Vous êtes sur la page 1sur 7

Un professeur de physique désir, avec ses élèves, de connaitre la longueur d’onde d’un faisceau

laser.
Il utilise un fil calibré (a=0,180mm) pour réaliser le montage de diffraction étudié en classe.
Il place un écran de distance 𝐷 = 2,00𝑚 et mesure la longueur pour la tache centrale 𝐿 = 1,10 𝑐𝑚.
1- Donner la relation liant la longueur d’onde 𝜆 et la dimension de l’obstacle 𝑎 qui caractérise la
diffraction.
2- A l’aide d’un schéma, établir la relation exprimant 𝐿 en fonction de 𝜆, D et a.
Pour les petits angles on a : 𝑡𝑎𝑛𝜃 ≈ 𝜃
3- Comment varie la longueur L de la tache centrale si on diminue l’épaisseur du fil ? Justifier ta
réponse.
4- Calculer la longueur d’onde 𝜆 du faisceau laser utilisé.
5- Comment varie la longueur L de la tache centrale si on diminue l’épaisseur du fil ? Justifier ta
réponse.
5- La valeur indiquée par le constructeur : 𝜆𝑡ℎé𝑜 = 480 𝑛𝑚. Calculer l’écart relatif avec la valeur
trouvée par le prof. Expliquer d’où provient cette erreur et proposer une méthode qui aura donné une
meilleure précision.
|𝑋𝑚𝑒𝑠𝑢𝑟é −𝑋𝑡ℎé𝑜𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 |
Donnée : écart relatif sur la mesure de 𝑋 : 𝑟 = 𝑋𝑡ℎé𝑜𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒

Le laser (acronyme de l’anglais light Amplification by Stimulated Emission of Radiation) set depuis 50
ans, un outil indispensable utilisé dans de nombreux domaines (transfert d’information par fibre
optique, métrologie, applications médicales, nucléaires….). Le contrôle de la valeur de la longueur
d’onde de la radiation émise est indispensable, sa précision peut même atteindre 10−5 𝑛𝑚 dans
certains cas.
Objet : Diffraction de la lumière pour déterminer la longueur d’onde d’un Laser
1
Le faisceau LASER éclaire une fente de la largeur a (voir le schéma ci-contre). Sur un écran placé
à la distance 𝐷 = 1,50 𝑚 de la fente, on observe
une figure de diffraction constituée de taches
lumineuses.
En modifiant la largeur a de la fente, on mesure
la largeur ℓ de la tache centrale observée. Les
résultats expérimentaux permettent de tracer la
courbe ℓ = 𝑓(1⁄𝑎) donnée sur la figure 2.

1- A quelle condition le phénomène de diffraction est-il observé ?


1
2- En supposant l’angle 𝜃 petit, démontrer que ℓ = (2 × λ × D) × 𝑎. Pour des petits angles, 𝑡𝑎𝑛𝜃 ≈ 𝜃
(en rad)
3- A partir de la courbe ℓ = 𝑓(1⁄𝑎) donnée sur la figure 2, déterminer la valeur de la longueur
d’onde 𝜆 en m puis en nm.
4- Montrer que l’approximation fait sur l’angle 𝜃 est exacte. (𝜃 𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑒𝑡𝑖𝑡)

2
On dispose d’étudier les conditions de dispersion de la lumière blanche par un prisme pour lequel la
réfraction est 1,680 à 470 𝑛𝑚 (radiation bleue) et 1,596 𝑛𝑚 (radiation rouge).
Les notations adaptées pour les angles sont données sur le schéma ci-après.

On envoie sur une face du prisme d’angle 𝐴̂ = 50° un mince faisceau de lumière blanche d’indice
𝑖1 = 45 °.

1- Calculer l’angle de réfraction 𝑖2𝐵 pour la radiation bleue puis l’angle de réfraction 𝑖2 𝑅
Pour la radiation rouge.
2- Pour les deux radiations, en déduire la déviation due à la première surface de séparation
traversée.
3- Dans le cas de la radiation bleue, l’angle d’indice sur la face de sortie du prisme, 𝑖1′ vérifie la
relation : 𝐴̂ = 𝑖2 + 𝑖1′ . En déduire la valeur numérique de 𝑖1′ pour chaque radiation étudiée.
4- Quels sont les valeurs des angles de sortie du prisme 𝑖2𝐵

et 𝑖1𝑅

pour chaque radiation.
5- Calculer la déviation 𝐷 subie par le pinceau incident à sa sortie du prisme en fonction de 𝑖1 , 𝑖2′ 𝑒𝑡 𝐴.
En déduire les déviations subies respectivement par la lumière bleue et par la lumière rouge.

3
Propagation d’une onde lumineuse
1- Phénomène de diffraction :
On réalise une expérience de diffraction à l’aide d’un laser émettant une lumière monochromatique
de longueur d’onde 𝜆.
A quelques centimètres du laser, on place successivement des fils verticaux de diamètres connus.
On distingue par a le diamètre d’un fil.
La figure de diffraction obtenue est observée sur un écran blanc situé à une distance 𝐷 = 1,60 𝑚 des
fils.
Pour chacun des fils, on mesure la largeur L de la tache centrale.
A part
R de ces mesures et des données, il est possible de calculer l’écart angulaire 𝜃 du faisceau diffracté
(voir figure 1 ci-après).

1-1- L’angle 𝜃 étant petit, 𝜃 étant exprimé en radian, on a la relation: 𝑡𝑎𝑛𝜃 ≈ 𝜃.


Donner la relation entre 𝐿 et 𝐷 qui a permis de calculer 𝜃 pour chacun des fils.
1-2- Donner la relation liant 𝜃 , 𝜆 et 𝑎 .
1-3- On trace la courbe 𝜃 = 𝑓(1⁄𝑎). Celle-ci est donnée sur la figure 2 ci-dessus.
Montrer que la courbe obtenue est en accord avec l’expression de 𝜃 donnée à la question 2.2.
1-4- Comment, à partir de la courbe précédente, pourrait-on déterminer la longueur d’onde 𝜆 de la
lumière monochromatique utilisée ?

4
1-5- En utilisant la figure 2, préciser parmi les
valeurs de longueurs d’onde proposées ci-dessous,
quelle est celle de la lumière utilisée.
560 𝑐𝑚 ; 560 𝑚𝑚 ; 560𝜇𝑚 ; 560 𝑛𝑚
1-6- Si l’on envisageait de réaliser la même étude
expérimentale en utilisant une lumière blanche, on
observerait des franges irisées.
En utilisant la réponse donnée à la question 2.2, justifier l’aspect de la figure observée.
2- Phénomène de dispersion
Un prisme est un milieu dispersif : convenablement éclairé, il décompose la lumière du faisceau qu’il
reçoit.
2-1- Quelle caractéristique d’une onde lumineuse monochromatique est invariante quel que soit le
milieu transparent traversé ?
2-2- Donner la définition de l’indice de réfraction n d’un milieu homogène transparent, pour une
radiation de fréquence donnée.
2-3- Rappeler la définition d’un milieu dispersif.
Pour un tel milieu, l’indice de réfraction dépend-il de la fréquence de la radiation monochromatique
qui le traverse ?
2-4- A la traversée d’un prisme, lorsqu’une lumière monochromatique passe de l’air (d’indice 𝑛𝑎 = 1)
à du verre (d’indice 𝑛𝑉 > 1) , les angles d’indices (𝑖1 ) et de réfraction (𝑖2 ), sont liés par la relation de
Descartes : 𝑠𝑖𝑛𝑖1 = 𝑛𝑉 𝑠𝑖𝑛𝑖2
Expliquer, sans calcul, la phrase : « Un prisme est un milieu dispersif : convenablement éclairé, il
décompose la lumière du faisceau qu’il reçoit ».

Un faisceau de lumière, parallèle monochromatique, de longueur d’onde 𝜆, produit par une source
laser, arrive sur un fil vertical, de diamètre a (a est de l’ordre du dixième de millimètre). N place un
écran à une distance D est grande devant a (voir document1).
La figure 2 présente l’expérience vue de dessus : le fil est perpendiculaire au plan de la figure.

5
1- Quel enseignement sur la nature de la lumière ce phénomène apport-t-il ?
2- La lumière émise par la source laser est dite monochromatique. Quelle est la signification de ce
terme ?
3- Faire apparaitre sue la figure 2, l’écart angulaire 𝜃 et la distance D entre le fil est l’écran.
4- En utilisant la figure 2, exprimer l’écart angulaire 𝜃 en fonction des grandeurs L et D sachant que
pour de petits angles exprimés en radian : tan 𝜃 ≈ 𝜃.
5- Quelle expression mathématique lie les grandeurs 𝜃, 𝜆 𝑒𝑡 𝑎 ? (On suppose que la loi est la même
que pour une fente de largeur a). Préciser les unités respectives de ces grandeurs physiques.
6- En utilisant les résultats précédent montrer que la largeur L de la tache centrale de diffraction
2 × 𝜆×𝐷
s’exprime par : 𝐿 = 𝑎
* On dispose de deux fils calibrés de diamètres respectifs 𝑎1 = 60 𝑝𝑚 et 𝑎2 = 80 𝑝𝑚.
7- On place successivement ces deux fils verticaux dans le dispositif présenté par la figure 1. On
obtient sur l’écran deux figures de diffraction distinctes notées A et B ci-dessous.
Associer, en justifiant à chacun des deux fils la figure de diffraction qui lui correspond.

* On cherche maintenant à déterminer expérimentalement la longueur d’onde dans la vide 𝜆0 de la


lumière monochromatique émise par la source laser utilisée. Pour cela, on place devant le faisceau
laser des fils calibrés verticaux. On désigne par « a » le diamètre d’un fil. La figure de diffraction
obtenue est observée sur l’écran situé à une distance 𝐷 = 2,50 𝑚 des fils. Pour chacun des fils, on
mesure la largeur L de la tache centrale de diffraction.
On obtient les résultats suivants :
6
𝑎(𝑚𝑚) 0,040 0,060 0,080 0,100 0,120
𝐿(𝑚𝑚) 63 42 32 27 22
1
𝑥= (𝑚𝑚−1 )
𝑎
8- Compléter la 3éme ligne du tableau en calculant la valeur de x en mm-1.
9- La figure 3 représente la courbe 𝐿 = 𝑓(𝑥), monter que l’allure de la courbe est en accord avec
l’expression de 𝐿 donnée à la question 6.

10- Donner l’équation de la courbe 𝐿 = 𝑓(𝑥)et en déduire la longueur d’onde 𝜆 (en m puis en nm)
dans le vide de la lumière monochromatique de la source laser.
11- Calculer la fréquence 𝑓 de la lumière monochromatique de la source laser.
12- On éclairs avec cette source laser un verre d’indice de réfraction 𝑛 = 1,64.
A la traversée de ce milieu transparent dispersif, les valeurs de la fréquence, de longueur d’onde et
de la couleur associées à cette radiation varient-elles ?
13- compléter le tableau suivant :
Milieu de propagation Fréquence (Hz) Longueur d’onde Vitesse de propagation
(nm) (𝑚. 𝑠 −1)
Air
verre
Données : Célérité de la lumière dans le vide ou dans l’air 𝑐 = 3,00.108 𝑚. 𝑠 −1
𝑐
Indice de réfraction 𝑛 = ∨