Vous êtes sur la page 1sur 2

Fiches méthodes gestion de projet

RETOUR D’EXPERIENCE
Méthodes de management de projet, application stricte ou adaptation?

Découvrez un article invité de Mathieu Vigan , actuellement chef de projet chez General
Electric HealthCare et blogueur sur la thématique de la gestion de projet informatique.
Lorsque nous parlons de méthode de management de projet, pour le chef de projet comme
pour l’entreprise, un problème se pose rapidement.
Devons-nous suivre la méthodologie à la lettre ou devons-nous l’adapter ?
Certains nous dirons que les « best practices » sont les « best practices » et qu’il y a pas
mieux alors, nous devons les appliquer à la lettre pendant que d’autres pensent que le
contexte de l’entreprise est très important et que l’on doit absolument piocher seulement ce
qui est utile dans notre cas particulier. Mais finalement qu’en est-il dans nos grandes
entreprises ?
Chez Orange Business Service
Orange Business Service forme ses employés à la méthodologie « Synergy ». Ce nom ne vous
dit rien, c’est normal. Synergy est une méthodologie de management de projet basée sur
les meilleures pratiques identifiées par le Project Management Institute (PMI). Par
conséquent, ces meilleures pratiques en management de projet sont entièrement
disponibles dans le corpus de connaissances en management de projet (PMBoK) et ont été
adaptées pour répondre aux besoins et à la culture d’Orange Business Services. Synergy
définit clairement les documents, modèles et rapports qui doivent être fournies par le
manager de projet. L’entreprise a ainsi mis à disposition des managers de projets des jeux
de modèles de documents prêts à être utilisés. Nous pouvons comprendre que Synergy est
bien plus adaptée à la culture de l’entreprise que peut l’être une méthodologie standard
telle que PMBOK ou Prince2. Au niveau des formations, la méthodologie Synergy se
concentre principalement sur les domaines de compétences qui s’appliquent le mieux à
l’environnement d’Orange Business Service plutôt que de passer en revue toutes bonnes
pratiques et d’en implémenter qu’une partie.
Chez General Electric HealthCare
Dans le souci d’améliorer la performance de son service IT, General Electric HealthCare est
en train de migrer vers une méthodologie agile au niveau de ses développements
informatiques. Comme vous pouvez le lire dans mon article sur la célèbre méthodologie
agile : Scrum http://mathieuvigan.com/scrum-vite-bien-et-avec-le-client/ – l’agilité est le
fruit des itérations. General Electric, conscient de sa difficulté à respecter des itérations
courtes (~4 semaines), a décidé de commencer son implémentation avec des itérations de
plusieurs mois. Mettre en place une nouvelle méthodologie pour une telle entreprise, c’est
conduire un projet dit de « changement ». Le choix d’itérations de plusieurs mois va
permettre l’acceptation de la méthode et cela de façon non brutale et une fois la méthode
acceptée et assimilée par les différents acteurs, peut être qu’il sera intéressant de réduire la
longueur des itérations. Une chose est certaine, jamais les itérations ne feront 4 semaines,
car une entreprise où les gros processus dominent, ne pourra acquérir l’agilité d’entités
beaucoup plus petites.

18
Fiches méthodes gestion de projet

Conclusion
Par ces deux exemples, j’ai tenté de vous montrer que les méthodologies de projet tel que
PMBOK, Prince2, Scrum et bien d’autres, sont vraiment de très bonnes pratiques à tel point
que notre grosse entreprise s’en inspire. Il faut par contre garder à l’esprit que l’application
stricte ne semble pas être une bonne solution, car nous ne prenons pas en compte le
contexte dans lequel nous opérons. La culture de nos entreprises est très importante, ne
pas l’inclure comme paramètre pourrait être contreproductif. Finalement, l’adaptation de
ces méthodes n’est-elle pas une forme d’agilité ?
Mathieu Vigan

19

Vous aimerez peut-être aussi