Vous êtes sur la page 1sur 20

MEDICAMENTS et

GROSSESSE
Pr. Ag Kamilia Ksouda Moalla
Laboratoire de Pharmacologie
Faculté de Médecine de Sfax
Introduction
 L’innocuité d’un médicament pendant la grossesse ne peut jamais
être garantie de manière absolue

 Un effet nocif sur le nouveau-né n’est démontré de façon certaine


que pour un petit nombre de médicaments

 La situation n’est pas claire pour la plupart des médicaments

Agent tératogène:

 Agent ou exposition exogène ayant la capacité de modifier le


développement embryonnaire ou fœtal normal, et entraînant des
anomalies congénitales
 Peut être majeure (pex spina bifida) ou mineure (pex hernie
ombilicale)
 Taux de malformation ‘spontané’ à la naissance ~ 3%
Comment évaluer la sécurité des
médicaments pendant la grossesse?
Etudes animales
 Généralement sur ≥ 2 espèces animales;
 différentes doses testées pendant la période d’organogenèse
 Peu informatives
 Un effet nocif chez l’animal n’est pas toujours prédictif de la situation
chez l’homme !!! et inversement… Ex: thalidomide

Etudes cliniques
 Avant commercialisation: Le plus souvent: problème éthique
(femmes enceintes exclues sauf dans certaines situations:
traitement indispensable, bénéfice attendu pour la mère et l’enfant
(ex HIV) )
 Après commercialisation: valeur informative limité
Prescrire des médicaments chez
la femme enceinte : problème

n Femmes et enfants systématiquement écartés des


essais cliniques

n Éthiquement inadmissible d’exposer le fœtus aux


risques liés à l’absorption d’une substance dont les
conséquences sont incertaines, si l’état de la mère ne
l’impose pas.

n Les constatations chez l’animal concernant la


cinétique et le risque tératogène de certaines
molécules ne peuvent être appliquées sans risque à
l’espèce humaine.
Historique

 Effets nocifs pour le fœtus illustrés par la thalidomide


(immunomodulateur utilisé comme hypnotique)

 Utilisé entre 1957 et 1962 (12 000 cas de


malformations recensés:
absence d’oreille interne, paralysie des nerfs crâniens,
phocomélies, sténoses anorectales...)
Particularité physiologique
et cinétique

n Femme enceinte et fœtus : Solidarité


physiologique et métabolique.

n Placenta : n ’est pas une barrière totale

n Modification de la pharmacocinétique
chez la femme enceinte
Périodes de risque
n Distinction de 4 périodes au cours de la
grossesse:

 Avant l’implantation
 Période d’embryogenèse: risque tératogène
 Période fœtale : risque d’intoxication fœtale
 Période périnatale: risque d’intoxication
du nouveau Né
Avant l ’implantation
n J1 conception au 12 ème j

n Pauvres échanges avec la mère

n Risque faible

n Loi du « TOUT OU RIEN »


Historique

 Effets nocifs pour le fœtus illustrés par la thalidomide


(immunomodulateur utilisé comme hypnotique)

 Utilisé entre 1957 et 1962 (12 000 cas de


malformations recensés:
absence d’oreille interne, paralysie des nerfs crâniens,
phocomélies, sténoses anorectales...)
Période fœtale
n Fin du 2 ème mois jusqu’à l ’accouchement

n Croissance / Maturation histologique et


enzymatique

n Circulation sanguine fœtale particulière

n Risque de toxicité foetale : atteinte de la


croissance ou de la maturation /anomalies
fonctionnelles / cancérogenèse
Période périnatale
n En fin de grossesse :
 Distribution et fraction libre des médicaments Augmentées
 Capacités métaboliques hépatiques et excrétrices rénales
fœtales faibles

l’organisme maternel est « L’organe épurateur » du fœtus

n A la naissance : NNé est « Seul »


avec les médicaments accumulés
1 er au 12 ème jours

13 ème au 58 ème jours


Périodes de risque
n Distinction de 4 périodes au cours de la
grossesse:

 Avant l’implantation
 Période d’embryogenèse: risque tératogène
 Période fœtale : risque d’intoxication fœtale
 Période périnatale: risque d’intoxication
du nouveau Né
En pratique
n Si prescription nécessaire:
 moduler en fonction stade grossesse
 évaluation du rapport bénéfice/risque.
 prescrire médicaments bien connus avec certain
recul.

n Si une prise de médicament a eu lieu en


absence de connaissance de la grossesse:
 trouver information sur le risque encouru
 Service Régional de Pharmacovigilance.
Risques fœtaux et
classes médicamenteuses
n Liste rouge : Médicaments certainement
dangereux pour le fœtus humain

n Liste orange : Médicaments toxiques dans


différentes espèces animales

n Liste verte : Médicaments pouvant être pris par


la femme enceinte
Liste rouge
n Hormones mâles et progestatifs de synthèse
/ Masculinisation du fœtus F
n Antitumoraux et cytotoxiques (cyclophosphamide,

Busulphan) / Malformations SNC, squelette...


n
Diéthylstilbœstrol / Adénocarcinome du vagin
n
Antagonistes de l ’acide folique (Méthotrexate) /
Malformations (SNC, Squelette), Retard de croissance

n Thalidomide / Malformations des membres


n Tétracyclines / hypoplasie dentaire

n Iode / Dysfonctionnement thyroïdien

n Sulfamides / Ictère nucléaire du nouveau-né


Liste orange
n Diphénylhydantoïne / Fissure palatine, Malformations
cardiaques
n ADO / Malformations de l ’œil et du SNC
n Antiémétiques (cyclizine, méclozine) / Fissure palatine,
Malformations de l ’œil et du squelette

n
Corticostéroïdes / Malformations du cœur et de la face
n
Salicylés / Malformations du squelette et de la face
n
Antimalariques / Malformations du SNC
n
Anticoagulants oraux / Hypoplasie des os propres
du nez, Hémorragies
Liste orange
n Hypocholestérolémiants / Malformations du SNC
n Triméthoprime / Malformations diverses
n
A. nalidixique / Hypertension intracrânienne
n Antithyroïdiens de synthèse / Dysfonctionnement
thyroïdien
Aminosides / Atteinte cochléovestibulaire
n

n
Bêtabloquants / Retard de croissance, bradycardie
Période fœtale
n Fin du 2 ème mois jusqu’à l ’accouchement

n Croissance / Maturation histologique et


enzymatique

n Circulation sanguine fœtale particulière

n Risque de toxicité foetale : atteinte de la


croissance ou de la maturation /anomalies
fonctionnelles / cancérogenèse

Vous aimerez peut-être aussi