Vous êtes sur la page 1sur 18

Magazine Sommaire

Marketing
Dans les coulisses
de la publicité

A
FFIRMER que la publicité a envahi le quotidien du
Tunisien, c’est du déjà-dit. Mais si on considère le
phénomène comme un moteur de croissance
économique, que reste-t-il à dire? Nous avons rendu visite
à quelques professionnels de la communication. Notre
dossier.
TELEVISION LES BOKBOK
Les programmes complets Deux pages pleines de bandes
de la semaine………………pp.14-29 dessinées ……………………pp.38-39
Jeux: Sodoku: le jeu qui fait fureur
Philatélie : Le timbre-poste, Tests et Quizz: Etes-vous intelligente?
valeur de placement Mots fléchés ; 4 nouvelles grilles niveau II

Directeur responsable : Zohra BEN ROMDHANE


Coordination et rédaction : Salem TRABELSI
Edité par la SNIPE - 6, rue Ali Bach Hamba - Tunis - Tél.: 71 341 066 - Fax: 71 349 720
Supplément distribué gratuitement avec le journal La Presse
EN COUVERTURE
Publicité

Rationnelle ou émotionnelle ?

que trop souvent cette voix qui accompagne tous les

«M
ONSIEUR ROCKFELLER, que feriez-
vous s’il ne vous reste que dix dollars en spots télévisés, toujours la même, jusqu’à la mono-
poche?». «J’achèterai un produit à un dol- tonie. Est-il possible que la même voix vante une eau
lar et je réserverai les neuf autres pour lui faire de la minérale, un événement culturel et un réfrigérateur?
réclame», répond l’archimilliardaire à un journalis- Comment peut-on encore confier son produit à cette
te américain très tatillon. C’est tout dire quant à l’im- voix peu crédible? Est-il possible qu’on retrouve le
portance de la communication pour ceux qui font de même visage accompagnant trois produits différents
la réussite un devoir presque sacré. Mais la com- à quelques minutes d’intervalle? C’est souvent le
munication est toute une culture qui tient de la psy- même type d’agence qui rend un mauvais service à
chologie sociale, du background culturel, d’une cer- la publicité en tant que produit à communication
taine sensibilité et d’une certaine «classe» dans l’ex- intelligente destiné à commercialiser des produits.
pression et le savoir-faire. Bref, c’est un art à part Et il convient de parler d’intelligence car une publi-
entière qui a fait de certaines campagnes publici- cité réussie doit être avant tout suggestive… et viser
taires une référence. Une référence qui répond au le deuxième voire le troisième degré. La question qui
dur devoir de durer dans l’esprit du consommateur. se pose alors est la suivante : y a-t-il des clients prêts
En Tunisie, la culture de la communication com- à payer pour «ça»? Evidement, et là il y a la question
merciale via les agences spécialisées est relativement des annonceurs qui se pose. Un professionnel racon-
jeune. Jeune mais qui a fait du chemin cependant. te : «Il y a des propriétaires de marques qui refusent
Les investissements publicitaires en Tunisie sont un nouveau concept dans le spot parce qu’ils ne le
estimés à 75M de $ et le secteur offre de l’emploi à comprennent pas! Résultat,ils interviennent de maniè-
des diplômés ainsi qu’à des professionnels venus de re à le banaliser». La communication est une ques-
tous bords (cinéma, radio, journalisme, théâtre et tion de culture, on vous dit! Et la culture de la com-
télévision…). C’est aussi un secteur qui exporte son munication ne doit pas passer par la médiocrité mais
savoir-faire vers des pays comme l’Algérie ou le Maroc. par l’élégance et l’intelligence du message… il faut
A petits pas certes, mais à pas certains.Ainsi le méca- croire en l’intelligence des mots. Le consommateur
nisme de cet important facteur de croissance est tunisien a une mentalité de plus en plus ouverte,
déclenché dans un cadre juridique qui ne cesse de l’ère des publicités au premier degré sera bientôt
répondre aux exigences de la modernité. Mais que révolue. La publicité rationnelle cédera la place à la
reste-t-il à faire? publicité émotionnelle. Un conseil : lorsque vous ren-
Dans le milieu des agences de publicité et de conseil contrez un professionnel qui a de l’imagination et qui
en communication, la concurrence est très rude. C’est vous arrache une émotion avec son message, les neuf
tant mieux, diront certains. Mais cela se passe sou- dollars valent le coup d’être investis.
vent aux dépens de la qualité. Oui, on ne l’entend Salem TRABELSI

P. 2 La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006


EN COUVERTURE
Taoufik Habaïeb (THCOM)

Un moteur de croissance
en deçà de nos ambitions
Naturellement, Taoufik Hbaïeb
s’est trouvé en place confortable
dans ce grand jeu des grilles et des
mouvements du secteur de la publi-
cité.
Son long chemin semble tout tracé
dès l’âge de l’adolescence. Il y a
ajouté, étant mûr, un sens affiné
des relations humaines (forcément
chaleureuses) et une palette élar-
gie (superbement exploitée), de ses
dons de meneur d’hommes et de pro-
jets, cette insolente activité (décriée
ou célébrée) qu’est la publicité. Il
en parle comme l’écrivain de sa
prose, appliquant le mot juste et
l’humeur plaisante et il conjugue
ses talents pour faire briller ses
campagnes. En chef de troupe, for-
cément !
Comment jugez- vision par satellite. relation client. De nou- 168 $, les Libanais à 51
vous le paysage L’ADSL et son haut velles générations mon- $, les Marocains à 8.6
publicitaire tuni- débit, le Wifi et la rup- tantes, issues des $ et les Egyptiens à 4
sien ? ture des fils, l’Internet meilleures universités $ seulement. En termes
et le GPRS désormais et acquises à la com- de part du PIB, le score
Ce n’est que le reflet disponibles sur le GSM, munication efficiente tunisien est de 0.24 %,
fidèle de la société tuni- et encore plus la télé- sont désormais aux contre 1.1 % aux Etats-
sienne. La pub est l’ex- vision visible et enre- commandes pour nous Unis, 0.6 % en France
pression des marques, gistrable en direct sur faire rattraper, en et 0.45 % au Maroc.
des annonceurs, des le téléphone mobile. Tunisie, tant d’années
créatifs et des consom- Tout cela est devenu perdues. Notre paysage est-
mateurs. Sa maturité, une réalité en Tunisie. Les chiffres sont il valorisant ?
son professionnalisme, A cette révolution significatifs. Les inves-
sa créativité traduit le numérique s’ajoutent tissements publicitaires Economiquement,
degré d’évolution. Notre l’ancrage des pratiques en Tunisie qui ont c’est un marché valo-
paysage communica- marketing de plus en presque doublé durant risant. De par ses inves-
tionnel évolue rapide- plus scientifiques et l’année 2005 (+45 %) tissements, ses nou-
ment, surtout avec la professionnelles et l’af- sont estimés à 75 M de veaux emplois et sa
généralisation de la firmation de nouveaux $, soit une dépense de valeur ajoutée. C’est un
téléphonie mobile médias tels que l’affi- 7.1 $ par tête d’habi- catalyseur, un moteur
(SMS), de l’Internet chage grand format, le tant. A titre d’exemple, de croissance de plus
(sites web et journaux marketing direct micro les Américains sont à en plus indispensable.
en ligne) et de la télé- ciblé et les systèmes de 428 $, les Français à
"
La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 3
EN COUVERTURE
" de presse actuels se coup d’exemples, et ce, d’un certain nombre de
Il demeure cependant contentent d’activer les pour de nombreuses critères. Une tentative
en deçà des ambitions. médias traditionnels, raisons. D’abord, nous d’étude de ce genre a
faisant fi des autres n’avons pas de grandes déjà été menée il y a
Quelles sont vos nouveaux vecteurs marques tunisiennes quelques années pour
critiques ? impactants. La mise à bien connues à l'étran- le compte du Bureau
niveau de ce domaine ger. de la mise à niveau. Ce
Essentiellement le ne saurait tarder Dans le classement que je relèverai, per-
manque de profession- davantage. des 500 Top premières sonnellement,c’est qu’il
nalisme… généralisé. marques dans le monde n’y a jamais seulement
Chez l’annonceur sur- Notre publicité arabe, ne figure mal- de bonnes agences,mais
tout,mais aussi comme s’exporte-t-elle? heureusement aucune toujours de bons annon-
auprès des agences ou Si oui, où et marque nationale. La ceurs. C’est-à-dire des
dans les médias. clients qui savent bien
comment ? deuxième raison est que
choisir leurs agences-
Essayez de connaître la communication sur
comment les annon- les grands produits conseil, bien les brie-
Si vous parlez d’ex- fer, bien apprécier leur
ceurs sélectionnent tension de l’audience, tunisiens, tels que le
leurs agences,rédigent tourisme,l’huile,la mal- travail et les installer
je pense qu’avec la télé- dans la confiance et la
leurs briefs (cahiers des vision par satellite et taise ou encore l’arti-
charges techniques) et sanat,par exemple,est fidélité. THCOM a la
Internet, notre pub est chance d’en compter
jugent les recomman- déjà à l’international, confiée,au meilleur des
dations et créations pro- cas,à des agences étran- bon nombre, mais c’est
ou du moins au régio- une denrée rare.
posées et vous en serez nal. Contribue-t-elle gères, d’ailleurs de
édifiés. J’ai fini par croi- cependant à la promo- petites entités. L’Ontt,
re que l’annonceur n’a Une publicité
que l’Agence qu’il méri- tunisienne, cultu-
te. Heureusement qu’il Les investissements publicitaires rellement marquée,
y a de temps à autre de en Tunisie qui ont presque doublé est-elle viable?
nouvelles bulles d’oxy- durant l’année 2005 (+45 %) sont esti-
gène qui viennent tirer més à 75 M de $, soit une dépense Oui, si elle est patri-
le marché vers le haut. moniale dans ses
de 7.1 $ par tête d’habitant. A titre racines, internationa-
Regardez l’effet de d’exemple, les Américains sont à 428
Tunisiana, Radio le dans ses expressions.
Mosaïque, les réseaux $, les Français à 168 $, les Libanais On parle aux gens avec
d’affichage Bien Vu,Mip à 51 $, les Marocains à 8.6 $ et les ce qu’ils ont dans la
ou Régie 7, de grandes Egyptiens à 4 $ seulement. En termes tête.Evoquer Carthage,
multinationales ou des de part du PIB, le score tunisien est la Médina, Kairouan,
agences profession- de 0.24 %, contre 1.1 % aux Etats- l’olivier, le palmier ou
nelles. la fantasia et autres
Unis, 0.6 % en France et 0.45 % au signes du terroir est
Je me dois également Maroc.
d’évoquer la commu- culturellement tuni-
nication associative et sien. Mettre cette ico-
publique, en réel défi- comme l’Office de l’hui- nographie dans un
tion de nos exportations contexte international,
cit,à cause notamment ? Oui, dans des cas très le, le Groupement des
de l’absence de struc- dattes,agrumes et vins, avec un esthétisme
limités et je pense à des moderne et un slogan
tures opérationnelles pays voisins comme la ou encore l’ONA et
de relations médias, autres, n’ont à ce jour bien percutant, affûté
Libye où Canal 7 jouit selon les codes du pros-
bien étoffées, dans les d’une bonne audience, conclu aucun contrat
associations, orga- annuel avec une agen- pect ciblé, son langage,
favorisant ainsi la péné- et l’air du temps, voilà
nismes publics et minis- tration de nombre de ce tunisienne.C’est édi-
tères. Ma recomman- fiant ! ce qui garantit la via-
produits alimentaires. bilité de notre pub à
dation est claire: ins- Oui aussi pour quelques
taller partout des uni- l’étranger.Ne l’oublions
agences qui s’implan- pas,communiquer,c’est
tés de communication, tent, cahin-caha dans Le rapport
à commencer par les avec le client, d’abord attirer l’atten-
les pays du Maghreb. tion, séduire et susci-
associations, munici- Mais si vous parlez de comment
palités, délégations, ter une attitude favo-
concepts créatifs tuni- se déroule-t-il ? rable ou déclencher un
gouvernorats, mais siens adoptés par de
aussi directions géné- comportement d’achat.
grandes marques tuni- Il y a dans la pro-
rales, entreprises siennes et internatio- fession des baromètres Propos recueillis
publiques,groupements nales pour leurs cam- internationaux pour par H.HANNACHI
professionnels et pagnes pan-régionales mesurer la relation avec
autres. Souvent, cer- ou mondiales,je risque l’annonceur et juger de
tains de nos attachés de ne pas trouver beau- sa qualité sur la base

P. 4 La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006


EN COUVERTURE
Neïra Khouaja (Eureka)

Donner de la personnalité au produit


Mme Neïra Khouaja, diplômée en marketing depuis juin 1987, gère depuis 1998 une
agence-conseil en communication, Eureka.
Témoin privéligié du «boom» de la publicité en Tunisie (1988 avec l’autorisation
des pubs sur la télévision), elle identifie la trilogie gagnante et indispensable pour
le succès dans un secteur si particulier. L’esprit, l’équipe, l’équipement et l’origina-
lité de la création comptent parmi ses atouts.

Qu’est-ce qu’une campagne simples: Nous n'avons pas tous les citaire est certes recherchée et où
réussie? mêmes valeurs ou encore compo- l'apport en conseils en marketing
Une campagne réussie repose sées de questions : Parlez-vous est largement sollicité.
sur une bonne créativité. Sans ima- Micra ?… La Libye est aussi à examiner
gination, sans originalité, une cam- La structure la plus convoitée de plus près.L'esprit campagne n'est
pagne n'aura aucune âme et aucu- reste toujours la phrase simple où pas à l'affiche ni de budget préala-
ne raison d'être. Quand elle est bien la rime est souhaitée pour permettre blement établi, mais ce pays consti-
imaginée, la créativité peut faire en une bonne mémorisation; mais l'es- tue une bonne opportunité pour un
sorte qu'une publicité attire à elle sentiel est de savoir flatter la cible développement à l'étranger.
seule une réceptivité du public dix à laquelle le produit est exposé par
fois plus importante qu'une simple un langage qui lui est approprié. Combien coûte une campagne
campagne. Autrement dit, de grande envergure?
il serait facile de communi- En publicité,on n'est pas
quer quand on a de grands au marché. On peut être
moyens, faire de la bonne présent sur tous les sup-
production en termes de réa- ports avec un bon matra-
lisations télévisuelles et être quage publicitaire mais sans
présents sur tous les sup- aucun rendement bénéfique,
ports. Mais la tâche la plus côté annonceur.
difficile est de faire émer- L'évaluation d'une cam-
ger une campagne avec très pagne est la valeur morale
peu de moyens, et là, l'in- que dégage une marque pour
tervention de la créativité mettre en exergue sa per-
de l'agence est capitale. sonnalité et les produits qui
L'intelligence créative est sont sous sa tutelle. Savoir
pour moi «l'art» et la maniè- créer la préférence vers la
re la plus efficace de géné- marque, inciter à l'achat,…
rer ventes et profits pour Si ce but est atteint, je pense
l’annonceur. que le résultat n'a pas de
prix aux yeux de l'annon-
Qu’est-ce qu’un bon ceur.On peut faire une matri-
slogan? ce rationnelle entre, avant
La création d'un slogan tout une bonne créa et une
présuppose des capacités de répartition optimale du bud-
synthèse qui dépassent sou- get qui n'est pas nécessai-
vent le niveau cognitif. Un rement important.
vrai travail de copy writer
ou une bonne pointure en Malheureusement, le
créa. Un bon slogan, c'est la marché publicitaire est à la
clé du sens global du récit limite de la tendance indus-
qui se construit; aussi bien trielle et on constate que ce
dans un spot publicitaire ou phénomène prend une
en simple annonce de pres- ampleur assez considérable.
se,le slogan est la philosophie même Peut-on envisager d’expor- C'est vraiment dommage pour le
qui découle du micro-récit qui est ter de la publicité aujourd’hui? secteur.
mis en scène. Avec des budgets clients de plus Il n'y a pas de tarifs précis pour
Un bon slogan est court, atti- en plus compressés, nous n'avons une bonne campagne publicitaire
rant,facile à mémoriser,donc simple. d'autres alternatives que de voir ce mais si on doit compter,c'est le résul-
Quant à sa structure linguistique, qui se passe au-delà des frontières. tat espéré au niveau de l'annonceur
certains slogans sont construits sur La première place au soleil qui reste qui doit être tangible. C'est ainsi
des structures impérieuses directes à viser est l'Algérie qui présente un qu'on peut évaluer si une campagne
(c'est-à-dire à partir de formes ver- essor envisageable et c'est pour- a été bénéfique ou non.
bales impératives) type : Mangez quoi nous avons créé notre filiale
des pommes, au moins une fois par «eurêka Algérie» sur ce pays. Propos recueillis par S.T.
jour… et d'autres à partir de phrases Un marché où la créativité publi-

La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 5


EN COUVERTURE
M. Medien Al Jazireh (Karoui & Karoui Group)

Un produit culturellement marqué point de se permettre le luxe

L
E groupe Karoui &
Karoui,un petit success de «choisir ses clients»,selon
story tunisien, gâce au la même source. En effet, le
punch des deux frères Nabil marché publicitaire de la télé-
et Ghazi, nous livre chiche- phonie mobile consacre plus
ment le secret de sa réussite. de 20,8 millions d'euros en
D'une petite agence de com- Algérie,en Tunisie et au Maroc.
munication qui a vu le jour il Le succès de ce groupe réside
y a une dizaine d' années, le sans aucun doute dans sa créa-
groupe évolue aujourd'hui en tivité et a le mérite d'avoir
terrain conquis. Composé introduit le dialecte local dans
d'une douzaine de filiales,cette les spots télévisés,outre le fait
agence a su appréhender à qu'il mise sur les ressources
temps l'importance du poten- humaines.Le groupe à ce titre,
tiel maghrébin et n'a pas lési- compte parmi son effectif plu-
né sur les moyens pour l'in- sieurs nationalités, dont des
ternationalisation de ses acti- Espagnols des Portugais, des
vités. Aujourd'hui «nous Algériens , des Palestiniens,
sommes plus de trois personnes des Marocains et bien sûr des
qui s'activent dans le domai- Tunisiens. «Nous sommes
ne de la communication en M. Medien Al Jazireh & Alya Tebaï convaincus que le dialecte local
Algérie, au Maroc et en est un gisement potentiel qu'il
Tunisie», affirme le directeur de la communication au sein faut exploiter avec beaucoup de délicatesse car riche et mul-
du groupe, M.Medien Al Jazireh. En effet, le groupe touche ticolore, il exprime au mieux, nos envies et nos désirs» ajou-
à tous les volets de l'activité communication : affichage, te Alya Tebaï,chargée du département pub au sein du même
réalisation de spots, régie publicitaire, conseil en commu- groupe. En effet, un bon spot doit aussi être un excellent
nication, gestion de campagnes publicitaires et tout ce qui support de divertissement à même de retenir le téléspec-
concerne la post-production. «Nous produisons clés en mains tateur. Le dialecte local en est pour Karoui & Karoui, le
l'émission «Akher Kalima» (le dernier mot ) qui est diffu- secret.
sée en Algérie», a cité, à titre d'exemple, M.Medien qui affir- Chokri BEN NESSIR
me que c'est grâce à l'évolution du marché de la télépho- ————
nie mobile que le groupe a réussi à prendre son envol au Photo Anis Mili

Le temple des publivores


retrouvera un esclave enfui. Dans Conseil Tunisie, découle du fait de

D
ES villes bardées de panneaux
publicitaires,des courses faites l'Antiquité romaine, sur le forum, son potentiel humain, ainsi que de la
en fonction de l'image de étaient exposées des tablettes annon- taille de ses ménages. En effet, avec
marques censées correspondre à notre çant des ventes ou des manifestations 75 millions d'habitants en 2004
mode de vie, pour assouvir nos nou- théâtrales. Au Moyen Âge, le criage, (Algérie,Maroc et Tunisie et qui seront
velles envies consuméristes,les agences considéré comme service public,dépen- 110 millions en 2050), 12.5 millions
de communication et de publicité dait de l'autorité royale. L'affiche de ménages de 6 personnes en moyen-
retroussent leurs manches et ne ratent apparaît au XVe siècle et les premières ne et un PIB per capita de 1.570 euros,
aucun support pour capter notre atten- enseignes apparurent à Paris au XIVe sans compter la Libye et la Mauritanie
tion : TV, presse, panneaux, façades siècle.Avec l'apparition des nouveaux qui ne tarderont pas à adhérer à cette
d'immeubles, habillages de véhicules médias au XIXe siècle, la publicité boulimie consumériste. L'Algérie, le
de transport public et même dans les trouve sa place dans la presse. En Maroc et la Tunisie de par les affi-
cabinets de médecins, grandes sur- 1922, les États-Unis donnent nais- nités culturelles et linguistiques qui
faces ou tout simplement dans vos sance à la publicité radiophonique, et les lient, offrent à ces agences de pub
boîtes aux lettres, la pub nous pour- à la publicité télévisée en 1947. Au un champ vaste, loin d'être saturable
suit partout. Des spots humoristiques Maghreb aujourd'hui, la TV accapa- où ils peuvent se concurrencer libre-
aux sujets plus sérieux comme la sécu- re 56% des parts de marché publici- ment. En effet, les investissements
rité routière, le civisme, l'intégration taire,la presse affiche 21% des recettes publicitaires dans ces trois pays sont
des porteurs de handicap ou tout sim- publicitaires, tandis que l'affichage évalués à 280 millions de dinars où
plement la maîtrise de l'énergie, la et la radio enregistrent respective- le Maroc détient la part du lion avec
pub, tel un caméléon, mue rapide- ment 18 et 5% du total de ces recettes. 80% des recettes publicitaires (220
ment avec un formidable outil de sen- Ce sont d'ailleurs les performances millions de dinars), contre 32 millions
sibilisation à un argumentaire de de marché qui excitent de plus en plus de dinars en Algérie et 28 millions de
vente dont le seul objectif est de faire les agences de communication qui dinars en Tunisie. Les investisse-
augmenter les ventes d'un produit, s'activent pour la conquête davanta- ments pub par secteur d'activités sont
d'une marque ou d'un label. Ce ne ge de parts de marché sur les trois par ailleurs ventilés comme suit : les
sont pas les nouveaux supports média- pays qui consacrent de gros budgets opérateurs Télécom détiennet 20%,
tiques qui ont créé la pub, car la pre- à la publicité,à savoir le Maroc,l'Algérie l'alimentaire 31%, l'hygiène et beau-
mière annonce connue date de 3.000 et la Tunisie. En effet, l'importance té 8% et l'entretien ménager 7%.
ans avant J.-C. Il s'agit d'un papyrus du marché maghrébin,selon M.Hassen
thébain offrant une récompense à qui Zargouni,directeur de l'agence Sigma- C.B. N.

P. 6 La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006


EN COUVERTURE
Syrine Cherif, présidente du syndicat des agences de publicité

Une profession où la concurrence est rude


plète du secteur, aujourd’hui, qui permettra

S
YRINE CHERIF est présidente du syn-
dicat des agences de publicité depuis d’élaborer un nouveau texte relatif au cahier
deux mandats, soit dix années. des charges qui régit la profession, texte plus
Dix années passées à se battre pour des pro- conforme à la réalité du métier».
blèmes liés à la publicité. Elle s’apprête,aujour- En attendant de dépouiller cette étude, et
d’hui, à transmettre le flambeau, et espère d’en remettre les conclusions au ministère,
terminer son mandat en remettant la dernière elle a bien voulu répondre à nos questions sur
mouture de la très vaste étude sectorielle enga- une profession ardue, certes, mais passion-
gée depuis quelque temps : «Une photo com- nante.
Pouvez-vous nous tent à un budget publici- lement
présenter un état des taire conséquent. Le mar- — le développement des
lieux ? ché demeurant petit, la médias, ce qui crée une
La profession de la concurrence se fait féroce, concurrence, et est géné-
publicité a réellement décol- et la pression sur les prix rateur de pénétration et
lé, il y a 17 ans, en 1988, très forte.Sans que,cepen- d’impact.
quand la publicité a été dant, cela ne nuise jamais C’est ainsi que l’affi-
autorisée à la télévision. à la qualité, car les annon- chage qui était sclérosé il
Avant, il y avait des ceurs sont exigeants et veu- y a quatre ou cinq ans, a
annonces informatives sur lent, bien sûr, le meilleur totalement explosé dans
les journaux,des panneaux pour le moindre coût. sa diversification : murs
peints sur les routes et Est-ce à dire que aveugles, unipôles, affi-
quelques films publicitaires l’avenir s’annonce chage métro-léger,bus,abri-
au cinéma. difficile ? bus… Tout cela n’existait
Avec l’autorisation de Disons que nous atten- pas et est générateur d’in-
passer de la publicité à la dons l’explosion de certains vestissement. Il en est de
télévision, le marché est secteurs comme l’agroali- même pour l’audiovisuel,
né. Sont venus s’y arrimer mentaire ou la téléphonie secteur en augmentation aujourd’hui, des services
les grandes marques, les mobile qui tiennent le haut et en diversification. La de qualité de plus en plus
marques de grande consom- du pavé, puisque, contrai- presse écrite ne suit pas, visibles. Par ailleurs, les
mation,mais aussi des mul- rement à d’autres marchés, même si elle demeure le agences tunisiennes ne font
tinationales installées en les secteurs de l’automo- seul investissement stable pas qu’accueillir les agences
Tunisie. Cela a créé une bile, de la finance ou de depuis cinq ans. étrangères, elles se
économie de marché, la l’assurance ne sont pas, Imaginez ce que cela déploient elles-mêmes sur
concurrence entre les pro- aujourd’hui, assez concur- pourrait être si on avait des marchés étrangers.
duits a évolué, et le mar- rentiels. On attend par plus de choix, notamment Des défis régionaux sont
ché s’est fait de plus en exemple que le marché de en ce qui concerne la pres- lancés.A elles de savoir les
plus porteur. la téléphonie mobile soit se spécialisée, les maga- relever.
Combien d’agences redynamisé par la conces- zines…
de publicité existe-t- sion d’une partie de Tunisie Bien que le marché Où donc le bât bles-
il en Tunisie, et leur Télécom à un opérateur soit limité, il doit se ?
nombre correspond- privé, que celui de touris- néanmoins être por- Le grand défi de demain
il aux besoins du me se développe… teur,puisque l’on voit sera la révolution créati-
marché ? Il y a, néanmoins, des tous les grands ve.
Il exist officiellement éléments promet- réseaux de commu- Nous avons réussi notre
70 agences agréées. Car, teurs… nication s’installer mise à niveau du point de
en fait, jusqu’à il y a deux Ce qui est nouveau,c’est en Tunisie… vue technique.
ou trois ans, la profession que, depuis deux ans, on Cela, en effet, caracté- Mais nous avons plus
était réglementée par un assiste à une évolution des rise son évolution.Tous les à faire à un cliché de qua-
agrément. Aujourd’hui, médias. grands réseaux de com- lité qu’à de vrais travaux
l’accès est plus aisé car il Une nouvelle télévision, munication sont présents de grande créativité.
suffit d’une déclaration Hannibal TV, commence à en Tunisie, à travers des Il est évident que cela
répondant à un cahier des prendre ses marques. Une partenariats ou des asso- demande, pour y parvenir,
charges. nouvelle radio, Radio ciations avec des agences des annonceurs prêts à
Sur ces 70 agences, Mosaïque, a déjà fait ses locales, ce qui contribue à investir pour obtenir une
seules une dizaine sont de preuves. maintenir la Tunisie dans création de qualité.
vraies agences de «full ser- Une autre radio régio- un haut niveau de déve- Bien sûr, il y a eu, ici et
vice» intégrant une stra- nale, Jawhara, fait de loppement de la région là, quelques essais d’inté-
tégie de communication, bonnes performances dans Moyen-Orient/Afrique. gration de la création publi-
de conception, de produc- le Sahel. Car, en fait, il y On a également vu citaire vers une plus gran-
tion et d’achat d’espace. a deux moyens de dyna- apparaître des agences spé- de tunisianité. Mais nous
L’offre de ces agences miser le secteur de la publi- cialisées en conseil, en sommes loin, encore, de
demeure néanmoins supé- cité: média ou en achat d’es- l’étonnement et de la vraie
rieure à la demande des — le développement paces. créativité.
grands annonceurs. Car d’activités différentes, ce Grâce à cette spéciali- Propos recueillis par
peu de marques consen- dont nous manquons cruel- sation,les agences offrent, Alya HAMZA

La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 7


RETROVISION Par Samira DAMI

Abus contreproductifs
Voilà un programme accrocheur de par son concept
et contenu, car il est toujours bon de faire un
arrêt sur image sur certains faits et aspects
sociaux afin d’en décortiquer et d’en comprendre

I
L arrive souvent que dans des émissions du
genre talk-skow et débats, notamment, que les raisons et d’en envisager les solutions. Aussi,
la discussion chauffe tellement que, malgré le dernier numéro a-t-il traité de ce — relativement
tous les efforts de l’animateur, plus personne — nouveau comportement entré dans nos mœurs
n’entend personne et que, de ce fait, le :l’abandon de vieilles personnes qui se retrouvent
téléspectateur, qui ne comprend plus que dalle dans un asile de vieillards.
aux propos cacophoniques,préfère zapper ailleurs. Le sujet tel que traité appelle quelques
Mais, quand un animateur s’amuse lui-même remarques. Car L’autre face a aussi son revers.
à embrouiller les propos de l’émission ou de la D’abord, signalons que l’accroche du thème
rubrique que lui ou qu’un autre chroniqueur ou la présentation du sujet s’étire en longueur.
anime, c’est pour le moins étrange et Plus concise et plus imagée, elle frapperait
incompréhensible.Cela s’appelle se saborder soi- davantage les esprits, d’autant que l’option pour
même. l’animation en position debout suggère une
Et c’est, afin d’illustrer notre propos, le cas certaine dynamique et incite donc à l’adoption
par excellence de l’animateur de Nasmet sbah d’un style vif et nerveux.
(Brise matinale) sur Tunis 7. Ensuite, l’on ne comprend pas qu’en guise
Très influencé par le style d’animation de d’illustration du sujet, nous avons eu droit à une
William Lemergy dans Télématin sur France 2, sorte de clip d’essence égyptienne.Ainsi,à l’image
Nizar Chaâri, puisque c’est de lui qu’il s’agit, défilait une chaîne de portraits et de postures
essaie de le copier, mais la manière est si gauche de vieux «personnages» dégageant des sentiments
et si pesante que le résultat est tout bonnement de tristesse et de solitude.
contreproductif. Car si «la méthode Lemergy» Le son, lui, distillait un air très égyptien pour
est accrocheuse parce que légèrement teintée le moins lugubre et funèbre. Comme si aucune
d’humour, «la méthode Chaâri» manque son chanson de notre riche patrimoine n’était à même
objectif, parce qu’à trop vouloir jouer au bouffon, d’exprimer tous ces sentiments. Alors que, et on
l’animateur multiplie les interventions, le sait, ce genre de chanson existe à la pelle.
interrompant à tout bout de champ ses Pourquoi alors ce (mauvais) réflexe qui consiste
interlocuteurs et chroniqueurs, ce qui perturbe à recourir encore et toujours aux productions
le cours de certaines rubriques de l’émission. des autres pour nous exprimer.Voilà une fâcheuse
Pour s’en rendre compte, il suffit de suivre la habitude à abandonner.
rubrique «Recettes de cuisine». Dès que la ou le Enfin,l’on se demande pourquoi cette propension
chef cuistot animant la chronique commence à à représenter d’emblée de manière négative
égrener les ingrédients d’une recette,l’animateur, l’hospice de vieillards, c’est-à-dire comme un
lui,entame son numéro de pitre en l’interrompant endroit où de vieilles personnes abandonnées se
à plusieurs reprises. sentent seules et tristes. Une représentation
Pris au «jeu déplacé» de celui qui, à ses côtés, relevant du préjugé et qui, heureusement, a été,
joue à l’amuseur public, le chef s’en trouve vers la fin de l’émission, corrigée par des
complètement déconcentré… tant est si bien que témoignages de plusieurs pensionnaires de
l’on a du mal à enregistrer les ingrédients et à l’hospice ayant affirmé que c’est dans cet endroit
suivre le tout et que l’on ne comprend plus rien qu’il ont trouvé un abri et une nouvelle famille
à rien. Résultat : les propos tombent comme un et c’est là qu’ils ont oublié tous les tracas,problèmes
soufflet et le public — notamment les familiaux et autres.Heureusement que ces refuges
téléspectatrices — excédé par les nombreuses existent, car plusieurs vieillards sont réellement
interventions déplacées de l’animateur, préfère sans famille. Aucune.
zapper vers d’autres chaînes là où, au même En tout cas,les sociologues et autres spécialistes
moment, des chefs donnent des recettes qu’ils présents sur le plateau ont bien expliqué que les
égrènent et préparent en toute tranquillité. mutations sociales sont dues au changement de
Morale : tout abus nuit. la structure sociale et du passage d’une société
patriarcale à une société moderne, voire post-

L’autre face a son revers


moderne, où ce n’est plus la tradition qui régit
les comportements et mœurs sociaux mais les
lois et la législation.

N
OUVELLE émission du genre social, un Reste, au final, que la forme, soit la mise en
brin sociologique, L’autre face (El wajh el images notamment, assez conventionnelle dans
akher) diffusée, tous les mercredis sur l’ensemble, gagnerait à être plus nerveuse et
Hannibal-TV, se focalise sur certains aspects, plus enlevée.
problèmes, phénomènes et mutations
socioculturelles que connaît la société moderne. S.D.

La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 9


P. 38 La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006
La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 39
DANS LES COULISSES

Amina Fakhet et Najet Attia :duo de choc ? impliquée dans une nouvelle œuvre

U
NE rencontre qui fera certai-
nement l’événement de cette proposée par le grand comédien
saison : les deux vedettes Moncef Lazaâr. Férial Graja a
tunisiennes Amina Fakhet et expliqué cette absence par son
Najet Attia se produiraient souci de terminer ses études
ensemble sur une même mais également par les textes
scène pour animer un gala. et les rôles qui lui avaient
Najet Attia,considérée été proposés. Elle a rele-
comme la meilleure amie vé toutefois que le pro-
d’Amina Fakhet, vient duit présenté par
d’exprimer son vif sou- Moncef Lazaâr a rete-
hait de réaliser cet nu son attention.
objectif. Elle s’acti-
ve d’ailleurs à peau- … et Naziha
finer ses nouvelles
chansons compo- Youssef
sées par les choisit
cèlèbres musi- le cinéma
ciens Mohamed
Majri et De son côté,la
Abderrahman jeune actrice
Ayadi.L’idée est Néziha Youssef
que les deux qu’on apprécie
chanteuses actuellement
s’échangent dans le film «
même l’inter- Khochkhach»,
prétation de «Fleur de l’ou-
leurs chansons. bli» de Selma
Toutefois, il Baccar,est plu-
faut attendre tôt favorable à
l’accord défini- une carrière
tif de la diva cinématogra-
Amina Fakhet phique. Elle
qui aurait vient d’annon-
donné des cer qu’elle cam-
signes positifs. pera un impor-
Un telle ini- tant rôle dans le
tiative est à prochain film
encourager et que réalisera son
pourrait évide- mari Kamel
ment contribuer Youssef. Ce der-
à assainir les rap- nier avait réalisé
ports quelquefois le court métrage
tendus entre les «Le Retraité».
artistes tunisiens.
«Sabri Alli
Férial Graja Rah»
opte C’est la nouvelle
pour chanson dont les paroles
le théâtre... ont été écrites par notre
collaborateur,critique d’art,
La charmante comédien- poète et par ailleurs dentis-
ne Férial Graja, absente de te, Ali Ouertani, pour rendre
l’écran au cours du mois de hommage à la célèbre cantatri-
Ramadan dernier, semble plus ce Saliha. Elle a été interprétée
Amina Fakhet
intéressée par le théâtre. Elle serait "

P. 30 La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006


DANS LES COULISSES
"
au cours du dernier gala animé par la presti-
gieuse troupe de la Rachidia.
Ali Ouertani, qui s’intéresse de près à la chan-
son, ne cesse d’enrichir le répertoire de plu-
sieurs chanteurs triés sur le volet, dont notam-
ment son ami Lotfi Bouchnaq, mais également
Nabiha Karawli.

Un nouvel album
de Fethi Bjaoui
Le jeune chanteur tunisien Fethi Bjaoui s’at-
telle actuellement à la préparation de son nou-
vel album. Ainsi après avoir réussi ses appari-
tions lors du dernier Festival de la Médina, ce
jeune chanteur s’apprête à participer au pro-
chain Festival de la musique tunisienne, avec
une chanson écrite par le parolier Hamida
Jarraya, mais également présent par une chan-
son composée par lui-même pour le chanteur
Ziad Klifi.

«Choufli hall», acte 2


Slaheddine Essid et Hatem Belhaj se remet-
tent au travail. Ils ont donné le coup d’envoi du
tournage du deuxième acte du feuilleton télé-
visé «Choufli hall» dont la première édition avait
été diffusée sur Tunis 7 au cours du dernier
mois de Ramadan. Le nouveau feuilleton com-
prendra 30 épisodes d’une durée de 30 minutes
chacune et sera probablement diffusé, et c’est
là la nouveauté, au cours du mois de février à
raison de deux épisodes par semaine. Les deux
initiateurs ont reconduit les mêmes acteurs, à
savoir Kamel Touati, Soufiane Chaâri, Jamila
Chihi, Mouna Noureddine.

Mohamed Kouka remonte


sur les planches
Le comédien et homme de théatre Mohamed
Kouka s’active à effectuer son retour sur les
planches. Il prépare une nouvelle pièce qui le
réunira aux côtés de Hichem Rostom et Raouf
Ben Yaghlane intitulée «Art», tirée du texte de
l’écrivaine française d’origine iranienne Yasmina
Riza.
Du genre comédie de boulevard, cette pièce
met en relief le comportement de trois amis
vis-à-vis d’un tableau de couleur blanche et la
différence de goût de chacun. Ce qui engendre
plusieurs questions concernant la relation entre
les hommes de culture, les critiques et les éven-
tuels «intrus» dans les milieux culturels.
Mohamed Kouka remonte sur les planches
après une absence de près de huit ans, sa der-
nière apparition sur scène remonte à 1998 dans
la pièce L’Ecole des Femmes.

La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 31


DÉTENTE
L E S
C R O I S E S
La grille du dimanche
M O T S proposée par Chérif ARFAOUI

Horizontalement : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

11) Passées sans être vues… - Le 1


fruit de l’aréquier 2
12) Manque - Bâtiment
3
13) Un ver à corriger - Plante sans
tige apparente - L’étain 4
14) Fin de mode - Tranchant - Monceau 5
15) Perforé -Participe - Cache
16) Unité de temps - Pour un arro- 6
sage efficace 7
17) Dans un instant - Article - Aperçus
8
- Inv. : ride
18) Possessif - Simili cuir - Article 9
19) Ferme toutes les portes! - D’un 10
auxiliaire - Etablit le contact
10) Mena en justice - Ah la vache! - 11
Pareil - Ceinture jaune 12
11) Africaine - Espion en jupons
13
12) Est à moi - Ardente - Ph.: sans
foi - Préposition 14
13) Fleur - Font des courants d’air 15
14) Religieuse qui a des appétits
féroces - Qui ont donc été alté-
13) Romains - A cheval sur les principes -
rées
15) Triment pour les autres - Inédit Partie d’église
14) Ecrit - Circule en Russie - Manière d’être
Verticalement : 15) Bouche… trou! - Appris
C.A.
11) Finit par faire une explosion - Singe
12) C’est dommage!… - Capitale africaine
13) Fait surface - Possessif - Coule en Europe Solution de la grille précédente
14) En peine - A bien les pieds sur terre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
15) Mène à la grève - Conjonction en remon- 1 C O N T R E S R A T U R E S
tant - Direction - Un peu de neige - Mer 2 R E V O L U T I O N I S O
phonétique 3 I R R A D I E B U T T E S
16) Dans les notes - Commence à aduler - 4 S U E E T B A T R U E E
Réfutent 5 P I L E L I M T E R P
17) Vifs et… méchants - Un étranger - 6 E N D U E A R B R E S G O
Protège-doigt 7 T U E R E C R E E R D R U
18) Dans un sens, il n’est pas blanchi - Au 8M I A G A L E R T E E S
tapis! - Blocs de glace 9 E S T R A D E L I A M B E
19) Elle vient de débarquer - En bref 10 R A R I S S I M E N I E E
10) Permet d’être ici et ailleurs!… - Petite 11 N I E T D A T E E S F
bête 12 O C T U M E F I E S U C E
11) Brassée à Londres - Sont à respecter - 13 N E T L R I T O R I S
Maintenant c’est le mail 14 D R E E R A P E U R E E S
12) Salut - Dans les règles - Viennent de 15 E C O S S E S O R T I E E
Paris - Troublé

La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 47


V
V II E
E P
PRRA
ATT II Q
QUUE
E
LE NETTOYAGE À LA MAISON

A chaque type de surface,un procédé


empirique
des papiers peints à motifs, des rideaux en fibre

L
A remise à neuf de la maison par le net-
toyage est une activité universelle. Même synthétique, des miroirs en verre et des lits faits
ceux qui ne s’aviseraient jamais de repeindre de matériaux aussi divers que le laiton laqué ou
une porte ou de construire une série d’étagères l’osier peint. Enfin, dans la salle de bain, le sol
s’engagent dans des opérations de nettoyage : ils est recouvert de carreaux en céramique, le lava-
lavent les fenêtres, «shampouinent» les couver- bo et les W.C. sont en porcelaine et la baignoire
tures,déclarent la guerre aux mites et aux blattes, en plastique.
éliminent la moisissure sur les parois de la salle Si les détergents et les nettoyants domestiques
de bain et la rouille sur les clôtures en fer. A l’oc- à usage général permet-
casion de ces travaux, ils recourent à un impo- tent de venir à bout de la
sant arsenal de produits et d’outils, depuis l’épon- plupart des tâches d’en-
ge et le balai traditionnels jusqu’aux machines tretien, il n’en reste pas
très élaborées qui servent à nettoyer moins que le nettoyage
les moquettes en profondeur de chaque surface se fera
ou à décaper le mobi- d’autant mieux que l’on
lier métal- combinera un agent
lique de jar- nettoyant,une métho-
din par de et un outillage
sablage. adaptés. De surcroît,
La diver- cette combinaison
sité de l’ou- peut changer en
tillage et des fonction de la natu-
produits de net- re et de l’empla-
toyage résulte cement de la
de la variété des tâche. Ainsi, on
matériaux que n’applique pas
l’on rencontre un procédé iden-
dans la maison.Au tique pour net-
cours d’une seule toyer une vitre
journée d’entretien, et les prismes
la ménagère déter- de verre d’un
minée procédant lustre.
pièce par pièce aura P o u r
affaire à un certain chaque
nombre de surfaces dif- type de sur-
férentes. Dans la cui- face — sols et mobi-
sine, les plans de tra- liers en bois, en maçonneries
vail sont en stratifié, intérieures et extérieures, métaux,
l’évier est en acier inoxy- matières plastiques,verre,accessoires de plom-
dable, les accessoires en berie émaillée ou en porcelaine, papier peint —,
porcelaine émaillée,le revê- il existe un procédé empirique. Commencez tou-
tement de sol en vinyle et jours par appliquer l’abrasif ou le nettoyant le
les éléments de rangement en bois. La salle de plus doux ; n’utilisez un produit plus énergique
séjour renferme une autre série de matériaux : que si le précédent est sans effet. Une entretien
moquette,tissus d’ameublement,meubles en bois, modéré prolonge la durée de vie des finitions, ce
verre, bois, métal ou matière plastique. Quant au qui évite la nécessité d’effectuer la restauration
bureau, ses murs seront peut-être lambrissés et des surfaces endommagées par des traitements
le plafond recouvert de dalles acoustiques. trop vigoureux.
Dans les chambres, vous aurez à entretenir M.B.S.

La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 35


ALIMENTATION

Poissons bleus et poissons blancs

de la subtilité du goût. Il y a en ceux qui pré-

L
A halle au poisson vous cligne de l’œil. Vous
vous dites la saison des poissons bleus sentent une saveur légèrement corsée, comme la
approche à grands pas. Les premières appa- bonite, ou très légèrement acidulée, comme la
ritions de ces espèces migrantes se feront dans pélanide, ou franchement «douce» comme le ger-
trois à quatre semaines, le temps que nos eaux non ou thon blanc. Bien sûr, toutes ces nuances
seront plus tièdes, plus accueillantes. Mais en atten- ne sont pas toujours bien perçues par Monsieur
dant, contentons-nous de quelques espèces séden- Tout-le-Monde, mais elles font la différence entre
taires, blanches, genre bigeran (petit mulet) ou les différentes espèces. Et la serre (ou serra) qui
quelques chevrettes, chétives et sans goût. égaie nos dîners d’été ? Elle a le dos d’un beau
Les poissons bleus, vous adorez. Faciles à bleu mais elle n’a ni l’âcreté, ni la force des pois-
habiller, faciles à préparer, forts au goût et sur- sons bleus, sa chair est d’une blancheur lactée,
tout satiétisants à merveille. Elles sont nombreuses pourtant beaucoup la classent dans la catégorie
ces nymphes bleues : sardines, anchois, thonines, bleue.
saurels et les autres. Quant aux poissons blancs, sont-ils tous d’une
A vrai dire, il n’y a pas de famille ou d’es- quelconque ressemblance ? Non.
pèces de poissons dits bleus. Leur couleur va du blanc sale au gris noirâtre,
C’est comme chez les animaux de boucherie, en passant par le vert et le rose et même le rouge.
c’est uniquement une question de couleur, pas de La couleur de leur chair va du blanc au rose
la chair comme la viande, non ! également.
C’est seulement la couleur du dos qui les Quant au goût, chaque espèce présente une
réunit,voyez-vous, c’est mince comme ressemblance. saveur toute particulière, et c’est tant mieux pour
Les pêcheurs les ont appelés ainsi parce qu’il nous, ichtyophages et inconditionnels de la gent
s’approchent du littoral. Lors de leurs migrations marine.
perpétuelles, ils laissent apparaître leurs dos Elle nous offre une infinité de variétés de chair.
bleu brillant, ce qui cause toujours leur perte, Tendre, feuilletée ou friable, à chacun ses préfé-
les filets se referment rapidement sur eux, au rences.
bonheur des pêcheurs, qui les guettent dans l’at- Pour les parfums, la gamme est indéfinissable
tente de prises miraculeuses. Voilà la réalité des tellement elle est large. La rascasse ne ressemble
choses. en rien à la raie ou à la guitare par exemple…
Sinon, peut-on comparer la chair du thon rouge Peut-on parler aussi de poissons blancs, juste
vif, à texture dure et plus compacte que celle du pour les différencier, des poissons bleus ?
veau, à celle fine et légère, quoique grasse, de la Pour conclure, nous sommes enclins à dire à
petite sardine tous deux classés poissons bleus. chacun son poisson bleu ou blanc, l’important est
Et les thonidés eux-mêmes, ils sont une quin- qu’il réponde à une attente gustative intime et
zaine de variétés à fréquenter nos eaux. Hormis personnelle.
leur couleur, rien ne les rapproche sur le plan Abderrazak FEKI

P. 36 La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006


@@@@@?e@@@@@?e@@@@@?e@@@@@?e@@@@@?e@@@@@?e@?f?
?C(M?I'=?C(M?I'=?C(M?I'=?C(M?I'=?C(M?I'=?C(M?I'=?C5?f?
@(Y?eV4@0Y?eV4@0Y?eV4@0Y?eV4@0Y?eV4@0Y?eV4@0Y?e?@@
@H ?N@
@? @
@L
@)X? ?J@
W&@
?I/? .M?
?
?
?
?
?
?
W-X?
?W&@)X ?
?
W.Y@V/X? ?
?W.Y?@?V/X
W.Y??@eV/X? ?
?
?W.Ye?@e?V/X ?
W.Y?e?@fV/X?hg?
@?
@? ?W.Yf?@f?V/Xhg?
W.Y?f?@gV/X?hf?
@?
@? ?W.Yg?@g?V/Xhf?
W.Y?g?@hV/X?he?
@? ?W.Yh?@h?V/Xhe?

P
PHHI
ILLA
ATTÉ
ÉLLI
IE
@?
@? W.Y?h?@heV/X?h?
?W.Yhe?@he?V/Xh?

E
@?
@? W.Y?he?@hfV/X?g?
?W.Yhf?@hf?V/Xg?
@? W.Y?hf?@ V/X?f?
@?hf?W.Y
@?hfW.Y? ?@
?@ ?V/Xf?
V)X?e?
@?he?W.Y
@?heW.Y? ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@,?e?
?@ W(Y?e?
@?h?W.Y
@?hW.Y? ?@
?@ ?W.Yf?
W.Y?f?
@?g?W.Y ?@hf?W.Yg?
@?gW.Y?
@?f?W&Y ?@hfW.Y?g?
?@he?W.Yh?
@?f?*@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@heW.Y?h?
@?f?V'X
@?gV/X? ?@
?@ ?W.Yhe?
W.Y?he?
@?g?V/X
@?hV)X?hf?@hfW&Y?hf? ?@hf?W.Yhf?
@?f?W2@@@)Xhf?@he?W&@@@@@@@@@@6X?e?
@?f?7@@@@@)X?he?@heW&@@@@@@@@@@@@1?e?
@?f?3@@@@@@)Khe?@h?O&@@@@@@@@@@@@@5?e?
@?f?V4@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0Y?e?
@? ?
@? ?
?
?
?
?
?
?
?O.?
@(Y? /K?
V'@
@H
@? ?N@
@
@L
@)X?eW2@6X?eW2@6X?eW2@6X?eW2@6X?eW2@6X?eW2@6X?eW&@ ?J@
?B)K?O&<?B)K?O&<?B)K?O&<?B)K?O&<?B)K?O&<?B)K?O&<?B)K?O&<?
@@@@@?e@@@@@?e@@@@@?e@@@@@?e@@@@@?e@@@@@?e@@@@@??

Le timbre-poste,valeur de placement

relativement constante et surtout qu’il pré-

T
OUT en restant un objet de collection,
un sujet d’étude et de culture, ou un pré- sente certaines garanties de croissance pour
texte à l’évasion,le timbre-poste a rejoint l’avenir.
de nos jours le groupe des valeurs-refuges. Bien entendu, un objet de collection n’étant
Beaucoup de qualités le prédisposaient à pas, a priori, un produit de première nécessi-
cette promotion : le seul élément qui aurait té, la progression du marché repose principa-
pu l’empêcher de jouer ce rôle est sa relative lement sur l’augmentation du nombre de col-
fragilité, mais cet argument s’est vite effon- lectionneurs.
dré, car il suffit d’un minimum de précautions Sur ce point, il est très facilement consta-
et d’un petit matériel fort restreint et peu coû- table que le nombre de philatélistes, de par le
teux pour le protéger de tous périls. monde, a considérablement augmenté et il est
Sa toute première qualité, actuellement en progression
c’est d’être la valeur-refuge la constante.
moins lourde et la moins encom- Le fait de collectionner est
brante qui soit. D’autre part, un besoin assez impératif pour
le timbre-poste est d’un manie- la plupart des hommes. Passe-
ment et d’un transport tou- temps, détente, amour des
jours aisés, quelques bonnes choses rares et belles et moyen
pièces de collection, glissées de communication avec d’autres
dans un portefeuille, tiennent personnes.
effectivement moins de place La philatélie est,en somme,
que la liasse de billets de banque un plaisir auquel on peut se
correspondant à la même livrer en tout temps et en toute
valeur. saison sans apporter la moindre
Si le choix est fait de façon gêne à ses voisins. Enfin, la
judicieuse, le timbre-poste philatélie constitue,sans contes-
représentera pour l’investis- te, un mode original d’inves-
seur une marchandise très faci- tissement. Il est exact que l’in-
lement négociable, et ce, dans térêt pécuniaire n’est ni le pre-
n’importe quelle grande ville mier, ni le principal mobile de
des pays suffisamment déve- la passion philatélique.On peut
loppés. n’avoir aucun goût pour
Enfin, la progression l’épargne et investir en timbres
constante du marché philatélique et la stabi- des sommes importantes.
lité générale des cours ont établi un climat de Le néophyte ne consacre à sa collection que
confiance chez les investisseurs. son argent de poche; plus tard, il y mettra,
En effet, pour qu’un produit ou un objet de peut-être, toutes ses économies. Son amour du
collection se négocie facilement, il est évident timbre n’aura pas diminué, au contraire. Mais
qu’il faut tout d’abord qu’un marché actif s’ap- il a découvert (ou on lui a appris) que l’argent
puie sur la plus vaste clientèle possible afin employé à augmenter sa collection était un
que des capitaux importants puissent être placement et non une dépense.
ainsi drainés. Moncef BEN SALEM
D’autre part, pour inspirer la confiance, il
faut que ce marché progresse d’une manière

La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 37


T
TRRU
UCCS
S &
& A
ASST
TUUC
CEES
S

Vie domestique
Votre micro-ondes a sur les tapis ou les fau- du couteau que vous uti-

O
N n’a pas tou-
jours à la mai- mauvaise haleine, glis- teuils, il suffit de glis- lisez avec de la mie de
son le détachant sez-y un bol d’eau mélan- ser la brosse dont on va pain.
spécial qu’il faut utili- gé au jus de citron et se servir dans un bas de En attendant le plom-
ser pour telle ou telle laissez deux minutes à nylon. bier pour réparer une
tache.Mais on peut tou- puissance maximale. Il ne faut jamais cou- fuite de robinet et pour
jours recourir à des pro- Finies les mauvaises per ni même éplucher échapper à l’insidieux
duits de secours que l’on odeurs. des navets à l’avance, petit bruit des gouttes
trouve dans la cuisine : Vous utilisez rare- car non seulement ils qui s’écoulent,attachez
- Alcool à brûler :peut ment votre cafetière. s’oxyderaient, mais de un fil de laine au robi-
nettoyer les vitres et les Laissez à l’intérieur un plus ils risqueraient de net,ou placez une épon-
glaces ainsi que les morceau de sucre, cela provoquer des troubles ge dessous.
ampoules électriques. évitera les mauvaises intestinaux parmi les Ne vous privez pas
- Alcool à 90° : net- odeurs. convives. de poissons gras tels que
toie les pierres pré- Vous n’aurez plus de La plupart des mau- le maquereau ou le thon.
cieuses, ôte les taches mal à enlever les parti- vaises odeurs qui peu- Tout «gras» qu’ils sont,
de stylo à bille et de nico- cules de graisse qui se vent imprégner vos ils sont quand même
tine. fixent un peu partout doigts : poisson, eau de plus maigres qu’un
- Eau de javel : pure, dans la cuisine en vous javel,etc.,disparaîtront steak (mais le maque-
elle décape à fond les servant d’un chiffon si vous vous frictionnez reau est nettement
casseroles brûlées dans imbibé d’alcool à brû- au vinaigre, ou avec un moins nourrissant avec
lesquelles on la fait ler. jus de citron (excellent ses quelque 130 calo-
bouillir. Si vous ne voulez pas aussi pour adoucir et ries pour 100 grammes
- Papier journal + gros que le miel colle à la blanchir la peau et les contre 200 pour le thon,
sel :récure parfaitement cuillère,trempez d’abord ongles). presque autant que la
les poêles à frire. celle-ci dans de l’huile Une astuce que vous viande de bœuf).Comme
- Coca-cola : décape ou de l’eau très froide : ne connaissez peut-être le dit un slogan célèbre:
les cuivres encrassés le miel glissera tout seul. pas encore pour éplu- «Le thon, c’est le steak
surtout les cuivres Pour enlever facile- cher les oignons sans de la mer».
tachés de vert de gris. ment les poils d’animaux larmoyer :frottez la lame M.B.S.

La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006 P. 33


??e
?e
??e
?e
??e
??f
??f
,X@-+*WVf
??Yh
??e
??f
?f
??f
?f
??f
??f
??
?
??
e?1XXN/6g

e
e?H?H577Jf
f5?YJH.?&W@W?e
g5&e

eh
f
fh
f
f???@X1e
f
@5?Jh

f?YY((&&WWe
g
h
I@?@?2MO0?@M20O2O
e@?g

h
h
h@H5@@@@@@@@@2@@W@&e
hh

??5Y&0?@)43VehM0@@@@&MO0g
??e
B E L I E R B A L A N C E

e???H,X7S6?M2?0OM2?.W?O?Ye

6'@?2(W7f
e5?YJY.e
W?e.YO(K@)3N??@e@?g@??H&5W7

?YY((&Y&W(We

?@g
?H@@&@W&?Oe

fY?(Y?@0MS&0MO@(Y@@@@@@@&@@W&@f
?e
M02MW.O?

W?Y?(U@'@I4g
?YY(.ST?@@&JW?e
&?We

??5Y@(@W@X@@@@&@O@?2e
?YY((>>@@7Je
e?Y(?&?Th
?0M2U(O@@?@@4@I@?@e

e Y?(Y?(@?S&?Wf
&WW?e
Ih

@@h

Y?(Y>07@e
g?@?e
@@g??@&@@T@?@R@J7???
/?g?@@?@J

?M(TS6X@@@@@@@@@@V@K@)@@J??e
W ?
@@M20O@f
@?@?Me

Ye
O2?We
0@MS0@@@W@@@@@'@I@M7(e
?K)@@3?L@?Y.YW.?W

?f
@?@@@@@@3N??@@&YW.?W

M?(Y@0@@e

2
M0?@M2.WO?e
2W?h
0&M.WW?

O e
hY,X+?-V*W???h

H@

M&0O2e
?
Y0@2O??@f
(21 mars- 19 avril) (23 Septembre - 22 octobre)

@
?Y.YW.e
Me
?@f
?M0?2MO0?@e
O?H7W??e
02MW0@@??e
J ?
H7
??5YJ.?W

?@??@@e
Y?.HW7??

@@K4/VV?
5J
H?75J?
?H7?
?L3@??
h???@5@@@@@@@@@@@@@@W@@M@@0@@@@@@@@@@2@@O@@@2@O@e
h
?X6@@2O?
?1@@@@@@@2O?
?Y(@@@7?eM0@@@@@@@4@I@e

Vous risquez de vous retrouver dans une situation peu


H?@5@@@@@@J&f
?Y(Y@(@@@@&W@W?&e
?Y(Y@(@@@@@@@@?X@'@RJ.

Vous vous décidez à mieux vous occuper de vous-même.


?YY((@@@@@@@&SO?
?Y(@@@@2W?@?
e@?L@@@@@@N@''VI?
O?H@@?

U1@V@@@@@@@@&@W&O??.O?eh?L@@J&W?
@5@@@@@@@@@@@@@@@@2@W&YO0?@M20O@h
H@@@X@@@@@@@2W?M@(2@O@?@e
??5H@@@@@@S&MO(U@@@@@@@@@@&@O@?2YO0?@M@0@@@@@@@@@@3N??5Y@(@@@@&@7
?YY(0@@@@@@@@&@O2?OMU(@@@@@@@@@@@@@2@O@Y@@V'g
5@@@@@SM0@@@@@@2O?M(W@V
?M0?@M@0@@@@@@@@V@X@@V@?@@@@@@@@@@@@@@2@O@f
Vous avez raison car l'apparence extérieure va beaucoup confortable en face de personnes ayant autorité dans leur
?K46I@f

?M0@@@@@@@4??0M

domaine. Surtout surveillez bien vos propos et ne parlez pas


@@@@@?2MO0?@2O
h

compter cette semaine. Rencontre intéressante jeudi, ou ven-


à "tors et à travers". Réfléchissez à vos arguments avant de
M02W

@@@

@0

dredi, avec un Gémeaux.


?.
M

?@

@@
HW

KX@

@@
7?
5
H
??@5J?
?H@

))@

3?

@@
M0
?
J
7

@@?

?e

@@
7?
@?

@@@

e?

@@@
@@
?M0@@@@@4V

les utiliser et faites-le à bon escient. Inutile de chercher à for-


?

@&@

@@@
@W@

YH

@2@
@@
&&

(@

@?@
WW

@@@?
5@@@@@&7
?)@@@@@@@@7
@@
@@

Vous avez grand besoin d'affection, mais vous avez, éga-


?

@@
W?

@@
@@
JW?

@@@@
@3
?
J
@

lement, beaucoup à donner. Il faut vous profiter de certaines cer les portes, seule la diplomatie vous donne une chance de
H O R O S C O P E
occasions pour exprimer votre amour et votre tendresse envers vous en sortir à votre avantage. Dans votre entourage immé-
les autres et ne pas hésiter à "ouvrir votre cœur". diat, il y a de "l'électricité dans l'air" et vous allez devoir faire
preuve de la plus grande habileté à négocier.

T A U R E A U S C O R P I O N
(20 avril- 20 mai) (23 octobre - 21 novembre)
La meilleure stratégie cette semaine est de faire équipe Prenez le temps de réfléchir et de revoir vos objectifs pro-
avec les autres, notamment pour gérer une situation impor- fessionnels. Ne freinez pas vos ambitions. Même si vous ne
tante qui nécessite des décideurs avisés, et des avis compé- les réalisez pas toutes dans l'immédiat, elles vous permettent
tents. Faites tout votre possible pour vous entourer des "bonnes d'avoir des objectifs clairs et motivants. En plus vous avez les
personnes". Vous avez envie de faire quelques changements moyens et les capacités d'aller jusqu'au bout surtout si vous
dans votre vie amoureuse et cette semaine peut être un nou- avez suffisamment confiance en vous.
veau départ. Bientôt votre vie va s'éclairer d'un jour nouveau Votre énergie est en baisse et, à cause des efforts de ces
grâce, notamment, à une rencontre surprenante que vous pou- dernières semaines, vous avez un peu trop puisé dans vos res-
vez faire dès la fin de la semaine. sources.

G E M E A U X S A G I T T A I R E
(21 mai- 21 juin) (22 novembre - 21 décembre)
Les choses ont beaucoup changé dans votre vie profes- Vous devez prendre une décision importante et vous ne
sionnelle, maintenant vous avez envie que ça se calme et pouvez plus reculer. Au fond de vous, vous pouvez trouver les
vous avez besoin de "faire un break". Passez plus de temps réponses qui vont vous permettre d'aller de l'avant dans la
avec vos proches et privilégiez les rencontres de qualité. Une bonne direction. Alors cessez d'hésiter, reprenez confiance en
conversation intéressante avec un natif d'un signe d'eau peut vous et ne tergiversez plus. Vous allez devoir réfléchir, mais
vous ouvrir de nouveaux horizons. des aspects planétaires très favorables vous aideront à trou-
Lorsque vous discutez de choses délicates, il faut essayer ver une solution à certains de vos problèmes du moment.
de comprendre le point de vue de l'autre. N'hésitez pas à demander les conseils, et les avis, de vos plus
proches. Cela pourra beaucoup vous aider de vous confier.

C A N C E R C A P R I C O R N E
(22 juin - 29 juillet) (22 décembre - 19 janvier)
N'oubliez pas de vous occuper de vos finances, pour les- Vous devez faire des choix et vous avez des rendez-vous
quelles il faut réagir rapidement et prendre, dès cette semai- importants cette semaine que vous devez préparer avec le
ne, les mesures adéquates. Mais rassurez vous, dès main- maximum d'attention et de sérieux. Rencontre importante jeudi.
tenant vous pouvez jeter les bases de projets qui vous appor- Restez sur vos gardes, vendredi, en mesurant bien vos pro-
teront une certaine réussite dans un futur proche. pos et en évitant tout excès de langage, ou toute parole qui
Une fois de plus on vous met face aux mêmes dilemmes, risquerait d'être mal interprétée.
aux mêmes situations ambiguës, quand bien même vous Possibilité de rencontre très originale cette semaine avec
avez changé d'entourage. une personne de nationalité étrangère.

L I O N V E R S E A U
(23 juillet - 22 août) (20 janvier - 19 février)
Si vous sentez une petite baisse d'énergie en début de La chance ne vous sourit pas forcément en argent en ce
semaine vous devez, très vite, reprendre le dessus surtout moment mais cela va changer dès le courant de cette semai-
que des voyages, et des déplacements, sont "à l'ordre du ne, autour de mercredi ou jeudi. Certains aspects planétaires
jour". Attention, cependant, à bien vous organiser et à rester très favorables vont vous apporter une bonne dose de chan-
dans le cadre des projets élaborés. ce et vous pourriez avoir de bonnes surprises.
Votre vie amoureuse est un peu perturbée en ce moment Vous pourriez faire un déplacement pour aller à la ren-
et des émotions enfouies remontent à la surface. Faites atten- contre d'une personne qui vous est chère. Ne remettez pas
tion car il y a un message important à en tirer. Si vous ne cela à plus tard car vous pouvez espérer de bonnes surprises
faites pas preuve de plus de vigilance, vous risquez de retom- et des moments assez exaltants.
ber dans les mêmes erreurs que par le passé.

V I E R G E P O I S S O N S
(23 août - 22 Septembre) (20 février - 20 mars)
??e
?e1XN/g
??e
?e
??e
?f
???f
X,-@W*f
Yh
??e
??e
?f
??f
??f
?f
??f
??f
?f?Y0@4V
??
??
e?X6I?@@?2MO0@?2O

e
e?5H5J7Je
fY5.JW??@e
g
+Vf

fh
fh
f
f?h
@?h
?H7??e

g
h
h
f

?H&5W&e

h@@&Oe?YY((?>&7We
hH5@@@@@@@@@@@@2&@WWe
h
??1@e
?
X'6?@(27Wf
5
@?g
e???H,X7S6?M2?0OM2?.W?O?Ye

Y?(Y&(W&e

& ?
eY5.JWe??YU('@I@g
W?e

?YY(Y(&(&W&We

?@g
) 3

Ce n'est pas le moment de tout bouleverser ou de faire des


M02O

?Y.Y(OK@)3N?@?e@?g
W??eY(Y?S.Y?T(@@>J&@?W7e

f
e
H

C'est le moment de faire des projets, car les planètes vous


M0M2W.O?

?
?YY((W@XS@M@(@@@@2&WW?f

h
W?e
&

5
e?YY((>?@&Je
W

@
?Y?0M&0O@Y@@@@@@@&@O2?We?f
?

@
?0M2U(O@@?@@4@I@?@e

@ @
4Ih

Y
&W?e
@

changements radicaux sans avoir " assuré vos arrières ". C'est
(

&
@@h

?
?Y?0M@(T6SX@?K@@@@)@@@@@@3@V@K?)L@@@@?J?e
O

soutiennent et vous permettent de tout voir très clairement.


T?/h
@

0
g?@e
@@g???&@@T@@@?RJ@7???
S

@
?g?@@?@J
?

@
@@M20O@f
@?@?@e

ff?@@@N?@YY..WW?

eM0M@(W@@@@e
Y

@
0

@
@

&
M0M20O@e2W??@e
S

plutôt le moment de réfléchir, calmement, à une nouvelle stra-


M0M&.WW?

@
?Y0@M&0Oe
g

Vous allez prendre des décisions rapidement. Ne perdez pas


2W?h
??H5&7W

@
@

?MY.0Oe
@

@
hY,X+?-V*W???h

H@

@
'I?MY(.JW?e
?

@
@

@
2O?YH.7W??e
M
?@f
@2O??@f
?M0?2MO0?@e
&

0
W
?YH.7W
e

2
M0@?e

tégie et de prendre le temps de vous fixer des objectifs, réa-


?

de temps en hésitations, car vous êtes dans la bonne direc-


?
?YY..WW?

@
?@??@@e
5

?
J
?H57J?
e

@@4V
?

H
??H57J??
?L3@??
K
7

/
h???@5@@@@@@@@@@@@@@W@@M@@0@@@@@@@@@@2@@O@@@2@Oe
h

listes, clairs et précis.


?

tion et ce serait inefficace de tergiverser.


?X6@@2O?
?1@@@@@@@2O?
?Y(@@@7?eM0@@@@@@@@4@I@e

Essayez d'améliorer votre communication avec votre entou-


H@@@@Jf
??Y5Y(@(@@@@@@@&@&W&W?e

Ce n'est pas la peine de foncer "tête baissée" dans un


?Y(Y@(@@@@@@@@?X@'@RJ.
?Y(Y@(@@@@@@S&O?
?Y(@@@@2W?@?
eL?@@@@'@V'?I
O?H@@@@@?N

U1@V@@@@@@@@&@W&O??.O?eh?L@@J&W?
@5@@@@@@@@@@@@@@@@@2&WOY?0@M02@Oh
H@@@X@@@@@@@2W?M(@@2@O@?@e@@?@K@)@@?@@@@@@&&WW?
?H5@@@@@@&@O@US@M@0@@@@@@@@@@2@O2?OM?0@M@@(@@W@@@@@3@3?N?e
?

rage. Cela aidera à éviter des malentendus qui peuvent com-


5

conflit familial. Laissez aux gens le temps de se calmer et


@
?YY(0@@@@@@@@&@O2?OMU(@@@@@@@@@@@@@2@O@Y@@V'g
@ @

?
S

M
M

?M?0M@0@@@@@@@@@@V@?@@4@?@0@@@@@@@2@@O@@f
0
(

@
?K46I@f

@
@

mencer à s'accumuler et à gâcher une relation.


@

vous pourrez mieux réagir par la suite.


@

@
@@@@?@M20O@?2O
h

@
&

V
O

X
?

@
Y

@
0

@
@

@
@

@
M02W

@
?M0@M@0@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@3@@
@
?MH.57WJ??

@ @
H7
??@5J?
?H@7??

X)@@&W

V?e?YH(5@@@@@@@@@&J7W??
@?

?5Y@(@@@@&@W7??

@@2??)@@@@@@@@J7

?M0@@@@@4V

P. 48 La Presse Magazine - N° 954/ 5 février 2006