doit chercher à conquérir les parts des autres concurrents.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 14


Projet de création d’une ferme avicole

2. L'élaboration de la politique commerciale du projet

La politique commerciale a une dimension stratégique et opérationnelle et englobe toutes les


stratégies et les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs commerciaux. A partir des
quatre (4) variables suivants (produit, prix, promotion et distribution) une politique
commerciale est définie.

2.1. La politique de produit

Le produit constitue le cœur de la politique commerciale et constitue un levier d'action dont


disposent les entreprises pour attirer les clients et les fidéliser. Ainsi, il s'agit de :

- la spécialisation : portant sur un petit nombre de produits particuliers ;


C

- la diversification : offrant une plus large gamme de produits ou de services ;


ES

- l'adaptation des programmes de production pour répondre à l'évolution des besoins et


de la structure de la demande de la clientèle.
AG

2.2. La politique de prix


-B

La politique en matière de prix constitue un instrument de commercialisation important. Elle


IB

consiste à établir le prix et déterminer les conditions de paiement. Pour fixer un prix, il faut
LI

tenir compte de la nécessite de couvrir les dépenses et également des limites imposées par le
O

marché. Cette politique de prix est définie en fonction des critères de choix ci- dessous :
TH

la politique de prix élevés (écrémage), de prix faibles (pénétration) ou intermédiaire ;


EQ

-
- les prix différentiels en fonction de l'importance de la commande ou des concurrents;
U

- les ventes saisonnières (offres de prix spéciaux valables pendant une période limitée).
E

2.3. La politique de distribution

Les stratégies de distribution concernent le transport matériel, le plan des locaux de vente,
l'organisation des unités de vente et le choix de la méthode de distribution (ventes directes,
ventes par l'intermédiaire des grossistes ou des détaillants).

2.4. La politique de communication

La communication a pour finalité de faire connaître la marque, les produits ou l'entreprise afin
de donner au récepteur l'envie d'acheter le produit. Le plan de communication indique les
choix entre les actions de publicité, de promotion des ventes et de relations publiques. Ainsi,

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 15


Projet de création d’une ferme avicole

la communication s'articule autour des actions comme: la sélection des supports


d'information, le matériel publicitaire et la promotion pendant le lancement du projet.

V. Enjeux sociaux

Au Mali, l’aviculture est aujourd’hui en plein développement. Des programmes nationaux,


mis en place par les administrations de l’agriculture, les chambres d’agriculture ou même par
des Organisations Non Gouvernementales et Institutions internationales (FAO par exemple),
travaillent à la dynamisation de cette filière dans tout le pays.

A Bamako, la capitale du Mali, se trouvent les premiers grands éleveurs modernes. Mais il
manque les structures indispensables à l’autonomie de la filière : couvoirs, abattoirs, unités de
C

fabrication d’aliments et de vaccins, unités de transformation. Quant aux autres régions, le


ES

nombre d’élevages, villageois améliorés ou modernes, est restreint. Un grand travail est donc
à faire pour mieux structurer la filière et implanter des élevages dans toutes les régions du
AG

Mali.
-B

En effet, développer ce type d’élevage est une grande opportunité pour la population
IB

malienne, ceci pour plusieurs raisons :


LI

Tout d’abord, les protéines animales, essentielles à l’alimentation humaine, sont déficitaires
O
TH

dans l’alimentation de la population sahélienne. Or, les œufs et la viande de poulet permettent
de fournir en quantité et en qualité des protéines à des coûts relativement faibles. Ce sont des
EQ

animaux à cycle court, donc l’entrée d’argent est assez rapide après l’investissement. De plus,
U

pour les élevages de poules pondeuses, cette entrée d’argent est journalière, ce qui convient
E

très bien à une population qui a habitude de gérer son budget « au jour le jour ».

De plus, les productions sont facilement stockables : les œufs se gardent à température
ambiante et le poulet de chair ne requiert pas de réfrigération car les volailles sont abattues
traditionnellement juste avant la consommation. Les races de poules légères sélectionnées
pour la ponte sont relativement bien adaptées à la chaleur et les coqs améliorateurs sont ¾
sang poules locales afin de maintenir un certain niveau de résistance à la chaleur et aux
pathogènes.

Par ailleurs, la taille du pays rend l’acheminement des œufs depuis Bamako très coûteux et
risqué (casse des œufs). Il est donc beaucoup plus intéressant de produire des œufs

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 16


Projet de création d’une ferme avicole

localement. Un œuf venu de Bamako est vendu de 90 à 100 francs dans la région de Mopti,
tandis qu’un œuf produit sur place coûte de 70 à 80 francs.

Enfin, l’aviculture participe au développement social du Mali : c’est une source d’activité
pour les associations féminines par exemple et ce peut être une activité très rentable pour des
personnes techniquement consciencieuses, au niveau de l’alimentation et de la prophylaxie.

En revanche, la consommation des œufs ne fait pas partie des habitudes alimentaires des
maliens, même si elle est maintenant entrée dans les mœurs dans les zones péri-urbaines. Pour
ce qui est de la viande de poulet, elle reste, en brousse, un mets réservé aux invités et aux
célébrations. La viande de poulets d’élevage de type industriel, beaucoup plus tendre que celle
des poulets « bicyclette » présents dans les cours de la plupart des africains, ne correspond pas
C

du tout aux goûts de la population. Par contre, tout comme les œufs, elle trouve un débouché
ES

dans les villes touristiques.


AG

1. Opportunité
-B

L’analyse de l’environnement nous permet de mettre en exergue les facteurs pertinents qui
IB

influencent ce secteur actuellement. Ceux identifiés dans le cadre de notre projet se


LI

regroupent comme suit :


O
TH
EQ
U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 17


Projet de création d’une ferme avicole

Figure 2 : Description des facteurs du secteur avicole8

Politico-légal
 Emergence des politiques nationales d’aviculture,
 Création de la direction nationale d’appui au monde rural
 Implication de la chambre d’agriculture pour le
développement de la filière
 Incitation et vulgarisation de la filière

Secteur avicole
C
ES
AG

Socio-économique
 Faciliter l’accès pour tous
-B

Technologique
 Augmentation de la demande de
Accentuer la recherche et
IB

consommation liée à la
développement afin de
démographie et au taux
maîtriser le taux de mortalité,
LI

d’urbanisation croissant,
O

 Création d’emplois pour les jeunes


TH
EQ
U

Source : PADESO
E

2. Qui somme nous ?

Notre projet consiste à mettre en place une ferme avicole, spécialisé dans l’élevage et la vente
des poules et produits (œufs et chaires). Il s’agit dans un premier temps de mettre en place une
ferme d’une capacité de 6 000 têtes de pondeuses et 4000 têtes de chaires

8
PADESO : Programme d’Appui au Développement Durable de l’Elevage au Sahel Occidental

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 18


Projet de création d’une ferme avicole

Les activités de la ferme se regroupent en deux domaines stratégiques (DAS) à savoir la vente
d’œufs et la vente de viande de poulets.

3. Notre cabinet à Moyen et long terme

a. Mission

La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » se donne pour mission de satisfaire le besoin et


facilité l’accès aux maliens la viande de poulets et œufs à des coûts relativement supportables.

b. Vision

La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » a comme vision, devenir leader sur le marché


C

malien, et occupée la première place de la plus grande ferme nationale pour tout le Mali.
ES

c. Objectifs
AG

L’objectif visé par La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » est de permettre aux


-B

populations maliennes de combler leurs besoins en alimentation ainsi et de réduire le taux de


IB

malnutrition. En plus de ces objectifs principaux nous avons un objectif secondaire qui est la
LI

contribution à la diminution du taux de chômage avec la création de 13 emplois fixes et des


O

franchises.
TH

4. Typologie des projets


EQ

Les projets peuvent être classés par finalité et par activité


U
E

a. Classification des projets par finalité

Dans ces types des projets il y a le lancement d'un produit nouveau, l'amélioration de la
productivité, investissement de capacité, les projets collectifs et les projets de développement.

Projet de création de produits nouveaux

Leur originalité tient d'abord au fait que nous cherchons à mesurer la rentabilité d'un produit
qui n'existe pas encore. Par ailleurs, il est possible dans le cas d'un développement dans une
entreprise déjà créée que l'activité nouvelle absorbe une part de charges déjà existantes. Ceci
va entrainer quelque difficulté de mesure.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 19


Projet de création d’une ferme avicole

Pour aboutir à un produit, il sera nécessaire de définir les caractéristiques du bien ou d'un
service, de son marché et de son processus d'élaboration. Le point le plus sensible est souvent
représenté par le marché du produit. Ceci pose dès le problème de l'adaptation de la capacité
de production et de son évolution par la monté en production.

Il sera nécessaire de faire plusieurs hypothèses et de tester les possibilités d'adaptation à une
modification du marché. Il faudra majorer systématiquement les charges et avoir une attitude
pessimiste dans les choix implicites.

Projet d'amélioration de la productivité

L'entreprise cherche à mesurer l'opportunité du changement de l'équipement, et non la


C

rentabilité de l'équipement. De ce fait, la rentabilité du produit peut rester bonne et le


ES

changement d'équipement s'avérer mauvais et vice versa. Le produit est connu, la demande
déjà apprécier .toute la difficulté réside dans le calcul des couts et notamment l'intégration
AG

correcte de changement induits par le nouvel équipement : le cout de la formation, de la


-B

nouvelle organisation ainsi que la surcharge administrative.


IB

Il faudra généralement tenir compte de la valeur de l'équipement ancien (cas de cession). Tout
LI

remplacement ne se fait pas à l'identique .Le problème est alors de savoir quand remplacer
O

l'équipement.
TH

Le projet d'investissement de capacité


EQ

Ce type de projet combine des éléments de fulgure antérieures : le changement de dimension


U

du marché. Et le changement de l'équipement. La finalité de ce type de projet est le


E

changement de taille de la production à partir de la modification de la demande. Il s'agit donc


de déterminer une nouvelle capacité optimale de l'investissement. Parmi leurs particularités
nous retrouvons les points sensibles précédents : l'incertitude de la marche l'intégration du
cout de changement technologique .Le problème déjà soulevé de répartition des charges entre
ancien et nouveau devient très aiguë.

Le projet collectif ou social

Le terme social a un double sens ; il peut signifier ce qui concerne le personnel d'une
entreprise ou la nature collective du projet, dans le sens du national(ou du public). Dans le

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 20


Projet de création d’une ferme avicole

premier cas nous trouvons des investissements relatifs aux conditions générales de vie dans
une entreprise. Ils sont nécessaires à toutes les catégories des projets. Et à ce titre, ils doivent
être intégrés à l'investissement directement productif.

Néanmoins ils peuvent faire l'objet d'une étude spécifique ils sont destinés alors à obtenir une
meilleur intégration du personnel (pont de vue interne) ou même simplement une meilleure
image de marque point de vue externe).

Dans ce cas, l'étude de leur rentabilité ne peut être menée qu'avec des indicateurs propres, par
exemple la diminution du «turn over» ou l'amélioration du rendement de travail. Le terme de
rentabilité sociale a également fait son apparition. Dans le second cas, nous avons tous le
projet d'aménagement ou de façon général tous les projets publics de substitution à l'initiative
C

privée. L'étude de ces types des projets ne devrait être analysée qu'en collectivité
ES

internationale, nationale ou régionale par opposition à celui plus étroit d'un agent.
AG

Projet de développement
-B

Ces projets peuvent concerner toutes les catégories précédentes, mais avec une composante
IB

particulière dans la finalité, qui est celle du développement. Souvent dans ces types de projets,
LI

il est prévu d'atteindre en quelques années un niveau de production maximal à partir d'in put
O

classiques (avec malheureusement souvent un taux de réussite faible). Il serait au contraire


TH

intéressant de faire apparaitre le cout du développement à part, en plus des couts classique de
production, comme c'est par exemple fait pour la formation. Ceci permettrait peut-être de
EQ

mieux effectuer le suivi et l'évaluation ex -post de ces projets.


U
E

b. Classification des projets selon l'activité.

L'activité donne lieu à des spécificités que nous n'allons pas développer mais qui méritent
quelques remarques destinées à montrer que la technique de l'analyse et celle de l'évaluation
ne peuvent être uniforme et par conséquent doivent s'adapter à la nature du produit pris en
considération.

Le cas du secteur agricole et industriel

Les particularités du secteur agricole tiennent souvent à la spécificité de la production qui


obéit à des règles différentes.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 21


Projet de création d’une ferme avicole

Le cas de la production d'un bien ou de la réalisation d'un service

Les caractéristiques majeures des services sont l'intégrité (non matérialité), la simultanéité
(absence de stock) et l'interactivité (présence souvent active du client).

Elles induisent les difficultés de définition et de standardisation du contenue des services


offertes.

Elaboration et l'évaluation d'un service restent à des plus forts contraintes dues à l'existence
d'un support et à la proximité du client.

Le cas de la saisonnalité des ventes


C

Il correspond à une variation significative des ventes eu/ou de production à l'intérieur de


ES

l'année que l'on rencontre dans les projets agricoles ou des projets industriels.
AG

VI. Méthodes de collecte des données


-B

Lors de l'étude de faisabilité de la ferme avicole, les informations ont été recueillies à l'aide de
IB

deux (2) méthodes :


LI

-
O

la recherche documentaire sur les fermes avicoles qui est guidée par les thèmes de
TH

recherche au niveau de la chambre de commerce et d’industrie du mali et les divers


documents et études réalisées sur les fermes avicoles modernes ;
EQ

- la partie pratique sur le terrain qui a permis d'identifier et de recenser les


U

infrastructures et les équipements d'exploitation d'une ferme avicole et également de


E

vérifier certaines informations surtout celles relatives aux prix du matériel


d'exploitation et de la commercialisation des produits avicoles ,et à nous entretenir
avec les avicoles qui sont sur le marché.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 22


Projet de création d’une ferme avicole

Chapitre 2 : Description du projet

1. Naissance de l’idée

Nombreux sont les jeunes africains en général et maliens en particulier qui à la sortie des
universités ne savent pas que faire9, tandis qu’il y a d’énorme progrès en matière d’innovation
et de création de projet qui est un facteur d’auto employabilité. Nombreux sont les
responsables de familles qui ont besoin d’améliorer leur condition de vie sur le plan
alimentaire mais surtout l’employabilité de leurs enfants à la sortie des universités dans un
pays qui ne compte qu’environs 3000 entreprises10.

2. Présentation des promoteurs :


C
ES

EQUIPE DE PROJET
AG

- KEÏTA IBRAHIM KHALIL


- DIABATE DAOUDA
-B

- DEMBELE YOUSSOUF
IB

Tableau 1 : Liste des promoteurs


LI
O

Etat civil Expériences académiques et Connaissances Postes potentiels


professionnelles du secteur
TH

d’activité
EQ

DIABATE MBA Audit et Contrôle de gestion Assez bonne Directeur général


Daouda (CESAG 2014-2015) connaissance
U

Maitrise en gestion à la faculté des dans le domaine


E

sciences économiques et de gestion de de l’aviculture


l’université de Bamako 2011-2012
Keita Ibrahim Maitrise en Droit à la faculté des Bonne Directeur des
Khalil sciences politique et juridique de connaissance opérations.
l’université de Bamako dans le domaine
de l’aviculture

9
Près de 1000 étudiants sortent de la faculté des sciences économiques du mali chaque année (FSEG) et près de
6000 étudiants sortent de la faculté des droits du mali (FD PRI)
10
Selon la chambre de commerce et d’industrie du mali (CCIM)

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 23


Projet de création d’une ferme avicole

DEMBELE Maitrise en Droit à la faculté des Assez bonne Secrétaire


Youssouf sciences politique et juridique de connaissance comptable
l’université de Bamako dans le domaine
de l’aviculture

3. Exigences personnels de réussite du projet

Pour la réalisation de ce projet l’apport les promoteurs sera de 10% du capital à investir ce
qui correspond à 11 687 575 FCFA et nous envisageons une formation de tous les acteurs
concernés sur l’aviculture chaque semestre

4. Système de commercialisation et estimation de la demande du secteur


C

 Estimation de la demande potentielle du secteur


ES

La demande des œufs et des poulets de chair respectivement de 25114575 unités et 2376728
AG

kg est supérieure à l'offre de ces produits respectivement de 18339140 unités et 1775604 kg


selon la direction nationale de l’élevage et la pêche;
-B

 Système de commercialisation :
IB
LI

Dans le cadre des activités de DOUNKAFA, la distribution de nos produits se fera par l’aide
O

de nos agents technico-commercial qui seront affecté à cette tâche. Chaque agent aura un
TH

certain nombre de clients qu’il devra visiter régulièrement selon un agenda prédéfini. Cela
permettra de présenter nos nouvelles offres et d’être en contact permanent avec nos clients et
EQ

être à leur écoute.


U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 24


Projet de création d’une ferme avicole

Chapitre 3 : PLAN OPERATIONNEL DU PROJET

I. Propositions juridiques, techniques et organisationnelles du projet

1. Raison sociale

Notre entreprise dénommée « FERME AVICOLE DOUNKAFA » est une société à


responsabilité limité SARL qui sera créée dans le courant du mois de Juin 2016 et siègera à
Bamako. Une succursale sera ouverte dans les régions ultérieurement. Le choix de Bamako
est guidé par deux raisons principales :

La proximité du domaine d’exploitation de la ferme, de la ville de Bamako (30 km de


C

Bamako) ; cela nous facilite l’acheminement de nos produits vers les clients sans trop de
ES

pertes,
AG

La forte croissance de la population de Bamako (taux d’urbanisation élevé : environ 40%


(selon mali web), ce qui augmente de façon considérable la demande et la proximité du
-B

produit à la clientèle.
IB

2. Forme juridique
LI
O

La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » sera une Société à Responsabilités Limitées


TH

(SARL) au capital de 1 500 000 franc CFA. Nous envisageons une mise en place de la société
EQ

avec un capital initial d’Un million cinq cent mille franc CFA (1 500 000) FCFA . La société
financera ce projet à hauteur de 10% soit 11 687 575 et les 90 % soit 105 188 seront financé
U

par les emprunts.


E

Des augmentations de capital sont prévues jusqu’à atteindre au moins 50 000 000 CFA cinq
années d’exercice suivant la création de l’entreprise.

II. DOSSIER TECHNIQUE

Selon les besoins et le type de clientèle, diverses offres ont été envisagées dans le cadre de ce
projet. Il s’agit notamment des offres des œufs des poulets de chair.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 25


Projet de création d’une ferme avicole

1. Offres d’œufs et de la viande de poulet

Dans le cadre des ce projet, les principaux étapes et les délais d’exécution de nos prestations
se décrivent selon le schéma suivant :

2. Construction des poulaillers

- Nous allons mettre en place 13 poulaillers d’une capacité de 6 000 poules pondeuses
et 4000 poulets de chair (chaque poulailler a une capacité de 1000 têtes et une
superficie de 200 m2).
- Le ravitaillement en eau potable sera effectué par un forage équipé d’une pompe
solaire connectée à une cuve d’une capacité de 5 m3. On fera une analyse physico-
C

chimique et bactériologique de cette eau tous les 3 mois.


ES

- L’alimentation en nourriture sera assurée par des magasins spécialisés en vente de


nourriture pour volailles
AG

- Pour la santé de nos volailles nous allons embaucher un ingénieur et trois techniciens
-B

vétérinaires qui feront le suivi quotidien de nos produits


- Pour la main d’œuvre nous recruterons sept personnes dont trois ramasseurs d’œufs,
IB

deux pour la distribution des nourritures et eaux et deux pour l’abattage


LI

- Un chauffeur livreur et une main d’œuvre supplémentaire s’occuperont de la livraison


O

de nos produits aux clients


TH

- Pour la sécurité de la ferme nous envisageons 4 vigiles dont deux la nuit et deux la
EQ

journée
- Une chambre froide sera construite pour le stockage de nos produits, deux chambres
U

pour les vigils, une chambre pour le stockage de la nourriture et deux toilettes.
E

3. Modèle organisationnel

La « FERME AVICOLE DOUNKAFA »

Sera dans un premier temps de taille moyenne. Pour supporter ses ambitions et maintenir une
relation directe et proactive avec ses clients, La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » se
dote de la structure organisationnelle suivante:

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 26


Projet de création d’une ferme avicole

Figure 3: Structure organisationnelle de La « FERME AVICOLE DOUNKAFA »

Direction Générale

Sécrétariat
C

Département commerce et
Département technique Département GRH
ES

relation clients
AG

4. Département management et relation clients


-B

Ce département aura pour mission principale l’organisation de La « FERME AVICOLE


IB

DOUNKAFA » dans le sens de ses objectifs. Il devra coordonner toutes les activités de la
LI

ferme en collaboration avec les autres départements. Ce service sera en étroite collaboration
O

avec les clients et développera la politique de La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » en


TH

matière d’approche clientèle de sorte à permettre une évolution rapide des activités et les
EQ

offres du cabinet corrélativement à leurs besoins réels.


U

5. Département technique
E

Ce département mettra en place toutes les stratégies afin de rendre la ferme efficace dans le
domaine de production et vente, la formation des technico commerciaux ainsi que le choix des
équipements. Il sera en étroite collaboration avec le département Management qui pourra
valider les politiques de recherches et développement.

Ce département jouera un rôle très important au sein de la ferme et auprès des partenaires qui
seront les fournisseurs, les distributeurs et les partenaires financiers.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 27


Projet de création d’une ferme avicole

6. Département de la gestion des ressources humaines

Ce département s’occupe du recrutement, de la paie et de la gestion des carrières du


personnel de la ferme.

Il s’occupera également de la responsabilité sociale et sociétale de l’entreprise.

7. Présentation du Business Model (BM)

Le Business Model de La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » se décrit en quatre étapes.


Les principaux acteurs de ce modèle sont les fournisseurs, notre ferme, les technico-
commerciaux et les clients.
C

Le modèle se décrit selon le schéma synoptique suivant :


ES

Figure 4: Schéma synoptique du Business Model de La « FERME AVICOLE


AG

DOUNKAFA »
-B
IB
LI

Technico- Clients
Fournisseurs Ferme
O

commerciaux
TH
EQ
U

8. Modèle de développement
E

Le mode de développement de La « FERME AVICOLE DOUNKAFA » sera calqué sur sa


vision, c’est-à-dire être parmi les leaders du secteur de l’aviculture au Mali.

Notre ferme nouera des partenariats avec les jeunes pour distribuer nos produits à nos clients.
Cela permettra de créer des emplois. Il est prévu l’ouverture des succursales dans les régions
du Mali pour l’atteinte de nos objectifs.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 28


Projet de création d’une ferme avicole

III. DIAGNOSTIC

L’activité de l’aviculture est de nos jours au Mali en pleine évolution, nombreux sont ceux qui
s’intéressent à ce domaine. Nous allons donc faire un diagnostic interne et un diagnostic
externe.

1. Diagnostic externe
1.1. Analyse de la concurrence

Il n’est pas facile de recenser, de manière exhaustive, l’ensemble des aviculteurs modernes du
Mali, même du District de Bamako.

Cette opération est d’autant plus difficile que l’aviculture est une activité informelle
C
ES

échappant au contrôle des autorités, parce que non imposée. Il faut remarquer aussi que
nombre d’aviculteurs exercent de manière occasionnelle et que beaucoup s’en retirent en
AG

cours de route, en raison du taux élevé des échecs.


-B

Il a été identifié dans le District de Bamako, 216 exploitants répartis comme suit, en fonction de leurs
effectifs d’élevage :
IB
LI

Tableau 2 : Répartition des exploitants en fonction de leur effectif d’élevage


O
TH

Effectif Nombre d’exploitant


Moins de 500 107
EQ

500 à 1.000 52
U

1.000 à 2.000 45
E

2.000 à 4.000 8
5.000 à 6.000 3
20.000 1
TOTAL 216

Les plus importantes fermes avicoles sont :

La ferme avicole de Marakaforo (SODOUF)


La ferme avicole de Moussa CAMARA
La ferme avicole de la fondation orange

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 29


Projet de création d’une ferme avicole

A ces fermes il faut ajouter quelques petites fermes

Tableau 3: Présentation des principaux concurrents

ENTREPRISE ACTIVITES CONCURRENTES


La ferme avicole de Marakaforo  un couvoir avec une capacité de production de 120
000 poussins tous les 24 jours;
(SODOUF)
 des unités de production d’œufs de consommation;
 des unités de production de poulets de chair;
 des unités de production de pintades de chair;
 une Fabrique d’aliments volailles;
 une Fabrique d’alvéoles pour le transport des œufs;
 un abattoir avec des chambres froides.

La ferme avicole de Moussa  production d’œufs,


CAMARA
C

 production de poulets de chair ; il dispose d’un


effectif de 15000 pondeuses.
ES

La ferme avicole de la fondation  Poulets de chaire


AG

orange  Production d’œufs


-B
IB

1.2. Analyse des fournisseurs et partenaires


LI
O

Les principaux fournisseurs de notre ferme sont :


TH

La ferme avicole de Marakaforo (SODOUF)


EQ

Mali poussin
U

1.3. Analyse des nouveaux entrants


E

Le secteur est ouvert à tous, ce qui veut dire que nous devons envisager à faire face à une
concurrence forte.

2. Diagnostic interne de la ferme avicole DOUNKAFA

La mise en évidence de la robustesse de la ferme avicole DOUNKAFA (forces et faiblesses)


permettant de saisir les opportunités du secteur avicole au Mali est présentée par le
rapprochement des tableaux suivants.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 30


Projet de création d’une ferme avicole

2.1. Analyse SWOT

Tableau 4: Analyse SWOT

Forces Faiblesses

 Nous avons notre propre site de 2 hectares et  Manque de moyen financier


demi à environ 30 km de la ville de Bamako  Manque de matériels
 Des jeunes ambitieux et très motivés pour ce
boulot avec des formations complémentaires
 Viabilisation du site qui est au bord de la
route, ce qui nous facilite l’accès à Bamako
 Bonne connaissance du domaine avicole
C
ES

Opportunités Menaces
AG

 Bonne collaboration avec les villageois de  Certaines maladies des volailles


-B

notre site telles que, Newcastle, Gumboro,


 La forte demande des produits avicoles variole
IB

 L’accompagnement de certaines structures  Nouveaux entrants


LI

d’aide au développement communautaire  Aviculteurs villageois


O

 L’installation d’un couvoir Etatique


TH
EQ
U
E

La ferme avicole DOUNKAFA se voulant une entreprise attractive pour ses valeurs vis-à-vis
des nouvelles compétences devra faire face aux grands groupes dans le domaine avicole. Par
contre, il pourra conquérir certains marchés locaux compte tenu de ses offres modernes ainsi
que les ressources humaines qu’il regorgera. La demande croissante des produits avicoles
constitue à priori un avantage pour notre ferme. Cependant il est nécessaire de prendre en
compte les concurrents tels que les entreprises individuelles.

2.2. Chaîne de valeur de la ferme

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 31


Projet de création d’une ferme avicole

Figure 5 : La chine de valeur

4 Infrastructures de l’Entreprise
3
Ressources Humaines
2
R&D
Approvisionnement
MARGE
Marketing
Logistique Production Logistique & SERVICES
Distribution
Interne Externe 1
C
ES

Pour créer de la valeur, la ferme s’appuiera principalement sur le département Recherche et


Développement (R&D) pour proposer des équipements innovants qui répondent aux attentes
AG

de nos clients. Ces attentes seront comblées par un service de qualité offert par un personnel
formé à cet effet et utilisant des outils modernes.
-B

IV. DOSSIER COMMERCIAL


IB
LI

1. Etude de marché
O
TH

Notre étude a porté sur Bamako et ses environs. La population de Bamako est estimée à
environ 3 million d’habitants
EQ
U

Selon les objectifs de DOUNKAFA, nous visons à travers notre premier Domaine d’Activité
E

Stratégique (DAS) deux types de clients que sont d’abord

 les hôtels, restaurants et alimentations pour la vente des poulets.


 Les boutiques, super marché et autres particuliers pour la vente des œufs.

Notre méthode d’étude portant sur ces différents types de clients se présente comme suit :

Nous avons procédé à une collecte d’informations portant sur le taux d’urbanisation. Après
une application du taux d’urbanisation à la population de Bamako, nous avons ressorti une
estimation du total de la population urbaine. A cette population urbaine nous avons appliqué

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 32


Projet de création d’une ferme avicole

le taux de fécondité dans la ville de Bamako afin d’estimer notre clientèle potentielle que sont
ces populations.

2. Segmentation de marché

La segmentation du marché a été réalisée sur la base de l’analyse des besoins de notre
clientèle et nous permet d’adapter nos offres aux besoins de la clientèle. Ces besoins peuvent
être regroupés et résumés par le tableau suivant :

Tableau 5 : résumés des besoins en fonction des différents clients

Clients Besoins Contraintes


Les hôtels, restaurants, o Poulet de chair o Coûts sont chers,
C

alimentations o Pouvoir d’achat faible


ES

Les boutiques, super marché et o Œufs o Revenus faibles


autres particuliers
AG

3. Estimation des marchés potentiels


-B

3.1. Estimation des hôtels, restaurants et alimentations


IB

L’évaluation du marché potentiel des hôtels et restaurants nous permet d’avoir le résultat
LI

suivant : Bamako a environ 141 hôtels, et restaurants.


O
TH

La part de marché de DOUNKAFA est estimée à environ 40 hôtels et restaurants (30% du


marché potentiel).
EQ
U

3.2. Estimation des supers marchés, ménages et particuliers potentiels clients


E

Nous comptons actuellement 92 supers marché à travers Bamako et environ qui ont des
ruptures de stock d’œufs , et partant du fait qu’une femme au Mali fait en moyenne 6 enfants,
et un fort taux d’urbanisation qui est estimé à 40% selon maliweb.

4. La stratégie commerciale de DOUNKAFA

Dans le cadre de la mission que DOUNKAFA s’est affectée, la stratégie commerciale parait
très importante, vu la concurrence qui existe dans le domaine. Il est donc nécessaire pour
notre entreprise d’adopter une politique de prix calquée sur ses objectifs ainsi que les
techniques de distribution aptes à affronter la concurrence.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 33


Projet de création d’une ferme avicole

4.1. Politique prix

 Politique prix hôtels, restaurants et alimentations

La politique, prix de DOUNKAFA auprès des entreprises se décline sous deux options

Option « payement en espèce »


Option « payement sur virement bancaire »

 Politique prix ménages et autres particuliers

Nous envisageons la politique du prix auprès des ménages et autres particuliers sous deux
options.
C
ES

Option « payement en espèce »


Option « payement sur virement bancaire» pour les gros consommateurs
AG

4.2. Politique de distribution


-B

Dans le cadre des activités de DOUNKAFA, la distribution de nos produits se fera par l’aide
IB

de nos agents technico-commercial qui seront affecté à cette tâche. Chaque agent aura un
LI
O

certain nombre de clients qu’il devra visiter régulièrement selon un agenda prédéfini. Cela
TH

permettra de présenter nos nouvelles offres et d’être en contact permanent avec nos clients et
être à leur écoute.
EQ

V. DOSSIER FINANCIER
U
E

1. Plan de financement initial

Le plan de financement initial décrit au cours de l'exercice de la première année

 Tous les besoins durables de financement (frais d'établissement, investissements,


besoin en fonds de roulement [BFR]),
 Toutes les ressources financières durables (capital, emprunts à terme).

1.1. Besoins durables

Il s’agit des dépenses effectuées par l’entreprise pour des réalisations qui resteront pendant
une longue période.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 34


Projet de création d’une ferme avicole

 Frais d'établissement : ce sont les frais de constitution de la société et les frais de


premier établissement comme les dépenses de prospection, de recherches, de première
publicité...
 Programme d'investissements :
o Incorporels : licences, ...,
o Installations, agencements (travaux importants pour adapter les locaux ou les
rénover),
o Matériels et outillages,
o Mobilier de bureau,
o Matériel informatique,
o Véhicule, etc.
C

 Besoin en fonds de roulement (BFR) : c'est l’emploi financier permanent dans


ES

l’entreprise pour lequel nous devons trouver un financement adéquat.


AG

1.2. Ressources durables


-B

Les ressources durables sont essentiellement le capital, les subventions ainsi que les emprunts
à moyen et long terme.
IB
LI

Dans le cadre de notre entreprise, nous ne pourrons pas inclure les subventions car elles ne
O

sont pas encore concrétisées.


TH

Emprunt à moyen et long terme : nous envisageons d'y recourir car l'ensemble des ressources
EQ

financières disponibles déjà recensées ne suffisent pas à financer durablement notre projet.
U
E

Tableau 6 : Plan de financement initial (FCFA)

Besoins durable Ressources durables


- Investissement TTC 97 285 750 - Capital 11 687 575
- Besoin en fond de roulement 19 590 000 - Emprunts à terme 105 188 175
Total 116 875 750 Total 116 875 750

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 35


Projet de création d’une ferme avicole

2. Compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel nous donne une idée du bénéfice (ou perte) prévisionnel
sur les trois premières années.

 Chiffre d'affaires :

Il s’agit du chiffre d’affaire des trois premières années, ce chiffre d’affaires est de
127 500 000 F CFA et est constant sur les trois années.

 Les charges :

Les charges sont constituées des charges liées au personnel, le transport, les fournitures, les
C

consommables ainsi que les services extérieurs.


ES

Nous observons que l’entreprise réalise un bénéfice d’environ 10 624 250 F CFA à la
AG

première année. A partir de la deuxième et troisième année, elle réalise des bénéfices (environ
-B

61 531 000 F CFA).


IB

3. Plan de trésorerie prévisionnel


LI
O

Le plan de trésorerie présente la planification des dépenses et des recettes sur le long de
TH

l’année (12 mois). Nous avons considéré dans le cadre de notre projet, un chiffre d’affaire
constant sur l’année ainsi que les dépenses. Au terme de la première année, nous observons un
EQ

bénéfice net d’environ 10 624 250 FCFA.


U

4. Plan de financement à quatre ans


E

Le plan de financement à trois ans nous permet d’observer l’évolution de la structure


financière de départ de notre entreprise.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 36


Projet de création d’une ferme avicole

Tableau 7 : Plan de financement sur 4 ans

EXERCICES Hypothèses An1 An2 An3 An4


Emplois
Stocks 50% des 21 441 000 21 441 000 21 441 000 21 441 000
prévisions
annuelles
Créances clients 1/3 des 14 294 000 14 294 000 14 294 000 14 294 000
prévisions
annuelles
Total à financer 35 735 000 35 735 000 35 735 000 35 735 000
Ressources
Dettes 1/3 des 14 294 000 14 294 000 14 294 000 14 294 000
Fournisseurs prévisions
annuelles
Total ressources 81 764 000 81 764 000 81 764 000 14 294 000
C

BFR 21 480 000 21 480 000 21 480 000 21 480 000


ES

Taux d'intérêt 10%


Cash-flow actualisé 10624250 10624250 61 531 000 61 531 000 61 531 000
AG

INVESTISSEMENT 105188175
VAN 66 985 409
-B

Calcul de l'IP 1,21


IB

Dans le cadre de notre projet, nous observons que la Valeur Nette Actuelle (VAN) de notre
LI

cabinet au bout de la troisième année est de 66 985 409 FCFA ; cette valeur nous présente un
O

résultat satisfaisant au bout de quatre ans ; de même l’indice de profitabilité (1,21) indique
TH

que l’entreprise « DOUNKAFA » pourra récupérer une somme de 1,21 F CFA pour 1 F CFA
EQ

investi.
U

5. Gestion des risques financiers


E

Le risque financier est celui qui paraît le plus évident pour notre entreprise, dans la mesure où
tout dommage s'accompagne en principe d'une perte.

Il est nécessaire pour nous d’analyser les risques financiers car ils peuvent entrainer à leur
tour l'occurrence d'autres risques.

Les quatre risques les plus courants et qui intéressent les PME et PMI sont le risque de
liquidité, le risque d'impayé, le risque de change et le risque de taux.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 37


Projet de création d’une ferme avicole

a. Le risque de liquidité est une carence de trésorerie afin de faire face à des besoins de
moyenne échéance. Ces besoins peuvent être des échéanciers de remboursement de
crédit, des dettes fiscales ou sociales ou des dettes fournisseurs. Le risque de liquidité
peut s'analyser en tant que risque d'exploitation, endettement mal maitrisé ou BFR très
important.

Dans le cadre de notre entreprise, nous espérons avoir pris en compte un maximum
d’imprévus dans nos estimations et nous comptons négocier des délais importants auprès de
nos fournisseurs, ce qui contribuera à réduire considérablement notre BFR.

b. Le risque d'impayé constitue un risque financier majeur, son impact est immédiat
outre la perte de chiffre d'affaires notre entreprise pourrait ne plus disposer de
C

compensation des charges engagées (main d'œuvre, frais de distribution, frais liés aux
ES

prestations etc.). Pour limiter l’impact des impayés, nous diversifierons les clients de
AG

sorte à ne pas être dépendant d’un seul client.


c. Le risque de change est lié à l’éventualité de pertes causées par l’évolution des taux
-B

de change. Il provient du fait qu'une partie de nos échanges est libellée en devises
étrangères, notamment le matériel que nous commanderons auprès de nos
IB

fournisseurs. Les variations du cours de ces devises contre la monnaie nationale (F


LI

CFA) pourraient entrainer des plus ou moins-values susceptibles de peser sur nos
O
TH

résultats.
d. Le Risque de contrepartie. C’est un risque qu’encourt notre entreprise lorsque ses
EQ

partenaires deviennent défaillants (de manière temporaire ou permanente). Par


exemple, le cas lorsqu’un partenaire contractuel de l’entreprise ne réussit pas ou refuse
U
E

de tenir ses engagements (livrer des produits, verser un paiement, rembourser une
dette…). L’entreprise « DOUNKAFA » entend diversifier à échelle moyenne les
partenaires ainsi que les fournisseurs.

L’analyse des risques financiers nous permettra à la fin de chaque exercice de savoir le facteur
qui devient de plus en plus critique et prendre les mesures adéquates ; cette analyse sera
accompagnée par l’analyse du bilan.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 38


Projet de création d’une ferme avicole

Chapitre 4 : L’IMPACT SOCIO-ENVIRONNEMENTAL DU PROJET

I. L’état des lieux avant-projet

La situation avant-projet se présente sous quelques formes, à savoir la vente dans les
restaurants, hôtels, alimentations et autres.

1. Les œufs

La qualité des œufs sur le marché peut être confrontée à des difficultés de conservation, la
ferme « DOUNKAFA, conseillera les clients dans les bonnes manières de conservation.

2. Les poulets de chair


C
ES

Le poulet est un aliment quotidien de la plupart des malien dans les grandes villes en général
et Bamako en particulier. Notre ventre se fera non seulement au quotidien mais on mettra un
AG

accent sur les périodes de fête surtout les fêtes de fin d’année
-B

II. L’impact du projet


IB

Le secteur de la volaille est devenu aujourd’hui au Mali très convoité, il contribue à la


LI
O

réduction du taux de famine et de malnutrition.


TH

Notre projet va créer 13 emplois directs et beaucoup d’emplois indirects à travers les
EQ

technico-commerciaux, les revendeurs, etc.


U

 L’impact politico-légal
E

- Emergence des politiques nationales d’aviculture,


- Création de la direction nationale d’appui au monde rural
- Implication de la chambre d’agriculture pour le développement de la filière
- Incitation et vulgarisation de la filière
 Socio-économique
- Faciliter l’accès pour tous
- Augmentation de la demande de consommation liée à la démographie et au taux
d’urbanisation croissant,
- Création d’emplois pour les jeunes

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 39


Projet de création d’une ferme avicole

Plan d’action et planning des activités

- Planning des activités

Dès le financement acquit nous commencerons avec la construction des locaux qui s’étendra
sur une durée de 3 mois.

Une formation par les services spécialisés sur l’aviculture dès le début des activités et à
chaque 6 mois

La 2ème phase consistera à l’achat des poussins pondeuse et chair et à l’approvisionnement et


matières premières

Vente des poulets de chairs à partir du 45ème jour et la vente des œufs à partir du 18ème mois
C
ES

Tableau 8: business plan en suivant les neuf (9) blocs d’Ostervalder


AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E

 Canaux de distributions

- Pour la commercialisation nos distributeurs (technico-commerciaux) qui sont


disponibles et autonomes pour satisfaire nos clients achemineront les produits aux
différents clients et leur conseillent pour la bonne conservation,

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 40


Projet de création d’une ferme avicole

- Ils procèderont avec l’aide de nos agents de marketing à la sensibilisation de nos


clients pour faciliter la vente de nos produits

 Relations clients

- Fidélisation de nos clients est notre priorité, pour cela nous allons avec l’aide de
nos technico-commerciaux et franchisés être le plus proche que possible de nos
clients et répondre à leurs besoins le plus rapidement que possible,
- Sensibilisation de nos clients afin de leurs montrer l’intérêt qu’ils ont à prendre nos
produits et services,
- Collaboration d’accompagnement et pour l’accès aux services et produits, et pour
le service après-vente
C
ES

 Sources de revenus
AG

- Ventes des œufs,


- Ventes de la viande de poulets de chair,
-B

- Vente de la viande des poules pondeuses en phase de reforme


IB

 Activités clés
LI
O

- Production et vente d’œufs,


TH

- Production et ventes des poulets de chair,


EQ

- Vente des poules pondeuses en phase de reforme


U

 Ressources clés
E

- Ressources humaines: sont composées de,


o Managers,
o Équipes technico-commerciaux,
o Les franchisés,
o Agents de marketing,
o Autres agents,
- Matériels : sont composés de,
o Equipements de bureau,
o Equipements de gestion énergétique

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 41


Projet de création d’une ferme avicole

 Partenaires clés

o Les institutions financières


o Partenaires techniques
o Etat du Mali
- Partenaires commerciaux
o PROCEJ
o Franchisés

 Structure des couts

o Achats d’équipements
C

o Construction des poulaillers


ES

o Frais liés aux salaires du personnel


o Déplacements,
AG

o Frais de communication
-B

o Frais de banque
IB
LI
O
TH
EQ
U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 42


C
ES
AG
-B

CONCLUSION GENERALE
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Projet de création d’une ferme avicole

La fin des études, s’annonce difficile pour les jeunes de nos jours dans les pays en voies de
développement tels que le Mali. Le constat a été dans la plupart des cas, l’inadéquation entre
les offres de formation et le marché du travail. La solution la plus adaptée pourrait venir de
l’auto-emploi des jeunes à travers le développement d’idées de projet personnels ou
professionnels. C’est dans cette vision que notre projet évolue afin non seulement d’offrir un
cadre de facilitation dans la recherche d’emploi mais aussi de créer de l’emploi pour d’autres
jeunes en quêtent de travail.

Ce projet avec une valeur actuelle nette positive sur 4 ans et un indice de profitabilité de 1,21
créera quelques emplois fixes directs et indirects. La filière avicole connait de nos jours une
évolution en exponentielle vue la consommation des produits de la filière.
C

La réalisation de ce projet contribuera au développement non seulement des promoteurs mais


ES

aussi du rayon d’impact du projet par la création d’emplois permanents et temporaires. Au


AG

niveau national il contribuera par le payement des différentes taxes.


-B

Cependant nous formulons quelques recommandations d’une part pour l’Etat malien dans
l’accompagnement technique et financier des projets des jeunes et d’autres part pour le
IB

CESAG pour l’accompagnement technique et le suivi des projets des étudiants.


LI
O

En définitive, notre étude de faisabilité a porté sur l'installation d'une ferme moderne avicole
TH

au niveau de la localité de Bamako.


EQ

Pour ce faire, notre étude a été axée dans une première partie sur la revue documentaire
U

présentant ainsi la notion de projets, le cycle de vie du projet et enfin les étapes de préparation
E

de celui- ci. A travers ces notions, un modèle de conception a été mis en place pour évaluer la
rentabilité et la pérennisation du projet.

Ensuite, une seconde partie a permis de présenter les résultats des différentes études
(commerciale, technique, organisationnelle, financière et économique) du projet. Ces résultats
ont aboutis à la détermination des indicateurs de la rentabilité financière et économique de la
ferme avicole.

Pour aboutir aux résultats financiers et économiques nous avons procédé à une analyse
commerciale, technique, organisationnelle et financière pour déterminer les indicateurs
suivants :

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 44


Projet de création d’une ferme avicole

- la demande des œufs et des poulets de chair respectivement de 25114575 unités et


2376728 kg est supérieure à l'offre de ces produits respectivement de 18339140 unités
et 1775604 kg selon la direction nationale de l’élevage et la pêche;
- l'approvisionnement du projet en poussins se fera à partir de la ferme de SODOUF et
la ferme Mali Poussin,
- pour des raisons d'économies, le projet décide de produire sa propre alimentation pour
la volaille en s'équipant des matériels performant ;
- le statut juridique opté par les dirigeants est la société anonyme a responsabilité
limité(Sarl) avec un capital de 1 500 000 FCFA ;
- le nombre d'agents prévisionnel est de 13 permanents,
- la société est dirigée par un Directeur Général ayant sous sa responsabilité le chef de
C

vente, le chef de technique chargé de la production et le comptable ;


ES

- le coût du projet se chiffre à 116 875 750FCFA dont 11 687 575 FCFA de capitaux
propres et 105 188 175 FCFA d'emprunt bancaire.
AG

Ensuite, une évaluation a été faite pour déterminer la rentabilité financière et économique du
-B

projet à travers les indicateurs suivants :


IB

- le TRI s'élève à 19,83 %,


LI
O

- la VAN pour un montant de 66 985 409 FCFA,


TH

- IP est de 1.21
EQ

Par ailleurs, on pourrait retenir que le secteur avicole Malien est dominé pratiquement par la
production traditionnelle. En plus, depuis 2009 ce secteur est en léthargie à la suite des
U

mesures (interdiction d'importer les poussins) prises par les autorités pour lutter contre la
E

grippe aviaire sur l'ensemble du pays.

En effet, le projet de ferme avicole présente à l'heure actuelle une opportunité pour les
promoteurs de conquérir ce marché.

Mais comme toutes les études de faisabilité de projet, les données commerciales et financières
peuvent évoluer dans le temps et dans l'espace.

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 45


Projet de création d’une ferme avicole

BIBLIOGRAPHIE

- Ahmadou Traoré ; codex « Analyse et Evaluation des Projets » DESS Ŕ


GP/CESAG/Dakar 2007
- Bridier Manuel, Serge Michaiof guide pratique d’analyse de projet évaluation et choix
des investissements
- Kotler, Dubois, Delphine Manceau, Marketing Mangement, nouveaux horizon ;
11ème édition ; Paris 2003
- O’shaugnessy Wilson ; la faisabilité de Projet une démarche vers l’efficience et
l’efficacité Trois réviews ; les éditions SMG ; 1992
- Sofo MAGAGI Ibrahim ; DESS Gestion des projets 6ème Promotion 2006-2007
CESAG
C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 46


E
U
EQ
TH

ANNEXES
O
LI
IB
-B
AG
ES
C
Projet de création d’une ferme avicole

Tableau 9 : Nos Besoins pour l’installation des bâtiments

Besoin Montant TTC Colonne1 PU


matériels confection de briques 8 320 000
matériels et construction 15 916 000
matériels et pose toiture 16 144 000
menuiserie métalliques 4 840 000
matériels et installation électrique 1 488 000
matériels et installation d'énergie
solaire 3 604 000
installation d'eau 594 750
total 50 906 750

Tableau 10 : Besoin en Aliment et poussin pour le démarrage


C

Besoin Montant TTC Colonne1 PU


ES

poussin/pondeuse 3 960 000


Poussins/chair 1 800 000
AG

aliments/pondeuse démarrage 4 032 000 Démarrage


aliment poulette 5 670 000
aliments pondeuse 24 000 000 Phase de ponte
-B

Poulet de chair 1 320 000 démarrage


Poulet de chair 2 100 000 finition
IB

soins 2 697 000


LI

Mangeoires 400 000


O

Abreuvoirs 400 000


TH

total 46 379 000


EQ

Tableau 11 : Chiffre d'affaire


U

Qualification Ventes pessimistes Ventes Moyens Ventes Optimistes


Œufs 36 000 000 45 000 000 54 000 000
E

reforme pondeuses 6 000 000 7 500 000 9 000 000


fumier pondeuses
chair poulets 54 000 000 75 000 000 96 000 000
fumier poulets de chair -
total 96 000 000 127 500 000 159 000 000

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 48


Projet de création d’une ferme avicole

Tableau 12 : Charges du personnel sur les 4 ans

M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9 M10 M11 M12


250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000
150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000
150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000

C
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

ES
80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000
730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000

AG
-B
M13 M14 M15 M16 M17 M18 M19 M20 M21 M22 M24

IB
250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000

LI
150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000

O
150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000

TH
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

EQ
80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000
730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000

U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 49
Projet de création d’une ferme avicole

M25 M26 M27 M28 M29 M30 M31 M32 M33 M34 M35
250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000
150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000
150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000

C
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

ES
80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000

AG
730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000

-B
IB
M37 M38 M39 M40 M41 M42 M43 M44 M45 M46 M47 M48

LI
250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000

O
150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000

TH
150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

EQ
80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000

U
730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000 730 000

E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 50
Projet de création d’une ferme avicole

Tableau 13Transports fournitures et consommables

TRANSPORT
FOURNITURE ET M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9 M10 M11 M12
CONSOMMABLES
VOYAGE ET DEPLACEMENT 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000
LOOYER 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000

C
CONSOMMATION
D'ELECTRICITE 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000

ES
FOURNITURE DE BUREAU
ET DIVERS 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000
SERVICES EXTERIEURS M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9 M10 M11 M12

AG
PRIME D'ASSURANCE
VEHICULE 100 000 - - - - - - - - - - -
FRAIS DE
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

-B
COMMUNICATION
PUBLICITE ET RELATION
PUBLIQUE 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

IB
ENTRETIEN REPARATION ET
MAINTENANCE 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000
FORMATION DU

LI
PERSONNEL 100 000 100 000

O
Première année

TH
EQ
U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 51
Projet de création d’une ferme avicole

Tableau 14 : Transports fournitures et consommables 2eme et 3eme année

M13 M14 M15 M16 M17 M18 M19 M20 M21 M22 M24
500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000
25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000
10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000

C
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000
M13 M14 M15 M16 M17 M18 M19 M20 M21 M22 M24

ES
400 000 - - - - - - - - - -

AG
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000
25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000

-B
100 000 100 000

IB
M25 M26 M27 M28 M29 M30 M31 M32 M33 M34 M35 M36

LI
500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000

O
25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000

TH
10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

EQ
M25 M26 M27 M28 M29 M30 M31 M32 M33 M34 M35 M36
400 000 - - - - - - - - - - -
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

U
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

E
25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000
100 000 100 000

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 52


Projet de création d’une ferme avicole

M37 M38 M39 M40 M41 M42 M43 M44 M45 M46 M47 M48
500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000
25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000
10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000
M37 M38 M39 M40 M41 M42 M43 M44 M45 M46 M47 M48

C
1 200 000 - - - - - - - - - - -

ES
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000
100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000 100 000

AG
25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000
100 000 100 000

-B
Transports fournitures et consommables 4eme année

IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 53
Projet de création d’une ferme avicole

C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 54
Projet de création d’une ferme avicole

C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 55
Projet de création d’une ferme avicole

C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 56
Projet de création d’une ferme avicole

C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 57
Projet de création d’une ferme avicole

C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 58
Projet de création d’une ferme avicole

C
ES
AG
-B
IB
LI
O
TH
EQ
U
E
Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 59
Projet de création d’une ferme avicole

TABLE DES MATIERES

Dédicace .............................................................................................................................. i
Remerciements ................................................................................................................... ii
Liste des sigles et abréviations .......................................................................................... iii
La liste des Tableaux ......................................................................................................... iv
La liste des figures.............................................................................................................. v
Résumé .............................................................................................................................. vi
Fiche synoptique du projet ............................................................................................... vii
Summary ......................................................................................................................... viii
Sommaire .......................................................................................................................... ix
C

INTRODUCTION GENERALE................................................................................................ 1
ES

PARTIE I : CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL DE L'ETUDE DE PROJET ............ 8


AG

Chapitre 1 : CADRE CONCEPTUEL DE PROJET .................................................................. 9


I. Définitions de la notion de projets ................................................................................. 9
-B

II. Les caractéristiques des projets ...................................................................................... 9


III. Les étapes du cycle de vie de projet ............................................................................. 10
IB

1. L'identification ......................................................................................................... 10
LI

2. La préparation .......................................................................................................... 10
O
TH

3. L'appréciation (l'évaluation ex-ante) ........................................................................ 10


4. La sélection et la négociation ................................................................................... 10
EQ

5. L'exécution ou le déroulement ................................................................................. 10


IV. Les étapes de la préparation de projet .......................................................................... 11
U
E

1. L'étude de marché..................................................................................................... 12
1.1. Les étapes de l'étude de réalisation de marché ................................................. 12
1.2. La segmentation de marché du produit ............................................................ 13
1.3. L'évaluation de la demande du produit ............................................................ 13
1.4. Les méthodes de prévision qualitative ............................................................. 13
1.5. Les méthodes de prévision quantitative ........................................................... 13
2. L'élaboration de la politique commerciale du projet ................................................ 15
2.1. La politique de produit ..................................................................................... 15
2.2. La politique de prix .......................................................................................... 15
2.3. La politique de distribution .............................................................................. 15

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 60


Projet de création d’une ferme avicole

2.4. La politique de communication ........................................................................ 15


V. Enjeux sociaux ............................................................................................................. 16
1. Opportunité............................................................................................................... 17
2. Qui somme nous ? .................................................................................................... 18
3. Notre cabinet à Moyen et long terme ....................................................................... 19
4. Typologie des projets ............................................................................................... 19
VI. Méthodes de collecte des données ............................................................................... 22
Chapitre 2 : Description du projet ............................................................................................ 23
1. Naissance de l’idée ................................................................................................... 23
2. Présentation des promoteurs : .................................................................................. 23
3. Exigences personnels de réussite du projet .............................................................. 24
C

4. Système de commercialisation et estimation de la demande du secteur .................. 24


ES

Chapitre 3 : PLAN OPERATIONNEL DU PROJET .............................................................. 25


I. Propositions juridiques, techniques et organisationnelles du projet ............................ 25
AG

1. Raison sociale ........................................................................................................... 25


-B

2. Forme juridique ........................................................................................................ 25


II. DOSSIER TECHNIQUE ............................................................................................. 25
IB

1. Offres d’œufs et de la viande de poulet.................................................................... 26


LI

2. Construction des poulaillers ..................................................................................... 26


O

3. Modèle organisationnel ............................................................................................ 26


TH

4. Département management et relation clients ........................................................... 27


EQ

5. Département technique ............................................................................................. 27


6. Département de la gestion des ressources humaines ................................................ 28
U

7. Présentation du Business Model (BM)..................................................................... 28


E

8. Modèle de développement ....................................................................................... 28


III. DIAGNOSTIC ............................................................................................................. 29
1. Diagnostic externe .................................................................................................... 29
1.1. Analyse de la concurrence................................................................................ 29
1.2. Analyse des fournisseurs et partenaires ........................................................... 30
1.3. Analyse des nouveaux entrants ........................................................................ 30
2. Diagnostic interne de la ferme avicole DOUNKAFA ............................................. 30
2.1. Analyse SWOT ................................................................................................ 31
2.2. Chaîne de valeur de la ferme ............................................................................ 31
IV. DOSSIER COMMERCIAL ......................................................................................... 32

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 61


Projet de création d’une ferme avicole

1. Etude de marché ....................................................................................................... 32


2. Segmentation de marché .......................................................................................... 33
3. Estimation des marchés potentiels ........................................................................... 33
3.1. Estimation des hôtels, restaurants et alimentations .......................................... 33
3.2. Estimation des supers marchés, ménages et particuliers potentiels clients ...... 33
4. La stratégie commerciale de DOUNKAFA ............................................................. 33
4.1. Politique prix .................................................................................................... 34
4.2. Politique de distribution ................................................................................... 34
V. DOSSIER FINANCIER ............................................................................................... 34
1. Plan de financement initial ....................................................................................... 34
1.1. Besoins durables ................................................................................................... 34
C

1.2. Ressources durables ............................................................................................. 35


ES

2. Compte de résultat prévisionnel ............................................................................... 36


3. Plan de trésorerie prévisionnel ................................................................................. 36
AG

4. Plan de financement à quatre ans ............................................................................. 36


-B

5. Gestion des risques financiers .................................................................................. 37


Chapitre 4 : L’IMPACT SOCIO-ENVIRONNEMENTAL DU PROJET ............................... 39
IB

I. L’état des lieux avant-projet ......................................................................................... 39


LI

1. Les œufs ................................................................................................................... 39


O

2. Les poulets de chair .................................................................................................. 39


TH

II. L’impact du projet ........................................................................................................ 39


EQ

CONCLUSION GENERALE .................................................................................................. 43


BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................... 46
U

ANNEXES ............................................................................................................................... 47
E

TABLE DES MATIERES ....................................................................................................... 60

Daouda DIABATE MBA Audit Contrôle de Gestion 2014-2015 Page 62