Vous êtes sur la page 1sur 27

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Lundi 25 juin 2007

N° 5054 - Dix-septième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

BENBITOUR A DRESSÉ HIER UN CONSTAT AMER DE LA SITUATION DU PAYS

«Nous sommes
dans une impasse»
●L'ex-chef de l'exécutif estime que toutes les conditions prouvent que les autorités du
pays ne sont pas favorables au changement ●Benbitour propose que le changement soit
l'œuvre d'une libéralisation politique négociée entre les forces de la société civile pour ar-
river à une réelle démocratie ●L'ex-chef du gouvernement est contre un scrutin à la pro-
portionnelle et pour une uninominale à deux tours.

G
ouvernance et démocratie, un bel assortiment de mots qui ce et vie citoyenne accomplie. En sa qualité d'ancien chef du
PHOTO : M. SALIM

a fait, hier, l'objet d'un débat au Centre international de gouvernement et d'économiste émérite, Ahmed Benbitour dresse
presse (CIP), proposé par la Confédération des cadres de un constat sans appel sur la situation qui prévaut en Algérie. Une
la finance et la comptabilité. Economistes, juristes, syndicalistes situation qu'il a qualifiée «d'impasse».
et journalistes ont pris part à l'exercice de conjuguer gouvernan- (Suite page 3) Nadjia Bouaricha

ALGER
CESSION DU PROJET D'USINE DE CIMENT DE AÏN EL BEL - DJELFA
Sept terroristes
ASEC ÉGYPTE DÉCROCHE abattus
Au moins sept terroristes ont été
abattus samedi en fin de journée

LE CONTRAT D’INVESTISSEMENT par les forces combinées de


sécurité dans une région
montagneuse, située entre
Khemis El Khechna (Boumerdès)
●Conformément au décret 97-321 portant zones à et Meftah (Blida). Trois
promouvoir, le projet proposé au partenariat béné- casemates ont été également
ficie du régime particulier de l’Andi ●Une fois mise détruites lors d’une vaste
opération entreprise, ces
en route, l'usine produira au démarrage 1,5 million derniers jours, dans cette région
de tonnes de clinker par an pour les deux premières par les forces de sécurité.
Toujours au titre de la lutte
années et 3 millions ensuite. antiterroriste, il est à rappeler
que le tribunal criminel près la
Cnie 'est aujourd'hui, au siège de la
wilaya, qu'aura lieu la cérémo-
qui marquera symboliquement
d'une délégation forte de 250 per-
sonnes, entre Egyptiens, Danois et
Algériens, qui effectueront une
cour de Boumerdès a condamné
jeudi dernier à la peine capitale,
la formalisation de l'accord entre visite sur site. Auparavant, les par- par contumace, huit terroristes
M. Tamri, président de la SGP ties concernées avaient entériné poursuivis dans trois affaires
distinctes, parmi lesquels le
PHOTO : MALIKA TAGHLIT

Matériaux de construction et repré- cette cession au niveau du ministère


sentant du ministre des Participa- de tutelle après deux avis d'appel à terroriste Khlifi Youcef, dit Talha,
activant à Zemmouri et qui a déjà
tions, et M. Khalifa, acquéreur et manifestation d'intérêt national et
été condamné, par le même
patron d’Asec Egypte. Ce sera international lancés par la SGP, tribunal, à la perpétuité dans une
aussi l'occasion de donner le coup le 1er mars 2004 et le 22 janvier 2006. autre affaire.
d'envoi du chantier en présence (Suite page 7) Aek. Zighem (Suite page 4) Aniss Z.

BOUKERZAZA ET L’OUVERTURE DU CHAMP AUDIOVISUEL CANICULE


ALGER ÉPARGNÉE,
«IL N’Y A RIEN DE CHANGÉ…» GRANDE CHALEUR
●Abderrachid Boukerzaza, ministre
de la Communication, a affirmé que
À L’INTÉRIEUR DU PAYS
l’ouverture du champ médiatique né-
cessite des étapes
●Pour lui, la priorité est l’ouverture
des chaînes thématiques publiques.

L 'ouverture du champ audiovisuel n'est pas encore à


l'ordre du jour. Lors de sa présentation du programme
du gouvernement, M. Belkhadem a surfé sur le sujet. Il a
évoqué non pas l'ouverture de chaînes privées, mais plutôt
les efforts déployés par les pouvoirs publics pour dévelop-
per le secteur de la communication. Parmi les actions qui ■Alger a été partiellement épargnée par la vague de
seront mises en œuvre en matière de communication, il est chaleur annoncée par la météo algérienne ■ Par contre,
question, selon le texte du gouvernement, d'assurer la plu- Béjaïa, Jijel, Médéa et d’autres villes côtières du Centre
ralité du champ médiatique à travers la consolidation et le ont connu une hausse de température exceptionnelle qui
développement de la presse écrite, privée et publique, na- a affecté la population et poussé une partie à aller se
tionale et régionale. rafraîchir sur les plages ■ A Hassi Messaoud, le mercure
(Suite page 2) Nabila Amir a frôlé les 50°C à l’ombre. Lire en page 5
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 2

L’ACTUALITÉ

OUVERTURE DU CHAMP MÉDIATIQUE

La télévision se mire Un écran de fumée


L
'autorisation de chaînes privées de verture par effraction de l'ENTV, en
radio et de télévision dans le pay- 1990, avec à sa tête Abdou B. Ils se sou-
●«Il est prévu la mise en œuvre de chaînes de télévision généralistes et thématiques, sage audiovisuel national n'est pas viennent sans doute de ces passes
de statut public autonome par rapport à la chaîne généraliste actuelle, afin «de pour demain. Le néo chef du gouverne- d'armes passionnées et passionnantes
susciter une émulation et d'amorcer ainsi un processus transitoire d'ouverture du ment, Abdelaziz Belkhadem, a balayé entre Abassi Madani et Saïd Sadi lors
samedi, lors de la présentation du «pro- des fameux talk show télévisés qui
champ audiovisuel» ●Telle est la mesure proposée par le chef du gouvernement, gramme» de son cabinet, les derniers avaient redonné à l'unique des couleurs.
Abdelaziz Belkhadem, samedi, à l’Assemblée populaire nationale (APN). espoirs d'une possible ouverture même Ce furent les rares bons souvenirs d'une
contrôlée de ce secteur. «Il est prévu, en télé qui a, depuis, tourné le dos à ses té-

U
n projet de programme gouver- à l’ENTV et ses répliques pour ne pas vance), bien que relevant du secteur
nemental préconisant, certes, dire ses chaînes clones vers d’autres public, jouit d’une très grande autono- outre, la mise en œuvre de chaînes de té- léspectateurs. A ses contributeurs…
une ouverture audiovisuelle cieux. Ceux des chaînes satellitaires mie éditoriale. L’on se souvient du lévision généralistes et thématiques, de C'est dire que le débat sur l'ouverture de
mais au demeurant relative. Puisque arabes et européennes, notamment «clash» frontal avec le gouvernement statut public autonome par rapport à la l'audiovisuel à l'initiative privée est
ce léger «déverrouillage» ne concerne françaises. Cette sortie «médiatique» de Tony Blair à l’issue de «l’exagéra- chaîne générale actuelle (…) sic.» Voilà vieux. Si, techniquement, rien n'em-
guère une ouverture médiatique pro- est un euphémisme d’une certaine for- tion» (sexed up) de la menace irakien- de quoi les téléspectateurs algériens de- pêche le lancement de ce genre de mé-
prement dite vers la libéralisation des me de paternalisme portant un regard ne, les armes de destruction massive et vront se suffire pour étancher leur soif dia grâce aux capitaux privés qui n'at-
ondes et de la mire actuelle de la télé- condescendant de l’Etat à l’endroit du la fameuse affaire du Pr Kelly, ce spé- de liberté et de diversité en matière d'au- tendent que le feu vert,
vision algérienne, et ce, dans l’immé- peuple. Il y a une année, Hachemi cialiste des armes de destruction mas- diovisuel. Il n'est donc point question de professionnellement, les journalistes al-
diat. Comme si ce n’était pas une ur- Djiar, alors ministre de la Communi- sive qui avait été retrouvé mort dans libérer les fréquences et les ondes du gériens ont largement prouvé leur talent
gence pour la place de lucarne unique cation, avait affirmé et confirmé le un bois près de chez lui, quelques faisceau officiel pour la simple raison y compris chez nos voisins marocains. Il
(avec des déclinaisons et autres exten- verrouillage médiatique : «La démo- jours après son audition par une com- que le pouvoir politique n'est pas encore est donc clair que le verrou est avant tout
sions uniformisées) dans le concert cratie et l’Etat républicain ne sont pas mission parlementaire. Jerry Tim- sur la même longueur d'ondes que ces politique, eu égard à ses rapports sou-
des nations, plus précisément dans le encore à l’abri. Rien n’est irréversible mins, chef régional de la BBC pour millions d'Algériens sevrés de pensée vent tendus avec les journalistes qu'il af-
monde arabe, où le paysage audiovi- si l’on ne reste pas vigilant. Tant que l`Afrique et le Moyen-Orient, il y a unique. Il serait donc vraiment naïf de fubla du qualificatif peu glorieux de
suel s’est déjà affranchi. Il suffit de l’Etat, convalescent, n’a pas suffisam- huit mois, à Alger, nous avait déclaré à soupçonner les décideurs politiques, à «commères des bains maures» à son
«zapper» sur les télévisions satelli- ment de garanties, il n’ouvrira pas le propos de la ligne éditoriale de la BBC leur tête le président Bouteflika, de vou- élection en 1999, le président Boutefli-
taires arabes et maghrébines comme secteur à l’investissement privé...». : «La charte royale (loi et textes) en vi- loir concéder des espaces d'expression ka ne peut ni ne veut s'accommoder de
2M, Médi1 Sat, Magharibia, Hanibal Cette ouverture «homéopathique» du gueur stipule que la BBC doit produi- libre à ceux qui lui apportent la contra- télés privées alors qu'il tolère, malgré
TV, Nesma TV, MBC1,2, 3, 4 ou encore champ audiovisuel jure d’avec la li- re des informations impartiales et ob- diction. Et en la matière, le projet Bel- lui, l'existence de journaux privés. «Le
MBC Action, Al Arabya, Al Jazeera, berté d’expression et ses discours poli- jectives. La BBC avait des problèmes khadem II ne diffère pas trop de celui de pays est encore fragile pour se per-
Dubai TV... De front, le Maghreb est tiques contradictoires et autres à l’issue de cette affaire (Kelly) parce Belkhadem I et même celui d'Ahmed mettre l'ouverture de l'audiovisuel. Je le
devenu un enjeu pour ces chaînes «caisses de résonance et de dissonan- qu’elle a fait ce qu’elle avait à faire. Ouyahia, à quelques réaménagements dis honnêtement, je ne promets rien
brassant large et coiffant au poteau la ce» affichant la différence. L’exemple La BBC a prouvé qu’il n’existait pas sémantiques près. Il y a, en effet, com- dans ce sens…» Ce fut là la réponse du
télévision algérienne en y «raflant» sa patent et surréaliste était celui des der- d’armes de destruction massive en me un continuum dans le discours offi- candidat Bouteflika à la veille de sa ré-
manne publicitaire. Un flagrant nières présidentielles. Des candidats Irak. Mais le Premier ministre soute- ciel sur la question. Il est au demeurant élection en 2004 à une question d'un
manque à gagner pour l’Algérie ! étaient contraints d’intervenir sur les nait le contraire. Le gouvernement aisé d'en saisir les motivations pour un journaliste. Il convient de reconnaître en
L’exemple évident de l’ouverture au- chaînes TV satellitaires arabes et an- n’avait pas aimé cela. Mais ce qui est pouvoir qui veut régner sans partage. lisant le nouveau programme de son
diovisuelle au Maghreb est celui de glo-saxonnes pour s’exprimer... libre- fondamental, c’est que le gouverne- On l'aura compris, la télévision et la ra- exécutant en chef que le Président à tenu
Nesma TV. Une chaîne de télévision ment et s’adresser directement aux ment est parti en guerre en Irak en in- dio privées sont des choses trop sé- sa promesse… Et la petite polémique
privée ayant démarré ses programmes électeurs algériens, faute d’émissions voquant une raison qui n’existe pas : rieuses, trop sensibles pour les laisser à bien arbitrée entre l'ex-ministre de la
en Tunisie avec comme émission pha- offrant une tribune et autres joutes ora- les armes de destruction massive en la libre manipulation du commun des Communication El Hachemi Djiar et le
re une Star Academy Maghreb visant toires opposant des hommes et des Irak. Cela a été prouvé que c’était Algériens. On nous serinera à volonté la DG de la télévision Hamraoui Habib
un public de cent millions de téléspec- femmes de diverses colorations poli- faux. Et jusqu’à aujourd’hui, on ne suprême insulte, à savoir que le peuple Chawki n'était que de la poudre aux
tateurs en Afrique du Nord et en Fran- tiques s’exprimant en toute démocra- cesse de poser cette question au gou- algérien n'est pas encore suffisamment yeux.
ce. Lancée le 15 mars par le groupe tu- tie. Et puis, pour le gouvernement, les vernement et au Premier ministre. mûr pour jouir d'une diversité audiovi- Alors que le ministre déclarait qu'il fal-
nisien Karoui & Karoui avec un éventuelles chaînes TV et radios pri- C’est le travail de journaliste de poser suelle. Cet argumentaire technologi- lait attendre avant d'ouvrir les médias
budget de 30 millions de dollars, Nes- vées se défausseront immanquable- de telles questions. La BBC a le droit quement anachronique à l'heure du nu- lourds aux privés, le DG de l'unique a
ma TV (air frais en arabe) émet depuis ment de celle du service plutôt un «sé- le plus légal et la responsabilité abso- mérique, de l'Internet et des nouvelles étonné son monde en réclamant la déci-
Paris sur les satellites Arabsat, Nilesat vice» public. Une télévision lue de poser ce genre de questions. Et technologies est socialement dégradant sion ici et maintenant… En attendant,
et Hotbird. La question est de savoir algérienne étatique lourdement omni- le public britannique reconnaît cela pour un pays dont les dirigeants s'es- les téléspectateurs algériens qui ont dé-
pourquoi enclencher un processus de potente et surtout jurassique déton- (cette qualité). «Ainsi que la majorité sayent au maniement des concepts aussi serté l'ENTV sont branchés sur des mil-
transition vers une hypothétique ou- nant avec l’acception sémantique au- des hommes politiques. C’est pour en vogue que la bonne gouvernance, la liers de satellites qui arrosent 24h/24
verture du champ médiatique tant at- diovisuelle de service public. Par cela que la charte de la BBC est re- mondialisation et l'intelligence écono- notre pays et les décideurs passent leur
tendu par les Algériens. Faute de plu- analogie, la chaîne britannique BBC nouvelée chaque six mois (une caution mique. Sur ce plan, force est de consta- temps à fulminer sur Al Jazeera cou-
ralisme audiovisuel, ils tournent le dos (financée exclusivement par la rede- de confiance). K. Smaïl ter que la régression est stérile, contrai- pable de faire le travail que la télévision
rement à la formule géniale du nationale ne fait pas. Quant à ce débat

ART, AL JAZEERA ET LA VOIX sociologue Lahouari Addi. Les télé-


spectateurs algériens se remémorent
avec une sacrée dose de nostalgie l'ou-
cyclique sur la prétendue ouverture de
l'audiovisuel, c'est juste un écran de fu-
mée. Hassan Moali
DE «FAKHAMATOUHOU»
K arim, 36 ans, tient une vidéothèque en haut de la rue Di-
douche Mourad, près de l’église du Sacré-Cœur. Dans
ses trois champs d’intérêt question zapping sont «le foot, les
infos et aussi les documentaires. D’ailleurs, mes chaînes
«Rien de changé…»
son antre, une panoplie de DVD et de cassettes vidéo des préférées sont Discovery et National Geographic», affirme Suite de la page 1
films les plus récents. Derrière le comptoir, perché sur une Karim. Il regrette que les tifosis algériens courent après les
plateforme surélevée, un poste de télévision branché sur Ca-
nal Algérie. Tout zappeur frénétique qu’il est, Karim confie
cartes ART pour pouvoir suivre leur équipe fétiche. «Il faut
voir le jeudi ici. Les jeunes courent comme des fous à la re-
S ur ce volet, il est prévu que le gouvernement continue, au cours de la prochaine
étape, à apporter son soutien à travers des aides multiformes. Le projet s'appuie,
entre autres, sur le développement du service public de la communication, dont les
qu’il lui arrive de s’attarder sur les programmes de l’ENTV. cherche des cartes d’ART ou d’Al Jazeera sport. Un tel veut moyens audiovisuels, à savoir Radio, TV, TDA, relèveront, pour l'instant, du secteur
«Pas plus tard qu’hier soir (avant-hier, ndlr), j’ai suivi avec regarder le match du MCA, un tel celui du CRB, un tel de public, ainsi que l'Agence nationale de presse, (APS), et les titres publics. Il est prévu,
intérêt les débats parlementaires qui ont été diffusés. C’était l’USMA, un tel de la JSK. Tout cela parce que l’ENTV, avec en outre, la mise en œuvre de chaînes de télévision généralistes et thématiques, de
pas mal. Même s’il y avait de la langue de bois de la part de tous les moyens dont elle dispose, n’est pas fichue de cou- statut public autonome par rapport à la chaîne généraliste actuelle, afin de susciter
certains caciques, il y avait des choses intéressantes, com- vrir convenablement le championnat. Elle a quand même une émulation et amorcer ainsi un processus transitoire d'ouverture du champ audio-
me ce député qui a évoqué le problème du lait ou cet autre les moyens d’organiser des multiplex !» Et de rappeler avec visuel. Les députés du RND ainsi que ceux du RCD, du PT et du FLN regrettent que
qui a dénoncé le bradage de la Sonacome.» Karim avoue, un brin d’indignation le triste épisode de l’été dernier le projet du gouvernement ne fasse pas référence à une ouverture de l'audiovisuel au
toutefois, qu’il ne regarde jamais le JT de l’Unique, la Voix lorsque les Algériens se sont vu privés tout bonnement de la privé. Abdelkader Cherrar, député du FLN, a suggéré la création de chaînes de radio
de son maître. «On ne voit que Bouteflika à longueur de plus belle fête du foot. «Nous avons dû suivre la Coupe du et de télévision indépendantes qui seront gérées par des nationaux résidents, plai-
journée», fait-il, avant de déclarer : «Moi, je suis plutôt le JT monde sur TF1. C’est scandaleux ! Même dans les années dant, par ailleurs, pour une nouvelle loi pour le secteur de la communication. Un
de TF1. Je suis un inconditionnel de PPDA et de Téléfoot.» 1990, quand nous étions sur le carreau, on n’a pas vécu autre élu du RND compte proposer en plénière l'ouverture de chaînes privées, à l'ins-
Karim reproche au JT de l’ENTV d’être pesant, plombé par cela. Et maintenant que nous avons de l’argent, il a fallu tar de nos voisins. «Les pouvoirs publics n'ont pas à craindre une ouverture, bien au
le rituel redondant des «tadchinate» de «Fakhamatouhou» que nous allions quémander des abonnements, à des prix contraire, nous devons nous inspirer des expériences des autres pays et faire en sorte
et de ses ministres «sauf quand Bouteflika effectue une visi- exorbitants en plus, auprès de chaînes qui utilisent nos d'obliger les concernés à respecter les lois à travers la mise en place de cahiers des
te de terrain. Ah, ça, j’aime bien !», s’extasie-t-il. Show ga- propres compétences nationales. Moi, ça me fait plaisir de charges», dira-t-il. Un autre député FLN fera remarquer dans son intervention que
ranti, «surtout quand il se met à insulter ses ministres en di- voir un Lakhdar Berriche directeur du bureau d’Al Jazeera les Algériens se rabattent sur les chaînes étrangères, notamment arabes, pour assou-
rect. Ouejhoum sh’ih. Avec tout ça et ils ne démissionnent Sport à Madrid ou Rabah Madjer consultant médiatique. vir leur soif d'information. «Aujourd'hui, l'ensemble des citoyens sont branchés sur
pas !». Qu’en est-il d’Al Jazeera, Al Arabia et consorts ? Mais en même temps, c’est dommage de voir nos compé- les multiples chaînes existantes. Nous n'avons pas donc à les priver dans leur pays de
«Non, je n’aime pas Al Jazeera. Mergouha ! Surtout pas tences partir parce qu’elles ne sont pas considérées chez chaînes privées», lancera-t-il. M. Boukerzaza, ministre de la Communication, fraî-
après leur coup suite aux attentats du 11 avril. Ma yehabou- nous.» Karim ne tarit pas d’idées de chaînes qui auraient chement installé à ce poste, dira : «Tôt ou tard, nous sommes appelés à ouvrir le
nache !» Mais le dada de Karim, comme de beaucoup de té- pleinement trouvé leur place dans un paysage audiovisuel champ médiatique, et ce, à l'instar de nos voisins.» Face à l’insistance des journa-
léspectateurs, c’est le foot. Avec l’approche du choc de la démocratique. «S’ils créaient juste une chaîne payante pour listes quant aux raisons qui poussent les pouvoirs publics à être réticents quant à ce
coupe d’Algérie entre le Mouloudia d’Alger et l’USMA, et le championnat, à raison par exemple de 50 DA le match dossier, M. Boukerzaza s'est contenté de rassurer les journalistes en affirmant :
en bon commerçant flairant la bonne affaire, des hymnes payable par SMS ou je ne sais quoi, tout le monde y trouve- «Pour le moment, nous sommes en train de nous préparer pour l'ouverture de
«chenouis» retentissent dans son échoppe, «bien que je suis rait son compte», conclut-il. Mais à qui le dire… chaînes thématiques. L'ouverture du champ médiatique doit suivre des étapes soi-
CRB. Mais c’est ça le business», concède-t-il. Pour résumer, Mustapha Benfodil gneusement étudiées.» N. A.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 3

L’ACTUALITÉ

LES DÉPUTÉS DÉBATTENT LE PROGRAMME DU GOUVERNEMENT Benbitour : «Nous


Les chiffres de Belkhadem sommes dans
une impasse»
contestés L
Suite de la page 1
'ex-chef de l'Exécutif estime que toutes les conditions
prouvent que les autorités du pays ne sont pas favo-
rables au changement. D'abord sur le plan interne,

H
ier, près de 100 députés ciaux, détour- M. Boutouiga 400 DA. Dans ce sillage, l'inter- souligne M. Benbitour, le matelas financier important dont
sont intervenus pour nement de du RND, il a venant a demandé sa révision à la jouit le pays sert à acheter le silence, à l'heure où la classe
«commenter» le program- fonds, enri- contesté vive- hausse pour atteindre les 5000 politique a prouvé son incapacité à rallier la base populaire.
me du gouvernement présenté sa- chissement ment les DA. Quant à Mme Houaria Bous- Le docteur en économie considère qu'il est temps de sortir
medi par Abdelaziz Belkhadem. personnel, em- chiffres avan- maha, du PT, elle a appelé le gou- «de la trappe des transitions permanentes» en passant par
Les interrogations des élus ont plois fictifs, cés par le chef vernement à «revaloriser le sec- «un processus de libéralisation politique». «Les autorités
été axées essentiellement sur la trafic d'in- du gouverne- teur public et à mettre un terme à ont les moyens matériels de le faire mais encore faut-il le
«misère» qui frappe plus de la fluence. Ce- ment en récla- la privatisation» qui permettra, vouloir», assène le conférencier en affirmant qu'il n'existe
moitié de la population algérien- pendant, pour mant des ex- a-t-elle dit, de lutter contre le chô- pas en l'état actuel des choses des institutions capables de
ne, le taux de chômage «trop éle- le parti de Saïd plications. mage. Selon l'intervenante, l'ap- mener vers le changement ou le progrès. L'ex-chef du gou-

PHOTO : B. SOUHIL
vé», l'absence de politique réelle Sadi, la mère «M. Belkha- plication du plan structurel et vernement propose que le changement soit l'œuvre d'une li-
de lutte contre la corruption. Par de toutes les dem, nous l'accord d'association avec béralisation politique négociée entre les forces de la société
ailleurs, les intervenants ont exi- corruptions voulons sa- l'Union européenne et la privati- civile pour arriver à une réelle démocratie «celle où le pou-
gé plus de prérogatives pour les reste la fraude voir d'où vous sation de certaines entreprises ont voir représente tous les citoyens et non une partie, et celle
élus et non pas pour les walis. Sur électorale et tenez le eu un effet direct sur l'augmenta- qui n'est pas réduite à un cycle d'organisation d'élections»,
le dossier de la corruption, Moh- celle-ci im- chiffre de 12% tion du taux de chômage, exhor- dira-t-il. Evoquant le projet de révision de la Constitution,
cine Belabès du RCD a relevé plique, de son point de vue, des du taux de chômage en Algérie. tant le gouvernement à pour- l'invité du CCFC affirme que toute révision réussie doit
que le projet de programme du institutions dénuées de toute cré- Ce chiffre est complètement erro- suivre la nationalisation des passer par une négociation préalable et non pas imposée.
gouvernement aborde le dossier dibilité et de toute autorité et par né. A Tiaret, le taux de chômage hydrocarbures. Un avis partagé Continuant sur sa lancée, M. Benbitour considère que sur le
de la corruption de façon «frileu- là des lois sans force. «L'omni- dépasse les 20%. Cessons donc par un député du PRA, M. Cha- plan politique il y a une hésitation à aller vers de réelles ré-
se par des slogans creux». Lors présence de l'Etat et son renfor- de mentir à la population», dira dad, qui a mis en évidence l'im- formes. «Cette situation est comme faire un pas en avant et
de sa présentation du program- cement programmé dans ce pro- l'orateur qui ne comprend pas portance de revoir les préroga- deux en arrière. On n'arrive pas à aller vers la croissance
me, M. Belkhadem a cité les fac- jet à travers le renforcement des pourquoi, jusqu'à l'heure, le gou- tives des élus locaux. Après avoir nécessaire pour le bon agencement des réformes politiques
teurs qui favorisent ce phénomè- prérogatives des walis et chefs de vernement est dans l'incapacité appelé à une «négociation natio- et économiques», soutient l'enfant de Metlili. Ce dernier in-
ne, notamment l'ouverture du daïra accentuera le recours à des de réguler le marché des fruits et nale» autour du projet de société, dique que si hésitations il y a à réformer le politique, il est
marché, la libéralisation de l'éco- moyens détournés pour accom- légumes. «Le peuple veut com- Bouzid Barkani, représentant du conseillé de commencer par une réforme économique en
nomie, la mondialisation et la plir les choses et fera que la cor- prendre pourquoi la pomme de RND, a appelé le gouvernement à prenant exemple sur des régimes autoritaires qui ont su
complexité technologique. Cette ruption sera généralisée si elle ne terre coûte excessivement cher et «se pencher davantage» sur les booster leur croissance économique. Plaçant le thème de
approche, selon le représentant l'est pas déjà. Mais l'objectif in- pourquoi le sachet de lait est in- préoccupations des citoyens, no- «gouvernance et démocratie» dans un contexte plus géné-
du RCD, renseigne sur le manque avoué est justement ‘’tous pour- dispensable. Ce sont ces ques- tamment dans les domaines de ral, l'invité du CCFC voile à peine la relation de son propos
de conviction du gouvernement ris, tous pareils’’.» Pour le RCD, tions qui préoccupent le peuple», l'habitat, du foncier et de l'agri- avec le cas Algérie. Il dira que l'accès à la rente pétrolière
dans l'impératif de la lutte contre la lutte contre la corruption ne a souligné M. Boutouiga qui re- culture. A propos de ce secteur, peut servir à freiner les libertés. «L'Etat utilise la rente pour
la corruption. Le parlement algé- peut se résumer seulement à des met en cause non pas le program- des parlementaires se sont pro- alléger la pression sociale et transforme les institutions en
rien, a souligné l'intervenant, de- mesures répressives, mais il faut me du gouvernement, mais plutôt noncés pour la mise en œuvre de canaux à des finalités distributives au lieu d'instaurer la
vra choisir entre la responsabilité surtout des mesures préventives. la gestion des ministres. «Cer- «véritables» mécanismes de sou- démocratie», note-t-il en affirmant qu'un tel système est
et la démagogie. «La démagogie, Pour sa part, M. Abdelhamid du tains ministres ne sont pas à leur tien aux agriculteurs et de préser- peu enclin à aller vers des réformes économiques judi-
les phrases sans contenu, la fan- MSP a suggéré la levée des inter- place», tonnera-t-il. vation du foncier agricole. cieuses sauf en cas de crise. Le conférencier ira même plus
faronnade et le mensonge affirmé dictions pour ce qui est de la créa- Abondant presque dans le même Des députés ont également rele- loin en soutenant qu'en Algérie, «le système a acquis l'art
à bon escient sont largement pré- tion d'associations et de délivrer sens, Abderezzak Achouri du vé, lors des débats, le rôle du gou- de se maquiller en démocratie de façade» et de joindre un
sents dans l'avant-projet de pro- par là même des agréments aux MSP s'est déclaré d'accord avec vernement, notamment dans l'in- appel à méditer sur les 65% que représente la majorité si-
gramme, mais tout cela devrait partis politiques et a insisté sur- le gouvernement lorsqu'il a an- citation des banques publiques à lencieuse et à œuvrer pour que les individus et les groupes
être remplacé par beaucoup plus tout sur la levée de l'état d'urgen- noncé que 70% des chômeurs aider davantage les projets de dé- se libèrent financièrement du pouvoir. Interrogé sur le pro-
de responsabilité, d'une vision ce. Un fait de son avis qui per- sont des jeunes, d'où la nécessité veloppement, l'encouragement jet de révision de la loi électorale, l'ex-chef du gouverne-
claire et surtout d'honnêteté», mettra au citoyen de souffler et de de réviser la politique du travail. du secteur du tourisme et l'agré- ment se dit «contre un scrutin à la proportionnelle et pour
dira-t-il. Pour le député du RCD, reconquérir sa liberté. Sur un Il a, en outre, émis le vœu de voir ment de partis et d'associations une uninominale à deux tours». Ce type de scrutin «permet
il est urgent d'organiser un audit autre chapitre, des députés du le gouvernement élargir les pré- «en suspens» depuis des années. l'émergence de compétences et tranche avec les listes pré-
national afin d’évaluer le coût de RND, du PT, du MSP ont enregis- rogatives des élus locaux afin de A mentionner par ailleurs que établies dont les vainqueurs sont connus d'avance», note-t-
la corruption au contribuable tré, de leur côté, des contradic- ne pas rééditer le scénario du 17 d'autres élus ont pris la parole jus- il. Abondant dans cette même dissection du cas Algérie, Ya-
dans les organismes publics et pa- tions sur les chiffres présentés mai où l'abstention était de ri- te pour remercier le premier ma- hia Zoubir, professeur à l'université Euromed à Marseille,
rapublics. Sans tergiversation, il dans le projet par rapport à la réa- gueur. M. Achouri s'est dit outré gistrat du pays du fait qu'il a re- considère que l'échec de la période de 1989 a été causé par
dira que la corruption est instal- lité, notamment en ce qui concer- de constater qu'en 2007 la femme nouvelé sa confiance au staff de l'absence de pacte négocié entre les différentes forces so-
lée en Algérie : abus de biens so- ne le taux de chômage. Quant à au foyer touche une pension de M. Belkhadem. Nabila Amir ciales. «Il faut absolument instaurer un débat franc, et c'est
aux citoyens de s'organiser. La dernière abstention a été un
bel exemple d'une révolution pacifique.» Pour le docteur
HOCINE AÏT AHMED À PROPOS DE L'ABSTENTION Zoubir, l'existence d'une société civile est obligatoire pour
une bonne gouvernance, qui doit aussi se baser sur la trans-
POPULAIRE DU 17 MAI DERNIER parence, la liberté de la presse, l'indépendance de la justice
et une police incorruptible. «Parmi les retombées du 11

«C'est la rupture de la population septembre, le soutien des grandes puissances aux régimes
autoritaires à façade démocratique, là où l’on confond sé-
curité de l'Etat avec sécurité du régime», note le conféren-

avec le système» cier. Une idée qui sera développée par le président de la
Ligue algérienne de défense des droits de l'homme, Ali Ya-
hia Abdennour, en soutenant que «le pouvoir en Algérie se
prend, s'exerce et se maintient par les armes ou par les
Lnier,amassive
population a exprimé, par l'abstention
aux législatives du 17 mai der-
sa rupture avec le système. Telle est la
litique, culturelle, économique et sociale du
pays», ajoute-t-il. Ce faisant, le vieil opposant
exhorte les cadres et militants du FFS à bien
appelant à moderniser les méthodes de travail
du parti dans la prise de décision et dans leur
mise en œuvre sur le terrain. «Il nous faut sor-
urnes». N. B.

lecture faite par le président du FFS, Hocine saisir le message populaire et à le traduire en tir des improvisations et des approximations.
Aït Ahmed, du fort taux d'abstention.
«Le peuple algérien a, par son abstention
action efficace sur le terrain. «Il est de notre
responsabilité de traduire ce message en pro-
Il est inconcevable, à titre d'exemple, de ne
pas conclure réunions et débats à tous les ni-
SÉTIF
massive exceptionnelle, signifié clairement,
fortement et sans équivoque sa rupture avec
gramme politique efficace, cohérent et mobi-
lisateur de l'ensemble des forces saines du
veaux par des procès-verbaux clairs et sans
verbiage», note-t-il en invitant à mettre en
Bouteflika prolonge
le système de prédation culturelle, politique, pays, en vue d'une alternative démocratique place de nouveaux mécanismes. La conféren- son séjour
électorale, économique et sociale», a-t-il esti- et sociale et pacifique», lance-t-il. ce nationale d'audit du FFS a tenu, selon Ka- Prévue initialement pour deux jours, la visite qu'entame
mé dans un message adressé, jeudi dernier, Afin de concrétiser cet objectif, Hocine Aït rim Tabbou, premier secrétaire du parti, en aujourd'hui le président de la République à Sétif sera
aux militants et cadres de son parti. Un mes- Ahmed invite les responsables du FFS à intro- considération les remarques du président du prolongée de vingt-quatre heures. La canicule qui sévit
sage rendu public hier par le secrétariat natio- duire des réformes dans la gestion du parti parti. En plus de la révision des statuts du par- actuellement au centre et à l'est du pays, tancée par un
nal du parti. permettant de corriger «toutes les dérives en- ti, l'audit a recommandé, selon lui, d'ouvrir le thermomètre ayant dépassé la barre des 40 degrés ainsi que
Les Algériens, estime dans ce sens le leader registrées». «Je souhaite que l'audit aura à parti sur la société. Ceci, en donnant l'occa- l'agenda chargé de plus de 80 points répartis à travers 15
du FFS, ont marqué leur désir de reprendre cœur de revenir sur les responsabilités du sion aux représentants de la société civile de communes sur les 60 que compte la deuxième wilaya du pays,
leurs droits confisqués. «Au-delà du ras-le- congrès précédent comme source des dérives participer dans les structures du parti et en nombre d'habitants et d'électeurs, seraient à l'origine du
bol, le peuple a marqué son indéniable volon- d'apparatchiks et des insuffisances qui para- d'avoir un pouvoir délibérant. Absent lors de prolongement du séjour du chef de l'Etat qui profite de la
té de reconquérir sa souveraineté et restituer siteront une gestion démocratique des struc- la dernière rencontre, Hocine Aït Ahmed sera moindre occasion pour citer les Hauts-Plateaux en exemple.
aux citoyens leurs libertés d'expression, d'or- tures», ajoute-t-il. Hocine Aït Ahmed semble présent lors du congrès devant se tenir les 4, 5 Notons que c’est la première fois que le chef de l’Etat passe
ganisation et de participation à la gestion po- vouloir remettre de l'ordre dans sa maison, en et 6 septembre prochain. Madjid Makedhi trois jours dans cette wilaya. Kamel Beniaïche
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 4

L’ACTUALITÉ

ILS ONT CRÉÉ HIER À ALGER LEUR CONFÉDÉRATION AFFAIRE DE LA BANQUE


EXTÉRIEURE DE SIG
Les transporteurs Les accusés
accablent l’ancien
s’organisent directeur de la BEA
●Le nouveau règlement intérieur de la confédération vise, selon les participants, à élargir le
E
n ce deuxième jour du procès de l’affaire de détournement de
champ d'action du syndicat et à regrouper toutes les activités de la «branche transport». 213,6 milliards de centimes de la BEA de Sig, où 78 personnes
sont accusées et jugées par la cour de Mascara, l’accusé B. N., chef

L
'Union nationale algérienne des du service de caisse au niveau de la BEA, en détention préventive depuis
transporteurs (Unat) s'est érigée, le mois de mai 2003, a déclaré qu’il a été victime d’un complot de la part
hier, au terme de son assemblée gé- de certaines parties sans les citer. Selon ses déclarations devant le prési-
nérale, tenue à l'hôtel Mercure (Alger), en dent de l’audience, Hade Abdel Karim, des chèques bancaires ont été in-
Confédération nationale des transports troduits dans son bureau afin de l’impliquer après son emprisonnement
(CNT). Celle-ci est composée, selon le dans l’affaire de la BCIA et avant la passation de consignes au nouveau
plan d’amendement, de sept fédérations, directeur qui a remplacé l’ancien directeur, décédé à la prison d’Oran.
à savoir les fédérations des transports ur- Ajoutant que parmi les chèques introduits dans les tiroirs de son bureau,
bains, des transports interwilayas, des celui d’une valeur de 750 millions de centimes de l’accusé S. A., résidant
transports routiers de marchandises, des à Alger, également détenu. L’accusé dira qu’il n’a pas procédé au visa du
taxis, des auto-écoles, des transitaires et chèque en question, mais a demandé l’autorisation du chef de service des
enfin des agences du contrôle technique. engagements du fait que le chèque de l’accusé était sans provision. Cho-
Le nouveau règlement intérieur vise, se- se qui a été effectuée par le chef de service des engagements, qui a
lon les participants, à élargir le champ confirmé le visa du chèque après vérification du visa du chargé de la
d'action du syndicat et à regrouper toutes caisse. Un avocat n’a pas hésité de préciser à la presse que la thèse du

PHOTO : MALIKA TAGHLIT


les activités de la «branche transport» complot contre l’accusé B. N., chef de service de caisse, n’est pas à écar-
dans une même confédération pour faire ter du fait que l’un des membres de la commission chargée de l’ouvertu-
face aux défis futurs. re des tiroirs des fonctionnaires de la banque détenus est inculpé dans
Ainsi, à l'horizon 2010, les transporteurs l’affaire et en état d’arrestation. Devant la presse, un responsable de la
escomptent passer des 30 bureaux de wi- banque rejettera en bloc ces accusations, précisant que la commission qui
laya existants à 35 bureaux, augmentant, a été chargée de l’ouverture des tiroirs des fonctionnaires de la banque
ainsi, leurs effectifs à 15 000 membres ad- détenus était composée de quatre membres, dont un représentant des tra-
Les transporteurs s'emploient à améliorer l'environnement du secteur vailleurs. Parallèlement, le chef de service des engagements et celui du
hérents. Les responsables de l'Unat souli-
service de caisse ont accusé directement l’ex-directeur de la BEA de Sig
gnent, dans le même contexte, que la ges- préoccupations et les attentes des adhé- formation et des séminaires sont pro- (décédé) d’être derrière ce scandale du fait qu’il a signé des chèque ban-
tion du syndicat sera professionnalisée, rents, installer le système d'information grammés pour l'échéance 2010. caires sans provision dont ceux de l’accusé S. A., qui a bénéficié en un
en précisant les missions des bénévoles et moderne (Siga), mettre en place la Bourse Les transporteurs s'emploient, par mois d’un montant de 50 milliards de centimes. Ce dernier a déclaré
celles des salariés. des transports et améliorer le système des ailleurs, à améliorer l'environnement du qu’il avait remboursé ce montant 24 heures après avoir été avisé par la di-
Comme il est stipulé que les règles et les facilités aux adhérents (remises auprès secteur avec l'ensemble des intervenants rection de la banque. Grosso modo, la majorité des accusés n’hésitent
procédures de gestion interne, applicables des concessionnaires automobiles, des comme les autorités administratives, les pas d’accabler l’ex-directeur de la BEA de Sig, qui a décédé à la prison
à tous les niveaux, seront, au besoin, clari- compagnies d'assurances, des hôtels, des services de sûreté pour ce qui est des re- d’Oran, en lui reprochant la mauvaise gestion, l’indifférence et la corrup-
fiées et établies en référence aux stan- gares routières…). traits de papiers, l'APN et le Sénat ainsi tion. «C’est normal, l’ex-directeur de la BEA n’est plus, sa mort a laissé
dards internationaux. Par ailleurs, les Toujours pour les résultats attendus, les que les institutions de concertation, à une véritable chance aux accusés de se défendre», nous dira un avocat.
transporteurs qui ont assisté à l'AG se sont transporteurs s'engagent à assister les ad- l'instar des PME, des Caisses nationales Le déroulement du procès a connu de virulents débats entre la défense
fixé la mission d'atteindre divers résultats hérents pour la préparation des dossiers assurances et du Cnes. A signaler enfin des accusés et ceux de la partie civile ainsi que le parquet général, et ce,
dont la promotion et le développement crédits et des dossiers ANDI (Agence na- que Haider Mohand a été reconduit à la au cours des plaidoiries. Le président de l’audience, Hade Abdel Karim,
des services aux adhérents. Dans ce sens, tionale pour le développement des inves- tête de l'Unat pour un autre mandat de a refusé, à plusieurs reprises, les questions relatives aux dispositions ban-
l'organisation syndicale doit recenser les tissements). En outre, plusieurs cycles de quatre ans. Mustapha Rachidiou caires, en proposant le recours à l’expertise. A. Souag

ALGER BÉJAÏA
Sept
terroristes Sit-in aujourd’hui
abattus
Suite de la page 1
des pompiers
S elon l’arrêt de renvoi, les
concernés sont poursuivis
Let laepuisdirection
foyer de tension qui persiste de-
de longs mois entre le syndicat
n'est toujours pas éteint
fait que nous soyons légalement élus et
que la justice ait tranché en notre fa-
veur dans toutes les affaires, dont celle
pour «constitution d’un groupe chez les pompiers de la wilaya de Bé- introduite en pénal contre ma person-
terroriste armé et homicide vo- jaïa. La coordination syndicale, affiliée ne», a déclaré Ali Redjradj qui voit à
lontaire», «adhésion à un grou- à l'UGTA, appelle à un sit-in des agents travers sa révocation une manœuvre
pe terroriste armé et vol à main en repos, aujourd'hui lundi, devant le pour donner une chance à cette dernière
armée» et «tentative de siège de la direction, cité Tobbal, qu'elle action en justice.
meurtre». Le même tribunal a veut reconduire chaque lundi sur fond Au cours d'une conférence de presse te-
également condamné, par d'une bataille juridique qui n'en finit nue au siège du SETE, il a réfuté l'accu-
contumace au cours de cette au- pas. Une dizaine d'actions ont été intro- sation d'agression et, pour appuyer sa
dience, trois autres terroristes duites en justice de part et d'autre légitimité, il s'est prévalu d'un docu-
(Hamek Ahmed, Hamek Ouas- jusque-là. ment de soutien signé par des
sama et Djemaï Abderahamne) La dernière vient d'être enregistrée au «membres» du Syndicat national des
à la réclusion à perpétuité pour tribunal de Béjaïa, elle émane de l'ad- agents de la Protection civile (SNAPC)
«constitution d’un groupe ter- ministration centrale qui accuse l'actuel qui lève la suspension dont il a fait l'ob-
roriste armé», au moment où un secrétaire général de la coordination jet et qui est derrière le refus de l'admi-
autre accusé, Ch.A., a bénéficié syndicale, Ali Redjradj, d'«agression nistration d'ouvrir le dialogue et de re-
de l’acquittement après avoir verbale contre le chef de l'unité princi- connaître sa «légitimité».
été inculpé pour «apologie pale». Un incident autour du tableau «C'est une affaire syndico-syndicale
d’actes terroristes et rediffusion d'affichage. Du coup, le SG a été révo- qui ne me regarde pas. Il y a un écrit du
d’enregistrements faisant qué par l'administration centrale pour syndicat national qui a décidé de sa
l’apologie d’actes terroristes». «faute de troisième degré» et le syndi- suspension et je m'en tient à cela», as-
A noter également que ce tribu- cat durcit le ton en décidant de cette sure le directeur de la Protection civile
nal a condamné, mercredi soir, grève cyclique pour revendiquer «l'ou- de Béjaïa (DPC), Nouredine Charyar,
par contumace, à 20 ans de pri- verture du dialogue, la levée de toutes qui nous explique qu'à propos de la sus-
son, le terroriste Droukdel Ab- les sanctions arbitraires et poursuites pension récente d'un délégué d'Ami-
delmalek, dit Mossaab Abde- judiciaires, l'arrêt de toutes formes de zour, membre de la commission paritai-
louadoud, le chef du GSPC, pressions et d'intimidations, la réhabi- re, celle-ci fait suite à une «affaire
pour «adhésion à un groupe ter- litation de la commission paritaire et la administrative». Notre interlocuteur
roriste» au même titre que trois prise en charge effective de la platefor- dément par contre que la commission
de ses acolytes impliqués dans me de revendications». «L'administra- paritaire soit suspendue. Cela dit, un
la même affaire, condamnés à tion rejette le dialogue et refuse de rece- dialogue de sourds semble s'installer
la même peine. A. Z. voir le courrier du syndicat malgré le entre les deux parties. K. Mejdoub
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 5

L’ACTUALITÉ

PROMOTION DU TOURISME ALGÉRIEN MASCARA


Protestation
Peut mieux faire à Guitena
En signe de protestation contre l’insuffisance de
●Malgré une évolution significative estimée entre 7% et 8%, il faut bien se rendre quotas d’eau attribués à l’irrigation, une centaine
à l’évidence : le décollage n’est pas encore entamé. de citoyens de la commune de Guitena, à quelque
30 km du chef-lieu de la wilaya de Mascara, ont pro-

L
aïd Maghmoul, directeur ainsi que le côté réglementaire». rien faire pour construire.» projets en cours de réalisation. cédé, vendredi après-midi, à la fermeture de la rou-
général de l’Office national Dans le but de rendre les informa- Selon lui, «tous les moyens sont Nous sommes à 680 agences de te reliant la commune de Hacine à celle de Guitena
du tourisme (ONT), a affir- tions plus accessibles, un site réunis aujourd’hui pour assurer voyages, ce qui est important par à l’aide de pneus brûlés. Afin d’intervenir dans le
mé hier au forum de la Chaîne III internet a été lancé en trois lan- un décollage effectif vers une rapport à une destination en cas où le mouvement de protestation s’élargisse,
«En toute franchise» que «le bud- gues qui renvoie à des liens avec industrie touristique émergence». Malgré une évolu- un renfort des éléments de la Gendarmerie nationa-
get de l’office a augmenté de des institutions qui donnent des compétitive», insistant toutefois tion significative estimée entre le a été dépêché sur les lieux. De son côté, le chef
400% pour faire face à la néces- informations utiles aux hommes pour dire que «le tourisme est un 7% et 8%, il faut bien se rendre à de daïra de Bouhanifia, afin de calmer les esprits
sité d’améliorer l’image de l’Al- d’affaires. secteur d’innovation qui exige des l’évidence : le décollage n’est pas des contestataires, dialoguera avec les représen-
gérie qui a subi toutes les formes Il constate : améliora- encore entamé. Il a rappelé que tants des protestataires qui n’ont pas hésité de dé-
de déformation surtout sur le plan «L’Algérie était tions et des récemment, Cherif Rahmani, noncer l’insuffisance d’eaux destinées à l’irrigation.
médiatique, ce qui a influé négati- une forte desti- adaptations ministre de l'Aménagement du «Il faut qu’ils prennent en charge nos préoccupa-
vement sur les flux touristiques et nation pendant permanen- territoire, de l'Environnement et tions en matière d’eau d’irrigation. Nous vivons une
les investissements». Il faut bien les années tes. Pour du Tourisme, «a affiché une situation alarmante», dira l’un des citoyens protes-
admettre, a-t-il ajouté, que «l’i- 1970, elle a nous, il s’a- volonté de développer le tourisme tataires. D’un autre côté, nous apprenons qu’après
mage de l’Algérie s’est détériorée perdu sa place git d’établir par des actions renouvelées de ce mouvement de contestation, 5 citoyens ont fait
non pas en relation avec les évé- et nous sommes les fonde- communication et d’aide à l’in- l’objet d’interpellation par les services de sécurité.
nements qu’a connus notre pays en train de m e n t s vestissement». La destination Présentés ce samedi devant le juge d’instruction
spécialement, mais parce qu’il y a construire une d ’ u n e Algérie est capable d’attirer «les près le tribunal de Bouhanifia, deux d’entre eux ont
un déficit en termes de communi- destination et industrie touristes pour le balnéaire à lon- été placés sous mandat de dépôt. A. Souag
cation. Le phénomène n’est pas une industrie. touristique. gueur d’année. Nous offrons le
spécifique à l’Algérie. L’Allema- Nous savons Nous nous climatique, le thermalisme et le
gne qui est un pays très développé que les presta- basons sur culturel. Le touriste cherche une TISSEMSILT
et stable déploie d’énormes tions ne cor- le potentiel identité différente dans le grand
moyens dans la promotion de l’i-
mage parce qu’elle réagit à tout
respondent pas
aux normes requises et que cela
énorme de
l’Algérie et sur ses atouts (le cli-
Sud (Saoura, palmeraies, oasis,
Touat et les ksour). Un nouveau
Alerte au barrage
changement et à ce qui se dit dans
l’opinion internationale. Il y a des
demande un travail de fond,
notamment la formation des com-
mat, la proximité géographique,
la diversité naturelle et culturelle)
créneau s’installe : le tourisme du
golf qui n’est pas une exclusivité Bougara
enjeux importants que l’Algérie pétences dans tous les domaines, et une volonté ferme des autorités d’une classe d’hommes d’affaires, Les responsables concernés de l'hydraulique à Tia-
doit connaître. Nous travaillons mais aussi dans l’organisation et algériennes pour développer ce il se généralise, et l’Algérie, d’a- ret et Tissemsilt sont désemparés et ne cachent pas
pour rendre les informations la structuration de l’ensemble des secteur». près des études, constitue un gise- leur crainte suite à l'échouage de quantités énor-
accessibles et disponibles». L’in- métiers (restauration, guides tou- Selon les chiffres qu’il a donnés, ment important de par sa proxi- mes de poissons depuis voilà deux jours sur les
vité a remarqué un sérieux intérêt ristiques, agences de voyages). «annuellement, nous enregistrons mité des grands golfeurs du bords du barrage Bougara dans la wilaya de Tiaret.
pour l’Algérie durant les diffé- Ces éléments constituent l’ossatu- un million de touristes, dont 400 monde qui se trouvent en Europe Le barrage d'une capacité théorique de 40 millions
rents salons, reconnaissant que re de l’industrie touristique algé- 000 touristes étrangers toutes ori- et le climat de notre pays. L’Algé- de mètres cubes alimente à hauteur de 80% certai-
«les préoccupations des investis- rienne qu’il faut développer. Le gines confondues ; en termes de rie peut aussi devenir une desti- nes localités de Tissemsilt et à raison de 20% la ré-
seurs tournent d’abord autour de problème n’est pas de déclarer capacités d’hébergement, nous nation privilégiée des croisières». gion de Bougara, à 70 km à l'est du chef-lieu de la
la sécurité, l’état général du pays une situation, mais c’est de ne disposons de 87 000 lits. Il y a des Kamel Benelkadi wilaya de Tiaret. La situation a amené les responsa-
bles de l'ANBT, par mesure conservatoire, à préle-
ver des quantités pour analyses, car, selon certai-
nes indiscrétions, des pêcheurs continuent de
LES TEMPÉRATURES ONT ATTEINT DES PICS EXTRÊMES pêcher du poisson ainsi contaminé pour le revendre
sur le marché sans aucun contrôle.

La canicule, les torchères et les feux Au niveau de la commune de Bougara, le poisson a


dû être enfoui dans le sol et les endroits touchés
enduits de chaux. Certaines sources locales parlent
d'un fort taux de fer ou d’absence d'oxygène parmi
●Le thermomètre a grimpé hier pour atteindre les températures caniculaires à travers plusieurs régions du pays. les causes ayant provoqué la mort de ce genre de
poissons, le barbeau et le crabe, prisés par les
A l’ombre des torchères, il a fait très chaud
hier à Hassi Messaoud. Une chaleur inhabi-
tuelle qui a sévi dans ce petit bout du désert
cendie, qui est né près du village Bitout (Oued
Ghir), a progressé vers le nord de Larbaâ et dévo-
ré des hectares de forêt (une dizaine, selon nos
dépassant les 45°, qui a concerné hier l’ensemble
du territoire de la wilaya de Skikda, accentuée
par un temps brumeux et un taux impressionnant
autochtones. D'autres sources font état d'une pol-
lution induite par l'écoulement d'eaux usées prove-
connu pour son or noir. Les habitants ont l’habi- sources), jusqu'à atteindre les alentours du petit d’humidité, a failli causer de graves dégâts. nant de la région de Tissemsilt. A. Khalid
tude des grosses chaleurs mais cette fois-ci, ils village de Boubcha. Selon des riverains, le sinist- Une catastrophe certaine a d’ailleurs été évitée in
ont l’impression d’avoir été jetés au milieu
d’une fournaise ardente... Ce fut la ruée vers
re aurait été provoqué peu après 11h, après qu'un
«câble électrique, percuté par le branchage d'un
extremis dans la matinée d’hier près de la ville
d’El Harrouch suite à la propagation d’un feu BOUFARIK
l'or bleu. Ils ont bu de grandes gorgées d’eau,
des jus et de la limonade. La chaleur a réduit le
eucalyptus, eut provoqué des étincelles». Cer-
tains y voient plutôt la conséquence de la canicu-
dans un champ de blé.
Plus de 10 ha ont été totalement consumés et la Le maire relevé de ses
rythme de travail. Les gens avançaient douce-
ment comme si tout se déroulait au ralenti.
le qui a sévi durant la journée d'hier. Les pom-
piers ont eu fort à faire durant la journée d'hier,
propagation des flammes avait failli toucher une
station d’essence située sur la RN3, à la sortie de fonctions
Les climatiseurs fonctionnaient à plein régime. où huit autres feux, de moindre importance, ont la ville d’El Harrouch. N’était l’intervention à Encore un président d'APC élu à qui la confiance a
La saison estivale s’installe d’un seul coup. Les été enregistrés. temps des éléments de la Protection civile, une été retirée ! Cette fois-ci c'est l'importante commu-
jeunes tentent de supporter mais les plus âgés catastrophe certaine aurait causé beaucoup plus ne de Boufarik qui se voit privée de sa «tête» pour
ont du mal à tenir debout sur leurs jambes. En LE PIRE A ÉTÉ ÉVITÉ À EL HARROUCH de dégâts. A El Harrouch encore, plus précisé- une minable affaire de papier administratif.
se déplaçant, ils marquent des haltes. A Hassi ment près du hameau de Lekhraba, une locomo- Un extrait de naissance retiré des services
Messaoud, on a un œil sur la météo et un autre Les quatre foyers maîtrisés dans la matinée ont tive de maintenance des chemins de fer a pris feu. de la commune par le maire à l'insu d'un candidat
sur le ciel. Les habitants espèrent que la canicu- fait, selon la Protection civile, un hectare de forêt Des feux de champ ont aussi été signalés dans le sur lequel il voulait se renseigner sur ses antécé-
le ne durera pas longtemps... et quelques oliviers ravagés à Ighil Nacer (Igh- périmètre de Leftaimat, à Azzaba, et à Tmar, dans dents judiciaires.
ram), 6000 m2 et quelques figuiers à El Kseur dé- la commune de Bouchtata. Comme tout finit par se savoir, l'affaire se trouve
INCENDIES À BÉJAÏA truits, 8000 m2 de broussailles à Seddouk et 350 A Skikda, un autre incendie aussi grave que spec- en justice et le wali de Blida s'est trouvé dans l'o-
Neuf foyers d'incendie se sont déclarés hier un bottes de foin dans un champ à Amalou (Sed- taculaire s’est déclaré dans une demeure située bligation de relever le premier magistrat de Boufa-
peu partout sur le territoire de la wilaya de Bé- douk). Le reste a eu pour théâtre les villages de dans un immeuble de l’avenue Zirout Youcef (la rik de ses fonctions, celui-là même qui se trouve
jaïa, dont le plus important a été circonscrit à 16h, Titabine (Timezrit), Djebira (Tichy), la région de Résidence). Là aussi, l’intervention des pom- être un membre du bureau national du FLN. Quin-
après quatre heures de dégâts, dans la forêt de Tinebdar, ainsi que les alentours de la briqueterie piers a évité la propagation des flammes aux lo- zième maire de la wilaya de Blida à être relevé : re-
Toudja, à proximité du village de Larbaâ. L'in- d'Amizour.La grande chaleur avec des pointes gements limitrophes. De nos bureaux cord national battu. A. Mekfouldji

ANALYSE ET DESCRIPTION DES FONCTIONS ET DES POSTES :


Nouvelles fonctions et nouveaux postes (nouveau dossier documentaire)

2 - 3 juillet 2007 - EL BIAR HOTEL****


Prospeco-Conseil - Inscription par fax : 021 42 65 80 - Tél. : 021 72 74 89 - Std : 021 74 82 52 poste 444
site : www.prospeco.com - E-mail : prospeco@prospeco.com
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 7

ÉCONOMIE

CESSION DU PROJET D'USINE DE CIMENT APPROVISIONNEMENT


DE AÏN EL BEL - DJELFA EN GAZ DE L'EUROPE
L'Algérie tient
Asec Egypte décroche à ses engagements
le contrat d'investissement U
n atelier sur la coopération énergétique dans le bassin méditerra-
néen a été organisé hier par l'APS à l'occasion de la 16e assem-
blée générale des agences de presse de la Méditerranée (une
vingtaine), dont les travaux ont débuté samedi à Djenane El Mithak.
L'atelier, qui a permis au secrétaire général du ministère de l'Energie et
Suite de la page 1 de l'instrumentation avant de concurrence de 50%, des travaux tion de l'usine. A ce titre, deux
passer au stade de la gestion en d'infrastructure. Après la dissolu- équipes spécialisées en mines et des Mines, Fayçal Abbas, d'exposer au nom du ministre le point de vue
de l'Algérie sur cette coopération, a donné lieu à un débat intéressant sur

L
'Algérie a donc fini par toute propriété. Pour la réalisa- tion de HPMAC en 2003, il est géologie et en génie civil sont
trouver preneur dans cette tion de cette usine et, plus tard, la rattaché au groupe Matériaux de déjà sur le théâtre des opérations la place de l'énergie dans les relations entre les pays des deux rives de la
affaire et si son choix s'est commercialisation des produits y Construction. Avant cela, HP- depuis 10 jours. Une fois mise en Méditerranée. De la place du nucléaire dans la politique algérienne, aux
porté sur Asec Egypte, ce serait découlant, Asec envisage la créa- MAC avait parachevé les re- route, l'usine produira au démar- investissements concernan t les énergies renouvelables, en passant par
pour des raisons économiques, tion d'une filiale de droit algérien cherches géologiques des gise- rage 1,5 million de tonnes de les différends qui marquent cette coopération, pratiquement tous les su-
avance-t-on. Pour s'être défaite sous la dénomination d’Asec Al- ments de matières premières et clinker par an pour les deux pre- jets d'actualité ont été passés en revue, y compris le mémorandum entre
de ses principaux concurrents, gérie. Par ailleurs, ce projet a découvert de nouveaux gise- mières années et 3 millions en- Gazprom et Sonatrach. Des questions «provocatrices», pour reprendre
les Saoudiens qui étaient en pole commencé par des prospections ments sous-dosés, extensibles et suite, loin en hauteur de ce qu'au- l'expression d'un participant, du genre «Est-ce que le ministère de
position eu égard à l'étude de géologiques des matières pre- plus rentables. rait produit HPMAC dont la l'Energie et des Mines n'est pas le bras armé de la politique algérienne
mise en place réalisée par Poly- mières dans la wilaya de Djelfa Cela au vu de réserves impor- capacité théorique à plein régime ?», ont même été posées au secrétaire général du ministère. Les respon-
sius, un bureau d'études alle- en 1973. D'autres prospections tantes. 100 788 000 t de calcaire à était d’un million de tonnes seu- sables des agences présents hier ont considéré le débat assez intéressant,
mand, il a fallu à Asec placer la ont été effectuées par la firme Djebel Gharbi et 18 000 000 t, lement. Les produits, les ciments révélant même avoir pris connaissance de certaines données qu'ils ne
barre haut. A ce jour, on ignore le 16 000 000 t, 16 240 090 t et 27 CPA, CRS, CPJ et éventuelle- connaissaient pas, notamment celles ayant trait aux projets communs
française Lafarge en 1975 et
montant de l'enveloppe. En re- 444 709 t d'argile, respective- ment du ciment spécifique pour entre les pays des deux rives de la
1979 sur les calcaires du Djebel
vanche, le différentiel positif qui ment à Benâam, Benyagoub, Sonatrach, selon que la demande Méditerranée. Dans l'exposé fait
Senalba et sur les roches argi-
a permis à Asec d'empocher ce Benhamed et Oued S'deur ainsi soit rentable pour Asec, seront par le secrétaire général du minis- Concernant le
leuses d'El Mekimène. En 1984,
contrat alléchant serait de deux qu'un gisement de gypse à Dar obtenus par voie sèche. tère, on saura que «la consomma- différend entre les
sous l'égide de l'ENDMC, la fir-
millions d'euros. Chioukh d'une réserve de Les équipements seront fournis tion de gaz naturel des pays médi- autorités espagnoles
me soviétique TSE prend le relais terranéens a connu une croissance
Outre cet élément d'appréciation 13 914 000 t. Cette entreprise par LSF, un équipementier da-
déterminant, Asec Egypte a éga-
hors du site de Djebel Senalba,
éphémère avait réalisé également nois qui a fait ses preuves dans forte durant les dernières années ; et Sonatrach, le
réservé à la plantation de pins elle est trois fois plus rapide que la secrétaire général a
lement adhéré, sans coup férir, à d'Alep, et réalise les essais tech- les études de procédé et de choix les usines de Aïn Touta et Tébes-
une autre obligation condition- de la ligne technologique, les sa et dont les machines sont su- consommation mondiale d'éner- indiqué que l'Algérie
nologiques sur les calcaires du gie. Ainsi, de 1971 à 2005, la s'en tient strictement à
nelle, à savoir prendre ce projet Djebel Gharbi et les argiles du gi- études d'exploitation des car- persophistiqués et non pol-
dans son entièreté. Au contraire rières, après avoir acquis les ter- luantes. Néanmoins, il reste que consommation de gaz naturel a été tous ses engagements
sement de Aïn M'seka. multipliée par plus de 10, passant
de 27 à 290 milliards de mètres concernant
des autres soumissionnaires dont rains pour la ligne de production dans le registre de la pénurie, la
l'offre s'est limitée à postuler LOURD INVESTISSEMENT et la cité ouvrière, obtenu les au- situation ne semble guère chan-
dans le cadre d'un partenariat Le projet est ensuite transféré à torisations d'exploitation des gi- ger et ne cesse d'empirer en cubes. En 2005, la contribution du l'approvisionnement
l'ERCC en 1989 et, après une re- sements et réalisé les travaux termes de raréfaction du produit gaz dans le bilan énergétique mé- de l'Europe en gaz.
seulement, autour de 70%-30%.
valorisation des prix du ciment et des prix prohibitifs (530 à 560 diterranéen représentait environ
Pour en savoir plus sur cet inves- d'infrastructures : des terrasse-
en 1993, le dossier de faisabilité DA le sac actuellement.) 26%, contre seulement 6% en
tisseur, il appartient au groupe ments, deux forages de 22 l/s,
est enfin soumis au CA et à l'AG 1971». Après un exposé sur les infrastructures qui relient les pays de la
Asec Automation qui est une so- une ligne de moyenne tension de Du jamais vu ! Pourtant, Oras-
des actionnaires qui ont donné Méditerranée dans les sens Sud-Nord et Sud-Sud et les projets qui exis-
ciété franco-égyptienne depuis 30 KV et des travaux de VRD. com produit 4 millions de
l'aval pour la construction d'une tent pour renforcer ces connexions (Medgaz, Galsi, Trans-Sahara Gas
2001, formée aussi de deux com- L'investissement étant lourd, 20 tonnes, parallèlement aux usines
usine à Aïn El Bel. Une filiale dé- Pipeline…), le secrétaire général du ministère a déclaré que, «pour sa
pagnies françaises CAT II et Cin- milliards de dinars dont 70% re- publiques. C'est dire que la ces-
nommée Hauts-Plateaux Maté- part, l'Algérie croit fermement à cette coopération énergétique et ne mé-
di. A noter qu'en plus d'être pré- présentent la part en devises et la sion du tissu industriel à 100%
nage aucun effort pour y contribuer à sa concrétisation, notamment à
sente en Egypte, Asec est déjà riaux de Construction (HPMAC) politique de privatisation aidant, qui offre au propriétaire étranger
travers la réalisation des grands projets d'infrastructures et d'intercon-
actionnaire avec l'ERCO dans la est alors créée en 1994 avec pour il était devenu impératif de pros- le droit de décider des prix et des
nexions gazières et électriques», en espérant «que cette volonté soit par-
cimenterie de Zéhana et possède objectif principal la réalisation de pecter une source de finance- quantités destinées à l'exporta-
tagée par tous les pays, et ce, dans l'intérêt de l'ensemble de la région
deux autres usines au Soudan. A l'usine. Conformément au décret ment auprès d'investisseurs pri- tion et qui, a contrario, ôte le droit
méditerranéenne». Parmi les principes qui prévalent dans tous les dé-
l'origine, la raison sociale de ce 97-321 portant zones à promou- vés. Asec n'aura plus qu'à acheter de regard à la partie algérienne,
bats qui marquent cette coopération dans l'espace euroméditerranéen,
groupe consistait en l'entretien et voir, le projet proposé au parte- en définitive les titres miniers n'est pas forcément la meilleure figurent «la nécessité d'assurer la sécurité des approvisionnements,
la remise en état des cimenteries, nariat bénéficie du régime parti- pour que la boucle des conditions trouvaille. Pour preuve, a-t-on d'harmoniser les règles juridiques et contractuelles qui régissent le sec-
particulièrement dans les seg- culier de l’Andi et donc de la favorables soit bouclée et se lan- une idée sur les exportations teur énergétique, de développer un réseau euroméditerranéen intercon-
ments électrique, automatique et prise en charge par l'Etat, à cer directement dans la réalisa- d'Orascom ? Aek. Z. necté dans les secteurs du gaz et de l'électricité, d'identifier des formes
efficaces de promotion des investissements internationaux et de proté-
ger l'environnement». Evoquant les conférences euroméditerranéennes
USINE D'AMMONIAC SOFRET-ORASCOM-SONATRACH des ministres de l'Energie qui ont eu lieu à Athènes et à Rome en 2003, le

Trois conventions signées à Oran


secrétaire général a rappelé que la politique qui a été tracée repose sur la
sécurité des approvisionnements et a pour but de créer un marché euro-
méditerranéen de l'énergie intégré à travers la mise en œuvre d'initia-
tives sous-régionales. Concernant le différend entre les autorités espa-
●La convention avec l'Egzia porte sur la location du terrain sur lequel sera implantée l'usine, gnoles et Sonatrach, en réponse à une question à ce sujet, le secrétaire
général a indiqué qu'il n'y avait pas d'évolution, en précisant que l'Algé-
rie s'en tient strictement, comme par le passé, à tous ses engagements
L e partenariat entre Sonatrach et Orascom
C. I. pour la construction de l'usine d'am-
moniac et d'urée se concrétise. Hier, le PDG
partenariat étant déjà paraphé depuis mars
2007, avec 51% des parts prévues pour le
groupe égyptien), mais que les 3 entités ci-
etc.) pour le bon déroulement des opérations
d'exportation qui seront assurées grâce à l'en-
tremise de la STH. Invité à prendre la parole,
concernant l'approvisionnement de l'Europe en gaz. Lies Sahar

de Sofret, Oussama Bichaï, qui est en même tées plus haut étaient les principaux parte- le responsable de l'Egzia a exprimé son sou-
temps DG d'Orascom, a signé 3 conventions naires de l'usine qu'il aura à diriger et qui hait quant au respect du planning.
avec respectivement le PDG de l'Egzia compte exporter de l'ammoniac et de l'urée à De son côté, M. Hadjioui a mis en avant l'en-
(entreprise de gestion de la zone industrielle l'horizon 2010/2011. gagement qui consiste à faciliter le nouveau
d'Arzew), M. Benhamed, celui de l'entrepri- Cette opération clôture les négociations entre trafic exportateur qui donnera ainsi une di-
se portuaire d'Arzew, M. Hadjioui et, enfin les deux partenaires, selon M. Zemmouri, di- mension nouvelle au port d'Arzew qui ambi-
M. N. Mekdade, de la société de transport recteur adjoint de Sofret. La convention avec tionne de porter le volume de ses exporta-
des hydrocarbures, STH. Intervenant lors de l'Egzia porte sur la location du terrain sur le- tions de 71 millions de tonnes actuellement à
la cérémonie qui a été organisée au Sheraton, quel sera implantée l'usine, tandis que le 90 millions de tonnes dans les prochaines an-
M. Bichai a considéré que c’était un honneur contrat liant l'usine au port d'Arzew portera nées. Le rendez-vous est donc donné au pre-
pour son groupe de s'associer avec une gran- sur la mise à disposition et l'exploitation des mier chargement d'ammoniac produit par la
de entreprise comme Sonatrach (l'accord de équipements (outillage, zone de stockage, Sofret. Djamel Benachour
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 8

FRANCE-ACTUALITÉS

FADÉLA AMARA. SECRÉTAIRE D'ÉTAT À LA POLITIQUE DE LA VILLE

«Le Kärcher, c'est de l'histoire ancienne» tés, à partir du moment la très catholique qu'elle ne sera pas limitée par son obli- envie de faire.» Alibi de Sarkozy à une
Décidément, c'est une où l’on apporte des ré- Christine Boutin), sa gation de solidarité ?» A gauche, en- politique d'ouverture à gauche, et à la
promotion qui décoiffe. ponses concrètes, vous ministre de tutelle qui fin, on peut résumer les positions par France diverse, la nomination de l'Al-
Quelques minutes à peine allez voir que cela va voit dans sa nomina- cette critique de Clémentine Autain, gérienne Fadela Amara (après Rachida
changer très vite.» Ses tion «la volonté de Ni- adjointe au maire de Paris, Fadela Dati et avec la Sénégalaise Rama Yade)
après sa nomination en amis de l'association Ni colas Sarkozy de ne pas Amara a «beaucoup d'appétit et peu de aura donc fait causer. Un site algérien,
tant que secrétaire d'Etat putes ni soumises opposer deux France». conviction». Ce que la secrétaire d'Etat toutsurlalgerie.com, émet des doutes
à la politique de la Ville, (NPNS), créée en 2003, Africa 93, association réfute : «Je suis vécue à droite comme à sur les intentions présidentielles : «La
ont des avis plutôt miti- de la cité des 4000 de gauche comme une sorte de poil à grat- communauté maghrébine de France
Fadéla Amara aura eu sur gés sur cette trajectoire. La Courneuve, est plus ter, une femme honnête, franche qui ne compte de nombreuses élites. Il existe
France infos ce mot qui Le responsable Drôme- circonspecte : «Com- met pas sa langue dans sa poche. Je parmi elles de nombreux profils ca-
range les émeutes des Ardèche est confiant, Fadéla Amara ment Fadela pourra-t- pense que Nicolas Sarkozy respecte ça. pables de diriger des ministères ou des
croyant qu'elle n'a pas accepté le poste elle cautionner les actions de ce gou- Nous avons toujours eu, quand il était secrétariats d'Etat dont les compé-
banlieues au rang de péri- «pour le prestige» : «Elle veut mettre de vernement qui s'annonce ministre de l'Intérieur, des rapports ex- tences ne sont pas forcément liés aux
pétie historique… l'ordre, mais de manière sociale.» particulièrement répressif en matière trêmement honnêtes et francs. Il me questions d'immigration ou d'intégra-
Ordre, le mot est prononcé ! Dans le d'immigration, notamment en matière respectera dans ce que je suis, dans le tion.» Voilà qui ouvrirait un autre dé-
Paris département voisin, le Vaucluse, la res- de regroupement familial ? Est-ce combat que je mène et dans ce que j'ai bat… Walid Mebarek
De notre bureau ponsable du comité de Carpentras a,
par contre, démissionné, se demandant
comment elle pourrait être associée à la
LE FULGURANT PARCOURS D'UNE FILLE
U
n vrai revirement pour la battan- fondatrice présidente de NPNS,
te qui, pendant la campagne lé-
gislative, avait soutenu sur le
membre du gouvernement de Sarkozy,
«cela serait de l'équilibrisme». Samedi
DE TRAVAILLEUR ALGÉRIEN
terrain plusieurs candidats socialistes, et dimanche derniers, avait lieu l'as- Arrivée au plus haut de l'Etat, avec pour seul bagage hautes responsabilités à SOS Racisme ou à la Maison des
avec des mots forcément pas très semblée générale nationale de l'asso- scolaire un CAP d'employée de bureau, la réussite de Potes. Pour le reste de son cursus, elle est membre du
tendres pour la majorité présidentielle. ciation. Avec un a priori favorable Fadela Amara, née à Clermond-Ferrand en 1964, n'est que collège de la Haute Autorité de lutte contre les
C'était la semaine précédente. Il y a un puisque le communiqué officiel de féli- le résultat d'une ténacité dans l'action militante. Son discriminations et pour l'égalité (Halde), depuis 2005, de
siècle ! A présent ministre, son engage- citations à leur désormais ancienne nu- engagement l'a menée à être docteur honoris causa de l'Observatoire de la parité entre les femmes et les
ment à gauche devient-il donc du coup méro un saluait, le 19 juin «sa force de l'Université libre de Bruxelles après avoir commencé sa hommes, depuis 2002 et du comité de parrainage de la
une ancienne histoire ? Après avoir dit détermination, qu'elle mettra en œuvre carrière «médiatique» en étant la simple initiatrice du Coordination française pour la décennie de la culture de
que «le Kärcher, c'est de l'histoire an- pour changer le quotidien (…) de terri- tour de France de l'association Ni putes ni soumises, en paix et de non-violence. Elle est conseillère municipale
cienne», aux journalistes médusés, Fa- toires trop longtemps ignorés par la 2003, remake de la marche des beurs contre les de Clermont-Ferrand, depuis 2001. Elle a publié
dela Amara devait, pour se justifier, République».Même son de cloche discriminations en 1983. Ce combat des années 1980 La Racaille de la République en 2006 et Ni putes ni
user de la langue de bois : «Dans les ci- (l'expression est de circonstance pour l'avait conduite quelques années plus tard à prendre des soumises en 2003. W .M.

SALEM KACET. Cardiologue, candidat aux législatives françaises


«La porte est désormais entrebâillée»
De tous les candidats franco-maghrébins aux élec- conjugués. Le premier, c'est probablement un excès d'optimisme Wasquehal, j'ai comptabilisé 55% des voix contre 45 à mon
de la part de la majorité présidentielle qui pensait surfer sur une concurrent socialiste. Alors que dans les quartiers populaires à for-
tions législatives des 10 et 17 juin, Salem Kacet en vague bleue annoncée. On a même parlé de tsunami. La seconde te majorité franco-maghrébine je n'ai totalisé que 30% des suf-
était de toute évidence la figure la plus embléma- explication, c'est la TVA sociale évoquée par Jean-Louis Borloo frages exprimés. Ajoutez à cela que le taux d'abstention de 51%
tique sous les couleurs de la majorité présidentiel- entre les 2 tours et confirmée par le Premier ministre, François aux deux tours est un taux record, et que ce ne sont pas les mêmes
le. D'origine algérienne, ce cardiologue de renom, Fillon, et qui, du coup, a fourni un cheval de bataille que le PS s'est électeurs qui se sont déplacés. D'où ce différentiel passé de 400 à
qui a vu le candidat UDF s'effacer à son profit — il empressé d'enfourcher venant ainsi briser la vague bleue. Le ressac 4000 voix en ma défaveur. J'ai donc perdu entre les 2 tours 8,5% de
l'avait auparavant sauvé médicalement —, a été, en qui s'ensuivit nous a fait perdre au plan national quelque 60 dépu- mes voix. Ce qui, malgré tout, demeure une performance au regard
1989, sur la commune de Roubaix, le premier ad- tés dont je fais malheureusement partie. de ce qu'ont perdu d'autres candidats UMP au plan national. Pour
Le vote communautaire serait-il un leurre ? Lorsqu'on consta- exemple, dans la circonscription voisine, la 7e, Francis Vercamer
joint au maire issu de la diversité qui soit élu. De te que les voix des nombreux franco-maghrébins qui concou- (UMP) avait 18% d'avance au premier tour (48 contre 30). Et,
même, en 1992, il sera le premier professeur diplô- raient dans votre circonscription ne se sont pas automatique- certes, il s'est imposé au 2e tour, mais avec une avance minime de
mé de médecine issu de l'immigration. En 1994, il ment reportées sur vous au second tour. Est-ce que, pour 182 voix seulement, soit un total de 50,3%. Il a donc perdu entre
est l'un des fondateurs de l'Association des méde- paraphraser Omar Raddad, «les Arabes m'ont tuer ?» les 2 tours 17,7% alors qu'il est à la fois député sortant et maire de
cins d'origine maghrébine en France (Amomf) aux On ne peut pas dire ça. J'ai apporté la démonstration que le fait Hem. Tout cela pour dire, in fine, que «les nôtres» ne se sont pas re-
destinées de laquelle il préside aujourd'hui à la tête d'être issu de la diversité, et plus particulièrement d'Algérie, n'est portés massivement sur le candidat qui leur «ressemble».
de 2500 adhérents. Il a initié de nombreuses pas- absolument pas un obstacle pour remporter une élection au suffra- Après cette expérience malheureuse, continuerez-vous à vous
ge direct comme le sont les législatives françaises. Pourquoi dis-je engager en politique pour de futurs scrutins ?
serelles (colloques et partenariats) entre les deux cela ? Au premier tour, j'ai obtenu un excellent score puisque je Je ne me suis pas engagé pour faire une carrière politique ou pour
rives de la Méditerranée et avec l'Algérie plus parti- suis arrivé en 2e position avec 36,3 % des voix contre 37,7% pour un fauteuil. Des fauteuils j'en ai déjà deux, à l'hôpital et à l'universi-
culièrement. mon rival socialiste — par ailleurs maire de Watreloo et ancien dé- té. Je me suis engagé pour faire avancer la cause et défendre les
puté de 1997 à 2002 —, date à laquelle il ne perdit son siège plus faibles et aussi pour renforcer les liens entre la France et le
Propos recueillis qu'avec un écart de 118 voix. Deuxième élément : sur les 13 candi- Maghreb et plus particulièrement l'Algérie. Car, les liens tissés
par Mouloud Mimoun dats en lice, 8 étaient d'origine maghrébine. Ces candidats ont tous entre nos deux pays sont des liens importants de par une histoire
fait les scores attendus compte tenu du poids de leur parti ou de commune ainsi que la très nombreuse communauté algérienne éta-
Parmi les candidats issus de la diversité, vous étiez de loin le leur candidature individuelle. Aussi, si je m'étais appelé François blie en France. Je n'ai pas réussi totalement à ouvrir la porte qui au-
mieux placé après le 1er tour pour conquérir un siège à l'As- Cassette, j'aurais obtenu les mêmes résultats ! A savoir, qu'au pre- rait permis à d'autres, venant de la diversité, d'entrer plus facile-
semblée nationale. Que s'est-il donc passé pour que vous soyez mier tour, dans les îlots de Croix-Wasquehal et tous les beaux quar- ment et de plain-pied dans la société française au plan de sa
battu de 4000 voix par votre concurrent socialiste sur Roubaix tiers de Roubaix, j'ai obtenu 45% des suffrages exprimés, soit 10% représentation politique. Mais je pense malgré tout avoir écrit la
Dominique Baert ? de plus que Nicolas Sarkozy à la présidentielle ! Par contre, dans première page d'une histoire dans laquelle la porte est désormais
Du 1er au 2e tours, je suis passé d'un différentiel de 400 voix à un re- les quartiers populaires de Roubaix où sont concentrés la majorité entrebâillée. Mon engagement étant pour les autres et non pour
tard de 4000 voix. Au plan théorique, j'étais en situation de gagner des électeurs d'origine algérienne, j'ai fait 30%, et 25 % à Watreloo. moi-même, je continuerai à me battre pour que certains quartiers
puisque je disposais d'une réserve de voix supérieure à mon rival Ces quartiers populaires ont donc voté majoritairement socialiste. de Roubaix et de Watreloo passent du XIXe au XXIe siècles…
socialiste. Que s'est-il passé ? Et bien, deux phénomènes se sont Cela, pour le 1er tour. Au 2e tour, sur les beaux quartiers et Croix- M. M.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 9

FRANCE-ACTUALITÉS

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2007 FAYÇAL DOUHANE. Membre du bureau


national du Parti socialiste
Des minorités La diversité
«visibles», invisibles mise en échec
au Parlement ayçal Douhane, membre du Qu'aurait
F bureau national du PS, dénon-
dû faire le Parti socialiste ?
Au PS, on élit les candidats. Il ne revient pas à

ce les choix de son parti et réclame


la direction nationale de choisir les candidats.
Solferino (siège du PS) privilégie la docilité. Il
«Exister, c'est exister tions, elle avait peu de chance élections futures, pour que les faut réserver une circonscription par départe-
politiquement» de l'emporter. Diversité surre- angles morts de la République plus de démocratie. Il applaudit ment pour la diversité. Comme pour la parité,
Abdelmalek Sayad présentée chez les suppléants, se rétrécissent et que ce déni l'entrée dans le gouvernement il faut innover en mettant en œuvre une autre
que l'on colle sur les affiches à de l'égalité dans la représenta- de Rachida Dati et de Rama Yade méthode. On désigne des circonscriptions ré-
défaut de les coller à l'Assem- tivité politique ne se résume

L
es résultats des législa- servées à ce type de candidats et les militants
tives viennent de tomber blée nationale. Les couleurs, pas seulement à un slogan et se désole que l'hémicycle soit choisissent entre diverses candidatures. Les
comme un couperet sur c'est bon pour les affiches mais soit une réelle pratique. toujours aussi monochrome. instances nationales n'ont pas à interférer pour
les espoirs de ceux qui aspi- électorales mais pas pour le Nous réitérons notre demande ce choix.
raient à une reconnaissance de trombinoscope du Parlement. exigeante à tous les partis ré- Propos recueillis par Au moment du vote, les électeurs sont souve-
leur appartenance à la Répu- Outre la bipolarisation crois- publicains pour qu'au-delà des Rémi Yacine rains. Or, ils n'ont choisi aucun candidat
blique française et qui avaient sante de la scène politique ré- promesses, soit promus réel- issu de l'immigration. Les Français sont-ils
pu croire qu'enfin, cette man- duite à deux grandes ma- lement des candidats issus de Aucun candidat issu de l'immigration n'a prêts à envoyer dans l'hémicycle un Arabe
dature verrait apparaître des chines partisanes qui écrasent toutes les couches de la socié- été élu à l'Assemblée nationale, laquelle est ou un Noir ?
députés qui leur ressemble- tout sur leur passage té, et surtout de celles encore restée monochrome. Comment expliquer Oui, 1000 fois oui, les Français sont prêts. Re-
raient un tant soit peu ! Une (PS/UMP), ce qui inquiète le laissées à la marge de la na- l'échec de la diversité dans la représentation gardez la cote de Rachida Dati. Elle caracole
fois encore, les mêmes lo- plus une frange de la popula- tion, sur la base de la compé- nationale ? dans les sondages. Si elle s'était présentée dans
giques d'autisme face à la réa- tion, c'est la dissolution de tence et de l'engagement. Il y a plusieurs raisons. Pour la droite, les can- une circonscription de droite, comme le XVIe
lité de la population française leur espoir de reconnaissance Demain, il faudra désigner les didats investis l'étaient dans des circonscrip- arrondissement de Paris, elle aurait été élue. Il
reproduisent les mêmes effets. comme partie intégrante de la plus de 36 000 maires de nos tions réputées imprenables. Ils avaient fait des faut choisir ceux qui ont une chance de gagner.
Beaucoup s'étaient mis à es- société. Ils se pensaient «inté- communes, doit-on se rési- campagnes très sérieuses mais ils n'ont rien pu Paradoxalement, c'est le gouvernement qui
pérer, car il y avait des candi- grés», ont créé pour eux et gner à une répétition des faire contre leurs adversaires, mieux implan- reflète mieux la société française. Nicolas
dats de valeur, à droite comme contre eux un «ministère de mêmes processus d'exclusion tés. A gauche, il est vrai, certaines circonscrip- Sarkozy a nommé une ministre et deux se-
à gauche, et qu’il y en aurait l'Intégration» qui leur rappel- politique d'une partie du corps tions étaient prenables. Le PS a opté pour la crétaires d'Etat. La gauche en a rêvé, la
bien un au moins ! Et pour- le qu'ils doivent toujours don- électoral condamné à l'invisi- confrontation entre candidats choisis et candi- droite l'a fait…
tant, 577 députés, et encore ner des gages de leur «franci- bilité ? dats subis ! Les candidats ont été parachutés Pour la première fois, la question de la diversi-
aucun issu de ce que l'on ap- té». Leur dépit d'aujourd'hui Collectif l'Egalité d'Abord par l'instance nationale sans procédure démo- té a été posée. C'est une avancée de mentalité
pelle «les minorités issues de ne pourra trouver que de fu- cratique. formidable. En 2002, personne n'en parlait.
l'immigration», ou mieux en- nestes résonances dans le fu- 20, rue de la Commune de En clair, les militants n'ont pas été appelés à Qu'une ministre issue de l'immigration occupe
core de «la diversité». Dans la tur et faire le lit du commu- Paris - 93300 Aubervilliers voter pour désigner leur candidat lorsque cette un ministère régalien est une bonne chose pour
nouvelle Assemblée nationa- nautarisme que certains presse@egalitedabord.com circonscription était réservée à un candidat la République. Cela a été un bon choix de la
le, les minorités dites «vi- souhaitent, peut-être, en l'en- webmaster@egalitedabord.com issu de la diversité. Les militants ont eu droit à part de Nicolas Sarkozy de nommer Rachida
sibles» sont toujours invi- courageant, freiner un irré- Contacts : Madjid Sihocine des militants subis et non choisis. Il y a eu des Dati et Rama Yade ; elles le méritent. C'est le
sibles ! Diversité mise en pressible mouvement que les 06.80.90.42.95 / Mouloud candidats qui ont perdu à très peu de voix, à règne de la méritocratie.
avant comme un alibi dans des atermoiements actuels ne font Aounit 06.07.73.73.7 plus de 49% de voix. Il leur avait manqué ce Ce n'est pas le cas de Fadela Amara, issue
circonscriptions, où, sauf que retarder. Nous appelons à Mouloud Aounit coup de rien qui ne peut venir que si l’on est un de votre parti ?
quelques remarquables excep- un sursaut citoyen pour les Pierre Pignot candidat avec un réel ancrage. Je ne la connais pas, joker ! R. Y.

CONSEILS JURIDIQUES
Vous pouvez adresser votre courrier à cette adresse : ry@elwatan.com. Il sera traité en fonction
de sa pertinence et dans les délais possibles.
ivant actuellement en Algérie et étant de nationalité algérienne 'ai introduit auprès des autorités françaises une demande de réin-

V (père et mère) et ayant séjourné en France de 1986 à 1992, j'ai


un enfant né en France en 1991, je voudrais savoir s'il a droit à
la nationalité française. Si oui, quelles sont les démarches nécessaires ?
J tégration de la nationalité française. J'ai pour cela rempli un for-
mulaire conçu à cet effet et ce joint les pièces nécessaires pour la
constitution d'un dossier. Ma demande a fait l'objet d'un rejet par le ministère
Ramdane L. de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement et j'ai fait appel de la déci-
sion auprès du tribunal administratif de Nantes (dossier 0605376-5) lequel a
Dans votre cas, deux hypothèses peuvent se présenter : Si vous-même êtes malheureusement confirmé le rejet. Je souhaite, avec votre assistance, faire ap-
né en Algérie avant le 5 juillet 1962, donc sur le sol français, votre enfant né en Fran- pel du jugement du tribunal auprès de la Cour administrative de Nantes et
ce métropolitaine, est Français dès sa naissance en vertu des dispositions de l'article souhaite bénéficier de vos conseils pour agir à cet effet. Quelle est la nature de
19-3 du code civil. Cet article prévoit qu'est Français, l'enfant légitime ou naturel né l'action à entreprendre et quels sont les arguments à fournir pour augmenter
en France lorsque l'un des ses parents au moins y est lui-même né. Il vous appartient les chances de réussite de ma démarche ?
donc de formaliser un dossier auprès du tribunal d'instance du 13e arrondissement A. Guettas, Tizi Ouzou
de Paris, rue du Château des Rentiers, pour solliciter l'établissement au profit de Domicilié en Algérie, vous avez formulé une demande de réintégration de la
votre enfant d'un certificat de nationalité française sur le fondement de l'article ci- nationalité française au titre de l'article 24-1 du code civil, en mettant en exergue les
dessus. Dans le cas où vous êtes né après le 5 juillet 1962, la délivrance du certificat services rendus à la France par votre grand-père et vos liens culturels avec la France.
de nationalité française relève des dispositions de l'article 21-7 du code civil. Cet ar- Je tiens à vous rappeler que si la procédure de réintégration par décret prévue à l'ar-
ticle prévoit que tout enfant né en France de parents étrangers acquiert la nationalité ticle 24-1 du code civil, peut être obtenue à tout âge et sans condition de stage (c'est-
PHOTO : M. SALIM

française à sa majorité si, à cette date, il a en France sa résidence et s'il a eu sa rési- à-dire la durée minimale de résidence en France de 5 ans), il n'en reste pas moins
dence habituelle en France pendant une période continue ou discontinue d'au moins qu'elle demeure soumise, pour le surplus, aux conditions et aux règles de la natura-
5 ans, depuis l'âge de 11 ans. Cependant, il est prévu à l'article 21-11 du code civil lisation. A cet effet, l'article 21-16 du code civil portant sur la naturalisation prévoit
que cet enfant mineur, né en France, peut, à partir de l'âge de 16 ans, réclamer la na- que «nul ne peut être naturalisé s'il n'a pas en France sa résidence au moment de la
tionalité française par déclaration, si, bien évidemment, il a eu en France sa résiden- signature du décret de naturalisation». La notion de la résidence au sens du droit de
ce et s'il a eu sa résidence habituelle en France pendant une période continue ou dis- la nationalité ne se confond pas avec le domicile uniquement.
MAÎTRE KHALED continue d'au moins 5 ans depuis l'âge de 11 ans. Elle doit être matérialisée par la possession d'un titre de séjour en France et
Dans les mêmes conditions, la nationalité peut être réclamée, au nom de l'en- par la fixation durable en France des intérêts familiaux et matériels du demandeur.
LASBEUR fant mineur, né en France de parents étrangers, à partir de l'âge de 13 ans et avec son En d'autres termes, les intérêts familiaux exigent que la famille de l'intéressé soit
VOUS RÉPOND consentement personnel. La condition de sa résidence habituelle en France devant
alors être remplie à partir de l'âge de 18 ans. J'ajoute, enfin, que le parent désireux
présente en France au moment du dépôt de la demande, lorsque celui-ci ne dispose
pas de famille proche (jurisprudence du 13 janvier 1998) et l'intérêt matériel du de-
d’obtenir un titre de séjour en France, en sa qualité d'ascendant d'enfant français sur mandeur s'entend à titre d'exemple par l'exercice d'une activité salariée stable en
lequel il exerce, même partiellement, l'autorité parentale à l'égard de cet enfant ou France et non précaire (jurisprudence du 28 janvier 1992). D'ailleurs, il a été jugé
que s'il subvient à ses besoins depuis sa naissance, doit justifier de la résidence en que ne dispose pas d'une résidence en France, au sens des articles 21-16 et 21-17 du
France de l'enfant conformément aux dispositions de l'article 6 alinéa 4 du 3e ave- code civil, le requérant (pourtant titulaire d'un titre de séjour en France) dont les res-
nant à l'accord algéro-français du 27 décembre 1968 modifié relatif à la circulation, sources personnelles proviennent de l'étranger ou qui tire ses revenus de placements
l'emploi et le séjour en France des Algériens et de leurs familles. Pour les enfants en à l'étranger (Conseil d'Etat du 15 mars 1996). Il m'apparaît, en conséquence, à la
bas âge non scolarisés, il serait souhaitable de justifier de leur présence en France, lecture de votre jugement, que c'est à bon droit que le tribunal administratif de
par la production du carnet de santé mentionnant les dates des vaccinations et Nantes a rejeté votre demande de réintégration. A mon avis, si vous déciderez d'in-
contrôles médicaux. terjeter appel de ce jugement, votre action sera vouée à l'échec.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 9

CONSTANTINE INFO

CHUTE MORTELLE APC DE CONSTANTINE


D'UN PATIENT

La «tentation» du pavé
Un patient en admission
depuis plusieurs jours dans
le service de chirurgie B du
centre hospitalier
universitaire (CHU) s'est
jeté par-dessus le balcon
contigu à la salle où il
●Qui pousse les élus à refaire les trottoirs du centre- ville en fin de mandat ?
séjournait pour des soins ●Serait-ce toujours à des fins électoralistes ? ●Cette fois-ci, les élus s'en défendent.
liés à une pathologie que

S
notre source n'a pas voulu ept ans après le renouvellement 2007, d'aucuns assimilent les travaux
nous dévoiler. Serait-ce une du pavé du boulevard Belouiz- de renouvellement du pavé de Belouiz-
chute accidentelle ou dad par l'ancienne assemblée dad à «une opération de charme en di-
délibérée ? Pour l'heure et à élue, d'obédience RND, l'actuelle rection de la population de la ville du
défaut d'une information APC de Constantine, de couleur FLN, Vieux Rocher en perspective des pro-
officielle émanant de la a entrepris récemment de remplacer chaines joutes électorales ».
direction de l'hôpital ou du ce pavé, complètement détérioré. Une La mairie de Constantine s'en défend
service concerné, il serait opération dont le coût s'élève à 12 mil- et réplique par la voix de M. Belebd-
futile de se perdre en lions de dinars, nous dit -on à l'APC, jaoui, responsable de la commission
conjectures. Ce qui suscite et qui touchera une superficie de chargée de l'urbanisme : «La réfection
la suspicion par contre, ce 1 500 m2, soit les trottoirs de droite et des routes et du carrelage est une mis-
sont les décès tragiques de de gauche du boulevard Belouizdad sion première pour l'APC. En plus,
ce genre en milieu (ex-St Jean), de la place du colonel nous avons été sollicités à maintes re-
hospitaler, lesquels ont Amirouche jusqu'au marché des prises par des citoyens, des habitants
tendance à augmenter de frères Bettou (ex-Ferrando). et des commerçants de ce boulevard

PHOTO : EL WATNA
manière significative. C'est, Les travaux devraient ,par ailleurs, du- pour remplacer le pavé qui se trouve
en effet, le troisième rer environ 160 jours pendant lesquels dans un état lamentable et qui a provo-
patient qui trouve la mort ce quartier du centre-ville, très fré- qué plusieurs chutes durant ces der-
suite à des «chutes» en quenté par les Constantinois, va se nières années.» Certes, le revêtement
deux mois seulement. Le transformer en chantier avec tous les des trottoirs de ce quartier datant de la
premier est decédé dans désagréments que cela suppose pour Un nouveau chantier sera bientôt lancé avec tous les inconvénients qu’il engendre période coloniale est dans un état dé-
des circanstances les piétons comme pour les automobi- plorable, voire pitoyable, mais pour
analogues, il y a deux mois listes. Ce qui déplait fortement à certains citoyens, qui sants à marcher dans la rue au milieu des automobi- d'aucuns, le timing de cette opération et «l'intérêt sou-
environ à l'EHS Daksi, suivi reprochent à la municipalité de Constantine de ne pas listes». En effet, ayant procédé à la pose d'un nouveau dain» porté à ce pavé, par nos élus arrivés en fin de
d'un autre au service de avoir lancé ces travaux conjointement avec ceux de carrelage au niveau de l'avenue Abane Ramdane, il y a mandat, laisseraient entrevoir des aspirations électora-
pneumophtisiologie du l'avenue Abane Ramdane, d'autant que, estiment-ils : de cela plus de trois ans, au demeurant quelques mois listes. En somme, en dix ans, le temps de deux man-
CHU et enfin celui-là. N'est- «Cela fait déjà plusieurs années que les trottoirs de St après le début de son mandat, l'assemblée communale dats, celui d'une APC/RND et d'une APC/FLN, les
il pas venu le temps pour la Jean se trouvent dans un piteux état », et qu' «il aurait sortante n'avait pas, à l'époque, étendu cette opération trottoirs de Constantine ont englouti des millions de di-
DSP d'ouvrir une enquête fallu tout refaire en même temps, au lieu de créer, à au boulevard Belouizdad. A ce titre, et en raison de nars en opérations de réfection, une «tentation» visi-
sérieuse dans ce sens ? chaque fois, un nouveau chantier contraignant les pas- l’approche des élections locales prévues en novembre blement incontournable… Lydia R.
Ah. B.

UN HOMME
LE NUMERO VERT DE LA WILAYA
GRIÈVEMENT
BLESSÉ DANS
UN ACCIDENT
L E FA I T D U J O U R
S. Arslan
97% N'Y ONT JAMAIS
Une journée nationale RECOURS
pour l'artisan U ne étude à partir d'un échantillon de per-
sonnes actives et vivant sur le territoire de la
wilaya a été dernièrement faite par une agence
sons qui font que les citoyens, malgré la disponi-
bilité de l'administration, continuent à bouder ce
relais, alors même qu'il arrive aux services du
de communication, en l'occurrence Sarbacane cabinet du wali, ceux en charge de recueillir les
fficiellement, la Journée nationale de l'artisan est fêtée
O le 9 novembre de chaque année. Un geste de
reconnaissance envers une catégorie qui trouve les pires
communication. Le sondage public a ciblé une
population de 6000 personnes, dont 52,1%
d'hommes et 47,3% de femmes. Cette étude sta-
doléances des citoyens, de le retrouver complè-
tement saturé. En tout état de cause, la pertinen-
ce de ce sondage d'opinions est bien là ; il aurait
difficultés pour joindre les deux bouts. Les salons organisés tistique a consisté à savoir si les citoyens de la été plus intéressant que ce travail relève la nature
en série, et qui restent toujours une copie conforme des Ville des ponts étaient informés de l'existence et l'objet des appels téléphoniques sur cette ligne
éditions précédentes, n'ont pas pour autant réglé les d'un numéro vert. Ainsi, 33,8% de personnes verte et de nous en indiquer les points essentiels.
Les services de la
problèmes d'une frange confrontée à un véritable marasme. âgées entre 22 et 35 ans, 48,9% entre 35 et 50 Les responsables du service en charge de récep-
Protection civile ont eu à
En dépit de son caractère national, malgré toute la bonne ans et 17,3% entre 50 et 65 ans, devaient ré- tionner les appels des citoyens et qui établissent
intervenir également dans
volonté manifestée par la direction des petites et moyennes pondre à trois questions. A celle de savoir si la quotidiennement un état des appels, nous ont
deux accidents de la
entreprises, et la Chambre des arts et des métiers, le Salon wilaya disposait d'un numéro vert, 31,09% des confié qu'ils reçoivent de 10 à 30 appels au mi-
circulation survenus
de Constantine n'aura pas trouvé l'espace adéquat pour 6000 sondés ont répondu par l'affirmative, alors nimum chaque jour, et que le numéro vert est
samedi dernier, pour
abriter ce genre de manifestations. La galerie Ahmed que 68,90% ignorent complètement l'existence joignable 24h/24. Ils déclarent que les pro-
secourir le dénommé B.T.,
Akriche du palais de la culture Malek Haddad, ne s'y de ce numéro. Outre cela, 12,10% de personnes blèmes les plus soulevés concernent les pénu-
âgé de 54 ans, qui était à
prêtant guère, a pris les allures d'un bazar, aménagé comme ont répondu qu'ils connaissaient le numéro vert ries d'eau, les caves inondées, l'enlèvement des
bord d'une voiture de
un labyrinthe, et rappelant étrangement les ruelles du R'cif de la wilaya, cependant que les 87,80% l'igno- ordures ménagères, les égouts obstrués, l'éclai-
marque Renault Clio,
et de Rahbet Essouf. Le rendez-vous que les organisateurs raient. La dernière question posée aux 6000 rage public, etc. Un regard sur l'état des appels
laquelle s'est renversée sur
ont trop voulu officialiser, n'a pas échappé aux rituelles Constantinois demandait si oui ou non ces per- relevés la journée d'hier nous apprend que les
la RN78 au lieudit Kaïdi
requêtes revendicatives. Après avoir longtemps exposé le sonnes ont utilisé au moins une fois ledit numé- habitants de la cité des 160 Logements à Ali
dans la commune de Hama
problème du loyer, jugé très élevé, des artisanes du centre ro. Il en ressort que 2,72% y ont eu effective- Mendjeli sont sans eau depuis 10 jours et que
Bouziane. La victime, qui
du Polygone ont profité de la présence du wali pour ment recours, mais que plus de 97% des ceux de l'avenue Aouati Mustapha en plein
n'est autre que le
évoquer, cette fois-ci, l'insalubrité des lieux, mais surtout citoyens qui le connaissent, ne l'on jamais utili- centre-ville ont les robinets à sec depuis 5 jours.
conducteur du véhicule, a
l'insécurité qui les inquiète sérieusement, surtout que sé. Ceci dit, Lilia. T., manager de Sarbacane En tout état de cause, appeler au 031 92 99 99
été malheureusement
certaines d'entre elles ont été victimes de vols par communication, pour étayer l'utilité publique vous permet d'accomplir un acte éminemment
blessée grièvement. Un
effraction, et même de tentatives d'agression à l'arme d'une telle étude statistique, soulèvera les rai- citoyen. Dj.B.
autre incident durant cette
blanche. Le wali de Constantine, qui a assisté jeudi dernier
même journée a suscité

LE FEU DÉTRUIT ENCORE


à la clôture du salon, a fait un geste en direction des
l'intervention de ces
responsables du secteur, appelés à se rapprocher plus des
mêmes agents. Il s'agit
artisans, surtout que l'Etat a mis de nouveaux mécanismes
d'un homme âgé de 53 ans,

DEUX RÉCOLTES
pour développer ces activités. L'occasion s'est présentée au
qui après avoir eu un
premier responsable pour apaiser les inquiétudes, après les
malaise cardiaque, s'est
rumeurs colportées dans la ville ayant trait à une
évanoui dans la cage
d'escalier d'un immeuble
situé à la cité Safsaf. La
délocalisation des dinandiers de l'avenue Rahmani Achour.
Pour ces derniers, et à l'instar de tous ceux qui peinent pour D eux récoltes se trouvant dans la commune de
Aïn Abid ont été ravagées par deux incendies
qui se sont déclarés samedi dernier. Le premier
celui-ci est survenu à 12h 15 exactement dans le
village de Lamamra. Il en ressort que 8 ha de blé
tendre et 60 ha d'herbes sèches ont été détruits par
sauvegarder un patrimoine culturel en perdition, les choses
victime a été transférée à s'est déclenché vers 10 h au lieudit Badr Lakrates, les flammes. Après être parvenus à maîtriser le feu
ne devraient pas s'arrêter à un salon ou à une journée
l'hôpital saine et sauve, où 14 ha de blé tendre, 50 ha d'orge et 16 ha de blé ravageur, les services de la Protection civile, en co-
nationale. Les artisans de la wilaya attendent encore le jour
après avoir reçu les dur ont été réduits en cendres avant l'intervention ordination avec la Gendarmerie nationale, ont pu
où ils pourront exercer sans craindre d'être expulsés de leurs
premiers soins d'urgence. des services de la Protection civile et ceux de la tout de même épargner le reste de la surface agri-
locaux… par les services de la commune.
N. B. Gendarmerie nationale. Quant au second incendie, cole. N. B.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 9

ORAN INFO
VAGUE DE CHALEUR ARZEW

50 asthmatiques hospitalisés LE BAC DE STOCKAGE


SOUTERRAIN
●La mise sous nébuliseur est une autre mesure prise par les responsables du CHU
à l’endroit des asthmatiques graves. DÉMANTELÉ
a chaleur qui sévit ac- centres de soins spécialisés. près 42 ans d’activité sans incident majeur, le démantè-
L tuellement à Oran a fait
plus de cinquante vic-
La mise sous nébuliseur est
une autre mesure prise par
A lement du dernier bac de stockage souterrain au monde
au niveau du complexe G/Z a pris fin cette semaine. En ef-
times qui ont été hospitali- les responsables du CHU fet, l’opération d’enfouissement, confiée à l’entreprise in-
sées en l’espace de 72 d’Oran à l’endroit des asth- ternationale KBR, est un réel succès, selon des sources cré-
heures. Il s’agit, pour la plu- matiques graves, dont l’état dibles. Entreprise il y a deux mois, cette opération a
part, de malades chroniques de santé nécessite une prise consisté, selon nos sources, à l’isolement total du bac de
souffrant de maladies respi- en charge médicale urgente. stockage, sa vidange à l’aide d’électropompes aspiratrices
ratoires et cardiovasculaires, «C’est une opération médi- des résidus de GNL pouvant se concentrer au fond et, enfin,
apprend-on auprès de cale coûteuse, mais qui son inertage à l’azote. Cela consiste, selon notre source, à
sources proches de l’institu- s’avère bénéfique pour les maintenir les parois internes du bac en question gelées par
tion hospitalière. Pour la seu- patients chroniquement asth- l’injection de l’azote refroidi à une très basse température.
le après-midi d’avant hier, matiques ou souffrant de Une fois cette délicate opération effectuée, il a été procédé,
une vingtaine de malades at- complications cardiovascu- durant tout un mois, à l’injection graduelle d’environ

PHOTO : D. R.
teints d’asthme chronique laires», précise un résident 65 000 tonnes de sable à différents points d’ouvertures du
ont été admis au niveau du du service de pneumologie. bac. Opération finalisée, il a été procédé au démantèlement
service de pneumologie. «A Dans ce contexte, trois sec- de la structure externe du dernier bac de stockage souter-
partir de la deuxième quin- teurs sanitaires d’Oran- est et rain au monde. Pour rappel, la décision de fermeture défini-
zaine de juin, notre service a La chaleur aggrave l’état des malades ouest viennent d’être desti- tive de ce vestige de l’industrie GNL en Algérie a été dé-
été littéralement assailli par logie de l’hôpital d’Oran. malades vers les centres nataires d’un matériel médi- cidée, lors du 40 ème anniversaire de GL4/Z, par le
un nombre important de ma- Pour parer au plus pressé, un d’Oran vient d’être prise par cal adéquat. ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khellil, suite
lades qui souffrent particu- dispositif sanitaire d’urgence les responsables de la direc- Ce dispositif médical est à une expertise GPS effectuée par le CNTS Arzew qui a
lièrement en période estivale. a été mis en place pour la pri- tion de la Santé et de la popu- ponctuel et concerne les trois démontré que le bac en question montrait des signes
Nous devons donc faire face se en charge des malades lation (DSP). centres en question répon- d’essoufflement évidents. S. B.
à des situations difficiles et souffrant des effets de la cha- Il s’agit d’une série de me- dant aux critères en matière
avec le minimum dont nous
disposons», affirme un mé-
leur torride et moite qui sévit
à Oran. Une première mesure
sures préventives concernant
en premier lieu les évacua-
d’admission pour ce genre de
traitement et de suivi de ces EAU POTABLE
decin du service de pneumo- concernant l’orientation des tions des patients vers des malades. A. Br.
NOUVEL APPORT À PARTIR
SIDA DES BARRAGES
a wilaya d’Oran vient de recevoir un apport supplémen-
Des actions de lutte seront L taire de près de 90 000 m3 d’eau par jour, à partir des
barrages de Gargar, Sidi Abdelli et Benibahdel, en compen-
sation des eaux potables qui ne seront pas produites au ni-
expérimentées à Oran veau de l’unité de dessalement de Kahrama. C’est ce qui a
été indiqué par des responsables au niveau de la direction de
l’Algérienne Des Eaux (ADE) d’Oran, ajoutant que le pro-
ans le cadre des préparatifs d’une journée de réflexion sur porteront sur les voies et moyens à prendre urgemment pour gramme de distribution d’eau en
D la lutte contre le Vih/Sida à Oran, ville qui a été désignée
par l’UNICEF pour expérimenter les actions devant être
sensibiliser la gent juvénile sur les dangers du Sida en cas de
négligence des mesures de protection édictées par l’organisa-
vigueur sera maintenu jusqu’aux Le programme de
nouvelles directives de la tutelle.
prises après cette journée, une conférence de presse commune tion mondiale de la santé et des associations medico-sociales Les mêmes sources d’informa- distribution d’eau
a été tenue, hier, à l’hôtel Royal par les 6 associations et clubs nationales. «Nous avons ciblé les jeunes pour les éventuelles tion ont affirmé également, en vigueur sera
devant animer cet événement, premier du genre dans la capi- opérations que nous allons mener en commun, très probable- dans un ton rassurant, que les maintenu
tale de l’ouest du pays. De prime abord, les conférenciers ont ment en juillet et août, par le fait que les jeunes se compren- zones de la wilaya d’Oran qui jusqu’aux
tenu à ne pas divulguer les principaux thèmes devant être dis- nent vite entre eux, et comme nos associations et clubs ne re- sont alimentées à partir de cette nouvelles
cutés lors de la journée de réflexion qui aura lieu à l’institut groupent en leur sein que des jeunes, cela donnera sans nul même station et qui se trouvent
technologique de la santé et de la population, mercredi pro- doute des résultats très probants», avait indiqué le représen- sur le couloir Oran-Arzew, ne directives de la
chain. Les orateurs ont fait savoir aux journalistes que des ate- tant de l’association du planning familial, par ailleurs coordi- seront pas lésées par cet arrêt tutelle.
liers seront constitués, dont le plus important est celui se rap- nateur du comité d’organisation de la journée de reflexion. programmé de 10 jours, pour
portant au rôle des médias par rapport au Sida. Cet atelier sera Les travaux de la deuxième partie de cette dernière seront cause de révision technique, après un certain nombre
composé des représentants des 6 associations et quelques consacrés à la vision en avant première d’un court métrage d’heures de travail. Toutefois, il n’a pas été exclu des pertur-
journalistes de la presse locale, a-t-on affirmé lors de cette produit par l’association Sidi El Houari, intitulé «Oum Sa- bations dans l’alimentation en eau potable de certaines par-
conférence de presse. L’occultation des sujets devant être dé- lim». Ce film qui traite de la discrimination des personnes vi- ties se trouvant en hauteur de la ville d’Oran. Il y a lieu de
battus dans le but d’arrêter des actions concrètes à mener, no- vant avec le VIH, sera suivi d’un large débat auquel prendront rappeler que l’AEP d’Oran repose actuellement sur la sta-
tamment au cours de la saison estivale, est justifiée par le fait part des épidémiologistes. Les 6 associations et clubs qui tion Kahrama qui produit régulièrement 90 000 m3/j, les
que plusieurs représentants de la société civile prendront part composent le comité d’organisation de la journée de réflexion unités de dessalements de Bousfer et les Dunes, avec 7 000
à cette journée et qui pourraient se considérer comme quantité de mercredi, sont le Croissant Rouge Algerien, Doc’s city, le m3/j, en plus de l’unité de déminéralisation de Brédeah,
négligeable par le fait que l’ordre du jour soit arrêté en leur groupe jeunes AAPF/Oran, santé Sidi El Houari et le Souk produisant en moyenne 18 000 m3/j et des ressources lo-
absence». Cela étant, les discussions de mercredi prochain d’Oran. A. Belkedrouci cales totalisant 9 000 m3/j. B.Ali
EN BREF Dernière info
2ÈME SESSION DE L’EXAMEN DE 6ÈME sur le budget supplémentaire de RENCONTRE RÉGIONALE SUR LE STATUT
Plus de 3 100 élèves du cycle primaire
ont composé, hier, au titre de la
l’exercice 2007, le tourisme et la saison
estivale, l’aide pour les nouveaux
DES TRAVAILLEURS
L’étude, l’analyse et l’évolution des
Une caravane sanitaire contre
deuxième session de l‘examen d’entrée
en premier année moyenne
établissements scolaires, en prévision
de la prochaine rentrée 2007-2008 et,
corps et grades, dans le but d’élaborer
un projet de statut particulier des
le tabagisme à partir du 14 juillet
(élémentaire). La direction de enfin, sur la préparation du mois sacré travailleurs relevant du ministère de la Une caravane sanitaire contre le tabagisme et la
l’Education a retenu pour cette nouvelle de ramadhan. T. K. Solidarité nationale, a fait l’objet, hier toxicomanie. Cela va être une première à Oran. Organisée
session 38 centres d’examen où toutes à Aïn El Turk, d’une rencontre par la direction de la Santé et de la population, en
les conditions ont été réunies, dimanche, 1000 LOCAUX EN VOIE DE FINITION régionale des cadres et représentants collaboration avec les cinq secteurs sanitaires de la wilaya
pour permettre aux candidats de Un montant de l’ordre de 2,7 milliards de des employés des wilayas de l’Ouest d’Oran, cette caravane va débuter le 14 juillet et durera
composer dans de bonnes conditions. dinars a été octroyé à la wilaya d’Oran au et du Sud-ouest du pays. une semaine. Elle touchera toutes les grandes artères
L’on saura que lors de la première titre du programme de la relance Les participants à cette rencontre ont d’Oran ainsi que les endroits très fréquentés, tels
session, un taux de réussite de plus de économique, pour la réalisation de 2 600 axé leurs communications sur les l’aéroport, les plages et le parc d’attraction. Pour ce faire,
88% a été enregistré, sur 25 890 locaux commerciaux qui sont destinés dispositions de l’ordonnance portant une formation va être dispensée aux 30 personnes qui
examinés. T. K. exclusivement aux jeunes sans emploi. statut général de la fonction publique, vont animer cette caravane. Elle va avoir lieu à l’ITSP et se
Selon le directeur de l’Urbanisme, M et de l’instruction émanant de la déroulera du 30 juin au 4 juillet 2007. Reste à espérer que
LA SAISON ESTIVALE AU MENU DE LA Temmar, plus d’un millier sont en voie de chefferie du gouvernement relative la population ne rejette pas une telle action et saura être
SESSION DE L’APW finition à travers les 26 communes de la aux modalités d’application de attentive aux explications qui leur seront données à
L’assemblée populaire de la wilaya wilaya. l’ordonnance precitée. Ils ont travers cette caravane, surtout quand on sait que 90% des
d’Oran (APW) tiendra sa session Déjà, dans certaines communes, également procédé à l’installation de cancers du poumon sont dus à la cigarette. Cette année, la
ordinaire d’été du 30 juin au 1er juillet. l’examen des demandes de 270 locaux six commissions, dont une a été journée mondiale antitabac a été célébrée sous le thème
Selon la présidente de l’APW, l’ordre du est en cours par les commissions chargée de synthétiser les travaux de «des espaces publics sans tabac», retenu par l’OMS
jour des travaux de cette session portera installées à cet effet. T. K. cette rencontre. B. Issam (Organisation Mondiale de la Santé). A. Inès
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 10

ALGER INFO
BILAN DE L'APW D'ALGER RÉGHAÏA
LA POPULATION PRIVÉE
«Aucune proposition DE GAZ
Lsontajournée
ville de Réghaïa a été totalement privée de gaz de ville durant la

n'a été initiée par les élus» d’hier, les citoyens, surpris par cette rupture inopinée, se
aussitôt mis à la débrouille pour parer à l’urgence, les foyers
étant entièrement dépendants du gaz de ville. A l’origine de cette pan-
ne dans la distribution, une fuite causée par un engin excavateur à
●Des blocages «avérés» freinent le travail des élus. Thenia dans la wilaya de Boumerdès, lors des travaux de fouilles dans
un chantier de construction, apprend-on auprès d’un responsable de
a session consacrée à deuxième tentative regroupant Sonelgaz. Une conduite principale reliant Gué de Constantine à Tizi

L l'étude du budget sup-


plémentaire ouvrira
début juillet. Les élus de
les membres du bureau a été
effectuée mais «s'avéra sans
résultat». M. Laouch, élu FLN,
Ouzou a été en effet endommagée. Rappelons, par ailleurs, que cette
défaillance dans la distribution a touché plusieurs localités dans la wi-
laya de Boumerdès. Les responsables de Sonelgaz affirment toute-
l'opposition ne se gêneront dira, pour sa part, que le travail fois que la fuite sera réparée avec la plus grande célérité. K. Saci
pas pour dire que le bilan du de l'Assemblée est «mitigé».
mandat a été «mitigé» et que Les raisons en sont «l'opacité
ceux qui en sont respon- dans la gestion». Reste que les BARAKI
sables ne sont autres que les
élus de la majorité FLN et, à
propositions contenues dans le
code communal en gestation VÉRIFICATION DES CARTES
leur tête, Zaïm, le P/APW.
Pour M. Aït Cherif, élu FFS,
peuvent apporter du nouveau
en élargissant les prérogatives GRISES
des blocages «avérés» en- des élus. Ceux-ci «font des pro-
travent le fonctionnement de
l'Assemblée. «En infraction
positions» au niveau des com-
missions, mais «Elles ne sont
P lus de 9000 cartes grises ont été établies dont 1600 fiches de
contrôle de voitures traitées et 3072 confirmations interwilayas
effectuées durant l’année en cours. En effet, les services administratifs
avec la loi 90-09 relative à pas prises en compte». M. de la daïra de Baraki se trouvent débordés. Une telle situation a été ag-
la wilaya, seulement deux Zaïm s'est dit insatisfait par le gravée par l’exiguïté des locaux, étant donné que le siège a été conçu
PHOTO : B. SOUHIL

réunions sont organisées travail de l'Assemblée lors de pour abriter la mairie, selon un cadre responsable. Ayant été source de
chaque trimestre au lieu des la plénière de février. Pour M. non-satisfaction exprimée par les usagers, l’administration concernée
quatre réglementaires.» Laouch, la responsabilité de a saisi la tutelle pour l’extension de la salle de guichets, l’aménage-
«Aucun dossier touchant à l'inertie de l'assemblée incom- ment des espaces d’accueil et d’information du public, sa dotation en
des domaines d'intérêt pu- be à tous les élus. Toujours aus- deux postes de saisie, un poste de contrôle et le recrutement de deux
blic n'a été initié par les élus si loquace, Chegnane Mimoun, agents opérateurs afin de rentabiliser les prestations de services, sou-
de l'assemblée», soutient M. élu RND, assure que le bilan de vent contestées par les clients. La contrainte majeure en matière de
Les élus ne sont pas satisfaits de leur mandat
Aït Cherif qui assure que des l'assemblée est «négatif». gestion des dossiers de contrôle de véhicules (cartes grises, fiches de
élus sont «à la solde de l'ad- l'urbanisme et du logement, l'autre se Preuve en est, les élus ont voté contrôle, confirmation) consiste, selon la même source, en la double
ministration». «Celle-ci se contente de charge des EPIC et la dernière des le budget primitif avec un déficit de 713 résidence des propriétaires de véhicules. Ce qui nécessite un traite-
soumettre des budgets que l'on est obli- autres questions», s'indigne notre inter- milliards de dinars dont seulement 400 ment minutieux des dossiers, ce qui gêne les usagers. E.Yazid
gés d'approuver. L'Assemblée s'est locuteur qui fait remarquer que ces su- millions ont été épongés. L'élu «assure
transformée en chambre d'enregistre- percommissions ont été instituées en in- qu'un cabinet noir a été mis en place,
ment», relève-t-il. Rien n'est fait pour fraction avec la loi en vigueur. regroupant les vice-présidents du SIDI MOUSSA
faciliter le travail des élus. Pour l'élu, «Comme nous demandons un bilan au P/APW et ses deux conseillers pour
aucune banque de données n'existe et wali sur les résultats des délibérations, maintenir les choses en l'état». Concer- LA LOI DES VENDEURS D’EAU
aucun document sur lequel on puisse il est de notre droit d'avoir un aperçu nant la dernière session, l'élu FFS dira
s'appuyer pour faire des propositions sur le travail de ces commissions faites
n'est disponible. «Les membres de l'As- par le P/APW», soutient-il. M. Aït Che-
qu'il remettra sur le tapis la question des
«détournements des logements so-
L es habitants du quartier Hadji sont obligés d’acheter 1500 l d’eau
à 300 DA, et ce, depuis que l’agglomération a vu le jour, il y a plus
de 20 ans. Les familles se sont mises par deux pour partager une citer-
semblée ne font qu'arrondir leurs fins rif assure qu'«une coopérative des élus ciaux». Selon lui, 2 logements sur les ne contenant 3000 l au prix de 600 DA. Les vendeurs d’eau sont
de mois», indique-t-il. Il en veut pour a été lancée par M. Zaïm, en concerta- 115 décernés à la commune de Aïn Be- contactés par téléphone lorsque la nécessité se fait ressentir. Pour les
preuve, les commissions mises en place tion avec le P/APC de Draria, du même nian ont été «détournés au profit de chefs de famille, chômeurs, c’est une aubaine qui se présente à eux
qui ne se réunissent que «rarement». parti que lui. Le P/APW avait ses en- proches de Zaïm et avec la complicité pour avoir leur gagne-pain, surtout ceux qui habitent dans des régions
Ceux qui y viennent ne le font que pour trées dans cette commune où il a été dé- du P/APC de Aïn Benian». D'autres pauvres, telles les localités de la Mitidja (Larbaâ, Raïs, Bentalha…).
«percevoir les primes». «Au lieu des légué communal (DEC)». «Sauf que élus, contactés, n'ont pas voulu s'expri- Certains jeunes hommes de la banlieue de la capitale (Bachedjarah,
commissions réglementaires, Zaïm cette proposition, assure-t-il, M. Addou mer, arguant le fait qu'ils «ne sont pas Eucalyptus, Boumati) se sont eux-mêmes engagés, au début de cet
nous a imposé par délibération des su- n'a pas donné son onction à ce projet, sur place et qu'ils travaillent». été, à vendre de l’eau au profit des habitants d’Alger-Est (Hammadi
percommissions ; l'une se charge de puisqu'il craint un scandale.» Une Nadir Iddir et Oued Smar). E.Y.

SUR LE VIF FANTASIA


24 HEURES RÉSEAU DE SURVEILLANCE
DE LA QUALITÉ DE L’AIR
SAOULA : ESPACE VERT chrétiens, tel celui de Bologhine,
LOTI les collecteurs s’attaquent à un SAMASAFIA ALGER
autre filon : il s’agit de ces JOURNÉE DU DIMANCHE
Dans une lettre adressée au wali 24 JUIN 2007
délégué de Bir Mourad Raïs, les heurtoirs en cuivre massif qui
10
ornent certaines portes de
Indice de la qualité de l’air

habitants de la cité des 100 9


Logements de Ouled Belhadj, maisons mauresques. 8
7
sollicitent une intervention afin BEN OMAR : TRAVAUX 6
de préserver un espace vert D’ASSAINISSEMENT
5
4
attenant à la cité. D’après le 3
document, cet espace intégré Des travaux d’assainissement ont 2
dans une futaie dépendant d’une été récemment engagés. D’après 1
0
exploitation agricole, a été loti. un membre de l’équipe chargée
1er Mai Ben Aknoun El Hamma Bab El Oued
Des décisions d’attribution d’entreprendre cet aménagement,
les eaux pluviales stagnaient sur Signification des indices
datées de 2006, ont été
délivrées aux personnes qui la chaussée et formaient une mare Sans effets
1. Excellent
2. Très bon
n’habitent pas la commune. Le non loin du lycée. La Seaal a 3. Bon
même document précise que 12 engagé, dans le cadre d’une 4. Bon

lots attribués aux membres du soumission, une entreprise privée Effets sur sujets 5. Moyen
6. Médiocre
sensibles
conseil communal ont été pour aménager des regards. 7. Très médiocre
délimités. Le prix de la parcelle «A l’occasion, plusieurs buses Effets modérés sur 8. Mauvais
la santé
est situé entre 1 700 000 et détériorées constituant la Risques élevés sur
9. Très mauvais
10. Exécrable
1 800 000 DA, apprend-on. canalisation ont été repérées, la santé
puis remplacées. Commentaire
PHOTO : B. SOUHIL

VOL D’OBJETS DE CUIVRE Le raccordement est établi dans Une qualité de l’air globalement bonne
Depuis quelque temps, le vol cette partie du réseau», a encore a été enregistrée sur l’ensemble de
l’agglomération .
d’objets de cuivre prend de précisé cet interlocuteur. «Nous
l’ampleur. Après la disparition ne pouvons pas nier l’utilité de HORAIRES DE PRIÈRE
dans certains endroits de la ces travaux, mais nous souhaitons El Fedjr .................………… 03h38
capitale de grilles d’avaloirs, vivement que l’entreprise procède Dohr ................................ 12h50
Exténués de parader, les cavaliers s’accordent un repos l’arrachage de câbles, la au revêtement de la chaussée El Asr .............................. 16h42
bien mérité. dilapidation d’objets de culte sitôt l’opération achevée», a El Maghreb .................... 20h16
dans certains cimetières avoué un habitant. El Icha ............................. 21h55
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 10

RÉGION OUEST

FONCTION BÉNI SAF MARSAT BEN M'HIDI


PUBLIQUE (TLEMCEN)
Le nombre de
fonctionnaires
L’école de pêche Une plage
en hausse
A Tindouf, les portes ouvertes
sur la fonction publique,
gagne en maturité paradisiaque
transformée
organisées ce samedi au ●Dans le cadre de la coopération algéro-italienne, une section
centre d’animation et
d’information de la jeunesse
(CIAJ), ont permis de révéler
de 20 professionnels a été formée dans le domaine de
la pêche artisanale. en chantier !
que le nombre de ujourd’hui, l’école tech-
n guise de nouvelles prestations de service, les premiers
fonctionnaires dans la wilaya
est passé de 2 973, en 2004, à
3003, en 2005. Chaque année,
A nique de pêche et
d’aquaculture de Béni
Saf clôture solennellement
E estivants, arrivés en cette fin de mois dans la commune cô-
tière de l'ancien Port Say, sont accueillis par des travaux et
les bruits gênants de gros engins se mouvant sur le boulevard
explique-t-on, de nouveaux l’année de formation
principal, à quelques mètres de la plage. Sur place, les premiers
postes budgétaires sont 2006/2007. Cette institution,
touristes -et ils sont déjà très nombreux- interloqués, ignorent les
créés. A Naâma, l’inspection longtemps maintenue au rang
raisons qui ont motivé les autorités locales à entamer la réalisa-
de la fonction publique de la d’une école de mousse qu’elle
tion des projets (revêtement des trottoirs, bitumage des routes) en
wilaya a organisé, le même a été, affiche depuis quelques
pleine saison estivale. «Les responsables avaient tout le temps,
jour, une manifestation années une ambition et une ac-
soit près d'une année, pour effectuer
similaire. Cet événement s'est tivité multiforme sur différents
des travaux. Nous ne comprenons pas
fronts, comme en atteste ses
manifesté par une exposition, pourquoi ils le font en plein été. Non «Les
au CIAJ, enrichie par une implications dans des actions
seulement la localité se donne un vi- responsables
documentation à ce sujet. complémentaires à sa principa-
sage lugubre, mais en plus, l'allée des avaient tout le
Un large éventail de recueils le mission. La renaissance et le
promenades est totalement obstruée. temps, soit près
et de textes réglementaires a rayonnement dont elle fait
Il faut enjamber des gravats et «flir-
ter» avec des engins pour aller à la d'une année, pour
été mis à la disposition du montre lui ont attiré la sympa-
thie et la bienveillance de son
public. D. S. et M. M. plage. C'est tout simplement impen- effectuer des
environnement comme celui
sable», opinent des estivants, déçus. travaux. Nous ne
des pouvoirs publics. Ainsi, a-
RELIZANE t-elle bénéficié d’importants
Il est connu de cette commune qu'elle comprenons pas

PHOTO : KALI M.
ne vit que pendant l'été, mais le pourquoi ils le
crédits pour réhabiliter et ré-
2 immigrants aménager sa bâtisse et renou-
constat est que ses responsables, mal-
gré toutes les promesses, n'ont jamais
font en plein été»,
veler ses équipements. A cet
clandestins tenté quoi que ce soit pour donner à s’indignent les
égard, elle dispose depuis peu
La pêche face au pari de la modernisation leurs plages, pourtant féeriques, un estivants.
arrêtés d’un simulateur de navigation
de pêche de façon à renforcer 300 places pour la formation stagiaires, dont une première
semblant de cachet touristique. Et il y
a lieu de croire que l'objectif des uns
la professionnalisation de l’en- initiale et continue, dont 100 en promotion de 23 patrons cô-
Le parquet de Relizane a et des autres est de ramasser de l'argent. Et qu'importe le service.
seignement dispensé et de internat, et de 500 places pour tiers. Par ailleurs, dans le cadre
placé, hier, deux africains Pour preuve, dans cette cité, les maisons de particuliers, sans au-
rendre aptes les stagiaires à la la formation spéciale. de la coopération algéro-ita-
d'origine nigériane sous cune commodité, sont louées à 14 millions de centimes l'une, par
gestion des problèmes de navi- lienne, une section de 20 pro-
mandat de dépôt, pour séjour OUVERTURE mois. Quant aux hôtels, des séjours dans les meilleurs établisse-
gation complexe, en particulier fessionnels de la pêche a été
irrégulier et détention de ments hôteliers d'outre mer reviendraient moins cher. «Le touris-
en situation de détresse. Par Pour cette dernière, elle dispo- formée à l’école, dans le do-
produits destinés à la me est une politique, chez nous c'est un moyen pour gagner le
ailleurs, si l’aspect extérieur de se de deux sites de formation in maine de la pêche artisanale.
falsification de documents. En plus d'argent sans le moindre effort. En fait, les gens viennent ici
la bâtisse n’a pas changé, à situ, le premier à El Amria, où En outre, et dans le cadre de la
effet, les deux étrangers (20 surtout pour se baigner, et en payant cher. Ici, tu ne peux ni bien
l’intérieur elle a positivement ont été formés 105 marins alors coopération internationale, la
et 21 ans), traversant à pied manger, ni bien te reposer. Tu changes un peu d'air en apprenant
été métamorphosée, appelée que 104 stagiaires y sont en directrice, Mme Zerrouki Ra-
un barrage de la police à vivre avec la saleté et toutes sortes de désagréments», s'insurge
qu’elle est à connaître une cours de formation, et le se- béa, a été appelée, à titre d’ex-
judiciaire, ont été interceptés un estivant, père de famille. Un élu a tenu à expliquer cette in-
autre transformation avec de cond à Ghazaouet, où ont été pert, au Cameroun, pour un
et passés à la fouille. quiétude en se tapissant derrière le manque de moyens. «L'enve-
nouvelles ailes en cours de réa- formés 101 capacitaires alors mois, afin d’y assurer un cours
Ils avaient en leur possession loppe pour ces travaux a été récemment débloquée, d'où les tra-
lisation. Sa capacité d’accueil que 36 patrons sont en cours de théorique et pratique de pisci-
un lot de coupures de papier vaux que vous voyez. Mais, ce n'est jamais suffisant pour
actuelle va en être ainsi modi- formation. Ainsi, pour l’année culture continentale au profit
blanc aux dimensions de entretenir la commune en cette période.» Chahredine B.
fiée. Pour l’instant, elle est de 2006/2007, elle a formé 570 des professionnels. M. Kali
billets de 1 000 DA et une
quantité de poudre blanche,
réputée pour être utilisée par MOSTAGANEM MASCARA
les faussaires de monnaie.
Situation alarmante
Les deux étrangers se
trouvaient sur le territoire
national en situation
irrégulière. Issac B.
Les dérives d’un partenariat à Bouhannifia
ace au désarroi de la pêche, la question qui leurs limites. Si sur le marché local, la crevette
Fpassées
est sur toutes les lèvres est de savoir où sont de premier choix atteint facilement les 2 000 DA ’oued traversant la ville de Bouhannifia, à 20 km de Mascara,
TISSEMSILT les énormes réserves que tous les res-
ponsables du secteur de la pêche n’auront cessé
le Kg, le même crustacé est vendu sur les étals
espagnols entre 60 et 100 euros. Sur ces prix fa-
Lla santé
constitue une véritable menace pour l’environnement et pour
des riverains, et partant, pour l’avenir du tourisme. En ef-
46,8% de de claironner sur tous les toits, depuis 20 an-
nées ? Après quelques années de partenariat, no-
ramineux, combien son déclarés au fisc en Algé-
rie ? De son vivant, feu Hassan II avait refusé de
fet, en cette période de canicule, des odeurs nauséabondes et dif-
férentes sortes de moustiques émanent de cet oued qui a terni
réussite au BEM tamment avec des armateurs espagnols, on verra
arriver, grâce à la bénédiction des responsables
renouveler l’accord de pêche signé avec son
pays. Le Maroc ne renouvellera l’accord qu’à la
l’image de cette ville dite «touristique et thermale», par sa sta-
tion, ses sources et les différents bains thermaux. Malheureuse-
concernés, un bateau battant pavillon ibérique condition que toutes les captures soient condi- ment, cette situation regrettable que vit actuellement Bouhanni-
La wilaya de Tissemsilt qui se déclarera disposé à effectuer gratuitement tionnées dans les ports marocains. Alors, à
connaît un taux de réussite au fia est engendrée par l’arrêt des lâchers des eaux du barrage de
une expertise des nos ressources halieutiques. quand un moratoire sur la crevette, en attendant Bouhannifia dans l’oued qui reçoit également des eaux usées,
BEM de l’ordre de 46,83%. Le
De toutes parts s’élèveront alors des voix pour qu’une sage et raisonnable décision vienne re- puisque la station n’est pas accordée au réseau d’assainissement.
CEM Bensahla, du chef-lieu
stigmatiser la profession à laquelle il était repro- mettre de l’ordre afin de protéger ce qui peut Devant cet état de fait, des professionnels de la santé et de l’envi-
de la wilaya, arrive en tête
ché de ne pas être en mesure de capturer ce trésor l’être encore de cette ressource si vulnérable ? ronnement tirent la sonnette d’alarme. A. Souag
dans le classement par
vivant qui mourrait de vieillesse. Après plusieurs Au moment où la rencontre avec nos interlocu-
établissements, avec 83,65%
années d’un partenariat à sens unique, on s’aper- teurs touchait à sa fin, un armateur abordera la
de réussite. E. H. B.
çoit que les réserves ne sont plus là. La question
qui brûle toutes les lèvres est de savoir si réelle-
lancinante question du prix du gasoil. Si pour les
armateurs nationaux cette énergie constitue un 26 commerces proposés
BUREAU DE
ment elles ont un jour existé ? Si c’est le cas, il
faudra alors expliquer ce qu’elles sont devenues.
Les partenaires espagnols nous auraient-ils men-
véritable handicap qui pourrait complètement
déstabiliser la profession, il n’en est pas de
même pour les navires espagnols. En effet, avec
à la fermeture
TIARET ti à dessein ? Dans le cas où ces réserves étaient
bien réelles, elles auraient profité doublement à
deux rotations mensuelles, des réservoirs dont la
contenance se situe entre 30 000 et 40 000 litres,
es services des pratiques commerciales de la direction du
Lregistré,
Commerce et des prix (DCP) de la wilaya de Mascara ont en-
EL WATAN

Pour toutes vos l’Espagne. Une fois en permettant aux chantiers selon la taille du navire, rien n’interdit ces ba- durant les cinq derniers mois, quelque 361 infractions
annonces navals ibériques de s’ouvrir au marché algérien, teaux de remplir à bas prix leurs réservoirs dans permettant l’élaboration de 319 procès verbaux (PV) contre les
publicitaires en y écoulant des bateaux à des prix qui pourrait un port algérien et d’aller le revendre en Espagne commerçants contrevenants et la proposition de fermeture ad-
ne pas refléter la réalité du marché- dont les qua- au prix coûtant. Sachant qu’un aller-retour ne ministrative de 26 commerces pour le défaut de registre de
Adresse/ Maison de la lités intrinsèques sont loin de faire l’unanimité consomme pas plus de 3 000 litres, il est aisé de commerce et activités commerciales non conformes.
presse Saim Djillali chez leurs utilisateurs, qui n’en sont pas toujours constater qu’à côté, les frontaliers qui alimentent Le montant des produits alimentaires retirés durant la même
Tiaret. tél : 046.41.63.70 les propriétaires. Après plus de dix années de ra- ce trafic avec le Maroc ne sont que de vulgaires période par les mêmes services est estimé à 356 millions de
pine, on constate que nos réserves arrivent à amateurs. Yacine Alim centimes. A. S.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 11

KABYLIE INFO
TIGZIRT :
EN ATTENDANT LES ENFANTS ET LES PETITS MÉTIERS SUR LES PLAGES DE BOUKHELIFA
LES ESTIVANTS
Malgré l’ouverture
officielle de la saison
estivale le 1er juin 2007,
les vacanciers se font
Hassan, Yacine, Salim
rares sur les plages de
Tigzirt. Les
responsables de la
commune profitent de
ces derniers jours du
et les autres
mois en cours pour lTabac, café, friandise… sont proposés dans l’espoir de gagner quelques sous.
mettre les dernières a température s’annonce au-dessus ces enfants issus de milieux défavori-
retouches aux
préparatifs avant
l’arrivée des grands
L des 30 degrés en cette journée
chaude. Une journée de plage pour
les visiteurs de Boukhelifa qui en comp-
sés, âgés entre 10 et 16 ans, traînant
les pieds sur le sable et proposant, à
longueur de journée, du tabac, du café
flux de visiteurs te quatre, sur un littoral de 7 km. Après la et des friandises, en espérant gagner
attendus pour les mois plage d’El Maghra se décline PK10, une quelques pièces de monnaie. Ils sont
de juillet et août. Les plage paradisiaque, malheureusement nombreux à exercer ces petits métiers
trois plages de la non autorisée à la baignade faute d’un d’été, à l’instar de Hassan, âgé d’à
commune poste de secours. Elle pourrait cependant peine 10 ans, qui a quitté prématuré-
(Thassalesth, la faire partie des quatre plages à rouvrir à ment les bancs de l’école pour
Grande plage et la baignade durant cet été. Plus loin, s’adonner forcément à de petits
Feraoun) ont été c’est la plage du Club hippique, autrefois métiers, peu rentables et pénibles. S’il
nettoyées et leur destination préférée de milliers d’esti- y a un «métier» connu en été autant
aménagement se vants, notamment des émigrés. que la location de parking de plages,
poursuit. Le nettoyage Aujourd’hui, à voir tous ces travaux de c’est sans nul doute celui de la loca-
de ces plages est démolition entamés la veille de la saison tion de parasols et de la vente de
assuré estivale, elle risque de ne pas enregistrer tabac.
quotidiennement par le rush d’autrefois, quand les lieux invi- Avec un regard pétillant, le petit
trois équipes de l’APC taient à un séjour paisible. El Maghra, Yacine nous confie : «Ce petit job

EL
en collaboration avec Acherchour, El Djabia et Club hippique (vente de tabac) me permet de subve-
les animateurs de sont toutes des plages longeant la RN9. nir aux besoins de ma famille car mon

PHOTO:
l’opération «Blanche Toutefois, elles n’ont pas toutes les com- père est inactif. Le reste de l’argent
Algérie». Des modités pouvant garantir un bon séjour. que je pourrais avoir, je le garderai
poubelles ont été A Acherchour, des immondices sont pour les besoins de la rentrée scolai-
installées et les jetées à même la rue qui mène vers la Pendant que certains jeunes prennent du plaisir, d’autres travaillent re.» Un avis que partage son camara-
baraques dressées aux plage. Les accès, non bitumés, sont à la de Salim, un collégien de 14 ans qui
abords des plages ont limite du praticable. Le réaménagement et la sécurisa- lisent les journaux et d’autres s’adonnent aux jeux avoue exercer ce boulot depuis quatre ans. Ses revenus
été démolies. Les eaux tion des plages font aussi défaut. Toutes ces plages d’échecs, scrabbles ou au jeu de ballon. Certaines per- lui servent pour l’achat, à chaque rentrée scolaire,
usées ne se déversent n’ont pourtant rien perdu de leur charme. sonnes d’un certain âge préfèrent, elles, les cafétérias d’articles et fournitures scolaires, et de vêtements.
plus sur la plage. Un La plupart connaissent chaque été un grand rush. Il est du coin. «Pour moi, prendre un café vaut mieux qu’une D’autres chérubins, plus «chanceux», ont déniché un
poste de sécurité et un même parfois difficile de se faire une place pour y baignade. Le fait de regarder les vagues est un régal autre job : la location des parasols. Là aussi, les ren-
pautre de la Protection implanter son parasol. «Ici, à El Maghra et à pour les yeux», témoigne un quinquagénaire émigré, trées sont moyennes si l’on sait que la plupart des bai-
civile pour veiller sur la Acherchour, il faut venir tôt pour réserver une place», rentré récemment pour passer ses vacances à Béjaïa. gneurs viennent avec leurs propres parasols. Khellaf,
sécurité des estivants nous confie un baigneur venu de Sétif. Durant le week- Détente des uns, boulot des autres. Si certains trouvent étudiant et propriétaire d’une dizaine de parasols à
sont déjà en place. Il end, l’on ne sait pas où mettre les pieds. Les enfants sur ces plages leur lieu de prédilection où ils peuvent se Acherchour, estime que le prix de location qui s’élève
est à rappeler que préfèrent courir dans tous les sens et barboter dans prélasser en fuyant la monotonie quotidienne et les à 200 DA est justifié vu les droits dont il s’est acquit-
l’accès gratuit à ces l’eau sous l’œil vigilant de leurs parents et des maîtres- soucis socioprofessionnels, d’autres y «arrachent» tés auprès de l’APC pour se faire délivrer une autorisa-
plages est assuré. Les nageurs. Ceci, pendant que les mordus de la lecture leur…gagne-pain. Le visiteur remarquera à coup sûr tion d’exercer cette activité. Yazid Madi
responsables locaux
ont procédé aussi à
l’installation des LE FAIT DU JOUR AKBOU
panneaux de Mohamed Naïli
sensibilisation pour la
UNE SECTION DE LA LADDH
protection de
l’environnement en
ville et sur les plages.
Amnésie INSTALLÉE
Cela a pour but de faire
participer les citoyens A ujourd’hui, la Kabylie se recueillera à la mémoire de Matoub
Lounès, assassiné par des forces occultes le 25 juin 1998 à Thala
Bounane, sur la route qui mène de Tizi Ouzou vers Beni Douala.
ors d'une AG organique tenue à la salle
Lmembres
des délibérations de l'APC d'Akbou, les
situation des droits de l'homme en Algérie. Il
a invité les militants de la LADDH à s'ac-
et les vacanciers à la
préservation de la Néanmoins, à l’occasion de ce 9e anniversaire de l’assassinat du du conseil national de la LADDH quitter de leur tâche comme d'un sacerdoce
nature. En ville, les chantre de l’amazighité et de la démocratie, il est plus que jamais (Ligue algérienne de la défense des droits de tout en bannissant tout défaitisme. De son
travailleurs de l’APC de urgent de tirer la sonnette d’alarme quant au spectre de l’amnésie qui l'homme) de Béjaïa ont procédé à l'installa- côté, M. Ali Yahia a mis l'accent sur le redé-
Tigzirt continuent de gagne du terrain. Les activités marquant cet événement se font de plus tion officielle de la section communale le 14 ploiement de la Ligue au niveau national et
ravaler les murs et les en plus rares. Pour ce 9e anniversaire, la fondation censée défendre la juin. sur la vulgarisation de la culture des droits
trottoirs afin qu’elle mémoire du Rebelle a dû attendre la veille de l’évènement pour Cette réunion à laquelle ont assisté des de l'homme, le livre pouvant s'avérer un allié
puisse accueillir les rendre public le programme des festivités préparées à cette occasion. membres adhérents, des invités de la société de ceux-ci d'où la nécessité de l'ouverture
visiteurs dans les De nombreux autres cercles culturels et artistiques qui ont l’habitude civile, des avocats et le vice-président de des bibliothèques publiques.
meilleures conditions. de rendre hommage à cette figure de proue de la chanson algérienne l'APC s'est déroulée en présence du prési- A l'issue de cette réunion, un bureau compo-
Notons aussi qu’un engagée, chaque 25 juin, ont fini par se retirer et déserter le terrain dent de la LADDH, Hocine Zehouane, et de sé de 5 membres a été proposé et plébiscité
programme graduellement pour des raisons que nul ne connaît. Pourtant, une M. Ali Yahia, président d’honneur. M. par l'assistance. La présidence de la section
d’animation est en simple rétrospective sur son parcours sinueux d’artiste rebelle laisse Zahouane a, après avoir rappelé l'historique LADDH de la commune a été confiée à M.
cours d’élaboration par convaincre que Matoub mérite beaucoup mieux que l’oubli. Depuis de la LADDH, fait le tour d'horizon de la Amriche Allaoua. Takerrabet Mokrane
les élus locaux et les que le chanteur en a fini avec «les péripéties de cette vie», bientôt une
associations décennie, aucun de ceux qui se sont autoproclamés «gardiens de
temple culturel kabyle», n’a eu la modeste idée de récompenser d’une
ADEKAR
culturelles de la région.
Zerouali Karima manière sérieuse la mémoire du chantre dont la mort a fait réagir l’an-
cien président français, Jacques Chirac. Aucun colloque d’envergure GROSSES PERTURBATIONS
BUREAU DE
TIZI OUZOU
sur le parcours et l’œuvre de Matoub, à titre d’exemple, n’a été orga-
nisé ne serait-ce qu’à Tizi Ouzou, la ville qui l’a enfanté et qu’il a tou-
jours portée dans son cœur jusqu’à sa mort. D’autres passionnés de la
DANS L’AEP
lors que les grosses chaleurs atteignent localité est alimentée par deux réseaux dont
Pour toutes
chose culturelle ont eu une vision plus lointaine en se demandant
A même les hauteurs d’Adekar, la localité le principal remonte de Remila, dans la
E L WATA N

pourquoi ne pas créer le prix Matoub Lounès de la chanson engagée.


demeure sans eau depuis près de 10 jours Soummam, et le second, d’une capacité très
vos annon Outre le monde de la culture, même les milieux politiques et les
maintenant. La raison donnée, cette fois, par réduite, provient de la forêt d’Akfadou. Là
ces publici- défenseurs des droits de l’homme en général, ne doivent que s’émou-
les services de l’APC, n’est pas la panne des encore, la population ne cesse de dénoncer
taires voir au souvenir de Matoub. Car, même si neuf années sont déjà pas-
pompes, invoquée à chaque perturbation, le «privilège» accordé à certains quartiers
sées depuis cet assassinat qui a signé le déclin de la Kabylie, les cou-
Cité 60 Logts mais plutôt l’ADE (l’Algérienne des eaux) qui bénéficient de «l’eau de montagne»
rants prétendus former la résistance républicaine sont toujours là pour
Bt OPGI qui n’a pas alimenté les châteaux d’eau alors d’autres «jamais». Par ailleurs, les
témoigner de ce que Matoub a toujours représenté pour la démocratie,
«malgré les nombreuses sollicitations et conduites et les châteaux d’eau, pourtant
cage C n° 06 l’abnégation pour la patrie et la cause identitaire. «Amdakoul El
rappels». En avril dernier, les robinets sont récents, enregistrent de grosses fuites. Le
Tél./fax: Hachimi, Dda L’Hocine negh Sadi» (le camarade El Hachmi, Dda
restés à sec trois semaines durant, en raison spectacle de l’eau qui coule le long des rues
026 22 91 33 l’Hocine ou Sadi), disait-il dans son ultime œuvre. Eh oui !
d’une panne des pompes. Retenons que la d’Adekar est quasi quotidien. C. H.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 11

CHLEF INFO
LES TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES HÔTELLERIE
MANQUE
Journée de sensibilisation, D’ÉTABLISSEMENTS
aujourd’hui, au musée régional a reprise des activités économiques, sportives et autres a
Lrépondre
mis à nu l’absence d’infrastructures hôtellières pouvant
à la demande d’une certaine clientèle. L’on sait,
par exemple, que des rencontres sur l’investissement avec
●Susciter une réelle et large prise de conscience sur les dangers des intoxications alimentaires des opérateurs du Golfe ont dû être annulées faute d’hôtels
en cette période très favorable aux maladies d’origine alimentaire et hydrique. haut standing. De même, la participation de l’équipe de
football de l’ASO à la coupe arabe risque d’être hypothé-
ous le patronage du wali de Chlef, déplorer une série d’intoxications col- des glaces, des boissons et des produits quée pour les mêmes motifs. Il n’existe pour le moment
S la direction du Commerce organi-
se, aujourd’hui, au musée régio-
nal, une journée d’information et de
lectives dues, pour la plupart, à la mau-
vaise qualité des produits alimentaires
ou au non-respect des règles élémen-
congelés, ainsi que des restaurateurs et
marchands ambulants. Les travaux de la
journée de sensibilisation tourneront es-
qu’un seul hôtel classé 2 étoiles au centre-ville de Chlef.
Pour les 7 autres structures, la procédure, dit-on, est au sta-
de de l’étude au niveau des services du ministère du Touris-
sensibilisation sur la sécurité alimentai- taires en matière d’hygiène et de fonc- sentiellement autour de deux grands me. De plus, ces hôtels réunis ne totalisent que 500 lits, ce
re. La rencontre à laquelle prendront tionnement des installations frigori- axes : «les facteurs de contamination qui témoigne du déficit chronique qu’accusent les struc-
part des opérateurs économiques et des fiques de stockage. des viandes et les dangers liés à leur in- tures d’accueil dans la wilaya.
commerçants de produits alimentaires gestion», et «la stratégie de la préven- Deux terrains, l’un sur le site de l’ancienne unité Eriad et
est mise sur pied en collaboration avec NON RESPECT DE LA QUALITÉ tion des risques alimentaires». La sécu- l’autre au niveau de la zone «différée», avaient été pourtant
l’union des commerçants et artisans Ceux de la répression des fraudes n’ont rité alimentaire signifie pour les dégagés pour la construction d’un hôtel selon les normes
(UGCAA), la chambre de commerce et cessé, pour leur part, de dresser des PV organisateurs «un accès physique et admises, mais le projet semble être tombé à l’eau pour
d’industrie «L’Ouarsenis», l’association d’infractions et de proposer la fermetu- économique à une nourriture suffisante, des raisons inconnues. Même les rares investissements
de protection des consommateurs «El re de plusieurs magasins pour non res- saine et nutritionnelle», et cela exige, lancés dans ce domaine sur le littoral sont confrontés à
Wafaa» et la direction régionale du pect de la qualité et des conditions d’hy- d’après eux, «une coordination allant la même situation. A.Y.
commerce de Saïda. giène. Pour cette année encore, la des entreprises économiques, des struc-
Intervenant au début de la saison estiva- direction du Commerce a dû insister sur tures administratives particulières jus-
le, elle consiste à susciter une réelle et la prévention en responsabilisant tous qu’au consommateur». CIRCULATION
large prise de conscience sur les dan-
gers des intoxications alimentaires en
cette période très favorable aux mala-
les intervenants dans le domaine afin de
réduire les risques d’infections alimen-
taires et de permettre aux consomma-
Les toxi-infections alimentaires figu-
rent également en bonne place puis-
qu’une conférence leur est consacrée
PÉNURIE DE CARBURANT
dies d’origine alimentaire et hydrique. teurs de passer un été tranquille. L’ac- par le Docteur Henni Chebra, chef de epuis une semaine, des perturbations sont enregistrées
En effet, ces dernières années, à pareille tion est surtout orientée en direction des service de la prévention à la direction de D dans la distribution des carburants, en particulier l’es-
sence super et l’essence sans plomb. Ces produits font
époque, les services sanitaires ont eu à vendeurs de viandes rouges et blanches, la Santé de la wilaya. A.Y.
cruellement défaut dans les stations service et lorsqu’ils
sont disponibles, ils sont vites raflés par les automobilistes.
PISCINE OLYMPIQUE Selon le gérant d’une station, cette situation est due à l’in-
suffisance des quantités distribuées et au non respect de la

Le public réclame un service prolongé programmation par l’entreprise NAFTAL. «Nos com-
mandes sont rarement satisfaites et on est obligés de
prendre le quota attribué, dans le but d’atténuer un tant soit
peu la tension constatée sur ce type de carburants.» Les
’unique piscine que années. Pourtant, cette struc-
Limplantée
compte la wilaya - elle est
dans l’enceinte
ture a subi elle aussi des tra-
vaux de rénovation et de ré-
plus touchés sont les revendeurs installés le long des grands
axes routiers, tels ceux de la RN4 Alger-Oran et Chlef-Té-
olympique – s’ouvre quoti- aménagement de ses nès. On voit souvent une chaîne interminable de véhicules
diennement le matin et ferme différents équipements. Elle devant les stations service et on peut facilement imaginer
ses portes à 18 h 30 pour le se heurterait, semble-t-il, à les conséquences que cela engendre sur la circulation des
public. Néanmoins, ce pro- l’absence d’un organisme personnes et des biens.
gramme horaire ne semble gestionnaire après la dispari- A signaler que ces produits sont acheminés par chemin de
guère du goût des nombreux tion de l’ancien centre de for- fer avant d’être stockés dans les dépôts de Naftal, implantés
amateurs de natation qui mation d’éducation physique à proximité de la gare ferroviaire. A.Y.
prennent d’assaut le bassin et sportive. Cependant,
en cette période de grandes d’après les informations en HYGIÈNE
chaleurs. Ils demandent à ce notre possession, le MJS a
que les séances réservées aux
particuliers soient prolon-
prévu dans ce cas une formu-
le adaptée à l’exploitation de
LES MOUSTIQUES FONT
gées au-delà, c’est-à-dire
dans la soirée, comme cela se
cette piscine sous forme de
concession à un particulier,
LEUR APPARITION
PHOTO :D. R.

fait dans toutes les piscines sur la base d’un cahier des es campagnes de lutte contre les moustiques relèvent du
du territoire national que gè-
rent les services du ministère
charges élaboré en coordina-
tion avec les services des do-
Linsectes
passé puisque les zones favorables à l’éclosion de ces
nuisibles sont loin d’être éradiquées et continuent,
de la Jeunesse et des Sports. Les piscines représentent une ressource non négligeable maines. Or, les responsables au contraire, à être alimentées par les eaux usées stagnantes
Il faut signaler que ces per- de fortes sommes d’argent moins de 6,5 milliards de du secteur ne semblent pas et les nombreux dépotoirs qui parsèment les cités urbaines.
sonnes payent chacune entre pour faire face aux frais centimes. L’afflux que privilégier pour le moment Les citoyens se plaignent d’une invasion exceptionnelle de
50 et 60 DA la séance de na- d’exploitation de cette infra- connaît la piscine olympique cette formule pour des rai- moustiques cette année, ce qui rend leur vie des plus
tation d’une heure et demie. structure. Rappelons que cel- aurait pu être atténué si les sons inconnues et oublient contraignantes en cette période de chaleur. Même le ca-
Cela représente bien évidem- le-ci a fait l’objet dernière- responsables concernés peut-être qu’ils sont astreints mion pulvérisateur de produit anti-moustiques dans la natu-
ment une ressource non né- ment d’une vaste opération avaient daigné remettre en à veiller au bon fonctionne- re, qui sillonnait les quartiers à pareille époque, a totale-
gligeable pour les gestion- de réhabilitation et de réno- service celle de l’ex-Creps, à ment des établissements pu- ment disparu du paysage local. A signaler que ce
naires qui doivent dépenser vation qui a coûté à l’Etat pas l’abandon depuis plusieurs blics. A.Y. phénomène a été favorisé aussi par la présence d’un long
cours d’eau qui traverse la ville et où se déverse une partie
des eaux usées de l’agglomération. La nouvelle station
TRANSPORT AÉRIEN d’épuration des eaux usées n’a, apparemment, pas servi à
grand-chose, dans la mesure où il reste beaucoup à faire

La ligne Chlef-Paris bientôt opérationnelle dans le domaine de l’environnement et de l’amélioration du


cadre de vie. A. L.

D e source bien informée, nous appre-


nons que la ligne aérienne Chlef-
nombreux immigrés installés dans cette
région. Ceux-ci utilisaient jusque-là
a été sensiblement allégée et l’on s’enor-
gueillit d’avoir acquis tous les équipe-
CEM HAÏ RADAR
Paris sera mise en service en juillet pro-
chain, à l’occasion de la présente saison
l’aéroport d’Alger ou celui d’Oran, dis-
tants de 220 km, pour se rendre dans
ments en mesure d’assurer ce travail en
un temps record. Les services de la poli- 62% DE RÉUSSITE AU BEM
estivale. Elle sera exploitée par la com- leurs localités d’origine, surtout en cette ce des frontières et ceux des douanes ont ’association des parents d’élèves du CEM Khaldi Bena-
pagnie française Aigle Azur qui assure
déjà un vol hebdomadaire régulier (tous
période de grande affluence de vacan-
ciers venus de l’étranger passer leurs
notamment fait savoir qu’ils sont entiè-
rement à la disposition des passagers
Ll’établissement,
li de Chlef organise, aujourd’hui, à 17 h, au siège de
une réception en l’honneur des lauréats du
les samedi) entre l’aéroport de Chlef et congés en famille. Pour ce qui est juste- pour faciliter leur transit et les accueillir BEM, du directeur Mokrane Abdelhamid, des enseignants
celui de Marignane, à Marseille. Une ment de cette campagne, l’on apprendra dans les meilleures conditions possibles. et du personnel administratif. Selon le président de l’asso-
desserte similaire y est également ex- que toutes les dispositions nécessaires Dans ce cadre, l’aérogare a subi des ciation, Cherdoud M’hamed, cette initiative vise à récom-
ploitée par la compagnie nationale Air ont été prises par les autorités aéropor- aménagements en vue d’élargir les es- penser les uns et les autres pour l’excellent résultat obtenu à
Algérie, tous les jeudi en aller et retour. tuaires de Chlef (PAF, Douanes, EGSA paces réservés à l’accueil des passagers l’examen du BEM. L’établissement s’est classé deuxième
L’ouverture d’une nouvelle ligne avec la et compagnies aériennes) pour accueillir et leurs enfants. De même, il a été procé- en terme de réussite avec un taux de 62% d’admis, soit 103
capitale française répond sans doute à la dans de bonnes conditions nos ressortis- dé à l’inauguration d’un pavillon d’hon- élèves sur un total de 164 candidats. La note la plus élevée a
demande sans cesse croissante exprimée sants. Selon les mêmes sources, la durée neur et à l’acquisition d’un camion avi- été obtenue par le collégien Arous Abdelhak, qui s’est adju-
par des opérateurs économiques et de de traitement des opérations y afférentes tailleur des avions. A.Y. gé la première place du CEM avec 17, 30/20. A.Y.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 11

RÉGION EST

FLORE À BATNA ET KHENCHELA

Le cèdre dépérit dans le silence


et l'indifférence
●Le cèdre des Aurès est «malade» ●Ce ne sont surtout pas les quelques dépliants ou prospectus distribués à différentes occasions,
où l'on exhibe de beaux spécimens séculaires, qui vont éradiquer le mal ou le faire disparaître.

F
éerique, majestueux, à différentes occasions, où l'on
noble, la cédraie des Aurès exhibe de beaux spécimens sé-
représente 66% de la su- culaires, qui vont éradiquer le
perficie de celle de l'ensemble mal ou le faire disparaître»,
du pays, soit 11 794 ha, mais nous dit ironiquement le prési-
elle est en voie d'extinction. Le dent de cette association, M.
cèdre des Aurès se dresse, l'un à Smaïl. Au niveau de la conser-
l'ouest, près de Batna, au niveau vation des Forêts de la wilaya de
de la forêt domaniale de Belez- Batna, «l'heure est grave et la
ma, l'autre à l'est de Khenchela menace est prise très au sé-
dans le massif du mont Chelia ; rieux», selon M. Briki, chef de
entre ces deux ensembles, soit service de la protection de la
au niveau de Segag, Djebel Laz- faune et de la flore, pour qui la
reg, Ichemou et Djebel Getiane, cédraie aurésienne constitue un
se trouvent des cédraies beau- dernier rempart face au fléau de
coup moins importantes. la désertification. M. Briki avait
Aussi bien au sommet culmi- fait, lors de la journée de lutte
nant du Chelia (Ras Keltoum) contre la désertification, une in-
qui est à 2328m d'altitude, qu'au tervention qui plaide pour la

PHOTOS : D. R.
pied du même mont, le cèdre, protection du cèdre dans les plus
depuis plus d'une décennie, laconiques délais.
souffre «en silence» d'un mal A ce sujet, il nous dira : «L'étude
étrange, qui le ronge, telle une du phénomène du dépérisse-
gangrène, sans parler de la main ment est activement menée de- Dans les Aurès, le milieu naturel est trop hostile pour que les arbres
sauvage de l'homme qui ne puis plusieurs années déjà. âgés de 300 ou 400 ans se régénèrent normalement.
l'épargne point par des coupes Nous devons insister sur le fait
illicites. Conscients du danger et que l'explication des phéno-
de cette catastrophe écologique mènes constatés reste pour le
dont le cèdre (agdhel en chaoui) moment assez hypothétique et plication nous devons avancer démique semble ne pas avoir de sastre écologique. La conclusion mun. C'est une œuvre difficile,
semble être la première victime, que, si l'on parle le plus souvent des arguments ou des observa- fin et, pour cause, le remède tarde de notre interlocuteur n'est pas mais magnifique qui est à entre-
les jeunes membres de l'associa- du changement climatique et tions, pour ou contre. Aucune à venir. Dans les Aurès, le milieu sans une touche d'optimisme. prendre d'urgence, si l'on ne
tion Les amis du cèdre, installée d'effet de sécheresse, il n'existe hypothèse ne peut résister tota- naturel est trop hostile pour que Il nous dira pour la circonstance : veut pas voir disparaître totale-
dans les deux agglomérations toujours pas de preuves for- lement à toutes les critiques. les arbres âgés de 300 ou 400 ans «Il s'agit d'un phénomène que le ment une essence endémique,
Bouhmama et Lamsara, c'est-à- melles que ces phénomènes Pour conclure, le plus probable et se régénèrent normalement. Aus- forestier ne peut maîtriser seul, qui est non seulement un arbre
dire au chevet du «malade», ré- soient déterminants.» Il ajoutera peut-être le plus plausible, on se si, l'abattage clandestin de cet même si des mesures préventives symbolique, un bastion à l'avan-
clament et préconisent les : «D'autres causes peuvent être trouve en présence d'interaction arbre à des fins commerciales a ou curatives sont à même d'atté- cée du désert, mais également
grands moyens. «Ce ne sont avancées, les attaques parasi- entre divers facteurs d'origines pris ces derniers temps une tour- nuer les effets. La sauvegarde une source extrêmement pré-
surtout pas les quelques dé- taires, les agents cryptoga- anthropiques et naturelles.» La nure dangereuse et risque à d'un tel patrimoine traduit la cieuse de produit ligneux de très
pliants ou prospectus distribués miques, mais pour chaque ex- liste des ennemis de cet arbre en- moyen terme de provoquer un dé- conscience d'un intérêt com- haute qualité.» Rachid Hama

JUSTICE À GUELMA CHELGHOUM LAÏD (MILA)

Relations de travail et droits Les espaces verts à l'agonie


V éritable havre de villégiature et de repos autrefois, la ville de Chelghoum Laïd, notoirement

de l'homme en débat connue pour ses sites féeriques verdoyants et ses espaces boisés qui ceinturaient la cité, a perdu
de sa superbe et ne se reconnaît plus face à l'avancée irrésistible et envahissante du béton. Les
fermes et les prairies majestueuses d'antan qui ajoutaient un zeste de beauté à Dame nature tout
autour du village d'alors, que l'ère coloniale baptisa Châteaudun du Rhumel, ne sont plus qu'un
L es officiers de la police judiciaire (OPJ) des wi-
layas de Souk Ahras et Guelma ont été conviés
mercredi dernier par la cour de Guelma, chapeautant
20 décembre 2006 du code de procédure pénale qui
prévoit la protection des libertés individuelles des per-
sonnes à travers le contrôle des OPJ par les juges en
vaste conglomérat de terrains vagues et de lits d'oueds asséchés, où l'on entrepose à l'envi gravats et
déchets domestiques en tout genre. Bref, à Chelghoum Laïd, les jardins publics et les endroits de
ces deux wilayas, pour débattre des relations de travail cas de dépassement, ainsi qu'une visite trimestrielle au repos, qui se comptent déjà sur les doigts d'une seule main, se ratatinent. Les rares lieux encore
les liant, ainsi que des droits de l'homme lors des en- moins au niveau des lieux de détention et de garde à disponibles se limitent au square de l'Eglise et au petit square vert (qui n'a de vert que le nom) situé
quêtes préliminaires diligentées par la justice et exécu- vue. Un autre volet tout aussi important a été soulevé au bout de la rue Khelifi Abderrahmane. Ces rares carrés de ce qui s'apparente à des espaces verts
tées par les OPJ. En effet, la plupart des corps consti- par l'orateur, ce sont les nouvelles techniques de re- sont mal entretenus et abandonnés à la dégradation humaine. Quant à la bande forestière longeant la
tués tels que la gendarmerie nationale, la douane, la cherche et d'investigation et leur déroulement, les- zone industrielle à l'est de l'agglomération, elle s'est transformée, de mémoire visuelle, en un
police, les gardes forestiers, comptant parmi leurs immense défouloir où convergent les adeptes de Bacchus et une foultitude d'irréductibles
quelles devraient être mises à la disposition des OPJ,
rangs également des auxiliaires de police judiciaire consommateurs et de vendeurs de drogue. La préservation de l'environnement, la création de sites
notamment pour la lutte contre le crime organisé en
(APJ), ont pris part à cette journée d'étude à travers de détente et le lancement d'opérations de reboisement ne semblent avoir jamais figuré parmi les
général, à savoir l'interception du courrier, les prises
priorités des exécutifs communaux qui vont et viennent au gré de leur mandat. M. Boumelih
leurs officiers en activité sur le terrain. des photos et vidéos et l'infiltration des réseaux hors la
Le procureur de la République près la cour de Guelma loi. Sur ce point, nous noterons plusieurs interventions
a fait état de ce qui doit être observé par les OPJ lors de policiers et gendarmes questionnant l'orateur sur le
des enquêtes préliminaires en matière des droits indi- devenir de l'agent infiltré après démantèlement d'un EXAMEN DU BEM À BORDJ
viduels lors des perquisitions ou dans le cas des per-
sonnes en garde à vue. Nous noterons que l'OPJ ne
réseau mafieux, si ce dernier participe de près ou de
loin à un délit. «A ce sujet, répondra le commandant, BOU ARRÉRIDJ
doit intervenir en aucune manière, sauf sur réquisition
de la justice. En cas de mandat d'amener ou d'arrêt, les
OPJ ne peuvent intervenir sur les personnes qu'entre
l'agent infiltré ne sera pas traduit en justice ni en qua-
lité de témoin, encore moins d'accusé, c'est son offi-
cier supérieur qui devra rendre compte de l'affaire à
Les langues font parler d'elles
5h et 20h, si ces derniers se trouvent à l'intérieur de
leur domicile ou autres lieux d'habitation conformé-
l'entité qui l'a requis.» L'intervention du commissaire
de police judiciaire mettra, quant à lui, l'accent sur le L40,04%
a wilaya de Bordj Bou Arréridj vient
d'enregistrer un taux de réussite de
au BEM, une légère progression
prendre au sérieux, puisque le constat a
tendance à se généraliser, contraignant le
département de Benbouzid à dispenser les
ment aux lois en vigueur. Lors de la garde à vue, dont rôle d'autres fonctionnaires qui ont certaines préroga-
la durée n'excède pas les 48 heures, sauf pour les cas tives d'un OPJ et leurs relations avec le procureur gé- par rapport à l'année dernière. candidats de certaines régions des épreuves
de terrorisme qui est de 12 jours, les détenus peuvent néral. Il s'agit par exemple des fonctionnaires des fo- Il ressort de l'exploitation des résultats que du français aux examens de 6 e, sans
transmettre des lettres à leurs avocats sans pour autant rêts, des inspecteurs de la DCP, du travail, des postes et les langues étrangères étaient en grande toutefois altérer le mérite de l'équipe
qu'elles soient sujettes à contrôle, contrairement aux communications, de santé végétale, etc., qui, dans partie l'écueil sur lequel ont buté 80% des pédagogique des deux collèges qui avaient
détenus dont l'avocat se trouve à l'étranger. Le com- leurs missions, dressent des procès-verbaux pour la candidats, soit environ 9000 élèves qui ne ratissé large avec un taux de réussite de
mandant du groupement de la gendarmerie nationale, justice, mettant en cause des personnes en infraction sont pas parvenus à avoir la moyenne en 100%, dont l'établissement Siouda de
quant à lui, mettra en exergue la nouvelle loi 22-06 du avec la loi. Karim Dadci français et en anglais. Un avertissement à Ghaïllassa. A. Djerbah
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 13

ANNABA INFO
LE 30 JUIN DES DÉPOSANTS
DE KHALIFA BANK LUTTE CONTRE LE SIDA

8 nouveaux cas en 2007


Le communiqué du liquidateur
d’El Khalifa Bank, paru sur
différents titres de la presse
nationale au début du mois de
juin, est à l’origine de la ruée vers
les rédactions locales de ●Huit autres cas de séropositivité enregistrés début 2007 se sont ajoutés aux 9 révélés en 2006 par le Centre de
plusieurs centaines de déposants
de cette banque disparue. «Aux référence (CDR) de Annaba ●Deux constats majeurs ont poussé l’association Anis de lutte contre le sida à lancer
déposants n’ayant pas encore fait des opérations de sensibilisation pour la prévention contre ce fléau.
prévaloir auprès de la Société de

L
e 1er constat est purement respect du secret médical. Pour
garantie des dépôts bancaires mathématique : avec 82 per- mener à bien une telle opération de
leur droit à l’indemnisation, une sonnes atteintes par la maladie sensibilisation, Anis intensifie ses
date limite est fixée au 30 juin de 1992 à octobre 2006. 72% de ces sorties sur le terrain, particulière-
pour leur permettre de régulariser personnes sont décédées. Le 2e ment en période estivale. Rien ne
leur situation auprès des services constat relève d’une insuffisance dit que dans sa démarche, Anis
de la liquidation sis rue Saliba, dans la généralisation de l’informa- prend langue avec les prescripteurs
voie 17, ZI Oued Smar, Alger», tion. Insuffisance à combler pour susceptibles d’accueillir des
d’où l’alerte générale des mieux adapter le système de soins patients séropositifs, les labora-
déposants de Annaba, ils sont et de prévention, estiment les toires publics et privés d’analyse.
nombreux, à la recherche du membres de Anis. La même urgen- Mais tout indique que la participa-
communiqué en question. Ruée ce s’impose avec les nouveaux cas tion de l’ensemble des acteurs
d’autant plus justifiée, qu’après de séropositivité recensés sur les concernés est active. Ils sont les
le délai fixé au 30 juin, toute 900 prélèvements effectués de jan- garants de l’exhaustivité et de la
demande de validation de solde vier à octobre 2006. Le manque qualité du système d’information
sera rejetée. M. C. H. d’informations disponibles concer- locale et, prochainement, national
ne les personnes nouvellement por- avec la création du réseau national,
FOIRE EXPOSITION AFRO-

PHOTO : D. R.
teuses du VIH et celles dont la séro- pour améliorer les connaissances
ASIATIQUE À OUED FORCHA positivité est mise en évidence pour épidémiologiques dans ce domaine.
La Foire exposition afro-asiatique, la première fois. En effet, depuis Mieux cerner l’ampleur du phéno-
organisée à Annaba par la société 1992, seuls les malades déclarés mène à travers le temps et surtout,
Yaman Expo, a attiré la grande font l’objet d’une surveillance épi- La prise de conscience de la population juvénile sur cette maladie est réelle
limiter les facteurs de risque grâce
foule depuis son inauguration par démiologique. Or, dans le même à une information et une sensibili-
les autorités locales ce 20 juin temps, grâce à l’intervention de Anis, des progrès tifs. «D’où l’intensification de la lutte avec l’affi- sation des groupes les plus exposés, tel est bien
2007. Trente-huit exposants issus ont été fort heureusement réalisés dans l’allonge- nement et le renforcement locaux des mesures de l’esprit qui préside à la démarche des membres
de la Syrie, du Sénégal, d’Egypte ment de la latence entre séropositivité et apparition prévention, seul outil», précise Aniss, disponible à d’Anis. Une démarche qui semble faire l’objet d’un
et d’Algérie y ont installé leur de la maladie. Paradoxalement, ces progrès entraî- ce jour pour lutter contre le virus. L’efficacité large consensus auprès de l’ensemble des interve-
campement jusqu’au 5 juillet nent un retard dans la surveillance de l’évolution d’Aniss, seul dispositif local agréé de lutte contre nants, y compris le ministère de la Santé et de la
prochain, date de clôture de la de l’infection et le suivi des différents groupes de ce terrible fléau, l’efficacité de cette association Population. La vigilance de tout instant prévalant
manifestation. Contrairement à transmission», indique une source proche du servi- repose sur la participation de ses membres dans durant l’année s’est accentuée avec l’ouverture de
d’autres manifestations du genre ce infectieux de l’hôpital Dorban. C’est justement l’élaboration de toute politique de lutte où labora- la saison. La prise de conscience d’une large fran-
ou prétendues comme telles, là qu’intervient l’association Anis qui fournit des toires et praticiens sont sollicités. Le principe ge de la population juvénile sur cette maladie est
celle de Yaman Expo qu’abrite la données indispensables sur les nouveaux séroposi- d’Anis garantit l’anonymat du patient et le strict réelle. Elle a été relevée par Anis. N. Benouaret
grande surface commerciale de
Oued Forcha (Pont blanc) est très
intéressante. A la variété des
produits agroalimentaires,
LE FAIT DU JOUR HAUSSE DES DEMANDES
informatiques, électroménagers,
électroniques, meubles, literies,
A. Djabali
DE DÉPISTAGE
tapisseries… s’ajoutent la haute
Une clinique fermée, L
Contrairement aux es demandes de dépistage volontaire
qualité et les prix très anonyme (DVA) enregistrées au niveau
abordables. Ces derniers ont été précédentes années où du Centre de référence (CDR) d’Annaba est
les chiffres étaient très
d’autres en voie de l’être
qualifiés par les visiteurs comme un important indicateur de prise de
étant véritablement faibles, la tendance au conscience constatée chez les citoyens, révè-
promotionnels, répondant à dépistage a augmenté le le docteur Aouissi de l’association Anis
l’esprit et à la lettre de la vocation de lutte contre le sida à Annaba.
d’une foire exposition. Samy B. L ’information portant fermeture de la clinique El Djazaïr, à Annaba,
révélée depuis quelques jours déjà par plusieurs structures de la
santé, n’a nullement étonné l’opinion publique à Annaba. La décision
à partir de 2005
Contrairement aux précédentes années où
les chiffres étaient très faibles, la tendance
FRAICHEUR prise par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme au dépistage a augmenté à partir de 2005. Au cours de cette dernière année, il
ET VENT DE SABLE hospitalière était attendue. Elle est la conséquence de l’exercice illégal de a été réalisé 1162 tests de dépistage.
la médecine, dûment constaté par les inspecteurs dépêchés par le Quatorze d’entre elles ont été déclarées séropositives. Les demandes de dépis-
Aujourd’hui lundi à partir de tage sont en hausse. Ce qui implique que les campagnes de sensibilisation
ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
19h30, les planches, travers et menées par Anis, à longueur d’année, ont porté leurs fruits. Surtout du côté des
Pour le même motif, cette clinique privée avait précédemment fait l’objet
coulisses du théâtre régional travailleurs et travailleuses du sexe qui n’hésitent plus à solliciter Anis pour
d’un blâme. «J’adhère pleinement à tout ce qui se fait dans le strict
Azzedine Medjoubi résonneront s’informer ou s’approvisionner en préservatifs. Pour ce même médecin, les
respect de la loi. Il est impensable que chaque praticien du secteur public
d’une multitude de notes de demandes de dépistage sont loin de signifier que le sida est en hausse à Annaba.
puisse s’arroger en toute impunité, un temps complémentaire à sa
musique et de pas de danses. Ils ont cependant permis de localiser de nouveaux cas de séropositivité et de
convenance. Cette clinique, comme toutes celles en activité à travers le
Avec la chorégraphie de Rayddine sida maladie. «Il faut tirer la sonnette d’alarme. Il ressort de nos estimations
territoire national, doit se soumettre à la réglementation», affirme le
Bouhadja, assisté de Raouf que 1000 à 2000 personnes sont porteuses du VIH sans le savoir», a estimé le
docteur Ayadi, président du Conseil régional de l’Ordre des médecins
Bakkouche, la compagnie Vent de docteur Aouïssi. N. B.
(CROM) d’Annaba. Il a, par ailleurs, précisé que ce dossier fera l’objet
Sable promet aux spectateurs
d’une étude par le CROM pour déterminer le degré d’implication des
toute une soirée de fraîcheur.
HOMMAGE
uns et des autres. D’autres cliniques pourraient faire l’objet de la même
Sous le regard attentif de
mesure dans les prochaines semaines. Expérience aidant, les enquêteurs
Christian Blaise, directeur du
du département de Amar Tou ont pris toutes les précautions d’usage pour
Centre culturel français d’Annaba,
organisateur, la musique inspirée
par Farouk Hohamdi et Adel
ne pas faire dans la précipitation. La décision de fermeture pour une
période d’un mois, adressée à la direction de cette clinique, a été
À MOHAMED BOUDIAF
Benatiya entraînera des jeunes
danseurs à étaler tout leur savoir
mûrement réfléchie. Elle est une très sérieuse mise en garde à l’endroit
de toutes les cliniques privées en activité dans le pays. A Annaba, Cmentefois,27la juin 2007, pour la première
Annaba abritera officielle-
cérémonie commémorative
présence de Mme Fatiha Boudiaf,
épouse du défunt Président et prési-
dente de la Fondation Mohamed
certains gérants de cliniques privées donnent l’impression d’agir en
artistique. Zegaâr Abdelhak, du 15e anniversaire du décès du mar- Boudiaf. Au dépôt de la gerbe de
terrain conquis. Pas un jour ne passe sans que l’opinion publique locale
Cheriro Samir, Borni Wali, Hamza tyr Mohamed Boudiaf, président du fleurs et la cérémonie de recueille-
soit alertée par un fait anormal ; qu’une rumeur circule sur telle ou telle
Bilel, Raouf Bakkouche et Haut Conseil de l’Etat. Sous les yeux ment, succédera une conférence sur
autre pratique illégale dans le domaine de la prise en charge médicale
Raydine Bouhadja ; les 6 effarés de plusieurs centaines de la vie et la mort de Mohamed
d’un patient ; du prix prohibitif appliqué pour une intervention
danseurs se feront un plaisir citoyens, il avait été assassiné le 29 Boudiaf.
chirurgicale ; de l’obligation tacite (RDV fixé à plusieurs mois dans un
d’offrir en même temps que leur juin 1992 à 11h20 au Palais de la Elle sera animée par Mohamed
établissement public) faite à des patients de se faire opérer à des prix très
fraîcheur juvénile, celle d’un art Culture et des Arts qui porte aujour- Abbas, journaliste et écrivain. Elle
onéreux dans une clinique privée… Ces faits ont été signalés à leur
dont le public annabi est, depuis d’hui son nom. Sous l’impulsion de sera suivie de nombreuses autres acti-
tutelle par la direction de la santé et de la population du secteur sanitaire
longtemps, sevré. Bravo à son président Me Achaïchia, le comi- vités culturelles ainsi que de compé-
de la wilaya et du Centre hospitalo-universitaire d’Annaba. La récente
Christian Blaise pour té local de la fondation Mohamed titions sportives auxquelles prendront
réaction du ministère est certainement le début d’une opération tendant à
l’opportunité de son choix et Boudiaf a été chargé de la prépara- part, les anciennes gloires du football
rendre aux gestionnaires des structures décentralisées de la santé leur
surtout, pour la diversité de sa tion de cet événement. Il sera organi- annabi ainsi que des footballeuses.
crédibilité.
richesse culturelle. Leïla Azzouz sé sur les lieux mêmes du drame, en Adnène D.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 14

I N T E R N AT I O N A L E

BRÈVES LA CRISE POLITIQUE AU LIBAN PERSISTE

Echec de Amr Moussa,


GHAZA
LE PREMIER MINISTRE PALESTINIEN démis par le président
K Mahmoud Abbas, Ismaïl Haniyeh, du Hamas, a affirmé hier
que les fonds qu'a promis de débloquer l'Etat hébreu

opportunité pour Washington


représentaient un «droit revenant à tous les Palestiniens». Il a
également affirmé que le Hamas ne permettrait pas que la détention
du journaliste britannique de la BBC à Ghaza, Alan Johnston, se
«poursuive». Haniyeh faisait référence au sommet quadripartite de
Charm el Cheikh (Egypte), hier, qui doit soutenir le président
palestinien Mahmoud Abbas, chef du Fatah, après la prise de
contrôle de la bande de Ghaza par le Hamas. Le Premier ministre ●Les interventions des Syriens, Américains, Iraniens, Français et Saoudiens pèsent
israélien Ehud Olmert, M. Abbas, le président égyptien Hosni dangereusement sur le sort du pays du Cèdre.
Moubarak et le roi Abdallah II de Jordanie doivent participer à ce
COMBATS
E
sommet. Le gouvernement israélien a approuvé dimanche «le chec de la médiation
principe» du transfert de millions de dollars dus aux Palestiniens arabe, instabilité sécuri-
pour renforcer M. Abbas et le nouveau gouvernement d'urgence face
au Hamas.
taire au Nord-Liban, at-
tentat hier contre la Finul au sud
du pays et blocage politique de-
À TRIPOLI
Des accrochages nocturnes
puis des mois : le Liban semble
IRAK s’installer sur un volcan qui
entre soldats et islamistes ont
fait dix morts dimanche à
risque d’embraser la région Tripoli, capitale du Liban-Nord,
«ALI LE CHIMIQUE», COUSIN ET PROCHE COLLABORATEUR
K de Saddam Hussein, a été condamné à mort par pendaison
hier à Baghdad, avec deux autres dignitaires de l'ancien régime
toute entière. Amr Moussa, le
secrétaire général de la Ligue
voisine du camp de réfugiés
palestiniens de Nahr Al Bared,
arabe, a quitté Beyrouth sans où le face-à-face entre l'armée
irakien, pour le massacre de 182 000 Kurdes d'Irak en 1988. Les réussir à trouver un consensus
trois hommes étaient jugés avec trois autres hauts responsables et les combattants du Fatah Al
entre l’opposition — menée par Islam se poursuit depuis cinq
du régime pour leur rôle dans une campagne d'exécutions de le général Aoun et le Hezbollah
masse et de bombardements chimiques menée au Kurdistan semaines. Dix personnes, dont
— et le gouvernement de Fouad six islamistes, un soldat, un
irakien, dans le nord du pays, et baptisée opération «Anfal». Siniora. «L'échec de la Ligue
policier et deux civils, ont été
arabe, après une nouvelle mis-
tuées dans des combats qui ont
GRANDE-BRETAGNE sion à Beyrouth, à convaincre
le pouvoir, soutenue par les Oc-
opposé dans la nuit de samedi à

PHOTO D. R.
dimanche l'armée à des
DES MILLIERS DE MANIFESTANTS ONT DEMANDÉ HIER au cidentaux, et l'opposition, alliée
K futur Premier ministre Gordon Brown un retrait des troupes
britanniques d'Irak d'ici à cent jours, à l'occasion de son
de la Syrie et de l'Iran, de re-
nouer le dialogue, ouvre la voie
djihadistes à Tripoli, selon un
porte-parole militaire. Un
à des interventions extérieures communiqué de l'armée a
intronisation à la tête du Labour à Manchester (nord-ouest). Les
accrues sur la scène politique Amr Moussa en compagnie de Hassan Nasrallah, le 21 juin dernier indiqué que «la plupart des
manifestants se sont postés devant le site de la conférence
libanaise», écrit le correspon- pui des propos du vice-prési- le partage du pouvoir, il y aura islamistes tués n'étaient pas
exceptionnelle du parti à Manchester, où Gordon Brown est arrivé
dant de l’AFP. Pour le Hezbol- dent syrien, Farouk Al Chareh. une solution. Sinon, c'est le saut des Libanais», sans autre
peu avant 13h. La manifestation est organisée par la coalition de
gauche Stop the War. lah, «les Etats-Unis ont poussé «Nos alliés au Liban sont plus vers l'inconnu», a-t-il souligné. précision. L'armée a adressé
le pouvoir libanais à refuser la puissants. Sans un gouverne- Le courant, baptisé La majorité samedi une sévère mise en
formation d'un gouvernement ment d'union nationale, il n'y parlementaire, au pouvoir, s'est garde contre «les éléments du
JAPON-CORÉE DU NORD d'union nationale, qui est une aura pas de stabilité dans ce opposé à la formation d'un gou- réseau terroriste» et invité «la
revendication essentielle de pays», a affirmé jeudi M. Cha- vernement d'union nationale population du camp à adopter
LE JAPON, QUI DEPUIS 60 ANS axe sa diplomatie et sa
K politique de défense sur une alliance exclusive avec
Washington, risque l'isolement dans la crise nucléaire nord-
l'opposition, car, pour elle, c'est
l'unique planche de salut». Le
reh devant des journalistes.
Ainsi, le sort du Liban est enco-
sans l'engagement de l'opposi-
tion à participer à la séance par-
une position courageuse afin de
ne pas être victime de ces
criminels qui n'ont qu'un seul
salut, paradoxalement, peut-il re rattaché aux puissances lementaire prévue le 25 sep-
coréenne devant le dégel spectaculaire entre son partenaire venir de l’ancien pays qui assu- étrangères. En parlant d’allié tembre pour l'élection d'un choix : se rendre aux militaires
américain et son ennemi communiste. Tokyo a beau jurer du ra le protectorat sur le Liban et syrien, le Hezbollah a plaidé nouveau chef d'Etat en rempla- afin d'être traduits en justice».
contraire publiquement, la diplomatie japonaise a été prise à la Syrie, la France qui a proposé hier pour l'élection d'un prési- cement du président Emile La- Environ 2000 réfugiés, qui n'ont
contre-pied par la mission surprise du négociateur américain d'accueillir à la mi-juillet une dent de la République de houd. Au Liban, pour rappel, le pas pu ou voulu fuir, se trouvent
Christopher Hill à Pyongyang. réunion informelle des forces consensus, en vue de régler la président de la République doit toujours à Nahr Al Bared, où
politiques libanaises, avec l’ap- crise politique qui secoue le être un chrétien maronite, selon vivaient avant le début des
AFGHANISTAN pui des deux acteurs principaux
extérieurs du Liban, l'Arabie
pays depuis huit mois. «Lors de
la médiation de la Ligue arabe,
la Constitution. Il est élu par les
députés à la majorité des deux-
combats 31 000 personnes.

LE PRÉSIDENT AFGHAN, HAMID KARZAÏ, a accusé samedi Saoudite et l'Iran, qui ont ap- le pouvoir a voulu, en échange tiers au premier tour, et à la ma-
K les forces internationales d'être responsables ces dix
derniers jours de la mort de 90 civils, à la suite d'opérations
puyé cette initiative ? La Syrie,
elle, reste circonspecte. D’au-
de la formation d'un gouverne-
ment d'union qui vivra deux
jorité absolue au second. Par
ailleurs, sautant sur l’échec de
CINQ SOLDATS
«imprécises» qui, a-t-il affirmé, ne seront «plus tolérées». Sur le
terrain, une centaine de rebelles présumés ont été tués dans des
tant que des ministres libanais
antisyriens accusent frontale-
mois, nous imposer un Prési-
dent de son choix. Nous ne l'ac-
Amr Moussa, la secrétaire
d’Etat US, Condoleezza Rice, a
ESPAGNOLS
combats dans le sud et l'est du pays, selon des estimations des
autorités afghanes et de la coalition, invérifiables, de source
ment Damas d’avoir saboté la
mission de la Ligue arabe.
ceptons pas. Nous insistons
pour que le prochain Président
proposé sa propre «planche de
salut» : hier, elle a appelé la
DE LA FINUL
indépendante. «C'est une gifle syrienne aux
Arabes. La Syrie fait savoir que,
soit accepté par tous», a déclaré
à la presse le chef du bloc parle-
communauté internationale à
envoyer un «message très fort» TUÉS
mentaire du Hezbollah, Mo- à la Syrie pour la prévenir que la Cinq soldats espagnols de la
COMORES sans elle, il n'y aura pas de sta-
bilité au Liban», a affirmé le hammad Raad. «Si les Etats- poursuite de ses ingérences au Force intérimaire des Nations
LES BUREAUX DE VOTE ONT COMMENCÉ à fermer hier dans ministre de la Communication, Unis font pression sur leurs Liban «ne sera pas tolérée». Un unies au Liban (Finul) ont été
K les îles comoriennes autonomes de Grande Comore et de
Mohéli, qui organisaient dimanche le second tour de l'élection de
Marwan Hamadé, citant à l'ap- protégés pour qu'ils acceptent message fort ? Adlène Meddi tués et quatre autres blessés
dans une explosion au Sud
la présidence de leurs îles, a constaté un correspondant de l'AFP. Liban, a déclaré hier un haut
Aucun chiffre sur la participation n'était disponible dans responsable militaire libanais à
l'immédiat, mais plusieurs observateurs relevaient une faible DÉTENUS SYRIENS EN ISRAËL Beyrouth. La Finul et le ministère
affluence dans les bureaux. Aucun second tour n'a été organisé sur espagnol de la Défense à Madrid
la troisième île de l'archipel, Anjouan, où le colonel Mohamed
Bacar a été élu dès le premier tour lors d'un scrutin organisé en
dépit du refus des autorités fédérales des Comores et la
Des ONG dénoncent Tel-Aviv n'ont pas confirmé cette
information dans l'immédiat.
Selon le haut responsable à
Beyrouth, une mine pourrait être
condamnation de l'Union africaine (UA). L'Union des Comores,
archipel pauvre de l'océan Indien d'environ 630 000 habitants, est U n comité syrien de soutien aux détenus du
Golan a dénoncé la répression israélienne
contre les prisonniers du Golan syrien occupé,
village de Majdal Chams, dans le Golan occupé,
Bacher Makt et son frère, Sodki, sont incarcérés
en Israël depuis 1985, selon le texte. Le comité
à l'origine de l'explosion. Un
autre responsable des services
secouée depuis des années par des conflits de compétence entre
les trois îles, dotées chacune de leurs propres institutions, et l'Etat appelant l'ONU à agir pour obtenir la libération «exhorte les organisations internationales et de sécurité, basé dans le sud du
fédéral. d'un détenu victime récemment d'une crise car- humanitaires à faire pression sur les autorités Liban, a déclaré de son côté
diaque, rapporte dimanche l'agence officielle d'occupation pour autoriser les médecins spé- qu'une bombe avait été placée
SOUDAN Sana. Le Golan, un plateau stratégique syrien, a
été occupé par Israël en 1967 et annexé en 1981.
cialisés à soigner Bacher Makt et les autres dé-
tenus dans les prisons israéliennes». Selon le
sur le côté d'une route reliant les
localités de Marjayoun et Khiam,
UNE RENCONTRE A EU LIEU, SAMEDI À KHARTOUM, entre le Dans un communiqué, le comité dénonce «la comité, 15 Syriens originaires du Golan sont dé- à environ six kilomètres au nord
K président soudanais, Omar Al Bachir, et le représentant
spécial chinois pour le Darfour, Liu Guijin, au cours de laquelle ils
répression physique et morale exercée par les
autorités d'occupation sur les détenus syriens»,
tenus en Israël pour «des actes de résistance
contre l'occupation». Près de 400 étudiants sy-
de la ville frontalière israélienne
de Metulla. Les victimes se
ont discuté de la situation dans cette province de l'ouest du dont certains sont incarcérés depuis plus de 20 riens originaires du Golan avaient manifesté le trouvaient à bord d'un véhicule
Soudan en proie à une guerre civile depuis 2004, a-t-on indiqué de ans. Le comité appelle également le Conseil de 25 avril dernier à Damas pour dénoncer les blindé de transport de troupes
source officielle. La Chine a déployé d'immenses efforts et sécurité et le secrétaire général de l'ONU à in- conditions de détention «inhumaines» de leurs qui a explosé et pris feu. Le
continue à jouer un rôle constructif en vue d'un règlement de la tervenir d'urgence pour sauver la vie du détenu compatriotes dans les prisons israéliennes. Plus Hezbollah a dénoncé dans un
crise du Darfour, a déclaré le président soudanais, ajoutant que la syrien Bacher Makt, qui a eu récemment une de 18 000 Syriens vivent dans le Golan et ont re- communiqué à Beyrouth
nomination d'un représentant spécial pour le Darfour montrait une crise cardiaque dans les prisons de l'occupant is- fusé dans leur grande majorité de prendre la na- «l'agression» à l'engin piégé qui
fois de plus l'implication de la Chine dans cette question. raélien, indique un communiqué. Originaire du tionalité israélienne. (APS) a tué les cinq soldats espagnols.
El Watan - Lundi 25 juin 2007- 15

I N T E R N AT I O N A L E

ATTAQUES REBELLES CONTRE L'INDUSTRIE PÉTROLIÈRE AU NIGERIA

Un delta pris en otage


●Le Nigeria puise 90% de ses ressources pétrolières du delta du Niger ●En six mois, plus de 60 expatriés ont été
enlevés, soit autant qu’en 2006 ●Les rebelles réclament une meilleure répartition des richesses et une compensation
pour les dégâts causés sur l’environnement.

D
es hommes en armes, montés
sur des bateaux dotés de
moteurs hors-bord surpuis-
sants, s'approchent d'une
barge, s'emparent du person-
nel qui leur tombe sous la main
et prennent immédiatement la
fuite, raconte Adèle Noirat,
journaliste au magazine Afrique Asie. Les opéra-
tions sont menées avec rapidité et précision selon
un scénario toujours identique.» En six mois, plus
de 60 expatriés travaillant pour l'industrie pétroliè-
re ont été pris en otage dans le delta du Niger, au
Nigeria. Autant que pendant l'année 2006. Jeudi
dernier, l'armée nigériane a annoncé avoir libéré10
des 27 otages, 16 employés locaux et 11 soldats,
retenus depuis dimanche sur une installation pétro-
lière dans l'Etat de Bayelsa, un des quatre Etats du
delta. Pauvreté, criminalité et corruption : il y a des
années qu'une ambiance délétère règne dans le sud
du pays mais depuis l'an dernier, les troubles
(attaques contre des installations pétrolières,
siphonnages sauvages des pipelines par des
groupes séparatistes) se sont accentués et ont fait
perdre au Nigeria, sixième exportateur mondial
d'or noir, un quart de sa production quotidienne,
soit environ 4,4 milliards de dollars. Et cette insta-

PHOTO : D. R.
bilité se répercute, sur le cours mondial du pétrole.
Dans un scénario catastrophe, certains observa-
teurs ont même envisagé d'ici un à deux ans, l'arrêt
de l'industrie pétrolière du delta.
niques dans de nombreux endroits du delta n'ont pétrolière. Militant ijaw (l'ethnie majoritaire dans le Le Mouvement pour l’émancipation
QU'EST-CE QUE LE DELTA DU NIGER ? fait qu'augmenter les frustrations de la population delta) il a dirigé une milice armée faisant le coup- du delta du niger semble être
Au sud-est du Nigeria, le delta du Niger est une des et le soutien aux insurgés comme ceux du MEND.» de-poing pour l'appareil local du PDP, le parti au le mieux organisé et le mieux armé
zones humides les plus vastes du monde et abrite la pouvoir.»
forêt de mangroves la plus étendue d'Afrique. Cette QUI SONT LES REBELLES ?
région procure de nombreuses richesses naturelles De tous les séparatistes, le Mouvement pour QUE VEULENT-ILS ?
pour les activités agricoles et piscicoles et, depuis l'émancipation du delta du Niger (Mend), formé en En théorie, les rebelles demandent une redistribu- de la forêt, rendant impropres à la consommation
quarante ans, d'immenses réserves de pétrole. C'est 2006, montre par ses actions, qu'il est mieux armé tion des bénéfices du pétrole au profit de la popu- les poissons du delta et de la mer. Le delta émettrait
de là que le Nigeria tire 90% de sa production et organisé qu'aucun groupe ne l'a jamais été. «“Les lation, exactement, que 50% des recettes du pétro- aussi la plus grosse quantité au monde de gaz à
nationale, soit 95% des recettes d'exportation et héros’’ actuels du Delta sont des personnages le soient reversées à leur Etat au lieu des 13% per- effet de serre : trente-cinq millions de tonnes de gaz
80% du revenu du pays... Malgré cela, la région troubles, aux confins de l'activisme politique et du çus actuellement. «Mais en pratique, ils jouent un carbonique seraient rejetées chaque année dans l'at-
reste extrêmement pauvre. banditisme économique, analyse Jean-Christophe double jeu, nuance Laurent Fourchard. Les milices mosphère.
Servant dans Le Monde diplomatique. C'est le cas se disputent entre elles pour contrôler les pipelines
QUAND ONT COMMENCÉ d'Alhaji Mujahid Dokubo Asari, chef du Niger ! Elles mènent des actions pour s'enrichir, sous un QUELS SONT LEURS MOYENS ?
LES TROUBLES DANS LE DELTA ? Delta People's Volunteer Force (NDPVF) – Forces vernis idéologique : la lutte pour une meilleure «Il ne faut pas imaginer les rebelles isolés dans
«Il y a une dizaine d'années, explique Laurent des volontaires du peuple du delta du Niger –, répartition des richesses.» Les groupes rebelles leurs marécages, prévient Laurent Fourchard. S'ils
Fourchard, chercheur du Centre d'études d'Afrique arrêté en septembre 2005 pour atteinte à la sûreté réclament aussi des compensations (1,5 milliard de ne sont pas très nombreux – entre 1000 et 1500 —
noire de Bordeaux. Jusqu'en 1992, les mouvements de l'Etat (en liberté provisoire depuis la semaine dollars pour le Mend) pour les dramatiques dégâts , ils sont en revanche tournés vers l'extérieur et très
étaient pacifistes. Mais en 1993, les choses ont dernière). Ce quadragénaire, fils de notable qui sur l'environnement causés par l'industrie pétrolifè- lourdement armés de mitrailleuses jusqu'aux
changé avec l'affaire Ken Saro-Wiwa.» Cet activis- s'est fait connaître au début des années 1990 sur re. Le delta du Niger est aujourd'hui un des lieux bateaux pour attaquer les plate-formes pétro-
te écologiste nigérian est alors porte-parole du les violents campus du delta, est emblématique de les plus pollués de la planète. En cause : près de lières.» Leurs fonds proviennent, d'une part, de l'ar-
Mosop, le mouvement pour la survie du peuple la dérive d'une jeunesse désœuvrée et déclassée, 7000 km de pipelines mais aussi des sabotages qui gent obtenu par la vente de pétrole illégalement
Ogoni, à l'origine de campagnes contre les compa- qui voit lui échapper les bénéfices de l'économie provoquent des lâchers de pétrole dans les rivières siphonné des pipelines.
gnies pétrolières pour les dégâts écologiques com- D'autre part, comme l'indique un rapport de
mis dans le delta. «A l'issue d'un procès truqué, il l'International Crisis Group, des paiements discrets
est déclaré coupable d'incitation au meurtre et est
pendu avec huit autres leaders du Mosop. Suite à
FIN DE LA GRÈVE, GEL DU PRIX DE L’ESSENCE des compagnies pétrolières en retour de la «sur-
veillance» et de la protection des infrastructures.
cela, le mouvement s'est radicalisé. Les manifesta- La grève générale qui paralyse le Nigeria depuis mercredi dernier a pris fin dimanche grâce à un accord Mais aussi des rançons, même si le Mend tente de
tions n'ayant pas abouti, les plus radicaux, dont les conclu entre le président Umaru Yar'adua et les deux grandes centrales syndicales du pays, le National se distinguer en n'exigeant aucun argent.
jeunes, ont pris les armes.» Avec le soutien de la Labour Congress (NLC, centrale ouvrière) et le Trade Union Congress (TUC, cadres). Le chef de l’Etat «Les rapts peuvent rapporter gros car, après
population. «Violence, sous-développement, dom- s'est engagé à ne pas augmenter le prix de l'essence à la pompe pendant un an, mais a toutefois quelques rapides négociations, la rançon deman-
mages environnementaux, et incapacité à mettre en maintenu le prix du litre à 70 naira, soit la moitié de l'augmentation de 15% décidée par son dée est toujours versée, précise Adèle Noirat.
place des institutions fédérales et locales crédibles prédécesseur Olusegun Obasanjo au dernier jour de sa présidence. Plusieurs autres mesures ont été Aucune entreprise ne peut se permettre d'engager
: les racines de la rébellion au delta sont bien annoncées comme l'annulation du doublement de la TVA ou encore l'augmentation de 15% des un bras de fer avec les ravisseurs, qui mettent en
connues, souligne l'ONG International Crisis salaires des fonctionnaires, avec effet rétroactif au 1er janvier. Pour la Chambre de commerce de Lagos, jeu la vie de ses employés. Quant à la police nigé-
Group. La lente avancée des réformes et le manque chaque jour de grève a fait perdre au Nigeria quelque 50 milliards de naira, soit plus de 390 millions riane, elle a toujours un temps de retard sur les
de travail, d'électricité, d'eau, d'écoles et de cli- de dollars. gangsters.» Mélanie Matarese

Avril 2003 Mercredi 20 - dimanche 24 juin 2007. Grève générale, pour demander l'abrogation du
10 novembre 1995 doublement de la TVA et de la hausse de 15% du prix de l'essence à la pompe, en vigueur
Obasanjo est réélu (avec 60% des depuis fin mai.
Ken Saro-Wiwa et huit
voix). Sa formation, le Parti
autres leaders du
démocratique du peuple, conserve 21 avril 2007. L’élection
Mosop, le mouvement
la majorité au Parlement. présidentielle du 21 avril,
pour la survie du peuple
Ogoni, sont pendus à au Nigeria, a porté au
Port Harcourt par le pouvoir le candidat du Parti
gouvernement du démocratique du peuple
général Sani Abacha. Umaru Yar'adua.

1995 2000 2005


29 mai 1999 Octobre 2004 Août 2006 Jeudi 21 juin 2007. L'armée nigériane
Le général Olusegun Obasanjo, ancien Accord de paix signé avec les Entre le 3 et le 10 août 2006. 14 expatriés, annonce avoir libéré 10 des 27 otages,
opposant, est élu président du Nigeria. rebelles du delta du Niger. employés du secteur pétrolier, sont enlevés. 16 employés locaux et 11 soldats.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 15

SUD INFO

COMMUNE DE ROBBAH LE RISQUE SCORPIONIQUE EST PERMANENT À EL OUED

LES HABITANTS
SE PLAIGNENT
600 piqûres enregistrées
L
es habitants du quartier est d'El Aouachir des 100 Lo-
gements dans la commune de Robbah, à 10 km au
sud du chef-lieu de la wilaya d'El Oued, se plaignent
depuis longtemps de divers problèmes qui rendent leur vie
insupportable, notamment durant les périodes de chaleur.
cette année
●L'insalubrité, l'insuffisance du réseau d'éclairage public, les amas de pierres,
Les habitants d'El Aouachir, au nombre de 700, ont indiqué éparpillés çà et là ainsi que les restes des matériaux de construction qui jonchent les rues
que leurs souffrances ont commencé dès la création il y a sont les principales causes du pullulement des scorpions ●La saison chaude est considérée comme
deux années de leur quartier. Ils ont déclaré que celui-ci étant propice à leur prolifération.
était toujours sans eau potable. «Nous sommes contraints
de parcourir quotidiennement des kilomètres pour nous

L
e scorpion scorpionique (SAS).
approvisionner en eau potable par nos propres moyens au constitue depuis Pour les cas graves, ou
quartier Fetahza relevant de la commune de Bayadha», toujours une en l'absence de sérum,
ont signalé des citoyens avec des jerricans d'eau sous un so- menace permanente les malades sont obli-
leil accablant. Les habitants du quartier d'El Aouachir se pour la population gés de s'orienter vers
plaignent également de l'absence de l'éclairage public, fau- d'El Oued. Cette der- l'hôpital du chef-lieu de
te de travaux d'entretien du réseau. En plus de cela, les or- nière enregistre, wilaya. L'évacuation
dures et les pierres jonchant les rues du quartier en ques- chaque année, des des victimes du scor-
tion constituent toujours le principal facteur encourageant milliers de piqûres pion, surtout durant les
la sortie et le pullulement des scorpions. scorpioniques, dont longs trajets, a coûté la
Pis encore, aucune habitation du quartier des 100 Loge- des cas mortels. En vie à certaines per-
ments ne dispose du téléphone fixe, a précisé un citoyen, 2004, la région d'El sonnes. Le manque
qui ajoute que tout le monde n'utilise plus que le portable. Oued a été classée en d'ambulances dans cer-
Les problèmes des habitants ne se limitent pas seulement à pole position au ni- tains centres de santé,
cela. La seule route menant vers leur quartier est toujours veau national quant au notamment ceux se
détériorée. nombre de décès dus trouvant dans des loca-

PHOTO : D. R.
Les Chinois n'ont pas procédé à sa réparation, alors que aux piqûres de scor- lités lointaines et encla-
c'est leur société qui l'a endommagée pendant l'installation pion ; 13 personnes vées, a aussi contribué
des réseaux d'assainissement entrant dans le cadre de la ont été tuées et plus de à l'augmentation du
réalisation du grand projet de la remontée des eaux dans la 6000 autres piquées En moyenne, 4 personnes sont piquées quotidiennement par l’arthropode nombre de décès. Le
région d'El Oued. Les habitants du quartier El Aouachir durant l'année préci- problème du sérum an-
ont adressé des lettres de doléances au P/APC de Robbah, tée. Le nombre de personnes tuées par le coucher du soleil. Pendant les mois d'été, tiscorpionique se pose depuis toujours,
en vain. R. S.Y. scorpion pendant l'année écoulée s'était élevé cette bestiole dangereuse ne sort que la nuit même si cette matière est disponible à tra-
à 11 victimes, alors que le nombre de piqûres et aussi très tôt le matin. Les enfants et les vers tous les centres de santé et les gardes
a avoisiné les 6000. L'absence d'hygiène et personnes âgées en sont souvent les vic- médicales. Dans ce sens, le chef de service
l'insuffisance du réseau d'éclairage public, times, a indiqué le chef de service de la santé de la prévention nous dira que la quantité du
BISKRA les amas de pierres éparpillés çà et là ainsi et de la prévention. Concernant les chiffres SAS est considérée comme étant insuffisan-
que les restes des matériaux de construction de personnes piquées avancés, les services te, comparativement au nombre de per-
LE PRIX D'HONNEUR qui jonchent les rues sont les principales de la santé ont dénombré près de 600 depuis sonnes touchées.
causes du pullulement des scorpions et la sai- le début de l'année en cours, soit une moyen- Il a déclaré, à titre d'exemple, que la wilaya
son chaude est considérée comme étant pro- ne de quatre cas par jour. Malheureusement, d'El Oued a reçu l'année passée une quantité
DÉCERNÉ pice à leur prolifération. Mais les mois d'oc- l'on a déploré un mort à ce jour, indique le de 4000 flacons de sérum (un flacon équi-
tobre et de novembre sont les périodes les responsable cité plus haut. Par ailleurs, le vaut à une dose), alors que le nombre de per-
plus dangereuses pour la population d'El risque scorpionique existe quotidiennement sonnes piquées s'était élevé à 6000. Il a éga-
À BIO PALM Oued du fait de la fraîcheur. Celle-ci pousse et il ne se passe pas un jour sans que des vic- lement précisé que certains cas de piqûres,
les scorpions à sortir de leurs trous et partent times ne soient évacuées au centre de santé qui sont graves, nécessitent deux ou même
dans les différents quartiers et cités, avant le le plus proche pour y recevoir le sérum anti- trois doses. Rezzag Salem Youcef
L e prix d'honneur vient d'être décerné à Fatoum Lakhda-
ri, directrice du centre de recherches sur les zones
arides (CRSTRA) de Biskra pour son produit Bio Palm, un
TOURISME BALNÉAIRE ET AUBERGES
bio-fertilisant, issu des sous-produits de palmiers, à savoir
les palmes, dattes, djerids, corbafs et autres lifs. Le produit
L E FA I T D U J O U R DE JEUNESSE
conçu par une équipe de recherche, sous la houlette de la R. S. Y. En ce début de saison estivale, jeunesse, qui leur permet d'évoluer
directrice du CRSTRA de Biskra, a fait l'objet d'une exper- durant laquelle de nombreux dans un environnement éducatif et
tise internationale au niveau de l'unité mixte de recherches
ISIM, INRA, agro-ingéniérie de l'université de Montpel-
Exploitation illégale de jeunes des régions de l'intérieur du
pays gagnent les côtes de l'Algérie
sécurisé. En plus des longues
baignades libres, adulées par les
lier II et d'une communication nationale, précise Fatoum
Lakhdari.
tuf à Oued El Alenda septentrionale afin d'y passer
quelques jours, essentiellement
jeunes, nos structures, encadrées
par des animateurs et des
Ce produit breveté au niveau de l'INAPI d'Alger a été pré- dévolus aux baignades dans les éducateurs assermentés, leur
e pillage de la carrière de tuf sise à la commune
senté lors du dernier séminaire international sur l'arido-
culture de Djerba (Tunisie) en décembre 2006, où il a sus-
L de Oued El Alenda, à 20 km du chef-lieu de
wilaya, continue. Selon des sources bien informées,
eaux de la Méditerranée, l'auberge
de jeunesse de Biskra a organisé,
offrent la possibilité de s'adonner à
d'autres activités : randonnées
cité un vif intérêt de la part des spécialistes de l'agriculture la semaine dernière, des journées pédestres et en VTT, circuits
des entreprises privées exploitent illégalement cette d'information, premières du genre, touristiques et découvertes de
saharienne et oasienne. L'idée de concevoir un fertilisant importante carrière depuis longtemps, au vu et au su
très bon marché à partir des sous-produits du palmier, na- destinées à aviser les jeunes des sites archéologiques, initiation
des responsables locaux. On dirait que l'on ferme les dispositions prises par la direction artistique et échanges entre jeunes
guère incinérés, remonte selon la directrice du CRSTRA, yeux sciemment sur la dilapidation des biens de l'Etat, de la jeunesse et des sports, afin de différentes régions du pays, des
au début des années 1980, lorsque Fatoum Lakhdari a a indiqué notre source. Et d'ajouter que cette mine de de leur faciliter l'accès aux sorties pédagogiques et
mené les premiers essais d'irrigation par le goutte-à-goutte tuf, inexploitée depuis toujours par l'Etat, est située à la infrastructures d'accueil sur les éducatives, des veillées… La carte
sur les palmiers dans la station expérimentale INRAA de localité de Kobna El Alenda (8 km du chef-lieu de la 1200 km du littoral national. A d'adhèrent est valide un an et
l'Oued Righ à Touggourt. commune précitée). Selon toujours la même la source, travers une exposition de bonne coûte 100 DA. Elle permet aux
L'expérimentation réalisée in situ a fait prendre conscience des entreprises procèdent à l'exploitation du tuf sans facture, à laquelle ont participé les jeunes d'accéder à toutes les
à la jeune spécialiste des difficultés de l'agriculture dans aucune autorisation officielle, faisant fi de la loi sur les auberges de jeunesse de Annaba, auberges de jeunes de puis El Kala
les régions désertiques, à savoir la salinité excessive, la mines n°10-01 datant du 3 juillet 2001 et du décret Jijel, Béjaïa, Tigzirt, Blida et jusqu’à Tlemcen et de bénéficier de
pauvreté des sols, l'intensité de l'ETP, etc., particulièrement exécutif 02-470 du 24 février 2002 portant sur Tlemcen, les jeunes ont pu se faire tarifs étudiés.» Des entretiens
l'épineux problème de la vulnérabilité des agrosystèmes en l'autorisation d'exploitation de carrières de pierres et de une idée sur les infrastructures entre jeunes et éducateurs ont eu
général. Les expérimentations du Bio Palm, tant dans sable… Des habitants de la commune d’Oued El d'accueil mises à leur disposition lieu, l'occasion de rappeler les
l'Oued Righ que dans la wilaya d'El Oued, ont permis d'en- Alenda nous ont déclaré que le tuf pillé est exploité et des activités sportives, règles de prudence à observer
registrer des résultats fort intéressants dans les domaines dans des projets de réalisation de routes dans cette éducatives et touristiques pendant les baignades et celles de
de la phœniciculture, notamment la réduction notable des région. Le préjudice causé est estimé à des centaines de envisagées pour agrémenter leur civisme à tenir sur les plages, le
pertes de l'eau dans les jeunes plantations de palmiers dat- millions de centimes, alors que les entreprises séjour. Saïd Almi, directeur de bon voisinage et la bienséance à
tiers, particulièrement la reprise du Djebbar, corrélée avec exploitant illégalement cette matière précieuse n'en l'auberge de jeunesse du 19 Mars privilégier en toute occasion, le
un meilleur enracinement du plant. Sur les palmiers déjà payent pas les frais. Notre source a précisé que le chef de Biskra, qui a chapeauté cette respect des sites naturels visités,
productifs, les exploitants agricoles ont remarqué que les de la daïra de Mih Ouensa compte adresser une lettre manifestation explique : «Nous les dangers de l'alcoolisme, de la
applications foliaires du Bio Palm stimulaient la précocité au premier responsable de la wilaya pour lui faire part voulons stimuler le tourisme drogue et des MST.
de la floraison (15jours), ce qui permet un gain de temps de ce scandale. balnéaire des jeunes et les faire Hafedh Moussaoui
considérable. Bachir Mebarek profiter du réseau des auberges de
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 17

@
Page réalisée par
samyrben@yahoo.fr
Un mobile PRESSE EN LIGNE Samir Ben

de chez Levi’s JOURNAUX : LE WEB NE


Après Prada avec LG, ou encore MTV
c'est Levi's, la célèbre marque de
Toutsurlalgerie.com, REMPLACE PAS LE PAPIER
jeans, qui lance son portable maison.
Il est décliné en cinq modèles
baptisés Original. Le géant américain
le premier quotidien
algérien sur Internet
lancera par la suite des accessoires
pour ces téléphones.
Le mobile, assez réussi au niveau
design, est doté
d'un écran LCD de
a permis à ce site d’être consulté
deux pouces, d'un
par quelques milliers d’inter-

PHOTO : D. R.
lecteur MP3, du
nautes. Un chiffre donné par son
bluetooth, d'un
rédacteur en chef qui n’a pas
appareil photo
voulu livrer plus de détails. La
2Mo, d'une publicité sur Internet devrait

L
radio, d'un permettre de faire fonctionner es actionnaires des journaux, y compris ceux d’El
emplacement ce site. Il est clair que ce site re- Watan, ne devraient pas s’inquiéter de la révolution
pour carte présente un plus pour tous ceux Internet. Le papier a encore de beaux jours devant
mémoire SD. Il ne vivant pas en Algérie et qui lui. La bonne nouvelle vient des Etats-Unis. Une étude pu-
sera s’intéressent à l’actualité algé- bliée par une association, représentant vingt-quatre des
disponible en rienne. Car, il leur évite la navi- principaux groupes de presse américains, démontre que
septembre. gation coûteuse en temps sur la plus de 80% des lecteurs américains de journaux en ligne
On ne sait pas encore cinquantaine de sites de la pres- ont aussi consulté leur version imprimée dans les sept der-
si ce téléphone sera vendu par le se algérienne. niers jours.
magasin Levi’s de la place Audin à Le profil des internautes qui ac- Selon cette étude du Newspaper National Network

PHOTO : D. R.
Alger ! cèdent au site ? «Nous ne (NNN), 83% des répondants affirment également qu'ils
connaissons pas encore très apprécient autant la version imprimée de leur journal que
bien nos lecteurs — nos statis- celle sur Internet.
La moitié des tiques devront être affinées — L'étude révèle aussi que le fait de visiter le site Internet

D
e l’actualité, des ru- rédactions. Ils profitent du lais- mais nous nous adressons à tous d'un média ne nuit aucunement à la lecture de sa version
bogues de Vista briques, des éditoriaux,
des chroniques, du
ser-faire des quotidiens algé-
riens qui ont préféré mettre tout
les Algériens, en Algérie, en
France, au Canada... Nous sou-
imprimée. Une forte majorité de répondants (87%) ont, en
effet, affirmé que le temps qu'ils passent avec la version
toujours sans people — pas le dernier prime
de la Star Academy Maghreb !
le contenu de leurs éditions sur
le net sans aucune restriction
haitons leur fournir une info sur
leur pays et peut-être dans un
papier d'un journal est resté stable ou, a même augmenté
depuis qu'ils consultent le site Internet de leur quotidien.
correctif — Il ne manque que les mots
croisés et le Sudoku (le jeu de
d’accès.
Samir Allam, le rédacteur en
avenir proche, un espace d'ex-
pression et de partage».
Quant aux lecteurs qui ne consultent que la version Web
d'un journal, l'étude du NNN montre qu'ils sont générale-
La moitié des failles de sécurité chiffres en vogue). Il est clair chef de toutsurlagerie.com, af- Depuis son lancement, toutsur- ment friands du Web 2.0., qui fait participer l’internaute à
identifiées dans Windows Vista n'ont que l’on est en face d’un jour- firme, dans un échange lalgerie.com s’est permis deux la vie du site. Un peu plus de la moitié (52%) lisent régu-
toujours pas été corrigées, six mois nal. Oui un journal, mais qui a la d’emails, que son site «est «scoops » : il a annoncé en ex- lièrement ou écrivent eux-mêmes des blogues.
après la parution du système particularité d’être basé sur la consacré à l'information sur clusivité française et algérienne
d'exploitation, selon une étude règle du zéro papier. C’est ainsi l'Algérie. Nous produisons nos la visite maghrébine du prési-
menée par un cadre de Microsoft et que l’on peut définir le site tou- propres articles et quand on re- dent français, Nicolas Sarkozy, UN SIGNALWI-FI DE 382
disponible sur surlagerie.com qui vient d’être prend la presse algérienne on prévue les 9 et 10 juillet pro-
http://blogs.csoonline.com/. lancé sur Internet à la mi-juin. cite très clairement la source. chain ainsi que l’installation du KILOMÈTRES !
Sur 27 bogues connus publiquement, Animé par une équipe de jour- Nous voulons un site complé- français Air Liquide en Algérie.
seuls 12 ont fait l'objet d'un correctif.
A titre de comparaison, Microsoft
nalistes répartis majoritaire-
ment entre l’Algérie et la Fran-
mentaire avec ce que font les
journaux algériens, d'ailleurs
Le rédacteur en chef de toutsur-
lalgerie.com semble ne jurer
E rmanno Pietrosemoli, président de la Fondation de
l'école Latino-Américain de Redes (Vénézuéla) vient
de battre le record du monde de portée d’un lien WiFi avec
avait corrigé 36 des 39 bogues de ce, toutsurlalgerie.com risque on commence par une sélection que par «l’information, toute
Windows XP, six mois après son l’audace de se définir comme le de presse et on renvoie via des 382 km parcourus. Soit la distance qui sépare les deux ag-
l’information et rien que l’infor- glomérations d’El Aguila et Pla-
lancement. premier quotidien électronique liens vers les sites des quoti- mation», mais cela ne l’a pas
Dans son analyse, ce cadre tentait de algérien. De quoi faire grincer diens nationaux». «Nous esti- tillon Moutain dans les Andes.
empêché, toutefois, de tancer Le signal d’une ban-
démontrer que Windows Vista a les dents des autres initiatives mons que l'offre de presse sur les responsables algériens en les
moins de failles de sécurité critiques qui ont vu le jour avant lui sur le papier est suffisamment riche de passante de 3
accusant de mollesse et de timi- Mbps a transité
non-corrigées après six mois que les web. Car d’autres journaux en Algérie», estime-t-il pour ex- dité dans le différend qui oppose
systèmes Linux et Mac OS X. électroniques algériens ont déjà pliquer le choix de l’Internet au par du matériel
l’Algérie à l’Espagne au sujet Linksys (le
existé sur Internet depuis la fin lieu de l’imprimé. du gaz. Pour le futur «nous al-
des années 1990. Mais toutsur- Un suivi de ce site depuis son WRT54) et des
lons introduire progressivement
Photographier lagerie.com est le premier quo- lancement, permet de percevoir de nouvelles rubriques et bien
antennes parabo-
liques. Pour ce
tidien. Actuellement, les sites le professionnalisme de son sûr, nous lisons attentivement
sans flash, même consacrés à l’Algérie (algerie- équipe ainsi que le riche réseau les emails de nos lecteurs pour
qui est de la ges-
tion du signal,
dz.com, algerie-monde.com, ou de contacts où elle puise des in- nous améliorer et leur proposer
la nuit avec le très réussi portail fibladi.com, formations de première main. un produit qui répond le mieux à
l’équipe a préféré
au protocole
entre autres) ne font que re- Chose qui pousse l’internaute à
Kodak prendre les articles des journaux y revenir pour suivre l’actualité
leurs attentes», explique Samir
Allam dans une langue de bois
CSMA/CD (Carrier
Sense Multiple Access /Collision Detection), le mode de
algériens, sans prendre parfois algérienne. Une actualité qui est qui tranche avec l’esprit qui se
Le groupe de photographie Eastman le soin des les citer ni de négo- loin d’être ronronnante ces der- multiplexage Time division multiple access (TDMA) over
Kodak a annoncé avoir conçu une dégage de son site ! Tout un pro- WiFi du groupe TIER de l'université de Berkeley (Etats-
cier les droits d’auteurs avec les niers temps. Le bouche à oreille gramme. Samir Ben
nouvelle technique de capteurs, qui Unis).
devrait permettre aux appareils Le projet de cette université, baptisé WiLDNet (Wi-Fi ba-
photos numériques, y compris ceux
intégrés aux téléphones portables, La France redoute le manque sed Long Distance networks), est d’ouvrir la technologie
WiFi aux pays en voie de développement au travers de so-

de sécurité sur BlackBerry


de prendre lutions peu onéreuses. D’autres expérimentations à bas
des photos coût ont été menées dans des zones rurales en Inde, au
sans flash Ghana, en Guinée Bissau et aux Philippines.
même la
nuit. Cette S elon le journal Le Monde, l'ensemble des don-
nées transmises par BlackBerry transite par
circulaire du Secrétariat général de la défense na-
tionale française (SGDN) a été émise il y a 18
technique
s'appuie
sur un
deux serveurs situés aux Etats-Unis et au Royau-
me-Uni et la France craint que des renseignements
d'État ne soient interceptés par l'Agence nationale
mois, mais elle a dû être renotifiée, a indiqué le
quotidien. Selon le SGDN, il est hors de question
de laisser circuler des informations gouvernemen-
LE CHIFFRE
PHOTO : D. R.

nouveau de sécurité des Etats-Unis. Les responsables de la tales entre des mains étrangères. Le bureau millions. C’est le nombre
type de d’abonnés au téléphone
cellules
photosensibles (cellules qui captent
la lumière et la convertissent en
impulsions électriques) qui selon
sécurité des renseignements du gouvernement
français ont eu peu de succès en tentant d'interdire
au personnel des ministères et du palais présiden-
tiel de téléphoner et d'envoyer des courriels par
BlackBerry, a indiqué le quotidien Le Monde. Le
d’Alain Juillet a confirmé qu'il avait discuté avec
un représentant du Monde, mais il a refusé de par-
ler à d'autres journalistes. Selon le député français
Pierre Lasbordes, qui a rencontré des responsables
de RIM pour discuter du problème, la compagnie a
22,8 mobile en Algérie, selon le
bulletin trimestriel daté du
mois de mai de l’Autorité
de régulation de la poste et des télécommunications
Kodak, «améliore de deux à quatre journal rapporte que selon un haut responsable des «admis qu'il y a eu une certaine fragilité dans la (ARPT).
fois la sensibilité à la lumière» des renseignements économiques auprès du gouver- protection de l'information lors de l'utilisation du Djezzy vient en tête avec 11,5 millions d’abonnés à la
appareils photo. nement français, l'appareil, fabriqué par la société système de courrier électronique» et a promis que fin avril 2007, suivi de Mobilis qui compte 8,4 millions
Kodak indique avoir conçu des canadienne Research in Motion (RIM), pose «un le problème serait réglé. C'était il y a plus d'un an, d’abonnés. En troisième position, Nedjma totalise 2,9
cellules photosensibles «multi- problème de sécurisation des données». Alain a-t-il précisé. Research In Motion a affirmé dans millions de clients.
couleurs» sensibles à toutes les Juillet, directeur du renseignement à la Direction un communiqué que les e-mails transmis par Selon l’ARPT, Djezzy a enregistré une progression
ondes lumineuses visibles, capables générale de la sécurité extérieure (DGSE), rele- BlackBerry ne peuvent être lus par aucune organi- annuelle nette de 34%. La croissance de Mobilis est
de collecter ainsi, bien davantage de vant de la Défense, a affirmé au quotidien que les sation, pas même RIM, et sont davantage cryptès de 38%. Celle de Nedjma est de 63%.
lumière. risques d'interceptions sont réels. Une première que des sites bancaires sur Internet.
El Watan - Lundi 25 juin 2007- 19

CULTURE

MOSTAGANEM. SOIRÉES MUSICALES ANDALOUSES BLOC-NOTES


n Congrès de la Tous les jours

L'ultime épopée
musique arabe En alternance : 13h -15h-
Palais de la Culture 18h
Salle El Mougar A l’affiche le film Casino
Ce soir à 20h Royale de Martin Campbell
avec Daniel Craig

mélomane
Concert donné par une
troupe panarabe (Jordanie, et Le Cactus de Michel
Irak, Algérie) Munz et Gérard Bitton avec
Clovis Cornillac
Tous les vendredis à 10h30
n Librairie
A l’affiche les films Happy
du Tiers-Monde
●L'organisation de deux soirées consacrées à «l'épopée de la musique classique algérienne», Feet et Harry Potter et la
8, place Emir Abdelkader-
coupe de feu
pour reprendre fidèlement l'intitulé officiel, n'aura laissé personne indifférent Alger
*Ciné-Club
Jeudi 28 juin à 15h
●D'abord, la distribution des invitations et le casting, qui auront largement Vente-dédicace de l’auteur
Tous les vendredis à 17h
entamé la crédibilité des organisateurs et de la tutelle. Youcef Merahi autour de
n Centre culturel
son ouvrage

E
n effet, c'est un public dis- français d'Alger (CCF)
Digest de Kabylie paru aux Mardi 26 juin à 17h
parate qui aura l'insigne éditions Alpha
honneur d'assister à cette Rencontre littéraire à
manifestation. Côté chan- bâtons rompus
n Librairie des Beaux-
teurs et autres associations Arts
musicales, ce fut un véri- 28, rue Didouche Mourad-
table casse-tête auquel se Alger
seront livrés les respon- Jeudi 28 juin à 15h
sables. Si l'idée de départ se parait d'une Tél : 021 63 40 14
générosité de façade, la supercherie n'aura Vente-dédicace de Amar
pas tenu longtemps face à des absences Zentar autour de son livre
singulières. Dès la première soirée, trans- Journal d’un plumitif paru
paraîtra en filigrane le rituel immuable aux éditions Darl El Gharb
d'une organisation branlante. Malgré un
plateau qui se voulait iconoclaste, des
n Musique rap
absences marquantes ne passeront pas
Salle Ibn Zeydoun

PHOTO : MALIKA TAGHLIT


inaperçues. Il en sera ainsi du maître Animée par Rachid
Riadh El Feth-Alger Mokhtari, Améziane
incontesté Ahmed Serri, dont l'ombre aura
Jeudi 28 juin à 19h30 Ferhani et Adlène Meddi
plané sur la manifestation. Hormis l'asso-
Du rap «mais pas que» Invité : notre collègue, le
ciation de Koléa qui aura fait le déplace-
Avec le rappeur Rocé natif chroniqueur, dessinateur et
ment au grand complet — interprétant en
ouverture un instrumental que les plus de Bab El Oued, de père auteur Chawki Amari
avertis des mélomanes peineront à classer argentin et de mère algé- *La rencontre initialement
dans le patrimoine andalou —, les absents rienne accompagné de : DJ prévue avec Yamina
Les absents, qui ont toujours tort, étaient nombreux Sparrow ( platines) ; Sil
seront légion. Certaines troupes ne partici- Mechakra étant reportée à
peront que par un unique représentant. Natadine (contrebasse) une date ultérieure, suite à
tué dans son association ne correspond teurs». De son côté, Nordine Saoudi se
C'est ainsi qu'en ouverture, le public aura dans le cadre de Juin en son hospitalisation
nullement à l'entreprise de modernisation démarquera totalement de cette épopée
le droit à pas moins de trois formations Fête
en cours. Mettant en exergue l'importance qu'il jugera dangereuse pour notre patri-
censées représenter les écoles de Tlemcen, du financement qu'il attribue au ministère moine culturel. Faisant l'apologie de l'an- n ORAN
d'Alger et de Constantine. En réalité, si les n Palais de la Culture Dates du spectacle
de la Culture, il dira ne pas se sentir cien grand orchestre de malouf qui avait
formations de Tlemcen et d’Annaba ne Les Anasser-Kouba-Alger Moutazaiuedj Fi Outla
concerné par cette action, qui ne colle nul- atteint les sommets de la perfection, ce
souffriront d’aucune contestation, celle Le 26 juin à 19h (Un marié en vacances), un
lement avec nos objectifs de formation. Il chercheur se demandera si l'Algérie n'a
censée représenter le genre çanaâ algéroi- Concert de musique clas- one man show de Mourad
soulignera sa préférence pour l'activité plus les moyens d'avoir un orchestre pour
se sera composée des musiciens de l'asso- culturelle à long terme, par la formation chaque genre. Fervent militant de la sique de Mehdi Bilal Ghazi Senouci
ciation mostaganémoise Fen Oua Nachat des jeunes, qu'il opposera à l'activisme de diversité, le chanteur dira sa conviction Mercredi 27 juin, 15h, uni-
qui accompagnera les maîtres Mohamed certains. A la question de savoir si le tra- que le fait de faire jouer les trois styles par n Filmathèque Zinet versité d'Oran
Khaznadji et Moulay Benkrizy qui n'est vail de Saoudi dans la nouba dziria n'est un seul ensemble constitue une trahison de Riadh El Feth-Alger Lundi 2 juillet 18h30 TRO
autre que le principal fondateur du Nadi El pas une brèche pour tous les partisans de la mémoire de Constantine, de Tlemcen et Centre des arts Mardi 17 juillet 22h
Hillal et certainement celui par qui, en l'an la modernisation de l'andalou, Fodil d'Alger. Tél/fax:021 67 57 65 Sheraton Oran (réservation
1967, la nouba algéroise parviendra sur Benkrizy soutiendra que la démarche n'est e-mail:liazidkhodja@yahoo.fr ouverte)
les rives de l'Aïn Sefra, au siège du cercle pas du tout la même. SE PRÉMUNIR DE LA GABEGIE
du Croissant. Dans le genre malouf Pour ce précepteur, la nouba dziria consti- ET DE LA DÉCADENCE 9E ANNIVERSAIRE DE L'ASSASSINAT
constantinois, le talentueux M'barek tue une création à part entière qui aura per- «Pour moi, dira-t-il, chacun doit garder sa DE MATOUB LOUNÈS
Dakhla se fera accompagner par une for- mis à son concepteur de sortir un genre sensibilité car chacun possède son propre
mation annabie où l'on notait la présence
de Abdeslam Hacini, un virtuose de la per-
qui n'existe pas dans le répertoire andalou.
Expliquant que «dans ce genre, Saoudi
message.» «Il n'est pas possible qu'un
musicien de Tlemcen puisse interpréter le
Des activités culturelles
cussion. A tour de rôle, les trois ensembles
interpréteront, selon les modes en vigueur,
aura composé une nouba originale, avec
une mélodie particulière, sans déviation ni
genre algérois ou constantinois avec
autant de maîtrise et de sensibilité que le
pour marquer l'événement
une courte nouba du genre zidane. Ce fut déformation du genre. C'est un véritable musicien de Constantine ou d'Alger et C'est hier qu’ont débuté les
ensuite le tour du prolixe Nordine Saoudi, travail de recherche que l'on peut appré- réciproquement. Que cherche-t-on à prou- festivités commémorant
qui interprétera la fameuse nouba Dziria, cier ou rejeter, mais ça n'enlève rien au ver ?», ajoutera-t-il. «Il faudra niveler non le 9e anniversaire de la
dont il est le créateur. Accompagné par de mérite du compositeur. Par contre, ce que pas la mémoire mais les contingences qui disparition du chanteur
jeunes musiciens de Mostaganem, ce j'écoute durant cette soirée, ce n'est qu'un existent entre nous ; car, il existe un véri- incarnant le combat pour la
génie du luth fera étalage de son incompa- puzzle composé de couleurs différentes. table malaise vis-à-vis de nous-mêmes et démocratie et la cause
rable maîtrise des mélodies les plus raffi- C'est un travail qui est à la portée de n'im- vis-à-vis de notre mémoire ; chacun vou- identitaire, Matoub
nées. Servi par une voix tantôt caressante, porte quelle association, pourvu qu'il y ait drait trouver des réponses à ses angoisses, Lounès, lâchement
tantôt timbrée, il parviendra sans peine à le financement qui va avec. Franchement, mais il s'agit de réponses complètement assassiné un certain 25
PHOTO : D. R.

la plénitude. Modulant sans cesse un texte il n'y a aucun génie à rassembler trois for- erronées par rapport à la réalité. Je refu- juin 1998 à Thala
ancien, il l'enveloppera dans des mélodies mations ; par contre c'est très dangereux se personnellement de juger l'histoire, je Bouenane, à la sortie de la
qui tiendront en haleine ses nombreux pour le futur». veux seulement la prendre en charge et ville de Tizi Ouzou. A cette
admirateurs. Cependant, chez les concep- Mehdaoui d'Alger interviendra pour souli- l'assumer. Il nous faut absolument préser- occasion, la fondation
teurs de l'épopée dont les contours auront gner que l'approche est très différente, ver en l'état ce qui existe et chercher à Matoub, qui a donné à la commémoration de cette année le
pris une première consistance durant ces celle de Saoudi est une approche de musi- aller de l'avant, sans pour autant faire slogan de «La vérité sur l'assassinat de Matoub», a mis au
deux soirées, l'expérience au demeurant cien, c'est un travail précurseur que l'on ne n'importe quoi. J'admets que l'on crée en point un programme d'activités culturelles en collaboration
fort réussie de Nordine Saoudi ne pourra peut pas mettre sur un pied d'égalité avec parallèle, il faut faire un travail sur les avec la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi
aucunement justifier, ni a fortiori faciliter ce que nous venons d'entendre et de voir. modes, tenter de retrouver les 12 noubas Ouzou et qui s'étalera sur trois jours. Des expositions sont
la tournure que semblent privilégier les Chez Abdelmadjid Boulfoul, président de mythiques aujourd'hui disparues, tout en ainsi prévues au siège de la fondation, à Taourirt Moussa, et
tenants d'une modernisation au pas de l'association El Fen Oua Al Assala de évitant les faux débats et le folklore d'ac- à la maison de la culture.
course de la musique andalouse. Skikda, la nouba dziria mérite tout le res- compagnement.» Certains de nos interlo- La journée de demain sera marquée par des cérémonies de
pect car elle est une œuvre éminemment cuteurs n'hésiteront pas à parler de dénatu- recueillement sur la tombe de Matoub, au lieu de son
PRIVILÉGIER L'ACTION scientifique et pédagogique qui n'altère en ration de la musique andalouse. Un grand assassinat (Thala Bouenane), et à la place Matoub, sise à
À L'ACTIVISME rien le patrimoine andalou. maître, ayant requis l'anonymat parlera de l'entrée ouest de la ville de Tizi Ouzou. Le même jour, la
Pour Fodil Benkrizy, président de l'asso- Il rappelle qu'à Skikda, qui possède natu- nivellement par le bas qui risque de faire projection du film Le Rebelle, réalisé par Mokrane Hemmar,
ciation Ibnou Badja, le travail accompli rellement une pléiade de chanteurs de disparaître à jamais les nuances qui carac- est également prévue à la maison de la culture. Des activités
par Saoudi n'a rien à voir avec l'initiative malouf, «l'intrusion récente de la çanaâ térisent les trois écoles algériennes. commémoratives auront également lieu à Alger, Béjaïa et
de la ministre de la Culture qui tendrait à algéroise n'aura en rien altéré l'harmonie Réfutant l'existence de foyers multiples, ce Oran, selon la fondation Matoub. A l'étranger, le 9e
niveler toutes les différences entre nos ; il s'agit pour nous d'un choix délibéré de spécialiste préfère parler de couleurs diffé- anniversaire de l'assassinat de Matoub sera commémoré à
trois écoles. Il ajoutera que le travail effec- jouer ce genre qui possède ses admira- rentes. Yacine Alim Paris (France) et à San Francisco (USA). M. Naïli
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 22

I D É E S - D É B AT

Mode de scrutin : entre réforme et «statu quo»


Par Abdelmadjid Djebbar (*) ciles, on n’a plus alors pensé revoir la copie du code élec- le pouvoir exécutif qui est censé être une émanation de la changement du mode de scrutin ? Il faut croire à ce pro-
toral, à l’exception des amendements demandés par cer- majorité parlementaire malgré la protection et la préémi- pos que les tenants du «statu quo» restent les plus forts. Ils

L
e mode de scrutin désigne «les règles techniques tains partis touchant l’organisation du scrutin pour limiter nence de l’institution présidentielle et sa grande influence. n’ont pas hésité un instant à instrumentaliser la politique
destinées à départager les candidats à une élection» et restreindre la fraude. Pourtant, les courants extrémistes En d’autres termes, la faiblesse de l’Assemblée est conco- de réconciliation nationale, et bien entendu profiter en
(M.-R. Roy). Cette question a très tôt polarisé l’at- ont disparu et le terrorisme a ostensiblement reculé jus- mitante de la pusillanimité de l’exécutif, et sa faiblesse est même temps des «mets succulents» de la rente pétrolière.
tention des spécialistes du fait de son importance. D’où qu’aux abords de l’effacement et du trépas. Malgré cela, le corollaire de l’indigence de ce dernier. Alors même que Les partis politiques se sont trouvés ainsi marginalisés. Ils
d’ailleurs la grande diversité des systèmes électoraux et le fractionnement sans limites de la scène politique conti- tous les analystes s’accordent pour affirmer que si le ont été dépouillés subtilement de la force légitimante
des modes de scrutin, diversité émaillée évidemment par nuait à constituer un principe cardinal. Le remodelage du Parlement est confiné dans des tâches subalternes, cela est induite par la dynamique majestueuse du suffrage. De
les objectifs à atteindre. Autrement dit, un mode de scru- champ politique auquel faisaient allusion certains cou- principalement dû au rôle princier du gouvernement qui cette façon, l’acte électoral perd l’essence même de sa
tin n’est jamais dépourvu d’arrière-pensées. Il est loin rants ne pourrait se réaliser du moment que le mode de souffre de graves maux. La grande valse de chefs de gou- signification et les aspirations de la société sont mises à
d’être innocent. Il est choisi, en premier, en fonction des scrutin maintenait les partis dans des limites à ne pas vernement et de ministres est assez indicative à ce propos l’écart et ignorées. Les réactions à ce genre de situation ne
résultats escomptés, ou en fonction d’idées ayant une rela- dépasser. Mais il semble que ce mouvement de bornage et il n’en faut pas plus d’exemples pour étayer cet état de peuvent ne pas poindre à l’horizon.
tion avec la représentation, l’équité, l’efficacité et autres. du champ politique était insuffisant. Il fallait poursuivre le fait. En vérité, cela dévoile aussi les enjeux que charrient
Mais plus précisément et selon la formule heureuse de A. processus en l’affinant, notamment par la diabolisation tant le mode de scrutin que le faible taux de participation LA MAJORISATION DE LA REPRÉSENTATION
Santini : le meilleur mode de scrutin «est celui qui vous des partis politiques et le dénigrement de leurs militants enregistré. Mais il faut de suite relever que ce n’est pas le PROPORTIONNELLE
fait élire». Malgré cela, un mode de scrutin, pris en tant élus, et ce à travers un mécanisme ingénieux distillant à changement du mode de scrutin qui fera revenir les Malgré ses effets néfastes, la représentation parlementaire
que loi de calcul, ne garantit en rien l’atteinte des buts pré- petites doses des informations coquettes ou scabreuses Algériens aux urnes. Un tel changement n’est qu’une demeure le procédé le plus équitable, sinon le plus juste
déterminés. Le corps électoral n’est pas un bloc social pour l’opinion publique. C’est ainsi que les élus, à tous les réponse technique du type administratif à un problème puisqu’il assure une représentation complète à travers
immuable. L’histoire récente de l’Algérie en la matière niveaux, sont devenus tantôt des corrompus ou des politique de fond, même si certains, se voilant la face, ten- lequel l’opposition acquiert droit de cité (J. Gicquel).
prouve qu’on peut se tromper lourdement au risque de désaxés, tantôt des voleurs ou des bandits de grands che- tent une interprétation fantaisiste. Malgré cela, un change- Mais, aux fins d’atténuer ses effets négatifs et même ceux
mettre en péril toutes les institutions de l’Etat. Le choix mins. En d’autres termes, après avoir dépouillé de leurs ment de mode de scrutin doit être appréhendé au regard de du scrutin majoritaire, des procédés mixtes et hybrides ont
d’un mode de scrutin est potentiellement politique. Ce qui pouvoirs toutes les institutions où siègent les élus, les ce qu’il peut aplanir comme vicissitudes et atteindre été créés. Ces régimes peuvent être multipliés à l’infini
explique largement le changement continuel de mode de actions de médisance et de détraction sont venues accabler comme objectifs. Pour l’Algérie, un tel changement doit puisqu’ils reposent sur une grande variété de dosages et
calcul des voix exprimées pour départager les candidats à définitivement la représentation nationale. Il ne fallait pas tendre en premier à assainir la scène politique des cercles sur une multitude d’ingéniosités assurant tant bien que
une élection. De plus, un mode est choisi au regard de la tant pour assister à un retour de manivelle sous l’image concentriques mus par des réflexes mafieux. Il se doit par mal l’homogénéité du mélange. La plupart des pays
nature de l’élection, qu’elle soit présidentielle, parlemen- désolante du recul fracassant des citoyens aux élections de ailleurs d’aboutir au vote utile et pratique. Et si la repré- emploient actuellement deux ou trois procédés parmi ces
taire ou locale. De surcroît, ce choix est aussi conditionné «leurs» propres représentants. Les concepteurs d’un tel sentation proportionnelle (RP) porte en elle certains régimes mixtes vu la différence de la nature des élections.
par les enjeux politiques du moment et les choix de socié- stratagème ont certainement amplement joui d’un tel inconvénients dirimants et nocifs, elle s’avère surtout C’est ainsi, et s’agissant des élections locales, qu’on
té. La question est donc fort complexe et elle est souvent panorama. Sauf qu’ils se sont peu souciés de l’essentiel, à répréhensible d’un point de vue institutionnel puisqu’elle pense, de plus en plus opter soit pour la «représentation
appréhendée au regard des conséquences induites. Et c’est savoir le sens profond de la construction de l’Etat et oublié aboutit à l’abaissement du Parlement, donc à un mauvais proportionnelle intégrale», ou bien pour «la majorité pro-
ce qui explique le «réveil» brutal d’une partie de la classe les conséquences de ces médisances. Et si le scrutin du 17 fonctionnement des institutions. Elle conduit, par ailleurs, portionnelle» comme règle principale, vu le blocage des
politique algérienne demandant de revoir le mode de scru- mai a été entaché d’un fort taux d’abstention, il faut sur- «à la multiplication des partis politiques en donnant à assemblées faisant suite à l’éclatement de la représenta-
tin après la douche glaciale de la grande abstention popu- tout relever que cela n’a rien à voir avec la nature du mode chacun une structure monolithique extrêmement hiérar- tion locale, mais aussi suite au phénomène déroutant et
laire lors des dernières élections législatives, alors même de scrutin, même si, institutionnellement, l’APN actuelle chisée et disciplinée» menant «à la subordination des élus irrationnel du «retrait de confiance» dont abusent certains
que différents signes «avant-coureurs» étaient fort percep- peut se targuer d’être légitime. Il n’empêche que cette aux chefs de partis de manière autoritaire et excessive» (J. élus.
tibles depuis bien longtemps et auxquels on avait tenté Assemblée appartient d’ores et déjà à un temps révolu et Cadart). Ce phénomène d’oppression pesante pousse sou- S’agissant de la représentation parlementaire intégrale,
d’attirer l’attention (1). Mais pourquoi d’abord le législa- à un autre système de gouvernement. Elle constitue de vent à des dissensions et scissions au sein des partis. Il en connue sous le nom de «système Adler, Léon Blum,
teur de 1997 avait choisi «la représentation proportion- cette façon une sorte de «sacrifice institutionnel» avant résulte alors une division et une autre incitation à la multi- Etienne-Weil-Raynal», du nom de ses auteurs, elle porte
nelle avec attribution des sièges en fonction d’un quotient l’heure, exigé ouvertement par la société algérienne à tra- plication des partis. Ce double phénomène de création de en elle de très graves travers, entre autres, celui-là même
et des plus forts restes» ? vers un silence assourdissant et une indifférence dange- partis marque actuellement la scène politique algérienne. qu’on veut corriger, à savoir l’éclatement et l’émiettement
reuse. A croire même que la préparation de la nouvelle Ce qui explique largement l’éparpillement des suffrages de la représentation. Et, en ce qui touche le second mode
MODE DE SCRUTIN ETPROCESSUS DE législative a commencé. Et à ce propos, il serait difficile exprimés et l’absence de majorité, rendant ainsi les gou- de scrutin (la majorité proportionnelle), une liste de can-
«DÉPOLITISATION» d’ignorer que le président de la République jouit, aux vernements instables marqués souvent d’immobilisme didats qui obtient la majorité absolue des suffrages expri-
Le choix du mode de scrutin de 1997 a été dicté par les termes de l’article 129 de la Constitution, du pouvoir de politique. Une telle situation pousse à la préfabrication de més, se voit attribuer, au titre du scrutin majoritaire, la
enjeux politiques du moment, à savoir éviter l’émergence dissoudre l’Assemblée, même si le système de gouverne- coalitions et d’alliances. Le système partisan se trouve de moitié des sièges à pourvoir. Le reste des sièges est répar-
d’une majorité hostile au régime à travers l’organisation ment actuel abhorre ce genre de mesures par crainte des la sorte brouillé et la majorité donc aléatoire. Et il va de soi ti à la représentation parlementaire entre toutes les listes
d’un émiettement excessif de la représentation du corps secousses politiques, pourtant parfois nécessaires pour que l’électeur perd tous ses repères et vote presque «à ayant recueilli plus de 5% (ou plus de 7,8 ou 10%) selon
électoral. Plus précisément, il s’agissait de faire barrage à mieux aborder l’avenir et afin de ne point préparer le lit de l’aveuglette». Le corps électoral n’a alors aucun sens et l’objectif politique fixé. Mais un second tour sera néces-
tout courant politique majoritaire capable de prendre en la contestation qui est à l’origine de toutes les illégitimités son analyse et fortement approximative. La formation de saire dans le cas où aucune liste n’obtient la majorité abso-
otage la société pour lui imprimer ensuite sa dictature institutionnelles. l’opinion devient alors impossible, elle est paralysée lue au premier tour. Il faut ajouter à cela que la dimension
majoritaire, comme cela s’est fait ailleurs et en d’autres puisque le mode de scrutin interdit l’apparition d’une de la circonscription électorale est d’une grande impor-
temps. Mais il s’agissait aussi de juguler l’emballement LES CONSÉQUENCES DE L’ACTUELMODE DE majorité nationale. tance s’agissant de la qualité de la représentation.
du suffrage universel. Cela dit, l’assainissement de la SCRUTIN Ces conséquences de la représentation proportionnelle Dans tous les cas, alors même que l’attention des obser-
scène politique prenait les contours d’un objectif premier Dans tous les cas, l’actuel Parlement entame son avenir sont connues depuis longtemps. D’où la question : pour- vateurs est souvent polarisée, sinon même «rivée» sur les
et essentiel. Or, après avoir dépassé ces moments diffi- dans de mauvaises conditions. Et il en est de même pour quoi avoir attendu aussi longuement pour demander un élections présidentielles et législatives, le citoyen est beau-
coup plus intéressé par le scrutin local du moment qui
touche directement son quotidien. Or, au-delà de cet inté-
Compenser le déficit en Iégitimité rêt presque «égoïste» mais justifié, la dimension étatique
de ce scrutin est encore imparfaitement assimilée par un
grand nombre d’hommes politiques, d’où une sorte de
par des actions rapides et crédibles minoration palpable de la notion de décentralisation, pour-
tant force intrinsèque de tout Etat. Le délabrement local
est à ce propos assez indicatif. En fait, le scrutin local char-
Par Khatabi Abderrahim (*) bures) et qui importe le plus. En d’autre termes, nous d’un plan de développement, après avoir consulté l’en-
dilapidons notre richesse par la mauvaise gestion des semble des compétences du pays et des professionnels. rie une somme de pouvoirs inimaginables que le pouvoir
projets, la corruption et les importations inutiles. Le tout 7- Exiger de l’exécutif de présenter un plan d’action en central et son administration refusent catégoriquement de
Lhonnête
a présente Assemblée souffre indéniablement d’un
déficit en légitimité. Dans cette situation, un élu
est tenu d’opter pour l’une des deux démarches
aggravé par une mauvaise répartition des richesses. vue de promouvoir la création d’emplois réels et valori-
sants et non pas des emplois fictifs qui vont briser l’ave-
s’en départir en raison des grands intérêts politiques et
économiques qui s’y rattachent. L’omnipotence du pou-
COMMENTARRÊTER CETTE DÉGÉNÉRESCENCE ? nir des jeunes en ne leur donnant aucune formation ou voir central à travers notamment walis et chefs de daïra est
suivantes : démissionner pour affirmer son attachement
Le nouvel élu peut agir vite sur les dossiers qui sont spécialisation, mais une occupation sans aucun intérêt exemplaire à ce propos. Le faible niveau des élus, l’ab-
aux principes démocratiques ou agir véritablement pour
importants, mais qui n’ont jamais été traités par l’As- ni pour les jeunes ni pour la société sence presque consommée des compétences et des cadres
changer les conditions qui ont conduit à cette situation
semblée. 8- Exiger un bilan semestriel de l’exécutif avec des à ce niveau, la dépendance financière, l’absence d’auto-
caractérisée par l’existence de deux mondes : un pou-
1- Demander un bilan sur l’utilisation du fonds de régu- chiffres et des résultats concrets, réels, vérifiables par nomie décisionnelle et autres, constituent, en fait, des
voir qui baigne dans l’autosatisfaction, le peuple qui vit
lation et exiger son intégration dans le budget de l’Etat. les élus et par wilaya, pas de place pour l’autosatisfac- techniques traditionnelles propres à miner la décentralisa-
dans l’insatisfaction permanente. Le nouvel élu sait que
2- Refuser de valider des lois de finances basées sur un tion et la démagogie, ils ne font pas vivre les citoyens, tion et la vider de sa sève nourricière. En même temps, ces
la situation actuelle nécessite des changements aussi
prix du baril irréel et non accompagnées du bilan de mais permettent à des démagogues de perdurer dans le techniques sont aussi employées pour dénigrer les élus
bien sur le plan politique que sur les plans économique
l’exercice précédent et du rapport annuel de la Cour des pouvoir. L’évaluation devra se faire selon les standards afin de justifier et convaincre l’opinion publique des bien-
et social. Aucun secteur ne présente un profil positif
comptes sur les opportunités des dépenses, leur compa- et les indicateurs internationaux. faits de la centralisation et des gestionnaires administratifs
satisfaisant, acceptable. La disponibilité de l’argent a
raison avec les normes internationales et une apprécia- 9- Exiger de l’exécutif la proposition d’une refonte glo- (sic). Enfin, même si un mode de scrutin est important, il
permis le lancement d’un plan de relance ambitieux,
tion de leur efficacité. bale du système de gestion actuelle. La régionalisation ne constitue, en fin de compte, qu’un procédé mis au ser-
mais cette disponibilité oriente le pays vers deux erreurs
3- Constituer des commissions d’évaluation sur la dis- ( voir système espagnol ou allemand) pour redéfinir les vice d’une vision et d’une politique. Et si celles-ci appré-
qui fragilisent les structures économiques de l’Algérie
tribution des logements, les critères utilisés, la qualité secteurs à développer par région, en fonction des spéci- cient la reconstruction de l’Etat à travers des équilibres
et met en danger l’avenir du pays par l’accentuation
des bénéficiaires réels. Nous savons tous que des gens ficités de chaque région et créer ainsi une émulation moyenâgeux et des mécanismes inopportuns pour mesu-
d’une double dépendance structurelle vis-à-vis de l’ex-
vont s’enrichir sur le dos du citoyen, en revendant des entre régions et entamer la décentralisation du pouvoir. rer l’expression de la souveraineté nationale, l’illégitimité
térieur. En effet, l’économie algérienne est atteinte du
logements sans que leurs noms n’apparaissent nulle Sans la décentralisation du pouvoir, il est pratiquement dévalera sûrement tel un «tsunami», terrassant tout sur son
syndrome hollandais, un mal qui caractérise une écono-
part. impossible d’aller vers plus de démocratie et plus d’ef- passage. Il s’agit en fait de ce qui est appelé politiquement
mie totalement dépendante de la seule ressource prove-
4- Faire appel à des compétences nationales (exerçant ficacité des institutions. «l’abstention» et socialement «l’indifférence». C’est pour
nant des ventes des hydrocarbures entraînant, de ce fait,
en Algérie ou à l’extérieur) pour dresser un bilan sur le 10- Demander un audit sur le fonctionnement de toutes ces raisons que l’acte de vote reste magique; il
une destructuration de l’ensemble des autres secteurs.
système éducatif, proposer des solutions en vue de ren- Sonatrach, son budget, comparer ses ratios de gestion et anime l’engagement, la participation, l’intérêt général et
Une autre conséquence de la disponibilité de l’argent se
forcer son efficacité, son adaptation et la crédibilité des notamment, des dépenses par rapport aux entreprises l’amour de la patrie pour tout un chacun. A. D.
traduit par une augmentation inconsidérée et injustifiée
diplômes. internationales de même activité.Dans le cas où notre (*) Faculté de droit d’Oran,
des importations, qui concernent essentiellement la
5- Exiger de l’exécutif de proposer les voies et les nouvel élu ne veut pas ou ne peut pas agir, il serait plus Ancien sénateur
consommation et non les équipements de production.
moyens pour réhabiliter le savoir et les compétences honnête de partir pour ne pas cautionner cet état de fait, Notes de renvoi :
En quelques années les importations sont passées de 11
à 36 milliards de dollars (estimation faite par les ser- dans la gestion des carrières professionnelles dans les c’est dans l’intérêt du pays, c’est aussi une question 1) Voir Abdelmadjid Djebbar, Les Partis politiques,
vices du FMI pour 2007). L’Algérie est le pays du services de l’Etat. d’honneur. K.A. Représentativité et mode de scrutin,in le Quotidien
MEDA qui exporte le moins (en dehors des hydrocar- 6- Organiser une session spéciale pour la définition (*) Economiste d’Oran du 14 mai 2003.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 23

I D É E S - D É B AT

Bouteflika : huit ans après,


quel bilan ?
Par Rachid Grim (*) indépendante. Cette dernière, du moins les jour- certainement un régime présidentiel à l'américaine
(2e Partie et fin)

départ de cette descente aux enfers. Nulle part dans


naux les plus importants et les plus lus, s'est assez avec la désignation d'un vice-président qui prendra le monde on n’a vu un Etat, dont la mission pre-
rapidement située dans le camp de l'opposition au automatiquement la relève en cas de disparition en mière est de protéger les citoyens et leurs biens,
LA FERMETURE DU CHAMP POLITIQUE président Bouteflika et à sa politique de main ten- cours de mandat du Président. C'est la seule maniè- accepter de retirer ses forces de sécurité d'une
Toujours dans la colonne débit, il convient de signa- due aux islamistes (grâce amnistiante et réconcilia- re de faire perdurer le système qu'il a mis en place région et la laisser plonger dans l'insécurité. Il est
ler une autre «réussite» du président : le fermeture tion nationale). Les critiques, souvent sévères et en choisissant lui-même son successeur parmi sa d'ailleurs significatif de la volonté présidentielle de
totale du champ politique et la mise entre paren- touchant plus l'homme que sa politique, n'ont pas famille politique (FLN ou RND) ou parmi ses déstabiliser durablement la Kabylie, de voir que sur
thèses du jeu démocratique. En effet, le chef de manqué qui n'ont pas eu l'heur de plaire au clan pré- proches. les onze points de la plate-forme d'El Kseur, c'est ce
l'Etat a non seulement refusé l'agrément de nou- sidentiel. Et si, au début de son premier mandat, le point du retrait des brigades de la Gendarmerie
veaux partis appartenant à des mouvances diverses chef de l'Etat se félicitait de n'avoir mis aucun jour- EN GUISE DE CONCLUSION nationale qu'il a accepté le plus facilement.
qui auraient pu changer quelque peu le paysage naliste en prison ni d'avoir procédé à la fermeture Que conclure, donc, sur le bilan de huit années de La trop forte proximité du Président avec l'islamis-
politique national, mais il a pratiquement interdit d'aucun journal, il a rapidement changé de position pouvoir du président Bouteflika ? me n'est pas à mettre automatiquement au débit de
aux partis de l'opposition d'activer librement. Pour et mis sous haute surveillance et sous pression la Positif ? Certainement, pour une bonne partie de son bilan. Qu'il ait une forte sensibilité islamiste
ce faire, il a en permanence refusé l'abrogation de la presse privée. son œuvre. Car, la chance aidant (en politique, n'est pas en soi anormal. L'islamisme existe bel et
loi sur l'état d'urgence. Etat d'urgence maintenu Pression économique, en faisant jouer la «commer- même la chance, il faut la mériter), le pays est pour bien en Algérie et constitue une des composantes
malgré «le retour à la paix» revendiqué par le clan cialité» des imprimeries d'Etat (qui avaient le quelque temps à l'abri, financièrement parlant. La essentielles du champ politique. Le nier serait cri-
présidentiel. monopole du tirage des journaux) qui réclamaient stabilité politique est revenue, même si elle n'agrée minel et dangereux pour la stabilité du pays. Ce qui
La main du Président est aussi présente dans les le payement immédiat des créances détenues sur les pas tout le monde : ceux qui sont dans l'opposition est important, et qui a été réalisé, c'est d'avoir enle-
divisions et les scissions dans les partis et les mou- journaux les plus virulents à l'encontre de la poli- se lamentent de la fermeture du champ politique vé la couverture politique à l'islamisme radical;
vements d'opposition : les partis Ennahda et El tique du chef de l'Etat. Le nombre de journaux qu'il a imposée. Les projets économiques structu- celui qui mène au terrorisme et qui, un temps, avait
Islah ont été victimes des manœuvres du clan pré- empêchés de paraître, parfois pendant des rants sont nombreux, même si leur réalisation est le vent en poupe. Il est aussi important d'avoir
sidentiel; la création d'un troisième parti kabyle — semaines, pour non règlement immédiat de leur confiée dans leur quasi-totalité à des firmes étran- amené ses responsables à déclarer solennellement
l'UNR d’Amara Benyounès — (très vite agréé) dette, se comptait par dizaines. Pression judiciaire gères au détriment des entreprises algériennes; c'est abandonner l'objectif d'installer un Etat islamique et
chargé de concurrencer les deux autres, trop ancrés en application d'une loi sur la presse très sévère, le retour au système du produit en main, éliminant instituer la chari'a. La mouvance islamiste, celle qui
dans l'opposition, porte aussi la signature du prési- prévoyant la prison pour les journalistes et les édi- tout espoir de transfert de technologie. La paix, accepte de jouer le jeu électoral, qu'elle se soit mise
dent. Il en est de même du dynamitage, du mouve- teurs et de très fortes amendes pour les journaux qui même si elle n'est pas totalement revenue et qu'elle ou non sous la bannière du Président, représente
ment citoyen (Arouch) qui a explosé en diverses peuvent se trouver, ainsi, mis en état de faillite et de a coûté un prix exorbitant, éthiquement parlant environ le quart de l'électorat. On ne peut pas, donc,
tendances et qui, aujourd'hui, a perdu toute crédibi- dépôt de bilans. Beaucoup de journalistes et d'édi- (pardon sans contrepartie aux assassins de femmes, nier son existence. Cette réussite, car c'en est une,
lité. Même les partis de l'alliance présidentielle teurs ont été poursuivis en application de la nouvel- d'enfants et de vieillards), ne paraît plus aussi irréa- même si la sincérité des leaders islamistes n'est pas
n'échappent pas aux risques de déstabilisation de la le loi (appelée, par ironie, code pénal bis). lisable qu'avant 1999. Le carcan, véritable ceinture à prendre pour argent comptant, est à mettre au cré-
part du clan présidentiel, de manière à les maintenir Les condamnations à la prison ferme ont été nom- sanitaire mise en place par les Occidentaux et res- dit de la politique de concorde, puis de réconcilia-
toujours sous pression et à les rappeler à «leur breuses, bien que la majorité des condamnés n'ait pectée par tous, qui enserrait l'Algérie, a été brisé tion nationale du Président. Nous avons vu que le
devoir» de soutien sans faille, et à la politique du pas été enfermée en attendant les recours. Un quo- grâce à une diplomatie personnelle dynamique et prix payé était certainement lourd, mais le fait est là,
chef de l'Etat (tout le monde se rappelle l'action des tidien — le Matin — a été mis en faillite et ses efficace du Président (avec l'aide, bien sûr, des la mouvance islamiste accepte aujourd'hui de nuan-
«redresseurs» au sein du parti du FLN qui, sous la actifs mis en vente; son directeur a passé deux réserves de change qui s'accumulent). Les grands cer ses positions et de se fixer des objectifs raison-
houlette d’Ali Benflis, avait eu des velléités d'indé- années entières en prison après avoir été condamné, équilibres économiques ont été maintenus et ren- nables qui ne remettent plus en cause le caractère
pendance vis-à-vis du président et de la féroce non pas pour un délit de presse, mais pour un délit forcés, même si, en dehors des hydrocarbures, les républicain de l'Etat algérien. Ce qui ressort de tout
reprise en main qui s'en est suivie). économique. En fait, il payait les prix d'une opposi- autres secteurs économiques ne connaissent pas de ce qui précède, c'est que le président Bouteflika a
La fermeture du champ politique n'a été rendue tion intransigeante au Président et à sa politique et développement remarquable et soutenu, à l'image pesé de tout son poids sur l'évolution de la situation
possible que parce que le champ audiovisuel est lui d'une liberté d'écriture qui refusait les limites impo- des grands pays émergents. du pays, ces huit dernières années. Il a profondé-
aussi fermé. Sans les médias lourds (radio et télévi- sées par le pouvoir en place. La mésaventure de Négatif ? Aussi pour une autre partie. ment recomposé le paysage politique du pays en
sion), aucune ouverture politique n'est possible. Les Mohamed Bentchicou a beaucoup joué dans le fait Il s'agit, surtout, de la fermeture du champ politique utilisant les ingrédients existants et en les reformu-
partis d'opposition n'ont aucune chance de se faire que le ton général de la presse indépendante est qui fait que l'Algérie est loin du système démocra- lant autrement : il n'a pas créé un nouveau parti
entendre des citoyens sans la radio et la télévision. devenu moins virulent à l'égard du Président, de tique que beaucoup appellent de leurs vœux. pour le servir; il a regroupé les partis qui l'ont sou-
Or, les médias audiovisuels sont aux ordres entre son clan et de sa politique. On a même vu des quo- Bouteflika n'aime pas la démocratie et son pendant, tenu en une seule entité et les a mis en ordre de
les mains de l'Etat; ils le resteront encore long- tidiens, hier, sévèrement critiques envers «le pou- le multipartisme. Il a tendance à fermer le jeu poli- marche pour réaliser son programme. Il a donné
temps, par la volonté d'un président qui refuse toute voir», ses hommes et son programme, devenir subi- tique, de manière à ce qu'il n'y ait plus que lui pour l'illusion qu'il a réconcilié toutes les mouvances
ouverture du champ audiovisuel au privé, national tement de fervents soutiens du Président et de son dicter les règles aux autres. Son travail de sape a politiques algériennes qu'il a amenées à travailler
et/ou étranger. œuvre. fini par transformer l'ensemble des partis, majorité ensemble. Il a éliminé (plus ou moins durablement)
Les champs politique et audiovisuel ne s'ouvrent présidentielle comprise, en coquilles vides. Les par- de la scène politique la haute hiérarchie militaire
qu'épisodiquement et au moment des élections. Et, LA MALADIE DU PRÉSIDENT ET LA RÉVISION DE tis d'opposition ont perdu cette capacité de mobili- qu'il a renvoyée dans ses casernes. Il a renvoyé à
encore, ne s'ouvrent-ils que pour crédibiliser des LA CONSTITUTION sation populaire sans laquelle ils n'ont plus aucune leurs affaires, après une longue guerre de position,
élections qui, sans cette mini-ouverture, ressemble- La grande inconnue pour l'avenir immédiat du sys- crédibilité. Les partis formant la majorité présiden- tous les membres du pouvoir occulte qui, aupara-
raient aux élections d'antan, celles qui se dérou- tème mis en place par le Président réside dans l'état tielle sont perçus comme de simples relais de l'ac- vant, dictaient toutes les décisions importantes de
laient sous le régime du parti unique. L'ouverture de santé du chef de l'Etat. C'est probablement le tion présidentielle, ainsi que ses porte-voix. Aucun l'Etat algérien. Il compte, enfin, instaurer un véri-
réelle, celle qui permettrait une réelle activité secret d'Etat le mieux gardé (à l'image de ce qui contre-pouvoir n'est en mesure de contrecarrer la table régime présidentiel, fait sur mesure pour lui et
démocratique, n'est pas pour demain : le président, s'était passé pour feu le président Boumediène). volonté présidentielle, y compris ceux qu'on appe- pour la pérennité du système qu'il a mis en place.
qui a horreur du multipartisme (il l'a plusieurs fois Toute l'Algérie bruit de rumeurs alarmantes sur la lait autrefois «les décideurs». Le président
maladie du Président. Personne ne croit au discours Bouteflika est le seul maître de la scène politique QUID DE L'APRÈS-BOUTEFLIKA ?
déclaré), a mis en place un système qui donne l'im-
pression d'être multipartisan mais qui, en réalité, officiel ni aux images et vidéos présentant un pré- algérienne : tous les autres ne sont que des faire- Quel que soit le scénario de ce qui se passera les
fonctionne comme dans un régime de parti unique sident toujours très actif et en bonne santé. valoir. On n'est pas loin d'un système totalitaire, qui quelques années prochaines, la question se pose de
ou de parti dominant. Les trois partis de l'alliance La question que pose l'état de santé du Président est a pour devanture un visage pluraliste, mais qui est, savoir ce que deviendra le système bouteflikien
ne sont, en réalité, que les trois facettes d'un mou- relative au devenir du système qu'il a mis en place en réalité, au service du seul Président, et, par sans Bouteflika. En considérant acquis le fait que la
vement plus large, une sorte de front qui regroupe et à la réforme constitutionnelle qui devait avoir extension, de son clan. Le très fort taux d'absentéis- Constitution sera révisée et que le président actuel
les nationalistes, les islamistes et les modernistes (à lieu, en 2006, mais qui a été reportée à plus tard me officiel, aux dernières élections législatives est bénéficiera d'un troisième mandat, il n'en demeure
défaut d'un autre qualificatif plus adéquat pour pour des raisons non dites. Bouteflika est-il physi- le reflet de l'énorme décrédibilisation de l'action des pas moins que le problème de sa succession demeu-
définir le RND). Car, même si ces trois partis gar- quement en état de briguer un troisième mandat et partis sur la scène politique. Les citoyens ne croient re entier. Qui sera en mesure de le remplacer au
dent leur autonomie organisationnelle, il n'en de le mener à son terme ? Le secret pesant qui plus en leur capacité de les représenter et de poste de président de la République dans un systè-
demeure pas moins qu'ils activent tous dans un but entoure la maladie du Président ne permet pas de défendre leur aspiration profonde à un mieux-être. me qui sera, entre-temps, devenu purement prési-
unique : appliquer le programme du président de la donner une réponse à cette question. Ce qui est cer- Ils ont fini par se désintéresser totalement du fait dentiel, c'est-à-dire donnant les pleins pouvoirs au
République, et seulement lui. Les partis d'opposi- tain, c'est que Bouteflika est désireux de changer la politique (il est d'ailleurs significatif que les chef de l'Etat au détriment de tous les autres ?
tion, quant à eux, ne sont là que pour donner du sys- Constitution de manière, d'une part, à se libérer du Algériens aient suivi avec passion le déroulement, Dans l'état actuel des choses, il est difficile de se
tème politique algérien une image fausse, de régi- carcan trop limitatif des deux mandats et, d'autre campagne électorale comprise, des élections prési- prononcer. Aucun candidat à la succession ne pos-
me démocratique. Aucun des partis qui campent part, à instaurer un régime véritablement présiden- dentielles françaises, tout en n’accordant aucun cré- sède une personnalité équivalente à celle de l'actuel
délibérément dans l'opposition au président n'a de tiel qui permettrait au système qu'il a mis en place dit aux législatives algériennes qui se déroulaient Président, capable d'assumer sans déraper tous les
chance d'arriver, un jour, relativement proche, au de lui survivre. En effet, si le Président disparaît presque au même moment). pouvoirs que la Constitution lui donne : ni
pouvoir, ni même de le partager. On peut facile- subitement sans avoir préparé sa succession, le dan- La Kabylie paye encore, aujourd'hui, le prix de la Belkhadem (qui semble tenir la rampe aujourd'hui),
ment imaginer un gouvernement qui comprendrait ger est réel de voir revenir en force le clan des géné- politique du Président qui ne lui pardonne toujours ni Ouyahia (qui reste en réserve), ni un autre proche
des ministres venant d'horizons divers (y compris raux qu'il a si difficilement éloigné du pouvoir. Ce pas son opposition systématique. Elle rassemble sur du chef de l'Etat (y compris son frère Saïd, que,
des ministres du Parti des travailleurs de Louiza serait faire injure à son intelligence et à ses capaci- son espace géographique toutes les misères et tous selon la rumeur, Bouteflika préparait pour la relè-
Hanoune ou du RCD de Saïd Sadi) à la condition tés manœuvrières que de croire qu'il n'est pas en le maux sociaux du pays : délinquance, drogue, ve). Il est, toutefois, évident que le chef de l'Etat a
expresse, toutefois, que les partis dont ils sont ori- train de préparer l'avenir, le sien propre et celui de alcoolisme, prostitution, terrorisme, kidnappings, une idée bien arrêtée sur la suite; il sera, s'il dispo-
ginaires prêtent allégeance et adoptent le program- son système. La révision constitutionnelle aura bien suicides etc. La région qui était autrefois qualifiée se d'assez de temps pour cela, le seul chef d'Etat
me du Président. lieu. La seule question qui se pose encore est la date de Suisse algérienne est devenue un véritable algérien à avoir préparé sa succession. Dans le cas
à laquelle elle se fera : en 2007, 2008 ou 2009, juste coupe-gorge que tout le monde montre du doigt et contraire, ce sera un retour à la case départ, avec un
LA MISE SOUS SURVEILLANCE DE LA PRESSE avant les futures élections présidentielles ? Si son évite. La vindicte présidentielle est la cause princi- retour sur la scène politique de la haute hiérarchie
INDÉPENDANTE état de santé le permet, nul doute qu'il reportera pale de cette nouvelle réalité kabyle. Le retrait cri- militaire qui pèsera de tout son poids pour désigner
La colonne débit du Président s'alourdit un peu plus cette date au plus loin possible, sans pour autant minel des brigades de la Gendarmerie nationale le candidat à la succession. R. G.
par la mise sous surveillance étroite de la presse attendre 2009. La nouvelle Constitution instaurera (certes revendiquée par les Arouch) a été le point de (*) Politologue
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 29

L’ÉPOQUE

ON VOUS LE DIT SALON DU RECRUTEMENT ET DES RESSOURCES HUMAINES DJELFA


En attendant la
OTA et l’emploi
Une APN copie conforme
à la précédente passe de trois au bac
Rien n'indique, semble-t-il, que la La wilaya de Djelfa a été, durant
plus de 10 ans, la lanterne rouge
6e législature sera différente de la
●Orascom Télécom Algérie, leader de la téléphonie mobile en Algérie, aux examens de l’enseignement
précédente. Mal élue avec unique-
général, tous paliers confondus.
ment 35% des électeurs, l'actuelle participe au Sirrha 2007 pour la 2e fois. Cette réalité amère a été durement
APN montre, déjà, des signes vécue par les parents d’élèves,
avant-coureurs de ce que seront inexorablement gagnés par le
les débats dans l'hémicycle Zi- désespoir. Il était devenu impos-
ghout Youcef. Le RND, «deuxième sible d’imaginer un instant que cet-
force» de l'Assemblée, a affirmé te wilaya puisse un jour s’extraire
son soutien au programme du gou- de cette arabesque de cancre natio-
vernement avant même le début des débats. L'ouverture nal, devenue au fil du temps une vé-
de la première séance, avant-hier, a confirmé que la nou- ritable chasse gardée ! Le pari
velle APN n'a pas changé d'habitude. Sa composante do- «fou» lancé par le ministre et son
minée par les partis de l'Alliance présidentielle est pour directeur de l’éducation au lende-
quelque chose. En effet, durant les 3 heures qu’a duré main de l’échec de trop, de l’année
cette première séance, transmise en direct sur l'ENTV, dernière, en vue d’améliorer le sco-
nous n'avons eu droit qu'à des confirmations d'allégean- re pour celle-ci, a été, tout compte
ce au président de la République et au programme du fait, largement gagné. Les résolu-
gouvernement. tions prises par Benbouzid d’avoir
désigné l’actuel directeur de l’édu-
cation pour présider aux destinées
Une équipe sportive victime de cette wilaya et prononcé une sé-
d'un accident à Chlef rie de mesures tendant à décharger

PHOTO : D. R.
de leurs fonctions certains cadres
Une équipe de lutte gréco-romaine de Chlef, qui devait que les audits effectués sur place
prendre part à une compétition à Alger, a été victime d'un ont révélé comme ayant une part de
responsabilité dans ce fiasco ont

L
accident de la circulation hier vers 10h, dans la localité ors de sa première partici- opérateur leader dans son do- demandeurs qui postent leur CV
pation, OTA a été couron- maine. Le nombre de CV reçus via e-mail dans le site internet été probantes. Le coup de gueule
de Bir Saf Saf, à 25 km à l'est de Chlef. Le bus de marque
née par le trophée du montre l'intérêt que portent les djezzygsm.com. Et dans un du ministre était tel que le directeur
Hyundai, transportant une quarantaine de personnes,
meilleur recruteur de l'année chercheurs d'emploi à OTA : contexte plus large, OTA a parti- de l’éducation a été conscient de
dont 38 athlètes, a dérapé pour des raisons inconnues l’enjeu et surtout des risques en-
avant de se renverser sur le bas-côté de la chaussée. 25 2005/2006. Dans ce sens, OTA a plus de 5000 CV et demandes de cipé à plusieurs salons et forums
organisé une conférence de recrutement reçus, en l’espace de recrutement et de gestion des courus en cas de non atteinte de
lutteurs, le chauffeur et trois accompagnateurs ont été l’objectif de renverser la vapeur. Un
blessés et évacués vers le service des urgences de l'hô- presse le 17 juin, soit la veille de de deux jours seulement. ressources humaines, notam-
canevas de propositions fut adres-
pital du chef-lieu de wilaya. Aux dernières nouvelles, la tenue du salon, afin de mettre Ces demandes seront traitées ment le forum du Réseau des sé au ministre en vue de faire appel
nous apprenons que plusieurs victimes ont pu quitter en exergue les principaux axes dans une semaine, afin de com- étudiants algériens diplômés de à des compétences extrawilaya et
l'établissement après avoir reçu les premiers soins et de sa politique de recrutement mencer le tri qui se fera sur la grandes écoles françaises (Rea- de procéder à un redéploiement
que six jeunes, avec des fractures au niveau des ainsi que d'autres points essen- base de la spécialité et de l'expé- ge), qui s'est tenu en mai dernier des ressources humaines tant dans
membres inférieurs et supérieurs, sont toujours hospita- tiels à développer dans le salon. rience, qui aboutira à un entre- à l'Ecole nationale de commerce certains établissements scolaires
lisés. La brigade de gendarmerie a ouvert une enquête Orascom Télécom Algérie, qui tien d'embauche au cas où le à Paris. qu’au sein même de la direction. Au
pour déterminer les causes et les circonstances de cet compte parmi son personnel profil du postulant répond aux OTA était présent en tant que final, le succès a été on ne peut
accident, qui aurait pu avoir des conséquences drama- plus de 3500 employés directs, demandes de la société. En sponsor premium et a reçu un mieux phénoménal ! On est passé
tiques sur les jeunes sportifs. et plus de 25 000 indirects, offre termes d'emploi, OTA dispose feedback très positif de la part de 23% à 68% de réussite à la 6e et
dans ce salon la possibilité d'in- de 400 postes ouverts jusqu'à la des étudiants et diplômés algé- de 44% à 58% au BEM (remis en vi-
LG veut revenir dans la course tégrer une équipe de jeunes
cadres qui a pu relever plusieurs
fin de l'année 2007.
OTA a reçu, pour cette année
riens se trouvant en France.
Ceux-ci ont affiché leur intérêt à
gueur cette année) !
Selon une source proche de ce dé-
La marque sud-coréenne LG tente de rattraper son retard défis depuis le lancement de la également, un trophée Intic pour regagner le pays afin de tra- partement, Benbouzid était surtout
dans la téléphonie mobile en Algérie. Le directeur géné- compagnie en 2001. son système de mailing innova- vailler dans un important groupe à l’écoute des échos qui parve-
ral de cette marque dans notre pays a déclaré au magazi- Les 18 et 19 juin étaient, alors, teur qui consiste en l'invitation à tel qu’OTA, sans oublier le fo- naient de Djelfa et ne pouvait s’em-
ne des nouvelles technologies (NTIC) qu’en ce moment, une occasion aux jeunes diplô- son salon de toutes les per- rum de l'Institut national de pêcher à l’annonce officielle des ré-
«nous essayons de cibler le marché haut de gamme. més de voir de près les possibili- sonnes présentes dans sa base de l'électricité et de l'électronique sultats d’y donner un coup de cha-
Mais nous avons aussi des produits d’entrée de gamme tés de recrutement au sein d'un données, ainsi que les nouveaux (Inelec) tenu à Boumerdès. A.B. peau. Aek. Zighem
qui seront dévoilés au grand public très prochainement».
A signaler que pour le second semestre de cette année,
l’objectif est de vendre 100 000 mobiles avec comme but
ASSOCIATIONS FÉMININES Un chirurgien
indien laisse son fils
Rencontre maghrébine
d’atteindre les 300 000 pour 2008.
de 15 ans faire
Des toilettes, s’il vous plaît ! une césarienne
à Riadh El Feth
A l’Office Riadh El Feth, au Centre des arts plus précisé-
ment, s’il vous prenait par hasard une envie pressante,
à Alger Un chirurgien indien risque d'être
radié, voire inculpé de crime, pour
avoir laissé son fils de 15 ans procé-
der à une césarienne, dans l'espoir
vous devrez prendre votre mal en patience et vous ●La question de la réinsertion des femmes maghrébines dans le mon- de le faire figurer dans le livre Guin-
retenir jusqu’à ce que vous rentriez à la maison. En effet, ness des records. Des médecins de
de du travail a été au centre des discussions d'un séminaire organisé à l'Association médicale indienne, au
toutes les toilettes publiques, situées à tous les niveaux,
sont hermétiquement closes depuis quelque temps. Et Alger par la Fondation Friedrich Naumann et auquel ont pris part trois Tamil Nadu (sud), ont raconté avoir
en déboursant quelques dinars, vous vous attablez à une associations féminines activant dans les pays du Maghreb. été ébahis lorsque le docteur K. Mu-
cafétéria ou un restaurant, la réponse sera pour le moins rugesan leur a diffusé une vidéo
déroutante : «Nous ne disposons pas de toilettes, car les montrant son fils, Dileepan Raj,
locaux ont été conçus à l’origine sans ces commodités.»
Bizarre, pour des lieux de restauration qui sont dans
Icaineltresse,
s'agit pour l'Algérie de SOS femmes en dé-
pour le Maroc, de l'Association maro-
des droits de femmes (AMDF), et pour la
peu accessible aux femmes. Les représentantes
des associations de femmes présentes à la ren-
contre, qui s'est déroulée à l'hôtel Azur à Zéral-
avec un scalpel devant une femme
prête à accoucher. «Comment un
l’obligation d’avoir des sanitaires… Tunisie de l'Association tunisienne des femmes da, se sont mises d'accord, malgré des diffé- médecin peut-il transformer sa ma-
démocrates (ATFD). rences régionales dans le domaine de la situa- ternité en une boucherie en permet-
tant à son fils, sans aucune qualifi-
Le complément d’information Une réunion régionale qui a regroupé une qua-
rantaine de femmes maghrébines et qui fait sui-
tion de la femme, sur un certain nombre de re-
commandations.
cation, de conduire une opération
de la SCHPM te à de nombreux contacts entrepris depuis 2004 Il s'agit notamment d'améliorer l'éducation de la
chirurgicale ?», a protesté le mi-
nistre local de la Santé, K. K. Rama-
dans le but d'échanger des expériences et de for- femme et de l'adapter davantage aux besoins de chandran, en ajoutant : «J'ordonne
Dans notre édition du samedi 23 courant en page 32 muler des recommandations pour de futures co- cette frange de la société, de réviser les lois et une enquête et des mesures sévères
(l’hippodrome du Caroubier en fête), il est fait état du re- opérations et actions. les codes sur les questions des femmes, de sou- seront prises.» Après la césarienne
fus de l’OPLA de céder l’hippodrome du Caroubier à la Les membres des associations féminines, sus- tenir les femmes dans leur recherche de travail, effectuée par l'adolescent, le bébé
SCHPM. Selon le directeur général de la société des citées, ont discuté de la situation difficile des de sensibiliser davantage les employeurs pu- est né vivant, mais les autorités de-
courses et du Pari mutuel, il n’a jamais été question de femmes dans le domaine de l'éducation et du blics et privés aux droits des femmes et d'amé- vraient se tourner vers la mère pour
refus de la part des responsables de l’OPLA et qu’au fait que beaucoup de femmes dans les pays liorer l'accès aux crédits, (suivant l'exemple de qu'elle porte plainte. En diffusant le
contraire, les négociations en vue de sa location à la maghrébins ne disposent pas librement de leur la Banque Grameen, fondée par le lauréat du film vidéo à ses pairs, le Dr Muruge-
SCHPM avancent normalement, et ce, dans un climat de propre salaire, et que beaucoup d'entre elles su- prix Nobel, Muhammad Yunus, du Banglade- san n'a pas regretté sa décision,
confiance mutuelle et empreint d’amitié. En tout état de bissent une ségrégation dans le domaine de la sh). Les participantes ont enfin décidé de se re- convaincu que son fils méritait d'en-
cause, la SCHPM apprécie la disponibilité des dirigeants promotion au cours de leur carrière, dans le sec- voir le 30 juin 2007 aux fins d'intensifier le par- trer pour son exploit dans le livre
de l’OPLA avec lesquels elle espère nouer une relation teur public notamment. tenariat existant entre les organisations parte- Guinness des records, a raconté le
de travail durable et féconde dans l’intérêt des deux or- Les participants ont relevé aussi que le champ naires des trois pays et la Fondation Friedrich secrétaire de l'Association des mé-
ganismes étatiques. politique reste malheureusement encore très Naumann. Zhor Hadjam decins du Tamil Nadu.
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 30

SPORTS

JEUX AFRICAINS D’ALGER WA TLEMCEN

Le détail de la participation Le directoire


recrute
S
’il y a bien une structure
dans l’organigramme du

D
COJA qui peut nous don- epuis son installation à la tête de la formation tlemcé-
ner des détails bien précis sur la nienne du WAT après la démission du président Yahla, le
participation des pays aux Jeux directoire présidé par Rachid Bouraoui mène une véri-
africains 2007 d’Alger, c’est le table course contre la montre pour finaliser l’opération recrute-
département de l’organisation ment et réunir toutes les conditions afin de permettre à l’équipe
sportive. Tout est affiché et pré- d’entamer la préparation sous de bons auspices.
senté sous forme de tableaux Ainsi, après avoir reconduit Slimani à la barre technique pour
chiffrés, «l’actualisation est une autre saison, Bouraoui a pu convaincre le gardien interna-
continuelle», nous dira Zoubir tional Louanes Gaouaoui à poursuivre l’aventure avec le WAT
Aïchain, chef de département. pour la prochaine saison. Si le président tlemcénien a pu égale-
Pour le moment, 50 pays sont ment garder les Africains Bomassi et Sylla, il n’en demeure pas
portés sur le tableau de la parti- moins que les négociations se poursuivent laborieusement avec
cipation avec 22 ayant transmis les autres cadres de l’équipe.
leur effectif nominatif. Le reste Pour les éventuels nouveaux capés, le coach Slimani qui avait
est dans l’attente. déjà entamé les contacts, entre autres avec l’attaquant du MCA,
En chiffres, cela donne un total Tahraoui et les Oranais de l’ASMO, Lessouad et Abed, ces der-
général de 9142 participants niers ne pourraient fort bien défendre les couleurs tlemcé-
dont 3891 athlètes hommes, niennes durant le prochain exercice.
2165 femmes et 2646 organisa- Par ailleurs, Bouraoui a bloqué la libération du buteur maison
teurs entre techniciens et ac- Mustapha Djallit. «Nous ne libérerons pas Djallit dont le
compagnateurs. contrat n’expire qu’en 2008. Le WAT a besoin de tous ses en-

PHOTO : H. LYÈS
Des 50 pays participants, il se fants pour retrouver son standing», dira Bouraoui. Benmoussa,
trouve que trois nations du pur produit de l’école de football du WAT et qui évoluait au
continent n’y figurent pas, il PAC, est proche de son ancien club. M. F.
s’agit du Cap-Vert, de l’Ery-
thrée et du Maroc. Certains
pays sont inscrits mais n’ont
L’athlétisme sera la discipline reine aux prochains Jeux africains NARBR - ABS
pas de délégation . Ils sont au
nombre de trois, le Liberia, le
Soudan et la Libye. Pour ce
Ils étaient 235. Dans le volet
des participations, notons que
trois pays, le Burundi, le Leso-
ganisateurs. Le second n’est
autre que le Nigéria avec un to-
tal de 1060 participants dont
née Bissau (23). Enfin, au cha-
pitre des disciplines, c’est l’ath-
létisme qui tient le haut du pavé
Verdict mercredi
dernier pays, comme à l’accou-
tumée, il transmettra la liste des
tho et le Tchad n’ont pas daigné
à ce jour envoyer le détail de
421 hommes, 292 dames et 347
organisateurs. Viennent ensui-
avec 931 participants. suivi du
football (521), le volley-ball LUneal’affaire
Ligue nationale de football (LNF) tranchera mercredi sur
NARB Réghaïa - A. Bou Saâda (superdivision).
commission formée de trois membres de la ligue nationale,
effectifs et l’arrivée de la délé- leurs effectifs. Seul le total de te le Cameroun (670), (490), le karaté (456), le basket-
gation qu’au dernier leurs participants y est porté. l’Afrique du Sud (533) et ball (430) et l’handisports MM. Seddiki, Khedis et Abdelkader, a été chargée d’audition-
moment. Pour rappel, lors des Par ailleurs, deux pays dépas- l’Egypte (533). La Tunisie, (424). Au-delà de cette lecture ner les présidents des clubs de Réghaïa, Bou Saâda et Bel Abbès
derniers Jeux arabes à Alger, sent le total de 1000 inscrits à quant à elle, se présente avec qui, si elle n’est pas actualisée (USMBA). Pour rappel, Bou Saâda s’est imposée (2-1) à Ré-
les Libyens sont arrivés la ces jeux. Il s’agit bien sûr de 390 participants. dans le sens de la progression, ghaïa et a, du coup, sauvé sa place en superdivision. Mais après
veille des compétitions à 1h 35 l’Algérie avec 1201 partici- Au bas du tableau figurent la les Jeux africains d’Alger ris- la rencontre, l’USMBA, releguée en interrégions à l’issue de la
du matin à bord d’un avion spé- pants, dont 423 athlètes Somalie avec 10 participants, quent de connaître un goût de dernière journée du championnat, a saisi la ligue nationale et la
cial sans s’annoncer. hommes, 320 dames et 448 or- les Iles Comores (18) et la Gui- rendez-vous raté. S. R. O. fédération pour leur signaler qu’un joueur de l’ABS (Kacemi),
suspendu à la date du match, a pris part à ce rendez-vous. Ré-
ghaïa n’a pas formulé de réserves (par évocation) sur la partici-
pation du joueur cité.
JM 2013 HANDISPORTS C’est ce fait majeur qui a entraîné la double réaction de la LNF

Soutien du COA
et de la FAF et par conséquent, l’ouverture du dossier. Le risque

Plus de 350 athlètes au que la ligue nationale inflige match perdu, sur tapis vert, à Bou
Saâda est réel. Initialement, la décision devait être communi-
à la Croatie quée mercredi dernier, date de la publication de l’information

Le président du Comité olympique algérien (COA), Mustapha


Berraf, a exprimé hier à son homologue croate, Zlatko Mate-
championnat national donnant match perdu pour l’ABS, parue dans notre quotidien à
la date indiquée. La ligue nationale a finalement jugé qu’il fal-
lait d’abord auditionner les dirigeants des trois clubs concernés.
Cette démarche ne risque pas de changer le cours des choses, à
sa, le «soutien inconditionnel» de l'instance olympique algé-
rienne à la candidature de la ville de Rijeka pour abriter les
Jeux méditerranéens 2013. M. Berraf a fait part de l'appui du
P lus de 350 athlètes (garçons et
filles) sont attendus pour
prendre part au championnat
préparation, avec la réalisation de
belles performances susceptibles
de les situer par rapport au niveau
en croire des sources au fait du dossier. Y. O.

COA, indique un communiqué de l'instance algérienne, lors d'Algérie d'athlétisme d’handi- des athlètes des pays annoncés
d'une audience accordée à une délégation de la Croatie com- sports, prévu les 26 et 27 juin au pour les Jeux d'Alger. Importante entreprise internationale
prenant, outre le président du comité olympique croate, le stade Sato du complexe olym- Pour leur part, les entraîneurs na- recrute dans l’immédiat
maire de la ville de Rijeka, Vojko Obersnel, et l'ambassadeur pique Mohamed Boudiaf. Au pro- tionaux profiteront du champion-
de Croatie en Algérie. La directrice de la coopération interna- gramme de cette manifestation fi- nat pour apporter les derniers ré- • Ingénieurs en électromécanique
tionale du comité olympique croate, Mme Ljiljana Ujlaki Subic, gurent les courses du 100 m, glages et prodiguer les derniers • Techniciens supérieurs en électroméca-
était également présente lors des entretiens. La ville de Rije- 200 m, 400 m, 800 m, 1500 m, conseils à leurs poulains. «C'est le
ka est candidate pour la 4e fois à l'organisation des Jeux médi- 5000 m, 10 000 m et les concours dernier virage avant les Jeux afri-
nique
terranéens. (disque, javelot, longueur, poids) cains», a souligné M. Debiane. Profil
- Diplôme dans la filière
de tous les types d'handicaps et «Tous les moyens ont été dégagés
- Conception des schémas électriques
UAF classes. «Les athlètes participants
seront ceux ayant r éalisé les mi-
par la fédération pour la réussite
de ce rendez-vous qui, espérons-
- Expérience professionnelle minimum dans la maintenance des
groupes électrogènes :
Conférence de presse nima requis et également ayant
pris part à au moins deux des cinq
le, sera des plus relevés techni-
quement avec la participation de
• 5 (cinq) ans pour le poste d’ingénieur
• 3 (trois) ans pour le poste de technicien
Dans le cadre des festivités du 45e anniversaire de l’Indépen- meetings nationaux organisés du- nos meilleurs athlètes qui seront supérieur.
dance nationale et de la jeunesse, ainsi que la conférence na- rant la saison en cours», a indiqué mis à l'épreuve une autre fois»,
tionale sur le football de proximité, le comité d’organisation à l'APS, le directeur technique na- conclut le président de la fédéra- Si vous répondez au profil recherché,
tional (DTN), Mouloud Debiane. tion algérienne d’handisports, faxez votre candidature
chargé du programme cité organise, aujourd’hui à 11h à la
La compétition permettra aux Noureddine Nemer Korichi. au 021 37 46 41 poste 301
Maison du Peuple place du 1er Mai (siège de l’UGTA), la céré-
athlètes de confirmer leur bonne (APS) ou : info@watanserve.com
monie de présentation du programme officiel du 5 juillet 2007.

Entreprise privée sise à Rouiba Société de services Importante sociétéà Alger


prend en charge informatiques recrute
fabrication charpente Recrute ingénieur en maintenance DEUA et ingénieurs en informatique
métallique sur plan informatique et installation réseau - Libres de tout engagement
Prix défiant toute concurrence Expérience minimum 2 ans - Résider sur l’axe El Biar-BEO-Zéralda
Contact sce commercial : Envoyer votre CV à : - Conditions de travail très intéressantes.
021 24 01 03/05 votrecvici@gmail.com Envoyer CV avec photo à recrute_info@yahoo.fr
El Watan - Lundi 25 juin 2007 - 31

SPORTS

FOOT DER FORUM ECHIBEK NA HUSSEIN DEY

Le match Belhout - Fabbro L’inquiétude


■Le calendrier du champion-
nat de première division et ce-
lui de la superdivision sont
prêts au niveau de la Ligue na-

A
l’instar des autres clubs, le NAHD s’est penché sur l’opération
tionale de football (LNF), ap- recrutement. Depuis la fin de l’exercice 2006-2007, la forma-
prend-on de sources concor- tion des Sang et Or a perdu beaucoup de joueurs. Ne porteront
dantes. Le calendrier de la plus les couleurs de Hussein Dey, la saison prochaine, Khedis (JSK),
première division sera, Oukil (OMR), Mellouli, Boukhlouf (partants certains), sans compter
d'après les mêmes sources, Chaïb, annoncé au MC Oran et Djabarat, dans un club algérois, sans
diffusé sur le site officiel la se- oublier Brahim Djeradi qui n’est pas encore fixé sur son sort. Le Gui-
maine prochaine. Alors que le néen Camara, prêté par l’USM Alger, n’est pas certain de figurer dans
programme de la DII risque le prochain effectif du NAHD. C’est dire combien se présente mal la
d'être retardé de quelques future saison, si les joueurs cités lèvent le camp. Ce serait la seconde
jours en raison de l'affaire saignée en deux ans. Le NAHD risque de ne pas se relever. Le prési-
NARBR-ABS. K. T. dent Mourad Lahlou ne donne pas l’impression d’être inquiet. Il a ré-
affirmé, à ses proches, son «attachement à recruter dans les petites di-
■ La commission chargée de visions». Il est vrai qu’il est difficile pour le Nasria de rivaliser avec les
la préparation et de l'homolo- clubs à gros budget. Les premiers noms annoncés sont ceux de Yahi et
gation au niveau du Coja vient Halliche (JSK), Boulemdaïs (MOC), Harath (PAC) et Maouche
d'émettre des réserves sur (RCK). La question du staff technique est toujours en suspens. De-
deux stades destinés aux en- puis le dernier match de la saison écoulée, la direction n’a plus repris
traînements. Il s'agit des en- langue avec les entraîneurs qui étaient en place. Cela n’est pas fait

PHOTO : B. SOUHIL
ceintes de Kouba et de Bolo- pour rassurer les supporters . K.T.
ghine. La commission en
question a instruit les parties
concernées pour prendre sé- RC KOUBA
rieusement en charge le volet
relatif au sanitaire. Cepen-
dant, le stade de Roubia sera
Fabbro (à gauche) et Belhout (à droite) respectivement entraîneur du MCA et de l’USMA ont évoqué la
finale de jeudi prochain
Bilan adopté
fin prêt la semaine prochaine.
L es bilans moral et financier de «quatre mois de gestion» de la nou-

E
n usant d'un langage em- parterre de journalistes. «Le rendez-vous. Le psychologique velle direction du RCK ont été adoptés par les 115 membres que
K. T.
preint de prudence, les volet psychologique est capital joue un rôle prépondérant sur compte l’assemblée générale. A noter l’intervention remarquée de
entraîneurs de l'USM Al- si on veut transcender», estime le physiologique», fait-il re- l’ex-dirigeant, Mourad Abdi, qui a pris «à sa charge» de régler la det-
■ Peter Schnittger, le DTN al-
ger et du MC Alger, Rachid encore Fabbro d'autant que, marquer. Belhout refuse toute- te de feu Mustapha Kaous et passer l’éponge sur sa propre dette.
lemand, sera fixé sur son ave-
Belhout et Enrico Fabbro, se ajoute-t-il, «l'USMA est un ad- fois de parler de revanche sur Dans son intervention, le président du RCK, Omar Rebrab, a axé son
nir prochainement lors d'une
sont montrés, hier, à la maison versaire solide qui est en mesu- le MCA qui avait remporté, allocution principalement sur l’entraide et la solidarité pour hisser le
réunion devant regrouper le
de la presse, évasifs. Ils se sont re de nous rendre la vie dure». rappelle-t-on, la dernière édi- RCK vers les sommets : «Je suis venu avec une idée bien précise, cel-
nouveau ministre de la Jeu-
contentés de généralités sans Selon lui, le MCA a traversé tion aux dépens du même ad- le de faire avancer les choses, malheureusement j’ai constaté que
nesse et des Sports, Hachemi
pour autant donner le moindre des moments cruciaux cette versaire (2-1). A ce titre, il dé- certains ne veulent pas que les choses changent ! En quatre mois,
Djiar, et le président de la fé-
indicateur sur leur stratégie saison surtout après les sus- clare : «Je ne veux pas parler beaucoup de points positifs ont été ramenés à notre club. Malheureu-
dération, Hamid Haddadj. Les
respective en prévision de la fi- pensions infligées par la CAF à de revanche, car cela perturbe sement, nous avons été trahis à la fin. Nous avons de grands projets
deux hommes décideront de
nale de coupe d'Algérie qui plusieurs joueurs, à l'instar de les joueurs. Il faut jouer le mat- pour notre équipe. Je demande aux Koubéens de s’armer de patien-
la suite à donner au contrat de ce.» A l’adresse des membres du comité directeur, le patron du RCK
aura lieu jeudi à 17h au stade Abdouni, Bouacida, Chaoui et ch à fond pour le gagner et es-
Schnittger, recruté, rappelle-t- aura cette réflexion : «Je suis élu autant que vous, vous êtes aussi res-
du 5 Juillet. Hadjadj. «Je me suis retrouvé à sayer, par la même occasion,
on, par l'ancien MJS. Ils vont ponsables que moi dans ce club, il est temps de ramener ce plus que
C'est logique, dans la mesure travailler sans plusieurs d'offrir le meilleur spectacle
tenter de trouver une solution le club attend de vous.» Parlant des passations de consignes, M. Re-
où les deux coaches gardent au joueurs titulaires. Nous avons possible. C'est normal que je
pour faire bénéficier la FAF des brab s’est montré perplexe, tout en expliquant à ce sujet : «A ce jour,
secret leur plan de bataille pour trouvé des difficultés pour re- souhaite une nouvelle consé-
compétences du technicien rien n’a été fait. Ce n’est que depuis cette semaine que nous avons
le grand rendez-vous du week- dresser la situation», indique cration pour l'USMA». Le coa-
allemand. K. G. reçu de la direction sortante des photocopies des bilans. Pour cela,
end. Invités au forum Echibek, Fabbro affirmant, en outre, que ch usmiste ne cache pas ses ap-
Fabbro et Belhout se sont ac- la participation, ce jeudi, de préhensions devant l'état nous avons désigné un commissaire aux comptes, Rachid Benaï-
■La JS Kabylie occupe conjoin- bouche, pour faire la lumière à ce sujet», a souligné Rebrab. M.A.
cordés à dire que «la confron- l'attaquant attitré, Younès, est (dégradé) de la pelouse du sta-
tement avec les FA Rabat la
tation sera difficile pour les loin d'être acquise. «Au mo- de du 5 Juillet. «Ça m'inquiète,
dernière place du groupe au
terme de la première journée
deux équipes» et que «le spec-
tacle doit être présent pour fai-
ment où je vous parle, et
d'après le constat du staff mé-
car mes joueurs risquent de ne
pas se retrouver sur ce ter- USM SÉTIF
de la Ligue des champions
d'Afrique. Si les Canaris ont
été battus (1-0) en déplace-
re plaisir aux supporters des
deux clubs».
Fabbro (MCA) n'est pas allé
dical, cela sera très difficile
pour Younès de jouer la fina-
le», déplore-t-il, non sans
rain», dira Belhout qui confir-
me, au passage, la participa-
tion de Metref et Boussoufiane
Bouzidi rempile
ment par Al Ittihad (Libye), la
formation marocaine des FAR a
par quatre chemins pour an-
noncer clairement sa volonté
mettre l'accent sur le retour du
défenseur malien, Idrissa Cou-
lors de cette finale même s'ils
ne sont pas, selon ses dires, au
Lchain.eprépare
doyen des clubs sétifiens qui retrouve l'anti-chambre de l'élite
la reprise des entraînements prévus pour le 15 juillet pro-
Selon Zine Madani, le président du club, le coach Youcef Bou-
été piégée chez elle par l'ES
d'offrir le trophée au libaly. De son côté, Belhout, sommet de leur forme. Seul le zidi a rempilé. Le technicien précité qui s'est déplacé hier à Sétif aurait
Sahel (Tunisie) sur le même
Doyen.«La coupe est notre ob- l'entraîneur des Rouge et Noir, défenseur camerounais Moun- finalisé avec Madani. Kamel Abassen, un ex-gardien du club qui a tra-
score. Lors de la deuxième
jectif de la saison. J'aimerais abonde dans le même sens charé, suspendu pour cumul de vaillé aux côtés de Abdelkrim Khalfa et le Palestinien Hadj Mansour,
journée, prévue le 6 juillet pro-
bien la remporter pour les diri- mettant en exergue «l'impor- cartons, sera absent. Le coach le secondera. Salim Kacem se chargera, quant à lui, de la préparation
chain, la JSK accueillera les
geants, les supporters et les tance de la préparation psy- de l'USMA n'omettra pas, par physique. D'après notre interlocuteur, le doyen des entraîneurs algé-
FAR au stade du 1er Novembre
joueurs», révèle-t-il devant un chologique pour ce genre de ailleurs, de lancer un appel aux riens, Abdelhamid Kermali, est désigné en qualité de directeur tech-
de Tizi Ouzou. La victoire est
responsables de l'Entente de nique. Le numéro un des Grenat, qui vont peaufiner leur préparation
indispensable pour les Jaune
Sétif pour «régulariser ma si- d'avant-saison en Tunisie, affiche d'ores et déjà ses ambitions.
et Vert s'ils veulent préserver
leurs chances. D. A. CS CONSTANTINE tuation financière après tout le
travail effectué avec ce club. Je
«L'USMS ne doit plus végéter dans l'anonymat et jouera l'accession»,
dira Madani qui compte finaliser avant la fin de la semaine en cours
■ Le DG de l'OCO, M. Zeroual,
sera le prochain invité, demain
L’AG élective sans n'ai pas voulu en parler avant,
afin de ne pas perturber
l'équipe». K.Y.
avec Bensaïd et Lahlouh (ESS), Bentaleb, Ziad et Moussaoui
(USMH), Fellahi et Mekhalfi (MSPB) et bien d'autres joueurs d'expé-
rience. K. B.
au Mercure, du forum de
l'hebdomadaire spécialisé candidat
Maracana. M. Zeroual tentera
à cette occasion de donner les
Ld'hui'assemblée générale électi-
ve du CSC aura lieu aujour-
mise des candidatures sera pro-
longé jusqu'au jour même de
FELICITATIONS
dernières mesures prises pour
assurer le bon déroulement de (lundi) à 17h30 au palais l'AGE. Pour rappel, quatre can- La famille Kharoum félicite
la finale de la coupe d'Algérie de la culture Malek Haddad, où didats potentiels ont retiré leur
ce jeudi au stade olympique. Il pas moins de 170 membres de fiche de candidature, sans pour AZIZ
convient de souligner à ce titre ladite assemblée devront se autant se porter candidat offi-
que le prix d'accès au stade a présenter pour élire leur nou- ciellement. Il s'agit du pharma- pour l’obtention
été fixé à 300 DA. K. G. veau président, qui devrait suc- cien M. Idri, M. Hachache, de sa licence en
céder au directoire dirigé par Manaâ Makhlouf et enfin Bou-
M. Boudjeriou et installé au kerzaza Kheireddine. Au vu de
traduction et interprétariat
■ Cherrad, l'ancien internatio-
nal algérien, est en négocia- lendemain de la démission de ces données, il semble que l'on arabe-anglais-français
tion avec son club de Bastia M. Ghoualmi, en octobre se dirige encore une fois vers à l’université d’Alger ainsi que
concernant une éventuelle 2006. Bien que plusieurs per- un bide, chose qui n'est pas
prolongation du contrat. Selon sonnes aient retiré leur fiche de pour améliorer les conditions MERIEM
le site internet de Bastia, candidature, aucune d'entre du club. L'on croit savoir que
elle n'a rendu sa réponse, ce qui l'actuel président du directoire, pour avoir décroché son Master 2 pro. «consultante chargée
Cherrad a demandé un délai
de réflexion pour étudier la veut dire que pour l'heure, il n'y à savoir M. Boudjeriou, a ajou- d’études» à l’université Paris VII (Jussieu).
proposition des dirigeants a pas de candidat officiel pour té plusieurs noms à la longue Bravo les enfants, vous êtes notre fierté.
bastiais. Il devra rendre sa ré- cette assemblée élective, même liste des membres de l'assem-
ponse la semaine prochaine. si M. Boudjeriou avait déclaré blée, portant le nombre à envi- Laâkouba à d’autres succès Incha’Allah.
auparavant que le délai de re- ron 230. L. B.
El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Lundi 25 juin 2007

L'AGENCE DE PROTECTION DU LITTORAL EN A RECRUTÉ 600 COMMENTAIRE

Des chômeurs pour nettoyer Le défi audiovisuel Par Amine Lotfi

les plages de la capitale L


’ouverture de l’audiovisuel algérien à l’initiative privée
n’est pas à l’ordre du jour. Ce n’est tout au moins pas une
option retenue par le gouvernement qui entend maintenir
le monopole étatique sur ce secteur tout en envisageant la
reconfiguration de l’audiovisuel dans le cadre d’une transition
qui favoriserait l’émergence de nouvelles chaînes du réseau
public. Le positionnement officiel, tel qu’il transparaît dans le
programme du gouvernement, ne prend donc pas en compte un
certain nombre d’hypothèses dont celles liées à la constitution de
télévisions à capitaux mixtes, voire d’entités privées régies par
un cahier des charges comportant des dispositions très strictes.
Une telle vision figurait d’ailleurs dans le programme du RND,
l’un des partis de l’Alliance présidentielle, et avait pu être perçue
comme une évolution significative par nombre d’observateurs
qui en avaient déduit à un possible déverrouillage. En fait, tout
indique que l’ouverture du champ audiovisuel se heurte encore
frontalement à des présupposés qui considèrent cette option
comme prématurée, et sans doute même comme un saut dans

PHOTO : MALIKA TAGHLIT


l’inconnu. La télévision et la radio, médias lourds par excellence,
ont toujours constitué en Algérie des vecteurs du discours offi-
ciel et les lieux privilégiés où s’exprime la communication gou-
vernementale. C’est une règle qui pourrait être tenue pour uni-
verselle sans que pour autant le droit à l’expression ne soit pas
accessible aussi à d’autres sensibilités dans le respect des lois du
L’opération de nettoyage concernera aussi les plages interdites à la baignade qui restent des lieux de distraction genre. La question qui peut faire débat, alors, est celle de savoir
si la multiplication de canaux publics n’aura pas que la seule

L
'Agence de protection et de promo- fourni le matériel et les tenues vestimentai- responsable a précisé que depuis avril der-
tion du littoral (APPL) a recruté dans res nécessaires. La représentante de nier, 600 échantillons ont été prélevés au finalité de décupler les capacités d’impact du discours officiel au
le cadre de la commission wilayale l'APPL a ajouté que sur instruction du wali niveau des 81 plages relevant de la wilaya détriment d’une activité économique induite qui renouvellerait
chargée de la préparation de la saison esti- d'Alger, l'opération de nettoiement concer- d'Alger pour des analyses bactériologiques les opportunités de travail pour les Algériens. Les tenants de
vale 600 agents pour le nettoiement des 46 nera aussi les plages interdites à la baigna- et chimiques à l'Institut pasteur. Ces échan- l’ouverture, en récusant la seule dimension idéologique du phé-
plages autorisées à la baignade au niveau de qui restent des lieux de distraction et de tillons s'ajoutent aux 700 échantillons pré- nomène, plaident pour un élargissement du champ audiovisuel
de la wilaya d'Alger. Mme Mounira Bouka- promenades. Elle exhortera les citoyens à levés par les bureaux d'hygiène relevant des aux domaines de l’emploi, aux ressources liées à la conduite des
cem, vice-présidente de l'APPL, a indiqué, aider ces agents en préservant la propreté communes pour analyses au niveau du grands chantiers immobiliers et industriels lancés dans le pays,
hier à l'APS, que ces jeunes agents, recru- des lieux et de l'environnement tout en laboratoire Hurbal, a-t-elle encore précisé. aux autres entreprises de modernisation de la société que les
tés en mai dernier, sont de jeunes chômeurs appelant les parents à interdire à leurs Depuis le début de la saison estivale, le pré- chaînes publiques ne peuvent pas accompagner seules. La mise
qui résident dans les villes côtières où se enfants de nager dans les plages interdites à lèvement d'échantillons se fait une fois par en concurrence, du point de vue de la capitalisation engendrée
trouvent ces plages, soulignant que ces la baignade. L'oratrice a rappelé que l'agen- semaine au niveau de trois points dans par le pays au travail, s’inscrirait dans une logique d’économie
opérations de nettoiement se feront quoti- ce, qui a également pris en charge les tra- chaque plage autorisée à la baignade, a-t- de marché dont il est incompréhensible qu’au stade actuel le
diennement et en deux phases, la première vaux de réaménagement de certaines pla- elle affirmé, soulignant que si les analyses champ audiovisuel en soit le seul dispensé. En amont et en aval
à 7h et la seconde à 13h. Elle a en outre ges, assure le contrôle de la qualité des montrent une détérioration de la qualité de du champ audiovisuel il y a d’indiscutables indices de dévelop-
précisé que les salaires de ces jeunes sont eaux en prélevant des échantillons pour l'eau d'une plage, celle-ci sera immédiate- pement économique tant l’activité est fournisseuse d’emplois et
pris en charge par l'agence qui a également analyses dans chaque ville côtière. La ment fermée. R. N. de plus-value en termes de professionnalisation de tous les corps
de métiers attachés à l’animation de chaînes de télévision et de
radio. C’est un enjeu qu’assument déjà bien des pays qui ont
PRESSE joué la carte de l’ouverture comme un gage donné à l’insertion
dans les difficiles joutes de la mondialisation dans laquelle il
Le procès El Watan - Achour reporté au 7 octobre prochain n’est pas évident de conquérir des parts de marché. La bataille
de l’audiovisuel, engagée dans les années 1990 avec l’émergence

L eElprocès opposant le directeur de la publication du quotidien du détournement des 21 milliards de dinars de la Banque natio- de la parabole et des satellites, incite à la combativité créatrice
Watan Omar Belhouchet et la journaliste Salima Tlemçani nale d'Algérie (BNA). M. Achour, pour rappel, a été arrêté le 14 parce que les gros diffuseurs ne s’embarrassent plus de territoria-
à Achour Abderahmane a été reporté, une nouvelle fois hier, au 7 janvier 2006 à Casablanca (Maroc) sur la base d'un mandat d'ar- lité ou de frontières. C’est une bataille à laquelle ne peuvent
octobre prochain. Ce report est motivé par l'absence du plaignant rêt international, lancé par le tribunal de Sidi M'hamed près la échapper, au-delà de toute contingence étroitement idéologique,
qui se trouve actuellement en prison. Ce dernier qui accuse le cour d'Alger, en décembre 2005. M. Achour et deux autres accu- les professionnels et les managers de l’audiovisuel algérien
journal de diffamation doit répondre devant la justice de plu- sés ont été extradés du Maroc après une rude bataille juridique qu’ils appartiennent à la sphère publique ou privée. La place
sieurs affaires. Il est l'un des principaux accusés dans le scandale menée par la justice algérienne. Aniss Z. qu’ils ont à prendre dans l’échiquier international, personne ne
leur en fera cadeau, à plus forte raison encore s’ils n’ambition-
nent qu’une résonance locale.
POINT ZÉRO
MÉTÉO AUJOURD’HUI
Comment fabriquer de la guerre ? Par Chawki Amari
ALGER
Max. 30° - Min. 21°
Humidité : 65%
Vent : NNO/24 km/h
Lever du soleil : 5h29
Ensoleillé Coucher du soleil : 20h10

I
l y avait le FFS, puis le MDS. Par militants interposés, ces partis, le d'une structure, les nouvelles étant interdites. De quel droit un mi-
parmi les plus vieux de l'échiquier politique, en sont venus aux nistère, un gouvernement ou un régime refuse-t-il l'activité à un grou-
mains. Une fois l'information avalée, reste l'analyse. Dans un pe politique, médiatique, syndical ou associatif ? L'Algérie lui a-t-elle
pays démocratique, chaque divergence d'idées donne lieu à une sé- été léguée de droit sanguin ? Si un groupe de vingt personnes décide BÉJAÏA Humidité : 66%
paration de corps, c'est-à-dire que quand le conflit est insoluble, une de défendre les extraterrestres, les chiens de mer ou la réouverture Vent : O/23 km/h
nouvelle structure est créée, qui sépare les deux camps. Dans un pays des maisons closes, a-t-il le droit d'exister ? Non. Plus grave, non seu- Max. 29° - Min. 22° Lever du soleil : 5h22
démocratique, de même qu'en deux heures on possède son registre lement le ministère refuse toute activité supplémentaire, et de fait, Nuages épars Coucher du soleil : 20h02
de commerce, en deux jours, le nouveau parti est agréé et il active de encourage les conflits violents à l'intérieur des partis, mais mainte-
son côté, sans violence. Dans le cas du MDS, qui devrait se scinder en nant il pense même à supprimer les groupes ne rassemblant pas as-
deux, avec les partisans de Meliani d'un côté, ceux de Hocine de l'aut- sez de personnes. Peut-être faut-il rappeler que c'est le régime lui- SKIKDA Humidité : 65%
re, il n'y a pas de solution. Parce que le ministère de l'Intérieur refuse même qui a encouragé la création de petits partis satellites pour se Vent : N/14 km/h
de donner des agréments aux partis, comme aux nouveaux journaux donner une vitrine démocratique et un soutien pluriel. Et rappeler que Max. 27° - Min. 23° Lever du soleil : 5h14
par ailleurs, syndicats ou associations. Qui fabrique de la guerre ? l'Algérie n'appartient ni aux ministres, ni aux présidents, ni à l'actuel Nuages épars Coucher du soleil : 19h55
C'est le ministère, en obligeant les militants à se battre pour le contrô- gouvernement.