Vous êtes sur la page 1sur 17

REPUBLIQUE DU BENIN

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA


RECHERCHE SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE NATIONALE DES SCIENCES, TECHNOLOGIE,


INGENIEURIE ET DES MATHEMATIQUES

INSTITUT NATIONAL DE SCIENCE DE TECHNOLOGIE


INDUSTRIELLE

Département : Génie Civil

Déroulement des travaux de second-œuvre sur un


bâtiment de type R+2 à usage d’habitation sis à
Abomey-Calavi, Quartier Aïtchédji

Lieu de stage : ASSAWO BTP

Rédigé par : Tuteur de stage :


KELOME S. Jordan C. ABOUDOU SANDA Saroukou A.
Spécialiste Génie Civil

Année académique : 2018-2019

1
REMERCIEMENTS

Mes remerciements vont à l'égard de Mr SANDA Rachidi, Directeur Général de


l’Entreprise ASSAWO BTP et de tout son personnel pour m’avoir donné l’opportunité
d’effectuer ce stage.
Je témoigne ma gratitude envers Mr ABOUDOU SANDA Saroukou A., mon tuteur de
stage.
Je suis aussi reconnaissant envers tous nos professeurs de l'Institut National de
Science de Technologie Industrielle (INSTI) pour leur enseignement, leur disponibilité
et leur assistance au cours de nos activités académiques.
Pour finir, je remercie mes parents et proches pour le soutien qu'ils m’ont apporté
tout au long de ce stage.

2
SOMMAIRE

REMERCIEMENTS……………………………………....………...2
SOMMAIRE …………………………………………………………3
INTRODUCTION …………………………………………………...4
I- Présentation générale de l’Entreprise ASSAWO
BTP …………………………………………………….…...5
II- Présentation et déroulement du stage………………..6
1) But du stage……………………………………………………6
2) Présentation du projet………………………………………...6
3) Etat des lieux du chantier en début de Stage……………….6
4) Présentation des tâches effectuées sur le chantier………..7
III- Bilan et difficultés…………………………………….…11
1) Bilan ……………………………………………………….…11
2) Difficultés et suggestions…………………………………..12
CONCLUSION …………………………………………….………13
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES………………………..... i
ANNEXES…………………………………………………………...ii

3
INTRODUCTION

Ce rapport a été rédigé dans l’objectif de la validation de notre première année


universitaire en Génie Civil à l'Institut National de Science de Technologie Industrielle
de Lokossa.
Notre stage académique s’est déroulé du 23 Juillet au 31 Août 2019 au sein de
l’Entreprise ASSAWO BTP. Ce stage nous a amené à observer et contrôler les
activités sur un des chantiers de l’Entreprise ASSAWO BTP en l’occurrence celui
concernant la construction d’un bâtiment R+2 à usage d’habitation sis à Abomey-
Calavi, Quartier Aïtchédji.
Dans ce document sont présentés sommairement les travaux ayant eu lieu sur le
chantier durant la période de notre stage.
Après une brève présentation de l’Entreprise ASSAWO BTP, nous vous ferons l’état
des lieux du chantier à notre arrivée puis les principaux travaux effectués durant notre
séjour. Nous ferons enfin un bilan de cette expérience ainsi que les difficultés
rencontrées sans oublier les suggestions que nous proposons afin de les résoudre.

4
I - Présentation générale de l’entreprise ASSAWO BTP
Notre stage s’est entièrement déroulé au sein de l'entreprise ASSAWO BTP qui a son
siège social basé à Kandi, département de l’Alibori.
Créée en 2007 sous le registre de commerce N° RB A076/2007 à Parakou, elle est
dirigée par Mr SANDA Rachidi. Son adresse est BP 38 Kandi, République du Bénin.
Cette entreprise intervient surtout dans les travaux de BTP et dispose à son actif
plusieurs réalisations tant dans le domaine public comme privé.
Elle regorge d’un certain nombre de spécialistes du domaine qui appuient ses activités
dans les travaux à elle confiés et ses réalisations s’étendent un peu partout sur toute
l’étendue du territoire national. L’organigramme de fonctionnement de l’Entreprise se
présente comme suit :

Directeur Général

Secrétariat

Département
Département Technique
Administratif et Financier

Etudes Travaux

-Ingénieurs/Techniciens -Conducteurs de travaux


de conception -Chefs de chantiers
-Ouvriers

Organigramme de l’Entreprise ASSAWO BTP

5
II - Présentation et déroulement du stage

1 - But du stage
L'intérêt de ce stage est de :

- préparer l'étudiant aux déroulements des travaux sur le chantier ;


- permettre à l'étudiant non seulement de développer un esprit critique sur la
réalisation d'un bâtiment mais aussi proposer des solutions à la résolution des
problèmes techniques ;
- développer chez l'étudiant des connaissances appliquées en la matière ;
- observer l'exécution des différentes lois qui régissent la construction d'un
bâtiment ;
- permettre à l'étudiant de se familiariser avec le monde professionnel.

2 - Présentation du projet

Le projet à exécuter est la construction d’un bâtiment de type R+2 à usage d’habitation
comportant :

- Au rez-de-chaussée : 01 séjour, 01 salle à manger, 01 cuisine, 01 chambre


d’amis, 01 dépendance, 01 garage, 01 guérite, 02 terrasses, des salles d’eaux
(sanitaires) et une cage d’escaliers ;
- Au 1er étage : 01 séjour privé, 03 chambres, 01 grande véranda, 01 couloir, 02
petites vérandas, 03 salles sanitaires ;
- Au 2ème étage : 01 véranda couverte, 01 toilette et 01 magasin.

3 – Etat des lieux du chantier en début de Stage

Au début du stage, le Gros-Œuvre étant presque achevé, nous avons néanmoins pu


assisté à la finalisation des travaux devant conduire au coulage de la dalle (plancher)
des ouvrages prévus au 2ème étage.
Parmi ces travaux ont peu cités : le coffrage, la pose des hourdis, le ferraillage,
l’installation électrique, la plomberie, etc.

6
Parmi les activités terminées à notre arrivée nous notons la mise en place du forage,
de la fosse septique, du réseau d'évacuation des eaux fluviales et usées.
Au démarrage du stage, nous avons aussi assisté à la réalisation des travaux de
finition (enduit, du revêtement des murs en pierres taillées sous forme de carreaux
appelées palette), de mise en place des grilles et des cadres, du crépissage du
bâtiment et de mise en place du portillon.
Vous verrez ci-dessous les détails des différents travaux exécutés au cours de notre
stage sur ce chantier.

4 - Présentation des activités effectuées


a) Coffrage et coulage de la dalle supérieure du 2ème étage

La dalle réalisée est un plancher à corps creux. Pour sa réalisation, nous avons
préparé une gâche pour faciliter le transport du béton, du plancher poutrelles et
hourdis. On prépare aussi le coffrage (une forme utilisée pour maintenir des matériaux
jusqu'à leur prise). On assemble donc les boisages pour faire le moule qui contiendra
le béton (mélange de ciment, sable, gravier et d’eau) lorsqu'il sera coulé. Le coffrage
de la dalle supérieure ainsi que le ferraillage ayant été réalisé, on coule le béton sur le
plancher. Le sable utilisé est un sable à grains (comportant peu de fines). Les graviers
utilisés sont des graviers de 5-15 mm et des grains de riz. Le dosage du béton appliqué
sur la dalle est de 350 kg/m3. On note l’usage des matériels comme : la bétonnière,
la table de compression (pour éviter les fissures sur la dalle) et du vibreur. Le coffrage
est maintenu pendant 21 jours (le temps minimum nécessaire pour favoriser la cure)
puis on décoffre après ce délai.

b) Crépissage

Le crépissage est une opération qui consiste à recouvrir d'un enduit les murs. Le
crépissage n'a pas seulement un intérêt décoratif. Il permet de protéger les murs de la
pluie, des intempéries et de l'infiltration de l'eau. Pour recouvrir nos murs sur le
chantier, nous avons utilisé du mortier au ciment. Le mortier est un mélange d'un liant
(chaux) et d'agrégats (sable) avec de l'eau. Notons que le dosage des enduits est de
400 Kg/m3. Pour effectuer le crépissage, les maçons utilisent les taloches, les truelles,
de l’eau et une règle de dressage ainsi que du mortier. La surface à crépir est d’abord
nettoyer et humidifier afin d’éviter l’apparition de poches d’air lors de l’application du
7
mortier sur le mur de briques. Après avoir appliqué la couche d’accrochage, on utilise
ensuite la règle de dressage pour aplanir la surface. Pour finir, on applique la couche
de fond et on effectue la finition à l’aide de la truelle.

c) Pose des pierres

Pour le revêtement de la façade principale du bâtiment, il a été utilisé des pierres


taillées sous forme de carreaux (20x40 cm) appelées palettes.
Les pierres taillées mises en place sur la façade principale font office de revêtement.
Ces derniers permettent une bonne isolation thermique du bâtiment et participe à
l’aspect esthétique de ce dernier. Le carreleur, pour poser une pierre taillée, dispose
sur la surface rugueuse de la pierre, du mortier puis place la pierre taillée sur le mur
en s’assurant de la planéité avec un niveau bulle. Après la pose des palettes, les joints
sont fermés en utilisant du ciment blanc. On nettoie ensuite les palettes pour tout
mettre au propre.

d) Alimentation électrique

Le réseau électrique désigne l’ensemble des circuits (lignes, câbles, postes


électriques, etc.) qui délivrent l’électricité́ aux usagers.
Nous avons assisté à la préparation de l’alimentation électrique. Les activités
observées sont entre autres la mise en place :
- des conduits ou gaines (tubes en plastique souple ou rigide destinés au
passage des fils électriques qui peuvent êtres encastrés dans un mur ou une
cloison) ;
- des boitiers d’encastrement (petits récipients de forme cylindrique ou
parallélépipédique, que l'on encastre dans un mur ou une cloison). Ils reçoivent
en façade un appareillage électrique (prise, interrupteur, variateur, etc.) et
contiennent le dispositif raccordant l'appareillage au circuit électrique ;
- des boites de dérivation : ce sont de petits coffres encastrés ou posés en
applique contenant les dispositifs de raccordement des câbles électriques et
de leurs dérivations (conducteurs secondaires reliés à un circuit principal).

e) Alimentation en eaux pressions

La plomberie est avant tout l’ensemble des techniques utilisées pour assurer la
circulation des eaux dans l’habitation. Ces dernières passent par des canalisations

8
composées prioritairement de tuyaux. Les tuyaux utilisés sur le chantier sont des
tuyaux PVC qui sont faciles à transporter et à mettre en place. La tuyauterie est
importante pour mettre en place le réseau de distribution d’eau mais il ne peut y avoir
d’installation sans le raccord de plomberie. Les raccords utilisés sont des raccords en
PVC. Les raccords en PVC peuvent être mâle (M) ou femelle (F). Un raccord mâle
s’emboîte dans le raccord femelle, et dans le cas de deux embouts mâles, il faut utiliser
un raccord manchon.

f) Mise en place des grilles, des cadres et du portillon

La grille est une clôture, un assemblage de barreaux fermant une ouverture ou


séparant des parties d'un édifice. Les grilles ont un grand intérêt dans la sécurité d’un
bâtiment. Elles sont placées au niveau des baies prévues pour les fenêtres ou les
portes. Pour mettre en place les grilles, il faut mettre en place les gongs dans le mur à
l’endroit prévu à cet effet.
Afin d’installer une porte dans une maison, on doit commencer par poser le cadre pour
préparer le mur à recevoir la porte. Ici, des pointes sont installées sur le bord du cadre
afin de s’assurer que le cadre est correctement placé dans le mur.
Un portillon est une sorte de porte pouvant permettre de restreindre l’accès à certaines
personnes. Pour mettre en place un portillon, on le place au niveau d’un poteau
capable de supporter la charge qu’il constitue. Les gongs du portillon doit être enfoncés
dans le poteau.

g) Montage du mur acrotère

Le mur acrotère est un muret situé en bordure de toitures terrasses pour permettre le
relevé d’étanchéité. Pour réaliser le mur acrotère, abrégé « acrotère », on monte un
petit mur à deux poses d’hourdis.

h) Réalisation d’une forme dallage

Un dallage est un ouvrage en béton de grandes dimensions par rapport à son


épaisseur qui repose uniformément sur son support. Dans la réalisation d’une forme
dallage, on délimite la surface sur laquelle le travail doit être effectué puis on remblaie
et humidifie celle-ci. On obtient une assise qui peut supporter la dalle. Il suffit de couler
ensuite du béton sur toute la surface délimitée et après, de réaliser correctement le
dressage pour obtenir une surface plane.

9
i) Nettoyage du chantier

Cette activité permet aux autres ouvriers de travailler dans un cadre propre, d'éviter
les blessures causées par les pointes ou autres matériaux abandonnés, de ranger le
chantier pour une meilleure efficacité et visibilité.

10
III - Bilan et difficultés
1) Bilan
Ce stage nous a permis d’avoir une notion globale sur la conduite des travaux sur un
chantier à travers notamment des séances pratiques d’initiation aux travaux de
ferraillage, de maçonnerie et de coffrage, le suivi des différentes installations en
matière de plomberie et d’électricité et la découverte de certaines notions importantes
dans le domaine du génie civil.
Ainsi donc au niveau :

- de la stabilité du bâtiment :
Les structures porteuses sont disposées de manière à supporter les charges du
bâtiment ; ces dernières sont transmises aux fondations plus précisément au niveau
des semelles qui elles-mêmes les redirigent sur le sol.

- de la plomberie :
La plomberie s’intéresse à la circulation de l’eau dans le bâtiment. Pour la tuyauterie,
on peut utiliser différents types de tuyaux telles que : les tuyaux PVC, PVR, en cuivre
ou autres. Ils possèdent différentes caractéristiques ainsi que leurs avantages et leurs
inconvénients. Sans les raccords on ne peut réaliser les canalisations en eaux d’un
bâtiment .Ces raccords sont eux aussi de diverses natures (cuivre, laiton, PVC, etc.)
et offrent des possibilités différentes. Il faut ajouter que les tuyaux endommagés
doivent être réparés pour éviter les fuites d’eaux.

- de l’électricité :

Nous avons pu découvrir les notions d’appareillage électrique, de boitiers


d’encastrement et de boitiers de dérivation et comprendre l’importance des conduits
dans la mise en place des fils électriques transportant l’électricité depuis le coffret.

- de la maçonnerie :

Les briques sont fabriquées à partir de mortier façonné dans un moule. On observe
des briques de différentes épaisseurs. Les briques doivent être séchées et arrosées
régulièrement pour obtenir une résistance optimale. Des briques non résistantes
peuvent s’avérer dangereuses si elles sont utilisées dans le bâtiment car elles
s’effritent, se brisent facilement et ne supportent pas des charges lourdes.

11
Lors du montage d'un mur les briques suivent un appareillage particulier (les joints
entre les briques doivent être alternés d’un rang à l’autre, car des joints superposés
affaiblissent la construction) ; les poteaux sont disposés à l’intérieur du mur pour le
soutenir.
Pour le crépissage, le sable utilisé dans la confection du mortier doit être tamisé afin
de le débarrasser des granulats. Cette étape est importante si on ne veut pas que
l’enduit obtenu comporte des imperfections.
Lorsque des portes lourdes qui ne sont pas soutenus pas un poteau sont mises en
place, le mur cède rapidement, incapable de supporter la charge appliquée.

- de la finition :

La finition d’un bâtiment consiste à ajouter les dernières touches afin de rendre le
bâtiment présentable. On peut citer les opérations telles que le revêtement et le
crépissage qui doivent être absolument accompli avec soin.

2) Difficultés et suggestions

Dans l’ensemble, notre stage s’est très bien déroulé. Cependant nous notons quelques
difficultés telles que :

- des tuyaux de plomberie cassés au cours des travaux sur le chantier ;


- des enduits avec des épaisseurs dépassant les 1,5 cm entrainant une
consommation rapide du stock de ciment ;
- des murs qui avant le revêtement ne respectait pas l’équerre ;
- des murs construits avant notre arrivée sur le chantier et qui n’ont pas bien été
dressés ;
- des enduits comprenant des impuretés à cause de l’utilisation d’un grillage
déchiré qui n’a pas été remarqué plus tôt.

Aussi suggérons-nous face à ces difficultés :

- de sensibiliser les ouvriers à recourir au chef chantier lorsqu’il rencontre des


problèmes dans l’exécution des travaux ;
- de mettre à la disposition des maçons des grillages (tamis) plus résistant et au
besoin de renouveler ;
- de suivre rigoureusement l’utilisation des matériaux pas les ouvriers.

12
CONCLUSION

Ce stage a été pour nous une opportunité de découvrir les réalités du monde du génie
civil. Il nous a permis :

- d’appliquer nos connaissances théoriques acquises à l’Université ;


- d’observer l’exécution des opérations telles que le crépissage, le dallage, le
revêtement en pierres taillées, les travaux de plomberie et d’électricité ;
- d’acquérir un savoir-faire du monde des ouvriers.

La construction d’un bâtiment nécessite l’association de professionnels de différents


secteurs. Le chef chantier coordonne les activités sur le chantier et s’assure de leur
bon déroulement. Il doit faire preuve de patience et de rigueur afin d’accomplir son
travail.
Une chose est claire, les acquis de ce stage nous permettront à l’avenir de mieux
affronter d’autres réalités du vaste monde des BTP et d’être plus aguerri face à de
nouveaux défis.

13
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

 www.google.com
 Personnes ressources
 Glossaires, les 8 CAUE de Midi-Pyrénées et Pauline REDOULÈS, Septembre
2015
 https://fr.scribd.com/doc/126719104/Expose-Etudiants-Planchers-Dallages-
Procedes-Generaux-de-Construction-2, 19 septembre 2019 15h51
 Guide du Maçon, Holcim (Belgique), Juin 2018
 https://plomberie.ooreka.fr ,28 août 2019 11h
 https://www.btp-cours.com ,28 août 2019 11h
 https://www.btp-cours.com/2018/11/lalimentation-electrique.html ,28 août 2019
11h
 http://pays-
loudunais.com/bricolage/Ma%E7onnerie%20techniques%20de%20base.pdf,
28 août 2019, 19 septembre 2019

i
ANNEXES

Malaxage manuel du béton

Montage de l’acrotère

Montage d’une forme dallage

ii
Plancher nervures et hourdis avant le coulage du béton

Pierres taillées avec joint rempli au ciment blanc

Mise en place d’une grille

iii
A gauche : mise en place d’un cadre
A droite : mise en place d’un conduit
Au milieu : mise en place de la tuyauterie à l’aide de raccords

iv

Vous aimerez peut-être aussi