Vous êtes sur la page 1sur 4

Définition 

La norme ISO 26000 est une norme de l'Organisation internationale de


normalisation (ISO) établissant les lignes directrices relative à la responsabilité
sociétale des entreprises1 et plus généralement des organisations, c'est-à-dire qu'elle
définit comment les organisations peuvent et doivent contribuer au développement
durable. Elle est publiée depuis le 1er novembre 20102.

Historique

Créé en 1926 de la fédération de différentes institutions de normalisation nationale,


l’International Federation of the National Standardizing Associations (ISA) fut le
premier à normaliser au niveau mondial les processus d'ingénierie mécaniques. L'ISA
fut dissoute au cours de la seconde guerre mondiale. L'International Standardization
Organisation (ISO) a pris sa suite en 1946 à l'initiative de 25 pays. Il compte
aujourd'hui 163 pays membres.

L'ISO intervient sur tous les types de sujets qu'ils soient techniques, organisationnels,
social avec la publication le 1er Novembre 2010 de la norme ISO 26000 sur la
responsabilité sociale des entreprises ou encore sur les sujets environnementaux avec
la famille des normes ISO 14000. L'ISO est surtout connu du grand public à travers le
succès des normes ISO 9000 et 9001 élaborées à la fin des années 80.

Objectif :

Le rôle de l'ISO consiste à élaborer, éditer et mettre à jour un catalogue de normes


mais en aucun cas de vérifier la conformité de ceux, entreprises ou institutions, qui
déclarent s'y conformer.

L’ISO collabore avec deux partenaires internationaux sectoriels: la CEI (Commission


électrotechnique internationale) et l'UIT (Union internationale des
télécommunications) sur les sujets qui relèvent de leur compétence. Ces trois
organisations sont toutes trois basées à Genève. Elles forment la Coopération
Mondiale de la Normalisation (WSC).

Fonctionnement

L'ISO fonctionne selon un mode participatif. Chaque pays a la possibilité de désigner


l'organisme national le plus représentatif de la normalisation dans son pays comme
membre de l'ISO. Un seul organisme par pays est accepté en qualité de membre de
l'ISO. En France, il s'agit de l'Association Française de Normalisation (AFNOR) qui tient
ce rôle de comité membre (NB) permanent auprès de l'ISO.

Une Assemblée Générale des membres se tient chaque année. Elle réunit les
principaux dirigeants de l'ISO ainsi que les délégués nommés par les comités
membres (NB). Cette Assemblée Générale traite des orientations stratégiques de
l'organisation et du bilan des actions menées au cours de l'année écoulée.

Les fonctions de gouvernance de l'ISO sont assurées par le Conseil. Celui-ci se réunit
deux fois par an et ses membres sont renouvelés par rotation de manière à assurer la
représentativité de tous les membres de l'ISO. Tous les comités membres sont
éligibles au Conseil,  c’est ce système qui permettra d’appliquer les sept principes de
la responsabilité sociétale définis dans la norme ISO 26000 :

la redevabilité, c'est-à-dire l’acceptation de répondre de ses impacts sur la


société, l’économie et l’environnement;

la transparence dans ses décisions et dans ses actions;

l’adoption d’un comportement éthique;

la reconnaissance des intérêts de ses parties prenantes et l’acceptation d’y


répondre;

le respect du principe de légalité;

la prise en compte des normes internationales de comportement;

le respect des droits de l’Homme.

Différents comités sont chargés de l'élaboration des orientations politiques. Ils


dépendent du Conseil. Ces comités qui fournissent une assistance stratégique pour
l'élaboration du travail des normes sur les aspects intersectoriels sont au nombre de
trois:

- le CASCO qui se charge plus particulièrement des questions liées à l'évaluation de la


conformité - le COPOLCO, de la politique en matière de consommation,
- le DEVCO, des questions relatives aux pays en développement.

L'organisation administrative de l'ISO relève du Secrétariat Général qui participe à la


coordination, à l'organisation ainsi qu'à la commercialisation des normes. Parmi les
personnalités dirigeantes figurent le Président, le Vice-président en charge des
questions de politique, le Vice-président en charge de la gestion technique, le
Trésorier et le Secrétaire Général. Tous sont élus par le conseil.

L'élaboration d’une norme ISO

L'élaboration d'une norme à l'ISO suit différents stades. Stades dont l'appellation
ainsi que le passage de l'une à l'autre sont normalisés au sein de l'ISO.

Stade 1: Stade proposition (PWI et NP)

Il s'agit à ce stade préliminaire de s'assurer que le projet répond bien à un besoin. Le


sujet est proposé sous la forme d'un «nouvelle question» (NP) aux membres du
comité (TC) ou du sous-comité technique (SC) concernés. Ce nouveau projet est
considéré comme accepté lorsque la majorité des membres du comité (TC) ou du
sous-comité technique (SC) vote en sa faveur et qu'au moins cinq membres
s'engagent à suivre le projet. Un chef de projet est désigné à ce moment.

Stade 2: Stade préparatoire (WD)

Un avant-projet est alors préparé par le groupe de travail (WG) mis en place par le
comité (TC) le sous-comité technique (SC) concerné. Plusieurs avant-projets peuvent
être examinés avant que le groupe de travail parvienne à un consensus sur son
contenu. A ce stade, le projet est transmis au comité (TC) responsable du groupe de
travail (WG) et passe au stade de projet de comité.

Stade 3: Stade comité (CD)

Le projet de norme est distribué aux différents comités pour examiner et si besoin
amendement afin d’atteindre un degré de consensus suffisant pour être présenté en
tant que projet de norme internationale (DIS).

Stade 4: Stade enquête (DIS)

Le projet de norme (DIS) est alors diffusé auprès de tous les comités membres de
l'ISO pour vote et observations dans un délai de cinq mois. Il est approuvé en tant
que projet final de Norme internationale (FDIS) si une majorité des deux tiers des
membres du TC/SC se prononce en sa faveur et que pas plus d'un quart de
l'ensemble des voix exprimées ne lui est défavorable. S'il n'est pas approuvé, le texte
retourne au stade précèdent pour être révisé.

Stade 5: Stade d'approbation (FDIS)

Le projet final de norme internationale (FDIS) est distribué à tous les comités
membres de l'ISO par le Secrétariat central de l'ISO pour vote final par oui ou non
dans un délai de deux mois. Aucune observation technique ne peut plus être intégrée
au document à ce niveau. Le texte est approuvé à la majorité des deux tiers des
membres du TC/SC dans la mesure une fois encore que pas plus d'un quart des voix
exprimées ne lui est défavorable. En cas de vote défavorable, le texte est renvoyé au
TC/SC d'origine pour étude complémentaire.

Stade 6: Stade publication

Lorsque le projet final de norme est approuvé, le texte définitif est envoyé au
Secrétariat central de l'ISO qui publie la norme. Ce qui vient d'être fait pour la norme
ISO 2006 le 1er novembre 201059

Stade 7 : Examen périodique: confirmation, révision ou annulation de la norme

58 L'organisation du travail d'élaboration des normes de l'ISO est présenté de


manière didactique dans « l'ISO en pratique » 

Vous aimerez peut-être aussi