Vous êtes sur la page 1sur 19

BUREAU ETUDE

OUVRAGE D’ART
27/11/2020

EXPOSE

RAMI Zekri & FOUOMENE Momo Audrey M.MAHLLA


2

SOMMAIRE

I. GENERALITE
II. PRESENTATION DU PROJET
III. PARTIE I : CONCEPTION & ETUDE DU TABLIER (MODELE 1D)
1. CONCEPTION
1.1 CONCEPTION LONGITUDINALE
1.2 CONCEPTION TRANSVERSALE
a) Epaisseur de dalle
b) Largeur du tablier
c) Encorbellement
2. ETUDE DU TABLIER MODEL 1D
a) Ligne d’influence et calcul des moments unitaires
b) Calcul des sollicitations
c) Détermination du ferraillage longitudinal et plan de ferraillage
d) Ligne d’influence des réactions d’appuis
e) Calcul de l’effort tranchant

IV. PARTIE II : ETUDE DU TABLIER (MODEL 2D)


V. CONCLUSION

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

I. GENERALITE

De façon générale, un pont est un ouvrage en élévation, construit in-situ permettant à une
voie de franchir un obstacle dans de faciliter la circulation des biens et des personnes. La
désignation du pont s’adapte à son utilisation, pour un passage de :

 Une route : Pont route


 Une voie piétonne : Passerelle
 Une voie ferrée : Pont-rail
 Un canal : Pont-canal
 Eau d’adduction : Aqueduc

II. PRESENTATION DU PROJET

Dans le cadre de notre Bureau d’étude Ouvrage d’art, nous allons étudier un Pont Dalle.
Notre ouvrage est composé de quatre (4) travées, la longueur d’une travée intermédiaire est
Lc = 18m et de largeur totale Lt=9,5 m, longueur totale L=60 m.

III. PARTIE I : CONCEPTION & ETUDE DU TABLIER (MODELE 1D)

1. CONCEPTIONS

La conception des ponts est en constante évolution grâce à l’emploi de matériaux de plus en
plus performants, à des moyens de calculs permettant d’établir des modèles de
comportement très sophistiqués et a la création de formes originales apportant de nouvelles
solutions aux problèmes posés par le franchissement d’obstacles de plus en plus
impressionnant.

1.1 CONCEPTION LONGITUDINALE

On admet une longueur de calcul Lc=18 m, la longueur de la travée de rive est comprise
entre 0,5Lc et 0,85Lc

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

Lc : Longueur de la travée centrale

Lr : longueur de la travée de rive

18∗2−60 Lr 12
Notre choix : on a Lc = 18m, d’où Lr= =12 m soit Lr=ψLc et ψ= = =0,667
2 Lc 18
compris entre 0,5Lc et 0,85Lc ; donc OK

1.2 CONCEPTION TRANSVERSALE


Ltotale

Ltrottoir Lroulable

he
hd

E D

a) Epaisseur de dalle

Pour une dalle continue, on a :

Lmax Lmax
 Epaisseur du tablier (hd) Є [ ; ] et hd ≥12cm
28 23
Lc 18 18
 On a Lmax=Lc=18 m, donc hd est compris entre [ = =0,64 m et =0,78 m ]
28 28 23

Par la suite nous allons retenir hd=65 cm pour simplifier le coffrage.

b) Largeur du tablier
 On admet une largeur totale Lat=9,5m et une largeur de trottoir Ltr=0,75m
 Largeur roulable Lr= Lat-2xLtr=9,5-2x0,75= 8m

c) Encorbellement
 he ≥0,2m
 2x(hd-he) ≤ Le ≤ 0,2xLt ↔ 2x (0,65-0,2) ≤ Le ≤ 0,2x9,5

0,9≤ Le ≤1,9 soit Le=E=1,5m

 D=Lt-2xLe ≥ 0,5x Lt ↔ 6,5m ≥ 4,75m ; OK

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

 Calcul de la largeur équivalente (Beq)

Pour faciliter l’analyse de notre tablier qui est de forme irrégulière, nous allons lui donner
une forme régulière avant tout chargement.

Lat=10,4m

1,20m Lr=8m

0,2m
0,65m

1,5m 6,5m

Beq

e (moy)

12∗Ig AiZi
Ig=ΣIi+Aixdi² ; Aixdi²=Ai x (Zi-Zg)² ; Beq=  ; Zg=Σ
hd ³ Ai

ELTS Ai Zi AiZi Ii Ad²


1 0,3 0,55 0,165 0,001 0,0124265
1' 0,3 0,55 0,165 0,001 0,0124265
2 0,3375 0,3 0,10125 0,0037969 0,000729
2' 0,3375 0,3 0,10125 0,0037969 0,000729
3 4,225 0,325 1,373125 0,1487552 0,0019489
∑ 5,5 0,3464773 1,905625 0,158349 0,0282599
Zg I 0,1866088
Beq(m) 8,1540499
Emoy(m) 0,6745114

D’après le calcul numérique sur Excel, on a Beq=8,154m ; E(moy)=0,6745m

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

2. ETUDE DU TABLIER MODEL 1D

a) Ligne d’influence et calcul des moments unitaires

T1 T2 T3 T4

Lr
On a ψ=  Lr= ψ Lc
Lc

α= ᾱ ψL pour T1 et T4 α= ᾱ L pour T2 et T3

ᾶ Є [0 ; 0,1 ; 0,2 ; … ; 1]

X1 X2 X3

X1=1

« m1 »

X2=1

« m2 »

X3=1

« m3»

 Coefficients de souplesse

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

ψL L ψL+ L
δ11 = ( 1∗1 )+ (1∗1)  δ11 =
3 EI 3 EI 3 EI

L 2L L L(ψ+ 1)
δ12 =  ; δ13 =0 ; δ22 =  ; δ23 = = δ32 ; δ33 =
6 EI 3 EI 6 EI 3 EI

 Détermination des δqi

δ 11 δ 12 δ 13 X 1 δ q1

[ ][ ] [ ]
δ 21 δ 22 δ 23 X 2 =− δ q 2
δ 31 δ 32 δ 33 X 3 δ q3

−1
{ Xi }=− [ δ ij ] [ δ q i0 ]

−1
{ Xi }= ∗tcom [ δ ij ] [ δ q i0 ]
det

Apres calcul, on a : det[ δi j ]=4( 1+ ψ)(3+ 4 ψ )

−1
X 1= [ ( 8 (1+ψ ) −1 ) δ q 1−2 ( 1+ψ ) δ q 2+δ q 3 ]
4 (1+ψ )(3+4 ψ)

−1
X 2= [ −2 ( 1+ψ ) δ q 1−4 ( 1+ψ )2 δ q 2−2(1+ ψ) δ q 3 ]
4(1+ψ )(3+4 ψ)

−1
X 3= [ δ q 1−2 ( 1+ψ ) δ q 2+(8 ( 1+ ψ )−1) δ q 3 ]
4(1+ψ )(3+ 4 ψ)

 Déterminations des moments unitaires Xi

 Cas 1 : La charge circule sur T1

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

α
1

1∗α (ψL−α )
=¿ α
ψL

ψL
∗( 1+ᾱ )
EI ( ψL )2
δ q 1= ∗ᾱ∗( 1−ᾱ ) ψL= ∗(1+ᾱ )ᾱ (1−ᾱ)
6 6 EI
δ q 2=0 ;δ q 3=0
Ainsi donc, on retrouvera :

−1
X 1= [ ( 8 ( 1+ψ )−1 )∗ψ ² L(1+ᾱ)ᾱ (1−ᾱ) ]
det

−1
X 2= [−2 ( 1+ψ )∗ψ ² L(1+ᾱ )ᾱ (1−ᾱ) ]
det

−1
X 3= [ ψ ² L(1+ᾱ )ᾱ (1−ᾱ ) ]
det

 Cas 2 : la charge circule sur T2

On procèdera de la même façon que le cas 1, on retrouvera que :

L
δ q 3=0 δ q 1= ∗( 2−ᾱ ) ᾱ ( 1−ᾱ )∗L 
6 EI

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

L
δ q 2= ∗( 1+ᾱ ) ᾱ ( 1−ᾱ )∗L
6 EI

−1
X 1= [ ( ( 7+ 8 ψ ) ) (2−ᾱ)−2 ( 1+ψ ) (1+ᾱ)] ᾱ ( 1−ᾱ )∗L
det

−1
X 2=
det
[−2 ( 1+ψ ) (2−ᾱ)−4 ( 1+ψ )2 (1+ᾱ )] ᾱ ( 1−ᾱ )∗L
−1
X 3= [ (2−ᾱ)−2 ( 1+ψ ) (1+ᾱ )] ᾱ ( 1−ᾱ )∗L
det

 Cas 2 : la charge circule sur T3

On procèdera de la même façon que le cas 1, on retrouvera que :

L
δ q 1=0 δ q 2= ∗( 2−ᾶ ) ᾶ ( 1−ᾶ )∗L 
6 EI

L
δ q 3= ∗ (1+ ᾶ ) ᾶ ( 1−ᾶ )∗L
6 EI

−1
X 1= [−2 ( 1+ψ )( 2−ᾶ ) + ( 1+ ᾶ ) ] ᾶ ( 1−ᾶ )∗L
det

−1
X 2= [ −4 ( 1+ψ )2 ( 2−ᾶ )−2(1+ψ ) ( 1+ ᾶ ) ] ᾶ ( 1−ᾶ )∗L
det

−1
X 3= [−2 ( 1+ψ ) ( 2−ᾶ ) + ( 7+8 ψ ) ( 1+ ᾶ ) ] ᾶ ( 1−ᾶ )∗L
det

 Déterminations des moments Mi

 Cas 1 : La charge circule sur T1

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

*Si xbar< ᾱ *Si xbar> ᾱ

M1=X*(1- ᾱ) +Xbar*X1 M1 = X1 *Xbar+α(1- xbar)

M2 = X1 *(1- xbar) + X2 *Xbar

 Cas 2 : La charge circule sur T2

M1 = X1 *Xbar

M2 = X1 *(1- xbar) + X2 *Xbar+(1- ᾱ) *Xbar*L pour xbar< ᾱ

M2 = X1 *(1- xbar) + X2 *Xbar+ ᾱ *(1- Xbar) *L pour xbar> ᾱ

 Cas 3 : La charge circule sur T3

M1 = X1 *Xbar ; M2 = X1 *(1- xbar) + X2 *Xbar

 Cas 4 : La charge circule sur T4

M1 = X1 *Xbar

  TRAVEE 1
                       
α bar 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1
α 0,00 1,25 2,50 3,75 5,00 6,25 7,50 8,75 10,00 11,25 12,50
X₁ 0,0000 -0,2798 -0,5427 -0,7716 -0,9497 -1,0599 -1,0854 -1,0091 -0,8140 -0,4833 0,0000
X₂ 0,0000 0,0755 0,1463 0,2081 0,2561 0,2858 0,2927 0,2721 0,2195 0,1303 0,0000
X₃ 0,0000 -0,0220 -0,0427 -0,0607 -0,0747 -0,0834 -0,0854 -0,0794 -0,0640 -0,0380 0,0000
M2 = X1 *(1- xbar) + X2 *Xbar

QUELQUES VALEURS NUMERIQUES DES LIGNES D’INFLUENCES DE Xi ET Mi

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

Travée
X bar X
s              
0 0 0 0 0 0 0 0 0
0,9457317 0,6550304
0,1
1,25 0 1,09701791 1 0,79783727 9 0,51900724 0,39146341
1,8914634 1,3100609
0,2
2,5 0 0,94403582 1 1,59567454 8 1,03801448 0,78292683
1,5871951 1,9650914
0,3
3,75 0 0,79105373 2 2,39351181 6 1,55702172 1,17439024
1,2829268 2,6201219
0,4
5 0 0,63807165 3 1,94134909 5 2,07602896 1,56585366
0,9786585 2,0251524
0,5
6,25 0 0,48508956 4 1,48918636 4 2,5950362 1,95731707
1 0,6743902 1,4301829
0,6
7,5 0 0,33210747 4 1,03702363 3 1,86404345 2,34878049
0,3701219 0,8352134
0,7
8,75 0 0,17912538 5 0,5848609 1 1,13305069 1,4902439
0,0658536
0,8
10 0 0,02614329 6 0,13269817 0,2402439 0,40205793 0,63170732
- -
0,9 0,2384146 - 0,3547256 - -
11,25 0 -0,1268388 3 0,31946456 1 0,32893483 0,22682927
- -
1 - 0,5426829 - 0,9496951 - -
12,5 0 0,27982088 3 0,77162729 2 1,05992759 1,08536585

MO
2

1.5

0.5

0
0.00 10.00 20.00 30.00 40.00 50.00 60.00 70.00

-0.5

Ligne d’influence des moments

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

b) Calcul des sollicitations

DONNEES

TROTTOIR
Nb ép Larg Long
2 0,2 0,75  
GARDE CORPS
  Poids(Kn/m)  
2 0,3  
CORNICHE
  Poids(Kn/m)  
2 3  
ETANCHEITE
    Lt  
  0,03 9,5  
REVETEMENT
    Lrou  
  0,07 8  
VOIES
    Lch  
2   8  

Lriv(m) 12

Lc(m) 18

Lt 9,5

Le 1,5

Ltro 0,75

Lrou 8

Disp Ret 0

Lch 8
BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA
He 0,2

Hd 0,65
2

CHARGES

 Charges permanentes G
 Poids propre : Pp= ΣAi.ɣb
 Etanchéité : ɣetan x (Lat x épetan)
 Revêtement : ɣrev x (éprev x Lch)
 Trottoir : ɣtrott x (nbtrott x éptrott x Ltrott)
 Garde-corps : ngc x type
 Corniche : nc x type
 On a :
Gmax= Pp+ 1,2 x gétan +1,4 x grev +1,06 (ggc+gtrott+ gcor)
Gmin= Pp + 0,8 x gétan +0,8 x grev +0,96 (ggc+gtrott+ gcor)

Béton étan revet trottoir


γ (kn/m³) 25 24 24 22

Pp (kN/m) 137,5
Etanchei 6,84
Revetem 13,44 Gmax 178,516
Trottoir 6,6 Gmin 166,396
Garde C 0,6
Corniche 6

  CLASSE 2  
       
Lr Nb Voies Lv Ar
8 2 3 2

 Charges UDL (kN/m)


 Classe 1 : UDL= (Lv1 x 1 x9+ Lv2 x 1 x 2,5 + . . . + Lar x 1 x 2,5 )
 Classe 2 : UDL= (Lv1 x 0,7 x9+ Lv2 x 1 x 2,5 + . . . + Lar x 1 x 2,5 )
 Charges TS (kN/m)
 Classe 1 : TS= (300 x 1 + 200 x 1)

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

 Classe 2 : TS= (300 x 0,9 + 200 x 0,8)


 Charges sur trottoirs (kN/m)

qtrott ( foule ) =7,5

V1 V2 AR
Largeur 3 3 2

UDL 31,4
kN/m TS 430
qfouletrottoir 7,5

CALCUL DES MOMENTS (MG ; MUDL ; MTROTT )

On a : M= q x Ω

Calcul des surfaces influences Ω (méthodes des Trapèzes)

Ω=[ ( M 1+ Mnti )∗0,5+ ∑Mi ]∗0,1∗L

omega
omega 1 omega 2 omega 3 omega 4 omega + omega - Travée
Total
0 0 0 0 0 0 0  
- - -
5,704305 0,495291 4,226294 6,199597
1,910408 0,062894 1,973302 T1T3
88 18 12 06
82 12 94
- - -
9,968611 0,990582 7,012588 10,95919
3,820817 0,125788 3,946605 T1T3
76 35 24 41
65 24 88
- - -
12,79291 1,485873 8,358882 16,15838
5,731226 0,188682 5,919908 T1T3
76 53 35 82
47 35 82
- - -
14,17722 1,981164 8,265176 16,59798
7,641635 0,251576 7,893211 T1T3
35 71 47 53
29 47 76
- - -
14,12152 2,476455 6,731470 15,59758
9,552044 0,314470 9,866514 T1T3
94 88 59 24
12 59 71

D’où :

MGMAX= Gmax x Ωtotal

MGMIN= Gmin x Ωtotal


BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA
2

MUDL+ = UDL x Ω+ ; MUDL- = UDL x Ω-

Mtrott+ = qfoule x Ω+ ; Mtrott- = qfoule x Ω-

MTS+ = TS x Ω+ ; MTS- = TS x Ω-

 COMBINAISONS ELU ; ELS

MELU+ = 1,35 MGMAX + 1,35(MUDL+ + MTS+ + 0,5 Mtrott+ )

MELU-= MGMIN + 1,35(MUDL- + MTS- + 0,5 Mtrott- )

MELS+= MGMAX + MUDL+ + MTS+ + 0,5 Mtrott+

MELS-= MGMIN + MUDL- + MTS- + 0,5 Mtrott-

xbar x M Gmax M Gmin M UDL+ M UDL- M TS+ M TS-


0 0 0 0 0 0 0 0
0,1 1,2 754,461121 703,238436 194,667348 -61,9617124 906,563435 -148,170918
0,2
MELU+/ml 2,4 MELU-/ml MELS+/ml344,118695 -123,923425
1251,8592 1166,86663 MELS-/ml 1564,94908 -296,341835
0,3 3,60 0 0
1492,19424 1390,88459 507,373391 -185,885137 1983,24296 0 -444,512753
0,4 311,080941
4,8 1475,46624 0 230,430327
1375,2923 521,176738 -247,846849 2174,921790 -592,683671
530,13317 0 392,691237 0
0,5 6 1201,6752 1120,08978 489,764086 -309,808562 2158,85294 -740,854588
669,43374 0 495,876844 0
700,957166 0 519,22753 0
647,145567 -42,709415 479,367086 0
526,217081 -139,407579 389,790431 -83,3840956

Calcul

M/ml= M/Beq

c) Détermination du ferraillage longitudinal et plan de ferraillage

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

 Hypothèses de calcul et données

Section Beq(m) 8,15404994 ft28 2,4 μrb 0,21468195


Béton fc28(Mpa) 30 fbu 17 Mrb 1,32245156
Acier fe(Mpa) 500 fsu 434,782609 As min 6,4584
Fissuration FP σbc bar 18
η 1,6 σst bar 250
h(m) 0,65 α bar 0,51923077
d(m) 0,585
b(m) 1

Fc 28 Fe
 Ft28= 0,6 + 0,06Fc28 ; - Fbu=0,85  ; -fsu=  ; - σbc bar= 0,6Fc28 ;
γb γs
0,5 Fe ¯¿
 σst bar=max {
110 √ η Ftj
 ; - α bar= 15 σ bc 15 σ bc + σ st ¯¿ ¿ ¿ ; - μrb=0,5 α ¯
¯
¿

 Mrb=bd² σbcbar μrb

Le dimensionnement est fait à l’ELS d’une section rectangulaire de 1 x 0,65 m². En


utilisant l’organigramme de calcul sur Excel, on a :

HA
Zone Nappe Inf Nappe Sup Nappe Inf Nappe Sup

1 (0-8,75) -40,46 6,46 9HA25 9HA10

2 (7,5-14,25) -6,46 60,53 9HA10 6HA32+3HA25

3 (14,25-26,5) -58,99 6,46 5HA32+4HA25 9HA10

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

4 (26,5-30) -6,46 71,48 9HA10 9HA32

0 5 10 15 20 25 30 35

-2

-4

-6

-8

Diagramme du ferraillage longitudinal

Schéma de ferraillage longitudinal

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

d) Ligne d’influence des réactions d’appuis

 Cas 1 : charge sur T1

R0 ψL−1 ( ψL−α )−x 1=0 (équilibre des moments par rapport au nœud A)

X1 X2
R0 = 1−ᾱ+  ; R = −R 0 ( 1+ψ ) +(1+ ψ−ψ ᾱ) ;
ψL 1 L

X3
R 2= −R 0 ( 2+ ψ )−2 R 1+(2+ψ−ψ ᾱ) 
L

 Cas 2 : charge sur T2

X1 X2 X3
R0 =  ; R1 = −R 0 ( 1+ψ ) +(1−ᾱ ) ; R 2= −R 0 ( 2+ ψ )−2 R 1+(2−ᾱ ) 
ψL L L

 Cas 3 : charge sur T3

X1 X2 X3
R0 =  ; R1 = −R 0 ( 1+ψ )  ; R 2= −R 0 ( 2+ ψ )−2 R 1+(1−ᾱ ) 
ψL L L

 Cas 4 : charge sut T4

X1 X2 X3
R0 =  ; R1 = −R 0 ( 1+ψ )  ; R 2= −R 0 ( 2+ ψ )−2 R 1
ψL L L

Après un calcul numérique sur Excel des valeurs des réactions R, voici la ligne d’influence de
la réaction R2

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA


2

LIGNE D'INFLUENCE DE R2
1.2
1
0.8
0.6
0.4
0.2
0
0.00 10.00 20.00 30.00 40.00 50.00 60.00 70.00
-0.2

e) Calcul de l’effort tranchant

IV. PARTIE II : ETUDE DU TABLIER (MODEL 2D)


V. CONCLUSION

BUREAU ETUDE OUVRAGE D’ART M.MAHLLA

Vous aimerez peut-être aussi