Vous êtes sur la page 1sur 9

PROJET URBAIN ET STRATEGIES

•INTRODUCTION
•En parlant de stratégie, les notions de « plan », «planification
» et de « prospective » s’invitent toujours.
• Concernant la stratégie, son origine est grecque; elle
évoque l’ «art » de la guerre.
• Stratégie : grec Statos : armée Agein : agir. Elle est
l’Art de coordonner les actions en disposant de forces,
de ressources, pour gérer, préserver, conduire vers un
OBJECTIF, une situation envisagée. Elle inclut les
probabilités et l’incertitude.
• Le plan privilégie le raisonnement linéaire : objectifs /
contraintes
• La planification : coordination des « plans ».
• Prospective : discipline scientifique portant sur
l’évolution future de la société et visant par l’étude des
diverses causalités en jeu, à favoriser la prise en
compte de l’avenir dans les décisions du présent.
•La planification (urbaine) est rattachée à des
objectifs élaborés dans le but de juguler les
anarchies urbanistiques tout en réalisant une
harmonie. Dans le même ordre le plan est un
raisonnement linéaire privilégiant la relation
objectifs/contraintes.
•Prise dans une acception générale, la stratégie se
présente comme l’art de coordination des actions.
•La planification stratégique est un processus
élaboré dans le but d’atteindre un objectif fixé.
•S’appliquant à des opérations de grandes échelles,
la planification stratégique projette des activités dans
l’environnement, en décrivant les résultats (positifs
ou négatifs), tout en tentant de favoriser des
situations pour faire aboutir son programme.
DEFINITION
•La stratégie est donc un mode indiqué pour
prévenir les dérives urbaines et surtout pour
insuffler des facteurs favorisant le développement.
•Cependant ce mode doit allier mouvements et
réajustements par une « remise en cause
continue».
•La stratégie est un lieu de rencontre des IDEES et
des ACTIONS.
•La stratégie consiste à déterminer les objectifs et les
buts fondamentaux à long terme d’une organisation
puis à choisir les modes d’action et d’allocation des
ressources qui permettent d’atteindre ces buts et
objectifs. (AD CHANDLER)
CONDITIONS DE LA STRATEGIE
L’activité stratégique s’appuie sur :
•1. des moyens, qu’il va falloir mettre en ordre et en
optimiser l’exploitation.
•2. une fin, un objectif, et principalement une tendance
à optimiser l’efficacité d’un système ou d’un ordre.

PROCESSUS D’ELABORATION D’UNE STRATEGIE


•Le processus général pour élaborer une stratégie se
décline à travers un questionnement :
•Que veut-on ? c’est la définition des missions et la
fixation des objectifs initiaux.
•Qui sommes-nous ?c’est l’analyse de
l’environnement, l’évaluation des ressources
et la définition des modes de planification.
•Que veut-on faire ? C’est la formulation de la
stratégie et des politiques de conduite.
•Qu’allons-nous faire ? c’est le choix de la
stratégie, l’établissement des programmes et
des plans ainsi que des budgets nécessaires.
• STRATEGIE DES ACTEURS
Pour la stratégie des acteurs le processus consiste à
définir :
• Les acteurs en présence, identification des acteurs
potentiels et des acteurs réels, analyse des liens
entre les acteurs, recherche d’une base politique ou
d’une adhésion sociale.
• Les actions des acteurs, ce sont les apports sous
forme d’influence politique, juridique ou sociale.
L’évaluation des ces apports permet également
d’envisager les réactions.
• La coordination : c’est la distribution des rôles et la
définition des prérogatives.
• La décision : identification des acteurs réels (les
alliés) et l’élaboration de la stratégie.
STRATEGIE ET PROJET URBAIN
•Concernant le projet urbain, la démarche de l’initiative
publique consiste à définir un cadre et une stratégie
d’acteurs dans le but d’introduire ou d’induire des
dynamiques internes en s’appuyant sur les jeux d’acteurs et
en articulant les différents apports et les actions.
•En ce sens, la notion de projet urbain contient sinon, elle est
elle-même stratégie. En effet, cette dernière se retrouve dans
le jeu des acteurs dont les connaissances intrinsèques et les
connaissances vont influencer les orientations, les actions et
les objectifs.
•Même s’il est mû par des initiatives et des intentions ou
même des ambitions, le projet urbain s’atèle à leur
concrétisation, c’est-à-dire à définir les actions, à collecter
les moyens et les conditions de réussite.
• Le projet urbain ne vise pas la production d’objet, il
prétend créer des situations favorables au
développement social, économique, culturel et
environnemental (territorial).
• L’objectif est donc de mettre en œuvre un processus «
fécond » et des mécanismes en mesure d’enclencher de
nouveaux usages et nouvelles politiques.
• En définitif, le projet urbain induit le processus de
transformation urbaine. Il est une démarche de :
• 1. conception, regroupant les contributions techniques, qui
est appelée à élaborer les différents volets exprimés à
travers les intentions et les ambitions ;
• 2. managériale, qui veille à coordonner le jeu des acteurs
tout en définissant le processus d’élaboration à partir de
son contenu.