Vous êtes sur la page 1sur 1

Mon introduction au sujet d'emploi de l'année précédente.

Le nouveau modèle du développement et la question sociale constituent les deux préoccupations majeures
du maroc et sont actuellement au cœur du débat national. Et si la réflexion sur le nouveau modèle de
développement n'est pas encore aboutie et demeure l'objet de discussions de la part de toutes les parties
prenantes, la question sociale est aujourd'hui le point focal de plusieurs controverses et émerge en tant que
priorité dans les discours royaux. En atteste le discours prononcé le 27/7/2018 à l'occasion de la fête du trône
"la question sociale sociale retient toute mon attention et m'interpelle vivement à la fois en tant que roi et en
tant qu'homme".
Dans ce même ordre d'idée, l'emploi constitue un élément incontournable dans l'amélioration de la
situation sociale des marocains conformément au message royal contenu dans le discours du 13/10/2017.
"aujourd'hui les marocains ont besoin d'in développement équilibré et équitable, garant de la dignité de
tous, générateur du revenu et d'emploi notamment au profit des jeunes".
En effet, le taux d'activité de la population marocaine a atteint en 2017 46.7% selon le rapport annueL de
2017du CESE.
Légitime est le fait de dire que la question d'emploi revêt un intérêt particulier, eu égard son rôle à la
préservation de la stabil et l'amélioration de la consommation des ménages.
Tenant compte cette importance il n'est pas de sans intérêt de s'interroger sur les mesures susceptibles
d'améliorer la création d'emploi.
Par conséquent et pour parvenir à l'éclaircissement de cette interrogation, nous avons estimé opportun
d'analyser avec précision l'état des lieux de l'emploi au maroc et les défis à relever (partie I), puis les mesures
succeptible d'améliorer la création d'emploi(partie II).