Vous êtes sur la page 1sur 6

Introduction

Une installation électrique est très importante pour votre maison et pour pouvoir
profiter de vos appareils électroménagers lorsque vous le désirez. Pour cela il vous faut
aussi comprendre les éléments qui la composent.
Lorsque l’on effectue une installation électrique, il est important d’être
extrêmement vigilant, car manipuler de l’électricité ne se fait pas à la légère. Bien que la
création de circuits électriques répond à des paramètres logiques, que chaque schéma
électrique répond à une méthode précise, compréhensibles pour tous ceux qui le désire,
la mise en place reste complexe pour le commun des mortels. Elle nécessite
l’intervention d'électriciens professionnels.
Au cas contraire non seulement des travaux d’électricité "bricolés" seraient
probablement synonymes de dysfonctionnements, pouvant entraîner une consommation
électrique accrue, mais ils seraient également porteurs d'un danger certain pour l'homme
et ses équipements. D’ailleurs nombreux sont les incendies causés par des installations
défectueuses ou rafistolées.
Il a donc été créer des règles de base notamment stipulées par le biais de
normes, qui définissent et régissent l'installation et l’alimentation des circuits électriques
pour un meilleur confort et une plus grande sécurité des personnes et des biens.
Entrée en vigueur Depuis 1969, elle a été transformée au fur et à mesure des
évolutions technologiques et d'une volonté toujours plus importante de sécurité. Les
dernières modifications de la loi datent de 2016. La norme NF C 15-100 permet donc de
s’assurer du bon fonctionnement et d’une totale sécurité en électricité, aussi bien dans
les équipements, le matériel et les matériaux.
Les notions de sécurités étant énoncés nous verrons donc à présent ce qu’est
une installation électrique, de quoi avons-nous besoin pour l’installée, lors de son
installation, ainsi que de son utilisation comment assurer notre sécurité ? Tels seront les
articulations principales de ce devoir.
I – L’installation électrique.

Avant toujours chose il est important de savoir que l’on peut définir une installation
électrique (voir figure 2) comme un ensemble cohérent de circuits électriques,
d'appareillages électriques permettant l’alimentation en électricité d’appareils divers.
Elle peut se situer dans un bâtiment ou un ensemble de bâtiments à usage
d'habitation, industriel, commercial, ou de bureaux.
L'étude de l'installation électrique devrait être faite par un architecte ou un bureau
d'étude ou une entreprise d'installation et de maintenance en électricité. La réalisation de
l'installation électrique se fait par l'entreprise d'installation et de maintenance en
électricité ou un tâcheron électricien.
L'installation devra bien sûr être conforme à la réglementation en vigueur dans le
pays.
Une installation électrique domestique réglementaire devrait comprendre
principalement les parties suivantes :
- Les groupes de comptage ou compteur (voir figure 1)
- Un disjoncteur de branchement ou disjoncteur différentiel efficace
- Une prise de terre de qualité qui évacue les fuites de courant vers le sol

- les appareils de commande : le tableau électrique, les coupe-circuit,


sectionneurs, disjoncteurs, les interrupteurs ;
- les appareils récepteurs (lampes, moteurs, électroménager, etc.) ;
- Les enveloppes : les boîtiers de protection des appareils.
Une installation électrique comprend également différents éléments comme un
délesteur, un interrupteur différentiel, ou encore un contacteur. Mais aussi des
conducteurs en bon état et en section selon les besoins de l'habitation, des
raccordements électriques protégés par une gaine et/ou des baguettes rigides, une
sécurité renforcée dans certaines pièces comme les pièces humides (S.d.B, douche,
cuisine).
Figure 1- Compteur de Lumière

 Le Danger des Fils et Circuits


Les fils et les circuits électriques sont ce qui caractérise bien évidemment le plus une
installation électrique : les fils qui se cachent dans des gaines dans toute la maison.
Il existe différents circuits électriques à l'intérieur du logement qui correspondent
chacun à un type d'utilisation et à un appareillage. Le circuit 32 A sera par exemple dédié
à la plaque de cuisson, il ne sera pas le même que celui dédié au four. Ces circuits
peuvent être en série ou en dérivation. Ils seront in fine tous reliés au tableau de
répartition grâce aux fils. Ces fameux fils qui peuvent devenir des casse-têtes quand il
s'agît de simplement changer un interrupteur ou une prise. Chaque schéma électrique
installation a ses propres codes et repères.
Et dans ces quelques repères, il est important de bien différencier les couleurs :
aujourd'hui, contrairement à des installations anciennes, les fils doivent respecter des
codes couleurs bien définies, comme indiqué ci-dessous. Chaque teinte définit ainsi la
fonction de chaque fil électrique afin que toutes les personnes voulant intervenir sur une
installation électrique sachent quel est le câble qui correspond à :
 La phase
 Le neutre
 La terre

Nous avons donc :


 Bleu clair : conducteur neutre. C’est généralement par lui que le courant repart.
 Rouge ou marron/noir : conducteur de phase. C’est par lui que le courant arrive
 Jaune ou vert : la terre. C’est un conducteur de protection. Obligatoire dans toutes les
installations électriques aux normes pour protéger votre habitat.
 Orange et violet : conducteur de courant appelé aussi fils navette. Ils se placent après le
récepteur. Le violet est préféré pour les va-et-vient tandis que l’orange se trouve
généralement dans le retour d’un bouton pressoir. Dans cette catégorie, vous pouvez
utiliser la couleur que vous voulez du moment que vous ne prenez pas le bleu clair, le
rouge / marron / noir et le jaune / vert qui eux sont forcément affectés à des rôles bien

précis.

Figure 2- Exemple d'installation électrique.


II – Les Canalisations électriques ou
conduits ET moulures.

Une canalisation ou conduit a pour rôle essentiel d’assurer une protection


continue des conducteurs contre les chocs mécaniques, l’eau, les risques d’incendie.
Les conduits doivent en outre pouvoir être facilement mis en forme, être encastrés dans
les murs ou enterrés dans le sol.
 Caractéristiques d’un conduit.
Les conduits sont fabriqués en différents matériaux qui garantissent des qualités de :
- Résistance mécanique (chocs, écrasements) ;
- Etanchéité (à l'eau, au poussières) ;
- Non propagation de la flamme.
De plus, ils doivent pouvoir être travaillés facilement et pouvoir être encastrés
dans les murs, ou enterrés dans le sol.
 Identification des différentes canalisations.
Elles sont identifiées à l’aide d’un code tel que « 16 IRL 3321 ». Sa signification peut être
déduite du tableau suivant.
 Les moulures
Plus jolies, mais surtout plus visibles ; les moulures n’ont pas le même aspect que les
canalisations décrites ci-dessus mais néanmoins jouent le même rôle.

III – La Sécurité : Une priorité.

Quoiqu’il arrive, lors de la réalisation de travaux électriques, il y a des gestes


élémentaires à effectuer :
- Toujours couper le courant au disjoncteur général
- Ne jamais déplomber le disjoncteur et ne jamais toucher aux fils d’arrivée
- Pour installer les canalisations électriques, il faut repérer où les installer
avant de percer dans un mur ou un plafond
- Ne jamais manipuler un appareil électrique avec les mains mouillées ou en
ayant les pieds dans l’eau.
A la maison pour ce qui est de l’utilisation domestique de l’électricité il est
important de toujours se souvenir que pour nettoyer ou réparer un appareil électrique, il
faut toujours le débrancher et que si votre consommation électrique est anormalement
élevée, il serait plus judicieux de faire appel à un électricien ou à votre fournisseur
d'énergie pour effectuer un contrôle. D’ailleurs bien que cela soit peu répandu il est
néanmoins conseillé de faire appel régulièrement à un électricien pour le diagnostic et
l’entretien du réseau électrique.
Enfin, il ne faut pas hésiter à faire intervenir un professionnel pour vérifier et
entretenir périodiquement l’installation.

Vous aimerez peut-être aussi