Vous êtes sur la page 1sur 12

INTRODUCTION A L’INFORMATIQUE DE GESTION

Informatique de gestion : Discipline qui concerne la science de la gestion et du traitement automatique de


l’information utile et nécessaire pour gérer et administrer les affaires de toute ou d’une partie d’une
organisation afin d’assurer sa rentabilité.

Information : est un élément de connaissance qui peut être collecter traiter conserver , communiquer au
sein de l’organisation ou avec partenaire , c’est un message communique en utilisant une image , un texte ,
une voix ….etc.

Collecter l’information c’est la saisie des données directe ou avec une création automatisée

Mémoriser l’information : stockage d’information

Les formes de stockage

 Mémoire humaine
 Support papier
 Support informatique

Traitement de l’information : c’est la création d’une nouvelle information a partir d’une donnée existante

Diffuser l’information : partager la connaissance en utilisant des supports papier, un site web ou un
courrier

Informatique : Science du traitement automatique, de l’information par l’exécution de programme


informatique par des machines : ordinateurs, robots

La gestion : Administrer les intérêts et les affaires de l’entreprise

Entreprise : Approche systémique

Entreprise est un système complexe

Système de pilotage : système de prise de décision qui permet de réaliser des objectifs fixes

Système opérant : c’est le système de l’exécution de l’activité de l’entreprise

Système d’information
Un système d’informations est un ensemble
organisé de méthodes, de moyens matériels
et immatériels et humains destinés à faciliter
les fonctions de l’organisation et à lui fournir
l’information utile pour atteindre ses
objectifs.
L’infrastructure de LA TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION

- Les plateformes matérielles et réseautage -

Ordinateurs

Un ordinateur est un ensemble de composants électroniques ayant des caractéristiques différentes,


capables de faire fonctionner des programmes informatiques.

Il est généralement composé :

 d’une unité centrale,


 d’un écran,
 d’un clavier et d’une souris.

Un ordinateur doit assurer :

 le stockage de données,
 le traitement des données,
 L’échange (transport) des données

Pour choisir un ordinateur il faut voir :

 Capacité du stockage de données


 La vitesse du traitement des données,
 Les possibilités d’échange (transport) des données

Un ordinateur doit posséder :

 Mémoire contenant programme (instructions) et données,


 Unité arithmétique et logique (UAL ou ALU), ( organe qui effectue les calcules )
 Unité de commande (UC).
 Unités d'entrée/sortie (E/S ou I/O): permettant l'échange d'information avec les périphériques :

MICROPROCESSEUR = Unité de commande + Unité arithmétique et logique

Le microprocesseur est le cerveau de l'ordinateur.

Il permet de manipuler, de circuler les informations et d'exécuter les instructions stockées en mémoire.

Le microprocesseur est caractérisé par : la cadence maximale à laquelle il est capable de


travailler,

Et par la taille et le nombre de données qu'il peut manipuler.

Plus la circulation des données est rapide, plus l'ordinateur sera jugé performant.

LA MÉMOIRE

BUT : Le stockage de l’information, subjectivement le souvenir. On distingue entre 2 grandes catégories de


mémoires
La mémoire centrale (mémoire interne) et la mémoire de masse (mémoire physique ou externe)

LA MEMOIRE CENTRALE : (mémoire vive ou RAM) : vive est volatile, Se présente sous forme de
barrettes elle permet uniquement de stocker des données tant qu’elle est alimentée électriquement. Et
permettre au microprocesseur de fonctionner

MÉMOIRE DE MASSE : (ROM mémoire en lecture seule) un support de stockage permettant de stocker
des informations a long terme, y compris lors de l’arrêt de l’ordinateur. Correspond aux dispositifs de
stockage magnétique : le disque dur, CD, DVD, ainsi qua aux mémoires mortes.

MÉMOIRE MORTE : conserve les informations qui y sont contenues même lorsque la mémoire n’est plus
alimentée électriquement. Elle stocke le programme de base pour démarrer un ordinateur

MÉMOIRE FLASH : un compromis entre les mémoires de type RAM et les mémoires mortes

La mémoire flash possède la non volatilité des mémoires mortes tout en pouvant facilement être accessible
en lecture ou en écriture

LA CARTE MÈRE : c’est une plaque de circuit imprime qui permet de relier tous les composants, elle
comporte notamment des emplacements prévus pour accepter différents types de composants, le processeur,
les barrettes mémoires et les périphériques

LES PÉRIPHÉRIQUES : ils ne font pas partie du cœur d’un ordinateur, ils permettent de réaliser les deux
autres fonctions de l’ordinateur, la gestion des données, la communication … etc.

Il se trouvent a l intérieure du boitier de l’ordinateur (carte réseau, carte graphique) ou à l’extérieur (clavier,
souris, écran )

Périphériques de communication : peuvent assurer la communication avec un utilisateur, et communiquer


avec un autre ordinateur

La communication avec d’autres ordinateurs se fait par des interfaces réseau : modem ….

La communication avec l’utilisateur se fait par des périphériques d’entrée\ sortie

Périphérique d’entrée : clavier, souris, microphone, camera, vidéo.. Etc.

Périphérique de sortie : imprimante, écran

Les périphériques de gestion des données sont les périphérique de stockage, ils permettent de conserver
les données lorsqu’elles ne sont pas utilisés par le microprocesseur sont de 3 catégories :

La mémoire de masse : accessibles en lecture et écriture

Lecteur ou graveur des mémoires de stockage : uniquement destines a des archivages durables

Les périphériques de stockage : sur support moins fiables mais qui permettent de transférer des données d’un
ordinateur à un autre (clé USB)
Les plateformes Matérielles et Réseautage

- Les plateformes logicielles -

Un logiciel une application qui répond à l'un de ces besoins :

 traitement de textes
 calcul
 dessin
 recherche sur internet
 jeu, ….

Les logiciels contiennent des suites d’instructions qui décrivent en détail les algorithmes.

Les instructions d'un logiciel sont écrites dans un langage que l'ordinateur peut comprendre, le langage
binaire (0 ou 1).

Les instructions sont écrites sous une forme facile à lire pour un humain, et exécutable par l'appareil
informatique par l'intermédiaire d'un logiciel appelé interprète.

Un logiciel peut contenir divers fichiers, tels que des images, des sons, des textes ou des documents.

Ces fichiers peuvent être utilisés par le logiciel, par exemple affichés comme icône sur l'interface graphique,
ou être mis à disposition de l'utilisateur comme aide, comme modèle, ou comme exemple.

On distingue trois couches de logiciel:

1. Les logiciels systèmes : le système d’exploitation exemple Windows xx, android


 Les logiciels ont besoin d'un système d'exploitation pour fonctionner.
 Le système d'exploitation (Windows, Linux…) permet d'accéder aux ressources de la machine
(lecteur de cd-rom, écran, clavier, ...).
 C'est aussi le système d'exploitation qui se charge d'exécuter les instructions du programme
constituant le logiciel.
2. Les logiciels d’application
 Les logiciels applicatifs
Ils permettent l’automatisation de procédures de travail. Ils sont développés soit en standard soit de
façon aspécifique pour répondre a un besoin particulier. On peut les classer en différentes grandes
familles suivant le secteur qu’ils couvrent :
 Application de bureautique et de communication
 Application de conception (DAO, PAO, CAO…)
 Les applications métiers qui correspondent à certaines grandes fonctions de l’entreprise (paie,
comptabilité, facturation …)
 Applications décisionnelles qui permettent la manipulation de données de manière immédiate a des
fins de prises de décision.
 Les systèmes de gestion de bases de données

Ils permettent l’accès et la gestion des bases de données ex : oracle, Access,

 Les outils de développement des applications ex : java


 Les utilitaires :
o Outils d’administration de système : partage et gestion des ressources
o Outils de sécurité
o Les utilitaires de sauvegarde et de restauration
o L’antivirus
o Les logiciels de compactage ex : winzip
 Les logiciels embarqués

Les logiciels embarqués, sont généralement installés en usine par les fabricants. Ces appareils étant chacun
destinés à une application, Le logiciel qui leur est associé est à la fois un logiciel de base et un logiciel
d'application, les deux rôles étant indissociables.

3. Le système de fichiers.
 Support de stockage

Une représentation logicielle permet de conserver des informations de manière durable, même lorsque
l'ordinateur est éteint.

Exemple : un disque dur connecté à l’ordinateur, un CD, un DVD, une clé USB

Un support de stockage est organisé en un ou plusieurs lecteurs sur lesquels on va pouvoir enregistrer des
informations. Chaque lecteur contient une arborescence de dossiers, destinés à contenir des fichiers

 Dossier ou répertoire

Un dossier est un « endroit » d'un lecteur où l'on peut placer des fichiers ou d'autres dossiers.

L’ensemble des dossiers d'un lecteur, définit une arborescence, par analogie avec la forme d'un arbre, dont
toutes les branches partent d'un élément particulier, appelé la racine de cette arborescence.

 Fichier

Un fichier est l'élément de base utilisé pour le stockage de l'information , Il permet de regrouper des
informations cohérentes autour d'un sujet précis

Un fichier est composé des éléments suivants :

o Un nom : comprend éventuellement une extension, qui se trouve après le caractère ‘. ‘


o Un type : c'est-à-dire la catégorie d'informations qu'il contient
o Un contenu: les informations qu'il doit permettre de conserver

Logiciel : Droit d’utilisation

1. Les logiciels propriétaires et payants

Fabriqués par des sociétés de logiciel .Si Ils sont vendus à l’utilisateur lors de l’achat de son ordinateur,
seulement avec un droit d’utilisation, c’est une licence utilisateur.
Il n’est pas possible de le revendre séparément de la machine. le logiciel est sous copyright (le code source
fermé et protégé), il n’est pas possible modifier le logiciel.

Exemple : Le système d’exploitation Windows

2. Les sharewares

Ils permettent au public de les tester sans s'engager financièrement Librement téléchargeable, mais ne sont
pas pour autant gratuit Ils deviennent payants après la période d’essai/évaluation

Certaines fonctionnalités sont désactivées pour inciter le public à les rémunérer.

Exemple : la version démo de Photoshop; On ne peut ni imprimer, ni sauvegarder, ni même faire du copier-
coller.

3. Les logiciels gratuits (freewares)

Gratuits, Libre utilisation, Disponible sur Internet par téléchargement ou dans des CD-Rom, Possible d’en
faire des copies et de les faire circuler entre utilisateur

Se faire connaître le plus rapidement possible auprès des utilisateurs, logiciel gratuit de 6 mois à 12 mois en
général, et puis payant et propriétaire dans ces nouvelles versions

4. Les logiciels libres

L’objectif d’un logiciel libre est la garantie de la liberté de l’utilisateur Presque tout le temps gratuits pour
l’utilisateur, Libre voulant dire que le code source est ouvert et peut être modifié c est pour cela il existe
des logiciels libres qui sont payants,

Disponible sur Internet par téléchargement ou dans des CD-Rom

Possible d’en faire des copies et de les faire circuler entre utilisateurs.

La grande force d’un logiciel libre est son code source ouvert et modifiable en tout légalité

Les logiciels libres sont financés par le paiement des prestations de services qui les entourent, formations,
mise en place et installation

LES RÉSEAUX INFORMATIQUE

Réseau : un ensemble d’objets ou de personnes, interconnectés les uns avec les autres permettant de faire
circuler des éléments entre eux et ce selon des règles bien définies exemple : réseau de transport

Réseau informatique : est un ensemble de ressources informatique (matérielles et logicielles)


interconnectés les uns avec les autre destinés a partager des données, des ressources et d’échanger des
informations.

AVANTAGE :

Echanger sans se déplacer : échanger des données numériques de poste à poste sans recourir à un support
intermédiaire (clé USB, Cds.)

Ressources partagées : partager des ressources matérielles : imprimantes, scanners, disque dur, modems,…
Partager des ressources logicielles
Accès simultanées, travail collaboratif : Permettre l’accès simultané aux fichiers et base de données uniques
et identiques, ce qui évite les doublons de fichiers non synchronises, faciliter les échanges et la
communication ce qui favorise le travail collaboratif

Sauvegardes centralisées : automatiser des sauvegardes centralisées et régulières pour protéger les données
et favoriser la restauration en cas de perte ou dommage.

Accès sécurisé : securiser l’acces aux ressources informatique par des comptes d’utilisateurs et des mots de
passe.

INCONVENIENTS :

Complexité : complexité d’administration et de gestion qu’un ordinateur individuel, l’administration doit


être obligatoirement assuré par un spécialiste qualifie , a temps plein , cette complexité entraine de
nombreuses possibilités de pannes ce qui peut bloquer la communication et l’échange et par conséquence la
perturbation de l’organisation.

Le cout : de matériels supplémentaires, de paramétrage, de maintenance …etc.

Vulnérabilité : c’est le risque d’infections virales de masse si un seul poste est infecté.

Dépersonnalisation : les rapports humains peuvent y perdre, si les utilisateurs considèrent l’ordinateur
comme la seule interface de communication et donc ils n’ont pas de besoin de se déplacer.

Equipements matériel d’un réseau informatique :

Hôtes : c’est une unités directement connectées a un segment de réseau qui permet de partager , créer et
obtenir de l’information (ordinateurs)

Eléments matériels : (le concentrateur), c’est un élément matériel permettant de concentrer le trafic réseau
provenant de plusieurs hôtes, et de régénérer le signal.

L’infrastructure de la technologie de l’information : plateformes matérielles et logicielles en nuage

Informatique en nuage Cloud Computing.

1. Informatique en nuage ?
C’est une plateforme de serveurs distants utilisée pour stocker des informations et exécuter des applications
par l'intermédiaire d'un réseau, généralement Internet.
Il permet d’exploiter des services et des données en ligne à la demande via un simple navigateur web.
2. Pour quels usages ?
 L’exploitation de logiciels en ligne
 L’archivage de données ;
 la mise à disposition de puissance de calcul ou d’environnements de développement
 La collaboration au travers d’espaces de travail partagés et d’outils de communication synchrones…

3. Modèles de services

1) SaaS (Software as a Service)


Utilisation d’un logiciel, comme d’un service.
Sans l’installation du logiciel qu’on va utiliser sur l’ordinateur, mais vous l’utilisez à distance
La plupart du temps, ces logiciels s’utilisent via un navigateur Web.

2) PaaS (Plateform as a Service)

Utilisation d’une plateforme, comme d’un service.

 L’utilisateur gère, mais ne contrôle pas l’infrastructure Cloud (réseaux, serveurs, systèmes
d’exploitation, stockage).
 Il a ainsi le contrôle sur les applications déployées.
 Facturée à la consommation,
 un environnement qui permet à l’entreprise de déployer ses propres applications en dehors de sa salle
informatique.

3) IAAS : Puissance de calcul et stockage à la demande.

L’Infrastructure as a Service (IaaS) c’est la mise à disposition par Internet de machines virtuelles aux
ressources « facilement » modifiables (à la hausse ou baisse) et hautement disponible.

L’entreprise loue ainsi des capacités de traitement, de stockage et autres ressources qu’elle peut structurer et
gérer de façon autonome côté logiciel dès le système d’exploitation.

4. Entreprise avant le Cloud Computing

Les salariés de l’entreprise accèdent aux ressources informatiques (serveurs, applications, espaces de
stockage…) via le réseau interne de l’entreprise.

Inconvénient

 Les entreprises achètent un serveur et développaient leur propre infrastructure pour héberger
leurs services, ce qui occasionnait une perte de temps considérable et des coûts supplémentaires.
 Les applications d’entreprise traditionnelles sont toujours trop compliquées
 Le nombre et la variété des logiciels et matériels requis pour leur exécution est écrasante.
 Une équipe d’experts est nécessaire pour en assurer l’installation, la configuration, les tests,
l’exécution, la sécurité et la mise à jour.
5. Entreprise avec le Cloud Computing

Les salariés de l’entreprise accèdent à des infrastructures informatiques mises à disposition par un ou
des prestataires de Cloud via Internet.

Ces infrastructures sont mutualisées entre plusieurs entreprises pour être proposées au meilleur coût.

Avantage :

 Le Cloud offre aux entreprises la possibilité de centraliser leurs données, services et applications
auxquels elles peuvent avoir accès 24h sur 24.
 une connexion Internet suffit
 Accessibilité garantie
 Coût optimisé
 Flexibilité et partage
 Mises à jour automatiques
 Suivi du projet

TRAITEMENT AUTOMATISÉ de l’Information : Les logiciels Tableurs

Traitement d’Information ?

 Processus de changement de l'information


 Créer une nouvelle information à partir de celle existante

Information d’entrée  Traitement  Information de sortie

Traitement automatisé de l’Information avec un logiciel tableur

1. Qu’est-ce qu’un Tableur ?

C’est un logiciel qui permet :

La
manipuler des feuilles de calcul

C’est un espace qui permet une représentation et des calculs matriciels.

C’est un tableau (ou grille) qui qui peut comporter des données de toutes natures :

 données industrielles,
 scientifiques,
 commerciales,
 comptables,
 financières
 statistiques,

Quelques Logiciels Tableurs

Logiciels Gratuit commentaire


Microsoft Excel Non Inclus dans Microsoft office
Lotus 1-2-3 Non Inclus dans lotus Smart Suite
LA GESTION AUTOMATISÉE de l’Information : Créer et Mémoriser les données

1. Information vs Donnée
Information = donnée +interprétation
L’interprétation de la donnée permet de définir des renseignements utiles.
2. Les données de l’entreprise

L’entreprise a plusieurs données parmi eux on trouve les données des fournisseurs, des clients, de tous
les processus de management de la livraison stock...Etc.

3. Créer et Stocker les données


Pour créer et stocker une donnée on fait la
saisie en utilisant un clavier, en numérisant
le fichier avec un scanner ou on reçoit l’info
par réseau, on traite les données collecter
en utilisant des logiciel et on les stocks en
utilisant des materiels

On peut faire cette opération en utilisant un système logiciel et un système matériel

4. sous forme de Fichiers


Un fichier informatique est au sens commun, une
collection, un ensemble de données numériques
réunies sous un même nom, enregistrées sur un
support de stockage permanent, appelé mémoire
de masse

5. Dans une Base de données

Base de données est une entité dans laquelle il


est possible de stocker des données de façon
structurée et avec le moins de redondance
possible.

6. Processus de création des données

On collecte la réalité, on la modélise pour avoir des


données, on fait le stockage dans des bases de donnes
pour que l’information devient mémorisée
7. Modélisation des données avant de les stocker

La modélisation des données est l'analyse et la conception de l'information contenue dans le système,
pour avoir des données structurées et organisées

8. Que peut-on faire de ces données ?


o Les conserver aussi longtemps que nécessaire
o Examiner, étudier attentivement (interroger)
o Vérifier une commande lors de son enregistrement
o Produire les factures
o Calculer le chiffre d'affaire mensuel
o Etudier la répartition géographique des ventes
o Préparer le réapprovisionnement des produits en rupture de stock
o Et mille autres applications ...
9. Quelques logiciels de gestion utilisant des bases de données
On trouve plusieurs logiciels de gestion des bases de données parmi eux on site :
Des logiciels de comptabilité pour saisir les factures et autre de la gestion commerciale pour la saisie
des bons de livraison

MODÉLISATION des données Modèle Conceptuel de Données MCD

La Méthode MERISE : Une méthode d'analyse et de conception des systèmes d'information

Pour implémenter une base de données, on passe par les modèles suivants :

ANALYSE MCD MLD MPD Créer la base de données avec un Système de gestion de base

Modèle Conceptuel de Données (MCD)

1. Définitions et concepts

Le Modèle Conceptuel de Données (MCD) est une représentation statique du système d’information de
l’entreprise.

Son objectif : définir (identifier) toutes les données utilisées, les regrouper en ensembles appelés entités,
ensuite lier ces entités par des relations (association), et enfin déterminer les cardinalités

1. Une entité est un individu ou un type d’objet définit au sein du système d’information. Elle est
caractérisée par un certain nombre de propriétés qui lui sont spécifiques ou un ensemble de
donnée qui concerne le même sujet.

Chaque entité possède une Clé Primaire (Identifient) et contient des propriétés (Attribut).
 Les propriétés/attributs : c’est une information qui caractérise une entité.
 Dans l’exemple précédant les propretés élémentaires sont : nom du client, son adresse et civilité.
 L’identifient : est une propriété particulière qui permet d’identifier chaque entité de façon unique.
C’est un attribut ou une combinaison d’attributs.

2. Association : ou relation décrit le lien existant entre deux objets ou plus. L’association est
représentée par un verbe.

Il existe deux types d’associations :

1. L’association hiérarchique ou contrainte d’intégrité fonctionnelle : Sa particularité est d’avoir comme


cardinalité 1,1.

2. L’association non hiérarchique ou contrainte d’intégrité multiple : sa cardinalité maximum est


différente de 1.

Les cardinalités d’un lien entre un objet et une association indiquent le nombre de fois qu’un individu de
l’objet peut être concerné par l’association.

 La cardinalité minimale est de 0 ou 1


la cardinalité maximale est de 1 ou N.