Vous êtes sur la page 1sur 36

ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements

Royaume du Maroc

OFFICE NATIONAL DE LELECTRICITE ET DE L'EAU POTABLE


BRANCHE EAU

AEP des populations rurales de Khénifra à partir du barrage


Hassan II, douars de la commune territoriale d'Ait Ben Yaacoub
– Lot réseau interne + branchements

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES


ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements

SOMMAIRE

ARTICLE 1. PRESENTATION DU PROJET...............................................................................................1

ARTICLE 2. NORMES ET REGLES EN VIGUEUR...................................................................................1

ARTICLE 3. CONFORMITE AU CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES...............................2

ARTICLE 4. OBJET DU CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERS..........................2

ARTICLE 5. CONSISTANCE DES TRAVAUX............................................................................................3

ARTICLE 6. ARTICLE 5 : DESCRIPTION DES OUVRAGES :...............................................................4


6.1 CONDUITES...............................................................................................................................................4
6.2 PIÈCES SPÉCIALES ET RACCORDS :................................................................................................... 4
6.3 ASSEMBLAGE DES ÉLÉMENTS DE CONDUITES :..................................................................................4
6.4 OUVRAGES ANNEXES........................................................................................................................ 7
ARTICLE 7. DESCRIPTION DES TRAVAUX.............................................................................................9
7.1 LARGEUR ET PROFONDEUR DE LA TRANCHÉE :.................................................................................9
7.2 LIT DE POSE :.................................................................................................................................... 9
7.3 REMBLAIEMENT :.......................................................................................................................................9
7.4 RACCORDEMENTS DE LA CONDUITE AUX DIFFÉRENTS OUVRAGES DE DÉPART ET D’ARRIVÉE :...........9
7.5 TRAVERSÉES :................................................................................................................................. 10
7.6 STÉRILISATION :.............................................................................................................................. 12
7.7 BORNES DE REPÉRAGE................................................................................................................... 12
7.8 PRESSIONS CARACTÉRISTIQUES ET ESSAIS DES CONDUITES ET ÉQUIPEMENTS HYDRAULIQUES :.....12
7.9 L’EAU NÉCESSAIRE AUX TRAVAUX :.................................................................................................12
7.10 FUITES OU CASSES NON ACCIDENTELLES DÉCLENCHÉES PENDANT LA PÉRIODE DE GARANTIE :. .13
ARTICLE 8. DOSSIERS DE RECOLLEMENT.........................................................................................13

ARTICLE 9. BRANCHEMENTS..................................................................................................................15
9.1 CONFORMITÉ AU GUIDE TECHNIQUE :..............................................................................................15
9.2 COMPLÉMENT ET DÉROGATION AU GUIDE TECHNIQUE DES BRANCHEMENTS ONEE–BRANCHE
EAU : 15
9.3 FOURNITURE DU MATÉRIEL DE BRANCHEMENT PAR L’ENTREPRISE :................................................15
9.4 DESCRIPTION DES TRAVAUX :.......................................................................................................... 15
9.5 CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DU MATÉRIEL DE BRANCHEMENT :..................................................16
9.6 CONTRÔLE ET ESSAIS DE RÉCEPTION :............................................................................................ 24
9.7 RÉSULTATS DES ESSAIS ET CONTRÔLES :.......................................................................................26
9.8 OBLIGATION D’INFORMATION :......................................................................................................... 27
9.9 Normes :................................................................................................................................................27
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 1

ARTICLE 1. PRESENTATION DU PROJET

Consistance du projet :

Dans le cadre du projet d’AEP des douars et centres des communes territoriales Itzer, Ait Ben
Yaacoub et Ait Saadali, l’ONEE – Branche Eau envisage la réalisation des travaux suivants :

 La pose de conduites de distribution sur un linéaire total d’environ 61.7 km.


 Fourniture, transport et pose de pièces de raccordement ;
 Réalisation d’ouvrages annexes.

Objet de l’appel d’Offres :

Les travaux faisant l’objet du présent appel d’offres sont relatif à : AEP des populations rurales
de Khénifra à partir du barrage Hassan II, douars de la commune territoriale d'Ait Ben
Yaacoub – Lot réseau interne + branchements. Relatif à la réalisation des travaux de
terrassement, fourniture, transport, pose et essai de conduites de distribution d’eau potable sur
un linéaire global de 61 650 ml en PEHD PN 16 de diamètres nominaux compris entre 90 et 63
mm.

Les travaux consisteront à :


- Terrassements et lit de pose ;
- Fourniture, transport et pose de conduites de distribution en PEHD PN16 DN 90 sur 150
ml ;
- Fourniture, transport et pose de conduites de distribution en PEHD PN16 DN 75 sur
1800 ml;
- Fourniture, transport et pose de conduites de distribution en PEHD PN16 DN 63 sur 60
000 ml;
- Fourniture, transport et pose de pièces de raccordement ;
- Réalisation d’ouvrages annexes.

ARTICLE 2. NORMES ET REGLES EN VIGUEUR

L’Entrepreneur est soumis aux lois réglementaires en vigueur au Maroc, et en particulier aux normes et
règles de référence ci après :
 Le CPC applicable aux travaux dépendant du Ministère des travaux et les communications défini
par la circulaire n° 6017 TPC du 07/07/1965, modifié par la circulaire n°6017 bis TPC du
12/03/1966 et par la circulaire 6017 Ter TPC du 06/091966 sont abrogés et remplacées par le
circulaire n°6019.
 Le cahier des clauses techniques général (CCTG) applicable aux marchés publics des travaux
 Le devis général d’Architecture (DGA) (Maroc Edition 1956)
 Les documents techniques unifiés
 La norme NF EN 545-2006 et/ou ISO 2531 applicable aux tuyaux, raccords et accessoires en
fonte ductile et leurs assemblages pour canalisations d’eau,
 Les normes marocaines N.M ou équivalentes.
 Etc.

ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 2

ARTICLE 3. CONFORMITE AU CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES

L’Entrepreneur doit se conformer au Cahier des Prescriptions Communes applicables aux marchés
passés pour le compte du département de l’Equipement, relatives aux conduites d’alimentation en eau
potable, n° 12/97, approuvé par arrêté du Ministre de l’Agriculture, de l’Equipement et de l’Environnement
n° 1059/97 du 2 Joumada I (5 Septembre 1997).

ARTICLE 4. OBJET DU CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERS

Le cahier a pour objet de définir les clauses techniques particulières, relatives à l'étude, à la fourniture, à la
pose, aux essais de la conduite, à la fourniture et au montage des équipements hydrauliques et la mise en
eau industrielle ainsi qu'à l’exécution de tous les travaux annexes sur les conduites.
Le présent cahier définit la consistance des travaux et décrit l’ensemble des ouvrages constitutifs.
Le cahier des prescriptions communes définit les spécifications techniques des matériaux et fournitures ainsi
que leur mise en œuvre.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 3

PARTIE 1 : CONDUITES

ARTICLE 5. CONSISTANCE DES TRAVAUX

Sont à la charge de l'Entrepreneur:

- Les études et l'établissement des plans d'exécution, de conduite et d'équipement permettant


une parfaite intelligence du projet et de l'exécution des travaux,
- Toutes les études complémentaires nécessaires à l'exécution des travaux : établissement du
tracé définitif, topographie, études complémentaires (compagnes géotechniques et/ou
géophysiques) pour le choix des moyens d’exécution notamment des tranchées, études des
sols de fondation des ouvrages, études d’exécution, de béton, études de protection des
ouvrages contre les inondations, etc…
- Les études concernant les équipements hydrauliques (ventouses et purges) des conduites.
- Les études concernant l'organisation du chantier et la conduite des travaux suivant un planning
à faire agréer par le Maître de l’ouvrage.
- Toutes les formalités nécessaires pour l'importation des fournitures.
- L'implantation de tous les ouvrages.
- Les terrassements en tous terrains y compris débroussaillement, dessèchement, défrichement,
nécessaires à la pose des conduites et à la construction des ouvrages, les remblais divers, le
réglage ou la mise à la décharge des terres excédentaires,
- La remise en état des lieux à leur état initial.
- Les essais en usine des tuyaux, raccords et matériel hydraulique.
- La fourniture, le transport à pied d'œuvre et la pose des conduites, des pièces spéciales et des
appareillages annexes.
- La fourniture, le transport et/ou la pose de tout l'appareillage hydraulique nécessaire au bon
fonctionnement des conduites (ventouses, vidanges, vannes de sécurité, débitmètres, vannes
motorisées, robinetterie),
- La fourniture, le transport et la mise en œuvre de tous les matériaux nécessaires à la pose des
conduites (béton, mortiers, granulats, remblais et matériaux divers).
- L'exécution des ouvrages annexes tels que regards pour vannes et équipement, butées,
ancrages et enrobages des conduites, passage sous chaussée ou et voie ferrée,
franchissement de chaabas, oueds, etc…
- Les travaux spéciaux d'étaiement et de protection des autres canalisations, conduites et câbles
croisant la tranchée, etc.
- Les contrôles et les épreuves des matériaux et fournitures en usine et sur le chantier.
- Les essais de pression en tranchée des conduites.
- Tous les essais complémentaires et mise au point, en vue de l'obtention des garanties figurant
dans le présent CPS,
- Le nettoyage, le lavage, le rinçage et la stérilisation.
- La fourniture de l’eau nécessaire aux essais, lavage, rinçage, stérilisation, etc.
- La confection et la pose des bornes de repérage des conduites,
- L'étude et la réalisation des installations de protection contre la corrosion,
- Les essais de canalisation (essais hydrauliques et de fonctionnement), la mise en service, la
fourniture des notices et documents techniques (manuels d’entretien,..) des équipements et
accessoires des conduites.
- L'établissement des plans de récolement, certifiés conformes à l'exécution,
- L'entretien des installations pendant le délai de garantie.

Le Maître de l’ouvrage prendra en charge les prestations suivantes  :

- La définition du tracé et le bornage de la conduite,


- La mise à la disposition des terrains nécessaires à l’exécution des travaux,
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 4

ARTICLE 6. ARTICLE 5 : DESCRIPTION DES OUVRAGES :

L’objet du présent article est de décrire les ouvrages à réaliser. Cette description n’est pas exhaustive,
elle est complétée par les plans et le bordereau des prix formant détail estimatif.

6.1 Conduites

Les caractéristiques techniques des conduites à poser dans le cadre du présent marché sont les suivantes :

Diamètre Nominal Nature PN Longueur (ml) PMS(*) Fabricant(*)


Conduites de distribution
90 PEHD 16 150
75 PEHD 16 1 800
63 PEHD 16 60 000
TOTAL 61 950
(*) : A renseigner par le soumissionnaire

6.2 Pièces spéciales et raccords  :

La fourniture, le transport et la pose des pièces spéciales telles que (tés, coudes, cônes, etc.) seront à la
charge du soumissionnaire attributaire, en plus des pièces, il fournira tous les accessoires nécessaires à
leur mise en place (boulons, joints, etc.).

N.B. :
- Les raccords en fonte doivent être exclusivement en fonte ductile sauf si stipulé
autrement.
- La galvanisation des pièces spéciales en acier galvanisé doit être exclusivement à chaud.

6.3 Assemblage des éléments de conduites :

6.3.1 Pour les conduites en PEHD :


Le raccordement des éléments de tuyau sera fait par soudage selon la technique de poly-fusion bout à
bout ou par électro-soudage. Ces méthodes de soudage apportent la plus grande fiabilité et la couverture
de diamètre et de pression la plus grande. Les conditions d'application et de mise en œuvre des deux
méthodes sont précisées ci-après :

a- Poly-fusion bout à bout :

1. Conditions préalables générales 

Des mesures globales de sécurité doivent être respectées lors de toute application. En revanche, lorsque
les températures sont au-delà de la plage (0°C/45°C) des mesures particulières de confort de travail et
de qualité sont à prendre en compte avec rigueur. Seules les matières de même nature et de même
épaisseur peuvent être soudées entre-elles.

2. Outillage nécessaire au soudage bout à bout 


Une machine à souder comprenant :
 Une partie fixe et une partie mobile.
 Deux vérins hydrauliques.
 Des colliers de serrage rapide.
 Un groupe hydraulique avec mise en pression rapide et précise.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 5

 Un dispositif de fraisage (rabot).


 Un miroir chauffant.
 Une source d’énergie électrique.

3. Préparation de soudage

 Mise en place du tube ou des raccords (tés, coudes, réductions, collets) sur la machine
et serrage de ceux-ci avec les colliers.
 Nettoyage de l’élément chauffant.
 Mise en température de celui-ci.
4. Mise en œuvre de la soudure 

 Installation du rabot et démarrage de celui-ci.


 Mise en pression du tube sur les couteaux du rabot afin de rendre parallèles les deux
faces et de les nettoyer.
 Retrait du rabot et mise en place de l’élément chauffant en température.
 Mise en pression des tubes ou des raccords sur l’élément chauffant afin de créer un
bourrelet sous l’effet de la force et de la température.
 Retrait de l’élément chauffant.
 Réexercer rapidement une pression des tubes afin de recréer les liaisons moléculaires
du PEHD.
 Laisser refroidir en pression.
Après le soudage, le bourrelet doit exister sur la circonférence de l’assemblage et renseigne sur
l’homogénéité de la soudure.

Un profil différent sur les pièces assemblées, témoigne soit d’un défaut de soudage, soit d’un défaut de
matière (nature ou épaisseur).

Suivant les PN et les diamètres, un abaque fournit les différents temps des cycles en œuvre.

Dés la fin de ces cycles, le PEHD peut être soumis à des contraintes mécaniques et à une mise en
pression.

b- Electro-soudage :

Cette méthode de soudage est réalisée d’après le système RAR (Raccord autorégulé). Ce système
permet à l’utilisateur, une entière confiance dans la gestion de l’électro-soudage.

1. Conditions préalables générales

Elles sont pratiquement identiques à celles du soudage bout à bout, à la différence qu’elles nécessitent
un manchon électro-soudable.

2. Présentation du raccord RAR

C’est un manchon double femelle/femelle moulé en résine polyéthylène vierge il comporte un fil de cuivre
résistant, chauffant noyé.

Les zones de soudage sont largement dimensionnées et systématiquement entourées de zones froides
intérieures et extérieures. Une entrée conique facilite l’introduction du tuyau. Deux connexions
électriques facilement accessibles sont situées à chaque extrémité du manchon ainsi que deux puits de
capteurs de pression, l’ensemble recevant un cordon spécial RAR. Après le cycle de fusion, les puits,
nécessaires à l’autorégulation, permettent le contrôle de la fusion.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 6

3. Outillage nécessaire à l’électro-soudage

 Un coupe tube
 Un gratteur mécanique (enlève les copeaux à l’extrémité du tube pour le rendre net)
 Un positionneur de tube
 Un redresseur de tube
 Une machine à souder + un cordon RAR

4. Préparation et mise en œuvre de l’électro-soudage

 Evaluation de la longueur d’emboîtement de tube dans le manchon


 Grattage de cette surface avec le gratteur mécanique
 Nettoyage de cette surface avec un produit adapté
 Mise en route de la machine
 Mise en action des deux micro-interrupteurs situés sur les cordons de branchement
 Raccordement des deux câbles de la machine sur les bornes du manchon
 Mise en action de la machine (démarrage du cycle)
Sous l’effet de l’électricité et de la chaleur, le filament de cuivre placé à l’intérieur du manchon va
fusionner le PEHD qui va souder le manchon au tube et remonter dans les puits calibrés du même
manchon ; le palpeur va alors arrêter automatiquement le cycle de chauffe le polyéthylène présent dans
les puits est la preuve d’une bonne réalisation de soudure.
Après le refroidissement, le tube peut être soumis à des contraintes mécaniques et une mise en
pression.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 7

6.4 Ouvrages annexes

6.4.1 Regards :

Les regards destinés à abriter les vannes de sectionnement, les raccordements, les réducteurs de
pression, les piquages, les postes de comptages, les arrivées, départs et vidange des brises charge,
ventouses et vidanges seront réalisés en béton armé dosé à 350 kg/m 3 et exécutés suivant le plan type
annexe et les indications du CPS.

Les dimensions de ces regards doivent tenir compte du diamètre de la conduite et des
encombrements des pièces spéciales et de la robinetterie se trouvant à l’intérieur.

Les travaux à exécuter comprennent les terrassements complémentaires de tranchées, le réglage du


fond de fouille, les étaiements, le béton armé, le béton de propreté, le coffrage, le ferraillage, l'étanchéité,
le remblai et compactage soigné par couches de 15 cm, la mise en décharge des déblais excédentaires,
les échelons, le dispositif d'aération, l'enduit, la peinture vinylique, la fourniture, le transport à pied
d'œuvre, essais de réception et toutes sujétions de parfaite exécution.

La fermeture de ces regards sera assurée par un dispositif anti vandalisme articulé d’accès pour
couverture de regard comprenant :

- Un capot fixé mécaniquement aux voiles du regard


- Un capot articulé en tôle forte plié équipé d’une paire de cornière invisible y compris un verrou à
empreinte anti vandale réservée à l’ONEE – Branche Eau.

La fermeture des regards dits bâche pour vidange sera assurée par les dalles en béton légèrement armé.
Des échelons en acier galvanisé seront prévus pour l’accès.

Pour les regards situés au bord de la route, ils seront réalisés arasés au niveau du sol et équipés de
tampons pour chambres sous chaussée de classe D400 à fermeture de sûreté en fonte ductile et
conformes à la NM 10.9.001.

Dispositif anti vandale amovible d'accès de regard :

Les caractéristiques techniques des différentes composantes de ce dispositif sont comme suit :

Cadre dormant
 De forme carrée pour un passage libre de 750x750mm .Trois cotés sont en cornière laminée à
chaud de 60x40x5, le 4ème coté étant en tôle pliée de 4 mm d'épais en forme de zed avec 4
trous pour recevoir les charnières invisibles.
 Sur le coté opposé aux charnières, se situe la gâche de verrou de 60x25x12 soudé en position
précise sur l'aile verticale de la cornière.
 Dans chaque angle, coté intérieur du cadre est soudé une barrette, en plat de 50x6 de 170 mm
sur pointes percée d'un trou Ø13.

Fixation mécanique du cadre

 Pose sur maçonnerie existante


 fixation dans les angles et prévue :
o Quand c'est possible par 4 tiges filetées M12 traversant de part en part le plancher en
béton du regard avec 8 écrous hexagonaux et 4 rondelles en sous -face ;
o Si non par 4 pattes de fixation en forme de zed s'accrochant en sous -face du plancher
béton et boulonnée aux barrettes d’angle.
 La fixation intermédiaire au milieu des cotés :
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 8

o Lorsque les épaisseurs du plancher béton sont contraintes, le cavalier en forme de U est
en seul pièce. l'aile inférieure prenant appui en sous-face du plancher béton et l'aile
supérieure tombée à la cornière du cadre dormant
o Quand l'épaisseur du plancher béton est très variable, les cavaliers sont en 2 pièces
assemblées par soudure à la pose.
 En option, et si l'épaisseur du plancher béton est supérieure à 150 mm, on peut ajouter une
fixation horizontale par cheville au centre du dos du cavalier.

Capot
 En tôle forte de 4 mm d'épais et de forme carrée avec un pli, genre rond -bombé de 52 mm sur
3 trois coté le 4ème présente en plus un par coupe 45 °.
 Sur ce même coté sont soudée les deux demi charnière femelles en inox
 Un trou de Ø 22 avec contre -plaque de renfort de 90x90x4 est réservé au montage de verrou à
empreinte anti-vandales spéciale ONEE – Branche Eau.
 La face supérieure du couvercle comporte 4 pans inclinés type point de diamant à 5% pour
éviter toutes rétention d'eau.

Articulation
 Constitué de charnière invisible montée en sens opposé pour éviter le dégondage du capot en
position ouvert.
 La partie mâle de chaque charnière est constituée d'une lame de 60x60x6 en acier E24 percée
de 2 trous pour permettre l'assemblage cadre /capot après application de la peinture, y compris
sur les surfaces cachées ,la broche soudé sur cette lame est en rond inox Ø 8 .
 Soudée sur le capot, de forme cubique de 18 mm de coté, la partie femelle de chaque charnière
est en inox comme les broches pour protéger contre la corrosion les surfaces frottant par
rotation. Le pan-coupé à 45 du capot est là pour permettre son ouverture jusqu'à 150 ° afin
d'éviter sa fermeture de façon intempestive.

Finition  
 Galvanisation à chaud suivi d’une peinture en bleue en 2 couches.

Verrou anti-vandale
Le verrou à empreinte mâle anti-vandale comprend :
 Une tête à empreinte spécifique ONEE – Branche Eau.
 Un pêne cylindrique ayant une résistance à l’arrachement de 20 KN.
 Une clé spéciale réservée à l’ONEE – Branche Eau équipée d’une poignée.

6.4.2 Traversées :

Les traversées seront réalisées conformément aux plans types joints au dossier :

- Traversée des autoroutes et routes principales ;


- Traversée des routes secondaires et chemins tertiaires et pistes d’accès traficables ;
- Traversée des voies de circulation en milieu urbain (Boulevard, avenue, rue,..) ;
- Traversée des trottoirs ;
- Traversée de collecteur d’assainissement ou de fosses sceptiques ;
- Traversée de conduites d’eau potable et ouvrage d’irrigation ;
- Traversée des lignes électriques et/ou téléphoniques souterraines.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 9

6.4.3 Butées et ancrages des conduites :

Les butées seront constituées par un massif de béton armé de classe B4 pour s’opposer à la poussée de
l’eau tendant à déboîter les joints).

Les conduites seront ancrées sur massifs en béton lorsque la pente est supérieure à 15 %. La fixation de
la conduite au support ou au massif se fera par un collier en acier galvanisé.

Les plans définissant les butées, les supports et massifs d’ancrage seront établis conformément aux
prescriptions du CPS et devront justifiés par l’entrepreneur et approuvés par le maître d’ouvrage.

ARTICLE 7. DESCRIPTION DES TRAVAUX

7.1 Largeur et profondeur de la tranchée :

Par dérogation au CPC la largeur nominale de la tranchée en tout terrain sera définie comme suit :

Diamètre nominal de la conduite Largeur nominale de la tranchée


- DN < ou = 150 mm - 0.60 m
- 150 < DN < ou = 300 - DN + ( 2 x 0.25 m)
- 300 < DN < ou = 500 - DN + ( 2 x 0.30 m)
- DN > 500 - DN + ( 2 x 0.40 m)

Diamètre nominal de la conduite Largeur nominale de la tranchée


DN = 90 mm 0.60 m
DN = 75 mm 0.60 m
DN = 63 mm 0.60 m

Pour le calcul des volumes des terrassements, les parois de la tranchée sont considérées verticales.

L’épaisseur du remblai sur la génératrice extérieure de la conduite ne peut être inférieure à 0.80 m en
terrain ordinaire et 0.50 m en terrain rocheux.

Si l’entrepreneur estime nécessaire en fonction de la nature du terrain, pour l’emplacement des niches
pour la confection des joints ou pour toute autre raison de donner une largeur supérieure à celle définie
ci-dessus ou/et un fruit au parois de la tranchée, le volume de terrassement supplémentaire sera à sa
charge.
La profondeur maximale de la tranchée ne doit pas dépasser la valeur pour laquelle la conduite ne peut
résister à la charge du remblai. Pour toute sur-profondeur dépassant 2.00 m, l’entrepreneur attributaire
doit préciser les mesures préconisées pour assurer la résistance de la conduite.
La profondeur minimale de la tranchée devra être telle qu’après remblaiement à la cote définitive, la
conduite soit couverte en principe sur sa génératrice supérieure de 0.80 m.

7.2 Lit de pose :

La conduite sera posée sur un lit de pose en sable ou en gravier respectivement de 10 et 15 cm


d’épaisseur.

7.3 Remblaiement :

Le remblai de la tranchée sera réalisé conformément au CPC, cependant au cas où les déblais ne
peuvent pas être utilisés comme remblai, l’entrepreneur doit prévoir un apport de remblai.

7.4 Raccordements de la conduite aux différents ouvrages de départ et d’arrivée  :

Les raccordements aux différents ouvrages (départs-arrivées) ainsi qu’aux différents piquages seront
effectués dans le cadre du présent lot.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 10

7.5 Traversées :

7.5.1 Traversées de routes principales et de chaussées goudronnées  sans tranchées:

La réalisation des travaux de traversées se fait sans tranchée (par fonçage ou forage horizontal) de routes
principales et chaussées goudronnées. L'Entrepreneur est tenu de les effectuer selon le plan type ci-joint, et
les prescriptions de la Direction des Routes et de la Circulation Routière (DRCR) sans toutefois perturber la
circulation.

L’ouvrage de franchissement sera réalisé par fonçage (forage horizontal) conformément au plan
d’exécution établi par l’Entrepreneur et approuvé par l’ONEE- Branche eau et quelle que soit la nature des
terrains rencontrés.

La traversée par fonçage sera réalisée par machine appropriée (fusée foreuse ou autre) et comprend :
L’établissement des études et documents demandés par la DRCR et l’ONEE- Branche eau.

Les études et expertises complémentaires ;


-
la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à vis de la circulation selon la réglementation en
-
vigueur ;
- La préparation du profil du forage ;
- L’ensemble des terrassements ;
- La réalisation des niches de travail et de réception ;
- L’installation de la fusée foreuse ou autre machine ;
- L’exécution du fonçage horizontal ;
- La fourniture transport et mise en place du fourreau de protection en acier galvanisé à chaud de
diamètre et épaisseur appropriés, raccordements, ancrages, butées et toutes sujétions ;
- La mise en place de la canalisation de traversée;
- La fourniture, le transport et la mise en œuvre de tous les matériaux nécessaires à la réalisation de
la traversée ;
- La reconstitution d’état des lieux selon les structures existantes et les spécifications du Maître
d’Ouvrage et de la DRCR;
- Les essais de réception.
- Et toutes sujétions.
La conduite de traversée sera en acier galvanisé à chaud à assemblage par soudure.
L’Entrepreneur ne pourra élever aucune réclamation au cas où il aurait subi des dépenses imprévues dues
aux conditions de traversée imposées par la DRCR.

7.5.2 Traversées de routes principales et chaussées goudronnées  :

Lors de la réalisation des travaux de traversée de routes et chaussées, l'Entrepreneur est tenu de les
effectuer selon le plan type ci-joint, et les prescriptions de la Direction des Routes sans toutefois
perturber la circulation.
La traversée comprendra les terrassements, la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à vis de la
circulation selon la réglementation en vigueur, l’exécution de l’ouvrage de traversée conformément aux
plans d’exécution approuvé par l’ONEE – Branche Eau.
Les franchissements seront exécutés par demi- traversées pour permettre une circulation alternée en
assurant la signalisation du chantier et les dispositifs de sécurité vis à vis de la circulation. La chaussée, ainsi
que les accotements et les fossés, seront reconstitués à l'origine et selon les prescriptions de la direction des
routes.
La conduite sera posée sur un lit en sable de 10 cm d’épaisseur pour le terrain ordinaire et ou en gravier
de 20 cm d’épaisseur pour le terrain rocheux ou en présence de nappe.
La tranchée sera comblée par du sable de concassage de carrière arrosé et damé en couches de 20 cm
jusqu’à une hauteur minimale de 0.2 m au-dessus de sa génératrice supérieure. Le reste de la tranchée sera
remblayé par du tout venant ordinaire.
La conduite sera ensuite protégée par des dallettes en béton armé dosé à 350 kg/m 3 avec quadrillage T8,
dotées d’anneaux de levage, réalisées en dessous d'une couche de 0,50 m d'épaisseur réalisée en tout
venant ordinaire compactée et posées sur un mur de soutènement des parois latérales de la tranchée en
béton armé dosé à 350 kg/m 3 et de dimensions suffisantes pour supporter les efforts des charges
auxquelles il est soumis.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 11

Les travaux comprendront aussi, la démolition et la réfection du corps de la chaussée ainsi que l'entretien
entre la réfection provisoire et définitive de la chaussée.

7.5.3 Traversées de routes secondaires et pistes carrossables  :

Lors de la réalisation des travaux de traversée de routes et chaussées, l'Entrepreneur est tenu de les
effectuer selon le plan type ci-joint, et les prescriptions de la Direction des Routes sans toutefois
perturber la circulation.
La traversée comprendra les terrassements, la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à vis de la
circulation selon la réglementation en vigueur, l’exécution de l’ouvrage de traversée conformément aux
plans d’exécution approuvé par l’ONEE – Branche Eau.
Les franchissements seront exécutés par demi- traversées pour permettre une circulation alternée en
assurant la signalisation du chantier et les dispositifs de sécurité vis à vis de la circulation. La chaussée, ainsi
que les accotements et les fossés, seront reconstitués à l'origine et selon les prescriptions de la direction des
routes.

La conduite sera posée sur un lit en sable de 10 cm d’épaisseur pour le terrain ordinaire et ou en gravier
de 20 cm d’épaisseur pour le terrain rocheux ou en présence de nappe.
La tranchée sera comblée par du sable de concassage de carrière arrosé et damé en couches de 20 cm
jusqu’à une hauteur minimale de 0.8 à 1 m au-dessus de sa génératrice supérieure. Le reste de la tranchée
sera remblayé par du tout venant ordinaire compacté.
La conduite sera ensuite protégée par des dallettes en béton armé dosé à 350 kg/m 3 avec quadrillage T8,
dotées d’anneaux de levage, réalisées en dessous d'une couche de 0,50 m d'épaisseur réalisée en tout
venant ordinaire compactée et posées sur deux sommiers en béton armé dosé à 250 kg/m 3, de section
minimale chacune 0.15x0.20 m et posés le long des parois latérales de la tranchée.
Les travaux comprendront aussi, la démolition et la réfection du corps de la route ou de la piste ainsi que
l'entretien entre la réfection provisoire et définitive de la route ou de la piste.

7.5.4 Protection des conduites au croisement des collecteurs d’assainissement et fosses


septiques.

L’Entrepreneur rencontrera pendant la réalisation des travaux des fosses septiques et des conduites
d’assainissement.
Si la conduite d’eau potable croisera un collecteur d’assainissement, celle-ci devra être posée à 0,40 m au
minimum du collecteur. Le collecteur devra être enrobé dans un béton hydrofuge étanche dont la longueur
sera définie par le diamètre extérieur du collecteur augmenté de deux fois 1 m.
Lorsque la conduite d’eau potable passe près d’une fosse septique, ladite fosse doit être condamnée à l’aide
de remblai compacté et sera remplacé par une autre dans un lieu désigné par le maître d’œuvre.

7.5.5 Traversée de lignes électriques et téléphoniques

La traversée comprendra les terrassements, la signalisation, les dispositifs de sécurité vis à vis de la
circulation selon la réglementation en vigueur, l’exécution de l’ouvrage de traversée conformément aux plans
d’exécution approuvés par l’ONEE – Branche Eau, la protection de la conduite avec consolidation du terrain
pour éviter tout contact, la réfection éventuelle des gaines d’isolation, déplacement éventuel de lampadaire,
remise du grillage avertisseur y compris transport et fourniture des matériaux à pied d’œuvre, la remise en
état des lieux et toutes sujétions de finition et de parfaite exécution.

7.5.6 Traversée des fosses septiques :

Au moment des terrassements et lorsque la traversée d’une fosse septique est inévitable l’entrepreneur
procédera aux travaux de protection suivants :

- La vidange complète de la fosse et évacuation des eaux vers un lieu indiqué par l’ONEE –
Branche Eau.
- Le remblaiement de la fosse avec tout venant compacté par couche de 20 cm y compris les
terrassements nécessaires pour effectuer cette opération
- La désinfection des terres à l’aide de la chaux vive conformément aux prescriptions du CPC.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 12

7.6 Stérilisation  :

Avant la réception provisoire, l’Entrepreneur aura à sa charge la stérilisation de la conduite


conformément aux prescriptions du CPC. L’eau et les produits de stérilisation seront à sa charge ainsi
que le matériel nécessaire.

7.7 Bornes de repérage

L’Entrepreneur exécutera au-dessus des conduites des bornes de repérages en béton sur lesquelles doivent
figurer les renseignements suivants :
 O.N.E.E – Branche Eau,
 Diamètre des canalisations avec symbole représentant la nature de matériaux,
 Symbole indiquant la nature des joints,
 Profondeur à laquelle se trouve la conduite.
Ces bornes doivent être placées aux points de changement de direction, de diamètre, de PN des conduites
et tous les 200 m dans les alignements droits.
Pour l’exécution de ces bornes, l’Entrepreneur se basera sur le plan type joint au présent CPS.

7.8 Pressions caractéristiques et essais des conduites et équipements hydrauliques  :

Pour le présent projet, la PMS à considérer pour les essais en tranchée est :

a-Pression d'essai en tranchée (PET) :


Pour conduites en fonte, acier, PVC et en PEHD, en gravitaire :
PET = 1,5 PMS, si PMS < 10 bars
PET = PMS + 5 bars, si PMS  10 bars

Pour conduites en fonte, acier, PVC et en PEHD, en refoulement :


PET = 1,5 PMS

b- Durée de l’essai en tranchée :


Pour conduites en fonte ou acier :
Durée = 4.00h
Pour conduites en PVC et PEHD :
Durée = 1.00h

c-Tolérance :
Il ne devra pas constater aucune fuite ou suintement apparent le long des joints ou sur la paroi des tuyaux
Pour conduites en fonte ou acier :
Il ne devra être décelé aucune baisse de pression pendant les quatre heures de l’essai.

Pour conduites en PVC et en PEHD :


La diminution de pression tolérée pendant la durée de l’essai ne doit pas excéder 0.20 bar.

Pour tout accessoire hydraulique susceptible de fonctionner sous la pression des conduites aura comme
pression d’essais en tranchée d’essais et en usine, celles de la conduite de liaison avec lui. Si les
pressions caractéristiques de ces accessoires sont normalisées, on prendra la plus proche et dans le
sens de la sécurité.
L’Entrepreneur précisera le type de chaque accessoire hydraulique qu’il propose d’installer et joindre à
son offre toutes les caractéristiques techniques de ces équipements.

7.9 L’eau nécessaire aux travaux :

Les eaux nécessaires aux travaux (pour les essais, le rinçage, la désinfection, etc.) sont à la charge de
l’entrepreneur :
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 13

 Les volumes d’eau utilisés par l’entrepreneur lui sont facturés au tarif Industriel.
 Le règlement s’effectuera immédiatement après établissement d’une facture d’exploitation générale
(Facture E.G) à la base des quantités précisées dans un P.V signé contradictoirement par les
représentants de l’entreprise et de l’ONEE – Branche Eau.
 Pour la quantification des volumes utilisés, l’ONEE – Branche Eau choisira la meilleure possibilité qui
s’offre, notamment : Branchement provisoire, Compteur existant, Compteur prévu dans le projet,
Installation provisoire d’un compteur.
 Dans le cas d’impossibilité à recourir aux moyens précités, on procédera à l’estimation comme
suit :
- Pour les essais : Les volumes considérés seront égaux à une fois le volume de la conduite.
- Pour le rinçage et la désinfection : Les volumes considérés seront égaux à cinq fois le volume de
la conduite (3.5 pour le rinçage et 1.5 pour la désinfection).

7.10 Fuites ou casses non accidentelles déclenchées pendant la période de garantie  :

La réparation de fuites ou casses non accidentelles déclenchées sur une conduite neuve ou accessoires
pendant la période de garantie doit être effectuée par l’entrepreneur dans les délais précisés dans le
présent CPS, le cas échéant, les pertes d’eau occasionnées par la fuite, pendant toute la période du
retard seront estimées et facturées à l’entreprise.
Les délais d’interventions sont fixés à douze (12) heures à partir de la notification de l’OS de l’intervention
dans le cas ou le siège de l’entreprise se trouve dans un rayon de 400 km. Dans le cas contraire le délai
serait de douze (12) heures majoré de trois (03) heures toutes les tranches de 200 km.

ARTICLE 8. DOSSIERS DE RECOLLEMENT

Les plans conformes à l’exécution ou plans de recollement, doivent être établis par un IGT agrée, et
seront exécutés et soumis au visa du Maître de l’ouvrage au fur et à mesure de l’avancement du
chantier en fonction des réceptions partielles ou mises en services des parties de réseau achevées.
L'entrepreneur remet un dossier de recollement informatique et trois dossiers pliés au format A4 avec
une cartouche précisant le maître de l'ouvrage, le maître d'œuvre, l'entrepreneur, l'objet et l'intitulé des
travaux et la date de recollement.

Les plans établis précisent, en utilisant des symboles clairs :


 les caractéristiques des tuyaux : diamètre, nature, classe,
 les coordonnées Lambert ou à défaut le repérage triangulé par rapport à des repères fixes
invariables dans le temps, de l'implantation de la conduite, des coudes, tés, vannes, ventouses,
vidanges, points spéciaux et appareils divers,
 le détail des traversées spéciales,
 les renseignements sur les profondeurs et les sur profondeurs de la conduite (côtes et longueur
du tronçon),
 les cotes radiers et des tampons des ouvrages rattachés au système de nivellement NGM,
 les plans et, suivant nécessité, les notes de calculs des ouvrages exécutés,
 les caractéristiques des branchements particuliers et des appareils de fontainerie comprenant le
repérage de chaque branchement et son numéro d'immeuble, diamètre et nature du tuyau,
coffret de comptage, détails des passages particuliers.
 Le carnet des branchements particuliers comprenant le schéma de repérage de chaque
branchement et son numéro, les caractéristiques du branchement, le nom de l’abonné ainsi que
tous les renseignements non susceptibles de figurer sur le plan général.

La réception provisoire ne pourra être prononcée tant que les dossiers de recollement n’auront
pas été remis.
La prestation ne reçoit aucune rémunération particulière. Elle est incluse dans les prix unitaires
des travaux.
Les dossiers de recollement comprennent, sous forme reproductible (calque, document informatisé), les
documents suivants :
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 14
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 15

1. Le plan général du réseau à l’échelle du plan d’assemblage des plans cadastraux (1/10.000
ou 1/5.000), ou sur carte I.G.N. au 1/25.000.
2. Les plans du réseau aux échelles cadastrales (en utilisant pour les agglomérations les fonds
de plan fournis à l’entrepreneur), avec, sur chaque conduite, indication de la nature des
matériaux, types de joint et diamètres.
3. Les profils en long mis à jour, ou la mention portée sur les plans ci-dessus des cotes N.G.F.
des ouvrages et du sol pour les points singuliers.
4. Les croquis de repérage à grande échelle (1/200 minimum), comportant les indications
suivantes :

- Distances des angles et points spéciaux par rapport à des repérages fixes ;
- Emplacements des appareils de robinetterie, fontainerie, accessoires et
appareils divers ;
- Position des ouvrages existant au voisinage du trac ;
- Renseignements utiles sur les traversées spéciales.
5. Les plans et, suivant nécessité, les notes de calculs des ouvrages exécutés notamment
lorsque l’entrepreneur en a eu la conception ou lorsqu’il s’agit d’ouvrages enterrés non
visitables.
Les dossiers de recollement ainsi constitués sont complétés des notices techniques d’appareillages
hydrauliques.

Photographies – Vidéo
L’Entrepreneur doit prendre régulièrement des photos fournies sur papier brillant lisse en format 13 x 18
et des films vidéo du site de construction pendant les travaux, principalement dans le cas de montage
d’éléments particuliers.

Photographies demandées :
Un jeu de photos pour chaque état de travaux correspondant à une étape de paiement.
Un jeu de photos et de vidéos pour les étapes caractéristiques du chantier et au moins un film vidéo
commenté chaque semestre illustrant les travaux exécutés
Les photographies comporteront au dos :
- Le nom du projet,
- La position de la vue,
- La date et l’heure de la prise,
- Le numéro d’identification de la photo.
Les photographies seront prises sous forme numérique et les fichiers informatiques seront fournis au
Maître d’ouvrage avec la base de données qui reprend les informations précisées ci-dessus.

Documents relatifs au chantier


- Journal de chantier.
- Dossier qualité (fiches et PV de réunion).
- Compte rendu des essais de tous types.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 16

PARTIE 2 : BRANCHEMENTS

ARTICLE 9. BRANCHEMENTS

9.1 Conformité au guide technique  :

Les branchements seront réalisés conformément au guide technique des branchements


de l’ONEE – BRANCHE EAU, version 2017.
Les branchements sont payés au forfait unitaire, toutes fois, l’entrepreneur doit inclure dans
son offre pour mémoire un détail de calcul de ce forfait (prix de chaque article de
branchement, travaux, etc..).

9.2 Complément et Dérogation au guide technique des branchements ONEE–BRANCHE EAU  :

Porte niche en acier.

9.3 Fourniture du matériel de branchement par l’entreprise  :

Dans le cas où il est spécifié que le matériel de branchement sera fourni par l’entrepreneur, les
spécifications de ce matériel sont celles décrites ci-dessous. Le compteur reste toujours
fourniture ONEE – BRANCHE EAU (les demandes d’approvisionnement doivent être faites 03
mois à l’avance).

Les branchements sont payés au forfait unitaire, toutes fois, l’entrepreneur doit inclure dans
son offre pour mémoire un détail de calcul de ce forfait (prix de chaque article de
branchement, travaux, etc...).

9.4 Description des travaux :

Sont à la charge de l'Entrepreneur :

 Terrassement :
Les terrassements en tous terrains y compris débroussaillement, dessèchement, défrichement.
… Nécessaires à la pose des conduites et à la construction des ouvrages, les remblais divers,
le réglage ou la mise à la décharge des terres excédentaires :

- Un puits de prise de dimension 1 m x 1 m.


- A une profondeur qui correspond à celle de la génératrice supérieure de la conduite d’eau
potable majorée de 0.2m au-dessus de cette dernière pour le raccordement du collier de prise en
charge.
- Une tranché reliant le puits et le mur de l’abonnée d’une largeur de 0.4 m et d’une profondeur qui
correspond à celle de la conduite.

 Lit de pose :
Un lit de sable de 10 cm (15cm cas du gravier) (granulométrie à valider auprès du maitre
d’ouvrage) déposé sur de fond de la tranché jusqu’au niveau bas de raccordement du tuyau
PEHD avec le robinet de prise en charge.
Le lit de pose ne doit pas contenir des corps solides qui peuvent altérer à l’état de la conduite
en PE.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 17

 Exécution des branchements :


Le perçage de la conduite doit être réalisé à l’aide d’une machine à percer.
Le découpage du tuyau en PE doit être réalisé par un coupe tube afin d’obtenir une coupe
orthogonale à l’axe sans bavures.
Les branchements seront réalisés conformément au « Guide Technique des Branchements
de l’ONEE – BRANCHE EAU, version 2017 » en annexe.

 Remblaiement :
Après pose du tuyau en PE une couche de 30 cm d’épaisseur doit être tamisée et répandue
sur le tuyau et sur toute la largeur de la tranchée et légèrement damée, suivi par la pose du
grillage avertisseur à 30 cm du tuyau en PE.

Le remblai de la tranchée sera réalisé conformément au CPS, ce pendant au cas où les


déblais ne peuvent pas être utilisés comme remblai, l’entrepreneur doit prévoir un apport de
remblai de bon qualité à sa charge.

Les déblais utilisés en remblais ne devront contenir, ni racines d’arbres, ni terre végétale ni
matières organiques, le remblai est monté jusqu'à niveau du sol est terminé par une couche
superficielle d’agrégats ou bitume de 5 à 15 cm d’épaisseur arrosée est damé pour avoir un
bon compactage.

Le remblai de la tranchée ne doit être exécuté que lorsque les essais d’étanchéité seront
effectués sur le branchement (à partir du collier de prise en charge jusqu’au robinet équerre
installé au niveau du porte niche) et qu’aucune fuite ou suintement n’aient été constatées.

 Traversées :
Se conformer aux exigences.

 Réfection de chaussées toute nature :


La réfection des chaussées, de toute nature (bétonnées, goudronnées, pavé …)
endommagées par les travaux des branchements, sera exécutée suivant les exigences et la
description mis en vigueur par les services de la commune.

9.5 Caractéristiques techniques du matériel de branchement  :

L’entrepreneur doit présenter les fiches techniques de l’ensemble des articles constituant le
branchement pour validation à l'ONEE-BO avant passation commande.
Des essais de validation de l’ensemble du matériel de branchement seront effectués au
niveau des ateliers centraux de l’ONEE-BO à Casablanca, tout matériel non conforme sera
systématiquement rejeté.

Les fournitures objet du présent marché, doivent satisfaire aux textes, documents et normes
techniques réglementaire applicable au Maroc complétés, si besoin est, par les normes
AFNOR, CEE, ISO ou équivalentes ou supérieur pour des fournitures de même nature que
celles du marché et dont il éventuellement fait référence dans les clauses technique du
marché.
La qualité du matériel proposé par le soumissionnaire doit se rapprocher à celle du matériel
utilisé par L’ONEE-BO.
Nb : Tout article qui ne répond à aucunes normes ou aux règles de l’art sera
systématiquement rejeté.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 18

 Collier de prise en charge :


 Fabriqué en acier forgé ou en fonte ductile pour conduites en PVC/PE.
 Etanchéité assurée par joint en caoutchouc EPDM incorporé conformément à la norme
MN 05.2.018 et muni d’une bague anti fluage en cuivre.
 une vis de blocage du robinet 6 Pans en acier galvanisé.
 Joint de sécurité plat en caoutchouc.
 Revêtement en vernis noir ou en époxy alimentaire de couleur bleu ayant une
épaisseur supérieur ou égale à 100 µm.
 4 Boulons de serrage (2 de chaque côté) en acier galvanisé.

Ce collier doit :
 Epouser parfaitement la canalisation sans laisser de jeu.
 Porter les marquages suivants : Nom et sigle du fabricant, et diamètre.
 La boulonnerie sera en acier galvanisé à chaud avec épaisseur minimale de
galvanisation de 85 µm conformément normes ISO 1461-NF A91-121-NF A91-122.
 Les dimensions des conduites sur lesquelles le collier va sera raccordé sont :

Caractéristique conduite PVC/PEHD


DN 50
DN63
DN75
DN90
DN110
DN125
DN140
DN160
DN200
DN225
DN250
DN315
 Robinet de prise en charge :

1. Robinet PEC par le dessus  :

 Toutes les pièces sont en laiton.


 Carré de manœuvre en fonte ou en laiton et les joints en nitrile ou EPDM.
 sans boulon.
 La sortie du robinet est de type femelle taraudée.
 L’étanchéité entre la tige et le corps du robinet est assurée par un joint en caoutchouc
EPDM.
 La tige de manœuvre des robinets PEC, doit pouvoir en position ouverte, permettre
une ouverture complète du robinet, et ce afin d’éviter des pertes de charges et elle doit
être obligatoirement en laiton pleine et monolithique.
 Manœuvre ¼ de tour ou à boisseau sphérique.
 Carrée de manœuvre de forme trapézoïdale (dimension 30 x 30 mm²), fixé sur la tige
par une goupille en acier galvanisé.
 Le revêtement de la tête du robinet doit être en époxy alimentaire de couleur bleu
ayant une épaisseur supérieur ou égale à 100 µm.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 19

 L’intérieur du robinet doit permettre sans aucune contrainte la pénétration de l’outil de


perçage des machines à percer.
 Le filetage de fixation du robinet avec la machine à percer doit être conforme à la
norme ISO 228-1.
 Pression d’épreuve : 16 bars.
 Raccord à serrage rapide est composé de :
 Ecrou de serrage.
 Joint torique reposant sur siège plat du robinet PEC.
 Bague de serrage plate.
 Bague de crantage d’une largeur minimale de 4 mm pour permettre un bon
encrage au tuyau PE, la bague de crantage doit avoir une face conique (coté
écrou de serrage) et une face plate coté bague de serrage plate.
 La partie filetée cote collier de prise en charge doit avoir un minimum 5 filet.
 Les épaisseurs de la tige de manouvre et parois du robinet doivent être approprie
et validé par le maitre d’ouvrage (se conformer au matériel acheté par ONEE-
BO).

Dimensions :
Diamètre
Diamètre
Robinet Diamètre de raccordement, coté collier (mm) d’entrée
de sortie
(mm)
RPEC 20 x ½ ½ 50,63, 75, 90, 110, 125, 140, 140, 160, 200, 225, 250, 315. 20
RPEC 20 x ¾ ¾ 50,63, 75, 90, 110, 125, 140, 140, 160, 200, 225, 250, 315. 20
RPEC 40 x 1’ ¼ 1’1/4 50,63, 75, 90, 110, 125, 140, 140, 160, 200, 225, 250, 315. 40
RPEC 40 x 1’ ½ 1’1/2 50,63, 75, 90, 110, 125, 140, 140, 160, 200, 225, 250, 315. 40

2. Marquage :

Chaque robinet doit être marqué de (ou) :


 L’année de fabrication.
 Diamètre.
 Sigle « ONEE »
 Le diamètre ainsi que l’année de fabrication doivent être effectué directement sur le
corps.
 Le sigle ONEE doit être porté sur le carré de manœuvre.

 Robinet d’arrêt TCE :

3. Robinet d’arrêt équerre TCE :

 Fermeture à ¼ de tour à boisseau sphérique.


 Corps En laiton matricé à chaud selon la norme NF EN 12165 installé avant compteur.
 Un raccord à serrage rapide intégré au robinet (bague de crantage à 4 mm, minimum 3
filet pour taraudage) type femelle.
 Ecrou prisonnier doit être étanche et solidaire au corps du robinet sans avoir recours à
un filetage collé.
 L’étanchéité au compteur est assurée par un joint torique EPDM.
 Ecrou prisonnier doit être muni d’un trou de plombage suffisamment long pour insérer
le joint plat d’étanchéité.
 L’ensemble des filetages et taraudage seront aux pas de gaz conformément à la norme
ISO 228-1.
 Pression admissible 16 bars.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 20

 Robinet droit double femelle en laiton et à tête triangulaire.


 Marqué du diamètre et d’une flèche indiquant le sens de l’écoulement de l’eau, et la
position (O : ouverte-F : fermée) de la vanne.
 Se conformer à la figure ci-dessous :

4. Robinet d’arrêt droit TCE (au niveau des nourrices)  :

 Fermeture à ¼ de tour à boisseau sphérique.


 Corps en laiton matricé à chaud selon la norme NF EN 12165 installé avant compteur.
 Raccordement cote entrée type male.
 Ecrou prisonnier doit être étanche et solidaire au corps du robinet.
 L’étanchéité au compteur est assurée par un joint torique EPDM.
 Ecrou prisonnier doit être muni d’un trou de plombage suffisamment long pour insérer
le joint plat d’étanchéité.
 L’ensemble des filetages et taraudage seront aux pas de gaz conformément à la norme
ISO 228-1.
 Pression admissible 16 bars.
 Marqué du diamètre et d’une flèche indiquant le sens de l’écoulement de l’eau, et la
position (O : ouverte-F : fermée) de la vanne.
 Se conformer à la figure ci-dessous :
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 21

 Clapet anti-retour :
 Corps en laiton matricé à chaud selon la norme NF EN 12165.
 Double femelle.
 A ressort en acier inoxydable AISI 304.
 Avec un orifice de purge.
 Pression de fonctionnement admissible : 16 bars.
 Fonctionnant en toutes positions avec des pertes de charge minimales et une
étanchéité parfaite.
 Marquage : nom ou sigle du fabricant et DN, et d’une flèche indiquant le sens de
l’écoulement de l’eau et PN.
 L’ensemble des filetages et taraudage seront aux pas de gaz conformément à la norme
ISO 228-1.
 Utilisation selon le cas où le compteur ne dispose pas d’un clapet intégré.

 Robinet d’arrêt à manette :


 Corps en laiton matricé à chaud selon la norme NF EN 12165.
 Double femelle.
 Pression de fonctionnement admissible : 16 bars.
 Système de fermeture : à soupape.
 Marqué du diamètre, et sigle du fabricant, et d’une flèche indiquant le sens de
l’écoulement de l’eau.
 L’ensemble des filetages et taraudage seront aux pas de gaz conformément à la norme
ISO 228-1.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 22

 Vannette (au niveau des nourrices) :


 Corps en laiton matricé à chaud selon la norme NF EN 12165.
 Double femelle.
 Pression de fonctionnement admissible : 16 bars.
 Joint EPDM.
 Marqué du diamètre, et sigle du fabricant, et d’une flèche indiquant le sens de
l’écoulement de l’eau.
 L’ensemble des filetages et taraudage seront aux pas de gaz conformément à la
norme ISO 228-1.

 Tabernacle :
 Il doit assurer la couverture totale du robinet de prise en charge et du raccord SR
ou éviter leur contact direct avec le remblai.
 Surmonté d’une tubulure (diamètre intérieur : 65 mm) permettant de positionner le
tube allonge Diamètre 75 mm
 Fabriqué en Polypropylène de couleur bleu clair.
 Résiste à une charge de rupture minimale de 300 kg.
 Il est composé d’un seul bloc pour la prise par-dessus et deux blocs pour la prise
latérale.
 Les dimensions sont indiquées sur le schéma ci-dessous :
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 23

 Tube allonge :
 En PVC Diamètre 75 mm série bâtiment PN 6 répondant à la norme NF T 54.013

 Raccord et coude à serrage rapide :


 Le corps et l’écrou de serrage doit être en laiton selon la norme NF EN 12165 à
filetage au pas de gaz conformément à la norme ISO 228-1.
 Bague de crantage largeur minimale de 4 mm pour permettre un bon encrage au
tuyau PE, la bague de crantage doit avoir une face conique (coté écrou de
serrage) et une face plate coté bague de serrage plate.
 La bague de serrage sera en laiton ou en inox.
 Marquage : nom ou sigle du fabricant, dimensions nominales.

 Tuyau polyéthylène :
 Tuyau polyéthylène haute densité (PE.100).
 certificat d’alimentarité délivré par un laboratoire agrée.
 Tube de couleur noire avec filets de repérage bleu (marquage).
 Répondant à la norme NF T 54.063.
 Pression nominale 16 bar.
 Transport et Stockage du PEHD : Il est important que les tubes et raccords soient
transportés, manutentionnés et stockés dans des conditions adaptées. De
mauvaises conditions de stockage du PEHD peuvent conduire à des déformations
qui rendent la pose plus délicate et fragilise les tubes. Pour un stockage prolongé à
l'extérieur, les tubes doivent être protégés du soleil. Dans tous les cas, les tubes
doivent être stockés bien à plat et empilés sur une hauteur maximum de 1,5 m.
 NB : La longueur maximale d’un (01) branchement individuel est limitée à 40ml.

5. Tuyau de protection des conduites en PE HD  :

 Le tube annelé de protection en polypropylène à double paroi, ondulé à l’extérieur


et lisse à l’intérieur.
 Couleur bleu clair.
 Pour la protection du tube PE100 comme indiqué sur le guide de branchement
ONEE-BO.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 24

 Résistance à l'écrasement supérieur ou égale à 350 N.


 Dimensions :
Diamètre du tuyau PEHD mm Diamètre du tuyau de protection mm
20 40/30
25 45/35
32 51/42
40 63/52
50 75/60
63 90/75

 Bouche à clé :
 Fabriquée en fonte ductile ayant une résistance à la compression supérieure ou
égale à 250MPa (fonte grise n’est pas acceptée).
 Avec une tête ronde pour la prise par-dessus et losange pour la prise latérale.
 Marquage : branchement ONEE – BRANCHE EAU.
 Diamètre de passage supérieur à 76 mm
 Le diamètre inférieur de la bouche à clé doit permettre la mise en place du tube
allonge en PVC diamètre 75.
 La partie supérieure de la Bouche à clé et son bouchon doit être antidérapante et
munie d’un dispositif de verrouillage de la tête.
 Revêtement interne et externe en bitumineux.
 La hauteur minimale admissible de la bouche à clé est de 150 mm
 La bouche à clé é doit être dotée d’un système permettant de freiner la sortie du
tube allonge par la partie supérieure de la bouche à clé (soit par une butée soit par
un autre système adéquat).
 Une tige en acier scellée au tampon.
 Le fournisseur peut être appelé par l’ONEE à changer le marquage.

 Couronne en béton armé :


 Forme circulaire de 50 cm de diamètre et 15 cm d’épaisseur et un trou circulaire à
l’intérieur de 17 cm de diamètre.
 Dosé à 350 kg/m3 de ciment.
 La couronne en béton doit être confectionnée en atelier.
 La couronne doit contenir du fer T6 afin d’assurer la rigidité requise.

 Grillage avertisseur :
 Répondant à la norme NF T 54.080.
 Largeur est comprise entre 30 et 50 cm
 Portant des mailles de 15 à 20 mm de côté.
 A couleur bleu clair.

 Les Portes de niches avec cadre :


 La porte en tôle peint en gris.
 Cadre en acier traite anticorrosion disposant de 4 pattes de scellement.
 Marquage en arabe et en français : ONEE – BRANCHE EAU.
 Un système de fermeture ¼ de tour.
 Clé à embout triangulaire femelle en acier pour verrouillage/déverrouillage.
diamètre de la tige de la clé doit être >=10mm.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 25

 La Numérotation des polices sur les portes niches est à la charge de l’entreprise.
 La cavité est de 20 cm.
 Porte de niche petit modèle (PM) : pour 1 compteur dimensions : 425x295
(tolérance : ±5 mm).
 Porte de niche Grand modèle (GM) : pour 2 ou 3 compteurs dimensions : 525x500
(tolérance : ±5 mm).
 Surfaçage à l’aide du mortier dosé à 600 kg/m3.
 Montage de la porte de niche en fixant les pattes de scellement à l’aide du mortier.

  Pose compteur :
Le compteur sera fourni par l’ONEE-BO, le prix branchement doit comprendre, la pose du
compteur.

 Nourrices :
La nourrice est une armoire abritant la colonne montante en PE sur laquelle sont connectés
plusieurs abonnés.
La Colonne montante en PE caractérisée par :
1. Entrée d’eau à partir du robinet de prise en charge
2. Points de sortie : Branchement des abonnés
Nb : le nombre de sortie est à définir en fonction du nombre d’abonné.
A titre d’information Le cas des nourrices représente 10% du nombre totales des
branchements à réaliser à confirmer lors de l’exécution par le maitre d’ouvrage.

 Bague anti-fraude pour compteur :


La bague anti-fraude est constitué de deux demi-colliers (N° 2) munis d’une languette de
chaque côté du collier (N° 1) qui s’emboite sur chaque demi-collier. En cas de tentative
d’ouverture du collier les languettes se brisent. Elle porte le sigle de l’ONEE-BO et des
messages rappelant aux abonnés les sanctions encourues en cas de détérioration de la
bague.
La bague antifraude s’installe entre le compteur et le robinet d’arrêt. Il doit couvrir l’écrou
prisonnier du robinet d’arrêt à tête cache entrée TCE.

9.6 Contrôle et essais de réception  :

Modalités de réception :

A chaque livraison d’une commande, il sera prélevé au hasard pour contrôle un échantillon
représentatif des articles livrés.
Les contrôles auront pour objet la vérification de la conformité des lots livrés aux
caractéristiques indiquées au niveau du CCTP et selon les normes en vigueur.
Les contrôles et essais de conformité à effectuer et éventuellement les certificats et
documents à remettre lors de la réception sont précisés ci-après selon le matériel objet du
marché défini Par le CCTP.
Selon les résultats des essais et contrôles, le nombre d’articles examinés et contrôlés pourra
être supérieur à celui fixé ci-dessus et des contrôles complémentaires pourront être effectués.
Les contrôles de réception peuvent être effectués dans les locaux d’un laboratoire agrée.
Les contrôles effectués à l’extérieur de l’ONEE-BO seront à la charge du l’entrepreneur.
Si l’entrepreneur conteste le résultat de ces contrôles, les frais de nouveaux contrôles seront à
sa charge.
Le droit de l’ONEE de contrôler et le cas échéant de refuser les fournitures après leur livraison,
ne sera en aucun cas limité, et l’ONEE-BO n’y renoncera aucunement du fait que lui-même ou
son représentant les aura antérieurement contrôlées, essayées éventuellement en usine et
acceptées avant leur livraison.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 26

 Les bouches à clés :


 Modalités de réception :
A chaque livraison d’un lot, il sera prélevé au hasard un échantillon de 1% du lot livré pour
subir les contrôles de conformité suivants :

 Contrôle systématique :
 Des caractéristiques dimensionnelles et fonctionnelles précisées au niveau du
descriptif technique des bouches à clé.
 Des defaults décelables à l’œil nu.
 De la qualité du revêtement.
 Poids de la bouche à clé en comparaison avec l’échantillon (cas fonte ductile).

 Les colliers de prise en charge :

 Contrôle et essais de réception :


A chaque livraison d’un lot, il sera prélevé au hasard un échantillon de 1% du lot livré pour
subir les contrôles de conformité suivants :

 Contrôle systématique :
 Des caractéristiques dimensionnelles et fonctionnelles précisées au niveau du
descriptif technique des colliers PEC.
 Des defaults décelables à l’œil nu.
 L’adaptation des colliers aux diamètres correspondant par nature.
 De la qualité du revêtement.

 Les robinets d’arrêt, clapets et raccords :


 Contrôle et essais de réception :
A chaque livraison l’entrepreneur doit fournir une attestation d’analyse métallurgique délivrée
par un laboratoire agrée précisant : la nuance des matériaux.
Cette analyse doit conclure clairement la conformité ou non de la nuance du laiton proposé
avec la nuance exigée au marché.
A chaque livraison il sera prélevé au hasard pour chaque modèle de robinet un échantillon de
1% de la commande pour procéder :
 A l’essai d’étanchéité et de pression (1.5 x PN pendant 30mn).
 Au contrôle :
 Des caractéristiques dimensionnelles.
 Des defaults décelables à l’œil nu.
 De la conformité de la nuance du matériau livré avec la nuance exigée au
marché.

 Les robinets PEC :


 Contrôle et essais de réception :
A chaque livraison l’entrepreneur doit fournir une attestation d’analyse métallurgique délivrée
par un laboratoire agrée précisant : la nuance des matériaux.
Cette analyse doit conclure clairement la conformité ou non de la nuance du laiton proposé
avec la nuance exigée au marché.
A chaque livraison il sera prélevé au hasard pour chaque modèle de robinet un échantillon de
1% de la commande pour procéder :
 A l’essai d’étanchéité et de pression (1.5 x PN pendant 30mn).
 Au contrôle :
 Des caractéristiques dimensionnelles.
 Des defaults décelables à l’œil nu.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 27

 Du poids.
 De la conformité de la nuance du matériau livré avec la nuance exigée au
marché.

 Les tabernacles :
 Contrôle et essais de réception :
A chaque livraison d’un lot, il sera prélevé au hasard un échantillon de 0.5% du lot livré pour
subir les contrôles de conformité suivants :
 Contrôle de conformité au modèle retenu.
 Contrôle de conformité des dimensions.
 Contrôle de défauts décelables à l’œil nu.
 L’essai de résistance à une charge de 300 kg.

 Les portes de niches :


 Contrôle et essais de réception :
A chaque livraison d’un lot, il sera prélevé au hasard un échantillon de 1% du lot livré pour
subir les contrôles de conformité suivants :
 De la fonctionnalité de l’échantillon.
 De la conformité au modèle retenu à la soumission.
 De la conformité des dimensions.
 Des defaults décelables à l’œil nu.
Selon les résultats des essais et contrôles, le nombre d’articles examines et contrôles pourra
être supérieur à celui fixé ci-dessus et des essais complémentaires pourront être effectués.
Les contrôles de réception peuvent être effectués dans les locaux d’un laboratoire agrée.
Les essais effectuent à l’extérieur de l’ONEE-BO seront à la charge du fournisseur
(l’entrepreneur).
Le droit de l’ONEE-BO de contrôler, d’essayer et, lorsque cela nécessaire, de refuser les
fournitures après leur livraison, ne sera en aucun cas limite, et l’ONEE-BO n’y renoncera
aucunement du fait que lui-même ou son représentant les aura antérieurement contrôlées,
éventuellement en usine et acceptées avant leur livraison.

 Les pièces spéciales :


 Contrôle et essais de réception :
A chaque livraison d’un lot, les contrôles de conformité suivants : seront réalisés sur
l’ensemble des articles du lot livré :
 Vérification de conformité de l’article par rapport aux spécifications techniques
exigées par l’ONEE-BO.
 Vérification visuelle de l’intégrité et lisibilité du marquage.
 Examen, visuel de l’état de surface (vérification d’absence de défaut).
 Examen visuel du revêtement.

9.7 Résultats des essais et contrôles  :

Matériel de branchement :
Dans le cas où 10%, sauf stipulation contraire du CCTP, les résultats des essais et contrôles
s’avèrent négatifs, le lot livré sera repris en totalité par le fournisseur (l’entrepreneur) pour
procéder à ses frais et risques à son remplacement.
Si les résultats des essais sont inférieurs à 5% sauf stipulation contraire du CCTP, le lot en
question sera considéré comme conforme et les échantillons non conformes seront remplacés.

Matériel d’eau :
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 28

Dans le cas où un essai ou contrôle s’avère négatif, l’article en question sera repris et
remplace d’un autre.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 29

9.8 Obligation d’information  :

Afin de s’assurer du respect des différentes obligations déjà définies, le fournisseur


(l’entrepreneur) doit informer l’ONEE-BO :
 De toute modification dans le processus de fabrication.
 De tout changement d’origine de la matière première.
 De tout incident qui s’est produit lors de la fabrication ou le transport.

9.9 Normes :

Les fournitures objet du présent marché, doivent satisfaire aux textes, documents et normes
techniques réglementaires applicables au Maroc complétés, si besoin est, par les normes
AFNOR, CEE, ISO, OIMIL ou équivalentes ou supérieure pour des fournitures de même
nature que celles du marché et dont il est éventuellement fait référence dans les clauses
techniques du marché.
Si les textes, documents et normes réglementaires cites dans le marché présentent des
clauses contradictoires, le fournisseur (l’entrepreneur) se conformera aux plus récents d’entre
eux.
Le fournisseur ne pourra en aucun cas prétendre ignorer les textes, normes et documents
dont il est fait référence dans le marché pour se soustraire aux obligations qui en découlent.
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 30

ANNEXES
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 31

ANNEXE 1 :

Tableau indiquant l’origine des conduites d’AEP ainsi que


les marques de la robinetterie et équipements.

N.B : L’entrepreneur est invité à présenter dans son dossier technique


ce tableau dûment renseigné, signé et cacheté
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 32

Origine des conduites d’AEP ainsi que les marques de la robinetterie et des pièces spéciales

 Conduites d’AEP :

Désignation Usine Fabriquant

Conduites en PEHD

N.B : Joindre les attestations de conformité aux normes, d’alimentarité et d’engagement de garantie décennale des
conduites

 Robinetterie, pièces spéciales :

Désignation MARQUE

Robinets Vannes à OCA  

Joint de démontage

Ventouses à triple fonction

Bouches à clé

Colliers de prise

Robinets PEC

Robinets équerre

Clapets anti retour


ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 33

ANNEXE  2 :

Tableau indiquant les marques des équipements


objet du présent marché
ONEE – Branche Eau - CCTP Conduites et Branchements 34

 ANNEXE  3 :

Tableau récapitulatif du détail des nœuds