Vous êtes sur la page 1sur 1

Laper

sonnal
it
édusi
gneVer
seau

Vouspouvezr
éussirbri
l
lammentdanst out
esv osent
repri
sespourpeuque
v
ousfassi
ezunréel
ef f
ort
.L'ét
incel
l
edegénieex i
steenvous;vousn'
avezqu'
à
l
acapt
erpourenfai
reunef l
ammeébl oui
ssante.

Ilestbienpeudechosesquev ouspr eniezréellementausér ieux.Vousv ous


moquezpr at i
quementdet outetdetous, etsurtoutdev ous-
même.Chezv ous,la
tendanceàl adésacr al
isati
onestlarèglepl ut
ôtqu' uneexcept
ion.Mai s,comme
disaitLaBr uyère,"lamoquer i
eestdet outeslesi njurescell
equi separ donnele
moi ns",vouspouv ezparfoi
sv ousfai
redesennemi squivousenv eulentàmor t.Il
vousi mpor tera,pouréchapperàdegr av escompl icati
ons,devousr endre
compt equepeudegensontv rai
mentl esensdel 'humouretsontcapabl esde
ri
red' eux-
mêmes.

Ayantlerir
efacil
eetlafacult
édev oi
rlecôtédrôledelavi
e,vousavez
l
'habit
udedener iendramat i
ser
.Pourvous,lessi
tuati
onslespl
usdramat i
ques
onttoujoursquel
quechosed' amusantsurlequel
v ousvousconcent
rez
i
nstinct
ivement.C'estunétatdegrâcequivouspréservedelamorosit
é,dela
tr
ist
esse, dudécouragementetdesdépressionsnerveuses.

Del'
humour,vousenavezàrev
endre.Onnesaur
aits'
ennuy
erenvot
re
compagnie.Vouspouvezsor
ti
ràn'i
mportequel
momentdesboutadesqui
nous
fontt
ordr
eder i
re.

D'aucunsdisentquev ousêtesf antasque,encesensquev ousêtessuj etàdes


fantai
sies.Ri
enn'estmoi nsvrai.Sil'
onasouv entdumal àprévoi
rvot r
e
compor tement,cen'estpaspar cequev ousmanquezd' espr
itdesuite,maisbien
quev ousêtesrésolumentor i
ginal.Vousêt esi
nsensi
bleauqu'en-
dira-t-
onet
n'av
ezpaspeurder estervous-même.

I
lseraitinexactdedirequev ousêtesunindiv
idui mmoral.Maisvousévoluez
vol
ontiersauxconf insdelamor ali
téetvousconsidérezplutôtcommeamor al.
Onv ousr eprocheparfoi
sdemanquerdescr upule.Vousdéf endezvot
re
conscienceext ensi
bleendisantquev ousnefait
espasdedi sti
ncti
onentr
ela
morali
téetl alégali
téetque,det out
efaçon,l
amor al
it
én'estqu'unmoyenetnon
unefinenel le-
même.