Vous êtes sur la page 1sur 21

CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE

SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

71. LE CHAMP DE L’EVALUATION

72. LES METHODES D’EVALUATION PREVUES PAR LA LOI

71. LE CHAMP DE L’EVALUATION

L’évaluation est l’opération par laquelle l’entreprise traduit en unités monétaires


108
nationales courantes, en vue de les intégrer dans ses comptes, chaque transaction, fait,
opération, événement et toute situation nouvelle qui affecte son patrimoine, sa
situation financière et ses résultats.

Cette évaluation s’exerce à trois moments bien distincts :

 à l’entrée d’un nouveau bien à l’actif ou à la constatation d’un nouveau passif (voir
n° 112 et suivants).

 à l’inventaire, lorsque l’entreprise recense l’état de son patrimoine actif et passif (voir
n° 114 et suivants).

 à l’arrêté des comptes, lorsqu’elle confronte, pour chaque 2lément de son


patrimoine, sa valeur d’entrée à celle qui lui a été conférée à l’inventaire, et
détermine ainsi les ajustements nécessaires qu’il y a lieu, le cas échéant d’apporter
à la valeur d’entrée de l’élément (voir n° 117 et suivants).

La structure de ces trois moments peut ainsi être schématisée :

VALEUR A VALEUR A
L'ENTREE L’ARRETE
DES COMPTES

VALEUR A
L'INVENTAIRE

MOMENT 1 MOMENT 2 MOMENT 3


CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

Pendant longtemps, l’une des importantes difficultés dans la démarche de


109
normalisation comptable au niveau international a été de faire émerger un consensus
autour de la définition précise de chacune des valeurs de l’évaluation comptable, en
dehors de toute influence des règlementations fiscales locales.

Les travaux menés à cet égard par l’IASC ont eu l’immense mérite de clarifier la
réflexion sur ce sujet et de faire apparaître les points forts de convergence au niveau
international.

La 4ème directive européenne a conforté cette démarche en épousant en tous points


la méthodologie de détermination des valeurs comptables aux différents moments.

Au Maroc, la Commission de Normalisation comptable en a fait de même en retenant


la ligne directive suivante :

1. Ce sont les principes comptables fondamentaux qui déterminent les règles de base
constituant les méthodes générales d’évaluation.

2. Ces méthodes générales déterminent à leur tour des modalités d’application


pratiques pour la recherche de chacune des trois valeurs à appliquer à chaque
type d’élément du patrimoine d’une entreprise, en fonction de:

-(1) sa nature physique,


-(2) son utilité pour cette entreprise,
-(3) la monnaie dans laquelle il y est entré,
-(4) sa durée prévisible du séjour dans le patrimoine,
-(5) et sa valeur marchande.

Cette démarche peut être ainsi résumée : 110


CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

TABLEAU 14: DES PRINCIPES COMPTABLES AUX METHODES D'EVALUATION

PRINCIPES COMPTABLES FONDAMENTAUX

CONTINUITE COUT HISTORIQUE PRUDENCE


D'EXPLOITATION

METHODES D'EVALUATION GENERALES A DISPONIBISION


L'ENTREE, L'INVENTAIRE, A L'ARRETE DE LA LOI
COMPTABLE

MODALITES D'APPLICATION PAR TYPE DISPOSITIONS


D'ELEMENT DU CGNC

IMMOBILISATION CREANCES CREANCES &


 INCORPORELLE STOCKS DE DISPONIBILITE DETTES –
 CORPORELLE BIENS & & DISPONIBILITE
SERVICES DETTES EN DEVISES
 FINANCIERE
EN DH
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

72. LES METHODES D’EVALUATION


PREVUES PAR LA LOI

En application des principes comptables fondamentaux, et notamment celui de la


continuité d’exploitation, du coût historique et de prudence, l’article 14 de la loi 111
comptable a été très explicite en fixant pour chaque moment de l’évaluation, la
méthode générale qu’il convient d’appliquer en fonction de la nature de chaque
élément d’actif et de passif.

Ainsi, l’article 14 distingue le patrimoine de l’entreprise en:

 biens
 titres
 créances
 disponibilités
 dettes

et précise les différentes valeurs (d’entrée, d’inventaire, à l’arrêté) pour chacune de


ces composantes.

72.1 LA VALEUR D'ENTREE


112
Selon la doctrine internationale, la valeur d’entrée d’un bien est fonction de la manière
dont l’élément est entré dans l’entreprise et de son utilité économique présumée. Elle
est constituée :

 pour les éléments acquis à titre onéreux, par la somme des coûts mesurés en termes
monétaires que l’entreprise dû supporter pour les acquérir ou les produire.

 pour les éléments acquis à titre gratuit, par la somme des coûts que l’entreprise
aurait supportée si elle avait à les acheter ou les produire.

 pour les dettes par la contrepartie monétaire nominale stipulée en principal dans la
convention.

D’après la loi comptable, la valeur d’entrée des différentes composantes du patrimoine 113
est égale, selon le cas :

 au coût d’acquisition de l’élément acquis


 au coût de production, s’il est produit par l’entreprise elle-même
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

 à sa valeur vénale si l’élément est reçu à titre gratuit


 à sa valeur nominale s’il s’agit d’une créance, disponibilité ou dette.

L’application de ces dispositions générales à la valeur d’entrée de chaque


composante du patrimoine peut être schématisée ainsi:

TABLEAU 15 : LES VALEURS D'ENTREE

MODE DE VALORISATION
A DES BIENS

Acquis à titre onéreux Coût d'acquisition

Produits par Coût de production


l'entreprise

Reçus à titre gratuit Valeur actuelle

Reçus en apport en Valeur à l'acte d'apport


nature

Reçus par voie Valeur actuelle la plus


d'échange fiable

Reçus à l'aide d'une Coût d'acquisition ou de


subvention production
d'équipement
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

B VALEUR D'ENTREE DES


TITRES

Acquis à titre onéreux Prix d'achat


CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

TABLEAU 15 : LES VALEURS D'ENTREE

VALEUR D'ENTREE DES


C STOCKS PRODUITS

NATURE PHISIQUE MODE D'EVALUATION

Biens et services Coût réel de production


identifiable en cours
de production ou en
stock

 Coût moyen pondéré


Biens et services non  Premier entré/sorti
identifiables en stock
ou en cours de
production

D VALEUR D'ENTREE DES


STOCKS ACHETES

DESTINATION MODE D'EVALUATION

 Coût d'achat réel, ou


Matière et fournitures  CMP, ou
à incorporer  Premier entré/premier
sorti

 Coût réel d'achat


Marchandises à  CMP, ou
revendre en l'état  FIFO
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

TABLEAU 15 : (Suite 2)

E VALEUR D'ENTREE DES


CREANCES, DISPONIBILITES ET
DETTES

TYPE DE MONNAIE MODE D'EVALUATION

En monnaie Valeur nominale


nationale

En monnaie Contre-valeur en monnaie


étrangère nationale au cours du jour
d'entrée
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

72.2 LA VALEUR D'INVENTAIRE

La valeur d’inventaire fixée par la loi pour chacun des éléments d’actif et de passif, est
égale à sa valeur actuelle.

La valeur actuelle d’un élément du patrimoine est une valeur d’estimation, à la date
considérée, en fonction du marché et de l’utilité économique de cet élément pour
l’entreprise. Elle est égale à :

 La valeur d’utilité pour les biens immobilisés d’exploitation et les titres de


participation.

Cette valeur est définie comme étant le prix qu’un Chef d’entreprise prudent et
avisé accepterait de décaisser pour obtenir ce bien ou ce titre de participation, en
fonction de son utilité globale ;

Cette utilité ne s’apprécie pas uniquement en considération d’un prix, mais aussi au
regard de l’intérêt commercial, industriel ou stratégique que la détention du bien ou
du titre peut procurer à l’entreprise ;

 La valeur vénale ou valeur nette de réalisation pour les autres éléments de l’actif.

L’application des dispositions générales de la loi pour la détermination de la valeur


d’inventaire de chaque composante du patrimoine peut être illustrée ainsi :
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

TABLEAU 15 : LES VALEURS D'ENTREE

ELEMENTS NATURE VALEUR ACTUELLE

- Immobilisations Valeur d'utilité


amortissables
Des biens, titres, créances et
disponible
- Titres de participation Valeur d'utilité

- Autres immobilisations Valeur vénale ou contre-


- Actif – circulant valeur au cours du jour de
- Trésorerie – actif clôture, pour les créances
et les disponibilités en
devises

- Dettes en DHS Valeur nominale ou contre-


Des dettes - Dettes en monnaie valeur au cours du jours de
étrangère clôture pour les dettes et
- Trésorerie trésorerie négative en
devises

- Des biens et services Valeur nette de réalisation


produits ou en cours
identifiables

Des stocks Des biens et services Valeur nette de réalisation


produits ou en cours non
identifiables

Des biens et services Valeur nette de réalisation


produits ou en cours non
identifiables

Des matières premières et Cours du jour


fournitures

Des marchandises à Cours du jours


revendre
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

72.3 LA VALEUR A L'ARRETE DES COMPTES

La valeur à l’arrêté des comptes, dite valeur comptable nette conférée par la loi à
chacun des éléments de l’actif d’une entreprise, est égale selon le cas :

 s’il s’agit d’un bien non amortissable, à la plus faible des valeurs entre la valeur
d'entrée et la valeur d'inventaire (article 14 alinéa 9).

 s’il s’agit d’un bien amortissable, à la valeur nette d’amortissement.

La valeur nette d’amortissement d’un bien amortissable est égale à sa valeur


d’entrée diminuée du montant cumulé de ses amortissements (article 14, alinéa 6).

 s'il s'agit d'un relèvement du passif, à la plus élevée des valeurs d'inventaire ou
d'entrée.

La valeur comptable nette qui sera finalement portée au bilan est donc égale:

 pour chaque élément d’actif, à sa valeur d’entrée (ou sa valeur nette


d’amortissement pour les biens amortissables), si cette valeur est inférieure à la
valeur d’inventaire de l’élément, ou à cette dernière valeur dans le cas inverse.

 pour chaque élément du passif, à sa valeur d’inventaire, si cette valeur est


supérieure à la valeur d’entrée, ou à cette dernière si elle est la plus élevée.

L’application de ces dispositions générales à chaque composante du patrimoine peut


être illustrée par les schémas suivants:

 1. Actif amortissable (voir tableau 17)


 2. Titres (voir tableau 18)
 3. Stocks (voir tableau 19)
 4. Autres actifs non amortissable (voir tableau 20)
 5. Dettes libellées en DH (voir tableau 21)
 6. Créances et dettes libellées en devises (voir tableau 22)
 7. Disponibilités en devises (voir tableau 23)
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

TABLEAU 17 : VALEUR COMPTABLE NETTE DE L'ACTIF AMORTISSABLE

EXERCICE N

VALEUR PLAN
D'EN- D'AMORTIS- I N V E N T A I R E
TREE SEMENTS
D'AMORTISSEMENTS

AMORTISSEMENT
EXCEPTIONNEL
DEPRECIATION
IRREVERSIBLE
VNA>VA
CUMUL

VE OUI OUI

Amortis-
sement NON NON
annuel
DOTATION AUX

Plan
MAINTIEN DE LA

REVISION DU

D'AMORTIS-
d'amortis-
PROVISIONS

SEMENT
sement
PLAN
VNA

EXERCICE N+1 SORT DE LA PROVISION

Suffisant MONTANT Exagéré

Insuffisant

MAINTIEN DE LA DOTATION REPRISE DE LA


PROVISION COMPLEMENTAIRE DIFFERENCE
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

VE : Valeur d'entrée (Voir n° 112)


VNA : Valeur nette d'amortissement (Voir n°117)
VA : Valeur actuelle (Voir n°115)

TABLEAU 18 : VALEUR COMPTABLE NETTE DES TITRES

VALEUR COMPTABLE NETTE DES TITRES

DE PARTICIPATION VE>VA OUI

NON

TITRES MAINTIEN DE LA VE

DE PLACEMENT

COTES OUI VE>COURS MOYEN DU OUI


DERNIER MOIS

NON

MAINTIEN DE LA VE

VE>VALEUR PROBABLE OUI


DE NEGOCIATION
NON

MAINTIEN DE LA VE CONSTATION D4UNE PROVISION


POUR DEPRECIATION

VE : VALEUR D'ENTREE (voir n°112)


VA : VALEUR ACTUELLE (voir n°115)
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

TABLEAU 19 : VALEUR COMPTABLE NETTE DES STOCKS

VALEUR COMPTABLE NETTE DES STOCKS (1)

VE >VA
NON OUI

CONSTATATION
MAINTIEN D'UNE PROVISION
DE LA VE POUR
DEPRECIATION DE
STOCKS
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

(1) Tous types de stocks

TABLEAU 20 : VALEUR COMPTABLE NETTE DE L'ACTION NON AMORTISSABLE

VALEUR COMPTABLE NETTE DE L'ACTIF NON


AMORTISSABLE

VALEUR D'ENTREE VALEUR D'ENTREE


> <
VALEUR ACTUELLE VALEUR ACTUELLE

ECART
IRREVERSIBLE NON

OUI

CONSTATATION CONSTATATION MAINTIEN DE LA


DE LA MOINS- D'UNE PROVISION VALEUR D'ENTREE
VALUE POUR DEPRECIATION
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

VE : Valeur d'entrée (voir n°112)


VA : Valeur actuelle (voir n°115)

TABLEAU 21 : VALEUR COMPTABLE NETTE DES DETTES EN DH

VALEUR COMPTABLE NETTE DES DETTES EN DH

VALEUR D'ENTREE VALEUR D'ENTREE


< >
VALEUR ACTUELLE VALEUR ACTUELLE

ECART
IRREVERSIBLE
OUI

NON

CONSTATATION CONSTATATION MAINTIEN DE LA


DE LA MOINS- D'UNE PROVISION VALEUR D'ENTREE
VALUE POUR DEPRECIATION
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

TABLEAU 22 : VALEUR COMPTABLE NETTE DES CREANCES ET DETTES EN MONNAIE


ETRANGERE

VALEUR COMPABLE NETTE DES CREANCES ET


DETTES EN MONNAIE ETRANGERE

QUELQUES SOIT L'ECHEANCE DE LA CREANCE &


DE LA DETTE

COMPARAISON ENTRE LE COURS DE CHANGE A


L'ENTREE (CE) ET LE COURS DU JOUR DE CLOTURE
(CC)

CREANCE DETTE

CE >CC CC<CE

PERTE LATENTE POTENTIELLE


CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

ECART DE PROVISION POUR


CONVERSION ACTIF PERTE DE CHANGE

GAIN LATENT POTENTIEL CONSTATATION

ECART DE
CONVERSION PASSIF NEANT

TABLEAU 23 : DISPONIBILITES EN DEVISES

VALEUR COMPTABLE NETTE DES DISPONIBILITES EN


DEVISES

ESTIMATION AU DERNIER COURS DE CLOTURE

TOUT ECART POSITIF TOUT ECART


NEGATIF

CONSTATATION D'UN CONSTATATION


GAIN DE CHANGE D'UNE PERTE DE
CHANGE
CHAPITRE 2 : ANALYSE DE LA LOI COMPTABLE
SECTION 7 : LE DISPOSITIF COMPTABLE DE FORME – LA METHODE D'EVALUATION

Vous aimerez peut-être aussi