Vous êtes sur la page 1sur 5

Une Bi-grue en HO (2/3)

Par Hervé LECLERE

Bien que mon modèle en construction ne soit pas au final celui de l'entreprise en photo (Meccoli), je vise un
modèle d'inspiration très similaire.

Après avoir 'démasqué' (en souplesse!) les vitrages de la cabine, les feux issus de conduits de lumière, sont
installés.
Des plaques d’alu découpées (blisters
de médicaments) vont figurer les
planchers des cabines, sur lesquelles
seront installés les postes de conduite,
à partir de composants électroniques
(condensateurs électroniques jaunes)
dont on a le choix pour reproduire les
formes des appareillages. les sièges
viennent de kits de camions kibri. Ils
sont certes un peu 'simplistes', mais,
peu visibles à travers les vitres. Ils
seront peints pour l'essentiel en jaune
afin d'effacer les références.

De l'utilité de la récupération des blisters en pellicule d'aluminium de médicaments par le modéiste averti ET
prévoyant!
Constitution et positionnement de éléments à l'intérieur d'une des cabines d'extrémité du Bi-grue

Une cabine d'extrémité une fois


assemblée et équipée de ses dispositifs
de conduite prend sa place à l'une des
extrémités du chassis.
Des essuies-glaces, en brins de fil et gaines, sont posés; les cabines complètes sont installées ainsi que les
moteurs et les grues avec leurs supports de mise au repos: l'ensemble commence à prendre forme !

Avec un crayon feutre gris-noir, j’ai surligné les entourages de vitres, avec l’ambition de rendre l'aspect des
joints d'entourages en caoutchouc. On remarquera les chapeaux blancs des filtres à air, ainsi que les
échappements protégés par un grillage pare-feux.
Une rambarde est faite en fil de maillechort 4/10, garnie d’un panneau vert pale et de décalcomanies 'ETF'
(Ref. : tchoutchou) ; des toitures blanches en carte plastique de 1mm sont posées, avec le 3ème feu blanc,
et les panneaux frontaux juxtaposés aux cabines, à gauche cette fois selon le sens de marche.

Un marchepied en Akilux est posé également côté droit. Des câblots et crochet fictifs, venant des sachets
pour les locos neuves, renforcent le réalisme.

Fin de l’épisode 2/3

Textes & photos: Hervé LECLERE. © 2020 C76.

Évaluer