Vous êtes sur la page 1sur 32

La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

AVANCÉES CONVENTIONNELLES
(mais si….)
l
E d i t o r i a l
a
Dr Vincent Diebolt
PRÉSIDENT

C2= 44 euros depuis le 01 juillet 2007 conformé-ment aux accords conventionnels.


Les majorations MCS et MPC sont désormais versées au rhumatologue,
indépendamment de son secteur d’exercice, par l’organisme d’assurance
maladie, à l’occasion d’une consultation auprès d’un bénéficiaire de la CMU
i

complémentaire, même si l’assuré n’a pas déclaré de médecin traitant.


Pour le moment le supplément pour réalisation d’un examen radiographique à images
numérisées (YYYY030) est maintenu en l’état. Son devenir est lié aux décisions
prochaines du gouvernement qui se voit bien le supprimer.
r

Les majorations des actes de la CCAM technique attendues après parution de l’avenant
23 au journal officiel restent en attente. Le SNMR se félicite à posteriori d’avoir obtenu
dès avril 2006 les tarifs cibles pour nos actes les plus fréquents les mettant à l’abri des
atermoiements actuels.
Sachez profiter de ce coin de ciel bleu obtenu dans des conditions difficiles par le SML
et la CSMF!.Car les perspectives s’assombrissent: les caisses proposent des mesures
o

dévastatrices pour corriger les écarts avec un ONDAM (objectif national des dépenses
d’assurance maladie) irréaliste voté par les précédents législateurs et sur lequel l’actuel
gouvernement semble refuser de revenir.
Règles actuelles d’application du C2 :
- le C2 est accessible à tout rhumatologue
- le patient est reçu sur demande explicite (pas forcément écrite) de son médecin traitant
(au sens de la convention), leC2 est inapplicable si pas de médecin traitant désigné
t

par un patient de plus de 16 ans.


- ne pas avoir reçu le patient dans les 6 mois précédents pour la même demande.
- ne pas prévoir de revoir le patient dans les 6 mois qui suivent, donc ne pas fixer de
rendez-vous de revoyure sauf cas ci dessous (si de façon imprévisible le médecin
i

consultant est amené à revoir le patient moins de 6 mois après le C2 il cotera Cs)
Mais :
- le C2 peut se cumuler dans le même temps avec l’acte d’osteodensitométrie
- le rhumatologue peut faire à un temps différent du C2 les actes techniques nécessaires
à l’élaboration de son avis de consultant.(Imagerie, EMG, infiltrations tests avec
d

xylocaine) Il sera fait référence aux résultats de ces actes dans les conclusions de
l’avis de consultant transmis au médecin traitant.
- adresser par écrit au médecin traitant ses propositions thérapeutiques et de suivi
et lui laisser la charge d’en surveiller l’application.
Mais : ordonnance de mise en route d’un traitement et demande d’examens
complémentaires sont possibles)
En vous souhaitant de bonnes vacances bien méritées
E

1
La Lettre du Syndicat National des Médecins Rhumatologues
JUILLET 2007

Sommaire
◆ Membres du Conseil d’Administration du SNMR et du bureau
◆ Lettre aux députés et sénateurs
Dr Vincent DIEBOLT

◆ Appel aux retraités et futurs retraités


Bernard Morand, Jacques Henri Julié

◆ College français des médecins rhumatologues composition organisation


Eric Senbel

◆ CFMR Membre du bureau et du conseil d’administration du CFMR


Bernard Morand

◆ Liste des Présidents des commissions


◆ Formulaire d’Adhésion au CFMR
◆ Les bilan osteo-articulaires sont toujours utilisables et à utiliser
◆ Appel pour la Société de Médecine et de Chirurgie du Pied
Paul Benamou

◆ Avenant thermal
◆ Les nouvelles Convention Collective du personnel des cabinets médicaux
Jacques Henri Julié

◆ La grille des salaires


◆ Salaires et allégements
Bernard Morand

◆ Le coin des associations de patients


◆ L’ AFMASA
◆ Lettre ouverte aux directeurs de Caisse d’Assurance maladie et
aux médecins conseils de France
Bernard Morand

◆ S’enrichir avec la Bourse ?


◆ L'évolution de l'ostéoporose traitée est elle toujours favorable ?
Pr Erick Legrand

◆ Programme Congres FRIF - 8 et 9 février 2008 Automobile Club de France


◆ Petites annonces
Bernard Morand

EDITIONS DYK : 52 bld Ornano, 75018 Paris


Tél : 01 42 58 85 70 - Fax : 01 42 58 85 71 e-mail : editionsdyk@club-internet.fr
Directeur de la publication : Yves CHEMAMA

2
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

SNMR
SYNDICAT NATIONAL DES MÉDECINS RHUMATOLOGUES
Site web : http://www.snmr.org
10 route de Thionville / Zone Varimont – 57140 WOIPPY
Tél : 03.87.31.74.45 FAX : 03.87.31.74.49 E-mail : contact@snmr.org

LISTE DES MEMBRES DUCONSEIL D'ADMINISTRATION -


• Docteur Michel AIGNAN, 2 Villa Compoint 75017 Paris
• Docteur Christian AUGAREILS, 24 rue des Frères Lion 31000 TOULOUSE
• Docteur Guy BAUDENS, 3 rue Ernest Hiolle, Résidence Laprade 59300 VALENCIENNES
• Docteur Paul H. BENAMOU, 56 avenue du Président Kennedy 92160 ANTONY
• Docteur Philippe BOYER, 1 avenue Jean Jaurès 02400 CHATEAU THIERRY
• Docteur Karine BRIOT hôpital Cochin 27 rue du Faubourg St Jacques 75014 PARIS
• Docteur Vincent DIEBOLT, 13 rue du Général Leclerc 67210 OBERNAI
• Docteur Romain FORESTIER, 15 avenue Charles de Gaulle 73100 AIX LES BAINS
• Docteur Blandine GERBAY - MEYRIEUX, 1 Cours Victor Hugo 42000 SAINT ETIENNE
• Docteur Gilbert GUTERMANN, 5 rue Jean Ladoux 34500 BEZIERS
• Docteur Didier JACQUES,12 rue Général Reiset 9000 BELFORT
• Docteur Jacques Henri JULIÉ, 49 rue Jules Grandjouan 44300 NANTES
• Professeur Jean Marie LE PARC, Hôp. Ambroise Paré serv. rhumato av. Charles de Gaulle
92104 BOULOGNE
• Docteur Philippe LEPAULARD, 71 avenue Jean Jaurès 92140 CLAMART
• Docteur Jean Yves LOUBOUTIN, 18 rue Durafour 35000 RENNES
• Docteur Emmanuel MAHEU, 4 bd Beaumarchais 75011 PARIS
• Docteur Dominique MALAIZIER, 115 rue Caulaincourt 75018 PARIS
• Docteur Milka MARAVIC, 115 Hôpital Léopold Bellan – 19/21 Rue Vercingétorix 75674 PARIS
• Professeur Bernard MAZIERES, CHU Rangueil – Service Rhumatologie
31403 TOULOUSE Cedex 4
• Docteur Marie Hélène MIZONY, 18 rue Beauclair 15000 AURILLAC
• Docteur Pierre MONOD, 4 B avenue Maréchal Leclerc 11400 CASTELNAUDARY
• Docteur Bernard MORAND, 75 rue du Général Giraud B.P. 1273 42308 ROANNE CEDEX
• Docteur Claude PETRUCCI, 1 rue Rouget de Lisle 30000 NIMES
• Docteur Patrick RAUL, 47 rue Henri Poincaré 54000 NANCY
• Docteur Jean Philippe SANCHEZ, 6 avenue de la République 64140 PAU - BILLERE
• Docteur Eric SENBEL, 24 place Castellane 13006 MARSEILLES
• Docteur Patrick SICHERE, 5 rue Cambon 75001 PARIS
LISTE DES MEMBRES DU BUREAU
PRESIDENT Docteur Vincent DIEBOLT, 13 rue du Général Leclerc 67210 OBERNAI
VICE PRESIDENT Docteur Paul H. BENAMOU, 56 avenue du Président Kennedy 92160 ANTONY
SECRETAIRE GENERAL Docteur Bernard MORAND, 75 rue du Général Giraud
B.P. 1273 42308 ROANNE CEDEX
TRESORIER Docteur Jacques Henri JULIÉ, 49 rue Jules Grandjouan 44300 NANTES
SECRETAIRE GENERAL ADJOINT Docteur Eric SENBEL, 24 place Castellane
13006 MARSEILLES
TRESORIER ADJOINT Docteur Guy BAUDENS, 3 rue Ernest Hiolle, Résidence Laprade
59300 VALENCIENNES

3
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Lettre aux Députés et Sénateurs

Monsieur le Député,
Monsieur le Sénateur,

L’ensemble de la Rhumatologie Française est préoccupé par les menaces qui pèsent sur l’imagerie médicale
moderne et la qualité des soins.
Le SYNDICAT NATIONAL DES MEDECINS RHUMATOLOGUES (SNMR) est engagé depuis plusieurs mois
au côté des médecins pneumologues et radiologues dans la négociation pour l’application de l’avenant 23
de la Convention médicale. La Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAM-TS)
en accord avec la Fédération Nationale des Médecins Radiologues prévoyait d’une part une baisse de 40%,
au 1er juillet, du supplément de numérisation et d’autre part la mise en place d’un forfait d’archivage. Cet
archivage fait partie des objectifs inscrits dans nombre de Schémas d’Organisation Sanitaire (SROS III). Il
s’inscrit également dans la perspective du Dossier Médical Personnel (DMP).
Le supplément de numérisation avait pour objet de financer la numérisation des examens d’imagerie. Le
forfait d’archivage doit financer l’archivage numérique de ces examens afin d’améliorer la qualité des soins
et de supprimer les examens redondants. L’archivage des examens, dans le cabinet médical où ils ont été
réalisés, évitera de les refaire comme c’est, trop souvent, le cas aujourd’hui si le patient n’a pas conservé
ses radiographies. Il permet aussi de comparer des examens d’imagerie réalisés à des moments différents
et assure un meilleur suivi des patients pour nombre de pathologies et, en particulier, des pathologies
lourdes comme la polyarthrite.
Ces négociations, sur le point d’aboutir, devaient permettre une économie des dépenses de santé de l’ordre
de 70 millions d’euros tout en assurant une meilleure qualité et un meilleur suivi des patients.
C’est avec stupéfaction que les rhumatologues libéraux ont appris que l’Union Nationale des Caisses
d’Assurance Maladie (UNCAM) a annoncé, dans sa séance du 28 juin, sa décision de supprimer totalement
le supplément dit de numérisation sans pour autant mettre en place le forfait d’archivage.
C’est pourquoi, nous vous demandons d’intervenir pour que les accords signés il y a deux mois, dans le
cadre de l’avenant 23, soient respectés, afin que la confiance fragile rétablie entre les médecins et le
gouvernement perdure.
Nous gardons tous en mémoire l’année 1995, le plan Juppé et ses conséquences.
Je vous prie de croire, Monsieur le Sénateur, Monsieur le Député, à l’assurance de toute ma considération

Dr VINCENT DIEBOLT

4
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Appel aux Retraite(e)s et aux Futur(e)s


Retraite
Bernard Morand, Jacques-Henri Julié

S.N.M.R
SYNDICAT NATIONAL DES MEDECINS RHUMATOLOGUES
10 Rue de Thionville Zone Varimont 57140 WOIPPY
Site web: http : // www.snmr.org
TEL 03 87 31 74 45 FAX 03 87 31 74 49
e-mail : contact@snmr.org

Retraité(e)s, futur(e)s retraité(e)s, la de prendre quelques congés réparateurs sans


Rhumatologie Française a besoin de vous compter la formation continue ou l’EPP…
(mais vous aurez également besoin d’elle) A ce propos, n’oubliez pas bien sûr de cotiser au
Dans les années qui viennent nombres d’entre nous SNMR mais également au CFMR le Collège Français
vont prendre une retraite au combien méritée. des Médecins Rhumatologues (20 euro, pas cher).
Ce flot de jeunes retraité(e)s (on estime Pour revenir à notre réflexion, il existe donc une offre
actuellement qu’en moyenne les soixantenaires et une demande qu’il faut développer.
paraissent 7 ans de moins que leur âge réel) vont Rhumatologue en activité, il faut vous habituer
quitter leur métier avec une pointe de nostalgie à vous faire remplacer durant vos vacances pour
malgré parfois le pénibilité de notre travail assurer la continuité des soins et ainsi éviter le
Il n’est en effet pas toujours facile au fil des jours de Burn-out à votre retour.
prendre en charge les douleurs de nos concitoyens. Retraité(e)s, vous avez de très bonnes raisons de
En fait, un nombre important de nos retraités et conserver une certaine activité.
futurs retraités se verraient bien conserver une Parlons un peu d’espèces sonnantes et trébuchantes :
petite activité médicale ne serait-ce que pour garder ces dernières années, il était peu intéressant
leur jeunesse et ‘’ mettre un peu de beurre dans les financièrement (voire décourageant) pour un retraité
épinards’’ ce qui leur permettrait de mieux conserver de remplacer un Libéral
leur niveau de vie, de voyager davantage ou encore
de gâter leurs petits enfants. Le cumul retraite + revenu libéral était limité et
surtout l’URSAAF et la CARMF vous spoliaient
Vous savez également que beaucoup de ses retraités totalement ou presque.
ne seront pas remplacés ce qui implique une
réduction de l’offre de soins ce qui va accroître Il fallait donc plutôt chercher une activité salariée avec
encore la charge de travail des Rhumatologues malheureusement une offre limitée dans notre
restants. profession.
Nos jeunes Rhumatologues en activité (moyenne Mais la réalité de la démographie a contraint nos
d’âge 52 ans) auront donc besoin périodiquement gouvernants à assouplir sensiblement leur position

5
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Désormais vous pouvez cumuler à votre retraite On se sent déconnecté et timoré.


32 184 euro (100% du Plafond de Sécurité Sociale Si vous partez entre 60 et 65 ans on vous applique
soit PSS) par an de revenu net jusqu’à 65 ans et grosso modo 5 % de pénalité de vos allocations
130% du PSS soit 41 840 euro après 65 ans (soit retraite par an c’est à dire qu’à 64 ans vous ne
50 000 à 90 OOO euro de recettes brutes) touchez que 95 % de votre retraite, à 63 ans 90 %
Mais surtout votre cotisation à la CARMF n’est plus etc…
basée sur les BNC de l’année N-2 mais sur vos Mais vous n’êtes pas obligé(e)s de faire des
revenus estimés de l’année en cours avec remplacements, vous pouvez aussi tout
régularisation 2 ans après (décret du 21/04/07) simplement conserver votre cabinet (et oui !)
Il reste encore quelques anomalies avec la CARMF Il vous suffit de ne pas dépasser les 32 184 ou 41
(qui d’ailleurs milite pour leur suppression) comme 840 euro de revenu net suivant votre âge.
l’absence de point supplémentaire (on cotise à vide)
et la part forfaitaire de l’ASV (environ 1200 euro Commencez à organiser un réseau de médecins à
pour un secteur I et 3600 euro pour le secteur II). remplacer dans votre entourage et bien sûr le SNMR
va créer une bourse d’échange entre actifs et
Mais à notre avis les mentalités vont peut être retraité(e)s
évoluer ces prochaines années sur ces derniers
points. Pour tous renseignements complémentaires,
n’hésitez pas à questionner notre spécialiste et
De même nous n’ignorez pas que les caisses de Trésorier du SNMR le DR Jacques Henri JULLIE.
retraite dont la CARMF voient fondre progres- Vos questions ainsi que les réponses serviront à
sivement leurs réserves et de douloureuses décisions créer une banque de données que vous pourrez
seront rapidement nécessaires. retrouver sur notre site.
Sans être devins, nous connaissons ces décisions et PS: une question mesquine qui fait débat entre le
il ne nous manque plus que les détails. Secrétaire et le Trésorier pour laquelle nous
Les cotisations vont augmenter et les allocations aimerions avoir votre avis : faut-il conserver une
de retraite vont diminuer ou au moins être gelées cotisation à 35 euro au SNMR pou ces nouveaux
(ce qui revient au même) retraité(e)s actifs ou leur demander de participer à
Vous voyez encore une fois futur retraité(e)s l’effort national avec une cotisation pleine à 100
que vous avez tout intérêt à rester actif. euro .Il n’y a pas de petit profit.. …..

Enfin quelques petits détails à rappeler :


après votre retraite, il faut essayer d’effectuer
rapidement des remplacements car après deux ans Dr J.H Julie Dr B. Morand
d’inactivité.

Président : Trésorier : Secrétaire Adjoint :


Dr V. DIEBOLT Dr J.H JULIE Dr SENBEL Eric
13 Rue Général Leclerc 39 Rue Delatre De Tassigny 24 Place Castellane
67210 OBERNAI 91100 CORBEIL ESSONNES 13006 MARSELLE

Secrétaire Général : Vice-Président : Trésorier Adjoint :


Dr B. MORAND Dr BENAMOU Paul Dr BAUDENS Guy
75 Rue Général Giraud 56 Av du Pdt KENNEDY 3 Rue Ernest Hiolle
42300 ROANNE 92160 ANTONY Résidence Laprade
59300 VALENCIENNE

6
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Collège Français des Médecins Rhumatologue (CFMR) :


Organisation et Composition
Eric Senbel

Le CFMR, Organisme Agréé pour l’EPP et pour la Ethique), les autres seront amenées soit à entrer
FMC, fonctionne sur la principe de la parité entre, en relation régulière avec les adhérents (Evaluation,
les structures libérales et hospitalières avec une Projet EPP et FMC, Scientifique, Professionnelle)
représentation des différents organismes fondateurs soit à servir d’interface (site Internet).
(SFR, SNMR, Associations Régionales, COFER, Le rôle exact de chacune des commission a été
AFLAR). Il nécessite l’adhésion individuelle de chaque précisé avec un voire parfois deux responsables
membre afin d’en garantir l’indépendance et désignés, sachant que les relations entre les adhérents
l’implication de chacun. et les commissions seront à la fois « ascendantes »
Des élections ont récemment eu lieu afin de avec la validation des actions EPP (validation des
composer le Conseil d’Administration au collège action des associations locales par le Collège sur la
dit « des praticiens » (voir en fin d’articles les base de critères de qualités en rapport avec les
détails des statuts en rapport avec les 3 collèges recommandations de l’HAS) et de façon «
ainsi que la composition du Conseil d’Admi- descendantes », avec la proposition d’actions de
nistration). formation par le Collège.
Au delà des instances de directions se sont mises Concernant la validation des actions, les commissions
en place des commissions dont les besoins en « en charge de ce dossier (Projet , Scientifique
ressources humaines » sont en croissance au vu du Professionnelle et Evaluation) permettront de guider
travail attendu et, fort heureusement, les membres les associations dans leur conception d’une action
volontaires de plus en plus nombreux. EPP afin de pouvoir délivrer à terme à leurs membres
On retrouve les commissions : un certificat de validation qu’ils pourront produire
auprès de leur Conseil Régional de Formation
Scientifique Médicale Continu .Ces commissions intègrent des
Projet FMC Médecins Habilités issus des Unions Régionales pour
les libéraux et prochainement des Médecins Experts
Projet EPP
Extérieurs pour le public. Ceci évitera à des
Professionnelle associations de mettre en place des actions certes
Evaluation pertinentes mais dont la méthodologie ne serait pas
conforme aux attentes des autorités.
Ethique
Concernant la proposition d’actions par le Collège.,
Site internet. le rôle de la commission Scientifique – Projet
Finances est de concevoir des actions d’EPP, clé en main,
En dehors des commissions qui fonctionnent validées dans leur forme et validantes dans leur
principalement à l’échelon interne (Finance et réalisation, à la disposition des associations formelles

7
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

ou informelles d’adhérents au CFMR qui le Annexe 1


souhaiteraient, avec un cadre scientifique reconnu et Extrait des statuts
des modalités pratiques simples et rigoureuses.
« Le premier collège dit « des fondateurs » dont le
Ceci a d’ailleurs entraîné la nécessité de scinder en nombre de sièges attribués de plein droit est de 10,
2 la commission originelle Scientifique-Projet du fait et dont les titulaires des sièges sont désignés par les
de l’importance du travail en cours et du souhait personnes morales fondatrices :
d’objectivité exprimé par la commission, aboutissant
à la création des 2 commissions, une commission • Deux membres représentant la Société Française
Projet, laboratoire d’idée du CFMR, et une com- de Rhumatologie ;
mission Scientifique, caution scientifique permettant • Deux membres représentant le Syndicat National
de concevoir des actions validées sur le plan des des Médecins Rhumatologues ;
connaissances en adéquation avec les référentiels.
• Deux membres représentant le Collège des
Un travail actuellement en cours sur les modalités Enseignants en Rhumatologie ;
de conception de ces actions d’EPP au travers d’une
• Deux membres représentant l’Association
grille de validation commune, de leur contenu, du
Française de Lutte Anti-Rhumatismale ;
contrôle de leur validité scientifique et de la
réalisation pratique est mené grâce aux membres • Deux membres représentant les Associations
des 2 commissions. Un kit est en voie de finalisation adhérentes en qualité de membres associés et
qui sera présenté prochainement aux présidents désignés par celles-ci
régionaux des associations de rhumatologues. - Le deuxième collège dit « des praticiens » dont
Les 2 principaux sujets retenus cette année sont le nombre de siège soumis au vote de l’Assemblée
l’ostéoporose et la polyarthrite. Des réunions à Générale des membres est de dix huit, dont neuf
l’échelon locale préciseront aux adhérents en détail praticiens hospitaliers et neuf praticiens libéraux
les actions dans leur contenu et dans leur forme - Le troisième collège dit « de la parité » dont le
dés la rentrée prochaine. nombre de sièges attribués de plein droit est de
L’intégration de nouveaux membres permettra de huit, dont quatre réservés à la SOCIETE
travailler sur d’autres sujets (lombalgie, iatrogénie des FRANCAISE DE RHUMATOLOGIE et quatre
AINS, gonarthrose etc…) dés que possible afin de réservés au SYNDICAT DES MEDECINS
pouvoir régulièrement proposer des projets d’EPP RHUMATOLOGUES pour les titulaires que
aux adhérents qui ainsi pourront avoir le choix avant chacune de ces associations désigne de façon à
de s’engager dans une démarche d’évaluation qui assurer le respect de la parité entre praticiens
se veut et se doit pérenne, ce qui nécessite libéraux et hospitaliers. »
motivation et intérêt pour le sujet choisi. Le travail
est énorme et toutes les bonnes volontés sont les
bienvenues.
PS : Chaque Rhumatologue est bien sur invité
à adhérer individuellement au CFMR. Nous
comptons sur vous …
La cotisation annuelle est de 20 euro.
Vous trouverez dans ce Bulletin un formulaire
d’adhésion.
Il est également possible de s'inscrire et de
régler la cotisation en ligne sur le site.

8
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Composition du Bureau et du Conseil


d’Administration du Collège Français
des Médecins Rhumatologues

BUREAU Collège des praticiens


(9 hospitaliers + 9 libéraux)

Président Hospitaliers
Philippe ORCEL Christian ALEXANDRE
Gérard CHALES
Secrétaire Générale Philippe GOUPILLE
Blandine GERBAY-MERIEUX Jean-Marie LE PARC
Trésorier Charles MASSON
Bernard MORAND Xavier PUECHAL
Jean-Michel RISTORI
Richard TREVES
Daniel WENDLING
CONSEIL D’ADMINISTRATION Libéraux
Collège des fondateurs Paul-Hubert BENAMOU
(2 pour chaque fondateur et membres associés) Laure CHAPUIS
Martine DELLUS
Représentant la SFR : Michel GASC
Bernard DUQUESNOY France LECOQ D’ANDRE
Philippe ORCEL Emmanuel MAHEU
Représentant le SNMR : Pierre MONOD
Vincent DIEBOLT Denis ROLLAND
Bernard MORAND Jean-Philippe SANCHEZ
Représentant les associations : Collège de la « Parité » (4 SNMR + 4 SFR)
Blandine GERBAY-MERIEUX SNMR
Monique PETIT-PERRIN Romain FORESTIER
Représentant le COFER : Pascal HILLIQUIN
Jean-Paul ESCHARD Jacques-Henri JULIE
Christian MARCELLI Milka MARAVIC
Représentant l’AFLAR : SFR
Liana EULLER-ZIEGLER Emmanuelle DERNIS
Philippe TAUVERON Olivier GARROUSTE
Slim LASSOUED
Patrick LEBRUN

9
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

CONSEIL D’ADMINISTRATION
Collège des fondateurs Libéraux
(2 pour chaque fondateur et membres associés) France LECOQ D’ANDRE
Michel GASC
Laure CHAPUIS
Représentant la SFR : Martine DELLUS
Bernard DUQUESNOY Pierre MONOD
Philippe ORCEL Denis ROLLAND
Jean-Philippe SANCHEZ
Emmanuel MAHEU
Représentant le SNMR :
Paul-Hubert BENAMOU
Vincent DIEBOLT
Bernard MORAND

Représentant les associations : Collège de la « Parité » (4 SNMR + 4 SFR)


Blandine GERBAY-MERIEUX
Monique PETIT-PERRIN
SNMR
Romain FORESTIER
Représentant le COFER : (en cours) Pascal HILLIQUIN
Jacques-Henri JULIE
Milka MARAVIC
Représentant l’AFLAR :
Liana EULLER-ZIEGLER
Philippe TAUVERON SFR
Emmanuelle DERNIS
Olivier GARROUSTE
Slim LASSOUED
Collège des praticiens Patrick LEBRUN
(9 hospitaliers + 9 libéraux)

Hospitaliers
Christian ALEXANDRE
Gérard CHALES
Philippe GOUPILLE
Jean-Marie LE PARC
Charles MASSON
Xavier PUECHAL
Jean-Michel RISTORI
Richard TREVES
Daniel WENDLING

10
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Liste des Présidents des Commissions


du Collège Français des Médecins
Rhumatologues

Commission Projet EPP Commission Professionnelle Commission Ethique


Denis ROLLAND Pierre MONOD Jean-Marie LE PARC
drolland004@cegetel.rss.fr pierre.monod@wanadoo.fr jean-marie.leparc@apr.aphp.fr

Commission Projet FMC Commission Evaluation Comité Editorial du Site


Michel GASC Philippe NAYME Milka MARAVIC
drmichelgasc@wanadoo.fr p.nayme@wanadoo.fr milka.maravic@bellan.fr
Bernard PRALLET
bs.prallet@tiscali.fr
Commission Scientifique
Bernard DUQUESNOY
bduquesnoy@chru-lille.fr Commission Finances
Jacques-Henri JULIE
jhjulie@club-internet.fr

11
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Formulaire d’Adhésion au CFMR


Collège Français des Médecins Rhumatologues
80 rue de l’Abbé Groult – 75015 PARIS
Tél : 01 42 50 00 18 –
anne-sophie.templon@rhumatologie.asso.fr – www.cfmr.fr

NOM : PRÉNOM :

Année de naissance : Année de thèse :

Année de CES : Année de DES :


Année de DIS : Année de PAC :
Année de Qualification :
Inscription au Conseil de l'Ordre (Dpt) : Région :
N° ADELI (Obligatoire 9 chiffres) :

Adresse personnelle :

Adresse :
Code Postal : Ville :

Tél. : Fax :
E-mail :

Adresse professionnelle :

Nom de l'Établissement de santé ou du Cabinet :

Adresse :
Code Postal : Ville :

Tél. : Fax :
E-mail :

Mode d'exercice prépondérant : Privé Public CHU non CHU PSPH Militaire Salarié autre
Fonction : PU-PH MCU-PH PHU PH CCA AHU PAC

Adhésion en qualité de : Membre titulaire Membre associé à titre étranger (hors CEE)
Membre d'honneur Membre honoraire

Ayant pris connaissance des statuts et du règlement intérieur, et déclarant les accepter :
- certifie l'exactitude des renseignements ci-dessus
- sollicite mon adhésion au Collège Français des Médecins Rhumatologues
- verse ma cotisation de 20 euros, pour l'année 2007 par chèque bancaire à l'ordre du "Collège Français
des Médecins Rhumatologues ".

Date : Cachet Signature :

12
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Les Bilans Ostéo-Articulaires sont toujours


utilisables et à utiliser
Bernard Morand

Dr Bernard Morand

Les CPAM ont reçu instruction de ne plus dentistes. Cette dérogation s’applique également
rembourser à compter du 1° avril 2006 les actes aux médecins stomatologistes pour les actes
libellés en NGAP. Ceci est vrai pour les actes de communs aux dentistes et d’autres spécialités, tels
notre spécialité sauf les bilans ostéo-articulaires que les radiographies dentaires.
(BOA) et les bilans neuromusculaires (BNM).
Quand un médecin réalise, dans le même temps des
Par excès de zèle et par méconnaissance de l’article actes techniques de la CCAM définie au livre II et
III-1des Dispositions Générales et dispositions des actes de la NGAP, deux actes au plus peuvent
diverses de la CCAM rappelées ci-dessous certains être tarifés. L’acte de la NGAP est tarifé à 50%
employés des Caisses refusent la mise en paiement de sa valeur, hors association avec des
de ces actes justement libellés en K. radiographies dont le nombre n’est pas limité et
qui sont tarifés à 100%.
Il suffit en général de porter à leur connaissance
qu’il s’agit bien de bilans ostéo-articulaires à ATTENTION : Quelques Précisions :
l’exclusion de tout autre acte prévu dans la CCAM.
Au besoin, il est nécessaire de leur demander d’en 1. Par référence à la NGAP, si un médecin utilise
référer à leur hiérarchie chargée de la nomenclature une tarification des BOA ou BNM, il ne peut pas
pour toute explication plus élaborée. dans le même temps prescrire d’actes de
rééducation. Donc si cotation par exemple d’un
En envoyant une copie du livret CCAM du SNMR K5 ou K8 ne pas prescrire dans la même
justifiant votre demande, il est dans la plupart des consultation du kiné. Cette restriction peut
cas possible d’arranger cette erreur de caisse. sembler bizarre mais elle a sa logique historique
Article II-1 Par dérogation à l’article I er-1 du Livre (arrêté du 04/10/2000).
Premier , continuent à relever des dispositions 2. Les Médecins Conseils peuvent bien sur réclamer
mentionnées dans l’arrêté du 27 mars 1972 modifié le résultat du BOA ou BNM qui doit figurer dans
à la Nomenclature Générale des Actes Professionnels le dossier du patient
des médecins, chirurgiens dentistes, sages-femmes
et auxiliaires médicaux : les actes d’anatomo- 3. Certains médecins de Caisses soutiennent
cytologie, les actes de prélèvements réalisés par les mordicus que ces cotations de BOA et BNM ne
médecins biologistes, les actes de pratique thermale, peuvent s’appliquer pour un même patient
les actes de chimiothérapie anti-cancéreuse, les actes qu’exceptionnellement soit une fois au maximum
thérapeutiques cliniques des troubles mentaux, LES par semestre. Pour cela ils font état d’une circulaire
ACTES COMMUNS AUX MEDECINS ET de 1997 du Médecin Conseil National de l’époque.
AUXILLIAIRES MEDICAUX et les actes Cette circulaire (qui n’engageait en fait que les
dentaires communs aux médecins et chirurgiens médecins conseils) avait été rédigée pour tenir
13
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

compte des remarques pressantes du SNMR sur Rappel


le contentieux récurrent des rhumatologues
effectuant des actes de radiographies, qui ne Bilan ostéo-articulaire simple des conséquences
pouvaient dans le même temps comptabiliser une motrices d’affections orthopédiques ou
CS et qui associaient les lettres Z et K. Cette rhumatologiques inflammatoires ou non :
circulaire est devenue obsolète avec la modification • Pour un membre : K5
de la NGAP (arrêté du 7 octobre qui est toujours
applicable) Il n’y a donc plus de limitations à la • Pour deux membres ou un membre et le tronc :
répétition éventuelle de ces cotations. K8

4. Faut il pour autant associer systématiquement un • Pour tout le corps : K10


BOA ou BNM à un acte de CCAM ? Comme Ce bilan doit préciser l’état orthopédique du malade
souvent il faut raison garder. Tant qu’il n’y a pas et du blessé et notamment :
de Nomenclature des Actes Cliniques et la
possibilité de cumuler CS et actes CCAM, il s’agit • l’essentiel des déformations constatées
d’une possibilité offerte aux Rhumatologues de
• le degré de liberté des articulations avec mesures
tarifer un acte (certes au rabais) avec la réalisation
de radiographies. Il faut reconnaître que la • éventuellement le dimension des segments de
revalorisation obtenue l’an passé par le SNMR membre, etc.
sur les actes fréquents de notre spécialité permet,
plus avantageusement, dans bons nombres de cas, Il peut être appuyé par des examens complé-
de coter un acte CCAM + actes de radio à 100%. mentaires et, éventuellement, par une iconographie
Mais rien ne s’oppose à l’association d’un BOA ou photographique
BNM à d’autres actes de la CCAM si cela est Bilan musculaire (avec tests) des conséquences
justifié et toute la nuance est dans cette motrices des affections neurologiques :
justification. Toutefois notre expérience nous a
appris que le systématique engendrait le • pour un membre : K5
contentieux…
• pour deux membre : K10
• pour tout le corps : K20

14
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Appel pour la Société de Médecine


et de Chirurgie du Pied

Dr Paul Benamou

La Société Française de Médecine et Chirurgie du Pied (SFMCP), a besoin des Rhumatologues. Nous
sommes largement impliqués dans la pathologie du pied. Il faut affirmer et maintenir notre action dans cette
discipline.
Nous comptons sur vous pour vous inscrire à la SFMCP et travailler avec elle.
Ci-joint un bulletin d’adhésion à la SFMCP à retourner au Docteur P.H. Benamou, avec un chèque de
cotisation annuelle de 183 Euro (au nom de la SFMCP)
La cotisation 2007, comprend :
- l’adhésion à la SFMCP
- abonnement à la revue française " Médecine et Chirurgie du Pied "
- cotisation 2007, à la Société Européenne du pied
- abonnement à la revue européenne " Foot and Ankle Surgery "

BULLETIN D’ADHÉSION À LA SFMCP

Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Titre (Professeur, Docteur, autre) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse professionnelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
...................................................................................................
Téléphone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .e-mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse personnelle : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Téléphone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .e-mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Actvité professionnelle :
• Hospitalo Universitaire
• Libérale
• Mixte
Spécialité exercée (indiquer le libellé exact) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Autres DES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A retourner au Docteur Paul Hubert Benamou


56, avenue du Président Kennedy - 92160 ANTONY
avec le chèque de cotisation 2007 (au nom de la SFMCP)

15
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Avenant Thermal

La médecine thermale est en crise : le nombre des une ou deux orientations comprendra au
curistes baissent, les médecins ne s’installent plus en minimum 3 consultations laissées à l’appréciation
station thermale, les revenus des médecins thermaux des médecins thermaux.
s’étiolent.
Nous reprenons et nous défendons dans ses grandes Article 6 : Tout autre interprétation du Forfait
lignes l’avenant thermal (en particulier l’article 3 et Thermal est abrogée.
4) que nous a adressé l’Association Nationale
Française de Formation Continue en Médecine
Thermale et Climatologie (ANFORMET). Réflexion du S.N.M.R. : Pour notre part, il nous
semble plus judicieux d’indexer le Forfait de Bonne
Article 1 : le médecin qui suit en Cure Thermale Pratique proposé sur la même lettre clé que le
un patient adressé ou non par le médecin médecin thermal soit spécialiste ou généraliste car
prescripteur, est considéré comme le Médecin sinon il existe un risque à terme d’honoraire moindre
Traitant Temporaire du spécialiste en cas de variation distincte du C et
du CS.
Article2 : Au titre de généraliste, pour la L’article 4 signifie que le Forfait de Bonne Pratique
prescription, la surveillance et le suivi de la ne concerne strictement que la surveillance de la
thérapeutique thermale,il perçoit un Forfait de thérapeutique thermale et que tout autre acte type
Bonnes Pratiques d’un montant qui suivra le taux infiltration se doit d’être tarifé en plus.
d’évolution du C automatiquement (pour une
orientation 80 euro, pour deux orientations120
euro).

Article 3 : Au titre de spécialiste pour la


prescription, la surveillance et le suivi de la
thérapeutique thermale, il perçoit un Forfait de
Bonne Pratique d’un montant de 80 qui suivra
l’évolution de CS automatiquement.

Article 4 :A ces titres,pour tout acte, non thermal


et pour les actes techniques thermaux réalisés dans
les thermes, il ,perçoit en plus du Forfait le montant
des honoraires prévus à la CCAM suivant les
cotations annuelles régulièrement revalorisées.
Article 5 : Le forfait de Bonnes pratiques pour

16
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Les nouvelles Convention Collective


du personnel des cabinets médicaux.
L’Avenant qui change TOUT !!
Jacques-Henri Julié

Président de " l'AGL Association de Gestion Liberale "

Chers Confrères,
Un avenant à la Convention collective des personnels des cabinets médicaux a été signé concernant les
salaires. L'objet de cet accord était de rétablir une hiérarchie des salaires en fonction des classifications.
En effet, à la suite des différentes revalorisations du SMIC, certaines qualifications supérieures avaient été
rattrapées par le salaire minimum et d'autres se trouvaient en dessous.
Désormais, tous les postes ont une rémunération minimale supérieure au SMIC et la grille affiche le salaire
minimal mensuel pour un horaire de 35 heures hebdomadaires. Cette grille représente un progrès
considérable pour vos personnels puisqu’elle aboutit à une revalorisation des salaires avec effet rétroactif
au 1er janvier 2007.
Compte tenu de l’importance des changements, nous avons rédigé une note qui récapitule et explique les
modifications à apporter à vos bulletins de salaires.
L’avenant s’applique avec effet au 1er janvier 2007 pour les employeurs adhérents d’un des syndicats
signataires, sans attendre l’arrêté d’extension au JO (SML, CSMF, FMF). Les non adhérents peuvent également
l’appliquer dès aujourd’hui s’ils le souhaitent, ou attendre la parution au JO ; mais, dans ce cas, ils devront
faire un rattrapage depuis le début de l’année.
Dans le premier cas de figure, le bulletin de mars 2007 devra comporter une ligne de régularisation faisant
apparaître l’éventuelle revalorisation du salaire, afférente aux mois de janvier et février 2007, et le cas
échéant de la prime d’ancienneté.

Docteur Jacques-Henri JULIÉ Docteur Jean-Louis CARON


Président de "l'AGL Association de Gestion Liberale" Secrétaire Général
"l'AGL Association de Gestion
Liberale"

Convention collective du personnel des cabinets médicaux


Avenant n° 46
Les incidences sur le bulletin de paie
Suite aux dernières augmentations du SMIC, les salariés embauchés à un des 6 premiers coefficients de la grille (du
130 au 140 inclus) ont vu leurs salaires rattrapés par le SMIC. Ainsi, depuis juillet 2006, ces personnes doivent
percevoir au minimum le SMIC (soit 8,27 bruts de l’heure).
Afin, de rétablir une distinction des salaires en fonction des classifications, au cours du second semestre 2006, les
partenaires signataires de la convention collective du personnel des cabinets médicaux se sont réunis et ont convenu
d’une nouvelle grille des minima salariaux, applicable à compter du 1er janvier 2007.
17
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Cette nouvelle grille de classification est totalement différente de la précédente publiée en janvier 2005. En effet :
elle fait apparaître des salaires minimum pour une durée mensuelle du travail de 151 heures 67 (soit 35 heures
hebdomadaires contre 39 heures précédemment) elle fixe la valeur du point à 6,59 euro contre 9,197 euro
précédemment.
• elle modifie l’ensemble des coefficients précédemment en vigueur et fait apparaître de nouveaux coefficients pour
l’ensemble des emplois répertoriés.
• elle fait disparaître la bonification indiciaire dont bénéficiaient certains anciens coefficients.

Conséquences sur les salaires :


Avec cette nouvelle grille tous les coefficients sont, désormais, rémunérés au-dessus du SMIC. De ce fait, une
revalorisation des salaires s’applique à l’ensemble des coefficients. Mais, dans la réalité, elle ne doit être pratiquée que
si vos salariés sont rémunérés actuellement au-deçà du nouveau salaire minimum conventionnel. Dans le cas contraire,
vous n’êtes nullement tenu d’augmenter vos salariés.

Incidences sur la prime d’ancienneté :


Un ajustement de la prime d’ancienneté est à prévoir si une revalorisation des salaires doit avoir lieu. Pour mémoire,
l’article 14 de la Convention Collective ne précise pas la base de calcul de la prime d’ancienneté. L’employeur est
donc autorisé à retenir soit le salaire minimum prévu par la Convention Collective (affiché dans la grille), soit le salaire
réel si ce dernier est supérieur.

Précisions pour la paie :


1. Calcul du salaire mensuel
Le salaire minimum mensuel est égal à la valeur du point multipliée par le coefficient. La somme obtenue correspond
au salaire minimum pour 151,67 heures (35 heures hebdomadaires).
Exemple : 203 x 6,59 euro = 1.337,77 euro
2. Calcul du taux horaire
On divise le salaire mensuel minimum par 151,67.
Exemple : 203 x 6,59 euro = 1.337,77 euro / 151,67 = 8,82 euro de l’heure
3. Calcul du salaire d’une personne travaillant à temps partiel (Ex : 130 heures / mois)
Exemple : Le salaire minimum de la personne s’élève à :
203 x 6,59 euro = 1.337,77euro / 151,67 = 8,82 euro x 130 heures = 1 146,60 euro mensuels
4. Calcul du salaire d’une personne effectuant toujours 169 heures / mois (39 heures / semaine)
Exemple : 203 x 6,59 euro = 1.337,77euro / 151,67 = 8,82 euro de l’heure
Les 4 heures supplémentaires effectuées entre la 36ème et la 39ème heures sont majorées de 10 % (majoration loi
Fillon), soit : 8,82 x 10 % = 9,70 euro de l’heure.
Sur un mois, le salarié, dont l’horaire hebdomadaire est maintenu à 39 heures hebdomadaires, effectue 17,33 heures
supplémentaires.
Le bulletin de salaire se présentera donc comme suit (hors prime d’ancienneté) :
Salaire de base : 8,82 x 151,67 = 1.337,77
Heures supplémentaires à 10 % : 9,70 x 17,33 = 168,10
SALAIRE BRUT TOTAL (soumis à cotisation) : 1.505,87 euro (soit : 1.337,77 + 168,10)
5. Quels sont les changements à apporter à vos bulletins ?
Pour l’ensemble des salariés, le coefficient doit être modifié (Cf. grille en dernière page).
Si vos salariés sont, actuellement, rémunérés au salaire minimum conventionnel, il convient alors de modifier
également le taux horaire (et celui des éventuelles heures supplémentaires, si la durée hebdomadaire du travail est
supérieure à 35).

18
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Si vos salariés sont, actuellement, rémunérés au-dessus du nouveau salaire minimum conventionnel, vous n’êtes
nullement obligé d’augmenter vos salariés.
Selon le mode de calcul retenu par le cabinet médical, il convient de s’assurer qu’un ajustement du montant de la
prime d’ancienneté n’est pas à effectuer.
CAS PRATIQUE N°1
SALARIE AU COEFFICIENT 133 QUI TRAVAILLE 169 HEURES PAR MOIS (39 HEURES)
Avec l’ancienne grille :
Salaire 39 heures hebdomadaires (avec une majoration de 10 % pour les heures effectuées entre 36 et 39 heures
hebdomadaires).
SALAIRE = ((coefficient x valeur du point) + bonification indiciaire) + 4 heures supplémentaires majorées de 10 %
SALAIRE = ((133 x 9,197 euro) + 102) + (0,784 x 17,33) = 1338,78 euro montant inférieur au SMIC, donc le SMIC
s’applique = 1411,96 euro
On obtient les 0,784 euro comme suit : [(133 x 9,197 euro) + 102] / 169 x 10 %
Taux horaire applicable en réalité : 8,27 euro (SMIC)
Le salarié qui travaillait 39 heures par semaine était rémunéré à 1411,96 euro brut par mois.

Avec la nouvelle grille :


Le coefficient 133 devient le coefficient 203.
Comment calculer le nouveau salaire 39 heures ?
Coefficient x valeur du point = 203 x 6,59 euro = 1337,77 euro qui correspond à un salaire 35 heures hebdomadaires.
Taux horaire : 1337,77 / 151,67 = 8,82 euro
Salaire pour 39 heures hebdomadaires avec une majoration de 10 % pour les heures effectuées entre 36 et 39 heures
hebdomadaires.
SALAIRE = ((coefficient x valeur du point) + 4 heures supplémentaires majorées de 10 % (soit 17,33 heures / mois)
SALAIRE = (8,82euro x 169 h) = 1490,58 + (8,82 x 0,1 x 17,33 h) = 1505,86 euro .
Le salarié qui travaille actuellement à 39 heures par semaine est désormais rémunéré 1505,86 euro
bruts par mois.
CAS PRATIQUE N°2 :
SALARIE AU COEFFICIENT 172 QUI TRAVAILLE 151,67 HEURES PAR MOIS (35 HEURES)

Avec l’ancienne grille :


(172 x 9,197) / 169 = 9,36 euro x 151,67 = 1419,63 euro
Taux horaire : 9,36 euro
Le salarié qui travaillait 35 heures était rémunéré 1419,63 euro bruts par mois.
Avec la nouvelle grille :
Le coefficient 172 devient le coefficient 245.
Comment calculer le nouveau salaire 35 heures ?
Coefficient x valeur du point = 245 X 6,59 euro = 1614,55 euro
Taux horaire : 245 X 6,59 euro = 1614,55 euro / 151,67 = 10,645 euro
Le salarié qui travaille actuellement 35 heures hebdomadaires est désormais payé 1614,55 euro bruts
par mois.

19
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

La grille des Salaires

20
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Salaires et Allègements :
Modifications survenues au 1er juillet 2007
Bernard Morand

(Pour ceux qui ont le courage d’établir eux-mêmes la feuille de paie de leur personnel et je suis accroc de
ce type d’exercice)

Rappelons que le dispositif dit " Fillon " (applicable depuis le 1er juillet 2005) accessibles à toutes les
entreprises sans condition de durée du travail remplace la réduction dégressive sur les bas salaires et
l’allégement des 35 heures.

Cet allégement se déduit des cotisations d’URSSAF.

Le nouveau calcul dit " Fillon renforcé " devient plus avantageux pour le médecin employeur et il s’applique
à toutes les entreprises de moins de 19 salariés à partir du 1ier juillet .Il intègre la modification du SMIC
dans son calcul. En effet ce dispositif ne s’applique que pour le personnel rémunéré en dessous de 1.6 du
SMIC soit 2006.85 euro.
Le nouveau SMIC horaire brut étant de 8.88 euro, soit pour 35 heures 1254.28 euro

Le nouveau coefficient = (0.281/0.6) x [1.6 x (smic horaire x nombre d’heures rémunérées/rémunération


mensuelle brute)-1]

La réduction applicable = rémunération brute mensuelle x coefficient précédemment déterminé

Le point des cabinets médicaux pour l’instant ne change pas et reste fixer à 6.59 euro.

Si certains d’entre vous sont passionnés par l’élaboration de la feuille de paie de leurs salariés (cet exercice
finalement se rapproche d’un Sudoku ou un mot croisé complexe) nous sommes à votre disposition le Dr
Jacques Henri Jullié et moi-meme pour toute explication voire une aide pour la programmation sur Excel.
Il vous suffira nous écrire ou plus simplement d’envoyer votre mail à notre secrétariat soit "
contact@snmr.org".

21
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Le coin des Associations de patients


Bernard Morand

Dans ce bulletin nous voudrions inaugurer une Alors place aux associations et pour inaugurer cette
nouvelle rubrique avec la présentation des nouvelle rubrique nous avons choisi une nouvelle
associations de patients ayant un rapport avec notre venue avec l’AFMASA.
spécialité.
A noter que cette association recherche des
Notre objectif est bien sûr de faire connaître ces médecins particulièrement impliqués dans
associations qui ont un rôle d’information, l’algodystrophie comme personnes ressources afin
d’éducation des patients mais aussi de lobbying d’animer des réunions de formation auprès de leur
auprès des autorités ce qui peut parfois nous aider adhérents .L’AFMASA est également très désireuse
pour optimiser leur prise en charge. de connaître le résultat des travaux scientifiques
concernant cette pathologie. N’hésitez pas à vous
Mais le rôle essentiel à mes yeux de ces associations mettre en rapport avec ses dirigeants dont vous
est surtout de permettre de rompre l’isolement trouverez les coordonnées.
dans lequel s’enferment parfois nos patients les plus
handicapés.Non,ils ne sont pas seuls à présenter telle
pathologie invalidante et ces rencontres entre
patients permettent un partage d’expérience
enrichissant.
L’envers du décor me diront certains d’entre vous
est que certains de nos patients victimes d’une
information parfois complexes en viennent à
contester nos choix thérapeutiques, à réclamer tel
bilan biologique ou d’imagerie, à vouloir choisir leur
thérapeutique voire à s’ancrer dans leur statut de
" malade " avec le risque d’une décompensation
socioprofessionnelle. Les associations leur
apprennent " leurs droits " mais peu leurs devoirs.
Mais soyons sincère, ce type de comportement ne
concerne qu’une minorité de patient et parfois il
est sain que soit contesté " le pouvoir médical "
basé sur notre formation , notre expérience mais
aussi sur des habitudes et des certitudes confortables.
Une remise en question peut être quelquefois
salutaire et c’est d’ailleurs le but de l’E.P.P. mais il s’agit
d’un autre sujet.
22
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Association Française des Malades


Atteints du Syndrome d’Algodystrophie
A.F.M.A.S.A
5, rue Octavie - 69100 Villeurbanne
Tel : 06.34.06.71.81 @mail : afmasa@afmasa.com
Site Internet : www.afmasa.com

Son Historique : Ses Objectifs :


L’Association Française des Malades Atteints du 1. Rompre l’isolement des malades et leur
Syndrome de l’Algodystrophie est une association donner des informations sur leur maladie:
loi 1901 nationale sur cette maladie longue,
douloureuse et parfois invalidante. Favoriser l’échange entre malades par le biais d’un
forum de discussion Internet,
Elle a été déclarée en préfecture du Rhône le 1er Organiser des rencontres locales afin de concrétiser
septembre 2006 sous le numéro W691065383. le lien entre malades
AFMASA a, dès sa création, fédéré à la Fédération Diffuser des articles par le biais du site Internet et
des Maladies Orphelines - FMO du bulletin trimestriel sur la maladie, les traitements
Son Bureau : proposés, des conseils administratifs, etc…

La Présidente, Claire Planche, (Lyon) souffre 2. Etablir un pont entre l’Administration et


d’algodystrophie au bras gauche depuis fin juillet les patients
2005 à la suite d’un accident de moto. Etablir des relations avec les organismes sociaux
La Secrétaire,Véronique Hocque, (Angers), souffre afin de les sensibiliser sur l’algodystrophie et les
d’une algodystrophie au genou depuis octobre 2006. conséquences sur les vies professionnelle et sociale
des patients, dans le but d’encadrer les malades dans
Le Trésorier, Nicolas Planche, (Lyon), souffre « la durée.
d’une algodystrophie par procuration » : il est un
conjoint . Obtenir à terme une reconnaissance de notre
maladie et surtout une prise en charge des malades
L’Administratrice du forum, Evelyne Durenne, ayant gardé des séquelles invalidantes.
(Cognac), a une algodystrophie à la cheville depuis
avril 2006 à la suite d’une banale petite chute dans 3. Faire avancer la recherche
les escaliers. Organiser à terme des colloques regroupés les
Des Délégués Régionaux, Joelle Jouanneau (Paris), différentes spécialités médicales concernées.
Jean-Luc Chosson (Lyon) ainsi qu’Evelyne Durenne Faire avancer la recherche parce qu’aujourd’hui, les
(Cognac) et Véronique Hocque (Angers) assurent la causes et les évolutions de l’algodystrophie restent
représentation de l’association dans leur région. Ils mystérieuses.
souffrent également d’algodystrophie.

23
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Lettre ouverte aux directeurs de


Caisse d’Assurance Maladie
et aux Médecins Conseils
Bernard Morand

S.N.M.R
SYNDICAT NATIONAL DES MEDECINS RHUMATOLOGUES
10 Rue de Thionville Zone Varimont 57140 WOIPPY
Site web: http : // www.snmr.org
TEL 03 87 31 74 45 FAX 03 87 31 74 49
e-mail : contact@snmr.org

Dans les prochaines années un nombre important la prise en charge est de plus en plus complexe.
de Rhumatologues s’achemine vers l’âge de la
J’ose à peine vous parler du lombalgique chronique
retraite. D’ici 2025, on prévoit une fonte de 25% de
qui mobilise toute notre énergie
nos effectifs !
NON, je crois qu’il vous faut réagir et vous adapter
Malgré les pénalités financières (réduction de 5 %
à une situation qui pourrait devenir dramatique
par an des allocations de retraite avant 65 ans)
nombre d’entre eux comptent s’arrêter entre 60 et Vous avez donc un nouveau rôle à jouer : le
65 ans alors qu’il faudrait au contraire qu’ils cocooning du Rhumatologue
poursuivent leur activité au delà des 65 ans fatidiques.
Un plan d’action est à envisager et je me permets
Cette attitude est justifiée en partie par la pénibilité modestement de vous fournir quelques pistes :
de notre métier. N’est-il pas usant d’écouter au fil
des jours nos concitoyens sa lamenter sur leur • Tout d’abord, éviter les tracasseries administratives
douleur même si grâce à notre action leur souffrance en particulier sur l’interprétation de la
s’en trouve atténuée. nomenclature. Au besoin renseignez vous
directement auprès du SNMR qui pourra
Mais le Sociologue le confirme : nous sommes intervenir comme médiateur et éviter des
surtout victimes d’une perte de considération et courriers inutiles et souvent mal perçus par le
d’un consumérisme effréné Rhumatologue débordé.
Le patient moderne est exigeant le « tout de • S’il a pris la peine de vous écrire ou de vous
suite » sans guère de reconnaissance démotive à téléphoner, malgré son temps très limité, traitez
la longue les plus enthousiastes. le comme un client privilégié et répondez lui avec
bienveillance et voire mettez vous en quatre pour
Médecins Conseils et Directeurs de Caisse de France
répondre à sa demande qui est à priori légitime
devez-vous assister à la disparition programmée des
Rhumatologues sans réagir ? Devez vous laisser se • L’informatisation pose parfois quelques problèmes
réduire l’offre de soins comme peau de chagrin et et il n’a toujours pas de temps de s’investir dans
abandonner par exemple le polyarthritique dont cet outil certes facilitant mais parfois déroutant :
24
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

envisager s’ils le désire des personnes compétentes


formées sur les différents logiciels pour l’assister
sur site. Ceci sera d’autant plus nécessaire avec
le DMP
• Faciliter le plus possible la possibilité d’installation
et de remplacement au besoin en vous occupant
de toutes les formalités administratives
• D’autres services sont bien sûr à proposer et je
vous laisse le soin de les imaginer ;
Cet assistanat permettra, d’inciter les jeunes à
choisir notre spécialité, et aux plus anciens de
ne pas l’abandonner
Certains d’entre vous trouverons outranciers voire
délirants mes propos mais encore une fois l’heure
est grave et il vous faut réagir.
En Médecine, comme vous le savez, une fois le
diagnostic posé, des mesures préventives et
thérapeutiques doivent suivre.
La Rhumatologie Française compte sur vous.

Président : Trésorier : Secrétaire Adjoint :


Dr V. DIEBOLT Dr J.H JULIE Dr SENBEL Eric
13 Rue Général Leclerc 39 Rue Delatre De Tassigny 24 Place Castellane
67210 OBERNAI 91100 CORBEIL ESSONNES 13006 MARSELLE

Secrétaire Général : Vice-Président : Trésorier Adjoint :


Dr B. MORAND Dr BENAMOU Paul Dr BAUDENS Guy
75 Rue Général Giraud 56 Av du Pdt KENNEDY 3 Rue Ernest Hiolle
42300 ROANNE 92160 ANTONY Résidence Laprade
59300 VALENCIENNE

25
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

S’enrichir avec la Bourse ?

Pour ce bulletin le S.N.M.R a choisi d’interviewer le Dr de la Météo : la visibilité est réduite à une petite semaine.
Le Mage spécialiste boursier bien connu dans les milieux Cependant compte tenu des raisons citées précédemment
financiers. Si ce nouveau rendez-vous répond à vos on peut espérer raisonnablement une hausse du CAC
attentes nous comptons par le suite le renouveler. 40 autour des 6500 voir 7000 d’ici fin 2008 et peut être
plus. Mais sur du court terme le CAC 40 sera hésitant
Le S.N.M.R : Cher confrère encouragez vous nos
dans une fourchette de entre 5850 et 6250.
lecteurs à investir en Bourse ?
Le S.N.M.R: Les promesses n’engagent que ceux qui les
Dr Le Mage : Oui certainement, la Bourse réserve
écoutent. En pratique quelles actions acheter?
encore des potentialités intéressantes malgré une hausse
de près de 30% sur un an et de 10% depuis le début de Dr Le Mage : Il existe plusieurs profils.
l’année et ceci pour 3 raisons.
Tout d’abord le rhumatologue trader qui fait de rapides
Tout d’abord il s’agit encore du placement le plus rentable: aller-retour et qui conserve une action qu’un à trois
par exemple avec un PER (rapport cours/bénéfice d’une mois : il sélectionnera des actions très actives et il pourra
action) moyen de 14 sur la place de Paris le rapport s’intéresser à Vallourec (des tuyaux non soudés en
espérée est de 100/14 soit environ 7% ce reste très au- particulier pour le pétrole) et Soitec (une Société
dessus des placements obligataires. Bien sur l’immobilier grenobloise qui produit des plaques sur silicium
a fait aussi bien ces dernières années mais le marché augmentant la vitesse et économisant l’énergie des
s’essouffle et il s’agit d’un placement plus complexe et microprocesseurs). Pour Vallourec en dessous de 225
surtout moins liquide à moins de choisir des Sociétés euro et Soitec en dessous de 15 euro.
cotées en Bourse.
Le S.N.M.R : Ce sont des valeurs sûres ?
Ensuite nous restons dans une phase de croissance de
Dr Le Mage: Pas du tout Soitec a perdu près de
l’économie.
50%depuis le début de l’année. C’est une valeur très
Et enfin parce qu’il existe d’énormes masses de liquidités spéculative mais qui pourrait gagner le jackpot si elle
alimentées par les revenus de la forte croissance des pays gagnait un gros client comme Intel. Par contre le
émergents en particulier la Chine et l’Inde et par les fondamentaux de Vallourec sont excellents et on peut
fonds de pension. la garder aussi pour le long terme.
Et puis, mais ceci peut sembler accessoire pour certains, Le S.N.M.R : D’autres profils de rhumatologues
s’intéresser à la Bourse permet de s’ouvrir l’esprit, de se boursiers ?
déconnecter un peu de sa profession, de s’intéresser à
Dr Le Mage: Le prudent qui préfère la Caisse d’Epargne
l’économie en général et donc au monde dans lequel
mais qui ne se satisfait pas des 2.75% du livret A (peut
nous vivons. Bien sur vous pouvez voire vous devez
être bientôt 3%) mais qui voudrait booster son placement.
confier votre argent à des spécialistes financiers dont
Je lui conseille des valeurs de rendement peu risqué avec
c’est le métier en qui choisiront pour vous SICAV et
un dividende annuel de 6%. Mes préférences vont à
Fonds de Placement mais conservez un volant de gestion
Maroc Telecom qui a baissé dernièrement (non éligible
personnelle au moins pour le fun.
au PEA mais coté sur la place de Paris) et à Argan qui
Le S.N.M.R : Chacun effectivement à ses centres est une société récemment introduite qui loue des
d’intérêt. Mais pour revenir à notre propos, comment entrepôts industriels.
voyez vous l’évolution de la Bourse ses prochains mois?
Le S.N.M.R : Et pour le rhumatologue mi-prudent mi-
Dr Le Mage :Les prévisions boursières s’apparent à celle audacieux ?
26
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

Dr Le Mage : J’ai déjà parlé de Vallourec qui touche Le S.N.M.R : Mais quand achetez ?
l’industrie pétrolière mais aussi on peut s’intéresser à
Dr Le Mage: On pourra profitez par exemple de tout
Bourbon qui s’occupe de transport maritime et d’off-
repli du CAC 40 en dessous de 6000 mais même si le
shore.
CAC se maintient au dessus de 6000 certaines
Dans les télé communications un très bon choix me opportunités sont à saisir.
semble Iliad, la maison mère de Free qui est en train de
Au fait, je vois que j’ai oublié les Sociétés touchant le
faire le choix de la fibre optique pour les liaisons Internet
monde de la Santé.
Ceci sera coûteux au départ mais in fine (dans un à deux
ans )sans doute très profitable Le S.N.M.R : Vous avez bien fait, le principe du conflit
d’intérêt est très tendance actuellement.
Dans le bâtiment intéressez vous à Ciment Français
qui a jamais déçu et qui profite du boom immobilier Autre question : un krach boursier est-il possible ?
français mais aussi international et Somfy , une société Dr Le Mage: : Bien entendu, la situation geo-politique
spécialisée très en pointe dans la domotique type volets sur notre vieille planète est toujours susceptible d’évoluer
,portails automatisés… dans le mauvais sens mais restons optimiste... Sur le plan
Vous pouvez profitez d’un repli (CAC inférieur à 6000) strictement économique, on pourra craindre la bulle
pour investir dans des grandes valeurs type Air Liquide spéculative de la Bourse chinoise avec un effet domino.
et Saint-Gobain, cette dernière société profite des Celle-ci se produira fatalement, on peut simplement
économies d’énergie sur les nouveaux verres isolants. espérer que son retentissement sera limité dans le temps
et dans son amplitude. Les superstitieux se méfieront
Dans l’assurance, j’aime bien le développement de Scor
particulièrement de l’année 2009 car les crises surviennent
société de réassurance qui me semble très bien gérée
de préférence dans les années en 9.
mais à investir sur le moyen terme car elle vient de faire
une importante acquisition à digérer. Le S.N.M.R : Cher confrère, je vous remercie de vos
« précieux conseils » mais vous savez que maintenant
Dans l’immobilier,mon choix se porte sur Orco Propery
nous sommes soumis à l’évaluation des risques et je
Group, société qui investit sur les pays de l’Est dont
vous propose donc de comparer dans le prochain bulletin
l’immobilier de bureau reste très encore abordable par
l’évolution du cours des actions que vous avez citées
rapport aux grandes capitales de l’Ouest européen (on
avec l’évolution du CAC 40 sur la même période et ceci
pourra profiter de la baisse récente de l’action).
à la date de livraison du bulletin à mon cabinet. Nous
Sur le plan industriel Schneider Electric n’a pas suivrons vos trois profils avec attention et si vos conseils
l’habitude de décevoir ses actionnaires. s’avèrent judicieux je vous propose de nous revoir
prochainement. Bonnes vacances à tous.
Enfin le holding Wendel Investissement applique une
gestion judicieuse de ses actifs.
Le S.N.M.R : Qu’elle stratégie proposez vous ?
Dr Le Mage: Une étude a bien montré que les
investisseurs conservant leurs actions longtemps, par
exemple 2 à 3 ans, gagnent beaucoup plus que ceux
spéculant sur le court terme, moins de 6 mois .Il semble
donc logique de sélectionner quelques actions qui ont
un bon profil à long terme et d’attendre…sans
s’impatienter.
Suivant le temps dont vous disposez suivez 5 à 20 Sociétés
et faites votre choix sans trop vous dispersez. On conseille
habituellement de multipliez les lignes d’investissement
pour réduire les risques mais en fait cette technique
limite surtout les gains à moins d’avoir un important
capital et encore …

27
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

L'évolution de l'ostéoporose traitée


est elle toujours favorable?
Pr Erick Legrand
Service de Rhumatologie CHU Angers, 49933 Angers Mail : erlegrand@chu-angers.fr Tel 02 41 35 35 72

Chaque année, en France, l’OP est responsable de causes précises de l’échec thérapeutique supposé
70.000 fractures vertébrales, 60.000 fractures de s’impose.
l’extrémité supérieure du fémur (ESF) et 35 000
1. Bien interroger la patiente pour vérifier le
fractures du poignet. Mais elle est également associée
caractère non traumatique de la fracture car
à la survenue de fractures humérales, tibiales, sacrées,
aucune thérapeutique ne peut protéger d’une
pelviennes, costales… sources de douleur, de
chute d’escabeau ou d’une belle glissade dans un
handicap, d’hospitalisations répétées et de décès.
étage d’escalier!
Alors même que quatre évolutions thérapeutiques
sont survenues en moins de 10 ans (bisphosphonates, 2. Vérifier le diagnostic initial : s’agit-il bien
raloxifène, tériparatide et ranélate de strontium), d’une ostéoporose? Au moindre doute, il faut
seuls 30% environ des femmes souffrant d’une reprendre l’enquête biologique qui permettra de
ostéoporose fracturaire bénéficient d’un traitement repérer une hyperparathyroïdie “normocalcé-
adapté, pourtant capable de réduire de 60% le risque mique”, une ostéomalacie par diabète phosphoré,
de fracture vertébrale et de 40% le risque de fracture un myélome à chaînes légères…
périphérique.
3. S’assurer de l’absence de nouvelle patho-
Mais nos efforts ne doivent pas s’arrêter au logie ou de nouveau traitement : une
recrutement de nouvelles patientes justifiant un immobilisation prolongée en réanimation, une
traitement. Chez les patientes théoriquement carence en vitamine D, une chimiothérapie, une
bien prises en charge, de nombreuses corticothérapie, un traitement anti-estrogénique
fractures surviennent sous traitement. C’est ou anti-androgénique sont susceptibles d’expliquer
ce que démontre l’étude ICARO (1) qui observe, l’évolution défavorable d’une ostéoporose par
chez 880 femmes suivis en moyenne deux ans (après ailleurs bien traitée
l’instauration d’un bisphosphonate ou du raloxifène), 4. Enfin analyser les conditions de prise du
la survenue de fractures vertébrales ou médicament… car la majorité des échecs
périphériques chez 25% des patientes, avec une thérapeutiques correspondent à des
incidence annuelle de 8.9%. Si l’on transpose les traitements non pris, abandonnés au fil du
résultats de cette étude à notre pratique, cela signifie temps, utilisés de façon irrégulière, ou pris non
que pour un rhumatologue suivant régulièrement 50 à jeun. Les études américaines et européennes
femmes ostéoprotiques, 4 à 5 nouvelles fractures montrent toutes les mêmes chiffres : deux après
seront observées chaque année sous traitement. le début d’un traitement de l’ostéoporose 40% des
Que faire dans cette situation? patientes ne prennent plus leur traitement!
Quelques questions simples et d’allure anodine
Changer de traitement sans réflexion préalable est permettent de repérer ces patientes qui ne
la plus mauvaise des solutions! Une analyse des prennent pas régulièrement leur thérapeutique :
28
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

• Quel jour prenez vous votre traitement ? 3 Black DM, Delmas PD, Eastell R, Reid IR, Boonen
S, Cauley JA, Cosman F, Lakatos P, Leung PC, Man
• A quelle heure ? Z, Mautalen C, Mesenbrink P, Hu H, Caminis J,
• Vous le prenez avec votre café du matin? Tong K, Rosario-Jansen T, Krasnow J, Hue TF,
Sellmeyer D, Eriksen EF, Cummings SR; HORIZON
• L’avez-vous arrêté en raison de troubles digestifs? Pivotal Fracture Trial. Once-yearly zoledronic acid
• Vous arrive t il de l’oublier? for treatment of postmenopausal osteoporosis. N
Engl J Med. 2007; 356 : 1809-1822
• Avez-vous confiance dans ce traitement?
4 Adami S, Felsenberg D, Christiansen C, Robinson
Si la fracture n’est pas de nature traumatique, si J, Lorenc RS, Mahoney P, Coutant K, Schimmer
l’interrogatoire ne montre pas une nouvelle cause RC, Delmas PD. Efficacy and safety of ibandronate
de perte osseuse, si la biologie renouvelée est given by intravenous injection once every 3
normale et si le traitement est pris de façon régulière months.Bone. 2004 ;34 :881-889
(+++), il peut alors être tentant de changer de
thérapeutique.
L’utilisation du tériparatide (2) chez les patientes
qui ont deux fractures vertébrales est raisonnable
en raison de l’efficacité bien démontrée de la
molécule chez ce type de patientes et de la bonne
maintenance thérapeutique si les patientes sont
inclues dans le programme de suivi. Les
bisphosphonates injectables (3, 4), disponibles dans
quelques mois, constituent également une alternative
crédible, en particulier quand un doute sur
l’observance thérapeutique persiste.
Références
1 Adami S, Isaia G, Luisetto G, Minisola S, Sinigaglia
L, Gentilella R,Agnusdei D, Iori N, Nuti R; on behalf
of ICARO Study Group. Fracture incidence and
characterization in patients on osteoporosis
treatment: the ICARO study. J Bone Miner Res.
2006; 21 : 1565-1570.
2 Neer RM, Arnaud CD, Zanchetta JR, Prince R,
Gaich GA, Reginster JY, Hodsman AB, Eriksen EF,
Ish-Shalom S, Genant HK, Wang O, Mitlak BH.
Effect of parathyroid hormone (1-34) on fractures
and bone mineral density in postmenopausal
women with osteoporosis. N Engl J Med 2001 ;
344 : 1434-1441.

29
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

CONGRES FRIF
8 et 9 février 2008
Automobile Club de France
Sous le Parrainage de la SFR

Vendredi 8 février 2008 soirée


Ouverture du Congrès

20h00 – Inflammatoire (1h30) Modérateur Dr. France Lecoq d’André


• Recommandations dans la prise en charge de la PR
(20 minutes + discussion 10 minutes) Pr. Maxime Dougados
• Rotation des anti TNF ? dans le traitement de la PR
(20 minutes + discussion 10 minutes) Pr. René Marc Flipo
• Hypertension artérielle pulmonaire dans les connectivites avec les nouveautés thérapeutiques
(20 minutes + discussion 10 minutes) Pr. André Kahan

Samedi 9 février 2008


9h00 - Introduction du Président

9h05 – 10h00 – Imagerie Modérateur Dr.Yves Degueurce

• Apports majeurs en rhumatologie


Echographie (15 minutes) Pr. Pierre Bourgeois
• IRM de la PR : IRM dédiée ou corps entier (15 minutes) Pr. Jean Luc Drapé
• Scintigraphie osseuse aux 99 mTc-biphosphonates (15 minutes)
TEP au 18F-FDG,TEP au 18F-FNa Dr. Frédéric Paycha (MCUPH)
Discussion groupée 10 minutes

10h00 – 11h00 – Arthrose Modérateur François Schoux

• Les anti-arthrosiques Symptomatiques d’action lente (AASAL)


(y compris Ac hyaluroniques) (20 minutes) Pr. Xavier Chevalier
Discussion 5 minutes
• Surpoids, obésité, tissu adipeux … et arthrose (30 minutes) Pr. Francis Berenbaum
Discussion 5 minutes

11h00 – 11h30 Pause café


11h30 – 12h00 Retraites Modérateur Dr. Michel Clémençon
• Evolution démographique des rhumatologues et retraite (10 minutes)
Dr. Gérard Maudrux (Président de la CARMF)
• Spécialiste CSMF de l’ASV ? (10 minutes)
Discussion 10 minutes

30
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

12h00 – 12h45 – Ostéoporose I Modérateur Dr.Véronique Listrat


• Perspectives d’avenir du traitement de l’ostéoporose (15 minutes) Pr. Bernard Cortet
Dr. Pierre Khalifa (15 minutes)
Discussion 15 minutes
12h45 – 14h00 – Cocktail déjeunatoire
14h00 – 14h45 – Sport et Rééducation Modérateur Dr. Patrick Legoux
• Session FMC, pour action validante avec système de vote interactif ?
- L’épaule raide Pr. Philippe Hardy Dr Frank Simon

14h45 – 15h30 –Lombalgies Modérateur Dr. Emmanuel Maheu


• Conséquences socio-professionnelles et prise en charge des lombalgies au travail
Dr. Glenn Limido (Service Médical de la CNAM) (15 minutes)
Dr. Sylvie Rosenberg (15 minutes)
Discussion 15 minutes

15h30 – 16h00 – Réunion syndicale Modérateur Jacques Henri Julié


CSFM (en attente)
FMF Dr Jean Claude Regi
SML Dr Dinorino Cabrera
SNMR Dr Vincent Diebolt

16h00 – 16h30 – Pause Café

16h30 – 17h30 - Orthopédie Modérateur Dr. Lydia Arabian


• Arthrodèse tibio-tarsienne versus prothèse de cheville (12 minutes) Pr.Thierry Judet
Discussion 8 minutes
• Prothèses discales (12 minutes) Pr. Jérôme Allain
Discussion 8 minutes
• Prothèses totales d’épaule : anatomique et inversée (12 minutes) Pr. Bernard Augereau
Discussion 8 minutes

17h30 – 18h00 – Douleurs Modérateur Dr. Bernard Verlhac


• Douleurs inflammatoires et douleurs neuropathiques, mécanismes de traitement (20 minutes)
Dr. Serge Perrot
Discussion 10 minutes

18h00 – 19h00 - Ostéoporose II Modérateur Dr. Paul Hubert Benamou


Symposium satellite
• Stratégie thérapeutique de l’ostéoporose (séquences de traitement, indicateurs spécifiques)
Pr. Philippe Orcel (20 minutes) Pr. Maurice Audran (20 minutes)
Discussion 20 minutes
19h00 – 19h30 – (avec les conjoints)
“Quasimodo” : de quelle affection était-il atteint ? (30 minutes) Pr. Richard Treves

19h30 - Cocktail + Dîner officiel

31
La revue du Syndicat National des Médecins Rhumatologues

JUILLET 2007

les Petites Annonces du SNMR

Affaire à saisir : Cause retraite Rhumatologue Affaire du siècle : Cabinet de groupe de 2 rhu-
vend appartement et cabinet 120 m2 environ, matologues dynamiques et sympas cherche asso-
plein centre ville à TOULON avec vue sur la place cié rhumatologue pour nouveaux locaux en zone
de la Liberté, zone d’arrêt pour les transports en franche à Valenciennes.
commun. Multiples avantages de la zone franche sur le plan
Prix 300.000 euro avec clientèle et équipement fiscal+++ et social (exonération des charges patro-
radiologique offert gracieusement nales).
Contact Dr Alin portable 06.87.60.08.52 Choisissez Valenciennes et anticipez le réchauffe-
Alin.rosia@free.fr ment planétaire : ville européenne, population
accueillante, équipements sportifs et culturel de
DIU de Rhumatologie interventionnelle haut niveau, 2 golfs à proximité.
Adresse du Site Internet créé pour le DIU de rhu- Contactez rapidement le Dr Guy Baudens
matologie interventionnelle pour information, 3 rue Ernest Hiolle Résidence Laprade
inscription, communication… 59300 Valenciennes03 27 45 33 80
www.sante.univ-nantes/med/rhuminter/ gbaudens@wanadoo.fr

« L’Amicale des Rhumatologues des Hauts de Très intéressant Recherche rhumatologue


Seine (A.R.H.S.), présidée par le Vice-président du secteur 1 ou 2 pour association SCM à Bayonne
S.N.M.R, Paul Hubert Benamou, a obtenu l’accré- (Pyrénées Atlantiques) avec un MPR secteur 2 en
ditation par le Conseil National de Formation vue partage de clientèle pour réduction d’activité
Médicale Continue, pour la formation des méde- Dr Christian Jeambrun 06 60 36 35 00
cins libéraux et ce pour une durée de 5 ans. » Dr.jeambrun@free
Toutes nos félicitations.

32