Vous êtes sur la page 1sur 12

Sciences de l’Ingénieur

Fiche de cours n°1 :


Guidage par roulements
professeur : J-Y Loussouarn

B Fonctions du produit

B2 Transmettre l'énergie

B21 Les liaisons mécaniques

1 – Bases

Tout a commencé quand on a voulu déplacer des objets lourds. Ne


pouvant les porter, on les tirait! Sur certains terrains, on améliorait
le glissement par des rails.
Diminution des frottements en
changeant les matériaux en
contact.

L'ajout d'huile améliora aussi le déplacement...

Lubrification par huile ou


graisse.

... viennent ensuite, les rondins de bois. On avait alors découvert


tous les principes d'une bonne liaison pivot.

Découverte du roulement,
supprimant ainsi, les frottemnts.

Essayons de bien comprendre la révolution du roulement! :


En déplaçant la pierre, elle frotte sur la planche, avec une perte d'énergie importante. Avec des rondins, il
n'y a plus de frottement : ça roule.

Ça roule
Ça frotte

Cours n°1 : Guidage par roulements page 1


2 – Les pertes énergétiques

2-1 Cas du frottement

Le solide 1 est en mouvement par rapport au sol 0 à la P V1/0


vitesse V1/0.
P correspond au poids total du solide 1. 1
N et T sont les composantes de la force résultante de
l'action mécanique transmise par le sol 0 sur le solide 1.
F
F correspond à l'action mécanique neccessaire pour N
faire avancer le solide 1. T
0
Loi de frottement: T ≤ N.f

Prenons un exemple:

P = 50 daN
f = 0,2 (acier/acier)
V1/0 = 2 m/s (7,2 km/h)
le principe fondamental de la statique (déplacement à vitesse constante) permet de dire que N = P et que
F = T.
Alors, dans le pire des cas : F = P . f
F = 50 x 0,2 = 25 daN
La puissance nécessaire pour faire avancer le solide 1 est :
P = F.V
P = 250 x 2 = 500 Watts

2-2 Cas du roulement

P F
V1/0 4 On suppose qu'il y a une
résistance au roulement
1 uniquement entre le sol 0
F r et les éléments roulants.
La résistance au
roulement dépend
4 principalement de la
dimension L de la surface
0 de contact avec le sol.

On suppose que F ≈ P.L/2r


F
4 avec L/2r ≈ 0,01 dans le cas d'un roulement à bille.
Alors, dans ce cas: F = 0,01P
F = 50 x 0,01 = 0,5 daN
N
La puissance nécessaire pour faire avancer le solide 1 est :
4 4 P= F . V
P = 5 x 2 = 10 Watts
T
4
Cours n°1 : Guidage par roulements page 2
3 – La liaison pivot

3-1 Liaison pivot simple


Roue
Pour une liaison pivot, il nous faut un axe et une (moyeu)
roue.Cette solution peut présenter un inconvénient
Axe
majeur : le frottement sec entre les matériaux peut (Arbre)
engendrer des pertes énergétiques importantes
mais ce n'est pas toujours le cas. Cela dépend du
coefficient de frottement entre les matériaux.

3-2 Liaison pivot par coussinet

On peut améliorer la liaison en changeant


la nature des matériaux en contact. En Roue
insérant un coussinet en bronze ou en
téflon.
Un coussinet est un simple morceau de
cylindre en général il est dessiné en coupe.

Axe
Coussinet
Autres montages et cotes importantes :

Montage 1 :
Diamètre intérieur
Diamètre extérieur

Coussinet (simple)
Longueur de guidage

Montage 2 :

Coussinet à collerette

Cours n°1 : Guidage par roulements page 3


3-3 Liaison pivot par roulement

On peut améliorer encore avec le principe du roulement Roue


en plaçant des roulements à billes.
Axe

Roulement
Cotes importantes :

Diamètre intérieur
Diamètre extérieur
ge
e gui da
ur d
ongue
L
Longueur de guidage
Arret en translation :

1 Effort 1
axial
rt
Effo
axi a
l 0

0
Une liaison pivot guide en rotation et doit aussi arrêter la translation due à un effort axial. Une suite
d'obstacles arrête cette translation :
● Epaulement de l'axe 1 sur la bague intérieure du roulement de gauche
● Bague intérieure de gauche sur les billes
● Billes sur bague extérieure du roulement de gauche
● Bague extérieure du roulement de gauche sur épaulement de la roue 0.

Cours n°1 : Guidage par roulements page 4


pour une raison de montage et démontage possible, d'autres solutions techniques sont utilisées comme
obstacle. (anneau élastique, écrou à encoches...)
Anneaux élastiques

Effort
axial

4 – Les roulements :
4-1 Composition d'un roulement:
1 : Bague extérieure, liée à l’alésage (logement du
roulement) 1

2
2 : Bague intérieure, liée à l’arbre

3 3 : Cage, assure le maintien des éléments roulants


4

4 : Eléments roulants, situés entre les deux bagues :

4-2 Types de charge supportees par les roulements :

Charge ………………. Charge ………………. Charge ……………….

Cours n°1 : Guidage par roulements page 5


4-3 Les principaux types de roulements à billes et à rouleaux :

Aptitude à la
Représentation Aptitude
Remarques
charge
Type de roulement Radiale
à la
Normale Conventionnelle Axiale vitesse
Utilisations

Le plus utilisé.
Très
Roulement à
économique.Existe en
billes à contact +++ ++ +++ plusieurs variantes
radial (Etanche, avec
rainure et segment
d’arrêt …)
Les roulements à une
Roulement à rangée de billes
une ou deux doivent être montés
par paire. Avec une
rangées de +++ +++ ++
rangée de billes, la
billes à contact charge ne peut être
oblique appliquée que d’un
côté.
Il se monte par paire.
Roulement à
Il est utilisé lorsque
l’alignement des
deux rangées paliers est difficile ou
+++ + ++
de billes à dans le cas d’arbre de
grande longueur
rotule
pouvant fléchir
sensiblement.

Il supporte des
Roulement à grandes charges
rouleaux ++++ 0 +++ radiales. Les bagues
cylindriques sont séparables,
facilitant le montage.

Il se monte par paire


Roulement à et en opposition. Les
rouleaux ++++ +++ ++ bagues sont
coniques séparables, facilitant
le montage.

Légende : ++++ : Très élevé +++ : Elevé ++ : Modéré + : Passable 0 : Nul

Cours n°1 : Guidage par roulements page 6


4-4 Règles de montage des roulements :

Avec un jeu de montage, quand un roulement est mis en charge, la bague qui tourne par rapport à la
direction de la charge roule sur son logement ou son arbre , il y a décollement de la couche
d'oxydation. Les particules d'oxydes de fer (ou d'aluminium dans le cas de carter en alu) très abrasives
viennent user l'arbre ou l'alésage d'ou destruction rapide par prise de jeu:
Ce phénomène est appelé corrosion sous charge.

Cours n°1 : Guidage par roulements page 7


Choix des tolérances de montage :

Cours n°1 : Guidage par roulements page 8


4-5 Montage des roulements a billes a contact radial :

1er cas : ARBRE TOURNANT par rapport à la charge

• Ajustements :
- Les bagues intérieures tournantes sont
montées ………………..……… :
Tolérance de l’arbre : .……

- Les bagues extérieures fixes sont montées


………………..……… :
Tolérance de l’alésage : .……

• Arrêts axiaux des bagues :


- Les bagues intérieures montées sérrées sont
arrêtées en translation par quatre obstacles :
………………..….
- Les bagues extérieures montées glissantes
sont arrêtées en translation par deux
obstacles : ………………..…...

2nd cas : ALESAGE (moyeu) TOURNANT par rapport à la charge

• Ajustements :
- Les bagues intérieures fixes sont montées
………………..……… :
Tolérance de l’arbre : .……

- Les bagues extérieures tournantes sont


montées ………………..……… :
Tolérance de l’alésage : .……

• Arrêts axiaux des bagues :


- Les bagues intérieures montées glissantes
sont arrêtées en translation par deux
obstacles : ………………..…...

- Les bagues extérieures montées sérrées sont


arrêtées en translation par quatre obstacles :
………………..….

Cours n°1 : Guidage par roulements page 9


4-6 Application : Touret a meuler
Ensemble en
rotation

Echelle 1:2

(Meule)

L’arbre porte-meule (2) est guidé en rotation par deux roulements (3) et (4). Répondre aux questions
suivantes :
a) Colorier l’ensemble des pièces en rotation
b) De quel type de roulement s’agit-il ? ……………………………………………………………….
c) Est-ce un montage à arbre ou à alésage tournant ? …………………………...…………………...
d) Quelles sont les bagues montées serrées (extérieures ou intérieures) ? ……………………………
………….
e) Identifier les obstacles arrêtant ces bagues axialement (A, B, C, D, E, F, G, H) : …………….……
f) La bague intérieure du roulement (4) est liée indirectement en translation avec l’arbre (2), à
gauche en G, à droite en H. Etablir sur le diagramme ci-dessous, la suite des contacts entre la
bague intérieure et l’arbre (2) :

g) Les bagues extérieures sont-elles montées avec jeu ou avec serrage ? ……………….……………
h) Identifier les obstacles arrêtant ces bagues axialement (A, B, C, D, E, F, G, H) : …………….……
i) La bague extérieure du roulement (3) est-elle liée en translation avec le bâti (1) (OUI ou NON) ?
………………
j) Donner la tolérance des portées des bagues intérieures situées sur l’arbre : …….…….……..….…
k) Donner la tolérance des portées des bagues extérieures situées sur l’alésage : …….…….………..
l) Coter les portées de roulement sur l’arbre (2)
m) Coter les portées de roulement sur les alésages (1) et (8)

Cours n°1 : Guidage par roulements page 10


4-7 Montage des roulements a rouleaux coniques :

Ces roulements doivent être montés par paire et en opposition


(roulements montés inversés).

1er cas : ARBRE TOURNANT par rapport à la charge


MONTAGE DIRECT EN « X »

Montage appelé en « X » car les perpendiculaires aux chemins de roulement dessinent un « X »

• Ajustements :
FIXE
- Les bagues intérieures tournantes sont
montées ………………..……… C

∅45 …...
D

∅14 ….
Tolérance de l’arbre : .……

- Les bagues extérieures fixes sont A B

montées ………………..………
TOURNANT
Tolérance de l’alésage : .……
A B
• Liaisons axiales des bagues :
- Les bagues intérieures avec l’arbre : C
D
…………..……………..……..………………
- Les bagues extérieures avec l’alésage :
…………..……………..……………..………
…………..……………..……………..……… Ajustement ………………………….

Ajustement ………………………….

2nd cas : ALESAGE (moyeu) TOURNANT par rapport à la charge


MONTAGE INDIRECT EN « O »

Montage appelé en « O » car les perpendiculaires aux chemins de roulement dessinent un « O »


• Ajustements :
TOURNANT
- Les bagues intérieures fixes sont
A B
∅45 …...

montées ………………..………
∅14 ….

Tolérance de l’arbre : .……


C
D
- Les bagues extérieures tournantes sont FIXE
montées ………………..………
Tolérance de l’alésage : .……
D
C
• Liaisons axiales des bagues :
- Les bagues intérieures avec l’arbre : A B

…………..……………..……………..………
…………..……………..……………..………
- Les bagues extérieures avec l’alésage :
Ajustement ………………………….
…………..……………..……………..………
Ajustement ………………………….

Cours n°1 : Guidage par roulements page 11


4-8 Montage des autres types de roulement :
• Pour les roulements à rouleaux cylindriques, les roulements à deux rangées de billes à contact
oblique et les montages mixtes, on applique les mêmes règles de montage que pour les
roulements à billes à contact radial (§ 4-5).
• Pour les roulements à une rangée de billes à contact oblique, on applique les mêmes règles de
montage que pour les roulements à rouleaux coniques (§ 4-7).

4-9 Application : Roue de remorque ou caravane

Echelle 3 :4

La jante d’une roue est fixée sur un ensemble moyeu/tambour de frein (2) . Cet ensemble est guidé en
rotation autour de la fusée de l’essieu (1) avec deux roulements (3) et (4) :
a) Colorier l’ensemble des pièces en rotation
b) De quel type de roulement s’agit-il ? ………………………………………………….…………...
c) Est-ce un montage à arbre ou à alésage tournant ? …………………………...……………………
d) Est-ce un montage direct en « X » ou indirect en « O » ? ….………………………………..…….
e) Comment appelle-t-on l’écrou (6) ? ………………………………………………….………….…
f) Quelle est la fonction de la rondelle (7) ? ………………………………………………….……….
g) Choisir une rondelle-frein (7) entre les deux rondelles ci-contre et justifier :
(A) ou (B) : ………………………………………….…….……….………………..…….
h) Les bagues intérieures sont montées serrées ou avec jeu ? ………………………………..……….
i) Donner la tolérance des portées des bagues intérieures situées sur l’arbre : ….……….……..….…
j) Les bagues extérieures sont-elles montées serrées ou avec jeu ? …………………………..…..….
k) Donner la tolérance des portées des bagues extérieures situées sur l’alésage : …..……….………..
l) Quel élément permet de régler axialement le jeu du montage des roulements ? ……….…………
m) Coter les portées de roulement sur la fusée de l’essieu (1)
n) Coter les portées de roulement sur l’ensemble moyeu/tambour de frein (2).

Cours n°1 : Guidage par roulements page 12