Vous êtes sur la page 1sur 12

‫‪Module : Techniques de forage‬‬ ‫‪2ème Master : Ouvrages hydrauliques‬‬

‫الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية‬


‫وزارة التعليم العالي والبحث العلمي‬
‫جامعة الشهيد ح ّمه لخضر الوادي‬

‫قســـــم الـــري والهندســة المدنيــــة‬ ‫كليـــــــــة التكنولوجيــــــا‬

‫‪Techniques de forage‬‬
‫‪Master 2 : Ouvrages hydraliques‬‬

‫‪Mr. S. KHECHANA‬‬ ‫‪-1-‬‬


Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

I- Concepts de base:
 Puits: Toutes excavation creusées à partir de la surface du sol et pénétrant un
aquifère, utilisées pour épuiser de l'eau ou pour agir localement sur la charge
hydraulique de l'aquifère ou plus largement pour d'autres usages (pénétration dans le
sous-sol, extraction…).
 Forage : puits, creusé par un procédé mécanique à moteur (foreuse), en terrain
consolidé et non consolidé, pour tout usage sauf pour les reconnaissances.
 Sondage: excavation, puits de petit diamètre creusé généralement par un procédé
mécanique, affin de rassembler des informations sur le sous-sol, sur l'eau souterraine
(investigation, mesures et essais, prélèvements d'échantillons des roches et d'eau,
observations périodiques): on dit : sondage de reconnaissances / sondage
d'observation.
Remarque:
Bien que dans l'usage courant, les termes forages et sondages soient souvent utilisés
indistinctement, il est conseillé de réserver la dénomination de sondage aux ouvrages
de reconnaissances et d'essais, et ceux de forage aux ouvrages d'exploitation,
indépendamment des diamètres et des procédés d'exécution.
 Aquifère: (acqua: eau; fera : je porte) est une formation hydrogéologique
perméable permettant l'écoulement significatif d'une nappe d'eau souterraine et le
captage significatif d'eau par des moyens économiques, il est comparable à un
gisement minier, dont le minerai l'eau est plus ou moins renouvelable.
La base de l'aquifère, appelée substratum, est constituée par une formation
hydrogéologique imperméable, par contre sa limite supérieure est de trois (03) types :
- Hydrodynamique avec fluctuations libres, c'est l'aquifère a mappe libre.
- Géologique imperméable, c'est l'aquifère à nappe captive.
- Géologique semi perméable, c'est l'aquifère à mappe semi captive.

Mr. S. KHECHANA -2-


Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

- Procédés de creusage (forage): Par battage et par rotary.

1- La méthode de creusage par battage:


Cette méthode est basée sur l'utilisation d'un trépied sur lequel est fixé une polie
permettant le va et vient d'un câble, dont l'extrémité est fixé à un outil solide fait
spécialement pour la percussion.
Le creusage est obtenu par l'action en chute libre de l'outils sur la surface du sol
(point d'impact).
Les débris des roches sont extrais à l'aide d'une soupape ou d'une cuiller.

Fig 1: Dispositifs de la méthode de creusage par battage

L'avantage de ce procédé est surtout la rapidité de l'exécution, surtout en terrain dure,


par contre l'inconvénient se résume dans les éboulement en terrains tendres, d’où la
nécessité d'équiper le trou de forage en matière de tubage au fur et à mesure que la
profondeur augmente.

2- La méthode de creusage ou rotary.


Il s'agit d'appareil qui fonctionne au principe rotatif, l'appareil rotary est composée
des organes suivants: Moteur, table de rotation, treuil, train de tige (sonte).

Mr. S. KHECHANA -3-


Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

Le rôle de moteur c'est de faire tourner un arbre de transmission, relié directement


à la table de rotation, donc il y a deux phases de mouvements:

- 1ère phase de mouvement rotatif horizontal:


La table de rotation par sa position (à la vertical du point d'impact) permet de
transformer le mouvement rotatif horizontal du moteur en un mouvement rotatif
vertical.

- 2ème phase de mouvement rotatif vertical:


Ce dernier étant assurer par le train de sonte à travers la table de rotation. Le treuil
assure la fonction de mise en place des tiges ( rajout ou enlève)

Fig 2: Dispositifs de la méthode de creusage par rottary

II- Choix de site d'implantation de forage:


Avant de commencer un nouveau chantier de forage, un bon site d'implantation doit
être choisi. Dans la plus part des cas, les villageois ou propriétaires du futur forage
vont choisir un site qui leur convient, en tant que usagers, mais ce site n'est pas
nécessairement le meilleur choix pour avoir l'eau de la bonne qualité !
Mr. S. KHECHANA -4-
Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

Pour un meilleur choix, il faut retenir deux aspects:


- La présence de sources de pollution : ( zones de décharges, latrine …)
- L'implantation du forage au soleil ou à l'ombre: alors que les foreurs
préfèrent travailler à l'ombre, ce n'est pas le meilleur emplacement pour un forage.
Quand un forage est placé à l'ombre, les bactéries et les algues peuvent se développer.
Si les alentours du forage peuvent sécher au soleil tous les jours, la lumière du soleil
va les désinfecter en tuant tous les pathogènes.

III- OPERATION D'EXECUTION D'UN FORAGE:


1- La plate-forme:
C'est l'aménagement d'une certaines superficies en longueur et en profondeur
avec la mise en place d'une coulée de béton.
Les bacs a boue avec les récoltes de liaison sont aussi réalisées en même temps
que la plate-forme. Le rôle de la plate-forme est d'assurer la stabilité de la machine
surtout en terrain tendre.

2- Exécution de l'avant puits:

Une fois que la machine de forage est en place sur la plate-forme, elle
commence à forer avec un outils de moyen diamètre ( exp: ∅ =121/4") d’où 1"=2.54
cm, en suite , il y aura un élargissement du trou ( exp = 171/2"). Le dernier outils qui
achèvera la1ère opération c'est l'outils de diamètre ∅=24" ou 26"

La profondeur de l'avant puits est fonction de terrain et de la capacité de la


machine (appareil léger, moyen, lourd). Elle est généralement de 5 à 7 m pour les
appareil légers et moyens et de 10 à 15 m et même 22m pour les appareils lourds; s'il
s'agit du terrain tendre.

Après l'élargissage en diamètre ∅ = 24", il y a la mise en place du "tube guide"


de diamètre fréquemment 20"-22". L'espace annulaire sera rempli d'une coulée de
ciment: C'est la cimentation de l'espace annulaire.
Mr. S. KHECHANA -5-
Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

Fig 3: Avant-puits/Tube guide et cimentation de l’espace annulaire

Le rôle de l'avant-puits est:

a- Le maintien de la 1ére couche de terrain contre toute effondrement qui pourra


être provoquer sous l'effet de la masse importante de la machine de forage.
b- Assurer le maximum possible la verticalité du trou de forage (éviter le
maximum possible toutes déviations du trou de forage).

3- Phase de forage:
a- Formation avec un outil de 81/2"
b- Etape de reconnaissance:
Elle comprend généralement la profondeur total prévue et commence à partir
de la cote inferieur de l'avant puits. Les prélèvements du "Cuttings" et
l'opération de diagraphie sont fait à cette étape.
L'analyse à l'œil nu du « cuttings » et l'interprétation de la diagraphie
(Carottage électrique) qui sont des opérations complémentaires, permettant à
l'hydrogéologue de déterminer la position et l'épaisseur des horizons
aquifères.

Mr. S. KHECHANA -6-


Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

En cas d'absence de diagraphie, la disponibilité de l'eau sera prouvée par


l'exécution d'un test à " l'air lift" ou "essai au compresseur".

Fig 4: Dispositif d’un test à « air-lift » ou essai à compresseur.

c- Etape d'élargissage:
Cette étape viens juste après qu’on est sure des résultats de la diagraphie et du
test à l'air lift (résultats positifs). Cette étape commence par un outil de 121/4",
puis 171/2" jusqu’à la profondeur final prévue.
Ces diamètres (121/4" et 171/2") sont utilisé suivant le diamètre du tubage à mettre
en place.
Ex: Pose tubage 8" à 95/8"  Elargissage en ∅21/4"
Pose tubage 10" à 133/8" Elargissage en ∅171/2"

4- Entrainement et évacuation des débris de forage:

La boue trouvant dans les bacs étant aspiré par les pompe à boue pour être
injecté ou bien refoulé dans les tiges à travers la tête d'injection.

Mr. S. KHECHANA -7-


Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

Fig 5: Schéma du parcours de la boue (circuit de la boue).

Après un circuit à l'intérieur de train de tige, la boue sort en jet puissant par les
orifices de l'outils. Elle lubrifie, nettoie et refroidie l'outils ( température souvent
supérieur a 100°C).

Elle est ainsi débarrasse les débris et les désagrégation des roches au fond du
trou de forage et les remontées vers la surface.

La boue captées en tête de forage, passe sur des tamis vibrants qui séparent les
débris de terrain (Cutting) pour être étudier. Puis se déversent dans le bassin à boue
où elles se décantent, le circuit est ainsi bouclé.

La remontée des débris de forage est lente, par exemple: elle est de 30 minutes
à 500 m.
La méthode de récolte des échantillons des roches par tamisage de boue
présente des graves inconvénients:

a- Faible dimension des échantillons, surtout dans les roches meubles et argileuses.
b- Etude des niveaux argileux difficile.
Mr. S. KHECHANA -8-
Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

c- Indétermination du niveau exacte d’où proviens l'échantillon, en effet le temps de


remontée est fonction de la profondeur et de le densité des éléments.
d- Retombées de roches des parois de trou de forage qui sont ramenées en même
temps que les débris de fond.
e- Contamination des eaux par les produits de la boue.

5- MAINTIEN DES PAROIS DU TROU DE FORAGE:

La boue de forage est essentiellement une suspension de produits colloïdaux (


argile, bentonite…) dans l'eau.
Les densités courantes sont de 1,1 à 1,2 exceptionnellement 1.8.
Supposant la paroi du trou de forage est formée des roches meubles perméables ; sous
l'effet de la pression de la colonne de liquide dans le forage (toujours supérieur à celle
des eaux souterraines), le filtrat de la boue pénétré dans le terrain.
Au niveau de la paroi, elle (eau) est filtrée et abandonne ces matières
colloïdales en suspension, lesquelles se disposent, cimentent les grains de la roche et
constituent une sorte de revêtement appelé le "Cake".
Il se forme ainsi un manchon qui maintien les parois de trou de forage et évite
les éboulements (effondrements). Cet enduit est un véritable ciment très dure.

En outre, la boue empêche, par sa densité et par la pression hydrostatique de sa


colonne, l'irruption des eaux captives dans le trou de forage.

Ce sont deux avantages importants de forages rotary (Méthode de boue) mais


la présence du boue présente, en contrepartie, le grave inconvénient, c’est de colmater
les couches aquifères.

Mr. S. KHECHANA -9-


Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

Fig 6: Maintien de la paroi du trou de forage / formation du « Cake »

6. Le gravier additionnel:

1- Définition: Le gravier additionnel c'est l'ensemble des particules rocheuses dont


les qualités et les dimensions sont respectées d'après les normes, faisant appelé à
des qualités physicochimiques, dont les respects s'impose, ce gravier additionnel
étant injectés dans l'espace annulaire ( espace entre tubage et paroi du trou), ce
gravier constitue un filtre.

2- Qualités requises pour un bon gravier de développement:

Les qualités requises pour un bon gravier de développement sont:

 Les matériaux doivent être propres et bien lavés,


 Le gravier doit être rond ou a angle arrondis, le gravier concassé ne convient
pas absolument. Des galets fins roulés des plages sont excellents ;
 Le gravier doit être siliceux ou en tout cas non calcaire. En effet, s'il était
calcaire, il aurait tendance à se cimenté au passage de l'eau; de plus, il serait
Mr. S. KHECHANA -10-
Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

détruit, au moins partiellement lorsqu'on effectue un traitement à l'acide pour


nettoyer le forage ou en cas d'essai d'améliorer son débit.
3- Quantité du gravier additionnel nécessaire:
L'expérience nous conduit à recommander de limiter l'épaisseur de l'espace
annulaire à pas moins de 3" (ne pas inférieur à 3").

Le massif du gravier doit être placer de tel manière que son niveau supérieur
soit nettement au-dessous du toit de la couche aquifère la plus haute (plusieurs
mètres si possible).

Exemple : VGA= ? ∅ tube guide = 20"

∅ trou de forage = 17" ∅ tubage = 12"

H1= 10m H2=100m

Fig 7: Calcul de volume (Quantité) du GA

Mr. S. KHECHANA -11-


Module : Techniques de forage 2ème Master : Ouvrages hydrauliques

Volume du gravier additionnel : est la somme du volume de GA entre le tube guide et


le tubage et le volume entre le trou de forage et le tubage donc : VGA= V1+V2

1" = 0.0254m

∅ tube guide = 20"= 0.508m  RTE = 0.254m

∅ trou de forage = 17"= 0.4318m  RTF = 0.2159m

∅ tubage = 12"= 0.3048m  RT = 0.1524m


Ces calculs conservent la détermination du volume théorique d'un massif du


gravier nécessaire pour gravionner l'espace annulaire. Pendant la réalisation des
forages, il arrive souvent que le volume théorique est largement dépassé en terme de
quantité, c’est-à-dire que le volume pratique de gravier réellement injecter dans
l'espace annulaire dépasse le volume théorique prévu par l'ingénieur. Ceci s'explique
par l'existence des cavités dues aux éboulements.

Mr. S. KHECHANA -12-

Vous aimerez peut-être aussi