Vous êtes sur la page 1sur 52

COURS N°25: CONNAISSANCE DE

'ELECTRONIQUE : LES TEC ou FET


-
IMETRE 6 GAMM S
:
1

---------------------------- j
FLASHER D'ANIMATION ALTERNE
/ i

.l

:APACIMETRE
1 pF à 10fJF
:N&GAMMES
M1226 - 85 - 25 00 F

MENSUEL MARS 1991 1 BELGIQUE 183 F.B 1 CANADA$ 4,75


V ~Au ~ou

0
ENFIN DANS "~1\U ..
'1 { :

VOTRE REGION J

APRES ROUBAIX - LILLE - ARRAS - DOUAI


~I~9!r,~· n iq e - R!T!!H~ion
15, rue de Rome 5910 ROUBAIX ~ 20.70.23.42
Agences : 234, rue des Postes 59000 LILLE (Métro Porte des Postes) • 8, rue Sainte Claire 62000 ARRAS
16, rue de la Croix d'Or 59500 DOUAI

le spécialiste du composant électronique

OUVRE A LUNEL
155, bd Louis Blanc ~ 67.83.26.90
(centre ville)
34400 LUNEL
Pour fêter cet événement
Du 1er au 31 mars 1991
4
LA CONN41SSANCE
sance bi-amplifiés susceptibles
d'êt re raccordés à des encein-
tes traditionnelles 2 voies en
supprimant le filtre passif. Sui-
Flasher d'animation alterné.
Son application convient aux
vitrines, arbres de Noël, maga-
sin s, discothèques entre autres
Société éditrice : vant les besoins, cette électroni- sans les défauts de scintillement
Editions Périodes DE L ' ELECTRONIQUE que pourra être reliée ou incor- habi t uels qui découragent.
Siège SOCial : (COURS N° 25 : porée à une enceinte Hi-Fi, de Minuterie brève à effleure-
1, bd Ney, 75018 Paris sonorisation (amplificateur por- ment. Notre minuterie exploite
Tél. . (1) 42.38.80.88 LES TRANSISTORS table pour musiciens) ou d'auto- la fonction naturelle de monos-
SARL au capital de 5 1 000 F A EFFET DE CHAMP radio. table du NE 555. Un super-
Directeur de la publication :
Bernard Duval TECOU FET) limer de précision à effleure-
Tout électronicien vous dira qu'il
faut attribuer à ces composants
une mention spéciale de mérite
reconnaissant les particularités
29
OFFRE SPECIALE
ment. Avec une base de 1 mn ,
notre montage permet, par 8
straps ou contacts, de mettre
bout à bout des diviseurs suc-
qui les situent dans un monde cessifs jusqu'à 255 mn en mode
autre que celui des classiques D'ABONNEMENT timer. La suppresion d'u n strap
transistors bipolaires. Nous En plus des trois num éros gra- le fait fonctionner en astable
allons·leur consacrer toute notre tuits d'un abonnement , vo us avec une période valant deux
attention. recevrez en cadeau un circu it fois la durée établie du timer.
LED imprimé présensibilisé en verre

14 46
Mensuel : 25 F
Commission paritaire : 64949 époxy de 100 x 160 mm de qua-
Locataire-gérant : lité Step Circuits en retournant
Editions Fréquences le bulletin situé en page 29
Tous droits de reproduction réservés avant le 15 avril.
textes et photos pour tous pays CAPACIMETRE LE SUPERTEF
LED est uno marque déposée
ISSN 0753-7409
Services Rédaction-
Abonnements :
(1) 42.38.80.88 poste 731 4
1 bd Ney, 75018 Paris
LINEAIRE 1 pF à 10 /AF
EN 6 GAMMES
Un capacimètre est surtout utile
pour l'appairage de condensa-
32
MONT AGES SECTEUR
(Je PARTIE:
MISE EN SERVICE)
C'est maintenant le grand
moment, nous allons procéder à
teurs, la mise au point d'oscil la- la mise en marche complète du
Rédaction teurs, de filtres actifs afin de 220 V/50 Hz codeur pour laquelle il n'y a pas
Ont collaboré à ce numéro : s 'approcher au mieux des fré- L'électronique du 220 V est un de demi-mesure. Pour cette
Georges Matoré, Bernard Duval, quences de coupure détermi- domaine accessible parmi les
Dominique Jacovopoulos, Francis phase délicate, il faut mettre en
nées par les calculs ... horizons passionnants de l'élec- place tous les circuits intégrés.
Thobois, Guy Chorein. tronique de puissance. C'est
(1) 42.38.80.88 poste 7315 Nous vous proposons de réali-
Abonnements
1 o numéros par an
France : 180 F
Etranger : 260 F
ser un appareil précis et fiable
où le condensateur à mesurer
sert de base de temps à une
bascule monostable. Cette bas-
aussi un lieu de recherches et
d'innovations constantes autour
des triacs qui so nt très variés et
demeu rent mystérieux pour
48
SERVICE
Petites annonces gratuites cule est commandée périodi- beaucoup.
Les petites annonces sont quement à fréquence constante. Nous avons mis en œuvre dans CIRCUITS IMPRIMES
publiées sous la responsabilité de quatre montages modernes ces Ce service permet aux lecteurs
1 annonc eur ct ne peuvent se
référer qu'aux cas suivants:
- offres et demandes d' emplo1s
- offres demandes et échanges
de matériels uniquement
22
L'AMPLIFICATION
excel lents composa nts que
nous avons conçus pour les
amateurs exigeants. Relais sta-
tique à "touch control " . Ce
de Led d'obtenir les circuits
imprimés gravés, percés ou
non, en en faisant la demande
auprès de la Rédaction.
d'occasion relais antiparasité par concep- Tous les circuits imprimés pro-
- oflres de serv1ce ACTIVE 2 VOIES tion fonctionne sans pertu rber posés dans nos précédents
Réalisation Cette étude va vous permettre ord inateur ou magnétoscope et numéros sont toujours disponi-
Dessins et montage de disposer de blocs de puis- constitue un switch inusable . bles.
Thierry Pasquier
Composition
Edï Systèmes - Paris DROITS D'AUTEUR
Photogravu re Les circu its, dessins, procèdes et techniques publiés par les au teurs dans Led so nt et restent leur propriete.
Sociétés PRS / PSC -Paris L'exp loitation commerciale ou industrielle de tou t ou partie de ceux-ci , la reproduction des circuits ou la
Impression
Berger-Levrault - Nancy formation de kits pa rtiels ou complets. vo ire de produits montes. nécessitent leu r accord écrrt el son t soumis
·a ux drc.il s d'aut eur. Les con trevenants s'exposent à des poursuites judiciaires avec dommages-intérêts.
La connaissance de 1'électron
' {

Tout électronicien vous dira qu'il faut attribuer à ces composants une mention spéciale
de mérite reconnaiSsant les particularités qui les situent dans un monde autre que celui
des classiques transistors bipolaires. Nous allons leur consacrer toute notre attention.

La Grille ét le substrat sont rel iés


TEC électriquement par le mur et enser-
~ Les puristes du langage semblent rent le canal, grille et canal consti-
tenir à ce vocable désignant le Tran- tuent deux jonctions PN opposées
sistor à Effet de Champ, mais vous par leurs cathodes.
rencontrerez souvent celui de FET, L'alimentation normale du TEC à
dans la littérature en langue canal N s'effectue en connectant le
anglaise, pour Field Effect Transis- drain au ( +) et la sou rc e au (- ) de
tor. l'alimentation, une tensi on de polari-
Vous remarquerez aussi le TEC à sation est appl iquée à la grille (figure
Jonction , presque toujours appelé 3).
JTEC, comme c'est curieux ! Cette Le courant s'écoule par le canal ,
variante est connue sous la dénota- dans le sens D vers S et le canal
tion abrégée JFET, pour Junction subit l'act ion exercée par les diodes,
Field Effect Transistor. Il existe laquelle est fonction de la tension de
également le JTEC à grille isolée, grille.
dont vous entendrez parler sous la Lorsqu'une jonction est soum ise à
désignation IGFET, lsolated Gate une tension élevée, nous le rappe-
Field Effect Transistor. lons, elle ne devient conductrice
Les techniciens de langue française qu'au-delà de la tension seuil de con-
emploient tout autant le terme duction , il faut faire franch ir aux po r-
" gate" , qu i signifie porte , que celui teurs de charges d'électricité la bar-
de grille. rière de potentiel.
C'est ainsi que va le jargon du La tension appliquée à la grille (ou
métier. aux grilles solidaires) du TEC influe
La figure 1 vous présente la symboli- sur l'intensité du courant Drain-
sation de ces " petites bêtes à tro is Source.
pattes" ... Plus la tension grille baisse et plus le
Le TEC comporte trois zones semi- canal se rét récit, en raison du phéno-
conductrices munies de leurs élec- mène de déplétion, de la raréfaction
trodes d'accès appelées des porteurs de charges au voisi-
nage des cathodes des diodes grille-
SOURCE (émetteu r) canal. Cet étranglement du canal
GRILLE (base) peut aller jusqu'à l'annulation du
DRAIN (col lecteur). passage du courant D-S, le eut-off.
Il existe deux types de transistors, Le canal présente donc au passage
NPN et PNP, il existe le TEC à canal du courant D-S une résistance varia-
Net le TEC à canal P. ble Ros, laquelle occupe sa valeur
Reportons-nous à la figure 2. minimale ros lorsque UGs = zéro volt,
Source et drain sont deux zones de située entre quelques ohms et quel-
type N mais fortement dopées, ques centaines d'ohms chez les TEC
disons "+ N" réunies entre elles par courants (figure 7).
le canal, également de type N, dont La mesure de la valeur résistive de
le dopage n'a pas été intensifié. Rien Ros étant peu aisée, les fabr icants
n'entrave la conductibilité entre indiquent la tension de pincement
Source et Drain, aucun semiconduc- {pinch-off) notée UGS off , elle est
teur de type P ne vient l'interrompre. négative, correspondant à l' intensité

4
TRANSISTORS A EFFET DE .CHAMP cours no25

c ,i 0 E D BF245
2 N 3819

'~ E
G

s
'~ c
G

s
~
0 G S
i0 G

Fig. 1 NPN TEC N PNP TEC P

0
source grille

"~
drain

G
),,.,~ 1
IG UGs, o
s
mur

•N p N •N f U2 , UGs /
Fig. 2 Fig. 3

UGS <<0
-
UGS <0
-
U GS =0
-
UGS =0

Substrat P

UGS off l eut off ) Up 1pinch) Fig. 4

conventionnellement fixée du cou- de drain lo occupe sa valeur maxi- Si nous poussons la tension drain-
rant dè drain lo précisée, bien faible, male, la résistance drain-source source Uos au-delà de la tension de
exprimée en nanoampères, par ètant alors mininale, c'est ros (figure pincement, nous observons une
exemple : 3) . constance de l'intensité du courant
BF 245 : UGs off= - 0,5 à - 8 volts La valeur de lo pour UGs =zéro est lo, un palier avant que ce courant de
pour lo<10 nA notée loss. drain ne connaisse l'avalanche, les
Elle est de 2 à 20 mA chez le caractéristiques vont vous le mon-
2N 3819 :
2N 3819. trer.
UGs off= - 8 volts pour lo<2 à 20 nA
Si nous maintenons UGs à zéro volt
Chez un 2N 3819 présentant un et si nous faisons varier la tension
CARACTERISTIQUES
UGS off de - 8 volts pour un courant drain-source Uos, nous observons
lo moyen de 10 nA
DU TEC
un autre pincement du canal pour
8 volts . une nouvelle tension particulière de La méthode de relevé des caractéris-
Ros= nA= 800 megohms Uos appelée tension de pincement tiques du transistor classique
10
(pinch) dénotée Up (figure 4). (numéro 75) sera reconduite.
Excusez du peu, face à une banale La figure 5 nous indique le procédé,
résistance r de la base de 800 Q, un Cette tension Up est un peu supé- lequel nécessite deux alimentations
million de fois plus, ça se remarque, rieure, en valeur absolue, à la ten- stabilisées de tension variable.
pas vrai? sion UGs off précédemment définie. Nous obtiendrons un réseau de cour-
Lorsque UGs =zéro volt, le courant Up#\UGs offl+ 0,8 à 0,9 volt bes traduisant graphiquement les

5
La connaissance de 1'électronique

variations de : .J brusque niohtée de la caractéristique _ ( UGs )


g- go 1 - UGS off
ID fonction de UDs à UGs constante traduit l'avalanche, sans danger
po ur le TEC si nous limitons l'inten- g=go m
Le réseau des caractéristiques que sité du courant de drain, comme
nous présente la figure 6 traduit gra- Voilà qui nous amène tout naturelle-
dans tout claquage contrôlé (figure ment aux
phiquement le comportement moyen 6).
d'un lot de 2N 3819 soumis à l'explo-
ration méthodique selon les tensions SCHEMAS EQUIVALENTS
indiquées. TRANSCONDUCTANCE
Immédiatement vous remarquerez la
DU TEC
De petits signaux, de faible ampli-
linéarité des courbes dans la zone tude, imposent de faibles variations à Vous souvenez-vous de la linéarisa-
Résistive, à partir de l'origine. la tension de commande de repos de tion de la caractéristique de la diode
Cette linéarité des caractéristiques la grille. Ces variations engendrent et de l'équation de l'intensité du cou-
passant toutes par l'origine de réfé- des variations correspondantes du rant passant dans la diode conduc-
rence (croisement perpendiculaire courant de drain, tout comme chez trice ?
des axes gradués) signifie de un transistor classique en montage C'était au numéro 70 .
manière absolue que lo varie linéai- EC. Vous souvenez-vous des caractéristi-
rement en fonction de Uos pour une Si nous rapportons une tension à une ques du transistor classique, de
tension UGs constante, dans cette intensité, nous écrivons, selon la loi l'équation de l' intensité de son cou-
partie des courbes. d'Ohm: rant de collec teur, aveç prise en
L'espace drain-source présente compte de sa résistance interne de
donc une résistance dont la valeur 1 1 sortie, de son modèle équivalent . de
U=RI et R=u
est gouvernée par la tension appli- ses schémas équivalents ?
quée à la grille. Si la tension drain- C'était aux numéros 75, 76 et les sui-
source est très inférieure à la tension L'expression ~ est celle de l'inverse vants.
de pincement Up, c'est-à-dire si nous L'allure des caractéristiques du TEC
prenons UDs inférieure à 0,5 volt, d'une résistance, elle a pour unité nous conduit à considérer leu r linéa-
dans la pratique, nous pourrons utili- l'ampère par volt, le siemens S,
risation .
ser le TEC en résistance variable par unité de conductance ou d'admit-
Proiongeons les zones rectilignes
commande en tension de sa grille tance. des caractéristiques du TEC jusqu 'à
(figure 7). Autrefois cette unité était appelée leur rencontre avec l'axe des ordon-
Si nous faisons passer UDs en des- mho, l'anagramme d'ohm. nées, gradué en valeurs de ID au
sous de zéro volt, nous observons . 1 ampère point loo (figure 9).
une symétrisation des caractéristi- 1 s1emens S = 1 volt Nous avons:
ques de part et d'autre du zéro
(figure 8). Cette particularité différen- L'inverse d'une résistance est une lo =.loo+_!_ Uos
cie très nettement le TEC du transis- transconductance g ou admittance e
tor classique, puisqu'elle nous dit de transfert, plus pécisément dans e est la résistance interne de sortie
courant de drain du TEC.
que le TEC peut traiter des signaux le cas du rapport tension grille-source Nous dessinons le modèle équivalent
alternatifs de part et d'autre de zéro
La transconductance g du TEC est du TEC dipôle et le schéma équiva-
volt. Une marge de plus ou moins
constante pour de faibles variations lent continu du TEC, à la figure 10.
50 mV est admise en toute sécurité
pour les valeurs de crête de signaux de sa tenion de grille UGs, mais elle R1 est la résistance d'entrée, e la
alternatifs confiés au traitement d'un dépend de la tension grille-source de résistance interne de sortie, associée
repos UGS. en parallèle au générateur de cou-
TEC.
rant.
Après cette zone pentue, zone résis- # 2 loss ( 1 _ UGs )
tive de la caractéristique vient le UGs et Uos sont les tensions en
g IUGS offl' UGS off
coude, suivi d'un palier exprimant régime continu (repos).
Lorsque UGs =zéro. g prend la
u~~~tl
une infime variation du courant de valeur go SO!JVent indiquée par le
drain malgré l'importante variation loo= loss(1-
fabricant 1- UGS
de la tension entre drain et grille, 2 loss
go = IUGS ottl nous avons posé m = ( UGs ott)
c'est la saturation. Finalement une

6
TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP cours no 25

U alim2~ -
Laliml

Fig. 5

UGS=O
Io

UGS =-3V
Fig. 6 Zones 1 Résistive 2 Coude 3 Saturat ion
4 Aval anche
UDS max : 25 V UGS max : -25 V IDSS : 2-20 mA
UDG max : 25 V UGS off : -8 V IGSS : - 2 nA max
-- r- -...,...... UDS
IG max: 10 mA g 2 -6mS
.
/ ' /'
_.-!-/ ID UGS
1 / 1
'' Exemple de variation deR os

/
/
1 ! BmA
• [7
0

-1

Fig. 8 7 -2
1~ /
v
-3
Io
1/ v ~
l oo
- -- - - - - _ ---·~---------- UGS= - .. --volts .3
v v/ ~v __..,. t\J
-4

-5

1/~v ~ v-- -6

1~ ~ v
I o =l oo • ...!... u o s
e ~ J..-- -7
~ ~!--
1.-- 2 kO

- 8 volts

Uo s - o 0.1 0,2 0.3 0.4 volts


uos Fig. 9
Fig. 7 l G D

~
ID
Orain Grille Drain

UGS RI

~UGS ~
Ls

p l' 5 5
Uos
2 loss ( UGS )
Source Source g = -UGS off • l - UGS off

Fig. 10
Source
l oo =loss ( 1- -UGS
- y
UGsoff
g= go ( UGS )
t- UGS off

g= go. rn Fig. 11

7
Fig. 13

Fig. 14

E 5

M ~--~--~------~M

Fig. 15
Ao :g. _..B§_
l•g RS
©
loo= loss.m2 table expression de la valeur infinie européennes et Yts dans les docu-
Dessinons-nous le schéma équiva- de R1. mentations américaines, elle est la
lent variable, à la figure 11. Voilà bien cet avantage exceptionnel transconductance et présente une
Comme les résistances d'entrée Ri du TEC , raison pour laquelle des cir-
valeur moyenne allant de 2 mVA à
et interne de sortie Q ont des valeurs cuits intégrés divers seront réalisés
très élevées, nous pouvons les consi- en technologie effet de champ, vous 10 mA donc de 2 millisiemens à
dérer comme absentes (des sché- apprécierez les possibilités énormes V '
mas et des montages !) et nous des BIFET, MOSFET, CMOS (FET) .. . 10 mS.
aboutissons au schéma équivalent
variable simplifié reproduit à la figure PARAMETRES DU TEC ADMITTANCE D'ENTREE ~1
12. Désignée par Y11S dans les docu-
Ils sont cinq.
Si la borne d'entrée E semble donner mentations européennes et par Y1s
dans le vide, il ne s'agit pas de l'oubli ADMITTANCE g dans les notices américaines, ce
d'un trait sur le schéma, c'est la véri- Désignée par Y21S dans les notices paramètre est très faible en valeur,

8
TRANSISTORS A EFFET DE -CHAMP cours no 25
'•

' (

une fraction de microsiemens. demment leurs homologues en ver- senté par la figure 15 avec son
Vous pourrez très bien rencontrer sion TEC, lesquels seront les monta- schéma équivalent variable.
dans les documentations aux lieu et ges source commune SC , corres- La tension en sortie ouverte du mon-
place de l'admittance d'entrée la pondant au montage émetteur com- tage a pour valeur :
valeur du courant de grille polarisée mun EC, grille commune GC (base Us=g UGS.RS
en inverse IGss qui n'excède pas commune BC) et drain commun DC
quelques nanoampères. (collecteur commun) . Nous pouvons simplifier le schéma
équivalent variable en représentant
ADMITTANCE DE SORTIE_!_ MONTAGE SC sa sortie sous forme de dipôle équi-
Q valent, comme nous le montre la
Ce paramètre est désigné par Y22S La figure 13 nous montre les sché- même figure 15.
(Europe) ou par Yos (USA). mas homologues EC du transistor Le coefficient d 'amplification de ten-
Il est trop faible pour être pris en simple, ce terme n'a rien de péjoratif, sion en sortie ouverte nous est donné
compte, la résistance de sortie du et du TEC en SC. par l'expression
TEC est si grande.
L' intensité du courant de drain est
TENSIONS DE PINCEMENT exprimée par le produ it de l'admit· A - Rs 1
o-g1 +gRs<
UGs off se tient entre - 2 et - 5 volts tance de transfert (ou transconduc-
Up#IUGs offl+ 0,9 volt tance) g par la tension variable en La résistance d' ent rée est Re= RG.
entrée, qui est aussi la variation de La résistance de sortie à vide est
CAPACITES PARASITES
Elles sont deux, inhérentes à la tension de grille. Rs
lo = g ue Rs = 1 + gRs <Rs
structure même du TEC,
inévitables ... Dessinons-nous le schéma équiva-
La Plemière, C1 1s, entache la jonc- lent variable complet du TEC en POLARISATION DU TEC
tion grille-source du transistor à effet montage SC, puis le schéma simpli·
de champ par sa présence en paral- Polariser un transistor c'est f ixer les
fié (figure 13). tensions de repos de ses électrodes
lèle. Sa capacité est de quelques La résistance d 'entrée Re= RG, de
pico farads. en l'absence de signal, en vue du
l'ordre du mégohm et plus. meilleur fonctionnement lorsqu'il lui
La seconde, C12S, est associée en La résistance de sortie Rs = Ro ou
parallèle à l'espace drain-grille et sa faudra traiter des signaux.
RL , de quelques kiloohms au plus. Cela revient à connecter ses électro-
capacité est faible, elle n'excède pas Le coefficient d'amplification de ten-
le picofarad . Malheureusement des aux bornes ( +) et ( -) de la
sion à vide source d'alimentation par 1'intermé-
l'effet Miller est là, dont nous vous
Ao= -g Ro diaire des composants R et C de
avons entretenu lors de notre étude
du montage BC (numéro 78). Aux fré· est faible, il excède rarement 1O. valeur la mieux adaptée.
quences élevées, cette capacité L'amplification de courant est consi- Ce qui caractérise le TEC en le diffé-
parasite drain-grille, l'amplification dérable, puisque le courant en renciant du transistor classique c'est
aidant , se conjugue avec la capacité entrée est celui qu i traverse une que sa grille demande une tension
para'Site grille-source pour offrir un jonction en inverse. de commande, donc de polarisation
court-circuit aux signaux entrée ... inférieure à celle de sa source.
Les documentations américaines MONTAGE GC Vient immédiatement à l'esprit l'idée
désignent la capacité GS par C1s et de la nécessité de disposer de deux
la capacité D-G par CRs. Un simple coup d'œil sur les sché- sources d'alimentation, lesquelles
Après cette énumération nècessaire mas de la figure 14 nous dit que le sont indispensables pour effectuer le
de définitions et de symboles, nous montage GC efface tout l'avantage relevé des caractéristiques. Les
vous invitons à vous tourner vers les offert par la valeur autrement trés techniciens ont tout naturellement
élevée de la résistance d'entrée. imaginé des méthodes permettant de
Le montage GC ne connaît que de faire travailler le TEC avec une
MONTAGES rares appl ications, nous le mention- source d'alimentation unique, nous
FONDAMENTAUX DU TEC nons ici uniquement pour mémoire. allons vous montrer ces méthodes.

Les montages fondamentaux à élec- MONTAGE OC AUTOPOLARISATION


trode commune du transistor classi-
q ue (numéros 77 et 78) ont bien évi- Le montage drain commun est pré- Pour que la grille soit portée à un

9

1 {

potentiel inférieur à celui de )a


source, il suffit de porter la source· à
un potentiel positif par t apport à celui
de la grille. C3
Monsieur de La Palice en eût dit tout (--os
autant, qui était maréchal de France,
ne vous moquez donc pas!
Dès l'instant où le TEC est conduc-
teur, sa résistance de source As est
parcourue par le cou rant de drai n,
dans le sens sou rce vers masse. La
source est donc portée à un potentiel
positif.
Connectons la grille à la masse, p ar
l 'intermédiaire d ' une résistance de Fig. 17
grille AG de valeur élevée, par exem- Fig. 16
ple 2,2 mégohms (figure 16).
Si ID diminue pour une raison quel- tension grille-sou rce la plus faible
Le courant transitant par AG est si conque, UsM = Rs.lo diminue en con- possible. gouvernan t par là l' inten-
faible que la tension de repos, de séquence et la tension de la grille Sité du courant de drain au minimu m
polarisation de la grille est nulle, la tout pareillement , en rapport, c'est exigé pour un fonctionnement cor-
grille demeure au potentiel zéro, infé- l'autopolarisation, simple, non ? rect du montage.
rieur à celui de la source, c' est exac- Un inconvénient nous guette: le Faites le rapprochement avec un
tement ce que nous voulions. montage est très sensible à la disper- transistor classique, chez lequel
UsM =As ID= UsG = - UGS sion des caractéristiques du courant nous limitons le courant de collecteur
UGS=- As ID de drain et de la tension grille- de repos, vous n'y trouverez pas de
source, si variables d'un échantillon contradiction !
Voulez-vous un exemple ?
Nous devons polariser la g rille d'un
à l'autre au sein d'une même série Reportons-nous à la figure 17,
de TEC. laquelle nous montre le nouveau
2N 3819 à la tension de repos de
Nous pourrions rendre ajustable la montage, à tension de gri lle décalée.
- 1,8 volt, le courant de drain de
résistance As , ce qui nous permet- La grille est polarisée à partir du
repos étant de 1 mA.
trait de fixer l'intensité du courant de point milieu M du pont diviseur R1,
As= UsM = 1,8 V"" 1 B kQ drain de repos ID, nous obligeant à R2 entre ( +) et (-) de la source uni-
ID 1 mA ' ' cet ajustement au coup par coup, que d'alimentation UA.
simple, non ? très bien pour une production en La tension de source a pour valeur la
série! somme de la tension en M pl us la
La tension de source de repos sera Au prix d'une simple résistance à tension grille-source, positive comme
stabilisée, du point de vue variable, mettre en œuvre en plus dans le la première (UsM > UGM).
par découplage de As par le conden- Adoptons une tension G-S faible,
montage précédent, ce qui est vrai-
sateur Cs, comme nous avons appris ment peu de chose, nous allons correspondant à un courant de drain
à le faire au numéro 77. accéder à une méthode très nette- de faible intensité, que nous fixerons
100 ment avantageuse, que vous pourrez par la résistance As. La résistance
Cs= 2rr f 3 As appliquer sans hésitation et sans ris- de source condition ne en effet
Pour une fréquence seui l de trans- que chez tous vos montages cou- l'intensité du courant de drain, en
mission f (c'est une f réquence de rants, pour petits signaux . Il s'agit de fonction d'une tension source
coupure de filtre passe-haut) de la laquelle est très voisine de la tension
60 Hz, en donnant à Cs une impé- en M.
METHODE DE TENSION Donnons à la tension en M, qui est la
dance à 60 Hz de 3 % de As
tension grille, une valeur 10 fois plus
Cs=4,9.10 - 5 GRILLE DECALEE
grande que celle de la tension grille-
Prenons Cs= 4 7 11 F, 16 V si Nous tirerons le maximum d'un TEC source, notre courant de drain ne
UA=18V. si nous le faisons travailler sous la dépendra plus que de la tensi on de

10
TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP cours no 25

,. {

condensateur C1 de 0,1 microfarad


ira à coup sûr ...
La capacité de C3 , de liaison vers
l'etage en aval , adaptée à la résis-
~~~ 1 r~r tance de sort ie, c'est Ro et la résis-
tance' entrée de l'étage en aval.
' UGs:;::O 1 : -.f- Calculons l'amplification de tension
du montage.
Ao =- g Ro
# 2 loss (1 UGs )
2 4 ~ ~ 1p 12 14 16 l:Jo~votts) g IUGS offl - UGS off
1
La notice du fabricant indique :
g. 18
loss = 2 à 25 mA chez le BF 245
Fig. 19 loss = 2 à 6,5 mA chez le BF 245 A
loss=6 à 15 mA chez le BF 245 8
grille, laquelle est la tension en M ... UGM = UsM- UGS = 5,6- 0,6 = 5 volts loss = 12 à 25 mA chez le BF 245 C
Un exemple? Donnons au point milieu M du pont 2
65
Reportons-nous à la figure 18 pour Prenons loss = + • mA, soit 4 mA
diviseur la tension de 5 V. 2
examiner les caractéristiques du La chute de tens ion dans R2 sera de chez le BF 245 A de not re montage.
TEC BF 245 A. 5 volts et ce lle dans R1 de (18- 5) = UGs off est donnée - 0,5 à - 8 vol ts
A une tension O-S (en abscisse) de 13 V. pour le même type de TEC.
6 volts correspond un courant lo de Donnons à R2 la valeu r de 47 kQ . Prenons UGs off = - 4 volts.
1 mA, pour une tension UGs de UR2 UR1
-0,6 volt. R = 1 dans le pont= R1
2
2
g# ·: ~A( 1 - 06
4 )#2.0,85# 1,7 mS
Prenons
R 1 =(18- 5).R2 Ao= - 1,7 mS.Ro= ......... -9,52
UsM = 10 UGS = 10.0,6 = 6 volts
5 Comme vous le constatez, l'ampl ifi-
Rs _USM_~
- lo -1 mA
120 kQ (valeur normalisée) cation de tension Ao est de l'ordre de
Si nous faisons R2 =56 kQ (c'est 10.
....... 5,6 kQ (valeur normalisée) 10' fois Rs) . La capacité parasite 0-S d u BF 245
UsM = 5,6 volts pour lo = 1 mA A, typiquement de 3 pF , devient
R1 = 150 kQ 10 fois plus importante (effet Miller).
Accordons à la résistance de drain Le choix de R1 et R2 sera effectué en La résistance d 'entrée du montage
Ro une valeur égale à celle de la fonction des disponibil ités. R2 = 9 à est ainsi de 2,2 mégohms entachée
résistance de source, 10 fois Rs convient très bien . d' une trentaine de picofarads Pn
Ro=Rs=5,6kQ. Calculons la capacité du condensa- parallèle ...
La chute de tension de repos dans teur Cs de découplage de Rs. Il est une troisième méthode de pola-
Ro parcourue par le courant lo de risation du TEC, plus soph istiquée
100
1 mA, comme Rs, sera également de Cs= 2rr f 3 Rs que les deux prem ières, consistant à
5,6 volts, fournir au TEC un courant de d rain
Pour f = 60 Hz et Rs = 5,6 kQ de repos " fabriqué " par un montage
URD =URS= 5,6 volts auxiliaire, il s'agit de la méthode de
Cs= 100
Nous donnons à la tension de drain 2rr.60.5 600
UoM la possibilité d'exc ursion de Cs= 16 1.-~ F , 25 V service POLARISATION AUXILIAIRE
deux fois URD, pour la symétrisation
Nous calculerons la capacité du con- Vous découvrez le principe de la
bien connue de part et d'autre du
densateur d'entrée en fonct ion de la méthode à la figure 19.
point de repos.
résistance de sortie du générateur en Les deux diodes D1 et D2, en §érie
UA= 2URD +URS= 3.5 ,6 = ... ..... . amont. Etant donné l'énorme valeur avec la résistance R4, sont conduc-
UA= 18 V de la résistance d'entrée du TEC, un trices et présentent aux bornes de

11
La connaissance de 1'électron ue
,~ (

Couche d'oxyd e Jo (mA)


Canal

Source Grille Orain

'~'
/

Mosfet N ~
grille ISOlée Fig. 22
B Substrat 1à appauvnssemenl)

Fig. 21
M~----~----------~--~~--~----~

Fig. 20

leur assemblage la tension constante Mais la capacité parasite D-G est tensions UGs aussi bien négatives.
de 2 fois UAK conférant à l'émetteur passée de 30-40 pF à quelques pico- que positives par rapport au simple
du transistor NPN T2 une tension farads ... Intéressant, non ? TEC à jonction, JTEC, que nous
d'émetteur constante, de 0,7 volt (la venons d 'étudier (figure 22).
tension base-émetteur d'un transis- TEC A GRILLE ISOLEE A l'opposé, l'absence de canal entre
tor n'est-elle pas constante?). drain et source, comme le montre la
U dans R3 = U dans les 2 diodes Nous venons de faire connaissance figure 23, conduit à un comporte-
1N 4148 moins UsEo de T2 . avec le TEC à jonction , ou JTEC, ment aussi curieux et intéressant.
La résistance R3, dans le circuit l'aîné des transistors à effet de
champ, lequel a été suivi d'autres La tension appliquée entre grille et
d'émetteur de T2 est le siège du pas- substrat (bulk, en anglais) va engen-
sage d'un courant d'intensité cons- TEC dont la grille est totalement iso-
lée du canal. drer un canal induit au sein du subs-
0
tante ~3V# 1 mA. Voilà qui peut vous surprendre, com-
trat contre la grille. Plus la tension
G-B s'accroît et plus le canal induit
C'est donc un courant stabilisé de ment peut agir une grille isolée ? s 'enrichit entre porteurs de charges
drain de repos de 1 mA qui est Tout simplement parce que l'action élémentaires d'électricité. Nous som-
imposé au TEC. de la grille sur le canal n'est que le mes en présence du MOSFET à enri-
Le pont diviseur de polarisation de la seul effet du potentiel appliqué à la chissement (enhancement, en
grille n'a évidemment plus sa raison grille, d'où l'expression d'effet de anglais) dont la figure 24 nous mon-
d'être, le coefficient d 'amplification champ. tre le réseau de caractéristiques.
de tension est de 1'ordre de 1O. Un métal est conducteur, beaucoup
Un étage tampon, construit autour plus conducteur que son oxyde. La La résistance d'entrée d'un MOS-
d'un transistor NPN en montage col- grille est rendue isolée du canal par FET est de l'ordre de 1012 Q, c'est-
lecteur commun peut être intéres- dépôt d'une mince couche d'oxyde à-dire 1 suivi de douze zéros.
sant pour l'adaptation des impédan- métallique qui l'isole du canal (figure Le bruit, cette perturbation due à
ces Em aval. 21 ). 1' apparition de tensions parasites
Vous apprécierez le perfectionne- MOSFET : Metal Oxyde Semicon- aléatoires dans tout élément même
ment apporté au montage, qui nous ductor Field Effect Transistor très bon conducteur est faible chez
conduit au schéma de la figure 20. IGFET : lnsulated Gate Field Effect les MOSFET. A cet avantage, ajou-
Vous y découvrirez deux étages avec Transistor tez celui d'une aptitude remarquable
bootstrap (numéro 77) par le conden- Lorsque le canal N d'un MOSFET est au transfert du point de vue réduc-
sateur C2 et le condensateur C3. appauvri en électrons, l'appauvrisse- tion de la distorsion ...
La résistance d 'entrée de ce mon- ment ou déplétion confère au TEC Finalement mentionnons l'existence
tage a une valeur de l'ordre de plu- cette curieuse et intéressante pro- des MOSFET doubles, à deux gril-
sieurs centaines de mégohms (3 à 5). priété de fonctionnement sous des les de commande.

12
TRANSISTORS A EFFET DE 'CHAMP cours no 25

..

l' '
Source Gril le Drain Jo !m A)
UGS
·'v oxyde 7 UGB

""""" ~ ~
•2V 6 •12 V

~ ~ 10V

G~~
0 5

~t
-2V av
_,y p . 5
6V
-6V Mosfe t N 'v
grille isolée là enrichissement)
2V
15 Uos(volts)
8 t ubstrat
0
Fig. 23 5 10 15 20 Uos (volts)

Fig. 24

DIVERS MOSFET EXIGENCES DES MOSFET -Ne jamais laisser " en l'air" une
électrode, laquelle sera connectée
N.MOS et P.MOS sont des technolo- -Travailler su r une aire conductrice au ( +) ou au (-) de l'alimentation
gies MOS à canal N ou P. mise à la terre. par l'intermédiaire d'une résistance
- Porter des bracelets métalliques de très forte valeur.
CMOS est la réunion d'un MOSFET
mis à la terre . Mais dites-vous bien que nous uti li-
Net d'un MOSFET P, c'est une paire
- Utiliser un fer à souder fonction- serons des circuits intégrés (amplifi-
complémentaire, comme le mariage
nant sous basse tension et dont la cateurs opérationnels ou autres) qui
PNP-NPN (complementary MOS-
FET). panne est mise à la terre. ont reçu de nos amis techniciens de
- Stocker les composants en fichant la fabrication les protections conve-
VMOS traduit bien le profil en V leurs pattes dans de la mousse char- nables ...
donné à la grille et son oxyde, cette gée en graphite (carbone) ou dans Il nous fallait bien aller voir ce qui se
technologie nous donne déjà des du polystyrène recouvert d'une passe dans le jardin des TEC, avant
transistors de puissance, admettant feuille (papier) d'aluminium. de parler stabilisation .. .
des courants dè plusieurs ampères. - Préférez les pinces aux doigts. Georges Matoré

Electroniq e -Diffusion

ELECTRONIQUE DIFFUSION recherche pour ROUBAIX,


MAGASINIER EXPERIMENTE
Connaissances indispensables des composants électroniques.
Salaire en rapport.
Ecrire à M. Vercoutere- Réf. LED- 15, rue de Rome- 59100 Roybaix

13
1 '

raître deux étages distincts, un oscilla-


CAPACIMETRE LINEAIRE teur et un monostable, dont le fonction-
nement n'est pas sans rappeler celui
du fréquencemètre analogique publié
6 GAMMES dans notre n° 83.
L'oscillateur à fréquence fixe dans le
présent cas (contrairement au fréquen-
5 pF à 10 J..LF cemètre) et fournissant un signal pilote
à fosc = 1 MHz, va t ransmettre ses
signaux carrés à un monostable. Ce
monostable va, quant à lui "ouvrir" une
fenêtre de comptage dont la largeur de
l'impulsion va être fonction de la valeur
nominale du condensateur Cx à mesu-
rer. Le nombre d'impulsions enregis-
trées dans une fenêtre , va être
transmis à un galvanomètre de sorte
que la déviation de l'aiguille de celui-ci
va afficher par inertie et linéairement, la
valeur de la capacité inconnue.
L'oscillateur pilote à fosc de 1 MHz peut
être réalisé de bien des façons.
Après avoir été déçus par différents
essais basés sur le bien connu 555,
nous nous sommes finalement retran-
chés sur un 74 LSOO. Le schéma de
notre oscillateur définitif est reproduit en
figure 2. Il utilise 3 des 4 portes que
contient le boîtier d'un 74 LSOO.
La fréquence d'oscilation fosc dépend
de la relation T = 5.1 03. C (s), sachant
également que F = 1/T.
Nous vous proposons de réaliser un appareil où le condensateur à mesu- Des condensateurs de 200 pF permet-
tent donc théoriquement de nous satis-
rer sert de base de temps à une bascule monostable. Cette bascule est faire, puisque
commandée périodiquement à fréquence constante. La valeur moyenne
F = 1
de la tension de sortie est directement proportionnelle à la durée d'im- 5.103.200.10 12 1000.1 0-9
pulsion et à la cadence. Comme la cadence est constante et la durée
1.106 Hz, soit 1 MHz
d'impulsion proportionnelle à la capacité du condensateur, la valeur
Sans pou r autant faire appel à un
moyenne de la tension de sortie est proportionnelle à la capacité Cx ...
quartz onéreux et à des "capas" ajus-
la sortie de la bascule est nelle à la capacité mesurée et l'échelle tables, nous avons pu observer au fré-

A branché un afficheur à
cadre mobile à travers une
résistance série, qui affiche
par inertie, la valeur
moyenne arithmétique de la tension de
sortie pulsée, de sorte que la déviation
linéaire peut être utilisée sans calibrage
pour l'affichage de la capacité.

FONCTIONNEMENT
DU CAPACIMETRE
quencemètre numérique la bonne sta-
bil ité de cet oscillateur à portes NAND
qui, après peaufinage, comme nous le
verrons plus loin, permet de disposer
d'une fréquence pilote comprise entre
1,000 MHz et 1 ,001 MHz.
de l'aiguille est directement proportion- Le synoptique de la figure 1 fait appa- Le monostable de la figure 3, vous

14
FIABILITE ET PRECISION
•.

,t : 1

r - - - - - - - - . , . - - - - - - - - - - - r - . . . . Q · SV R

c
J1M _r----L·.

1---~ Monostabte

L-------~--------~....Q QV

c
Fig. 1 R

--r-----r---------t-- -- - - - , - - ·SY

14

JUlfL 5
741 21

Fig. 3

l'avez reconnu , c'est celui de notre fré- (a), l'un des six signaux de mesure il faut un potentiomètre ajustable dis-
quencemètre du Led no 83. Cependant, déclenche la bascule IC6. Chaque front tinct, pour les cinq autres gammes et
pour cette application, le condensateur positif à l'entrée du monostable pro- par mesure d'économie, au détriment
shuntant les broches 10 et 11 du voque une impulsion de sortie dont la toutefois d'une moindre précision de
74 121, n'a plus une valeur connue durée est proportionnelle à la capacité mesure, il est possible de n'utiliser
puisqu'il s'agit du condensateur Cx à Cx à mesurer. Lorsque aucun conden- qu'un seul ajustable P3. Dans ce cas,
mesurer, c'est de lui, de sa capacité, sateur n'est branché aux bornes Cx, il suffit de straper les cosses 2 à 6 de
que dépend la largeur de la fenêtre de l'impulsion de sortie n'est pas exacte- S1 (b).
comptage. ment à 0 du fait de la capacité propre Ce capacimètre peut mesurer avec une
Le schéma de principe complet de du monostable qui délivre des impul- bonne précision, des condensateurs de
notre capacimètre est présenté en figu- sions de 50 ns environ. Pour cette rai - quelques picofarads à 10 JlF. Des
re 4. son , on a prévu un pont à la sortie, plages supérieures (1 0 JlF à 100 JlF par
En plus des deux étages décrits précé- formé d'une résistance R3 et d'un ajus- exemple) , poseraient quelques pro-
demment , nous y remarquons un table P2 à P7 suivant la gamme, ce qui blèmes à cause de la fréquence de
compteur à décades (IC1 à IC5). Les permet d'effectuer le tarage du O. La l'oscillateur supplémentaire qui fourni-
cinq compteurs produisent les fré- bobine mobile du galvanomètre et la rait le signal à 1 Hz. Selon le galvano-
quences 100 kHz, 10 kHz , 1 kHz, résistance série R6 + P1 servant au mètre utilisé, l'inertie mécanique de la
100 Hz et erifin 10 Hz à partir de la fré- réglage de la déviation max. de l'ai- bobine mobile ne suffirait plus pour
quence pilote 1 MHz de l'oscillateur guille, sont dans la diagonale de ce transmettre les impulsions de sortie du
IC7. Pour une parfaite stabilité de fonc- pont. monostable et l'aiguille tremblerait. On
tionnement du capacimètre, chaque Un deuxième commutateur ·s1 (b), cou- pourrait y remédier en insérant un
boîtier est découplé par un condensa- plé à S1 (a) permet le réglage précis du condensateur parallèle à la bobine ,
teur de 100 nF. 0 pour chaque gamme du capacimètre mais l'affichage deviendrait lent et peu
Nous disposons donc de six fré- en insérant un ajustable P2 à P7 entre pratique.
quences stables dans un rapport de 1O. son commun et la masse. Si pour la Soulignons que les compteurs à déca-
Sélectionné par un commutateur S1 plage la plus faible (gamme 1 : 100 pF) , de IC1 à IC5 sont connectés de telle

15
CAPACIMETRE 6 GAMMES 5 pF à 10 1-1F 1
,~ 1 t

façon qu'ils divisent d'abord par 5 pui.s


par 2, on dispose ainsi aux broches 11 ..--- - - - - - - - Oscillateur _ __, 1

des fréquences 200 kHz , 20 k~z .


2 kHz , 200 Hz et 20 Hz qui peuvent
'1-+-r-D
. .~'·~ .' . l~
C9
être utilisées pour 6 plages intermé-
diaires : 5 nF, 50 nF, 0,5 11F, 5 11F, 50 11F. 9V Pile IC 1

r=
l
On peut mesurer des condensateurs
polarisés ou non, le(+) d'un électrochi- 14

mique sera appliqué à la broche 10 du· Cl Pl :___.J C2 C3

I ~~ I I /
B
NC -
monostable IC6. Toutefois, ces conden-
~ IC 7
sateurs ne devront pas avoir un courant
de fuite trop important. ~
Fig. 5
Une erreur de mesure ne peut être pro-
2 ,
voquée que par la fréquence de l'oscil-
lateur, IC7, la durée d'impulsion du 1 1
monostable IC6 et la tension d'alimen-
tation. Les compteurs à décade divisent
très exactement le signal qui est appli- =,: Cl _T
qué à leur broche 1.
Les tolérances des composants déter-
minant la fréquence et la durée d'impul-
sion n'influencent pas la mesure puis- La faib le consommation du capaci- verre époxy non percés, percés ou séri-
qu'elles sont éliminées au moment de mètre autorise son alimentation par graphiés.
l'ajustage. De même , la valeur absolue piles (ce qui le rend autonome) , d'au- • LES MODULES
de la tension d'alimentation +U. tant plus que l'on ne se sert pas de cet Les plans de câblage des figures 8 et 9
Par contre, des modifications des com- appare il aussi fréquemment que du associés à la nomenclature, vous per-
posants provoquent des erreurs pro- générateur et du "Scope". Face à cette mettent la mise en place des compo-
portionnelles sur la mesure. A cause de exigence alimentation/précision, nous sants actifs et passifs, sans risque d'er-
cela, nous conseillons d'uti liser des alimentons le capacimètre à partir de reur.
résistances à couche métallique de deux piles standard de 4,5 V couplées Comme nous l'avons souligné en début
précision 1 %pour les éléments R1 , R2 en série, et d'une régulation à base de d'article, en ce qui concerne les ajus-
de l'oscillateur pilote 1 MHz et pour R4 LM 317. Le LM 317 est ajusté pour tables multitours P3 à P7, au prix certes
du monostable. fournir une tension continue de +5 V, ce d'une moins bonne précision de la lec-
La tension d'alimentation doit être sta- qu'indique la figure 5. ture de Cx, un seul potentiomètre peut
bilisée, ce n'est pas sa valeur absolue suffire pour le réglage des gammes 2 à
+U qui est critique, elle peut varier de REALISATION DU 6. Rappelons que dans ce cas, il ne
+4,5 V à +5 V sans répercussion. Mal- CAPACIMETRE faut pas oublier, cela va de soi, de stra-
heureusement, les réglages.du capaci- per les cosses 2 à 6. du ~électeur S1 .
mètre effectués avec précision pour • LES CIRCUITS IMPRIMES Lors du raccordement du galvanomètre
une tension donnée (+U) de +5 V par Ils sont au nombre de deux, l'un réser- de 100 11A au module, bien respecter
exemple donneraient une lecture de Cx vé aux composants du capacimètre , les polarités(+) et(-).
erronée si cette tension descendait à l'autre à l'alimentation régulée . Les Souder des fils individuels de 5 cm de
+4,5 V. Bien sûr, l'écart de lecture sur le implantations sont celles des figures 6 longueur aux points (+)et(-) Cx.
galvanomètre n'est pas très important et 7, imprimées bien entendu à LES REGLAGES
pour une variation comprise entre l'échelle 1 pour vous en faciliter la Avant toute chose, il faut ajuster la ten-
+4,5 V et +5 V, mais il est préférable reproduction. Vous pouvez également sion d'alimentation à +5 V avec le mul-
quand on fait de la mesure, de possé- consulter notre service "Circuits impri- titours P1 avant de relier les fils au
der un appareil fiable et précis. més" qui propose, al,J choix, les Cl en module capacimètre. Appliquer une

16
FIABILITE ET PRECISION

- - - -. . , . - - -- -- - Compll!ur à dé,ades - - - -- - -- - - - , - - - M o n o stable - - - ,


( x GAMMES

r~
1- 1DOpF 4- lOOnF
.!
2- lnF 5- WF
0r rv 3- lO nF 6- 1D~F
.sv

,--------'7,5 6 R7

Galvanomètre
1DO~A

Fig. 4

tension continue supérieure à +5 V ris-


querait d'endommager les circuits inté-
grés de la série TTL.
tll)
Mettre le module sous tension et 1
f lC)I J
attendre 1 minute. Le sélecteur est tout /
d'abord commuté en position 1, gamme • •a.aiFl.LI(.C

100 pF.
Si vous possédez un fréquencemètre,
il est intéressant pour commencer, de
vérifier la fréquence pilote fesc de
1 MHz présente entre- autres , à la
broche 11 de IC7 (sortie de l'oscilla-
teur) .
Sur le prototype, avec des résistances
R 1 = R2 = 1 kQ- 1 % et des conden-
sateurs C1 = C2 = 227 pF (180 pF +
47 pF en parallèle) , nous avions relevé
une fréquence de 1,011 MHz, ce qui
n'était pas mal comme approche. La Sans fréquencemètre mais avec la
suppression des straps en série avec Dans notre cas, T = = 1.1 0-6s,
base de temps d'un oscilloscope, on 1.106
R1 et R2 et l'insertion des ajustables peut également, avec une moins bonne soit 1 JlS pour un cycle complet. Si le
multitours P8 et P9 d~ 500 Q nous ont précision cependant, vérifier ce signal sélecteur de la base de temps est en
permis après quelques retouches suc- carré à 1 MHz. position 0,2 JlS, le carré doit alors s'ins-
cessives sur leurs vis, afin de garder un crire exactement dans 5 divisions du
rapport cyclique de 50 %, d'afficher Rappelons que : F = ~ ou bien encore réticule de l'écran.
1,000 MHz avec une dérive de
0,001 MHz (000 ou 001 ).
T= ~ (avec T ens et Fen Hz) .
On peut également vérifier la présence
des autres signaux : 100 kHz, 10 kHz,

17
1
CAPACIMETRE 6 GAMMES 5 pF à 10 J.lF ~

Fig. 6
+SV à ajuster avec P1
1 1
P1

0 0 @]
~
@oc2
: ·~~
3.
(")
Qj
"0
!» 0
-@]]--
Fig. 7

1 kHz, 100 Hz, 10 Hz sur les picots du opé ration avec le multitours P3 afin attention à l'erreur de parallaxe.
commutateur S 1 (a). Comme les d'obtenir également le tarage du O.
L'appare il est alors réglé , il vous
décades, nous l'avons signalé en début Si vous avez opté pour un tarage par
indique 100 nF ou 0,1 J..lF. La gradua-
d'article, divisent exactement par 10, à gamme, continuer les mêmes opéra-
tion 10 marquera un 10 nF et comme le
moins de constater la défectuosité d'un tions avec les autres mu ltitours P4 à
galvanomètre est gradué de 2 en 2,
circuit intégré 74 LS 90 , tout doit être P7.
vous pourrez faire la différence entre.
normal. Vous remarquerez que plus le Souder un condensateur de valeur
une capacité de 11 nF et une autre de
signal descend en fréquence et plus il connue mais de faible tolérance aux fils
12 nF.
est propre, débarrassé de toute oscilla- (+)et(-) Cx du module, un condensa-
tion, de pics . teur de 100 nF/ 1 % par exemple, en Les gammes 1 et 4 permettent une lec-
Avec le multitours P2 maintenant. ame- ayant pris soin au préalable de placer ture directe (graduation de 0 à 100) ,
ner l'aiguille du galvanomètre en posi- le sélecteur en position 4. Avec l'ajus- tandis que les autres font intervenir un
tion O. Le sélecteur en position 2 ensui- table P1, amener l'aiguille du galvano- coefficient diviseur par 10 ou 100, on
te , gamme 1 nF, effectuer la même mètre sur la graduation 100 en faisant s'y habitue vite.

18
· FIABILITE ET PRECISION

IP51P61P71 NOMENCLATURE DES COMPOSANTS

CAPACIMETRE • Condensateurs type "milfeuil"


IP 2 1P31P4 1 C3 à C9 -100 nF/63 V
<>-----0 • résistances à couche métallique
Gal va
± 1% 1J4 w • Divers
00- R1 - 1 k.Q Galvanomètre 100 ~A
R2 - 1 k.Q Commutateur 2 circuits/6 positions
R4 -10 k.Q Coffret Retex Abox type RA1
Bouton
• Résistances à couche± 5% 1/4 W Interrupteur
R3- 4,7 k.Q 2 fiches miniatures rouges
R5-470.Q 2 fiches miniatures noires
R6- 27 k.Q 2 piles standard de 4,5 V

• Ajustables multitours verticaux ALIMENTATION


P1 -5 k.Q
P2 à P7 - 500 .Q • Condensateurs
Fig. 8 PS- P9- 500 .Q (voir texte) C1 -100 ~F/16 V
Pile9V C2- 10 )lF/16 V tantale goutte
't
• Semiconducteurs C3 - 1 j..tF/16 V tantale goutte
IC1 à IC5- 74 LS 90
IC6 -74121 • Semiconducteurs
IC7-74LSOO IC1 - LM317T
01 - 02- 1N 4001
• Condensateurs "céramique ou
Styroflex" • Résistances
C1 - C2- 200 pF (valeur théorique, R1 - 120 .Q
voir texte 180 pF//47 pF sur prototype) P1 - 5 k.Q multitours
Fig. 9

• LA MISE EN COFFRET aucune vis de fixation n'est donc tian de l'aiguille du galvanomètre. Deux
Nous avons utilisé pour cette réalisa- nécessaire. solutions sont alors possibles :
tion, un coffret Retex de type RA 1 de Les deux fils(+) et(-) Cx sont soudés -Connaissant la valeur de la capacité
dimensions 190 x 100 mm. Ce boîtier à des fiches miniatures vissées à la parasite, on la retranche à la lecture du
en plastique se travaille très facilement, face avant. Elles permettent d'y intro- condensateur Cx.
il en est de même pour la plaque supé- duire directement les pattes d'une - On réaligne le capacimètre à l'aide de
rieure en aluminium de 1 mm d'épais- bonne partie des condensateurs à l'ajustable P2 pour que l'aiguille du gal-
seur. mesurer. vanomètre redescende au O.
La figure 10 donne les indications Pour les pattes courtes et les entraxes Afin de pouvoir vérifier de temps à
nécessaires quant aux découpes et trop importants, introduire des fiches autre l'état des piles dont dépend, rap-
perçages de celle-ci. mâles raccordées à des pinces croco- pelons-le, la bonne précision du capa-
Le module capacimètre est maintenu à diles. Cependant, attention, le câblage cimètre, par commodité, nous avons
la face avant au moyen du canon du a sa propre capacité et en position prévu deux fiches miniatures à l'arrière
commutateur et d'un contre-écrou, 100 pF, on constatera une légère dévia- du boîtier pour les "tests 5 V".

19
-- - - - -- - -

CAPACIMETRE 6 GAMMES 5 pF à 10 JlF

Le galvanomètre est à raccorder au


module en respectant bien les polari-
35 tés.

EN CONCLUSION
Le travai l est terminé , vous avez entre
les mains, un capacimètre fiable et pré-
cis qui , en six gammes, va pouvoir
vous renseigner su r les valeurs de
condensateurs couvrant une plage de
quelques picofarads à 10 11F, ce qu i
nous paraît suffisant.
Au-delà, nous arrivons dans le domai-

..1tf'-- - ~
1

ne des électrochimiques et c'est une


autre histoire .
Un capacimètre est surtout utile pour
l'appairage de condensateurs, la mise
37 .. 19.51.. au point d'oscillateurs (telle nôtre avec
le 74 LSOO), de fi ltres actifs, pour s'ap-
Face avant procher au mieux des fréquences de
Fig. 1 0 coupure déterminées par les calculs ...

Fréquence pilote Fosc : 1 MHz. Oscillateur 1 MHz à 74LSOO. Monostable à 74121 .

Achète : unité de mémorisation pour oscilloscope,


PETITES ANNONCES pont de mesure R.L.C ., caméra vidéo de
GRATUITES surveillance. Contacter Yvon au tél. : 26.84.02.07.

Vends : ampli de sonorisation Bouyer AS 30 avec Cherche plans complets, filtre et implantation laine
schéma : 500 F + port. Voltmètre électronique de verre du kit Studio 3 d 'Audio-Dynamique.
Ferisol A203, 0 à 3 000 V= , 3 à 300 Vrv , Rémunération envisageable. Passionné du
impédance d'entrée 100 MQ, 300 F +port. Led Micro rendement acoustique et des réalisations
hors série, les 8 premiers nos : 100 F +port. d'exception en détresse ! Faire offre. Téléphoner au
Electronique Applications, 8 premiers nos : 100 63.70.68.88 impérativement entre 13 h et 18 h ou
F +port. M. Bonnin France, 13, place de la Laiterie, écrire à : Faures André, Route de Graulhet
78170 La Celle-St-Cioud . Tél. (1) 39.18.51 .48. la Barrière par St Paul-Cap-de-Joux.

20
TOUT SAVOIR
SUR LES ANTENNES
EN2TOMES
.-----DU FIL RAYONNANT A LA PARABOLE-__,
i 1er TOME:
- LA RADIO-DIFFUSION
-L'ANTENNE DU RADIO-AMATEUR
2e TOME:
.l
- LES ANTENNES DE TELEVISION l
- LA PARABOLE - LA R.D.S.
- LES SATELLITES TV- LA METROLOGIE DES
ANTENNES

TOME 1 TOME2
108 PAGES 340 PAGES

Ces deux ouvrages représentent


une véritable encyclopédie unique
sur les antennes !
Par Roger Ch. HOUZE
0

------------~-~------·---------------------------~----------------------------------~---
0
BON DE COMMANDE
A retourner aux Editions Fréquences, î, boulevard Ney, 75018 Paris
0 Je désire recevoir l'ouvrage "LES ANTENNES Tome 1" au prix de 192 F port compris.
0 Je désire recevoir l'ouvrage "LES ANTENNES Tome 2" au prix de 387 F port compris.
NOM ..... . .. . . ·. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PRENOM .. . .. ... . .. .... . . .
ADRESSE . ... . ... .. .. .. .· .. ... . . . . ......... . ... . .... . . . . . .. .. . .. . . . : ..... . .... ..... ..... . ... . . .. ;
CODE POSTAL . .......... . . . .. ... VILLE . ... . . ... .. . .. . .. . .. . . .. .. . . .. . . . . ....... .. .. . . . . . . . . . :
Ci-joint mon règlement par O C.C.P. 0 Chèque bancaire 0 Mandat
' f

AMPLIFICATION ACTIVE .-

A2~VOIES

Fig. 1 : Filtre passif 2 voies à éléments


LRC et filtre act i f à pente de 12 dB/oct ave.

et non déteqninée par un vulgaire


condensateur en série avec le twee-
ter en guise de filtre.
Ce filtre actif, de par son insertion
dans la chaîne amplificatrice, nous
permet de dire que nous disposons
en fait d'une puissance double par
canal soit 35 Weff à 44 Weff suivant
Cette étude va vous permettre, si vous le souhaitez, de disposer 1' alimentation.
de blocs de puissance bi-amplifiés susceptibles d'être raccordés LE FILTRE ACTIF
à des enceintes 2 voies comprenant un boomer/médium et un
tweeter. L'électronique performante pourra être, suivant les Pour ne pas trop compliquer le
schéma, donc la réalisation de notre
besoins, reliée ou incorporée à une enceinte H1-Fi, de sonorisa- projet, nous faisons appel à des cir-
tion (amplificateur portable pour musiciens) ou d'auto-radio. cuits intégrés. C'est le LF 356 qui a
été choisi pour : sa très haute impéc
e filtre actif permet, cela va inconvénient majeu·r (nécessité de dance d'entrée, son slew rate élevé

L de soi , de supprimer le filtre


passif à éléments L.R.C.
intercalé entre amplificateur
et haut-parleurs et ainsi de
charger directement chacun des
haut-parleurs par un étage de puis-
sance sans que le signal BF ne
deux blocs de pu issance par canal)
devient dans le cas présent un avan-
tage. Alimentés sous une tension
continue comprise entre + 14 V et
+ 18 V, les étages de puissance ne
peuvent fournir à des charges de 4 Q
que des puissances de l'ordre de
et son fonctionnement extrêmement
stable sur charges capacitives.
La figure 2 montre la structure de
notre filtre actif 2 voies composée
d' une cellule passe-haut et d' une
cellule passe-bas, toutes deux de
18 dB/octave. L ' atténuation de
subisse aucune perte d'amplitude en 18 Weff à 22 Weff. Pour une 18 dB/octave s'obtient par la mise en
traversant les composants L.R. (voir enceinte 2 voies classique à filtre série d' une cellule élémentaire de
figure 1). Driver d'autre part directe- passif honnête, cela peut paraître un 6 dB/octave (C-R1 dans le cas du
ment un haut-parleur, c'est mieux en peu léger, surtout si le rendement passe-haut) et d' une cellule de
assurer le contrôle, le déplacement r 'est pas sa qualité prem ière (infé- 12 dB/octave.
de la bobine mobile, donc la mem- rieur à 90 dB). Par filtre honnête, Sans trop entrer dans les détails
brane. nous entendons une fréquence de théoriques complexes sur les filtres
Ce qui peut paraître comme un coupure fo d'au moins 12 dB/octave actifs, ce n'est pas le but de cet arti-

22
UN AIGUILLA GE EN 18 dB/OCTAVE

R3

c c

~Boomer /médium
Boomer 1
médtum A:t
r C3

1 Tweeter

Tweeter Fig. 2 : Filtre actif à pente de 18 dB/octave.

cie, mais suffisamment cependant Cette fréquence fo n'est pas prise au = 0,01341-lF
pour vous permettre de calculer rapi- hasard, elle correspond en fait à = 13,4 nF (valeur normalisée 12 nF)
dement la valeur des composants R- celle du filtre passif qui équipe notre
e suivant la fréquence de coupure fo enceinte cobaye, une Celestion PRO
c3 = Ps~~fris = o.oo122. 1o - s (3)
qui vous intéresse, nous vous livrons 15.
quelques formules prêtes à l'emploi. • Section passe-bas =0,00122/-IF
• Pour le filtre passe-bas : On choisit tout d 'abord arbitrai re- = 1,22 nF (valeur normalisée 1,2 nF)
ment une valeur de résistance pour
c 1 - 2,4553 R à tolérance étroite, soit • Section passe-haut
- 2rr.fo.R On détermine tout d'abord la valeur
R=10kQ/1%.
C 2 - 2,1089 du condensateur C de telle sorte que
- 2rr.fo.R C 1 = 2,4553 (1) sa réactance Z à la fréquence de
2rr.fo.R coupure fo soit égale à celle de la
C 3 - 0,1931 avec rr = 3,14 résistance d'entrée AIN du filtre actif,
- 2rr.fo.R soit 2 A, donc 20 kQ.
fo=2 500Hz
• Pour le filtre passe-haut A=10 kQ=10.103 Q
R 1 _ 0,4074 d'où:
z = - 1c
.w = -.C
1
2rr.fo (w=2rr.f)
- 2rr.fo.C

C.6,2~.2500
2,4553
20 103
R 2 - 0,4742 C 1 = 6,28.2500.10.103 · =
- 2rr.fo.C
2,4553 2,4553 1
RS- 5,1766 = 157000.103 = 157.106 c = 6,28.2 500.20.103
- 2rr.fo.C
= 0,0156.10-6 1
Précisons encore qu'avec un tel fil-
C1 = 0,0156 f.IF (1 f.IF = 1.10-s F) 314 000.103
tre, le coefficient de surtension Q est
égal à 0,707 et le gain en tension uni- C1 = 15,6 nF
taire avec déphasage de 180° (Av= c = 314. ~06 =0,00318.10- 6
(valeur normalisée 15 nF)
-1). C=3,18 nF
EXEMPLE c 2 _ 2,1089 (2)
- 2rrfo.A (valeur normalisée 3,3 nF)
Soit à étudier un filtre actif 2 voies,
18 dB/octave d'atténuation à la fré-
= fsi?f5s =0,0134.1o-s
c =1 ,59 nF
quence de coupure fo = 2 500 Hz. 2

23
!
AMPLIFICATION ACTIVE 2 VOIES '
~ . '

•l2V
a
Fig. 3 : Les filtres actifs sont précé· r -- - - r -- -- - - - - - - . - - -- --.-- -C-l l- - - -T - - •18V
dés d'un éta ge tampon (ou butter).
Il garantit une basse impédance
pour la commande des filtres.
l
R
2
( 13

~ 1
(0 Rl
o-f
Ein

l ;);Cl (12

~
T1 R6
# •l2à•l8V -·-~~
- ,_,--~--· •llà•lBV

R17

..
I(l S I(l6. Passe - bas
z
J;v

Fig. 4 : Alimentation à filtrage électronique.

(valeur nbrmalisée 1,5 nF) 5 176 600 Le gain en tension unitaire de - 1 est
= 49,926 assuré par le rapport des résistances
R1 - 0,4074 _ (1) R4/R1, R1 déterminant également la
- 2n.fo.C - R3= 103 685 Q
résistance d'entrée qui est portée à
(valeur normalisée 105 000 Q/1 %) 100 kQ .
0,4074
= 6,28.2500.0,00318.10 6 Le plus délicat est terminé. Remer· Les entrées non inverseuses ( +) des
cians la calculette pour sa rapidité de LF 356 (broches 3) sont polarisées à
R _ 0,4074 _ 0,4074.1os réponse aux différentes sollicita- la moitié de la tension d'alimentation
1 -49,926.10 - 6- 49,926 tions. ( + U/2) par des ponts résistifs : R2-
LE SCHEMA STRUCTUREL R3 pour IC1, de valeurs nominales
-407400 100 kQ. Chaque entrée non inver-
- 49,926 DU FILTRE 2 VOIES
Il est reproduit à la figure 3 dans son seuse est également découplée par
R1=8160Q intégralité. un condensateur de 100 nF.
(valeur normalisée 8 060 Q/1 %) Nous voyons l'apparition d'un troi· Les sorties des amplis-OP des filtres
sième ampli-OP en amont du filtre passe-haut et passe-bas sont reliées
R2 _ 0,4742 (2) · actif, monté en '' Buffer'' ou étage à des potentiomètres dont le rôle
- 2n.fo.C sera d'ajuster, au moment des régla-
tampon, à cela deux raisons :
-0,4742.106-474 200 - Il garantit une basse impédance ges à l'écoute de l'enceinte, les
- 49,926 - 49,926 pour la commande des filtres. niveaux en fonction des rendements
- Il procure une première inversion des haut-parleurs utilisés, ceux-ci
R2=9 498 Q
de phase du signal, laquelle inver- étant très rarement identiques.
(valeur normalisée 9 530 Q/1 %)
sion ajoutée à celle du filtre (passe- L'ALIMENTATION
R3 - 5,1766 (3) haut ou passe-bas) remet le signal de Sans être vraiment sophistiquée,
- 2n.fo.C sortie en phase avec celui d'entrée. comme l'indique la figure 4, elle fait

24
UN AIGUILLAGE EN 18 dB/OCTAVE

,• {

FILTRE ACTIF 2 VOIES 18dB/ oct.


a

Fig. 5

+18V

s
s

E OV

Fig. 6 : La modulation est injectée à l'entrée E du filtre à travers le condensateur CO de 470 nF qui bloque toute composante continue .

appel à un filtrage électronique. Un


premier condensateur C16 de forte NOMENCLATURE DES COMPOSANTS
valeur lisse déjà la tension continue
appliquée au collecteur d'un transis- FILTRE ACTIF 2 VOIES C3- 3,3 nF
tor T1. La base de celui-ci est polari- C4- 3,3 nF
sée 'par la résistance R17 puis • Résistances couche
métallique ± 1 % - 1/2 W CS- 3,3 nF
découplée par un condensateur C15. C6- 1,5 nF
On obtient ainsi sur l'émetteur une R1 - 100 kQ
R2 - 100 kQ C7-15 nF
tension débarrassée de toute ondula- CS - 12 nF (ou 10 nF)
tion et pouvant être appliquée au fil- R3- 100 kQ
R4- 100 kQ C9- 1,2 nF (ou 1 nF)
tre actif. C10- 100 nF
RS- 150 Q
REALISATION R6- 10 kQ C11 - 100 nF
Une implantation de circuit imprimé R7 - 10 kQ C12-100nF
vous est proposée figure 5 à l'échelle R8 - 10 kQ C13 -100 nF
1. Elle est simple à reproduire, les R9- 20 kQ C14 - 3,3 pF céramique
liaisons n'étant pas trop ourmen- R10- 100 kQ C15- 47 IAF/25 V
tées. Pour les lecteurs effrayés par R11 - 100 kQ C16- 150 pF/25 V
les ultra-violets et le perchlorure, le R12- 8 060 Q CO- 470 nF
service circuits imprimés de Led est R13- 9 530 Q • Semiconducteurs
toujours à leur disposition. R14- 105 000 Q IC1 - LF 356
Le plan de câblage de la figure 6 est R15- 100 kQ IC2- LF 356
précis et ne nécessite pas de com- R16 - 100 kQ IC3- LF 356
mentaires superflus, tous les compo- R17- 47 Q T1 - MPSA 06
sants étant repérés par un symbole
• Condensateurs au pas de 5,08 • Ajustables 15 tours
C1 - 100 nF RV1 -50 kQ
C2- 100 nF RV2 - 50 kQ
25
.___

. AMPLIFICATION ACTIVE 2 VOIES 1

Filtre actif 2 voies, fréquence de coupure fo de 2 500 Hz et pente d 'atténuation de 18 dB/octave.

que l'on retrouve dans la nomencla- sateurs électrochimiques G2 et C3


ture. sont soudés côté pistes cuivrées. NOMENCLATURE
Attention à l'o-rientation de leurs DES COMPOSANTS
L'AMPLIFICATEUR polarités ( +) et (- ). Prévoir une lon-
DE PUISSANCE gueur des pattes suffisante pour leur AMPLIFICATEUR
soudure , puis ensuite le pliage de
LE SCHEMA leu rs corps à goo. (pour 1 voie)
Pour l'étage de puissance, nous On termine le câblage par le TDA • Résistances ± 5 'Vo • 1/2 W
avons réutil isé le circuit intégré TDA 1510. Le passage des 13 pattes du =~: ~gg ~~
1510 de la RTC, celui-ci nous ayant boîtier au travers du circuit imprimé
tellement agréablement surpris lors
de l'écoute du Booster publié dans le
n'est pas chose facile et demande un
peu de patience pour y parvenir. :
R3 · 22 Q
=~ ~èJaQkQ

:
n° 78 de Led. Le schéma théorique L'enfoncer jusqu' à ce que le boîtier R . kQ
6 100
de cet étage de puissance pour les en époxy tape contre le haut du con-
lecteurs qui ne le connaissent pas densateur C4, on peut alors souder. =~ ~S~QQ
encore est proposé en figure 7. Peu Pour une bi-amplification, il est évi-
de composants sont nécessaires dent que deux modules doivent être • Condensateurs au pas de 5,08
pour disposer d'un amplificateur construits. C1 · 220 nF
pouvant fournir une puissance de 18 C4- 100 nF
à 22 Weff. Alimenté sous une tension REALISATION C6 · 220 nF
de + 12 V à + 18 V, on peut donc C7 · 330 pF
faire appel à un accumulateur ou au Comme pour le booster, un dissipa- C9 - 100 nF
réseau EDF. Dans le deuxième cas, teur CO 1161 P (ou un équivalent) est • Electrochimiques
un transformateur 220 V/12 V est uti- à nouveau utilisé. Ce profilé possède C2 - 100 J.IF/16 v
lisé, la tension alternative secondaire de nombreuses qualités : faible C3- 100 J.IF/16 v
de 12 V, redressée puis filtrée per- résistance thermique de 0,5° CIW cs - 4,7 J.IF/16 v
met d'obtenir une tension continue pour une longueur de 150 mm, possi- cs - 47 J.IF/16 v
de 12\1'2 V, soit environ 17 V. bilité de l'utiliser comme coffret • Semiconducteur
LE MODULE grâce aux rainures pratiquées dans c _ TDA 1510
1 1
Le circuit imprimé est de très faibles les ailettes permettant d'y glisser des DIVERS
dimensions Une surface d'ép de plaques de 2 mm d'épaisseur, possi-
58 22 m. e t s ff t oxy bilité d'y faire coulisser des circuits (pour les 2 vot' es)
x m s u •san e pour ras- imprimés avec un maintien des 1 pr1'se CINCH cha" ss1"s
sem bi er t ous 1es composan ts, ce 6 fiches châssis femelle
qu'indique l'implantation de la figure modules sans visserie (méthode que
8. nous avons d'ailleurs mise à profit miniatures (1 rouge, 1 noire, 2
L r g 1 · 1 pour le Cl du filtre actif). .
Jaunes, 2 bieues)
a tgure permet a mtse en pace 1 dissipateur co 11 61 p de
des éléments R-C. Pour plus de LE DISSIPATEUR mm
150
clarté, le circuit intégré n'est pas Celui-ci doit permettre le refroidisse- vis de x ou x
représenté, on n'y aperçoit que les ment des deux modules de puis- 4 2 5 3 5
13 pastilles de fixation. Les conden- sance, on y plaque donc les semelles Aluminium ou plexiglas
--------------------------------! 1 résistance 470 Q/0,5 W
1 diode LED rouge -a 3 mm

26
UN AIGUILLAGE
., EN 18 dB/OCTAVE

R1 R2
100kn 100k0
1
ca
4V~
R3.22n
, ·U ~
-r
[91 .....
0
10 '+
c::!:::J 12V ~ Accumulateur
C6
o.1~F I -r 12V
'1/h ~
JC1
0,2~
TDA 1510
/
T
ou
C7
330pF

12V

17V
Fig. 7 : Etage de puissance.

4700~f<Cf < 10000~1


25V 25 V
Alimentation par batterie ou par secteur
(Umax;::; + 18 volts).

a:
w
1-
C/)
0
0
cc
Fig. 8

+
Entrée l1! HP Batterie

Les semelles des TDA 1510 sont vissées au dissipateur. Etage de puissance pouvant délivrer 22 Weff sous
4 Q.

27
AMPLIFICATION ACTIVE 2 VOIES
..
métalliques des boîtiers SOT 141 B 38 38
des TDA 1510, d'uri côté du dissipa- 9,5 9,5 9,5 9,5 9,5 9,5 9,5 9,5
teur, avec de la visserie de 0 3 mm.
De l'autre côté, on fait glisser dans
les rainures basses du profilé 1~
module filtre actif. ·
"'
"'
1

-·-~--4>-f-
1

-4-6x4.5
1

i
!
!
1

t~· -~---r:~
5
1 1

·
Les interconnexions entre le filtre
actif, les amplificateurs, les prises
'- ·
-- .-4·---t·- Il i !1
situées sur les faces avant et arrière
~-L~-
'"i
1 1 '
se font par deux trous de r, 6 mm "'
U)
..-· - ---t~:;;-~-- ~-ou2. v ,--- -
percés à chaque extrémité du radia-
r··

teur et à 15 mm des bords environ.
LES FACES AVANT ET ARRIERE
Elles sont réalisées dans de l'alumi-
nium ou du plexiglas (le plexiglas a
"'"'
:t
.--
--f "'"'
c::
r-
-~- !
1
;,3-

1
-

été retenu pour le prototype). S'il se Fig. 10 : Perçages des faces avant et a rrière 1 41 1
travaille facilement, attention c'est vissées au dissipateur.
une matière cassante ! Les cotations l'entrée du filtre actif, tresse métalli- pour les broches 5 du TDA 1510 par
pour les différents perçages sont que à la masse. exemple et fiches bleues pour les
données en figure 1O. - Relier les fils d'alimentation de fai- broches 9.
Elles sont maintenues au dissipateur ble section 0 V et + 18 V (ou + 12 V) - A travers une résistance de
au moyen de vis de 2 ou 3 mm de dia- aux fiches correspondantes, fiche 470 Q/0,5 W soudée à la fiche (+)et
mètre sur une longueur de 5 mm au rouge pour le (+)et fiche noire pour avec des fils de faible section, rac-
minimum (2 x 5 ou 3 x S).Prévoir le (-) en les faisant passer par le corder la diode LED de contrôle M/A.
donc quatre trous taraudés dans le trou de 0 6 mm.
profilé. - Relier les sorties du filtre actif aux PREMIERE ECOUTE
Leur équipement se réduit à la fixa- deux modules de puissance par le
tion d'une prise CINCH, de six prises deuxième trou de 0 6 mm foré à cet Il n'y a pas de réglage à proprement
bananes femelles miniatures à effet à l'opposé. On peut, vu la faible parler à effectuer, le bloc de puis-
l'arrière et au collage d'une diode à impédance en cet endroit du mon- sance actif doit fonctionner dès la
l'avant (contrôle de mise sous ten- tage, utiliser du fil ordinaire, non première mise sous tension. Il faut
sion de l'appareil). blindé. tout au plus ajuster, avec les multi-
Les deux autres trous en face avant - Avec du câble de forte section tours RV1 et RV2, les niveaux à
permettront le passage d'une lame (1 mm2), relier les ( +) et (-) des l'écoute en fonction du rendement
d'un tournevis pour le réglage des amplificateurs aux fiches d'alimenta- des haut-parleurs utilisés,
multitours du filtre actif. boomer/médium et tweeter. Atten-
tion.
LES INTERCONNEXIONS - Avec du câble de même section et tion, n'allez tout de même pas inter-
Rien de bien compliqué, elles sont de couleurs différentes de préfé- vertir les sorties HP en reliant le
peu nombreuses. rence, relier les sorties HP aux fiches passe-bas au tweeter et le passe-
-Avec du câble blindé, relier la bananes en respectant la mise en haut au boomer/médium .
prise CINCH de modulation à phase des deux voies, fiches jaunes D.B.

Les deux signaux en sorties du filtre actif Pmax à 1 kHz : 12,5 W eff avec charge de Signal carré à 1 kHz d'un étage de puis-
à une fréquence de 3kHz. 8 Q et Ualim. : 17 V. sance.

28
UN CIRCUIT IMPRIME
'•
/ PRESENSIBILISE 1 FACE
. ...
' /
STEP CIRCUITS
100 x 160 E EPOXY
(DE QUOI GRAVER ETRE ENTRE AUTRES)
ATOUT ABONNE IRETOURNERA
tl~~~ N BULLETIN AVANT 15 AVRIL

Faites l'économie
de trois numéros par an
en vous abonnant !

Je désire m'abonner à LED (10 n°5 par an). FRANCE, BELGIQUE, SUISSE, LUXEMBOURG : 180 F
NOM · AUTRES • : 260 F
•••••• • 0 • ••••• • • •••• 0 0 ••• •••• 0 •• • •• ••• 0 0 ••• • •• ••••• • 0 •••••• • 0 0 • • • •••• 0 ••• • •••••••• •

PRENOM .... . ...... . ... . . . . . . . . ... . .... 0 0. 0 • •• •• 0 • • •• 0 •• 0 0 0 0 • • 0 •• 0 0. 0 0 . 0 •• 0 •• 0 0 0 • • 0 0 0 0.

N° ... 0 •• 0 . 0 0 0 0 0 0 0 0 RUE .. 0 •• 0 . 0 0 •• 0 0 . 0 0 0. 0 0 0 0 . 0 . 0 0 • • 0 0 •• 0 •• 0 • • •••••• 0. 0 0 • • 0 •• 0 •• 0 • • • •• 0

CODE POSTAL .. 0 ••• • 0 •• 0 • • 0 •• 0 VILLE. 0 •••• 0 • ••• • 0 •• 0 • • 0 •• 0 •• 0 •• 0 •• 0 . 0 •• 0 • • 0 • • 0 • • 0 • • 0 • • 0

* Pour les expéditions " par avion ,. à l'étranger, ajoutez 80 F au montant de votre abonnement.
-joint mon règlement par : chèque bancaire D C.C.P. D mandat D
premier numéro que je désire recevoir est : N° .... . . .. 0 •

EDITIONS PERIODES 1, boulevard Ney 75018 PARIS- Tél. : 42.38.80.88 poste 7315
...vient de paraître
• 296 pages
• 246 schémas

indispensable!
Réunir dans un même ouvrage des domaines habituellement traités individuellement, tel a été le propos initial de ce
livre. Il se veut un outil de travail sans équivalent pour techniciens et ingénieurs électroniciens. Lesquels trouveront
immédiatèment la réponse aux questions qu'ils sont amenés à se poser en électrocinétique et électromagnétisme
linéaires. H est organisé en cinq grandes rubriques : Electrostatique (du modèle de Coulomb aux condensateurs),
Electrocinétiqile continùe (loi d'Ohm, théorème de Newton et Thévenin, réseaux et dipôles ... ), Electrocinétique
alternative (représentation Bode, Nyquist , Black, transformée de Fourier, couplage ... ), Théorie du Quadripôle,
Electromagnétisme (de l'induction magnétique au modèle de Maxwell). Des annexes détaillées apportent pour chaque
rubrique des compléments relatifs à la formulation et aux outils mathématiques utilisés. Un index général très précis
vient parfaire Je côté pratique et utilitaire de ce mémento.
Pour les enseignants et les étudiants, ce livre est une source d'informations privilégiée. Son approche globale
(néanmoins détaillée puisque les démonstrations sont traitées, ce n'est pas un simple formulaire) apporte une cohérence
et une vue synthétique à l'ensemble des diverses théories abordées, ce que les programmes d'enseignement classique ne
permettent pas habituellement car ces sujets sont traités dans des cours différents.

----------------------------------------------------------------------------------~~
BON DE COMMANDE
Bon de commande à retourner aux Editions Fréquences, 1, boulevard Ney, 75018 Paris.
Je désire recevoir l'ouvrage "Le Mémento des fondements de l'électronique" au prix de 272 F port compris.

NOM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . PRENON . .. . . . . . ...... .... .


ADRESSE ...... . ... . ..... ... . ..... .... . .... .. . . . . . .. . . .. . . .... . . ..... .... .... .. . . .. .... .. . .
CODE POSTAL .... ..... .... . .. . . VILLE . ..... . .. . . ... .. . .. . ... . . .. .... . .. .. .. ... . . . .. ..... . . .
Ci-joint mon règlement par : 0 C.C.P. 0 Chèque bancaire 0 Mandat
CHELLES ELECTRONIQUES
·16, av. du Maréchal Foch 77500 Chelles· i::.~~:~~e~·;~o~~a~oo.33 _
Ouvert du mardi au samedi
Nous' acceptons les bons de l'Administration, conditions spéciales aux écoles.
de 9 h 30 à 12 h 15 et de 14 h 30 à 19 h '· centres de formation. clubs d'électronique, etc. Pas de catalogue
~.............................................--~------~

e 1C Utifi1fN

AL 841 205 F
3- 4,5- 6- 7,5- 9- 12V/1A
AL 812 790 F
1à30V/2A
AL 745 AX 700 F
1à15V/3A
AL 781 N 1 900 F
Distributeur des haut-parleurs AÜDAX Oà30V/Oà5A
AL823 3 260 F
2 x Oà30V/2 x Oà5A
Toujours disponibles au magasin : ou Oà60V/Oà5A
composants standards, kits, outillage, coffrets, AL 813 750 F
13,8V/10A
circuits imprimés, etc ... AL821 750 F
24V/5A
AL890 260 F
PU TTC Réf. PU TTC Réf. PU TTC ± 15V/0,4A
AL891 350 F
AN 214P . 38,00 F TA 7214 65,00 F MOX 300 . 92,00 F 5V/5A
AN 6250 35,00 F TA 7215 . 45,00 F MOX 301 185,00 F AL892 300 F
AN 6540 . 45,00 F TA 7222P . 25,00 F MOX 302 245.00 F
250,00 F
12,5V/3A
AN 6610 . 20.00 F TA 7225P . 45.00 F MOX 303 .
35.00 F TA 7227P . 45,00 F
AL896 410 F
AN 7060 .
AN 7148 30,00 F TA 7230P 35,00 F BMX 400 . 110,00 F 24V/3A
AN 7158 . 65,00 F TA 7232 . 35,00 F BMX 401 140.00 F AL901 490 F
AN 7168 50,00 F TA 7240AP . 30.00 F 8MX 401 . 115.00 F 3à15V/4 A
AN 7170 . 58,00 F TA 7241A . 40,00 F 8MX 403 .. 160,00 F
AN 7171K . 60,00 F TA 72508P . 65,00 F 8MX 404 . 240,00 F
AN 7420 . 20,00 F TA 72518P . 70,00 F BMX 405 . 160,00 F
TA 7263 . 60,0 0 F BMX 406 122.00 F
15,00 F TA 7264P . 65.00 F 8MX 407 . 220,00 F
TA 7270P . 30,00 F BMX 408 . 345,00 F
HA 1151 38,00 F TA 7271P . 35,00 F BMX 410 . 200,00 F
HA 1156W . 36,00 F TA 7273P . 70,00 F
HA 1366W . 39.00 F TA 7274 40,00 F LFX 500 .. 100,00 F
HA 1366WR . 39,00 F TA 7280 . 45,00 F LFX 501 . 290,00 F 3 Multimètres à
HA 1368 .. 47,00 F TA 7299P . 40,00 F LFX 502 . 240,00 F
HA 1377 46,00 F TA 7310P . 25,00 F LFX 504 . 350,00 F Fonctions Multiples
HA 1392 . 60,00 F TA 7313AP 20,00 F
HA 1396 ... 80,00 F TA 7322P . 20,00 F TWH 101 105,00 F
HA 1397 65,00 F TA 7325P .. 25,00 F TWH 103 . 185,00 F
HA 1398 65,00 F TA 7604AP . 45,00 F TWH 104 160,00 F Caractéristiques communes
HA 13001 40,00 F TA 7614 . 25,00 F TWH 105 210.00 F
• 4000 Points de Mesure
HA 13118 65.00 F TA 7622 60.00 F TWH 106 . 170,00 F • Bargraph Rapide
TA 7629P . 40,00 F TWH 107 .. 200,00 F • Sélection Auto / Manuelle
LA 1135 . 38,00 F TA 7640AP . 18,00 F TWH lOB ... 210,00 F • Testeur de Transistors
LA 3161 . 20,00 F TA 8205AH 80,00 F TWH 110 . 375,00 F • Extincti on Auto matique
LA 3350 29,00 F TA B210H . 80,00 F
LA 336 1 . 20,00 F TMH 200 . 280,00 F
LA 4102 . 25,00 F UPC 575C2 . 29,00 F
LA 4126 40,00 F UPC 101 B . 30,00 F MOH 301 345,00 F
LA 4140 . 20,00 F UPC 102BHA . 15,00 F MOH 302 . 310,00 F
LA 4160 . 15.00 F UPC 1031H . 25,00 F MOH 303 .. 425,00 F
LA 4192 .. 36,00 F UPC1037 . 30,00 F
LA 4260 . 40,00 F UPC 1161 . 38,00 F BMH 401 245,00 F Toutes fo nc tions
36,00 F 25,00 F 8MH 402 . 245.00 F sta nU ~ud d ~ base
LA 4420 .. UPC 1171
LA 4421 36,00 F UPC1181H 18,00 F BMH 403 . 175,00 F Prix TTC ' 879 F
LA 4430 . 40,00 F UPC 1182H . 28,00 F BMH 404 . 295,00 F
LA 4440 45,00 F UPC 11851~. 38,00 F BMil 405 . 350,00 F
LA 4445 35,00 F UPC 1230H2 . . 50,00 F BMH 406 . 410,00 F
LA 4460 . 45,00 F UPC 1263 . 30.00 F BMH 407 . 515,00 F
LA 446 1 45.00 F UPC 1277H . 50.00 F BMH 408 . 245,00 F DM95
LA 4465 60,00 F UPC1350 . 28,00 F + Fonction mâmoire
LA 4475 . 55,00 F UPC 1379 . 40,00 F LFH 501 .. 585,00 f + Capac•metre
LA 4510 .. 20,00 F LFH 503 . 775.00 F a gammes
2 sc 945 . 4.00 F LFH 504 .. 1115.00 F Prix TTC ; 1095 F
50,00 F 2 sc 1969 45,00 F LFH 505 . 865,00 F
2 sc 2028 . 18,00 F LH1 506 .. 550,00 F
35,00 F LFH 507 . 640,00 f DM97
35,00 F LFH 508 . 820.00 F +Fonction mémoire
38.00 F
HP AUDAX
+ M1n1 / Max•/Peak
TWX 100 .. 46,00 F Sonosphère + Capacimèt(e
TWX 102 . 73,00 F SPR 128 4Q . 270,00 f 8 gammes
TWX 103 . 92,00 F SPR 128 8Q. 270.00 F + Fréquencemètre
TWX 106 . 104,00 F 4 gammes
TWX 107 . 116,00 F Prix TTC , 1505 F

---------------------------------------------1
lcoNDITIONS DE VENTE: MINIMUM D'ENVOl lOO F.
PAR CORRESPONDANCE: REGLEMENTA LA COMMANDE PAR CHEQUE OU MANDAT-LETTRE, AJOUTER LE FORFAIT DE PORT ET D'EMBALLAGE: 50 F.
1CONTRE-REMBOURSEMENT : 60 F. AU DESSUS DE 3 KG (OSCILLOSCOPE, ALIMENATION) EXPEDITION PAR LA SERNAM. PORT : 110 F.
1
1
1l PAS DE CATALOGUE 1
1 1
1 NOM 1
1 ADRESSE .~
CODF VILLE----------------------------------------------------------------~----~-----===========--
. . . 1
'•

gants et le petit éclair sur nos dessins.


MONTAGES SECTEUR Cet éclair accompagne les conducteurs
dangereux que l'on repère aisément
.i avec un tournevis au néon qui est le
220 V 150Hz meilleur indicateur de phase pour
l'amateur. Par convention, on dit que la
phase est un fil "aller" dont le neutre est
L'électronique du 220 V est un domaine accessible parmi les hori- le "retour" puisque le courant vient
zons passionnants de l'électronigue de puissance. C'est aussi un d'EDF, passe par chez vous et retourne
lieu de recherches et d'innovations constantes autour des triacs au transformateur EDF, en alimentant
vos appareils en série dans la boucle.
gui sont très variés et demeurent mystérieux pour beaucoup ... .. Il importe de savoir que seul le neutre
peut et doit être le retour du courant et
ous donnons quelques arrivé chez vous, il n'a plus le même jamais la terre qui est uniquement une

N informations de base et
réactual isons ces excel-
lents composants avant
de les mettre en oeuvre
dans des montages modernes que
nous avons conçus pour les amateurs
potentiel et s'appelle le "neutre".
Comme on ignore tout de lui à priori et
que l'autre fil dit "phase" est encore plus
dangereux, nous vous conseillons illico,
d'enfiler des gants caoutchouc '"renfor-
cés" que l'on trouve au rayon bricolage
référence et la voie d'écoulement de
sécurité TEMPORAIRE , avant la cou-
pure automatique du disjoncteur diffé-
rentiel détectant une fuite à la terre de
l'un quelconque des 2 fils secteur.
Enfin, si le neutre l'est généralement
exigeants ... des grandes surfaces (attention , les pour l'homme, il présente un potentiel
gants vaisselle sont trop minces et ne chez l'usager qu'explique la loi d'Ohm
LA TERRE, LE CIEL ET LE conviennent pas). Le caoutchouc ne et l'éloignement kilométrique de la tête
CAOUTCHOUC protège-t-il pas de tout, surtout épais ? de distribution. Parfois , en bout de
ligne, on relève plus de 24 V AC entre
neutre et terre, c'est pourquoi les gants
Par nature, notre mère la Terre , est LE SECTEUR MONOPHASE
caoutchouc sont toujours conseillés !
positive tandis que loin au-dessus de
nos têtes, le ciel est globalement néga- Nous l'avons schématisé en figure 1,
tif. Nous sommes posés en fait sur l'ar- c'est le 220 V actuel, l'ancien 110 V et LE SECTEUR Dl-
mature positive d'une sorte de conden- surtout le futur 230 V européen qui va OU BI-PHASE
sateur géant, au coeur d'un champ · devenir prochainement la norme dans
électrostatique complexe qui permet la toute la Communauté. Pour savoir quel Minoritaire, mais observé ici ou là et
vie . type de courant vous est fourni, celui- souvent à Paris, il correspond à la figu-
Une plate-bande de terre de jardin ci ou ies suivants, lisez sur votre comp- re 2 qui parle d'elle-même avec 2 fils
humifère conduit à raison d'environ teur EDF (près de la roue tournante) la chauds (à 11 0 V au moins chacun de la
1 000 Q par mètre pour de faibles mention probable "Monophasé terre) qui sont deux sinus en opposition
intensités. Cette terre globale est le ras- 2 fils/220 V/ X ampères". de phase entre lesquels on mesure
sembleur de toutes Îes mises à la En figure 1, nous avons montré à partir bien 220 V.
masse des montages qui y sont reliés, du sol (Terre = 0 V alternatif) le Neutre Le danger est moins grand au toucher
c'est pourquoi, étant positive, on devrait peu dangereux au toucher (quelques en théorie, mais ici encore, le risque est
adopter partout une masse positive et volts AC) puis , assez loin dessus la importan t (plus de 24 V AC) et les
non négative pour être en conformité Phase qui est au moins à 220 V AC de gants conseillés. Puisque l'homme est
réelle . la terre (sauf en 11 0 V) . L'organisme une terre, l'emploi d'une touche à
La distribution d'énergie alternative humain est au potentiel AC de la terre effleurement sur ce type de réseau est
50 Hz (basse tension domestique) n'est et n'accepte en toute sécurité au tou- d'un moindre effet·et nécessite le maxi-
pas flottante mais bien référencée à la cher, qu'un maximum de 24 volts effi- mum de sensibilité de la touche ; en
terre qu'elle rencontre au départ de la caces (so it des crêtes pos itives ou revanche, il y a équivalence des deux
station EDF où un fil est piqué en terre, négatives de 40 V seulement). D'où les fils et pas de prise à retourner ...

32
L'ELECTRONIQUE DU 220 V 1

1
. ' /
'

0 Sect eur ~
J, / /V
i 220V mono i
1 Phase ~!\

~i
R ligne 1
EDF : 220Veff.
co mplete (c:IOO) (ou 110Veff}

,..,.~V
1

1
1
1

....._
1
U eff falbte
0 J1Ilil 1
Prot ec tion
Opérat eur
Terre J
Fig. 1 : Le secteur mono-
Phase S 380Veff Phase .r _, / phasé.
~® 1!1 ,..-v v

1
-'-
/1
""''"~~y_;ï"l ""''"
~~ ~ff
q . Neu tre

Fig. 4 : Principe d' une touche


sensible secteur.
~ ffi] t Pha se R t27 Veff. 127 Veff

~/
Terre J
Fig. 2 : Le 220 V diphasé
Fig. 3 : Le secteur triphasé dit "force". (ou biphasé) typique.

LE SECTEUR TRIPHASE der, soit en TRIANGLE (3 x 380 V et le sé (environ 50 n internes) et de ligne


neutre ne joue pas), soit en ETOILE de retour de neutre à terre (soit de chez
(3 x 220 V où le neutre est exploité à vous à EDF) inférieure à 10 n . Tout
On le comprend mieux avec la figure 3
to·nd). L'étoile se dit aussi "en Y" . ceci se combine dans une boucle où la
qui montre 4 fils actifs dont 3 phases à
En ajoutant une terre au bâti de la main vaut une terre, soit un neutre et
220 V d 'un neutre qui se suivent à
machine, on parvient donc à une "prise déclenche une circulation de courant
6,66 ms de décalage (soit 120°), ce qui
5 fils" qui finalement s'explique par la venu de la phase.
permet au neutre (à nouveau proche
figure 3. A noter qu'une touche sensible Ce courant est très fortement limité par
de la terre) de constituer un retour
commun et donc de même diamètre est exploitable entre une phase (quel- résistances, mais s'il parcourt l'espace
conque) et le neutre et que pour passer
que chaque phase 220 V (R , S, T) . Base-Emetteur d'un Darlington PNP
de la HF sur un tel réseau, il est néces-
Les gros consommateurs tirant avanta- comme en figure 4 et que ce semicon-
ge d'un tel secteur où 3 débits différents saire de disposer de petites capacités ducteur est la tête d'une électronique
de 220 V sont même possibles que de transfert entre R, S et T pour être alimentée par une pile portée à la
l'électricien essaie d'équilibrer en répar- sûr de couvrir toute la maison ... phase, on verra apparaître un créneau
tissant les consommations connues négatif en Q à chaque sommet positif
des particuliers (convecteurs de chauf- LA TOUCHE A EFFLEURE- de la phase par rapport à la terre.
fage par exemple). MENT 220 V A cet instant, il y a +400 V instantanés
A noter qu'il existe 380 V AC entre entre phase et main au maximum (et la
2 phases (donc danger de mort avec On en comprend le principe avec l'aide moitié en 11 0 V AC bien sûr) et l'on
des crêtes frôlant 600 V) ce qui permet de la figure 4 où l'on précise les impé- place des Mégohms sans hésiter. Si la
aux grosses machines, de se raccor- dances Z typiques du 220 V monopha- prise est inversée, la phase devient

33
MONTAGES SECTEUR 220 V 150 Hz ·· '

,• f

(dv/dilc .___ Fig. 58:


Courant
d,ans le circuit
V/us
~ .~
: ~y_'è-~ i ,.
1 1 '"'"'o'è-s g_ Aire de
sécurité
comparée des
1 .J "b ., b
,.~ ~~ 'e alternistors et
/ dl/~ 10' des t riacs
!--.,"' 1
.___f - ~ ;:, 1-- -g ~
Thomson.
f----- .___ ;:,,. ~~4
-1 '
f-a .,
0'1 1
b
~
"'~
.___.___ "Ô · 0 li', 1 0

~ &
10' ,;
'
~
1
1 i
'
Fig. 5A : Réapplication de tension à la commuta· 10' Il 1
tion sur charge inductive. 10' 1()? 103

neutre et rien ne saurait déclencher le même pour un triac qui préfère les Un triac change d'état (de passant à
semiconducteur à cause de ces lampes aux moteurs et surtout au x bloqué ou inversement) en 1 à 5 IlS
Mégohms. En réseau 110 V AC , on transformateurs. seulement avec environ 2 11s comme
change seu lement la résistance Les fabricants de semiconducteurs tra- valeur typique à retenir. Quand en figu-
Base-Emetteur qui doit augmenter vaillent ici aussi à offrir une gamme de re SA le'courant passe à zéro et bloque
pour élever la sensibilité de la touche. composants de puissance assez vaste la puce, on voit croître la tension (début
En pratique , nous trava illerons en pour que l'utilisateur puisse y choisir le de zone hachurée) avec une pente
MOSFET (CMOS même) et avec des bon triac pour une application don- pouvant atteindre aisément 100 V/11s.
entrées Trigger pour disposer immédia- née. Actuellement et de loin , SGS La capacité parasite interne du triac
t ement d'un bon signal de t ouche THOMSON est le no 1 avec des types accumu le des c harges q ui peuvent
50 Hz, bien carré pour la logique qui fort variés de triacs et une exclusivité réamorcer la 2e moitié du composant
suit. Sinon , un transistor P-MOS d'origine française : les ALTERNIS- quand le courant a cessé dans la 1ere.
comme le BS 250 eût pu remplacer à TORS . C'est pourquoi on limite souvent "la
merveille le Darlington PNP. Dès que la charge 220 V n'est plus une vitesse de la tension" (dV/dt)c par un
A noter que par sécurité, les résis- "snubber" R et C série placé entre A 1
lampe à incandescence, on peut à l'os-
tances de protection sont deux pou r Cilloscope, vérifier que tout est confor- et A2 du triac, ou bien l'on utilise 2 thy-
former 10 MQ (par exemple 2x4,7 MQ), me à la figure SA où V est pris au x ristors séparés montés tête-bêche pour
avec pour but d'empêcher une supra- s'affranchir de ce problème qui est une
bornes A1-A2 du triac qui, par nature,
conduction pelliculaire ; c'est pourquoi des pertes de contrôle possibles de ce
cesse automatiquement de conduire à
les types 0,5 W tenant 350 V sont pré- triac.
chaque passage par zéro du courant 1
férables au.x 0,25 W de plus faible iso- (et non de la tension, c'est à retenir). Les ALT ERNIS TORS de SGS -
lement selon les marques (surtout asia- Pour ce type de semiconducteur, les THOMSON sont électriquement com-
tiques où le danger est réel). moments délicats concernent les com- parables à cette dernière méthode (peu
mutations, soit en vocabulaire de relais pratique pour l'amateur) sous la forme
LES DIFFERENTS TRIACS "la mise au travail" (i l devient passant) exacte d'un triac isolé normalisé. A titre
DU NOUVEAU! et "la retombée au repos" (il se bloque). d'exemple, notre modèle 12 A/600 V
Les signaux dangereux pour la puce référence TXDV 612 est identique au
On sait qu'un ampli Hi- Fi préfère débi- sont ceux à forte pente de tension triac BTA 12-600 B en tension, cou-
ter du courant sur résistance pure plutôt (dV/dt) ou de courant (dl / dt). Les rant, boîtier, brochage ... et prix .
que sur charge inductive, ce qui n'est signaux critiques sont ceux visibles à la L'unique différence est le courant de
pas le but mais permet de rester dans commutation appe lés (dV/ dt) c en gâchette de 100 mA au lieu de 50 mA
l'aire de sécurité des transistors. L'ama- Volts /mi crosecondes et (dl /dt)c en pou r un triac standard.
teur ignore souvent qu'il en est de Ampères/millisecondes. La figure SB montre la différence de

34
sécurité entre ces deux types le facteur de puissance estimé (cos q>). suffisent pour la LED et le triac secon-
"12 AlTO 220" et l'on peut former pra- Nous avons testé des transfos toriques daire est un 600 V/0,3 A (efficaces)
t iquement un carré 10 V/ j..LS avec jusqu'à 1 850 VA sur un ampli Hi-Fi. admettant au repos 10 000 V/!J.S !
10 A/ ms pour le triac tandis qu'on j• En dépannage , le standard Tous ces photocoupleurs sont compa-
atteint quasiment 100 V/ j..Ls avec · BTA 06-400 B ou la version sensible tibles directement avec nos montages,
100 Nms avec l'alternistor TXDV 612, BTA 06- 400 S (ou A) permettront mais le modèle MOC 3020 avec 30 mA
soit une "tolérance à la commuta- d'évaluer nos montages sur des (LED) et sans le "0- crossing" ne mar-
tion" 10 fois plus élevée ! charges faci les: puissance modérée et chera pas ! Pour les commandes en
Pour des charges moins exigeantes, inductance limitée (cos q> ~ 0,7) s'il en continu, un transistor quelconque dis-
SGS-THOMSON propose des triacs est question ... cret ou intégré tirera de la gâchette les
spéciaux amél iorant les types "stan- 5 ou 10 mA d'un triac sensible , lequel
dard 50 mA" et "sensible 5 ou 10 mA", LES DECLENCHEURS commandera au besoin un triac ou
nous en préconisons spécialement les RECOMMANDES alternistor de puissance en montage
modèles que voici : "Darlingnac" pour les gourmands.
• Pour éclairage incandescent , le Un triac (ou alternistor) est un com- Enfin, pour éviter amorçages intempes-
BTA 06-400 GP qui supporte une posant fonctionnant en tout ou rien tifs au repos, conductions pas claires et
intensité de démarrage de 100 A et- dont le départ est seul commandé troubles dûs aux surtensions de ligne,
reste verrouillé pour une charge de puisque l'arrêt est automatique. nous protégerons tous les triacs 400 V
2,85 W seulement. Après avoir choisi le bon semiconduc- par un écrêteur 250 V efficaces (cou-
• Avec des charges de 100 W maxi- teur, il faut le démarrer correctement et pant vers 375 V crête) de type SIOV
mum et surtout des petits moteurs de au bon moment. Pour la meilleure per- (Siemens), GE-MOV (Harris) ou équi-
chauffage ou ventilation (chaudière et formance, la commande sera alterna- valent. Avec un semiconducteur 600 V,
conditionneur d'air par exemple) le type tive dans les cas généraux de à faible puissance on peut s'en passer.
sensible 5 mA TLC 331 T qui sert aussi "marche/arrêt", et continue toujours
de driver pour un montage "Darlin- négative dans les autres applica- AVANT DE PLONGER
gnac". tions. L'énergie assez faible de cette
• Avec la même sensibilité mais plus de commande sera tirée du 220 V par Tous les condensateurs X2 sont les
puissance , le BTA 06- 400 TW de la condensateur (0, 1 à 1 j..LF/X2 ou 400 V) meilleurs choix possibles (LCC, Philips,
nouvelle famille "Logic Level" conçu car les petits transformateurs sont Siemens, etc... ) mais des mylars 400 V
pour une très bonne tenue aux charges chers et consomment inutilement (de 5 sont acceptables du fait d'une résistan-
inductives avec 2 ,7 A/ ms à 20 V/ j..LS à 10 VA typiquement). ce en série qui limite les dV/dt et dl/dt
(mieux qu'un "standard" et c'est un En alternatif, on utilise des photocou-. vus par ces condensateurs. Le X est
"sensible"). pleurs à sortie "mini-triac" dont le type toutefois indestructible et donc très sûr.
• Peu sensible mais excellente tenue connu est le MOC 3041 (MOTOROLA). Les dV/dt limités des mylars 400 V (ou
aux charges inductives avec le Il existe mieux toutefois avec les ver- 630 V, etc .. . ) peuvent conduire à
BTA 06- 400 AW de la nouvelle famille sions 3042 et 3043 qui font tomber le accroître la valeur de la résistance
"Snubberless" donné pour 8 A/ ms courant de LED de 15 à 10 puis 5 mA associée et de fait, sa puissance .. .
(dl/dt)c sans RC limiteur aux bornes. pour 400 V/ 100 mA au secondaire . Le "snubber" RC sur un triac se déduit
Avec son IG de 75 mA, il convient aux L'amateur exigeant optera plutôt pour à priori des formules magiques sui-
charges d'au moins 25 W, jusqu'à 1 kW les produits avancés MOC 3061 vantes, avec pour unités : C en j..LF 1 1
que l'on réduira en fonction de l'induc- (15 mA) ou MOC 3062 (10 mA), voire en A 1 R en Q et le dV/dt en V/j..LS :
tance (800 VA testés par nos soins) . MOC 3063 (5 mA) qui sont des 600 V
• Au sommet enfin et sans surcoût, I'AI- à dV/dt de 500 V/j..LS dont la fonction C > 0,2 xl t R> 840
- (dV/dt) 2 e - "./ (1 x C)
tern istor TXDV 612 dont nous avons "zero crossing" partout présente est ici
parlé et qui accepte d'énormes bien plus précise qu'en 3041 . ce qui (comme souvent) ne mène qu'à
contraintes au prix d'une certaine gour- Enfin, le top niveau est le récent pro- des surprises car le couple 100 Q 1
mandise (IG = 100 mA) pour une char- duit de SIEMENS IL 410 qui est un 0,11J.F si courant ne convient pas forcé-
ge de puissance minimum 50 W jus- remplacement du MOC 3063 amélio- ment à une application donnée. Or, en
qu'à 2 500 W réels ou 1 500 VA selon rant tous ses paramètres : 2 à 5 mA cas d'excès, le RC trop réactif résonne

35
MONTAGES SECTEUR 220 V 1 50 Hz 1

- SV

A rrêt

~ .=._._.:)

/·;s
Y
R17
'l'
Fausse terre)

.1~, ·
/
/
...L

Fig. 6 : Schéma de principe du relais statique 220 V universel et synchrone


commande par effleurement.

avec les inductances en causant des pertes thermiques par ampère efficace les quadrants 1 et Ill. La résistance R15
surtensions qui ne sont pas assez débité en permanent (sur 360°). permet de minimiser les variations d'hu-
amorties et réamorcent le triac par ava- meur de 01 en température, tandis que
lanche ; à refaire ... RELAIS STATIQUE A R14 limite à 100 mA le cou rant AC du
D'où l'intérêt de notre sélection de triacs TOUCH CONTROL coupleur. Selon 01 , la bonne valeur de
SGs-THOMSON modernes et souvent R 14 est entre 68 .Q (sensible) et 10 .Q
capables d'économiser ces acces- Le schéma de principe est donné en (TXDV 612) aux extrêmes.
soires . De surcroît , tous les types figure 6 et se comprend mieux après Avec R17 et C5 on limite le dV/dt sta-
conseillés sont des boîtiers TO 220 (ou avoir intégré les notions qui précèdent. tique tout en minimisant le courant de
TOPLESS pour le TLC) ISOLES et A la mise sous tension R4 et C1 (qui maintien de 01 . On admettra environ 1
donc faciles à refroidir dans un coffret peut atteindre 1 ).!F) initialisent le mon- à 2 V/).!S pour un triac sensible et 5 à
amateur ainsi qu'à monter mécanique- tage au repos et la LED verte s'allume. 10 V/).!S pour un standard (BTA
ment. Un signal manuel sur la touche marche 06-400 B), voir plus haut pour le calcul
Au plan thermique, attention : un mon- fait basculer le flip-flop RS réalisé avec et savoir que la bonne valeur est tou-
tage réglé en été peut présenter des deux NAND pour former la plus simple jours imprévisible puisque liée à la
troubles en hiver où les petits courants des mémoires. Le niveau logique 1 cor- charge et au câblage de liaison.
IG, IH et IL augmentent vite avec +25% respondant sature 03 et l'opte-triac IC2 L'alimentation capacitive est condition-
à ooC sur la valeur 25° C, mais ils dimi- est activé tandis que 02 se bloque et née par la valeur de C4 qui doit per-
nuent dans le cas contraire. Côté radia- éteint la LED verte . mettre de mesurer une tension proche
teur, compter statistiquement comme Le coupleur est utilisé ici non pour iso- de 5 V aux bornes du chimique C3. Le
70° C la température maximale d'une ler, mais pour fournir une comman- courant débité est de l'ordre de 18 mA
semelle de boîtier et environ 1,35 W de de idéale à 01 qui est déclenché dans constants qui parcourent, soit la LED,

36
L'ELECTRONIQUE DU 220 V :
..
'

L
r

::==.===c=s======~)
l---e 4-----il 0
0
0
Relais statique D.J.
0

0
Fig. 8 Fig. 7

NOMENCLATURE DES COMPOSANTS

NOMENCLATURE RELAIS (s_elon inductance éventuelle de la OZ- diode zener 5,6 V/400 mW ou
STATIQUE A EFFLEUREMENT charge) 1W
IC 1 -4093
• Résistances 5 % - 0,25 W sauf men- • Condensateurs IC2- MOC 3041 ou 3061
tion contraire C1 - 10 nF à 47 nF mylar MOTOROLA, ou mieux, IL410
R1 - R2-R5-R6-4,7Mn C2- 47 nF mylar SIEMENS
(0,5 W souhaitable) C3- 220 llF/6,3 V minimum
R3- R7- 1 à 4,7 MQ selon secteur C4- 1 llF/400 V ou X/ X2
(voir texte) C5- 1 nF/400 V à 1 llF/400 V ·Divers
R4-10 MQ (selon inductance éventuel le de la - LED verte ordinaire pour signalisation
RS - R9 -1 0 ou 12 kQ charge et triac employé) de l'arrêt, radiateur ISKRA ML 11
R10 - R11 - 22 à 33 kQ (750 W)
R12-120Q-0,5W • Semiconducteurs et circuits -Un écrêteur SIOV SIEMENS
R13- 150Q-0,5W intégrés S 07 K 250/S 10 K 250 ou équivalent
R14- 56 Q (BTA) ou 22 Q (TXDV) 01 -voir texte -Porte-fusible C.l. et fusible rapide
R15- 330 Q 02-03- BC 207, BC 171 , BC 237, selon charge
R16- 100 Q /2 W etc .. . (NPN quelconque) -Un bornier LUMBERG KRE 4 ou
R17- 2,2 kQ- 0,5 W à 100 Q- 2 W 01 -1N 4148 équivalent (5,08 mm)

37
MONTAGES SECTEUR 220 V 1 sa·Hz '

, {

R3
RB F

œ
-4,.- Secteur

r
L2

Fig. 9 : Flasher alterné synchrone pour


vitrine et animation lumineuse.

soit le coupleur IC2. confort maximal et présente toutes les Les points d'effleurement sur la carte
La seule consommation EDF est celle options jusqu'à environ 750- 800 W. Il peuvent évidemment être déportés et
du circuit, ajoutée à celle de R16, ce est conseillé d'étamer les pistes de les touches réalisées par des surfaces
qui n'atteint pas 1,5 W et écrase toute puissance à la soudure fraîche. métalliques ou du circuit imprimé étamé
forme de transformateur 6 V miniature. Attention à Z et D1 de l'alimentation, de toutes formes. Il faud ra déterminer
Avec un type X2 pour C4, ce condensa- puis au sens de la LED si elle est mon- par les valeurs de R3 et R7 (éventuel-
teur passe le courant et chute la ten- tée sur carte. Les supports de Cl sont lement inégales) le meilleur compromis
sion en restant froid ; une technologie inutiles, la graisse sous 01 est par sensibilité/i mmunité aux "fausses
inférieure (X ou mylar) tiédit ou chauffe contre nécessaire. A la mise sous ten- terres" et câbler court pour limiter les
un peu , ce qui traduit sa médiocrité et sion (avec des gants) on doit mesurer effets d'antenne.
oriente le choix. de 4,5 à 5,5 V aux bornes de C3 mais Ce relais antiparasité par conception,
La réalisation pratique passe par l'exé- les indications phase (<p) et neutre (N) s'avère extrêmement pratique de par
cution d'un circuit imprimé dont le tracé sont capitales pour les touches et la sa rapidité et sert à l'atelier à alimenter
est en figure 7 et l'implantation en prise secteur est éventuellement à une table, un fer à souder, un appareil
figure 8. La carte a été conçue pour un inverser dans la plinthe. de mesure, etc ... sans perturber ordi-

38
L'ELECTRONIQUE DU 220 V
' {

NOMENCLATURE
0 DES COMPOSANTS

Secteur NOMENCLATURE FLASHER


220V ALTERNE SYNCHRONE

• Résistances 0,25 W 5 % sauf


mention contraire
R1 -47 k.Q
R2 -100 .Q/2 W
R3- 150 .Q/0,5 W
________ _ _ ____ _ __ __ _ _ ______o__J Fig. 11
R4 - R6 - 10 ou 12 k.Q
R5 - R7 - 22 à 27 k.Q
RB- R1 0- 51 ou 56 .Q
0 R9 - R 11 - 330 n

• Condensateurs
C1 -0,47 11F à 1 IJ.F/63 V minimum
C2- 220 IJ.F/6,3 V chimique
C3- 1 IJ.F/400 V ou X/X2
C4- 4,71J.F à 10 IJ.F/10 V

• Semiconducteurs et circuits
intégrés
01 - 1N 4148
OZ- zener 5,6 V (400 mW ou 1 W
Flasher alterné D.J. 01 - 02- Triac BTA 06-400 B
(SGS- THOMSON)
0 03-04- BC 207, BC 171, BC 237,
Fig. 10
etc ...
IC1 -4093 CMOS
nateur ou magnétoscope et constitue tuels qui découragent IC2- 4017 CMOS
un switch inusable. On voit en figure 9, qu'un oscillateur IC3- IC4 - MOC 3041 ou 3061
"m inimum" en 4093 sert de base de MOTOROLA
FLASHER D'ANIMATION temps rendue précise par l'emploi d'un
ALTERNE bon condensateur, en économisant • Divers
l'énergie réservée aux coupleurs IC3 et - Ecrêteurs SIOV SIEMENS
Pour nous changer des touches, ce IC4. S 07 K 250 (2 pièces), radiateurs
montage qui fonctionne inlassablement Un 4017 (IC2) fournit la division par 10 ISKRA ML 11 (2 x 750 W)
avec une absence de "toc-toc et grrr" à sortie de rapport cyclique unité qui -Porte-fusibles C.l. avec fusib les
remarquable en PO-GO grâce au égalisera les durées des deux lampes. rapides 3, 15 à 5 A
"zero-crossing" s'adresse aux lampes Cette division permet d'exploiter pleine- - Potentiomètre 1 M.Q axe plastique ou
à incandescence. Son application ment les qualités de l'oscillateur que ajustable plat
convient aux vitrines, arbres de Noël, l'on pourra ajuster à volonté avec P1 ou - Borniers à vis LUMBERG KRE 6 ou
magasins, discothèques entre-autres, en modifiant C1 . KRE 2 + 4, etc ...
sans les défauts de scintillement habi- On retrouve l'alimentation classique de

39
· MONTAGES SECTEUR 220 V 150 Hz l
cs

+
;t;;C3
6 7

IC 1

Fig. 12 : Minuterie 220 V synchrone commandée par


touches à effleurement.

nos montages, il est à noter que le carte, mais ici, phase et neutre n'in- de mécanique par interrupteur, il suffit
fonctionnement multiplex des LED fluent pas sur le fonctionnement, sim- d'établir fugitivement le contact entre
infrarouges (en IC3 et IC4) permet l'em- plement sur la sécurité active des négatif d'alimentation et entrée CMOS
ploi d'une seule résistance de limitation câbles. voulue en supprimant R1, R2, R4 et
R3 pour un courant d'environ 18 mA R5. Donner alors à R3 et R6 la valeur
qui convient idéalement au MOC 3041 . MINUTERIE BREVE de 33 k.Q.
Nos radiateurs ISKRA ML 11 per- L'interrupteur mécanique peut être rem-
A EFFLEUREMENT
mettent dans ce montage, une puissan- placé par un photocoupleur ordinaire
ce maximale d'environ 800 W du fait du Nous proposons son schéma de prin- 4N 36 si une interface isolée est recher-
fonctionnement en temps partagé de cipe en figure 12 avec les touches sen- chée; le trigger CMOS présente l'énor-
01 et 02. Un accroissement de puis- sibles à nouveau réalisées en me avantage d'accepter toute forme de
sance nécessite un montage hors-carte CMOS 4093 (IC4). Précisons que dans signal bruité ou non, lent ou rapide. Le
du type Darlingnac. Les figures 10 et tous nos circuits comportant cette fonc- niveau bas (-5 V) est actif.
11 donnent tous renseignements sur la tion, si l'utilisateur préfère une comman- Notre idée était de présenter une minu-

40
1 1

NOMENCLATURE
0
~cs --------li ~ëJ IJ===::(G
DES COMPOSANTS

NOMENCLATURE MINUTERIE A 555


~ C3
• Résistances 5 % - 0,25 W sauf men-
QZJ ...___,~ tion contraire
R1 - R2- R4 - R5- 4,7 MQ
(0 ,5 W souhaitable)
R3 - R6- 1 à 4,7 Mn selon secteur
(voir texte)

œ~
R7 - 470 kQ typiquement (voir texte)
R8 -100 Q/0,5 W
R9 -120 Q/0,5 W
0 R1 0-51 ou 56 Q (BTA) ou 22 Q
C'------~
C Fac . )
(TXDV)
R11 - 330 Q
R12 - 100 Q/2 W
~--·oo 0
• Condensateurs
C1 - 10 !JF/10 V
C2 - 0,1 !JF mylar
C3 - 220 à 470 !JF/6,3 V selon durée
(voir texte)
C4- 47 nF ou 0,1 !J F mylar
C5 - 220 à 470 !JF/6,3 V
C6 - 1 !JF/400 V ou X/X2
0
• Semiconducteurs et circuits

1 0
intégrés
0 1 -Triac BTA 06, 08, 10 ou 12-400 B

1 o-o Fig. 13
ou Alternistor TXDV 612
(SGS- THOMSON )
LED- verte ordinaire de signalisation
01 - 1N 4148
terie à composants classiques mais ali- à zéro anticipée n'étant pas toujours DZ - zener 5,6 à 6,3 V/400 mW ou 1 W
mentée sans transformateur, antipara- utile est réservée à une possibilité d'ar- IC1 -555 bipolaire exclusivement
sitée et disposant d'un voyant de signa- rêt d'urgence souhaitable avec une IC2- 4049 CMOS
lisation au repos, facilitant la localisation machine tournante. Dès son déclen- IC3- MOC 3041 (MOTOROLA)
de la touche "marche" dans l'obscurité. chement, le 555 active le coupleur IC3 IC4 - 4093 CMOS
Il est concevable par exemple, d'utiliser et la charge 220 V passe sous tension.
un coffret plastique dont la plaque alu- La durée en secondes de cet état vaut
minium est l'élément sensible et porte (1, 1 x R x C) environ , ce qui mène à
en son centre la LED verte montée 2 minutes avec nos valeurs R7 et C3.
avec clip pour une minuterie d'éclaira- Chacun sait cependant que la valeur
ge. capacitive d'un chimique dépend de sa
Dans tous les cas , notre minuterie qualité, de son âge, de la température.
exploite la fonction naturelle de mono- On peut bricoler à loisir R7 et C3 avant
stable du NE 555, la touche de remise de choisir une valeur définitive pour R7
MONTAGES SECTEUR 220 V 150Hz
.,
j

JC 2

RI

/
/
~""""'"
(.YIF::rche <>--,/IMII/'--./1/\M/'---4----1"0''

....!..

Rll
*- sans strap Oscrllateur
_avec stra p l imer

JC 2
220V
œ,.
03 0
iov

Fig. 15 : Timer/Oscillateur (4 h 15 mn/8 h 30 mn) de pré·


cision et synchrone .pour charges secteur.
Fig. 16

(entre 1 kil et 2,2 MQ) telle que C3 enco re une fois fort simple et prévu de fuite panne du fer/secteur du circuit,
puisse parvenir à se charger complète- pour le limiteur de dV/dt éventuel par R claquerait l'entrée CMOS, même si le
ment malgré son courant de fuite (qui et C facu ltatifs . Le sens des co mpo- fe r est à transformateur. Ceci est
doit être faible, faute de quoi, la lampe sants polarisés est le seu l impératif, valable partout.
ne s'éteindra jamais) . Un chimique avec bien sûr, la graisse entre 01 et
moderne et récent ou bien sû r un tan- radiateur. On peut monter des cosses UN SUPER TIMEA DE PRECI-
tale 6 V conviennent fort bien . pour évaluer R7 et C3. SION EFFLEURE LUI AUSSI
Le coupleur activé par la sortie du 555 C'est la seule mise au point réelle, le
impose le type bipolaire , ou le se ul sens de la prise secteur et le choix de Nous l'avons gardé pour la fin puisque
CMOS ICM 7555 (Harris) qui est une R3 et R6 selon le type de secteur et la son schéma d'apparence redoutable,
dépense inutile ici. L'amplificateur de la taille des touches devenant des notions montré en figure 15, se simplifie énor-
veilleuse est l'excellent 4049 (IC3) qui acquises. Quant au x gants caout- mément avec ce qui vient d'être décrit.
remplace avantageusement un transis- chouc ... Ce circuit n'est qu'un équivalent amé-
tor dans ce montage qui n'en comporte Attention toutefois aux composants et lioré de la mi nu t erie S iemens
aucun et fonctionne encore une fo is à pistes cuivrées abouti ssa nt aux SAB 529, publiée dans le Led no 83.
débit constant d'alimentation. entrées CMOS : ne jamais intervenir Comparé au montage précédent, ce
Notre circuit, dont le tracé est en figu- avec le fer à souder, tant que le monta- timer gagne en précisior) , durée et
re 13 et l'implantation en figure 14, est ge est sous tension. Le simple courant grâc e à sa programm ati on qssez

42
L'ELECTRONIQUE
..
DU 220 V

teurs polypropylène de téléph onie


0 0 (2 ,2 ~F/160 V) sont mis à contribution
avec 10 MQ ajustés. Un bon tantale , ou
.i même une perle/goutte conviennent au
~A 2240 comme au NE 555 : l'e nnemi
reste le courant de fuite de Cr ...
La gamme de valeurs R et C s'améliore
0 0 par contre avec :
• 1 kQ ~ R ~ 10 MQ
(représenté par P1 + R1 0)
• 10 nF~ C ~ 1000 ~F
(représenté par nos 3 x Cr)
Notre circuit imprimé est dessiné e n
figure 16 et représenté côté compo-
sants e n figure 17. Le radiate ur sur
carte n'a pas forcément d 'avant age
pour votre application, dans ce cas , la
carte se réduit selon le pointillé.

Poser les straps en premier lieu , puis


monter les composants par o rdre
d 'épaisseur cro issante pou r plus de
facilité ; si vous déportez la LED et pla-
cez en façade l'i nverseur timer/osci lla-
teur (*) puis les 8 inverseurs de durée ,
préférez les liaisons courtes ou blindez-
les en milieu pollué, en reliant dans ce
cas le blindage du fil (ordinaire) au
négatif d'alimentation. Ceci dit, le 2240
n'est pas susceptible (contrairement au
SAB 529) .
simple, atteint des durées importantes de mettre bout à bout les diviseurs Etamer les pistes de puissance , câbler
et peut devenir un multivibrateur. Il successifs jusqu'à 255 minutes en A1 et A2 de 03 en gros fil , tout ceci
met en oeuvre l'excellent ~A 2240 ou mode timer (monostable) établi par le est devenu aussi automatique que le
XR 2240 qui est un 555 suivi d'une cas- strap marqué (*) qui met en jeu la résis- sens de la prise, l'ajustage de R3 et R6
cade de bascules T en boîtier DIL-16. tance R7. comme auparavant, le "snubber" R20 +
Les touches Marche et Arrêt exercent Sans ce strap, on oscille en astable C5 pour charge difficile (moteur, trans-
les fonctions "start" et "stop" du c ircuit avec une période valant 2 fois la formateur, etc ... ).
de façon prioritaire (pins 11 e t 10 de durée établie du timer. Par exemple, il Cette réalisation qui avait été
IC1 ). Une durée de base est établie est possible d'alimenter pendant conçue pour éclairer et alimenter un
selon la loi T = R x C par les compo- 4 heures , toutes les 8 heures , un Minitel pendant un temps limité
sants reliés à la broche AC (pin 13) et chargeur d'entretien ou un compres- (amateurs de messageries c'est l'éco-
le circuit oscil lera dessus tant que les seur sur des durées plus courtes, etc ... nomiseur idéal), nous a servi depuis en
sorties (pins 1 à 8) tireront au négatif la souplesse est considérable et d'au- commande de convecteurs de chauffa-
la ligne d'addition qui est aussi la tant plus, que l'on peut ajuster à loisir la ge et dans un processus de chauffa-
ligne de sortie "négative" finissant par constante de temps de base. ge/ventilation automatique enfantin que
activer notre opta-triac. Sur la maquette de l'auteur par nous décrirons peut-être. Mais une
Avec une base de 1 minute, notre mon- exemple, pour bénéficier d'une bonne seconde carte a été chargée de tester
tage permet par 8 straps ou contacts précision sur la minute, des condensa- à l'aide de la fonction oscillateur qui est

43
~

MONTAGES SECTEUR 220 V 1 50 Hz



1
0

~
1
0
;:_____

03 c
.rn
!"' ~O A1

1.0
()
,.--
F

+
1!1

Fig. 17

increvable divers triacs à la place de


03 : une vraie machine de torture.
Sur un broyeur électrique de bran-
chages permettant de préparer un
compost (engrais vert) de jardin et
consommant typiquement 1200 VA, de
gro$ rondins ont fait dépasser les
2300 VA, le moteur parvenant aux
limites du disjoncteur incorporé, les
touches Marche/Arrêt sollicitées par le
testeur pour corser le jeu ...
Par respect pour les marques célèbres
ou non , dont les triacs ont lâché par
court-circuit permanent, voire coupure
interne, nous dirons et ce hors publicité,
c'est évident, qu'en préconisant la
gamme SGS-THOMSON de triacs et
Alternistors l'auteur sait ce qu'il écrit ...
Do111inique Jacovopoulos

44
L'ELECTRONIQUE DU 220 V

' {

NOMENCLATURE DES COMPOSANTS


1

NOMENCLATURE TIMEA DE ..Â20- 100 !1/2 W (pour charge TXDV 612 (SGS-THOMSON) selon
PRECISION induc~ive et triac) usage (voir texte)
01 - 02 - 1 N 4148
• Résistances 5 % - 0,25 W sauf men- • Condensateurs OZ - zener 5,6 V/400 mW ou 1 W
tion contraire C1 -47 nF mylar LED - v~rte de signalisation
R1-R2-R4-R5-4 ,7 MQ C2 - 0,1 11F mylar
(0,5 W souhaitable) C3- 1000 J.!F/6,3 V ·Divers
R3- R6- 1 à 4,7 Mn selon secteur C4- 1 J.!F/400 V ou X/X2 -Un écrêteur SIOV SIEMENS
(voir texte) CS- 0,1 J.!F/400 V ou X/X2 (pour S07 K 250, un radiateur ISKRA série
R7- 56 kQ charge inductive et triac) 38
R8 -1 o ko CT- 3 x 2,2 J.!F/160 V (type téléphonie (40 mm) ou équivalent 15 W à 75° C
R9 -22 kO ou équivalent stable) - Porte-fusible et fusible rapide selon
R10 - 10 MO au maximum (voir texte) charge (ou disjoncteur 10 A minimum)
ajustés par P1 - 1 MO (ici) • Semiconducteurs et circuits - Supports de circuits intégrés facu lta-
R 11 - 100 Q/2 W intégrés tifs, fonctions par strap ou switches
R12 - R 15 - 10 ou 12 kO IC1 -!lA 2240 (Fairchild ou Texas) ou selon usage (9 inverseurs simples)
R13- R16- 22 à 33 kO XR 2240 (Exar) -Un bornier à vis LUMBERG KRE 4,
R14 -120 Q/0,5 W IC2 - MOC 3041 ou mieux 3061 , 5,08 mm ou dominos, soudures, etc ...
R17- 150 0/0,5 W idéal l'IL 410 SIEMENS
R18- 51 ou 56 0 (BTA) ou 22 Q IC3- 4093 CMOS NOTA : Tous les BTA et TXDV sur
(TXDV 612) 0 1 - 02 - BC 207, etc .. (NPN) radiateurs peuvent voir celui-ci relié
R19 - 330 o 03 - Triac BTA 12-600 Bou Alternistor directement à la terre.

PETITES ANNONCES Cherche logiciel de jeux original ou copie pour Oric


Atmos. Faire offre pour utilitaire. Tél. 24.41 .04.92.
GRATUITES
Recherche MicroProfessor MPF1 B ou MPF1 Plus
Cette rubrique ne peut subsister que si vous, à prix intéressant. Tél. 59.06.03.52.
lecteurs, nous faites parvenir des annonces
à la Rédaction. Vends Amstrad PC 1512 couleur, double disk 5 1/4,
RAM : 640 ko + souris, intégrale PC + MS DOS +
GEM. Prix : 5 500 F. Tél. (1) 48.33.26.75.

Vds 2 HP Davis 16SVA6 : 550 F pièce au lieu 750 F


2 HP dôme 50 mm 3 A : 600 F les deux. Ampli
Recherche personne possédant un magasin de puissancè TA 3130 F Sony (2 x 70 watts). Préampli
composants électroniques pour donner conseil sur Continental P 9801 : 900 F. Etat parfait. M. Mouton,
l'ouverture d'un magasin. Tél. 49.23.19.96 Merle Haut , 47150 Monflanquin . Tél. 53.41.67.88.
(après 17 h).

Vends ampli puissance Harman Kardon Citation 11


Vds oscillo Hameg HM 203-6 2-20 MHz, 2 sondes 2 x 70 W, présentation châssis, en état de marche
x 1 x 10, parfait état. Valeur : 3 900 F. Vendu 1 200 F. Ampli -préampli Predise pour système
: 2 700 F. tri phonique 2 canaux satellites 2 x 25 W + 1 canal
Tél. 72.33.08.89 (Lyon) après 20 heures. grave 50 W : 800 F. G. Roux , tél. 93.84.26.53.

45
vant la pose des compo-

LE SUPERTEF
UN SUPER-EMETTEUR RC A ~ants actifs, ~evérifier.le~
mterconnex1ons, so1t a
l'ohmmètre (gamme x1)
soit plus simplement,
avec une "sonnette".
Rappelons l'indispensable vérification
A MICROPROCESSEUR des liaisons par câbles plats. Veiller à
ne pas traumatiser l'afficheur pendant
ces essais!

NB. Signalons deux divergences


dans l'article du mois précédent :
-le câblage du connecteur DINde la
figure 22 est erroné :
Voir la figure 9, page 36 du
no 83 qui est exacte.
- la photo 2, page 27 ne montre pas la
1N 5908, mais un régulateur. Elle cor-
respond à une version précédente.

Tout est désormais correct ! Alors pas-


sons à la ...

MISE EN SERVICE
C'est maintenant le grand moment !
Nous allons procéder à la mise en
marche complète du codeur, pour
Troisième partie laquelle il n'y a pas de demi-mesure !
Pour cette phase délicate, mettre en
MISE EN SERVICE place tous les circuits intégrés. Atten-
Si vous avez suivi les directives données dans l'article du mois pré- tion au sens des DIL. Enfoncer les
cédent, vous devez avoir terminé le montage mécanique et tout le deux PLCC, bien à plat et à fond.
Connecter afficheur et clavier.
câblage électrique de votre SUPERTEF. Vous avez également pro- Dernier coup d'oeil d'inspection !
cédé à une mise en service de l'alimentation : les tensions sont cor- L'émotion est à son comble ! Observer
rectes et bien distribuées : le +9,75 V, le +5 V, les niveaux de réfé - l'afficheur et ... mettre ~n marche !!
A l'instant de la mise sous tension, la
rence du convertisseur A 1 D, à savoir VRL (+0,2 V) et VRH (+4,8 V) .
ligne supérieure de l'écran devient
Vous avez pris soin de caler la tension VLC de l'afficheur à +0,5 V visible, sous la forme de 16 rectangles
environ, par le réglage P5. Vous avez vérifié gue les entrées v1 , v2, gris.
v3 et v4 sont à +2,5 V environ , manches au neutre et qu'elles varient Une seconde plus tard, apparition de
l'écran initial :
de quelque± 80 mV en actionnant les manches à fond de course . CEL 1 P 00:00:00
Que les entrées v5-0, v6-0, v7-0, v5-1 , v6-1 , v7-1 évoluent bien F = Cf/Oz U =Xx.xx
entre les tensions +0,2 V et +4,8 V en actionnant respectivement les (version à 68HC11A1)
Le curseur clignote à gauche du 1, le
commandes TR1 , TR2, TR3, AUX5, AUX6 et AUX?. Que l'entrée
chronomètre commence son comp-
vB-1 varie bien de +2,5 V à +4 V, par action sur P6. Prérégler à +3 V. tage : ouf ! C'est gagné ! Cà marche !!

46
- . ..
- LE SUPERTEF
1 1 1

Laisser faire ! Au bout de 10 secondes, L'écran affiche maintenant 4 nombres Il!: ·t Il -, "!'--
l'écran initial est remplacé par l'écran .sur la ligne du haut et 4 sur celle du TJr - . . .. -•-r .. .. .. .. . m
- .. .. . ·'~
de service : le curseur disparaît et le bas. Les 4 du haut sont les valeurs IF·;_f-t:-:-.~:-_ +- .. r--..-+--~ao:± "' -
"P" est remplacé par "T= " pour le chro- _; numériques M1, M2, M3 et M4, lues
no mètre. par les quatre manches principaux. Les f 1 1

' -_._·.: ' .. 1-+++ ++•'t ' '' t + lt '''1~--i-+-i :=


Si vous avez un oscilloscope, vérifier 4 du bas, sont les valeurs des trois
·~''!!!.-.;~ ~- . ·-. T _, .i • _
l'existence du signal de sortie du trims. TR1 , TR2 et TR3, en correspon- Jfn:~ ~~ ........ ~ .T
codeur, soit à l'entrée de la résistance dance avec M1 , M2 et M3, puis à droi-
R31 (signaux CMOS) soit en sortie du te, la valeur de MS sous celle de M4.
LM358 (picot 1) avec quelque 8 V cc. (Le trim TR4 étant mélangé directe-
lLi..l- .-:·-. :_:: ~ :---l·.- ~----·.-t--t----l._·-- ~~+-
1·.1 -t-
La séquence se présente avec ses ment avec M4, par R5). Agir sur ces
Signal de sortie codeur sur broche PAS
7 voies, en impulsions positives sur commandes et constater l'action immé- (R31) du flp Signature PCM : 0+64+32
R31 et négatives sur le LM358. Agis- diate sur la valeur affichée. Vous allez +0+0+0+0+1 =97.
sez sur les commandes. Tout va bien ! maintenant pouvoir calibrer définiti· haut. vous devez juste atteindre "255".
Tant mieux, vous avez réussi ! Nos féli- vement vos manches. Au neutre Trim ET manche en bas, vous devez
citations ! mécanique, l'affichage doit être de obtenir le "0". A l'usage, vous réglerez
Ajuster la tension VRL, par PS, pour "128" à± 2 points près, donc de 126 à la course du servo pour avoir un ralenti
avoir le meilleur contraste des carac- 130 acceptables. Si vous n'avez pas rapide, manche en bas et trim en haut,
tères affichés. Puis régler P6 pour cela, revoir le calage des axes de tandis que le moteur calera avec
concordance de l'affichage du volt- potentiomètres : desserrer la bride manche en bas et trim de même. Le
mètre avec la valeur réelle de la ten- plastique et agir par la fente tournevis, trim règle donc le ralenti, manche en
sion + 12 V, par ailleurs contrôlée. en maintenant le levier du manche. bas.
Mais vous désirez en savoir un peu Souvent, en rebloquant la bride, un Les trois valeurs gauches de la secon-
plus sur votre nouvel engin ! Alors déréglage se produit. Il faut alors pro- de ligne sont les résultats des trims
repasser sur arrêt. Attendez deux ou céder par retouches successives en TR1 , TR2 et TR3. Vous pourrez utiliser
trois secondes. (Cette attente est évitant de perdre patience. Pour ce tra- ces données pour recaler exactement
conseillée pour un reset parfait du 11P !) vail , utiliser de préférence un tournevis vos trims au neutre, par affichage de
Remettez sous tension. Même scéna- isolant et travailler très prudemment. "128". Pas de réglage à faire :vérifier
rio, mais cette fois, avant les dix pre- On notera la grande sensibilité du sys- simplement que la valeur affichée va
mières secondes, appuyez sur la tème, rendant le calage fort pointu. On bien de 0 à 255. Idem pour la quatriè-
touche "P". L'écran affiche maintenant remarquera aussi la bonne précision me valeur de droite MS de l'auxi liaire
le "menu", c'est-à-dire en jargon infor- des manches SLM revenant toujours proportionnel AUX5 .
matique , la liste des commandes au neutre, à un point près, ce qui est Pour sortir d'une fonction: appuyer
accessibles. Le curseur clignote à la excellent ! sur "E". Cette touche signifie "EXIT"
droite de "PCEL". Appuyez sur"+". Le Les neutres calés aussi bien que pos - avec enregistrement éventuel. Ici, si
curseur se fixe sur le choix suivant et sible, régler successivement les ajus- vous appuyez sur "E", vous sortez de la
ainsi de suite à chaque action sur"+", tables P1, P2, P3 et P4 de manière à fonction "ST" et vous revenez au
jusqu'à concurrence du dernier. Un lire de 0 à 255, en faisant passer les niveau précédent, soit au menu.
appui sur "-" fait au contraire reculer leviers d'un bout de course à l'autre. Nous allons encore vous dévoiler
dans la liste des choix, jusqu'à revenir Les potentiomètres n'étant pas, hélas, quelques autres "secrets" !
au premier. Les touches"+" et"-" vous parfaits, il sera difficile d'avoir juste le Vous êtes revenu au "menu". Amener
permettent donc de choisir la comman- zéro ET juste le 255, l'un pouvant arri- le curseur sur "PCEL", ce qui signifie
de désirée. Plaçons le curseur sur la ver plus vite que l'autre : on trichera "Programmation de Cellule". Appuyer
dernière, "ST", ce qui correspond au alors un peu, la fin de course la plus sur "P". L'écran vous affiche mainte-
motanglais "STICK", donnant la fonc- vite atteinte étant un peu "écrasée". nant les paramètres mémorisés de la
tion d'étalonnage des manches ! Pour Le calage du manche de gaz (M4) est cellule active : vous lisez "1 a/1" en tête
passer en exécution de cette comman- différent , le trim étant mélangé, au de ligne. Cela signifie : cellule no 1 acti-
de, appuyer sur "P", qui signifie alors niveau de R4. Installer R5, si vous avez ve (le premier 1). Affichage des don-
"Procéder". oublié de le faire. Trim et manche en nées de la voie 1 (deuxième 1). Avan-

47
SUPER EMETTEUR RC
'•

cez dans l'écran avec"+", jusqu'à i Le curseur ne clignote plus. quence de votre choix, de 5 en 5 kHz :
atteindre la dernière donnée "M500". -Appuyer sur "+" ou "-" pour incré- soit 101 valeurs en bande 72 MHz et
Appuyez une fois encore sur"+". · menter ou décrémenter la donnée. 41 valeurs en 41 MHz. Cette platine
L'écran change et commence cette fois - Appuyer sur "P" pour sortir de pro- sera décrite dans ces colonnes, le mois
par "1 b/1 ". Le premier écran est le "ai
grammation. Le curseur reclignote. prochain. Sachez cependant qu'il s'agit
le second, que vous avez maintenant Les données d'une cellule , voie par d'un travail plus critique que celui du
est le "b". Appuyez sur"+", pour avan- voie étant modifiées, il faut Enregistrer montage du codeu r de SUPERTEF :
cer dans l'écran, puis sur"-" pour reve- ces modifications : appuyer sur "E". Le un certai n "tour de main", une certaine
nir sur la première donnée. Appuyez transfert en EEPROM s'effectue et est expérience de la HF sont nécessaires,
une fois encore : vous revenez au pre- vérifié. Un écran affiche d'éventuelles sans parle r des apparei ls de mesure
mier écran. En fait, il est impossible · erreurs techniques. Sortir de cet écran indispensables : fréquencemètre numé-
d'écrire toutes les données d'une voie par "E" (Exit). On revient au menu, dont rique précis et analyseur de spectre
sur un seul écran. on sortira par "E", encore, avec retour vivement conseillés ! Si vous n'avez
Il y a donc deux écrans par voie : à l'écran de service, après affichage pas tout cela, nous vous conseillons
- l'écran "a" affichant l'origine, l'expo- d'un petit message que vous découvri- très vivement d'acquérir cette platine
nentiel, le mini , le neutre et le maxi, à rez! MONTEE, TESTEE et REGLEE ! C'est
raison de 4 1..1-s par point. Il ne vous reste plus qu'à apprendre à une assurance réussite importante.
- l'écran "b" affichant le sens, le taux de bien connaître votre nouvel outil : c'est Nous donnerons le même conseil pour
la voie, les paramètres de couplage, à ce que vous propose maintenant la ce qui est du récepteur associé !
savoir le sehs , le taux, l'origine et la notice d'utilisation complète ! Mais bien entendu, les descriptions
variante. Bien entendu, il vous manque encore la complètes et détaillées vont être propo-
Pour modifier une donnée : platine HF spéciale SUPERTEF, à sées pour tous ceux qui se sente nt
-Amener le curseur sur cette donnée savoir, la platine à synthèse de capables de les mener à bien.
par"+" ou"-" . fréquence HF8, permettant, PAR PRO- à suivre ...
- Appuyer sur "P" pour Programmer. GRAMMATION, d'émettre sur la fré- Francis Thobois

SERVICE CIRCUITS IMPRIMES BON DE COMMANDE


Support verre époxy FR4 16/ 10- cuivre 35 microns Pour compléter votre collection de LED
à adresser aux EDITIONS PERIODES
service abonnements
Circuits Circuits
Circuits séri· 1, boulevard Ney 75018 PARIS
Prix Dté non Total Je désire : .... .. .. n° 15 u ........ n° 18 cJ .. .. .. .. n° 27 u
percés percés graphiés
....... n° 29 0 ....... n° 30 0 .. ..... n° 31 0 ....... n° 33 0
• Montages secteur : .. . .. . n ° 43 0 ... .. . n ° 44 0 ... .... n ° 45 0 ... .... n ° 46 0
·Relais statique . . . . .. . ... . . . . 35,00 F 45,00 F 62,00 F
· Flasher alterné. . . . . . . . . . . . . . . 39,00 F 50,00 F 72.00 F ....... n° 47 U .. .. .. . n° 48 0 .. ..... n° 49 0 .. ... . n° 50 U
· Minuterie synchrone . . . . . . . ' . . 34,00 F 44,00 F 61,00 F .. ..... no 51 0 .. .... . no 58 0 .. .. ... no 59 0 ...... . no 62 0
· Ti mer Oscillateur . . .. . •• • • 0. 72.00 F 88,00 F~ 29,00 F .. ... . no 63 0 ....... no 65 0 . .. . no 66 0 .. .. ... no 67 C
• Capacimètre 6 gammes
· Carte principale . .. . . . . . . ... 47,00 F 65,00 F 84,00 F ...... . n° 68 0 .. ..... n° 69 0 .... .. . n° 71 0 .. .. ... n° 72 c
· Carte alimentation. 16,00 F 19,00 F 28,00 F .. .. .. . n° 73 0 ....... n° 74 0 ....... n° 75 0 .. .. ... n° 76 0
• Amplification active 2 voies
· Filtre actif 2 voies . . . . . . . . 27,00 F 38,00 F 48,00 F .. .. .. . n° 77 0 ..... .. n° 78 0 . .. .. n° 79 0 ....... n° 80 0
· Carte amplification .. . . . . .. . .. 7,00 F 12,00 F 17.00 F .. .. .. . n° 81 0 .. .. ... n° 82 0 ....... n° 83 0 ...... . N° 84 0
Les numéros non mentionnés sont épuisés.
TOTAl TTC. __ F
(Indiquer la quantité et cocher les cases correspondantes au num é·
ros désirés).
Frais de port et emballage . . 10 F
Je vous fais parvenir ci-joint le montant
TOTAl A PAYER __ F de .. ......... ........... F par CCP 0 par chèque bancaire 0
par mandat 0
Paiement par CCP D , par chèque bancaire D ou par mandat D 25 F le numéro (frais de port compris)
à adresser aux Editions Périodes 1, bou levard Ney 750 1B Paris 42 F pour le numéro spécial n° 81
NOM . .. . .. . . . ...... . ... . . . . . . . . . .... . .
Mon nom .. ... .. ..... .. .... .. ... .. .. .. .. .. .... ........ . .. .... .. ...... ..
PRENOM . . . . . . . . .. . . . .. . . . . . .. . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . .... . . .
Mon adresse : .... .. ..... ....................... .... .. ......... .. ...... ..
ADRESSE . ..
LES MOTS CROISES DE :LELECTRONICIEN '•

.'
' .
par Guy Chorein
Il Ill IV v VI VIl VIII IX x
Horizontalement :
1. S1g le pour un train qu i ne lam b1ne pas. Dans Gn programme. en
~n for ma11q u e. retour sur une su1te d 'Instructions à répéter.. 2 . Voyel -
les. En électnc1té. chacun e des extrém ités d'.uTgénérateur o u d'un
récepteur. Ul lllsées po ur les con nex1ons au c irct.11t e xténeUI - 3 . Ail-
2
mente Ro sette. Pas cher du tout ... - 4. Su1te de magnét1srr>e. Dispo-
Sitif sens1ble aux variat1ons d'une grandeur phys1que ët fourrussant
u11 Slq nal utile. le plu s souvent sous forme électnqu e. - 5 11 y a b1en 3
sûr celles elec triques... - 6. Pour une p ause à T1pperary. Au bout
d 'un mome nt. P r1s plus d 'une fo1s en tra1tre. - 7. Lu m1ère de la vli,e .
Un peu de Suze pour Suzan. - 8. Co-propnété . Elle nous a•nve de 4
Belq1que . - 9. Démonstratif 1nversé. Phys1cien allemand né a R1o de
Janeu o (187 1-1944). auteur de travaux sur 1'é'm1SS1on thermo-
élect• on,que. - 10. Accord en résonance de plus1eu1 S c11 cu11s élec lr •- 5
qucs osc1llant sur une méme f1éq uence.
Verticalement : 6
1. Ce métal sert, entre autres . à fabnquer des cat hodes de tubes
électron1ques. - Il . En électron ique tOUJOurs, grandeur, expnmée en
déc1bels. c aractérisant. pour un d 1spos1l1f. l'ampl ificat ion e11 p uiS- 7
sance. en 1ntens11 é o u en tens1on qu ·11 donne à un s1g nal. Certa1n est
post al de bas en haut. - Ill. Ou1 manifestent des 1dées roses ou en
passe de deven1r no 1rs. - IV. Su1t e de calc uls. Lettres de W 1ily. - 8
V. Du Bo nnage. Se sui vent sur l 'an tenne. - Vi l. Roule en l'absence
de ru e. Prennent des pl is q u 11s ne qardent pas. Acqu1 s phonét•q ue-
9
ment. - VIl. Voye lles. C'est quand 11 a le bac q u '11 fait fume• . Une
source de déc ibels .. . - VIII. Tel est d1t un fa1sceau d 'o ndes électro-
maq nétlques servant à transmettre des s1qnaux. - IX. Sa ré"u1at10 11 10
est née d 'une idée lu m 1neuse ... L1 s vra11 r ent mal. .. - X. Vende, .t en cr
leur énerg1e. Nu cléa 1re. est synonyme d'OlJIVe.

Solutio n du no 84
ETUDE ET
REALISATION KIALI I NGENIERIE

DE CIRCUITS IMPRIMES
Il Ill IV v VI VIl VII I IX x • C.I. (étamé percé) 55 F/ dm' en SF, 75 F en DF d ' après m ylars.
• Réal isation de m ylars à pa rti r de schémas de revues : 60 F/ dm' .
c 0 M p L E C hèque à la commande. Port : 25 F.
KIALI INGENIERIE 3, rue de l'Abbé Carton 75014 Paris
2 0 N D u L E u Délais rapides, qualité professionnelle.
• Tirage de vos films d ' a près fichi ers format Gerber et H P -GL.
3 L s T Disquettes à fournir : tous formats
• CAO d ' après schémas structurels
4
SERVICES INFORMATIQUES
5 • Conseils et info rmatisation, con ception de logiciels d'après
cahier des charges, toute sa isie informa tique, vente de lous maté-
riels (o rdinateurs, cartes, périph ériques, imprimantes, etc.) et
6 logiciels.
• Documentation gratuite sur demande.
7 • Réalisez vos mylars vous-même à parti r de schémas de revues.
Fourniture : de 2 film s 200 x 300 mm + REY / FIX,
8 E lampe + do uîlle + notice : 200 F.
2 plaques époxy positives
9 u A E 200 x 300 mm : 100 F
Port et emballage : 35 F .
E N Ven te de tous film s photosensibles.
10 R 0 N N
T él. 45.40.78.25 ou 40,44.46.94
TARIF RADIOCOMMANDE AU 03-01-91
KITS CANIQUE A FINIR MON
COMPLETS s càblées et réglées prêt à l'emploi
SUPERTEF
Kit supertef sans boîtier ni accus 1 900,00 F
Boîtier du Supertef
Jeu de 10 accus
600,00
250,00
F
F
} 3 650,00 F } 5 130,00 F

Kit simplifié (68HC11, 24, 27C64, PLCC, Aff etC. IMP métal 865,00 F
Kit de passage de V1 à V2 (sans boîtier) 475,00 F
Option 25 cellules avec reprise du 68HC11 et·2764 490,00 F 490,00 F 490,00 F
Option Tachymètre 49,00 F 125,00 F
Option câble liaison 21,50 F 50,00 F
Logiciel SIMULTEF plus câble avec module de protection 390,00 F 550,00 F
HF8 platine émission
Platine HFB (bande 41 ou 72 MHz à préciser) 550,00 F
REF10
Kit Récepteur REF (2 fréquences quartz à préciser)
0 ion ur REF 10

LES KITS DÉCRITS DANS LED ..• LES KITS DÉCRITS DANS LED ...
Désignation Référence C. IMP seul Kit seul L'ensemble Désignation Référence C. IMP seul Kit seul L'ensemble
kit+ C. IMP kit+ C. IMP
LED No 83 JANVIER 1991 LED No 86 AVRIL 1991
GENE PONT DE WIEN 92LED01 37,50 F 70,00 F 89,00 F
(sans coffret)
GRADATEUR EFFLEUREMENT 98KE501 18,00 F 95,00 F 99,00 F
(sans coffret)
LED W 84 FÉVRIER 1991
CONVERTISSEUR 12 V-220 V- 26 W 98KE502 63,00 F 289,00 F 299,00 F
(avec coffret)
VERSION 46 W DU CONVERTISSEUR 98KE503 339,00 F
(sans coffret)
LED N" 85 MARS 1991
RELAIS STATIQUE EFFLEUR. (sans coffret) 98KE507 45,00 F 95,00 F 125,00 F
FLASHER AC_T. SYNCHRONE (sans coffret) 98KE508 50,00 F 120,00 F 149,00 F
MINUTERIE A 555 (sans coffret) 98KE509 44,00 F 110,00 F 139,00 F
liMER OSCILLATEUR (sarys coffret) 98KE510 88,00 F 195,00 F 249,00 F
OPTION TXDV612 L'UNITE............... TXOV612 1 1 15,00 F
FILTRE ACTIF 2 VOIES MONO (sans coffret) 92LED03 38,00 F 95,00 F 115,00 F
AMPLI TDA 1510 MONO ~ans coffreg 92LED04 12,00 F 49,00 F 59,00 F
FILTRE+ AMPLI t RADIA EUR MON 92LED05 1 1 349,00 F
CAPi\CIMÈTRE ANALOG. (~vec coffret) 92LED06 65,00 F 275,00 F 315,00 F
ALIMENTATION CAPACIMETRE 92LED07 19,00 F 25.00 F 40,00 F
SUPERTEF
/~Emetteur
du . Spécialiste !
7 VOIES PROGRAMMABLE
HESE ET EVASION DE FREQUENCE
SIEURS VERSIONS
PONIBLES
complet en pièces détachées y compris
- - --+--.__ électronique.
• Kit avec platines électroni-
ques câblées, réglées (sauf
ensemble HF et récepteur livrés,
montés, testés). Mécanique à terminer.
• Ensemble complet en ordre de marche
comprenant : SUPERTEF, REF. 10, chargeur
spécial, cordons et batteries
• Emission PPM à signature PCM (identifica- • Prise latérale (sans servos).
tion d'un modè le parmi 256). Les avantages chement d ' un r:u·n\tnlPflrP
du PPM et du PCM enfin réunis ! ble commande OPTIONS
PERTH, transfert don
Compatible avec tous les récepteurs PPM
programmées possible série DISPONIBLES
du marché.
avec un PC* fournie avec logiciel d'ému- • Extension de 6 à 25 cellules.
• Tous les canaux des bandes 41 et 72 MHz lation (écran EGA couleur nécessaire). • Sonde tachymétrique.
sont disponibles par programmation sans • Boîtier e n métal blindé à l'abri des • Câble pour liaison de deux
changement de quartz ! Module HF à perturbations atmosphériques. SUPERTEF.
synthèse de fréquence au pas de 5 kHz en • Qualité du signal émis se traduisant par • Logiciel d'émulation pour
41 e t 72 MHz. une portée sol-sol > 800 mètres. PC* livré avec câble spé-
cial et circuit.
• Mémorisation de 6 ou 25 modèles avec • Commande manuelle
conservation des données au moins 10 ans LE RECEPTEUR des gaz pour REF. 10 :
sans a limentation extérieure (version stan- REF. 10 prépositionnement
dard : 6 cellules). des gaz hors
• Récepteur 8
voies à évasion signa 1
• Chaque modèle dispose d'une fréquence émis.
normale et d'une fréquence de secours de fréquence
programmables : EVASION DE FRE- (2 quartz ins-
QUENCE. tallés).
• Identification
• Programmation facile et universelle s'a- du signal utile par analyse de la
daptant à tout type de modèle (auto, signature PCM générée par
bateau, av ion, hélico, etc.) des SUPERTEF.
12 paramètres des 7 voies avec contrôle • Basculement automatique
simultané à l'écran et sur le modèle en fréquence de secours
(origine, sens, taux, limites, neutres, expo- sur détection de défaut
nentiels, couplages différentiels, mixages, du signal reçu. Pen-
taux de trims, etc.). Deux types de dant le bascule-
programmation possible par modèle et ment le récep-
commutable en évolution. teur se met en
position FAIL
• Mémorisation des neutres par modèle SAVE.
possible en fin d'évolution.

-~ ·
• Affichage per-
T • . . . - ,I' T I . - ..
manent (écran
LCD 2 lignes de
~ 16 caractères) du
numéro de cel-
~~.;:.,;.TX ·•-••· • lule, du temps
~- de vol réel, de la NOTICE
fréquence et de la tension de batterie. TECHNIQUE
• Commandes externes de DUAL-RATE et SUR SIMPLE
COUPLAGES commutables en évolution. DEMANDE
Fabricant : GENERATION VPC
• Alarme accus, temps de vol et verrouillage 3, allée Gabriel
de fréquence. 59700 MARCQ EN BARCEUL
• Autonomie de 8 heures (batteries 12 V, Tél. 20.89.09.63- Fax: 20.72.00.47
1200 mA/heure).

LE PLUS FACILE ET LE PLUS COMPLET DES PROGRAMMABLES A MEMOIRE!


.D.S electronique
ONTPARNASSE
75014 PARIS
FAX: 432 197 75

....... . 11.00
• ••• • • Q.OO
15.00 74 l~s ~~~- .5.00
74 ALS 20 • . •. 5.00
.•.•.... 15.00 74 ALS 21 • .• . 6.00
...•.... 12.00 74 ALS 30 • . •. 5.00

::::Jfi. .• 7.00
74 ALS 32 • • •• S.OO
74 ALS 74 • . •. 8.00
74 AL.S 86 . •• 6.00
74 ALS 109 . ..6.00
74 ALS 161 ...9.00
. . 50 .00 74 ALS 164 14.00
.. 14.00 74 ALS 175 ...8.00
..... ,, ,,,,00 74 ALS 253 !tOO
. • •••.•• 115.00
....• 14.00
•.... 19.00 ~: ~~ iè :·&~
.•.. • 12.00 74 ALS 1032 .6.00
• .... 15.00
.29.00
74 c
74 c 175 ... . 15.00
. 13.00 74 c 176 •.•. 15.00
- - .. .. 6.50 74 c 244 ..•. 10.00
- .. . 26.00 74 C IKlS • .•. 20.00
... 8.00 74 c 1Kl7 •.•. 25.00
... 18.00 74 c 923 •.•. 25.00
... .. ::: !~:88 74 F
74F
08 ...• . 12.00
.. : :::::;~:5& 7-4
74
F
F
32 .•.•. 16.00
74 .9.00
AS
.... • 4.00
74
74
F
F
158 15.00
161 ..•...8.00
.. . 8.00 74 F 244. . 18.00
. ... 7.00 74 F 374 .... 20.00
.. 4?..00 74 F 1n . . .. 1s.oo
. .. 20.00 74 F 573 • ... 14.00
1~.~
...... 1.
74 s
74
00 .• ..
s
. .. 2. 7-4 s 02 .• . •
. . . 32.00 7-4 s 03 •

•. 9.00
. 26.00
. 10.00
11.50
.. 1~.00
.• . .• . . 16.00
. .75.00
"L 21.00
. . 30.00
. . 10.00
• •45.00
.5~.00
.90.00
LF
.. . -~~
:::6:oo
. . . •...... 9.00
s 5760.
SLBOS86 . . . . . . . 34.00
. ...25.00 SAA
LM M §~~ ~~~ ::: -- !~88
LM 135 Z ....... 25.00
LL'I 208 G •..•..30.00
LL'I 301 . ..7.50
~n:lm :: : :: ~!88
"' 1-45028 .......25.00
SAA 1251 . . , ... 45.00
SAA 5080 ...... 82.00
LM305H .. :1j:88 MC 1355 MC SAA 5231 . .. .. 130.00
SAA 52.50 ..... 190.00
~~ ~Ü ~: ::. ···:4o:83
.•.•...30.00
MC 1373.P . • . 30.00 SAB
LM 310 .35.00 "'c 1Jn ........7i.oo
1403 ........55.00 §!B ~~ :::: : : !~:!1!
LM 311 .. ....... 2.50 MC
MC 1408 16 ....45.00 SAB 3064 ...... 15.50
LM 317 K ...... 18.00
SAS
mt: li~
LM 317 T . . . ... 1~.00 MC 1408P6:DAC 30.~

a~
LM 318 .. .... .. 14.00 SAS SEO .. ...
LM 319 ........ 10.00 SAS 570 ..
LM 323 K •.. ...-49.00 SAS 560 ..
MC 1489 4.00 SAS 590 ... . . .
LM 324 .......... 2.50 MC 1709 .•••• .•••9.00
LM 331 .. ..... ..59.00
LM 334 ........ 20.00 MC 3242 ......... N.C SDA
LM 335. . .... 1 9.00 MC 3301 ..15.00 SOA 2201:2101
LM 336 . . . . ....1 1.00 MC 3303 ..15.00 SL
LM 337 K .. ....35.00
LM 337.T
LM ~38.K
.... 15.00
... ·'!·88
MC
MC
MC
MC
3'103 ..... ...15.50
3470 ...... ..79.00
3407 ... .... . 24.50
1503 ........25.00
~t :~a ...... :: !B:il!
SL 651 B • • • • • • 40.00
SL 5500 . . 15.00
t~ !~L :::::s:oo MC
MC
4024 . . . . ..49.00
4044 .. . ..4~.00 SL ~!105 .... . 18.(1)
t~ 358
3~.K :::..:~2:88 MC
MC
14495 .... . ..40.00
144911 ......•50.00
so 16.00
LM 6.00 MC 144111 .. . ..•45.00 ~g j~~ .. .. 17.00
LM 360 .60.00
LM
LM
380
381
.. ... ....15.00
.... .....38.00 ~€ mm :: : :::~:88 TAA
TAA
550 , ........ 3.00
LM
LM
382
383 T
... . .. .40.00
, , ..38.00
MK T AA G21 AX .•.. 25.00
TAA 765 A ..... 10.00
MK 5089 . . . . . ..35.00
LM
LM
386
387
..
.
. ..•12.00
.23.00 MM TBA 120 .
TBA
LM 388 . . . . ...22.00 MM 53200 .....•42.00
TBA 221::741
LM
LM
389
300
.. ...... 22.00
. . . . ..28.00 ~~ ~~1t2 :::: : i~:88 TBA 231 ....
LM 393 . . . . . 4.00 n~ ~og-ê·:
t~ ~~L -- ...:J88 TBA
TBA
440 N .
'180
l~ ~~~ ::::îl:88 TBA 520
tM ~66 .24.00 TBA
TBA
530 .
5.40
LM 567 . . . ..•10.00

BCZ31A . 4.00 BDZ35 ... .. 3.30 ......• 8.00 BS


BC237 . 1,00 BDZ36 ... . . 5.00 ....... 9.00 ...
. . 3.50
. . 3.80
BC Z38 1.00 80237 ... 6.50
.. 6.20
....... 8.00
.• 4.50
BS 170
BS250
BCZ3G . . .. . 1.80 80238
. .. .. . 8.00
.... . 8.00
BC 253C
BC?fiO ......
4 .00
5.00
80,41
80242
... . 6.00
.·:!:.4!8 liü
. .. . 8.00
. ..... .5.00
BC261 ... ... 6.00 80315 188 BU 100
BH 1g! ..... .
!118
~~!li ....
:::::·13:~ BBl~!
... .. 4.60
.... . 6.00
8.00 .. 1.0 BD 366
::: 1!:88
... . 8.00
: ...... 4.80
......• 6.60
BU 1 3~
. .... 24.00
BU 205 ... . . 20.00
. .... . 3.50 B 308 .... .. 1.00 EID 368 ... 12.00 . 8.00 BU 206A .•.• 15.00
. ..... 4.80 BC309 . .. .. 1.00 80435 . .. .. . 5.50 .8.00 BU Z060 .•.. 25.00
.. .... 8.00 BCJ198 .••• 4 .00 8043tl . ... . a.oo .7.00 BU325 .... . 13.00
. .... 15.00 BCJ21 •. • • 4.00 80437 .. 8.50 ...... 19.00 BU 407D .•.• 15.00
AD
AD143 .. .... Z5.00
BCJ27 : ....
BC328 .. . . •
0.80
2.00
BD 438
B0439
. • 8.00
8.00
.. . ...• 7.50
.. .•.•. 7.50
BU 500 ..... 32.00
BU 508A .• . • 1G.OO
A0152 .. .... 30.00 BC337 .. . .. 0 .80 90440 . . •..• 8.00 .. . .... 5.00 BU SOOD .•. • 16.00
AOZ62 ... ... 1.5.00 DC338 • . • •. 1.00 80441 .11.00 •....•. 5.00 BU 6080 •••• 35.00
A0253 ... ... ZO.OO BC341 ..•• 9.00 B044Z .... 11.00 .. . . . .. 5.00 BU t06 , , ... 11.00
"BC348 : .. .• 4 .00 80536 .... • 6.00 •. . ..• 12.00
AF BC368 . •. . • 6.00 80537 • &.00 .... 2.80
BU t07 .. ... 11.00
BU t26A . ,,, 21.00

~m~< :![~
AF105 BC407A ...• 3.00 80561 . .. .12.00 •. 3.80 BU 931R ... 36.00
80562 .. . .. ~.00
8C409 . ....
BC417 . ..
3.00
3.00 R0679 ... .. 4.00
.. . : ... 1.80
...... . 8.00 BUV BUX
2~00 80680 ... BUV Z6 . . . .. 22.00
... :j~
BC41Q .. : ...
:: .....
: ::::!:~8
3.00
AFV19 ., . .. 18.00
AFV39 .. .18.00 8~447 :::::: 2:88 R8lll!l ... BUV 38 . 40.00
BUV 48 ..... 30.00
lli~
3.50
AFZ12 ..•• . 60.00 ...... 2.00 80711 ... . . 8.00 . . .. 9.00 BUWSZ . ... 44.00
AS .....• 3.00 tl0 799 .. •. 9.00 •... 9.00 aux 37 ..... 34.oo
BUX47 . . ..• 25.00
ASV26 ... Z4.00 BC546 ..• .. . 0.80 BDV BDW . . . .... 5.70
eux 10 ..... 3o.oo
ASV27 .. ... Z7.00 gg~:~ ..• . •• 0.80
....•. 0.80 BOVES • •.. 18.00 .... 3.80
.• . .. • . 9.00 BUX81 . . . •. 35.00
ASY 28
... .. la~
•. 1a BC5'19 0.80 80Wi1C ... 15.00 . . . . .•. 9.00 BUZ
:~ni BC550 1.50 BOW70 .... 1Z.OO .... 8.00
AV7
.. ... 20.
. ... 45.00 BC556 1.00 BDW71 .... 12.00 . . . . ••. 7.00
BUZ 11A .. .. 15.00
BUZ 71A .... 15.00
AS't80 .Z5.00
ASZ 15.: • . .Z5.00
BC557
BCSSO
, .... 0.80
...... 0.80 38~~lE :::1!:88 .. . .... 8.00
... . 12.00
BUZ 72A . . •. 20.00
BUZ 74A .... 20.00
BC BCS59
BC560 .
.. .. .
..
0.80
0.80
BOX
BOX 10 ....• 20.00
.... 10.00
6.00 IRF
....... 2.00
....... 2.00
BC639
BC640
... . .
......
2.50
1.80
BOX 12 . .. .. 15.00
BOX 18N . ... 20.00
.. . .... 9.00
.... 5.00 l~!l8 ::::J~:88
IRF 540 . . , • , 2!i.OO
.... ... 2.00
.... ... 5.00 BCW.. 10.00 BOX :13 ...... 8.00
BOX 36 ...... G.OO
:: ..... 5.00
....•.. 6.50 MJE
... ::::1:88 8CW65A
8CW90 ..... 8.00 BOX 62 ... .. 22.00 .. .... 12.00 .... 30.00
m!~ :::: JH8
...... 13.00 .... 30.00
4.00
.. .... . 4.00
BCY .. ... . 17.(1!)
....... 4.50
. 10.00
.. 4.00
....... 6.00
...... 10.00
. •... 6.00
.. '1.00
i§HtBCZ:::·1l~ .. 9.00
RBm ::::JU8
BOX 67
.... . 24.00
BOX 70
BDX 7'1
BOX 77
..... 10.00
..... 10.00
.... .. 8.00
....... 8.00
....•.. 8.00
• ..... 12.00
....•.. 3.80
. ... •.. 4.50
MPSA
MPSA4Z ..... 2.50
TIP
7.00

.... .. 6.00
. . 2.00
BCZ 12 ..... 10.00
BD
BOX 78 ...... 8.00 .. ... . 1Z.OO ~n!B::::m
.... 3.00 80115 . .•. 10.00
BOY
BOY 258 . •. 30.00
.•..•.. 1.50
....•.. 3.ZO p 31 c ..... 4.80
nP 32 c . .. .. 6.50
•.•• 6.00 80135 . .. z.oo ...... 1Z.OO
•..• 4.00 BOY 26 ..... 35.00 TIP JJ C . .• .. 8.00
80136 .. 3.50 BFR TIP 34 C ..•. 12.00
sma ::~~
....... 3.00 80137 3.00
....... 4.00 .•.•.. 35.00 nP 35C ..•. 18.00
80138 .•.•.. 3.00
:~ :: :~g:gg
..... 2.20 BDY :i6 ... .. . nP 35 c . .. . 1a.oo
80138 •••••• :J.OO BOY 38 ..... 15.00 nP <~1 c ... .. 4.50

·u
... 3.00 80139 ...• .. 3.00
BOHO . 3.00 BDY 54 ..... 44.00
BOY 58 .... . ~.00
BFW nP 42C .. •.. 5.00
TIP11Z . .... 7.00
80161 •. 12.00 .... 34.00 TIP 117 ...... 7.00
.. ...... 80162 ... .. 1:1.00 BOY80 ..... 15.00
BOY8Z ... .. 10.00
.... 29.00 TIP12Z . • ,, 8.00
...•. .• 9.00
. ..• . .. 3.00
80165
80166
...• . 12.00
... . 400 BOY83 ..... Z7.00 BFY TIP1 3Z ... ... 5..50
TIP137 .... , 13.00
.. .. . . 15.00 R0170 . . 6.40 BOY 9û . .. . 75.00 . 25.00
TIP2955 .. ... 6.50
...•... 2.80
. ..•..• 3.00 80171 . 6.00 BF •• •• B.OO
... 12.00 TIP3055 ..... 7.50
. ..• ... 3.00
.. .• . .• '1.00
. .. 2.00
lsm,;~;: -:1~ 9~lro
BF1 15
... 29.00
... 10.00
.. 5.00
ZN 918
ZN 930
2N
. .• 6.00 80228 ... . • 1:1.00 tiF 152 .. N.C