Vous êtes sur la page 1sur 34

INTRODUCTION GENERALE

Les moyens de communication ce sont accrus à travers le monde grâce aux progrès
technologiques et les recherches électroniques. Le souci d’avoir des informations
rapides fiables et sans déplacement, a permis de créer une technique de communication
à travers l’interconnexion des ordinateurs.

La CAISFF (Cellule d’Appui à l’Informatisation des Services Fiscaux Financier) est un


service rattaché au Ministère de l’Economie et des Finances. Cette structure est chargée
d’assurer la coordination des informations via le système informatique du département.

Notre stage a été effectué au sein du département informatique, qui est constitué de six
ingénieurs réseaux et de cinq techniciens qui s’occupent de la maintenance, des
installations des équipements informatiques, les dépannages, les entretiens et la
configuration du réseau.

Vu le besoin accru d’échange des informations d’une manière rapides, fiables sans
déplacement et pour assurer la disponibilité des informations comptables et financières
nous avons décidé de proposer la <<Mise en place d’une architecture réseaux
informatique pour une organisation gouvernementale : cas de la CAISFF>>

Pour mener à bien ce travail notre document sera organisé en trois chapitres à savoir :

Le chapitre I vas porter sur la Présentation de la CAISFF, suivit du chapitre II qui vas
porter sur les architectures réseaux et le chapitre III concerne la conception et réalisation
du réseau.
32
Chapitre I :
Présentation de la CAISFF

32
I. PRESENTATION DE L’ENTREPRISE

La Cellule d’Appui à l’Informatisation des Services Fiscaux et Financiers (CAISFF) est


un service rattaché au Ministère de l’Economie et des Finances qui permet de faire la
coordination de l’informatique du département. Elle a été créée la décision
N°00111/MEC-CAB du 20 juillet 1994.

Son objectif est d’animer et de coordonner l’ensemble des activités se rapportant à


l’informatisation des services du Ministère de l’Economie et des Finances et plus
particulièrement les administrations fiscales et financières.

Mon stage s’est déroulé au sein de la CAISFF qui a bien voulu m’accueillir suite à une
demande adressée à sa Direction.

Le siège de ladite cellule est situé dans la même cours que la PGT (Paierie Générale du
Trésor) près du marché « Dibida »ex mess des officiers derrière la Bibliothèque « Centre
Djoliba » de Bamako ; téléphone : 20228156.Site web www.mef.ml

II. Mission et Objectifs de la CAISFF

L’informatique au sein du Ministère de l’Economie et des Finances est coordonnée par la


cellule d’appui à l’informatisation des services fiscaux et financiers (CAISFF) créée sous
forme d’un projet défini et lancé sous l’impulsion du Ministère des Finances.

La CAISFF est chargée d’animer et de coordonner l’ensemble des activités se rapportant


à l’informatisation des services du Ministère de l’Economie et des Finances et
particulièrement des administrations fiscales et financières.

Elle a pour fonction :


- De définir les politiques et orientations en matière d’information ;
32
- D’assurer la coordination des différents projets d’informatisation financés par les
partenaires au développement dans les structures du département de l’économie
et des finances ;
- De définir et de suivre l’application de la politique de normalisation aux niveaux
des équipements, des outils de développement, des méthodes et de la formation ;
- De conseiller le Ministre sur tous les aspects liés à l’informatique.
- D’assurer la pérennité des systèmes informatiques existants ;
- De relever le niveau de fonctionnement des centres informatiques existants dans
les différentes directions (Douane, trésor, budget, impôts, affaires économiques,
contrôle financier, direction administrative et financière etc. ….) ;
- D’aménager un centre informatique central facilitant l’intégration fonctionnelle des
systèmes informatiques, électriques et de sécurités ;
- D’équiper le centre informatique en matériels informatiques, électrique et de
sécurité ;
- D’élaborer un schéma directeur informatique propre à chaque direction du MEF.
- De diffuser l’information comptable et financière de façon rapide et fiable ;
- D’améliorer le niveau des recettes fiscales ;
- D’assurer une meilleure gestion des dépenses publiques.
- De renforcer la maîtrise de la masse salariale et des dépenses publiques en
général
- D’apurer le fichier du personnel de la fonction publique et celui du Bureau Central
des Soldes (BCS) afin de mettre en place un fichier unique du personnel,
- De moderniser la préparation, l’exécution et le suivi du budget,

En effet, il est assigné au coordinateur, notamment :


- De conseiller le Ministre sur tous les problèmes se rapportant à l’informatique ;
- De définir et d’orienter les politiques en matière d’informatique,
32
- De coordonner et de superviser tous les actes se rapportant à l’informatisation
des services fiscaux et financiers du Ministère des finances.
- D’établir un réseau de communication avec des usagers, Fiscaux et financiers
(CAISFF) au Ministère des Finances.

a) Présentation du département réseau et sécurité :

C’est le département où j’ai effectué mon stage, il est constitué de six ingénieurs réseaux
et de cinq techniciens qui s’occupent de la maintenance, ces techniciens sont chargés
de tous les installations des équipements informatiques, dépannages, l’entretiens et la
configuration du réseau de toute entreprise liée au ministère de l’économie et des
finances.

III. ORGANIGRAMME

COORDINATEUR

SECRETARIAT

COORDINATEUR ADJOINT

DIVISION DIVISION ETUDE ET DIVISION DIVISION


ORGANISATION ET INGENIERIE INFRASTRUCTURE REPRESENTATION
METHODES RESEAU SECURITE REGIONALE

CENTRE DES SERVICES


D’EXONERATION
32
Chapitre II :
LES ARCHITECTURES RESEAUX
A. Concepts de base

I. Généralités :

A l’origine, un réseau était un rassemblement de personnes ou d’objets. De nos jours on


entend par réseau, les réseaux d’entreprises, qui connectent différentes machines afin
de pouvoir les faire communiquer entre elles. Que ce soit pour le partage de fichiers ou
l’envoi de messages, la plupart des entreprises sont aujourd’hui dotées d’un réseau afin
d’être plus efficientes (il est quand même plus simple de transférer un fichier par Internet
que de l’envoyer sur CD par la poste).

1) Définition d’un réseau :

Le Réseau informatique est un ensemble d’ordinateur reliés (y compris les périphériques


qui y sont connectés) ensemble par des canaux électroniques de communications, qui
leur permettent d’échanger des informations entre eux. Les plus connus sont Arpanet
(d’un point de vue historique), l’internet (le plus vaste du monde) ou encore SWIFT (pour
les banques). Aux origines de l’informatique, les ordinateurs travaillaient tout seul dans
leur coin, mais d’ici quelques années, tous les systèmes seront probablement connectés
d’une façon ou d’une autre à un ou plusieurs réseaux.

2) Les Composants réseaux

Le chemin emprunté par un message depuis une source jusqu'à une destination peut
être aussi simple que la connexion entre deux ordinateurs via un seul câble ou aussi
complexe qu'une collection de réseaux parcourant le globe terrestre. Cette infrastructure
réseau fournit le canal stable et fiable à travers lequel nos communications peuvent
s'établir.
L'infrastructure réseau comprend trois catégories de composant réseau :
- Appareils
- Supports
- Services
a) Les périphériques réseau :

Il existe deux types de périphériques qui sont :

 Les périphériques finaux

Les périphériques réseau auxquels les personnes sont le plus habituées sont appelés
périphériques finaux. Un périphérique final est la source ou la destination d'un message
transmis sur le réseau, dont chaque périphérique final présent sur un réseau est identifié
à l'aide d'une adresse.
Par exemple lorsqu’un périphérique final initie la communication, il va ainsi utiliser
l’adresse du périphérique final de destination afin de spécifié l’emplacement ou le
message doit être envoyé.
Voici quelques exemples de périphériques finaux :
- Ordinateurs (stations de travail, ordinateurs portables, serveurs de fichiers,
serveurs Web)
- Imprimantes réseau
- Téléphones VoIP
- Terminal TéléPresence
- Caméras de surveillance
- Appareils mobiles (tels que les Smartphones, tablettes, PDA, les lecteurs de
cartes bancaires et les scanners de codes-barres sans fil)
Figure 1 : exemples de périphériques

 Les périphériques intermédiaires

Les périphériques intermédiaires connectent les périphériques finaux individuels au


réseau et peuvent connecter plusieurs réseaux individuels afin de former un inter-réseau.
Ils fournissent la connectivité et s'assurent que les données sont transmises sur le
réseau.
Mais aussi les périphériques intermédiaires utilisent l'adresse du périphérique final de
destination, ainsi que les informations concernant les interconnexions réseau, pour
déterminer le chemin que doivent emprunter les messages à travers le réseau.
Parmi ces périphériques réseau intermédiaires citons :
- Accès réseau (commutateur et point d’accès sans fil)
- Périphérique interréseau (routeurs)
- Sécurité (pare-feu)
Figure 2: Les périphériques intermédiaires réseaux

b) Les supports réseaux :

Les supports réseaux permettent à des systèmes de communiquer entre eux.


Il existe différents types de supports adaptés à un besoin ainsi qu’à un budget ou une
contrainte technique. Les réseaux modernes utilisent principalement trois types de
supports pour interconnecter des périphériques.
C’est supports sont les suivants :

 Fibres de verre ou plastiques (câble de fibre optique) : les données


sont codées sous forme d'impulsions lumineuses.
 Transmission sans fil : les données sont codées en utilisant les
longueurs d'onde du spectre électromagnétique.
 Câble coaxial (Peu coûteux, facilement manipulable Peut être utilisé
sur de longues distances Débit jusque 10Mbit/s)
 Câble à paire torsadé non blindé elle n'est pas entourée d'un blindage
protecteur. Ce type de câble est souvent utilisé pour le téléphone.
 Câble à paire torsadé blindé Chaque paire torsadée est entourée d'une
couche conductrice de blindage, ce qui permet une meilleure protection
contre les interférences

c) Les services :
Un service réseau est une application exécutée depuis la couche d'application réseau et
au-dessus. Il fournit des capacités de stockage, de manipulation, de présentation, de
communication ou d'autres services qui sont souvent mises en œuvre en utilisant une
architecture client-serveur ou pair à pair basée sur un protocole de communication de la
couche « application » du modèle OSI.
Chaque service est habituellement fourni par un composant de serveur fonctionnant sur
un ou plusieurs ordinateurs
3) Les modèles :
Dans le réseau on a deux types de modèles dont : Les modèles OSI et TCP/IP

a) Les modèles OSI :


Il fournit une liste exhaustive de fonctions et de services qui peuvent intervenir à chaque
couche. Il décrit également l'interaction de chaque couche avec les couches directement
supérieures et inférieures. Elle est composée de 7 couches :

b) Les modèles TCP/IP :


Le modèle de protocole TCP/IP pour les communications
interréseau fut créé au début des années 1970 et est
appelé modèle Internet.

Figure 3 : Le modèle OSI

Figure 4 : Le modèle TCP/IP

II. Architecture des réseaux :


1) Composantes d’une architecture :

Les diagrammes de topologie sont obligatoires pour toute personne qui travaille sur un
réseau. Ils fournissent une représentation visuelle des connexions réseau.
Il existe deux types de diagrammes de topologie :
Diagrammes de topologie physique : indiquent l'emplacement physique des
périphériques intermédiaires et des câbles.
Diagrammes de topologie logique : identifient les périphériques, les ports, et le schéma
d'adressage.
Diagrammes de topologie applicative c’est l’ensemble des solutions applicatives

Figure 5 : exemple de topologie (topologie physique)

Diagramme de topologie applicative


Figure 6 : Diagramme de topologie applicative

2) Point de vue Topologique :

Figure 7 : vue Topologique

a. Le réseau en bus :
La topologie Réseau en bus (informatique) est représentée par un câblage unique des
unités réseaux.
b. Le réseau en étoile :
La topologie Réseau en étoile aussi appelée Hub and spoke est la topologie la plus
courante actuellement. Omniprésente, elle est aussi très souple en matière de gestion et
de dépannage d'un réseau

c. Le réseau linéaire :
Il a pour avantage son faible coût de déploiement, mais la défaillance d'un nœud
(ordinateur) peut scinder le réseau en deux sous-réseaux.

d. Le réseau maillé :
La topologie maillée correspond à plusieurs liaisons point à point.

e. Le réseau en anneau :
Un réseau a une topologie en anneau quand toutes ses stations sont connectées en
chaine les unes aux autres par une liaison bipoint de la dernière à la première.

f. Le réseau hiérarchique :
Aussi connu sous le nom de Réseau en arbre, il est divisé en niveaux. Le sommet, de
haut niveau, est connecté à plusieurs nœuds de niveau inférieur, dans la hiérarchie.

3) point de vue typologique :


a. PAN

Un réseau personnel est une connexion souvent sans fil des équipements personnel
comme un ordinateur portable, un agenda électronique etc.…

b. Les LAN :

Local Area Network ou Réseau Local, sont des réseaux ne dépassant pas 5 km (ex :
pour un immeuble) un tel réseau permet de relier des ordinateurs et des périphériques
situés à proximité les uns des autres (dans un même bâtiment, par exemple). C’est le
type de réseau le plus répandu dans les entreprise et ne comporte pas plus de 100
ordinateurs. Le débit peut aller de quelques Mbits/s à 100 Mbits/s.
c. Les MAN :

Métropolitain Area Network ou Réseau Métropolitain, ne dépassent pas 200 km (ex :


d’une ville à une région) dont le débit est élevé car supérieur à 100 Mbits/s . il s’agit
d’une série de Réseaux Locaux et permet de relier des ordinateurs situés dans une
même ville.

d. Les WAN :

Wide Area Network ou Réseau Etendu, qui sert à relier des LAN situés dans un même
pays ou dans le monde. Lorsqu’un WAN appartient à une même entreprise, on parle
souvent de Réseau d’Entreprise
CHAPITRE III :
CONCEPTION ET REALISATION DU
RESEAU
A. Conception technique du projet :
I. Analyse réseau existant
1. Etude et présentation du réseau existant

Une bonne compréhension de l'environnement informatique aide à déterminer la portée


du projet d'implémentation de la solution. Il est essentiel de disposer d'informations
précises sur l'infrastructure réseau physique et les problèmes qui ont une incidence sur
le fonctionnement du réseau. En effet, ces informations affectent une grande partie des
décisions que nous allons prendre dans le choix de la solution et de son déploiement.

Le réseau de la CAISFF, est un réseau Ethernet commuté à 100 Mb/s, il est basée sur la
topologie étoile. Le réseau ne contient des sous réseau, ce qui renforce ses
performances compte tenu du nombre important du trafic qui en découle.
2. Architecture du réseau existant :

Figure 8 : scenario de l’existant

3. Analyse du parc informatique :


La CAISFF dispose d'un parc informatique de plus de cinquante (50) postes de travail de
type HP, repartie sur différents site.
Les postes sont dimensionnés comme suit :
Le site est reparti en plusieurs divisions dont le plateau projet comprend l'ensemble des
équipes projet.
Les équipes projets sont :

 DGI
 DGD
 IF
 DGNP
 DNTCP
 DRH
4. Les équipements d'interconnexion :

Les équipements d'interconnexion représentent le cœur du réseau dans une


architecture.

S'ils sont mal dimensionnés, ils pourront avoir des effets négatifs sur le trafic du réseau,
allant à la détérioration de celui-ci. Dans notre cas d'étude, l'infrastructure du réseau de
la CAISFF comporte des commutateurs Cisco monté en cascade.

Ces équipements par leur fonction permettent de segmenter des réseaux par la
technologie VLAN afin de réduire significativement la congestion sur réseau au sein de
chaque segment.

Mais nous remarquons que cette solution N'est pas implémentée. L'infrastructure
comprend les équipements d'interconnexion suivant :
Nombre Equipements caractéristiques 1
Routeur Cisco 1941 7
Commutateur Catalyst série 2960 1
servers Cisco

5. Adressage, connexion externe :


a. L’adressage :

L’adresse IP interne de la CAISFF est 10.10.0.0/16 subdivisé en 7 sous réseau :

Adresse IP Nom Départements


10.10.11.0/24 Vlan User
10.10.6.0/24 Vlan server

b. connexion externe :

La CAISFF a étendu son réseau pour les différents partenaires

Adresse IP Nom Départements


172.17.1.0/24 Adresse
d’interconnexion
10.10.12.0/24 PGT
10.20.0.0/16 DGD
10.30.0.0/16 DGI
10.40.0.0/16 DNTCP
10.50.0.0/16 DGNP
10.60.0.0/16 Inspection des Finances
10.70.0.0/16 DRH

II. CRITIQUE DE L'EXISTANT ET RECOMMANDATIONS


1. Critique de l'existant
L'étude du réseau de la CAISFF, nous a permis de définir un nombre importants de
contraintes pouvant réduire ses performances voir sa dégradation :

 Augmentation rapide du nombre des utilisateurs


 Volume accru du trafic généré par chaque utilisateur
 Echange volumineux de fichiers non nécessaire entre utilisateurs
 Applications toujours plus complexes et fichiers plus volumineux.
 Augmentation accrue des bases de données des serveurs
 Trafic web important
 Flux messagerie important
 Les collisions important dans le réseau
 Réseau non segmenté
2. Recommandations :

On leur recommande d’adopter la conception hiérarchique du réseau LAN et aussi la


redondance au niveau des équipements stratégiques pour éviter

a) La redondance :

Consiste à disposer plusieurs exemplaires d'un même équipement ou d'un même


processus ou de tout autre élément participant à une solution électronique, mécanique
ou industrielle. Selon les circonstances elle est utile :

 Pour augmenter la capacité totale ou les performances d'un


système,
 Pour réduire le risque de panne,
 Pour combiner ces deux effets.
b) Modèle hiérarchique de conception :
Il s'agit de concilier la fourniture de bande passante pour le réseau local et les contrôles
de flux et d'accès vers l'Internet.
La hiérarchisation permet de limiter la complexité en divisant l'architecture en blocs
fonctionnels avec un rôle bien défini :
Cœur
Les objectifs à ce niveau sont les performances, la stabilité et le moins de complexité
possible. C'est la raison pour laquelle on ne trouve généralement que deux routeurs
redondants à ce niveau.
Distribution
Cette couche repose sur la convergence, l'équilibrage de charge, la qualité de service et
la haute disponibilité. On y trouve l'isolation vis-à-vis de la couche accès avec le moins
de commutation de circuits (ou d'adresses MAC) possible. Vue de la couche accès, c'est
à ce niveau que l'on offre la redondance des passerelles réseau par défaut des hôtes.
Accès
Elle ne se limite plus à fournir des ports de commutateur en vis-à-vis de postes de travail
fixes qui utilisent tous le même système. On y trouve maintenant des fonctions de
gestion de l'alimentation des équipements raccordés au commutateur (téléphones, points
d'accès Wifi, etc.) via la technologie PoE (Power over Ethernet).

B. Réalisation du réseau informatique de la CAISFF


I. PHASE DE PLANIFICATION DU DEPLOIEMENT
1. PLANIFICATION DU DEPLOIEMENT

Une bonne mise en œuvre nécessite une bonne planification de déploiement. Dans
cette phase, nous allons lister, le matériel, le pré requis et les différents protocoles
nécessaires à la mise en place
a. Matériels utilisés :

Routeur (router)
- Interconnecte des domaines réseaux IP différents;
- Transfère le trafic qui ne lui est pas spécifiquement destiné;
- Transfère le trafic IP grâce à sa table de routage vers les bonnes destinations
apprises dynamiquement.
- Matériel L3 (couche 3 du modèle OSI)
Commutateur (switch)
- Interconnecte les périphériques terminaux du LAN pour un transfert local rapide;
- Transfère le trafic en fonction des adresses MAC de destination trouvée dans les
trames et de sa table de commutation
- Transfère le trafic unicast (à destination d'un seul hôte) uniquement sur le bon
port de sortie;
- Le trafic broadcast (à destination de tous) et multicast (à destination de certains)
est transféré par tous les ports sauf le port d'origine.

Quantité
Matérielles
1 Switch Cisco 2960-24TT

7 Routeur Cisco 1941

1 servers

2. LES DIFFERENTS SERVICES ET L'ADRESSAGE


 Architecture physique

Figure 9 : Architecture physique du système

 Architecture logique
Figure 10 : Architecture logique du système
TABLE DES ADRESSES RESEAU

Nom Départements Adresse réseau Adresse de diffusion Masque Plage Premier adresse Plage Dernier adresse
Vlan User 10.10.11.0/24 10.10.11.255 255.255.255.0 10.10.11.1 10.10.11.254
Vlan server 10.10.6.0/24 10.10.6.255 255.255.255.0 10.10.6.1 10.10.6.254
DGD 10.20.0.0/16 10.20.255.255 255.255.0.0 10.20.0.1 10.20.255.254
Adresse d’interconnexion 172.17.1.0/24 172.17.1.255 255.255.255.0 172.17.1.1 172.17.1.254
DGI 10.30.0.0/16 10.30.255.255 255.255.0.0 10.30.0.1 10.30.255.254
DNTCP 10.40.0.0/16 10.40.255.255 255.255.0.0 10.40.0.1 10.40.255.254
DGNP 10.50.0.0/16 10.50.255.255 255.255.0.0 10.50.0.1 10.50.255.254
Inspection des Finances 10.60.0.0/16 10.60.255.255 255.255.0.0 10.60.0.1 10.60.255.254
DRH 10.70.0.0/16 10.70.255.255 255.255.0.0 10.70.0.1 10.70.255.254
R-CAISFF - R-DRH 172.17.1.0/30 172.17.1.3 255.255.255.252 172.17.1.1 172.17.1.2
R-CAISFF - R-DGD 172.17.1.4/30 172.17.1.7 255.255.255.252 172.17.1.5 172.17.1.6
R-CAISFF - R-DGI 172.17.1.8/30 172.17.1.11 255.255.255.252 172.17.1.9 172.17.1.10
R-CAISFF - R-DNTCP 172.17.1.12/30 172.17.1.15 255.255.255.252 172.17.1.13 172.17.1.14
R-CAISFF - R-IF 172.17.1.16/30 172.17.1.19 255.255.255.252 172.17.1.17 172.17.1.18
R-CAISFF - R-DGNP 172.17.1.20/30 172.17.1.23 255.255.255.252 172.17.1.21 172.17.1.22
Table d'adressage
Périphériques Interface Adresse IP Masque Passerelle
G0/0.6 10.10.6.1 255.255.255.0 N/A
G0/0.11 10.10.11.1 255.255.255.0 N/A
S0/0/0 172.17.1.1 255.255.255.252 N/A
R-CAISFF S0/0/1 172.17.1.5 255.255.255.252 N/A
S0/1/1 172.17.1.13 255.255.255.252 N/A
S0/2/0 172.17.1.17 255.255.255.252 N/A
S0/2/1 172.17.1.21 255.255.255.252 N/A
S0/0/0 172.17.1.2 255.255.255.252 N/A
R-DRH
G0/0 10.70.0.1 255.255.0.0 N/A
S0/0/0 172.17.1.6 255.255.255.252 N/A
R-DGD
G0/0 10.20.0.1 255.255.0.0 N/A
S0/0/0 172.17.1.10 255.255.255.252 N/A
R-DGI
G0/0 10.30.0.1 255.255.0.0 N/A
S0/0/0 172.17.1.14 255.255.255.252 N/A
R-DNTCP
G0/0 10.40.0.1 255.255.0.0 N/A
S0/0/0 172.17.1.18 255.255.255.252 N/A
R-IF
G0/0 10.60.0.1 255.255.0.0 N/A
S0/0/0 172.17.1.22 255.255.255.252 N/A
R-DGNP
G0/0 10.50.0.1 255.255.0.0 N/A
G0/0 10.10.11.254 255.255.255.0 N/A
R8
LO 209.165.200.1 255.255.255.0 N/A

II. PHASE DE MISE EN OEUVRE:


1. SCENARIOS D'INSTALLATION ET DE CONFIGURATION
a. Installation et configuration des périphériques inter réseaux :

R-CAISFF (configuration du routeur CAISFF)


EN
Conf t
Hostname R-CAISFF
Username Admin privi 15 pass Admin
Banner motd # CE CI EST UN RESEAU PRIVE #
Line console 0
Login local
Line vty 0 4
Login local
Exit
Int S0/0/0
Ip add 172.17.1.1 255.255.255.252
No shut
Int S0/0/1
Ip add 172.17.1.5 255.255.255.252
No shut
Int S0/1/0
Ip add 172.17.1.9 255.255.255.252
No shut
Int S0/1/1
Ip add 172.17.1.13 255.255.255.252
No shut
Int S0/2/0
Ip add 172.17.1.17 255.255.255.252
No shut
Int S0/2/1
Ip add 172.17.1.21 255.255.255.252
No shut
Int G0/0
No shut
Int G0/0.6
Encapsulation dot1q 6
Ip add 10.10.6.1 255.255.255.0
Int G0/0.11
Encapsulation dot1q 11
Ip add 10.10.11.1 255.255.255.0
Router rip
No auto-summary
Version 2
Network 172.17.1.0
Network 172.17.1.4
Network 172.17.1.8
Network 172.17.1.12
Network 172.17.1.16
Network 172.17.1.20
Network 10.10.6.0
Network 10.10.11.0
Ip dhcp excluded-add 10.10.11.1 10.10.11.10
Ip dhcp pool Server1
Network 10.10.11.0 255.255.255.0
default-router 10.10.11.1
END
Copy running-config startup-config

R-DRH (configuration du routeur de la Direction des Ressources Humain)

EN
Conf t
Hostname R-DRH
Username Admin privi 15 pass Admin
Banner motd # CE CI EST UN RESEAU PRIVE #
Line console 0
Login local
Line vty 0 4
Login local
Exit
Int S0/0/0
Ip add 172.17.1.2 255.255.255.252
No shut
Int G0/0
Ip add 10.70.0.1 255.255.0.0
No shut
Router rip
No auto-summary
Version 2
Network 172.17.1.0
Network 10.70.0.0
END
Copy running-config startup-config

R-DGD (configuration du routeur de la Direction Générale de la Douane)

EN
Conf t
Hostname R-DGD
Username Admin privi 15 pass Admin
Banner motd # CE CI EST UN RESEAU PRIVE #
Line console 0
Login local
Line vty 0 4
Login local
Exit
Int S0/0/0
Ip add 172.17.1.6 255.255.255.252
No shut
Int G0/0
Ip add 10.20.0.1 255.255.0.0
No shut
Router rip
No auto-summary
Version 2
Network 172.17.1.4
Network 10.20.0.0
END
Copy running-config startup-config

R-DGI (configuration du routeur de la Direction Générale des Impôts)


EN
Conf t
Hostname R-DGI
Username Admin privi 15 pass Admin
Banner motd # CE CI EST UN RESEAU PRIVE #
Line console 0
Login local
Line vty 0 4
Login local
Exit
Int S0/0/0
Ip add 172.17.1.10 255.255.255.252
No shut
Int G0/0
Ip add 10.30.0.1 255.255.0.0
No shut
Router rip
No auto-summary
Version 2
Network 172.17.1.8
Network 10.30.0.0
END
Copy running-config startup-config

R-DNTCP (configuration du routeur de la Direction National du Trésorerie de Plan)


EN
Conf t
Hostname R-DNTCP
Username Admin privi 15 pass Admin
Banner motd # CE CI EST UN RESEAU PRIVE #
Line console 0
Login local
Line vty 0 4
Login local
Exit
Int S0/0/0
Ip add 172.17.1.14 255.255.255.252
No shut
Int G0/0
Ip add 10.40.0.1 255.255.0.0
No shut
Router rip
No auto-summary
Version 2
Network 172.17.1.12
Network 10.40.0.0
END
Copy running-config startup-config

R-IF (configuration du routeur de l’Inspections des Finances)


EN
Conf t
Hostname R-IF
Username Admin privi 15 pass Admin
Banner motd # CE CI EST UN RESEAU PRIVE #
Line console 0
Login local
Line vty 0 4
Login local
Exit
Int S0/0/0
Ip add 172.17.1.18 255.255.255.252
No shut
Int G0/0
Ip add 10.60.0.1 255.255.0.0
No shut
Router rip
No auto-summary
Version 2
Network 172.17.1.16
Network 10.60.0.0
END
Copy running-config startup-config

R-DGNP (configuration du routeur de la Direction Générale Nationale de Plan)


EN
Conf t
Hostname R-DGNP
Username Admin privi 15 pass Admin
Banner motd # CE CI EST UN RESEAU PRIVE #
Line console 0
Login local
Line vty 0 4
Login local
Exit
Int S0/0/0
Ip add 172.17.1.22 255.255.255.252
No shut
Int G0/0
Ip add 10.50.0.1 255.255.0.0
No shut
Router rip
No auto-summary
Version 2
Network 172.17.1.20
Network 10.50.0.0
END
Copy running-config startup-config

R-EDGE (configuration du routeur du Fournisseur à internet)


EN
Conf t
Hostname R-EDGE
Username Admin privi 15 pass Admin
Banner motd # CE CI EST UN RESEAU PRIVE #
Line console 0
Login local
Line vty 0 4
Login local
Exit
Int g0/0
Ip add 10.10.11.254 255.255.0.0
No shut
Int lo0
Ip add 209.165.200.1 255.255.255.0
Exit
Ip route 0.0.0.0 0.0.0.0 lo0
Router rip
No auto
Version 2
Network 10.10.11.0
default-information orig
Exit
Ip access-list standard NAT-ACL
Permit 10.10.6.0 0.0.0.255
Permit 10.10.11.0 0.0.0.255
Exit
Ip nat inside source list NAT-ACL INT lo0 OVERLOAD
Int G0/0
Ip Nat Inside
Int Lo0
Ip nat outside
Exit
End
Copy Running-Config Startup-Config

b. Installation et configuration des périphériques d'accès réseaux  :


LAN-CAISFF
EN
Conf t
Hostname LAN-CAISFF
Vlan 6
Name vlan-servers
Vlan 11
Name vlan-user
Int f0/1
Switchport mode trunk
Exit
Int range f0/2 - 15
Switchport mode access
Switchport access vlan 6
Exit
Int range f0/16 - 24
Switchport mode access
Switchport access vlan 11
Exit
END
Copy running-config startup-config

id VLAN PORTS ATTRIBUER

VLAN 6 F0/2 - F0/15

VLAN 11 F0/16 - F0/24

Un réseau local virtuel, communément appelé VLAN (pour Virtual LAN), est un réseau
informatique logique indépendant. De nombreux VLAN peuvent coexister sur un même
commutateur réseau.

c. Installation et configuration des périphériques finaux


Equipements Adresse IP Adresse Masque Passerelle
PC1 10.10.11.11 255.255.255.0 10.10.11.1
PC2 10.10.11.12 255.255.255.0 10.10.11.1
PC3 10.10.11.13 255.255.255.0 10.10.11.1
Server 10.10.6.254 255.255.255.0 10.10.6.1

CONCLUSION GENERALE

Les réseaux occupent le cœur des systèmes d’informations dans les entreprises, les
industries ou les institutions.
Ce thème soumis à notre étude «  Mise en place d’une architecture des réseaux
informatique pour une organisation gouvernemental : cas de la CAISFF » nous a donné,
la liberté de comprendre profondément la valeur du réseau informatique dans une
entreprise.

Cependant, notre présence de deux mois au sein de la CAISFF va connaître son


dénouement sur cette page. De ce fait, il est important de révéler que ce stage nous a
permis, de se frotter aux réalités de la vie en entreprise qui me semblaient
incompréhensibles.

Nous ne serons mettre fin à cet rapport, sans noter les qualités de cette structure, car
malgré les perturbations, la CAISFF met tout en œuvre pour répondre aux exigences du
Ministère de l’Economie et des Finances.

Vous aimerez peut-être aussi